Brésil : Une église évangélique promet d’« immuniser » contre le coronavirus, une enquête ouverte

La police s’est rendue sur les lieux mais « aucun type de délit n’a été identifié » à ce moment-là

La police brésilienne a ouvert une enquête sur une Église évangélique. Celle-ci a annoncé une cérémonie lors de laquelle elle promettait d’« immuniser contre toute épidémie, virus ou maladie », a indiqué ce mardi la commissaire chargée de l’affaire. « Le pouvoir de Dieu contre le coronavirus.

LIRE LA SUITE…

5 Comments on Brésil : Une église évangélique promet d’« immuniser » contre le coronavirus, une enquête ouverte

  1. C’Est tout à fait logique pour des chrétiens qui professent que pour guérir, il faut proclamer sa guérison dans le nom de Jésus.
    Ca n’est pas mon avis. Moi je crois que Dieu peut toujours te guérir mais que la guérison n’est pas toujours sa volonté. Et les faits me donnent raison. Il suffit d’observer…
    Alors bien-entendu, quand la réalité leur cloue le bec, ces chrétiens renvois la responsabilité du non exhaussement sur les épaules du malade qui, toujours selon eux, n’aurait pas eu assez de foi (sachant que c’est Dieu qui donne la foi…). Mais bien sûr.
    Espérons que le covid-19, en plus de faire baisser le niveau de polution mondiale, aura également pour vertu d’ouvrir les yeux et les esprits de certains…

  2. L’immunisation contre la maladie n’est pas la promesse d’une église ou d’une autre, elle ne dépend pas d’une cérémonie lors d’un culte… c’est (qui criera au scandale ?) une promesse de Dieu.

    « Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Egyptiens; car je suis l’Eternel, qui te guérit. » (Exode15:26)

    « Si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique toutes les paroles de cette loi, écrites dans ce livre, si tu ne crains pas ce nom glorieux et redoutable de l’Eternel, ton Dieu, l’Eternel te frappera miraculeusement, toi et ta postérité, par des plaies grandes et de longue durée, par des maladies graves et opiniâtres. Il amènera sur toi toutes les maladies d’Egypte, devant lesquelles tu tremblais; et elles s’attacheront à toi. Et même, l’Eternel fera venir sur toi, jusqu’à ce que tu sois détruit, toutes sortes de maladies et de plaies qui ne sont point mentionnées dans le livre de cette loi. » (Deut28:58-60)

    Jésus a accompli la Loi et les Prophètes ; il a tout accompli. « C’est dans ses meurtrissures que vous êtes guéris » nous dit la prophétie (et au passé en plus) à travers Ésaïe. Ainsi, la guérison et la santé (spirituelles, psychiques, physiques et plus encore…) qui sont promises dans L’A.T sont OUI et AMEN en Jeshua. C’est ça la Bonne Nouvelle, c’est ça le Salut !

    Dans la vision biblique le nom est la réalité qu’il exprime. Le nom de Jésus est au-dessus de tout autre nom. Jeshua est plus grand, plus puissant que n’importe quelle maladie qui existe déjà ou existera un jour (celle qui n’est pas mentionnée dans Deut28:60)…

    Il est bon de se souvenir de la mise en garde et de l’encouragement de Jésus dans Luc 21 :

     » Il viendra un temps où tout ce que vous regardez (le Temple de Jérusalem) sera détruit
    (…)
    On verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre.

    Il y aura de grands tremblements de terre

    et, en divers lieux, des famines

    et des épidémies séviront ;
    (…)
    Sur la terre, les peuples seront paralysés de frayeur devant le fracas d’une mer démontée (en clair, l’agitation qui règne en elles et entre elles) .
    Plusieurs mourront de peur dans l’appréhension des malheurs qui frapperont le monde entier, car les puissances célestes seront ébranlées.
    (…)
    Quand ces événements commenceront à se produire, levez la tête et prenez courage, car alors votre délivrance sera proche.
    Prenez le figuier, ou n’importe quel autre arbre. Il vous suffit de voir que les bourgeons commencent à pousser, et vous savez que l’été est proche.
    De même, quand vous verrez ces événements se produire, sachez que le royaume de Dieu est proche.

    Vraiment, je vous assure que cette génération-ci (celles des disciples contemporain de Jésus) ne passera pas avant que tout ne COMMENCE à se réaliser.

    Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront jamais.

    Prenez garde à vous-mêmes pour que vos esprits ne s’alourdissent pas à force de trop bien manger, de trop boire et de vous tracasser pour les choses de la vie, sinon ce grand jour vous surprendra tout à coup. Car il s’abattra comme un filet sur tous les habitants de la terre. Restez sur vos gardes et priez sans relâche que Dieu vous donne la force d’échapper à tout ce qui doit arriver et de vous présenter debout devant le Fils de l’homme. »

    Ce qui (en autre) devient évident dans ces lignes :

    Les temps de la fin, les derniers jours, commencent par la mort et la résurrection de Jésus. Il est marqué par un signe prophétique, celui de la destruction de Temple de Jérusalem.
    Il est à noter qu’une des caractéristiques de ces temps est d’une part LES ÉPIDÉMIES et de l’autre LA PEUR. Une chose à relever encore : ce n’est pas la mort par épidémie qui est soulignée mais LA MORT PAR LA PEUR…

    Je signale au passage, la comparaison avec le figuier, qui n’est certainement pas fortuite. Le figuier représente souvent Israël. À peine voilé, nous avons là le tableau d’un Israël existant à nouveau en tant que nation et état.
    S’il n’y avait aucun rapport entre le TEMPLE et le CORPS de JÉSUS, il n’aurait usé de cette parabole, lorsqu’il annonçait sa mort et sa résurrection. Ainsi lorsqu’il s’adresse aux juifs il pointe bien vers le Temple de Jérusalem (rien d’étonnant à ce qu’ils ne comprennent pas… pour ainsi dire Jésus veut que cela leur reste voilé pour le moment), mais il fait allusion à son corps. La signification profonde de cette métaphore n’efface pas la métaphore elle-même. Le destin d’Israël et du Messie (et inversement) sont inextricablement liés. Quand Jésus parle de sa résurrection il parle aussi de la reconstruction de Temple (à l’aube du troisième jour c’est à dire du troisième millénaire), qui n’est pas une fin en soi mais un signe prophétique pour Israël et les Nations.

    Bref, relevons la tête et réjouissons-nous (scandaleux d’un certain point de vue…) car la délivrance est proche. Un des signes que le Seigneur est vraiment QUI IL EST, c’est qu’il garde les siens dans les situations difficiles, que dis-je, des circonstances folles !

  3. @SKD

    Merci ! Apport très intéressant et enrichissant.

    A+

  4. S’il ont la Foi et bien tan tmieux, si c’es tune arnaque et bien ceux qui croirons seront quand même proétégé.

  5. L’arnaque à coup e billet de banque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :