Dans le secret des dieux / Les gros et petits salaires des demi-dieux !

Nouvelle chronique estivale, "Dans le secret des dieux" (Psaume 82v6) paraîtra chaque jeudi sur Actu-Chretienne.Net. Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé, ne saurait être fortuite !

Pour compléter et faire suite à la chronique de la semaine dernière, il m’a semblé intéressant et évident d’aborder ce sujet.

Encore une fois va se poser la question de l’importance d’être à plein temps pour l’exercice du pastorat. Dans certains mouvements ou dans certains pays (tel la Belgique par exemple), un pasteur à plein temps est juste inconcevable. Si parfois, cette prise de position peut avoir à faire avec une forme de « radinisme », l’église ne voulant pas payer un salaire et surtout refusant l’idée de payer des charges sociales, il arrive aussi que les arguments soient plus solides.

L’une de mes vieilles amies me disait un jour à propos des demi-dieux régissant les églises en France : « Ce sont des oisifs et des paresseux, payés à rien faire » ! Dans le style petite phrase en forme de direct du gauche à la mâchoire, on fait pas mieux. Mais a-t-elle vraiment tort ? Dans l’absolu, sûrement pas ! Je connais des pasteurs d’églises ayant 30 membres dans leur assemblée (ce qui n’est pas un jugement de valeur de ma part, croyez moi), mais que font-ils de leurs journées? Une fois qu’ils ont préparé leur 3 ou 4 réunions de la semaine, ils ne vont pas visiter leur 30 membres toutes les semaines. Alors il se rattrapent en participant aux pastorales régionales, nationales, extrêmement importantes pour eux, puisqu’ainsi ils existent un peu !

Mais, me direz vous, comment une église de 30, 40, 50 ou 60 membres peut subvenir aux salaires, aux charges sociales et aux frais d’entretien d’un pasteur, de sa famille, de ses déplacements et de ses locaux ? En général le « système » demi-dieux prend le relais en soutenant via une caisse nationale, ce qui encourage à une forme d’oisiveté, dont bien entendu tout le monde se défend.

Il vaut mieux ne pas avoir affaire à ceux qui décident d’apporter ou non leur soutien à tel ou tel église (jamais au pasteur officiellement), parce que ceux là se croient autorisés à fouiller dans la vie de leur collègue, dans son travail, réclament des comptes, des chiffres, exigent des autres ce que personne n’exige d’eux, c’est la foire à l’humiliation. Évidemment que si vous dépendez financièrement de ces aides, vous allez trouver des excuses « spirituelles » au fait que votre église ne décolle pas en termes de chiffres, excuses du genre : « La ville ou l’église est située a été au moyen-Age, un haut lieu de la sorcellerie » ce qui bien entendu explique tout ! Mais ce n’est pas même pas à ces demi-dieux là qu’il faut en vouloir, eux, veulent juste survivre dans un système misérable. Les vrais responsables, ce sont ceux qui chapeautent ce système pervers.

Dans le registre salarial j’ai presque tout vu. Je me souviens de ce poste que l’on m’avait proposé lorsque j’étais plus jeune. J’étais logé chez le trésorier de l’église pour le week-end. Un type sympathique, bon vivant, affable. Il m’expliqua que lui, comme le Conseil d’Administration qu’il représentait, n’étaient pas trop favorables à payer des charges sociales sur un salaire. De ce fait il m’avait proposé d’emblée, un salaire « officiel » moindre pour payer moins de charges, et le complément de salaire, en liquide, de la main à la main. J’ai vite compris que je n’accepterais pas le poste.

Ailleurs, certains pasteurs (dont nous tairons les noms) sont traités comme des nababs, avec un salaire de 5000 €, voiture de fonction dont je tairai aussi la marque, (mais généralement Allemande), vaste logement de fonction etc. L’un de ceux là, ayant les yeux plus gros que le ventre, avec un salaire de 3000 € mensuel, un treizième mois en fin d’année, a tout de même eu le culot de réclamer une prime de 3000€ supplémentaire. Officiellement, il n’y arrivait pas financièrement. Ce qui fait qu’en décembre 2013 il a touché un chèque de 9000 €, alors que les résultats étaient pourtant catastrophiques. Il devra quitter son poste dans les mois qui suivront afin d’éviter qu’un scandale n’éclate.

La différence entre un pasteur basé par exemple à Montpellier et un autre à Aurillac est juste énorme. Comment comparer me direz vous ? C’est sûr que c’est compliqué. Au moins la Fédération Protestante de France nous laisse un exemple à priori positif de ce point de vue, donnant un salaire décent à chaque pasteur, en fonction de son âge, de sa famille et non de ses résultats ou du nombre de membres.

Bien sûr que lorsque vous touchez 5000 ou 3000 €, voir 6000€ dans une église, « la volonté de Dieu pour vous » (terme humoristique sous ma plume) est claire : « IL FAUT RESTER », la place est bonne ! Le salaire est désormais déterminant en terme de changement de poste, c’est tellement loin de ce que l’on nous a appris. Et bien entendu si le fiston a lui aussi la vocation (mais à ce prix là, on l’aurait à moins), papa va lui trouver un poste bien rémunéré: « Tout de même, on n’est pas des curés, on n’a pas fait vœux de pauvreté, nom d’un chien » !

La plupart du temps, le demi-dieu moyen ne fait pas le travail pour lequel il est payé, puisqu’il se trouve des activité marginales, si possible nationales ou régionales, pour avoir les bonnes excuses concernant le fait qu’il n’effectue pas son job correctement. Parfois c’est risible, mais je ne veux pas être moqueur, Dieu me pardonne. Je me souviens de ce pasteur carriériste, qui faute de vrais talents, a réussi à faire carrière dans son mouvement. Parti de rien ou presque, il a avalé et fait avaler tellement de couleuvres que l’on pourrait ouvrir un vivarium national rien qu’avec lui. Il a fini à force de discours sirupeux, par obtenir toutes les présidences possibles et imaginables. Il m’expliquait qu’il n’y arrivait plus avec sa grande église (récupérée je ne vous dis pas comment), sa présidence nationale, sa présidence régionale du CNEF (en attendant mieux). J’ai fini par lui demander s’il voulait que je pleure maintenant ou si je pouvais attendre un peu ? L’art de se plaindre d’avoir trop de travail, cela fait partie de ce que l’on apprend très tôt aux demi-dieux.

J’étais encore stagiaire, je sortais d’un poste à l’hôpital Charles Nicolle à Rouen où je travaillais donc 8 heures par jour. En rentrant à plein temps comme pasteur, je me suis vite retrouvé avec une réunion à faire la semaine, 10 visites, c’était si loin de ce que j’attendais. Je me suis donc plains à mon pasteur, qui m’a répondu très sèchement: « Dans le ministère on ne s’ennuie jamais » ! Dont acte ! J’ai donc pris la décision de retourner TRAVAILLER dans mon hôpital. Et puis toucher un salaire, même modeste, pour faire si peu de choses, même si je sais bien qu’il y a toute la partie immergée du pastorat, celle que personne ne voit et qui existe en principe, tout de même, cela me gênait vraiment.

Alors pour terminer, j’attends l’inévitable question sur mon salaire, puisque je suis pasteur salarié. Rassurez vous je suis loin des délires de certains, et je touche le même salaire moyen depuis 12 ans.

Samuel Foucart

82 Comments on Dans le secret des dieux / Les gros et petits salaires des demi-dieux !

  1. Bonjour.
    La question aujourd’hui est : un pasteur à temps plein est-il vraiment efficace pour lui, sa famille et l’église qu’il est censé servir ? Ils ne connaissent les problèmes et difficultés vécus par les autres qu’à travers les témoignages et ressentis de ces derniers.
    Autre question : la fonction pastorale est-ce un métier ?
    Si oui,alors que dire des autres fonctions et ministères occupés par des personnes en benevolat.
    Y aurait-il des grands et des petits ministères,voir des sous-ministères ?
    Quelques fois j’entends et je lis que la musique occuperait une grande place dans nos rassemblements, ces ministres dédiés à la musique le font pourtant bénévolement par amour pour Dieu.
    Je pourrais multiplier les exemples, on voit bien que cela vient de l’homme avec sa propre Justice. 🤔
    Dieu lui est juste et recompsera ses serviteurs selon sa parfaite justice.

    • Il y a des ministères et il y a 5 ministères-dons.

    • Un pasteur // 24 août 2018 à 16 h 44 min //

      A DavidDom972.
      Que faites-vous du verset:1 Cor 9/14?
      Je parle évidemment de ceux qui annoncent l’Evangile en toute honnêteté devant Dieu et aussi devant les hommes.
      Il y a des pasteurs de néant sans aucun doute, des profiteurs de l’Evangile mais il serait bon aussi de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. De même qu’il y a des chrétiens malhonnêtes, et même beaucoup, il y en a aussi des chrétiens et des pasteursbqui sont honnêtes.et qui ont consacrés leur vie à Dieu.
      Puisque vous dénoncez tous les pasteurs comme des bons à rien, sinon qu’à profiter de l’argent des autres, faites-vous pasteur vous-mêmes et vous deviendrez certainement très riche ….. en ne faisant rien.

    • Oui la vraie question est bien de savoir faire la différence entre ce qui est utile et ce qui est la tradition ; il est difficile de généraliser ! En principe la fonction pastorale n’est pas un « métier » c’est une vocation dire qu’elle est devenue un métier, voir un boulot, un job (parfois juste d’été pour les pasteurs de jeunesse) c’est aussi une bien triste réalité ! Serviteur (adorateur) pin salarié (mercenaire)

    • @ rédaction,
      Et les 4 autres ministères dons sont ils honorés financièrement comme celui de pasteur?
      Si non, pour quelle raison alors que le ministère don de pasteur n’est logiquement pas le seul à nourrir et structurer le corps selon Éphésiens 4(dans une église normalement biblique j’entends bien entendu).
      ….Ou alors est ce que ça veut dire les églises d’aujourd’hui pour la plupart ne sont finalement plus tellement bibliques que ça ?

    • Oui dans les milieux qui croient aux 5 ministeres…

    • @ Rédaction
      ah ! vous voulez dire que dans les milieux qui croient aux 5 ministères les apôtres les prophètes les évangélistes et les docteurs ont eux aussi un salaire « mensuel » au même titre que le pasteur, avec déclaration de charges et tout le toutim ?

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 21 h 06 min //

      Ogias’ // 24 août 2018 à 18 h 23 min //

      @ rédaction,

      ….Ou alors est ce que ça veut dire les églises d’aujourd’hui pour la plupart ne sont finalement plus tellement bibliques que ça ?

      *****c’est bien d’en prendre conscience, c’est même urgent !!!

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 8 h 48 min //

      Ogias’ // 24 août 2018 à 20 h 27 min //

      ça m’étonnerait !!!

  2. @ Samuel Foucart
    J’ai eu un ami qui avait plusieurs enfants, qui par suite à un licenciement a fait des étude à l’école biblique de Bordeau. On lui a proposé une assemblée ayant cinquante sièges mais tous étaient vides. Du coup il a préféré retravailler dans l’industrie. Certes, il aurait fait un bon pasteur mais il n’aimait pas l’hypocrisie. J’ai eu d’autres amis dont un a fait ses études à Vaux sur Seine mais les conditions de stages puis de prise de poste l’ont vraiment repoussé.
    Maintenant, j’aimerais savoir quelles sont les enseignements dans le domaine de l’aide spirituelle qui sont pratiqués dans les ADD. Jusqu’à présent, je n’ai pu voir que du négatif. L’absence de la reconnaissance des souffrances des âmes est vraiment patente. Il y a quelques temps, il m’est venu à la pensée de relire la parabole du bon Samaritain (Luc 10.25-37). Sur ce sujet un verset m’a fortement interpelé: le verset 34, là le samaritain a conduit le blessé à l’hôtellerie. Pour moi, l’hôtellerie représente l’Eglise locale. Pourquoi est-ce que j’y vois tant d’âmes souffrantes, si peu de dons spirituels (lorsqu’il y en a), aucun ministère (services donnés par le Saint Esprit)? L’homme qui se dit investi du ministère de pasteur ne l’est que par le choix des hommes et il ne fournit aucune preuve de son appel. Maintenant pour le thème que vous abordez dans cette série, ce que vous faites est très bon mais il serait utile que les croyants se mettent à étudier la Bible.

    • Vous parler de l’aide spirituelle apportée aux pasteurs la réponse est simple, aujourd’hui rien, nada, que dalle ! C’est le grand vide, même si certains vous diront que c’est faux et qu’on fait beaucoup pour les pasteurs, la réalité pourtant c’est qu’il ne vaut mieux pas avoir de souci, encore moins en parler et surtout pas devoir « subir » la soi disante aide parce que là tu es mort !

    • @Samuel Foucart // 24 août 2018 à 17 h 17 min //
      pour l’aide spirituelle apportée aux pasteurs j’ai entendu parler de ça sur le Top Chrétien
      cela existe-t-il dans les dénominations (école pastorale ou ailleurs ?) et c’est pratiqué en Amérique
      qu’y a-t-il d’enseigné aux élèves dans les écoles bibliques ? quand à l’aide aux brebis en danger qu’elles soient pasteur ou pas ? y a t il des différences entre les dénominations à ce sujet ?

      à mon sens les pasteurs et autres responsables sont aussi des âmes qui peuvent être en danger et donc avoir besoin de soins

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 21 h 05 min //

      B.G. // 24 août 2018 à 20 h 04 min //

      Tabou tabou …. les pasteurs n’ont pas de problème hein !!!!

    • @ Isaie Je ne veux pas polémiquer avec vous, c’est juste que je suis sensible au fait de forcer le texte,Le scribe avait posé une question. Qui est mon prochain? Et comme la première fois, Jésus lui retourne la question par une autre question. Notez bien le changement de direction qu’il impose maintenant au dialogue. Au lieu de répondre directement à la question, Qui est mon prochain, Jésus lui demande, ‘Qui s’est comporté comme le prochain de l’autre?’ Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé entre les mains des voleurs? Du mode passif, Jésus passe au mode actif. Le scribe voulait une définition du mot ‘prochain’. La question de Jésus présuppose que tous les hommes sont nos prochains, en particulier ceux qui sont dans le besoin. Mais elle va plus loin. Elle montre clairement qu’une personne se conduit comme le prochain de l’autre par l’exercice de la miséricorde à son égard. En d’autres mots, Jésus omet délibérément de fournir des renseignements quant à celui qu’on devrait aider. Il laisse entendre cependant que le Samaritain est l’exemple d’un homme qui a fait ce que la loi commande, i.e., dont les actions sont en harmonie avec l’héritage de la vie éternelle. Vous voyez que cette intervention nous renvoie à la question initiale du légiste. ‘Tu m’as demandé ce que tu devais faire pour hériter la vie éternelle. Et bien, je viens de te donner la réponse. Fais la même chose que le Samaritain. Il a observé la loi. Il a aimé son prochain comme lui-même. Fais de même et tu vivras. Fais comme lui et tu hériteras la vie éternelle.’C’est aussi ce que Samuel foucart rappelle souvent ici.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 21 h 25 min //

      Samuel Foucart // 24 août 2018 à 17 h 17 min //

      la réalité pourtant c’est qu’il ne vaut mieux pas avoir de souci, encore moins en parler et surtout pas devoir « subir » la soi disante aide parce que là tu es mort !

      ….. MDR c’est le chant du trépas de l’église … Le glas d’un syteme épuisé 😦

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 8 h 47 min //

      elami // 24 août 2018 à 21 h 13 min //

      Un grand amen à votre lecture de ce texte du samaritain …… Aux ADD le prochain c’est le chretien de l’église …C’est une très mauvaise interprétation … Je me souviens de m’être fâchée en raison d’une aide que l’église add dans laquelle nous étions à l’époque avait refusé à une famille de roumaine qui vivait en plein hiver dans une caravane toute cassée avec un pôle extérieur à la caravane qui n’arrivait pas à chauffer correctement le vieux logis… Une jolie petite fille de 7ans je pense, cassait dehors dans la neige des cagettes pour ce pôle don les tuyaux étaient foutus …
      Je ne pouvais agir seule j’ai demandé de l’aide à l’église et ils ont refusé … Alors nous avons appelé la mairie qui elle a agit et le soir même ils étaient relogés.

      Où est le témoignage en ces terribles circonstances d’une famille avec jeunes enfants à notre porte, que l’église de Jésus Christ laisse dehors en plein hiver dans le froid !

      Personnellement nous avions à l’époque une petite maison sans chambre supplémentaire pour les accueillir pour la nuit !

      J’ai beaucoup pleuré devant les cœurs insensibles et durs (cœur de pierre) de ces chretiens religieux qui enfantent la mort .

    • Robert M. // 25 août 2018 à 9 h 00 min //

      @Elami,

      Voilà qui a le mérite d’être clair.

    • @Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 21 h 05 min //

      B.G. // 24 août 2018 à 20 h 04 min //

      Tabou tabou …. les pasteurs n’ont pas de problème hein !!!!

      Romains 3:23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;
      1Timothée 6:5 les vaines discussions d’hommes corrompus d’entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain.

      si ça c’est pas un problème
      dans le fond non c’est pas un problème car le vrai problème est qu’ils se croient différents ou veulent le faire croire
      et qu’ils finissent par ne plus avoir d’éthique autre que celle de leur ventre ou intérêt propre et refusent les solutions préconisées par la loi : se repentir, confesser à Dieu, demander pardon et cela si possible avec l’intercession d’un frère

      ce tableau est très pessimiste. heureusement qu’il reste des hommes droits, si si j’en connais qui veulent faire la volonté de notre Dieu et celle là seule

  3.  » L’un de ceux là, ayant les yeux plus gros que le ventre, avec un salaire de 3000 € mensuel, un treizième mois en fin d’année, a tout de même eu le culot de réclamer une prime de 3000€ supplémentaire. Officiellement, il n’y arrivait pas financièrement.  »

    -Vous comprenez entre le salaire la bonne et celui les profs particuliers des petits l’entretien de la piscine et le plein de la BMW ma femme et moi on est vite ric rac à la fin du mois.

    • Eh oui je vous comprends mdrrrrrrrr

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 8 h 33 min //

      Ogias’ // 24 août 2018 à 20 h 11 min //

      @ Samuel Foucart,
      « Paul parle d’ouvrier quand il évoque le ministère pastoral, un ouvrier gagne entre 1300 et 1900 € par mois selon l’évolution de son âge et de sa carrière. Voilà ma réponse »

      Pourtant il n’est pas sûr qu’il faille forcément mettre les choses sur le même plan que l’envisage le monde; sinon cela reviendrait à admettre que la fonction de pasteur est un métier ce que vous dites plus haut qu’elle n’est pas censée être et là vous avez raison.
      1300, 1900€ dire ça juste comme ça, c’est comme si c’était un barème et là ça fait bizarre

      **** Il faut se rappeler que le pasteur bien que chretien, vit dans une société dans laquelle sont fixés des salaires de base pour permettre à chacun de vivre désâment .

      Les règles des charges mensuelles sont les mêmes à approximativement pour tout le monde .

      L’état français a fixé un salaire de base indispensable pour vivre désâment …. Je ne vois pas pourquoi les responsables chretiens devraient vivre en dessous de ce salaire de base … puisque tous ceux qui viennent à l’église y sont soumis par l’état .

      Les exigences de l’état pour le bien de tous, quand elles sont bonnes, ne devrait pas être revue à la baisse dans les assemblées chrétiennes sous prétexte de foi .

      Car à ce moment là, il faut aussi que les chretiens des assemblées, puisqu’ils sont chretiens, acceptent d’avoir moins sans broncher …. et oui puisqu’ils ont la foi !!!
      Qu’il la mettent en pratique pour eux même, avant d’exiger pour leur pasteur des résultats .

      L’hypocrisie en matière d’argent et la même dans le monde comme chez les chretiens … donc profil bas.

  4. Pourquoi ne pas encourager, les pasteurs: tiens par exemple, en « exposant » les rémunérations des personnes du bas peuple (militant) pour Christ♥. Au hasard(sic): Pulsar, « surement lié aux mystères de la providence… » 😇 Et ben Pulsar (ça lui donne l’impression d’exister quand « on » parle de lui)! Pulsar, il a droit à l’A.J. à 100%. Et il ne paye pas d’impôt sur le revenu ou « 0 ». Au cas où les autres ne s’interaisserat pas de lui, c’est pour cela qu’il prends les devants!!! 😆

    Permettez, toujours à Pulsar, de verser une larme sur les pauvres (directeurs de consciences) qui en ont peut-être Une: de conscience, évidemment… Sinon, pour du moins, la réveiller… Vous suivez pas: la conscience bien sur! Avec à la clef: changement immédiat? Compte la dessus et bois de l’eau fraîche, normalement ça désaltère, mais cela ne va pas plus loin, dommages !!!
    Le bas peuple des « esclaves », serviteurs, voir ministres c’est plus motivant! 😇 Comme Pulsar sait qu’il n’est rien, Rien, ce ne serait y pas: quelque chose? 😉 A bientôt, après avoir un tant soit peu cogiter, toujours dans mon gite, m’enfin, dans mon Appart. au 3 ème 😉 Plus près du ciel ! 😇 😆 Esclaves: « Ça remet » les intérêts pécuniers perso à leur juste place.

    « Ainsi, vous aussi, quand vous aurez fait toutes les choses qui vous ont été commandées, dites: Nous sommes des esclaves inutiles ce que nous étions obligés de faire, nous l’avons fait. » Luc 17. 10 Darby Bible

    « Un homme peut-il être utile à Dieu? Non; le sage n’est utile qu’à lui-même. » Job 22. 2

    X: Pour Marie Vic uniquement: pour les pigeons: « interdiction de stationner mise en fourrière immédiate, ou en cage, assurée » Depuis, ils viennent plus déposer des oeufs sur le balcon!

    • Paul parle d’ouvrier quand il évoque le ministère pastoral, un ouvrier gagne entre 1300 et 1900 € par mois selon l’évolution de son âge et de sa carrière. Voilà ma réponse

    • Cher Samuel: « Car l’Ecriture dit: Tu n’emmuselleras point le boeuf quand il foule le grain. Et l’ouvrier mérite son salaire. »

      Pour ce qui concerne les retraités en France, ce peut-être souvent moins, voir beaucoup moins, même avec toutes les annuitées requisent! Dans ce cas là nous dirons: « Si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. » 😇 Est-ce qu’une telle suggestion est envisageable pour le polétariat, commun des motels, au même titre que: les sommets pyramidiaux? 😥
      Surement qu’il faudra du temps à Pulsar pour réfléchir longuement, très longuement, voir plus.

      Mais, le temps c’est de l’argent et Pulsar vous le fait… perdre! 😉 Alors Pulsar, sur la pointe des pieds se retire. En rêvant toujours: il aurait plut à Plulsar, qu’il plut, mais non: il plut à Dieu de faire différemment et la pluie ne tomba pas!!! Quoi que vous me direz et vous auriez raison : « Il pleut toujours sur les mouillés » Pulsar rentre vite, pour essayer de se réfugier, se mettre à l’abri
      Vous voyez pas qu’il se mette à tomber des grenouilles, de la grêle de feu? 😥

    • @ Samuel Foucart,
      « Paul parle d’ouvrier quand il évoque le ministère pastoral, un ouvrier gagne entre 1300 et 1900 € par mois selon l’évolution de son âge et de sa carrière. Voilà ma réponse »

      Pourtant il n’est pas sûr qu’il faille forcément mettre les choses sur le même plan que l’envisage le monde; sinon cela reviendrait à admettre que la fonction de pasteur est un métier ce que vous dites plus haut qu’elle n’est pas censée être et là vous avez raison.
      1300, 1900€ dire ça juste comme ça, c’est comme si c’était un barème et là ça fait bizarre.
      Mais en même temps ça va très bien avec l’idée d’un métier où le salaire est fixé que ce soit par l’employeur ou encore les prétentions de l’employé.
      Une façon biblique et tout à fait juste d’envisager la chose (et pas le moins du monde utopique est de dire que la prospérité financière de l’ouvrier est fonction de la prospérité de l’assemblée dont il prend soin. Si l’assemblée a de grands moyens c’est normal et biblique qu’elle bénisse en conséquence ceux qui le nourrissent spirituellement. Et si l’assemblée n’a pas encore les moyens de pourvoir en totalité (car petit nombre) mais fait partie d’une famille d’église il est normal bibliquement que les églises plus prospères aident. Même au niveau de la gestion des villes c’est un peu ainsi donc les enfants de ce siècle ne devraient pas être plus intelligents.

      D’ailleurs selon cette façon de voir je suis surpris de lire Isaï (parenthèse https://actualitechretienne.wordpress.com/2018/08/24/dans-le-secret-des-dieux-les-gros-et-petits-salaires-des-demi-dieux/#comment-309943 ) comme quoi on a hypocritement proposé à son ami une assemblée avec 50 sièges mais tous vides !!!
      pour moi ça fait l’effet d’une blague hallucinogène. Non pas qu’on ait osé lui faire ça, mais qu’il ait réagi comme c’est rapporté.
      pourquoi? parce que si c’est une église déjà il y a au moins deux trois personnes.
      Mais partir parce que toutes les chaises ne sont pas remplies est symptomatique de ce que votre article semble démontrer. Comme quoi certains ministères ne sont plus tellement motivation par un appel une vocation mais par le fait que ça puisse au moins rapporter qq chose ne serait ce que conférer une position.
      Il fut un temps où des chaises vides étaient un beau défi, puissant moteur pour retrousser les manches fléchir les genoux et voir comment Dieu peut changer l’eau plate en vin.
      de grandes assemblées ont commencé avec même pas une tête de pipe.

      Bref pour revenir à ce que je disais au départ, je considère que si une assemblée est riche matériellement (disons avec des membres qui ont bcp de moyens) c’est normal que les ministères qui ne nourrissent soient aussi bénis en conséquence. c’est juste logique
      Et je vais plus loin au risque de choquer : des pasteurs nigérians sont connus pour être millionnaires ou plus,cela est tout à fait normal s’ils ont dans leurs assemblées des milliardaires du pétrole chacun donnant la dîme. C’est pas que tout ça soit ma réalité mais c’est juste dans l’ordre des choses que ces gens là vivent. Après si on leur reproche d’être riches…;-))
      et sils sont un seul jet privé alors que leurs riches en ont plusieurs bon….

      Chacun vit des choses selon ses circonstances et sa perception et dans ce cadre il y a des choses qui s’agencent en conséquence. Mais si certaines assemblées sont riches dans une dénomination (puisque bcp tiennent aux dénominations), dans l’ordre des choses la dénomination devrait veiller à une répartition équitable de façon à ce que aucune assemblée ne manque de rien; je le redis : même le monde est capable de cette sagesse-bon sens paysan

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 21 h 03 min //

      Pulsar // 24 août 2018 à 19 h 03 min //

      wouai chez moi aussi il pleut …. bonne nuit pulsar gros gros dodo sous la couette l’air s’est bien rafraichi..BIZZZZZ

    • Samuel Foucart // 25 août 2018 à 5 h 52 min //

      1300-1900 € c’était juste un élément de réponse qu’il faut laisser dans le contexte SVP et sûrement pas un barème

  5. @ Samuel Foucart
    Je ne parle pas spécialement de l’aide spirituelle entre pasteurs mais aussi de l’aide spirituelle apportée à ceux et celles qui entrent dans une Eglise.
    Maintenant, lorsque je regarde l’Eglise d’Ephèse dans Actes ch.20, les anciens sont appelé évêques dans nos traductions mais ce devrait être surveillants. En ce qui concerne le ministère de pasteurs (ou berger) ce devrait être un service de soins et d’enseignements et non une fonction de directions générale comme c’est le cas actuellement. En ayant lu la livre « Apologétique » de Tertullien, j’ai vu que le système de l’organisation de l’Eglise de Carthage était le même que celui d’Ephèse: Les anciens ou vieillards dirigeaient et surveillaient l’Eglise. Cela permet aussi de comprendre Jacques 5.14-16 où nous lisons que quelqu’un est-il malade qu’il appelle les anciens… Il n’est pas dit Monsieur le pasteur ou Monsieur l’évêque. Ainsi les Eglises évangéliques sont tout à fait éloignées des Eglises des temps apostoliques et n’y correspondent pas.
    Soyez béni.

    • On pourrait ajouter, concernant le vocabulaire, que « ministre » et « diacre » sont le même mot dans l’original grec, à savoir « diakonos », serviteur. Mais « ministre », n’est-ce pas, ça sonne bien mieux que « serviteur »…

      Ce qui est traduit « docteur », c’est en fait celui qui enseigne.

      L’apôtre, c’est celui qui est envoyé, mais comme on en a fait un titre (et non plus une fonction), lorsqu’il a fallu désigner ces envoyés, on a inventé le mot « missionnaire », mot n’est pas dans la Bible…

      Le « prophète », c’est celui qui rend visible, met devant nous les choses telles qu’elles sont, parle de la part de Dieu (qui seul connaît le réel).

      L’évangéliste, c’est celui qui annonce la bonne nouvelle (évangile = bonne nouvelle).

      Et bien sûr, le pasteur est le berger, qui s’occupe de ses brebis et ne les prend pas pour des moutons à tondre et à envoyer à la boucherie…

      Si on veut réformer l’Eglise, il faudrait peut-être commencer par définir clairement puis utiliser correctement ces termes et d’autres, qui ne sont actuellement que du « patois de canaan ».

      https://www.google.com/search?q=patois+de+canaan

    • — Je note qu’il y a plusieurs versions qui ne traduisent pas par “évêques” le passage que tu cites :

      Actes 20, 28 :

      «Aussi prenez garde à vous-mêmes et à tout le troupeau dont le souffle sacré vous a constitués les gardiens, pour paître la communauté d’Elohîms, qu’il s’est acquise par son propre sang.»

      Version Chouraqui.

      «Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau, au milieu duquel l’Esprit Saint vous a établis surveillants pour paître l’assemblée de Dieu, laquelle il a acquise par le sang de son propre |fils|.»

      Version Darby.

      «Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis surveillants, pour paître l’Église de Dieu, qu’il a acquise par son propre sang.»

      Version de l’Épée.

      — Surveillants, gardiens, voilà un terme qui convient mieux à l’Église de Christ car “évêque” dénote une traduction catholique et fait de ce genre de personne une autorité surfaite que Seul Jésus-Christ possède !
      — Que l’Esprit de Dieu dise dans ce passage qu’Il S’est acquis Son Assemblée par Son propre sang signifie bien qu’Il était dans le Corps de Christ à Sa mort sur la croix ! Il en est sorti dès que Christ portait sur Lui tous les péchés du monde, ce que confirme cette parole : «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné» !
      — À part surveiller et donner l’exemple, les surveillants n’ont aucune autre autorité ! Le “pasteur-PDG” n’a PAS sa place dans l’Église de Christ, c’est pourquoi il vaut mieux en sortir !
      — Quel temps, quelles mœurs !

    • Mat 23:10 Ne vous faites pas appeler [* chefs / directeurs / conducteurs / guides / conseillers] - car un seul est votre [* …], le Christ. Les termes entre crochets correspondent à ce qu’aujourd’hui nous appelons « leaders ». Donc, Ne vous faites pas appeler leaders - car un seul est votre leader, le Christ.

    • — Hmouais ! ‘Faudrait le leur dire aux “pasteurs-PDG”, s’ils ne vous mettent pas “à la porte” avant d’un coup de pied où je pense… :mrgreen: !

  6. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 19 h 52 min // Réponse

    Je trouve tout à fait injuste que des pasteurs puissent gagner jusqu’ à 6000 € alors que d ‘autres gagnent une misère … Il devrait y avoir récolte des biens et redistribution loyale.

    Dans les églises réformées les pasteurs qu’ils soient en paroisse, président régional ou national, ont tous le même salaire le smic, avec des bien en nature, maison/ appart, voiture les charges toutes payés … téléphone essence matériel de bureaux, ordi etc .

    Je trouve que c’est une bonne gestion du ministère, il n’y a pas de rivalité les relations sont saines .

  7. En France chaque assemblée est constituée en Association avec un président qui bien souvent est le Pasteur en question d’où l’impression que le Pasteur dirige tout dans l’Eglise locale et si il est président de l’association ceci veut dire qu’en accord avec le CA, le trésorier et le secrétaire ils décident eux mêmes de ce qu’il veulent attribuer et de qui ils nomment et généralement tout les membres son d’accord avec ce qu’ils font…

    • Samuel Foucart // 25 août 2018 à 5 h 48 min //

      Oui c’est vrai bien que la loi républicaine interdise au président d’être salarié mais bon l’on s’arrange tous avec la loi lol ! Avouez tout de même que ce n’est pas très sain tout ça

    • Tous ces gens ont bien constitué un  » corps  » à leur façon , ficelé à leur système ..MAIS on se demande qui en est la tête …??? !!!

      Quand j’étais petite on chantait …: – zéro plus zéro …égale : la tête à Toto !!!!!!

      Ou alors , ….c’est un corps sans tête ? ! ??? La greffe n’a pas pris ..? ? !!! .

      Ou alors ….c’est un  » cor…puscule  » …avec une tête énoooorme , ou peut-être bien qu’ il est bicéphale …Ah AH AH …mais alors c’est qui la deuxième tête qui s’est rajoutée ..????

      C’est un mauvais remake du  » chien des Baskervilles ….. »

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 11 h 52 min //

      Samuel Foucart // 25 août 2018 à 5 h 48 min //

      Oui c’est vrai bien que la loi républicaine interdise au président d’être salarié mais bon l’on s’arrange tous avec la loi lol ! Avouez tout de même que ce n’est pas très sain tout ça

      ***Il y a d’autres fonctionnements par exemple président d’honneur, ce qui n’empêche pas de mettre un président CA à la tête de l’église;

  8. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 24 août 2018 à 21 h 01 min // Réponse

    Samuel F

    J’étais encore stagiaire, je sortais d’un poste à l’hôpital Charles Nicolle à Rouen où je travaillais donc 8 heures par jour. En rentrant à plein temps comme pasteur, je me suis vite retrouvé avec une réunion à faire la semaine, 10 visites, c’était si loin de ce que j’attendais. Je me suis donc plains à mon pasteur, qui m’a répondu très sèchement: « Dans le ministère on ne s’ennuie jamais » !

    ****J’en connais qui aimaient faire leur potager…. très très beau d’ailleurs 😉 😉

    Dont acte ! J’ai donc pris la décision de retourner TRAVAILLER dans mon hôpital.

    ****Comme infirmier ?
    Un pasteur dans un hôpital c’est le top du top , il est juste là où il faut pour servir ceux qui en ont vraiment besoin … donc pas de regret c’est Dieu qui l’a permis et c’est très bien comme ça.

  9. Si je vous suis correctement Samuel (bien que vous n’ayez pas développé cet aspect dans le présent article), une des raisons de votre frustration face au système pastoral me semble provenir du fait que vous aviez travaillé AVANT de devenir pasteur-stagiaire, et si mes souvenirs sont correctes, votre épouse travaillait voire avait conservé son emploi pendant un certain temps. Donc vous étiez qq de bien connecter à la « vraie vie » et vous vous êtes retrouvés avec un certain nombre de « déconnectés » (des personnes qui ont fait leurs études de théologie après le bac et sont devenues pasteurs après, donc sans avoir goûté à la « vraie vie »). Je suppose que la différence entre vous et elles a dû se creuser au fil des ans? Si demain votre église vous annonce qu’elle ne peut plus vous verser de salaire, je ne pense pas que vous seriez trop paniqué: vous avez un diplôme professionnel (infirmier, aide-soignant?), de l’expérience etc, vous êtes  » recasables », tandis que les autres? Les voilà bien coincés ad vitam eternam dans leur système pastoral. En dehors pas de survie… D’oú leur carriérisme effréné et leur besoin d’exister? ‘est-ce pas une des raisons pour expliquer votre parcours atypique? Un connecté parmi les déconnectés? Pensez-vous que les pasteurs que vous décrivez auraient eu un parcours différent s’ils avaient connu le monde du travail et auraient la possibilité d’y retourner à tout moment?

    • Samuel Foucart // 26 août 2018 à 4 h 42 min //

      Oui votre analyse est juste ; d’autant plus que je suis resté connecter à la vraie vie par divers autres biais (le sport par exemple, une vie sociale normale) le monde des pasteurs n’a jamais été tout pour moi loin s’en faut ! « Recasable » mdrrrrrrr avec l’âge de moins en moins lol mais sur le principe oui ! Je me souviens d’avoir assister à des pastorales où on passe trois heures à débattre d’une question, ne pas y trouver de réponse et la reporter à la pastorale suivante alors qu’en 10 minutes dans la vraie vie, le problème aurait été réglé ! Sois ces gars là sont des « autistes » soit c’est moi !

    • Merci de votre réponse. Je n’ai aucun doute sur votre « recasabilité » en toute circonstance et quelque soit votre âge, ne serait-ce que parce que les paturages verts du Bon Berger nous attendent à chaque stade de notre vie. « je suis resté connecter à la vraie vie par divers autres biais (le sport par exemple, une vie sociale normale »: c’est tellement important et pas que pour les pasteurs, mais pour tous les chrétiens lambdas qui risquent au fil des ans de passer tout leur temps libre entre chrétiens. Je confime: avoir quelques activités normales (sports, musique, arts etc.) nous fait tellement de bien…Ou tout simplement aller boire l’apéro chez les voisins…

  10. Il n’y aurait pas tous ces abus si on osait enfin remettre en question le joug de la doctrine la dîme qui pèse sur les églises en appui au maintien d’un clergé faussement sacerdotal.

    A-t-on en Jésus-Christ le besoin d’un prêtre sacrifiant à temps plein pour 10 fidèles comme l’Israël du Temple, plutôt qu’un peuple de prêtres ne sacrifiant que dans la louange de l’Agneau ?

    • AMEN !

    • Un pasteur // 25 août 2018 à 11 h 20 min //

      A Yves.
      La dîme est une obligation dans l’A.T. mais une simple indication dans le N.T., une référence si on veut car il est précisé que chacun doit mettre à part selon ses moyens ce qu’il veut donner au Seigneur.
      Le seul problème avec les chrétiens c’est que beaucoup sont des radins, des avares éhontés.
      Et tout simplement parce que le Seigneur est un AUDITEUR silencieux du culte et des réunions. Que le chrétien donne la portion congrue au Seigneur ou qu’il donne selon son coeur avec honnêteté (c’est-à-dire sans mettre les finances de son foyer en péril mais avec sagesse et élan raisonnable de son amour pour le Seigneur) personne ne le saura si ce n’est Dieu lui-même.
      Pour la pauvre veuve qui avait donné tout son nécessaire le Seigneur n’a jamais dit de l’imiter car il sait qu’un coeur humain peut être généreux aujourd’hui sous le coup de l’émotion mais oublieux des bienfaits de Dieu à son égard pour satisfaire une envie ( et NON un BESOIN nécessaire).
      Il faut l’avouer c’est dur de donner au Seigneur avec amour mais le véritable amour, qu’il soit dans la vie de tous les jours ou dans la vie spirituelle est un amour réfléchi.
      On ne peut aimer Dieu ou aimer son prochain ou encore un être cher que si cet amour repose sur le don de soi.
      Mais le don de soi est un engagement réfléchi. Le soldat est prêt à donner sa vie pour son pays mais il n’est pas suicidaire pour autant: au contraire car il sait qu’un soldat mort n’est utile à personne.
      Un chrétien au porte-monnaie fermé est inutile à Dieu et celui au porte-monnaie grand ouvert est un poids pour le Seigneur.
      Le don décidé AVEC le Seigneur est utile et la première chose que Dieu inspire dans ce cas c’est la sagesse du don, une sagesse sans calcul mais qui tient compte que dans ce monde on ne vit pas dans les dettes, même pour Dieu mais qu’on ne vit pas dans le luxe non plus.

      Un pasteur qui mène grande vie est un charlatan spirituel mais un pasteur qui vit dans le besoin est une honte spirituelle.
      Chaque membre d’une église doit toujours avoir ceci à l’esprit: Dieu ne réclamera jamais rien à personne mais Il a des tablettes sur lesquelles TOUT est écrit, et notamment les véritables intentions du coeur.

    • @ Un pasteur

      Le dîme, une simple indication… ? Je crois plutôt qu’elle est bien plus souvent enseignée comme une condition à la bénédiction des dîmeurs, mais pourquoi donc se servir d’une indication de la loi de la religion du Temple comme une « indication » de ce que doit être le don gratuit qui seul convient à l’Eglise de Jésus-Christ ? C’est là toute une perversion de l’Evangile. Qui plus ait le simple fait de « calculer » ce qu’on donne (par un poucentage) est complètement à l’opposé de se laisser conduire par l’Esprit qui connait les besoins de tous dans l’Assemblée, dans le partage des frais. Tel n’a pas de revenu mais des biens qu’il peut léguer, tel autre a de gros revenus mais de grosses charges familiales, etc… tel a du temps à donner, tel autre une compétence, etc… Mais surtout la dîme est par nature associée à un culte sacrificiel confié à un clergé, ce que n’est pas le culte chrétien en dépit de la caricature qu’en a fait le catholicisme romain… mais dont beaucoup des autres églises ne semblent pas non plus hélas vraiment sorties.

    • — @ “Un pasteur” :
      — On ne peut rien donner “au Seigneur” comme tu le prétends car Il a tout créé : les métaux rares, l’or, l’argent, etc…
      — Mais on peut parfaitement donner à ceux qui en ont besoin : les frères pauvres de l’Assemblée, par exemple ! Là, tu donneras vraiment “au Seigneur” :

      Matthieu 25, 31-46 :

      «Or, quand le fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assiéra sur le trône de sa gloire, et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il les séparera les unes d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les chevreaux, et il placera les brebis à sa droite et les chevreaux à sa gauche, Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: « Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; nu, et vous m’avez vêtu; j’ai été malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus auprès de moi. » Alors les justes lui répliqueront: « Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous nourri? Ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? Mais quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli? Ou nu, et t’avons-nous vêtu? Et quand t’avons-nous vu malade ou en prison, et sommes-nous venus auprès de toi? » Et le roi leur répliquera: « En vérité je vous le déclare: en tant que vous l’avez fait pour un seul de ces tout petits, vous l’avez fait pour moi. » Alors il dira aussi à ceux qui seront à gauche: « Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges! Car j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger; et j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; nu, et vous ne m’avez pas vêtu; malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. » Alors eux aussi répliqueront: « Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim ou avoir soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas servi? » Alors il leur répliquera: « En vérité je vous le déclare: en tant que vous ne l’avez pas fait pour un seul de ces tout petits, vous ne l’avez pas non plus fait pour moi. » Et ceux-ci s’en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. »»

      Version Perret-Gentil Rillet.

      — Donc, si tu vois un frère dans le besion, donnes-lui la dîme que tu réservais “pour le pasteur” ou vraiment ce qu’il a besoin et que tu as en trop ! Là, tu donneras au Seigneur !
      — Jean-Baptiste n’a-t-il pas dit :

      Luc 3, 10-11 :

      «Et la foule lui demandait: « Qu’avons-nous donc à faire? » 11 Mais il leur répliquait: « Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a point, et que celui qui a des vivres fasse de même. »»

      Version Perret-Gentil Rillet.

      — Plutôt que de donner au “pasteur-PDG”, donnons à ceux qui en ont vraiment besoin ! Sinon le Seigneur nous en fera rendre compte !
      — Autres temps, autres mœurs !

    • — Ou plutôt : “Quelle époque, quels mœurs” (Ô tempora, ô morès) !

    • @ Un pasteur // 25 août 2018 à 11 h 20 min //

      « Et tout simplement parce que le Seigneur est un AUDITEUR silencieux du culte et des réunions. »
      La situation est devenue si grave que ça en 2018 !
      Vous rendez-vous compte que c’est tout simplement affreux si aujourd’hui le Seigneur se contente d’être un AUDITEUR silencieux des cultes et réunions.
      Non mais sérieux, vous voulez vraiment dire que le Seigneur ne fait qu’écouter durant les cultes et réunions de l’église ? Dans ce cas faudrait sensiblement rectifier la copie biblique non ?
      du genre /
      2018 -Samuel : »écoute Seigneur, ton serviteur parle ! » 1Samuel 3.10
      2018 Marie-Madeleine  » au secours, ils ont fait disparaître le corps VIVANT de mon Seigneur et je ne sais dans quel tombeau ils l’ont remis… ! Jean 20.13

    • Un pasteur , c’est surtout le français qui a beaucoup de problème avec ça . Quand Jésus reprend les religieux par rapport à ça il leur reproche de ne pas être des témoins et de penser que payer la dîme suffit pour être des exemples . Alors Jésus leur dit « voilà ce qu’il faut faire  » mais il ajoute , « sans négliger les autres chose  » , autrement dit payer la dîme est une bonne chose à condition d’être de véritables témoins dans l’amour de Dieu

  11. Isaïe a écrit le 24 août 2018 à 10 h 38 min dans l’article précédent, mais sur le même sujet:
    « Un point qui est à relire sous l’actualité: Romains 13.4 « Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal. »

    Dans tous vos commentaires vous vous évertuez à répéter, que vous avez reçu le don d’apporter de l’aide spirituelle aux pasteurs, mais aussi de l’aide spirituelle à ceux et celles qui entrent dans une Eglise. » Vous écoute-t-on, vous entent-t-on? Mystère! Vous l’avez dit et répété pour que se soit entendu, l’est-il, entendu…. évidemment?

    Pulsar voudrait mettre au point, (selon lui), certains sujets ambigües de la Parole. Pour le Magistrat, il en advient idem que pour le pasteur, ainsi que le « paroissien » ou citoyen lambda.
    Ce qui est écrit sur le papier, c’est ce qui devrait se passer dans la réalité: Que Dalle. Vous pouvez chercher longtemps, avant de trouver « UN » seul Magistrat honnête! Car ils sont de conivences avec les avocats, pour faire du fric uniquement avec le système mafieu de l’injustice.

    Avant il y avait les avoués (qui ne servait pas à grand chose, faut le reconnaître) Mais l’avoué avait obligation de vérité étant un Officier ministériel. Ce qui ne l’empêchait pas de faire des bourdes :evi: Par contre dans la déontologie de l’avocat, le mensonge y est autorisé et même fortement conseillé!!! 👿 Idem pour le Magistrat. en plus: selon ses convictions 👿

    Alors ce qui est écrit dans la Bible, ce n’est pas ce qui est: C’est ce qui devrait être Comme dit l’autre: « Il y a loin de la coupe aux lèvres » Définition: « Il peut y avoir un long chemin entre un projet et son aboutissement, entre un désir et sa satisfaction, entre une promesse et sa réalisation. Ce n’est pas parce qu’un but semble proche qu’on va forcément l’atteindre. » 😥

    Isaïe, n’en veuillez pas trop à Pulsar de s’être servi de votre « confusion » de l’inutilité actuelle et surement ancienne du Magistrat , comme ceux qui disent: « Je fais confiance à la justice de mon pays »! Pauvre de nous. La justice en France: plus corrompue: tu meurs!!! 😥

    La Bible c’est bien, il sufffit d’y croire et de la mettre en pratique…. Mais vous saviez TOUS tout cela par coeur 😇 Tranquille, c’est pour Pulsar, pas pour vous! Voilà le conseil de Pierre:

    « Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur!
    Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous « deveniez » participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. »

    C’est ce qu’il faut faire, pas ce qui est fait. La Bible conseille surtout, par exemple: Psaume 68. « Ton Dieu ordonne que tu sois puissant; Affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous! »

    • @ Pulsar
      Pour ce que j’ai reçu, c’est une chose mais il y a un domaine que je cherche à faire nettement voir, ce n’est pas tant ce que j’ai reçu mais ce que j’observe depuis de nombreuses années: l’absence de dons et de véritables ministères dans les Eglises. L’absence de désirs de s’instruire dans les textes bibliques par ceux qui sont appelés anciens. L’absence de connaissances et d’honnêteté intellectuelle et morale de la part des responsables qui se disent pasteurs. Un certain nombre de points que dévoile Samuel Foucart je le savait depuis longtemps, j’en ai été victime sur certains points et j’ai été déçu du manque de compréhension, au minimum spirituel de ces gens. J’ai, aussi, été profondément déçu lorsque je demandé de l’aide spirituelle et intellectuelle face à certains systèmes de sectes démoniaques et aux dégâts commis. J’aimerai que parmi les lecteurs il y en ai qui prennent conscience que de connaître les versets de la Bible par cœur ce n’est pas suffisant. En fait je sais qu’il y en a beaucoup qu’il faut bien relire dans leur totalité pour voir le lien qui les unis. Maintenant, pourquoi n’y a t-il pas d’anciens qui se lèvent pour dire à monsieur le pasteur que ce n’est pas à lui de désigner les anciens mais à l’Assemblée de les élire? Pourquoi ce manque de connaissance sur l’Eglise primitive? Pourquoi accepter sans réserves le rejet des lectures provenant d’autres dénominations? pourquoi accepter d’entendre dire que la dénomination dissidente est démoniaque? Sur ces sujets, je pourrais en dire beaucoup plus. En fait je ne mentionne pas spécialement ce que je fais mais ce qui est vraiment à revoir dans toutes les Eglises Evangéliques et que les responsables refusent de voir clairement. On parle de l’Eglise apostolique mais on refuse de voir le contexte social, religieux et ethnique.
      Soyez béni.

  12. Merci Samuel Foucart pour cet article.
    Je pensais que les ADD avaient une grille de salaire fixe en fonction de l’âge, situation de famille, permettant d’éviter l’avarice d’un côté et la cupidité de l’autre, c’est ce qu’il y a à Vision-France, à l’EPUDF et la taille de l’église n’entrant pas en compte, sauf quand l’église est trop petite pour payer quelqu’un.
    Dans le système tel que tu le décris, une personnalité manipulatrice peut donc être pasteur pour s’enrichir?.
    Est-il vrai Samuel, que certains pasteurs ADD de grosses églises touchent 1/3 du budget de l’église, et prennent le 2ème tiers pour payer leurs collaborateurs, un peu à la manière des supers PDG ?

    • Samuel Foucart // 26 août 2018 à 4 h 34 min //

      La grille de salaire mdrrrrrrrrr pour le reste les ADD c’est une chose, mais elle ne sont pas les seules concernées par ces soucis et dérives loin s’en faut ! Ayant presque tous les pouvoirs quand ce n’est pas TOUS sans vraiment de contrôles sérieux, on fait ce qu’on veux comprenez le

  13. Ah tiens le travail au noir « pastoral » est proposé aussi dans certains endroits !😞

  14. @ elami /

    Vous mentionnez la parabole du bon samaritain sous sa forme traditionnelle. Mais vous ne savez pas, apparemment, vous ne voyez pas que la loi n’est pas abolie et qu’elle est un pédagogue pour le croyant, et donc un guide.
    Je sais que les religieux de la chrétienté se veulent le nouvel Israël. mais ils ne voient pas qu’Israël est toujours le peuple de Dieu, le peuple consacré. je puis vous dire qu’en hébreu, consacré, sacré, saint c’est le même mot: Qodèsch. Ainsi lorsque Paul dit de saluer tous les saints dans une Eglise, ce sont ceux du peuple consacré et donc les israélites. Nous, nous restons les rameaux d’oliviers sauvages greffés sur l’olivier cultivé (Romains ch.11), voir aussi Zacharie 12.10. Vous verrez qu’à la fin des temps les israélites se convertiront tous. Mais vous et beaucoup, resterons nous, tous, fidèles après que le sacrifice perpétuel sera enlevé (Daniel 12.11?
    Je reprends, que faites-vous de Jacques ch.5.13-16? où sont les anciens que l’on peut appeler en cas de maladie ou autre? Pourquoi est-ce que Paul appelle les anciens qu’il désigne comme surveillants plus loin (traduit par évêques) mais qu’il ne dise pas le ou les pasteurs de Ephèse (actes 20.17-31)? Je sais qu’à Carthage, l’Eglise était dirigée par un groupe de vieillards (anciens) en 197. Je sais que vous ignorez cela. mais comme je me suis attaché à l’histoire de l’Eglise, surtout dans ses débuts, j’ai été amené à voir qu’un monsieur la « pasteur » pour diriger une assemblée n’est pas biblique.
    Que le seigneur vous bénisse.

    • @ Isaie,, je vous ai dit que je ne voulais pas polémiquer avec vous, ce qui est typique sur les blogs en général c’est de « balancer des arguments à l’emporte pièce, » sans savoir qui vous interpelle, vous me qualifier d’ignorant, de religieux, me voilà habillé pour l’hiver grâce à votre amour du prochain.! Pour ce qui est de la suite de votre diatribe, je ne mets en doute votre érudition à propos de l’histoire de l’Eglise, en revanche je vous conseille fraternellement de chercher au-dela de vos convictions habituelles la direction d’en haut pour comprendre les écritures. Surtout ne me faites pas dire, ce que je n’ai pas dit,christ est pour accomplir non pour abolir la loi, contrairement à ce vous prétendez je n’ignore que les égises étaient dirigés par des anciens, puisque à l’origine ce sont des synagogues.
      Soyez moins condescendant envers votre prochain et faites-moi de vos bénédictions intempestives.

    • „„vous ne voyez pas que la loi n’est pas abolie et qu’elle est un pédagogue pour le croyant, et donc un guide.““

      — Ah ouais :-/ :

      Galates 3, 23-26 :

      «Or, avant que vînt la foi, nous étions tous enfermés sous la garde de la loi, en attendant la foi qui devait être révélée; en sorte que la loi a été le pédagogue qui nous a conduits à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. Mais une fois la foi venue, nous ne sommes plus sous un pédagogue; car, tous, vous êtes fils de Dieu par la foi en Christ Jésus.»

      Version Perret-Gentil Rillet.

      — Ça, c’est écrit dans TOUTES les Bibles françaises et tu insistes pour dire que le croyant qui a la Foi a encore besoin de la loi ?!??… Mais le croyant n’a PLUS besoin de loi car la Foi qui le conduit n’a pas besoin de loi !

      Actes 15, 10 :

      «Maintenant donc, pourquoi tentes-tu Dieu, dans le but de placer sur le col des disciples un joug que ni tes pères ni toi n’avez pu porter?»

      Version Perret-Gentil Rillet adaptée pour que tu comprennes bien.

      — Quand comprendras-tu ?

  15. A SAMUEL F

    Je crois que le problème est malheureusement très large et qu’il ne concerne pas seulement la rémunération des pasteurs . C’est un problème global d’absence totale d’équité de la répartition des richesses au sein de ce qui devrait être …le corps de Christ .

    Il est complètement aberrant qu’un pasteur soit payé au lance pierre alors que les  »hautes instances » s’en mettent plein les poches
    Et , de même , il est absolument inacceptable que des pasteurs perçoivent des revenus énormes alors que certains dans l’assemblée arrivent tout juste à payer leur loyer …et encore que …!

    Je me rappelle d’une personne qu allait à Paris pour se faire poser des implants dentaires chez un spécialiste qui soignait aussi les émirs ….alors qu’une autre personne , qui avait les mêmes problèmes dentaires , ne pouvait pas avoir de solution faute de moyens ……

    Je ne reparlerai pas de tous ces pasteurs qui partent tous frais payés régulièrement …en pèlerinage en Israel , alors qu’une grande partie de l’assemblée se contente de regarder les photos du voyage à leur retour …..On leur donne le conseil de prier pour que Dieu les bénisse financièrement afin de pouvoir un jour ….faire aussi un voyage en srael

    Et ceux qui roulent avec des voitures vieilles de 20 ans ,alors que d’autres ont acheté le dernier modèle de la marque machin à 65 000 euros et bien sûr …..c’est Dieu qui leur a dit d’acheter la voiture de luxe ……Il a oublié de leur dire de filer un coup de main à leur frère ou leur soeur qui rame pour payer la réparation de la vieille voiture qui bientôt sera classée épave …..Il a dû oublier ……

    Sans parler de tous ces pasteurs qui affichent leurs photos de repas au restaurant avec grands vins etc., de leurs voyages dans les îles ou ailleurs etc…etc…etc.., .pendant que d’autres pleurent pour boucler les fins de mois !!

    Egalement , les fameux doubles salaires dont j’avais déjà parlé …bref !!

    Et ces dérives existent entre pasteur et membres de l’assemblée MAIS AUSSI , entre  » frères  » et  » soeurs  » au sein d’une même assemblée !!!!! J’ai vu les deux cas !!

    Certains  » pasteurs  » vont même jusqu’à prêcher que Dieu aime les riches et que su tu es pauvre , ou en difficulté ,….c’est que tu es un looser …..

    C’est un  » énormissime  » problème d’équité, lié au fait que les coeurs sont durs, non régénérés , pétris d’orgueil et de la connaissance qui enfle jusqu’à en être odieux ,MAIS absolument pas remplis de l’amour véritable qui tient compte( entre autre ), du principe d’équité à tous niveaux et qui était cher au coeur de la première église ……C’était il y a bien longtemps …..

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 13 h 28 min //

      Marie-Vic // 25 août 2018 à 10 h 44 min /

      Il faut sortir de la religion et entrer dans le repos de la présence précieuse du Seigneur . SHABBAT SHALOM très chère sœur en Christ

    • „„Et ceux qui roulent avec des voitures vieilles de 20 ans ,alors que d’autres ont acheté le dernier modèle de la marque machin à 65 000 euros et bien sûr …..c’est Dieu qui leur a dit d’acheter la voiture de luxe ……Il a oublié de leur dire de filer un coup de main à leur frère ou leur soeur qui rame pour payer la réparation de la vieille voiture qui bientôt sera classée épave …..Il a dû oublier ……““

      — Tiens, tiens……… :-/ ! Ça me rappelle quelque chose…
      *** Travaillant comme électricien dans une entreprise, voilà que le frère du patron me raconte qu’il avait vu un “pasteur” demander une quête pour réparer sa voiture, presque neuve, qui avait semble-t-il un problème… Plus tard, un chrétien, se souvenant de l’exemple du “pasteur” parle au “pasteur” pour demander une aide pour lui faire réparer sa petite moto qui lui servait pour aller au culte… Réponse abrupte du “pasteur” qui lui répond tout-de-go que “ça ne marche pas comme ça” ! Le résultat, c’est que le frère du patron qui est un bon mécanicien, lui répare sa petite moto et… sort de cette dénomination, ne voulant même plus la “voir en peinture” ! ***
      — Là, ce “pasteur” n’a pas oublié : il a REFUSÉ ! Alors, pour moi, entrer dans cette dénomination ? JAMAIS !
      — Quelle époque, quelles mœurs ! Et certains “pasteurs” s’étonnent du peu de prières exaucées, si ce n’est pas du tout !?… Moi, ça ne m’étonne pas, vues les préférences qu’ils pratiquent !

  16. le plus gênant dans cette affaire me semble-t-il c’est l’esprit de groupe dénominationnel :
    « il » est (celui qui est remis en cause) de mon groupe on n’a pas le droit d’y toucher
    et c’est le pasteur qui est défendu et plus ceux qui devraient l’être
    et plus encore c’est celui qui dénonce qui est traité en ennemi et mis au ban
    cela c’est ce que vous avez démontré depuis le début de la série à travers tout les domaines évoqués
    Luc 16:10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes.

    bonne journée à vous dans le Seigneur

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 13 h 25 min //

      B.G. // 25 août 2018 à 11 h 00 min /

      SHABBAT SHALOM AU NOM DU MESSIE QUI VIENT !

    • Samuel Foucart // 26 août 2018 à 4 h 30 min //

      C’est effectivement le plus inquiétant et l’esprit sectaire se révèle spécifiquement dans ce petit monde

  17. Jean Tauler (1300-1361) demandait à Dieu depuis huit ans, par des prières continuelles, de lui faire rencontrer un homme qui lui apprit la vraie vie spirituelle. Un jour que ce désir était plus vif en lui que de coutume, il entendit une voix lui dire: « Sors, et va à la porte de telle l’église – tu y trouveras l’homme que tu cherches ».

    Tout joyeux, Tauler s’y rendit aussitôt et trouva à la porte de cette église un mendiant très misérable, vêtu de haillons, les pieds nus et couverts de boue.

    Tauler le regarda, le salua et lui dit: « Bonjour mon ami ».
    A quoi le pauvre répondit: « Je ne me souviens pas d’avoir jamais eu de mauvais jour ».

    Tauler reprit: « Que Dieu vous donne la prospérité et une heureuse vie ».
    « Je vous remercie, répliqua le mendiant, du bon souhait que vous me faites, mais je n’ai jamais été malheureux et je ne sais ce que c’est que l’adversité. »

    Entendant cela, Tauler reprit: « Dieu vous bénisse, mon ami – mais je vous prie, parlez un peu plus clairement, car je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire ».

    Le pauvre répondit: « Je le ferai volontiers ».

    « Vous m’avez d’abord souhaité le bonjour. Je vous ai répondu que je ne me souvenais pas d’en avoir jamais eu de mauvais – parce que, quand j’ai faim, je loue Dieu – quand j’ai froid, je Le bénis – s’il neige, s’il grêle, s’il fait beau ou mauvais temps, si l’on me méprise, si l’on me rebute, si je me trouve en quelque nécessité, je glorifie le Seigneur – et c’est pour cela que n’ai jamais vu de mauvais jours. »

    « Ensuite vous m’avez souhaité une heureuse vie, je vous ai répondu que je n’avais jamais été malheureux, la prospérité, et je vous ai répondu que je n’avais jamais connu l’adversité – ce qui est vrai, car je me suis accoutumé à vouloir sans réserve tout ce que Dieu veut et à m’abandonner absolument à Sa conduite, que je sais ne pouvoir être que très bonne. C’est pourquoi tout ce qui m’arrive, prospérité ou adversité, douceur ou amertume, je le regarde d’un bon oeil, et je le reçois avec joie de la main du Seigneur comme ce qui est le meilleur pour moi. Et voilà pourquoi j’ai toujours joui d’une vie contente et bienheureuse – je n’ai donc jamais été dans l’adversité. »

    « D’où venez- vous, mon ami ? », dit encore Tauler.
    « Je viens de Dieu », répondit le pauvre.

    « Et où avez-vous trouvé Dieu ? »
    « Je L’ai trouvé aussitôt que j’ai quitté les choses créées. »

    « Où est Dieu ? »
    « Il est dans les coeurs purs et les âmes de bonnes volonté. »

    Tauler ajouta: « Mais qui êtes- vous ? »
    « Je suis roi », répondit le mendiant. »

    « Où est votre royaume ? »
    « Il est en mon esprit, où je tiens tout en ordre, les passions obéissant à la raison, et la raison à Dieu. Voilà comment je suis roi – mon royaume est donc bien plus noble et plus précieux que ceux de la terre. »

    Enfin, Tauler lui demanda ce qui l’avait conduit à ce bonheur spirituel.

    « C’est, répondit le pauvre, le grand silence que j’ai gardé, me taisant beaucoup avec les hommes, pour parler souvent à Dieu – ce sont mes méditations et l’union que j’ai eue avec sa divine Majesté – je n’ai pas pu prendre repos ni consolation en aucune chose créée – c’est pourquoi j’ai trouvé mon Dieu, en qui maintenant je possède un parfait repos et une paix profonde. »

    Le docteur en théologie comprit par là que la soumission à la volonté de Dieu, jointe à une humilité profonde, est la voie la plus courte pour aller à Dieu.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 25 août 2018 à 13 h 23 min //

      Michel

      Au soir de ce saint shabbat je me délecte de ce témoignage de vie qui vient étayer l’idée que je me faisais sur le repos . MERCI et SHABBAT SHALOM

    • — Ça, c’est pas banal 😯 ! Un docteur en théologie enseigné par un mendiant “crotteux” et en guenilles ! Y’a vraiment des “pasteurs” qui feraient bien d’en prendre de la graine !
      — Ça confirme bien un proverbe qui dit bien d’être enseigné par la fourmi ou l’abeille, et non par le lion !
      — Ça me rappelle un autre témoignage de mendiant qui voulait entrer dans une église pour entendre la Parole de Dieu. Le pasteur, “BCBG”, le voyant en guenilles, lui refusa l’entrée mais, devant l’insistance de cet homme, lui donna quand même une Bible.
      — Entré dans le carton qui lui servait de logis, ce mendiant dévora littéralement sa Bible. Un jour, il mourut. Alors, une voix insista pour que ce pasteur entre dans le carton du mendiant.
      — Une fois entré dans le carton, le pasteur remarqua la Bible qu’il lui avait donnée, au chevet de ce qui lui servait de lit. Cette voix lui disait :
      “Tu n’as pas voulu faire entrer ce mendiant dans ton église, mais lui, il M’a laissé entrer dans son carton et dans sa vie !… Il est maintenant avec Moi, au Ciel !”
      — À ces mots, le pasteur pleura amèrement, regrettant sans doute de n’avoir pas laissé entrer ce mendiant dans son église !

      1 Samuel 16, 7 :

      «Mais l’Éternel dit à Samuel: Ne considère pas sa figure et la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté; car je ne considère pas ce que l’homme considère; car l’homme considère l’aspect, mais l’Éternel considère le coeur.

      Version Perret-Gentil Rillet.

      — On ferait bien d’en tenir compte !

    • Michel étudie »un mendiant très misérable, vêtu de haillons, les pieds nus et couverts de boue. »

      Quoi qu’un morceau de savon ça coûte pas cher, pour se laver les pieds, 😉 de plus le secours populaire, même le catholique habille de pied en cap! Au fait Tauler c’était le taulier? « Le docteur en théologie comprit par là que… » Remarquez, qu’il vaut mieux être docteur en théologie pour comprendre, plutôt qu’un enfant? « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. »
      M’enfin, il s’en dit tellement de choses 😆

      Michel♥ Bises d’un enfant de 78 ans qui est allé à l’école jusqu’à 13 ans1/2 à l’époque il y avait séparation école de filles et école garçons en plus: nous y allions en tablier obligatoire! Nous écrivions avec porte plume et plume sergeant major, l’encrier sur la table😇 Méfiyo’t » (méfie toi) si une tache d’encre sur la page, 10 coups de règle sur la main. Il y avait même des vicieux qui prenaient des branches de palmiers, vidés des feuilles, pour que sa fasse plus mal. Et les parents venaient pas « boxer » le maître, la maîtresse, l’instit. Autres temps autres moeurs? 😥

  18. Moi je connais une niche pour ceux que ça intéresserait…pasteur a l’epudf !!! En Alsace !
    T’es planqué, t’en fou pas une ramée et même pas besoin d’être chrétien ou de croître en Dieu…

  19. Comme clavairoly le président de la fpf… Il en glande pas une, se goinfre aux Gardens parties, pavane avec les grands…
    Ha oui, si, j’avais oublié, il béni les couples de joyeux drilles. En fait il fait pas rien, il fait quasiment rien.

    • Oui mais ces gens là ont un avantage majeur sur les Evangelos :

      ils ont étudié les langues bibliques, c’est un sacré boulot…..J’ai connu des feignants pasteurs Pentecôtistes qui n’ont jamais pu s’y mettre…arrivé à Lambda de l’alphabet grec ou Waw de l’hébreu ils ont tout abandonné…Moi même j’ai commencé seul au début, c’est pour vous dire.
      Ils ont étudié l’historico critique…approche totalement impensable pour la majorité des Evangelos mais oh combien utile dés la Genèse lorsqu’un Evangelo vous sort que Noé a emmené des Dinos dans son Arche…Ou que….. 🙂
      Ils ont étudié la dogmatique et d’autres branches de la Théologie protestante…
      Ils ont étudié l’histoire des religions, la plupart des Evangelos ne savent même pas ce qu’est un Veda ou la Pierre noire de la Kaaba, normal c’est le Diable y a pas à s’en occuper dans son petit monde Evangelo…
      -…….

      Bref, à choisir entre l’obscurantisme et une connaissance étendue, je choisis la branche Protestante la plus ouverte et la plus intellectuelle.

    • @JB

      « je choisis la branche Protestante la plus ouverte et la plus intellectuelle. »

      Ah quoi bon puisque malgré tout votre savoir universitaire Biblique vous en êtes parvenu à la conclusion « qu’ il n’y a point de Dieu » ce qui rend la branche Protestante dont vous faites l’éloge aussi vaine dans son existence que les autres.

    • Daniel PIGNARD // 27 août 2018 à 10 h 25 min //

      « mais oh combien utile dés la Genèse lorsqu’un Evangelo vous sort que Noé a emmené des Dinos dans son Arche »

      Mais si c’est si utile pour lutter contre les évangélos, veuillez donc nous prouver que Noé n’a pas mis de dinosaures dans son arche. Nous sommes tout ouï.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 29 août 2018 à 12 h 15 min //

      Jean Ba // 26 août 2018 à 16 h 41 min //

      L’intello d’actu …….heuuu ça reste à prouver hum 😉 😉 😉 mdr

    • « veuillez donc nous prouver que Noé n’a pas mis de dinosaures dans son arche. Nous sommes tout ouï. »

      Et vous veuillez nous prouver le contraire, photos d’époque certifiée à l’appui svp…

    • Daniel PIGNARD // 30 août 2018 à 10 h 37 min //

      Beaucoup de cultures humaines parlent de dragons et leurs représentations ressemblent curieusement aux dinosaures (ex. le béhémôth dans Job 40:10 ; le léviathan dans Job 41:3 ; Les statuettes d’Acambaro ; Les pierres d’Ica). Si donc l’homme représentait des dinosaures avant la découverte des fossiles, c’est la preuve qu’ils ont vécu à la même époque.
      La Saga nordique Volsunga et le poème du chasseur Béowulf contre le monstre Grendel dans la littérature anglo-saxonne (600 ap JC) décrivent les monstres comme des dinosaures et expliquent la façon de les tuer par-dessous, caché dans une fosse.
      Le cœlacanthe, étrange poisson fossile daté d’au moins 100 000 ans, a été découvert bien vivant en 1938 en Afrique du Sud et aux Comores où on le pêche régulièrement.
      Le Congo a encore vers le lac Télé des dinosaures terrestres encore vivants appelés Mokélé Mbembé.

      Si donc l’homme après le déluge a vu des dinosaures terrestres ayant souffle de vie, c’est que Noé en avait embarqué dans son arche.

    • Vous ne pouvez pas vous servir des fables et récits mythologiques des peuples anciens comme de preuves appuyant la thèse de la présence de dinosaures dans l’arche de Noé ni de leur survivance du Déluge jusqu’à aujourd’hui , c’est à croire que vous ne comprenez pas le sen du mot preuve:

      Ce qui sert à établir qu’une chose est vraie.
      Preuve matérielle, tangible.

      Ce ne peut donc être un récit antique ou une fresque rupestre mais bel et bien un animal vivant qui constituera une preuve de vos allégations.
      Sans quoi toutes les créatures de la mythologie Grecques devraient être aussi considérées comme ayant réellement existées parce que nombres de récits les décrivent en détails et que dire de celles qui peuples les récits des Mayas .

    • Daniel P , vous avez vu la taille d’un dinosaure le pauvre Noé a déjà mis 120 ans pour construire son arche , si elle avait fait la taille d’un dinosaure ça aurait mis encore plus longtemps 😀 😀

  20. Bien chers amis, Nous avons passé l’été a exposé les disfonctionnements de certaines assemblées.

    Il serait peut-être temps de nous intéresser à ce qui attend les enfants de la crêche au collège dans les programmes scolaires :

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10216744142866477&id=1549337270

    https://m.facebook.com/groups/407845436281944?view=permalink&id=653565025043316

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10216737401817955&id=1549337270

    Si vous n’y avez pas accès, sur youtube chercher : Le plan mondialiste de destruction de l’enfance et de la famille

    Bonne semaine. ________________________________

    • Samuel Foucart // 26 août 2018 à 4 h 27 min //

      Ah non les dysfonctionnements des demi dieux nuances svp

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 26 août 2018 à 6 h 13 min //

      Vous avez vu qui est cette femme ? pensez vous qu’on peu lui faire confiance avec le parcours qu’elle à !

      En 1991, en pleine guerre du Golfe, son livre Les Deux Cœurs du monde : du Kibboutz à l’Intifada est édité par Françoise Verny chez Flammarion. Elle y raconte son expérience israélienne, d’abord dans les kibboutz puis comme militante de la cause palestinienne.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Marion_Sigaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :