Dans le secret des dieux / La théorie des dominos ou le changement de poste chez les demi-dieux

Nouvelle chronique estivale, "Dans le secret des dieux" (Psaume 82v6) paraîtra chaque jeudi sur Actu-Chretienne.Net. Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé, ne saurait être fortuite !

C’est ainsi qu’un beau jour de printemps, lors d’une convention de demi-dieux dans la belle ville de Dieppe, un pseudo « sachant » m’a expliqué les changements de poste, à moi « petit débile mental ignorant ». Comme tout le monde jusque là, je vivais dans une espèce de fantasme mystique et je croyais vraiment que Dieu avait son mot à dire lorsqu’il fallait changer un pasteur de poste, très loin d’imaginer, naïf que je suis, que rentraient largement en ligne de compte des enjeux tellement moins spirituels que par exemple, l’ambition personnelle, le carriérisme, la volonté de bloquer l’un, de déplacer l’autre ou encore le désir de placer son fils, son neveu ou son protégé à une bonne place.

Les parachutages n’existent pas qu’en politique, je l’apprendrai à mes dépens. En 1990, je suis encore demi-dieu stagiaire, l’un de mes coreligionnaires vient d’obtenir une belle mutation en région parisienne. Il vient me trouver en aparté, et me dit :  » Prépare toi, c’est toi qui va me remplacer. »  C’est toujours une satisfaction lorsque vous pouvez évoluer dans un cadre sain, remplacer un gars bien et prendre la suite dans une église bien portante. Je ne sais pas pourquoi, mais n’ayant rien d’officiel, j’attends avant de me réjouir vraiment. 

Deux mois plus tard, lors d’une pastorale, dans l’un de ces fameux huis clos si misérable, j’apprends le nom de celui qui va succéder à mon collègue en partance. C’est un parfait inconnu, fils d’un ponte de la région normande, rentrant d’Afrique. On l’apprendra plus tard, il n’avait pas quitté l’Afrique pour raisons de santé comme on nous l’avait dit, mais à cause d’une pauvre petite affaire d’adultère. Son papa chéri pèsera de tout son poids pour qu’il rentre directement comme pasteur. En moins de deux ans, il détruira l’église en question. Quelle tristesse!

J’ai ainsi vu un fils de pasteur me « griller la priorité », puis un neveu de pasteur, puis un cousin etc. Bref j’aurais dû m’arranger pour naître dans une famille de pasteurs, de père en fils, mais bon là, ce n’était pas le cas. 

La comédie de la volonté de Dieu fait passer tellement de choses dans ce registre. Il est bon de préciser dès maintenant que je crois à la volonté de Dieu pour ma vie, mon travail pastoral, mon avenir, mais que j’ai aussi vu tellement d’abus dans ce domaine, qu’il est temps d’en dénoncer quelques uns, comme ça, juste pour le plaisir de ne pas garder cette forme de complicité sur ma conscience à l’heure de mourir. 

Ainsi, un pasteur en charge d’une grande église à Valenciennes arrivera un dimanche matin devant son assemblée, solennel, grave, sérieux comme jamais. Il déclarera en plein mois d’avril (les changements de poste ont lieu à l’été généralement) qu’il doit partir en urgence, que Dieu l’appelle au Canada, que c’est imprévu, mais qu’il ne peut pas résister à la volonté divine pour sa vie. Tout le monde s’incline, admire, pleure, essaie de dépasser le relatif choc, c’est si beau le plan de Dieu pour la vie d’un homme. Sauf que la réalité ne tardera pas à apparaître, en l’espace de quelques semaines seulement. Ledit pasteur, carriériste de la pire espèce, séducteur à ses heures, avait « pécho » l’une de ses paroissiennes et s’amusait allègrement avec elle dans son bureau à des jeux disons, connotés sexuellement. Le mari de cette dernière, n’étant pas membre de l’église, l’ayant appris, menaça de porter plainte pour abus de faiblesse sur la personne de sa femme. Et voilà que d’un coup, la volonté de Dieu pour ce pasteur c’était l’étranger. Mais oui, mais c’est bien sûr !

Croyez moi si vous le voulez, cela n’empêchera pas que l’on propose un an plus tard à ce séducteur né, un « pont d’or » pour qu’il revienne en France prendre en charge l’une des plus grandes églises, ce qui par chance n’arriva pas. 

Une église de la ville de Mulhouse a connu un véritable drame juste parce que « la volonté de Dieu » version revisitée s’est manifestée. Un pasteur brésilien que j’avais croisé quelques mois plus tôt m’avait expliqué que le plan de Dieu pour lui était de retourner au Brésil. Bon d’accord, c’est bien. Neuf mois plus tard je le croise de nouveau en France. Tout gêné, il m’explique que la volonté de Dieu pour sa vie c’est Mulhouse. Un brin ironique, je lui fais part de ma surprise sur le fait que le Seigneur lui même se soit trompé à ce point. Mais bon, c’est son affaire. Le carnage sera rapide et total et après être revenu du Brésil, avoir détruit une bonne église, le Monsieur repartira comme si de rien n’était, devinez où ? Au Brésil ! 

La volonté de Dieu, elle a le dos large quand il faut placer ses petits protégés ou ses enfants. On s’arrange toujours avec elle et avec le petit peuple pour que la pilule passe et elle passe ! Ici c’est un gendre au parcours facile et son épouse qui va hériter de la direction d’une maison de retraite « chrétienne », comme Dieu fait bien les choses n’est ce pas ! Là, ce sera un fiston et sa petite famille qui vont hériter d’une église où le salaire peut être considéré comme « gros ». Sans parler des papas poules qui placent leur rejeton respectif aux postes clefs d’un mouvement, ce qui n’est pas sans conséquence, vous l’imaginez.

Un demi-dieu de ma région, d’ailleurs mon plus proche voisin en terme d’église, a ainsi fait avaler la couleuvre de son départ en Belgique, sous couvert de l’appel de Dieu, de la volonté de Dieu pour sa vie etc. sauf qu’il a oublié de préciser qu’il venait, une fois encore, de passer ses trois dernières années à saccager une église, une de plus dans son parcours. Donc la réalité, c’est que la volonté divine n’a rien à voir là dedans, mais il ne pouvait absolument plus rester là où il avait provoqué tant de dégâts. Pour le coup beaucoup n’ont pas été dupe, sauf lui et le pasteur qui en a fait son successeur, le pauvre s’il savait….. mais je crois qu’il sait. 

A l’inverse, j’ai  aussi été impressionné par l’un de mes plus vieux « amis », on se connaît depuis l’âge de 15 ans, qui en poste en région parisienne va avoir une direction prophétique, une authentique, tellement précise que l’on ne peut que s’incliner face à ce genre de direction. Il se retrouvera en poste à Dunkerque.

Tant de drames personnels dans les églises, pour avoir voulu faire rentrer de force des hommes dans un costume qui ne leur était pas destiné. Je pense à un pasteur, appelons le Bruno, il a ses qualités et ses défauts comme n’importe lequel d’entre nous. Il fallait combler un départ en urgence, dans une église de 250 membres. Lui s’étant toujours occupé d’assemblées de 60 à 80 membres décline l’offre avec honnêteté, jugeant que c’était  trop lourd pour lui. Mais on insiste, il faut boucher le trou, on le culpabilise, on fait le siège du gars. Il finit par craquer sous la pression de ce que ses collègues appellent « le plan de Dieu pour sa vie » ! Ce sera un drame pour lui, sa famille et l’église.

L’idée de la volonté divine est surtout utilisée comme une poudre de perlimpinpin par les demi-dieux pour faire avaler des couleuvres au petit peuple. Avec ça plus personne ne bronche. La plupart du temps, il s’agit d’un plan de carrière qui se déroule sans accrocs, mais on est loin de la volonté de Dieu guidant notre pasteur. Dans les plus mauvais cas, c’est du carriérisme assumé sans vergogne, ainsi ce pasteur jeune fuyant son église dans le sud suite à une affaire avec une mineure, qui aura l’outrecuidance d’exiger une grande église dans le Nord, parce que lui, en dessous de 300 personnes, il ne vient pas ! Et bien il l’obtiendra ! Oui vous pouvez sourire, moi je ris mais c’est nerveux, vous pouvez aussi choisir de pleurer ! La fin est relatée en ouverture de cette chronique. 

Que dire de ce pasteur n’ayant jamais rien prouvé de sa vie, mais dont le papa avait marqué le mouvement auquel ils appartenaient l’un et l’autre, qui déclarera sans aucune honte : « Moi je suis un pasteur urbain, je veux une église à Paris, avec beaucoup de monde » et il l’aura. 

Pour conclure, je vous livre les propos qu’un de ces jeunes loups aux dents longues, qui se fiche pas mal de la volonté de Dieu, mais qui l’exploitera quand cela sera nécessaire, m’a tenu un jour. Je suis pasteur depuis 27 ans au même endroit, c’est le plan de Dieu pour ma vie et là je ne cherche pas à vous faire avaler une couleuvre, j’aurais pu partir 100 fois, mais c’est ainsi. Voilà texto ses propos que je retranscris de mémoire : « Il faut vraiment être con pour rester 27 ans au même endroit » ! Con ou spirituel peut être, non ? 

Samuel Foucart

69 Comments on Dans le secret des dieux / La théorie des dominos ou le changement de poste chez les demi-dieux

  1. « je suis pasteur depuis 27 ans au même endroit » Amen. Berger, mercennaire ou loup… Les vrais bergers ne se barrent pas. Moi je sers le Seigneur dans la même église au même poste depuis 19 ans et je ne le regrette pas non plus.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 2 août 2018 à 21 h 34 min //

      Kodati je ne savais pas que vous étiez pasteur !

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 5 h 59 min //

      « Se barrer la tentation du berger » combien de fois c’est arrivé lol mais si tu aimes les brebis tu restes

    • Colombe@je ne suis pas pasteur, mon mari et moi avons des responsabilités « techniques » (on dirait peut-être diacres) dans notre église, mais nous sommes heureux et fidèles dans cet appel 🙂 (cela permet de décharger les pasteurs)

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 12 h 28 min //

      kodati // 3 août 2018 à 11 h 41 min //

      Et de plus une femme ….ben j’en apprends aujourd’hui sur certains internautes 😉

    • Pétix claude // 4 août 2018 à 11 h 36 min //

      C exact
      Tu as raison
      Et la question d’aujourd’hui c où sont les vrais berger ? Lol

    • Un pasteur sirote une bière et se dit : « Mon pauvre vieux, regarde tes camarades de classe! Ils ont réussi, eux! » Quel idiot! Que veut-il dire par « ils ont réussi »? Qu’ils ont eu leur nom dans les journaux? Vous appelez cela réussir? L’un d’eux est président de sa compagnie, l’autre est juge à la cour, un autre est ceci ou cela… Des singes, voilà ce qu’ils sont devenus.

      Qui peut déterminer en quoi consiste le succès? La société stupide dans laquelle nous vivons! Devenir président d’un organisme n’a rien à voir avec une vie réussie. Être riche n’a rien à voir avec une vie réussie. Réussir sa vie, c’est se réveiller. Vous n’avez à vous excuser auprès de personne, vous n’avez aucune explication à donner à ceux qui vous entourent, vous vous fichez royalement de ce que les autres pensent de vous ou disent de vous. Vous n’avez aucun souci. Vous êtes heureux.

      Occuper une position prestigieuse n’a rien à voir avec le bonheur ou avec une vie réussie. Rien! Aucun rapport. En fait, ces personnes ne se préoccupent que de l’opinion des autres. Elles se disent qu’elles auraient dû devenir importantes. Notre société et notre culture nous enfoncent cela dans la tête. Jour et nuit, elles ne cessent de nous vanter les gens qui ont réussi. Réussi quoi? Réussi à faire d’eux-mêmes des ânes! Parce qu’ils ont gaspillé leur énergie pour obtenir des choses sans importance! Et maintenant ils ont peur de les perdre, ils vivent dans la confusion, ils ne sont plus que des marionnettes. Ils vivent sous le contrôle des autres, ils sont manipulés. Ils sont malheureux, misérables. Ils ne profitent pas de leur vie, ils sont constamment tendus et angoissés.

      Vous appelez cela être humain? Savez-vous pourquoi ils en sont arrivés là? Pour une seule raison : ils se sont identifiés à l’une ou l’autre étiquette. Ils ont identifié le « je » à leur salaire ou à leur carrière. C’est là qu’est votre erreur, pseudo-pasteurs. Êtes-vous vos biens? Êtes-vous votre nom? Êtes-vous votre profession? Cessez de vous identifier à tout cela…

  2. En ce qui concerne le fait des passes droits, des pistonnés, des petits copains, des favorisés. Comme le précise Monsieur Samuel Foucart. Rien de nouveau sous le soleil!!! 😛
    Les dernières « farces » Jupitériennes des représentants politiques, ne manque pas de nous éclairer sur le sujet « tabou »! Le « fils » d’Allah, Ben, en est la preuve 👿

    Malgré tout chez les « politicard » nous avons l’habitude! 😥 Par contre en ce qui concernes les hommes de Dieu, avec des « cernes » sous les yeux, pour la similitude évidemment: « Autour de l’œil, la peau, pourtant déjà fine, perd en épaisseur au fil du temps…. La peau se relâche. Moins ferme et plus fine, celle du contour de l’œil se marque de fines ridules et laisse apparaître les vaisseaux sanguins. Les cernes se renforcent et s’installent durablement. » Tout s’explique la politique, même la religion! M’enfin religion ou croyance aux croyants?

    Alors, pour ne pas encombrer le débat trop longtemps: Pulsar se demande si les pasteurs, les curés, les rabins, les imams… les croyants de tous bords: s’efforce de se faire croire, qu’ils croient, sans trop savoir pourquoi: ils croient et en quoi? Avec des aveugles, guidant d’autres aveugles! « Laissez-les: ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. » 😥 Jésus où çà que t’es?
    «Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la Foi sur la terre?»

    Une de mes filles habitant près de Mulhouse, allait avec son mari et ses quatre enfants à l’ADD où le Brésilien était pasteur et dont vous faites état et ils étaient bons « amis » 😥

    « Une église de la ville de Mulhouse a connu un véritable drame juste parce que « la volonté de Dieu » version revisitée s’est manifestée. Un pasteur brésilien……. Tout gêné, il m’explique que la volonté de Dieu pour sa vie c’est Mulhouse………… Le carnage sera rapide et total et après être revenu du Brésil, avoir détruit une bonne église, le Monsieur repartira comme si de rien n’était, devinez où ? Au Brésil! »

    Un jour Pulsar téléphonais à sa fille; il avait eu le Brésilien au téléphone(sic).
    Merci Monsieur Samuel Foucart♥ De nous ouvrir les yeux sur le monde souterrain religieux!

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 2 août 2018 à 21 h 34 min //

      Pulsar mais que c’est triste !!!!

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 36 min //

      Ah Mulhouse ! Son micro climat, sa Porte Ouverte, son pasteur brésilien mdrrrrrrrr j’ignorais que vous aviez votre fille la bas ! Que de drames inutiles tout ça pour un gars qui a confondu ses petites desiderata et la volonté divine mdrrrrrrrrr je sais en rire c’est mal mais c’est pour éviter de pleurer

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 12 h 38 min //

      Samuel F
      son pasteur brésilien mdrrrrrrrr il n’était pas dans l’assemblée de Samuel P !

      Et puis tous ces Samuel ……..cela semble être un prénom prédestiné pour les serviteurs de Dieu 😉
      Avez vous , vous aussi entendu l’appel de Dieu dans l’une de vos nuits …. comme le prophète Samuel de la bible ?

  3. j’ai presque envie dire « et Dieu (le vrai) là dedans ? »
    oui je l’ai dit
    et je peux dire qu’il agit : il a fermé une église (je l’ai vu) ou le pasteur réglait ses comptes en manipulant ses proches et en les utilisant comme outil de vengeance
    je ne sais pas si il comptait sur sa position pour leur donner l’absolution comme chez les ktos
    ça je ne peux l’affirmer
    mais il semblait soutenu par une puissance d’en haut et indéracinable

    • B.G.

      Il ne faut pas oublier que la sorcellerie est utilisée dans certaines églises

    • j’y ai aussi vu des choses dans le genre et cela avec l’aveu du pasteur qu’il était au courant et j’ai aussi subi différentes choses dont des représailles astrales de la télépathie et d’autres délices
      mais pour moi l’essentiel est que Dieu soit intervenu en me sortant de là

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 32 min //

      Pourquoi « presque envie »? Moi je le dis clairement on ne se moque pas que des gens dans tout ceci on se fiche du Seigneur c’est ce qui est terrifiant pour ceux qui le font

    • @Mr.S.Foucart
      j’allais plus loin dans l’idée encore : malgré une cure d’âme sérieuse j’ai eu de sérieuses difficultés à ne pas douter de Dieu de sa réalité de son efficacité et de son attention à l’égard de petits humains comme moi
      et je remercie ce frère qui s’est occupé de me récupérer après tout cela et aussi il m’a fallut voir à de nombreuses reprises la grande bonté de notre Seigneur qu’il en soit béni
      et je tiens à ajouter qu’aucun pasteur n’aurait pu trouver le temps d’écoute et de prière
      et je déplore que la cure d’âme soit si décriée ainsi que la confession
      et quand je vous lis quand vous parlez de la repentance j’ai toujours cette arrière pensée que la repentance seule si elle n’est pas suivie de confession n’aura pas beaucoup de résultat sur le tempérament de la personne
      mais c’est une grande chose de voir des pasteurs en parler publiquement
      car cela amène un changement qui progresse
      je vous souhaite une bonne journée dans le Seigneur

  4. Alors là , je connaissais la musique ; je l’ai déjà dit : on a eu affaire à un charlatan, qui s’était fait virer d’ailleurs; tout le monde le savait.
    Quand un « pasteur » a un problème , hop on le met dans une autre assemblée

    Sans vouloir me moquer de vous ; j’imagine très bien une scène dans une cour de récréation où l’on verrait monsieur Foucart (plus d’un 1m90 je crois) avec un cartable sur le dos dans le fond en train de regarder tout penaud toute une bande de caïds en culottes courtes se bagarrer dans le milieu de la cour pour s’approprier des billes, avec des plus jeunes, plus frêles, qui attendent que quelques unes s’échappent, avec l’assentiment des plus costauds .

    Enfin je sais, c’est plus dramatique que ça et je remercie le Seigneur de m’avoir mis à l’écart de tout ça

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 30 min //

      Bah non moi c’est 1,95 m lol ! Pour le reste vous savez, tromper les gens c’est Vine d’en rire après coup, mais sur le coup il arrive que vous pleuriez de déception et de depis mais ça vous l’avez bien compris votre conclusion le prouve

  5. ET bien Samuel Foucart, ca balance! 🙂
    Mon livre est bien soft à coté (« Une Eglise discount? ») quand je Parle des pasteurs.. Pourtant on m’a dit que j’etais trop dur, peut etre ont ils peur?
    Ah l’etat de L’Eglise est bien triste… Revenons à l’essentiel..

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 2 août 2018 à 21 h 31 min //

      Encore un homme courageux ….. Un Ézéchiel peut être !!! (J ‘aime John Bevere, » Ainsi parle l’Éternel  » il faut le lire absolument )

      Samuel Collet : Une Église discount ?

      Extrait du livre :
      « Mon salaire avant tout Lorsque je suis arrivé dans une des Églises que j’ai fréquentées dans le passé, j’ai été surpris dès la première assemblée générale. Le pasteur en place expliquait qu’il voulait être à plein temps (Je crois, au passage, que c’est une très bonne chose pour une Église d’avoir un ou plusieurs pasteurs à plein temps) mais que pour cela, il fallait qu’elle prenne entièrement à charge le salaire identique à celui qu’il gagnait dans le privé, parce qu’il ne voulait pas baisser son niveau de vie. Bien entendu, personne n’a refusé sa demande. Il a donc grassement été payé par l’Église pendant que celle-ci voyait ses finances s’effondrer mois après mois. Effectivement il était à plein temps et cela se voyait : notre cher berger était connecté en continu sur Facebook. Ah, la génération « pasteur – Facebook » est bien plus intéressante que celle de pasteur – berger ! Ajoutez à cela que ce fameux prédicateur, qui au passage se vantait qu’il prêchait bien, recyclait d’anciennes prédications. Un matin, alors qu’il a pris le micro pour délivrer son message, sans aucune gêne, il annonça : « J’ai repris une prédication d’il y a quelques mois parce que je n’ai pas eu le temps d’en préparer une ». Tu m’étonnes, à force d’être sur Facebook ! Une autre fois, il viendra me voir en rigolant et en disant : « De toute façon c’est simple : quand tu n’as pas le temps de préparer une prédication, tu prends la parabole du semeur ou celle du fils prodigue et ça passe, ni vu ni connu ! » Scotché bis. Quand on sait que pour lui, la fonction de pasteur est, je le cite, « un métier », on ne s’étonnera pas d’un tel comportement. A la différence, si vous et moi agissions avec autant de légèreté avec notre patron, nous prendrions la porte de l’entreprise sans sommation. Cet exemple se reproduit malheureusement de plus en plus. Je pourrais citer des dizaines et des dizaines de pasteurs à temps plein, payés d’une manière incroyablement élevée alors qu’ils délèguent souvent leurs fonctions à d’autres pasteurs, anciens ou stagiaires quand ils ont décidé de se reposer ou qu’ils n’ont pas envie de prêcher certains jours. Ça fait cher payé la prédication !
      Là encore, personne ne dit rien ou quand quelqu’un veut dire, on le fait taire.

      Un jour, un pasteur a donné une conférence sur le thème de la rémunération des pasteurs. Celui-ci démontrait qu’un faible revenu serait démotivant.

      Graphiques et schémas à l’appui, il a donc plaidé pour une rémunération substantielle des pasteurs afin qu’ils soient motivés dans leur ministère.
      On marche sur la tête !
      Sauver des âmes de l’enfer n’est pas suffisamment motivant ? Ce qui devrait motiver un pasteur, c’est obtenir des conversions, pas le salaire !

      C’est le monde à l’envers : tant qu’on a un bon salaire, tout va bien, même si l’Église est vide et/ou en mauvais état spirituel, ceci n’est pas grave, on n’est pas motivé par de telles choses !

      Continuons. Un pasteur itinérant (nouvelle mode, joindre l’utile à l’agréable, prêcher sans avoir la charge d’une assemblée, ce n’est pas beau ça, hein ?) a un jour appelé un pasteur que je connais bien pour lui dire ceci : « Pasteur, je peux passer dans ton Église à telle date ? » Mon ami lui a répondu qu’il n’y avait aucun problème, qu’il pouvait venir, sauf que ce jour-là, malheureusement pour lui, un pasteur était déjà invité.

      Alors cet itinérant lui a dit : « Alors non, je ne viens pas car je dois exercer mon ministère, il faut que je prêche pour être payé ! »
      Il semble bien loin le temps où les rares pasteurs itinérants ne demandaient rien du tout et que seul le remboursement des frais de voyage leur était versé.

      Je me souviens avoir lu que le pasteur John Bevere, au tout début où il a commencé son ministère d’itinérant, a refusé une liste de contacts que son pasteur voulait lui remettre pour qu’il puisse se faire inviter, et donc qu’il puisse subvenir à ses besoins.
      Il considérait que comme c’était Dieu qui lui avait demandé d’être itinérant, il pourvoirait à ses besoins et qu’il n’avait pas besoin de l’aide des hommes.
      Il raconte que pendant deux ans, il n’a quasiment jamais été invité, que cela a été difficile financièrement, mais qu’il a toujours voulu faire la volonté de Dieu.
      On sait que depuis ces temps difficiles, il est devenu l’un des plus grands conférenciers au monde.
      Aujourd’hui, nos chers itinérants en France attendent gentiment leur chèque à la fin des cultes.
      De mon point de vue, on se montre bien trop généreux : payer 200 euros la demi-heure de prédication, c’est pas mal, non ? Lorsque j’étais responsable de jeunesse, il m’est arrivé de vouloir inviter… »

      http://lechodeschretiens.over-blog.com/2017/11/samuel-collet-une-eglise-discount.html

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 01 min //

      Bonjour Samuel ton livre est excellent et sûrement pas trop dur ! Non moi je balance pas je libère ma parole c’est thérapeutique et puis j’en ai marre d’être complice de trucs comme ça

    • @Colombe : oui, c’est une toute petite partie du livre ! Il y en a plus à lire mais pas que sur les pasteurs 😉

      @Samuel Foucart : Comme je te comprends… Tu vas encore plus mal aimé pour le coup (tu vas me dire « au point où j’en suis » lol). Tu l’as lu le livre?

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 28 min //

      Merci de citer cet ouvrage Colombe c’est un livre courageux, réaliste, souvent drôle et tellement vrai, un fils de pasteur en est l’auteur comme quoi il ne faut jamais désespéré ! Une prochaine chronique évoquera par ailleurs les drames chez les enfants des demi dieux parce que la c’est le comble croyez moi

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 12 h 45 min //

      Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 28 min //

      Je n’ai pas de peine à te croire et certainement nous allons pouvoir une fois encore pointer les œuvres de la chair dans ces belles églises humaines . Je suis mariée à un fils de pasteur don le père avait oublié de circoncire son cœur … Que de souffrance pour mon époux !!!
      NOUS EN REPARLERONS 🙂

    • @Samuel F : Merci Sam ! Alors en prochaine convention, tu pourras le sortir le bouquin 😀

  6. J ai connu aussi un défilé de pasteurs(6 en 26 ans) dans mon assemblée qui a chaque fois avaient soi disant notre assemblée à coeur!
    Vu le résultat je doute et j en ai même douté avant quand j ai vu comment ils arrivaient à avoir la place !Mais c est encore pire que ce que je croyais ! 😥Dieu et son plan ont bon dos!,Mais beaucoup de membres d assemblées et non du Corps de Christ sont complices avec ces méthodes ou alors pratiquent l’omerta !
    Le monde religieux est corrompu ! Ce qui me rassure ,c est que Jésus Christ bâtit SON ÉGLISE !Ceux qui agissent comme vous le décrivez sont des fils d Eli ! Un pasteur en retraite qui voyait clair avait dit une fois : la fourchette à 3 dents marche toujours très bien ! Le message des prophètes est vraiment d actualité !

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 23 min //

      Ah oui le sacrificateur Eli qui « honorait ses fils plus que Dieu » ! vous voulez des noms, des villes, des églises lol ? Eli est revenu en force ces dernières années

    • „„Il faut leur rappeler qu’ils sont seulementdes SERVITEURS de Jésus Christ ……mais la bon courage ……..!

      — Non seulement le véritable Pasteur est serviteur de Jésus-Christ, mais il est surtout au service des Brebis et non pas leur dominateur ! Ce ne sont pas les siennes, ce sont Celles du Seigneur et s’il commet quelque faute, il aura à en rendre compte directement devant Dieu !
      — En aparté à certains chapitres de l’article : la Volonté de Dieu quand on ne L’interroge pas, qu’on ne Lui demande pas confirmation, comme a fait Josué au sujet des Gabaonites ?!??… :-/ Ça me laisse plutôt dubitatif c’t’affaire-là !
      — C’est comme des “chiens de garde” de l’ADD locale qui m’ont proprement jeté dehors de leur forum comme un malpropre : je leur ai demandé s’ils avaient consulté Jésus-Christ pour savoir si je Lui appartiens ou non ! Eh bien croyez-moi si vous voulez, mais ils ne l’ont JAMAIS fait ! Ils ne regardent que les “stats” de leur association et si on est “un petit peu” gêneur comme moi (parce que je pose des questions !), eh bien on me “fout dehors” et surtout, on prêche bien aux autres de ne pas me fréquenter !!!
      — Mais je laisse les morts ensevelir leurs morts ! J’appartiens à Christ et je suis Membre de Son Église, pas membre des “églises” des hommes !
      — Ô tempora, ô morès !

  7. J en ai les larmes aux yeux en lisant quand je vois combien idealisent les pasteurs ! Bien sûr je crois au reste fidèle parmi eux .Certains prêchent tellement bien ! Mais comme a dit Jésus : vous les reconnaitrez à leurs fruits!

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 20 min //

      Bah c’est une grave erreur d’idéaliser ceux qui n’auraient jamais du sortir du rang de serviteur mais qui avec le temps sont devenus « ministres » certains y croient vraiment et la terminologie pastorale en dit long sur leur ego ! Il faut leur rappeler qu’ils sont seulementdes SERVITEURS de Jésus Christ ……mais la bon courage ……..!

    • „„Il faut leur rappeler qu’ils sont seulementdes SERVITEURS de Jésus Christ ……mais la bon courage ……..!““

      — Non seulement le véritable Pasteur est serviteur de Jésus-Christ, mais il est surtout au service des Brebis et non pas leur dominateur ! Ce ne sont pas les siennes, ce sont Celles du Seigneur et s’il commet quelque faute, il aura à en rendre compte directement devant Dieu !
      — En aparté à certains chapitres de l’article : la Volonté de Dieu quand on ne L’interroge pas, qu’on ne Lui demande pas confirmation, comme a fait Josué au sujet des Gabaonites ?!??… :-/ Ça me laisse plutôt dubitatif c’t’affaire-là :-/ :-/ :-/ !
      — C’est comme des “chiens de garde” de l’ADD locale qui m’ont proprement jeté dehors de leur forum comme un malpropre : je leur ai demandé s’ils avaient consulté Jésus-Christ pour savoir si je Lui appartiens ou non ! Eh bien croyez-moi si vous voulez, mais ils ne l’ont JAMAIS fait ! Ils ne regardent que les “stats” de leur association et si on est “un petit peu” gêneur comme moi (parce que je pose des questions !), eh bien on me “fout dehors” et surtout, on prêche bien aux autres de ne pas me fréquenter !!!
      — Mais je laisse les morts ensevelir leurs morts ! J’appartiens à Christ et je suis Membre de Son Église, pas membre des “églises” des hommes !
      — Ô tempora, ô morès !

  8. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 2 août 2018 à 20 h 00 min // Réponse

    Excellent de vérité …des affaires comme celles que vous nous présentez Samuel , j’en ai plein à raconter, et pas que chez les ADD !
    Le système à inventer le portefeuille chretien ….Comme en entreprise,c’est tout .
    Certains le planque dans des paradis fiscaux en ce qui concerne les prophètes à fondation !

    Dieu n’y est pas depuis bien longtemps et chez les charismatiques c’est la même chose .

    Des autoproclamés prophétiques je puis vous en citer …Le résultat c’est que la divination, et oui je le redis et redis encore au risque de souler, oui le divinatoire s’est octroyer le titre de révélation.
    Et lorsque le divinatoire prophétique frappe de ses grandes lumières du ciel, c’est toujours en relation avec des biens matériels … d’une manière ou d’une autre, ça produit un retour bénissant financier pour le prophète..ou le pasteur.

    Les dynasties pastorales sont le modèle le plus usité chez les ADD! On m’a même demandé un jour, oui un pasteur retraiter mais pas vraiment, car il continuait de tirer les ficelles et tout diriger, par en dessous, pour faire des affaires pour lui et sa famille et amis.
    Il voulait que je prie contre un pasteur pour qu’un piège lui soit tendu pour le virer et mettre à la place un très cher jeune ami .
    Il est tombé sur un os …. la petite Colombe est au service de Dieu pas des mâles pasteurisés corrompus quelques soient leurs âges .

    C’est la même choses chez les charismatiques !
    Des affaires des affaires …au détriment des églises et des âmes qui sont que des pions qu’on déplace au grès de projets très très personnels …
    Ce sont les âmes qui financent ces grands projetés très privés …Les portefeuilles se vident … au profit de fondations très très privées qui sont parfois mondiales et d’une puissance monétaires à faire pâlir de grands chefs d’entreprises.

    Pas de contrôle du fisc, l’argent est à l’abri dans un petit  » style panama » pour que la mondialisation n’ y touche pas.
    Pas besoin d’aller bien loin pour échapper …les  » Cahuzac » chretiens à l’âme sage d’entrepreneur avisé , savent faire des affaires 😉 sur le dos des pauvres âmes qui donnent bien souvent, tant les appels sont trrrrès spirituels, de leur nécessaire. s’ils savaient !!!!!

    Voilà, je balance au NOM de JÉSUS, car il se trouve que le Seigneur que je sers gratuitement…. m’a accordé le don de discernement …. certainement en raison de la corruption galopante des les milieux de réveil certes, mais aussi dans les églises mais pas toutes .

    Comment faire la différence entre une église saine et une église corrompue ?
    Une assemblée saine sait investir pour le royaume et  » lever  » tous ceux que Dieu veut utiliser pour bénir les âmes et les conduire au salut.
    Les projetés de telles églises sont centrés sur la demande réelle de Dieu, pour servir les âmes dans tous les domaines de la société.
    La où il y a un besoin , vous les trouvez à la tâche sans cesse, car un feu dévorent les habite pour les âmes perdus.
    Il sont humbles et plein d’amour …. au point qu’ils vous le communique, c’est plus fort qu’eux. Ils ne sont pas toujours en train de compter leur cheptel de moutons, non au contraire, il regardent où ils auraient dû intervenir pour en aider d’autres et d’autres encore, tant leur cœur est bouillonnant pour le Seigneur.
    Ils ont la passion des âmes et sont près à tout donner pour sauver une vie.
    Ils partagent leur propres biens et vous ouvre la porte pour vous faire bénéficier de leur chaleurs bienveillante .
    Ils ne rejettent personne, mais plutôt ils les enseignent, pour qu’ils puissent grandir en toute sécurité et dans la protection du corps guérissant.
    Ils sont bon , c’est leur éthique de vie….. leurs yeux sont pleins de lumière et d’amour.

    Je connais des endroits qui sont de cette valeur et ils sont recherchés.
    Les gens déménagent pour s’assoir à leur côté et goûter combien le Seigneur est bon en leur présence, car ils ont le pouvoir de vous le communiquer .
    Alors les âmes fatiguées et chargées accourent pour entrer dans leur repos, il fait si bon habiter avec eux.

    C’est donc possible de vivre le vrai amour fraternel … mais choisissez ceux que le Seigneur appelle parce que Dieu vous l’a démontré et surtout et vous aide à discerner les loups sous de beaux habits de brebis……ceux qui sont envoyés par l’esprit de Mammon et toutes sortes d’ambitions personnelles qui dévoreront les moutons, dont il faut absolument se protéger .

    A l’heure actuelle, surtout priez pour recevoir le discernement des esprits, pour faire la différence entre le vrai du faux le pur de l’impur….car il en va de votre salut !

    • Un pasteur // 3 août 2018 à 15 h 34 min //

      A Colombe.
      Vous savez, Colombe, une assemblée qui grandit trop vite, je devrais plutôt dire: qui grossit trop vite, et une assemblée qui n’aura jamais la stature d’un véritable athlète, celui qui a des proportions harmonieuses dans tous les muscles du corps.
      Je connais une sorte de champion des poids et haltères: il a des gros biceps, des pectoraux bien arrondis et il soulève des dizaines de kilos comme moi je soulève avec le même entrain un sac de 15kgs!
      Le seul ennui à ce corps harmonieux du haut est que les jambes, n’ayant pas suivi le même entraînement que les pectoraux, sont un peu moins bien développées. Ça n’enlève peut-être pas sa force dans les biceps mais ça n’équilibre pas le corps. Connaissant bien l’histoire de l’antiquité je suis certain que cet athlète n’aurait pas pu participer à une compétition antique de son temps. On était très sévère sur les mensurations musculaires dans l’antiquité et les compétitions étaient subventionnées par de riches citoyens et la renommée du payeur se faisait non pas sur la quantité de spectateurs mais sur la qualité des athlètes et le spectacle que chacun offrait dans la compétition.
      Ce n’est pas pour rien que l’apôtre Paul parle de compétition sportive et d’athlètes. Tous les chrétiens de l’époque savaient ce qu’étaient les compétitions dans les arènes. Les athlètes y étaient nus (cela ne choquait personne en cette époque sauf pour les gladiateurs bien entendu) et c’est pourquoi Paul prend cet exemple pour faire comprendre qu’un chrétien pour le combat qu’il mène contre le monde et contre Satan et ses puissances, ne s’embarrasse pas des « affaires de la vie »
      Quand une église grandit, les ennuis grandissent avec elle. Et avec les ennuis viennent aussi les jalousies, la naissance des suspicions, l’envie insurmontable de déblatérer, ce qui est du reste le gros défaut de pas mal de chrétiens à la langue trop pendue.
      On pense généralement que l’admission dans « l’Epouse de Christ » a lieu dès le baptême. En fait ce n’en est que le premier pas. Les spectateurs, qui ici sont les anges des cieux, regardent le nouvel athlète qui va devoir montrer ses qualités de chrétien, non pas avec des mots et des mesures de ses biceps mais avec la dextérité d’un combattant, d’un athlète aguerri, qui prendra des coups (le Seigneur le permet pour nous faire apprendre l’humilité) mais en rendra aussi, qui aura envie parfois de lacher son épée ou son arme parce que ses bras sont fatigués mais qui tiendra bon afin de ne pas déshonorer Celui qui lui a fait confiance pour défendre et honorer ses couleurs et aussi, il ne faut pas avoir honte de le mentionner, le prix de sa victoire et les honneurs qui vont avec. Et sur ce dernier point, peu de chrétiens y prêtent attention.

      Et il y a plus pour ne pas accepter les « églises aux gros ventres ». Quand un être humain finit par ne plus contrôler sa faim, cela s’appelle de la gourmandise. Et cette « maladie » (car c’en est une malheureusement) finit par détraquer tout le corps.
      Et un corps détraqué de cette façon-là devient difforme et mou.

      On va objecter qu’il faut bien payer le pasteur et les charges, etc. Certainement! mais alors n’oublions jamais que Dieu dans sa sagesse a nommé des anges responsables pour chaque pays, pour chaque région, pour chaque ville, etc. Et on sait très bien qu’il y a différents composants pour chaque quartier d’une ville, etc.
      Dans bien des églises où l’on prétend que le Saint-Esprit parle distinctement pourquoi ne pas Lui demander son avis sur la question? Il n’est pas dit qu’il est nécessaire d’avoir un pasteur par quartier mais la Sagesse indiquera d’elle-même de combien de quartiers un pasteur peut s’occuper.
      Le corps humain est multiple et c’est le coeur qui régule tout. mais chaque membre, bien que contrôlé par le coeur reçoit aussi des directives d’autres organes. Tous travaillent en accord, y compris avec le coeur, mais dès l’instant où l’un d’eux « disjoncte » tout le corps en souffre.

      Une grosse église – je désigne là les monstruosités évangéliques qui ne peuvent être dirigées que par des « Géants de la Foi » – sont des foyers où le diable se sent à l’aise car sachant qu’il ne pourra pas les faire disparaître facilement il y sème la douceur évangélique d’y vivre. Le nombre fortifie la confiance en la puissance de Dieu. Et en même temps les collaborateurs de Satan sèment la zizanie.
      Mais on y oublie souvent que le Seigneur a dit: « Seigneur, n’avons-nous pas fait des miracles en ton nom? N’avons-nous pas…? »
      Cela signifie simplement que le nombre ne fait pas la qualité de la Foi en Dieu et c’est aussi un rappel du Seigneur qu’on oublie très facilement parce que le diable y « pousse à la roue » et que le Seigneur a maintes fois répété: « Petit troupeau », en nous souvenant qu’il y a aussi beaucoup d’appelés mais peu d’élus.

      Le véritable désir du Seigneur ce n’est pas d’avoir beaucoup de membres d’églises mais des Elus. Et celui qui connaît bien les Ecritures sait ce que Dieu appelle « ELU ».

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 22 h 33 min //

      Un pasteur // 3 août 2018 à 15 h 34 min //

      Mais je ne suis pas pour que les églises grossissent … mais pour des lieux où les âmes peuvent venir pour trouver la vie…
      J’ai vécu un réveil de 1973 année de ma conversion à 1075.

      J’ai vu de mes yeux les âmes accourir dans ces lieux de réveil, parce qu’elles y trouver le Seigneur Jésus et le St Esprit , la délivrance et la guerison …. Je me souviens de wk où 800 jeunes pendant trois jours donnaient leur vie au Seigneur et recevaient le St Esprit …

      C’était tellement extraordinaire que nous ne dirigions plus rien. C’est le Saint Esprit qui avait tout pris en main et les âmes arrivaient de partout et entraient en repentance.

      Personne ne parlait d’argent !
      La seule chose important était de se tenir devant Dieu et le laissai faire.

      C’est lui qui déversait des torrents de St Esprit et les âmes s’y abreuvaient .

      Je me souviens que mon groupe de jeune qui animait des cultes par le chant, dans certains WK…. toutes confession confondus, Il suffisait qu’on se mette à chanter un chant …. et les jeunes tombaient à genoux pleuraient et se donnaient à Jésus .

      Une immense moisson dans ma jeunesse, un privilège extraordinaire … et nous avons perdu ça !!!!

      Les adultes aussi se repentaient, des pasteurs, des curés … toutes sortes de personne , des hippies, des drogués etc …. un vent de repentance soufflait et touchait tout le monde.

      Pas besoin de prêcher … Quelqu’un lisait un texte biblique qu’il avait reçu et les gens, vieux et jeunes, étaient touchés au cœur et tombaient à genoux en repentance.
      Des démons sortaient , des cries….. des gens qui se roulaient par terre, car les puissances qui les habitaient ne pouvaient rester dans cette merveilleuse présence du Saint Esprit , de Jésus et du Père. La grâce du Réveil !

      J’ai ressenti un peu de cet Esprit chez Samuel Peterschmitt , mais parfois l’adoration était portait par de la musique trop fort et trop brouillant .
      Il n’y avait pas assez d’adoration dans la brise légère …
      Mais c’est tout de même le lieu où je ressens la présence du St Esprit.

      Cependant il ne faut pas que la louange soit dirigé avec des habitudes …. mais adorer par l’Esprit ….et ça c’est un charisme que peut possèdent.
      Les meilleures louanges se font avec Samuel P, car il sent l’Esprit et le suit. Il se laisse conduire par le Saint Esprit. Il est une bénédiction pour l’assemblée.
      Et ça c’est le plus grand des trésors , être capable de se laisser conduire par
      L’Esprit , pour emmener les âmes au trône de la grâce … J’aime j’aime j’aime …
      Mais peux savent le vivre … il y a trop de technique et pas assez de place pour le chant en langue, chant prophétique , pour que le Saint Esprit est la liberté d’intervenir sur l’assemblée . C’est trop cadré et pas assez à l’écoute du Saint Esprit .

      Quand on a vécu un tel réveil et bien on sait et on sent où ça bloc et où il faut lâcher prise pour laisser toute la place au Saint Esprit …..en recevant des paroles prophétiques, de connaissances , de révélations pour conduire l’assemblée au trône .

      C’est ce que nous avons vraiment besoin de vivre !!!!
      Une onction de repentance déversée par le Saint Esprit..

    • oui, j’ai vu ce fait divers (rapidement enterré). avec la société qui se prépare, faudra que nos pasteurs et nous tous reviennent vite au source…

  9. Il est plus facile de haïr que d’aimer!
    Il est plus aisé de s’aimer soi-même que d’aimer son prochain !
    Il est plus naturel d’accuser son voisin que de se remettre en cause! I
    Il est plus agréable de chercher les biens matériels que les richesses spirituelles !
    Il est plus simple de détruire que de construire !
    Il est plus familier de se laisser porter, que de dompter son âme!
    Le mal grossit un peu plus chaque jour ,la perversion et l’outrage deviennent de plus en plus visibles . (extrait de France Chrétienne )

    Samuel Foucard à raison dans ces propos!…
    Parfois lorsque nous mettons les pieds dans une église nous sentons les attributs du monde . Lorsque je travaillais il était de bon ton d’être « attentionné » pour celui qui possédait le » tonton le plus influent » .Dans les église où le monde est rentré, ce n’est guère diffèrent. Heureusement, le Seigneur a donné sa vie, pour cela aussi ! Dieu dans sa mansuétude entendra Jésus qui reconnaitre les siens. Il est vrai que parfois cet dur très dur , mais nous ne sommes jamais seul ………..je cherche au fond de ma pensée ce pasteur qui se réjouit d’avoir été chercher sa brebis égarée et la ramène.. Les loups sont rentrés dans la bergerie. Je peux penser que peut-être on est mieux recueilli dans la pensée du Seigneur dans sa chambre.

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 16 min //

      Moi je suis tombé des nues quand j’ai découvert que les beaux principes spirituels qu’on m’avait donné, n’étaient valables que pour ceux qui n’ont pas de tonton, de papa, de cousin pasteur, ! Quand j’ai rencontré des carriéristes je n’y ai pas cru au départ, comment est ce possible chez les pasteurs et pourtant ? Quand j’ai croisé des gars cherchant le meilleur salaire je me suis dis qu’il s’agissait d’un cas isolé….mais non ! Quand j’ai vu les magouilles je me suis pris la tête entre les mains et la tentation de fuir a été grande ! Aujourd’hui plus de complicité avec tous ça

    • — Une ADD locale a été fondée par un “pasteur” qui, au lieu de consulter la Pensée du Seigneur, s’est “carapaté” en douce pour venir fonde son ADD chez moi ! Et qui sont les “pasteurs” qui lui ont succédé ? Ses fils !
      — De plus, ce “pasteur”, plutôt que d’affranchir ceux qui, conduits par le Seigneur, désiraient réunir des gens autour d’eux sans aller à la “maison-mère”, se le sont vus refusé par ce “pasteur” qui partait même en guerre contre eux, sous prétexte qu’ils allaient faire des divisions !
      — Malgré ça, ça n’a pas empêché plusieurs de quitter cette dénomination pour fonder d’autres “églises” ! Mais avec le même esprit, c’est-à-dire de dire qu’ils sont les meilleurs et qu’ils ne voudraient pas que les membres partent ailleurs, bien entendu ! Et toujours ces dénominations, où le Nom du Seigneur Jésus-Christ n’est même pas mentionné !
      — Vraiment, quand comprendront-ils ?!??…

  10. Mon cher Foucart vous avez une sacré plume. J’ai ris mais j’ai ris en vous lisant. C’est un rire jaune bien sûr. On m a raconté une fois qu un pasteur en Convention avait eu un appel toutes les dix minutes pour une église différente. Il voulait changer et proposait da candidature à différents endroits au fil des échanges entre pasteurs pour au final rester où il était.

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 06 min //

      Une année, entre janvier et mars j’ai eu 13 propositions de changements de poste grande Eglise, petite Eglise, Eglise moyenne etc. Tous les gars qui cherchaient un successeur m’ont dit : « le Seigneur m’a montré que c’était toi » ! Mdrrrrrrrrr jusqu’au dernier qui m’a téléphoné pour me dire « J’ai pensé à vous, l’église est moche, vraiment pas terrible, mais la ville est belle, il y a la mer, le soleil…… » Inoubliable

  11. Bonne nouvelle // 2 août 2018 à 22 h 30 min // Réponse

    On ne peut même plus se sentir en confiance dans la maison de Dieu.

    Pauvre Jésus.

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 07 min //

      Moi je trouve qu’il faut juste arrêter de rêver et s’attacher au Fils de Dieu le reste c’est tellement humain

    • Bien, la Parole nous dit d’aimer ses ennemies mais ce n’est pas facile .Quand je lis les commentaires , je suis triste. Je n’imaginais pas le centième de ce que je lis . Excusez moi, je suis un grand naïf idéaliste! Je comprends mieux toutes les rumeurs , les délations, les manipulations, les intrigues , je comprends mieux , les églises qui naissent et qui meurent quelques années parfois quelques mois plus tard…..Nous ne pouvons recommander que la prière , parce que la prière du juste, est une grand efficace…..

    • „„On ne peut même plus se sentir en confiance dans la maison de Dieu.““

      — La maison de Dieu ? Laissez-moi rire 😀 ! C’est plutôt devenu la maison du :evil:, oui, tellemement on y pratique la sorcellerie la plus noire ! Aaaaahhhhh, les catholiques ont bien travaillé, pour “pourrir” ces “églises” en les infintrant de l’intérieur pour détruire les âmes en recherche de Dieu !
      — Ô tempora, ô morès !

    • Quelle insulte pour Jésus quand vous dite « PAUVRE JÉSUS. »
      Est-IL pauvre Jésus ? ? ? ? Vous ne LE connaissez donc pas du tout.
      Cherchez à LE connaître véritablement : conseil d’ami !

      Plutôt :
      Redoutable et Glorieux Jésus !
      Moi je dirais car IL n’habite pas dans des maisons construites des mains d’hommes sur la terre.
      Son Trône et Son Eglise sont au Ciel dans la Gloire.

      Ne vous inquiétez pas pour Mon Seigneur Redoutable et Glorieux Jésus-Christ !

      Sortez de ces églises charnelles, où pilulent la sorcellerie sous toutes les formes……

  12. FERRET jeanlouis // 3 août 2018 à 0 h 18 min // Réponse

    Monsieur Samuel FOUCART,

    Vous avez parlé dans votre éditorial des « pasteurs », vous auriez pu joindre à votre remarque pertinente les fameux « missionnaires » qui ont reçu beaucoup d’appel de Dieu: pour faire ceci ou cela, et qui comme, par hasard, change d’avis en fonction de leurs petits problèmes, très, très personnels!!!!
    Dieu change d’avis sur leurs « visions » lorsque eux nos braves « missionnaires » ont changé eux même d’avis!!!
    Étrange cette concomitance des évènements, n’est ce pas?
    Dieu parle beaucoup à certains mais ce sont toujours les mêmes qui sont à l’avantage des désirs de Dieu, ceux à qui Dieu bien sûr parle en privé!!!!

    Dieu sera notre juge un jour!!!
    N’oubliez pas messieurs, les « envoyés de Dieu » de tous bords soit disant missionnaires, soit disant pasteur!!!

    un vieux frère ancien dans son assemblée
    jeanlouis

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 09 min //

      Oui c’est ce que j’appellerai avec d’autre du « foutage de gueule » mais mon propos risque de vous choquer pourtant je n’en vois pas vraiment d’autre, c’est le plus approprié à mon avis

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 9 h 53 min //

      FERRET jeanlouis // 3 août 2018 à 0 h 18 min

      Ce qu’il faut savoir dans une saison de corruption chrétienne pas le besoin de biens personnel, c’est que certains des missionnaires (pas tous!) reçoivent de l’argent liquide en don et ils en font bien ce qu’ils veulent par la suite …..
      Nous avons été léger et nous récoltons les fruits de la colère …..par manque de sagesse et acceptation de compromission qui ont fait fuir le Saint Esprit .
      C’est dans ce type de saison frauduleuse chretienne que se lèvent les onctions D’Élie pour nettoyer la maison de Dieu.

  13. @Pasteur Foucart, Ce que vous écrivez me fait prendre conscience que nous vivons dans le monde de « l’AVOIR », du « POUVOIR » et du « PARAITRE », le monde de la « VANITÉ » et de la « COMPÉTITION » ; et c’est ce qui a comme conséquence le « CARRIÉRISME » dont vous parlez; et c’est ce qui amène aussi des CONTRE-TÉMOIGNAGES DÉSASTREUX pour le christianisme (Exemple : des pasteurs richissimes, s’il faut en croire du moins la vidéo suivante https://youtu.be/M9bdcso6tcI ; ce qui est le contraire de ce que le Christ a pourtant demandé à ses apôtres qui annoncent son Évangile : « NE PRENEZ NI OR, NI ARGENT, NI MONNAIE, DANS VOS CEINTURES » – Matt 28, 9).

    Alors ? Alors, je comprends que «l’ouvrier mérite son salaire» (1 Tim 5, 18); mais je pense aussi qu’il serait préférable que les pasteurs en question commencent à ajuster plus radicalement leur vie et leur mode de vie à l’Évangile du Christ qui vivait le contraire de ce que vivent «les gens bien installés dans le confort»; Lui, le Christ qui n’avait « pas pierre où reposer sa tête » (Matt 8, 20).

    • Samuel Foucart // 3 août 2018 à 6 h 11 min //

      Je vais aborder le salaire des demi dieux prochainement évidemment ………

    • „„Alors ? Alors, je comprends que «l’ouvrier mérite son salaire» (1 Tim 5, 18)““

      — Aaaaahhhhhh ! On fait vraiment dire n’importe quoi à ce passage ! On en profite pour “plumer” le pauvre du peu qu’il a encore sur le corps afin d’enrichir le “pasteur” !
      — Mais que veut dire exactement ce passage ? Si le Seigneur a vraiment ordonné à ceux qui prêchent l’Évangile de vivre par l’Évangile, ce n’est PAS pour «opprimer le pauvre pour augmenter son bien» (ce qui équivaut à «donner au riche pour n’arriver qu’à la disette» !), mais bien d’être payés PAR LE SEIGNEUR ! Quoi 😡 ?!??… Dieu serait-Il limité, Lui qui possède toute la Terre 😡 ? Ne la donnerait-Il pas à Ses enfants plutôt qu’aux païens ? La Bible dit encore que «les richesses du pécheur sont réservées pour le juste» ! Or, malgré que nous ne sommes pas justes, nous sommes justifiés par la Résurrection de Christ, donc justes !!!
      — Et qu’ils ne s’inquiètent pas pour leurs biens matériels : qu’ils «cherchent d’abord le Royaume de Dieu et tout ça leur sera donné par-dessus» car Dieu sait qu’ils en ont besoin !!!
      — Ô tempora, ô morès !

  14. Il vous a fallu vraiment beaucoup d’années pour que vos yeux s’ouvrent. Vous avez, sans aucun doute, utilisé et profité de « ce système pastoral » qui a conduit les masses dans la mauvaise direction et de vrais ministères à la ruine. Je n’éprouve aucune pitié et un profond dégoût pour tous ces meurtriers spirituels, leur perdition est certaine.

    • Ah bah là désolé mais pour ne pas avoir profité du système, j’en ai surtout subis les conséquences; au début j’y ai cru, de toute manière je n’avais pas le choix ; après en refusant le moule, je me suis fatalement exposé à des sanctions diverses et variées. Mes yeux sont ouverts depuis trop longtemps, mais je n’ai pas envie de mourir avec ça sur ma conscience.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 12 h 54 min //

      ichthus777 // 3 août 2018 à 6 h 29 min //

      Dieu ne veut pas faire de ceux qui lui appartiennent des moutons de Panurge. Il faut apprendre à servir Dieu avec sagesse et discernement … Il me semble qu’il y a un gros travail d’enseignement sur ce domaine …. former de vrais disciples pas des esclaves naïfs.

  15. Ce qui est fait dans les ténèbres doit venir à la lumière, merci Monsieur Foucart de libérer les brebis du joug des pasteurs dominateurs. Le jugement commencera par la maison de Dieu.

  16. C’est triste tellement c’est vrai. j’espère seulement que cela fera prendre conscience à ceux qui ont le cœur pur d’examiner toute situation dans leurs églises.
    Pour ma part c’est ce qui est arrivé dans notre église. Un jeune pasteur qui a pris le pouvoir et qui s’est entouré de ses amis , en moi je ressentais cela comme une toile d’araignée, et plus elle grandissait plus c’était les copains qui arrivaient et qui faisaient partir de leurs postes ceux qui étaient là. Les anciens n’ont plus étaient écouté, jusqu’à entendre dire par la femme d’un autre pasteur que ce pasteur disait qu’ils étaient des ânes et les anciens dirent, il ne veut rien entendre.
    Il a gagné , il a le pouvoir absolue jusqu’à sermonné les bénévoles méchamment. j’en faisais parti puis à dire c’est vrai , moi je suis payé et pas vous, quel affreux personnage imbu de sa personne.
    Qui n’aime que la musique, si on cherche sur internet , il a monté plusieurs sites sur elles ou il a voulu mettre en avant des musiciens chrétiens. Et cela avant même d’être devenu pasteur .C’est dire ou est sa passion première.

    • Ah j’ai reconnu mdrrrrr mais ce n’est pas si drôle j’en conviens. Ce cas est désespérant mais il n’est pas unique ! Malheureusement, c’est d’une logique implacable ce que vous décrivez. Je pourrais même vous citer le nom « des copains » lil. J’aborderai prochainement l’un de ces jeudi, « l’émasculation (spirituelle) des anciens » par les demi-dieux, au détriment du modèle biblique et dans le but d’avoir le pouvoir

    • Bonjour Lyloo
      J’ai fréquenté les ADD pendant, environ sept ans. Mai j’ai été élevé dans l’ERF où j’ai appris que le pasteur était un homme comme les autres et qu’il ne pouvait donner que ce qu’il savait. En fait, j’ai quitté les ADD en deux fois: la première ce fut lorsque je commençais la relation d’aide. le pasteur me montrait à l’indexe et préparait mon renvoi. Mais cela ne s’est pas passé comme il l’avait prévu. Mon épouse fille d’un pasteur indépendant était d’accord avec moi. J’ai commencé à parler au pasteur et lui ai dit que si j’étais membre de cette assemblée, je n’était aucunement membre de la dénomination. Puis suite à une discussion un peu vive, nous avons dit aux pseudos anciens que nous quittions cette assemblée avec la menace de déchirer nos cartes de membres. C’est à peine s’ils ne nous ont pas supplier de ne pas faire cela. Puis cette assemblée à changé de pasteurs. nous avons invité ce pasteur pour un entretien. Il est venu, nous avons eu un certain dialogue mais nous avons vu qu’il ne désirait que voir des sièges remplis. Cela nous a déçus. Peu de temps après, alors que j’étais à une réunion dite d’évangélisation, j’ai ressenti fortement mon inutilité dans ce lieu. là nous sommes définitivement parti. Il était nettement préférable que nous allions dans des musées, des foires vide-greniers et autres manifestations où nous pouvions témoigner et enseigner des gens. Il faut dire aussi que là nous avons commencé à réaliser ce qui deviendra un musée bibliothèque à thèmes bibliques lorsque le Seigneur nous donnera les locaux.
      Nous avons déjà participé à ces expo-Bible, et le matériel prêté avait intéressé beaucoup de gens de confessions différentes. Mais nous avons toujours préféré que les manifestations ne soient pas dénominationnelles. Pour les thèmes, en voici deux entre autres: l’Ecriture et son histoire, la nativité et son cadre social, les pierres avec un essain de reproduction des pierres du pectoral (ce ne sont pas, pour une bonne partie celles qui sont dites dans les traductions. Le sable avec un microscope, le sel, Moïse sauvé des eaux avec un panier en véritable papyrus plus un historique des faits et j’en passe. Mais cela ne sera pas sous un joug dénominationnelle mais en association culturelle.
      En fait je connais depuis longtemps une partie de ce que dévoile Samuel Foucart par d’autres voix que la sienne.
      soyez bénie.

  17. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 3 août 2018 à 9 h 56 min // Réponse

    Dieu met un terme à l’impérialisme religieux !

    Religion : l’impérialisme et le religionisme
    2 novembre 2011, 01:25

    La colonisation est un processus d’occupation suivie de l’exploitation d’un pays au profit d’un autre. Par analogie, on dira :

    Le religionisme est un mode de colonisation des mentalités. Politique conforme à la doctrine religieuse et idéologique qui prône l’occupation, la conquête puis l’exploitation d’une communauté ou d’une congrégation (communauté de croyants) au profit d’une autre. Il s’agit d’un colonialisme ou un impérialisme religieux. Une politique religioniste.

    Religioniser : conquérir spirituellement ou idéologiquement un peuple, une population, une nation, une communauté, un groupe ethnique, une tribu, un territoire, un pays…; dans le but d’exploiter ses ressources humaines et naturelles. Envahir une civilisation, installer une congrégation de croyants et convertir une communauté convoitée.

    Le religioniste est celui qui pratique la conquête et l’exploitation d’une communauté (religieuse) au profit d’une autre. On parlera alors du croyant converti ou du religieux dominé.

    © École Afrique Politique:

    http://books.google.fr/books?q=Cognito+emmanuel+negre

  18. Mr Foucart dénoncer ces agissements c’est bien et il faut continuer a le faire…mais dans quel but?…Je veux dire par là Et Après…? Qu’advient-il des pasteurs blessés humiliés detruits? Qu’est-il mis en place pour eux?

    • C’est aussi le but de ces articles effectivement « Mais après….. » ! Vous aurez compris que c’est aussi aux instances « politiques » de nos mouvements de prendre la mesure de la gravité des choses ; déjà quelqu’un écrit sur ces sujets, ce n’est pas rien et ce n’est si simple. Il m’a fallu du temps et un biais pour y arriver. Je suis d’accord avec vous j’attends la suite, mais elle arrive n’en doutez pas.

    • @ Samuel. Je ne comprends pas votre approche concernant les instances « politiques ». L’Eglise comme nous la connaissons n’est pas un seul instant biblique, alors les instances…
      L’Eglise (pas celle que Jésus veut) est la plus grande arnaque créée par les hommes pour avilir les hommes et c’est un grand malheur. Certainement, nous aurons de très grandes surprises quand nous serons auprès de Jésus. L’Eglise doit être détruite et il ne devra pas y avoir une construction sur ses ruines. Sans ce courage et une totale abnégation, ils recommenceront ce même cycle « réveil et profond sommeil ».
      Damien (l’homme qui a voulu tuer Louis XIV) eu, le jour de son châtiment, cette phrase laconique « la journée sera rude. » et elle le fut pour lui, car son supplice a été sans fin. Que nous puissions accepter cette journée rude pour Christ et le salut du plus grand nombre.
      PS: J’ai aussi connu la rue de Cauville sous RC…

    • Samuel Foucart // 4 août 2018 à 19 h 37 min //

      Je sais bien Ichtus777 mais il faut peut être encore espérer un sursaut

    • Il est évident que vous ne trouverez aucun pasteur demandera, avec un cœur sincère, de jeûner et de prier pour un réveil spirituel. La raison en est simple, un vrai réveil (œuvre de la puissance du Saint-Esprit) entraînera une destruction totale du système cléricale en place. Quel pasteur aura le courage de perdre son fonds de commerce ?
      Nous n’avons pas de réveil parce que nous ne le voulons pas. Chaque dimanche, et dimanche après dimanche, les personnes s’assemblent dans des temples sans espérer voir le Dieu vivant à l’œuvre. Ils s’approchent du Dieu trois fois Saint sans crainte ni égard pour Lui. Un culte qui ressemble aux centaines de cultes passés, selon le rite en place, immuable désert spirituel sans vie. Une Eglise recroquevilliez sur elle-même, laissant la Trinité à l’extérieur et ayant fermée la porte à triple tour.
      Dès lors, qu’est-ce que ces hommes d’église, sans vrai ministère, peuvent-ils espérer ? L’Eglise primitive est née dans la persécution et le chemin de chacun est la croix (c’est-à-dire la souffrance pour Christ et avec Christ) qui mène à une mort (réelle) à soi-même.
      Dans la mythologie grecque, Augias était le roi d’Élide. Malhonnête et corrompu, il possédait un troupeau de plusieurs milliers de bœufs principalement parqués dans des étables qui n’avaient pas été nettoyées depuis plus de trente ans.
      Quand même conscient du niveau de saleté de ses étables, il ordonna à Héraclès (Hercule, dans la mythologie romaine), dont ce fut un des douze travaux, de les nettoyer en une journée. Et comme il était persuadé que ce serait impossible, il lui proposa généreusement un dixième de son troupeau en paiement du travail effectué.
      Héraclès ne s’embarrassa pas d’un balai et d’une serpillière : il détourna le cours des fleuves Alphée et Pérée pour leur faire traverser les étables et, ainsi, emporter en un instant la bouse et le fumier accumulés depuis si longtemps.
      Étonné par le résultat, mais toujours foncièrement malhonnête, Augias refusa de payer Héraclès qui le trucida.
      Ceux qui suivent vont me dire : puisqu’il s’agit d’étables, pourquoi parle-t-on des écuries d’Augias ? Eh bien probablement parce que le mot se rapproche de ‘curer’ mot qui s’utilisait autrefois à la place de ‘nettoyer’ pour des lieux comme des étables ou pour du bétail.
      Si l’expression les écuries d’Augias seule désigne bien un lieu très sale, lorsqu’on les nettoie, les écuries deviennent au figuré des pratiques abusives ou des personnes critiquables qu’il faut remplacer.

    • „„Il est évident que vous ne trouverez aucun pasteur qui demandera, avec un cœur sincère, de jeûner et de prier pour un réveil spirituel. La raison en est simple, un vrai réveil (œuvre de la puissance du Saint-Esprit) entraînera une destruction totale du système clérical en place. Quel pasteur aura le courage de perdre son fonds de commerce ?
      Nous n’avons pas de réveil parce que nous ne le voulons pas. Chaque dimanche, et dimanche après dimanche, les personnes s’assemblent dans des temples sans espérer voir le Dieu vivant à l’œuvre. Ils s’approchent du Dieu trois fois Saint sans crainte ni égard pour Lui. Un culte qui ressemble aux centaines de cultes passés, selon le rite en place, immuable désert spirituel sans vie. Une Eglise recroquevilliez sur elle-même, laissant la Trinité à l’extérieur et ayant fermée la porte à triple tour.““

      — Ce que tu dis là résonne dans mon ❤ d'une manière toute particulière…
      — Donc, Ichthus777, les prétendues “réunions de réveil” sont plutôt des “réunions d'endormissement” ! “J'en connais un” (suivez mon regard 🙄 !) qui fait de la pub pour des “réunions de réveil” à Toulouse, en marge de ce blog et qui doit se “sentir dans ses petits souliers” à la lecture de ton post !!! Quand “plantera-t-il là” son “église carmel” pour enfin prendre l'étendard du Nom de Jésus-Christ et l'opprobre qui va avec ?!??…
      — Depuis que je fréquente ce blog pour porter la Parole du Seigneur Jésus-Christ, j'ai vu disparaître beaucoup de choses qui n'étaient pas à la Gloire de Dieu ! Mais il y en a qui restent, telles justement ces “réunions de réveil” où on enferme le Saint-Esprit dans des salles plutôt que de Le laisser agir comme Il L'entend ! Et comme Il ne s'en laisse pas conter… il part ailleurs, là où on ne se réunit qu'au Nom du Seigneur Jésus-Christ en refusant le reste !
      Tant qu’on ne recherche pas la Face de Dieu, qu’on refuse de se repentir du plus petit péché qui bloque le Bras de Dieu, IL N’ Y AURA PAS DE RÉVEIL ! Le réveil commence d’abord INDIVIDUELLEMENT et non “dans les masses” : dans le réveil aux îles Hébrides, deux femmes n’ayant pas pu dormir ont prié toute la nuit, assises au coin du feu et l’Esprit a agi dans toute la région, dans chacune des îles constituant l’archipel !
      — Dieu n’a-t-Il pas dit qu’Il agirait par la folie ? Deux vieilles femmes qui prient, ça n’a l’air de rien mais c’est par là que comence toute Œuvre de l’Esprit, pas par de graâââannnnndes choses humaines, ni par des “réunions de réveil” !
      — On ferait bien d’en tenir compte……… :-/ !

    • @ Hervé-P. Merci pour ta réponse. Je connais bien cette remarquable histoire de Peggy et Christine SMITH de Barvas, Leurs intercessions et l’action du Saint-Esprit pour que M. Duncan Campbell se décide à venir les visiter. Quelle gloire merveilleuse de voir Dieu à l’oeuvre!
      En ce qui me concerne, je reste convaincu que Dieu agira pour cette dernière génération. Le sacrifice de Jésus n’est pas vain. Maintenant, laissons-nous purger…

  19. Si Pulsar peut se permettre: Monsieur Samuel écrit: « Un brin ironique, je lui fais part de ma surprise sur le fait que le Seigneur lui même se soit trompé à ce point. Mais bon, c’est son affaire. » Ben non, Dieu ne se trompe pas 😆 Dieu se repend comme un « vulgaire » chrétien, Dieu y aurait droit aussi? 😆

    « L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. » Genèse
    « Et l’Eternel se repentit du mal qu’il avait déclaré vouloir faire à son peuple. » Exode
    « Je me repens d’avoir établi Saül pour roi, car il se détourne de moi et il n’observe point mes paroles. » 1. Samuel (un collègue)!….. 😆

    « L’humour c’est tout ce qu’il nous reste de gratuit a l’heure actuelle alors autant en profiter pleinement! » Pulsar a connu, m’enfin: croisé dans cette vie plusieurs pasteurs… M. Ramos etc.

    Tout le monde vieilli et Emmanuel et Murielle Duvieusart rajeunissent. « Comprender »
    qui traduit un niveau supérieur pour la compréhension! Secours: Pulsar s’est paumé en route!

    Une chanson Brésilienne: « Águas de Março » https://www.dailymotion.com/video/x4uc56

    C’est un bâton, c’est une pierre, c’est le bout du chemin
    C’est un reste de souche, c’est un peu solitaire
    C’est un éclat de verre, c’est la vie, le soleil

    C’est la nuit, c’est la mort, c’est un piège, un hameçon
    C’est un peroba des champs, c’est un noeud dans le bois
    Caingá, candeia, c’est un Matita Pereira

    C’est le bois du vent, une chute de la falaise
    C’est un mystère profond, c’est tu veux ou tu veux pas
    C’est un vent qui souffle, c’est le bas de la pente
    C’est la poutre, c’est le vide, la fête de la colline

    C’est la pluie battante, c’est le discours de la rive
    Les eaux de mars, c’est la fin de la lassitude
    C’est le pied c’est le sol, c’est une marche de promeneur

    Un oiseau dans la main, une pierre de catapulte
    Un oiseau dans le ciel, un oiseau sur le sol
    C’est un ruisseau, c’est une source,c’est une tranche de pain
    C’est le fond du puits, c’est la fin du chemin

    Sur le visage du dégout, c’est un peu solitaire
    C’est une écharde, c’est un clou, c’est un compte c’est un conte
    C’est un pieu , c’est un point, une goutte qui s’égoutte
    C’est un poisson, c’est un geste, c’est de l’argent brillant

    C’est la lumière matinale,c’est la brique qui vient
    C’est une bûche, c’est le jour, c’est la fin de la piste
    C’est une bouteille de cana, un obus sur la piste

    C’est le plan de la maison, c’est un corps dans le lit
    C’est une voiture en panne, c’est la boue, c’est la boue
    C’est un pas c’est un pont, un crapaud une grenouille
    C’est un reste de buisson à la lumière matinale

    Ce sont les eaux de mars, clôturant l’été
    C’est la promesse de vie dans ton coeur
    C’est un cobra , un bâton , c’est Jean et José
    C’est une épine dans la main, c’est une coupure au pied

    Un pas, un pont, un crapaud , une grenouille
    C’est un bel horizon, c’est une fièvre maligne
    Ce sont les eaux de mars qui clôturent l’été
    C’est la promesse de vie dans ton coeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :