Dans le secret des dieux / La stratégie de la peur

Chez les demi-dieux, la stratégie de la peur est dominante. Avec le temps, on finit par s’y habituer, au point de ne plus y penser, mais en y réfléchissant, c’est juste une logique terrible.

Mars 2011 : une ville du centre de la France, lors du congrès national d’un grand mouvement évangélique. Je suis dans le hall avec un pasteur français, basé aux Etats-Unis et travaillant avec son épouse dans l’aide à apporter aux pasteurs sur le plan personnel. Il me fait une confidence lors de notre conversation, je le cite : « Aujourd’hui, à l’heure où l’on se parle, à ma connaissance, il y a 17 pasteurs qui mènent une double vie » !

Avant de crier au scandale, à l’hypocrisie, au péché caché ou encore au non édifiant, ou au « à quoi ça sert ? » , permettez moi une question : « Pourquoi » ? Et dans la foulée, une seconde s’impose : « Comment en est on arrivé là » ?

Il est évident que 5, 6, 7 ans plus tard, les choses n’ont fait qu’empirer, puisque rien de précis n’a été mis en place en matière d’aide personnalisée aux pasteurs.

En juin 2015, lors d’une autre conversation avec l’un des « vieux » (expression utilisée avec respect) de ce mouvement, je lui relate la chose. Immédiatement, il s’emballe, me demande d’avertir la hiérarchie nationale, exige presque qu’un huis clos au plus haut niveau (je ne sais pas trop où se situe le haut niveau chez eux, j’avoue) soit convoqué, crie au scandale et finit par me dire : « Tu comprends, il faut que ces gars-là aient peur, ils doivent trembler de peur à l’idée d’être dévoilés » ! Je suis consterné face à sa réaction. Pourtant c’est très révélateur de ce qu’a été le mode de fonctionnement de ces mouvements jusque là et je le crains, encore maintenant. On tient les gens par la peur, d’une manière ou d’une autre. Inutile de vous dire que je lui ai répondu qu’il se trompait lourdement, mais mes arguments n’ont pas porté.

Tout jeune pasteur, je me suis rendu dans les pastorales de ma région avec joie, une crainte respectueuse et je me sentais honoré d’y participer. Très vite, tout ceci a été balayé par un sentiment étrange, un mélange d’angoisse, d’appréhension et de peur. Eh oui ! aussi difficile à admettre que cela puisse l’être, aller dans ces pastorales était anxiogène et pas seulement pour moi. A force, j’étais malade avant et après ces rendez-vous chez les demi-dieux et quand je dis malade, c’est physiquement et moralement malade.

Evidemment, lorsque vous êtes élevé à ce lait-là, la peur devient votre moyen de pression sur les autres, sur les églises, sur les collègues. Alors, soit on bascule dans la facilité en devenant un ayatollah évangélique, soit on refuse sans pour autant devenir une chiffe molle. Mais la peur n’est jamais l’argumentaire de Dieu avec nous, c’est l’œuvre d’un diable ou d’un autre. Et Dieu sait pourtant si bon nombre de pasteurs « tiennent » leurs églises respectives par la peur. Je ne vais même pas faire allusion aux « dossiers » contre les personnes qui font la honte d’un mouvement ou d’une église, et pourtant si vous saviez.

La peur, si éloignée pourtant du message des demi-dieux, qui sont censés la combattre chez les autres mais qui l’utilisent comme une arme. La peur qui fabrique des hypocrites à la pelle. Un pasteur qui rencontre un ou des problèmes dans sa vie, c’est humain. Comment envisager toute une vie sans erreur, sans faute, sans souci, sans problème, sans jour moins bien, sans faute ?

La porte à l’échec est donc close et c’est rédhibitoire. En cas de faute, c’est la mort assurée. Si donc par malheur, cela arrive, que fera légitimement n’importe lequel d’entre nous, pasteur ou pas ? Il va cacher son problème, il va tout faire pour ne pas se faire dévoiler, dans le pire des cas il va même nier la réalité flagrante juste par peur. Le cynisme peut aller loin chez certains. Pourvu que je ne sois pas découvert avant la retraite, après on verra !

Ce qui fait la valeur d’un vrai chef, c’est certes son exigence (avec lui-même et avec les autres) mais aussi sa bienveillance. L’exigence amputée de la bienveillance engendre l’hypocrisie.

C’est facile de juger à froid, sur des faits dont on ignore les tenants et les aboutissants. On sait que tout ce qui reste enfoui en nous, dans l’ombre, dans les recoins de notre âme, caché, couvert, dissimulé, est sur un plan spirituel, une arme formidable pour l’enfer. Les ténèbres, c’est la part du diable. Vous me direz donc logiquement : « Pasteur, il faut en parler » et vous aurez raison. La lumière, c’est la part de Dieu. Sauf que dans cette logique des choses, si vous en parlez, priez beaucoup avant de choisir votre interlocuteur. La plupart du temps dans ce microcosme qu’est le monde des pasteurs, « si tu parles tu es mort » ! Fatalement, tu vas choisir de te taire et t’enfoncer chaque jour un peu plus dans tes problèmes quelqu’ils soient.

Si par malheur (et je pèse ce que je dis dans ce contexte, c’est bien un malheur) vous êtes dénoncé, dévoilé, découvert, vous aurez le droit au traitement habituel, à savoir et d’abord le miel : « Nous ne sommes pas là pour achever les blessés » ce qui dans le langage normal des demi dieux signifie : « On va te flinguer, mais pas tout de suite, après que tu nous aies tout raconté » ! Puis ensuite, ce sera la culpabilité, la trahison « des amis », les accusations de mensonge, la mise en évidence de votre hypocrisie (sans jamais évoquer d’où elle provient), l’indispensable besoin de vous remettre en question, un comble de la part de gens qui ne se remettent jamais en question.

La stratégie de la peur est et a toujours été la plus mauvaise conseillère qui soit et pourtant elle reste de mise chez les demi-dieux. Elle y est même encouragée, entretenue, favorisée. Au point que j’ai vu des garçons qui avaient beaucoup de soucis et qui se préparaient beaucoup d’ennuis, entrer dans une espèce de logique folle, consistant à accuser les autres, à imaginer des problèmes chez les autres, au nom de pseudo révélations, (adultère, vol, alcoolisme, pédophilie ou homosexualité et que sais-je encore) alors qu’il n’y avait strictement rien, mais simplement pour se donner une image de chevalier blanc insoupçonnable et cacher encore un peu plus leurs soucis. Logique imparable : « Si je dénonce le péché des autres, je suis encore plus insoupçonnable et je dissimule encore mieux le mien » !

Vous n’imaginez pas comment on utilise la peur et la pression qui va avec lors de la sortie d’un article par exemple. Sur le TOPC, puis sur ACTUCHRETIENNE, la même pression. Dans les minutes suivant la publication d’un article signé par mes soins, il y avait un, deux voire dix rapports de fait pour dénoncer, menacer, prévenir que ça finirait mal etc.

Les demi-dieux devraient pouvoir dire leur malaise, parler de leurs soucis, de ce qui leur fait mal, de ce qui les tente, des misères, des chutes et des rechutes qui sont les leurs et ils devraient pouvoir le faire librement sans craindre le jugement et la condamnation qui va avec et pourtant c’est juste interdit, ce qui ne peut déboucher que sur un échec à court ou moyen terme et ce, dans quelque domaine que ce soit.

Il m’a fallu un moment très difficile dans ma vie pour entendre trois médecins me dire : « Monsieur Foucart, ce n’est pas parce que vous avez des problèmes que vous allez mal ! Mais c’est parce que vous allez mal (épuisement total) que vous avez des problèmes » ! J’ai eu du mal à le croire, tant chez les demi-dieux on ne tient que le raisonnement inverse, culpabilisant et affolant.

Il est évident qu’après une chronique comme celle la, va se poser la question du suivi psychologique, moral, émotionnel, affectif d’un pasteur et de sa famille, je ne parle même pas du suivi spirituel absolument inexistan t. La vie spirituelle étant devenue pour beaucoup de pasteurs, le cadet de leur souci.

Ce qui est le plus ahurissant dans tout ceci, c’est que vous, vous allez poser la question, parce qu’elle est légitime : « Que fait on pour les aider ? » mais que les demi dieux ne se la poseront jamais tant ils sont sûrs de leur petites vérités assassines.

La peur, quand vous y avez baigné trop longtemps, c’est un peu comme le purin, vous avez beau vous laver et vous relaver , l’odeur reste. Il m’arrive encore parfois, au moment de publier une chronique ou un article, d’en ressentir l’odeur, mais je suis sûr qu’un jour ou l’autre, j’en aurais fini avec elle.

Samuel Foucart

61 Comments on Dans le secret des dieux / La stratégie de la peur

  1. Oh comme c’est terrible !!! Mais le Seigneur nous aide toujours à nous en sortir, n’est-ce pas ?

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 13 h 17 min //

      Lui oui mais pas tout le monde chez les demi dieux il ne faut surtout plus rêver mais faire preuve de réalisme et de pragmatisme ce qui équilibre vraiment notre foi sinon………

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 44 min //

      Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 13 h 17 min //

      Chez les demi-dieux y a pas Dieu , chez les demi-dieux y a pas Dieu …. et la montagne s’ôte de là et la montagne s’ôte de là
      Romains 8
      19 Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.
      20 Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise,

      Chez les fils et les filles de Dieu , il n’y a pas de demi-dieux !
      Et la montagne s’ôte de là et la montagne s’ôte de là …et la la la et la la la et …………..

  2. Sam me fait du bien de lire cet article c’est de l’os qui gêne !

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 13 h 15 min //

      Sans arme, ni haine, ni violence

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 38 min //

      Samuel

      Si tu as la foi comme un grain de moutarde tu iras les voir pour leur dire droit dans les yeux qui sont des faux pasteur …. et la montagne s’ôtera de là et la montagne s’ôtera de là
      et toi tu lèveras une assemblée remplie de feu et du St Esprit…
      Allez allez dépêche toi allez allez dépêche toi …..Dieu attend après toi.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 45 min //

      Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 13 h 15 min //

      Par la puissance du St Esprit , par la puissance du St Esprit …. et la la la et la la la et la la la et la la la !

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 01 min //

      Merci Colombe 😊

  3. Bonjour Samuel.
    Qui a fait des pasteurs, des demi-dieux ?
    Nous avons oublié que c’est une fonction que quelqu’un occupe, par rapport à des compétences, de l’expérience, et surtout d’un appel.
    Le jour où nous, le peuple, allons les regarder et les considérer en tant que tel, simples serviteurs, nous allons pouvoir les aider. Arrêtons de les appeler par leur fonction, ou par leur titre, mais appelons les par leur nom et prénom. Personne dans une église n’appelle l’autre par sa fonction ou par son titre (secrétaire, comptable, chef d’entreprise, infirmière, podologue…), alors pourquoi le faire pour les pasteurs ?
    Pour le moment, nous continuons à perpétrer une tradition catholique pyramidale, dans laquelle ces hommes seraient les représentants de Dieu sur terre.

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 16 h 16 min //

      Je pense que c’est eux mêmes qui sans le vouloir mais en profitant du truc finalement ont entretenu un malentendu durable

    • Vous voulez rire David?? appeler un pasteur par son prénom chez les add ?
      mais voyons ça ne se fait pas! !
      Non seulement on l’appelle Mr untel (comprendre ici le nom de famille jamais le prénom, ça serait un crime de lèse majesté !!). Moi si j’appelais mon ère par son nom de famille il me dévisagerait en demandant si je suis faché avec lui ou si je prends de la distance.
      Bref, de plus dans ce milieu, si on dit pas je vais au culte à l’église à DD, on dit à l’glise de Mr Untel. On a beau dire mais ça reste quand même une spécificité bien à DD comme le fait de se tenir à la fin du culte à l’entrée de la salle pour donner la poignée de main à les fidèle (le saint baiser oups)! Il est possible que ce ne soit plus le cas puisque ça fait qd même une 20 taine d’année que j’ai pas pratiqué DD mais dans le temps ça n’existait que chez DD jamais vu ailleurs. Certainement question de moule de formation…
      Je suis bien d’ok que cette façon de créer une caste séparée dans le peuple de Dieu génère pas mal de choses dont tout ce qui est décrit. Je crois que c’est ce système qui est malade et qui forcément ne peut que rendre malade. c’est triste. Que Dieu vienne en aide

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 04 min //

      Oui David le système pyramidal j’en parle bientôt dans le secret des dieux ! Sinon si tu savais le mal que j’ai eu à expliquer à certains croyants même ré de l’église où je suis pasteur que j’étais un mec normal certains n’acceptaient pas cette idée !

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 09 min //

      Bonjour Jacky, non rien n’a vraiment changé même si une nouvelle génération se donnant l’image de la cool attitude ! Mais au fond c’est toujours aussi « moule » ! Tu y rentres ou pas ! Moi j’ai essayé mais le moule a cassé c’est définitif ! Pour moi un pasteur c’est juste un « serviteur » comme un autre ; moi je suis un mec normal ; les autres supportent pas ! Eux ils rigolent parce que je ne suis pas comme eux et moi je rigole parce qu’ils sont tous pareils !

    • Samuel,
      J’aimerais bien que ton livre  » dans le secret des dieux soit sur les étagères de toutes les librairies de la bien pensance chrétienne. Pas pour qu’il soit lu par tous ces dieux du secret car ça je pense que le net fait mieux.Mais je sais aussi comment ils considèrent le net du haut d leur piédestal. Comme un artist de renommée mondiale considérerait un youtuber qui cartonne pourtant sur le net.
      Je vais vous dire franchement : je ne crois pas qu’ils vont changer car il est profond systémique et si vous envisagez le changement du système il sera remplacé par un autre qui ne pourra qu’être de nouveau à l’image de ceux qui le composent.
      Cela dit votre témoignage dans ce livre car je pense que c’est un livre dont vous nous livrez les chapitres est d’une grande importance il brise une omerta instituée depuis trop longtemps au point d’être hérigée en monument indéboulonnable. Le mythe est fêlé sérieusement avec votre livre mais le monument s’il tombe sera remplacé par un autre certainemnt plus redoutable pour éviter que d’autrs Samuel Foucart ne viennent à exister au sein des mouvements évangéliques car évidemment ce la ne concerne pas que la famille DD .
      Sûr que votre cas n’est pas isolé. Juste que d’habitude il n’y a que les brebis qui parlent ouvertement de ce qu’ elles subissent.

    • Pas faux DavidDome972 même très juste

  4. Incroyable….. Mais vrai 😪
    D’ où l’ intérêt de couper la tête de cette institution du huit clos. Après c’ est eux qui auront peur.
    En attendant, les pasteurs doivent partager leurs charges, travailler au moins à mi temps dans la vie du monde, s’ intéresser davantage aux brebis qui sauront leur bien rendre en actes et prières….
    Je prie que vos articles portent du fruit pour notre Seigneur.🍇
    Soyez bénis Samuel Foucart, puisque vous participez à Ses souffrances, Lui qui a été combattu par les religieux. 😪 😇

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 16 h 12 min //

      Ah bah oui aucune aide, aucun soutien à attendre aujourd’hui mais cela doit changer c’est devenu trop grave

    • « Nous ne sommes pas là pour achever les blessés » ce qui dans le langage normal des demi dieux signifie : « On va te flinguer, mais pas tout de suite, après que tu nous aies tout raconté » !  »

      Décidément la sémantique aimante des DD est bien déroutante 🙂

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 35 min //

      si tu as la foi comme un grain de moutarde tu te lèvera pour créer des assemblées apostoliques … et la montagne s’ôtera de là et la la la et la la laaaaaa

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 10 min //

      Merci Femme du sud ! Après les remettre au boulot même à mi temps mdrrrrrrrrrr bon courage

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 12 min //

      Cher Robert rien que du vécu de ma part ! J’avoue que c’est la honte mais ce discours est encore très très présent même si la jeune génération s’en défend rien n’a changé je peux vous le garantir

    • Notre ancien cher pasteur , qui est parti près du Seigneur , nous expliquait , que , quand il commettait une erreur , du moins selon leur « hiérarchie » , il y avait une pièce qui s’appelait « la salle jaune  » où il devait s’expliquer avec le pasteur et quelques anciens . C’était même devenu un sujet de blagues entre nous , chaque fois que je le charriais il me disait  » fais gaffe tu vas te retrouver dans la salle jaune  » . C’est surréaliste

  5. « La vie spirituelle étant devenue pour beaucoup de pasteurs, le cadet de leur souci. »

    Par cette phrase, vous avez tout dit.

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 16 h 14 min //

      Ils ont fait de leur Bible juste un truc pour faire un « bon » sermon, ils n’ont plus le temps de la lire puisque leurs agendas remplacent la lecture de l’Ecriture quand à prier alors la mdrrrrrrrrrr, ils ont tellement mieux à faire

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 33 min //

      si tu as la foi comme un grain de motarde tu ne seras pas vaincu !
      la la la la la la ……….lala la la laaaaaa

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 19 h 44 min //

      Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 16 h 14 min //

      Ils ont fait de leur Bible juste un truc pour faire un « bon » sermon,

      ****Encore que beaucoup ne se cassent pas la tête et vont chercher sur le net .

      Il y a peu , j’ai trouvé étonnant que l’exemple donné à la porte ouverte chretienne de Mulhouse au culte du matin, soit rapporté le même jour, mot pour mot, au culte de Claude Houde qui est 6heurs plus tard au Canada .

      Étonnant non !

    • Comme le démontre le livre « Le christianisme paganisé » en publicité dans la colonne droite de ce site actualitechretienne, c’est toute notre conception de l’Eglise et de son organisation qu’il faut revoir. Ce livre a d’ailleurs une suite, « Réimaginer l’Eglise ». Dans le 1er l’auteur démolit nos conceptions « modernes » de l’Eglise, dans le 2ème il démontre comment reconstruire.

      Pour un descriptif et des extraits de ces 2 livres: http://bibletude.blogspot.com/2016/04/leglise-du-nouveau-testament.html

    • femme du sud // 20 juillet 2018 à 13 h 25 min //

      Merci pour le lien Michel de Bibletude

    • Colombe , vous arrivez à avoir nouvelle vie le dimanche soir ??moi je n’y arrive plus , je ne sais pas pourquoi

  6. La peur est l’arme que Satan utilise le plus chez le chrétien. Et il faut peu de chose pour qu’un chrétien, et plus encore un pasteur, entre dans l’infernale spirale de la peur. Même au milieu de la présence certaine du Seigneur (d’une manière ou d’une autre) – tel Pierre marchant sur les eaux – le chrétien peut avoir une peur presque panique parce qu’elle le paralyse, non seulement dans les certitudes de sa Foi en Dieu mais plus encore dans la suite de sa vie.
    Et c’est encore plus vrai pour un pasteur car il ne voit pas seulement sa propre vie en cause mais aussi celle de chacun des membres de son foyer.
    Et s’il a la pensée de voir l’un de ses collègues avec qui il se croit en confiance, ou celui-là va le porter en tenant sa langue envers les autres, ou celui-là va l’enfoncer tout en ayant l’air de lui porter secours et remède.
    Le pire c’est quand on lui dit qu’il n’y a jamais de fumée sans feu et qu’il a du prêter le flanc à la critique, voire à la désapprobation.
    Cette réflexion ne signifie rien de concret mais elle a la puissance de la flèche du Parthe! Car n’importe quel homme, n’importe quel chrétien, bouillant ou tiède (pour employer une expression courante qui ne signifie ABSOLUMENT rien) peut toujours trouver dans son état un moment où il a pu ne pas être circonspect.
    C’est en Afrique Centrale que j’ai réalisé, grâce à un pasteur très âgé, que j’ai reçu des leçons sur l’aide à apporter aux autres. Alors que je n’avais jamais rien dit me concernant il vint un jour me trouver et me décrivit tout mon état d’âme et ce que je croyais vivre une souffrance plus ou moins latente il me la décrivit comme la pierre que je maintenais debout moi-même dans mon service pastoral.
    Il me déclara simplement: « L’arme que Satan a utilisée contre vous peut devenir la clé qui vous ouvrira la porte de l’aide à apporter aux autres. Ce n’est pas agréable de porter toujours avec soi une telle clé mais avec elle vous permettra de débloquer toutes les serrures dans les coeurs que le diable veut asservir ».
    La suite du temps qui passe m’a prouvé qu’il avait dit la vérité.
    A ceux qui, dans le service du Seigneur, pensent pouvoir apporter de l’aide et surtout la paix du Seigneur, paix qui entraîne toujours la guérison, je dis simplement qu’on ne peut apporter de l’aide, même s’il s’agit d’un serviteur de Dieu dans la détresse morale et souvent spirituelle, que si l’on porte soi-même (et non pas vivre, surtout pas vivre) le bouclier qui éteint tous les traits enflammés du malin..
    Dans les « écoles bibliques » on ne forme pas assez les futurs serviteurs du Seigneur, non sur la connaissance des Ecritures, mais sur « savoir écouter celui qui vient vous trouver ». Et quand je dis « écouter » c’est un peu avec les oreilles mais beaucoup avec « le coeur du Seigneur » (ce coeur-là ne faiblit jamais)..

  7. J’ai la solution: récurons les pasteurs, et pasteurisons les curés!

  8. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 05 min // Réponse

    ty a la trouille hein …. ci rigollot …. moi pas peur di dimidieux…. y son pas cridibles et sans puissances y my font rire tres tres fort 😉

  9. FERRET jeanlouis // 19 juillet 2018 à 17 h 07 min // Réponse

    Bonjour Monsieur Samuel FOUCART,

    je croyais que cette affaire là n’était visible et vécue que dans mon ancienne « famille » évangélique autrefois appelé autrefois « les frères larges » aujourd’hui CAEF (pasteur demi-dieux en moins mais anciens en plus) mais je vois que cette situation s’est généralisée.
    J’ai trouvé, un peu aussi, cette mentalité suspicieuse qui apparait dés que vous n’êtes pas en accord avec certains propos qui semblent être une vérité immuable et incontestable telle la « loi des mèdes et des perses » au CNEF!!!!
    Résultat notre assemblée a quitté les CAEF et le CNEF……
    Génial l’amour fraternel en action!!!!!
    salut et courage encore Samuel.
    Jeanlouis FERRET
    un vieux frère fatigué de ne pas pouvoir vivre simplement la vie chrétienne faite d’amour et de pardon, car nous en avons besoin tous, avec ceux qui se prétendent des « modèles » et malheureusement surtout « des Chefs (!), les vrais Chefs (!), les vrais « Pasteurs »??????…. »

    Sens de mon oeuvre : Tant d’hommes sont privés de la grâce. Comment vivre sans la grâce ? Il faut bien s’y mettre et faire ce que le christianisme n’a jamais fait : s’occuper des damnés.
    Albert CAMUS

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 18 h 16 min //

      Je pense que cette logique appartient au sel ayant perdu sa saveur et la on en trouve de partout de cette engeance

  10. Oui mais est ce que plusieurs assemblées ne montent-elles pas une pièce de théâtre où chacun a un rôle à jouer ?;les « demi-dieux » sont pris dans un jeu qui les emprisonne eux même
    Dans certaines églises , tout repose sur le pasteur professionnel ; on dit même « ah! je voudrais un homme à poigne » , « ce pasteur permet pas mal de choses ; quelle bénédiction » « rooh!!! Il y a des choses qui se font dans le dos du pasteur »
    Je ne pense pas apporter de l’aide , mais nous ? que voulons nous?
    L’apôtre Paul est parti en Macédoine suite à………………………..

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 18 h 15 min //

      Ah oui j’avoue un bon stand up j’aimerai bien il y a dire ou alors un roman ou une pièce de théâtre oui c’est bon

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 16 min //

      Le rapport s’ado-maso entre certes églises et leur pasteur est une évidence c’est « fais moi mal » ! Et « je t’aime moi non plus » qui prédominent

  11. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 31 min // Réponse

    si tu as la foi comme un grain de moutarde la moutarde ne te montera pas au nez hi hi hi hi hi

  12. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 17 h 57 min // Réponse

    Tu pourras dire , à cette montagne, au Nom de Jésus, jette toi dans la mer !

    Et la montagne s’ôte de là) et la montagne s’ôte de là et la montagne s’ôte de là et la montagne s’ôte de là .
    Et tralala et tralala et tralala et tralalaaaaaaaaaaaaaaa 😉 😉 😉 🙂

  13. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 18 h 10 min // Réponse

    Je n’ai pas besoin des demi-dieux pour servir le vrai Dieu
    Je n’ai pas besoin des demi-dieux pour servir le vrai Dieu

    ET LA LA LA ET LA LA LA ET LA LA LA ET LA LA LA …..chantez tout l’été ce chant et sortez vainqueur 🙂

  14. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 18 h 17 min // Réponse

    Le chant de l’été 2018 pour vaincre !

    Si tu as la foi comme une graine de moutarde
    Ainsi déclare le Seigneur
    Si tu as la foi comme une graine de moutarde
    Ainsi déclare le Seigneur

    1 – Alors tu diras à la montagne, bouge-toi, bouge-toi
    Alors tu diras à la montagne, bouge-toi, bouge-toi

    2 – Et la montagne s’avancera, s’avancera, s’avancera
    Et la montagne s’avancera, s’avancera, s’avancera

    3 – Descends, descends, Esprit Saint, Esprit Saint
    Descends, descends, Esprit Saint, Esprit Saint

    • A Colombe♥ Souvient toi! Souvenirs, souvenirs: Le 15 juillet 2018 à 9 h 25 min Pulsar a écrit:

      « La rumeur est un arbre bruyant que l’on écoute pousser ; la vérité est, par contre, une forêt qui reste silencieuse. » Remy Donnadieu (Sélectionnons les bruits)

      « On dit souvent que les arbres nous empêchent de voir la forêt ; il est tout aussi juste de dire qu’on ne voit pas les arbres à cause de la forêt.” Ilya Ehrenbourg (La foule empêche de voir).

      Les chrétiens n’ont pas un brin de foi 😥 La preuve, en France les abres ne se jettent pas dans la mer, ni les montagnes ne se déplacent pas. Vous voyez bien, à part que les arbres sont coupés pour faire de la pâte à papier et pour y écrire dessus: « qu’il faut protéger la nature, la forêt »! 😥

      Attends, attends c’est pas Pulsar qui dit que: vous n’avez pas, un brin de foi et que « vous ne valez pas un pet de lapin »; c’est Jésus qui le précise, Pulsar y est pour rien 😆

      « Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait. » Luc

      « C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. » Matthieu

      Faisons les comptes: en France, les Pyrénées, les Alpes, le Massif Central… sont toujours à la même place! Et pour les forêts, c’est du pareil au même… 😥 Tu piges? 😆 C’est pas marrant!
      Tu sais Jésus:♥ « C’est pas marrant tu sais la vie sans toi »!!!

      Mais il cause, il cause, il jacte, il jacte, il discourt et toujours pour rien dire, comme d’hab. 😥
      Bon dimanche♥ Tout feu, tout flamme évidemment 😉

  15. Je ne saurais appeler un groupe d’individus qui mènent une double vie, «pasteurs».
    Je peux comprendre que l’on puisse pécher, c’est humain, mais pratiquer le pécher tandis que l’on porte le titre de «pasteur», que l’on prêche l’Évangile de Christ etc. c’est un non sens car le pasteur est berger, le berger est celui qui veille sur le troupeau et il est aussi modèle pour le troupeau.

    Si un pasteur mène une double vie, il pratique le péché, et généralement c’est avec une brebis du pâturage dont il a la charge et la responsabilité spirituelle. Le pire serait de le faire avec un membre du monde…là on aura atteint le comble du Porneia.
    Or quiconque pratique le péché est du diable.

    1Jean3:8 Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable.
    9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.
    10 C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable.

    Il faut être au clair sur le problème !

    Si nous sommes propriétaire d’un cheptel de X têtes d’ovins et de bovins et que nous placions des bergers afin de veiller sur notre troupeau, le protéger de toutes attaques extérieures, le nourrir et que ces bergers eux mêmes au lieu de paître le troupeau sous leur garde se mettent à se nourrir du cheptel.
    Quel doit être le jugement du propriétaire du cheptel sur ces bergers? Ne sont-ils point eux qui sont bergers des loups dans le troupeau car au lieu de veiller sur le troupeau ils dévorent dans le troupeau comme des bêtes et des chiens voraces?
    Il convient au moins de juger en hommes spirituels.

    Je veux bien croire en la faiblesse de l’homme, oui la chair est faible quoi que l’esprit est bien disposé (Ne l’oublions surtout pas!), je veux bien croire en la Miséricorde de Dieu quoi que la Justice de Dieu fait qu’il soit aussi un feu dévorant(Ne l’oublions surtout pas !), mais surtout qu’on ne vienne pas me faire croire, ou admettre, ou valider, ou reconnaître pour spirituel, qu’en qualité de pasteur on puisse mener une double vie, pratiquer le péché et vivre de manière pire que le monde.
    Un pasteur en double vie ? Mais qu’est ce donc ? un pasteur ?
    Mais ce n’est plus un pasteur, c’est un païen en pire…c’est le monde dans l’Église.
    Et c’est de ce genre d’assemblées que l’on se vante aujourd’hui d’appartenir et d’être les enfants ? Mais très sincèrement où est notre honneur, où est notre dignité, où est notre piété, où est notre crainte de Dieu ? Si d’aventure nous tolérons encore ces choses et ne les condamnons point de manière pratique en prenant la lance à l’image de Phinée afin de percer le mal, quelque soit l’endroit où il se trouve et se niche !
    N’avons nous point honte ? Qui aujourd’hui veut prendre le sac et la cendre et s’envoyer la poussière sur la tête à cause de la misère du peuple de Dieu, cette iniquité croissante et persistante, ce chaos, ces fléaux, ce marasme, ce tohu-bohu, cette Chair assise en plein milieu de la Chaire, cet Antichrisme assis en lieu et place des trônes divins ?
    Pourquoi ne sommes nous pas plutôt dans le deuil et dans l’affliction ?

    On va tabler sur le fait que ces pasteurs n’ont pas l’aide nécessaire…
    Mais on les forme à quoi tout compte fait, ils sont payés à quoi faire tout compte fait?
    Que sont-ils réellement dans le Corps de Christ, des pasteurs ou des néophytes, des enfants à la mamelle ou des pères ? Sont-ce bien eux les gardiens de leurs frères et sœurs ?
    Que font-ils là en qualité de pasteur s’ils sont les premiers à tomber dans le troupeau et cela à cause de leur propre chair et de leur propre convoitise?

    J’estime que l’heure est grave et que le troupeau est livré entre les mains d’hommes et de femmes incapables et qui n’ont même pas triomphé pour eux même du péché et du monde tandis qu’ils se veulent être les pédagogues d’une bergerie, des exemples pour le troupeau.
    Que fait-on des versets : Qu’on les éprouve d’abord …qu’ils ne soit pas un jeune converti…etc etc ?
    Ces versets là aussi c’était pour le temps des apôtres, pour le temps de Paul, ces versets là peut-être sont aussi à prendre selon le sens culturel de l’époque …mais aujourd’hui les choses ont changées…N’est ce pas qu’on est devenu plus spirituel puisque Paul n’est qu’un tartufe ?
    Mais voilà, le résultat aussi est bien là !
    Folie !….Que dis je dépravation , concupiscence, amour du monde, hypocrisie, dissimulation, menteur, idolâtre…A croire que l’Eglise d’aujourd’hui couve des œufs de serpents et enfante de vipères qui s’empressent de devenir des cobras !

    Je crois que le problème est ici, il ne s’agit nullement de formation car tous sortent de leurs grandes écoles bardés de diplômes, fort d’un bagage théologique à faire passer Einstein pour un nain….
    Mais visiblement ce ne sont pour la plupart que des hommes ou des femmes qui ne sont même pas nés de Dieu, pas mort à eux mêmes, qui n’ont jamais reçu la circoncision de Christ qui consiste dans le dépouillement du corps de la Chair.

    Comment véritablement peut-on accepter le fonctionnement du système avec de tels écueils en son sein ?
    Comment véritablement accepter qu’ 19 ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui. ?

    Et si on lit le verset dans son contexte on découvre l’ampleur du problème :

    12 Mais eux, semblables à des brutes qui s’abandonnent à leurs penchants naturels et qui sont nées pour être prises et détruites, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils périront par leur propre corruption,
    13 recevant ainsi le salaire de leur iniquité. Ils trouvent leurs délices à se livrer au plaisir en plein jour ; hommes tarés et souillés, ils se délectent dans leurs tromperies, en faisant bonne chère avec vous.
    14 Ils ont les yeux pleins d’adultère et insatiables de péché ; ils amorcent les âmes mal affermies ; ils ont le cœur exercé à la cupidité ; ce sont des enfants de malédiction.
    15 Après avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité,
    16 mais qui fut repris pour sa transgression : une ânesse muette, faisant entendre une voix d’homme, arrêta la démence du prophète.
    17 Ces gens-là sont des fontaines sans eau, des nuées que chasse un tourbillon: l’obscurité des ténèbres leur est réservée.
    18 Avec des discours enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d’échapper aux hommes qui vivent dans l’égarement ;
    19 ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.
    20 En effet, si, après s’être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ils s’y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première.
    21 Car mieux valait pour eux n’avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l’avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné.
    22 Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier.

    Il ne faut pas non plus se voiler la face. Ces pasteurs sont concernés par ce texte et à cause de cela j’estime qu’il y a un sérieux et grave problème dans les assemblées d’aujourd’hui.
    Il n’est pas étonnant que l’on puisse assister à toutes formes de dérives mêmes des plus sordides et diaboliques.

    ien à vous tous !

    • Samuel Foucart // 19 juillet 2018 à 20 h 02 min //

      Bah écoute Shor tu devras leur dire toi même parce que la réalité est celle la

    • Samuel Foucart // 20 juillet 2018 à 11 h 43 min //

      Et puis quand je parle de « double vie » il ne s’agit pas forcément de sexualité même si cela en fait partie, pour certains c’est un alcoolisme naissant, pour d’autres des malversations financières ou tellement d’autres misères humaines, dans ce domaine la nature humaine n’est jamais à court d’idées

    • J’entends bien que la «double vie» puisse être selon toi autre chose que la sexualité. J’aurai par contre dans ces autres cas parlé d’addiction à l’alcool, au jeu, à la drogue…quoique l’alcool et la drogue se discernent tout de même assez rapidement. Le jeu Mme veille bien souvent sur les comptes…Bref…
      Quand on parle de «double vie» chez un homme on parle d’une vie parallèle à sa vie de couple en débauche sexuelle avec une autre femme et qui n’est pas une infidélité sexuelle.
      Il faut être très précis.

    • — Là, Shor L, tu as écrit un post intéressant, très intéressant, même ! En effet, le Véritable Pasteur ne prendra pas les Brebis de Son Maître pour lui, mais il les paîtra avec une grande conscience professionnelle, sachant très bien que ce ne sont pas les siennes propres !
      — Mais “nous afons les moyens” de les tester, ces pasteurs :

      Matthieu 18, 12-14 :

      «Que vous en semble? Si un homme avait cent brebis et qu’une d’elles se fût égarée, est-ce qu’il ne laissera pas les quatre-vingt-dix-neuf brebis sur les montagnes pour aller chercher celle qui s’est égarée ? Et s’il arrive qu’il la trouve, en vérité je vous déclare qu’il éprouve à son sujet plus de joie que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. De même, ce n’est pas la volonté de mon Père qui est dans les cieux, qu’un seul de ces petits se perde.»

      Version Perret-Gentil Rillet.

      — Alors, faisons-le !

      Jean 10, 1-16 :

      «En vérité, en vérité je vous le déclare, celui qui n’entre pas par la porte dans l’enclos des brebis, mais qui l’escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un brigand; mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis; c’est à lui qu’ouvre le portier, et les brebis entendent sa voix, et il appelle ses propres brebis par leur nom, et il les fait sortir; lorsqu’il les a toutes fait sortir, il marche devant elles, et ses brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix; mais elles ne suivront certainement pas un étranger, elles le fuiront au contraire, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers. » Jésus leur adressa cette similitude, mais pour eux ils ne comprirent pas ce dont il leur parlait. Jésus dit donc derechef: « En vérité, en vérité je vous le déclare, c’est moi qui suis la porte des brebis; tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés; c’est moi qui suis la porte; si quelqu’un est entré par moi, il sera sauvé, et il entrera et il sortira et il trouvera un pâturage. Le voleur ne vient que pour dérober, pour égorger et pour détruire; moi, je suis venu afin qu’elles aient la vie, et qu’elles l’aient surabondamment. C’est moi qui suis le bon berger; le bon berger sacrifie sa propre vie pour ses brebis; le mercenaire, qui n’est pas un berger et auquel les brebis n’appartiennent pas en propre, voit le loup venir, et il abandonne les brebis, et il s’enfuit, et le loup les enlève et les disperse, car c’est un mercenaire, et il n’a cure des brebis. C’est moi qui suis le bon berger, et je connais celles qui sont à moi, et celles qui sont à moi me connaissent comme mon Père me connaît et que moi je connais mon Père; et je sacrifie ma propre vie pour mes brebis. Je possède encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; il faut que je les amène aussi, et elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.»

      Version Perret-Gentil Rillet.

      — Nous, les Brebis, nous avons les moyens de discerner les vrais pasteurs des mercenaires ! Alors, “au boulot” !

    • Samuel Foucart // 21 juillet 2018 à 6 h 20 min //

      A Shor moi j’ai juste répété ce que ce pasteur m’a dit, je ne suis pas allez vérifie ensuite ce qu’il voulait dire par « double vie » sans doute suis je encore naïf sur ce coups la ! Après et vu la suite des événements je pense que l’aspect sexuel devait être plus important que je ne l’imaginais

  16. Un pasteur et Samuel Foucart
    Vous avez bien raison, la peur est un arme démoniaque. Toutefois, il ne faut pas oublier que le seigneur a dit: n’ayez pas peur de celui qui peut tuer le corps et qui ne peut rien faire de plus mais ayez plutôt peur de Celui qui peut tuer le corps et l’esprit (verset cité de mémoire). Maintenant, je sais qu’il y a des hommes qui se disent pasteurs, serviteurs de Dieu mais qui ne sont que des prédicateurs et des présidents d’assemblées. Ils manquent totalement de formation pastorale et n’ont pratiquement aucune formation solide pour l’enseignement. De plus, si on leur fait la remarque d’une erreur doctrinale et biblique, ils montent sur leur échelle.
    En fait la déviation de l’Eglise au niveau organisation a commencé probablement vers l’époque où Jean a écrit sa troisième épitre. Toutefois, cette déviation a été réellement constituée par Ignace d’Antioche qui a placé un épiscope (traduit par évêque). Cependant, si nous lisons bien Actes 20.17-28 où nous voyons que Paul parle aux anciens d’Ephèse en disant que le Saint Esprit les a établis (Episcopes, c’est à dire Evêques ou surveillant). Ainsi l’assemblée d’Ephèse était dirigée par un collège d’anciens élus par l’assemblée, comme toutes les Eglises de l’époque.
    Maintenant, pasteur et docteur est un service spirituel dans l’Eglise et non un président. qui fait tout. S’il enseigne et soigne et guide, il est un berger dans le troupeau qui soigne ses bêtes tout au long du chemin et du trajet. Cela, ceux que nous appelons pasteurs ne le font pratiquement jamais. Maintenant, en dirigeant et dominant par la peur, ils font tout le contraire d’un pasteur. Donc leur véritable maître est l’ennemi de nos âmes. J’ai lu deux ouvrages terribles au sujet des méfaits des « pasteurs », ces hommes s’avèrent être des ennemis des âmes pour les faire agir pour leur profit, de plus ils ne cherchent pas à faire des disciple du Christ mais des prosélytes de leur dénominations.

  17. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 19 h 18 min // Réponse

    Je ne comprends pas pourquoi courir après des demi-dieux qui ne se réformeront pas.

    Il faut obéir à Dieu et résister au diable qui peut se cacher chez les demi-dieux .

    Sortez du milieu d’eux, c’est écrit dans la nouvelle alliance…. sortez de la mentalité de Babylone et obéissez au Seigneur .
    Pas besoin d’une fédé pour créer une assemblée de type apostolique qui fonctionnera en équipe avec les 5 ministères et les charismes .

    Le plus difficile c’est de renoncer au système et ne pas en créer un autre pour retomber dans les mêmes travers;

    Pour autant il y a de la place pour des églises soumises au St Esprit. Il faut donc renoncer au pouvoir du nombre pour recevoir l’autorité de l’Esprit qui agit avec humilité et rigueur pour toucher les cœurs…………….en aussi grand nombre que Dieu voudra !

  18. Comme quoi rien n’a changé par rapport au temps de Jésus

  19. De la peur de qui s’agit-il ?
    Si nous sommes convertis à CHRIST, pourquoi avoir la peur de l’homme ?
    Qu’on soit un pasteur convertit , avoir peur d’un autre pasteur ?
    Qu’on soit un membre convertit, avoir peur d’un pasteur ou d’un autre membre ?
    Je ne vous comprends pas. il y a des choses auxquelles on peut s’attarder ; mais là,
    aucune raison de s’attarder dans des relations pourries de ce type, au point d’en être malade.

    Samuel, avant vous étiez jeune pasteur, vous subissiez tout cela aveuglement.
    Mais ça, s’était avant.
    Au jour d’aujourd’hui, je pense qu’avec l’âge (je ne dis pas que vous êtes vieux), arrêtez
    de ressasser cette pourriture.

    Vous faites pleurer les internautes qui vous lisent. Non, de grâce arrêtez.
    Mettez-nous un bon sermon édifiant, salutaire, pour booster notre Foi tant agressée.
    Jésus Christ revient bientôt, c’est une joie pour nous. Qu’IL ne nous trouve pas entrain de pleurer sur ces tristes épopées que vous nous relatez tous les jeudis.

    « …Prenez courage, j’ai vaincu le monde » dit notre Seigneur tout puissant.

    • femme du sud // 20 juillet 2018 à 17 h 28 min //

      Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent.
      Cette parole est pour nous, Non ?
      Il y à tant d’ indifférence, c’ est bien pour faire la différence.
      En ce qui concerne les articles, Je pense que c’ est un moyen de prévenir.
      (Je n’ ai pas pu copier coller votre pseudo, Comme vous me le recommandiez, avec mon portable je n’ y arrive pas).

    • @femme du sud // 20 juillet 2018 à 17 h 28 min //

      vous dites :
      « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent.
      Cette parole est pour nous, Non ? »

      Allons-nous passer toute notre vie à pleurer ?
      Parce qu’il y a beaucoup plus de cas de figures, nous invitant à pleurer qu’à nous réjouir.

      De la bouche de l’Apôtre Luc, notre Seigneur nous dit :
      « Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme !
      Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel ; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. »

      Comment remontez-vous le moral à un frère/sœur : en pleurant à chaudes larmes avec lui/elle, ou en l’encourageant en lui rappelant que la vengeance et la rétribution appartiennent à L’Éternel notre Dieu ?
      Toutes ces possibilités sont dans la Parole de Dieu. N’est-ce pas ?
      A vous de voir ?
      Moi, je n’ai plus de larmes ; tellement je rencontre des gens qui ne font que pleurer, à cause de l’adversité dont ils sont victimes.

      vous dites :
      « Il y à tant d’ indifférence, c’ est bien pour faire la différence.
      En ce qui concerne les articles, Je pense que c’ est un moyen de prévenir. »

      Je n’ai pas dis que j’étais indifférent ; je suis même effondré à entendre des comportements pareils dans l’église, dite de Jésus-Christ. J’en suis déprimé peut-être plus que vous qui continuez à pleurer amèrement….
      Les auteurs de ces articles n’ont dans leur cœur que la semence du mal.
      Qu’est-ce Samuel peut leur dire ou faire pour prévenir ? Prévenir quoi ? Leur cœur est endurci.

      « (Je n’ ai pas pu copier coller votre pseudo, Comme vous me le recommandiez, avec mon portable je n’ y arrive pas). »
      Respirez un bon coup et tapez :  » J.C. : Jésus-Christ revient bientôt, soyons prêts » Merci !

    • femme du sud // 20 juillet 2018 à 20 h 17 min //

      JC, Jésus Christ revient bientôt,
      vous dramatisez sur mes pleurs, Je ne prétend pas pleurer comme on pu pleurer les frères et soeurs concernés.
      Nous n’ Avons pas la même conception de l’ accompagnement, souvent on commence par écouter,puis dire que l’ On comprend avec larmes ou pas, c’ est selon la sensibilité au problème, proposer une aide, la prière et enfin la parole consolatrice du Seigneur.
      Vous pouvez commencer par la parole de Dieu, tout dépend comment vous assenez les versets 😴

      Soyez béni

  20. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 19 juillet 2018 à 22 h 19 min // Réponse

    « Aujourd’hui, à l’heure où l’on se parle, à ma connaissance, il y a 17 pasteurs qui mènent une double vie »

    Cela peut être à différents niveaux et pas forcement adultère.

    Les pasteur aiment avoir à leur service une âme toute dévouée qui les comprennent et prêtes à tout donner pour eux . Ils se sentent flattés et important … Et voyez-vous être important aux yeux d’une femme les subjuguent les hypnotisent au point de ne plus pouvoir penser sans la très dévouée.
    Je me souviens d’un juif messianique qui faisait une fois par an un WK dans la vallée du Rhône et qui, lors d’une soirée chez le prophète du coin, avait dit avec une certaine autorité ceci … Il y a ici une « favorites » et il l’a répété 2 fois !
    C’était une mise en garde qui fut pourtant balayée du revers de la main .

    Il fallait un certain courage pour oser dire devant une assemblée, chez celui qui recevait, ces paroles de révélations ou de connaissances !!!!
    Elles étaient prophétiques d’un prophétisme que peu de prophètes utilisent .

    Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :