Paul Ohlott / Du monde ou des disciples ?

En Automne 2016, le magazine « Ressources pastorales : le journal pratique des pasteurs et leaders » titrait ainsi sa couverture : "Le discipolat : le mandat oublié".

Alors que le discipolat était au coeur de l’Eglise primitive et que les premiers Apôtres ne pouvaient concevoir l’Eglise autrement… quel terrible constat de s’apercevoir à quel point, ce mandat fondateur de Christ est devenu aujourd’hui, une simple option généralement négligée au sein de l’Eglise finitive !

Nous parlons volontiers d’évangélisation, de « prêcher le Salut », d’inviter nos amis au culte comme jadis nous les invitions à la messe dominicale, nous aimons aussi recevoir toutes sortes de gens à notre table pour un bon repas… mais une fois que ces âmes débarquent en terre évangélique, nous cherchons bien trop souvent à les « garder » envers et contre tout, au détriment de ce mandat fondateur de Christ, perçu comme bien trop contraignant et invasif.

Pourtant l’Evangile – qui n’est pas une histoire à l’eau de rose -, se doit d’être invasif et même incisif pour pouvoir agir en profondeur dans nos vies. Qui est prêt encore aujourd’hui à laisser l’enseignement de la Parole de Dieu agir comme une « épée à double tranchants » ? Qui est prêt à laisser cette épée pénétrer dans notre intimité « jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles » et « jusqu’à la laisser juger les sentiments et les pensées du coeur » (Hébreux 4 v 12) ? Quelques-uns de toute évidence… mais de prime abord, bâtir une église de disciples est un travail bien plus éreintant que de remplir une église de membres et de consommateurs du dimanche. Mais lorsque l’Eglise se laisse enflammer toute entière par le discipolat, il devient bien plus agréable de travailler pour l’avancement du Royaume de Dieu avec d’authentiques disciples qui feront eux-mêmes des disciples, que de tenter de motiver, dimanche après dimanche, des consommateurs éternellement insatiables prêts à vous quitter à la moindre contrariété.

D’ailleurs, dans cette quête effrénée aux « clients du dimanche », il suffit désormais d’activer le levier de l’unité oecuménique pour attirer encore beaucoup plus de monde beaucoup plus facilement. De toute évidence, il est plus facile de prêcher un évangile humaniste et superficiel et de faire une « ronde oecuménique » que d’amener chacun à un dépouillement des oeuvres mortes et à une véritable métanoïa par le biais d’un long chemin de discipolat.

La foule sentimentale veut de l’événementiel évangélique… pourquoi dons nous fatiguerions-nous à l’amener dans cet étroit chemin rocailleux du discipolat ? Pourquoi lui enseigner que Christ a dû apprendre l’obéissance par « les choses qu’il a souffertes » ?

Le discipolat, c’est beaucoup trop « sectaire » aux yeux de notre monde actuel ! Faire des disciples, c’est prendre le risque de passer pour un « gourou » ! Et le respect de la « vie privée » alors ? Dès lors que cette pensée germe en nos coeurs, nous voilà déjà contaminés par le pire ennemi de la foi : le conformisme à ce monde et à celui qui l’inspire : « Le prince de ce monde ». Pourtant, l’avertissement de l’Apôtre Paul est sans équivoque : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12 v 2). Et pourtant, nous nous illusionnons toujours à croire que l’on peut bâtir nos temples sur un autre fondement que celui du mandat christique.

Osons faire face à la réalité : en dehors du discipolat, nous ne pourrons bâtir uniquement que des temples de consommation d’événements évangéliques.

Combien de disciples parmi les participants à la grande parade évangélique annuelle (Marche Pour Jésus) ? Après que l’on ait scandé le nom de Jésus et fait virevolter les étandards de notre « fierté évangélique »… que reste-t-il du mandat de Christ ?

Il y a 2000 ans, il y avait déjà des foules sentimentales à Jérusalem, comme nous le voyons dans Jean 2 v 23-25. Il y avait une grosse fiesta évangélique avec d’impressionnants miracles (aujourd’hui on a même retirés les miracles, ca on ne sait plus trop comment les faire !)… mais la réaction de Christ amène un contraste d’une violence inouïe avec ce qui pouvait frapper les regards en apparence. Lisez vous-même : « Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en son nom, voyant les miracles qu’il faisait. Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous, et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui rendît témoignage d’aucun homme; car il savait lui-même ce qui était dans l’homme ».

Faire la fête, chercher les miracles, créer de l’événementiel évangélique… cela a toujours plu aux foules ! De même les contraintes du discipolat ont toujours refroidit les ardeurs de nos âmes insoumises et rebelles. D’ailleurs, j’aime ce Jésus qui ne retient pas ses propres disciples et qui les obligent à un positionnement radical et déplaisant.

Oui, le discipolat est scandaleux pour notre nature charnelle :

« Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter? Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il? (…) C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait. Et il ajouta: C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père. Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui. Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu. Jésus leur répondit: N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l’un de vous est un démon! » (Jean 6 v 60-70)

Alors que chercherons nous désormais : du monde ? Du remplissage d’église à coups de sermons promotionnels ? De l’événementiel évangélique dénué de miracles ? Ou désirons-nous revenir au mandat fondateur de Christ de faire d’authentiques disciples, quel qu’en soit le prix à payer ?

Quitte à être scandaleux… soyons-le pour le Royaume des Cieux ! Et qui sait, si nous travaillons par l’Esprit de Dieu, il n’est pas interdit de croire à la manifestation d’un réveil spirituel, à de nouvelles « pêches miraculeuses » et à la multiplication des disciples ! Que la multitude soit le fruit de notre obéissance radicale au mandat de Christ et non de notre conformisme au siècle présent.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE DU CENTRE CHRETIEN CARMEL DE TOULOUSE…

55 Comments on Paul Ohlott / Du monde ou des disciples ?

  1. Daniel PIGNARD // 14 juin 2018 à 14 h 52 min // Réponse

    Voici une parole qu’un disciple doit connaître puisqu’elle leur est particulièrement destinée. Oui, L’Eternel est un sanctuaire mais aussi une pierre d’achoppement, un rocher de scandale, un filet et un piège pour les habitants de Jérusalem.
    Tel doit être le disciple fidèle à son maître.

    « Ainsi m’a parlé l’Éternel, quand sa main me saisit, Et qu’il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple:
    N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés.
    C’est l’Éternel des armées que vous devez sanctifier, C’est lui que vous devez craindre et redouter.
    Et il sera un sanctuaire, Mais aussi une pierre d’achoppement, Un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, Un filet et un piège Pour les habitants de Jérusalem.
    Plusieurs trébucheront; Ils tomberont et se briseront, Ils seront enlacés et pris.
    Enveloppe cet oracle, Scelle cette révélation, parmi mes disciples. » – (Esaïe 8 :11-16)

  2. — Pour une fois, je vais commenter en premier !
    — Bravo, Paul Ohlott, pour cette remise en question ! En effet, nos “pasteurs” modernes s’intéressent beaucoup plus à notre porte-monnaie qu’à faire de nous des Disciples ! Ils ne savent pas que Jésus-Christ, Propriétaire de Cieux et de la Terre est prêt à les payer bien au-delà de ce qu’ils pourraient espérer, mais pas nécessairement avec de l’argent, quoique les assurant qu’ils ne manqueraient de rien !
    — Citations de l’article de Shane Warren :

    „„Le christianisme sans discipolat est un christianisme sans Christ. Ce genre de discipolat ne devient plus qu’une idée abstraite, un mythe qui laisse place à la paternité de Dieu, mais qui omet de faire de Christ son Maître et Seigneur vivant. Sans réel discipolat, on fait certes confiance à Dieu, mais on ne suit pas véritablement le Christ. La grâce galvaudée est l’ennemie mortelle de l’Église. Jésus comprenait le pouvoir et le coût du discipolat. La véritable discipline chrétienne a débuté le lendemain du jour où Jean-Baptiste a baptisé Jésus dans le Jourdain (Jean 1.35-39).““

    — Dire que beaucoup de “Chrétiens” ne verront pas le Royaume de Dieu parce qu’ils ne sont pas des Disciples, mais des chrétiens charnels !

    „„Selon toutes les définitions religieuses du succès, Jésus a lamentablement échoué. Il n’était pas associé à l’organisation spirituelle de son époque. Il n’a jamais fondé d’école biblique ni de dénomination.““

    — Il n’en avait pas besoin, même aujourd’hui ! Avant, quand Il était sur Terre, Il enseignait des gens près de Lui. Mais maintenant qu’Il est au Ciel, Ressuscité, Il peut enseigner beaucoup plus de monde, à distance, par la dispensation de l’Esprit ! C’est l’Esprit qui nous est donné, mais c’est toujours Jésus-Christ qui nous enseigne car l’Esprit nous fait fixer les regards sur Jésus-Christ ! Oublier ça et dire que seul l’Esprit nous enseigne, c’est oublier Jésus-Christ et Son Œuvre Rédemptrice sur la Croix !

    „„Le discipolat suppose que nous veillions à nous discipliner mutuellement.““

    — C’est-à-dire que non seulement un Pasteur peut discipliner les frères, mais un frère, même le plus petit, peut discipliner un Pasteur : Paul a bien repris Pierre, pourtant plus ancien que lui et Pierre n’a pas “moufté” !

    „„Si les nouveaux disciples ont un prix à payer, les leaders spirituels aussi. S’occuper des bébés en Christ n’est pas facile. À l’instar des enfants naturels, ils commettent de nombreuses erreurs et posent une foule de questions. Parfois, nous oublions que nous avons nous-mêmes été dans cet état spirituel et qu’alors, on nous a aidés à grandir spirituellement.““

    — Ooooohhhhh, que cette parole va déranger ! Je le ressens sur ce blog où certains (Suivez mon regard 🙄 !) s’ingénient à compliquer des choses si simples ! Comme des enfants, souvent, ils sont tellement ingrats et ne reconnaissent pas les turpitudes de leurs parents (Dur-dur d’être parents) !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  3. FERRET jeanlouis // 14 juin 2018 à 15 h 28 min // Réponse

    Merci Monsieur Paul pour ces paroles qui sont tellement vrais que j’en pleure de rage et de tristesse……
    Un ancien d’église très fatigué

  4. Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 14 juin 2018 à 15 h 32 min // Réponse

    Excellent excellent;;; c’est tout simplement juste Paul et merci pour ce travail d’enseignement de la vérité.
    Je me suis régalée en lisant tout sur le site de votre église … Vraiment ça fait du bien de voir que des pasteurs comme vous se lèvent par amour pour le projet de Dieu et du Fils… mois qui est 62 ans j’ai besoin de voir la relève au travail …. Merci merci vous êtes un encouragement précieux …. Gloire à Dieu pour votre génération … allez y, nous prions.

  5. On ne peut que dire amen à cet article. Trop de consommateurs, je ne sais pas ce que nous n’avons pas compris dans Mathieu 28/18 et ss. Il s’agit bien de faire des disciples et d’enseigner. Les chrétiens sont de nos jours peu enseignés, 30 ans de conversion et parfois, ils ne savent pas grand chose comme vérité sur Dieu. Or, un enseignement biblique (pas celui qui enfle) mais oint par l’Esprit et couronné par la mise en pratique, voilà qui aide à faire des disciples et non des assistants spectateurs du culte dirigé par le pasteur et ses aides. Une église où il y a des disciples marque une vraie différence, elle est souvent plus petite en nombre (au début évidemment) mais quel enthousiasme, quel zèle, quelle qualité de service…
    La vérité affranchit. or, si on n’enseigne pas toute la vérité mais qu’on donne uniquement du petit lait, pas de croissance des chrétiens et donc pas de disciples et donc pas de véritable Eglise au sens biblique. C’est pourtant souvent ce qui se passe et on retient des gens par peur de les perdre et on s’étonne qu’ils finissent par perturber ou diviser. Que dire de personnes qui restent des enfants à tous points de vue même après des années après avoir été mis au contact de l’évangile (je n’ose même plus parler de conversion car c’est trop honteux de comparer des vrais disciples à ce type de personne charnelle).

  6. -/ »Alors que chercherons nous désormais : du monde ? Du remplissage d’église à coups de sermons promotionnels ? De l’événementiel évangélique dénué de miracles ? Ou désirons-nous revenir au mandat fondateur de Christ de faire d’authentiques disciples, quel qu’en soit le prix à payer ? »

    La question est bien posée mais que cela déplaise l’individualité et l’égoïsme ont déjà fait leur œuvre .!….. Aimer?, oui, selon 1 Corinthiens 13. , Aurions nous autant de monde dehors si ce qui est écrit était acquis? Désolé mais j’ai plus souvent rencontré des fomenteurs hypocrites plus tôt que de vrais frères en Christ , défendant les intérêts de l’Eglise de Christ.

    Ne soyons pas dupe , ne soyons pas hypocrite, trop souvent pour servir dans les églises il faut le pédigré adéquat!!! Avant de servir le Seigneur il faut d’abord obéir à l’homme … Ils se donnent des titres qu’ils n’ont pas ! La Parole pourtant nous dit d’être soumis aux autorités , de rendre à César ce que appartient à César . Oui mais voila au xxi° siècle, où sont les autorités ?

    L’écheveau se dévide, nous sommes presque à la fin. « aimant les plaisirs plus que Dieu , les enfants rebelles à leurs parents . Le plaisir de l’argent etc. ….Difficile d’aller à contre sens dans le monde………. Il nous appartient pourtant de veiller et de prier!

    • Eleusis , il peut y avoir des églises qui prospèrent où les brebis sont nombreuses et où de véritables disciples sont formés , ça n’est pas incompatible

  7. Bonjour
    J’ai pu observer qu’il y a un net refus de la part de ceux qui se disent pasteurs de voir se lever des enseignants, de voir se lever des hommes et des femmes à qui Dieu a donné des dons et des ministères, Il y a un net refus de voir des prodiges et des délivrances être réalisés dans les Eglises par des hommes et des femmes dans les Eglises.
    J’ai même reçu une mise à la porte d’une assemblée par le fils d’un pasteur parce que j’osais dire ce qui n’allait pas dans le culte et dans les enseignements. J’ai eu un ami et frère en christ qui avait délivré une femme possédée dans l’assemblée qu’il fréquentait: le « pasteur » a dit que c’était un fait psychosomatique. J’ai eu un frère en Christ qui avait vu en vision un bouc qui regardait l’estrade, ce bouc avait une corne cassée. mais il symbolisait un démon. le « pasteur » n’a pas tenu compte de cet avertissement. J’ai vu d’autres assemblées de pentecôtes où les enseignements disaient qu’il n’y a pas ou peu de possédés??? Plusieurs de cette assemblée ont été délivrés par un autre pasteurs qui, lui, n’avait pas peur de combattre.
    En fait les « pasteurs » ne veulent que du chiffre et ne veulent pas qu’il y ait de véritables disciples du Christ Jésus dans l’assemblée qu’ils devraient présider mais qu’ils dirigent selon leurs convictions et non selon les enseignements de l’Ecriture. Ils ne veulent pas qu’il y ait des disciples dans l’assemblée dont ils sont les dictateurs.

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 15 juin 2018 à 7 h 04 min //

      Isaïe // 14 juin 2018 à 19 h 32 min //

      J’ai vécu la même chose même dans le renouveau charismatique ….. Les pasteurs sont des pasteurs de pouvoir qui n’aiment pas que les âmes osent dire et faire.
      C’est malheureusement le combat qui a toujours exister dans les assemblés y compris au temps de Jésus. Ce combat est l’esprit de raison qui s’oppose au Saint Esprit .
      Aussi il est très difficile de travailler avec un pasteur qui n’est pas équipé spirituellement.

      Ensuite vous avez le problème de la présomption lié à un cœur ambitieux. Certain veulent exercer un ministère à des fins personnelles…. ambition quand tu nous tiens !!
      Ceux là sont dictatoriale. Ils veulent tout faire et sont prêts à tout pour garder la main sur tout.

      J’ai vu des membres du bon samaritain (équipe RDA Allard) pratiquer la délivrance avec un document point par point qu’ils déblatéraient …. exécutant avec leur savoir intellectuel ce qu’ils avaient appris par cœur en cours.
      Le résultat est navrant.
      J’ai vu un suffragant qui avait pratiqué les voyages astral et qui était dans l’occultisme avec vision occulte … avoir accepter d’être délivré par ces personnes … et garder ses mauvais esprits. Alors qu’il témoignait de sa soi-disant délivrance, moi je voyais un serpent sur l’estrade qui toisait l’assemblée juste derrière lui , il était toujours là le monstre.
      Il se marre Satan…ça c’est sûr, il rigole bien devant les orgueilleux qui se donnent un titre et ne sont pas capable de faire bouger le plus petit des mauvais esprits.

      Alors il ne faut pas s’étonner que certaines assemblées « dites de réveils » soient le repaire de renard, de loups, de serpents en tout genre, de bouc etc …. mais très très peu de mouton car ils n’ont pas le droit de s’exprimer… à peine si on les tolère.

      C’est le terrible problème de l’amour de la vérité qui manque .
      C’est pourquoi le Seigneur dit qu’il y a beaucoup d’appelé mais peu de sauvé

      Matthieu 22
      …13Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 14Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

    • Ben oui, un Gourou ne partage jamais son autorité.

    • Colombe

      Je suis d’accord sur ce que vous dites sauf sur le fait que « satan se marre » car au contraire il rugit sitôt une (ou des) personne infectée , il passe à une autre formation; car il sait qu’il a peut de temps ; de plus il n’est pas omniprésent.

    • j’ai encore fait une faute « peu de temps »

      Isaïe

      C’est un constat où je suis d’accord

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 15 juin 2018 à 14 h 24 min //

      crdee // 15 juin 2018 à 13 h 05 min //

      il a peu de temps , à oui ça fait 2000 ans que ça dure !!!!!

    • colombe

      ça dure c’est vrai mais on est en 2018………….

  8. @Paul Ohlott

    Je suis content de vous entendre dénoncer ce fléau dans cet article. Je me demande si c’est votre prédication ou bien celle d’un des pasteurs de Carmel ?
    Peut importe ; l’analyse est très juste.
    Ce qui m’étonne, c’est de vous entendre parler avec fierté de l’IMPACT de votre site « actu-chrétienne » qui réunit « un très grand nombre de participants ( chiffré ) » ; une fois je vous ai fait comprendre que parmi tous ces participants, il y avait que (très) (très) peu de disciples de Christ. Je ne me rappelle plus si vous aviez apprécié ma remarque du moment ….

    Mais votre article me permet donc de reconnaître que mon constat était juste. Si les églises rassemblent tant de consommateurs mondains, dans les sites chrétiens aussi, ces mêmes consommateurs affluent, sans aucune intention d’apprendre la Vérité concernant la Parole de Dieu, mais tout simplement, pour multiplier des discussions stériles, montrant ainsi ouvertement l’ignorance scripturaire. Ce sont des personnes que les dictateurs-pasteurs des églises ne veulent pas écouter; ne veulent même pas interroger pour savoir quelles sont leurs attentes : ni pendant le culte ni en dehors du culte. Elles sont abandonnées à elles-mêmes. Pour se défouler, elles viennent dans des forums « chrétiens » de discussion…..

    Que faire ? Je ne vous dis pas de fermer la porte d’actu-chrétienne, mais ne vantez pas trop l’Impact par rapport à l’affluence. Abraham croyait qu’il y aurait « 50 » – « 40 » – « 30 » – « 20 » ….. »10″, personnes à sauver à Sodome mais il n’y avait que « 3 » : Lot et ses deux filles.
    Quelle tristesse pour nous tous …… ! ! !

    • Je ne mets pas mon nom lorsque ce n’est pas de moi 😉

    • Isaïe bonsoir . tout l’aveuglement est la ! Je suis entièrement d’accord avec votre approche ….Je rajouterai ,: »les coupables ont toujours tord » là, le Seigneur est bien petit …………

    • « Le discipolat : le mandat oublié ».

      Pour parler de l’oubli de quelque chose, il faut d’abord démontrer qu’on le savait
      ce quelque chose.
      On oubli ce qu’on a appris ; on n’oublie pas ce qu’on n’a jamais appris.
      C’est là le bât blesse
      Si on n’a pas appris quelque chose, on ne le sait pas, donc, on ne l’a pas oublié ; par conséquent, il ne faut pas s’aventurer à vouloir l’enseigner aux autres.

      On ne doit pas dire le discipolat est un MANDAT OUBLIE !
      Si on l’a oublié, il faut reprendre le livre dans lequel il a été enseigné, le réapprendre
      pour se fixer des idées.
      Si on l’ignore, il faut prendre le livre dans lequel il a été enseigné, l’apprendre,
      pour le connaître.
      La plupart des soi-disant leaders se mettent en route pour aller faire des disciples
      parmi les nations alors qu’eux-mêmes, non seulement ne sont pas disciples, parce
      qu’ils n’ont rien appris des conditions du disciple et ils ne sont pas appelés.

      Voici quelques CONDITIONS sine qua non données par Jésus, pour prétendre l’être :

      «.. : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; » Jean 8:31

      « .. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit,
      car sans moi vous ne pouvez rien faire. » Jean 15:5

      «.. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez
      ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. » Jean 15:7

      « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour,
      de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure
      dans son amour. » Jean 15:10
      Etc.
      Etc.

      Ce n’est donc pas de l’oubli de la part des prétendus disciples. Ils ne savent rien
      du discipolat. Rien de rien.
      Mêmes les juifs de Bérée étaient à admirer ; à imiter ; pour leur soif de connaître
      les Saintes Écritures. Et cela devait nous concerner tous. Le nez sur sa Bible.
      Quand j’entends dans ce forum les gens me dire que je suis limité parce que
      je ne lis pas les ouvrages des PAÏENS-PÈRES DE L’EGLISE CATHOLIQUE,
      je rigole.
      Car Dieu seul parle bien de Dieu

      Blaise Pascal (1623-1662), mathématicien et philosophe célèbre, resta longtemps
      inquiet et troublé. Il cherchait la paix avec Dieu. Il la trouva par la lecture de la Bible.

      Voilà pourquoi il est très dommage de voir certains se précipiter dans le champ de
      la mission, le cerveau vide et le cœur non régénéré.
      Il ne faut pas improviser le discipolat

      Sans doute parce que, dit-on, l’œuvre est plus aisée,
      et la vie du pasteur est plus facile. Aucune garantie du résultat….

    • — @J.C :

      „„ Je me demande si c’est votre prédication ou bien celle d’un des pasteurs de Carmel ?““

      — Non : la suite de l’article n’est pas de Paul Ohlott ; il le précise bien ici :

      „„« Le discipolat biblique est devenu un slogan du mouvement évangélique moderne. Malheureusement, la plupart du temps, cela reste purement théorique. Malgré nos diverses définitions et nos méthodes de discipolat découvertes depuis peu, les études statistiques font état d’un déclin alarmant de l’efficacité de l’Église moderne pour atteindre et transformer l’humanité perdue », écrit Shane Warren, pasteur en Louisiane, dans le magazine « Ressources pastorales ». Il poursuit ainsi sa réflexion :““

      — Y’a donc pô de “pasteur” français pour relever ça, à part Paul Ohlott ?!??… Encore faudrait-il qu’il le mette en pratique dans son église de Carmel, quitte à ce qu’elle se vide de la majorité de ses ouailles ! Va-t-il risquer de perdre ainsi une bonne source de ses revenus ? ‘Va falloir qu’il travaille !!!
      — Voilà ce que c’est quand on ne dépend que de la dîme… Un jour ou l’autre, elle vous lâche par la fuite des meilleurs donneurs, surtout quand on leur parle de DISCIPLINE !
      — Chiche, Paul ?

    • @Paul Ohlott

      Je n’ai jamais mis pieds dans votre église ; mais dans plus d’une église, j’ai déjà trouvé
      des enveloppes posées sur chaque fauteuil, écrit dessus « dîmes-offrandes » et un panier devant la chaire où il faut déposer ces enveloppes bien garnies.

      Si cela ne dépendait que de moi, je vous aurais proposé de photocopier votre article et
      le placé une copie dans chaque fauteuil gracieusement, afin que chaque fidèle puisse l’amener
      au bercail pour le lire, relire, rerelire, rererelire et faire lire à son entourage.
      Et vous verrez l’impact de ce procédé.

      Vous me direz : ils ont la Bible et ne la lisent même pas…. En effet !
      Mais c’est quelque chose à essayer. L’écoute de la prédication, nous a montré qu’une
      les gens sortis, ils oublient ce qu’ils ont entendu. Peut-être après leur avoir mâché
      l’argumentation, à force de la lire et de prier dessus, l’éclairage du Saint Esprit touche
      les cœurs sérieux.
      Si vous voulez, je vous expédie deux ramettes de papiers pour imprimante et
      une cartouche d’encre de votre marque d’imprimante.
      Faites-moi signe ; pas votre adresse car les pages jaunes connaissent l’adresse
      de l’église de Carmel…..
      A bientôt

  9. Super,
    Je relirai encore une fois l’ article demain.
    Bonne nuit à tous

  10. Actuellement, beaucoup d’Églises de Pentecôte minimisent l’importance de la distinction pentecôtiste du discipolat. De peur de perdre des membres ou de déconcerter les nouveaux, on bannit les manifestations du Saint-Esprit des réunions publiques d’adoration.
    C’est vrai! vrai vrai!
    Le Saint Esprit n’a plus la premiere place au culte.Car pour cela , il aurait fallu laisser les temps d’adorations en prière et laisser la place aux dons spirituels prophéties, paroles de connaissances et autres qui a malheureusement étaient remplacer par les chanteurs.

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 15 juin 2018 à 6 h 40 min //

      Lyloo // 14 juin 2018 à 23 h 06 min //

      Oui Lyloo, c(est vrai et même Samuel Peterschmitt l’a souligné. Il a dit qu’il était très inquiet de voir les assemblées ne plus laisser le St Esprit s’exprimer. Il va dans des assemblées out tout est parfait le groupe de louange etc, mais plus de place pour l’expression du chant en langue et des charismes.

    • Daniel PIGNARD // 15 juin 2018 à 10 h 44 min //

      La plupart des églises évangéliques sont ainsi que vous les décrivez et les formés dans les écoles bibliques n’y trouvent rien à redire. Leur connexion à la parole est très insuffisante.

    • Si Samuel Peterschmitt l’a dit alors, il faut toujours écouter son Gourou plus que soi même et les autres 🙂

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 16 juin 2018 à 21 h 42 min //

      Jean Ba // 16 juin 2018 à 10 h 49 min //

      Pour une fois qu’il y en a un qui ose dire la vérité face à des milliers d’oreilles qui écoutent … moi je trouve ça courageux

  11.  » Faire la fête, chercher les miracles, créer de l’événementiel évangélique… cela a toujours plu aux foules !  »

    Certes, et c’est bien ce « marché » que beaucoup de pasteurs se sont évertués à encourager depuis longtemps dans le but en effet de faire du chiffre, du sensationnel et du spectacle… mais beaucoup de chrétiens n’en ont pas oublié pour autant qu’être disciple c’est d’abord une vie de communion quotidienne avec le Seigneur, c’est même souvent ce qui en a fait s’éloigner de ces grands rassemblements annoncés à renfort de publicité pour la venue de l’apôtre X, ou l’évangéliste Y, ses miracles et ses guérisons, etc… Faut-il rappeler tous les Benny Hinn and co ?

    La vie de disciple n’est pas une vie de consommateur d’église, de miracle, de « gloire » ou de pasteur, ni de dépendance affective ou spirituelle à qui que ce soit d’autre que Jésus-Christ, il est bon que les pasteurs eux-mêmes en prennent toute la conscience dans le rôle que trop souvent ils ont cru devoir se donner pour répondre aux attentes d’un « public » – quand ce n’est pas celles de leur propre ego, ou parfois même hélas de leur compte en banque…

  12. On dit discipulat et non discipolat …

    • On peut dire les deux mon grand. Et je préfère discipolat personnellement.

    • En fait les deux semblent tout autant des néologismes, le plus souvent employés pour parler de l' »état de disciple », la « condition de disciple », la « vie de disciple ». Mais ici Paul Ohlott semble lui donner un autre sens qui serait celui de « faire des disciples », si j’ai bien compris…

      Reste à savoir si un disciple de Jésus çà se « fait » (de main humaine, fraternelle ou pastorale), comme aussi certains disent « faire des enfants »…, ou bien au contraire si çà « se devient » par suite d’un engendrement de l’Esprit, ce qui me semble bien plus en accord avec la Parole. Ce qui n’exclut ni l’exhortation, ni l’enseignement, ni une forme de tutorat, de parrainage, etc… à la grande différence toutefois de la notion catholique de paternité clericale, puisque nous croyons que notre Père est aux Cieux ! J’espère Paul que personne ne vous appelle père Paul 😉 …

  13. Il est certain que pour faire des disciples il faut d abord en être un soi même ! Mais heureusement Dieu voit la Soif des coeurs et y répond! Jésus Christ continue de bâtir son Église avec des pierres vivantes qui paraîtra en temps voulu!
    Beaucoup de souffrances actuellement chez les vrais bergers et les vrais brebis mais des temps de consolation viennent car le Seigneur n oublie pas ses malheureux .Il a son niveau à la main et son fil à plomb pour remettre toutes choses selon son Plan! La Parole et l Esprit pour des Temps nouveaux après lesquels beaucoup soupirent pour sa Gloire et le Salut d une multitude !La Shekinah ,Présence tangible de Dieu car trop de n importe quoi actuellement par manque de crainte de l Éternel ! J ai écouté le culte de la Porte Ouverte de dimanche avec Thiébaut Geyer.Excellent ! Retour au vrai Dieu et non à celui que l on se fait selon nos goûts !

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 15 juin 2018 à 14 h 32 min //

      Libertad // 15 juin 2018 à 10 h 05 min //

      Beaucoup de souffrances actuellement chez les vrais bergers et les vrais brebis mais des temps de consolation viennent car le Seigneur n oublie pas ses malheureux .

      .******Le mal est si grand que je perds espoir et je connais tellement de vrais chretiens qui ont été piétiné….détruit, que je n’arrive plus à espérer que ça change ….. ça fait trop longtemps que ça dure. Les jugements de Dieu ont commencé et personne ne s’en inquiète … Le bien être matériel tue la foi ….aussi je pense que nous allons vers des temps difficiles !

    • Denis R. Kugler // 15 juin 2018 à 16 h 54 min //

      De suivre Jésus selon ses critères et ses demandes dans les evangiles est avant tout un choix à faire.
      Et une fois ce choix fait, il faut le maintenir. Les souffrances et épreuves il y en a beaucoup, mais çavaut le coût croyez moi. Et une fois que vous êtes un vrai disciple après de nombreux tests, vous vous retrouvez bien seul.
      Mais le Seigneur vous rempli de son esprit et Sa Vie est en vous.
      « Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.»
      Et ça, ça vaut tout l’or du monde

    • — Je l’ai visionné aujourd’hui, dans une vidéo que Colombe a posté. Seulement, il n’y va pas assez fort ! Il devrait prêcher comme Paul Washer qui, lui, se met véritablement en colère contre l’apathie des “chréétiens”, exactement comme Jésus-Christ dans Jean 6, 60-66 !
      — En France, on a perdu l’habitude de la parole de Jésus-Christ quand Il reprenait les apôtres ! On ne secoue pas le noyer avec tendresse pour faire tomber les noix : on y va parfois au “trembleur” derrière un tracteur ! Pareil pour les “chrétiens tièdes” : on les secoue et on ne les caresse pas dans le sens du poil !

  14. Pulsar me disait: il risque d’y avoir, comme qui dirait: un vrai gâchie? Tu crois? Ou Pulsar se trompe lourdement, comme les éléphants: qui se trompent tout le temps!!! Lui aussi. 😆

    Darby: Matthieu 11. « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de coeur; et vous trouverez le repos de vos âmes. Car mon joug est aisé et mon fardeau est léger. » M’enfin, si Jésus le dit: c’est que c’est « fastoche » Y a qu’à lire ci-dessus!

    Darby: 1. Corinthiens 3. « Or si quelqu’un édifie sur ce fondement de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’ouvrage de chacun sera rendu manifeste, car le jour le fera connaitre, parce qu’il est révéle en feu; et quel est l’ouvrage de chacun, le feu l’éprouvera. Si l’ouvrage de quelqu’un qu’il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense; si l’ouvrage de quelqu’un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu. Ouf! Il est sauvé quand même 😉

    Pulsar a écrit le: 4 juin 2018 à 16 h 45 min
    « Apparemment, et pour l’instant: les sujets édifiants, ben: où que ça qu’ils sont, planqués? Afin de pouvoir en causer sciemment, ou savamment, surtout en connaissance de cause et d’effets évidemment!!! 😥 Peut-être par défaut, c’est à dire, qui brillent, par leur absence, alors qu’ils seraient souhaitables, voir nécessaire, désirable… Pulsar se faufille entre les pages de la Bible, pour essayer de se faire une place de façon la plus discrète possible, disons que Pulsar se défile en douce: m’enfin s’esquive, au moment critique du défilé de la manifestation pacifique, bien sur, car elle est divinement et « parfaitement contre productive » 😆

    «Les Assemblées de Dieu comptaient sur l’action du Saint-Esprit dans leurs rassemblements»

    « Où sont ceux qui furent avant nous? En évoquant la fuite du temps, en remémorant la destinée humaine: avec une mélancolie que scande l’énigmatique refrain « Mais où sont les neiges d’antan?» Le ciel est bleu, l’Amour aussi!♥ Huum! T’es sur?»

    « Si les Hommes se tirent dessus, c’est qu’y’a des vaccins dans les balles
    Et, si les bâtiments explosent, c’est pour fabriquer des étoiles
    Et si, un jour, ils ont disparu, c’est qu’ils s’amusaient tellement bien
    Qu’ils sont partis loin faire une ronde, tous en treillis, main dans la main
    Tout va bien, tout va bien
    Petit, tout va bien, tout va bien. (Orelsan: «Tout va bien »)

    Pulsar a aussi écrit le 22 mars 2018 à 10 h 03 min Ben voilà, peu être un devin qui signore?
    « Croissance, vous disiez croissance, « tu crois qu’ils croissent, ce qui croient » dans les Assemblées… sur la Croix de Jésus? Alors croissons ensemble! Ma foi, sur la foi, faut-il en rajouter? Pour moi, parfois: la Parole explique »

  15. On veut faire des disciples, certes, mais dans certains milieux ils n’hésitent pas à se faire appeler « apôtres » ou encore « prophètes ». Alors, comment on fait?

    • — Ceux qui se font appeler “apôtres” ou “prophètes, ON LES ÉPROUVE, tiens ! Et si ce sont des faux, on les évite !

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 15 juin 2018 à 18 h 50 min //

      Hervé-P – Au Nom de Jésus-Christ ! //

      Vous faites comme les lévites 😉

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 15 juin 2018 à 18 h 56 min //

      bouncer // 15 juin 2018 à 11 h 34 min /

      Il me semble que le mot disciple est en relation avec le mot discipline non ?

      Alors en France la discipline hou là…. c’est le pays de la révolution et des sans culottes, l’esprit de la révolution est toujours là, caché dans les cœurs 🙂

  16. Mais on a toutes les conditions négatives pour une visitation du Saint Esprit !Les hommes de réveil étaient catastrophés par l état de l église à leur époque et cela les à poussés à crier à Dieu qui a répondu ! L un d entre eux a d ailleurs dit : je ne pouvais concevoir un déni ! Et il fut exaucé !

    • L’eschatologie chrétienne évangélique nous rabâche cela depuis des lustres.
      C’est comme « Jésus revient nous sauver et tuer ceux qui ne pensent pas comme nous », on attend toujours…. 🙂
      Ces croyances de Mangas Japonais arrivent à traverser malheureusement toutes les époques.
      C’est dû au fait que vous mettez toujours tout sur le compte du monde au lieu de vous en prendre à vous même, bref c’est ce que je dis toujours : être Croyant c’est fuir ses responsabilités face à soi même et au monde.

    • Robert M. // 20 juin 2018 à 8 h 09 min //

      @JB,

      Pour devenir Chrétien il faut déjà reconnaître son échec personnel à bien faire , c’est la repentance et se défausser sur le monde ou le diable pour justifier notre incapacité ne peut être envisageable dans ces conditions , marcher en Chrétien c’est décider d’être responsable de ses actes et de tenir ferme ses convictions face à un monde qui incite à toutes sortes de dérèglements; Lorsque l’apôtre Jacques écrit « résistez au diable et il fuira loin de vous » il dit bien que nous devons et pouvons nous opposer à lui pour être dégagé de son influence , certes vous pouvez ne pas croire au diable mais vous pouvez toujours renoncer au mal ou à mal faire si vous préférez mais pas vous dédouaner en déclarant que « c’est la faute du système ou des autres ». Je ne lis rien dans le Nouveau Testament qui incite à la passivité face au mal.

  17. Non pas visitation qui sous entend quelque chose de passager mais une action durable du Saint Esprit car avec Lui on veut que celà ne s arrête jamais et c est possible si nous lui sommes sensibles!On à une overdose des auto nommés et des auto placés !Quand l homme s abaisse ,Dieu se lève ! Quand l homme s élève ,Dieu se lève et s en va a dit quelqu un et j ai bien peur que c est celà qui est arrivé à certaines assemblées !😞

  18. Après relecture de la première partie ci-dessus, Je reviens sur mon enthousiasme d’ hier soir, Non pas si SUPER que cela n’ y paraît.
    Ce qui me choque c’ est votre emploi du « consommateur » du dimanche. N’ est ce pas vous les dirigeants d’ eglises qui l’ avez formaté ?
    Repentance, repentance……

    • homme du Sur // 15 juin 2018 à 17 h 33 min //

      Tout à fait d’accord ! femme du sud.
      Quand à la repentance, voir avec D.

    • Daniel PIGNARD // 15 juin 2018 à 17 h 45 min //

      Quelqu’un a dit : « le culte n est pas un lieu de debats et doit rester sous le controle des Anciens. Heureusement que tous ceux qui veulent le micro le dimanche ne l obtiennent pas. »

      Eh bien, c’est vrai sauf que les anciens qui contrôlent sont déjà issus des écoles bibliques ou assimilés et ne se réfèrent pas à la parole de Dieu pour diriger les cultes mais à la mode actuelle qui bourre des cantiques pour étouffer la parole libre des prophètes. Où a-t-il été écrit que le prophète devait déposer auprès des anciens ce qu’il allait dire ? Les anciens n’ont-ils pas ensuite la parole libre pour rattraper les erreurs ?
      « Paissez le troupeau de Dieu…non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. »

    • C’est un peu aussi mon point de vue, comme je l’ai écrit ce matin. Le public est invité à consommer par ce que propose un vendeur, et souvent par la publicité qu’il a faite de son produit, et donc la « consommation » est le plus souvent organisée et suggéréé par celui qui s’offre à la consommation. C’est pourquoi il est bon que les pasteurs se posent la question de ce qu’ils ont pu faire dans leur église quand ils y voient se développer cette attitude de « consommation ».

    • femme du sud // 16 juin 2018 à 12 h 52 min //

      Amen Yves,
      Premier point en lumière.
      Comment enrayer ses consequences ? prise de conscience, repentance, pour permettre à l’ Esprit Saint de reprendre sa place.

  19. A Colombe.
    Je suis entièrement d’accord avec vous pour votre réponse. (A Isaïe)
    J’aurais pu être pasteur d’une église (dont le conseil m’appelait) de 180 membres il y a une quarantaine d’années et lorsque le pasteur en titre m’a présenté comme un possible successeur je ne sais ni comment ni pourquoi mais au moment de la Cène j’ai clairement entendu la voix du Seigneur qui me disait que si j’acceptais d’y aller j’en ferais partir près de 4/5 des participants. Et comme je m’en étonnais le Seigneur me fit entendre des réflexions intimes d’une bonne partie de l’assistance:

    — Pourvu qu’il ne parle pas longtemps car j’ai le repas à préparer.
    — Celui-là vient des églises…….. Il est indépendant mais il va exiger que l’on arrive à l’heure et Nicole (la femme du pasteur) m’a dit qu’il n’aimait pas les mini-jupes!
    — C’est lui qui refuse de parler d’argent lors d’un culte? (Ce qui était vrai du reste). Eh bien ça tombe bien car avec les études d’Antoine (prénom modifié) je trouve qu’une petite place au ciel coûte bien cher.
    — Il ne faudra pas qu’il me demande de dédommager mes voisins car je ne céderai pas.
    — Il va tout chambouler ici, je le sens!

    Et le Seigneur me révélait bien des pensées mais je n’étais pas au bout des surprises car Il m’apprit qu’il y avait deux cas d’adultère et quand à la fin du culte j’en fis part au pasteur je restais interloqué quand il me répondit: « Je ne peux rien dire car le local de l’église appartient à l’un et nous ne saurions où aller! »

    Je passe sur la suite et je fis ce dimanche-là une prédication sur les églises de maison alors que mon sujet prévu était tout autre. Et à la fin le pasteur me dit: » Les anciens n’accepteront jamais que vous veniez ici car nous avons peiné et beaucoup agi pour qu’il y ait du monde dans notre église »

    Ma seule réponse fut: « Vous avez choisi la porte large et le chemin spacieux. restez-y! Plus on est nombreux dans une église et plus le péché et le non-respect des Ecritures sont grands et règnent de plus en plus en maîtres. »

    Il y a bien pire encore dans le fatras des églises évangéliques. Bien sûr aucune n’est parfaite mais comme je l’ai déjà dit les membres sont des malades spirituels qui cherchent, doivent chercher, la guérison spirituelle.
    Une assemblée ne sera jamais parfaite. Dieu peut s’en satisfaire dans la mesure où chaque membre est – et reste – honnête et en accord avec les Ecritures. Mais je reste convaincu que le meilleur impact pour faire connaître Dieu et le Seigneur Jésus est l’église de maison.
    Le grand impact du livre des Actes ne repose par sur les congrégations bouffies de membres de nos jours mais sur le témoignage – pas toujours par les paroles – mais sur la manière de vivre dans notre société actuelle comme un VRAI chrétien.
    Soyons certains que nos voisins nous regardent car ils savent – ils doivent le savoir en fin compte (et non parce que on le leur a dit) – que si nous vivons dans ce monde nous ne lui appartenons pas du tout.
    Et cela sans que nous soyons des excentriques en la matière.

    Qu’on se souvienne toujours de cette parole des Actes 4/13:  » On les reconnaissait pour avoir été avec Jésus »

    Une vie vécue AVEC et EN Jésus-Christ ne peut que laisser des traces indélébiles sur notre personne, notre manière de vivre dans ce monde, nos sujets de conversations et surtout nos regards qui doivent émettre en permanence un reflet que l’on trouve de moins en moins dans le regard des hommes du monde et, malheureusement chez beaucoup de chrétiens des églises qui se flattent beaucoup de porter l’Etendart de l’Evangile

    • Colombe-Les ailes de la colombe sont couvertes d'argent, Et son plumage est d'un jaune d'or.- // 16 juin 2018 à 21 h 14 min //

      Un pasteur // 15 juin 2018 à 15 h 53 min //

      Qu’on se souvienne toujours de cette parole des Actes 4/13: » On les reconnaissait pour avoir été avec Jésus »

      Une vie vécue AVEC et EN Jésus-Christ ne peut que laisser des traces indélébiles sur notre personne, notre manière de vivre dans ce monde, nos sujets de conversations et surtout nos regards qui doivent émettre en permanence un reflet que l’on trouve de moins en moins dans le regard des hommes du monde et, malheureusement chez beaucoup de chrétiens des églises qui se flattent beaucoup de porter l’Etendart de l’Évangile.

      *****Amen ! Que le Seigneur vous garde jusqu’au bout du voyage avec votre épouse… C’est aussi ma prière pour moi et mon époux .

  20. Pulsar remarque qu’à l’Unanimité nous sommes Tous d’accord: C’était pour les autres!
    A moins que: « Et la vie toute entière, Absorbés par cette affaire, Par ce jeu de dupes » ? 😥

    Ouf de soulagement! Pulsar est rasséréné (Calmé, apaisé)! A moins, à moins qu’il s’agisse, d’un truc de ouf (malade)? Surement que c’était uniquement à l’intention de « mon » ami Pulsar et il l’a bien mérité!!! Prend çà et « met le dans ta poche avec un mouchoir par-dessus. » 😉 Garde le!♥

    Martin: Jean 3. « Jean (Le Baptiste) répondit, et dit : l’homme ne peut recevoir aucune chose, si elle ne lui est donnée du ciel. »

    Segond: 1 Corintiens 4. « Car qui est-ce qui te distingue? Qu’as-tu que tu n’aies reçu? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu »?

    Ouh là là ! Qu’il est beau ! Bien sur: tout le monde il est beau, il est gentil! Demandez à ???

    Luc 18. « Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard »?
    « Je vous dis que bientot il leur fera justice. Mais quand le fils de l’homme viendra, trouvera-t-il de la foi sur la terre »?

    2 Timothée 3. « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,… » Pulsar, après tout çà, il va essayer de « cogiter »: dans son gîte! Pas facile? 😥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :