Est-il si nécessaire de haïr Israël?

La création de l’Etat d’Israël s’est inscrite dans le mouvement d’indépendance des peuples au XXe siècle, et son rejet par les pays arabes est une erreur grave. La Palestine, mal soutenue par le monde arabe, ne parvient pas à s’affirmer. Ce pays est-il viable? s’interrogent Joël Herzog et Jean Auguste Neyroud, de l’Association Suisse-Israël.

L’Association Suisse-Israël regroupe des chrétiens et des juifs suisses amis d’Israël et soucieux de voir un jour un apaisement dans la région. Il est regrettable que certains médias, en montrant une certaine empathie pour la partie palestinienne, peinent à séparer récits objectifs et opinions, et omettent les faits dérangeants, comme l’implication avérée du mouvement terroriste Hamas dans les manifestations «pacifiques» récentes à Gaza.

LIRE LA SUITE…

104 Comments on Est-il si nécessaire de haïr Israël?

  1. Oui que la haine des Juifs et le désir de rayer Israël de la carte ne soient plus les mobiles ! Israël est une Bénédiction pour le monde et ce dans beaucoup de domaines ! Ici en France nous avons le groupe Dassault dont on parle beaucoup aujourd’hui à cause de la disparition de Serge Dassault et qui perpétue les valeurs du père Marcel ,le premier à avoir donné une semaine de congés payés à ses salariés et actuellement ce groupe donne une bonne participation à ses employés ,ils mettent en avant l excellence ,le travail et savent partager les bénéfices!
    J ai d ailleurs eu la femme d Olivier Dassault , Natacha Nikolajevic,comme élève car enseignant dans son village !
    Quand ce monde va t il comprendre que le choix de Dieu est là pour être en Bénédiction ,pareil pour nous l Église que Jésus Christ bâtit !
    Abraham d où est issu le peuple d Israël et aussi appelé père de la Foi :En Jésus Christ ,nous sommes de sa Race!Appelés à être bénis pour être en Bénédiction !
    Puisse aussi une multitude de Juifs se tourner vers leur Messie!Car pas de Paix sans le Prince de la Paix!
    Et stop à tous ceux qui jettent de l huile sur le feu à cause de leur manipulation , désinformation mediatiques!

    • Daniel PIGNARD // 30 mai 2018 à 17 h 15 min //

      Je partage votre enthousiasme pour Marcel Dassault mais le fait est qu’il s’est converti au catholicisme.
      Autrement, beaucoup de Juifs ont fait du mal à la France quoique louangés par les laïcards. La peine de mort supprimée par Badinter, l’avortement soutenu par la mère Veil, France-Inter envahi à 99 % par eux en 2011, Des procès à n’en plus finir à Jean-Marie Le Pen sur ses opinions dont la liberté est pourtant garantie par les articles 10 et 11 de la déclaration de 1789, Les journaux et les banques tenus par eux et amenant à une suppression de la liberté d’écrire contre eux, Le Crif ayant à sa botte les gouvernements successifs de la France, et la liste est encore longue mais inconnue du grand public car interdit de publication.

    • Jean Ba éclate de rire. // 30 mai 2018 à 19 h 33 min //

      Dassault, sacrée référence…

      Quand on lit la page Wikipédia à son sujet, cela fait peur..Un bon CV de magouilleur… 🙂

      Ah c’est cela la « bénédiction divine » ? 🙂 Oh pardon…. 🙂

    • Daniel PIGNARD // 31 mai 2018 à 8 h 07 min //

      Soyez plus précis sur ses magouilles que vous lui reprochez SVP.

    • Et bien Daniel P , à part l’avortement ils n’ont fait que de bonnes choses ces juifs , bravo à eux

    • L’avortement est un choix on ne peut plus personnel, qu’il soit thérapeutique ou non.
      Les sectes ont toujours adoré contrôler la vie de leurs adeptes.

      Il n’y a d’ailleurs pas longtemps, j’ai vu un mini reportage au sujet de l’avortement en Irlande où il était passible de 14 ans de prison jusqu’à maintenant.
      C’est fou, l’église protège des politiciens corrompus dans ce pays depuis toujours, mais condamne le citoyen ordinaire pour avorter, ainsi fonctionne l’ignoble couple Politique/Religion…
      Heureusement qu’il y a toujours des gens amis de la Liberté pour freiner les obscurantistes.
      Si Galilée n’avait pas existé, ils tenteraient encore de nous faire croire des tas de choses farfelues au niveau astronomique.
      Aujourd’hui le monde avance jour après jour, les idéologiques religieuses tomberont les unes après les autres 🙂

      Amen 🙂

  2. Est-il si nécessaire de haïr Israël?
    Pourquoi se poser toutes ces questions ! Celui qui lit la bible sait pourquoi.

    • Ste croix // 30 mai 2018 à 13 h 05 min //

      Absolument… Faut vraiment être aveugle pour pas voir l’évidence que le Nouveau Testament nous livre

  3. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 30 mai 2018 à 12 h 46 min // Réponse

    Les Palestiniens eux-mêmes sont à blâmer: incapables de s’unir pour créer leur état et d’exclure de leurs rangs les éléments les plus radicaux, ils se complaisent dans l’attente d’un futur impossible et dans la survie grâce aux sommes énormes qui leur sont versées depuis 70 ans par l’ONU et des pays donateurs. L’UNRWA perpétue le conflit en donnant un statut et de faux espoirs aux réfugiés. Elle ne fait rien pour assimiler les réfugiés dans leurs pays d’accueil et mettre un terme à sa mission de 1949. Elle cache ses liens avec des organisations terroristes et ignore l’endoctrinement antijuif dans les écoles qu’elle soutient.

    *****Et oui , c’est lamentable que des nations n’ouvrent pas les yeux sur ces abus . Ce sont les musulmans qui ont mis gaza en prison .
    Très bon article …avec une lecture sage sur la situation des gazaouis .

    Video] La véritable prison à ciel ouvert pour les palestiniens est à Yarmouk en Syrie

    http://www.europe-israel.org/2018/05/video-la-veritable-prison-a-ciel-ouvert-pour-les-palestiniens-est-a-yarmouk-en-syrie-pas-a-gaza/

  4. L’union entre les palestiniens et Israël ne peut avoir vraiment lieu. Il est possible qu’à un moment donné une certaine forme de paix aura lieu dans cette région. Mais ce ne sera que pour un tremplin où les troupes des peuples nommés dans Ezéchiel ch.38 et réalisés selon Zacharie 12 à 14 viendront pour tenter d’exterminer Israël. Mais c’est là que le Seigneur va intervenir et toute cette armée va être anéanti par le Seigneur.
    Maintenant, j’ai eu l’agréable et intéressante surprise de lire dans le Livre de Jean-Marc Thobois sur la Genèse que le terme violence dans nos Bibles traduit le mot Hamas חמס.

    En fait, les peuples qui haïssent Israël sont surtout musulmans mais les peuples qui rejettent Dieu et les enseignement de la Bible sont aussi violemment anti sionistes. En ce qui concerne ceux qui se disent chrétiens, ils ne désirent pas vraiment l’avènement du Seigneur, le Christ Jésus.

  5. Je suis personnellement anti-sioniste et je ne méprise pas pour autant Israël. En ce qui me concerne, Israël est devenu un état comme les autres, laïc, qui a des appuis de la part de pays musulmans et non-musulmans, a ses détracteurs, musulmans comme non-musulmans.

    Sa particularité n’a rien à voir avec des prophéties bibliques à venir, mais avec sa situation historique récente et sa géopolitique. En tassant les habitants pour faire place à un état d’Israël, c’est certain que ce n’était pas pour plaire aux habitants, qu’on a déraciné puis tassés dans un petit coin. La majorité palestinienne aimerait bien avoir leur état et surtout, que cesse ce sionisme crasse.

    La communauté internationale ne déteste pas Israël, de manière générale. Il faut arrêter de brandir le spectre «du peuple de Dieu qui est détesté». Ce n’est plus le peuple de Dieu, nous avons un Israël céleste, qui est l’Église; et ce n’est pas à cause de l’opposition des gens envers Dieu si Israël est détesté par certains. C’est à cause de son désir colonisateur et ses nombreuses violations des lois internationales.

    Arrêtons de se dresser le poil des bras avec des visions funestes de l’avenir et ce, grâce à Israël qui serait le peuple élu. Ce n’est pas le cas.

    • — N’oublie pas que Jésus-Christ EST JUIF ! Et que c’est PAR LES JUIFS que nous est parvenu le Salut ! Pas par les “philistins-palestiniens”, un peuple inventé de toutes pièces de gens qui ont été chassés des pays islamistes alentour et qui ont été introduits en Israël pour l’empêcher d’occuper sa terre biblique !

    • Très bien, je n’était pas au courant que Jésus était issus de la tribu de Juda, j’ai dû oublier 😉

      Mon salut ne dépend pas de mon appréciation de l’actuel israel. En fait, je m’en fout d’Israël. Je n’ai ni bons ni mauvais sentiment à son égard. Je suis pour un juste partage des terres.

    • @lafoisansreligion

      Être chrétien et anti-sioniste présente la même anomalie qu’être juif et anti-sémite (oui oui ça existe)… c’est une une « sacrée » schizophrénie.

      La haine d’Israël ne date pas d’aujourd’hui. Elle est premièrement diabolique, d’origine surnaturelle. Beaucoup d’exemples bibliques nous montrent qu’il est impossible de séparer la haine d’Irsaël de la haine du Messie.
      Lorsque Israël était vue des hauteurs environantes par Balaam et Balak, était-il plus le peuple de Dieu qu’après ou même avant ? Était-il réellement sans péché pour que Dieu ne laisse pas Balaam le maudire ? Le Seigneur ne le qualifia-t-il pas de rebèle depuis (ou même avant) sa sortie d’Egypte ?

      Personne ne peut changer le cœur de Dieu, ni anéantir ses promesses inconditionnelles… Dieu aime ce peuple encore endurci (et au demeurant anesthésié par Lui…) et il va le réanimer et se révéler à lui EN CE LIEU qui a été partagé et piétiné pendant tant de siècles par les nations mais sur lequel il les a fait en partie revenir et sur lequel il va faire les faire revenir totalement.

      Comme si le plan de Dieu a pu réaliser dans le passé sans « violation des lois internationales » et implication « géopolitique »… C’est totalement occulter l’Histoire biblique ou bien ne pas en saisir tous ces aspects par désir de tout spiritualiser.

    • SKD,

      Je ne me soucie pas des beaux qualificatifs dont vous m’affublez. Vous ne pouvez pas comprendre je crois.

      Et vous faites un raccourcis idiot: anti-sioniste = antisémite. L’anti-sémitisme n’existe pas. Vous prenez la définition du dictionnaire, qui l’attribut à la haine des juifs. Ce qui est faux. Les peuples issus de Sem ne sont pas hébreux. Les hébreux sont issus de Sem, nuance.

      Je ne suis pas israëlolâtre et je ne crois pas que le peuple actuel d’Israël soit le peuple de Dieu. Ça, c’était avant le rejet de Christ. Personnellement, je crois que toutes les promesses ont été accomplies, pendant que vous attendez le retour de celui qui est sensé déjà vivre en vous (ça, je pourrais vous retourner la pareil en terme de schizophrénie, mais par respect pour ceux et celles qui croient différemment de moi, je ne le pense même pas).

      Mais je ne vais pas me justifier là-dessus, je pense que ça ne vous intéresse pas 😉

    • @lafoisansreligion
      « Je ne me soucie pas des beaux qualificatifs dont vous m’affublez. Vous ne pouvez pas comprendre je crois. »

      Je n’ai pas dit que vous étiez schizophrène, mais qu’il y avait quelque chose d’apparenté à la schizophrénie dans l’appréhension de la question de l’Israël naturelle en tant que peuple de Dieu en devenir.

      « Vous prenez la définition du dictionnaire, qui l’attribut à la haine des juifs. Ce qui est faux. Les peuples issus de Sem ne sont pas hébreux. Les hébreux sont issus de Sem, nuance. »

      C’est une question de language. Nous savons vous et moi ce que l’on entend par anti-sémitisme… mais bon.
      Qu’à cela ne tienne, utilisons un mot plus précis : « anomalie qu’être juif et anti-juif ». Voyez-vous où je veux en venir ? Je souligne simplement ce qui est contradictoire.

      Si dans la pensée de quelqu’un chrétien s’apparente à tout ce qui est abominable dans le christianisme, effectivement on pourrait se défendre d’être chrétien.
      Si sionisme signifie tout ce qui est humain, tordu, râté, triste… je ne suis pas moi non plus un sioniste. Par contre, si je considère les choses du point de vue divin, je suis sioniste en accord avec le plus grand sioniste de l’Univers : Dieu.

      Si vous ne l’avez déjà fait, je vous invite à lire ce commentaire :

      https://actualitechretienne.wordpress.com/2018/05/30/est-il-si-necessaire-de-hair-israel/#comment-301577

      Cela clarifiera peut-être mon propos.

    • @lafoisansreligion
      « Je ne suis pas israëlolâtre… »

      Moi non plus. Voir l’Israël naturelle dans le plan de Dieu n’est pas de l’israëlolâtrie.

      « toutes les promesses ont été accomplies, pendant que vous attendez le retour de celui qui est sensé déjà vivre en vous »

      Les différents aspects d’une réalité ne se contredisent pas. Je n’attends pas le retour du Seigneur à Jérusalem, cela ne me concerne pas. Cela concerne les juifs.
      L’attente dans laquelle nous né de nouveau sommes (ou devrions être) est celle de 1Thes4:13-17. Jésus vit en nous mais il doit revenir nous chercher et nous transformer dans notre corps également.
      Tout ce qui est écrit concernant les douleurs de l’enfantement qui précèdent le retour du Seigneur sont encore en train de se produire. Jésus ne vit pas encore dans le reste de la maison d’Israël, mais il doit revenir pour se révéler à eux, et cela aux yeux des nations. En Christ tout est accompli du point de vue légal mais tout n’est pas encore manifesté ni dans le peuple de la Nouvelle Alliance ni dans le reste de la maison d’Israël…
      Faute de place et de temps je n’entrerai pas dans les détails.

      « Mais je ne vais pas me justifier là-dessus, je pense que ça ne vous intéresse pas.. »

      Il n’est pas question de se justifier mais de se faire comprendre.
      Est-ce que ma position à propos d’Israël (qui n’a rien absolument rien d’un folklorisme religieux) vous intéresse ?
      Discutant avec d’autres frères et soeurs, je commence à comprendre la position qui est la vôtre. Moi, on m’affuble du nom de dispensiationiste… Seriez-vous dans la théologie de l’accomplissement ?
      Je considère ce que cette lecture des écritures dégage comme tableau d’ensemble, j’essaie d’assembler les pièces du puzzle, mais jusqu’ici certains éléments ne « matchent » pas…

    • SKD:  » Je n’ai pas dit que vous étiez schizophrène, mais qu’il y avait quelque chose d’apparenté à la schizophrénie  »

      Ouf, me voilà soulagé. C’est vrai que c’est beaucoup mieux. À moins que vous vouliez faire référence au DSM IV ou DSM V: schizoïde, un cousin apparenté à la schizophrénie du stade 1 😉

    • SKD:  » Les différents aspects d’une réalité ne se contredisent pas. Je n’attends pas le retour du Seigneur à Jérusalem, cela ne me concerne pas. Cela concerne les juifs.
      L’attente dans laquelle nous né de nouveau sommes (ou devrions être) est celle de 1Thes4:13-17. Jésus vit en nous mais il doit revenir nous chercher et nous transformer dans notre corps également « .

      Vous avez une interprétation littérale, de la même manière que Nicodème demande à Jésus s’il doit retourner dans le ventre de sa mère pour en ressortir à nouveau.

      Si Jésus n’avait pas expliqué « naître de nouveau », je me demande qu’elles seraient les interprétations qu’en feraient les chrétiens… Je suis persuadé que nous aurions le fou rire 🙂

      La transformation est spirituelle et céleste. La nouvelle Jérusalem est céleste. Et la nouvelle naissance, elle, elle est comment? Céleste? Pourquoi en serait-il autrement des autres éléments? Les propos de Jésus sont célestes, pas terrestres. Les juifs posaient des questions très terre-à-terre et charnelles. Jésus leur répondait avec des propos célestes et spirituels. Les juifs ont alors interprété les propos de Jésus de la plus mauvaise façon.

      Le Temple, il sera détruit que Christ le rebâtit en 3 jours. C’était céleste et spirituel. Pas littéral.

      Voyez-vous, il en fut ainsi par rapport à la transformation, la résurrection, l’enlèvement. Tous ces éléments, vous les percevez de manière terrestre et charnelle. Jésus n’est pas dans ce mode de pensée.

      Vous allez attendre encore longtemps un retour, un enlèvement, une fin du monde. Ces choses se sont déjà produites. Et certains vont rire, et me dire, avec moqueries:  » ben nous, on n’a pas vu ces choses. Depuis quand Jésus est revenu? On l’a pas vu. Depuis quand on a été enlevé? On le saurait. Et la fin du monde, à ce que je sache, le monde est encore là (esclaffe de rires)  »

      Et bien voyez-vous, ces choses sont spirituelles et célestes. Si vous demeurez dans les choses terrestres, vous ne comprendrez jamais ces choses autrement, et vous allez attendre, attendre, espérer, chercher, amalgamer l’actualité internationale aux prophéties, pour finalement vous tromper, recommencer à espérer, attendre, regarder encore à l’actualité internationale, puis encore vous tromper.

      Ce que je sais aujourd’hui, c’est que Dieu est un Dieu d’une parfaite fiabilité: ce qu’il a dit, il l’a accomplit. Tout ce qu’il a dit, il l’a fait. J’ai maintenant une confiance inébranlable.

      Vous, vous attendez toujours, comme les juifs qui attendaient encore un Messie. Ils avaient l’apparence d’avoir davantage d’espoir que les chrétiens hébreux, mais en réalité, les croyants hébreux étaient déjà dans la félicité du Seigneur, pendant que ces juifs demeurés sous la colère de Dieu, ne pouvaient qu’attendre leur terrible jugement.

      Je ne dis pas que vous attendez votre jugement, je cite les juifs du 1er siècle en exemple. Vous êtes un croyant né de nouveau? Je n’en doute pas 🙂

    • @lafoisansreligion
      « Vous, vous attendez toujours, comme les juifs… »

      2Pierre3:3-13
      « Sachez tout d’abord que, dans les derniers jours, des moqueurs viendront, qui vivront au gré de leurs propres désirs. Ils tourneront votre foi en ridicule en disant : « Eh bien, il a promis de venir, mais c’est pour quand ? Nos ancêtres sont morts et depuis que le monde est monde, rien n’a changé ! » Mais il y a un fait que ces gens oublient délibérément : c’est que Dieu, par sa parole, a créé autrefois le ciel et la terre. Il a séparé la terre des eaux et il l’a rassemblée du milieu des eaux. De la même manière, Dieu a détruit le monde d’alors par les eaux du déluge. Quant à la terre et aux cieux actuels, ils sont réservés par cette même parole pour être livrés au feu : ils sont gardés en vue du jour du jugement où tous ceux qui n’ont aucun respect pour Dieu périront.
      Mais il y a un fait que vous ne devez pas oublier, mes chers amis : c’est que, pour le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur n’est pas en retard dans l’accomplissement de sa promesse, comme certains se l’imaginent, il fait simplement preuve de patience à votre égard, car il ne veut pas qu’un seul périsse. Il voudrait, au contraire, que tous parviennent à se convertir.
      Mais le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour-là, le ciel disparaîtra dans un fracas terrifiant, les astres embrasés se désagrégeront et la terre se trouvera jugée avec tout ce qui a été fait sur elle.
      Puisque tout l’univers doit ainsi se désagréger, quelle vie sainte vous devez mener et combien vous devez être attachés à Dieu, en ATTENDANT que vienne le jour de Dieu et en hâtant sa venue ! Ce jour-là, le ciel en feu se désagrégera et les astres embrasés fondront. Mais nous, nous ATTENDONS, comme Dieu l’a promis, un nouveau ciel et une nouvelle terre où la justice habitera. »

      Si tout est accompli en Christ Jésus (ce que je crois) pourquoi Pierre parle-t-il au futur, et pourquoi parle-t-il de la fin de l’univers tel qu’il était connu (et c’est toujours le même) au moment où il écrit son épître ?
      En ce qui concerne l’Israël de Dieu, son Peuple en Christ, une chose demeure encore inaccomplie : la résurrection ou la transmutation du corps. A moins que vous spiritualisiez également la résurrection ?!

      Certains contemporains des apôtres, disaient déjà que le jour du Seigneur c’était du passé… Et que nous dit Paul par rapport à cette théologie ?

      « Au sujet de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ et de notre rassemblement auprès de lui, nous vous le demandons, frères : ne vous laissez pas si facilement ébranler dans votre bon sens, ni troubler par une révélation, un message ou une lettre qu’on nous attribuerait, et qui prétendrait que le jour du Seigneur serait déjà là. Que personne ne vous égare d’aucune façon. Car ce jour n’arrivera pas avant qu’éclate le grand Rejet de Dieu, et qu’apparaisse l’homme de la révolte qui est destiné à la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de dieu, et de tout ce qui est l’objet d’une vénération religieuse. Il ira jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu en se proclamant lui-même dieu.
      Je vous disais déjà cela lorsque j’étais encore chez vous : ne vous en souvenez-vous pas ? Vous savez ce qui le retient pour l’instant afin qu’il ne paraisse que lorsque son heure sera venue. Car la puissance mystérieuse de la révolte contre Dieu est déjà à l’oeuvre ; mais il suffira que celui qui le retient jusqu’à présent soit écarté pour qu’alors paraisse l’homme de la révolte. Le Seigneur Jésus le fera périr par le souffle de sa bouche, et le réduira à l’impuissance au moment même de sa venue. L’apparition de cet homme se fera grâce à la puissance de Satan, avec toutes sortes d’actes extraordinaires, de miracles et de prodiges trompeurs. Il usera de toutes les formes du mal pour tromper ceux qui se perdent, parce qu’ils sont restés fermés à l’amour de la vérité qui les aurait sauvés. Voilà pourquoi Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge. Il agit ainsi pour que soient condamnés tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité et qui auront pris plaisir au mal. » (2Thes2:1-12)

      Il y a « quand même » un gros problème avec vos affirmations, d’autant plus que ces paroles de l’Écriture datent de presque 2000 ans, et qu’elles les exposent déjà comme une hérésie…

      Le premier texte nous montre l’attitude des athées face à la promesse, le deuxième nous montre celle de certains croyants pour qui la promesse est totalement accomplie. Ce sont les deux extrêmes. L’Esprit de la Prophétie est en effet « d’une parfaite fiabilité ». Nous devrions savoir à quoi nous en tenir…

    • — @ Patrick Galarneau :

      „„ Je suis pour un juste partage des terres.““

      — Vu la surface qu’occupe Israël (2 départements et demi) et l’énorme répartition des pays musulmans tout autour, ne crois-tu pas qu’il y a comme “un léger” déséquilibre ?!??…
      — Je lis le Deutéronome en ce moment. Connais-tu ce que Dieu a réservé pour ce pays ? Prépare-toi à être pour le moins surpris :

      Deutéronome 11, 23-25 :

      «L’Éternel dépossédera devant vous toutes ces nations, et vous vous rendrez maîtres de nations plus grandes et plus puissantes que vous. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, sera à vous; votre frontière sera depuis le désert et le Liban, depuis le fleuve, le fleuve de l’Euphrate, jusqu’à la mer occidentale. Nul ne subsistera devant vous; l’Éternel votre Dieu répandra la terreur et l’effroi qu’on aura de vous, par tout le pays où vous marcherez, comme il vous l’a dit.»

      Josué 1, 2 :

      «Moïse mon serviteur est mort; maintenant lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer au pays que je donne aux enfants d’Israël. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. Votre frontière sera depuis ce désert et ce Liban jusqu’au grand fleuve, le fleuve de l’Euphrate, tout le pays des Héthiens, et jusqu’à la grande mer, vers le soleil couchant.»

      — Rien moins que ça ! C’est-à-dire la Jordanie, l’Irak et le Koweït ! Tout devait appartenir à Israël ! Mais par la suite de désobéissances répétées de la part de ce peuple, il n’a pas pu conquérir ces pays ! Et en ce moment, c’est l’État islamique et d’autres bandes de ravageurs qui occupent ces pays ! N’oublie pas qu’il y a toujours 2 tribus et demi à l’est du Jourdain (peut-être les Kurdes d’aujourd’hui ?) !
      — Alors, si tu veux “une juste répartition des terres”, tu repasseras !

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 7 h 55 min //

      lafoisansreligion // 30 mai 2018 à 23 h 23 min //

      Vous avez reçu un très mauvais enseignement , ou alors c’est le fruit de vos propres recherches ….En tout cas vous n’êtes pas dans la vérité biblique …. Serais ce à cause de votre rébellion que vous êtes hors de l’Église ? Car vos propos nous démontrent que vous avez une grande méconnaissance de la parole de Dieu.

    • Il voit différemment que vous Colombe cela ne fait pas de lui un ignorant ou un néophyte en matière biblique !
      Il vous conviendrait plutôt d’arrêter le jugement à l’emporte pièce.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 8 h 02 min //

      S K D // 30 mai 2018 à 19 h 28 min //

      cet homme est sous l’emprise de la théologie de la substitution. Merci Constantin et merci les cathos !!!!!

      Je le cite :Je ne me soucie pas des beaux qualificatifs dont vous m’affublez. Vous ne pouvez pas comprendre je crois.

      Et vous faites un raccourcis idiot: anti-sioniste = antisémite. L’anti-sémitisme n’existe pas. Vous prenez la définition du dictionnaire, qui l’attribut à la haine des juifs. Ce qui est faux. Les peuples issus de Sem ne sont pas hébreux. Les hébreux sont issus de Sem, nuance.

      *****Sa sagesse semble plus grande à ses dires, que les faits du dico, c’est pas peu dire hein !

      Je ne suis pas israëlolâtre et je ne crois pas que le peuple actuel d’Israël soit le peuple de Dieu. Ça, c’était avant le rejet de Christ. Personnellement, je crois que toutes les promesses ont été accomplies, pendant que vous attendez le retour de celui qui est sensé déjà vivre en vous (ça, je pourrais vous retourner la pareil en terme de schizophrénie, mais par respect pour ceux et celles qui croient différemment de moi, je ne le pense même pas).

      **********ll ne croit pas en la bible ….la messe est dite !

      Mais je ne vais pas me justifier là-dessus, je pense que ça ne vous intéresse pas 😉

      *******Il a le droit de croire en qui il veut , mais pas de nous l’imposer . L’obscurantisme religieux fait recette en ce début de siècle 😉

    • Il a le droit de croire en qui il veut , mais pas de nous l’imposer . L’obscurantisme religieux fait recette en ce début de siècle 😉Il peut tout autant vous appliquer cette même réponse !

    • Hervé, nous ne sommes plus aux temps de l’entrée des juifs dans Canaan. Ces terres ne sont pas saintes en soi. C’est du sol, avec des déserts et du gazon 😉

      Et je fais très simpliste en affirmant que les palestiniens devraient eux aussi avoir leur juste part. Votre long discours juste pour que je vous réponde simplement… ce n’était pas nécessaire 😉

    • SKD: c’est assez évasif comme argument lorsque vous interpellez les lecteurs sur «un jour est comme mille ans et mille ans est comme un jour».

      Dieu n’est pas un magicien qui tient sa baguette et, au hasard et de manière aléatoire dans le temps, il envoie, arbitrairement, ses fléaux ou ses bénédictions.

      Dieu est conséquent.

      Par exemple, lorsque Jésus dit à ses disciples «Je reviens bientôt», ou «cette génération ne passera pas sans que tout cela n’arrive».

      Dans le premier cas, le «reviens bientôt» est adressé aux disciples et apôtres qui le questionnent, pas aux lecteurs d’une traduction française de l’année 2018. Jésus est conséquent et cohérent avec les questions posées par ses proches, pas par des chrétiens de l’année 2018.

      De même, lorsque Jésus explique le jugement sur Israël en Mt.24, il explique comment cela va se produire. Tout son discours est centré sur la question à 3 volets des disciples, et cela leur est personnellement adressé en guise de réponse. Jésus aborde les faux prophètes, l’esprit anti-christ et les anti-christ et cela, deux jours avant sa crucifixion (Mt.24 raconte les événements deux jours avant la crucifixion de Jésus). Évidemment, Jésus vise cette génération de juifs qui vont faussement l’accuser et le crucifier. Jésus explique les conséquences de cet ultime rejet de la promesse et là, on revient au début du chapitre 24: Le Temple sera détruit entièrement.

      Cette génération est extrêmement particulière, car elle est la privilégiée de voir et d’entendre la promesse faite chair se réaliser. Toutes les prophéties anciennes, les prophètes, le choix de Dieu pour un peuple, ses décrets, la formation des peuples, l’histoire d’Israël, ect… est centré sur la venue du Christ, et cette génération rejette le messager (jean-baptiste), puis fait tuer l’héritier, celui qui pouvait les sauver. Et encore: ils ont préféré les sacrifices perpétuels au sacrifice ultime de Christ.

      C’est cette attitude qui représente exactement ce qu’est le blasphème contre le Saint-Esprit. Seule, cette génération pouvait s’en rendre coupable. et Je referme cette parenthèse en rassurant ceux et celles qui en ont peur, que ce n’est pas adressé à vous, mais à cette génération de juifs qui furent les témoins de Christ, mais qui l’ont renié en toute connaissance de cause, alors, ne leur reste plus que le jugement terrible, car on ne peut crucifier Christ à nouveau (Hé.10.25-39)

    • @lafoisansreligion
      «cette génération ne passera pas sans que tout cela n’arrive*»

      * »Ginomai »
      Singnification 1 : Devenir : venir dans l’existence, commencer à être

      Dans ce chapitre, Jésus dit notemment : « Cette Bonne Nouvelle du règne de Dieu sera proclamée dans le monde entier pour que tous les peuples en entendent le témoignage. Alors seulement viendra la fin. »

      Avant la fin, l’Évangile (le vrai) doit être proclamé dans le monde entier.
      Lorsque Jean, ceux des apôtres qui vécut le plus longtemps était en vie, cela n’était pas encore une réalité. Il est aussi pour cela logique d’admettre que la traduction « tout cela n’arrive » n’est pas juste car elle laisse entendre « que la totalité de ces évènement ne se soient produit ».
      Une traduction tenant compte du contexte (série d’évènements qui doivent se produire avant la fin, listées par Jésus dans Mat24:4-25) pourrait-être :
      « cette génération-ci ne passera pas avant que tout cela ne commence à se réaliser. »

    • — @ Patrick Galarneau : dans Ézéchiel 38 et 39, le prophète parle d’un peuple, Israël, qui habitera sur ses terres, EN SÉCURITÉ avant que Gog (la Russie et d’autres peuples avec elle) ne lui tombe desus à l’improviste ! Il n’y aura plus ce mur qui protège actuellement Israël des attaques du Hamas et du Hezbollah !
      — Or, que je sache, depuis 1948, quand la nation d’Israël a été relevée de ses ruines et a occupé une petite partie de ses terres bibliques, elle n’a JAMAIS été en sécurité ! À peine a-t-elle posé le pied sur sa terre, sortie des camps de concentrations nazis, les Arabes autour l’ont attaquée !
      — C’est donc une prophétie qui ne s’est pas encore accomplie car elle s’accomplira DANS LES DERNIERS JOURS, ce point est important ! Or, quand Jésus-Christ reviendra chercher les Siens (l’Église de Christ), TOUTES les prophéties de l’Ancien Testament et même celles du Nouveau testament seront accomplies !
      — L’as-tu vu ainsi ?

    • Quand vous dites la Russie, vous êtes dans la subjectivité.

      Ézechiel 38 parle de la déportation des israélites vers Babylone.

    • — N’essaie pas de m’“enduire avec de l’erreur”, Patrick : j’ai Ézéchiel 38 et 39 sous les yeux et ça parle bien de «Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosh, de Méshec et de Tubal» (version Ostervald) !
      — Et que ce soient les versions Chouraqui, Darby, Épée, King James française, Segond, Martin 1707, Ostervald, Septante, TOB, c’est exactement la même chose ! Vérifie !

    • Et alors? Pour vous c’est la Russie ? On est vraiment avec un apôtre de nostradamus 😉

    • Non, je n’essaye pas de vous «enduire» de quoi que ce soit lol (induire vous vouliez dire) 😉

      Mais non, ce n’est pas la Russie. Mais demeurez dans vos interprétations futuristes, le dressage de poils de bras semble vous réconforter. Mais non, les russes ne sont pas dans la Bible 😉

    • SKD: c’est le contexte du texte qui donne la signification du mot, pas le mot qui donne la signification au contexte du texte.

      Si j’ai une opération au coeur, ou que j’ai à coeur de donner mon offrande, le mot «coeur» est déterminé par le sens de la phrase. Le mot a une signification différente, selon le sens qu’a voulu donner son auteur.

      On n’interprète pas les textes d’après un mot. C’est une erreur trop répandue 😉

      Dans Mt.24, le mot «génération» en français, traduit la pensée de l’auteur. Il s’agit bien, en tenant compte du contexte, d’une génération de 40 ans. Lorsque Jésus s’exprime en Mt.24, nous sommes à deux jours de sa crucifixion. Il condamne donc la génération de juifs qui vont le crucifier 2 jours plus tard.

      Ainsi, le «revient bientôt», demeure dans cette proximité temporelle. La notion de «fin du monde» est intimement liée au sujet évoqué par Jésus: la destruction du Temple.

      Une analyse textuelle simple permet aisément une telle conclusion. Maintenant, sur le plan du contexte historique, cela est avéré 😉

    • @lafoisansreligion
      « La notion de «fin du monde» est intimement liée au sujet évoqué par Jésus: la destruction du Temple. »

      Juste un problème avec cette approche. L’Évangile n’avait pas encore été proclamé dans le monde entier lors de la destruction du Temple. Or Jésus le dit la fin ne viendra qu’après. Mais bon, je dois comprendre de travers 😀

    • À Hervé:

      Si seulement vous connaissiez le contexte de rédaction d’Ézéchiel, cela vous aiderait.

      Mais plus que cela: le contexte historique général du 6ième et 5ième siècle av. J-C., avec les mouvements de populations, les conquêtes territoriales, le processus de nomades vers la sédentarisation, les remplacements de populations, l’esclavage et les déportations de masses…

      Qui se trouvait dans les territoires au septentrion, Gog et Magog?

      Je vous informe qu’au Québec, nous avons une région qui s’appelle «Magog». C’est peut-être cette région-là 😉

    • SKD: prenez le temps de lire lentement, car en lecture rapide, on peut en effet échapper ce que l’autre veut vraiment dire (c’est pas un reproche)..

      La raison principale pour laquelle les disciples ont quitté la Judée pour évangéliser partout dans le monde connu, c’était pour annoncer aux juifs des nations (donc, hors-Judée), que le Messie tant attendu est venu et a accompli tout ce qui avait été annoncé par les prophètes.

      Alors, les nations ont été évangélisé. Les juifs hors-judée, ou si vous préférez: hellénisés, sont issus des nations. En Mt.28, jésus dit «allez, faites des nations des disciples». Les nations, ce ne sont pas les nations actuelles. Et les nations de cette époque n’étaient pas visées directement: ce sont les juifs des nations qui étaient visés et ce, afin de fermer définitivement le chapitre de l’ancienne alliance.

      Une fois que tous les élus juifs furent rentrés dans le royaume, le jugement est venu sur la génération de juifs, tant en Judée que dans tout l’empire. Cela a débuté lors des grandes révoltes juives, en l’an 66. Durant la période 68-70, la Judée a vaincue les romains. Ils ont estampés leur propre monnaie, avec laquelle il n’était plus possible ni d’acheter ni vendre, sans avoir la marque de «L’an un de la liberté», et il n’était pas possible de commercer avec cette monnaie, sauf dans le territoire repris des romains.

      Pour faire bref, les romains ont assiégé la cité de Jérusalem en mars 70. Les chrétiens hébreux ont été retiré de la ville, afin de se réfugier à Pella, la cité refuge. Ensuite, les romains ont envahi Jérusalem, profané le Temple, détruit ce dernier, emporté à Rome les objets sacrés comme butin et aussi, comme si les romains avaient vaincus le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Ils ont fait pendre et crucifié les zélotes, tués plusieurs habitants, déportés et faits esclaves des juifs.

      Si cela s’était produit de nos jours, les chrétiens évangéliques auraient demandé à ce que l’ONU entre en guerre contre les romains. Donc, les évangéliques se seraient opposés à Dieu, car pour eux, Israël est intouchable.

      Pourtant, les croyants hébreux savaient que très bientôt, Christ allait entrer en jugement contre Israël.

      Ça, c’était la fin du monde. La fin d’une alliance, la fin de la Judée, la fin des sacrifices perpétuels, des sacrificateurs, des lévites, de Jérusalem…

    • @lafoisansreligion

      Je suis d’accord sur le fait que la proclamation de l’Évangile a eu lieu selon le principe « d’abord aux juifs et ensuite aux non -juifs ».

      Seulement votre identification des nations n’est pas conséquente.

      Paul parla aux juifs de la diaspora lors de son premier voyage missionnaire (c’est à dire bien avant 70) de la manière suivante :
      « C’était à vous d’abord que la parole de Dieu devait être annoncée mais, puisque vous la rejetez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, nous nous tournons vers les non-Juifs… »

      L’identification des nations est par ailleurs claire dans l’épisode de Pierre recevant la révélation concernant l’ouverture de l’annonce de l’Évangile au nations alors qu’il priait sur le toit de la maison de Simon à Jaffa, puis dans celui de Pierre se rendant dans la maison de Cornelius. Le reproche que les membres de l’église de Jérusalem lui ont fait à propos de cet acte est bien  » Tu es entré chez des incirconcis, et tu as mangé avec eux. »

      Paul, qui se définit lui-même comme « l’apôtre des païens » (Galates 2:8), témoigna ainsi devant ses frères selon la chaire « …à Jérusalem, comme je priais dans le temple, je fus ravi en extase, et je vis le Seigneur qui me disait : Hâte-toi, et sors promptement de Jérusalem, parce qu’ils ne recevront pas ton témoignage sur moi. (…) Va, je t’enverrai au loin vers les nations. » (Actes22:17-21), sur quoi les juifs qui l’écoutaient se mirent à hurler en agitant leurs vêtements et en jetant de la poussière en l’air : « Ôte de la terre un pareil homme! Il n’est pas digne de vivre. »

      Il est claire que l’Ancienne Alliance devait se clore par l’annonce de l’Évangile aux juifs ; il n’est pas nécessaire pour autant de dire que « les nations » sont les juifs hellénisés.

      Le plan de Dieu concernant les nations n’a pas été une improvisation de la part du Seigneur, suite au rejet de Jésus comme Messie par la majorité des juifs. L’Écriture vétéro-testamentaire l’annonçait déjà, et Jésus avant de quitter la Terre l’a clairement exprimé comme quelque chose de prévu. Les disciples ne l’ont pas saisis car ils n’en étaient pas encore là ; c’est l’intervention du Seigneur qui les y a poussé plus tard.

    • SKD: c’est par soucie pour les juifs que Dieu a envoyé les disciples aux confins de l’empire romain. Paul a beau dire ce qu’il veut, c’était le but premier de Dieu, pas le sien.

      Les nations dont il était question, c’était bien les juifs des peuples conquis par Rome, voir plus loin. Parmi ces peuples, les païens (c’est-à-dire: les non-juifs), convertis ou non au judaïsme, étaient touchés par extension, mais c’est très loin d’être majoritaire. En fait, c’est une petite poignée. Les peuples éloignés de la Judée ne savaient même pas l’existence de Jésus ni même de ce qui se passait en Judée.

      Le christianisme actuel est persuadé que Jésus a bouleversé le monde entier, ébranlé l’empire romain, mais c’est faux. C’était un fait divers dont on n’entendait peu parler.

      Alors non, les nations, dont vous faites référence, n’étaient pas spécialement visées.

      Le christianisme actuel a un regard du monde global, croit que tout l’empire fut touché par le témoignage de Christ, mais c’est faux. C’est la tradition catholique, ainsi que par la commandite de leurs traductions avec des titres de chapitres et des épîtres qui donnent cette impression. Or, les païens n’avaient aucune idée de tout ce que les apôtres et disciples faisaient référence. Il y a trop d’éléments issus du judaïsme.

      Lorsque vous consultez les épîtres, relevez les éléments typiques du judaïsme, et dites-moi que cela s’adressait directement aux nations…

    • @lafoisansreligion
      « Paul a beau dire ce qu’il veut, c’était le but premier de Dieu, pas le sien. »

      Paul savait pertinemment que c’était le but premier de Dieu, puisqu’il annonçait l’Évangile toujours aux juifs en premier 😀
      Le but segond de Dieu était d’appeler les non juifs. Bien que segond, il a toujours été le plan de Dieu c’est bien ce que l’Esprit de Dieu a révélé à Paul ; à moins que toute l’Écriture ne soit pas inspirée de Dieu…

      Je pense qu’il est plus sage d’en rester là.

    • Ok SKD 😉

      Nous savons en tout les cas que les écritures sont inspirées de Dieu.

      Décortiquer tout ça, alors que les textes ont plus de 1900 ans au minimum, ce n’est pas une mince affaire pour le commun des mortels, tellement il faut retourner loin en arrière dans le contexte respectif de chacun des auteurs bibliques.

      Bonne journée 🙂

    • @lafoisansreligion

      Étant donné que nous n’avons pas tous les éléments pour « retourner loin en arrière dans le contexte respectif de chacun des auteurs bibliques » il serait donc impossible même aux non « commun des mortels » de comprendre vraiment l’Écriture. Et si par hasard on réussissait à rassembler tous les éléments contextuels des auteurs, seuls les « savants » pourraient alors saisir la pensée de Dieu…

      Ceci ne cadre pas ne serait-ce qu’avec ces deux affirmations de Jésus :

      « Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces vérités aux sages et aux intelligents, et que tu les as dévoilées à ceux qui sont tout petits. Oui, Père, car dans ta bonté, tu l’as voulu ainsi. »

      « …si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. »

      Plus je prends de l’âge dans le Seigneur plus je me rend compte à quel point l’Écriture est la Parole de l’Esprit de la Prophétie. Même si elle porte l’empreinte de l’espace-temps, son essence est prophétique donc spirituelle, donc surnaturelle. Les révélations reçues par les prophètes les ont toujours dépassés, eux-mêmes n’en avaient qu’une compréhension limitée. Les prophètes devaient mener des investigations aussi bien au sujet des prophéties passées qu’au sujet de celles qu’ils recevaient eux-mêmes. Et pour cause, elle n’était pas ni fruit de leur intellect, ni leur intellect n’était le cadre de son expression. Un bon nombre de prophéties concernant le Messie n’ont été comprises qu’après leur accomplissement dans l’espace-temps, et cette compréhension ne s’est pas faite sans la révélation du Saint-Esprit. Il est donc certain que ce qui prévaut dans ce domaine est l’Esprit et non la connaissance des contextes. Jésus, Prophète par excellence n’a pas fait autrement. Sa compréhension de l’Écriture n’était pas du tout intellectuelle et savante…

    • En relisant Ezéchiel 47 et 48 (où l’on peut voir une répartition de la Terre Promise entre les tribus d’Israël différente de celle du temps de la conquête de Canaan sous la conduite de Josué) je note ceci :

      « Vous partagerez ce pays entre vous, d’après les tribus d’Israël. Vous le diviserez en parts d’héritage pour vous et pour les étrangers en séjour parmi vous, ceux qui ont eu des enfants parmi vous. Vous les traiterez comme des Israélites de naissance; c’est avec vous qu’ils diviseront les parts d’héritage, au milieu des tribus d’Israël. Vous donnerez à l’étranger son héritage dans la tribu où il séjourne, déclare le Seigneur, l’Eternel. »

      Dans l’Israël spirituelle il n’y a pas place pour l’étranger mais uniquement pour les fils qui sont nés d’en-haut; ce qui m’aiguille vers une lecture littérale, où il y a possibilité de cohabitation entre israélites naturels et étrangers naturels. C’était d’ailleurs la cas à leur sortie d’Égypte (Exode12:38) – ce qui, au passage, m’apparaît comme prophétique par rapport au plan de Dieu concernant les nations, que Paul définit comme co-héritières avec Israël.

      Dans le plan de Dieu, il n’est donc pas question de céder une partie du territoire afin qu’il y soit créé un autre état, mais pour les descendants d’Israël de permettre aux étrangers habitants sur ce territoire de vivre parmi eux.
      Bien que la prophétie et l’actualité ne correspondent pas encore, actuellement déjà, des non juifs vivent en Israël et peuvent mêmes avoir la nationalité Israëlienne.
      Où est donc le problème ?
      C’est bien le refus de reconnaître l’état d’Israël et les descendants d’Isaac et de Jacob comme héritiers légitimes de cette terre qui bloque la situation… c’est un problème profondément spirituel avant tout.
      Mais viendra un temps (chimère pour certains et promesse pour d’autres) où tous « les étrangers » qui vivront là, y habiteront non pas « bon gré mal gré » mais paisiblement, avec joie et reconnaissance, et où les héritiers légitimes seront tous des hôtes paisibles, joyeux et reconnaissants. AMEN !

  6. Des musulmans de divers pays reconnaissent l’État d’Israël, cette émission vous en convaincra : https://m.youtube.com/watch?v=QkBJq-bP2DM&feature=youtu.be

  7. En ces jours là,10 hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront :nous irons avec vous car nous avons appris que Dieu est avec vous! Zacharie 8

  8. A cette question : est-il-si-necessaire-de-hair-israel , je répondrai par la question suivante : est-il-si-necessaire-d’aimer-le Monde ?
    Car :

    Jean 3:16  Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

    Et tout compte fait qui faut-il entendre, le partie pris qui dit est-il-si-necessaire-de-hair-israel ou Celui qui du haut des cieux dit qu’il a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. ?

    Je crois que sur ce point il y a un Amour de Dieu qui est pur, inconditionnel, Universel, total, véritable, honnête, digne de confiance et de Foi et d’autres pensées profondément charnelles, sectaires, pauvres, intéressées, querelleuses, stupides, diaboliques..car à la vérité le Monde ce n’est pas que des israélites.

  9. Il est juste de plutôt parler de nécessité de NE PAS haïr Israël.

    Dieu nous invite à haïr : satan, le mal, notre propre âme (notre nature déchue qui a été crucifiée en Christ).

    Quant à aimer Israël ce n’est pas pour ses mérites. Le Seigneur lui-même aime ce peuple encore endurci d’une part sans raison logique et justifiable, et d’autre part à cause de leurs ancêtres qui marchaient selon la foi et à qui il a donné des promesses, et à travers qui il leur a donné des promesses. S’il sont aimés de Dieu en vue de l’accomplissement de son plan bien bienveillant, pouvons-nous sérieusement justifier notre « non amour » envers eux ?
    D’un certain point de vue « ennemis en ce qui concerne l’Évangile » (pas plus que d’autres en réalité !) et Jésus nous ordonnant « aimez vos ennemis », nous sommes donc doublement tenus de les aimer.

    C’est une énorme (et ancienne) erreur de considérer l’Israël naturelle comme totalement séparée de l’Israël spirituelle. Les branches coupées de l’olivier franc (de même que les os dessechés vus par Ezéchiel) n’ont pas la vie divine mais sont maintenues dans la vie naturelles pour être finalement réintégrées surnaturellement à leur propre arbre. Comme il ne faisaient jadis partie de l’olivier franc que par grâce et dans la perspective de la promesse divine, il en va de même aujourd’hui. Paul a mis en garde les païens devenus juifs spirituellement de dénigrer les branches à la place desquelles ils ont été greffés… Nous pouvons saisir par une vision d’ensemble de la Parole à ce sujet quelle est l’attitude que Dieu attend de ceux qui sont nés de nouveaux.

  10. lafoisansreligion
    Je vois que vous n’avez pas observé les miracles formidables qui ont contribué à la formation de l’état d’Israël. Ainsi, à un contre cent, les israélites ont vaincu les armées musulmanes qui étaient armée et parfois accompagnées par les russes.
    Je possède dans ma bibliothèque l’histoire du sionisme mais aussi quelques livres concernant Israël, ainsi qu’une abondante documentation théologique. Maintenant, vous croyez ce que vous voulez, cela m’indiffère. Je sais comment le Seigneur m’a enseigné, je sais ce que j’ai reçu mais si vous ne voulez pas admettre cela, c’est votre problème
    Salut

    • Isaïe, vous avez l’air de penser que les intervenants ici sont tous des demeurés à qui il vous faut prouver que vous êtes leur enseignant.

      Il n’y a pas de miracle là-dedans. C’est un résultat de l’après-guerre. Un jour, il y aura un état palestinien, avec les mêmes droits que tous les autres. Parlerez-vous d’un miracle? Bien sûr que non. Et moi non plus d’ailleurs. C’est un long processus.

      Et pour terminer: vous n’avez rien reçu du Seigneur. Ce sont des bobards que vous vous racontez, et que vous tentez d’en convaincre les plus naïfs. Si vous croyez que certains n’ont pas vu clair dans votre jeu, c’est que vous êtes vraiment centré sur votre personne.

      Ne me confondez pas avec les naïfs 😉

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 7 h 52 min //

      Isaïe // 30 mai 2018 à 19 h 08 min //

      Esaïe cet homme lafoisansreligion s’est fabriqué une religion bien lui , il est incapable de discerner la vérité car il sert sa salade religieuse avec son intelligence charnelle . Il n’y a point de Saint Esprit dans ce qu’il partage , mais juste une analyse humaniste ….

      Je cite :lafoisansreligion // 30 mai 2018 à 21 h 16 min //

      Isaïe, vous avez l’air de penser que les intervenants ici sont tous des demeurés à qui il vous faut prouver que vous êtes leur enseignant.

      ***********C’est lui qui se p^rend pour un grand enseignant !

      Il n’y a pas de miracle là-dedans.

      ****************Il ne croit pas aux miracles

      C’est un résultat de l’après-guerre. Un jour, il y aura un état palestinien, avec les mêmes droits que tous les autres. Parlerez-vous d’un miracle? Bien sûr que non. Et moi non plus d’ailleurs. C’est un long processus.

      ************Il blasphème, il préfère croire à un état qui n’existe pas qu’a la vérité biblique

      Et pour terminer: vous n’avez rien reçu du Seigneur. Ce sont des bobards que vous vous racontez, et que vous tentez d’en convaincre les plus naïfs. Si vous croyez que certains n’ont pas vu clair dans votre jeu, c’est que vous êtes vraiment centré sur votre personne.

      ***************Il vous insulte , vous accuse de dire des mensonges etc car il ne peut comprendre du fait qu’il sert sa chair et son idéologie personnelle .

      Ne me confondez pas avec les naïfs 😉

      *********Il se croit éclairé alors qu’il est dans les ténèbres du savoir humain …. manipulé par ses propres pensées sous l’emprise de l’ennemie. Pour moi cet homme n’est pas converti.

      Bénédiction Esaïe

    • Robert M // 31 mai 2018 à 8 h 39 min //

      « Il n’y a pas de miracle là-dedans. C’est un résultat de l’après-guerre. »

      L’Ecriture enseigne que Dieu est maître de l’histoire, qu’IL fait et défait rois et royaumes mais toujours dans un dessein particulier ce que la vision de la statue du Roi Nabuchodonosor exprime très bien.

    • Robert M // 31 mai 2018 à 8 h 57 min //

      Encore une autre lecture assez longue de ce que pourrait être cette restauration, du comment et du pourquoi:

      https://www.jeshua.fr/?p=150

  11. Paul est très clair au sujet du peuple d Israël en Romains 11!

    • Il est toutefois avéré que la majorité des lecteurs de Ro.11 n’en comprends pas non plus le sens et en fait des doctrines profondément erronées:

      2 Pierre 3:15  Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.
      16  C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine.
    • Robert M // 31 mai 2018 à 8 h 47 min //

      Ce n’est pas une réponse Shor, ce que dit Paul au sujet d’Israël et de sa restauration comparable à une sorte de résurrection il le dit de l’Israël qui n’a pas cru au temps de la venue de son Messie, quand vous écrivez « qu’ Il est toutefois avéré que la majorité des lecteurs de Ro.11 n’en comprends pas non plus le sens et en fait des doctrines profondément erronées  » vous vous positionnez comme si vous aviez la bonne interprétation de la pensée de Paul (même si elle est minoritaire) et en agitant l’avertissement de Pierre sur la difficulté d’aborder la « science » de Paul sur des sujets sensibles vous ne faites que rappeler qu’interpréter hâtivement est chose hasardeuse , mais cela n’explique rien.

    • @Robert M // 31 mai 2018 à 8 h 47 min //
      …………..
      La Bible ne me valide pas moi mais se valide elle même, cependant il faut lire avec honnêteté ce qu’elle avance.
      Je crois que ce qui manque à beaucoup c’est cette honnêteté car après avoir bâti Cathédrale Monumentale sur le sable, il est très difficile de dire que l’édifice ne tiendra pas quand il est encore solidement debout !

      C’est le texte qui réponds au texte pas toi et encore moins moi mais le texte ne te valide pas dans ta doctrine eschatologique d’une restauration des israélites, doctrine chère au dispensationalisme dont je ne suis pas non plus un adepte.

      Si les 7000 au temps de Elie étaient un reste à venir, une prophétie de Dieu disant à Elie qu’Il se gardera un reste etc…, ton reste est aussi à venir,
      Si les 7000 au temps de Elie étaient un reste contemporain à Elie, ton reste fut donc contemporain à Paul et Paul n’a pas fait de ce reste une vision prophétique ou un fait eschatologique.
      C’est une logique enfantine, n’est ce pas ?

      Bien à toi !

  12. Et on ne peut nier qu Israël a une place importante dans le plan de Dieu !

    • Ce temps des israélites est révolu cependant car :

      Jean 3:16  Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

      En effet Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés ;
      Or Jacob ici ce n’est point les israélites mais les païens des Nations dans le contexte du texte et dans la pensée de Paul.

      Bien à vous !

      Lecture :

      Eph.2
      11 C’est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme, souvenez-vous
      12 que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde.
      13 Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.
      14 Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation,
      15 l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix,
      16 et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié.
      17 Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près ;
      18 car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.
      19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.
      20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.
      21 En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.
      22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 7 h 42 min //

      Shor L. // 30 mai 2018 à 23 h 46 min // Ce temps des israélites est révolu cependant car :

      Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

      En effet Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés ;
      Or Jacob ici ce n’est point les israélites mais les païens des Nations dans le contexte du texte et dans la pensée de Paul.

      *******Jacob païens …..c’est n’importe quoi , puisque Jésus descend de Jacob , c’est la ligné spirituelle de Jésus, relisez donc Matthieu 1 la généalogie de Jésus!

      C’est vous qui êtes sous la théologie du remplacement d’Israël par l’église antichrist de Constantin !

    • Il serait vain d’essayer vous enseigner Colombe sur ce qui vous dépasse.
      J’insiste «Jacob» dans ce contexte de l’écrit de Paul en Ro.11:26 c’est les païens et je ne le dis pas pour vous mais pour ceux qui auront l’intelligence de relire correctement l’écrit.

      La théologie du remplacement/substitution ou supersessionisme est une doctrine de démons et vous savez fort bien que je ne défends pas cette doctrine puisque l’Église existe pour moi depuis ‘Adam et ‘Ishshah, elle n’est pas né avec les Israélites, ils y ont été inclus et encore moins avec l’entrée des païens dans la Grâce qui eux aussi furent inclus.
      En effet, Abel est appelé Juste, Noé aussi est appelé Juste…sans mentionner Seth, Hénoc..etc
      De plus cette théologie n’est pas venue avec Constantin(comme à votre usage vous racontez des âneries) mais avec certains de ceux qui sont considérés pour être les pères de l’église tels que Tertulien, Chrysostome etc…

      Si Jésus est descendant de Jacob, il ne l’est déjà pas spirituellement de Jacob mais de celui qui est Israël et s’il est fils de David, il ne l’est pas conformément à la chair puisque Joseph n’est pas son géniteur.
      Il est fils de David selon l’Esprit Éternel.

      Par ailleurs avant de parler de l’église de Constantin comme vous le faîtes, renseignez vous sur ce dernier car Constantin n’a fondé aucune église et n’a fait aucune religion d’état.
      Le concile de 325 n’avait pour but sous Constantin que d’unifier les croyants sous une même bannière mais Constantin s’est heurté à l’obstination des mouvances religieuses de l’époque qui n’ont pas voulu s’unir, chacun voulant garder sa position théologique. C’était le fameux conflit entre les Arianistes et les Trinitaires.
      Constantin cherchait plus l’unification du peuple car les mouvances théologiques divisaient le peuple et créait un affaiblissement dans le royaume…Donc sa position était non point théologique mais politique car il s’agissait avant tout pour lui de faire cesser le conflit.
      Il s’en est suivi que c’est par vote que les conclusions théologiques finales furent prise, et qui parle de vote parle de la voix de la majorité qui a cette époque n’a pas été la voix de la Sagesse puisque c’est le fondement théologique Catholique qui a remporté la victoire par les évêques.
      Constantin n’a fait qu’apposer son sceau à cette majorité dominante de l’époque, majorité dont il ne partageait pas forcément l’ensemble des positions doctrinales.
      La religion d’état est venue après Constantin sous Théodose1er qui imposa en vision unique et authentique les conclusions du Concile de 325…

    • Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 8 h 36 min //

      erreurs, ou là je n’étais pas bien réveillée ce matin !

      Quelle démocratie accepterait ce que font les partis arabes musulmans dans l’opposition au gouvernement de l’état d’Israël ?

    • Daniel PIGNARD // 31 mai 2018 à 10 h 44 min //

      A Colombe,
      Si, comme vous nous le suggérez, on admet que Romains 11 :26, qui ne fait que reprendre Esaïe 59 :20, est seulement pour les Juifs, alors ils se prennent en pleine poire ce qu’Esaïe 59 dit juste avant cette phrase :

      « Car vos mains sont souillées de sang, Et vos doigts de crimes; Vos lèvres profèrent le mensonge, Votre langue fait entendre l’iniquité. Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture; Ils s’appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime. Ils couvent des oeufs de basilic, Et ils tissent des toiles d’araignée. Celui qui mange de leurs oeufs meurt; Et, si l’on en brise un, il sort une vipère. Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement, Et ils ne peuvent se couvrir de leur ouvrage; Leurs oeuvres sont des oeuvres d’iniquité, Et les actes de violence sont dans leurs mains. Leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang innocent; Leurs pensées sont des pensées d’iniquité, Le ravage et la ruine sont sur leur route. 8 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, Et il n’y a point de justice dans leurs voies; Ils prennent des sentiers détournés : Quiconque y marche ne connaît point la paix. » (Es 59 :3-8)

      Eh bien Colombe, vous avez vu ce qu’ils font ? Et vous ne le saviez pas ?

      « – Car nos transgressions sont nombreuses devant toi, Et nos péchés témoignent contre nous; Nos transgressions sont avec nous, Et nous connaissons nos crimes. Nous avons été coupables et infidèles envers l’Eternel, Nous avons abandonné notre Dieu; Nous avons proféré la violence et la révolte, Conçu et médité dans le coeur des paroles de mensonge; Et la délivrance s’est retirée, Et le salut se tient éloigné; Car la vérité trébuche sur la place publique, Et la droiture ne peut approcher. La vérité a disparu, Et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé.-L’Eternel voit, d’un regard indigné, Qu’il n’y a plus de droiture.
      Il voit qu’il n’y a pas un homme, Il s’étonne de ce que personne n’intercède; Alors son bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d’appui. Il se revêt de la justice comme d’une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut; Il prend la vengeance pour vêtement, Et il se couvre de la jalousie comme d’un manteau. Il rendra à chacun selon ses oeuvres, La fureur à ses adversaires, La pareille à ses ennemis; Il rendra la pareille aux îles. » (Es 59 :12-18)

      Et puis ça encore ! Mais qu’est-ce qu’ils sont mauvais ! Vous ne le saviez pas ?

    • @Daniel PIGNARD
      « Il rendra à chacun ce que lui vaut ce qu’il a fait : la fureur à ses adversaires, et leur dû à ses ennemis ; il paiera leur salaire aux habitants des îles, et des régions côtières. »

      Pensez-vous qu’il soit question des juifs dans le verset 18 ?
      Qui sont « Habitants des îles et des régions côtières » ?

      De plus le texte continue :
      « Et ainsi l’on révérera l’Eternel et sa gloire de l’occident jusqu’au levant. Car il viendra comme un fleuve en furie agité par un vent venu de l’Eternel. « Car le libérateur va venir pour Sion, pour ceux qui, en Jacob, renonceront à leurs révoltes. » L’Eternel le déclare. Quant à moi, déclare l’Eternel, voici quelle est l’alliance que je fais avec eux : Mon Esprit qui repose sur toi et mes paroles que je mets dans ta bouche, ne s’écarteront ni de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de la bouche de leurs enfants. Voilà ce que dit l’Eternel, dès maintenant et pour l’éternité. »

      Donc cette Alliance concerne les descendants de ceux qui se sont révoltés jadis, et qui « en Jacob renoncent à leurs révoltes ». Mais les nations ne sont pas meilleures que les juifs devant Dieu. Que ce soit ceux qui sont proches (en principe légalement héritiers) ou ceux qui sont loin (ceux qui sont en dehors de l’Alliance faite avec Abraham, Isaac, Jacob…) tous sont dan sla même situation, sous le joug du péché et de la mort. Si la gloire de Dieu va se manifestée en faveur d’Israël c’est par pure grâce et en vue de sa délivrance, et le reste des nations partagera cette délivrance avec Israël.

      Ce sur quoi il faut mettre le focus ce n’est pas seulement la faiblesse et la méchanceté de l’être humain (et non pas du juif en particulier), mais le plan bienveillant de Dieu à son égard.

    • Daniel PIGNARD // 31 mai 2018 à 14 h 09 min //

      A SKD,
      « Pensez-vous qu’il soit question des juifs dans le verset 18 ?
      Qui sont « Habitants des îles et des régions côtières » ? »

      Bien sûr que non, je pense qu’il s’agit de chrétiens, mais c’est Colombe qui pense qu’il s’agit des Juifs.
      Quant aux îles dans Esaïe, Je pense qu’il s’agit de l’Occident chrétien encore appelé « Les îles des nations » peuplées par les fils de Japhet (Gen 10 :2-5)
      Pourquoi l’Occident serait appelé « Les îles de Nations » ?
      Parce que depuis le déluge en -2337 jusqu’à la dérive de l’Antarctique vers le pôle sud en -1540 qui a provoqué un amas de glace prélevant petit à petit 110 m d’eau aux océans, l’Occident se trouvait être composé d’îles.

    • @Daniel PIGNARD
      « Bien sûr que non, je pense qu’il s’agit de chrétiens… »

      Donc c’est aux chrétiens que Dieu rendrait « la monnaie de leur pièce », ou plutôt ce qu’ils auront eux-mêmes fait…tout à fait improbable ; à moins qu’il s’agissent des pseudo chrétiens qui dans leur présomptions auront pris plaisir à châtier les Israëlites pendant des siècles…

      N’est-il pas plus logique qu’il soit ici question du jugement qui attend les nations ?
      N’est-il pas intéressant que ce passage où les péchés et l’état spirituel d’Israël sont si bien décrits se close sur l’image d’une rétribution au sens négatif pour les nations ? Ceci correspond parfaitement à d’autres passage prophétiques de l’Écriture… Dieu juge son peuple en se servant des nations, mais il ne manque pas de juger ces mêmes nations pour leur crauté envers son Peuple.

    • @Daniel PIGNARD

      Il est donc justifié de pointer sur votre conclusion concernant les juifs « Mais qu’est-ce qu’ils sont mauvais ! » et sérieusement la remettre en doute. En effet, elle n’est pas en phase avec ce que dit le passage que vous citez.

    • Daniel PIGNARD // 31 mai 2018 à 15 h 33 min //

      A SKD,
      Je me cite :« Si, comme vous nous le suggérez, on admet que Romains 11 :26, qui ne fait que reprendre Esaïe 59 :20, est seulement pour les Juifs »
      Je répondais à Colombe et j’ai dans ma démonstration adopté son point de vue pour en faire ressortir les conséquences, c’est-à-dire les nombreuses exactions des Juifs dans ce cas dénoncées.

    • @Daniel PIGNARD

      Les juifs ont de génération en génération expérimenté ceci :
      « Mais il les a sauvés à cause de son nom, pour faire connaître sa puissance. » c’est à dire malgrés tout le mal qu’ils ont fait.

      Depuis le début jusqu’à aujourd’hui c’est le même schéma :
      « Mais, en les voyant, j’ai eu trop pitié d’eux pour les détruire, aussi je ne les ai pas exterminés dans le désert. »
      « Cependant, j’ai retenu ma main et j’ai agi par égard pour ma renommée, pour que je ne sois pas méprisé par les nations, sous les yeux desquelles je les avais fait sortir d’Egypte. Pourtant, encore une fois, je leur jurai dans le désert de les disperser parmi les nations et de les disséminer en divers pays étrangers… »
      « J’interviendrai en déployant ma force et ma puissance et en déchaînant ma colère, pour vous faire sortir du milieu des peuples, et je vous rassemblerai des pays étrangers où vous avez été dispersés. »
      « Là, je trouverai plaisir en vous, là, je rechercherai vos offrandes et les prémices de vos dons, et tout ce que vous me consacrerez. Je trouverai plaisir en vous comme au parfum apaisant, quand je vous aurai fait sortir du milieu des peuples et que je vous aurai rassemblés des pays étrangers où vous aurez été dispersés, et je manifesterai par mon oeuvre en votre faveur ma sainteté aux yeux des nations. Et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel quand j’agirai ainsi envers vous par égard pour ma renommée, au lieu de vous traiter selon votre mauvaise conduite et vos actes dépravés, gens d’Israël. »

      Et donc les israëlites de dire de concert avec le psalmiste :
      « Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, et pardonne nos péchés, par égard pour ta rénommée ! »

      Que dit Dieu au Pharaon ?
      « Mais voici pourquoi je t’ai laissé en vie : c’est pour te faire voir ma puissance et pour que ma renommée se répande par toute la terre. »

      Les jugements qui sont tombés sur l’Egypte avait entre autre pour but de répandre la renommée du Dieu d’Israël ».
      La grâce qui va tomber sur Israël aura pour but de repandre la renommée du Dieu d’Israël parmi les nations.

      Les promesses faites à Israël ne sont pas basée sur le mérite mais elle sont inconditionnelles. La base de leur accomplissement est une question d’honneur, celui du Seigneur ; c’est une question de réputation mise en jeu, celle du Seigneur. Si vous aviez saisi cela dans votre cœur vous passeriez moins de temps à souligner les péchés de ce peuple. Il ne s’agit pas ici de sciemment occulter sur la base d’un deux poids deux mesure détestable les péchés du Peuple juif hier ou aujourd’hui, mais d’être dans l’axe de la perspective divine. On ne peut rien contre le choix souverain de Dieu : ni les interessés ni les spectateurs…

  13. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 7 h 37 min // Réponse

    Quelle démocratie accepterez ce que font les partis arabes musulmans dans l’opposition au gouvernement de l’état d’Israël ?

    Knesset: Ayelet Shaked rappelle certaines vérités aux députés arabes

    http://www.lphinfo.com/knesset-ayelet-shaked-rappelle-certaines-verites-aux-deputes-arabes/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+quotidienne

  14. La stratégie de Dieu pour Israël c est la jalousie.Mais Paul dit bien qu ils sont aimés à cause de leurs pères donc il s agit bien d Israël !

    • Et en quoi sont-ils plus aimé à cause de leur père que l’amour de Dieu manifesté en Christ pour LE MONDE selon Jean 3:16 ?

    • @Shor L.
      « Et en quoi sont-ils plus aimé à cause de leur père que l’amour de Dieu manifesté en Christ pour LE MONDE selon Jean 3:16 ? »

      Dans le monde chrétien il y a une fâcheuse tendance à imputer à Israël plus qu’au « monde » à cause du rôle d’une partie du peuple juif dans la condamnation à mort et la crucifixion de Jésus. Or c’est bien ensemble, juifs et non juifs, qui ont coopérer dans cette affaire.

      Ce que Paul souligne dans ces versets, ce n’est pas que Dieu aime plus l’Israël naturelle que d’autres peuples, mais que malgrès leur endurcissement il ne désespère pas de les ramener à lui, même plus, il a un plan préparé d’avance pour le faire.

      Ces versets sont un avertissement aux enfants de Dieu issus des nations. Ils ne sont pas par hasard dans l’épître aux ROMAINS ; en effet, la théologie de la substitution vient de Rome. « Paul était prophète » nous rapporte le livre des actes. Il a ici écrit sous l’inspiration de l’Esprit un message prophétique pour les générations futures, celles qui devront faire face à cette théologie, soit pour la parer lorsqu’elle commencerait à apparaître et influencer l’église soit pour la reconnaître comme une erreur et s’en repentir. Cette théologie n’a pas été seulement une prise de position spirituelle inoffensive, mais elle a été la racine d’une mauvaise herbe se raffermissant en un arbre sauvagement destructeur.
      On comprend d’autant plus l’importance et l’actualité de cet antique avertissement que l’on connaît aujourd’hui ses effets tragiques.

      Il faut savoir lire entre les lignes. En connectant ces versets à d’autres nous cpouvons comprendre quelle attitude attend le Seigneur des né de nouveau issus des nations envers l’Israël encore endurcie… certainement pas un infantilisme folklorique religieux israëlolâtre, mais la sienne : patience et compassion (notemment).

    • @

      mais que malgrès leur endurcissement il ne désespère pas de les ramener à lui, même plus, il a un plan préparé d’avance pour le faire.

      Le plan de Dieu pour tous c’est Jean3:16 et ça n’ira pas plus loin.

      Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.
      17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
      18 Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
      19 Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.
      20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées ;
      21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu.

      «Quiconque» c’est qui d’après toi, une partie du monde, tout le monde ?

      Bien à toi !

    • @Shor L.
      « Le plan de Dieu pour tous c’est Jean3:16 et ça n’ira pas plus loin. »

      Tu tourne en rond… J’ai dèjà maintes fois dis AMEN à cela.
      La seule différence entre juif et non juifs est celle-ci :
      Dieu a chassé les israëlites raison pour laquelle il dit qu’il les ramène(ra).
      Dieu attire à lui les nations puisqu’elle n’ont jamais été en alliance avec Dieu.

      J’ai l’impression que tu ne saisis pas les nuances que je j’essaie de faire passer par plusieurs exemples et approches.

      Pour toi une restauration partielle d’Israël ne peut absolument pas être une circonstance dans laquelle Dieu peut se révéler en Christ à ce peuple… Et pourtant c’est bien ce que leur dit le Seigneur de manière insistante (répétée) dans Ezéchiel : « Vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel quand je vous aurai ramenés au pays d’Israël, que j’ai juré de donner à vos ancêtres. »

      Bref. Je ne vois pas où est la contradiction.

    • @S K D
      C’est plutôt toi qui tourne en rond dans l’histoire. Mes commentaires sont suffisamment claires pour qui veut comprendre.
      Et je crois que comme on a déjà fait le tour de la question point n’est besoin d’en rajouter une couche.

      Bien à toi !

  15. Colombe/ les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée // 31 mai 2018 à 8 h 41 min // Réponse

    Y a que la France pour tourner le dos à Israël!

    Le Premier ministre canadien soutient Israël

    http://www.lphinfo.com/le-premier-ministre-canadien-soutient-israel/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+quotidienne

  16. Mais il est vrai que l histoire d Israël est là aussi pour nous servir d exemple et qu il peut nous arriver ce qui leur est arrivé et comme du temps d Élie Dieu peut se garder un reste! Et les religieux chrétiens peuvent aussi s entendre dire ce que Jésus a dit aux religieux juifs: les prostituées et les gens de mauvaise vie vous devanceront dans le Royaume de Dieu! Car eux ne se reposeront pas sur leur propre justice ,leur propre savoir !

    • @comme du temps d Élie Dieu peut se garder un reste
      ………
      Le reste révélé à Elie par l’Eternel Dieu était contemporain à Elie et non un reste à venir.
      C’était un reste caché et qui était présent au temps même du vécu de Elie comme le reste cité par Paul est contemporain aussi à Paul et non un hypothétique reste eschatologique à venir.

      Si le reste présenté à Elie était à venir, le reste au temps de Paul serait aussi à venir mais ce n’est nullement le cas.

      CQFD

  17. Quant aux Dassault je ne parle pas de leur vie spirituelle mais simplement du fait qu ils ne pensent pas qu aux actionnaires comme font certains qui tombent dans l amoralite mais qu ils savent récompenser le travail de leurs salariés ,encourager l excellence mais pas qu en paroles!.Il y a une équité qu il serait bon de retrouver ailleurs !

  18. « C’est en toi, Eternel, que je cherche un refuge. Que mon attente ne soit jamais déçue! Toi qui es juste, délivre-moi! Oui, secours-moi! Tends l’oreille vers moi et sauve-moi! Sois le rocher où je trouve un refuge, la place forte où je peux accéder à tout moment ! Oui, tu as résolu de me sauver, car tu es mon rocher, ma forteresse.
    O toi mon Dieu, sauve-moi des méchants, des hommes criminels et violents! O Seigneur Eternel, en toi j’espère car, depuis ma jeunesse, toi, tu es mon appui! Oui, tu fus mon soutien dès ma naissance. Depuis que je suis né tu me protèges. J’ai sans cesse un motif de te louer.

    Je suis, pour beaucoup d’hommes, un vrai prodige, mon sûr abri, c’est toi. Ma bouche est pleine du chant de tes louanges et, chaque jour, elle publie ta gloire. En ma vieillesse, ne me délaisse pas; quand je faiblis, ne m’abandonne pas ! Mes ennemis discourent contre moi, ceux qui m’épient ensemble se concertent, ils se murmurent: «Dieu l’a abandonné ! Poursuivez-le ! Saisissez-vous de lui ! Il n’est personne qui puisse le sauver.»
    Mais toi, ô Dieu, ne reste pas si loin ! Mon Dieu, à l’aide ! Viens vite à mon secours ! Qu’ils soient confus, tous mes accusateurs! Qu’ils disparaissent, qu’ils soient couverts de honte et d’infamie, ceux qui voudraient me nuire!

    Mais moi, sans cesse, je serai plein d’espoir. De plus en plus, je veux chanter ta gloire. Oui, tout le jour, j’annoncerai que tu accordes le salut, que tu dispenses sans mesure des bienfaits innombrables. Par ta puissance, ô Seigneur Eternel, je me présenterai et je rappellerai que le salut vient de toi seul.
    Tu m’as instruit, ô Dieu, dès ma jeunesse ; jusqu’à ce jour, je publie tes merveilles. Et maintenant que je suis vieux, que j’ai les cheveux blancs, ô Dieu, ne m’abandonne pas, et je pourrai annoncer ta puissance dès aujourd’hui aux hommes de mon temps, et ta vaillance aux générations à venir.

    Car ta justice, ô Dieu, est infinie, car tu as fait des choses merveilleuses! Qui donc, ô Dieu, serait semblable à toi Tu nous as fait passer par des détresses et des malheurs sans nombre. Tu nous feras revivre et, du fond des abîmes, tu me retireras. Tu me rendras de nouveau mon honneur et, de nouveau, tu me consoleras. Moi, en retour, je te célébrerai au son du luth pour ta fidélité. Pour toi, mon Dieu, je jouerai sur la lyre, Saint d’Israël! Mes lèvres, dans leur joie, exulteront, et je jouerai en ton honneur, car tu m’as délivré. Au long des jours, je méditerai ton salut, car ils sont confondus, couverts de honte, ceux qui voudraient me nuire ! Psaume 71

    La réponse de Dieu à Israël ne se fait point attendre: Prophète Esaïe chapitre 46 (sans vous chapitrer) 😆

    « Ecoutez-moi, gens de Jacob, vous tous qui subsistez du peuple d’Israël, vous que j’ai pris en charge dès avant la naissance, que j’ai portés dès le sein maternel : Je resterai le même jusqu’à votre vieillesse et je vous soutiendrai jusqu’à vos cheveux blancs. C’est moi qui vous ai soutenus, et je vous porterai, oui, je vous soutiendrai et vous délivrerai. » « Dieu n’est pas un humain (mâle ou femelle) mentir »!

    Attends, attends, c’est pas fini: tu y as droit, toi aussi, si tu es disciple? Galate 6. « Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l’Israël de Dieu. » Oui l’Israël de Dieu ben, tu peux t’y intégrer en faire: « partie intégrante » bien évidemment! 😆

    « Reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d’Abraham. » Galates 3:7
    « Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, et héritiers selon la promesse » Galates 3. 29

    Bon ceci dit maintenant au contraire de ce qui se fait habituellement: Philippiens 3:16 Après 1 Jean 3. 16 et Jean 3. 16 nous le conseille: restez 3. 16 « Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas »♥ 😆

  19. Quand Jésus dit:je viens bientôt ,cela veut plutôt dire:soudainement!

    • @Libertad (en partie)
      @lafoisansreligion (surtout)

      Comme dans énormément de cas dans l’Écriture aussi bien enhébreu qu’en grec, il y dans ce fameux BIENTÔT* un double sens.

      * »Tachu »
      Rapidement, à toute vitesse (sans retard)

      Pourquoi les deux sens sont-ils complémentaires ici ?

      L’attente qui concerne le Peuple de Dieu au sujet du retour du Messie est un aspect que l’on retrouve constament dans le Nouveau Testament, que ce soit dans les prophéties ou les paraboles. Il y a donc bien une dimension temporelle, dans la perspective que des générations vont se succéder dans cette attente, qui même si les chrétiens connaissent la mort physique n’aura pas été vaine.

      La soudaineté du retour de Christ, que ce soit concernant son retour caché jusqu’à l’atmosphère terrestre afin d’enlever l’Église et accomplir la première résurrection pour ceux qui se sont endormis en Christ, ou concernant son retour à Jérusalem sur le Mont des Oliviers afin de se révéler au reste de la maison d’Israël, est aussi une évidence.

      Si le Messie est déjà venu tel qu’annoncé par l’A et le Nouveau Testament, n’est-il pas absurde que « l’Esprit et l’épouse disent : Viens. » ?

      Et comment au juste l’Écriture se finit-elle ?
      « Viens, Seigneur Jésus ! »

      Je n’ai par ailleurs pas été « évasif » ni n’ai interpellé « les lecteurs sur «un jour est comme mille ans et mille ans est comme un jour». »
      Comme ci-dessus je pointe du doigt des incohérences de base entre vos affirmations et ce que l’Écriture affirme.
      Ainsi je pense que c’est plutôt vous qui êtes évasif en prenant cet apsect « des milles ans et des jours) mais que vous occultez tout le reste. C’est en somme « laisser passer le chameau mais retenir le moustique. »

    • Je suis un peu perplexe sur ce rejet de l’idée d’un retour physique du Christ sur Terre , nous admettons qu’il a pris forme humaine non pas comme un quelconque avatar mais revêtu pleinement cette nature humaine avec sa faiblesse ,qu’IL a vécu du berceau de la crèche jusqu’à la croix comme n’importe quel homme hormis en ce qui concerne le Péché, qu’IL est ressuscité dans un corps glorieux mais tout de même un corps fait de chair et d’os comme IL l’atteste Lui-même à ses disciples et que c’est dans ce corps qu’IL s’est assis sur le trône de Dieu.
      Le jour de son ascension des anges affirment a ses disciples qui gardaient les yeux rivés sur le ciel qu’IL en redescendrait de la même manière qu’ils l’avaient vu y monter, à la lumière de cela et de bien d’autres passages son retour physique n’est pas plus invraisemblable que sa première venue dans la chair.

    • SKD: c’est incohérent pour vous et c’est normal: nous n’avons pas le même dénominateur de construction de pensée théologique.

      Je ne débute pas ma formulation par un sentiment, une impression ou une doctrine, ni une lecture, ni une influence d’école de pensée ou parce que la masse y croit, donc, il me faudrait y adhérer. Je travaille par exposition de texte dans son contexte, ce qui représente la bonne démarche.

      Exposer un texte, c’est ne pas sortir du texte (pour tenter de justifier notre position en citant un tas d’autres versets ailleurs) et de le présenter comme si on en faisait un film de l’époque des événements qui nous sont relatés à travers le texte. Nous étudions ensuite le contexte interne, soulevons des noms, des lieux, des personnages, et nous vérifions avec des sources contemporaines externes au document (ou au texte) que l’on décortique. Nous en sommes alors au contexte externe.

      Si je débute ma formulation par une adhésion au prétérisme ou au dispensationnalisme, mon sujet d’étude sera biaisé et prendra une direction vers ma position. Dans un tel cas, j’influence mon sujet de recherche pour qu’il prenne la direction que je veux lui donner. C’est arbitraire et c’est l’antithèse d’une démarche scientifique. Et pourtant, nombre de recherches scientifiques sont ainsi biaisée, mais c’est un autre sujet.

      Je ne veux pas faire trop long, alors je prend d’énormes raccourcis:

      La déduction vient en dernier lieu. Cela signifie que l’on doit faire une démarche neutre, qui paraît très froide et sans égard pour la personne de Dieu,

      L’un des symptômes évident que l’on a une démarche un peu biaisée, c’est lorsque l’on veut convaincre son interlocuteur en citant un verset et qu’on lui donne une signification qui vient justifier notre position. Citer un verset, ce n’est pas suffisant. C’est très faible.

      Chercher les mots originaux, c’est bien, mais ce n’est pas assez, car c’est le contexte direct du passage en périphérie du mot qui donne sa signification. Or, dans l’enseignement actuel, on cite le mot dans son origine, avec son sens original, puis on donne la signification au texte en périphérie directe pour donner un sens à tout le texte, avec l’étymologie du mot original.

      En langage vulgaire, cela signifie qu’on prend le mot grec dans son origine, sans distinction du genre littéraire, sans savoir si le mot prend un sens particulier, si c’est une hyperbole, une litote, un euphémisme ou autre, puis on donne à ce mot le mandat de donner toute la signification au texte dans lequel se trouve ce mot. C’est l’erreur commune! C’est le texte qui donne le sens à un mot, pas le contraire.

      Ainsi, quand on me cite des versets, et même des passages, il devient assez facile de discerner l’intention réelle de celui ou celle qui cite le verset ou passage: la démarche est biaisée dans bien des cas.

      En ayant une telle démarche, je sais très bien que ça ne correspond pas à ce qui est majoritairement véhiculé. Mais je ne suis pas le seul à fonctionner ainsi. Et étrangement, sans même que l’on se soit consulté, nous arrivons à des conclusions similaires.

      Y a-t-il quelqu’un dans l’erreur? Sûrement, mais qui… 😉

    • @lafoisansreligion
      « C’est le texte qui donne le sens à un mot, pas le contraire. »

      Sur le principe il me semble être dans la même approche. Je ne lis ni ne cite un texte hors contexte.

      Il y a aussi le principe siprituel du « il est écrit mais il est aussi écrit » que Jésus nous a enseigné.
      Le contexte d’un texte n’est pas seulement donné par ce qui est à proximité mais ce qui est connexe. L’image scripturaire de la venue du Messie s’obtient par toute l’Écriture.

      Cela dit, utiliser à un point de l’espace-temps le temps futur, place forcément l’évènement concerné dans le futur. Ce n’est pas une question d’interprétation brouillonne ou tendencieuse c’est une question de grammaire.

    • Mais quand le futur qui est énoncé au moment des evenements relatés est au passé, il est au passé 😉

      Voyez-vous, si j’annonce en 1988, disons, que la destruction du world tarde centre aura lieu, c’est au futur, mais l’événement, pour nous, est au passé 😉

    • @lafoisansreligion
      « Mais quand le futur qui est énoncé au moment des evenements relatés est au passé, il est au passé. »

      Élémentaire.
      Reste à me dire quand la fin du monde selon votre lecture a eu lieu, et quand le Royaume de Dieu a pris sa place ? Sinon je ne vais pas comprendre où vous voulez en venir…

    • Je comprends. Je vous reviens plus tard, je prends la route 🙂

    • @lafoisansreligion

      A propos de contexte et de connexe :

      « Jésus s’approcha d’eux et leur parla ainsi : J’ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre : allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et apprenez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. Et voici : je suis moi-même avec vous chaque jour, jusqu’à la fin du monde. »

      1/ à qui s’adresse-t-il, aux 11 ou aussi à nous ?
      Puisque les 11 n’ont pas été dans le monde entier, et n’ont pas annoncé l’Évangile à toute nation, tout peuple, toute langue, toute tribu (tel qu’il est dit dans les évangiles et Apocalypse), il convient donc de dire que ceci ne s’adresse pas seulement à eux mais à toutes les générations de disciples.

      2/ Si la fin du monde s’est accomplie lors de la mort, de la réusurrection et de la montée de Jésus dans la gloire comment peut-il encore parler d’être avec eux (et par extention avec nous) « jusqu’à la fin du monde » ?

      Je suis peut-être terre à terre pour vous, mais Jésus nous dit : « Si vous ne devenez pas comme des enfants vous s’entrerez pas dans le royaume de Dieu. »
      Le fonctionnement intellectuel d’un enfant est très simple, et très souvent ce sont les enfants qui mettent le doigt sur les incohérences des adultes…

    • A la première question: premièrement aux juifs hors-judee, puis aux grecs des cités visitées.

      Donc non, pas à nous.

      Dans notre cas, nous devenons des destinataires indirectes, par extension, mais à cause du témoignage rédigé des disciples.

    • à la 1ere question, Jésus s’adresse aux disciples présents, concernant les juifs hors de la Judée. Ils sont des nations. Vous avez encore le réflexe de regarder les propos de Jésus selon vos repères et vos yeux. Vous vous sentez concernés directement. Or, Les propos de Jésus sont adressés directement aux disciples, concernant un futur proche.

      À votre 2eme question: la fin du monde, ce n’est pas notre monde à nous, mais celui de l’ancienne alliance. Depuis la pentecôte jusqu’à la destruction du Temple, nous sommes dans une période de transition d’environ 40 ans (une génération). Le Temple et les sacrifices continuent, malgré le sacrifice de Christ. Il y a donc deux alliances qui se côtoient et s’opposent, car l’une est condamnée à disparaître, afin de laisser place à l’autre de manière définitive.

      C’est ce qui explique l’empressement de la grande campagne d’évangélisation partout dans le monde romain. Avant que le jugement sur les juifs ne tombent, il faut rassembler les élus des 4 coins du monde… romain! Et ce sont les juifs qui n’ont pas entendu ni vu Christ. Ils doivent être mis au courant, car ce serait injuste qu’ils n’aient plus d’espérance en ayant la possibilité d’entendre le témoignage avant que ne vienne la grande désolation sur la Judée.

      Les derniers temps, ce sont ceux de la prophétie, de l’ancienne alliance (Hé.1.1-2). La fin du monde, c’est celui de l’alliance ancienne.

      Il ne faut pas chercher à transposer les propos de Jésus et des disciples à notre époque, ce n’est ni cohérent ni conséquent.

    • «Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde»: À qui Jésus s’adresse? Aux disciples. De quel monde s’agit-il? Il faut faire le lien entre l’émetteur et le destinataire directe. Dans ce cas, Jésus est l’émetteur, et les destinataires directes sont les disciples.

      Jésus sera donc avec eux jusqu’à ce que tous les élus d’Israël soient entrés, après quoi vient le jugement, car en ces temps de la fin (Hé.1.1-2), Dieu a parlé et envoyé Jésus. La fin du monde, les temps de la fin, c’est intimement lié.

    • @LFSR, (trop long votre pseudo 😉 )

      Ce n’est pas « Je serais avec vous tous les jours… » mais « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde … » Dans la bouche du Seigneur le temps a son importance et la portée de ses paroles Divine dépassent espace et temps, étant l’Eternel Présent , Celui qui vit en nous tous par son Esprit cette parole s’adresse aussi à nous au-delà du temps par l’action vivifiante de L’Esprit sur cette lettre qui resterait lettre morte sans cela.

      Jésus missionne les disciples pour aller jusqu’aux extrémités de la Terre prêcher la Bonne Nouvelle du Salut en son Nom mais les disciples ignorent a cet instant là que ce ne sont pas les Juifs qui sont l’unique objet de cette mission mais les païens aussi.
      Il l’avait bien dit à demi mots en parlant « de rassembler ses brebis qui n’étaient pas de cette bergerie » c’est à dire Israël afin de réunir en un seul troupeau païens et Juifs , mais ses disciples n’étaient pas prêts à l’entendre.

      Le Saint-Esprit se chargera de le amener là ou ils ne voulaient pas aller et de les faire sortir de leur féroce encrage dans un Judaïsme fermé à tous les non-Juifs, l’appel missionnaire embrasse l’humanité entière , le regard de Jésus c’est le regard de Dieu qui voit a travers Abraham tout ceux qui descendront de lui et croiront en son Nom comme il cru, Jésus s’adresse a ses disciples du moment et en leur donnant pour mission de faire des nations des disciples, à travers eux IL s’adresse aussi à ceux qui deviendront ses disciples de générations en générations jusqu’à aujourd’hui , jusqu’à ce « que la totalité des païens soient rentrés » « en aussi grand nombre que Dieu les appellera ». La fin de la première Alliance ce n’est pas la fin du Monde mais celle d’un monde si vous voulez : celui gouverné par l’ancienne Loi et qui prend fin non avec la destruction du Temple (cela c’est un signe collatéral) mais avec la crucifixion ou en Christ nous sommes morts à la Loi et au Péché pour renaître en nouveauté de vie avec le Christ Ressuscité.

      Pour autant le ministère de la Loi perdure pour les injustes et pour les Juifs qui n’ont pas reçu ni le Messie ni les signes qui marquaient la fin de la première dispensation, ils sont comme enfermés à cause de leur incrédulité dans une dimension ou le ministère de la condamnation est toujours en vigueur, il ne prend fin qu’en Christ.

      Nous nous lisons le récit Biblique en pensant au contexte dans lequel il a été écrit mais la Parole de Dieu qui contient des éléments historiques et des vérités spirituelles ne saurait être enfermée dans le temps; Ainsi le Christ est mort pour nos péchés autant qu’IL est mort pour les péchés des hommes du temps de sa crucifixion, quand Jésus parle sa parole est Vivante , elle peut a tout moment de votre lecture passer d’une adresse à un interlocuteur désigné dans le texte à votre esprit et devenir une interpellation directe, une révélation qui va vous toucher et vous changer.

      Beaucoup peuvent partager cette expérience majeure ou un passage Biblique situé dans un contexte particulier et concernant d’autres que nous ont été saisi par un mot, une Parole qui a profondément changé leur situation ou répondu aux soupirs de le cœur devant Dieu depuis des années.

    • Désolé Robert pour mon pseudo. Je vous dirais bien que je ne recommencerai plus, mais je suis pris avec lol 😉

      Comme je vous le mentionnais, jusqu’à la fin du monde, ce n’est pas la fin de la vie terrestre, mais la fin de la période de transition: le judaïsme côtoie la foi chrétienne durant cette période. Tant et aussi longtemps que les juifs hors-judée ne sont pas évangélisés, la loi demeure en vigueur pour ceux-ci. Une fois que les élus des 4 coins «du monde» (monde romain; monde connu) sont entrés, alors là vient la fin… du monde… leur monde, tel qu’ils l’ont connu depuis plus de 1 400 ans. C’est la fin des choses anciennes, terrestres, qui ne sont que de pâles imitations des choses qui ne sont plus à venir, mais qui sont maintenant présentes pour cette génération de juifs.

      La destruction du Temple, c’est l’événement le plus marquant de l’histoire juive. Les mécréants ont détruit le Temple de Dieu qui devait présenter le Messie. Or, c’est la fin du monde au sens juif et hébreu. Ce monde est terrestre et fait place maintenant à la nouvelle Jérusalem, celle qui est céleste.

      Le problème, c’est que la grande majorité d’entre vous attendez des choses terrestres, en ce qui concerne Israël, un retour de Christ, un enlèvement physique. Mais ces choses ne sont pas d’ordre terrestre, nous ne sommes plus dans ce registre.

    • @S K D // 31 mai 2018 à 15 h 53 min //
      Je te cite :

      La soudaineté du retour de Christ, que ce soit concernant son retour caché jusqu’à l’atmosphère terrestre afin d’enlever l’Église et accomplir la première résurrection pour ceux qui se sont endormis en Christ, ou concernant son retour à Jérusalem sur le Mont des Oliviers afin de se révéler au reste de la maison d’Israël, est aussi une évidence.

      ………………….
      Je pense qu’une grande part de cette pensée donnée va bien au delà de ce qui est écrit et ce qui est donné par la Révélation Angélique et Paulienne.

      Si les anges ont annoncé que Jésus reviendra de la même manière qu’il s’en est allé, Paul lui aussi donne la même Révélation.
      Les deux hommes vêtus de blanc :

      Actes1:
      9  Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux.
      10  Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent,
      11  et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel.

      Paul :

      1 Thessalonic 4:
      15  Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts.
      16  Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.
      17  Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

      La première question à se poser est : De quelle manière les hommes Galiléens ont-ils vu Jésus aller au Ciel ?
      Actes1 le précise :
      a) Il a fini de parler et après cela,
      b) Il est élevé pendant qu’ils le regardaient,( ses pieds ne touchent évidemment plus le sol)
      c) Une nuée le dérobe à leurs yeux, (il disparaît sous la nuée)
      d) Ils fixaient vers le ciel (ils ne le voyaient déjà plus mais cherchaient comme à le voir)

      En gros quand il reviendra la nuée le fera paraître élevé dans les cieux et tout œil le verra quelque soit l’endroit où l’on sera sur la planète terre.

      Paul exprime :
      a) Le Seigneur descendra du Ciel (Exactement de la même manière qu’il est monté, c’est à dire que la nuée le dévoilera et on le verra non point pieds sur terre mais dans élevé dans le ciel)
      b) Nous, croyants relevés de corps des morts/transmutés de corps de leur vivant seront tous ensemble enlevés dans les cieux à la rencontre du Seigneur dans les airs
      c) Nous seront toujours avec le Seigneur

      Un côté il est monte, d’un autre il descendra

      La seconde question est : A son retour posera t-il les pieds sur terre pour dire que ses pieds fouleront le monts des oliviers etc. ?
      Paul en 1Thes.4 le précise
      Les croyants seront «enlevés dans les cieux à la rencontre du Seigneur dans les airs»

      Que se passe t-il avant la rencontre avec le Seigneur ?
      1) Résurrection en corps physique glorieux des décédés corporels en Christ,
      2) Transmutation en corps physique glorieux des vivants en Christ.
      3) Ensuite vient l’enlèvement des croyants à la rencontre du Seigneur

      Mais est le point de rencontre ?
      Et c’est là la véritable révélation, réponse : Dans les airs.
      On est plus sur terre en cet instant.

      Façon de dire que le Seigneur n’a jamais posé les pieds sur terre entre sa descente des cieux, la résurrection des corps des décédés suivi de la transmutation des vivants en notre rencontre avec lui.
      Jusqu’au moment de notre rencontre avec lui il n’aura jamais posé les pieds sur terre et tous seront avec lui dans les airs.

      Or cette résurrection/transmutation est la toute dernière…les textes ne mentionnent pas qu’une autre résurrection/transmutation aura lieu après celle là.
      D’où le problème de l’interprétation dispensationaliste qui voit encore une résurrection après la résurrection/transmutation à l’avènement.

      Certains diront qu’il descendra du ciel avec les ressuscités/transmutés vers la terre.
      Ce que ne confirment pas les textes puisque les vierges prêtent qui vont à la rencontre de l’époux entrent avec lui dans la salle des noces.

      Si on se réfère directement à la prophétie de Pierre, la création(terre, ciel) est consumé dès ce moment afin de punir les impies.

      A quel moment ira t-il poser les pieds sur un mont des oliviers terrestre post avènement ?
      Ce n’est pas au programme.

      Il semblerait bien plus qu’il rentre directement dans le Ciel avec les élus dans la salle des noces.
      Il ne touchera pas la terre des pieds, il ne foulera pas plus le mont des oliviers à Jérusalem.
      La prophétie de Zacharie doit se lire autrement et non point de manière littérale ou terre à terre.

      Christ a déjà foulé le mont des oliviers de son vivant terrestre…
      On cherche encore le tremblement de terre et la grande vallée et la séparation du mont en deux etc…
      Y a t-il en cela des faits physique ou des faits célestes ou des images ou une interprétation particulière.
      C’est ici qu’il faut creuser et chercher la pensée de l’Esprit car lors de sa résurrection des morts, il y a bien eu un grand tremblement de terre et on vit sortir suite à sa résurrection d’autres ressuscités qui eux entrèrent dans la ville et apparurent à un grand nombre de témoins(Mat.27:51-53).

      Je pense que la séparation du mont en deux vient ici et elle est symbolique et montre une division entre ce qui est en haut(septentrion) et ce qui est tout en bas(midi), car dès le verset 8 de Zacharie on parle d’eau vive qui coule de Jérusalem.
      La prophétie part de l’ancienne Alliance terrestre à la nouvelle Alliance céleste, on passe dans un même écrit à des choses terrestres pour des choses célestes.

      D’où la confusion magistrale dans la lecture…

      Verset 8 de Zacharie : Cette eau vive que seul Christ peut donner(Discours avec la samaritaine en Jean4)
      Cette eau vive est encore cette eau du temple d’ézéchiel chapitre 47 et apocalypse 21:6 ; 22:1 ; 22:17

      En effet cette eau qui coule de ce temple n’est pas physique car le Temple rebâti en TROIS jours c’est le Temple du Corps de Christ(Jean2:18-22).
      Et c’est de ce Temple là, de CHRIST, que coule l’Eau Vive, et cette eau vive c’est encore l’Esprit(Jean7:38-39) donné post résurrection et c’est ce fleuve d’eau que ne pouvait traverser Ezéchiel47:5 car L’Esprit n’avait pas encore été donné en son temps.

      Mais L’Esprit fut donnée officiellement en Actes 2 et c’est depuis là que le filet d’eau(l’Esprit-Saint) coulant du Temple(de Christ) pour se répandre dans toutes la région, les régions…jusque dans la mer(le monde) afin de tout assainir, jusque dans les extrémités de la terre, les pécheurs sont les pécheurs d’hommes etc…
      C’est ici la prophétie d’Ézéchiel qui parle de l’effusion du Saint-Esprit sur toute chair et encore sur le monde entier puisque les païens entrèrent officiellement dans la grâce vers cette époque chose confirmée en Actes 10.

      Ton approche physique est fortement contestable et non valide et peut être aisément démontée avec la révélation du NT ne serait ce que le filet d’eau du temple d’Ézéchiel qui est L’ESPRIT-SAINT promis et répandu en Actes2

      Bien à toi !

    • @Shor L.

      Quitte à ce que je sois pris pour un lâche qui se défile quand il n’a plus d’argument, je vais laisser le Seigneur faire son œuvre à tous les niveaux où il veux la faire, et arrêter de discuter sur les spécificités de différentes lectures des prophéties.
      L’exemple de Jésus et de ses détracteurs nous enseigne sur le faite que toute interpétation de la Parole peut-être démontée par une autre, et que si le temps ne nous était compté nous pourrions passer l’éternité à argumenter…
      Ce que je retiens de l’A et du N Testament : quelque soit la compréhension que les gens avaient des prophéties tout s’est réalisé comme cela était écrit. Il n’y a donc pas à s’en faire, ni perdre son temps à faire de la théologie. Il vaut mieux accomplir les oeuvres préparées d’avance par Dieu afin que nous les accomplissions. Dans cette configuration je ne me retrouverai pas parmi les vierges qui frappent à la porte déjà fermée…

      Je te conseille de faire de même 🙂

    • A chacun son rôle cher S K D dans le Corps de Christ.
      Romains 12:7 que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement,
      8 et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.
      9 Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien.
      10 Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques.
      11 Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur.

      Zacharie 14:8 c’est l’Eau Vive et c’est l’Esprit et ce point n’est pas discutable.

      Bien à toi !

    • @Shor L.
      « A chacun son rôle cher S K D dans le Corps de Christ. »

      C’est aussi vrai.

      « Zacharie 14:8 c’est l’Eau Vive et c’est l’Esprit et ce point n’est pas discutable. »

      C’est vrai premièrement. La Parole et la Sagesse de Dieu son beaucoup plus riches et profondes pour qu’une révélation n’ait qu’une seule facette… mais je n’ai plus envie d’en parler.

    • @S K D
      La Parole et la Sagesse de Dieu son beaucoup plus riches et profondes pour qu’une révélation n’ait qu’une seule facette
      ……
      Cependant les coq ne pondent pas des œufs et les coqs et les poules n’ont pas de dents !
      En gros n’attends pas non plus de la Sagesse de Dieu ce qu’elle n’a jamais initié pour avoir à imaginer des facettes qu’elle n’a jamais conçu et ne peut concevoir.

      Je t’embrasse en Christ.

  20. Quelle question stupide! La Parole de Dieu nous demande de bénir Israël! Et malheur à ceux qui le maudiront…

    • @Samuel B
      « Quelle question stupide! »

      Cette question est évidemment ironique. L’apôtre Paul a lui aussi posée ce type de question, puis il y a répondu par « certainement pas ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :