La citation de la semaine / Une Eglise 2.0 inspirée par Luther ?

La citation de la semaine, par le pasteur-journaliste Paul OHLOTT.

Le pasteur-Journaliste Paul Ohlott. Le pasteur-Journaliste Paul Ohlott.

Chaque semaine, Actu-Chretienne.Net diffusera une citation du pasteur-Journaliste Paul OHLOTT, en lien avec l’actualité générale ou en phase avec la situation spirituelle de l’Eglise.

Parfois sucrées, parfois piquantes… les citations seront surtout interpellantes ! Ne manquez donc pas de réagir et de débattre… A vos claviers !

Citation spéciale anniversaire : les 500 ans de la Réforme protestante. Vers une nouvelle Réforme 2.0 inspiré de Luther ?

Citation du pasteur-journaliste Paul OHLOTT

Citation du pasteur-journaliste Paul OHLOTT

94 Comments on La citation de la semaine / Une Eglise 2.0 inspirée par Luther ?

  1. …et cette réforme commencera avec la remise à plat des fonctions dans l’Église.

    Par exemple, le pasteur n’est cité qu’une fois dans le NT, et à la 4ème place…

    • C’est pour cela que l’on parle d’une Réforme apostolique et prophétique

    • bibletude // 10 novembre 2017 à 15 h 26 min //
      Yes c’est exactement ce qu’il faut faire ….mais qui va le faire et comment et par quelle autorité pour que ce soit reconnue ?

    • Colombe // 10 novembre 2017 à 19 h 27 min //
      Qui ? les personnes qui se laisseront convaincre par l’Esprit de Dieu
      Comment ? à travers les personnes qui se laisseront guider par l’Esprit de Dieu
      Par quelle autorité ? par l’autorité des Écritures et de l’Esprit de Dieu

    • Voici « ma » citation de la semaine : Être UN avec Christ. Cela signifie que nous sommes appelés à ne posséder aucune autre vie que la Sienne, à n’avoir aucune autre volonté que Sa volonté, aucun autre intérêt que Ses intérêts, à partager Ses richesses, à pénétrer dans Ses joies, à connaître Ses peines, à manifester Sa vie, à posséder Sa pensée, à réfléchir, à sentir, à agir et à marcher comme Lui !

    • bibletude // 10 novembre 2017 à 23 h 03 min //

      vous dites : Colombe // 10 novembre 2017 à 19 h 27 min //
      Qui ? les personnes qui se laisseront convaincre par l’Esprit de Dieu
      Comment ? à travers les personnes qui se laisseront guider par l’Esprit de Dieu
      Par quelle autorité ? par l’autorité des Écritures et de l’Esprit de Dieu

      *****Certes oui devant Dieu c’est tout , car dans la plupart des églises le Saint Esprit ne fait pas autorité y compris chez ceux qui n’arrêtent pas de le mettre en avant…. par intérêt personnel .

      Aussi la voie par excellence est au désert, car par notre obéissance nous rencontrons beaucoup de souffrance et de persécution ….il faut le dire .

    • bibletude // 11 novembre 2017 à 10 h 59 min //

      Amen tel est mon désir !

    • — 😡 Quand arrêterez-vous de “bourrer vos sales pattes” salies par le péché dans l’Église Parfaite de Christ ?
      — Pourquoi ne Le laissez-vous pas faire ? Est-ce que vous avez VRAIMENT confiance en Lui pour ça 😡 ?!??…
      — Si vous avez été vraiment touchés par Sa Grâce, vous ne feriez pas preuve d’un “interventionnisme” déplacé et totalement inutile ! Le Seigneur de Gloire n’a strictement rien à voir avec nos œuvres humaines : Il bâtit Son Église !
      — ‘Ferez mieux de Le prendre VRAIMENT au sérieux ! Car il viendra un jour où Il en aura vraiment “ras la casquette” et Il soufflera un feu destructeur pour ce qui ne vient pas de Lui ! Seule Son Église subsistera et nos vanités toutes humaines seront soufflées et réduites à néant !
      — Allez-vous vraiment Le prendre au sérieux ? J’attends…

    • Hervé-P – Au Nom de Jésus-Christ !
      Bonjour
      Voici il y a plusieurs points où les dénominations contredisent l’Ecriture:
      Sur l’organisation: Il n’y avait pas un monsieur l’évêque ou un monsieur le pasteur qui était tout puissant mais un ensemble d’anciens (hommes ayant plus de cinquante ans, lettrés dans les Écritures et élus par l’assemblée. Lorsque nous lisons bien Aces ch.20, nous pouvons observer qu’évêque ou épiscope ou surveillant sont pleinement synonymes. En fait, Ignace d’Antioche a écrit qu’un seul homme devait être chef de l’assemblée locale.
      Paul, dans l’Épître aux Romains ch.12 montre trois hommes différents pour organiser l’Eglise locale: Celui qui exhorte, celui qui enseigne et celui qui préside.
      Dans l’Épître aux Éphésiens, Paul ne montre que deux ministères. Mais de l’avis de certains, l’évangéliste remplace celui d’apôtre (envoyé) du fait que dans les Eglises primitives le titre d’apôtre était réservé aux douze appelés nommément par le Seigneur. Ainsi dans le texte, le service d’évangéliste était réservé à ceux qui ont succédé aux apôtres pour fonder les Eglises.
      Pou le ministère de pasteur, il est à noter qu’il devait aussi être docteur (ou enseignant). Ors, il est à observer que la plupart de ceux qui ont le titre de pasteur ne savent pas et ne peuvent pas enseigner. J’ai lu les ouvrages de Clément de Rome (probablement celui qui est mentionné dans la Bible. Ses écrits montre une profonde érudition de la septante.
      Que notre Seigneur vous bénisse

    • Une question qu’on peut se poser : le « spectacle » que donnent les « chrétiens » ne constitue-t-il pas une « distraction » qui éloigne du vrai message ? ce message qui dit : Le Royaume ne vient pas de manière à frapper le regard, car le Royaume n’est pas de ce monde : en effet, le Royaume est en vous…!

      Pourquoi, par exemple, persistons-nous dans le patois de Canaan ?
      Pourquoi dit-on « se faire baptiser » et ne pas utiliser le terme originel « se faire immerger » ?
      Sommes-nous à ce point imprégnés du système ?

      Pourquoi veut-on des pasteurs, fonction qui n’est citée qu’une seule fois dans le NT, et à la 4ème place des viennent-en-suite ?
      Veut-on imiter la prêtrise catholique ?

      On pourrait citer des dizaines d’exemples…

      Tout est dégradé dans le christianisme actuel. Kierkegaard disait : « La raison d’être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle) est de rendre si possible le christianisme impossible ». Et ceux qui prétendent ne pas en faire partie font de même. On ne peut pas combattre un système par un autre système. Le système se combat par la vérité, qui libère.

      Dans cette guerre spirituelle – car c’en est une – il y en a beaucoup qui se croient hors du système, alors que leur contestation du système fait elle-même partie du système. La vérité est ailleurs… le Royaume n’est pas de ce monde : le Royaume est en vous…! Laissons ces pseudo-églises, ces pseudo-pasteurs, ces pseudo-docteurs, tous complices du système, s’enfoncer encore plus. « Que le sans justice soit sans justice encore, que le sale soit sali encore, que le juste fasse la justice encore, et que le saint soit sanctifié encore » (Apocalypse 22:11).

      Pour beaucoup, sortir du système, c’est faire partie d’un autre système, semblable au premier, car le périmètre du meta-système est plus grand que ce qu’ils croient. Comment convaincre ? Il faut des tripes pour oser se remettre en question…

      Le Royaume ne vient pas de manière à frapper le regard, car le Royaume n’est pas de ce monde : en effet, le Royaume est en vous…!

  2. Frédéric Germonprez // 10 novembre 2017 à 16 h 01 min // Réponse

    MDR, le nouveau Luther est arrivé

    • La Réforme s’est essoufflée et s’est arrêtée en chemin. Elle continue d’évoluer, mais de manière formelle, et non pas dans ses fondamentaux. Elle fonctionne avec pour moteur l’esprit du monde, charnel, animal, psychique comme le dit Paul en 1 Cor 2:14 (L’homme psychique ne reçoit pas les choses qui sont de l’Esprit de Dieu, car elles lui sont folie – et il ne peut les connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement) – selon l’arbre de la connaissance du bien et du mal, et non pas selon l’arbre de Vie. Du projet initial du nouvel homme, il ne reste qu’un système du vieil homme qui s’en est éloigné à des années-lumière.

      On peut en dire autant de la galaxie évangélique.

      Nous pouvons d’ailleurs constater que ceux qui se donnent eux-mêmes des étiquettes (« sola scriptura », « ici c’est le Saint-Esprit qui règne », etc.) le font la plupart du temps pour couvrir leur lacune majeure : la Bible n’est en fait pas suivie, le Saint-Esprit n’est pas écouté, etc.

      Il est cependant inutile de condamner certains cas individuels, comme certains s’en sont fait les champions : c’est tout l’édifice qu’il faut démonter. Il faut aller jusqu’à la racine du mal, le déraciner et replanter une graine saine.

      3 conseils de lectures vivement recommandées :
      – La vie normale de l’Eglise, de W. Nee
      – La subversion du christianisme, de J. Ellul
      – Le christianisme paganisé, de F. Viola

      Finalement, ce n’est pas nous qui lisons la Bible, mais c’est la Bible qui nous lit. Si nous laissons la Bible nous lire, nous reconnaîtrons que nous nous créons une religion pour fuir Dieu. Cependant, il est difficile d’entendre cette vérité, du moment que la pseudo-vérité est ce que nous voulons entendre. Notre seule excuse : il est plus facile d’être trompé (par autrui ou par soi-même) que d’admettre avoir été trompé.

  3. Il est vrai que j’ai été élevé dans une atmosphère protestante à consonance huguenote dans la résistance au catholicisme. Il est vrai que j’ai en abomination toutes les pratiques et tous les rituels de l’idolâtrie catholique. Pour moi, le catholicisme est pire que les formes religieuses imposées par le premier roi d’Israël jéroboam. S’allier avec cette religion c’est renier les lois de Dieu. Chez moi, j’ai marqué les 500 ans de la réforme en me procurant les œuvres de Luther aux éditions Gallimard.

    • Daniel PIGNARD // 10 novembre 2017 à 18 h 37 min //

      Les cathos ont bien des torts mais ils ont aussi des supériorités sur les évangéliques :

      Ils ne laissent pas prêcher les femmes ni ne leur accordent le statut d’évêque.
      Ils boivent encore à la coupe alors que les évangéliques boivent au mini godet.
      Ils n’ont pas accepté la loi 1905 alors que les évangéliques s’y soumettent.
      Ils n’ont pas accepté les lumières profanes qui ont conduit à la Révolution et à l’abandon de l’autorité de l’écriture.
      Ils sont plus attentifs aux prophéties que la plupart des évangéliques.
      Ils ne se sont pas laissés ravager par les chants à outrance.
      Ils considèrent la France chrétienne depuis Clovis alors que les évangéliques la considèrent chrétienne que depuis Luther.
      Ils prennent appui sur l’histoire de France et ses grands hommes (Clovis, Charles Martel, Saint Louis, Jeanne d’Arc) que veulent ignorer les évangéliques.
      Il existe tout un milieu actif catholique qui défend le créationnisme et l’avènement d’un Grand Monarque alors que les évangéliques sont assez réfractaires à ces enseignements.

    • @Daniel PIGNARD
      Le test de la vérité doit s’effectuer en premier lieu sur le terrain de la doctrine du Salut. S’il y a dérive sur ce terrain tout le reste si spirituel ou positif que cela puisse paraître n’a pas d’importance pour l’éternité.

    • Esaïe

      Je veux rendre honneur aux pasteurs du siècle dernier qui m’ont appris à aimer la parole de Dieu , à l’étudier en profondeur et à la défendre contre ceux qui voudraient la frelater .
      Résister aux séductions de ce monde finissant, pour s’attacher définitivement à Dieu son Fils et le Saint Esprit coût que coûte .

      Car si aujourd’hui nous assistons à une hémorragie de blasphèmes et d’abominations dans les églises réformées et bien ça n’a pas toujours été le cas …et je le souligne , cette génération actuelle n’est pas digne de délier les sandales de leurs pères en la foi.

    • « Ils n’ont pas accepté la loi 1905 alors que les évangéliques s’y soumettent »

      Si si , de mauvaise grâce au début parce qu’elle leur ôtait une certaine domination sur les esprits, mais la chose est admise depuis et reconnue :

      « .. Tout cela considéré, pour ce qui nous concerne, nous ne pensons pas qu’il faille changer la loi de 1905. Certes, il n’est pas dans notre intention de l’idéaliser. Mais, alors que la loi n’utilise pas le mot « laïcité », on en est venu à la considérer comme l’expression d’un équilibre satisfaisant des relations entre l’Etat et les organisations religieuses ; elle a acquis par là une valeur symbolique certaine. En conséquence, il nous semble sage de ne pas toucher à cet équilibre par lequel a été rendu possible en notre pays l’apaisement d’aujourd’hui. »

      http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/368451-leglise-catholique-et-la-loi-du-9-decembre-1905-cent-ans-apres/

      « Ils sont plus attentifs aux prophéties que la plupart des évangéliques. »

      Oui celles que vous nous ressassez et qui nous parlent d’un Roi de France à venir champion de Dieu , second Christ »… Et vous vous étonnez que les Evangéliques y soient peu réceptifs?

      « Ils n’ont pas accepté les lumières profanes qui ont conduit à la Révolution et à l’abandon de l’autorité de l’écriture. »

      L’autorité de l’Ecriture et celle de la Tradition, sans parler du fait que chez eux cette autorité passe par l’interprétation d’un Magistère qui ne tolèrerait pas trop les trublions dans votre genre.

      « Ils considèrent la France chrétienne depuis Clovis alors que les évangéliques la considèrent chrétienne que depuis Luther. »

      Les Evangéliques ne considèrent comme Chrétiens que ceux qui appartiennent au Christ par un acte de foi personnel , leur baptême et une repentance sincère, alors à moins que la France n’ait été plongée toute entière dans les eaux du Baptême au moment ou Clovis fut baptisé conférant la conversion à tous les Français a venir depuis et dés la naissance…

      « Ils prennent appui sur l’histoire de France et ses grands hommes (Clovis, Charles Martel, Saint Louis, Jeanne d’Arc) que veulent ignorer les évangéliques. »

      Les Evangéliques préfèrent prendre appui sur Jésus qui lui est bien vivant et toujours à même de les conduire par Son Esprit dans toute la Vérité au quotidien, être Chrétien c’est être concitoyen des cieux déjà en partance pour un Royaume Eternel.

      « Il existe tout un milieu actif catholique qui défend le créationnisme et l’avènement d’un Grand Monarque alors que les évangéliques sont assez réfractaires à ces enseignements. »

      Le mouvement créationniste est très développé et dynamique chez les Evangéliques (surtout Américains, plus de moyens , plus nombreux ) , un Evangélique Biblistes ne peut être que créationniste , quant à « l’avènement de votre Grand Roi » c’est une utopie Franco-catho-royaliste qui repose sur des interprétations Bibliques bizarres et bien trop ethnocentristes pour être honnêtes.

    • Robert M.
      Les Évangéliques ne considèrent comme Chrétiens que ceux qui appartiennent au Christ par un acte de foi personnel , leur baptême et une repentance sincère, alors à moins que la France n’ait été plongée toute entière dans les eaux du Baptême au moment ou Clovis fut baptisé conférant la conversion à tous les Français a venir depuis et dés la naissance…
      Je ne reprends que ce texte, ne me sentant pas visé, voire très peu par les autres.
      Ayant fait de la relation d’aides auprès de gens qui fréquentent des assemblées évangéliques depuis de nombreuses années, j’ai eu la surprise et la confirmation que les pratiques de repentance ne sont pas très efficaces. En effet, j’ai vu des personnes être délivrée de puissances héritées de leurs ancêtres voire de leurs pratiques d’avant ou même venant de peu après leurs conversions.
      En ce qui concerne la religion la religion catholique, du fait que ses pratiques ont contredit les enseignements du Christ et des apôtres très rapidement, cette religion s’est opposé, dès le quatrième siècle à l’étude de la Bible par le peuple et a commencé à tuer ceux qui commençaient à traduire la Bible dans la langue du peuple dès le treizième siècle. Il a fallu Vatican II pour que la religion catholique autorise le peuple à lire la Bible.
      N’oubliez pas que l’apôtre Paul exigeait le mariage des hommes qui prenaient autorité sur un groupe mais la religion catholique, dès le 11e siècle a interdit à tout homme qui voulait se consacrer à une autorité dans l’Eglise de se marier. Par là, l’apôtre Paul dit que l’interdiction du mariage est une doctrine démoniaque.

  4. La réforme est déjà installée, c’est Internet,
    Avec ses travers, Je vous l’accorde.
    Le corps de Christ inonde la planète.
    Mais attention la vraie Réforme se fait dans les coeurs.

    • Femme du sud // 10 novembre 2017 à 17 h 03 mi

      La réforme doit être continue…. pour maintenir le corps de Christ dans la lumière de la vérité biblique révélée de génération en géneration . C’est pour ces raisons qu’il faut étudier la bible avec la puissance du Saint Esprit de révélation qui à fait toutes choses nouvelles pour ceux qui se convertissent au Seigneur . Aussi pas de système religieux traditionnel …mais une nouvelle onction pour chaque génération .

  5. Ces pas par des citations qu’on fera avancée la bonne nouvelle.
    C’est avec la prière et l’amour.

    • C’est vrai que reflechir a des pensées prophetiques… c’est copieusement inutile… d’ailleurs que faites vous sur internet ? Retournez en priere et en amour avec vous même 😍

    • Les prophéties les plus importante sont celle de la bible.
      D’ailleurs je ne savais pas que l’ont reproché a sont frère en Christ un manque d’amour par une boutade aussi malvenue qui ne reflète je suppose pas l’amour que vous me porter n’est-ce pas?

  6. Ces parloles de Luther demeurent vraies aujourd’hui. Grâce à l’imprimérie tous les chrétiens qui savent lire peuvent avoir accès à la parole de Dieu. La page imprimer reste indispensable dans la probagation de l’Evangile de Jésus – Christ..

    • DE PLUS AVEC LE NET NOUS POUVONS TOUCHER UN NOMBRE INFINI DE PERSONNE DANS LE MONDE ENTIER ………………… C’EST GÉNIAL !

      Diffusons………… ne nous lassons pas de contrecarrer sur le net se qui n’est pas la vérité biblique par nos enseignements et réflexions sur l’interprétation de la bible….et la prophétie la Les réformateurs ne se sont pas gênés pour le faire avec les moyens qu’ils avaient à l’époque ….j’ai suivi sur arte une émission sur Gutenberg …cet homme qui a inventé l’imprimerie à tellement souffert et n’a jamais été reconnu …pourtant nous lui devons tout .

      Les réformateurs étaient prophètes ….. sans les prophètes et j’aime à dire « les vrais », point de réforme possible !

    • Colombe // 10 novembre 2017 à 22 h 15 min //

      « cet homme […] a tellement souffert et n’a jamais été reconnu » : nous serons étonnés de voir qui sera mis à l’honneur là-haut… probablement d’illustres inconnus (et certainement pas les guignols « évangélistes » qui gesticulent sur des scènes…)

    • bibletude // 11 novembre 2017 à 7 h 01 min //

      ÉVIDEMMENT ! Mais c’est l’occasion de souligner que ce n’est pas l’apparence de réussite qui est glorieuse, mais la nature du travail fourni pour éclairer la multitude avec la sagesse de Dieu.

  7. @Pasteur Journaliste Paul OHLOTT

    Êtes-vous Luthérien réformé maintenant ? Je vous croyais Charismatique…..

    Lorsque les disciples bouillonnaient dans le SaintEsprit à la Pentecôte, l’imprimerie n’avait pas encore vu le jour n’est-ce pas ?
    Lorsque Corneille le centenier romain envoya chercher Pierre à Joppé, afin de connaître la volonté de Dieu ; l’imprimerie n’avait pas encore vu le jour n’es-ce pas ?
    Lorsque l’Apôtre Paul fut aveuglé et tomba par terre sur chemin de Damas y avait-il l’imprimerie ?

    Je peux multiplier mes citations dans ce sens, prouvant que même avec l’imprimerie ; si nos cœurs ne se responsabilisent pas pour ECOUTER le Dieu nous parler du ciel, l’imprimerie ne le fera pas pour nous.

    Je ne sais pas combien de Bible vous avez chez vous, aviez-vous besoin d’aller à l’école de théologie pour apprendre l’enseignement des hommes ? En tout cas vous ou tous ceux qui en reviennent.
    Quand notre Maître et Seigneur ordonna à ses disciples
    ………. »Tout pouvoir m’a été donné dans les cieux et sur la terre.
    ………..Allez, faites de toutes les nations des disciples ; baptisez-les en mon nom.
    ………..Je SERAI AVEC VOUS TOUS LES JOURS JUSQU’À LA FIN DU MONDE ».

    Si c’était le Seigneur lui-même qui nous enseignait directement des cieux :
    – déjà il aurait des croyants solidement appuyé sur le Roc et non sur le Sable.
    – encore il n’y aurait pas cette poubelle de mouvement appelé christianisme qui ne sert à rien.
    – l’intimité avec Dieu serait fidèle, dans la pureté et dans la sainteté avec une foi inébranlable.

    L’imprimerie a affaibli la propagation de l’Évangile…. Il y en a qui ont six (6) Bibles, rien que pour décorer leur bibliothèque. …..; ils ne la ou ne les lisent pas et s’asseoir aux pieds de Jésus, il y a plus des Marthe que des Marie

    Non Luther non :
    ===> l’Imprimerie n’est pas un grand acte
    ===> de la grâce divine pour la propagation de l’Évangile

    ===> L’Imprimerie a plutôt développé l’énorme BUSINESS
    ===> autour de la propagation de l’Évangile de Jésus-Christ. …..

    • @JCRB,

      « L’imprimerie a affaibli la propagation de l’Évangile…. Il y en a qui ont six (6) Bibles, rien que pour décorer leur bibliothèque. …..; ils ne la ou ne les lisent pas et s’asseoir aux pieds de Jésus, il y a plus des Marthe que des Marie »

      A l’époque au contraire la diffusion des sermons et des Bibles en langues communes dans toute l’Europe a permis de mettre en lumière tout ce que l’Eglise officielle maintenait dans l’obscurité, c’est à dire le Salut par la foi en la Parole de Dieu et non en une institution.
      La diffusion des Ecritures dans toutes les langues à certainement favorisé la propagation plus rapide du message de cette vie. Si aujourd’hui le Christianisme recule dans nombres de pays ou pourtant la Bible est déclinée sous toutes les formes c’est à cause du relativisme et de l’incrédulité qui ont gagnés du terrain avec la pensée des « Lumières » et leur diffusion par la même voie… Progrès de l’Evangile = contres mesures appropriées.

      « Non Luther non :
      ===> l’Imprimerie n’est pas un grand acte
      ===> de la grâce divine pour la propagation de l’Évangile »

      Je pense que oui, c’était un signe des temps.

      « ===> L’Imprimerie a plutôt développé l’énorme BUSINESS
      ===> autour de la propagation de l’Évangile de Jésus-Christ. ….. »

      La foi a toujours affronté « ses marchands du Temple » .

    • On peut citer Luther sans être luthérien et on peut être un enfant de la Reforme de l’Esprit du 16eme siecle sans être Réformé. Sortez de vos raccourcis, discernez la manifestation de l’Esprit et elargissez l’espace de votre tente.

    • Vos propos sur l’imprimerie sont d’une profonde stupidité.

    • @A vous deux : Robert M et la Rédaction

      Vous refusez d’être justes dans votre logique à chacun. Si vous aviez le discernement comme vous le prétendez, vous auriez au moins remarqué que la dynamique de la propagation de l’Evangile n’a pas attendu la venue de l’Imprimerie ; nous parlons bien de la venue de l’imprimerie.

      Citez-moi des résultats depuis la venue de l’Imprimerie,

      ( à l’exemple des 70 disciples que notre Seigneur Jésus-Christ envoyait, dispersés dans des villages Luc 10, annoncer l’Evangile, ils rentraient heureux ; et je nomme ceux dont je connais de nom : Pierre, Philippe, Paul, …. qui convertissaient des foules à Christ, accompagnée des foules de guérisons et de délivrances…..)

      qui sont ces propagateurs de l’Evangile, donc l’Imprimerie a boostés ? Et combien de vrais convertis à chaque prédication, parce que l’Imprimerie a apporté un vent nouveau ? ?

      @Robert M
      « La foi a toujours affronté « ses marchands du Temple »  »

      Citez-moi un marchand du Temple parmi les premiers vrais disciples du Seigneur, remplis de la vraie foi avant l’Imprimerie. Que vendaient-ils du Temple ? Limitons cette fourchette de temps : Je parle de l’Evangile depuis Christ et avant l’Edit de Milan ….. Période à partir de ce dernier ( à savoir l’Edit de Milan), il y a eu tout et n’importe quoi…introduit par les faux prophètes qui ont utilisé l’Imprimerie pour imprimer leur fausse doctrine rependues encore aujourd’hui.! ! !

      @Paul,
      selon vous, mes propos concernant l’imprimerie sont STUPIDES, mais reconnaissez quand-même que vous n’arrivez pas à comprendre mes propos…. Je suis très poli pour ne pas vous insulter mais je sais que vous pouvez aimer Luther (ou autre personnage) et savoir qu’il ne dit pas toute la vérité.
      PS:
      La STUPIDITÉ que vous attribuez à mes propos, je la prends pour un compliment ! Car Il y a UN qui a été traité de Belzébuth, alors qu’Il était plus spirituel, plus éclairé que ceux-mêmes là…..

    • Ai-je dit que Luther etait porteur de toute la vérité. Si tel etait le cas, on ne parlerait pas d’une nouvelle reforme. Etudiez l’histoire et vous verrez a quel point l’imorimerie a permis a la Reforme d’impacter le monde.

    • « qui sont ces propagateurs de l’Evangile, donc l’Imprimerie a boostés ? Et combien de vrais convertis à chaque prédication, parce que l’Imprimerie a apporté un vent nouveau ? »

      Doit on vraiment vous ressortir tous les témoignages de ces gens qui crurent en trouvant une une Bible, une page de la Bible , un feuillet sur lequel se trouvait une prédication ou quelques versets ? L’imprimerie est un moyen, un vecteur, la communication de la Parole de Dieu l’essentiel.

      C’est la Parole de Dieu qui saisi le cœur des lecteurs comme elle peut saisir celui d’un auditoire, n’oubliez pas que jusqu’à l’imprimerie elle fut empêchée d’être diffusée largement et dans les langues vulgaires afin que les peuples restassent dans l’ignorance de son réel contenu.
      La traduction du NT en langue Allemande par Luther était considérée comme un crime par la Grand Eglise de l ‘époque. Paul s’adresse par la prédication aux païens mais recommande que ses lettres soient diffusées largement dans les Eglises car contenant de précieux enseignements. Il était plus facile de faire circuler des lettres que des personnes dans tout le bassin Méditerranéen, imaginez sa joie s’il avait pu les faire reproduire à la chaine au lieu de courir après les parchemins.

      « Toute l’Ecriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, et pour instruire selon la justice; »

      Sa diffusion la plus large possible par le moyen de l’imprimerie en a de plus excessivement réduit le coût qui était très élevé et réservait sa lecture à une élite fortunée.

    • Savez-vous le nombre des prêtres qui évangélisent, et le nombre des membres de la religion catholique dans le monde entier qui, entendent des prêches erronées comme celle-ci ? :

      je cite

      https://www.enseignemoi.com/page/texte/biographie-de-charles-chiniquy-2389.html

      « Biographie de Charles Chiniquy
      La Prière façonne l’histoire
      par Charles Chiniquy

      L’abbé Charles Chiniquy fut un prêtre catholique canadien réputé. Né à Kamouraska, Québec, le 20 juillet 1809, il fut le premier à établir une société de tempérance (entraide anti-alcoolique) dans ce pays, ce qui lui valut le titre « d’apôtre de la tempérance » au Canada.
      ………………………………………………………………………………………………….

      Il fit plusieurs tournées de prédication en Angleterre, et ce court témoignage sur l’événement le plus important de sa vie fut donné à Londres. Il vécut jusqu’à 90 ans et mourut à Montréal le 16 janvier 1899.
      Récit autobiographique de l’événement le plus important de sa vie de prêtre

      « Je suis né au Canada en 1809, et je fus baptisé la même année dans l’Église Catholique Romaine. En 1833, je fus ordonné prêtre. Je suis maintenant dans ma 74ème année et cela fait donc près de 50 ans que je reçus la dignité du sacerdoce dans l’Église Romaine.

      Pendant 25 ans j’ai été prêtre de cette Église, et je peux vous dire franchement que j’aimais l’Église Romaine et que l’Église Romaine me le rendait bien. J’aurais versé mon sang jusqu’à la dernière goutte pour mon Église, et j’aurais sacrifié mille fois ma vie pour étendre sa puissance et son prestige sur le continent américain et dans le monde entier. Ma grande ambition était de convertir les Protestants, et de les amener à mon Église, parce que j ‘avais reçu l’enseignement, et j’enseignais moi-même que, hors de l’Église Romaine, il n’y a pas de salut. J’étais donc attristé à la pensée que toutes ces multitudes de Protestants seraient perdus pour l’éternité.
      …………………………………………………………………
      Mais après la mort de ma mère, la Bible disparut de la maison, probablement par les bons soins du curé, lequel avait déjà auparavant essayé d’obtenir qu’elle lui fut remise.

      Or cette Bible est la racine de toute cette histoire. Ce fut la lumière qui fut versée dans mon âme d’enfant et qui, grâces en soient rendues à Dieu, ne s’est jamais éteinte. Elle demeure là. Et, par la miséricorde de Dieu, c’est à cette chère Bible que je dois aujourd’hui l’indicible joie que j’éprouve à me trouver parmi les rachetés, parmi ceux qui ont reçu la lumière et qui boivent continuellement à la source pure de la Vérité.

      Peut-être quelques-uns sont-ils en train de se demander si les prêtres catholiques permettent aux gens de lire la Bible. Oui, et de cela je remercie Dieu! C’est un fait qu’aujourd’hui presque dans le monde entier, l’Église Romaine accorde la permission de lire la Bible, et vous pouvez la trouver dans certains foyers catholiques.

      Mais, ceci reconnu et admis, il faut dire la vérité toute entière. Lorsque le prêtre autorise un laïc à lire la Bible, et lorsque le prêtre lui même reçoit cette Bible de l’Église, il y a une condition. La condition est que, quoique ce prêtre et ce laïc puissent lire la Bible, ils ne doivent jamais, en aucune circonstance, en comprendre un seul mot selon leur propre conscience, intelligence ou conception.

      Lorsque je fut ordonné prêtre, je fis le serment de ne jamais interpréter l’Écriture autrement que selon ce qu’on appelle « le consentement unanime des saints pères ».

      Amis, allez donc questionner un Catholique aujourd’hui et demandez-lui s’il a le droit de lire la Bible! Il vous répondra… oui! Mais demandez-lui: « Avez-vous le droit de l’interpréter c’est-à-dire de la comprendre vous-même? » Il vous répondra non. Les prêtres disent positivement au peuple, et l’Église dit positivement aux prêtres, qu’ils n’ont pas le droit de comprendre un seul mot de la Bible selon leur propre intelligence ou leur propre conscience et que c’est un péché grave que de se permettre de le faire. Les prêtres disent au peuple: « Si vous essayez de comprendre la Bible avec votre propre intelligence, vous êtes perdu. C’est un livre très dangereux. Vous pouvez la lire, mais il serait mieux de ne pas la lire puisque vous ne pouvez pas la comprendre! »

      Quel est le résultat d’un tel enseignement? Le résultat est que, malgré le fait que les prêtres et certaines personnes aient la Bible entre les mains, ils ne la lisent pratiquement pas. Liriez-vous un livre si vous étiez persuadé que vous ne pouvez pas en comprendre une ligne par vous-même?

      Voilà donc la vérité, mes amis, concernant l’attitude de l’Église Romaine. Ils ont la Bible, vous la trouverez sur la table des prêtres et de certains catholiques, mais il n’y a pas deux prêtres sur 10 000 qui lisent la Bible du commencement à la fin et y prêtent attention. Ils lisent quelques pages par ci par là et c’est tout.

      Dans l’Église Romaine, la Bible est un livre scellé. Mais elle ne l’est pas pour moi! Je la trouvais précieuse pour mon coeur lorsque je n’étais encore qu’un petit gars, et lorsque je devins prêtre de Rome, je la lus pour devenir un homme fort et pour être capable de discuter et défendre « mon » Église.

      Mon grand objectif était de confondre les pasteurs protestants d’Amérique. Je me procurai un ouvrage sur les Pères et je l’étudiai jour et nuit avec les Saintes Écritures, afin de me préparer pour la grande bataille que je me proposais d’engager contre les Protestants. Je fis cette étude en vue de donner de solides fondements à ma propre foi en l’Église Catholique Romaine.

      Mais Dieu soit béni, à chaque fois que je lisais la Bible, il y avait une voix mystérieuse qui disait en moi: « Ne vois-tu pas que, dans l’Église Romaine, vous ne suivez pas les enseignements de la Parole de Dieu, mais seulement la tradition des hommes?  »

      Dans les heures silencieuses de la nuit, lorsque j’entendais cette voix, je pleurais et criais, mais alors la voix devenait comme un éclat de tonnerre. Comme je voulais vivre et mourir dans la « sainte Église Catholique Romaine », je priais Dieu d’étouffer cette voix, mais je ne l’entendais que plus forte. Ainsi pendant que je lisais Sa Parole, Dieu essayait de briser mes fers, mais je ne voulais pas que ces fers-là soient brisés. Il venait à moi avec Sa lumière salvatrice, mais je ne voulais pas la recevoir!

      Je n’ai pas de mauvais sentiments à l’égard des prêtres romains. Certains d’entre vous s’imaginent que, peut-être, j’en ai: ils se trompent. Parfois je pleure à cause d’eux car je sais que, les pauvres gens, ils font juste comme moi, ils luttent contre le Seigneur comme je le faisais, et ils sont alors aussi misérables que je l’étais moi-même. Si je vous raconte l’une de ces luttes dont je vous parle, alors vous comprendrez ce que c’est que d’être un prêtre catholique, et peut-être prierez-vous pour eux.
      ……………………………………………………………………………………………………………
      A Montréal il y a une magnifique cathédrale capable de contenir 15 000 personnes. J’y prêchais souvent. Un jour, l’évêque me demanda d’y prêcher sur la vierge Marie et je le fis avec satisfaction. Je prêchai donc aux gens en cette nouvelle occasion ce que je croyais être vrai, et que les prêtres croient et prêchent partout. Voici les grandes lignes de mon sermon :

      « Mes chers amis, lorsqu’un homme s’est révolté contre son roi, vient-il lui-même après cela se présenter devant lui? Et s’il a une faveur à demander à son roi, osera-t-il, dans de telle circonstances, apparaître lui-même en sa présence? Non! Le roi le châtierait. Que fait-il donc? Au lieu de se présenter lui-même, il charge quelque personne amie du roi, l’un de ses officier, sa soeur peut-être, voire sa mère, de présenter sa pétition. Cette personne parle au roi en faveur du coupable, demande pardon pour lui, apaise la colère royale et souvent il arrive que le roi accordera à cette personne la grâce qu’il eût refusée au coupable lui-même. »

      Eh bien, continuai-je, nous sommes tous pécheurs, nous avons tous offensé le grand et puissant roi, le Roi des rois. Nous avons fomenté de la rébellion contre Lui. Nous avons piétiné Ses lois, et certainement provoqué Sa colère contre nous. Que pouvons-nous faire maintenant? Irons-nous nous présenter à Lui les mains pleines d’iniquités? Non! Mais, Dieu merci, nous avons Marie, la mère de Jésus notre roi, qui se tient à Sa droite et comme un bon fils ne refuse jamais une faveur à une mère tendrement aimée (*lisez jusqu’au bout cette biographie !) , de même Jésus ne refusera jamais rien à Marie. Il n’a jamais repoussé aucune demande de sa part lorsqu’Il était sur terre. Jamais, Il ne l’a rebutée en quoi que ce soit. Mais quel est le fils qui voudrait faire de la peine à une mère aimante lorsqu’il peut la réjouir en lui accordant ce qu’elle demande? Eh bien, je le dis, Jésus, le Roi des rois, n’est pas seulement le Fils de Dieu; Il est aussi le Fils de Marie, et Il aime Sa Mère! Et de même qu’Il ne lui a jamais refusé aucune faveur lorsqu’Il était sur la terre. Il ne Lui en refusera aucune encore aujourd’hui. »

      « Que devons-nous donc faire? Certes pas nous présenter nous-mêmes devant le grand Roi, tout couverts d’iniquités comme nous le sommes! Adressons-nous donc à Sa Sainte Mère! elle ira elle-même aux pieds de Jésus son Dieu et son Fils et elle recevra certainement tout ce qu’elle demandera. Elle demandera notre pardon et elle l’obtiendra. Il vous accordera n’importe quoi du moment que c’est Sa Mère qui le lui demande! »

      Mes auditeurs étaient si heureux à l’idée d’avoir une telle avocate intercédant pour eux jour et nuit aux pieds de Jésus, qu’ils pleuraient tous et étaient transportés de joie de ce que Marie allait demander et obtenir leur pardon.

      A cette époque je pensais que c’était non seulement la religion du Christ, mais le bon sens même, et qu’on ne pouvait rien trouver à redire!

      Après le sermon, l’évêque vint, me donna sa bénédiction et me remercia, disant que ce sermon ferait beaucoup de bien dans la ville de Montréal!

      Ce soir-là, lorsque je m’agenouillai et pris ma Bible, mon coeur était rempli de joie à cause du bon sermon que j’avais fait le matin. J’ouvris et le passage de l’Évangile selon Matthieu chapitre 12, verset 46 se trouva devant mes yeux.

      « Comme Il parlait encore au peuple, sa mère et ses frères étaient dehors, cherchant à lui parler. Quelqu’un lui dit: Voici, votre mère et vos frères qui sont là dehors, et ils cherchent à vous parler. Jésus répondit à l’homme qui lui disait cela: Qui est ma mère, et qui sont mes frères? et étendant la main vers ses disciples, il dit: Voici ma mère et mes frères. Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère. » (Traduction catholique du Chanoine Crampon). Lorsque j’eus lu ces lignes, une voix me parla plus terrible que le tonnerre et me dit : « Chiniquy, tu as prêché un mensonge ce matin lorsque tu as dit que Marie avait toujours obtenu de Jésus ce qu’elle lui demandait. Ne vois tu pas ici que Marie vient demander une faveur, celle de voir son fils?  »

      Marie, en effet, venait demander la faveur de voir son fils mais, lorsqu’elle arrive à l’endroit où il se trouvait, il y avait tellement de monde qu’elle ne peut entrer. Que fait-elle donc? Elle fait ce que ferait toute mère en cette circonstance: elle élève la voix et le prie de venir lui parler. Mais lorsque Jésus entend la voix de Sa mère, et que Son regard divin la discerne que fait-Il? Lui accorde-t-il ce qu’elle demande? Hé bien non! Il ferme Ses oreilles à sa voix, et ferme Son coeur à sa prière. C’est une rebuffade publique et qu’elle peut ressentir cruellement. Les gens sont surpris, même déconcertés, voire scandalisés! Ils se tournent vers le Christ et lui font remarquer que ce sont Sa mère et Ses frères qui Le demandent. Que répond Jésus? Rien d’autre que cette extraordinaire réponse: Étendant la main vers Ses disciples Il dit: « Voici ma mère et mes frères, car quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, ma soeur, ma mère. » Ainsi Marie se trouve-t-elle publiquement repoussée et rebutée.

      La voix me parla à nouveau avec la force du tonnerre me disant de lire le même récit dans l’Évangile de Marc chapitre 3, verset 31-35 et dans celui de Luc, chapitre 8 verset 19-20. Ainsi, loin d’accorder à Sa mère ce qu’elle Lui demandait, Jésus avait répondu par une rebuffade publique! Alors la voix me parla de nouveau avec une terrible puissance me disant que Jésus, tant qu’Il était un petit enfant, obéissait à Joseph et à Sa mère, mais dès qu’Il se manifesta Lui-même devant le monde comme le Fils de Dieu Sauveur du monde, la grande Lumière de l’humanité, alors Marie devait disparaître. Car c’est vers Jésus Seul que le monde doit tourner ses regards pour recevoir Lumière et Vie!

      Je vous le dis, mes amis, la voix me parla toute la nuit! « Chiniquy, Chiniquy, tu as prêché un mensonge ce matin, et tu as raconté une quantité de fables et de niaiseries. Tu enseignes contre les Écritures ». Je priai et pleurai et ce fut pour moi une nuit blanche.

      Le lendemain matin, je me rendis pour le déjeuner, à la table de l’évêque coadjuteur, lequel m’avait invité. Il me dit: M. Chiniquy, vous m’avez tout l’air d’un homme qui a passé la nuit à pleurer! Que se passe-t-il? Je lui dit: Monseigneur, vous ne vous trompez pas. Je suis dans une tristesse qui dépasse toute mesure! De quoi s’agit-il donc? demanda-t-il. Oh, Je ne puis vous le dire ici, répondis-je, mais si vous voulez bien m’accorder une heure d’entretien seul à seul, je vous montrerai quelque chose qui vous rendra perplexe.

      Après le repas nous nous retirâmes dans son cabinet et je lui dis:

      – Monseigneur, hier vous m’avez fait de grands compliments sur mon sermon dans lequel j’avais affirmé que Jésus avait toujours répondu favorablement à Sa mère. Mais, Monseigneur, cette nuit, j’ai entendu une toute autre voix, plus puissante que la vôtre, et ce qui me trouble c’est de croire que cette voix est celle de Dieu! Cette voix m’a dit que nous, prêtres et évêques catholiques, nous prêchons ce qui est faux chaque fois que nous disons au peuple que Marie a toujours le pouvoir de recevoir de Jésus-Christ les faveurs qu’elle Lui demande. Ceci est un mensonge, Monseigneur et, j’en ai bien peur, un mensonge diabolique et une erreur tragique.

      – Qu’est-ce que cela veut dire, M. Chiniquy, dit l’évêque, êtes-vous protestant ?

      – Non, dis-je, je ne suis pas protestant! – souvent j’avais été appelé protestant à cause de mon attachement bien connu à la Bible – mais je vous le dis les yeux dans les yeux, j’ai bien peur d’avoir prêché hier un mensonge, et que vous-même, Monseigneur, n’en prêchiez un la prochaine fois que vous direz qu’il faut invoquer Marie sous le prétexte que Jésus n’a jamais rien refusé à Sa mère! Ceci est faux.

      – Vous allez trop loin, M. Chiniquy, dit l’évêque.

      – Non, Monseigneur, répliquai-je et d’ailleurs cela ne sert à rien de discuter: voici l’Évangile, lisez-le!

      Je mis l’Évangile entre les mains de l’évêque et il lut de ses propres yeux ce que j’ai déjà cité. Mon impression fut que c’était comme s’il lisait cela pour la première fois. Le pauvre homme était si surpris qu’il demeurait muet et tremblant. A la fin, il murmura :

      – Qu’est-ce que cela veut dire?

      – Eh bien, répondis-je, ceci est l’Évangile et vous y voyez que Marie est venue demander quelque chose à Jésus et que non seulement Il a publiquement refusé de la recevoir, mais Il a même refusé de la considérer comme Sa Mère. Il a fait cela publiquement afin que nous sachions bien que Marie est la mère de Jésus comme homme mais non comme Dieu.

      L’évêque était hors de lui, et ne savait quoi me répondre. Je demandai alors la permission de lui poser quelques questions, et lui dis:

      – Monseigneur, qui nous a sauvés vous et moi en mourant sur la croix?

      – Jésus-Christ, répondit-il.

      – Et qui a payé vos dettes et les miennes en versant Son sang: Marie ou bien Jésus?

      – Jésus-Christ.

      – Eh bien donc, Monseigneur, lorsque Jésus et Marie se trouvaient sur la terre, qui aimait le plus les pécheurs, Marie ou bien Jésus?

      Il répondit de nouveau que c’était Jésus.

      – Dites-moi, demandai-je, a-t-on jamais vu un pécheur venir à Marie, sur la terre, pour être sauvé?

      – Non.

      – Avez-vous mémoire que des pécheurs soient venus à Jésus pour être sauvés?

      – Oui, beaucoup.

      – Les a-t-Il repoussés?

      – Jamais.

      – Jésus a-t-Il quelquefois dit aux pécheurs d’aller à Marie?

      – Non.

      – Ne vous souvient-il pas que Jésus, par contre, a dit aux pauvres pécheurs: « Venez à Moi » ?

      – Oui, Il l’a dit.

      – A-t-Il depuis rétracté ces paroles?

      – Non.

      – Qui donc avait alors le pouvoir de sauver les pécheurs? demandai-je.

      – Oh, c’était Jésus!

      – Fort bien, Monseigneur et maintenant que Jésus et Marie sont au ciel, pouvez-vous me prouver que Jésus a perdu quoi que ce soit de Son désir et de Son pouvoir de sauver les pécheurs, ou bien qu’Il a délégué ce pouvoir à Marie?

      Non, dit l’évêque.
      Alors, Monseigneur, demandai-je, pourquoi n’allons-nous pas à Jésus et à Lui Seul? Pourquoi enseignons-nous aux malheureux pécheurs qu’ils doivent aller à Marie, alors que, vous-même venez de le confesser, elle n’est rien comparée à Jésus, ni en puissance, ni en miséricorde, ni en amour, ni en compassion pour les pécheurs?

      Le pauvre évêque ressemblait à un condamné à mort. Il tremblait devant moi, et il invoqua une affaire urgente devant moi, pour me laisser. L’affaire en question était qu’il ne savait pas me répondre.
      …………………………………………………. »

      voici le lien :
      https://www.enseignemoi.com/page/texte/biographie-de-charles-chiniquy-2389.html  »

      ===========

      Si l’on fouille chez les évangéliques, réformés ou pas, on risque de trouver quelque chose de semblable chez les prédicateurs et les membre de leurs église…..

      Ce que je regrette, c’est qu’on n’a pas responsabilisé les Hommes et les Femmes à écouter L’ESPRIT DE DIEU LEUR PARLER DIRECTEMENT.
      On leur a fait croire qu’avec l’Imprimerie, ils auront une place au paradis de Dieu, il suffira d’empoigner une grosse Bible.

      Chiniquy nous dit : deux prêtres sur 10 000 lisent la Bible du début à la fin.
      Combien de membres sur des million la lisent ?

      La grâce de Dieu peut-être tournée en dérisoire, parce que « MAL UTILISE ».
      Dieu n’a pas cessé de travailler, Jésus non plus, avec ou sans imprimerie. IL sait aller jusqu’à l’intérieur du coeur du pécheur qu’est l’homme,selon sa grâce souveraine , pour ressusciter sa dépouille de la mort du péché qui l’a éloingné de Lui.
      Jean 5:17
      « Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit (travaille) jusqu’à présent ;
      moi aussi, j’agis (je travaille) »

      Il en sera ainsi, jusqu’à son Avénement. DIEU EST SOUVERAIN !
      A Lui la gloire, pas à L’IMPRIMERIE.

    • « Il en sera ainsi, jusqu’à son Avénement. DIEU EST SOUVERAIN !
      A Lui la gloire, pas à L’IMPRIMERIE. »

      Mais enfin qui a glorifié l’imprimerie ??? On vous dit et on vous répète qu’elle a été un moyen béni pour la diffusion de la Parole de Dieu dans sa Souveraineté auprès du plus grand nombre et vous nous faites pratiquement dire que nous l’idolâtrons, Chiniquy lui-même ne fut-il pas bouleversé en étudiant les Ecritures et en découvrant tous les mensonges que l’Institution lui avait fait avaler ?
      N’était il pas favorable à ce que tous les Catholiques puissent lire par eux-mêmes la Bible afin d’en avoir le cœur net comme les disciples de Bérée, et si donc la Bible était restée écrite à la main en latin et enchainée aux murs des monastères comment auraient -ils pu le faire?

    • Robert M.
      Bonjour.
      Un petit mot: Il est totalement possible d’être luthérien et être charismatique tout comme catholique, de l’ERF, baptiste et autres dénominations. Maintenant, je ne cracherai pas sur l’oeuvre de Luther comme vous semblez le faire à mots couverts du fait qu’il fallait un courage t une audace énorme pour faire ce que Luther à réalisé. Il est nettement possible de dire que le catholicisme de cet époque était vraiment frère de l’islamisme radical que nous voyons aujourd’hui. Auriez vous le même courage que Luther, Calvin qui savaient que s’ils étaient pris par les milices catholiques, seraient brûlés vifs?
      auriez vous acceptés, comme les huguenots d’être envoyés aux galères où une espérance de vie maximum de trois semaines se présentait à eux? Maintenant je passe sur beaucoup de tourments que les huguenots ont subits et qui les a poussé à une révolte normale. Mais c’est grâce à Luther et Calvin ainsi qu’à d’autres hommes de cette trempe que nous sommes libre de pratiquer notre religion, que nous somme libres d’étudier, de lire la Bible. Depuis les Cathares, la lecture de la Bible par le peuple était formellement interdite depuis les cathares (qui avaient commencés à traduire le Nouveau Testament dans la langue du peuple). Ce n’est que depuis Vatican II que la Bible est entre les mains des catholiques.

    • Vous vous trompez d’interlocuteur Esaie, je ne critique aucunement Luther dans mes remarques
      dans le fil des coms précédents, vous devez me confondre avec JCRB sur ce coup là.

    • @Robert M. // 13 novembre 2017 à 19 h 47 min //

      Ne sortons pas du contexte de la citation de Luther :
      L’IMPRIMERIE QUI EST UN ACTE DE LA GRACE DIVINE POUR DIFFUSER SA PAROLE
      DANS LE MONDE ENTIER ….

      L’Imprimerie a permis de diffusé LA PAROLE DE DIEU ! Ça nous a réjoui en tant qu’enfants de Dieu.. Le zèle qui anime chaque croyant (dans sa foi), ne doit pas l’empêcher de voir que ça n’a pas, pour autant, profité à la seule Parole de Dieu à travers tout le monde, même jusqu’à nos jours.

      Admettez que
      – L’Imprimerie a autant diffusé LA PAROLE DE SATAN à une grande échelle. Et les sataniques se réjouissent aussi de la venue de cette invention.

      De qui attribuez-vous donc la bénédiction de la venue de l’Imprimerie :

      A Dieu selon l’enthousiasme des vrais chrétiens de Christ qui utilisent la Bible pour s’imprégner des Saintes Écritures et évangéliser ?
      ou bien

      A Satan selon l’enthousiasme des sectes toutes azimuts, qui utilisent aussi leurs ouvrages, pour s’imprégner des traditions humaines qui adorent satan ? Ta vidéo en ligne l’explique très clairement ….

      NOTONS BIEN QUE NOUS PARLONS DE L’IMPRIMERIE EN TANT QUE OUTIL DE TRAVAIL DANS LE MONDE !

      Microsoft , Linux , Appel, Androïde …..etc.
      Ils ont aussi été bénis par la venue de l’Imprimerie.

      Dans notre l’égoïsme réciproque, nos débats ont tendance à écarter le autres, et ne considérer que notre bien être ……!
      Revenons les pieds sur terre ; la tête sur les épaules.
      Dieu regarde aux cœurs et non aux outils forcément ; c’est ce que je cherche à démontrer.

      Je ne suis pas à 100 % d’accord avec la citation de Luther. Pourquoi la réforme n’a pas continué à grimper puisque nous avions l’Imprimerie ? Au contraire, elle dégringole….

  8. Qu’est ce qu’il compte au fond, la religion ? C’est une étiquette!
    Dieu lui, regarde au cœur.
    Les gens autour de nous regarde notre vie et le témoignage qui en ressort qui devrait être le parfum de Christ que l’on peut répandre autour de nous.
    Ce que Luther a fait est formidable.Bien sur.

    Mes citations! ce sera deux modèles de VIE en Jésus.
    Sœur Teresa qui à énormément de prix a mes Yeux,
    Ou ce que fait encore Bill Wilson et celà depuis des année à New York pour les enfants.

    ça! ce sont des actes qui me parlent. Le reste, souvent de l’apparence.

  9. « Parfois sucrées, parfois piquantes… les citations seront surtout interpellantes ! »

    @ Rédaction

    Avez-vous envisagé qu’elles puissent parfois aussi être ridicules ? Car je suis désolé de vous dire franchement que telle m’apparait celle que vous nous balancez ici du haut de votre petite chaire électronique… Parlez-nous donc plutôt de cette nouvelle « Réforme » que vous appelez de vos voeux, je crois que ce serait plus stimulant que le poncif du 2.0 !

    A vous lire.

    • Vous etes trop vieux… et sans doute trop religieux pour saisir la pertinence d’une Reforme 2.0 et je ne jette jamais mes perles aux… avec tout mon amour !

    • Pour jeter des perles à qui que ce soit, encore faut-il en disposer… et pas plus votre titre que votre présumée ordination n’en donne hélas automatiquement le pouvoir, Monsieur le Pasteurpasreligieux !!! Question d’âge peut-être ?

    • Je sais qui je suis… votre venin est à l’image de votre frustration religieuse. Je me contrefiche des titres mon vieux. J’ai pas attendu la reconnaissance des hommes pour manifester la puissance de Dieu. Mes perles viennent du Ciel, de ma communion avec l’Esprit de révélation… et c’est si bon de vivre dans la dimension de la Gloire !

      Cette gloire vous ait inacessible… car vous refusez de vivre un renouvellement de votre intelligence. Vous aimez Jesus mais l’Esprit n’a pas opéré cette glorieuse Metanoïa en vous. Repentez vous !

    • Quelle présomption – bien typiquement cléricale ! – dans votre appel public à ma « repentance » !!! Vous m’accordez d’aimer Jésus et je vous en remercie, mais vous ne discernez manifestement rien de ce que l’Esprit m’en fait connaître chaque jour… et en cela c’est vous qui vous montrez ici bien enfermé dans vos préjugés ! Relisez donc à nouveau Apocalypse 3:18, nous avons tous le besoin régulier du collyre du Seigneur contre l’orgueil de nos préjugés respectifs.

    • C’est vrai que je suis un grand adepte du clericalisme… pas de temps a perdre avec des religieux comme vous. Je vous laisse a votre delire… j’ai du travail.

    • Robert M. // 11 novembre 2017 à 11 h 46 min //

      Haha ha ha ha c’est certainement à cause du 11 novembre , les guéguerres sont de retour . MDR

    • Robert

      NOS ANCÊTRES LES GAULOIS …………….. C’EST L » MOMENT D’ALLER CHERCHER ASSURANCETOURIX …………..mdr .
      Avez -vous lu le dernier, le gaulois a bouché le cratère de Pompei , le gaulois est un dieu 😉 …….pas prêt de boucher le cratère d’actu ….il crache toujours !!

      LE MOT DU JOUR : BALANCER !!!

      Yves s’y met : Car je suis désolé de vous dire franchement que telle m’apparait celle que vous nous balancez ici du haut de votre petite chaire électronique…

      Bon alors vous voulez balancer quoi encore ????????????ptdr

    • @ Robert M.

      J’aime assez votre sens de la litote 😉 !

    • @ Rédaction

      Bon courage donc, je vous laisse à votre travail…ou à votre délire, comme vous voudrez ! Pour ma part, à part le défilé des anciens combattants, c’est aujourd’hui jour férié ! 🙂

    • En ce jour ferié, j’ai une soiree d’evangelisation a gerer. Je vous laisse avec les anciens combattants. Pour ma part, je préfère oeuvrer à lever de nouveaux combattants.

    • « je préfère oeuvrer à lever de nouveaux combattants »

      Ah ces oeuvres qui justifient… même réformé 2.0 on n’en sort manifestement pas si facilement, quoi qu’on dise de la religion des autres ! Mais nombreux sont heureusement ceux qui témoignent de l’Evangile sans se revendiquer d’en faire une. Bon dimanche à tous.

    • — L’image de ces Gaulois se tapant dessus “à bras raccourcis” est le reflet certain de ce qui se passe dans les “églises” d’aujourd’hui !
      — Qui, en effet, ne “tape” pas sur l’autre à coups de versets bibliques au lieu de diriger leurs armes contre le diable qui s’est immiscé dans leurs “églises” ?!??…
      — Je vous l’ai dit et le répète : ARRÊTEZ DE “BOURRER VOS SALES PATTES” DANS L’ÉGLSIE PARFAITE DE CHRIST ET LAISSEZ-LE FAIRE !!!
      — Nos pauvres moyens humains de propager l’Évangile ne sont rien à côté de la Foi de ceux qui le propagèrent au premier siècle, quand ils n’avaient pas tous ces moyens-là ! Et pourtant, ils ont fait beaucoup plus de convertis à Christ que nous !!!
      — Ô tempora ô morès !

    • Jean Ba se marre :) // 12 novembre 2017 à 10 h 33 min //

      Quand je pense que beaucoup accusent des non croyants ou plus croyants de semer la Zizanie sur ce blog, visiblement vous savez très bien vous débrouiller sans nous quand même…. 🙂

    • Ah non JB, vous faites partie intégrante de la foire d’empoigne a votre façon, la seule différence c’est que vous vous placez en spectateur qui serait au-dessus de la mêlé fort des ses certitudes , à tort.

    • 1 Corinthiens 1.10
      Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.

    • Si moi j’ai tort dans l’absolu, qu’est ce que vous dites au sujet des dissensions qui en animent beaucoup ici Robert..?? Ah oui c’est vrai j’avais déjà oublié, c’est sans doute plus compréhensible parce que le Seigneur a donné la capacité à chacun de voir les autres autrement et que comme il s’agit de la même famille spirituelle, ça excuse finalement beaucoup de choses…. 🙂
      Néanmoins, certains semblent plutôt bien s’accommoder de voir l’autre aussi dans l’erreur et ca semble bien pratique avec le sceau du Seigneur apposé avec 🙂

      C’est vrai que maintenant je me souviens de cela, dans les églises, beaucoup se jetteraient des bibles à la tronche s’ils en avaient ouvertement les moyens, mais l’Hypocrisie suprême du « On s’aime Tous en Jésus » les maintient encore dans le jeu…
      Ben oui comme nous le dit si bien Serge :

      « 1 Corinthiens 1.10
      Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. »

      Pourvu que le Joker « Jésus nous aime Tous, on s’aime tous en jésus » entre en action , on peut se contenter de végéter à la case départ Hypocrisie après tout et de rester dans le même panier à mailles serrées 🙂

      Mais vous voyez, je préfère avoir tort selon votre perception des choses parce que je me dis que dégagé de tout celà depuis longtemps maintenant (et en ayant encore des contacts avec d’actuels croyants surtout pour mieux constater encore l’ampleur du phénomène), je ne suis plus dans ce Monopoly de la Vérité sous couvert de ce que je vous expliquais 🙂

    • Ces dissensions JB ne sont pas nouvelles et clairement mentionnées dans le Nouveau Testament parmi d’autres désordres, c’est ce que la Bible appelle le conflit constant de la chair et de l’Esprit mais il demeure un grand consensus sur ce en quoi nous croyons même avec des variantes qui de toutes façons n’ont d’importances que pour ceux qui les brandissent comme autant de « vérités » auxquelles ils ne renonceront pas . Un jour nous connaîtrons comme nous avons été connus et toutes nos disputes doctrinales nous paraitrons bien ridicules face à l’éclat de la Révélation sans les interférences de ce monde.

      « 1 Corinthiens 1.10
      Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. »

      Cette exhortation est donnée justement à cause de nos fâcheuses tendances dés les débuts de l’Eglise , il y a un effort de renoncement a faire pour tendre vers la bonne direction, j’ai appris avec le temps a rechercher le lien de l’Amour plutôt que la connaissance encyclopédique ou les manifestations surnaturelles en tous genres. Celui qui aime vraiment ne cherche pas son intérêt et certainement pas un pouvoir selon les Evangiles ce qui évidemment peut à la réflexion nous aider nous remettre sérieusement en question dans toutes nos paroles , écrits et activités.

      Je sais, y’a du boulot, mais l’idée générale c’est quand même de devenir meilleurs sans faire acception de personnes, donc d’arriver a aimer sincèrement son prochain qu’il partage nos convictions ou non, ce qui n’empêche pas le débat contradictoire.

    • Oui elles ne sont pas nouvelles : toutes les Sectes Chrétiennes qui sont après depuis traduisent la nature Egotique des Sectes et Religions.

      C’est un peu comme ce qu’on constate avec les partis politiques : tel pantin ne se sent plus mis en valeur dans son parti, pas grave il en fonde un autre et bien sûr en est le Leader 🙂

      En tout cas une chose de sûre selon moi, chercher à devenir meilleur est sans aucun doute la plus mauvaise façon d’y arriver 🙂 Pourquoi donc ? Eh bien parce cela fait appel à un devoir de perfection morale aboutissant à terme au refoulement, il en ressortira des pulsions dix fois plus brutales que d’ordinaire.
      Ca fait partie du contrôle mental imposé par les Sectes et Religions.

    • « En tout cas une chose de sûre selon moi, chercher à devenir meilleur est sans aucun doute la plus mauvaise façon d’y arriver Pourquoi donc ? Eh bien parce cela fait appel à un devoir de perfection morale aboutissant à terme au refoulement, il en ressortira des pulsions dix fois plus brutales que d’ordinaire. »

      A vous lire on comprend que vous n’avez pas expérimenté ni la Vie Nouvelle ni les transformations consécutives du renoncements aux « œuvres mortes » , il n’est absolument pas question de perfectionnement moral a atteindre comme un objectif mais de laisser la mort et la Vie de de Jésus-Christ en nous changer nos motivations et nos mentalités pour nous libérer de nos égoïsmes , reconnaître sa faiblesse totale dans notre capacité à être meilleur dés le départ ne peut conduire ni a une introspection maladive ni a un refoulement destructeur.
      J’ai pour ma part été libéré de pulsions violentes très ancrées, d’une morbidité tenace , d’un cynisme à toute épreuve, d’angoisses existentielles totalement irrationnelles et biens d’autres choses encore en m’abandonnant entre les mains de Dieu plus qu’en recherchant une perfection morale qu’IL pourrait agréer (j’ai essayé ça ne marche pas).

      En fait toute la dimension de transformation spirituelle intérieure que produit le Saint-Esprit en corrélation avec l’œuvre de la croix (sans effets secondaires néfastes) vous est parfaitement étrangère.

    • « J’ai pour ma part été libéré de pulsions violentes très ancrées, d’une morbidité tenace , d’un cynisme à toute épreuve, d’angoisses existentielles totalement irrationnelles et biens d’autres choses encore en m’abandonnant entre les mains de Dieu plus qu’en recherchant une perfection morale qu’IL pourrait agréer (j’ai essayé ça ne marche pas) »

      Des tas de gens arrivent au même résultat avec l’Hypnose par ex et arrivent aux mêmes conclusions que vous. Inutile de me rabâcher que l’Hypnose c’est « le Diable » selon les évangéliques…. 🙂

      « A vous lire on comprend que vous n’avez pas expérimenté ni la Vie Nouvelle ni les transformations consécutives du renoncements aux « œuvres mortes »  »

      Oui oui, Trolley Bus le disait ailleurs : on sait que les expériences mystiques des évangéliques surpassent toujours celles du reste de l’Humanité :), curieusement j’y perçois une belle œuvre de la chair, l’Orgueil….:) Un de vos coreligionnaires nous disait la même chose ailleurs sur ce blog donc, comme quoi vous êtes tous les mêmes clones idéologiques…

      « En fait toute la dimension de transformation spirituelle intérieure que produit le Saint-Esprit en corrélation avec l’œuvre de la croix (sans effets secondaires néfastes) vous est parfaitement étrangère. »

      On peut ou on a pu se transformer grâce à bien des choses c’est avéré 🙂
      Je suppose que les mots gentils que s’envoient les gens ici très souvent doivent être le fruit de cette fameuse « transformation »..

      Non en réalité Robert, votre histoire d’experience avec le « Saint Esprit » est juste une excuse pour se donner bonne conscience par rapport à la nature que nous avons tous.
      Comme elle ne peut être changer fondamentalement parlant c’est pratique de croire tout cela 🙂

      C’est comme le Péché ou le Diable, des boucs émissaires qui ont été inventés pour les croyants afin qu’ils puissent fuir leurs responsabilités.
      Présentez aux évangéliques des granules homéopathiques : ils n’en prendront jamais parce que c’est « le Diable » selon beaucoup d’entre eux, plus facile pour masquer tout le reste qui pose réellement problème 🙂

    • JB
      Bonjour
      Je ne prétend pas tout savoir sur l’hypnose mais je tiens ce témoignage de premières main: celui qui a fait cette expérience. Il m’avait été donné de conduire un ami vers le Seigneur. Cela se passe dans l’armée. Comme vous le savez probablement, dans ce milieu on trouve toutes sortes de gens. Il y avait dans cette unité un homme qui pratiquait des sciences occultes. Il avait la possibilité d’hypnotiser un homme en se tenant derrière. Un jour il fit cela sur cet ami. Mais cet ami invoqua le Seigneur au moment où il senti que quelque chose d’étrange se passait en lui. Là l’hypnose cessa immédiatement, l’hypnotiseur essaya plusieurs fois mais il lui était impossible d’hypnotiser cet ami.
      J’ai lu ces témoignages de chrétiens qui ont eu de graves problèmes spirituels après s’être laissé hypnotiser par des médecins.
      Ainsi j’en conclue que de laisser l’esprit d’un homme endormir son esprit, cela peut permettre dans de nombreux cas à des démons de pénétrer dans un humain par ce moyen.

    • « J’ai pour ma part été libéré de pulsions violentes très ancrées, d’une morbidité tenace , d’un cynisme à toute épreuve, d’angoisses existentielles totalement irrationnelles et biens d’autres choses encore en m’abandonnant entre les mains de Dieu plus qu’en recherchant une perfection morale qu’IL pourrait agréer (j’ai essayé ça ne marche pas). »

      Comme beaucoup de chrétiens. Ce qui est drôle c’est que tout le monde se pose des questions existentielles, pouvant aller jusqu’à l’angoisse, c’est le propre de l’homme que de se demander ce qu’il fou la. Et contrairement a ce que vous dites cela n’a rien d’irrationnel de se poser la question. Ce qui est irrationnel en revanche c’est de résoudre la dissonance cognitive et donc votre mal-être en fermant la porte a toutes ces questions et en bloquant la réflexion sur un point fixe qu’est Dieu, un être encore plus improbable que l’improbable création que vous lui imputez. Evidemment faire marche arrière et vous poser ces questions ou en changer la réponse serait trop coûteux pour vous, vous avez déjà échoué une fois, votre cerveau ne veut surtout pas se remettre dans cette position d’échec. Du coup, la solution « Dieu » lui est apparu comme une belle porte de sortie et il a fait le reste pour combler les lacunes de cette histoire. C’est une des merveilleuses capacité de notre cerveau, de boucher les trous pour assurer sa cohérence. Mais ça ne mène pas toujours a de belles choses…

      « C’est comme le Péché ou le Diable, des boucs émissaires qui ont été inventés pour les croyants afin qu’ils puissent fuir leurs responsabilités.
      Présentez aux évangéliques des granules homéopathiques : ils n’en prendront jamais parce que c’est « le Diable » selon beaucoup d’entre eux, plus facile pour masquer tout le reste qui pose réellement problème 🙂 »

      Et oui, et la on rentre dans la partie « dérive sectaire » de l’église. Toujours diaboliser les autres idéologie, grâce a la peur ou a la culpabilité, les gens ne prennent pas le risque ne serait-ce que de se poser la question. Se poser la question de savoir si les catho peuvent avoir en partie raison c’est déja douter, douter c’est la fin de la foi, la fin de la foi c’est l’enfer, les flammes, les trucs qui brûlent, qui piquent et les petits lutins désagréables, tout ça…

    • « Non en réalité Robert, votre histoire d’expérience avec le « Saint Esprit » est juste une excuse pour se donner bonne conscience par rapport à la nature que nous avons tous.
      Comme elle ne peut être changée fondamentalement parlant c’est pratique de croire tout cela  »
      Ô homme de peu de foi, laissez donc moi me réjouir (sans qu’il soit question de l’avoir mérité, je ne m’en vante pas j’en profite ) des changements profonds et réels qui se sont produits en moi par la foi en Jésus-Christ , ma bonne conscience je la tient de Dieu et c’est aussi un cadeau de sa part, elle ne m’autorise pas a faire les 400 coups mais bien plutôt a espérer d’avantages de changements intérieurs solides encore à l’avenir.

    • « Présentez aux évangéliques des granules homéopathiques : ils n’en prendront jamais parce que c’est « le Diable » selon beaucoup d’entre eux, plus facile pour masquer tout le reste qui pose réellement problème »

      Tous ne partagent pas cette opinion, j’ai des amis chrétiens qui se soignent à l’homéopathie sans se soucier de la diabolisation du procédé ou de sa supposée origine diabolique , ils n’ont pas abandonnés la foi pour autant , il y un petit passage dans le NT qui dit:
      « si une chose est impure pour quelqu’un elle est impure pour lui » .

      Pour ma part l’ homéopathie tient du placebo puisque qu’aucun principe actif n’est plus présent dans les granules et que je ne croies pas à la « mémoire de l’eau » qui n’a pas été prouvée scientifiquement.

    • « Et contrairement a ce que vous dites cela n’a rien d’irrationnel de se poser la question. »

      Mes angoisses irrationnelles reposaient pour la plus part du temps sur l’interprétation de sentiments négatifs irrépréhensibles, non sur mes questionnements , mes interrogations s’alignaient souvent sur ces impressions pour créer encore plus de confusion chez moi.
      Ces choses disparurent cependant quand je fut convaincu de l’Amour que Dieu éprouvait à mon égard.

    • Romains 8.16
      L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

    • En fait, il y a des principes actifs dans les préparations homéopathiques, même sous forme de granules. C’est démontré, à l’inverse de la « nouvelle naissance  » cet effet placebo qui arrive à en convaincre beaucoup, aucune étude n’a d’ailleurs jamais été éfféctuée je suppose sur cette supercherie, et pour cause, c’est à ranger aux côtés de la puissance de l’Esprit humain comme l’autoguérison et d’autres choses.

  10. Liloo
    Je ne sais qu’une chose: Le Seigneur demande que nous fassions ce qu’il nous adit au travers de l’Ecriture, ensuite ce qu’il nous demande personnellement de réaliser. Ce n’est que cela qui lui plait réellement. Que certaine personnes fassent des œuvres formidables, c’est magnifique. Toutefois, pensez que certaine personnes qui œuvrent dans l’ombre pour la gloire du Seigneur et selon ses directives font, aux yeux du Seigneur, des œuvres aussi belles sinon plus grandes.

    • A Isaïe // 11 novembre 2017 à 10 h 26 min

      Je suis tout a fait d’accord que ce qui ce fait dans l’ombre est aussi pour la gloire de Dieu.( Je pense à la prière d’intercession qui à de l’importance)
      Mon com se retourne surtout sur ceux qui se mettent toujours en avant dans le monde évangélique.
      A ce demander ( même pas ! 🙂 dupe avec l’Esprit du Seigneur ) est ce un appel ou un métier qui rapporte.

      J’Apprécie toujours vos commentaires Isaïe

    • Liloo
      Vous savez, pour ceux qui se mettent bien en avant, j’en sais qui parlent beaucoup mais qui ne veulent pas s’instruire pour réfuter les enseignements qu’il ont reçu.
      C’est vrai qu’étudier la Bible cela prend du temps et de l’argent mais c’est d’une richesse incroyable. Maintenant, pour farie cela, il ne faut pas être religieux mais simplement disciple du Christ ou s’efforcer de l’être.

  11. Colombe
    Tout comme vous, je ne puis que rendre honneur aux pasteurs de l’ERF qui m’ont enseigné à lire la Bible, à l’étudier. Certes, c’est un pasteur des ADD qui m’a enseigné sur le Saint Esprit. Mais c’est le Seigneur, Lui-même, qui m’a enseigné la repentance et comment la faire. Mais pour étudier la Bible, le bibliste de l’ERF qui m’a enseigné au cours de réunions d’études bibliques, m’a amené à comprendre les lacunes des évangéliques ainsi que beaucoup de leurs erreurs.
    Que le Seigneur vous bénisse abondamment.

    • „„Mais c’est le Seigneur, Lui-même, qui m’a enseigné la repentance et comment la faire.““
      — Eeeeennnnnfin quelqu’un qui, cmme moi, a reçu un enseignement directement du Seigneur sans le recevoir des hommes ! Ils sont tellement rares qu’on pourrait les comparer à des pépites d’or dans une montagne de roches !
      „„Mais pour étudier la Bible, le bibliste de l’ERF qui m’a enseigné au cours de réunions d’études bibliques, m’a amené à comprendre les lacunes des évangéliques ainsi que beaucoup de leurs erreurs.““
      — Le Même qui m’a enseigné sur l’Église de Christ en partant du Tabernacle de Moïse m’a aussi enseigné à lire la Bible ! Comme signalé dans un passage :
      Luc 10, 21 : «En ce même instant, Jésus tressaillit de joie en son esprit et dit: Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants! Oui, ô Père, cela est ainsi, parce que tu l’as trouvé bon!»
      , je lis la Bible comme un enfant, ne cherchant pas “des poux dans la tête” ni à “interpréter” des passages comme des théologiens, qui n’ont pas le Saint-Esprit pour guide, font ! C’est comme ça que j’ai pu “débusquer” une erreur grossière entre l’Ancien Testament et le Nouveau au sujet de Malachie 3, 1 qui a été carrément falsifié, à savoir devant Qui Dieu envoie Son Messager (Jean-Baptiste) !
      —Mais il y a une farouche opposition à ce que je révèle cette incongruïté… On dirait que le 👿 “dresse ses cornes” comme un taureau furieux pour m’“empaler” dessus ! Mais j’ai un bouclier solide : le bouclier de la Foi ! Et je peux “tuer” le taureau avec l’épée de la Parole de Dieu !
      — Et tout ce qui est écrit dans la Bible, je le “prends au mot” pour l’appliquer dans ma vie !

    • Hervé-P – Au Nom de Jésus-Christ !
      Bonjour
      J’ai lu votre témoignage qui est formidable. Toutefois, n’oubliez jamais que Dieu agit envers l’un d’une manière et pour l’autre d’une autre manière.
      Mon éducation initiale fut protestante de l’ERF. J’ai lu la Bible d’un bout à l’autre à l’âge de
      14 ans et demi. Par la suite j’ai reçu l’enseignement des T.J. puis celui des mormons. Ce ne fut qu’à l’âge de 26 ans que je fus amené à fréquenter des assemblées de type pentecôtiste. Là j’ai pris la décision de me faire baptiser par immersion. En effet, j’ai dit, à cette époque : Puisque Jésus-christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement, ses ordres et ses promesses sont donc les mêmes.
      Trois jours après le baptême, alors que je lisais un petit livret commentant la divinité du Christ, le Seigneur m’a dit que c’était de cette façon qu’il fallait comprendre. Plus tard, je posait cette question au Seigneur au sujet des mormons, ces gens là croyaient dans la guérison des malades et dans le parler en langues. Alors que je me trouvais à Beaucaire, le long du Rhône à parler avec un stagiaire pasteur, j’eu en vision le ch.7 de l’Épître aux Hébreux et je remarquais deux contradictions importantes entre le dogme mormon et la Bible.
      En 1985, le Seigneur, alors que je passais par une crise terrible de la fois me montra tout mon péché et ses origines. Il m’a entouré de quatre frères en Christ bien formés théologiquement et compétents (un préparait un doctorat en théologie, l’autre une maîtrise en théologie, un autre était un responsable d’une oeuvre d’évangélisation et le quatrième savait écouter et intercéder.
      Le combat dura deux ans au cours desquels j’ai appris à parler. Par la suite, j’ai suivi des cours bibliques par correspondances, cours qui étaient corrigés par des docteurs en théologie. Pui j’ai suivi des cours bibliques avec un bibliste qui m’a appris à lire et à faire attention au fait que les version avaient des problèmes. mais je dois dire aussi qu’en 1975/1976, je m’étais initié à l’hébreu et au grec. Par la suite, je fus envoyé par le Seigneur pour aider des gens qui avaient trempé dans les pratiques occultes. Là j’ai appris encore beaucoup de choses dont certaines venaient directement du Seigneur. En fait, souvent dans le combat, le Seigneur nous enseigne.
      Voilà un peu de mon témoignage
      Que le Seigneur vous bénisse abondmment

    • Vous pratiquez donc la Loi et toutes ces ordonnances ?
      Chapeau !

    • Robert M.
      Bonjour
      En fit, je ne pratique aucunement la loi et toutes ses ordonnance car cela es impossible Mais la loi, bien étudiée est, comme le dit l’apôtre Paul, un pédagogue donc quelqu’un qui guide et enseigne. Ainsi le meilleur moyen de se repentir est de bien connaître cette loi dans toute sa dimension symbolique, si cela est possible. Maintenant, une bonne connaissance du décalogue permet et des lois relatives aux sciences occultes permettent de savoir avec une certaine précision quels sont les domaines où nous devons nous repentir. N’oubliez pas que la loi n’est et ne sera jamais abolie. Ainsi c’est par la foi, après avoir déposé dans la repentance nos péchés au pied de la croix que nous sommes pardonnés.
      C’est ainsi que j’ai été pardonné et que j’ai vu des hommes et des femmes pardonnés et délivrés d’esprits qui étaient en eux malgré le baptême. Ces esprit étaient là par héritage familial, par relations avec des occultistes, par pratiques occultes, par mœurs pervers et j’en passe.
      Ainsi je n’oublie pas ce passage de 2 Chroniques 7.11 qui devrait être bien relu par les responsables et appliqués dans la discrétion autant pour eux que pour ceux de l’assemblée qu’ils dirigent.

    • En réponse à Hervé P.

      « — Et tout ce qui est écrit dans la Bible, je le “prends au mot” pour l’appliquer dans ma vie ! »

  12. //// L’art de parler pour ne rien dire c’est vraiment tout un art…! et c’est un exercice et une discipline journalière à laquelle un journaliste-pasteur sait qu’il ne doit pas se dérober… surtout lorsqu’il fait face aux commentaires des internautes : il ne faut pas qu’il souille ses prétentions par des idées trop hermétique…/// Citation du Professeur Hippolyte Hartclupp..

  13. :::: Vous êtes donc ce genre de personnes qui cherchent sans se lasser des ours blancs en Antarctique…! Citation de Cannus de la Gavotte (les heures brèves de la nuit)

  14. Georges Parolier // 11 novembre 2017 à 17 h 01 min // Réponse

    —– Nulle part dans les saintes écritures il n’est fait mention que le fait de soupçonner le mal devrait être considéré par l’église comme étant un don spirituel à part entière, de plus selon l’évêque Vopius II : le fait de médire sur un frère, dés lors qu’on le soupçonne d’avoir injurié un ancien de la congrégation, ne peut être considéré comme étant un péché en lui-même. Citation du livre : « Méditations des heures creuses » (chapitre 5)

  15. §§§§ Il y a des périodes dans la vie où la pluie au lieu de tomber de bas en haut normalement reste désespérément à l’intérieur des nuages…
    Pasteur Dutoit (La vie rêvée des chats de gouttières)

  16. Enseignements de Jean Marc Thobois
    Il est très clair concernant les catholiques vous allez aimer .

    L’oeucuménisme aujourd’hui dans le protestantisme

    [audio src="http://www.enseignements-bibliques-jmthobois.com/audio/240-22-L-oecumenisme-aujourd-hui-dans-le-protestantisme.mp3" /]

    L’oeucuménisme aujourd’hui dans le protestantisme (suite)

    [audio src="http://www.enseignements-bibliques-jmthobois.com/audio/240-23-L-oecumenisme-aujourd-hui-dans-le-protestantisme-suite.mp3" /]

  17. Sujet inclassable que je pose là !
    LES ACTUCARIENS NE VOUS PRIVEZ PAS DE MUSIQUES CLASSIQUES

    Un paysan sauve ses cultures d’un virus dévastateur … grâce à la musique !

    http://www.lefigaro.fr/conso/2017/11/13/20010-20171113ARTFIG00015-un-paysan-sauve-ses-cultures-d-un-virus-devastateur-8230-grace-a-la-musique.php

  18. Pulsar proteste! // 13 novembre 2017 à 12 h 08 min // Réponse

    Pour changer d’une « Eglise 2.0 inspirée par Luther » d’hier! Si nous parlions « Lutter » aujourd’hui!!!

    A quand, les cancans de la semaine: « Plainte de Mazarine PINGEOT-MITTERRAND contre les Français »!
    Elle est bien bonne ! Et Dieu le juste, dans tout aquò, où ça qu’il est? Qu’es aquò – Institut d’Estudis Occitans.

    Elle nous la baille belle, la dame Mazarine Pingeot.
    Récemment, on apprend qu’elle se plaint de ce que « les Français » critiquent les privilèges dont elle a bénéficié durant tout le règne de son père bigame, Mr Mitterrand (le Président le plus transparent )
    À en croire, on lui taperait dessus parce qu’elle a été une enfant illégitime. Eh oui, en France, nous sommes tous des salauds, c’est bien connu, et nous faisons payer aux enfants le comportement de leurs parents.
    Mille pardons, Madame, mais vous êtes à côté de vos pompes !
    Ils s’en fichent, les Français, de la liaison adultère de votre géniteur, et vous remarquerez qu’en 2012, ils ont élu un président qui a eu quatre enfants avec une femme qu’il n’avait pas conduite devant Monsieur le maire.

    En réalité, ce qu’on reproche à votre père et accessoirement à vous, ce sont quelques broutilles.
    -Par exemple, d’avoir constitué un peloton de gendarmerie pour assurer votre SEULE protection (lui avait les siens, de gendarmes), et que c’est un colonel de gendarmerie qui vous conduisait chaque matin à l’école lorsque vous étiez enfant : il est évident qu’un officier de haut grade ne pourrait rien faire de plus utile.…
    -Ou encore, d’avoir été logée, avec votre mère, dans un appartement luxueux du Quai Branly, appartenant à la présidence de la République, et dont le bailleur officiel, François de Grossouvre, payait toutes les dépenses, avant d’être poussé au suicide par votre père, une fois abandonné, au point de se tirer une balle dans son bureau de l’Élysée.…
    -Ou encore, d’avoir passé tous vos weekends, avec votre mère, au château de Souzy-la-Briche, qu’un admirateur de De Gaulle avait légué par testament à la République…
    -Ou encore,lorsque vous avez eu l’âge d’avoir un amant je n’écris pas son nom, il est à Canal Plus aujourd’hui et il est très connu, d’aller passer vos weekends à New York en sa compagnie, aux frais de la République c.à d aux frais de nous tous, nous les Français, les salauds…

    Bref, vous en avez bien profité, de votre illégitimité toute royale, comme si nous étions encore sous Louis XIV.
    Et c’est nous qui, à notre insu et sans même être mis au courant, avons payé toutes vos additions !

    Alors la pimbêche, vous remboursez ou vous la fermez et surtout, n’oubliez pas, au lieu de les insulter, de dire merci aux braves cons de contribuables trompés par votre géniteur un peu escroc ! Protestant? Faut protester!

    • Femme du sud // 15 novembre 2017 à 13 h 59 min //

      Pulsar,
      Moi ossi ji prout’este !
      El li pas kalifiée la prrofiteuz !

    • Femme du sud // 😥 😆 😥 😆 😥 Il faut la moralisation et la responsabilisation, comme le Gouvernement!!!
      Il n’y a qu’à voir le résultat: « déplorable » 👿 Amicalement.

  19. @ Esaïe
    « j’ai eu la surprise et la confirmation que les pratiques de repentance ne sont pas très efficaces. En effet, j’ai vu des personnes être délivrée de puissances héritées de leurs ancêtres voire de leurs pratiques d’avant ou même venant de peu après leurs conversions. »
    ji lompren rian di tou. Marsi ki t’axplik vriman

  20. Mère Teresa n’était pas une amie des pauvres. Elle était une amie de la pauvreté. Elle disait que la souffrance était un cadeau de Dieu

    http://www.slate.fr/story/111769/mere-teresa-fanatique-fondamentaliste-imposture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :