Paul Ohlott / Décès de Charles Guillot, un pionnier de la foi : « l’évangélisation, c’était ma passion ! »

C'est à l'âge de 88 ans que le pasteur et homme de médias Charles Guillot est décédé d'un cancer qu'il a longtemps combattu, le 24 août dernier. Pasteur depuis 1954, c'est surtout sur les ondes que Charles Guillot s'est illustré durant de nombreuses années. En effet, il a notamment été le président de Radio Evangile durant 17 ans et a animé l'émission d'évangélisation "Euro Club" !

« Il avait assurément le don de la présidence, puisqu’il a été appelé à présider de nombreuses associations parmi lesquelles : Jeunesse pour Christ, La Bienvenue, le SEL, et le conseil qui a organisé la Campagne de l’évangéliste Billy Graham à Paris en 1986. Il a aussi été très impliqué dans l’Alliance évangélique française« , rapporte le pasteur Alain Normand, en guise d’hommage, précisant encore que « c’est sans doute son engagement pour la communication radiophonique de l’Evangile qui l’aura situé à son plein accomplissement au service de Dieu : directeur de Radio Evangile, puis directeur de Radio Evangile International, dans le cadre de Trans World Radio. (…) Nous pouvons dire avec reconnaissance que son engagement de ministère aura permis à des millions d’auditeurs, en Europe et en Afrique, d’entendre l’Evangile par la radio. Et ce n’est pas fini, car la plupart de ces radios continuent quotidiennement cette transmission de l’information essentielle initiée par Jésus ! »

Pour le sociologue Sébastien Fath, Charles Guillot est décrit, avec raison, comme « une figure marquante de l’histoire contemporaine du protestantisme évangélique en France« .

Hommage à un homme de foi et un visionnaire remarquable, qui décrivait l’évangélisation comme sa « passion » et qui m’a été donné de rencontrer à diverses reprises. Il a notamment été l’un de mes invités dans l’émission ZE MAG (Regarder la vidéo)

Paul OHLOTT

22 Comments on Paul Ohlott / Décès de Charles Guillot, un pionnier de la foi : « l’évangélisation, c’était ma passion ! »

  1. Puisse la consolation de Dieu donner la paix à sa famille !

    Psaumes 112
    1 Louez l’Eternel ! Heureux l’homme qui craint l’Eternel, Qui trouve un grand plaisir à ses commandements.
    2 Sa postérité sera puissante sur la terre, La génération des hommes droits sera bénie.
    3 Il a dans sa maison bien-être et richesse, Et sa justice subsiste à jamais.
    4 La lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits, Pour celui qui est miséricordieux, compatissant et juste.
    5 Heureux l’homme qui exerce la miséricorde et qui prête. Qui règle ses actions d’après la justice.
    6 Car il ne chancelle jamais ; La mémoire du juste dure toujours.
    7 Il ne craint point les mauvaises nouvelles ; Son cœur est ferme, confiant en l’Eternel.
    8 Son cœur est affermi ; il n’a point de crainte, Jusqu’à ce qu’il mette son plaisir à regarder ses adversaires.
    9 Il fait des largesses, il donne aux indigents ; Sa justice subsiste à jamais ; Sa tête s’élève avec gloire,
    10 Le méchant le voit et s’irrite, Il grince les dents et se consume ; Les désirs des méchants périssent.

  2. Sincères condoléances.

  3. Et il de la même famille que le prophète Hervé Guillot ?

  4. Psaumes 116.15
    Elle a du prix aux yeux de l’Éternel, la mort de ceux qui l’aiment.

  5. C’était un homme affable et plein d’un bon sens alimenté par la méditation de l’Ecriture, qui répandait la fameuse bonne odeur de Christ, ainsi que sa chère épouse Alice.
    Leur accueil à Vauvert, plein d’une simplicité empreinte de générosité, réchauffait le cœur.

  6. Cher Pasteur Paul OHLOTT, merci pour la publication de la nouvelle du décès du bien aimé Charles GUILLOT.
    Il était un homme de bien, un grand homme de Dieu, mais humble. Il a aimé l’Afrique. Il a formé beaucoup d’africains francophones dont moi, dans le domaine des médias. Si pour le sociologue Sébastien Fath, Charles Guillot est « une figure marquante de l’histoire contemporaine du protestantisme évangélique en France », il l’est également pour l’Afrique à travers la diffusion de l’Evangile par les ondes.
    Gloire à Dieu pour cet homme qui s’était totalement consacré à la diffusion, à la probagation de l’Evangile du Seigneur Jésus – Christ.
    Que Dieu continue à bénir le travail qu’il a accompli avec son serviteur.
    Que la postérité de Pasteur Charles Guillot soit bénie par Yahwéh, qu’elle vive en paix partout où elle habitera. Sincères condoléances dans le nom de Jésus le Seigneur.

  7. @Diarra
    Etes-vous le frère malien Thadée ?

  8. j’ai regardé l’émission et je vois un homme plein de bonté qui respire l’amour de Dieu , il a dû laisser un témoignage inoubliable auprès de ceux qui l’ont côtoyé

  9. Comme nous tous, ce brave homme, parfait, irremplaçable? Ben: il avait le Droit, de mourir un jour!

    Pour (tenter) de plagier, plutôt d’emprunter, à notre Cher Victor: « Je dis que le tombeau qui sur les morts se ferme, Ouvre le firmament. Et que ce qu’ici-bas nous prenons pour le terme, Est le commencement » À VILLEQUIER.

    « Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire. » Luc 17. 10.

    Vas Pulsar « toi fais de même »! Toi aussi, dont je ne doute pas, évidemment. C’est pas gagné!!!

  10. Un grand homme est partie. Que d’autres, hommes et femmes, se lèvent ! Il y a encore beaucoup à faire !

  11. Mesmin // 24 mars 2017 à 7 h 59 min //

    Les dernières paroles de quelques grands hommes

    Sir Thomas Scott : un ancien président de la chambre des Lords en Angleterre : « Jusqu’à cet instant, j’ai toujours pensé qu’il n’y avait ni Dieu, ni enfer. Mais maintenant, je sais et je sens que les deux existent ; me voici destiné à la perdition éternelle par le juste jugement du Tout-puissant. »

    Charles IX : « Je suis perdu, je le réalise nettement. »

    Churchill : « Quel fou j’ai été »

    Nietsche : Il est mort fou.

    Lénine : est mort dans une complète aliénation. Il priait alors des tables et des chaises pour le pardon de ses péchés.

    Jarolawski : Président du mouvement international des impies : « Je vous en prie brûlez tous mes livres. Regardez celui qui est saint ! Il m’attends depuis bien longtemps. Il est ici. »

    Sinowjew : Ancien président de l’international communiste, que Staline a fait fusiller. « Ecoute Israël le Seigneur Notre Dieu est le seul Dieu. »

    Voltaire : Un fameux moqueur, a connu une fin terrible. Ecoutons son infirmière : « Pour tout l’argent de l’Europe, je ne voudrais plus assister à la mort d’un impie ! Toute la nuit il cria demandant pardon ! »

    Jagoda : Chef de la police secrète russe. « Il doit y avoir un Dieu, Il me punit à cause de mes péchés. »

    David Hume : un athée, s’est écrié : « Je suis dans les flammes ! » Son désespoir était terrible à voir nous rapportent ses proches.

    Napoléon : Voici ce qu’a écrit son médecin : « L’empereur meurt solitaire et abandonné. Son agonie est terrible. »

    Talleyrand : « J’endure les tourments des damnés. »

    Henri VIII : ( roi d’Angleterre de 1509 à 1547 ) déclarera à la fin de sa vie : « maintenant tout est perdu, royaume, corps et âme. »

    Hobbes : Un philosophe anglais. « Voici venu pour moi le moment d’effectuer un terrible saut dans les ténèbres. »

    Goethe : « Plus de lumière. »

    Heinrich Heine : Un grand moqueur qui s’est repenti par la suite. Il a écrit un poème à la fin de sa vie : « la vieille lyre s’est brisée contre un rocher qui se nomme Christ. La lyre dont j’ai joué , inspiré par le mauvais esprit pour de mauvaises célébrations. La Lyre, qui a tinté en son de révolte, qui a chanté le doute, la moquerie, l’apostasie ! O Dieu, O Dieu, je me prosterne devant toi, pardonne, pardonne-moi mes chants ( 1797-1856 )

    • @serein
      Eh oui : vient le jour où il est trop tard pour se repentir, ou même pleurnicher. Et l’on notera que toute la jolie ribambelle avait, bien évidemment, au moins entendu parler de l’Eternel…

    • Quel contraste avec les paroles du grand Apôtre à la fin de sa vie :
      6.Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche.
      7.J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.
      8.Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. (2Timothée 4)

    • MelchiorR, Paul a dit aussi

      …nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. 2Corinthiens 5.8

    • Exact Serge et les EMI le confirment.

    • Quand certains inconvertis déclarent ne plus craindre la mort après leur EMI, il faut conclure que l’ennemi sait en provoquer.

    • Nous pouvons tenir Dieu à l’écart toute notre vie, mais nous le retrouverons à coup sur à l’heure de notre mort, voilà la réflexion que m’inspirent les dernières paroles de ces malheureux impies.

1 Trackback / Pingback

  1. « l’évangélisation, c’était ma passion ! » – Actu-Chretienne.Net - Relay d'actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :