«Un chrétien nommé Luther» de Rémy Hebding

Cette présentation de l’initiateur de la Réforme, replacée dans son contexte historique, donne des clés sur sa pensée et sa postérité spirituelle.

La scène est connue. Lors de sa convocation à Worms, en 1521, pour y comparaître devant la Diète juste après avoir été excommunié, Luther prononce une réponse solennelle qui devait marquer l’histoire.

LIRE LA SUITE…

31 Comments on «Un chrétien nommé Luther» de Rémy Hebding

  1. Luther affirme devant les représentants de l’Empire, risquant la mise au ban et donc sa propre vie, que sa conscience, « liée par la Parole de Dieu », l’empêche de faire marche arrière dans le mouvement amorcé quelques années plus tôt par l’affichage de ses 95 thèses.

    *****Si ça ce n’est pas une révélation alors qu’est ce qu’une révélation !
    Quant on voit le fruit porté par cette révélation et la puissance qui s’en ai dégagé , ça porte à réfléchir sur la légèretés actuelle concernant ce charisme dans notre génération .

    Ou sont les fruits spirituels de ces révélations toutes azimutes qui ne changent que la teneur du portefeuille de ceux qui les ont ?????

  2. C’EST COMME QUI DIRAIT SILENCIEUX SUR CETTE CHRONIQUE …….HUM ! 😉

  3. Quand je lis l’histoire de Luther je me dis que , certes il a été courageux de se rendre compte que le catholicisme n’était pas conforme à toute la Parole de Dieu et de le partager malgré les risques , mais il n’était pas si bien que ça ce monsieur ne serait ce que par rapport aux juifs au point d’inspirer Hitler bien plus tard !!! http://www.doorbraak.eu/gebladerte/30143v01.htm

    • Catherine Bunel // 18 mars 2017 à 13 h 02 min

      Il n’avait pas reçu la révélation de ce que Dieu voulait accomplir avec son peuple élu. Il était dans certains domaines toujours sous l’influence des pères cathos !

      Pourquoi Dieu ne lui a pas révélé sa volonté pour Israël et es juifs ?
      Après avoir étudié l’histoire biblique , il est évident que la révélation va avec la capacité de ceux qui sont aptes à la recevoir.
      Il y a donc une œuvre de l’Esprit Saint qui agit pour réveiller les cœurs à la volonté de Dieu , à sa sagesse et son intelligence spirituelle qui tout d’un coup fait éruption au milieu de ceux qui le chérisse.

      C’est donc par étape que la volonté de Dieu s’accomplit ….et Dieu en est le seul architecte. Faut il donc en déduire qu’à chaque génération, de nouvelles révélations nous permettent d’accomplir ce pourquoi nous sommes nés en vue de l’accomplissement de la volonté de Dieu dans notre génération .
      Pourquoi il en est ainsi et pourquoi c’est si long ?
      Encore un mystère qui trouvera son explication quand nous serons face à face avec le Père dans son royaume.

      Une chose cependant est certaine , à chaque génération nous nous approchons de l’accomplissement finit de Dieu pour le bien de ceux qui le suive….donc faisons en notre temps ce que nous sommes appelés à faire pour l’avancement du royaume de Dieu ….à la suite de la multitude qui nous a précédé et dans laquelle nous entrerons bientôt… pour l’adorer: Lui seul notre seigneur.

    • finit erreur , il faut lire finitif

    • Daniel PIGNARD // 19 mars 2017 à 20 h 25 min //

      Bon, le lien que vous donnez montre que Luther avait des mots durs pour les Juifs. Je rappelle que l’apôtre Paul en a eu aussi ainsi que le Seigneur. Or donc, prière de nous dire ce qui est faux dans ce que Luther dit sur les Juifs.
      Lisez le Talmud et vous verrez ce que les Juifs disent sur les Goyims.

    • Robert M. // 21 mars 2017 à 13 h 50 min //

      @Daniel,

      Luther ne dit jamais à l’instar de Paul qu’il souhaiterait que son nom soit effacé du livre de vie afin que ces coreligionnaires rebelles à l’Evangile y soient inscrits à sa place, comme Moise intercéda auprès de Dieu qui avait résolu la destruction de son peuple afin qu’il les épargna en lui déclarant « efface moi plutôt de ton livre de vie ».
      Ce cœur d’intercesseur propre aux grands serviteurs de Dieu et exprimé dans la perfection par le Christ en Croix décidément vous échappe, puisque vous l’occultez systématiquement dans vos lectures sciemment ou inconsciemment.

      Lorsque vous brandissez le Talmud comme preuve à charge contre les Juifs qui s’y considèrent comme une race supérieure à toutes les autres du fait de l’élection vous oubliez de considérer vos propres réflexions qui vont dans le même sens dans votre considération « des races inférieures ». Nous savons que Dieu a frappé d’aveuglement son propre peuple de manière temporaire (l’endurcissement d’Israël) comme Elymas le fut à cause de son opposition féroce au Messie , mais Dieu Châtie ainsi ses enfants et ceux qu’il veut mener au Salut:

      7 Si vous souffrez le châtiment, Dieu se présente à vous comme à des fils; car quel est le fils que son père ne châtie pas? 8 Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des bâtards, non des fils légitimes. 9 D’ailleurs nos pères selon la chair nous ont châtiés, et nous les avons respectés: ne serons-nous pas beaucoup plus soumis au Père des esprits, pour avoir la vie? 10 Car nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous châtie pour notre avantage, afin que nous participions à sa sainteté. 11 Il est vrai que tout châtiment ne paraît pas sur le moment un sujet de joie, mais de tristesse; mais ensuite il produit un fruit paisible de justice pour ceux qui ont été ainsi exercés.

      Paul à la différence de Luther , bien qu’il éprouve une vraie colère contre l’opposition des Juifs à l’Evangile , ne va jamais jusqu’à souhaiter qu’on les maltraite en retour mais laisse à Dieu le soin de faire justice comme IL le fit en le jetant à bas de sa monture sur le chemin de Damas alors qu’il persécutait l’Eglise avec grande violence.

    • Daniel PIGNARD // 21 mars 2017 à 15 h 24 min //

      A Robert M.,
      « vous oubliez de considérer vos propres réflexions qui vont dans le même sens »

      Sauf que moi, je suis dans mon pays et que eux en France n’y sont pas.
      Sauf que moi, je ne fais pas de procès à ceux qui veulent me traiter de porc ou de ce qui est dans le talmud dans leur pays, tandis que eux sont dans mon pays et ils ont le toupet de nous faire des procès sur nos opinions.

      Maintenant, il serait bon que vous répondiez à la place de Catherine sur ce qu’on peut reprocher à Luther sur ce qu’il dit des Juifs qui ne soit pas vrai. Faites-nous une liste de ce qui n’est pas vrai.

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 9 h 40 min //

      Son manque de compassion peut-être ?

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 9 h 56 min //

      « Je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair. »
      Romains 9:3

      « J’éprouve une grande tristesse (ou: une grande lourdeur d’esprit) un chagrin continuel dans mon cœur. » L’apôtre s’est en effet abreuvé abondamment à l’Esprit de son divin Maître, notre Seigneur Jésus qui devint pour nous  » l’homme de douleur, habitué à la souffrance » (Esaïe 53:3) qui était toujours ému de compassion lorsqu’il contemplait la multitude d’Israël sans berger (Matthieu 9:36), et qui pleurait sur Jérusalem. Arrêtons-nous un instant sur ce second verset, et demandons-nous comment cette sympathie divine, cette peine inspirée par l’Esprit, opéraient dans son cœur.

      Elles le poussaient en tout premier lieu à une réelle intercession pour Israël. « Frères, explique-t-il au début du dixième chapitre, le désir de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés » (Romains 10:1) – ou plus littéralement: « le bon plaisir de mon cœur et ma supplication à Dieu pour Israël, c’est leur salut. » L’apôtre faisait ses délices de la prière pour Israël.
      Il y a deux personnes dans l’histoire d’Israël qui se rapprochent le plus de Christ par leur disposition à se sacrifier elles-mêmes pour leur peuple. L’une, c’est Moïse qui après l’apostasie d’Israël dans l’affaire du veau d’or demande à Dieu de leur pardonner leur péché ou de l’effacer de son livre qu’Il a écrit (Exode 32:32). L’autre, c’est cet apôtre qui souhaitait être anathème et séparé de Christ pour ses frères…

      Et souvenez-vous, mes chers amis, que l’homme qui nous donne ce reflet de l’intensité de l’amour ardent de son cœur pour Israël est peut-être celui qui, après notre Seigneur Jésus Christ, a le plus souffert de la part de son peuple. Chaque fois qu’il leur proclamait l’accomplissement des promesses faites aux pères dans le don du Fils, unique de Dieu, ils criaient: « ôte de la terre un pareil : homme! il n’est pas digne de vivre » (Actes 22:22). Cinq fois ils le flagellèrent (2 Corinthiens 11:24), puis ils le chassèrent d’un lieu à l’autre; partout où ils le purent, ils provoquèrent un tumulte contre, lui; ils le battirent, le lapidèrent, le chargèrent de toute sorte d’accusations et de blasphèmes, et, ce qui le fit peut être le plus souffrir, ils essayèrent par tous les moyens à leur disposition de le frustrer de son apostolat, l’empêchant de parler aux païens pour qu’ils soient sauvés (1 Thessaloniciens 2:15-16).

      Et malgré tout et à travers tout jusqu’à la fin, non seulement il ne voulut pas  » accuser sa nation  » devant les Gentils (Actes 28:19), mais jamais il ne cessa de l’aimer et de languir pour elle. Un tel amour ne pouvait jaillir d’une source naturelle mais faisait partie de cet amour merveilleux, éternel, immuable de l’Eternel pour les enfants d’Israël que toutes leurs fautes et apostasies ne purent et ne pourront jamais tarir. Cet amour, l’apôtre l’avait reçu du cœur de son divin Maître qui pleura sur Jérusalem et qui, sur la Croix même, pria son Père de leur pardonner « car ils ne savent ce qu’ils font » (Luc 23:34), et c’est seulement dans ce même esprit d’un amour qui ne faillit jamais et d’une compassion semblable à celle de Christ que nous aussi nous serons aptes à persévérer dans nos prières et dans nos efforts pour le salut de cet Israël contredisant et désobéissant; autrement, nous nous détournerons découragés, sinon pleins d’amertume, comme cela a été le cas, hélas, pour quelques-uns qui ont bien commencé mais dont la connaissance de ce peuple particulier était superficielle et dont l’intérêt ne reposait pas sur la base profonde d’une intelligente compréhension de la volonté et du plan de Dieu et qui n’étaient pas pressés par l’amour tout-puissant de Christ qui seul peut tout surmonter.

      http://sentinellenehemie.free.fr/barondavid1.html

    • Daniel PIGNARD // 23 mars 2017 à 8 h 38 min //

      Mais Pierre lors du discours de la pentecôte a attaqué directement les Juifs présents en disant : « Cet homme, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies….
      Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. »

      De même Paul dans son discours à Antioche de Pisidie (Ac13 :14-52) attaque de front les Juifs : « Car les habitats de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, et, en le condamnant, ils ont accompli les paroles des prophètes qui se lisent chaque sabbat. Quoiqu’ils n’aient trouvé en lui rien qui soit digne de mort, ils ont demandé à Pilate de le faire mourir. »

      Vous semblez oublier que ce sont les Juifs qui ont fait crucifier le Seigneur.
      « Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. » (Actes 2 :36)

      « Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des Églises de Dieu qui sont en Jésus Christ dans la Judée, parce que vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes maux qu’elles ont soufferts de la part des Juifs.
      Ce sont les Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés et ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes, nous empêchant de parler aux païens pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leur péchés. Mais la colère a fini par les atteindre » (1 Thes 2 :15-16)

      Vous vous rendez compte, il est dit qu’ils sont ennemis de tous les hommes. Le saviez-vous ?
      Le Roi de France Louis IX appelé Saint Louis a interdit le Talmud, démontrant par là que ce ne sont pas seulement les Juifs du temps de Paul qui étaient ennemis de tous les hommes :

  4. C’EST COMME QUI DIRAIT SILENCIEUX SUR CETTE CHRONIQUE …….HUM !

    Un personnage tellement ambigu qu’on n’ose peut-être pas se risquer à en parler

  5. Sam de Souce
    Vous préférez parler du saint Apôtre Paul qui tuait les chrétiens avant sa conversion !

  6. Qu’aurait fait Luther à notre place ?

    Corse : une enquête sur la diversité destinée à des enfants fait polémique

    Des élus, des syndicats d’enseignants et des professionnels de l’éducation réclament le retrait d’un questionnaire destiné aux élèves du primaire et secondaire de l’île. Le document comporte des questions «sensibles» et «tendancieuses» portant sur la religion et sa pratique.

    «Est-ce que tu portes une croix, une kippa, un voile?», «Pendant le Ramadan, manges-tu dans la journée?», «Est-ce que tu crois en: Allah, Dieu, Yahvé?» Un questionnaire, élaboré dans le cadre d’une étude sur la diversité commandée par l’Assemblée de Corse dirigée par les nationalistes et destiné aux élèves du primaire et secondaire en Corse, fait polémique sur l’île.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/19/01016-20170319ARTFIG00095-corse-une-enquete-sur-la-diversite-destinee-a-des-enfants-fait-polemique.php

    • Robert M. // 21 mars 2017 à 13 h 54 min //

      Réfléchissez Colombe, celui qui écrivit un si violent pamphlet contre les Juifs et leur Talmud
      qu’aurait il écrit sur les Musulmans et leur Coran si ceux-ci avaient été aussi présents à son époque que les Juifs l’étaient ?
      Croyez vous qu’il aurait fait une distinction?

    • Le talmud n’est pas de Dieu mais des hommes , aussi je comprends que Luther après avoir lu le talmud ait piqué des colères …Par contre au point de faire mourir les gents c’est juste une question d’époque , la vie n’avait pas grande valeur à cette époque.

      Je cite :

      La haie des lois talmudiques !

      De leur autorité privée, les rabbins ont ajouté et surajouté à la Loi de Moïse, et ces amas d’additions sont devenus des fatras inextricables: leur réunion compose le Talmud, rempli de décisions où l’Esprit de Dieu est absent, d’un pêle-mêle de choses encombrantes, et de ridicules et interminables subtilités. Les rabbins n’ont-ils pas décoré ces additions du nom de haie à la Loi, comme s’ils avaient reçu mission de la protéger ! Hélas ! jamais dénomination n’a été mieux trouvée, mais avec une signification lugubre. Les pauvres juifs ont été littéralement clôturés, emprisonnés par cette haie, eux qui avaient joui des grandes avenues de la Bible. Ah ! certes, le Talmud n’est pas un rempart d’aubépine en fleurs, mais bien plutôt une haie hérissée, impénétrable, favorable aux serpents, aux vols, aux rapines, et derrière laquelle des décisions dangereuses ont pu se prendre en haine du Christianisme. Si cela n’est pas, pourquoi les Papes et les Rois très chrétiens auraient-ils si souvent ordonné la destruction des exemplaires du Talmud ?

      Or — pour en revenir à la circonspection persistante des chrétiens et des juifs malgré le décret libérateur et fraternel de 1791 — elle s’explique par le maintien de la détestable haie, les broussailles en étant toujours aussi inextricables et aussi dangereuses. Les gens qui vivent dans les broussailles, derrière les haies, sont exposés, presque malgré eux, à des métiers peu honorables, comme les bohémiens; ainsi en était-il des juifs derrière leur Talmud, même après l’émancipation de 1791; est-il étonnant que, de leur côté, les chrétiens ne se soient guère souciés d’avoir commerce avec des gens qui n’avaient rien répudié de leurs défiances et de leurs habitudes ? Voilà la vraie cause de la circonspection mutuelle (4). Des israélites, avides de lumière et d’un rapprochement, n’ont pas craint de l’avouer, à cette époque même, et de faire appel à un déblaiement. « En 1800, une association de juifs hollandais avait publié la résolution de ne reconnaître que la religion pure et consolante de Moïse, et de rejeter les institutions qui, jusque-là, étaient dénommées lois talmudiques. Cette association avait de nombreux adhérents. En 1801, un congrès général fut projeté, pour réunir à Lunéville les représentants de tous les juifs dispersés dans les divers Etats de l’Europe (5). »

      Ce projet, auquel il ne fut pas donné suite, Bonaparte devait le reprendre. Une botte de soldat était, seule, capable de s’aventurer à travers ces broussailles; et il fallait une voix comme la sienne pour commander: Sortez de vos trous; sur les rangs ! qu’on vous voie !

      Mais par quel enchaînement de circonstances Bonaparte fut-il amené à prendre cette initiative et à s’occuper du peuple juif ? Il importe de le connaître avant d’entrer dans l’étude de l’entreprise de transformation.

      https://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Lemann/Preponderance/Napoleon.htm

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 9 h 50 min //

      @Colombe?

      « c’est juste une question d’époque , la vie n’avait pas grande valeur à cette époque. »

      Je ne comprend pas ce genre de réflexion, qu’à donc apporté l’Evangile clairement si il n’a pas montré que Dieu accordait tant de valeur aux hommes et à leur existence qu’IL a jugé pour leur rachat un prix raisonnable la Vie de son propre fils?
      Le message d’amour du prochain qu’il contient est il si confus que l’on puisse passer à côté et le Saint-Esprit lié par la dureté des mentalités de l’époque?

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 9 h 50 min /
      Robert la religion à cette époque qui interdisait de lire la bible , produisait des gens fatalistes et superstitieux …qui pensaient que tout ce qui leur arrivait était la volonté de Dieu ; la mort des enfants chaque jour par les épidémies , les gens ne vivaient pas plus de 40ans .ils croyaient plus en la malédiction qu’en la bénédiction ..faute de pouvoir lire la vérité dans la bible.
      La mort faisait parti de leur quotidien …..Nous ne pouvons nous mettre à leur place, question d’une époque de civilisation primaire ….c’est déjà bien que Luther ai osé agir pour changer les choses .

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 15 h 03 min //

      Mais Luther connaissait les Ecritures.

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 15 h 03 min //

      Mais Luther connaissait les Écritures.

      ********Et bien justement lire la bible sans la révélation pour en comprendre les rouages , cela ne produit pas la sagesse , car la pensée est enfermée dans les œillères de la religion . L’endoctrinement religieux pervertie et formate la compréhension de la parole de Dieu !

      http://www.epslife777.net/le-formatage-religieux-et-la-peur-des-sujets-qui-fachent/

    • Robert M. // 23 mars 2017 à 14 h 14 min //

      IL y a besoin de révélation pour comprendre l’amour des ennemis?
      C’est pourtant un commandement , je peux comprendre qu’il rebute le sens naturel mais il signifie bien ce qu’il signifie : ne rendez pas le mal pour le mal mais soyez vainqueur du mal par le bien , et Luther dépassait en érudition beaucoup d’entre nous.

  7. Le roi David homme selon le cœur de Dieu a commis un adultère doublé d’un meurtre. Un chrétien en est-il capable? Il est plus productif pour la foi évangélique de mettre l’accent sur les points positifs de Luther plutôt que sur les points négatifs.

    • Robert M. // 22 mars 2017 à 11 h 16 min //

      Si la Bible évoque les égarements terribles de David pourquoi devrions nous jeter un voile pudique sur ceux des grands Réformateurs comme si cela pouvait amoindrir la portée de son message ou la discréditer?

    • Simeon 2000 // 22 mars 2017 à 17 h 27 min //

      La valeur intrinsèque du message biblique reste intacte quelque soit les fautes des chrétiens, mais le monde juge de cette valeur par les fruits du chrétien. C’est pourquoi il est plus productif pour la foi évangélique………

    • Simeon 2000 // 22 mars 2017 à 17 h 27 min //

      Sage réponse….et je rajoute que dans la nouvelle alliance en Jésus, les disciples de Jésus étaient irréprochables sauf le fils de perdition Juda .

      Pouvons nous nous permettre de faire moins et comment le justifier ?

      Matthieu 5 est très clair !

      17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. 19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.

      http://www.enseignemoi.com/bible/matthieu-5.html

  8. « les disciples de Jésus étaient irréprochables »

    Il faut dire qu’ils ne se mêlaient pas de politique et ne cherchaient pas à légiférer sur la société dans laquelle ils évoluaient.

  9. Cantique
    C’est un rempart que notre Dieu
    De Martin Luther

    C’est un rempart que notre Dieu,
    Une invincible armure,
    Notre délivrance en tout lieu,
    Notre défense sûre.
    L’ennemi contre nous
    Redouble de courroux,
    Vaine colère ! que pourrait l’adversaire ?
    L’Eternel détourne ses coups.
    ………….

  10. On connait qui s’est levé contre le diable: Jésus. On sait qui s’est levé contre les institutions religieuses: Paul. On sait qui s’est levé contre le catholicisme: Luther. Mais qui osera dénoncer et s’élever contre les religions dominantes d’aujourd’hui?

    • Robert M. // 27 mars 2017 à 5 h 21 min //

      Luther ne voulait pas déboulonner le Catholicisme mais faire le ménage dans l’institution qui ne l’a pas entendue de cette oreille.

  11. La repaganisation de l’Église aujourd’hui appelle un nouveau Réformateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :