Olivier Imbernon : «notre politiquement correct évangélique nous fait parfois perdre totalement notre bon sens ! »

Vous est-il déjà arrivé de perdre complètement votre bon sens au vu d’une mauvaise compréhension de la Bible ?


cerveau-2Pourquoi, nous autres chrétiens, avons cette réputation aux yeux du monde d’être des imbéciles heureux ? De bonnes poires ? Des niais ? Pensez-vous que Jésus-Christ avait cette réputation ? Je ne le crois pas du tout. Il est Celui qui jugera les vivants et les morts. Le Dieu incarné décrit dans l’apocalypse comme le lion de la tribu Juda, qui reviendra avec des yeux de feu juger Sa Création. Il n’a rien à voir avec l’image du petit Jésus de la crèche et ces mini anges avec leurs petites ailes apportant des petits sucres et gourmandises aux animaux de la ferme … image tronquée de l’Eglise Catholique Romaine.

J’ose le dire, notre politiquement correct évangélique nous fait parfois perdre totalement notre bon sens !
Prenons par exemple, notre verset préféré face au mal « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre » Matt 5.39. Comprenons bien que la série de versets allant de Matthieu 5.38 à 48 a pour objectif de cibler des actions quotidiennes. Jésus Christ nous chamboule et nous pousse à aimer nos ennemis, mais certainement pas du tout à approuver leur violence ou le mal qu’ils font. Ne nous cachons pas derrière ce verset pour excuser implicitement le violent ou pour éviter toute confrontation avec le mal et l’injustice par une attitude consensuelle, lâche et confortable. Le Fils de Dieu nous encourage à une réaction, à combattre cette violence mais cela non selon la simple sagesse humaine. C’est-à-dire, celle qui répond au mal par le mal, mais cette fois-ci, d’être empreint de sagesse et de force divine et de vaincre le mal, de le surmonter, comme le Christ l’a fait à la croix, en lui répondant, avec l’aide du Saint-Esprit, par le bien.

Le bien exclut-il une sanction ? Certainement pas. La vengeance appartient à Dieu, mais la justice décrite par les 10 commandements (expliqués et appliqués à travers toute la Bible) n’a jamais été signe de vengeance de Dieu. La justice n’est rien d’autre que le rétablissement social du bien à travers le châtiment juste du malfaiteur ! La justice n’a pas été retirée de l’enseignement de la révélation. Jésus-Christ ne commence-t-il pas son discours sur le rappel de la loi au verset 17 du chapitre 5 de Matthieu ? Les versets 21, 27, 33, 38 et 43 sont bâtis sur le fondement de la loi et non sur celui de la grâce ; l’enseignement moral de Jésus-Christ ajoute aux exigences de la loi, la plus-value de la grâce pour accomplir pleinement les enseignements de la justice divine, en nous exhortant à aimer véritablement notre ennemi.

Mais comment peut-on comprendre la grâce sans avoir compris pleinement le fondement de la loi ? Ne construisons pas un toit sans murs. Car si la grâce nous couvre du jugement à venir, la loi donne un squelette aux enseignements bibliques du Père. Le Fils est parvenu à l’accomplissement de la loi, il est notre exemple suprême, le Saint Esprit et l’onction qu’Il dégage nous aide à y tendre ! Parce que, oui, lorsqu’on nous frappe, nous pouvons (et devons) tendre la joue et manifester ainsi de l’amour pour notre ennemi, afin de lui laisser la possibilité de se repentir de son mal et ainsi de le rejeter. Et à ceci doit se greffer sur une notion de justice, car notre bon sens parfaitement biblique ne peut pas accepter le fait qu’on puisse battre, tuer, voler sans être puni par la loi, autrement ? On ne ferait qu’encourager le mal à se multiplier et on tendrait alors tous à travailler au KO total de notre civilisation.

C’est d’ailleurs peut-être ce qui est en train de se passer ! Il nous est tellement difficile de prendre position pour la justice (et contre le mal) sans nous associer à une sorte d’amour complaisant envers les malfaiteurs, parodie d’amour à leur égard qui ne fait que les enfoncer dans leur méchanceté. Regardez autour de vous, ne voyons pas des mamies se faire agresser en plein jour ? Et combien d’enfants sont harcelés à l’école par des voyous de plus en plus assurés d’instaurer leurs lois dans notre pays sans que la société ne s’y oppose ? Sans allez voir au-delà de nos murs … Combien d’enfants de Dieu se sont faits escroqués ou manipulés au profit de gourous qui auront des comptes à rendre à Dieu … Mieux vaudrait-il fermer les yeux ? Rien vu et rien entendu ? Laisser nos frères souffrir en silence en leur mettant un poids de culpabilité supplémentaire ?
L’apôtre Paul nous demande de vaincre le mal par le bien (Romains 12.10), il n’existe aucun commandement ou exhortation qui nous encourage à nous laisser envahir par le mal, bien au contraire, nous devons combattre le mal, en nous et hors de nous, par les armes de l’Esprit, en y ajoutant la justice institutionnelle établie par Dieu : punir les malfaiteurs publics ; protéger les gens de bien.

Je souhaiterais à travers cet article pleinement dénoncer cette fausse bonté qui nous fait glisser vers l’asservissement du péché, vers la condition de ne plus pouvoir dénoncer le mal, ni y résister.
Ne perdons pas notre bon sens, prenons le temps de lire le Psaume 119.66, « Enseigne-moi d’avoir bon sens et connaissance, car j’ai ajouté foi à tes commandements. » accompagné de Philippiens 1.9 « Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence »

De l’amour ? De la joie ? De la paix ? De la patience ? De la bonté ? De la bienveillance ? De la fidélité ? Aspirer au fruit de l’esprit, je dis bien évidement oui et amen, mais que cela se fasse également pour le renouvellement de notre intelligence et aussi pour notre amour de ce qui est juste.

Grâce soit rendu à Dieu, Lui qui a délivré Ninive de sa méchanceté ! Il a vu leur cœur repentant crier vers Lui, Il a vu le décret du jeûne du Roi, l’Eternel n’a pas été jusqu’à détruire Ninive à la vue de leur repentance. Le Dieu vivant et vrai ne peut-il pas changer les dealers, les proxénètes, ou les mafieux de notre pays ? Ne peut-il pas éclairer des musulmans radicaux ? Les Assyriens (les ninivites) étaient connus pour être l’un des peuples les plus cruels de l’humanité, à combien plus forte raison l’Eternel, Le Créateur du Ciel et de la Terre ne peut-il pas transformer notre nation, la France, si celle-ci plie le genou devant le Christ ?

Que cette année soit à la Gloire de notre Dieu, qu’Il élève Son armée, guerriers et guerrières dans le Seigneur, le sang du Christ coule dans nos veines. Que l’Eternel fasse lever sa lumière sur nos terres. Nous l’aimons et nous le suivrons.

Olivier Imbernon



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Olivier Imbernon

Tags:,

7 réponses

  1. Et oui ceux qui aime le message d’amour de Jésus sont des niais qui se servent de l’histoire de la joue droite et gauche , je m’excuse j’abrège , et ceux qui veulent absolument dénoncer à tous vas , vont se servir , de Jésus chassant les vendeurs du temple et d’Ezéchiel 33 : LA FAMEUSE SENTINELLE . Pourtant il y a un juste milieu entre ces deux cas , c’est de suivre Jésus et de faire ce qu’il nous dit , à savoir aimer son prochain comme sois même , bon je vous l’accorde il y en a qui ne s’aime pas et là c’est plus difficile ; SI TU VOIS ton frère pécher , si tu sais , de source certaine évidement , pas parce que le cousin du beau frère de la sœur intel te l’a dit , qu’il est en danger de mort spirituelle , vas avertis le , ensuite prends deux ou trois témoins , ensuite dis le à l’église etc , etc …Chacun va juger selon son caractère , mais c’est ridicule , ce qui fait la richesse de l’Eglise c’est que nous sommes différents , notre sensibilité est différente . Je crois que je l’ai déjà dit mais j’ai écouté , dernièrement , un pasteur qui disait à peu près la même chose , il disait aussi  » bien sûr le pasteur tout puissant ça existe , je veux tous que vous soyez pareil que vous fassiez dans les voies que JE vous dis , mais , disait ce pasteur , là ce n’est plus de l’unité c’est de l’uniformité  » Je suis 100% d’accord . Prenons le temps de nous accepter avec nos différences ; celui qui aime reprendre , parce que , bien sûr , c’est Dieu qui lui a demandé de le faire , verra des « bisounours  » dans tous ceux qui penseront , comme moi , que si tu ne vois pas ton frère péché , tu ne vas pas l’écraser avec tes reproches parce que tu as décidé ou parce qu’on t’a dit du mal de ce frère , ou sœur bien sûr . Inversement ceux qui ne veulent absolument pas intervenir , ça arrive bien sûr , verront de mauvais chrétiens , dans ceux qui ne penseront pas comme ça , alors que , comme je le disais au début , il y a un juste milieu à trouver , les extrêmes , même chez le chrétiens , ne sont jamais bon . Comme dirait l’ecclésiaste  » tout est vanité et poursuite de vent  » . Allez sur ce , soyez quand même bénis et excellente journée 😀 😀

  2. Encore un plaidoyer à charge, retirer la tête de l’eau pour l’y remettre.

  3. « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre » Matt 5.39.
    Oui, c’est l’esprit et non la lettre qu’il faut retenir car Le Seigneur a pris une gifle devant un tribunal et Paul aussi. Cependant, ni l’un ni l’autre n’a tendu l’autre joue. Bien au contraire, ils ont renvoyé leurs adversaires dans les cordes.
    La façon de vivre de Jésus et des apôtres sont là pour mettre des bornes aux paroles qu’ils ont prononcés et ils ont demandés à ce qu’on les imite.

    • Je remarque cependant que la putride n’a pas du tout envie d’imiter Jésus ni Paul mais elle veut imiter l’esprit du monde qui voit des conjurations là où il n’y a pas conjuration.
      « Ainsi m’a parlé l’Éternel, quand sa main me saisit, Et qu’il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple: N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés.
      C’est l’Éternel des armées que vous devez sanctifier, C’est lui que vous devez craindre et redouter.
      Et il sera un sanctuaire, Mais aussi une pierre d’achoppement, Un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, Un filet et un piège Pour les habitants de Jérusalem.
      Plusieurs trébucheront; Ils tomberont et se briseront, Ils seront enlacés et pris.
      Enveloppe cet oracle, Scelle cette révélation, parmi mes disciples. » (Es 8:11-16)

  4. Très bon article ! Comme le fait comprendre l’auteur, prenons du recul sur ce qui est écrit afin de ne pas tout prendre mot pour mot (« tendre l’autre joue ») ; surtout que Jésus est un roi dans le domaine des images !

  5. Bel article, politico-théologico-évangéliquement absolument correct, puisqu’il ne dénonce rien de concret ; on ne peut que dire Amen ! Bravo !!!

    Bravo, aussi à la relecture… et m… ! il en reste une ! Grâce soit rendue à Dieu… on y arrivera donc jamais !

    Bonne année Olivier, soyez (béni)³ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :