L’église catholique africaine est-elle menacée par l’expansion des évangéliques ?

Le pape François achève, lundi 30 novembre, sa première tournée africaine. Un voyage qui l’a mené au Kenya, en Ouganda puis en République centrafricaine.

Pour Cédric Mayrargue, chercheur associé au laboratoire Les Afrique dans le monde (LAM, rattaché au CNRS et à Sciences Po Paris) et spécialiste du renouveau chrétien en Afrique, « des zones entières du continent sont encore appréhendées comme des terres d’évangélisation ».

Que pèse l’église catholique en Afrique, de plus en plus concurrencée par les églises évangéliques ?

LIRE LA SUITE…



Catégories :L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , , , , , ,

33 réponses

  1. j’ai un peu de mal avec « la concurrence des églises catholique et des églises pentecôtistes  » , il ne s’agit pas d’un concourt , de concurrents mais de passer simplement , comme ce fut mon cas , de la religion à la vie en Christ

  2. L’église catholique dispose par ailleurs d’instruments pour faire face à cette concurrence, notamment avec les mouvements charismatiques qui se développent depuis les années 1980 en Afrique. Ils proposent une forme de religiosité qui, tout en étant insérée et contrôlée par l’institution catholique, s’apparente à bien des égards à l’offre pentecôtiste, en mettant l’accent sur l’Esprit saint, la guérison, le miracle, le changement individuel, en générant une pratique extrêmement expressive. Sans être explicitement présenté comme tel, le développement de ces groupes constitue bien un outil dans cette compétition religieuse.

    *****Ha ha ha voilà que le St Esprit aurait un problème avec les structures …..mdr, il pourtant dit dans la bible qu’on ne sais d’où il vient ni où il va ….et qu’il en est de même pour ceux qui sont nés de l’Esprit de Vie !!!!

    Enfin, on observe, au niveau des fidèles, des formes de circulation et de mobilité religieuse, ce qui produit notamment des retours vers le catholicisme, car l’expérience évangélique ou pentecôtiste n’est pas toujours fructueuse.

    ******Mais où qu’il est le St Esprit ????

    Les allégeances religieuses doivent de plus en plus être appréhendées comme pouvant être relatives, précaires et réversibles.

    ****** La au moins il dit la vérité sur les allégeances religieuses…..Le tout étant de déterminer qui suit le troupeau dans les deux sens…… moyen pittoresque si je puis dire, de repérer puis d’analyser le contenu de la foi biblique et ses fruits.

    Très bon article .

  3. Ce serait une excellente nouvelle si l’étiquette « évangélique » avait un sens.

    De plus, faire des statistiques en amalgamant évangéliques, protestants, et « églises prophétiques locales » ne veut strictement rien dire, sauf à mettre dans le même sac tout ce qui n’est pas catholique.

  4. L’église catholique africaine qui suit encore le Vatican est totalement protestantisée et bientôt sionisée , presque mûre pour accueillir l’impie .
    Dés lors , on ne peut pas dire qu’elle soit menacée par l’expansion de ces « évangéliques » à la mode Billy GRAHAM et son fruit Rémy BAYLE, ou BENNY HINN, SHORA KUETU, John CHI du Cameroun, TB Joshua du Nigeria ou autres pratiquants du VAUDOU mâtiné de taï chi ….
    Tout ce monde là reçoit une puissance d’égarement, pour croire au mensonge. Ils ne croient plus à la vérité et se dirigent ensemble au même endroit. ( 2 Thessaloniciens 2).

  5. Je cite : – le continent est déjà devenu un important pourvoyeur de prêtres pour l’Europe, suppléant l’effondrement des vocations, en France tout particulièrement –,
    _____________
    De quoi faire hérisser les poils de celui qui est assis à la droite d’Ignerski.

    ***************

    Ceci dit cet article est d’une lassitude de guerres de clochers comme si Christ était divisé.
    Cependant il faut toujours des diviseurs dans le corps comme si c’était eux qui avaient racheté l’humanité au prix de leur sang !
    C’est hallucinant : Aucune humilité, rien que des guerres de prosélytes, fils de la géhenne.

    Hâte que revienne le Seigneur pour mettre un terme à l’Apostasie et à(aux) (l’)Antéchrist(s) car ces chefs à la tête des institutions religieuses commencer vraiment à se la péter un peu de trop et à se prendre pour le Messie, se proclamant Dieu et assis dans le Temple de l’Éternel voulant changer les temps et les lois.

    • Quoi que parlant ainsi je rends Gloire à Dieu qui saura trouver par Jésus-Christ son Fils, au sein de ces guerres des prosélytes fils de la Géhenne, ceux qui lui appartiennent et les arrachera de la bouche du dragon, de la bouche du faux prophète, de l’emprise de la bête à 7 têtes et dix cornes, de la prostituée assises sur elle au levain chantant « les Alléluias » des adorateurs des lèvres mais reniant tous ce qui fait la force de la Piété.

  6. Voici principalement ce que le catholicisme trouve en face sur le continent noir: un rouleau compresseur qui broie les âmes, car le dieu qui est annoncé est un sans-dent ne consommant que du hachis d’âmes flouées:
    http://www.camer.be/48257/10:1/cameroun-eglise-evangelique-le-juteux-business-du-pasteur-dieunedort-kamdem-cameroon.html

    C’est terrible, on pourrait a priori penser que la voie des Africains aujourd’hui serait de devoir se déterminer entre la peste et le choléra. Toutefois, des deux principaux prestataires religieux se réclamant du Christ sur le continent africain, on peut légitimement estimer que les moins sataniques sont les catholiques qui ont bâti écoles, hôpitaux, dispensaires, universités, certes avec tous les défauts qu’on veut bien leur imputer, mais ils ont esquissé de bonnes oeuvres, qui, si elles ne sauvent pas*, sont des déterminants de l’accès définitif à la vie. Qu’ont réalisé les challengers du catholicisme? Chaînes de radio, de télé pour appâter le chaland, écoles de formation des pasteurs, pour bâtir la chaîne entrepreneuriale et maximiser les profits.
    Les « protestants » qui ont produit des réalisations (écoles, hôpitaux, etc) à peu près similaires à toute l’oeuvre des missions catholiques n’a pas le profil des charismatismes qui manifestent un esprit de sauterelles (dévastatrices) ou de grenouilles (bruyantes).

    *Apocalypse 20:12 « Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres.« 

    • @ntjufen :

      Quelle différence faîtes vous entre cette vidéo et ceci :

      Luc 4:
      33 Il se trouva dans la synagogue un homme qui avait un esprit de démon impur, et qui s’écria d’une voix forte:
      34 Ah ! qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.
      35 Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme. Et le démon le jeta au milieu de l’assemblée, et sortit de lui, sans lui faire aucun mal.

      Luc 9:42 Comme il approchait, le démon le jeta par terre, et l’agita avec violence. Mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant, et le rendit à son père

      Sur quoi vous basez vous pour dire que rien de tout cela n’est de l’Esprit car j’entends bien que cet homme confesse le nom de Jésus et j’entends même une personne parler en de nouvelles langues ?

      Ps : Je ne valide rien, je ne fais qu’examiner une vidéo que vous donnez sans m’attarder sur la manière de faire les choses dans cette assemblée.

    • @ Shor L

      Merci pour votre question.
      Le sujet du post, c’est la concurrence à laquelle doit faire face le catholicisme romain qui a fécondé le ‘volkgeist’ si je puis m’exprimer ainsi, de maints peuples africains.
      Ceci dit, j’ai posté le lien qui mène à un article sur l’entrepreneuriat religieux du « Général » Docteur, Pasteur, Prophète et Apôtre Dieunedort Kamdem, article illustré par une vidéo présentant les prouesses de l’entrepreneur religieux. Je parle bien d’entrepreneuriat religieux, car c’est de cela qu’il s’agit.
      Le catholicisme romain a accompagné en la précédant l’expansion coloniale européenne en Afrique, aventure qui dure un siècle et demi avant et après 1885, date de la partition du continent (Berlin). Pour challenger les catholiques, des réformés (français, suisses) et des baptistes ont œuvré sur le continent, à côté de missions presbytériennes (norvégiennes, danoises), anglicanes etc. La saga des prétendus « évangéliques » de tendance pentecôtiste arrive tardivement, avec un déploiement de rouerie et de malice dont seul est capable le prince de ce monde. Bien sûr, parmi les ouvriers des charismatismes d’extraction principalement étasunienne sur le continent africain, il y a des gens de valeur, des gens sincères, et une belle brochette de mavericks qui ont clochardisé l’évangile en en faisant un objet de vil commerce, un territoire de chasse, de pêche et de cueillette.
      Et le sémillant prédicateur qui se fait porter, comme du temps de la colonie par des porteurs (il a des homologues aux USA et ailleurs), qui déploie stratégies, stratagèmes et tactiques pour maximiser ses profits, que vaut-il à côté de la Sœur V. qui, nantie d’un diplôme d’infirmière, opère les fistules, retire les kystes ovariens, soigne des plaies purulentes, accouche les femmes à la douzaine, sans jamais se séparer de son chapelet pour égrener ses Pater Noster et ses Ave Maria qui font glousser plusieurs réformés?
      Que vaut ce Docteur à côté de la Sœur A. qui fut l’encadrante de stage de mon épouse, et qui œuvra dans la discrétion pendant plus de cinquante ans, recevant des dizaines de patients par jour, leur expliquant dans leurs langues maternelles, avec sévérité mais charité les posologies des médicaments, refusant toute publicité et croyant le Messie qui parle de serviteur inutile??
      Voilà le nœud de mon propos, estimé Shor L.
      Les deux religieuses que je viens d’évoquer ont apporté du bien-être à des milliers, sans publicité, et n’ont jamais prétendu chasser quelque ‘démon’. Le révérend-pasteur-docteur-apôtre-prophète en rencontre à tout bout de champ, et ses happenings pleins d’incantations et de facéties sont tissus d’épisodes de « délivrance » qui sont la tasse de thé des quêteurs de miracles. Je ne mange pas de ce pain-là!
      Réponse à votre question: la vidéo est ce que l’on nomme en français courant une singerie. Et à côté de l’épisode de délivrance de l’évangile de Luc, qui est un authentique billet de la Banque de la Spiration sainte, vous avez mis en balance un faux grossier, tel qu’on en rencontre dans quantité de dénominations de la mouvance dite charismatico-pentecôtiste.
      Certains ici ont souvent loué votre discernement. Je le cherche, quand j’entends que parce qu’un débrouillard religieux chante et brasse du « Jésus, Jésus », sa caution vous est acquise. Non, Shor L tous les démons connaissent le nom qui est au-dessus de tout nom; ils en tremblent mais ne sont pas de son bord. Personnellement, cela ne me suffit pas. Je cherche des cœurs humbles; je cherche des âmes qui veulent suivre le Messie et qui pour ce faire ont pris leur croix, en français courant, se sont dépouillées de leur ‘moi’, de leur ‘ego’; je cherche des gens qui se savent peccables et qui se laissent reprendre par quiconque a l’esprit du Messie; je cherche des gens qui ne se sont pas fait naturaliser dans le royaume de la chair, mais qui se savent en pèlerinage, et de la Jérusalem d’En-Haut qui est là; qui se savent du Royaume d’Èlohim qui est là!
      Shor L, vous écrivez:  » cet homme confesse le nom de Jésus et j’entends même une personne parler en de nouvelles langues ».
      1- J’ai parmi mes collaborateurs au travail, une personne pour qui j’ai fait une entorse aux dispositions sur la laïcité afin de lui donner quelques pépites de la sagesse d’En-Haut afin que ses méfaits cessent, alors qu’elle brasse, éructe du ‘Bondieu’, matin, midi et soir.
      Citer Yeshua, l’invoquer, et violer Son Esprit par des agissements dont se repentiraient même des athées dans un élan de lucidité, pour moi cela ne qualifie pas à être un ouvrier du Royaume d’Èlohim.
      2- Avez-vous identifié ces langues que vous avez cru entendre? De grâce, la lumière de l’évangile, ne la laissez pas sous le boisseau des usages, des traditions, des fantaisies inspirés par l’Adversaire ou la chair.
      En gros, si le catholicisme est un christianisme romanisé avec un christ infantilisé et débile, les charismatico-pentecôtismes sont un christianisme spectacularisé avec un christ de toc, un guignol d’opérette.

    • @ntjufen
      _____________
      Pour bien me faire comprendre.
      Je suppose qu’il y a des hommes ou un homme au moins que vous reconnaissez en serviteur de Dieu et d’autres pas.

      • Supposons X que vous reconnaissez qui arrive dans une assemblée et là subitement deux possédés déambulent dans la salle en criant et en vociférant, des chaises sont carrément arrachés de leur socle.
      X au nom de Jésus prends autorité sur les démons et ces deux démoniaques tombent à terre, se roulent et hurlent à grands cris et s’affaissent par la suite.
      Je vous fais grâce du vacarme… ensuite on les voit en paix.

      • Shora Kuetu ou dieudort Kadem arrive dans une assemblée Y et font pareil.

      Selon vous qu’est ce qui est de Dieu, le premier, le second, les deux ?

      Pardonnez moi si je procède ainsi, je ne fais que m’interroger sur ce que vous avez dit dans votre commentaire afin de bien vous comprendre.
      Pouvez vous me donner une réponse selon le Seigneur svp ?

    • @ Shor L

      Réponse: des hommes et des femmes qui servent Yeshua, il y en a à la pelle. Voilà pourquoi le Messie croît, et il croîtra encore. En Lui, Son église, j’entends. Pas besoin de titre ou de poste.
      Vous prenez un exemple, qui, pardonnez-moi, est le cadet de mes préoccupations spirituelles: les démons! Démons: prétextes de toutes les supercheries charismatico-pentecôtistes. Prenez une ville quelconque: quel sera le taux de prévalence des démons dans l’assemblée réformée? 1 par mois; dans l’assemblée pentecôtiste? La demi-douzaine par semaine!
      Ce que les hommes font en public m’importe peu. Ce qui m’intéresse, c’est la nature intime et véritable de leur appartenance à Yeshua. Donc, leur intimité avec Celui en Qui il faut demeurer. Je suis peu sensible au show, même si être humain, selon Shakespeare, c’est être en représentation. Le Kamdem chrétien ou le Kuetu chrétien, c’est celui qui sert sa première ekklesia donnée par le Père: sa famille. En ayant cette grille de lecture, beaucoup d’hommes adulés ont déchu dans mon estime, laquelle était indexée sur une notoriété, une certaine pertinence, une certaine éloquence. YeHoWaH regarde au cœur de l’humain. Je n’ai pas Ses pouvoirs, alors, je guette les signes d’une intériorité apaisée, qui montre le fruit de l’esprit (Gal 5:22-23). Je ne considère que peu les discours officiels, bien léchés, bien chiadés, bien proprets, je considère la parole privée. Pour connaître ntjufen et savoir qui il sert, il faut interroger sa femme, ses enfants, ses frères et sœur, ses collègues au travail, loin des convenances de la vie d’assemblée, dans ce que l’on nomme improprement le temporel.
      Être un petit dictateur à la maison ou au boulot et faire le beau in the name of Geez devant son assemblée le dimanche; faire le savant dans des réunions d’étude biblique et ne rien appliquer de tout ce savoir au quotidien, je trouve ça antichrétien.
      Kamdem et Kuetu sont des entrepreneurs, selon eux, pour Christ. Le fruit du goyavier, est-ce le maracuja? Je ne pense pas. Et pourtant, l’un et l’autre sont des manguiers aux belles feuilles dont les fruits ne sont pas tout à fait des mangues. Cela pose un problème. Et pourtant, l’un comme comme l’autre ont des stratégies et des stratagèmes qui marchent: Kamdem fait du marketing, et Kuetu joue au « qui perd gagne » et leurs egos sont très actifs.
      Phil. 1:18 Qu’importe? De toute manière, que ce soit pour l’apparence, que ce soit sincèrement, Christ n’est pas moins annoncé: je m’en réjouis, et je m’en réjouirai encore. …
      Ma curiosité m’a poussé à me documenter sur l’un et l’autre, et bien d’autres débrouillards et entrepreneurs religieux. Je ne suis rien pour établir qui aura un bilan défendable à la fin. Têtument, je mesure à quel point les traditions des hommes ont la capacité de rendre nulle la Parole d’Èlohim (Matt.15:6 Vous annulez ainsi la parole d’Èlohim au profit de votre tradition.)

    • @ntjufen à l’école du Messie
      29 décembre 2015 • 20 h 12 min
      Je cite :Certains ici ont souvent loué votre discernement. Je le cherche, quand j’entends que parce qu’un débrouillard religieux chante et brasse du « Jésus, Jésus », sa caution vous est acquise.
      _______________
      ntjufen, je n’ai pas dit que ces hommes ce sont des serviteurs du Dieu vivant.
      J’ai bien écris, je me cite : Ps : Je ne valide rien, je ne fais qu’examiner une vidéo que vous donnez sans m’attarder sur la manière de faire les choses dans cette assemblée.

      Sur mon second commentaire, vous n’avez pas répondu selon le contexte posé de X etc.
      N’ayez crainte, je n’ai pas perdu mon discernement.

      Je vous cite ceci, que j’ai écris Ailleurs :
      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      Aucune œuvre aussi excellente soit elle ne peut valider un humain en véritable disciple du Seigneur simplement à cause de l’avertissement du Seigneur concernant les Antichrists qui dans le corps de Christ feront aussi de grandes choses.

      Voici l’Antichrist :
      Mat.13:
      21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
      22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
      23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

      L’Antichrist prophétise par le nom du Seigneur, chasse des démons par le nom du Seigneur, fait beaucoup de miracles par le nom du Seigneur mais commet l’iniquité et le Seigneur ne l’a jamais connu.
      C’est pourquoi le Seigneur averti et demande de sonder non pas par les œuvres, les prodiges, les miracles, le nombre de baptisés mais par le fruit.

      Qu’est ce que le fruit alors ?
      Je ne vous le dirais pas, cherchez…

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      Voyez vous je ne suis pas dupe mais ce n’est pas ce que je cherchais chez vous.

      Dans le texte en citation, ces Antichrists(l’Antichrist) font(fait) des miracles au Nom du Seigneur Jésus, considérez vous ces miracles comme étant de l’Esprit ou pas ?

      C’est sur ce point là que je vous ai interrogé et non pas sur ce que sont ou font ces hommes.

      *****
      Ps : Je parle en langue selon que l’Esprit me donne de m’exprimer, je sais aussi reconnaitre un parler en langue selon que l’Esprit donne de s’exprimer.
      Si vous voulez que l’on parle de cet aspect particulier je suis votre disposé.

      Bien à vous !

    • Dommage, ma copie n’a pas la moyenne. Je demande à mon Pasteur, Yeshua, la nourriture qu’il faut et les dispositions d’esprit qu’il faut pour comprendre ce qui m’est demandé dorénavant.
      Quant aux miracles, j’ai une conviction: s’ils n’exaltent pas le Roi, le Messie, ils sont mensongers; s’ils permettent de vendre un ministère, une œuvre, un ouvrier, ils sont mensongers. Les miracles authentiques, ceux qui portent la signature de l’Esprit de Christ, sont durables, et produisent, chez les croyants, paix et conviction, sans être le centre de l’attention.
      Le Très-Haut ne se sert-Il que des ouvriers intègres, dévoués, humbles et exclusivement tournés vers le Messie? Je n’en suis pas convaincu. Des personnes jeunes dans la foi, des personnes prisonnières de traditions, de doctrines parabibliques, donc non-bibliques ont parfois été les instruments d’un miracle. L’Esprit saint est donc souverain.
      Anecdote: sur ce même site, dans un article auquel Paul Ohlott a fait un sort (cosmétique désespérée des écuries d’Augias du cyberchristianisme dit évangélique), un « miracle » avait été mis au crédit de M. Vindigni, l’entrepreneur religieux qui glorifie Toufik Hinn en France. Je me suis permis quelques réserves sur l’authenticité de la guérison alléguée, demandant pourquoi un certificat médical Avant et un autre Après ne pouvaient pas servir de balises. Je me suis fait incendier par la bénéficiaire du tour de mesmérisation de M. Vindigni, moi et tous ceux qui osaient questionner son « miracle ». Le fil s’est rempli de commentaires pour et de commentaires contre le « miracle » de guérison de cette dame: Sophie Fessard. Ayant gardé vive l’alerte sur l’article, je reçois quelques mois plus tard, une réaction véhémente de la miraculée qui avait fini de manger son pain blanc, et qui, anonymement, était retournée dans son fauteuil*; prenant mal son infortune, elle a vilipendé « son » pasteur Vindigni** qu’elle renie désormais, lui interdisant de l’appeler « ma fille » et pointant un doigt accusateur sur les manœuvres de D. Vindigni qui ne voulait pas que s’ébruite la nouvelle de cette supercherie grand public.
      Ai-je pris un mauvais exemple? Des cas comme celui-ci, il y en a à foison! Mesmerisation et hop! Circulez, y a rien à voir!
      Shor L
      Les charismatismes et les pentecôtismes sont pour moi des feux étrangers dans ce qui est pour moi le Royaume d’Èlohim! Je conçois que l’on pense le contraire; car ce ne sont pas les charismes qui nous obtiennent nos noms dans le Livre de vie de l’Agneau!
      Vous dites parler en langues, fort bien! Dans quelles langues avez-vous déjà parlé? Et quels étaient les messages de vos paroles en langues, si ce n’est pas indiscret d’énoncer des louanges au Très-Haut? Je crains que ces préoccupations n’aient rien à voir avec les relatifs succès des protestants en face des cathos en Afrique…
      *http://www.enseignemoi-files.com/site/view/images/dyn-cache/pages/image/img/13/21/1435859898_132105_900x600x0.jpg
      **https://actualitechretienne.wordpress.com/2015/05/21/le-pasteur-daniel-vindigni-invite-les-evangeliques-a-quitter-le-protestantisme-et-a-fuir-loecumenisme/#comment-219608

    • @ntjufen à l’école du Messie
      2 janvier 2016 • 20 h 18 min
      ___________
      • Mon discernement sur Vindigny est ici sur une vidéo de lui :
      https://actualitechretienne.wordpress.com/2015/05/21/le-pasteur-daniel-vindigni-invite-les-evangeliques-a-quitter-le-protestantisme-et-a-fuir-loecumenisme/#comment-220203

      Puisse le Seigneur continuer à révéler ce qui est caché.

      • J’ai cherché le témoignage de Mme Sophie Fessard sur son retour en chaise roulante sans succès.
      Avez vous un lien en communication ?

      • Concernant les Antichrists dans le corps de Christ les miracles sont authentiques car le Seigneur ne les invalide pas.
      Mat.13:21-23

      • Pour le « don des langues » qui est la glossolalie et non pas la xénoglossie je ferai plutôt un article sur mon blog là dessus.
      A votre question posée, pour répondre rapidement, le parler en langue n’est pas un message pour les hommes, genre la prophétie, la parole de sagesse, la parole de connaissance, mais des paroles selon que l’Esprit donne de s’exprimer, qui s’adressent à Dieu et incompréhensibles de toute intelligence d’homme.
      L’interprétation des langues étant le don afin de rendre selon l’intelligence l’expression de ce qui est dit à Dieu en langues permets d’édifier l’assemblée de ce qui se dit à Dieu et n’est d’utilité que dans l’assemblée à cause de l’Amour.
      Celui qui parle en langues, personne ne le comprends et son intelligence demeure stérile.
      Ce dernier ne possède pas forcément le don d’interprétation des langues.
      Je n’ai pas le don d’interprétation des langues.

      J’ai rarement vu les deux dons exprimés correctement dans une assemblée car il y a trop de désordre et de méconnaissance concernant l’exercice de ces dons.

      Le don des langues n’est pas l’unique ou LE signe distinctif que l’on a le Saint-Esprit.

    • @ Shor L
      Ne cherchez pas sur Actu-c les articles controversés pour lesquels Mme Fessard a fait un virage à 180 degrés. Le confrère des pasteurs-entrepreneurs a probablement été appelé à plus d’esprit de corps et donc à nettoyer son site des salissures de Mme Fessard sur la réputation d’un leader évangélique qui tient à sa réputation.
      Si ce que je dis est éloigné de la vérité, que Paul Ohlott démente. Et on pourrait bien rigoler de tout ce cirque!
      Qu’importe.
      Je suis content que vous parliez en langues, sans même jamais identifier les langues en question. Sans jamais avoir d’interprétation de ces langues. Bravo! C’est de la foi ++. Par rapport à vous, je suis un nain. Que Yah ait pitié de moi et tous ceux qui suivent Yeshua sans baragouiner une langue inconnue.
      Cordial shalom.

    • @ntjufen à l’école du Messie
      3 janvier 2016 • 20 h 15 min
      __________
      Entendu !

      Ceux qui « baragouinent » (selon vos propos) ne sont pas plus géants que vous n’êtes nain.

      Bien à vous !

      Ps : Meilleurs vœux à vous, Amour, Santé…

  7. L’église catholique n’a jamais prêché la bonne nouvelle ,mais elle s’est occupée des oeuvres .

    • @josephdekabylie
      28 décembre 2015 • 22 h 58 min
      _____________
      L’Apostasie n’est pas que le lot de l’assemblée catholique car elle est dans l’Église et à tout les niveaux.

      J’ai connu la bonne nouvelle de Jésus-Christ via l’assemblée catholique, j’ai certes marché comme eux tous mais quand la Grâce de Dieu est venu vers moi, cette Grâce m’a donné de saisir cette opportunité de mieux le connaitre.

      Cependant je ne crache pas sur le fait que le catholicisme m’a sensibilisé à la Foi.

    • @ Shor L.,
      J’ai étudié chez les Pères Blancs et les Soeurs Blanches ,croyez-moi qu’ils nous ont jamais parlé du Christ .
      Les Catholiques ont passé cent trente deux ans en Algérie ,alors que l’église catholique était stérile .
      Depuis 1980 ,l’église protestante a plus d’un Million de Fidèles

    • @josephdekabylie
      29 décembre 2015 • 17 h 10 min
      ____________
      Je ne suis pourtant pas l’exception qui confirme la règle.
      Par ailleurs le nombre d’appelés ne fait ni l’authenticité de ceux qui appellent, ni l’Élu.

      J’ai du mal à saisir votre témoignage que ceux qui étaient catholiques du côté de chez vous n’ont jamais parlé de Christ.
      Ils parlaient de quoi alors ?
      Ils portaient bien une croix au cou, un signe de leur croyance, ils avait bien la tenue des religieux catholique, il y avait bien un aspect religieux dans le coin …
      Non ?

    • @ Shor L.
      Ce n’est pas pour défendre l’église protestante d’Algérie ,mais nous sommes là pour dire toute la vérité sur l’histoire de notre pays .
      Les paroles s’envolent ,mais les écrits restent :

      http://www.djazairess.com/fr/elwatan/42498

      Mgr Henri Teissier :« Il était contre le prosélytisme »
      Benchabane APublié dans El Watan le 15 – 05 – 2006
      Mgr Henri Teissier est ordonné prêtre à Notre-Dame d’Afrique, par le cardinal Duval, le 25 mars 1955. « La première mission qu’il m’a confiée était d’approfondir la connaissance de la culture arabo-musulmane.

      Pour ce faire, il m’a envoyé, l’année suivante (1956), au Caire où j’ai étudié deux ans à l’université. Il était conscient que l’Algérie allait récupérer son identité, et par conséquent, il fallait qu’il ait un effort de connaissance de la langue et de la culture arabes. D’ailleurs, dès son arrivée à Alger, presque tous les prêtres étaient envoyés pour faire des études en Tunisie, en Egypte et en Italie », témoigne Mgr Teissier. Selon notre interlocuteur, le cardinal Duval a donné une direction claire au regard de ses sujets pendant toute la guerre de 1954 à 1962 en réagissant à chaque fois qu’un dépassement contre les droits de l’homme est constaté. « Il avait condamné la torture dès le mois de janvier 1955 et, à partir de l’année suivante, il s’est prononcé pour le respect du droit des Algériens à l’autodétermination. Il a également averti contre l’exploitation du christianisme à des fins politiques, notamment par les tenants de l’Algérie française, tout en les invitant à faire la distinction entre le plan de l’action spirituelle et religieuse de celui de l’action politique », explique Mgr Teissier. L’engagement du cardinal a permis à de nombreux chrétiens de rester en Algérie. Cependant, cet engagement a fait naître un sentiment d’hostilité à son égard, notamment parmi la population européenne. « Comme responsable religieux, il lui fallait donner à sa communauté une direction pour qu’elle soit fidèle au message chrétien. Il aurait, bien sûr, voulu garder toute la confiance de la communauté, mais quand il lui a rappelé que nul n’avait le droit de porter atteinte à la dignité de la personne humain, il a buté sur une certaine animosité. » Que pensait Mgr Duval du fait que des églises aient été transformées en mosquées après l’indépendance ? « Après 1962, rétorque Mgr Teissier, les biens qui appartenaient à l’église ont été mis à la disposition de l’Etat algérien suivant les orientations du cardinal. Notre conviction est que les églises sont au service des croyants. Elles ne sont pas un but en soit. Quand, dans un quartier, il n’y a plus assez de chrétiens pour rendre l’église nécessaire, après entente avec les responsables de ce quartier, le cardinal accorde la cession. » L’archevêque a, par ailleurs, précisé que « le cardinal n’était pas attaché à défendre des bâtiments, mais il était beaucoup plus attaché à défendre des valeurs humaines, particulièrement celle de la relation fraternelle ». Si le cardinal Duval est toujours vivant, comment aurait-il réagi au fait que les autorités algériennes aient régi la pratique des cultes non-musulmans ? « Son enseignement sur le témoignage chrétien était un enseignement qui n’a cessé d’inviter au respect de la conscience des autres. Il s’est toujours élevé contre le prosélytisme. Il disait souvent que chacun d’entre nous doit témoigner de ses convictions et de son identité profonde dans le strict respect de l’autre. Ce mois-ci, nous avons repris dans le petit bulletin de la communauté chrétienne, tout l’enseignement du cardinal sur ce sujet afin de montrer la conception qu’il avait des relations entre chrétiens et musulmans. Chacun doit venir à l’autre avec ce qu’il a de meilleur. » Pour plus d’explications, l’actuel archevêque d’Alger dira : « Les années allant de 1962 à 1965 ont été le moment de la plus grande réflexion entre tous les représentants de l’église catholique à Rome. Le cardinal Duval a pu nous faire bénéficier de l’ouverture d’esprit que ce concile a donné aux communautés catholiques à travers le monde. Pour la première fois dans l’histoire, il y a eu un document positif reconnaissant la signification du message de l’Islam et tous les chrétiens doivent être respectueux de ceux qui vivaient de ce message. Lors de ce concile, un appel a été lancé pour prendre au sérieux tous les problèmes de justice internationale, en particulier dans les relations entre le premier monde et le tiers-monde. ». Mgr Teissier garde-t-il un secret, un souvenir du cardinal Duval ? « L’une de ses phrases les plus fortes est celle dans laquelle il dit : “je crois à la force révolutionnaire de l’amour fraternel.” Autrement dit, on doit changer le monde, non par la violence, la lâcheté ou la faiblesse, mais par la force de l’amour fraternel. »

    • Shor L.
      Suite des déclarations du Premier Responsable de l’église catholique en Algérie :
      http://www.djazairess.com/fr/lexpression/52897
      Lire aussi
      Les regrets d’un humaniste
      En retraite, Mgr Teissier quitte l’Archevêché d’Alger
      Mgr Henri Teissier :« Il était contre le prosélytisme »
      Teissier démissionne
      Archevêché d’Alger
      Qui est Henri Tessier
      «C’était un combattant de la liberté» LE CARDINAL DUVAL
      Le Cardinal Duval, au cœur du conflit
      Un artisan de la paix

      Henri Teissier démissionne
      L’homme de foi du juste milieu HOMMAGE À NOTRE COMPATRIOTE HENRI TEISSIER
      Mustapha CHERIFPublié dans L’Expression le 25 – 05 – 2008
      Par le dialogue interreligieux, l’écoute de l’autre, les croyants feront face à l’épreuve de l’existence.
      Digne héritier de Monseigneur Duval qui s’est engagé aux côtés du peuple algérien durant la lutte pour l’indépendance, Mgr Henri Teissier, né en 1929 à Lyon, ordonné prêtre pour le diocèse d’Alger en 1955, en 1972, nommé évêque d’Oran, puis coadjuteur du cardinal, et archevêque d’Alger depuis 1988, représente la figure de ces prêtres catholiques loyaux et qui ne s’enflent pas d’orgueil comme dit le Coran. Ce lundi 26 mai, il va recevoir le ruban de Chevalier de la Légion d’honneur. Inlassablement, il oeuvre pour le «vivre ensemble», la paix et l’amitié islamo-chrétienne. Passeur entre les deux rives, il fut président de la Conférence des évêques de la région Nord de l’Afrique de 1982 à 2004 et chercheur actif dans plusieurs espaces et structures qui pratiquent le dialogue interreligieux. Je l’ai connu en présence de Cheikh Ahmed Hamani, à l’époque, président du Conseil supérieur islamique, à Cordoue en 1974, à l’occasion d’un colloque international islamo-chrétien. A cette occasion, il est important de rappeler que sur intervention personnelle de Mgr Tessier auprès de l’évêque de Cordoue, notre groupe de participants musulmans avait été autorisé, à titre exceptionnel, à célébrer la prière du vendredi au sein de la célèbre Mosquée de Cordoue. Un événement unique, inoubliable. Depuis, notre amitié n’a pas cessé de s’affermir, malgré tant d’épreuves. Durant les temps sombres, il est resté en Algérie, solidaire du peuple algérien. Il a toujours proclamé que «l’un des motifs déterminants de notre présence en Algérie, c’est la possibilité de vivre une relation humaine et spirituelle avec des partenaires musulmans. A travers nos rencontres, c’est, pensons-nous, l’Eglise et le monde musulman qui communiquent, et parfois même, qui communient au nom de Dieu». Il mérite aujourd’hui, de son vivant et en exercice, un hommage.
      Enrichissement mutuel
      Le poids de l’histoire, les interférences politiques et la question de la différence plus que celle des convergences pèsent lourdement sur les imaginaires des musulmans et des chrétiens, l’oeuvre de ceux qui travaillent au rapprochement doit être consolidée. Les musulmans, les chrétiens, et les hommes et femmes de bonne volonté de tous les horizons, sont appelés, avec bonté et vigilance, à, non seulement surmonter les crises, l’épreuve de la différence, mais à les transformer en enrichissement mutuel. Dépassant des réticences et des craintes, depuis longtemps, la plupart, avec courage et patience, font preuve de générosité. Avancer sur les chemins de la fraternité au milieu de signes contradictoires est un bon mot d’ordre. Parmi ces signes contradictoires se situe la question du prosélytisme en Algérie: le respect de la vérité oblige à dire que c’est un épiphénomène, que certains veulent monter en épingle et qui ne concerne que quelques centaines de personnes, souvent fragiles et désorientées. Les affaires pendantes que la presse relate sont incompréhensibles et bien regrettables. On a la triste impression que la méthode pour faire face à cette question est inappropriée et tout à fait exagérée. 132 ans de nuit coloniale n’ont pas changé les convictions du peuple algérien. Certes, la vigilance et des règles de droit précises, comme pour tout pays, doivent être établies et interprétées avec raison, pour contrôler et empêcher l’activisme de «sectes», les dépassements et les actions de portée plus politique que religieuse, mais le discernement s’impose. Si, par exemple, les faits s’avèrent exacts au sujet des propos qu’aurait tenus un juge, dans une de ses récentes affaires, en affirmant qu’il faut «choisir entre la prison ou la mosquée», ce serait un manquement grave à la déontologie judiciaire, une contradiction aux préceptes du Coran et de la Sunna, à la tradition tolérante, à l’image et à l’intérêt de l’Algérie.
      Le Pape Benoît XVI a accepté la démission de Mgr. Henri Teissier, en conformité au Canon 401-1 du Code de Droit canonique et nommé le Père Ghaleb Moussa Abdallah Bader du Patriarcat Latin de Jérusalem, archevêque métropolitain d´Alger. C´est ce que nous avons appris hier en début de soirée.

  8. Il n’appartient pas au Peuple de Dieu de contrôler la concurrence!

    C’est le Seigneur qui donne . Tout ces débats sont des débats d’homme . Je suis avec le Seigneur quand je peux parler des bienfaits de Dieu à notre encontre. Que le frère éprouve le même plaisir, sans me présenter son curriculum vitae, dans sa dépendance dans l’appellation de son église . Nos imperfection aveugle nos esprits . Pourtant le Seigneur montre, même au plus petit d’entre nous quand l’ennemi le manipule …….

  9. Après son ”baptême du Saint-Esprit” un catholique expérimente plus de dévotion pour Marie.

    • @Le Rocher12
      29 décembre 2015 • 10 h 58 min
      _________________
      Quand Israël sorti d’Égypte, il fut baptisé en Moise dans la nuée et dans la mer et rendit gloire au veau d’or.
      Allez vous dire que la sortie d’Égypte n’était pas le miracle de Dieu à cause de cette dévotion au veau d’or ?

      Donc ne confondez pas, le miracle de Dieu par le don de l’Esprit dans la vie des gens et leurs mauvais choix par la suite ou leur persévérance dans les erreurs passées car Israël dans le désert ne fit pas mieux.

    • On cherche à valider des dogmes ténébreux par un baptême ténébreux.

    • @Le Rocher12
      29 décembre 2015 • 13 h 27 min

      On cherche à valider des dogmes ténébreux par un baptême ténébreux.
      _______________
      Parce que le baptême en Moïse était ténébreux ?

    • Relisez, c’est clair

    • @Le Rocher12
      3 janvier 2016 • 7 h 11 min
      ______________
      Le baptême en Moïse était il Ténébreux et la Loi mosaïque était elle Ténèbres ?

    • «Après son ”baptême du Saint-Esprit” un catholique expérimente plus de dévotion pour Marie..»

      @Le Rocher12
      Nullement surprenant car le Renouveau charismatique n’est pas un retour au principe Sola Scriptura, Sola Fide, Sola Gratia, mais une pentecotisation de catholiques en quête d’expériences charismatiques.

      «On cherche à valider des dogmes ténébreux par un baptême ténébreux» Tout à fait et de manière plus générale par toutes sortes d’expériences pseudo-spirituelles.»

Rétroliens

  1. L’église catholique africaine est-elle menacée par l’expansion des évangéliques ? | musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :