Des femmes « disciples » et « Apôtres » de Jésus ?

«Pourquoi Jésus n’a-t-il pas choisi des femmes comme disciples ?». À chaque fois que j’entends cette question, je sursaute. D’abord parce qu’on me la pose très souvent. Ensuite, parce que la personne…

…qui me la pose prend pour acquis qu’aucune femme ne faisait partie du groupe des disciples de Jésus. L’étonnement passé, je réalise combien les mots peuvent nous tromper. Prenons le temps de clarifier.

Des femmes parmi les disciples de Jésus ?

Parmi les disciples de Jésus, aurions-nous rencontré des femmes? Au moins deux expressions nous permettent de le croire. D’abord, les évangiles nous présentent des femmes qui « suivaient Jésus ». Cette première expression désigne, en effet, la suite d’un maître. Des personnes écoutent l’enseignement de Jésus, tentent de le mettre en pratique et le suivent (parfois à travers ses déplacements). Parmi ces groupes de disciples — dont il est souvent question dans les évangiles — n’y aurait-il eu que des hommes? Plus explicitement, il est question d’un groupe de femmes qui le suivaient, depuis les débuts de sa vie publique jusqu’à la croix : « Tous ses familiers se tenaient à distance, ainsi que les femmes qui le suivaient depuis la Galilée et qui regardaient. » (Lc 23,49 et parrallèles). Nous apprenons, par ailleurs, que des femmes de l’entourage de Jésus l’assistaient financièrement (Lc 8,1-3).

Voyons maintenant l’expression: « être assis aux pieds » de quelqu’un. Elle évoque la position du disciple. Paul y recourt dans les Actes des apôtres: « Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais c’est ici, dans cette ville, que j’ai été élevé et que j’ai reçu aux pieds de Gamaliel une formation strictement conforme à la Loi de nos pères. » (Ac 22,3). Ailleurs dans l’évangile, des disciples anonymes sont « assis autour de Jésus » (Mc 3,32.34) ou « à ses pieds » (Lc 8,35). Mais voici que Marie, la soeur de Marthe, « s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole » (Lc 10,39)! Voilà bien la position d’une authentique disciple de Jésus! D’ailleurs, cela constitue, à n’en pas douter, la « meilleure part » qui « ne lui sera pas enlevée » (Lc 10,42). À la lumière de ces extraits, nous pouvons donc affirmer qu’il y avait des femmes parmi les disciples de Jésus. À cette époque, ce n’était pas pratique courante. Mais peut-être n’est-ce pas tout.

Des femmes parmi les «apôtres» ?

Beaucoup s’étonneront que la question soit même posée. « N’y a-t-il pas seulement douze apôtres? Ne connaissons-nous pas leurs noms? » Dans le Nouveau Testament, le terme « apôtres » n’est pas réservé aux Douze. De fait, seul l’évangéliste Luc l’applique presque exclusivement à ce groupe. Paul, par ailleurs, se présente lui-même comme apôtre : « Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus Christ et Dieu le Père qui l’a ressuscité d’entre les morts… » (Gal 1,1, etc.). Bien qu’il se dise « le plus petit des apôtres » (1 Co 15,9) ou « l’apôtre des païens » (Rm 11,13), il n’en défend pas moins la légitimité de ce titre (1 Co 9,1). D’ailleurs, il l’attribue aussi à ses compagnons de mission (1 Th 2,7) ou même à certains adversaires qu’il traite de « faux apôtres » ou, avec ironie, de « superapôtres » (2 Co 11,13.15). Sous le terme « apôtres » Paul inclut d’autres groupes que celui des Douze.

De même, dans l’évangile de Luc, nous trouvons un groupe élargi d’« envoyés » ou d’apôtres. Au chapitre 10, en effet, voici que Jésus choisit soixante-douze autres disciples et les « envoya deux par deux en avant de lui » (versets 1 et 17). Si on ne trouve aucune femme dans le groupe des Douze, peut-on en dire autant du groupe des « envoyés » ou « apôtres » au sens large?

En résumé, dans le Nouveau Testament, les termes « envoyé » et « apôtre » s’appliquent à d’autres groupes qu’aux Douze. Ils désignent alors les personne envoyées pour annoncer le message évangélique.

Voici maintenant que l’épître aux Romains présente une femme, Junias, comme « apôtre » au même titre que son mari (Rm 16,7). Ailleurs, on apprend que des épouses « d’apôtres » participent aux voyages missionnaires (1 Co 9,5). Quelle est la nature exacte de cet « envoi »? Difficile à dire. Mais il semble que certaines femmes aient été intimement liées à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Est-il si improbable que d’autres (comme la Samaritaine) se soient mises à courir et à dire aux gens : « Ne serait-il pas le Christ? » (Jn 4,29). Ainsi, dans le Nouveau Testament, il est même possible qu’on trouve des traces de femmes envoyées ou « apôtres », au sens large du terme.

Guylain Prince, Bibliste
Source : InterBible.Org



Catégories :L'Eglise, Religions

Tags:, , , ,

96 réponses

  1. A propos de Romains 16.7:

    Junia: une apôtre dans Rom. 16:7 ce nom a été débattu par certains qui refusaient d’admettre une telle possibilité et qui ont littéralement changé le texte grec en écrivant Junias, la forme masculine. Sur le plan lexicale, il est possible que le texte dans sa forme nominale aurait pu être XXX ou XXX . Le dernier n’est généralement pas un nom. L’Alford’s Greek Testament affirme qu’elle pourrait être la femme de Andronicus. En 1882, le Greek New Testament with Reviser’s Readings leur donne une forme féminine, le Wescott et Hort’s New Testament in Greek fait la même chose. Le texte grec de Stéphanus de 1550 et le AV de 1624 écrivait aussi Junia. G. Raymond Carlson, ancien Surintendant Général des Assemblées de Dieu, a écrit: «Tous les Pères et Commentateurs du début de l’Église jusqu’au 13eme siècle ont reconnu Junia comme étant une femme» (Complete Biblical Library, Vol. 7 p. 245). John Chrysostom a écrit: «Ô combien le dévouement à la femme est grand pour qu’elle puisse être digne de l’appellation d’apôtre» (Nicene and Post-Nicene Fathers. Vol. 11 p. 555) Ses traduteurs n’ont pas aimé le texte et ils ont essayé de l’expliquer autrement. Néanmoins, cela ne change en rien la façon dont Chrysostom l’a écrit.
    Cette liste n’est pas complète.
    Extrait de « Resurection Magazine N°78 »
    …J’aimerai ajouter, au sujet de ce qu’elle dit de Junias (Rom 16/7): il paraît que le texte
    grec indique “ Junia” (une femme), mais comme il s’agit d’un personnage remarquable
    parmi les Apôtres, on indique “ Junias” et cela devient un homme, que c’est, en effet, ce
    que certains croit depuis 700 ans, c’est à dire, depuis qu’Aegide de Rome (1245-1316) en
    a fait un homme dans son opéra “opera expetica opusculus F.”
    Finalement, le raisonnement est devenu à peu près celui-ci:
    “Junias” ne pouvait être une femme parce qu’elle était un Apôtre.
    “Phoebe” ne pouvait être ministre de l’église parce qu’elle était une femme.
    “L’Elue” devait être une église parce qu’elle était femme
    “Stéphanas” ne pouvait être femme parce que les gens lui était soumis.
    Et on autorise plus les ministères féminins dans certains milieu parce qu’ “il n’en existe
    aucun dans le nouveau testament”! L’histoire montre cependant que la féminité de Junias
    n’avait pas été contesté, je crois, pendant le premier millénaire de l’ère chrétienne.
    Des théologiens, pères de l’église et commentateurs célèbres l’attestent, de même que des
    auteurs tels que:
    – Origène, dans son “commentaire de l’épître au romains”
    – Chrysostome dans son “homélie sur l’épître de Paul, l’apôtre aux Romains”: “Cette
    femme qu’elle doit être estimée, digne de l’appellation d’Apôtre”!
    – Jérome, dont la vie fut consacré aux études bibliques, et qui a supervisé la traduction de
    la bible latine, La Vulgat.
    – Et, depuis la réforme: Jean Calvin et Théodore de Bèze dont voici la traduction de
    Romains 16v7 en français de l’époque: “saluez Andronique et Junie, mes cousins, qui ont
    esté prisonniers avec moy, lesquels sont notables entre les Apôtres et qui mesmes ont esté
    devant moy en Christ”
    Pour terminer, je voudrais ajouter, en dehors du cas de Junias:
    – Que, d’après Alphonse Maillot, Paul aurait eu environ 1/3 de femme parmi ces 37
    collaborateurs.
    – Que Calvin et Théodore de Bèze traduise ainsi Romains 16v3: “ Saluez Prisque et
    Aquile mes coadjuteurs”, c’est à dire d’après le Larousse: mes évêques adjoints! En voici
    le commentaire de Calvin: “ Paul ne dédaigne point d’avoir une femme pour compagne
    en l’oeuvre du Seigneur et n’a point honte de le confesser”.

    Que les amoureux de la Parole s’expriment avec « modération », Merci
    Fred.

    • Que la lumiere soit et la lumiere fut afin de sortir des consequences de l obscurantisme ambiant celles que le Seigneur Jesus a honorees et retablies !

    • Superbe vérité…. qui légitime le fait que Jésus est venu renverser les murs de séparations créés par le religieux .

      Il n’y a donc plus ni homme ni femme, ni grec ni juif … etc etc en Jésus le messie, car il est venu et il vient avec son œuvre ouvrir l’aire messianique qui est en marche.

      la venue du Royaume de Dieu et sa mentalité au milieu des hommes est rendu visible par son corps.
      La sainte assemblée des régénérés envahie la terre, poussée par la puissance du Saint Esprit qui manifeste par le corps de Christ , la réalité d’unicité de ce royaume de la gouvernance de l’Esprit Saint pour tout régénérer !

      Romains 8.18 à 22

      Galates 3
      …27vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. 29Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse.

      QUELLE GLOIRE SEIGNEUR !!!!!

    • En voilà un d’échafaudage branlant, façon vatican et évolutionnistes.:
      J’affirme ma volonté de révolte et ensuite je cherche quel argument boiteux pourrait bien l’étayer

      Ceux qui veulent y voir clair peuvent aller sur google et trouver plus de documentation.
      Les païens sont moins hypocrites!
      Je vous rappelle :
      la reine de Saba est allée voir Salomon avec une grande pompe…pour arroser ses grands jardins

      Et là vous rigolez, c’est pourtant la même logique que la votre.

    • A Fred,
      « L’histoire montre cependant que la féminité de Junias n’avait pas été contesté, je crois, pendant le premier millénaire de l’ère chrétienne. »
      L’histoire en tout cas démontre assez bien que l’enseignement permis à la femme devant l’assemblée n’existait pas jusqu’au début du 20è siècle. La première femme pasteur en France date de 1929. https://fr.wikipedia.org/wiki/Minist%C3%A8res_f%C3%A9minins_dans_le_christianisme

      Et pour ce qui est des églises évangéliques, ceci est très récent et date d’environ 2001 puisque mon étude sur les anciens et les diacres datent du 30 mars 2001et je n’ai pas pu l’exposer devant l’église vu les réticences des anciens de l’époque. Evidemment, un autre qui avait une étude concluant que la femme pouvait enseigner et être ancien a pu, lui, l’exposer devant l’assemblée et même le faire publier aux frais de l’église.

      Tout cela pour dire que ce recul de la connaissance est très récent et a été amené par les écoles bibliques qui ont pu ainsi accepter des femmes et grossir leur nombre d’élèves. Ensuite, dans les faits, tous ceux qui peuvent jouer un rôle dans l’assemblée doivent avoir fait soit une école biblique même partielle, soit une mission en pays lointain et en tout cas accepter l’enseignement des femmes.

      C’est pourquoi l’enseignement des femmes et leur prise de pouvoir dans les églises évangéliques est la caractéristique de l’Eglise de Thyatire relevée par celui qui marche au milieu des sept chandeliers, Eglise que je tiens à cause de cela notamment pour symboliser l’église évangélique.

      « Je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité.
      Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu’ils ne se repentent de leurs oeuvres.
      Je ferai mourir de mort ses enfants; et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres. »

    • Et puis de toute façon, L’apôtre dit : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner et de prendre de l’autorité sur l’homme, mais elle doit demeurer dans le silence. » (1 Tim 2 :11-15)
      Pourquoi dit-il cela ?
      « Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite; Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » (1 Tim 2 :11-15)
      Il y a donc deux raisons :
      La première tire sa légitimité avant la chute puisque Dieu a créé l’homme le premier.
      La seconde tire sa légitimité de ce qui s’est passé à la chute, à savoir que c’est la femme qui a été séduite et s’est rendue coupable de transgression.
      La raison évoquée du bavardage dans l’église est donc fallacieuse car ignorant les deux raisons claires que donne l’apôtre Paul. Personne n’a encore répondu à ces deux arguments sauf la renégat Catherine Bunel qui ne considère pas l’apôtre Paul comme inspiré.

    • une chose est certaine vous connaissez au moins ces versets du nouveau testament , Daniel , vous les citez huit fois sur dix . Rassurez moi vous en connaissez d’autre ??

    • De plus j’aimerai que vous me disiez où j’ai dit clairement que Paul , l’apôtre n’était pas inspiré . J’ai dit qu’il avait dit ça une seule fois , alors que la plupart du nouveau testament sont les écrits de Paul et j’ai dit qu’il n’était qu’un homme et non Jésus , ce qui est vrai il me semble . Un pasteur aujourd’hui dirait les mêmes chose que Paul se ferait très certainement critiqué mais Paul est mort alors c’est plus facile de l’aduler . J’ai dit aussi que j’aimerai , cependant , avoir au moins la moitié du zèle qu’avait Paul mais ça c’est facile de l’occulter

    • samdesouce
      12 novembre 2015 • 16 h 11 min

      la reine de Saba est allée voir Salomon avec une grande pompe…pour arroser ses grands jardins

      Heuuuu ses jardins très intimes…. il parait😉 Plus fort que moi je n’ai pu résister à l’écrire🙂

    • @Daniel PIGNARD : Merci pour votre commentaire qui est on ne peut plus clair. Je partage votre point de vue.

    • Entre religieux on se comprend 😀

    • Oh ben il va être content Daniel au moins un qui partage son point de vue😀

    • A Catherine Bunel,
      vous dites que vous ne connaissez pas Seigneur Paul pour lui enlever toute autorité.
      https://actualitechretienne.wordpress.com/2015/11/03/carmel-tv-predication-de-cynthia-ohlott-oh-mon-ame-tais-toi/#comment-240607

    • Alors vraiment désolée , Daniel , dans le lien que vous avez mis j’ai oublié la virgule entre Seigneur et Paul ce qui devrait faire : Seigneur , Paul …. et non Seigneur Paul😆

    • A Catherine Bunel,
      Bon, ce n’est pas compliqué, j’ai cité un passage de l’apôtre Paul dans les commentaires ci-dessus à 13h48 commençant par « Et puis de toute façon, L’apôtre dit »
      Est-ce que le passage de l’apôtre Paul cité est inspiré ?

    • Mais je n’ai jamais dit que l’apôtre Paul n’était pas inspiré dans ses enseignements , j’ai dit que , en ce qui concernait les femmes il ne l’a dit qu’une fois , il a été dans plusieurs églises , il a enseigné nous avons ces enseignements et il ne l’a dit qu’une fois et personne , absolument personne d’autre ne l’a dit surtout pas Christ , donc ça correspondait à une période bien précise et j’ai dit que , comme tous les serviteurs aujourd’hui ce n’était qu’un être humain mais , bon , tout comme Shor vous déformez mes propos et ne prenez que ce que vous voulez , pourtant la Parole nous dit de prendre ce qui est bon😀

    • Si avec ça vous n’en avez pas assez, c’est que vous êtes une renégat des paroles de l’apôtre Paul :

      A Timothée,
      https://www.biblegateway.com/passage/?search=1+Tim+2%3A11-15&version=LSG

      Aux Corinthiens,
      https://www.biblegateway.com/passage/?search=1+Cor+11%3A3-16&version=LSG

      Aux Corinthiens,
      https://www.biblegateway.com/passage/?search=1+Cor+14%3A33-38&version=LSG

    • Pour quelles raisons Dieu dit à Paul dans 1 Thimothée 2:11-15 :
      « Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite; Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » ?

    • Ah oui, Catherine Bunel, au fait, pour quelles raisons Dieu dit à Paul dans 1 Thimothée 2:11-15 :
      « Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite; Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » ?
      Vous pourriez peut-être demandé à votre mari ou à votre fils.

    • Parce que c’est vrai tout simplement , Daniel , que voulez vous que je vous réponde d’autre , si nous lisons la Genèse on voit ça , par contre Adam était un peu lâche , il faut le dire , non seulement il mange , alors que lui , contrairement à Eve , a eu les directives directement du Maitre mais en plus il accuse presque Dieu :  » c’est la femme que TU m’a donné  » franchement pas très reluisant , il parait que c’était lui le chef , non ??

    • A Catherine Bunel,
      Bon, vos considérations sur la lâcheté de l’homme ne vous dispense pas désormais d’obéir à l’injonction de l’apôtre Paul aux femmes dans les assemblées de ne pas enseigner, de ne pas prendre autorité sur l’homme et de demeurer dans le silence. Paul a-t-il réellement dit ?

    • Mince il m’arrive de temps en temps d’apporter un petit partage , oups je suis bonne pour la géhenne , Ah ben non mon Seigneur m’a choisi , comme il a choisi tous ceux qui viennent à lui , il m’a dit dans sa parole « voilà les signes qui accompagneront CEUX qui auront cru » , ça tombe bien JE CROIS donc je fais partis de ceux qui ont cru ouf , bon alors tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes

  2. HUM ……. ça va dégommer Résultats de recherche WROUMMM WROUMMMMMMMM 🙂

    Cependant je trouve très très bien ce sujet et très actuel😉

  3. Paul , j’adhère à 100% à votre article , mais ça ne changera rien , il va y avoir 3 ou 400 commentaires parce que deux ou trois fortes têtes sur ce forum sont contre le ministère des femmes , oserai je dire contre les femmes , on peut se poser la question ??? mais en tous cas excellent article où tout est parfaitement expliquer

    • @ Catherine bunel

      Je vois qu ‘il suffit de ne pas etre d’accord avec vous pour etre qualifié de « forte tete »…soit, je suis donc une forte tete !( c’est drole comme les femmes peuvent etre agressives et revendicatives lorsqu ‘il s’agit de leur « place » dans l’église)..Pour Junias, elle était apotre AVEC son mari et cela ne me pose aucun problème, vous rappelant que la femme est soumise à son mari (à moins que , comme beaucoup de chtétiennes, vous contestiez cela aussi) : ainsi, elle n’était surement pas l ‘apotre principal, mais l ‘adjointe de son mari, lui même apotre (comme Eve a éré créée pour etre l ‘ aide, l’ assistante d ‘Adam).
      Un ministère, y compris pastoral, peut fort bien s’exercer en couple…je n ‘ y vois personnellement aucun inncovénient…à condition de ne pas oublier qu’en dernier ressort , c’est le mari qui dirige !
      Soyez bénie !

    • Filou , que pensez vous , vous même de ceux qui pensent , tout comme moi et beaucoup heureusement , que les femmes ont autant leur place que les hommes pour apporter la Parole , soyez franc et dites moi franchement

    • Autre chose Filou , je ne conteste absolument pas que la femme soit soumise à son mari et qu’elle doit exercer son ministère sous l’autorité spirituelle de son mari ça c’est une évidence , mais que cette femme de la bible soit l’apôtre principale ou non ne change rien au sujet elle est apôtre et puis c’est tout

    • mais les femmes elles l’ont prise dans l’église leur place …..nianiania vous parlez pour ne rien dire …..mdr

  4. dieu ne fait pas et n’a jamais fait alliance avec une femelle , la femelle de l’homme de toute les espèces est la seule qui n’a pas été crée par dieu , mais dieu l’a sortie de la cote de l’homme , la formant , l’homme étant crée dès l’origine mâle et femelle ,

    salut mes ptits loups

  5. Donc il n y a aucun verset qui confirme qu’il y avait des femmes apôtres, ou que même une femme aurait exercé le ministère de la prédication.

  6. Et on en remet une couche

  7. Et lui, alors, un apôtre aussi ?

    Le petit âne

    Je ne sais s’il était gris ou brun, ni si déjà la croix barrait son dos, mais qu’il était mignon le petit âne qui déambulait dans la capitale ce matin de printemps.
    Etait-il fier et reconnaissant qu’une main inconnue l’ait détaché pour lui permettre de trottiner par les rues de la ville et de côtoyer une foule en délire?

    Je me demande même s’il n’a pas cru un moment que c’était lui qu’on honorait ?
    Bien mieux qu’un tapis rouge, c’étaient leurs propres vêtements que les gens mettaient sous ses sabots ; et ces branches et ces palmes qu’on cueillait, brandissait, agitait, pour les jeter enfin à ses pieds…quel succès!

    Ainsi, quand nous portons pour une heure, un petit bout du message du Maître, ne laissons pas l’orgueil nous envahir : ce n’est pas à l’âne que revient la Gloire mais au Seigneur qui le conduit!.
    Et cette vénération humaine, comme elle est éphémère ; combien ce cœur charnel est inconstant, versatile et pervers. Trois jours! C’est ce que dura son adoration, et les mêmes gorges qui criaient « Hosanna » vont vociférer « crucifie-le »! Non, vraiment, le dernier des ânes ne s’y laisserait pas prendre, d’ailleurs jusqu’à présent, l’âne, mieux que l’homme sait rester prudent à l’égard de qui le flatte! Et Jésus -la brebis muette -« ne se fiait pas à eux », ni à Pierre…

    Ah, si jamais le temps revenait, juste une heure, où le message de Jésus avait la faveur du peuple, quel privilège d’être de ceux qui le portent! Laissons-nous détacher des amarres terrestres et trottons joyeusement dans le chemin frayé, jetant palmes et couronnes aux pieds du Sauveur.

    A la différence de l’âne qui la porte en permanence, il nous faudra chaque jour nous charger de la croix, laquelle demande tant de place qu’elle pousse à se décharger de tout fardeau, mais aussi de toute étiquette et tout orgueil (comme les deux vont bien ensemble) qui ont fait tant de ravages.

    Tout nostre mal vient d’asneries (Montaigne, sauf erreur)

    Au fait, notre petit âne, n’a-t-il pas un nom ? Un nom que l’on pourrait écrire sur son front et sur ses flancs, un nom qui lui serait propre…enfin, commun à tous les petits ânes porteurs – à la première ou à la onzième heure – de quelque-chose du Sauveur, un nom qui serait pour les autres sa carte de visite et pour lui un mot d’ordre, un nom qui rappelle à la fois la Gloire du « cavalier » et l’insignifiance de la monture ?

    N’est-il pas mentionné dans l’Evangile ? Mais si, lisez bien, et surtout, écoutez car c’est à cela que servent nos grandes oreilles : écouter comme des disciples.
    Alors avez-vous trouvé ? Tenez, je vous aide encore :
    sur la tiare du sacrificateur, il était gravé : « Sainteté à l’Eternel » (ou « consacré à l’Eternel) et sur le passeport du petit âne, tout simplement :

    Le Maître en a besoin

    (Le petit âne. Samuel Girardot, d’après une citation originale de Daniel Poujol 9/11/09 Page 1 sur 1)

  8. Je pense que, quant-on est au minimum en relation avec la sphère céleste de Dieu en Jésus-Christ, on ne peut pas imaginer, au vue des prouesses reconnues des femmes chrétiennes dans leur implication dans l’œuvre de Dieu, DIRE que l’Apôtre Paul leur interdit d’assumer des fonctions que l’Esprit de Dieu les appelle à jouer.

    Sans savoir lire ni comprendre les textes bibliques (comme mon frère Shor m’a si bien fait remarquer dans un autre article à ce sujet),

    Il ne va pas de l’intelligence sémantique humaine pour comprendre la Parole de Dieu, mais plutôt de la révélation divine, permettant de discerner que : Dieu a DONNE A LA FEMME BEAUCOUP DE POTENTIEL !

    Certains hommes, soient par oublis, soient par égoïsmes, ne voient pas les femmes partagées le même salut qu’eux……

    Seront-ils machos jusqu’au ciel (au paradis) ? Attention, dans vos églises Dieu laisse faire ; mais au paradis IL est MAÎTRE et SOUVERAIN ; les hommes ne pourront pas l’empêcher de sauver aussi les femmes.

    Calmez-vous messieurs et gardez le sourire !

  9. Un article digne d’intérêt, il va sans dire.

    Quand on purge son esprit de la logique de « postes » et de la titulature qui vampirise la mentalité des églisiens et de certains chrétiens, on peut ouvrir ses yeux, même charnels pour voir que le discipolat auquel invitait le Rabbi Yeshua Ha Notzri n’était pas d’en-bas, mais d’En-Haut. Et des yeux toujours charnels peuvent enquêter sur la prétendue historicité masculine du nom « iounia » en grec pour disqualifier cette masculinité de doctrine aussi vicieuse que la controverse sur les adelphoï (frères/ »cousins ») du Messie pour le dogme de la virginité perpétuelle de Maryam.

    Oui, le Roi et Messie Yeshua a donné aux femmes ce que l’énoncé des seules généalogies leur déniait. Voilà pourquoi, avec l’esprit du Messie, Paul peut écrire que l’humain nouveau en Maschiah est affranchi du genre, de l’ethnie, du statut social, etc. »Il n’y a plus ni Judéen ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Yeshua le Messie. » (Galates 3:28)

    Quid des restrictions pauliniennes sur la parole aux/des femmes (1Tim 2:11; 1Tim 2:12) ? Il faut que chacun demande à l’Esprit saint de lui révéler ce qui a passé par l’esprit et le discours de Paul.
    Quantité d’hommes (ish) ont œuvré dans l’ekklesia sans jamais avoir la latitude d’enseigner ou de prendre de l’ascendant sur les autres (rôles, positions). Singulariser la femme (isha) dans ces restrictions-là porte à considérer des fins qui échappent à notre commune perception de l’oeuvre (1Cor. 11:9). Et là, homme ou femme, il faut soit rejeter l’inspiration de Paul, qui serait menteur à ses heures, soit l’accepter et rendre les non-enseignants, hommes ou femmes, plus dignes d’honneur dans les missions diverses et variées de l’église, Corps du Messie.

    Et puis, quiconque aime sa mère ne peut la vouloir que disciple du Messie. Quiconque aime son épouse, sa sœur, ne peut les vouloir que disciples du Messie. Il faudrait déjà l’être soi-même…

    1Cor. 7:16

  10. Certains vont encore discuter de la place de la femme dans l’église. Pourtant il y a eu Déborah juge, Anne la prophétesse, l’âpotre Junias. Bon, maintenant Jésus a choisis 12 apôtres hommes parce que je vois mal une femme patriarche.

    • @bouncer

      Ce sont surtout les femmes ….qui discutent de la place de la femme dans l ‘église !

    • bouncer
      12 novembre 2015 • 16 h 32 min

      Bon, maintenant Jésus a choisis 12 apôtres hommes parce que je vois mal une femme patriarche…..

      Et oui avec surtout la barbe ! ça on l’a pas😉

    • filou

      Mais pas du tout , les femmes ne discutent pas elles bavardent sur tout et rien pour le plaisir et agissent avec dextérité pour palier à tout les manquements des hommes …..elles s’en fichent pas mal de ce que les hommes discutent…. pour savoir qui est le plus grand dans l’église !!

  11. Tenez je vais vous en donner des arguments :
    Pierre est aussi un prénom féminin, alors l’apôtre était une femme.
    Au cours de l’histoire, des femmes se sont appelées Jehan et des hommes Marie, pourquoi ne pas les intervertir ainsi, Jésus aurait pu dire : homme, voilà ta fille?

    Aujourd’hui, on voit des filles s’appeler Gaël ou Joël (pour cause évidente d’analphabétisme, mais enfin)
    Alors ajoutez encore Nathanaël.

    C’est ridicule ? Ah bon! Qui l’eut cru ?

  12. Rien ne prouve que Ἰουνίαν soit l’accusatif de Junia, nom de femme ; ce peut-être être tout aussi bien celui de Junias (abréviation de Junianus), nom d’homme. Le fait qu’Andronique et Junias aient été prisonniers en même temps que Paul suggère d’ailleurs qu’il s’agissait bien de deux hommes, car même aujourd’hui les prisons de femmes et d’hommes sont séparées.

    Quoiqu’il en soit n’est-il pas incohérent de signer cet article pro-apostolat féminin : Guylain Prince, Bibliste OFM c-à-d Ordo Fratrum Minorum ; pourquoi pas OSM, Ordo Sororum Maximorum ?

    https://www.google.com/search?q=Guylain+Prince,+Bibliste&safe=off&biw=1231&bih=915&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CBwQsARqFQoTCJfz4eeXi8kCFU4qiAodDIcPxg&dpr=1

    Et pourquoi si les femmes peuvent être apôtres et évêques dans le même sens que les hommes, rester fonctionnaire d’une église qui enseigne que son Pape doit nécessairement être un homme ?

    Et comment sait-on, si Junia était une femme, qu’elle n’était pas vieille, fripée, avec les dents jaunes et de travers ?

  13. Woa non!!! J’ose pas imaginer les réactions de Shor & Compagnie!!!

    Voila spychologiquement ce qui se passera quand tous les anti-féministes-(servantes) de Dieu vont voir

    l’excellent commentaire de Fred.

  14. Il faut premièrement bien comprendre la raison de l’exhortation donnée aux sœurs, et
    de la position de la femme dans les assemblées. Après les événements dans le jardin
    d’Eden (Gen. 3), l’Eternel donna une position différente à la femme qu’à l’homme. Cette
    ordonnance est due à la désobéissance de la femme qui, séduite, n’a pas su obéir à la Parole
    donnée par l’Eternel à Adam. Nous sommes toujours dans ce corps de chair, et cette même nature
    déchue héritée d’Adam et Eve se trouve en nous avec cette tendance à l’incrédulité et à la
    désobéissance. Les sœurs, ont cette même tendance d’Eve, d’influencer les décisions prises dans
    le Corps, (en parlant beaucoup avec leur force de persuasion et d’autorité) malgré le fait que la
    conduite et les décisions ont été réservées par les Ecritures aux frères qui sont établis dans les
    ministères de la Parole.
    Dès le début, l’Eternel dans Son jugement, a soumis dans le comportement naturel la femme à
    l’homme, et ceci a eu des conséquences directes dans le domaine spirituel. Ainsi dans le Corps de
    Jésus-Christ, une position d’autorité a été donnée aux frères, comme nous le voyons avec tous les
    ministères de la Parole (Eph. 4.11). Cela est nécessaire pour maintenir le Corps dans la vérité et
    dans l’ordre Divin. Nous trouvons une parole qui nous éclaire suffisamment à ce sujet dans
    1 Corinthiens 11.3: “Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme,
    que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ”.
    C’est pour toutes ces raisons qu’en ce qui concerne l’enseignement et les décisions à prendre
    en ce qui concerne l’ordre dans l’Eglise, il n’est pas permis aux femmes d’exercer ces tâches. Par
    contre, d’autres tâches leur sont attribuées dans le corps, lesquelles ont aussi leur importance.
    Chanter ou prier sont une nécessité naturelle pour tout croyants né de nouveau, pour autant
    qu’il les accomplisse avec une pensée sincère, et un cœur rempli de louanges et d’adoration
    envers le Dieu vivant. Elles ne doivent pas être des pratiques simplement religieuses, servant à se
    faire voir des #hommes, ou pour se glorifier devant le public, mais bien inspirées par l’Esprit de
    Christ. Celui qui veut subsister devant Dieu, qu’il soit homme ou femme, doit se soumettre aux ordonnances qu’Il a établies. c’est a dire #DIEU “Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ” (1 Cor. 11.3). Lorsqu’une femme dit qu’elle est soumise à Dieu, cela signifie qu’elle a pris sa place de subalterne, conformément à la Parole de Dieu. Déjà dans le premier âge de l’Eglise, Paul dit à l’Eglise de prendre en considération qu’on n’avait rien à y voir ni à y entendre parler d’égalité des droits.
    (1 Tim. 2.11,12)“Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence” . C’est une exigence divine à laquelle on ne peut se soustraire. Dieu Se tient aux côtés de ceux qu’Il a destinés à un ministère. Par son installation dans une charge spirituelle donnée, et cela en fonction de l’appel divin reçu et en vertu de l’onction, un homme de Dieu a accès à l’ordonnance divine que Dieu a établie. “Comme dans toutes les Eglises des saints, que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler; mais qu’elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi” (1 Cor. 14.34). Ici, l’apôtre se rapporte à la loi, et il dit avec le plus grand sérieux qu’on ne leur permet pas de parler. On peut souvent être davantage démoli par des paroles, qu’édifié par une prédication. Une femme peut avoir les meilleures intentions lorsqu’elle parle au sujet des affaires de l’Eglise, mais Dieu en a de meilleures, c’est pourquoi Il lui ordonne de se taire.
    “Toutefois, dans le Seigneur, la femme n’est point sans l’homme, ni l’homme sans la femme” (1 Cor. 11.11). La position d’enfant de Dieu est pareille pour tous, elle vient par la rédemption qui est en Jésus-Christ. Dieu a fait de nous des fils et des filles. Les sphères d’activité sont cependant différentes. Beaucoup de femmes (en chantant,louant,…)ont servi le Seigneur, et le font encore aujourd’hui, mais parfaitement à leur place.
    .\en plus vous avez mal traduit ce verset de romains 16:7 Andronicus et Junias jouissaient d’une grande consideration aupres des apotres ces memes apotres qui ete meme en Christ avant paul ,c’est ne pas ils etaient apotres non Monsieur .Que Dieu vous benisse

    • La version humaniste de l’ordre divin celons la pensé interprétative de l’homme , mais ce n’est pas Jésus qui l’a dit et l’a établi !!

      Aussi je ne fais pas d’une parole d’homme et des considérations d’hommes une loi, mais je m’ attache à la parole de Jésus, pour me garder des dogmes et des doctrines humains œuvres de chair !

      Voilà comment nous devons lire la bible : Nous attacher entièrement aux paroles de Jésus qui est le Fils de Dieu directe et donc le seul à nous enseigner au plus juste de sa volonté.

      Ensuite discerner ce qui vient de Dieu dans les paroles des disciples, sans perdre de vue qu’ils sont comme vous et moi et peuvent faire des erreurs, y compris dans ce qui est pensionné dans la bible …. Ce qui évite de les diviniser et de créer une doctrine sur leurs dires .

      RECHERCHEZ SANS CESSE LA VÉRITÉ : JÉSUS EST LA VÉRITÉ !

      Pas les apôtres ….. C’est extrêmement importent d’en prendre conscience , car vous risquez de suivre le dieu de Paul de Jacques et de TRUC BIDULE ….au lieu de suivre le Dieu de la bible …et ainsi marcher aux côtés d’aveugles qui conduisent d’autres aveugles !

      C’ EST LE SAINT ESPRIT QUI NOUS ENSEIGNE TOUTES CHOSES ET GARDE NOS PAS DE L’HÉRÉSIE.

  15. « Ainsi, dans le Nouveau Testament, il est même possible qu’on trouve des traces de femmes envoyées ou « apôtres », au sens large du terme. »

    Possible ? mais le bibliste romain se dispense toutefois d’en parfaire la démonstration… d’autant que ce « sens large du terme » est assez différent du sens particulier par lequel sont désignés les apôtres ayant reçu leur mission d’autorité de la part du Seigneur. Ce que tou(te)s les chrétien(ne)s de tous les temps n’ont jamais eu la moindre difficulté à admettre jusqu’au 20ème siècle !

    Mais actu-c ne manque heureusement pas de nous tenir informés quant aux prodigieuses avancées « évangéliques » des temps actuels, des dernières tendances propres à la louange la plus « dans la gloire » à l’irrésistible progrès de la prédication féminine….

  16. Excellent, je suis pour le ministère de la femme.
    Hè, … Les hommes, ne soyez pas des machos, sinon, revenons a nos loi d’autrefois, la femme n’a pas le droit de travailler, sauf de s’occuper de sa cuisine etc… ni le droit de parler, c’est a dire de contester son mari🙂

    • Un formidable ministère : enfanter et élever des enfants, seconder et soutenir son époux

      Et il y en a qui trouvent que cela les rabaisse

      Que peut-on contre la folie ?

  17. Pendant 2000 ans l’église chrétienne s’est maintenue tant bien que mal, sans remettre en cause la Parole.

    De temps en temps il y a eu de formidables réveils, parfois avec quelques loufoqueries, mais sans aucune hérésie caractérisée.

    Et aujourd’hui qu’elle est au plus bas, dans les compromis, les « protestants évangéliques », les « je suis charlie », les concubins appelés copins , les divorcés et déconcubinés prétendument célibataires, bref le fond du fond du trou…
    Maintenant elle serait plus éclairée!!!
    N’avez-vous pas remarqué que les reproches faits à Corinthe ne sont faits à nulle autre église et que le portrait de Corinthe est exactement celui de l’église d’aujourdh’ui avec, comme par hasard des femmes qui veulent enseigner.
    Malheur, malheur, malheur

    Ceux qui justifient l’apostolat féminin sont ceux qui se disent protestants, sont prêts à collaborer avec le pape, disent que les musulmants sont gentils, emploie le non-sens « homophobe, comme le diable lui-même.

    Vous les verrez demain soutenir la pédérastie et l’avortement, parce que cela procède du même esprit.

    I KHABOD La Gloire est bannie ; pleurez et lamentez-vous parce que tout le corps est malade, depuis la plante des pieds jusqu’à la racine des cheveux

  18. Bravo Paul ! pour cette prise de position en faveur du ministère de la femme à l’Eglise, encore rare dans nos milieux évangéliques…
    Merci de ne pas être de ceux qui risquent un jour de gros surprises auprès de Dieu pour avoir bâillonnée la femme sur la terre, alors que l’Evangile avait besoin de courir d’être annoncé et pratiqué plus que jamais.

    Si on voulait faire plaisir au diable on ne pourrait faire mieux que de bâillonner la moitié, que dis-je : le 2/3 des chrétiens. C’est grave ! Une interprétation « supercherie » de l’adversaire et beaucoup succombent, mais la Bible nous le dit déjà dans les 1ères pages (Genèse 3,15). Or, des hommes endoctrinés et peut-être mal dans leurs pompes, et quelques femmes pour des raisons de convenance y succombent de génération en génération. Est on enterre les talents de la femme… cela nous rappelle quelque chose.

    Frères et soeurs, l’heure est au combat spirituel : menons le BON combat et ne mitraillons plus nos alliés. Nous savons tous que des femmes reçoivent des dons comme des hommes. Le Saint Esprit ne regarde pas sous la ceinture, mais dans le coeur ! A moins de nier l’Esprit qui attribue les dons (attention !)… prions pour que TOUS les dons puissent s’exprimer et servir à l’avancement du regne de Dieu sur la terre.

    Fraternellement

    • D accord avec vous ! Et merci pour toutes les femmes chez les évangéliques …
      J’encourage a ceux qui ont toujours de problème avec le ministère feminin a prendre de l’exemple chez les eglise de l’Armee du Salut ! Le sérieux et le vrai engagement ils ont a et jusqu aujourd’hui j’ai pas entendu des scandales des pasteurs ou des responsables comme souvent chez les évangéliques, pourtant le ministere feminin est bien installé depuis des années !
      Dis moi les amis qui ont de problèmes avec les femmes a l’église ? Pourquoi vous n’imposez pas la voile comme chez les musulmans pendant qu on y est ?
      Je crois qu il est temps d’annoncer l’évangile urgement, les temps sont vraiment mauvais, au lieu de s accuser comme Adam et Ève ont fait au jardin d’Eden …

    • Vous savez , Mercy quelques uns sur ce site préfèreraient entendre des pierres crier que des femmes prêcher😀

  19. L’Église actuelle tend de plus en plus vers le modèle satanique du couple formé par Jézabel et Achab, je vois que les rebelles comme la colombe ou catherine bunel s’en accommodent sans sourciller, quelle tristesse tous ces chrétiens qui ne veulent pas obéir aux paroles reçues par Paul qui est inspiré par l’Esprit de Dieu !

    • Il faut faire une différence entre les deux attitudes :

      Catherine (et Cynthia) ne me semblent pas rebelles, mais plutôt « entraînées par l’égarement des impies »

    • Ptdr…. heureusement que vous êtes la pour les sauver super héros se la foi

    • E.Ézéchiel
      13 novembre 2015 • 1 h 56 min

      L’Église actuelle tend de plus en plus vers le modèle satanique du couple formé par Jézabel et Achab, je vois que les rebelles comme la colombe ou catherine bunel s’en accommodent sans sourciller, quelle tristesse tous ces chrétiens qui ne veulent pas obéir aux paroles reçues par Paul qui est inspiré par l’Esprit de Dieu !

      Moi m’accommoder du modèle satanique du couple formé par Jézabel et Achab, !!

      Vous plaisantez , vous êtes à côté de vos sabots , vous jugez sans connaître et sur des balivernes et des positions religieuses qui ne sont pas biblique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :