10 types d’hommes qu’une femme chrétienne ne devrait jamais épouser

Beaucoup de chrétiennes célibataires s’interrogent aujourd’hui sur le choix du futur conjoint. Découvrez dans ce qui suit une liste d’hommes que vous feriez mieux de ne jamais choisir pour conjoint.

On pourrait encore intituler ce texte de cette manière : 10 comportements que les hommes chrétiens ne devraient pas avoir… Qu’en pensez-vous?

Ma femme et moi avons élevé quatre filles et trois d’entre elles sont déjà mariées. Nous aimons nos beaux-fils et il est évident que Dieu a sélectionné chacun d’eux en fonction des tempérament et personnalité de nos filles. J’ai toujours cru que Dieu est capable d’associer des personnes complémentaires. S’Il a pu le faire pour mes filles, Il peut aussi le faire pour vous.

Aujourd’hui, j’ai plusieurs amies célibataires qui aimeraient beaucoup trouver le bon partenaire. Certaines m’ont par exemple dit que les cueillettes étant minces dans leur église, elles se sont aventurées dans le monde des rencontres en ligne. D’autres ont levé les mains en signe de désespoir, se demandant s’il existe encore des hommes chrétiens sérieux dans ce monde. Elles ont commencé à se demander si elles devraient abaisser leurs normes pour pouvoir trouver un partenaire.

Voici le conseil que je maintiens : Ne vous contentez pas de moins que le meilleur de Dieu. Trop de femmes chrétiennes d’aujourd’hui ont fini avec un Ismaël, un mauvais partenaire. L’impatience les a conduites dans un mariage malheureux. Recevez mon conseil paternel: Il vaut mieux pour vous d’être seule que mal accompagnée !

En parlant de « mauvais partenaire », voici les 10 principaux hommes que vous devriez éviter dans la recherche de votre futur conjoint

1. L’incroyant. Ecrivez 2 Corinthiens 6:14 sur un Post-it et mettez-le sur votre ordinateur au travail. Ce verset dit: « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? » (Version Louis Segond). Ce n’est pas une règle religieuse désuète, dépassée. C’est la Parole de Dieu pour vous aujourd’hui. Ne permettez pas que le charme d’un homme ou son succès financier (ou encore sa volonté d’aller à l’église avec vous) vous poussent à compromettre ce que vous savez juste. La « fréquentation missionnaire » (celle que l’on entreprend en espérant conduire la personne au salut) n’est pas une stratégie judicieuse. Si le gars n’est pas un chrétien né de nouveau, rayez-le de votre liste. Il n’est pas bon pour vous. Je n’ai pas encore rencontré une femme chrétienne qui ne regrette pas d’avoir épousé un non-croyant.

2. Le menteur. Si vous découvrez que l’homme que vous fréquentez vous a menti sur son passé ou qu’il cache certains aspects de sa vie pour éviter que vous soyez au courant de ses secrets, courez vers la sortie la plus proche. Le mariage doit être construit sur la base de la confiance. S’il ne peut pas être vrai, mettez un terme à cette relation maintenant, avant que vous ne soyez victime d’une plus grande déception.

3. Le play-boy. Je voudrais pouvoir dire que si vous rencontrez un homme sympa à l’église, vous pouvez supposer qu’il vit dans la pureté sexuelle. Mais ce n’est pas toujours le cas aujourd’hui. J’ai entendu des histoires horribles sur des célibataires qui servent dans l’équipe de louange le dimanche à l’église, mais conduisent comme Casanova dans la semaine. Si vous vous marriez à un homme qui avait des relations sexuelles par-ci, par-là avant votre mariage, vous pouvez être sûre qu’il continuera à le faire après votre mariage.

4. Le mauvais payeur. Il y a beaucoup d’hommes chrétiens solides et ayant connu il y a quelques années un échec conjugal. Depuis leur divorce, ils ont été restaurés par le Saint-Esprit, et maintenant ils veulent se remarier. Le deuxième mariage peut être très heureux. Mais si vous découvrez que l’homme que vous fréquentez ne s’est pas occupé de ses enfants issus d’un précédent mariage, alors vous avez juste exposé un défaut important. Tout homme qui ne veut pas payer pour ses erreurs passées ou soutenir les enfants issus d’un précédent mariage ne vous traitera pas de façon responsable.

5. L’addict. Les hommes qui vont à l’église et qui ont une dépendance à l’alcool ou à la drogue ont appris à cacher leurs problèmes. Il serait tragique pour vous d’apprendre au moment de votre lune de miel que l’homme que vous avez épousé est un buveur invétéré. N’épousez jamais un homme qui refuse de se faire aider pour son addiction. Exigez qu’il se fasse aider par des professionnels en la matière et retirez-vous de la relation. N’entrez pas dans une relation de co-dépendance dans laquelle un homme affirmerait qu’il a besoin de vous pour rester sobre. Vous ne pourrez pas l’aider.

6. Le clochard ou plutôt Le paresseux. J’ai une amie qui, après avoir épousé son petit ami, a découvert qu’il n’avait pas l’intention de trouver un emploi stable. Il avait conçu une stratégie : rester à la maison toute la journée et jouer à des jeux vidéo pendant que sa femme professionnelle travaillait et payait toutes leurs factures. L’apôtre Paul dit aux Thessaloniciens: « Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas » (2 Thess. 3:10). La même règle s’applique ici : Si un homme n’est pas disposé à travailler, il ne mérite pas de vous épouser.

7. Le narcissique. J’espère sincèrement que vous trouverez un homme qui soit beau, physiquement. Mais attention: si votre ami passe six heures par jour à la salle de gym et publie régulièrement en gros plans ses biceps sur Facebook, vous avez un problème. Ne vous engagez pas vis-à-vis d’un homme égocentrique. Il peut être mignon, mais un homme qui est épris de son apparence et ses propres besoins ne sera jamais capable de vous aimer d’un amour sacrificiel, comme le Christ aime l’Église (Eph. 5:25). L’homme qui est toujours à la recherche de lui-même dans le miroir ne fera jamais attention à vous.

8. L’agresseur. Les hommes ayant des tendances agressives ont souvent du mal à contrôler leur colère quand elle déborde. Si l’homme que vous fréquentez a tendance à s’emporter, soit vis-à-vis de vous ou d’autres personnes, ne soyez pas tentée de rationaliser son comportement. Il a un problème, et si vous l’épouser vous devrez naviguer dans son champ de mines chaque jour pour éviter de déclencher un nouvel accès de colère. Les hommes colèriques font du mal aux femmes — verbalement et parfois physiquement. Trouvez un homme qui soit doux.

9. L’homme-enfant. Appelez-moi «démodé», mais je me méfie d’un homme qui vit encore chez ses parents à 35 ans. Si sa mère est encore en train de faire sa cuisine, son ménage et son repassage à cet âge, vous pouvez être sûre qu’il est coincé émotionnellement dans une période qui est pourtant déjà passée. Vous allez au-devant d’ennuis si vous pensez pouvoir être la femme d’un homme immature. Prenez un peu de recul et, en tant qu’amie, encouragez-le à trouver un mentor qui puisse l’aider à devenir mature.

10. Le dominateur ou plutôt Celui qui veut tout contrôler. Certains hommes chrétiens croient en la supériorité de l’homme dans le mariage. Ils peuvent citer les Écritures et paraître super-spirituels, mais derrière la façade de l’autorité du mari se cache une profonde insécurité et un orgueil qui peut se transformer en violence spirituelle. Dans sa première lettre, Pierre commande aux maris de traiter leurs femmes comme égales à eux-mêmes (1 Pi 3:7). Si l’homme que vous fréquentez vous parle de haut, fait des commentaires méprisants sur les femmes ou semble étouffer vos dons spirituels, retirez-vous maintenant. Il est entrain d’essayer d’affirmer son pouvoir. Les femmes qui se marient à des maniaques du contrôle religieux finissent souvent dans le cauchemar de la dépression.

Si vous êtes une femme de Dieu, ne vendez pas votre patrimoine spirituel en épousant un homme qui ne vous mérite pas. La décision la plus intelligente que vous puissiez prendre est d’attendre un homme qui soit réellement livré à Jésus-Christ.

Source : OuvreTonCiel.Com



Catégories :Chroniques, Famille & Education, L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,

142 réponses

  1. Ouais, bon, bof, finalement on va rester vierges.

  2. je suis assez d’accord avec cet analyse , mieux vaut vivre seul que mal accompagné surtout si l’on est chrétien , ceci dit c’est valable dans les deux sens , c’est vrai aussi pour les garçons célibataires

    • Vierges c’est féminin dans les deux cas.

    • Oui Catherine, dans le deux sens, le pardon étant une des clés du mariage, car des défauts chez l’autre, rien de plus facile à trouver, puisque nous connaissons son intimité, c’est pour cela que parler, partager, confier, sont indispensables, prévenir plutôt que guérir, c’est moins pénible, je ne parle pas de tout le reste, c’est au couple de vouloir le bonheur de l’un de l’autre, de ce mettre devant Dieu. Bises en Christ. 😉

  3. Super. Et les 10 types d’épouses à éviter?

    • En effet, il n’y a pas que des hommes à éviter.
      La femme qui parle avec le serpent n’est pas une race peu commune.

    • 1) pas de make up
      2) pas de cheveux court
      3) pas sportive
      4) pas émancipée .les nunuch sont favorites
      5) pas de prétentieuse spirituelle (enseignante interdite ) femme de ménage pour église favorite ..monitrice d’école du Dimanche ..toléré ..
      6)pas de chef d’entreprise ou travailleuse ( femme au foyer favorite ..torcher le cul des gosses hyper favorite …
      7) pas de mauvaises cuisinières ( beaucoup de messieurs n’aiment pas le réchauffé)
      8) Bavarde à exclure même si c’est dans la nature des femmes de causer ! Elles doivent se taire ! entière soumission à l’homme exigée .
      9) pas de femmes divorcés (solitude exigée pour expiation du péché d’adultère ..veuve tolérée ..
      10 ) Pas de femmes aimant être habillée fashion c’est de la parure extérieure .. seule la beauté de l’âme est favorite .

    • @David
      12 juin 2015 • 21 h 12 min
      ______
      Un bonobo aurait fait mieux en discernement.

    • SHOR L alors ça veut dire que vous êtes un bleu dans la foi … combien d’églises fonctionnent comme ça ! ça a tout pour vous plaire non?

  4. Je n’aime pas ce genre de propos parmi les chrétiens.C’est des jugements sur une psychologie type/genre et ne laissent que peu de place à l’amour,le don de soi,le sacrifice et le pardon.

  5. Ben, du coup il reste plus grand chose comme possibilités pour ces dames. On peut faire faire 10 types de femmes aussi sans problèmes. C’est la preuve que le mariage réussi est une grâce…

  6. Dans le même style, histoire de dire qu’il y a aussi des sortes de femmes à éviter:

    1 – La matérialiste; elle ne vous aime que pour votre argent, votre standing social etc…
    2 – La femme pressée de vous mettre la corde au cou. Une fois qu’elle y sera, elle n’aura qu’à tirer pour vous traîner comme un petit chien;
    3 – La femme manipulatrice. Tout ce qui l’intéresse c’est de vous faire faire ses quatre volontés par n’importe quel moyen;
    4 – La femme paresseuse, qui est un modèle courant vu le nombre qui restent à la maison sans rien faire de bien laborieux;
    5 – La femme de mauvais caractère: elle finira par vous donner l’envie de vivre dans une cabane au fond du jardin ou pire, d’aller voir ailleurs;
    6 – La femme jamais contente. Dieu ne peut pas la contenter (vous ne l’entendez jamais rendre grâce, ça devrait vous alerter!) pourquoi y arriveriez-vous ?
    7 – La femme dépressive; c’est un peu comme le point 6, mais avec en plus la possibilité qu’elle finisse par faire de vous la « raison » de sa dépression;
    8 – La femme dépensière: elle vous fait les poches, vous reproche un achat d’outil de bricolage, mais à côté de ça elle dépense sans compter, sans votre avis. Et si vous vous plaignez, c’est que vous ne gagnez pas assez !
    9 – La femme religieuse qu’il ne faut pas contrarier, sinon elle vous promet les foudres de l’enfer ! Vous ne pouvez pas discuter de la bible avec elle, car si vous avez un avis différent, c’est que vous êtes un mauvais chrétien ou un intellectuel inconverti de coeur !
    10 – La femme empruntée. elle ne sait jamais rien faire, et vous tombez à pic pour suppléer à ses incapacités. Vous serez alors surchargé de tâches qui ne vous incombent pas normalement.

    Allez, ne me dites pas que vous n’avez jamais rencontré ce genre de modèle !

    • Gilles Veuillet
      12 juin 2015 • 19 h 41 min

      A moi cher frère je suis au top du top😉 yapasmieux 😆

    • Pas d’accord avec le terme 7, la dépression ça ne ce choisit pas, c’est une maladie qui peut être mortel comme le cancer.
      J’en sais quelque chose, mon épouse est tombé en forte dépression il y a 3 ans, ça été le choc, la dépression si on n’y a jamais été confronté à un épisode dépressif est quelque chose qu’on ne peut pas comprendre. Je comprend pas mais j’ai cerné, et j’ai appris la compassion. Vous savez au début je rentrais du taf avec une boule sur l’estomac, allait je la trouver pendue ? Les veines ouvertes ?
      Heureusement que nous avons été soutenus dans la prière, merci Seigneur d’avoir mis un bon généraliste et un excellant psychiatre sur notre route.

      Aujourd’hui elle va mieux, les douleurs dans tout le corps on pratiquement disparue, il y a juste l’extrême fatigue qui lui plombe encore les journées.
      Et depuis une année notre fils est arrivé (adoption mais c’est une autre histoire).

    • Dans le cas n° 10, il suffit de la rendre…

    • Triste image de la femme, encore un qui croit qu’une femme est une boniche! Le commentaire 10 quelle horreur! La femme et l’homme ne sont ils pas là pour s’entraider?….bref triste caricature de la femme….

    • t’a completement raison.

    • @Sev Aaha,
      Ça se voit que vous ne me connaissez pas. Je n’ai pas besoin de « boniche » (être une servante n’est pas une mauvaise chose pour les chrétiens, c’est tout le contraire !) parce que je sais tout faire dans une maison, de A à Z.

  7. C’est le minimum ..on peut affiner encore😉

  8. ça veut dire en gros que ces bonnes dames sont condamnées à attendre l’homme parfait .. il doit avoir de sacrés chevilles l’auteur de cet article …les Abraham , Jacob etc ..; sont disqualifiés ! David l’adultère , Salomon le polygame démesuré .. Samson le chaud lapin coureur de jupon .. qui sont considérés tous comme des héros de la foi ..disqualifiés aussi !

    • En lisant votre réaction, David, j’ai souri pour le terme « bonnes » dames. Ca fait un peu condescendant, mais bon … Quant au terme « condamnées » !!!!! Triste sort réservé à ces « bonnes dames » !
      L’auteur de cet article David, à mon humble avis, n’a pas les chevilles qui gonflent. C’est juste un mari fidèle, aimant son épouse, la protégeant comme elle, elle peut le faire également. C’est effectivement difficile de croire que ce genre d’homme existe encore malheureusement. Amicalement. Patricia

  9. Vous voulez faire croire que tout les couples dit vont bien ? demandez aux enfants.
    Et si vous me répondez oui, c’est que vous êtes aveugle.

    • Vous voulez faire croire que tout les couples dit chrétien vont bien?

    • @lyloo
      Couple chrétien, mais encore ? Chrétien de métier, genre de père en fils, s’étant connu au groupe de jeune, et s’affiliant par défaut, parce que question filles il n’y avait guère de choix, puisqu’on ne peut pas épouser ses sœurs charnelles ? Couple dysfonctionnel, rabiboché cahin-caha sur la foi d’un lever de main émotif lors d’une bêlerie rantanplanique ? Couple bancal, elle bigote passée des oraisons et des génuflexions aux œuvres évangéliques, et n’ayant plus que ça à la lippe, en en négligeant sa Jérusalem familiale, terrain privilégié de témoignage mais peu visible, et que l’ego méprise aisément, et pépère suivant de loin les campagnes de madame ? Quel type de couple chrétien ? Le couple de Bath Schéba et Urie, elle, mariée à un héros, et un homme admirable, à travers le peu qu’on en sait, et elle ne demandant qu’à se prostituer, en en organisant les modalités ? De quoi parle-t-on ? C’est quoi, un couple chrétien ? Celui qui, comme en Suisse, se marie au temple et reçoit une Bible qui sera le seul livre jamais consulté ?

    • lyloo

      C’est mieux , car je me suis dit : Tiens voilà yvon qui revient😉

    • LYLOO.. Beaucoup de couples chrétiens sont une catastrophe malheureusement .. plus d’amour , plus de complicité ,même plus d’intimité … il reste ensemble parce qu’ il y a des enfants et surtout parce qu’on leur a dit qu’il est interdit de divorcer .. c’est vrai que D.ieu peut remettre tout d’aplomb … je pense qu’il le fait ,si il y a encore des deux cotés la réelle volonté de pas faire naufrage et qu’il y a un lumignon d’amour qui fume encore … mais c’est généralement pas toujours le cas et comme le divorce est exclu… le final est un semblant de couple frustré malheureux mais comme D.ieu parait il est très content de cela … alors tout va pour le mieux ..

    • @Dav Zvi
      « et surtout parce qu’on leur a dit qu’il est interdit de divorcer .. »
      Qui a bien pu leur dire cela ? Les pasteurisateurs ?
      Chacun sait très bien pourquoi il s’est marié, et quel était le degré réel de son amour envers sa bien-aimée. Si elle n’est pas l’être le plus précieux sur terre, plus encore que soi-même, car il me semble que la fonction naturelle de protection de l’homme envers celle qui lui adoucit la vie, et lui fait du bien est de se sacrifier à son profit, si nécessaire, quel couple est-ce, et de quel amour parle-t-on ? L’amour conjugal est sublime, et se transforme au fil du temps, en passant de la passion amoureuse irrésistible à un amour de plus en plus riche, car il est nourri de tout ce qui a été affronté ensemble, adversité, maladies, difficultés de tous ordres, dont les enfants sont un des vecteurs privilégiés.
      Si je n’aimais plus ma bien-aimée, je me contreficherais totalement de l’avis du clergé, dont l’expertise en la matière me paraît insignifiante, et divorcerais sans le moindre état d’âme. Mais je suis dans les sentiments inverses, et je commence seulement à l’aimer autrement, maintenant que le feu ardent est un peu passé, quoique… Je suis donc tranquille pour les 50 années à venir, à explorer et approfondir cette facette nouvelle de mon diamant, preuve de la bonté de l’Éternel à mon égard, pour la merveille qu’il m’a donnée.

  10. @sebnet
    12 juin 2015 • 19 h 30 min

     » C’est la preuve que le mariage réussi est une grâce… »

    Tout à fait une grâce de Dieu mais dans les deux sens.

    Beaucoup de chrétien(ne)s pensent pouvoir convertir leur fiancé(e) : c’est très dur.
    Et même parmi les converti(e)s, ce n’est pas gagné.
    Ce que cet article décrit est une analyse bien pertinente à laquelle il faut bien faire attention.

    Beaucoup se marient pour assouvir leur sexualité sans tellement tenir compte du reste…..
    C’est un sujet à bien étudier dans la prière ; faute de quoi, on passe toute sa vie à se ronger les ongles à cause de la frustration
    Et lorsqu’on a trouvé un cadeau venant de Dieu, ne pas hésiter de lui être reconnaissant à vie dans un sens comme dans l’autre. Ces 10 comportements ne concernent pas que les hommes, on trouve aussi les femmes pareilles.

    • «Beaucoup de chrétien(ne)s pensent pouvoir convertir leur fiancé(e) : c’est très dur.»

      Cette phrase n’a aucun sens.

      1 : Il n’y a même pas à essayer, vu qu’il doit y avoir séparation
      2 : c’est l’Oeuvre de l’Esprit.

      A partir de là….

      «Beaucoup se marient pour assouvir leur sexualité sans tellement tenir compte du reste…..»

      Comme ceux qui prêchent la masturbation, n’étant pas délivrés de leur penchant, et après ça les pousse à vouloir plus.
      Tandis que celui qui a la maîtrise de soi, qui s’abstient de sexe avant le mariage étant chaste, aura le plaisir de bâtir un couple non pas sur ces aspects, mais sur le fondement, Christ. La sexualité n’en sera que plus belle et simplement un ciment jointeur et non une base, un fondement.

  11. Je trouve également cette analyse assez juste et j’ai apprécié les quelques pointes d’humour.Cependant, j’aimerais que la personne qui a écrit ce texte nous fasse le même style d’article sur les 10 types de femmes qu’un homme chrétien ne devrait jamais épouser. Je me mets à la place des hommes en lisant cet article et comprends certaines de leurs réactions même si je pense sincèrement qu’il est préférable de vivre seule que mal accompagnée (expérience à l’appui !).

  12. Je ne saisis pas très bien à quoi rime un article qui énumère des types d’individus totalement condamnés par la Parole. C’est au mieux une paraphrase sans intérêt, qui glose sur des évidences. La Parole de Dieu ordonne solennellement de n’avoir AUCUNE relation avec un individu se prétendant chrétien, et qui auraient certains des vices mentionnés dans l’article. En quoi une chrétienne, puisque cette ridicule mise en garde s’adresse à elles, a-t-elle besoin de recommandations supplémentaires alors que l’Écriture condamne sans appel tous les types cités ?
    Ce genre d’articles racoleurs, vides spirituellement, et d’une écriture médiocre, font penser aux articles au rabais qui paraissaient dans le Reader’s digest, remplis d’allégations parfaitement invérifiables se prétendant des témoignages de première bourre. On se contrefiche de l’expérience de Pierre ou Paul en la matière, puisque l’Écriture est normative, et affirme clairement : »tu ne feras pas ». Ce n’est ni circonstanciel, ni soumis à interprétation, c’est valide, en l’occurrence, de manière éternelle. Un chrétien n’a rien à faire avec une incroyante, ça ne se discute même pas, et le cas ne devrait même pas être évoqué. Et ainsi de suite. On a l’impression que la question sous-jacente est « comment puis-je désobéir aux ordres divins et être dans la grâce cependant ? »

    • Le problème c’est que c’est souvent après avoir le mariage que l’on découvre le pot aux roses piquantes

    • le Caiphe évangélique a parlé … comme un pharisien peut en cacher un autre … Shor L va arriver ..

    • @Dav Zvi
      « comme un pharisien peut en cacher un autre … »
      Je suis, hélas, beaucoup trop laxiste et plein de doutes pour faire un pharisien acceptable. Je n’aurais jamais pu assister au meurtre d’un Étienne, ou transpercer de ma lance un Zimri sur sa Kozbi, comme il sied.

    • Heuuuuuu….. C’est pas moi qui l’ait écrit, hein !!!! Promis!!

    • @Andréa De Filippi
      « Heuuuuuu….. C’est pas moi qui l’ait écrit, hein !!!! Promis!! »
      Ouf ! j’ai eu peur…
      Je trouve que vous vous bonifiez ; je ne le crie pas sur les toits, évidemment, mais c’est un fait, en tout cas de mon point de vue.

    • Ecriture médiocre !!! Quelle prétention ! Quel orgueil ! Peut-être est-ce même de la jalousie ? Bref ….
      Pas du tout d’accord avec votre réaction. Jésus n’est-il pas venu pour les infidèles afin de les sauver ? Il n’est pas venu pour les « bisounours » chrétiens qui se cantonnent à rester dans leur « sphère » soi- disant spirituelle ! Relisez la Bible, le passage où une femme chrétienne est une véritable bénédiction pour son mari inconverti.
      Je suis tout à fait d’accord que ce n’est pas une partie de plaisirs pour elle (ou pour lui, dans le cas inverse), mais quel courage.
      Fraternelles pensées, « fildeferinox » parce que nous sommes frères et soeurs en Christ. Que Dieu vous bénisse.

    • Patricia

      14Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 15Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?…
      (2 corinthiens 6:14)

      Ce verset me semble clair. Et le cas de la femme chrétienne avec un incroyant concerne le cas d’une femme convertie après être mariée. Sinon, Paul se contredirait! On a vu assez de drames et de foyers déchirés car les parents ne vont pas dans la même direction spirituellement.. (j’en suis témoin)

    • @David
      12 juin 2015 • 21 h 29 min
      ______
      Ainsi parla le ShorLophobe !

    • @colombe
      « Le problème c’est que c’est souvent après avoir le mariage que l’on découvre le pot aux roses piquantes »
      Ah bon, et les fiançailles, elles servent à quoi, alors ?

    • @JUINIER / LE ROUX Patricia
      12 juin 2015 • 21 h 40 min

      « Ecriture médiocre !!! Quelle prétention ! Quel orgueil ! Peut-être est-ce même de la jalousie ? Bref …. »
      Vous avez parfaitement le droit d’évaluer mon opinion ainsi ; mais ayez la bonté alors d’argumenter. Je soutiens clairement que ce mauvais article est du pipi de chat parabiblique, une vague resucée de quelques préceptes bibliques glanés ça et là, sans hiérarchisation de leur importance, sans mise en perspective, bref le degré zéro de l’enseignement sur la base des Écritures. Et je trouve que cela ressemble furieusement à Sélection du Reader’s Digest, le prêt-à-penser et croire du cretinus americanensis.
      « Fraternelles pensées, « fildeferinox » parce que nous sommes frères et sœurs en Christ »
      Je n’en sais strictement rien, et ne me hâte pas de décorer chaque rencontre virtuelle ou réelle de ce pompeux vocable si évangéliquement correct. La fraternité en Christ suppose une intimité et une liberté en Lui comparable à celle qu’on a au sein d’une vraie famille, où l’on se déboutonne le plus tranquillement du monde, car il n’y a aucun problème à traiter son frère dans la chair de « sombre crétin », « ou de pathétique survivance des âges d’ignorance », voire d' »anacoluthe », car l’amour mutuel, parfaitement connu et vécu, permet cette liberté. D’autant qu’on peut toujours, ayant craché son animosité, s’en repentir : on a dit ce qu’on avait sur le cœur, ce qui soulage, et on ne garde pas d’amertume, ce qui est évangéliquement conforme.
      Vous partez, par exemple, sur une piste qui n’a strictement aucun rapport avec le brouet peu ragoûtant de l’inconnu qui prétendrait « ouvrirvotreciel » – je note qu’avec pareille signature, vous ne l’accusez pas, lui, de prétention -. Êtes-vous sûre d’avoir compris ce que vous avez lu, car je formulerais volontiers quelques réserves sur ce point ?

    • Ah bon, et les fiançailles, elles servent à quoi, alors ?

      0n se faire des bisous, des câlins, à rêver du plus que parfait et se retrouver ensuite au plus que regrettable 10ans après le Grand Mariage …. ….Alors on fait des sessions pour réconcilier l’inconciliable, de la relation d’aide pour vaincre la chair et mourir à soi même ….afin de tenir jusqu’au bout .

      Bravos vous avez gagné le 1er prix de la mort à soi même ce qui vous permet d’entrer au paradis pour susciter😉

      Dans mes entretiens 80% de personnes sont dans cet état !

    • @colombe
      « Dans mes entretiens 80% de personnes sont dans cet état ! »
      Comment se fait-il que j’ai connu tant de vieux couples chrétiens pleins d’un rayonnement tel qu’ils en amenaient beaucoup au Seigneur de
      toute grâce ? Et qu’un certain gourou, Dji-quelque chose, je ne me souviens plus très bien, disait, dans ses œuvres complètes, que c’était à l’amour qu’ils avaient entre eux qu’on reconnaîtrait Ses disciples ? Ah, peut-être que les couples n’en faisaient pas partie, c’est vrai, je n’y avais pas pensé…

    • @colombe
      « 0n se faire des bisous, des câlins, à rêver du plus que parfait et se retrouver ensuite au plus que regrettable 10ans après le Grand Mariage  »
      Il faut croire, par conséquent, soit qu’on s’est bien gardé de chercher l’opinion du Seigneur, soit qu’Il est devenu sourd, ou gâteux.
      C’est bizarre, mais je crois que le maître de l’univers a pleine capacité pour répondre aux inquiétudes légitimes de Ses enfants, dès l’instant qu’ils vivent dans une relation de confiance paisible dans Sa sagesse et Sa bonté. Démos Shakarian, ce chrétien comme je les aime, raconte qu’après avoir déclaré, sans doute fort ému, à Rose Gabrielian, si ma mémoire ne me trahit pas, qu’il était convaincu que c’était Dieu qui voulait qu’ils deviennent mari et femme, il l’avait vu fondre en larmes, et lui révéler qu’elle avait demandé à l’Éternel que ce soient les premiers mots que lui dirait l’homme qu’Il lui destinait.
      Le Seigneur a réveillé plusieurs nuits d’affilée mon père en lui disant que la jeune missionnaire fofolle retournée en son Syracuse new-yorkais était l’épouse qu’il lui avait choisie, et qu’il devait lui écrire. Bien lui a pris d’obéir, ce n’est pas moi qui le contesterais, quand bien même je le voudrais…
      Le Seigneur m’a révélé que mon inséparable compagne depuis que nous nous étions rencontrés était l’épouse qu’Il voulait pour moi, et Il a fait chaque chose à merveille : j’en ai même négligé mon sérail.

    • Si vous êtes heureux, j’en suis heureux Fil… pour vous, votre couple, salutation à Madame votre épouse.

    • Le problème avec ceux qui n’en ont jamais eu (les veinards !), c’est qu’ils sont incapables de comprendre, ni même d’entendre, la masse bien plus nombreuse de ceux qui en ont sans les avoir cherchés. Inutile de leur demander des conseils, ils ont suivi une recette, elle a marché tant mieux pour eux, mais si ça n’avait pas été le cas, ils pataugeraient comme les autres.
      Dans un mariage on est deux, c’est évident, mais le réalise-t-on ? Deux individualités, deux volontés, deux pécheurs associés pour le meilleur et pour le pire… et le pire est plus fréquent. Je pars du principe que la plupart des couples que l’on interroge ne sont guère sincères dans leur avis, et que l’amour permanent au sein d’un couple est plutôt l’exception que la règle.
      Donc, on peut respecter toutes les règles précitées, être sincère et penser faire le bon choix. Et puis ensuite, il y en a un qui part en vrille sans que l’autre y soit pour quelque-chose. Toutes les bonnes âmes religieuses chercheront quand même un tort que vous avez eu qui sera la cause de votre bénédiction à l’envers !

    • @Gilles Veuillet
      « Deux individualités, deux volontés, deux pécheurs associés pour le meilleur et pour le pire… et le pire est plus fréquent. »
      Quelle a été l’authenticité des échanges préparatoires, des prolégomènes, et quelle a été la confirmation par le Saint Esprit de l’association en projet, si tant est qu’on lui a demandé son avis ?
      On peut parler de son cas perso ; dans le mien, nous étions deux pécheurs de bonne facture, ouverts à toute forme de débauche autant par sensualité que par anticonformisme. La purification des voies anciennes avait par conséquent un sens très clair, y compris dans la délivrance de dépendances très ancrées telles que drogues diverses, l’alcool y figurant en quantités notables. Cela dit, la proposition christique est celle d’une marche difficile en terrain miné, marche qui n’est possible que par le recours constant à l’énergie spirituelle que le Saint Esprit renouvelle chez les disciples au fur et à mesure de leur cheminement. La paresse en la matière est clairement exprimée dans l’image de celui qui, croisant les bras pour dormir, se retrouve surpris par la pauvreté comme un voleur, l’analogie avec le manque d’huile des vierges étant frappante.
      Un des reproches que l’on peut formuler aux formes nouvelles de culte de l’Éternel vient d’une certaine désinvolture qui tendrait aisément à présenter le Seigneur Dieu, souverain de l’univers, Celui qui commandait à Moïse d’enlever ses sandales en Sa présence, comme un pote, un copain avec qui on rigole, et qui est tellement cool qu’on peut faire n’importe quoi, il arrangera toujours le coup. Les apôtres, bizarrement, parlent de crainte et tremblement en s’approchant de Lui, et les visions des prophètes les épouvantaient autant qu’elles les émerveillaient, alors qu’elles n’étaient que des visions, donc des images.

    • mouchtonnéédibonjouraladam : « Et qu’un certain gourou, Dji-quelque chose, je ne me souviens plus très bien »

      Je crois que c’est Zeus, Dji Zeus.

    • @Mari…
      « Je crois que c’est Zeus, Dji Zeus. »
      C’est ça. Un vrai foudre de guerre.

    • «Je ne saisis pas très bien à quoi rime un article qui énumère des types d’individus totalement condamnés par la Parole. C’est au mieux une paraphrase sans intérêt, qui glose sur des évidences.»
      Des fois on peut être improssionné par la marche charnelle de certaines Soeur.
      Ne nous arrivent-ils pas parfois «même» à nous de « broncher en plusieurs manières » ?

      «Même» entre guillemet car sinon ça voudrait dire que l’on est supérieur à qui que ce soit, ce qui est le summum de l’orgueil que de le croire.

    • mouchtonnéédibonjouraladam et marche en vérité barbu !
      13 juin 2015 • 12 h 31 min

    • Gilles Veuillet
      13 juin 2015 • 18 h 52 min

      Le problème avec ceux qui n’en ont jamais eu (les veinards !), c’est qu’ils sont incapables de comprendre, ni même d’entendre, la masse bien plus nombreuse de ceux qui en ont sans les avoir cherchés. Inutile de leur demander des conseils, ils ont suivi une recette, elle a marché tant mieux pour eux, mais si ça n’avait pas été le cas, ils pataugeraient comme les autres

      Filddetout fanfaronne, mais il ne vous dit pas tout car il est passé par le divorce lui aussi et ce n’est pas une tare !

      Jésus a donné la conduite à tenir quant-il y a des problèmes conjugaux !

    • @colombe
      « Filddetout fanfaronne, mais il ne vous dit pas tout car il est passé par le divorce lui aussi et ce n’est pas une tare ! »
      Il faut bien que je l’aie dit pour que vous le sachiez, non ?
      Le divorce n’est pas une tare, certes, mais pas un titre de gloire non plus. Le pasteur qui nous baptisa, celle qui était ma concubine, puisque ma première femme m’avait quitté depuis des lustres, et moi, ne manquait pas de courage en le faisant, car il savait qu’il serait très critiqué dans le milieu. Il avait néanmoins choisi de nous faire confiance, puisque nous déclarions vouloir nous marier dès que ce serait légalement possible, ce qui eut lieu, quelques mois après notre baptême, aujourd’hui même, il y a trente ans exactement, et ce fut lui qui célébra le culte de bénédiction auquel quelques unes de mes anciennes connaissances vinrent, et entendirent l’évangile.

    • @ filosoph,
      Quand on saura tout !!!!…
      Je pense que vous spiritualisez trop le mariage. C’est l’état voulu par Dieu pour tous les hommes et les femmes de la terre, croyants comme incroyants. Le choix du conjoint n’est pas l’occupation du Saint-Esprit, mais notre propre responsabilité, avec l’éclairage de la Parole. Et dans tout choix, on peut se tromper ou… être trompé. Et je ne parle même pas des mariages forcés, des mariages de raison ou arrangés.
      Les relations humaines sont touchées par le péché, et être chrétien authentique ne nous fait pas échapper à cette réalité. De grands hommes de Dieu dans la Bible nous laissent perplexes avec l’usage de la polygamie des concubines et même adultère et prostitution. Pourtant ils n’ont pas été rejetés par dieu pour autant.
      On dira David s’est repenti, certes ! Mais il a gardé toutes ses épouses. S’il n’était pas satisfait de l’une ou de l’autre, il y en avait encore d’autres… Or nous n’en sommes plus là heureusement, une femme c’est déjà du tracas, alors plusieurs bonjour les dégâts ! Mais n’est-on pas tout autant menacé de prendre les chemins de traverse, et ne faillissons-nous pas à maints égards ?
      J’ai grandi dans une mentalité où le divorce ne doit pas exister, et s’il existe, c’est une très grande catastrophe qui vous mène à devenir un paria dans les communautés ecclésiales. Mais il y a des gens que j’ai connu, qui ont hélas divorcé, qui se sont remariés pour certains et continuent d’avoir un ministère. Cela me laisse perplexe. Serait-on enclin dans certains cas à tolérer que les exigences du christ en la matière soit revues à la baisse ? S’agit-il de favoritisme, y a-t-il deux poids deux mesures: ce qui est inadmissible pour des jeunes, et les choses que l’on va tolérer chez les moins jeunes ?

    • @Gilles Veuillet
      Il est possible que je spiritualise trop une union que le Seigneur prend comme exemple et image de la relation entre Lui et Son Église. Mais je n’ai jamais pu, même au plus fort de mon déni de l’Éternel, considérer l’union avec l’autre de manière mécaniste, strictement utilitaire, comme vous semblez le présenter. Je crois qu’en la matière il en est fait à chacun selon sa foi, et la mienne était, dans ce domaine, d’avoir une compagne telle que celle que le Seigneur m’a donné, et je crois qu’en la matière il conduisait les choses même quand je croyais le fuir. Je crois que l’Éternel reçoit favorablement les prières de ceux qui ont mis leur foi en Jésus-Christ, je sais très bien, et suis pleinement conscient d’avoir été préservé de la mort à plusieurs reprises parce que des chrétiens ont inlassablement prié pour moi. Je crois fermement que le Maître de l’univers est bienveillant vis-à-vis des hommes, et qu’il a plaisir à exaucer leurs requêtes pour autant qu’elles soient en harmonie avec ce qu’Il nous révèle de Sa personne à travers l’Écriture, et que le Saint Esprit confirme. Or tout l’ancien testament parle de l’extraordinaire importance et de la valeur inestimable d’une épouse selon Dieu ; je crois aux promesses du Seigneur, et les ai vu se réaliser, dans de nombreux domaines, mais celui-là particulièrement.

    • Bien-sûr, je ne vais pas dire le contraire…
      Néanmoins il est bon de rappeler que le mariage n’est pas une spécificité chrétienne, mais la volonté pour tous les humains qui ne désirent pas vivre seul.
      Comment un non-croyant, privé de la Grâce spéciale, peut-il se confier dans le Saint-Esprit pour trouver une épouse ? Et pourtant l’amour existe aussi chez eux et de vrais couples durables.
      De plus affirmer d’emblée qu’un couple fondé avec la certitude que l’autre nous aurait été désigné par le saint-Esprit, en plus d’être une affirmation complètement subjective, n’est-ce pas automatiquement postuler que les couples chrétiens qui n’ont pas tenu avaient été conclus pour de mauvaises raisons ? par manque de spiritualité des tourtereaux ?
      Telle n’est pas ma vision. Je pense que Dieu nous laisse libre de choisir un partenaire selon les critères qu’ils nous a laissés dans sa Parole. Après c’est un pas de foi de s’attacher à quelqu’un pour la vie, au risque de s’aliéner complètement si l’amour disparaît chez l’un ou entre les deux.

    • @Gilles Veuillet
      « Je pense que Dieu nous laisse libre de choisir un partenaire selon les critères qu’ils nous a laissés dans sa Parole »
      En faisant plouf-plouf ?
      Je crois fermement pour ma part que, de même que le Seigneur dispose parfois miraculeusement les situations autour de nous, d’un façon si incroyablement parfaite qu’on a l’impression d’une mise en scène parfaitement réglée, notamment quand la prière a eu une place préparatoire essentielle, il a toute capacité pour créer des circonstances défiant toute logique : il y avait probablement moins qu’une chance sur plusieurs millions que je rencontre ma princesse ce jour-là, dans une ville dont je ne savais même pas qu’elle existât, et encore beaucoup moins pour que nous ne nous quittions plus jamais à dater de ce jour.

  13. Et si on se reconnait dans un des 10 commandements on fait quoi ?

    • Je crois que je me suis complètement reconnu dans les 10 en fait…

    • @San Francisco
      « Je crois que je me suis complètement reconnu dans les 10 en fait… »
      Vantard.

    • on se laisse changer par le St Esprit😉

    • @ Francisco,

      Nageant dans le brouillard
      Enlacés, roulant dans l’herbe
      On écoutera Tom à la guitare »

      Une vraie vie de mauvais aloi avant le mariage…

    • @Marri mari de maritorne
      « Une vraie vie de mauvais aloi avant le mariage… »
      Ah, il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’elle manquait d’angelots voletant dans le ciel de lit, et des petits musiciens fessus et grassouillets des bondieuseries vénitiennes taquinant le psaltérion et le hautbois sur la courtepointe.
      Mais ayant toujours vécu avec vérité, j’ai constitué avec ma bien-aimée un couple de parahippies tardifs, alors que ce n’était plus de mise, et que les derniers ayant assisté à Woodstock en live étaient rentrés dans le rang depuis belle lurette, et devenus traders. La France, pays qui vit dans son passé mythifié – en oubliant que c’est plus la Collaboration qui la définit que la Résistance – permettait il y a seulement trente ans des vies marginales, peuplées de chevreaux, de petits oiseaux et de vertes prairies. Donc enlacés roulant dans l’herbe, certes oui : dans le riant sud-ouest, mais comment donc ; c’eût été crime que de n’y point sacrifier.

    • filosof : « Donc enlacés roulant dans l’herbe, certes oui : dans le riant sud-ouest, mais comment donc ; c’eût été crime que de n’y point sacrifier. »

      Du moment que, pour expier vos péchés de lutin, vous envoyâtes un satyre émissaire dans le Larzac, vous pouviez jouir de l’herbe verte comme de la fenaison, et, rimant avec les abeilles, lutiner pendant qu’elles butinaient pour préparer le miel de votre lune (ou de vos soleils).

    • Mari marri
      13 juin 2015 • 23 h 25 min

      @ Francisco,

      Nageant dans le brouillard
      Enlacés, roulant dans l’herbe
      On écoutera Tom à la guitare »

      Maxime Le Forestier ……d’excellents souvenirs de jeunesse, sans pour autant coucher dans l’herbe verte !!!!!

  14. Bon, ben j’ai tout faux….mauvaise pioche! Me reste plus qu’a prier…….

    • Sev Aaha
      12 juin 2015 • 22 h 44 min

      Bon, ben j’ai tout faux….mauvaise pioche! Me reste plus qu’a prier…….

      Prier c’est la solution car Dieu fait des miracles dans le couple je puis vous l’assurer !!!

    • Colombe: « Prier c’est la solution car Dieu fait des miracles dans le couple je puis vous l’assurer »
      Personnellement, je sais pas: j’en ai jamais mangé(sic)😉 Mais puisque vous le dites😆 Bises♥

  15. Comment voulez vous qu’un jeune homme fasse encore confiance a une femme moderne ,il est matcho a la moindre remarque et change son amour en haine immédiatement.
    Les mâles ce ferons aussi rare comme le dernier chevreuil a abattre.

    • Pour abattre, vous pouvez faire confiance aux femmes, en plus, si elles se disent chrétiennes!
      Elles, les femmes😦 appellent certains chasseurs, pour vous arracher le cœur! Comme pour
      Blanche neige! Mais Dieu fait en sorte, que se soit le cœur d’un chevreuil ou d’une biche?

      Ouf, il l’a échappé belle😉 Un vrai crève cœur😯 Et moi qui était: Darby Bible « Venez, et
      plaidons ensemble, dit l’Éternel: Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs
      comme la neige; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils seront comme la laine. »
      « Moi blanc, plus blanc que la neige » en été😆 Pilate dit: « Voici l’homme »😥 Où ça, y en a plus😳

  16. Quel florilège de stupidités et de poncifs réunis en un même article ! Bravo Rédaction ! C’est vraiment du lourd dans la totale absurdité ! Même Dash lave plus blanc que vos fadaises conglomérées !

  17. En tout cas, c’est pas du Proust !

    • @Popaul7
      « En tout cas, c’est pas du Proust ! »
      Marcellino, le dandy poitrinaire, ou Gaspard, le pince-sans-rire qui fait proust-proust ?
      Cela dit, la pertinence de votre jugement littéraire n’a d’égale que l’à-propos de l’avis. En lisant cette litanie baveuse, on est immanquablement amené à se demander comment Proust aurait formulé semblable déclinaison, voire même Saint-Simon, pour lequel le petit Marcel concevait une admiration mêlée de jalousie pour l’acuité de son jugement, ses tournures elliptiques et ramassées, et son intelligence de la langue. Il le commente d’ailleurs tant et plus dans Albertine.

    • « Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse: ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. »

      Où l’on reparle de l’union avec Madeleine plus nourrissante pour un homme qu’avec Martinette ou une super chrétienne trop occupée à vaquer à la prière pour ne pas se priver de son mari.

    • Paul7
      12 juin 2015 • 23 h 58 min

      En tout cas, c’est pas du Proust !

      C’est du prout prout………… alors allez plus loin pour respirer😉

  18. Ouais… Bon ben, les filles il faut trouver l’homme parfait, autrement dit: Restez célibataires…

  19. Mais c’est de ma femme, qu’il est question😥 Comment qu’il la connaissent?😥
    Le partage, surement?😦 Disons: 10 sur 10 pour la classification! Au suivant, au suivant…

    « La femme ne voit jamais ce que l’on fait pour elle ; elle ne voit que ce qu’on ne fait pas. »😦
    Georges Courteline

    L’Homme est une machine si compliquée que parfois on n’y comprend rien, surtout si cet homme
    est une femme.😉 Fedor Dostoïevski

    « La femme est, selon la Bible, la dernière chose que Dieu a faite. Il a dû la faire le samedi soir.
    On sent la fatigue. »😆 Alexandre Dumas Fils.

    « L’homme devient Homme quand il commence à écouter sa femme »♥ Jah Olela Wembo

    • @Pulsar
      Fratello bienamato, tu as oublié le proverbe yiddish que même un séfardi peut appliquer, et qui est empreint d’une millénaire sagesse : « Baisse-toi pour écouter ta femme », que ma bien-aimée me serine depuis qu’elle en a eu connaissance, par des personnes manifestement malintentionnées…

    • @Fildelépée ou D’Artagnan😉 Comme quoi: « il vaut mieux prévenir que guérir » ce qui explique:
      « Il faut en tout prendre des précautions afin d’éviter au maximum les difficultés. Il est en effet
      plus aisé d’empêcher une situation délicate ou un problème douloureux, que de les résoudre. »
      Tu crois pas ?😥 Allez je prends le parti d’en rire… de bon cœur?😆

    • @Pulsar
      « Tu crois pas ? :' »
      Je crois que, même en ayant expérimenté que le Seigneur est bon, on peut parfaitement, si l’on ne considère pas la relation privilégiée avec Lui comme la richesse essentielle, et si l’on ne vit pas en s’affectionnant aux choses célestes, on peut parfaitement retomber d’où on a été sorti, et dans une situation infiniment pire, puisqu’il n’y a plus l’ignorance. J’inclinerais volontiers à croire qu’un couple chrétien est une déclaration de guerre pour les ténèbres, il est donc assez logique qu’elles mettent les bouchées doubles pour, s’il est possible, casser cette union si essentielle qu’elle est l’image du lien qui unit Christ à Son Eglise.
      Les enseignants des siècles passés insistaient beaucoup sur la séparation d’avec le monde, mais l’évangile actuel de la roue libre, qui prétend sottement et mensongèrement que tout est pur à celui qui est pur occulte, calcul ou immaturité, que ce sont des commandements apostoliques que de fuir catégoriquement toute complaisance envers ce que l’on sait pertinemment être une potentielle occasion de chute. Il y aurait beaucoup à dire sur le travail de la femme hors du foyer, quand on considère que de ce fait elle n’aura jamais la même attention disponible envers ses enfants, et que si la motivation d’un salaire supplémentaire est l’acquisition d’une piscine, ce n’est peut-être pas une raison pleinement satisfaisante sur des critères d’évaluation spirituels. Bien sûr, en principe une chrétienne travaillant au-dehors se tiendra évidemment sur ses gardes, et évitera comme la peste l’impureté générale qu’on côtoie dans tout milieu de travail, et notamment le tertiaire ; mais comment se fait-il alors que dans ma campagne profonde, j’ai été témoin de plusieurs cas d’adultères précisément dans le milieu de travail, et dans un cas d’un pasteur avec une « sœur », évidemment incestueuse en l’occasion, qui faisait du secrétariat bénévole pour l’assemblée ?

    • Au Fildelépé pseudo: Cyrano de Bergerac. À la fin de l’envoi, je touche !
      Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte I scène IV.

      Touché mon frère♥ Et en plein cœur😉 A plus!

    • fildelépé
      13 juin 2015 • 20 h 58 min

      Bien sûr, en principe une chrétienne travaillant au-dehors se tiendra évidemment sur ses gardes, et évitera comme la peste l’impureté générale qu’on côtoie dans tout milieu de travail, et notamment le tertiaire ; mais comment se fait-il alors que dans ma campagne profonde, j’ai été témoin de plusieurs cas d’adultères précisément dans le milieu de travail, et dans un cas d’un pasteur avec une « sœur », évidemment incestueuse en l’occasion, qui faisait du secrétariat bénévole pour l’assemblée ?

      Et bien voilà vous voyez bien que ce n’est pas ci simple la vie de couple

      La raison en est que le foyer n’est pas suffisamment établi dans la pratique de l’amour biblique .

      C’est dans ce domaine que le pasteur au lieu d’admirer ses ouailles féminines ferait bien de visiter et accompagner les sœurs toujours accompagné de son épouse!

      Quand aux frivoles dans les églises, je suis pour leur excommunication tout court, afin de préserver le troupeau !

    • @colombe
      « ferait bien de visiter et accompagner les sœurs toujours accompagné de son épouse! »
      A partir de 75 ans, je crois qu’on peut prendre le risque qu’il les visite seul, qu’en pensez-vous ? Sauf Sophia Loren, bien sûr.

  20. C’est un conseil édifiant et pertinant..comment savoir si la personne aimer est dans la volonter du seigneur?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :