Andrea De Filippi / Ne cherchez plus, le point G est dans la tête des femmes !

Exemplaire, cette histoire française qui a défrayé la chronique dans le monde entier. Bien qu’en France, étrangement, on en ait assez peu entendu parler. C’est l’histoire d’un architecte niçois de 68 ans, Gérard F. qui va s’inventer un faux profil sur les réseaux sociaux…

…et sur plusieurs sites de rencontres ! Il va utiliser la photo d’un mannequin, beau gosse au possible, pseudo-tendance, se fera appeler «Anthony Laroche», et voilà, l’affaire commence ! L’arnaqueur de la côte d’Azur vient de naître.

Pas moins de 50 femmes vont ainsi se faire piéger avec un discours bien rodé. Après avoir appâté ses «victimes» tout de même très consentantes, par le biais des réseaux sociaux, il va rentrer en contact avec elles par téléphone, et là, les témoignages féminins sont exemplaires. Je cite : «Sa voix était jeune, tellement sensuelle, un peu à la Gérard Darmon, il inspirait confiance et savait nous dire des choses sensuelles». Bref, le Monsieur qui se faisait passer pour un trentenaire vivant à Nice (37 ans) va, de manière incroyable, en surfant sur la vague «50 nuances de grey» – le livre d’abord et le film ensuite – amener au moins 50 femmes, à lui donner tout ce qu’il voulait obtenir d’elles sur le plan sexuel, et ce, en quelques mois. En réalité, il semblerait que 350 femmes auraient été contactées par le bellâtre. D’ailleurs attention Mesdames, malgré sa mise en examen pour «Viol par surprise», et malgré le pataquès médiatique, il semblerait que le faux beau mec ait repris ses activités de plus belle et sévisse de nouveau.

Ce qui me semble incroyable, mais finalement sans doute pas tant que cela, c’est la méthode employée par ce quasi-vieillard de 68 ans pour attirer à lui et obtenir les faveurs sexuelles de femmes plus jeunes que lui. Il donnait ainsi rendez-vous à ses contacts, dans son bel appartement niçois, laissait la porte entr’ouverte, exigeait la pénombre la plus totale, et ce, dans le seul but de rendre plus excitante la rencontre et d’imiter les héros de 50 nuances de grey.

Le scénario était bien rodé, toujours le même. Les «clientes» du séducteur s’imaginant, tout de même bien naïvement, avoir affaire au super beau gosse vu sur les photos, devaient entrer dans l’appartement plongé dans de semi-ténèbres, rejoindre la salle de bain, se déshabiller entièrement et passer un bandeau sur leurs yeux, avant de rejoindre le mâle de leurs rêves dans sa chambre à coucher. Il se faisait un devoir de les guider jusqu’à son lit. Ensuite la relation sexuelle était consommée et là déjà, en tant que femme, je suis un peu étonnée qu’aucune de ces pseudo-victimes n’aient pas réussi à faire la différence entre le corps d’un homme de 35 ans et celui d’un individu de 68 ans. Comme quoi, la libido féminine se situe bien dans l’imaginaire.

Bien entendu, une fois l’acte consommé, le bandeau retiré et la semi-pénombre relativement éclairée, le choc était terrible. Elles avaient fantasmé sur ce play-boy et elles se retrouvaient face à un vieux Monsieur de 68 ans, un brin malingre et ayant tous les signes extérieurs de son âge.

Trois femmes sur 50 vont porter plainte pour « Viol par surprise », notion dont je n’avais jamais entendu parler auparavant. L’affaire n’est pas gagnée pour autant en ce qui les concerne. Se rendre chez un individu inconnu, entrer dans son appartement, se déshabiller et le rejoindre dans son lit, relève bien plus du fantasme sexuel et du jeu amoureux que du viol. La justice tranchera néanmoins sur ce point.

On peut se moquer de ces « victimes » d’un nouveau genre, mais ce serait trop facile. On peut aussi et sans aucun doute constater leur naïveté rare, mais surtout noter leur volonté de s’amuser avec un inconnu en fantasmant autour de ce livre, pourtant sans grand intérêt – «50 nuances de grey» – qui a néanmoins connu un incroyable succès mondial. Mais on pourra surtout noter que la déchéance morale est à son comble, et qu’il suffit d’avoir un peu d’expérience et de psychologie féminine, pour exploiter des proies qui ne demandent qu’à l’être pour la quasi- majorité.

Sans vouloir jouer à la prude de service ou à la moralisatrice, qu’allaient donc faire ces dames chez ce Monsieur inconnu, sinon chercher à s’émoustiller, à s’encanailler et à se dévergonder ?

Comme quoi Messieurs, ne cherchez pas trop le point G de votre femme dans son intimité, il est bien caché dans sa tête. Avis aux machos de service qui croient avoir tout compris de la femme. Cette petite mésaventure niçoise est révélatrice, bien plus qu’on ne l’imagine, de l’état moral de la société d’une part, et d’autre part de la détresse affective et sexuelle de tellement de femmes et de ce qu’elles attendent en réalité. Et au risque de choquer nos saintes consciences, c’est l’occasion de lancer un petit pavé dans la marre religieuse, en signalant que la détresse affective et sexuelle concerne également nos bons couples chrétiens. Je compte sur vous pour rester discret sur le sujet, car je ne suis pas certaine que l’Eglise – et notamment nos églises évangéliques – soit prête à aborder pleinement le sujet.

Bref ! Même si ce n’est pas bien du tout, on a presque envie d’applaudir le pseudo- séducteur, qui a tout compris aux femmes, du moins à certaines d’entre elles.

Pour conclure, fuyez 50 nuances de grey, c’est mauvais au possible, aussi bien la version filmée que celle sur papier. C’est juste très mauvais et même pas émoustillant ! Mesdames, fuyez avec au moins autant d’énergie les sites de rencontres, où vous risquez de croiser le chemin de beaucoup trop d’Anthony Laroche, et ce, d’autant plus si vous êtes mariées.

Enfin, puisque le point G se situe dans nos têtes, un « renouvellement de notre intelligence et de nos pensées » ne serait sans doute pas superflu, tant le thème de la « séduction », bien au-delà de sa dimension sexuelle, concerne notre Eglise du 21ème siècle… mais bon, je dis ça, je ne dis rien… si ce n’est ce conseil de sagesse populaire : « Méfiez-vous des paroles douces et flatteuses qui se glissent comme un serpent sous les fleurs ».

Andréa de Filippi



Catégories :Andrea De Filippi, Chroniques, Détente, Sport & Musique, L'Eglise, Religions, Société

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

128 réponses

  1. Analyse assez pertinente des moeurs d’aujourd’hui..et du désir féminin.! quant à la détresse « affective et sexuelle », rassurez vous Andrea, elle ne touche pas que les femmes, mais aussi (et sans doute même plus) les hommes.
    Enfin, je tenais à vous informer, que , contrairement à ce que vosu semblez croire, il peut exister des hommes de 68 ans tres bien conservés et tres dynamiques et d’autres de 37, bedonnants et sans energie !
    Mais tout ceci ne me regarde pas : je me situe entre les 2 (ages !)

    •  » analyse pertinente du désir féminin… »

      Ah bon…pour vous le désir féminin se résume à une envie de se faire posséder en style sado maso… ?

      Et si vous preniez plutôt l’article d’Andrea sous un autre point de vue, comme le mien par exemple, qui suis une femme et une vraie :

      L’article met en évidence , le porc qui se cache en l’homme perverti: Et un sale porc.

      Qu’Andrea ose insinuer en prenant un exemple de femmes dérangées dans leur sexualité pour généraliser et dire que c’est ce que cherche une femme dans une relation prouve simplement et irréfutablement qu’elle n’est pas une femme , mais un homme .Point final.

      Et…un vrai con.

    • @Poussin curieux
      « prouve simplement et irréfutablement qu’elle n’est pas une femme , mais un homme .Point final.

      Et…un vrai con. »
      Il me semblait avoir lu sous la plume d’un poussin autrement remplumé qu’Andrea, dite « La tour penchée » en référence à son origine toscane alléguée et ses assertions définitives de café du Commerce, qu’il trouvait, ce poussin douillettement paré d’un duvet de camouflage à déploiement automatique – moi zentil, moi fé zamais rien de mal – une parenté telle à miss Plantée de la Toscane qu’elle s’en disait son alter ego, malgré la faute d’accord.
      D’où nous apprenons que la pertinence est une donnée à géométrie variable, et hautement dépendante de la perception qu’en ont les gallinacés, à la sagacité légendaire.
      Pour ce qui est de la coda, Hemingway posait la question-miroir inversé d’en avoir ou pas ; en l’occurrence, en avoir serait évidemment la démonstration de n’en être point, et vice versa

    • @ poussin picolo: vous venez de vous trahir petit poussin.. vous avez passé la soirée dans les bars avec Shor… c’est du choli tiens!!! Tout comme lui, vous lisez ce qui n’est pas écrit, ce doit être un virus sur ce site! il y a un peu plus de 33 millions de femmes en France. Le désir et les fantasmes de 50 nanas perturbées ou esseulées, voire de 350, ne sont heureusement pour nous les femmes, pas représentatifs de la majorité! Donc aucune généralité si ce n’est dans votre esprit confus!
      Et puis zen, poussin….un poussin ne peut tout comprendre et je suis sûre que c’est frustrant, mais cessez de m’inventer des identités que je n’ai pas…petit poussin ridicule et versatile!
      @ fildechoc: +1 pour votre com

    • @ poussin qui comprend rien: et si vous preniez mon article sous un autre point de vue que le vôtre, entaché d’a priori, de rivalité, d’orgueil ou d’ego mal placé ou que sais je encore?
      Si vous arriviez à voir dans ce texte le problème du virtuel, de ses dangers, de sa force destructrice. Il n’y a pas de semaine sans que l’on entende des suicides d’ados, de jeunes femmes ou de moins jeunes, piégés par une histoire d’amour virtuel, au mieux délestés de quelques milliers d’euros, mais également sombrant dans une profonde dépression ou au pire préférant se donner la mort que de voir étaler sur le web des vidéos compromettantes.
      C’est un vrai problème qui mérite qu’on s’y attarde et qui nous concerne tous, à divers degrés, peu importe le point d’accroche. Et malheureusement nos enfants sont des victimes potentielles. Soyons juste vigilants.

    • @Andrea de Filippi
      « Et malheureusement nos enfants sont des victimes potentielles. »
      Quelqu’un les oblige à suivre les lois de ce monde ? Il y a déjà un
      moyen très efficace de lutter, c’est une maison sans télé. Ça en fera au moins des lecteurs, par défaut, voire des joueurs de Scrabble honorables, et pour les christianiques obsessionnels, d’Ichtus. La lecture des Écritures en famille à raison d’un chapitre par jour avec aménagement lors des généalogies, car les oncles à héritage se raréfient, a également des vertus remarquables.

    • @ Andrea de philippo

      Si vous vouliez parler des dangers du virtuel pour les thèmes évoqués par vous plus haut , vous pouviez les faire autrement qu’en ramenant la femme sur le plateau pour la fustiger par vos blagues de mec ( là je suis sérieuse ,vous êtes pas une femme, car c’est impossible pour une nana de parler ainsi des femmes avec ce genre d’analyse).

      Vous saviez pertinemment qu’un bon nombre de cons religieux seraient agglutinés autour de votre article pour crier à la femme débauchée et pécheresse .

      J’ai très bien compris votre article que vous parsemiez de part et d’autre de jugement sur la femme en généralisant vicieusement par des tournures hypocrites .Je ne suis pas sotte: loin de là et c’est ce qui me fait dire que vous êtes en fait , un mec.

      Ex ,l’emploi du terme  » tellement  » dans :
      « Cette petite mésaventure niçoise est révélatrice, bien plus qu’on ne l’imagine, de l’état moral de la société d’une part, et d’autre part de la détresse affective et sexuelle de tellement de femmes et de ce qu’elles attendent en réalité.  »

      Hein …tellement c’est pas généraliser…?

      Ce que vous devez savoir, c’est qu’il y a toujours des mobiles cachés de l’auteur qui se révèlent derrière un simple message écrit sans volonté de manipulation au départ et qui révèlent bien au dela de ce qu’il a voulu livré par écrit.

      Vous voulez de ma part, votre psychanalyse sur votre bout d’article?

      Vous semblez juste dire à travers votre libido mal caché que les femmes sont chaudes en réalité et qu’elles attendent un vrai mec qui les b….., pour qu’elles prennent leur pied, bref un mec beau et tout le tralala…
      Et que les chrétiens devraient en tenir compte des chaudasses cachées qu’elles sont pour que leur couple puissent être au top sur le plan intime..sinon elles vont chercher leur compte ailleurs…

      Seulement ça ,la philippo c’est ce qui vous trahit, car seul un mec peut avoir ce genre de mentalité et le transmettre sur la toile….
      Ça transpire le mec, la testostérone, …. Bref….

      Êtes vous un travesti?
      😉

    • @Tania
      « Vous voulez de ma part, votre psychanalyse sur votre bout d’article? »
      Heu… moi oui.
      « Vous semblez juste dire à travers votre libido mal caché que les femmes sont chaudes en réalité et qu’elles attendent un vrai mec qui les b….., pour qu’elles prennent leur pied, bref un mec beau et tout le tralala… »
      Les femmes ? Toutes ? Peste ; pas moman, quand même ; ni mes frangines. Enfin, j’espère.
      N’est-il pas suffisamment parlant que ce soit il seduttore di Nizza la bella qui ait défini le cadre de la rencontre, et que les 50, comme les nuances de gris, se soient pliées, pour autant qu’on sache, sans la moindre difficulté à ce jeu, ce qui montre nécessairement qu’autre chose se jouait que la rencontre avec un bellâtre. La séduction d’une femme passe par des outils autrement subtils qu’une simple photo que n’importe qui peut se procurer sans la moindre difficulté, il faut donc bien que le panel des 50 officiantes ait trouvé un MC suffisamment inventif pour leur donner envie de rentrer dans ce jeu. Et il est évident que la mise en scène imposée écartait d’emblée la stimulation de la libido par l’attrait visuel, auquel les femmes ont une sensibilité tout à fait différentes des mâles, lesquels peuvent difficilement dissimuler leur émoi à la vue de ce qui constitue leur stimulus érotique personnel, fétichiste éventuellement, ou pas.
      C’est un jeu érotique du monde, relativement banal, comme Meetic et les autres en sont les terrains de jeu et les vecteurs, hormis, comme de bien entendu, les bookmakers christianiques qui apparient, eux, saintement, et sans le moindre fantasme. D’autant qu’à la différence de l’honnête artisan, ils ne sont pas soumis à garantie décennale…

    • @Êtes vous un travesti?

      C’est un fait qu’en milieu militaire on constate une augmentation du taux de testorérone dans le sang des personnels féminins. Plus perméables encore que l’épiderme, les méninges laissent diffuser dans leur cerveau des stéréotypes spécifiquement soldatesques : vulgarité, inculture, obsessions Q… la virago reste le type prédominant dans les armées, normalement masculines.

      Par contre, comme on ne remarque pas une féminisation des hommes dans des environnements traditionnellement occupés par des femmes, écoles maternelles, infirmeries, il semblerait qu’une conception simpliste et brutale de la sexualité soit une composante inséparable de l’esprit militaire, indépendemmant du genre de ses acteurs : le bon soldat doit pouvoir exercer la violence aussi dans ce domaine, à la hussarde quoi…

    • Et oui Tania, Andrea serait plutôt Andreas, car vous avez raison, et je l’avais déjà dit au sujet de sa manière d’écrire, ce ne sont point des façons féminines

    • @Gilles Veuillet
      « Et oui Tania, Andrea serait plutôt Andreas, car vous avez raison, et je l’avais déjà dit au sujet de sa manière d’écrire, ce ne sont point des façons féminines »
      Si vous avez raison, c’est très grave, car A de Filippi a affirmé en plusieurs endroits être femme, et cela a été confirmé par le webmestre. Des chrétiens mentiraient donc sciemment ? Je ne peux même pas l’imaginer.

    • Non , non , Paul qui la connait bien affirme que c’est une femme et même jolie selon ses dires , perso je ne trouve pas du tout que ce soit une écriture de mec , bien au contraire

  2. Vous faisiez partie des 50 victimes Andrea?

    • Si c’est le cas, je plains le niçois… il a dû passer un sale quart d’heure !🙂

    • @ poussin malsain: votre com est digne d’un mec, un macho, un c.., mais peut être êtes-vous un mec au final, avec le virtuel on n’est plus sûr de rien, ma p’tite dame! Si vous êtes une femme, alors il y a des mots pour vous qualifier, mais c’est juste pas beau, alors je dirai rien.
      Perso, j’ai tout ce qu’il faut à la maison, merci, et je n’utilise ni trou dans la couverture, ni obscurité, aucun problème avec la sexualité chez moi!
      Si un jour je devais me retrouver seule, je pense que j’appliquerai cette maxime: « Mieux vaut un petit canard dans une baignoire, qu’un gros connard dans son plumard »
      Satisfaite petit poussin curieux?

    • @ Andrea de philippo

      Mouais c’est vrai, je suis un mec, un vrai!!!!!!! Avec une vraie paire de couilles!

      Bref ,le plus beau du quartier .. 😉

    • @Andréa De Filippi
      12 juin 2015 • 12 h 54 min
      Je vous cite : Si un jour je devais me retrouver seule, je pense que j’appliquerai cette maxime: « Mieux vaut un petit canard dans une baignoire, qu’un gros connard dans son plumard »
      _________
      C’est bien ce que je disais de vous, plus enclin à regarder vers la chair que vers l’Esprit, vers l’eros que l’agape, vers le « psyche » et non le « pneuma ».
      A croire que le corps est uniquement à l’usage du matériel et/ou des choses sexuelles et que sans cela, vous envisagez, que la vie vous serait impossible et intenable.
      Je ne doute pas que vous partagez la doctrine apostate de Rédaction sur « la sexualité des doigts en solitaire » et autres joyeusetés déviantes.

      Vu que vous êtes chrétienne?, on vous a peut-être appris que « mourir à soi même » ou encore « mourir aux désirs de la chair » c’est encore un miracle possible du Seigneur et le cas ou l’on ne possède pas cette grâce autant se marier(si vous êtes encore très jeune et/ou très sensuelle et voluptueuse).
      Par exemple, à la veuve, l’Écriture demande de rester seule (bien entendu dans la sanctification du corps et de l’esprit) ou de se marier dans le Seigneur, et les jeunes veuves qu’elles se marient pour cause de volupté, mais l’Écriture ne stipule nullement que se livrer au plaisir en solitaire est solution chrétienne.

      Si vous n’avez pas encore lu ce verset, je vous le laisse cela pourrait élargir votre champs de vision du corps et la vie qui ne peut se résumer à une consommation effréné des choses terrestres :
      1 Corinthiens 6:13 Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments ; et Dieu détruira l’un comme les autres. Mais le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.

  3. L’exemple m’a presque fait quitter la page … Puis j’ai continué pour y voir le rapport avec le Christ, j’ai alors trouvé l’exemple magnifique, oui l’Eglise se confonds avec une prostituée, on se prostitue pour gagner de l’argent, sous prétexte de « gagner des âmes » .. on dilue le message de l’Évangile pour le rendre populaire, on y perds sa saveur, sa source de vie, la puissance de la Croix, on ouvre des clubs et on en oublie que l’Eglise est l’épouse de notre Seigneur a qui il faudra rendre des comptes.

    Andrea, je vous donne un +1 pour cet article.

    • Elle appréciera ce bon point !

    • Quel rapport entre des personnes attirées sexuellement par le beau sexe et qui au final se sont fait dupées et une prostituée ?

    • @Poussin curieux
      « Quel rapport entre des personnes attirées sexuellement par le beau sexe et qui au final se sont fait dupées »
      Si à de si grands pas la dyslexie progresse
      Bien que juste quadra on n’ose imaginer
      Les ravages inhérents à la proche vieillesse
      Et le gâtisme en cours qui ne peut qu’arriver

    • @Un pèlerin

      Je vais passer quelques jours de vacances
      à partir du Jeudi 18 Juin, dans la commune de Trets,
      au sud d’Aix-en-Provence,
      (entre la montagne Sainte- victoire et la montagne de Regagnas)
      à Hôtel de la Vallée de l’Arc (Citotel)
      si vos pas vous dirige un midi ou un soir sur Trets
      c’est avec plaisir que vous serez mon invité pour un repas
      dans un des restaurants de la commune.

    • @Georges et bien pourquoi pas, je ne vous garantis pas ma venue certaine, beaucoup d’épisodes m’attendent en ce mois de juin mais j’apprécie l’invitation, ça serait avec plaisir, si ce n’est pas cette fois ci, il faudra qu’on se croise d’une manière ou d’une autre, habitant tous deux la plus belle région de France, ça serait bête de ne pas partager un moment fraternel.

      @Tania, justement ces femmes étaient dans le vice, elles ont eu leur salaire car le salaire du pêché : c’est la mort. Tel le Diable qui séduit, lorsqu’on tombe, on pêche. Ca en va de notre responsabilité.

      Elles se sont rendus chez l’homme tel des prostitués, tout comme beaucoup de nos frères et sœurs se font dépouiller ( financièrement parlant ( la dime et toutes ses déclinaisons, là où on doit donner librement ), psychologiquement parlant ( toutes sortes de jougs, là où on se doit de chérir et protéger notre frère ) et parfois spirituellement parlant ( abus d’autorité, là où on doit être son serviteur ).

      L’ennemi de nos âmes, Satan, les a rendu esclaves telles des prostituées.

      La faute n’est pas seulement du au séducteur car on a la Parole avec nous afin de nous garder des mauvais pas.

      OUI il existe une espérance ! Ces femmes et ce séducteur peuvent se repentir, changer de direction …. Sortir de ce vice et fuir leur vie de débauche afin qu’une pieuse vie les accompagnent lavés par le sang de l’Agneau et rentrent dans la Paix de Dieu qu’aucun plaisir ne peut rivaliser.

      Tout comme ces frères et sœurs abusés spirituellement peuvent se repentir d’avoir laissé un joug se mettre sur leur vie là où Christ les a affranchi.

      A croire que l’Homme aime être enchainé …

    • @ Pèlerin,

      Si ces nanas que je trouve stupides à souhait, s’étaient rendues chez un homme pour se « vendre » , et bien elles n’auraient pas porté plainte par la suite pour  » viol par surprise ».
      Elles ont été trompé par un sale manipulateur et leur souffrance est bien réelle.

      La « pute » et la  » prostituée » dans l’histoire est bien ce vieillard criminel qui s’est vendu par des mensonges abominables , se faisant passer pour un bel homme alors qu’il n’était qu’une pourriture.

      Quant à vous qui êtes du genre à dire que si une femme subit des violences sexuelles ,c’est qu’elle l’a mérité parce que c’est une prostituée dans son àme ,et bien permettez moi de vous dire que vous aussi vous êtes un vrai con.

      Qu’Actu m’excuse mon franc parler, mais il me semble que pour le salut de beaucoup sur ce site , il est plus nécessaire qu’il réalise leur état de d’imbécillité .
      Il va de soit que quant je pense que quelqu’un est con ou dérangé de l’esprit, je le pense vraiment.Ce n’est surtout pas pour blesser , mais pour dire la vérité de ce que me renvoit le commentaire de l’autre que je lis.

      Il serait temps que cette brochette de  » mâles  » â la bêtise certaine dégage de ce site tant ils contribuent à polluer son image.

    • Je dirais plutôt que l’homme en question est le proxénète, tel le Diable qui contrôle ses sbires, il avait un joug sur ces femmes a des fins sexuels.

      Elles ont eu ce qu’elles cherchaient, qu’elles en assument les conséquences. Elles ne se sont pas faites violées, elle ont été dans cet hôtel par choix, elles n’y ont pas été forcés certes elles se sont faits trompés, mais que peut on attendre du pêché ? Si ce n’est de se faire du mal.

      Votre qualificatif me concernant ne me gêne pas, ça ne me touche pas.

    • @ Phildeferiste

      Euh..je voulais dire des personnes attirées par le sexe fort…..
      🙂

    • @Choli bouzinede
      « Euh..je voulais dire des personnes attirées par le sexe fort….. »
      Est-il pas agréable de se savoir lue ?

    • @ Un pèlerin

      Vous êtes un vrai connard en sous entendant que ces pauvres femmes â la recherche de plaisir charnel voulaient qu’on les violent , c’est à dire qu’on les prennent avec violence pour les brutaliser…

      Le  » viol par surprise » désigne des stratagèmes utilisées par le prédateur pour surprendre sa victime dans la commission de son acte odieux.

      Je m’en fiche que vous le preniez â la légère ce que vous êtes réellement .
      Car au final, puisque vous ne le réalisez pas, vous serez fidèle à cette maxime pour votre malheur.

       » con un jour, con toujours… »

      😝

    • @Poupou
      « Le ” viol par surprise” désigne des stratagèmes utilisées par le prédateur pour surprendre sa victime dans la commission de son acte
      odieux. »
      Je ne vois rien de tel dans la circonstance, mais sans doute un brin de forfanterie du MC ne réalisant pas que ce qui allait lui être reproché n’était aucunement les modalités, quelles qu’elles aient pu être – on a l’impression d’une mise en scène BDSM soft -, mais l’insolence de dévoiler à leur partenaire que, croyant haleter sous un bellâtre plein de sève, elles s’étaient offertes à un produit infiniment moins gratifiant pour leur estime d’elles-mêmes. Basta. Il n’y a aucun acte odieux, simplement des coquines enrageant d’avoir été menées en bateau. Après, joli, pas joli, on s’en fout juste un peu : on n’attend pas du monde qu’il agisse autrement que sur sa lancée ordinaire, et les viols suivis de meurtres rituels d’enfants en réunion me paraissent autrement dramatiques, si je puis me permettre. Ces femmes avaient envie d’expérimenter une galipette éventuellement extra-conjugale pour certaines, big deal, indeed ; c’est juste ennuyeux s’il y avait la femme du pasteur, avec un tatouage reconnaissable, mais autrement, bof…

    • Qu’on les viole, …qu’on les prenne avec…des stratagèmes utilisés…..etc….

    • Je ne dis pas qu’elles cherchent à se faire violer mais du moins elles cherchent les problèmes. Comme une fille en mini jupe dans les quartiers Nord de Marseille …

    • Pfft..n’aggravez pas votre cas…..

    • Même lorsque je ne suis pas du même avis que mes semblables je cherche au moins à les comprendre, vous faites des remarques uniquement pour vous élever … Sans parler des insultes qui fusent depuis un certain temps … Heureusement que ma force n’est pas en moi même mais en Christ, on peut absolument TOUT supporter en Lui ! C’est quelque chose de magnifique !

      Alala quelle joie m’anime lorsque je vis la Croix.

    • @ Pelerin

      Je n’ai aucun respect pour ceux qui dénigrent la femme ,même sournoisement ou indirectement.

      mais aucun.

  4. C’est quoi la solution au final, parce que les souffrances restent ?!

    • Du discernement qu’on acquiert en cherchant Dieu ( Lire la Parole, Prière, communion personnelle avec Dieu ).

    • C’est une réponse à la Coluche ça, dites-moi de quoi vous avez besoin, je vous expliquerais comment vous en passer.

    • Non non non ce n’est pas une réponse à la Coluche, lorsqu’on connaît le son de la voie du Berger ( qu’on s’est habitué à entendre lors de sa communion fraternelle ) on a beaucoup moins de soucis avec les séductions ou du moins Il nous en garde, nous avertit.

    • @Un Pèlerin
      « lorsqu’on connaît le son de la voie du Berger  »
      Je préfèrerais que vous suiviez la voie du Berger en vous laissant guider par le son de sa voix. Mais c’est vous qui voyez.
      J’aime beaucoup votre pseudo, qui m’évoque immanquablement les époux Schaffter, vieux amis de mes parents, chantant ce cantique :

    • communions personnelle*

    • Si,si,si, moi je parle de souffrances, vous me répondez séduction, moi je parle de désir, vous me répondez séduction, moi je parle de vivre, vous me répondez séduction, moi je vous parle d’être heureux, vous me répondez séduction, moi je parle de guérir, vous me répondez séduction, enfin bref, je n’insiste pas.

    • La Solution ! Vous me la demandez ? Face à la souffrance ? En tant que Chrétien ?

      Le chemin de la Croix ! Le renoncement à soie même nous libère de notre nature de pêché, c’est lui qui nous fait souffrir.

      Une personne qui aime vivre dans le pêché ? On ne peut rien pour elle. Tout comme on ne peut rien pour le Diable.

      La délivrance commence là où on reconnaît notre faute alors Christ peut guérir et laver au plus profond de notre âme.

    • Vouloir ce que j’ai énoncé, est le propre de chaque être humain, ou voyez-vous le péché dans cela, vraiment, nous ne sommes pas fait pour nous comprendre. Adios.

    • Que voulez vous …. Si entant que chrétien vous n’arrivez pas à comprendre que le pêché est la source de tout mal et de toutes souffrances … Il est sur qu’on ne peut pas se comprendre.

    • Je sais ce qu’est le péché, ce sont des désirs contraire à la volonté de Dieu, hors vous ne trouverez rien de contraire, dans ce que j’affirme. Vous êtes un empêcheur de jouir de la vie que Dieu donne.

    • Mais de quoi parlez vous Joseph ? La fornication, la débauche, l’adultère est contraire aux choses de Dieu. Dans l’exemple donné on parle de fornication, de débauche … Vous lisez le même article que moi ?

      Je n’empêcherai jamais une personne à avoir des rapports consentis dans le cadre du mariage que racontez vous ?

    • Vous savez lire !

      L’article s’adresse à qui, à des païens, voyons, le monde lui va continuer ?!

      Inutile de mettre ma foi en demeure, c’est la tactique, des lâches sans arguments.

    • Mais de quoi parlez vous Joseph ?

      Pourtant je l’avais écrit .

      Si,si,si, moi je parle de souffrances, vous me répondez séduction, moi je parle de désir, vous me répondez séduction, moi je parle de vivre, vous me répondez séduction, moi je vous parle d’être heureux, vous me répondez séduction, moi je parle de guérir, vous me répondez séduction, enfin bref, je n’insiste pas.

    • @ Ludion ou Filament .Que de souvenir vous remuez avec ce chant 🙂

    • @lyloo
      « @ Ludion ou Filament .Que de souvenir vous remuez avec ce chant :-) »
      Il m’émeut aux larmes, car j’ai connu ses interprètes, qui étaient des témoins de Jésus pleins de bonté et de douceur.

    • Merci FilsDeFer et oui vous avez raison🙂

  5. Les apparences, bien camouflées par tout ce patois de canaan qui ne veut rien dire, cachent des réalités que bien des couples chrétiens ne veulent surtout pas voir. Plusieurs ne se disent pas les vraies choses. D’ailleurs, combien de couples partagent leurs fantasmes avec leur tendre moitié? Vous savez comme moi qu’à la simple vue du mot « fantasme », surgiront alors nos grandes sentinelles de la morale chrétienne afin d’offrir leurs plus sincères condamnations!

    En tant que chrétiens, plusieurs se disent qu’il est interdit d’avoir des fantasmes, encore moins de les partager. Or, n’est-ce pas un élément important pour que l’autre connaisse une partie cachée de notre personnalité? Les couples chrétiens, pas tout, heureusement, ne se connaissent pas! Et pourtant, la sexualité, la sensualité, le romantisme et le fantasme sont des parties importantes de qui nous sommes.

    Je connais personnellement des couples qui ont ou qui sont dans une détresse affective et sexuelle. D’un côté comme de l’autre. Et on s’étonne lorsqu’il y a un scandale qui frappe nos assemblées. Trop de chrétiens n’osent pas se dire les vérités telles qu’elles sont. Ils ont peur de les cibler, de les nommer, et de se révéler tel quel à leur douce moitié.

    Faire l’amour dans le noir avec un trou dans la couverture, par pudeur excessive, ce n’est pas ce que j’appelle « un couple épanouie »!

    • « Faire l’amour dans le noir avec un trou dans la couverture, par pudeur excessive, ce n’est pas ce que j’appelle « un couple épanouie »! »

      Ah zut, c’est Martinette qui va être déçue LOL !🙂

    • L’affranchi du Seigneur n’est pas un esclave des hommes, ni un esclave de la chair, vit une relation parfaitement épanouie en son couple hors de tout tabou et hors de toutes déviations.
      Celui qui meurt à lui même sait non seulement gérer sa sexualité mais il la maitrise aussi intelligemment dans le Seigneur.
      Cependant ceux qui aiment la chair iront chercher des artifices et demeureront toujours des insatisfaits.

    • @Patrick Galarneau: j’apprécie votre intervention à laquelle j’adhère en tout point! Que de scandales et d’adultères ou simplement de souffrances ou de frustrations seraient évités si la sexualité au sein des couples chrétiens n’était plus un sujet tabou. La sexualité est importante, même chez les chrétiens, mais si vous avez bonne mémoire, quand mes chroniques abordent ce sujet, je suis vouée rapidos aux feux de l’enfer avec tous ceux qui sont du même avis que moi!
      Merci pour vos interventions toujours pertinentes!

    • ——–Voici la version originale—————–

      Joseph
      31 mai 2015 • 10 h 28 min

      Strictement réservé à ceux et celles qui veulent ou peuvent comprendre.

      Mais Monsieur le plaisir sexuel, c’est fait pour procréer c’est bien connu (voir catholicisme ou évangélisme) c’est dire qu’il y a des familles nombreuses comme la mienne, 17 enfants, mais bien malheureux la plupart ¾ c’est vous dire que mon cœur en souffre) donc après la ménopause plus de plaisir, ha les pauvres femmes, et dire que Sara était stérile, la pauvre avec les pharisiens elle aurait été condamnée avec Shor.L en tête.

      Pourtant la multitude a été décidée au moment où Dieu la voulut, selon Sa promesse, tout ce temps à faire l’amour pour rien, ho que de nombreux péchés (rire) et elle ne fut pas la seule à en lire la Bible.

      Ses mêmes personnes étant normalement issues de cette descendance unique, mais chut c’est tabou, alors on en trouve une autre en Noé, qui lui-même fut descendant de qui ?

      Elle considère l’andropause, comme une fin de plaisir voulut par Dieu, et la tendresse pauvre de vous, les caresses… avec elle, même le Paradis devient austères, pas de joie, ne plus souffrir, le plaisir d’adorer devient répréhensible, le lait, le miel ce n’est pas pour elles, eh bien il en sera fait selon ce qu’ils refusent.

      Ha religion quand tu nous tiens, il leur reste à faire un trou dans un drap pour ne pas avoir d’autres contacts que nécessaire, mais non ce n’est pas l’avilissement de la femme, ni de l’homme !

      Allez une dernière tentative, mais j’ai des toutes !

    • Paul j’aime bien cette expression, « faire l’amour » en effet, ne pas le défaire! 😉

    • La relation sexuelle dans le cadre du mariage n’est pas un pêché …. L’article parle de fornications … voir d’adultère pour certains .. Bref ! On vit quand même des temps difficiles … Vivement que Christ revient, ça m’encourage à retourner au Bled tout ça.

    • @lafoisansrien
      « En tant que chrétiens, plusieurs se disent qu’il est interdit d’avoir des fantasmes, encore moins de les partager »
      Peut-être serait-il plus pertinent d’évoquer qu’à l’évidence, de très nombreux fantasmes, qui feraient l’enchantement de psychanalystes et seraient psychiatriquement considérés comme d’excellentes soupapes trouveront difficilement une justification sur la base de l’Écriture, s’ils touchent par exemple à la violence sur tiers, aux relations orgiaques, aux relations contre nature, voire pédérastiques, donc sur enfants des deux sexes. Libre à la haute critique issue des facs de théologie libérale d’estimer qu’il n’y a aucunement le feu au lac, la logique interne de la pensée biblique démontre au-delà de tout doute que l’âme et le cœur sont des biens précieux, et que les souiller de pensées et d’images, lesquelles ont une faculté créatrice indéniable, est une aberration absolue pour un chrétien. Il et déjà assez difficile de ne pas se laisser aller à une certaine complaisance devant la pornographie sous-jacente omni-présente, et notamment sur le net.
      On entend facilement, dans les sirènes pseudo-évangéliques des temps actuels, parler de séduction, parlant de couples soi-disant mariés dans le Seigneur. Séduction ? Pour quoi faire ? Séduire son épouse, ou vice-versa ? Mais pourquoi, puisqu’elle est la seule ?

    • @Andréa De Filippi
      Que de scandales et d’adultères ou simplement de souffrances ou de frustrations seraient évités si la sexualité au sein des couples chrétiens n’était plus un sujet tabou. La sexualité est importante, même chez les chrétiens.
      Exactement, et le chrétien marié H ou F qui dirait le contraire serait un inculte de la parole de Dieu.

  6. Roussel Récidive

    La Filippi a trois points G,
    Deux dans le bas, sont bien logés,
    L’autre s’ennuie très seul là-haut,
    Car y a personne dans le cerveau.
    Ah ! Ah ! Ah! oui on pâme
    La Filippi est une femme.

    et pour ceux qui ont oublié la mélodie

    • @ Cadet comme C.. : Votre commentaire est d’une rare vulgarité, doublé d’un machisme primaire!
      Curieux que poussin ne sorte pas les griffes, car vous méritez amplement le qualificatif qu’elle attribue à d’autres!
      Bonne journée Monsieur le lâche masqué!

    • La Filippi a trois goulots,
      Pour inviter Bali-Balo.
      Puis elle dit au vieux soudard
      I am shocked cachez ce dard.
      Ah ! Ah ! Ah ! que c’est bon,
      La Filippi a du galon.

      Poussin n’est peut-être pas non plus la dupe de votre si délicat racolage, sous masque florentin… vos supérieurs sont-ils au courant ?

    • @Cadet Roussel
      « La Filippi a trois goulots,
      Pour inviter Bali-Balo. »
      Vous êtes christianisé ? C’est d’une obscénité difficilement admissible, à moins que vous n’ayez une connaissance intime de l’intéressée, ce qui ne vous donnerait aucun droit à de pareilles métaphores, agressives et brutales.

  7. le point G est dans la tête des femmes? Si il n’y avait que ça…

    • @ Sebnet…

      C’est quoi votre problème avec les femmes, vous?

    • @ Poussin Juge
      Je n’ai pas de problèmes avec « les » femmes puisque je n’ai qu’une seule femme…Je vous laisse un article instructif:
      http://buzzfil.net/article/static-article/non-classe/femmes-=-problemes-la-preuve-scientifique-11.html

    • @ poussin juge: c’est quoi votre problème avec les mecs, vous?

    • @ Sebnet

      Bin…si vous avez pas de problèmes avec  » les femmes » mais avec  » votre femme » , vous avez qu’à chercher la so,Union â votre problème , au lieu de généraliser en répondant à une questionnement d’ordre général que vous même aviez formuler.

      Pour mémoire  » le point G est dans la tête d femmes? »

      Réponse de votre part â votre questionnement  » s’il n’y avait que ça … »

      En d’autre termes vous sous entendiez , s’il n’y avait que ça qui se trouvait dans la tête DES femmes et non d’UNE femme…

      Pffft….mesurez vos mots la prochaine fois au lieu de vous rétracter par la suite en faisant celui qui n’a rien sous entendu …bref ..l’innocent quoi….

    • Doucement Tania, vous empiétez sur la vie privé d’autrui, vous même faisant le black-out sur la votre quand quelqu’un ose en parler « ma vie privé ne vous regarde pas », je vois que de votre côté vous ne vous en privé pas, trop versatile parfois. Moi, vous pouvez me poser des questions, je n’ai que peu de tabous, c’est vous qui rougiriez avant moi, mais je doute que les vraies questions, les vraies réponses ne vous gênent, tout autant à ceux et celles à qui vous vous en prenez. Allez chiche, on en parle vraiment ?

    • Andréa De Filippi, vous êtes une des seules femmes qui osez résister à Tania, moi je vous crois femme épanouie, c’est rare de nos jours, soyez encore heureuses avec votre mari. 😉

    • @mon beau poussin
      Je disais juste que je n’ai pas de problèmes avec les femmes c’est tout….

    • sebnet, bien entendu, l’un est fait pour l’autre c’est même la création et une constante dans les Écritures, Dieu à bien confirmé que cela était bon, qui est donc Tania pour juger généralement du contraire. Parfait, personne ne l’est, c’est donc du discourt féministe avec le flot de ce que cela implique de nos jours, en quelques sortes revanchardes.

    • Mon beau poussin, roi des forêts
      que j’aime ton plumaaaage!

      :-)…… peut pas m’arrêter de faire l’andouille ce soir…je décompresse de ma journée de malade au travail………

      ❤️

    • @ Joseph: merci! Tania n’aime pas qu’on lui résiste, ça c’est sûr… et qui plus est, une femme…et qui n’a pas peur de l’ouvrir…d’où sa propension à nier que j’en suis une !
       » Miroir, miroir……dis moi qui est la plus belle… »

    • @Poussin Tania
      Je reconnais bien là ma féministe préférée. avec vous on a pas fini de croiser le fer verbal, mais comme disait Nietzsche: « Ne dépouillez pas la femme de son mystère. »

      alors pour vous aider à vous détendre aprés une journée difficile, je vous laisse cette citation de Ménandre, le poète grec de l’Antiquité: « La femme est à l’homme un problème agréable. »

  8. @Andrea De Filippi

    Depuis quand la femme ne sait pas comment se tenir en société pour leur dire de faire ou de pas faire, de regarder ou de pas regarder ?

    D’un autre côté, si d’aventures ces femmes séduites sont tombées dans le piège d’un tel prédateur, elles sont bien responsables de leur débauche car c’est bien de la débauche là !
    Cela prouve au moins que lorsqu’on est mené par la chair, on arrive dans l’antre de la mort sans même s’en rendre compte et cela est valable pour tous, autant homme que femme, que chrétien ou païen !
    Et je trouve cela bien dramatique.
    Que celui qui se croit debout prenne donc garde de tomber…

    Je n’appelle pas une telle attitude, je vous cite « de la détresse affective et sexuelle de tellement de femmes et de ce qu’elles attendent en réalité. », mais bien être mené par la chair et par son sexe au point d’en oublier toute forme de Sagesse et de prudence.

    Dans le temps dans lequel nous sommes où l’on parle de tout, où la conscience est ouverte sur tout, où les règles de prudence en matière d’internet sont faite des les plus petites classes et se laisser piéger de la sorte c’est du vrai grand n’importe quoi ! Mais quelle HONTE !!!!!
    Défendre cette attitude, c’est justifier la débauche et non point défendre la détresse.
    Vous êtes en détresse et c’est beau mec séduisant pour rapports sexuels que vous recherchez ????
    Mais c’est profondément charnel et démoniaque.

    Donc sil vous plait ne confondez pas débauche du MONDE, pulsions sexuelles, vices, putasserie, pulsions sexuelles, excès de chair, luxure, impudicité, fornications et les choses semblables avec les souffrances morales ou les manques affectifs, car si ces femmes n’étaient pas menées par leur sexe, elles n’auraient pas plus atterries en assoiffées de sexe et jouissance, dans le lit d’un maniaque manipulateur qui n’a fait que prendre à l’hameçon des femmes appâtées par leur propre convoitise, des consentantes assoiffées de sexe, de libido, de sensations fortes, d’érotismes, de luxure etc et j’en passe.

    Il y a eu tromperie certes sur la marchandise, en ce sens que l’homme n’est pas ce qu’il a prétendu être mais avouons aussi que ces femmes, si l’homme était ce qu’il avait laissé entrevoir, auraient recommencé milles fois plutôt qu’une l’expérience et personne n’auraient eu vent de leur commerce de chair (bien qu’on se moque de ce que peuvent faire les gens ) !
    Par conséquent, si elles se sont senties avilies, c’est bien que leur orgueil en a pris un sacré coup de s’être fait dupées d’une manière aussi stupide alors qu’elles auraient dû manifester un minimum de prudence.
    C’est comique cette histoire à en rire…
    Depuis quand achetez vous des chaussures sans les voir ou les essayer ? Vous achetez si cela vous convient ! …N’est ce pas ?

    En gros je dis : Bien fait pour elles et lorsqu’elles prenaient leurs pieds elles s’en plaignaient pas… et elles ont encore beaucoup de chance que cela ne soit qu’une partie de plaisir en jambes en l’air car visiblement elles ont eu leur sommet de jouissance.
    Car elles auraient pu tomber sur un « sérial killer » et il est évident qu’elles n’auraient pas été là pour porter plainte !
    Je ne vais surtout pas les pleurer encore moins les plaindre…non mais n’importe quoi !
    Et si j’ai quelque chose à dire : qu’elle se repentent et se convertissent toutes !

    C’est somme toute sidérant de prendre la défense du libertinage sexuel et de cette forme de débauche en faisant un parallèle subtil et pernicieux avec « la femme en souffrance », à croire que vous les invitez à entendre qu’il y a de ceux qui les comprennent et leur dire insidieusement comme le serpent « allez voir ailleurs si dans le couple ça va pas, car ailleurs il y a de la compréhension », comme chez ce séducteur qui selon vous comprends les femmes !
    Mais non, il ne comprends pas les femmes, il les a couillonné, trompé, séduit, abusé dans leur naïveté, hameçonné à cause de la convoitise de leur propre chair !
    Il s’est juste servi de leur convoitise charnelle, vous ne voyez pas ça ?

    Ppppppffffffff n’importe quoi cet article, mais n’importe quoi, vraiment n’importe quoi !!!!
    J’ai beaucoup de mal à voir en vous aujourd’hui une femme sage et vertueuse là…
    S’il y a un problème chez vous là, arrangez le !…
    Mais de grâce consolidez vous d’abord dans le Seigneur avant de vous faire conseillère en couple en souffrance car vous êtes une véritables catastrophe ambulante !

    En gros votre article reste pour moi une séduction et un tremplin à la débauche.

    A bruler !….

    • Shor, dans la Bible notamment dans la Génèse et dans les Juges, on a parfois de sales histoires qui permettent de tirer des leçons, le point de chute d’Andrea permets de comprendre son exemple grossier sur ce séducteur et ces femmes de débauches.

    • @Un Pélerin
      11 juin 2015 • 23 h 38 min
      ____
      Je ne juge pas l’anecdote mais ce que l’on en fait et la conclusion qu’elle en tire.

    • Pourtant la conclusion est que lorsqu’on croit jouer avec pêché, on finit par tomber de haut.

    • @ Shor: de grâce, arrêtez l’alcool, il altère gravement vos neurones! Voir dans cet article une incitation à la séduction, la défense du libertinage ou un tremplin à la débauche, ça c’est du lourd!!!
      Je ne perdrais pas mon temps à vous recopier les phrases du texte qui disent justement l’entier contraire de ce que vous m’accusez! Relisez donc à jeûn, phrase après phrase ou prenez des cours de français.

      Par ailleurs quand j’écris que cet individu a compris les femmes, il ne s’agit pas de compréhension/empathie, mais de compréhension/perversité. Il a parfaitement compris ce que certaines voulaient entendre, ce qu’elles cherchaient, l’idéal masculin après lequel elles couraient, et il a surfé sur les fantasmes et les projections de proies faciles et consentantes. Et je ne plains pas ces femmes. Tout au plus certaines d’entre elles sont peut être plus à plaindre qu’à blâmer: la solitude et le vide affectif et sexuel peuvent mener à certaines extrêmes, condamnables, certes, mais bien réelles.

      Et c’est là que vous n’avez pas compris le problème que soulève ce texte: le virtuel, ses dangers, sa force destructrice. Il n’y a pas de semaine sans que l’on entende des suicides d’ados, de jeunes ou de moins jeunes, piégés par une histoire d’amour virtuel, au mieux délestés de quelques milliers d’euros, au pire préférant se donner la mort que de voir étaler sur le web des vidéos compromettantes.

      Pauvre Shor! J’espère pour vous que vous ne lisez pas les Écritures avec la même déformation que vous lisez mes chroniques !!

    • C’est du baratin , la vie vous apprendra ce que vous refusez par la Bible, enfin si vous êtes réellement vivant?!

    • @Andréa De Filippi
      12 juin 2015 • 12 h 18 min
      _____
      Quand Satan s’est présenté à la femme il parla en demi vérité, tantôt en vrai tantôt en faux !
      Une exhortation de l’Esprit ne dévie pas d’un iota de la perfection de l’Esprit.

      Je juge selon ce que me renvoie votre texte et selon l’esprit avec lequel vous parlez.
      Je hais votre féminisme cela vous le savez déjà, soyez chrétienne c’est suffisant !

      Je vous cite :Cette petite mésaventure niçoise est révélatrice, bien plus qu’on ne l’imagine, de l’état moral de la société d’une part, et d’autre part de la détresse affective et sexuelle de tellement de femmes et de ce qu’elles attendent en réalité. Bref !

      Même si ce n’est pas bien du tout, on a presque envie d’applaudir le pseudo- séducteur, qui a tout compris aux femmes, du moins à certaines d’entre elles.

      Vous lisez bien comme moi :
      Vous parlez :
      1) d’état moral de la société (général: homme/femme/enfant)
      2) Vous focalisez que sur la souffrance de la femme alors qu’il existe bien des hommes (féminisme)
      3) Vous attribuez à un prédateur la capacité d’avoir tout compris aux femmes..ou à certaines d’entre elles, tout en disant que c’est pas bien du tout.(Stockholm)

      Mdr…mais examinez vous vous même Madame !

      En gros vous limitez le bonheur de la femme à « l’affectif et au sexuel », ce qui ne ramène qu’à l’eros et non pas à l’agape(aucun équilibre), mais le pire c’est de justifier le prédateur dont vous ne vous rendez même pas compte qu’il n’a rien compris aux femmes, mais qu’il a abusé d’elles, il les a dévorés, s’est servi d’elles, les a consommé, les a manipulé, les a truandé, pour ensuite les posséder dans un consentement sous séduction en se servant de leur fantasme.

      C’est comme si vous étiez sous influence et qu’on vous possédait avec votre consentement basé sur un mensonge et vous appelez cela comprendre les femmes ?
      Non cela s’appelle séduire comme Satan.

      Pourquoi quittez vous cette position où cet homme est condamnable et dire qu’il a compris ces femmes ?…C’est le justifier face à « la misère affective et sexuelle de la femme » que vous semblez défendre.

      C’est une attitude schizophrénique que vous développez là, le fameux syndrome de Stockholm où vous condamnez votre bourreau tout en lui vouant une admiration.
      Désolé mais il y a un problème à ce niveau, réglez le !

      Car comment peut-on autant confondre PERVERSION et MANIPULATION des femmes avec COMPRÉHENSION de la femme ?

      C’est comme me dire que Satan en Éden à « compris la femme en perversité » et écrire ensuite que vous l’applaudissez presque…
      Non faut vraiment être séduit soit même pour parler ainsi !

      Il n’y a pas de compréhension/perversité chez Satan il y a SÉDUCTION point barre !

      C’est sans sens ce que vous racontez et dire vous me traitez de boire de l’alcool.
      Non je ne bois pas Madame sauf aux occasions particulières en toute sobriété.
      Je hais vos remarques diffamatoires et méprisantes sur ma personne et je les maudis au nom de Jésus !

      Ps : vos explications données ne tiennent pas, il fallait être beaucoup plus clair dans votre article et le présenter de façon à ne laisser aucune possibilité à y voir ce que j’y ai vu.

  9. C’est la proposition inverse de Belle du Seigneur. Solal, beau comme Adonis, se déguise en un gibier de ghetto crasseux, édenté, chauve, et provoque l’horreur choquée d’Ariane, qui se prosterne devant lui pour de plus tendres agaceries quand il tombe le masque, écœuré de ce que son être soit réduit à un masque.
    Il y a déjà un certain nombre d’années, l’adultère était considéré dans plusieurs tendances mainstream évangéliques américaines comme presque inéluctable, et sans grande importance ; un peccadito de nadita, trois prières, plouf plouf, même pas mal ; il faut adapter finement à l’esprit évangélique le concept de l’indulgence, qui peut avoir une très belle carrière résurgente, maintenant que le luthérianisme est si mort qu’il marie les gays.
    Dans les 50 avides du grand frisson, combien y avait-il de « chrétiennes » ? That’s the question.

  10. Andrea, pour une fois je rigole (agréablement en vous lisant)!!! Je sais, c’est pas sympa pour les victimes…..mais avouez qu’elles l’ont « bien » cherché quand même non! Finalement, je suis bien d’accord avec votre article tiens!!!

    • @ Eider: vous voyez bien, le temps des miracles n’est pas passé!

    • Eider, je suis certain que vous aussi cherchez le bonheur, l’épanouissement, même sexuel, le contraire serait contraire à la volonté de Dieu, la foi ne renie pas ce qui est bon, ne vous privé pas l’un de l’autre est assez explicite.

    • Heu….Joseph….désolé pour vous,mais vous êtes en retard! Je ne recherche pas le bonheur, je l’ai trouvé…… quand à l’épanouissement (pourquoi « même sexuel », y aurait-il un domaine de notre vie qui intéresserait moins notre Père?), ma femme et moi nous fêterons nos 35 ans de mariage en août prochain et croyez moi, on s’épanouit toujours! Comme quoi, la vie entière est une école (faut juste éviter de se tromper de classe et de cours)quoi.

      PS: Andréa, voyons, je vous détestais à ce point? Oups…..si c’est ça l’impression que mes posts ont laissé, c’est de ma faute alors……mea culpa (en français: Me coule pas)!!!

    • Mon affirmation, n’est pas une négation, je ne vous connais pas !

  11. Mais enfin, que m’avez-vous pondu comme article?

  12. Au moins, vous vous affectionnez aux choses d’en haut, Andrea De Filippi !!

    • Oh, GH. Ca faisait longtemps! Vous êtes définitivement sorti du monastère ou juste en permission de week end??🙂

    • Andréa, c’est un peu simpliste, vous réagissez sur une impression, un micro-texte, un être humain valent mieux que cela !

    • Eh bien je vois que vous avez retrouvé la forme, Andrea de Filppi ! Cela laisse à penser que vous vous sentez bien dans votre peau ! Je m’en réjouis !
      En lisant votre article, j’avoue que je me suis demandé si j’étais sur le blog d’Agnès Giard de Libération… Mais non j’étais bien sur Actu-chretienne ! Vous savez qu’Actu-chrétienne est le blog chrétien ou l’on finit par s’apercevoir d’une chose étonnante, c’est que nombre d’habitués ne semblent pas avoir eu jamais une poutre dans l’oeil ! Ils ne sont donc pas comme moi ! Partant de là, les hardis moqueurs de l’apôtre Paul ont oublié ou ne veulent pas savoir ce qu’il a écrit, entre autre : « Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. » (Ga 5) Rien que pour cette raison la vie est dure pour les chrétiens, c’est le moins qu’on puisse dire… à moins d’être conduits par l’Esprit et non par la chair ! C’est ce que l’apôtre Paul a longuement développé. Mais, qui ne médite pas ses écrits ne fera pas beaucoup de progrès. Donc prenez acte, chère Andrea de Filippi que la méditation des lettres de l’apôtre Paul n’a rien de la vie monastique, mais que cela fait partie de ce que Dieu demande à ceux qu’il a appelés ! Sinon comment voulez-vous marcher comme Dieu le demande et être délivré(e) des désirs de la chair ? À cet égard, je dois dire : Heureusement que « la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché » ! J’espère qu’il en est de même pour vous !

      Et n’oubliez pas de répondre à Tania. Elle vous demande si vous êtes un homme !

  13. Si vous voulez faire comme lui, vous pouvez téléphoner au 66.66.66.66.66. il donne des leçons
    d’approche « furtive »🙂 pour « planer » comme l’avion)😆
    En plus, pour ma part, je fais « gaffe »😉 Comme nous le savons, (sans savons), Tous:
    « un homme averti en vaut deux »🙂 Ce qui prouve: cela ne marche pour les femmes😆

    Je me disais: méfiance, méfiance, c’est un peu comme avec la Parole de Dieu😉 il vaut mieux:
    La connaître♥ Et la mettre en pratique!😯
    Pour les C.P: Code Pénal – C.P.P: Code de Procédure Pénale – N.C.C: Code Civil etc…
    Il vaut mieux aussi les connaître, pour ne pas se laisser « gruger » par des avocats « marron ».
    Comme pour DSK😥 Il est Blanchie😥 Il faut préciser: ce sont ses cheveux qui sont blanc👿

    « Article 222-22 du Code Pénal Modifié par LOI n°2010-769 du 9 juillet 2010 – art. 36 »
    « Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte,
    menace ou Surprise.
    Le viol et les autres agressions sexuelles sont constitués lorsqu’ils ont été imposés à la victime
    dans les circonstances prévues par la présente section, quelle que soit la nature des relations
    existant entre l’agresseur et sa victime, y compris s’ils sont unis par les liens du mariage. »

    Je vous le dis bien, que d’être adhérent à l’A.DE.VI cela peut servir! Même sexuellement parlant♥
    Pour être prudent(e) et circonspect(e) avec les pièges à loup😦 Et les pieds jaloux😆 sur le chemin
    Pour les chrétiens il y a la Parole de Dieu! Qu’il faut mettre en Pratique?:'( Pour la Bible du Droit,
    (qui vas de travers), ce sont les Codes… qu’il faut pratiquer😦 Ce n’est pas gagné😳
    Et là ce n’est plus le point G qu’il faut chercher: c’est: l’I.G.S.J plus complexe à trouver😥
    A oui, c’est: l’Inspection Générale des Services Judiciaires😉 Demandez l’A.J😆

  14. Chaque évangélique anglo-saxon, connaît la blague sur ce pasteur qui a composé et prêché un sermon remarquable sur l’humilité. Encouragé par les commentaires de ses ouailles, le lundi suivant il porte son manuscrit à l’imprimeur pour immortaliser son chef-d’oeuvre. C’était évidemment à une époque où le typographe assemblait encore à la main des lettres de plomb sur une plaque. Un mois plus tard, son sermon n’est toujours pas sorti de la presse. Surpris, il se rend à l’atelier du commerçant, qui lui déclare se trouver dans l’impossibilité matérielle de réaliser ce travail.

    — Et pourquoi donc, demande le pasteur, ne pouvez-vous imprimer mon sermon sur l’humilité ?

    — Je n’ai pas assez de lettres I ! répond l’imprimeur.

    Ah ! Ah ! Ah !…. bof, d’accord… mais vous ne saviez pas qu’une histoire toute semblable était arrivée en France, à peu-près vers la même époque. Andréa de Catimini, Abesse supérieure du Couvent des Fistulines, avait composé un recueil de méditations sur les grâces de la continence et les beautés de la fidélité conjugale. Cependant l’imprimeur ne put pas non plus accéder à sa demande.

    — Et pourquoi donc, demanda Andréa, ne pouvez-vous pas imprimer mes méditations sur la chasteté ?

    — Je n’ai pas assez de lettres ! répond l’imprimeur.

    Sauras-tu retrouver la lettre manquante, qui est un consonne, le plus souvent suivi de la voyelle u ?

    • le N

    • Cependant pour contextualiser compte tenu de vos précédents échanges avec l’auteur, nous privilégierons le C en phase avec votre appétence respective pour ladite lettre.

      Maître Capelovici

    • Le N ? Ah ! Ah ! Ah ! elle dit Non avec la tête mais Oui avec le … vilain machiste Capello.

      C’était bien là le problème de cette abbesse, qui n’écrivait que pour parler de … et prétextait que c’était les autres femmes qui avaient la lettre G à la place du cerveau.

      Le compteur de clics d’entrées au couvent en marchait d’autant mieux, et Révérend Père Gaucher continuait à boire de bon coups, pendant qu’on récitait l’oraison de saint Augustin à laquelle l’indulgence plénière est attachée… l’absolution pendant le péché.

    • N.. sec ! disait le Révérend Père Gaucher en vidant son pichet

  15. « Et au risque de choquer nos saintes consciences, c’est l’occasion de lancer un petit pavé
    dans la marre religieuse, en signalant que la détresse affective et sexuelle concerne également
    nos bons couples chrétiens. Je compte sur vous pour rester discret sur le sujet, car je ne suis
    pas certaine que l’Eglise – et notamment nos églises évangéliques – soit prête à aborder
    pleinement le sujet. »

    Comme d’hab délicieuse Andréa, l’ensemble de votre prose, me ramène à ce petit condensé de
    votre chronique, (ci-dessus) que j’ose appeler très Édifiante, tellement vrai et profonde, loin des
    transfuges, mal intentionnés(es) qui dérivent de la profondeur et de la réalité sincère de votre
    exposé, tellement authentique! Pas facile de dérider les parfaits, Bises sincères Andréa♥
    Ne le dite pas à votre mari!😉 Mais, personnellement, je ne cache pas que j’ai 75 printemps😉

    • Voilà, vous avez compris, la détresse, le mot clé pour moi de cet article, elle en fait faire des conneries. Merci Pulsar

    • @Joseph
      « la détresse, le mot clé pour moi de cet article, »

      Je vous trouve ordinairement très confus et embrouillé, mais là, j’en viens à me demander si nous avons bien lu le même article. Détresse ? Quelle détresse ? De qui ? D’amazones qui croient que l’habit fait le moine, voire l’amarrage, et que les jeunes jouteurs seront inépuisables ? C’est singulièrement méconnaître les réalités physiologiques, d’ailleurs.
      Mais j’avoue sécher, détresse, détresse de quoi ? Dans une orgie, il y a de la détresse, vous croyez ? Permettez-moi de m’inscrire en faux, en tout cas pour ce qui est des instigateurs de ce genre de gaudrioles. Qu’il y ait des pigeonnettes égarées qui n’avaient rien à y faire et le réalisent un peu tard, à leur corps défendant, est une tout autre question.

    • Au petit condensé cité plus haut par Pulsar, un développement serait nécessaire. Andrea de Filippi dit : « car je ne suis pas certaine que l’Eglise – et notamment nos églises évangéliques – soit prête à aborder pleinement le sujet. »

      L’église évangélique est effectivement appelée à aborder ce sujet, ou alors elle n’est pas église évangélique ! Mais elle n’est pas appelée à l’aborder n’importe comment. Aborder ce sujet, ça veut dire entrer dans l’enseignement que Dieu a préparé pour nous tous, depuis les Actes des Apôtres, avec évidemment celui des Corinthiens et ensuite continuer dans l’enseignement de tous les écrits du NT. Le but de l’église n’est pas d’en parler selon les principes du monde, le but de l’église est d’en parler selon les principes de Dieu et de son royaume, voila toute la différence ! Si au départ l’église est charnelle, alors elle est appelée à le reconnaître : l’Esprit est là justement pour agir et convaincre de péché tout ce qui est péché. Et si au départ l’église est charnelle, le but du Seigneur qui aime est de la sortir de la chair pour la faire grandir dans l’Esprit. Il nous a tous donné le nécessaire, seulement c’est un nécessaire qui passe par la croix, pas à côté de la croix mais – par la croix – !

      « La détresse » dont il est question ici est appelée à être guérie non pas avec les rudiments du monde mais avec la parole de Dieu. Dieu qui fait ce que nous ne pouvons pas faire : une nouvelle création ! Cette détresse se rapporte à notre foi personnelle mais aussi très certainement donc à une déficience de l’enseignement dans les églises. A nous, dans notre individualité et dans l’Esprit, de nous y attaquer, pour soi-même et les autres, d’y travailler et d’avancer, si nous sommes appelés… « Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés… » Col 1.12-14

    • @Fildelépé de Lagardère😉 Tu écrit: « Qu’il y ait des pigeonnettes égarées qui n’avaient rien
      à y faire et le réalisent un peu tard, à leur corps défendant… » Nous ramène à:
      «Une Corneille perchée sur la Racine de La bruyère Boileau De La Fontaine: Molière! »

      Maître Corbeau, sur un arbre perché,
      Tenait en son bec un fromage.
      Maître Renard, par l’odeur alléché,
      Lui tint à peu près ce langage :
      «Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
      Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
      Sans mentir, si votre ramage
      Se rapporte à votre plumage,
      Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.»
      A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
      Et pour montrer sa belle voix,
      Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
      Le Renard s’en saisit, et dit : «Mon bon Monsieur,
      Apprenez que tout flatteur
      Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
      Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.»
      Le Corbeau, honteux et confus,
      Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.😆

      Bonne soirée à toi l’escrimeur de talent et à notre frère Joseph! Bises amicales et
      un plus de compatissions sincères, pour Joseph♥

    • Un comportement déviant, même voulu, trouve son point d’orgue dans l’amour de soi. La dévalorisation à toujours une origine.

      Ok, le péché, mais il faut quand même en être guéri, libéré, non?

    • « Je vous trouve ordinairement très confus et embrouillé, » çà c’est normal, jamais personne n’a su me mettre dans une case, même à l’armée, même au ministère de la Justice, encore moins dans églises.

      Pourtant, je me dis que ce ne doit pas être très grave, puisque je reçois des réponses. C’est vrai, je ne pense pas et ne réagis pas comme tout le monde, donc désolé pour vous de ne pas entrer dans le moule, j’aime être insaisissable pour n’être capturé par personne, celui qui me connaît bien, c’est Christ, donc ce que les autres perçoivent est secondaire, mais je reste aussi convaincu que c’est l’effet de certaine personnes.

      Donc merci.

    • @Joseph
      Ce n’était pas une critique, Joseph, mais plutôt la manifestation d’une inquiétude ; il y a tellement d’occasion de malentendus dans les
      échanges qu’il n’est pas opportun d’en rajouter. Il y a de nombreuses fois où je ne suis pas du tout sûr d’avoir saisi votre pensée.

    • Même si c’était une critique, je ne le prendrais pas mal, que vous saisissiez ma pensée ou non, pas plus, en fait je réponds par conviction, il se trouvera bien quelqu’un pour comprendre, bon ce n’est pas vous, j’en fais contre fortune bon cœur.

  16. Bon j’arrête de faire la trouble fête…..

    J’y peux rien..ma femme m’a quitté….. Mais..un mars et ça repart! 🙂

    • Vous n’êtes pas chiante mais soulante, l’un est inconscient, l’autre émane d’une volonté, hors je crois que vous affirmer être intelligente.

  17. « et là déjà, en tant que femme, je suis un peu étonnée qu’aucune de ces pseudo-victimes n’aient pas réussi à faire la différence entre le corps d’un homme de 35 ans et celui d’un individu de 68 ans. Comme quoi, la libido féminine se situe bien dans l’imaginaire. »
    Si je suis le MC, puisque nous sommes dans un scénario manifeste de domination, pourquoi vous autoriserais-je à me toucher ? C’est moi qui définis les règles, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :