Grenoble / Le Musée expose “Démons et merveilles” à la Villeneuve…

C’est donc l’espace réservé aux enfants, à la bibliothèque Arlequin, qui accueille à partir d’aujourd’hui – et jusqu’au 13 juin – la dixième exposition “hors-les-murs” du Musée de Grenoble.

Du coup, « la thématique nous a été un peu inspirée par la nature même de cet endroit », sourit Guy Tosatto, le directeur du musée, tout heureux de se retrouver « au milieu de livres et d’images ».

Avec Frédérique Ryboloviecz et Pierre Bastien, ils auront en conséquence jeté leur dévolu sur “Démons et merveilles”, tant il s’agit de « quelque chose qui fait partie de l’univers des enfants et qui se révèle important dans l’histoire de l’art ».

LIRE LA SUITE…



Catégories :Détente, Sport & Musique

Tags:, , , , , , ,

24 réponses

  1. Mouais..l’apologie du laid….comme le poème de Baudelaire intitulé  » La charogne »….est un aspect de la pathologie de l’esprit humain déchu…

    En général,le laid c’st a dire les visuels qui provoquent du dégoût instinctif, le sombre et le chaos des couleurs , les cauchemars horribles avec des présences malsaines sont des traductions des fréquents traumatismes de l’âme afin de retrouver un équilibre et une sérénité par la suite.Une sorte d’exutoire.

    Les hommes recherchent le beau à travers le laid , comme pour tenter de se rassurer que rien ne peut leur faire peur, et se les approprier en les surmontant ,fidèles à leur instinct de dominant…

    La sodomie par exemple , qui par nature est un acte abjecte et écœurant d’un pénis au contact d’un autre organe fait pour expulser des selles nauséabondes traduit bien dans sa pratique cette recherche du beau et du plaisir dans le laid et l’horreur visuelle.

    D’un point de vue pédagogique , le laid et les contes qui font peur peuvent servir de base pour travailler sur les sentiments d’angoisse et d’insécurité de l’enfant , afin qu’ils les surmontent et reprennent confiance en eux.dans ce cadre là, l’enfant doit être en position d’acteur dominant et non soumis au diktat de la peur et ses conséquences néfastes…
    Mais en aucun cas , ils ne doivent servir à maintenir ce dernier dans un climat d’insécurité et accroître son angoisse.
    C’est un peu comme l’homéopathie : soigner la peur par la peur afin de la surmonter….

    Par contre de titre  » Demons et merveilles  » est une abomination.C’est comme dire  » Dieu et Satan » dans un but de les associer ,voir les confondre…
    Parfaitement abjecte…

    • « L’art un exutoire », tout est dit, bien que cette restriction me semble à la limité de l’amalgame. En effet le beau le laid sont individuels, une personne trouvera une toile magnifique, une autre la trouvera repoussante, globaliser le laid, le beau, comme vérité absolue est arbitraire.

      « L’homme cherchant le beau à travers le laid », pourquoi pas l’inverse aussi, c’est ignorer que multiples sont les hommes donc les goûts, de même pour la femme, le dictat de la pensée unique à leurs encontre est tout aussi d’échéant, argument féministe à vous lire.

      L’initiation à l’art n’est certainement la préoccupation première des écoles, excepté ceux et celles qui poursuivent des études en ce sens, mais souvent il est déjà trop tard puisqu’en fin de cycle, primaire et secondaire, ce qui explique que cela relève du cocon familial au risque de provoquer un élitisme, de mini-sociétés dans la société, l’art comme tant d’autres moyens d’expression, même l’art dans la foi sécurise, tout comme elle, il y a nombres de dénominations.

      L’art ne s’accapare donc pas, il s’exprime, c’est donc le porteur, la porteuse de celui-ci qui transmet à tort ou à raison, la réception de celui-ci dépend également de l’individualité.

      Les préjugés voilà ce qui tue, sur ce site, comme dans la vie, comme dans chaque action de l’être humain, l’art qui n’efface pas ses frontières est à bruler.

      Mais vous, vous classifiez, approuvé, rejeté, vous faite de même ici avec vos interlocuteurs principalement (cela vous a déjà été dit de multiples fois en de nombreuses années) ayez au moins le courage de dire selon moi, ça changera de cette attitude sectaire, selon moi.

    • euh Joseph….

      Le titre de l’exposition s’appelle « Démons et merveilles » et se passe à ce titre de subjectivité.
      En d’autre terme, on cherche à sublimer l’obscurité des contes et des images des êtres démoniaques et ténébreuses…

      jusqu’à nouvel ordre, un démon reste un démon avec toute la laideur innée qu’il renferme.

      Si des gens veulent le sublimer et bien grand bien leur fasse dans leur propre aveuglement enténébré!

      Quant à votre discours de reproche vis à vis de ma personne, merci de prendre du recul pour votre propre quiétude .

    • A Tania – Poussin

      Je ne fais aucune apologie démoniaque, je parle d’art, de beauté, de laideur, un titre d’expo, il faut bien en donner un, quant à Lucifer voyez ce qu’en dit la Bible, l’incarnation du mal a été imagée, soit pour rejeter, soit pour adorer, mais certainement pas pour instruire, éduquer, élevé l’âme, le cœur l’esprit, quant à Christ homme, voyez également Esaïe 53 :2 Il s’est élevé devant lui comme un rejeton, Comme une racine qui sort d’une terre assoiffée ; Il n’avait ni apparence, ni éclat Pour que nous le regardions, Et son aspect n’avait rien pour nous attirer. A cet effet la Bible est bien précise, 2 Corinthiens 10 :5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance au Christ.

      Maintenant si nous parlons d’art religieux, la définition en elle-même est suffisante.

      Pas question de rejeter ce que j’estime être beau pour en faire le mal, ni l’inverse, ma liberté, comme la vôtre en Christ, me permet le discernement et d’apprécié.

      Pour en revenir à l’art proprement dit, il est aussi et surtout ce que l’être humain en fait, j’ai déjà exprimé mon point de vue à ce sujet sur la musique.

    • Ne sachant pas le sens que vous voulez donner au mot discourt, vous pouvez donc le considérer comme à charge ou non, l’aveuglement n’est donc pas restrictif aux autres comme à vos propos coutumier. Relisez-vous, imaginée que ces propos vous sont adressés, je ne suis pas convaincu qu’ils vous plaisent. L’empathie c’est aussi cela.

  2. Cela semble avoir troublé la paix du monde. La preuve…

  3. Bientôt en 3D « Satan le magnifique » en salle de cinéma sur vos écrans ! trop cooool les enfants !!

  4. trop de nuances avec le sombre, je n’aime pas cette toile, l’art abstrait, je n’apprécie que moyennement.

  5. L’art abstrait! Il faut qu’on s’y mette tous car une artiste de 4 ans a rapporté des millions pour ses oeuvres! Avec un peu de chance on peut en faire autant!

    • Non Bouncer, un enfant de 4 est incapable de comprendre, d’agir en abstrait, de plus même pour les adultes c’est une discipline. Bon Dimanche

  6. il y a pire qui se trame et personne ne bouge , madame belkassem remplace l’étude historique du christianisme fondement de notre civilisation européenne non obligatoire, donc au bon vouloir de l’enseignant. Si l’enseignant est contre la religion chrétienne il ne l’enseignera pas , s’il est musulmane encore moins !!

    Par contre est obligatoire l’enseignement de l’histoire de l’islam et sa civilisation !
    Aucun médias n’en parle sur les chaines de TV ! Il faudrait voir de se réveiller .

    Christianophobe, cette réforme du collège ?

    Notamment le projet de refondation des programmes scolaires. Présenté par l’opaque Conseil Supérieur des Programmes (créé par Vincent Peillon dans la Loi de Refondation de l’école de 2013, où les membres sont nommés… par le ministre !), ce projet prévoit, pour l’enseignement de l’histoire, de faire une distinction entre des thèmes obligatoires et d’autres laissés « au choix » des enseignants. À première vue, cette subsidiarité n’est pas choquante. Mais à y regarder de plus près, on remarque qu’en 5e, le module « L’Islam : débuts, expansion, sociétés et cultures » est présenté comme un « module obligatoire » tandis que « Les empires byzantin et carolingien entre Orient et Occident » est qualifiée de « module facultatif ».

    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/23-05-2015/christianophobe-cette-reforme-du-college#.VWDQ51KSy6Q

  7. Le laid se révèle lorsque une civilisation arrive au déclin . En temps normal , le mauvais n’est pas utilisé pour élever le savoir, à moins de vouloir faire de la société , des zombis sanguinaires…………….

  8. Où l’horrible devient acceptable et le moche devient beau😥👿

    La France est une dictature pour un quart des ados américains ! (pour les chrétien aussi)😦
    Le Point – Publié le 23/05/2015 à 11:50 – Modifié le 23/05/2015 à 12:30
    Interrogés lors d’un test national de culture générale, 23 % des élèves âgés de 13 à 14 ans
    ont affirmé que les leaders français avaient « un pouvoir absolu ».

    Je confirme: ils ont raison😥 Allez pour être un peu cool, disons: Une Fausse Démocratie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :