Vidéo / Le pasteur Joël Osteen encourage les chrétiens à ne plus manger de cochon…

Dans cette vidéo, le pasteur Joël Osteen, pasteur principal de la mega-church de Lakewood, a encouragé les chrétiens à ne plus manger de porc. Bon conseil nutritif ou légalisme ?

Lakewood est la plus grande église des Etats-Unis et l’une de celles qui grandit le plus vite avec plus de 35.000 personnes assistant aux services chaque week-end.

Paul OHLOTT

.

REGARDER LA VIDEO

 



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Paul OHLOTT, Religions, Science & Médecine, Société

Tags:, , , , , , , , , ,

118 réponses

  1. IL oublie de citer tous les autres animaux que Dieu demande à son peuple de considérer comme impurs mais dont l’impureté ne peut pas être attribuée à leur mode d’alimentation.
    Il semble parler dans un sens purement hygiéniste (puisqu’il déclare aimer le bacon).

  2. Cela s’appelle CHRISLAM nouveau courant évangélique en vogue aux USA .

    • el nazareno , non il ne se base pas sur le coran mais sur la thora , n’oublions pas que les juifs ne mangent pas de porc non plus

    • @ catherine bunel

      Oui vous avez tout à fait raison la thora et la loi de Moïse existait bien avant le coran, environ 4500 ans si mes souvenirs ou sources sont bonne.

      Par contre le coran date d’environ 1400 ans. Plus de 3000 années d’antériorité au coran et surtout de véracité.

      De nombreuses source disent que le prophète musulman mohamed connaissait très bien la bible et pour l’interdiction du porc, c’est surement inspiré de la loi de Moïse. Le climat et l’absence de réfrigérateur en on fait un dogme facile à assimiler.

      Je pense que le porc est l’exemple le plus flagrant d’impureté animale, ect….

    • Oui , miserabili , vous avez sûrement raison , le coran c’est basé sur la bible que ce « prophète  » a détourné , comme ces derniers temps certain gourous font , espérons que ça ne donnera pas une nouvelle « religion » dangereuse quand on voit les extrémistes aujourd’hui

    • OUI CATHERINE ils judaïsent c’est du légalisme ….beaucoup pensent décoller le 15 septembre 2015….j’ai une amie qui est très très impliqué dans ce nouveau mysticisme judaïsant .
      Ces judaïsants se considèrent comme étant supérieure aux chrétiens !
      Même Samuel Peterschmitt les a dénoncé et à dit que ces chrétiens shabbatisant se considéraient comme supérieures, il a dit ceci : C’est de l’orgueil spirituel !

      j’ai applaudi ! Enfin un ministère SÉRIEUX qui dénonce Ces excès judaïsant ….et vous savez pourtant combien je chéris le peuple Juif !

      Je vous dis pas la vanité qui est attaché à ces mouvements!!
      Il nous regardent de haut …..C’est la nouvelle secte des purs ultra-pur, ils passent leur temps à s’occuper de leur robe…..au lieu d’aller vers les perdus . Que va dire Jésus !!

    • Oui , Colombe et comment le peuple juif pourra rencontrer Christ si ce sont les chrétiens qui retournent en arrière et sous la loi , moi aussi je fais parti de ceux qui prient pour le peuple juif et j’aime ce peuple parce que Dieu les aime et qu’il l’a élu quoiqu’on en dise et c’est vrai que c’est quelque chose que j’ai du mal à comprendre

    • Tiens c’est curieux cette date du 15 Septembre parce que notre ami Daniel Pignard lui s’attend au règne des Saints pour le 15 Novembre suite à je ne sais quel calcul basé sur le prophète Daniel et autres.

    • @colombe
      8 mai 2015 • 21 h 18 min
      .beaucoup pensent décoller le 15 septembre 2015
      ________
      Il y a t-il un lien parlant de ces gens svp, histoire que je m’informe un peu sur eux.
      Merci.

    • « beaucoup pensent décoller le 15 septembre 2015…. »
      C’est quoi cette nouvelle doctrine ? Jamais entendu parler. Si les adaptent veulent vendre leur maison suite à cette « prophétie », je le leur achète cash pour 500€.

    • @Kindou de Guyane
      « je le leur achète cash pour 500€. »
      Je vais jusqu’à 1000, à tempérament, premier versement le 16… Mais la piscine est indispensable.

    • je me posais la même question

  3. 1 Timothée 4:
    1 Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,
    2 par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
    3 prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.
    4 Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces,
    5 parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.

    Ps :Votre vidéo est mal positionnée, décaler le lien un peu vers le bas.
    Ps : Méga church, méga dérive aussi…ce qui est triste c’est que personne ne semble vouloir arrêter ce genre de prédication folle.

    • t’as raison Shor L , mais cela n’est pas grave !

      dans le christianisme du XX et XXI ème siècle il y a pire que cela ,

      des séductions plus pernicieuses et vicieuses sont malheureusement dans nos églises

    • Shor L, le verset en timothée est bien mais je ne pense pas qu’il s’agisse de cela, car il n’a pas fait une doctrine, il a simplement exprimer le fait que le cochon que je mange n’est pas vraiment bon pour nous comme tout les aliments que Dieu nous deconseille…comme lapin fruits de mer…arretons tout de suite les accusation de faux prophet ect…

    • Le vrai message de Christ est de manger de tout ce qui est comestible à l’homme en rendant grâce à Dieu.
      Quant au regard portée sur ce que l’on mange c’est fonction de la qualité de l’aliment, de notre terrain allergique ou pas, de notre gout, de notre culture, de nos moyens financiers, de la traçabilité…

      Un porc engraissé au caroube et au gland c’est de l’excellence, un bœuf élevé à la farine animal c’est autre chose.
      Mais tabler sur l’Écriture, comme le fait cet homme, en parlant du porc animal impur et du bœuf animal pur pour enseigner que Dieu sait ce qui est bien pour nous, c’est faire dans la doctrine pernicieuse et cela est bien le triste constat de l’apôtre Paul.
      Laisser les gens libres de leur gout alimentaire c’est notre liberté en Christ et sur ce point veillons à ce que personne ne nous embrigade dans des doctrines qui par l’usage nous rendent esclave de la  » chaire (de l’estrade) ».

      C’est vrai qu’en matière de séduction il y a pire que cela, cependant faire avaler « du petit renard » c’est amener à faire avaler « du gros renard ». (Cantiques 2:15)
      La séduction vient par là : la perte de son sens critique dans la Vérité(appuyée sur l’Écriture) parce que c’est Mr le Pasteur X de la Méga Church très bien placée et très en vogue et à la pointe de la mode du moment qui l’a dit !
      C’est comme Untel qui me dit : « la donne a changé » alors que l’Écriture ne valide rien du tout !
      Le levain ça vient très vite, les faux enseignements aussi.
      Personne n’a idée en roulant à 130 km/h sur la A6 de quitter la route des yeux 30 secondes !…

      Il y a tant de messages à porter au peuple de Dieu, tant de choses à enseigner sur Christ que ce genre de messages sur les viandes etc. montre bien la pauvreté de cette assemblée.
      On s’occupe du futile, on meuble le temps, on fait dans le show selon le vent de la mode, on prêche selon le gout du public car on sait qu’il va aimer ce langage là car il faut garder le prestige, le standing, le rang, la place de la Méga Church, il faut faire simplement tourner la boutique et pour cela vendre du toc à ceux qui veulent bien du toc car cela leur plait d’entendre ce genre de discours, c’est aussi faire rentrer l’oseille dans la bourse !

      2 Timothée 4:
      3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, 4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

    • Je suis triste de voir qu’a chaque fois que nous lisons Paul, nous en tirons des conclusions erronée a cause de notre manque de connaissance de la culture de l epoque et surtout de la culture juive, de la torah.
      Paul n’a pas a faire la défense de la torah, ni à dire qu’on ne doit pas manger de porc car pour lui c est un acquis.Toute la loi le dit !!! il n’est donc pas necessaire de le reiterrer. Par contre a tout ceux qui connaissent a loi, il dit haut et fort qu toutes ces choses ( nos bonnes oeuvres et le respect de toute la loi) n ont pas la capacité de nous sauver. Quand il dit que personne ne vous juge au sujet, des fetes, des shabbats, des niuvelles lunes…le jugement qu’ils portaient sur les nouveaux convertis, c’etait justement qu il ne pouvait pas etre sauvé s’il n observaient pas toute la loi. Paul dit a tout les observateurs de la loi que Christ seul a la capacité de nous sauver contrairement a ce que pensais les pharisiens. Eux pensait que nos bonnes oeuvres et notre observation assidu de la loi nous assurait une place au ciel. Paul nous rappelle que si nous enlevons Chrsit de l équation, nous ne pouvons pas etre sauvé. il est l element central de notre salut. Paul remet les choses a leurs place pour definir le role de la loi et le role du sacrifice de Jesus. Pour autant il n affirme pas que celle ci est inutile. Juste que l’observation de celle ne nous garantie pas le salut, elle nous conduit seulement indibitablement a celui qui en est l’auteur et qui est le chemin pour parvenir au salut.
      la parole de Dieu est coherente et elle ne s’oppose pas a elle meme. Dieu n’a pas changé, les seuls qui ont changés, c’est nous ! Notre comprehension de Dieu à evolué !

    • @ shor L

      Joel osteen est connu comme « apôtre » de l’évangile de prospérité et d’un évangile « passe partout », par contre là vous le dénigré pour la seule petite prédication que j’ai entendu à ce jour pertinente et bien faite. (j’avais déjà vue cette vidéo il y a de nombreuse année).

      @ juliealexandre

      Je trouve votre argumentation pas mal inspiré et digne d’être médité.

    • @Shor L
      Faire partie d’une assemblée est une simple convention sociale aux USA, peu importe laquelle ; ce qui est beaucoup plus suspect, c’est de se déclarer non affilié à une quelconque coterie.
      Ce qui est complètement idiot dans son argumentation est que quel que soit l’animal, les modes de production actuels sont industriels, et les porcs qui alimentant la filière breakfast, grosse consommatrice de produits porçins, sont nourris avec ce que l’ingénierie agricole élabore de plus performant quant à la prise de poids rapportée au temps de production ; ce qui veut dire que les pauvres cochons n’ont même plus la liberté de naguère d’aller fouir du groin où bon leur semble, puisqu’ils sont en batterie intensive, comme les poulets.

    • @juliealexandre974@hotmail.com

      La culture de la Thora n’était pas universelle en son temps et son auditoire issu du paganisme pas du tout au fait des prescriptions légales concernant les aliments, leur déclarer que RIEN n’est impur en soit en parlant de ce que l’on mange c’est dire clairement que ce que nous mangeons n’a pas vocation à nous rapprocher de Dieu ni a nous en éloigner.
      Ces prescriptions faites à Israël exclusivement étaient d’ailleurs formulées ainsi:
      Vous les CONSIDEREREZ comme impurs , ils seront impurs POUR VOUS ».

    • C’est non sans une audace certaine que le même Paul restituera cette parole de la Loi dans un sens beaucoup plus ouvert et dans la nouvelle économie de Dieu inaugurée au travers du ministère de la Grâce:

      « Si quelqu’un CONSIDERE une chose comme étant impure, elle est impure pour LUI »

      ou en d’autres termes si manger du porc est une chose impure pour juliealexandre974 c’est une chose impure pour elle mais si manger du porc n’est pas une chose impure pour Sergem elle n’est pas impure.

    • @Robert M
      J’aimerais que les choses soient aussi simples, et que licite et illicite, pur et impur n’existassent que par la croyance de chacun, comme semblerait le dire Paul. Or, il faudra bien admettre que l’impudicité, par exemple, ou l’immoralité, ne sont aucunement liées à l’appréciation personnelle et individuelle – même si les exhibitionnistes soutiendront que c’est le spectateur qui a le regard impur, comme le font les femmes en tenues impudiques -, mais existe objectivement, en dehors de toute considération, et même quand la culture tendrait à en banaliser la réalité, comme cela existait en Océanie lors de la venue des Blancs, avec l’extrême licence sexuelle qui enchanta tant les marins du Bounty, et les poussa à la mutinerie.

    • Les prescriptions alimentaires et vestimentaires s’inscrivaient dans le cadre du principe de la mise a part ou Loi de séparation qui voulait que le peuple d’Israël se distingua de celui des autres nations par des pratiques et des habitudes extérieures spécifiques, ces prescriptions touchaient au domaine extérieur (ne touche pas, ne goûte pas) alors que les autres touchaient au domaine intérieur (les lois morales).

      « Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: 2.21Ne prends pas! ne goûte pas! ne touche pas! 2.22préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes? 2.23Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair.  »

      Jésus reprocha aux religieux de son temps de s’être arque boutés sur les principes extérieurs de pureté et d’impureté (comme les musulmans aujourd’hui avec le licite et l’illicite) au détriment de ce qui faisait et démontrait VRAIMENT l’impureté ( incurable) des hommes c’est à dire « un cœur mauvais et tortueux », IL déclare clairement et abruptement qu’aucun aliment ne peut rendre l’homme impur et il le dit à une population qui vit en fonction des principes édictés par le Lévitique sur ce qui est impur ou impur, qui en est pétrie, il n’y a donc aucun doute sur le fait qu’il donne un coup de pieds dans la fourmilière en « déclarant par là-même tous les aliments purs » au grand scandale des Pharisiens, ; Même s’Il explique par la suite en aparté à ses disciples qu’aux yeux de Dieu c’est l’impureté morale intrinsèque de l’homme qui pose vraiment problème il n’en demeure pas moins qu’Il dit aussi que tous ce qui ce mange est pour le ventre et n’a pas d’incidence sur « le cœur » ou l’état moral, son affirmation enveloppe les deux aspects du problème:

      Marc 7
      14Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il lui dit: Ecoutez-moi tous, et comprenez. 15Il n’est hors de l’homme RIEN qui, entrant en lui, PUISSE LE SOUILLER; mais ce qui sort de l’homme, c’est ce qui le souille. 16Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende.…

      Il y a bien une réforme qui est entreprise et qui vise à sortir le peuple de l’enferment temporaire de la Loi de séparation pour le faire entrer dans l’affranchissement réel que va communiquer LE FILS par la circoncision du coeur.

      Romains 14:17
      Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

    • Evidemment Filtebro….??? (je vais devenir chèvre avec tout ces changements de pseudo) on restera dans le cadre du rapport aux aliments et de l’usage des choses sans l’étendre à celui de la concupiscence.

    • 3 prescrivant de abstenir d aliments que DIEU a crees pour qu ils soient pris avec action de grace mais pas le porc DIEU ne nous dit pas de manger le porc moi meme j aime le porc mais je ne peux pas dire que DIEU dit de manger le porc mon frere si tu aime le porc comme moi laisse DIEU tranquille

    • Dans la Nouvelle Alliance les apôtres ont clairement définis les choses.
      Ils prescrivent aux païens :

      ♦ Actes 15:20 mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang.

      ♦ Actes 15:29 savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

      ♦ Actes 21:25 A l’égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu’ils eussent à s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité.

      Il n’y a ici nulle mention d’animaux de purs et d’impurs.
      Il y a trois prescriptions concernant les aliments :
      1- Viandes sacrifiés aux idoles
      2- Sang
      3- Animaux étouffés

      4- Une prescription d’ordre morale : l’impudicité (porneia)

      Concernant les viandes sacrifiées aux idoles l’apôtre Paul explique la règle.
      Que tout est fonction de la conscience des uns et des autres.
      Si celui qui voit la viande sacrifiée à l’idole, considère en conscience que cela a été consacrée à une idole, s’il mange, il pèche.
      Donc tout est question de conviction et Robert M. le montre bien.

      Le sang et les animaux étouffés c’est dans le même sens. L’animal étouffée c’est à cause du sang qui est encore en lui car le sang n’a pas été répandu.
      Cette loi sur le sang peut être comprise et levée en conscience respective si chacun saisi que le sang de Christ a été donné et qu’il a dit « celui qui mange ma chair et qui boit mon sang… »
      Encore une question de conviction car l’animal impur était interdit tant que Christ n’était pas donné et que le salut n’était pas donné aux païens, car l’animal impur c’était les Nations, les païens, le pur c’était Israël dans la chair et selon la promesse.

      Reste un point (le 4) que Fildeferiste devrait considérer de manière ferme afin de cesser de mélanger loi morale et loi alimentaire et c’est (4) l’impudicité, ce fameux porneia qui englobe l’ensemble des choses relatives à la chair, allant de toutes formes de débauches liées à la chair, des actions liées à la volonté de la chair et de ses désirs, des alliances profanes avec le monde,le mariage du saint et du profane.
      Ce point là demeure actif jusqu’à la fin car est relatif au péché et non à ce qui se mange.

      En tout cela et concernant ce que l’on mange ou ce avec quoi on se nourrit, les premiers apôtres, les anciens et l’apôtre Paul n’ont rien considéré de pur ou d’impur.
      Rien n’est impur en soit sinon pour celui qui le voit impur en sa conscience.

      La règle est que chacun fasse en analogie à ses convictions et que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange.
      Celui qui mange ou qui ne mange pas le fait pour Dieu.
      Ainsi, tous doivent demeurer dans l’Amour du prochain.

      1 Cor.14-15
      1 Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions.
      2 Tel croit pouvoir manger de tout : tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes.
      3 Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l’a accueilli.
      4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d’autrui ? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir.
      5 Tel fait une distinction entre les jours ; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.
      6 Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu ; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas, et il rend grâces à Dieu.
      7 En effet, nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même.
      8 Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur.
      9 Car Christ est mort et il a vécu, afin de dominer sur les morts et sur les vivants.
      10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu.
      11 Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu.
      12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.
      13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; mais pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute.
      14 Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure.
      15 Mais si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l’amour : ne cause pas, par ton aliment, la perte de celui pour lequel Christ est mort.
      16 Que votre privilège ne soit pas un sujet de calomnie.
      17 Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.
      18 Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes.
      19 Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle.
      20 Pour un aliment, ne détruis pas l’œuvre de Dieu. A la vérité toutes choses sont pures ; mais il est mal à l’homme, quand il mange, de devenir une pierre d’achoppement.
      21 Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse.
      22 Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu’il approuve !
      23 Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce qu’il n’agit pas par conviction. Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché.
      1 Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes.
      2 Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l’édification.
      3 Car Christ ne s’est point complu en lui-même, mais, selon qu’il est écrit : Les outrages de ceux qui t’insultent sont tombés sur moi.
      3 Car Christ ne s’est point complu en lui-même, mais, selon qu’il est écrit : Les outrages de ceux qui t’insultent sont tombés sur moi.
      4 Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance.
      5 Que le Dieu de la persévérance et de la consolation vous donne d’avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Jésus-Christ,
      6 afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ.
      7 Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.
      Romains 14:14 Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure.

    • @ Shor L votre argumentation m’est très satisfaisante. Auriez-vous un site ou une adresse sur laquelle je pourrais vous contacter SVP.

  4. Il ne faut plus être cannibale car l’homme animal
    mieux que le cochon parvient à digérer en moins de trois heures
    (contrairement au cochon à qui il faut plus de quatre heures pour digérer)

  5. En attendant de prêcher le port de la burka pour les femmes …..
    Doit bien traîner un verset pour justifier ça !

  6. Pour la peine, je mangerai du cochon et du porc en l’honneur à l’Eternel. Des chrétiens sont aussi offusqués parce qu’on fait la sainte cène avec les petits gobelets au lieu de la coupe.

    • Je suis en effet offusqué de boire dans des petits gobelets alors que la coupe était la règle pendant 2000 ans.
      D’abord les petits gobelets sont chers, pas assez contenant pour certains dont moi, et s’éloignant de la simplicité du repas normal et de boire dans la même coupe.
      Les raisons invoquées au début étaient la contagion de maladie que pourrait provoquer une coupe commune. C’était donc abandonner la foi en la présence du sang de Christ dans le vin et la foi en la toute puissance de Christ pour nous éviter de la contagion d’ailleurs jamais mise en cause une seule fois.
      Il a ensuite été rajouté une pratique auparavant inexistante dans l’église et inexistante dans l’écriture de manger le pain tous en même temps et de boire le vin tous en même temps. C’est y rajouter un commandement d’homme et un cérémonial sentimental que je réprouve.
      Enfin, je remarque que de nombreuses églises se sont mises à cette pratique et donc qu’elles ne sont plus indépendantes mais subissant des influences supérieures dont je ne connais pas l’origine mais que je réprouve aussi comme commandement d’homme.

    • Daniel PIGNARD
      8 mai 2015 • 20 h 18 min

      D’abord les petits gobelets sont chers, pas assez contenant pour certains dont moi, et s’éloignant de la simplicité du repas normal et de boire dans la même coupe.

      HA HA HA il vous faut une chope à bière !!!!

    • Il suffira d’une gorgée, mais là, la gorgée n’y est pas et de loin. Donnez une coupe à des hommes normalement constitués et mesurez les gorgées qu’ils en prennent et revenez nous voir après cela. Nous nous chargerons du calcul de la moyenne.

    • @Daniel PIGNARD
      8 mai 2015 • 20 h 18 min
      __________
      Le rapport du peuple au pain et à la coupe est un rapport de communion et d’unité.
      Nous qui sommes plusieurs formons un seul corps car nous sommes immergé dans un seul et même Esprit.
      Il y a eu une coupe certes pour 12 (13?) à l’inauguration de la cène mais dans les assemblées actuelle il y a 30, 50, 100, 200, 500, 1000, 2500…

      Vous vous voyez passer avec une coupe pour 2500 personnes ou un seul pain pour 2500 personnes ?
      Dans la pensée d’une seule coupe, elle se vide, il faut la remplir, l’unité se crée comment ?… vu que l’on remplit avec d’autres bouteilles ou d’autres briques de jus de raisin ou de vin (ça peut être aussi un jus de mangue ou autre chose)…n’est ce pas ?

      Faut arrêter aussi dans le fait de vouloir impérativement accomplir un rite avec des symboles figés et non pas créer une communion par l’Esprit dans l’assemblée des saints.
      Que les vases soient séparés cela n’est d’aucune importance, et le symbole est même encore plus fort car l’essentiel est de faire UN dans la communion de l’Esprit en discernant chacun une communion à la chair et au sang du Seigneur.

    • En cela , Shor , vous avez entièrement raison , c’est plus le symbole de la Sainte cène qui est important que le geste de manger du pain et boire un peu de vin , sinon ça devient un rite ou ça devient superstition

    • Pendant 2000 ans, ils avaient réussi à se débrouiller et maintenant on ferait des petits gobelets une nécessité ? Tout cela sera nettoyé le moment venu.

    • Vous savez Daniel , quand Jésus mangeait avec ses disciples et qu’ils buvaient du vin ils ne buvaient pas tous dans la même coupe , je pense qu’ils avaient chacun la leur

    • @Catherine Bunel
      Compte-tenu de ce que Jean nous dit de Judas, je crois que je n’aurais pas accepté de boire dans la même coupe que lui. Il est vrai que cette coupe est indifféremment à bénédiction, ou à malédiction, selon l’esprit qui anime celui qui la consomme, comme le mentionne explicitement Paul aux Corinthiens, avec son « c’est pourquoi…plusieurs sont malades et d’autres sont morts ». Voilà un évangile qui me plaît, et me paraît évident.

    • Pas malediction mais correction car cette coupe est une coupe de Benedictions, la suite du texte precise que prendre la coupe indignement provoque un châtiment a Salut, car si Dieu nous Châtie c’ est qu il nous considère comme ses enfants.

    • @Robert M
      « la suite du texte precise que prendre la coupe indignement provoque un châtiment a Salut »
      C’est comme cela que vous comprenez « boit et mange un JUGEMENT
      contre lui-même » ? Ah bon…

  7. – libre à vous de manger du cochon et des cochonnailles : votre corps ne vous appartient pas et il est le Temple du Saint Esprit !
    – libre à vous de manger du cochon et des cochonnailles : Jésus a autorisé les démons Légion à entrer dans les jambons des cochons qui paissaient et les 2000 cochons (4000 jambons sans parler du reste…) se sont trucider dans le lac pour le bonheur des poissons et des pécheurs (pêcheurs ?)
    – libre à vous de manger du cochon et des cochonnailles : mais Dieu Lui-même est répugné de ces offrandes de chair porcine, du sang et du jus de porc…
    – libre à vous de manger du cochon et des cochonnailles : Dieu l’a considéré comme un animal impur (et il y a des raisons très explicites dans la Bible) donc totalement impropre à Sa Table. Serait-plus propre pour la table de l’homme qui est fait à Son Image selon Sa ressemblance ?

    Lévitique 11, 7 – Deutéronome 14, 8 – Isaïe 65, 4 – Isaïe 66,3 – Isaïe 66, 17 ceci pour les Saintes Écritures.

    Paul reprendra cela dans le Nouveau Testament  » tout ce qui se vend à la boucherie  » (consacré aux idoles ou pas). La boucherie ne vends pas de porc qui se vend (ait) à la charcuterie autrefois !!

    • Paul parlait de tout ce qui se vendait sur les étals des marchés de Corinthe, ville qui n’était pas réputée pour son marché casher, sans parler du fait que dans sa longue tirade il ne distingue pas une viande par
      rapport à une autre et va même jusqu’à déclarer que tout est pur pour celui qui est pur ou qu’ AUCUN aliment ne peut vous rendre plus proche de Dieu ou même vous en éloigner.
      Pourquoi mes direz-vous?:

      Marc 7
      …18 Jésus leur dit: Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller? 19Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments. 20Il dit encore: Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme.…

    • Paul étant un homme (juif et pharisien) cultivé spirituel, connaissait les Écritures Saintes et la différence que Dieu a faite depuis NOE entre les animaux PURS et IMPURS. Aucun juif n’aurait acheter du cochon ( et même d’autres peuples ont considéré cette viande comme impure).

      C’est bien vrai que toutes les méchantes paroles et écrits souillent les hommes qui les proclament !

      Il ne faut pas tout mélanger mais savoir remettre les choses dans leurs contexte historique et culturel sinon on risque bien de devenir de misérables fanatiques….

    • @DEL
      « Il ne faut pas tout mélanger mais savoir remettre les choses dans leurs contexte historique et culturel sinon on risque bien de devenir de
      misérables fanatiques… »
      Dites-moi, rabbouna Lieber, vous qui savez tant de choses, la liste des interdits judaïques est fort longue, et il est évident que dans les produits qui se vendaient au marché grec, puisque c’est de cela que tonton Paul parle, il y avait nécessairement force bestioles interdites, déjà dans le poisson, murène, congre, dans les volatiles, et dans les viandes, notamment le lièvre.
      Paul s’adresse à des Corinthiens, réputés grecs, sauf erreur, et dont le porc était une des viandes les plus consommées, car elle était bon marché ; où avez-vous pêché, sainte pastourelle, qu’il ne serait pas venu à l’esprit des gens d’en consommer ?
      Précisément parce qu’il s’adresse à un peuple qui consomme sans le moindre souci tout ce qui est formellement interdit aux Juifs, dont les crustacés, Paul démontre par là que la bénédiction de Dieu ne dépend aucunement du boire et du manger.

    • Eh bien, FildeFer tes pensées sont raides comme un fil de fer…
      Je n’ai jamais parlé de ce qui est interdit aux Israëlites (tu n’as donc pas bien lu)… mais j’ai parlé de ce que Dieu a dit à Noé…

    • Ces recommandations s’adressaient a des païens convertis dont les habitudes alimentaires n’étaient pas régies par celle du cosher , Paul ne les renvois pas aux prescriptions légales du Lévitique mais les encourage a manger « de tout » sans se poser de cas de conscience , jamais il ne fait référence dans ses propos au principe (propre au Judaïsme) de pureté et d’impureté attaché à certains animaux.

    • OUI et Paul parle de tout ce qui se mange à la boucherie et non à la charcuterie. C’est exact il ne fait aucunement référence au judaïsme comme voudrait le faire croire un certain « bout de fer »😀

    • @Fernande DEL
      « OUI et Paul parle de tout ce qui se mange à la boucherie et non à la charcuterie. »
      Pasteurette DEL ajoute à la cohorte de ses capacités supranormales, pour lesquelles elle a été spécialement distinguée et ointe, des compétences aussi pointues que le subtil distinguo qui différencierait, dans la Grèce antique, selon parangon de savoir, la viande de boucherie, évidemment, comme le proclame puits de science, débitée et écoulée dans les lieux idoines, de la charcutaille, qui se négociait à la hure du client, avec un tope-là accompagné du « cochon qui s’en dédit », lequel fit nouvelle carrière ensuite, et s’échangeait soue-le-manteau…

    • Le Porc faisait partie de l’alimentation des gens de Corinthe et n’était pas entaché dans leur culture de la notion d’impureté.

    • @Robert M
      « Le Porc faisait partie de l’alimentation des gens de Corinthe et n’était pas entaché dans leur culture de la notion d’impureté. »
      D’autant que du porc nourri aux raisins de Corinthe, ça devait être plutôt goûteux, et j’ose espérer que le rabbinat local, expert en arrangements célestes, l’avait casherisé comme les jésuites en ont développé la méthode ensuite, par la direction d’intention ; Mangeclous, remarquable exemple d’inventivité juive, parle fort à-propos du jambon comme de la partie juive et casher du porc…

    • @DEL
      Quel admirable doctoresse nous avons avec vous, ô très révérende mère ; il me tarde de lire vos autres enseignements sur des points de doctrine plus délicats, que je puisse me dilater la rate avec délectation de l’hilarité que ne manqueront pas de me procurer vos splendides exégèses.
      Heu… Dieu n’a rien considéré comme impur, il a dit « vous le considérerez comme impur », ce qui est totalement différent ; on notera d’ailleurs avec intérêt que le concept remonte au moins au déluge, sans qu’à part dans le talmud, nous ne puissions savoir le pourquoi du comment. Cela dit, un petit coup de Totem et tabou, assaisonné de La pensée sauvage vous ferait un grand bien conceptuel, émanant de surcroît de deux transfuges de la synagogue, donc gardant les neurones en activité fournie, puisque non pollués par d’exécrables cochonnailles, encore que pour Sigmund, Juif assimilé, la chose n’est pas certaine, et moins encore pour Claude, contempteur de son origine religieuse.

    • non merci… je ne te reconnais certainement pas comme mon fils… tu es trop rouillé !! 😀
      Va donc lire ta BIBLE
      Genèse 7, verset 2
      De toutes les bêtes pures tu prendras sept par sept le mâle et sa femelle, et des bêtes qui ne sont pas pures, deux, le mâle et sa femelle ; de même des oiseaux des cieux, sept par sept, mâle et femelle, pour conserver en vie une semence sur la face de toute la terre.
      J’espère que pour la prochaine fois tu feras de gros progrès en lecture avant de critiquer ce qui n’est PAS critiquable…

    • On se demande d’ailleurs ce qui a pu Lui passer par la tête en créant le cochon!

    • la question que l’on devrait se poser n’est pas celle de : pourquoi Dieu a-t-Il créé le cochon mais comment se fait-il que les animaux créés bons et purs sont devenus mauvais et impurs ? Car Dieu ne les a pas créés TELS.

    • *A Pasteur Deborah-Esther LIEBER ,**Jésus notre Seigneur a pris que 12 hommes pour porter la parole **de Dieu et l’apôtre Paul na mis en place aucune femme Pasteur et interdit a la femme d’enseigner et prendre autorité sur l’homme . Mais elle peut distribuer des prospectus évangélique , donner son témoignage , priée avec autrui , . . etc . en ce qui concerne l’enseignement de la Parole de Dieu cela a été donné aux hommes . Que Dieu vous vous bénisse et qu’il vous ouvre les yeux .*

    • @el nazareno
      « Que Dieu vous vous bénisse »
      Ça va pas, non ? Depuis quand Dieu devrait-il bénir quelqu’un qui connaissant parfaitement la pensée de son maître, ou celui qu’elle prétend tel, choisit délibérément de fabriquer son propre programme ? Elle doit être battue d’un grand nombre de coups, selon la parole même de Jésus, comme toutes ses consœurs en rébellion.

    • Il manque quelque chose au titre de Pasteur Déborah-Esther Lieber.

      Quand je lis comment les frères dans la parole de Dieu se définissaient ,x ministère par la vonlonté de Dieu ou Paul serviteur de Jésus-Christ et de Dieu ou Apôtre de J-C par ordre de Dieu ou Jacques ,serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ . . . etc .

      si elle avait été appelée comme les frères dans la bible , elle aurait écrit : Pasteur Déborah-Esther Lieber Ser vante de Jésus-Christ par la volonté de Dieu .

      Mais comme elle ne se considère pas comme une servante de Dieu mais comme un Pasteur, elle ne peut pas écrire comme les apôtres .

      Quand les apôtres se définissent ,ils mettent toujours de qui ils détiennent leurs ministères ,de qu’elles autorité ils dépendent ,sa c’est l’humilité !

      Beaucoup se lève en tant pasteur ,docteur ,prophète ,prophétesse ,ils ne disent ou n’écrivent jamais de qui ils détiennent leur onction ou titre . Je suis Pasteur , il y en a qui aime la titrologie .

    • @Pasteur Deborah-Esther LIEBER
      8 mai 2015 • 17 h 34 min
      _______
      Quittez ce manteau (d’homme) de Pasteur car c’est plus qu’une impudicité idolâtre, c’est encore s’en servir pour couvrir de monstrueuses supercheries doctrinales.

      Puisque la Loi vous intéresse tant, je vous laisse ce verset à votre attention qui est encore d’actualité selon l’Esprit :
      Deutéronome 22:5 Une femme ne portera point un habillement d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel, ton Dieu.

    • Quelqu’un a-t-il la liste des animaux impurs qui sont montés dans l’arche de Noé?
      Sachant que les crustacés et fruits de mer n’avaient pas besoin d’y grimper?

    • LÉVITIQUE 11 dans les Saintes Écritures 😀

    • Déborah : « la question que l’on devrait se poser n’est pas celle de : pourquoi Dieu a-t-Il créé le cochon mais comment se fait-il que les animaux créés bons et purs sont devenus mauvais et impurs ? Car Dieu ne les a pas créés TELS. »

      Il existe deux explications. Passons sur la scientifique qui prétend démontrer que l’évolution a altéré la pureté génétique du cochon passé de saurien à vaurien, et considérons l’hypothèse biblique entre les lignes : nous savons que depuis la chute, toute la création souffre (Romains 8:22)… Or, pourquoi les animaux et les plantes (à part une seule pomme) souffriraient-ils de la consommation du fruit défendu ? En osant « remettre les choses dans leurs contexte historique et culturel », à votre instar, on comprend que certaines espèces autres que l’humaine ont également chuté, et je ne parle pas là de l’écureuil qui s’est vautré…

      Ainsi, il y avait un couple originel de porcs, l’homme s’appelait Porc Adam, surnommé Padam, et la femme Eve, surnommée Eve. Les deux roucoulaient comme des tourtereaux jusqu’au jour (ou plutôt une nuit) où entendant une voix féminine, et naïf comme une colombe (ou c.. comme un pigeon) semblant l’appeler, Padam fut intrigué et crut avoir affaire à une surprise cochonne d’Eve… Si le mal n’existait point encore, le mâle s’excitait en toute innocence… « Padam, Padam, Padam ! », chantait la voix, sur un air obsédant. Padam s’unit à Eve toute la nuit sans pouvoir contempler son visage en dépit de la phosphorescence de son stylo emplumé de soleil en lui répondant : « Ah ! tu verrat, tu verrat, l´amour c´est fait pour ça, tu verrat tu verrat… Je crèv´rai le sommier, tu verrat, tu verrat, en t´inventant l´amour dans le cœur de mes bras, jusqu´au matin du monde… » Justement, au petit matin, voilà qu’Eve ne ressemblait plus à Eve, peut-être rabougrie par une nuit… « Ah, tu m’as trompé, 7 ans de malheur ! Qui es-tu ? », s’écria Padam, « Pourquoi m’appelais-tu d’une voix si envoûtante ? » Toute tremblante, sa partenaire lui répondit qu’elle ne l’avait jamais appelé puisqu’elle ne connaissait même pas son nom jusque là… « Mon nom est Piaf, et je chante ‘Padam’ de façon ironique pour me moquer de ceux qui prétendent que les moineaux n’ont ni cervelle ni âme… Quand tu as chanté « Tu verras mon stylo emplumé de soleil », j’ai cru que tu étais mon Marcel, fier coq gaulois, jusqu’à ce que le doute m’envahisse devant ta vigueur. Cent fois j’ai voulu dire pourquoi mais tu m’as coupé la parole, tu parlais toujours avant moi, et et sa voix couvrais ma voix… Maintenant, cet air, je le traîne après moi comme une drôle d’erreur… » « Damné, je suis damné ! et que va dire ma femme pure et blanche comme une neve ? », gémit Padam…

      Eve s’était inquiétait toute la nuit de ne pas voir revenir son mari des champs. Au point qu’elle se demandait s’il n’en avait pas pris la clé. Mais elle finit par se rassurer en se disant que le péché n’existant pas encore, son homme ne pouvait pas l’avoir abandonnée, elle issue de l’une de ses côtelettes et prise pour la vie par lui. Jusqu’à ce qu’apparaisse un serpent entré dans le jardin pendant que Padam veillait sur un autre jardin. Epuisée par une nuit blanche, Eve en ruth, mais en toute innocence, s’endormit aux pieds soyeux de Boa – c’était là le nom du riche intrus. Boa dormait habituellement auprès des boisseaux pleins de blé, il était donc très riche. Arriva ce qui devait arriver… La contemplant, le serpent qui était portugais se dit : « Hmm ! Boa vista », c’est-à-dire « Hmm ! belle vue… » Il la prit dans ses pattes et l’amena jusqu’à chez lui, mais butta contre le perron en criant pour prévenir celle qu’il venait de ravir : « Attention, Eva, perron, le perron ! on tombe ! »… Et ce fut la chute. Dans l’accident, le serpent se cassa les pattes, et Eve se réveilla endolorie. Elle eut le temps de voir sur la table de la cuisine un coq : c’était une prise de chasse dont la parure devait servir à décorer Boa en vue de son déménagement au Mexique car le Portugais avait à cœur de découvrir le Nouveau Monde sur cette nouvelle planète et d’y refaire sa vie sous le nom de Quetzalcoatl (mais, ça, c’est une autre histoire, n’est-ce pas Deborah ?)… Déruthée par la découverte du fétichisme de Boa, et surtout fidèle à Padam, Eve prit congé de son soupirant, tout en le consolant en se disant très flattée, sans se rendre compte qu’ayant chuté avec lui, elle avait perdu son innocence.

      Sur le chemin du retour, Eve croisa un piaf à la recherche d’un coq qui lui indiqua, regard baissé, avoir vu passer un porc qui se dirigeait vers le centre du jardin d’Eden Porc. Elle y trouva son mari appliqué à se frotter frénétiquement sous une douche de boue. Quand ils se virent, ils furent gênés, ils se rendirent compte qu’ils étaient vêtus et ils décasher. Dès cet instant, leurs rapports furent modifiés, et ils ne furent plus sains. Le soir, Dieu parcourut le jardin et appela Padam… Ce dernier lui confia sa honte d’être habillé. Dieu lui demanda s’il avait à tout hasard mangé une pomme de terre, ce à quoi les deux bestiaux répondirent que non. Que voilà un cas de conscience : les deux malheureux avaient certes chuté mais pas désobéi ; ils avaient désormais la connaissance du bien et du mal mais sans l’avoir recherché. En tout état de cause, ils ne pouvaient plus rester dans le jardin, mais ils ne méritaient pas le châtiment de la pendaison dans le fumoir, surtout pas pour être consommés par Adam et Eve qui, eux, avaient méconnu l’ordre divin. Pensez donc, des gens bons bouffés par des pécheurs, il y aurait eu erreur de casting. Dieu les sortit donc du jardin mais les protégea en interdisant de les manger sous prétexte d’impureté, la peur étant un frein assez efficace à la commission du mal. On sait à quel point la volonté de sécurisation tourna en eau de boudin…

      Je crois, chère Deborah que c’est la seule explication biblique au nom de laquelle les chrétiens, eux aussi, doivent considérer le porc comme impur. Et comme un effort d’explication est toujours préférable à une affirmation péremptoire, nous pouvons considérez cette hypothèse comme pertinente.

    • Genèse 5 à 8
      La sexualité  » animale  » a ouvert une porte que Dieu n’a jamais voulu pour l’Homme qu’Il a fait a SELON son Image et SELON Sa ressemblance et NON  » selon son espèce « comme les animaux.
      Dieu a autorisé la sexualité dans le cadre exclusif du couple en Alliance (marié selon Dieu) mais Il ne l’a jamais voulue.
      Tout comme Il permet de consommer de la viande à partir de Noé, mais ce n’est pas Sa Volonté à la Création.

    • « et ta voix couvrait ma voix… »
      « Eve s’était inquiétée »…

  8. En tous les cas il en connait un rayon sur le cochon , bon il dit qu’il aime le bacon et ensuite qu’il ne prendrait pas le risque d’en manger , j’ai pas tout compris lol😀😀

  9. Un aspect de la question n’ a pas été abordé , me semble-t-il : le prix intéressant de la viande de cochon .
    Ayant un petit budget , je consomme souvent de cette viande  » impure  » . Je péférerais personnellement de la viande de boeuf ou d’ agneau ou même du bon poisson , mais voilà ……..
    Moralité ,mieux vaut être aisé , pour ne pas enfreindre la Loi de l’ Eternel !….

    • Bien dit Sergem.Revenir à la loi jamais, sinon il faut appliquer les 613 commandements de la loi sans en omettre aucun. Christ m’a affranchis de la loi et m’a rendu libre. Rendons grâce avant de manger et ne nous laissons pas condamner par ces évangélistes de la prospérité qui mettent des jougs sur les autres et eux même ne pratiquent pas leur propre lois. J’en ai assez de ces loups dans la bergerie.

    • @sergem
      Je crois que vous n’avez rien compris à l’essence de l’évangile, qui est l’irruption dans la vie du déprivé lambda de tout ce que le monde recèle de delicatessen, dans tous les domaines ; si vous écoutiez les pasteurisateurs compétents, qui démontrent la solidité de leur évangile par le nombre de villas avec piscine, de voitures de sport, de jets privés et de maîtresses baptisées – évidemment – collaboratrices, vous verriez mieux en quoi la simple lecture des Écritures et leur mise en pratique ne vous amènera en aucun cas tout cela.
      Personnellement, un peu plus horrifié à chaque reportage sur les modes de production industriels, je m’oriente vers une forme de végétarianisme soft, avec très peu de produits carnés, pas de charcuterie, car l’excellente est inabordable, et m’en trouve fort bien.

  10. Voila pourquoi il est dangereux de manger du porc. http://www.espritsciencemetaphysiques.com/pourquoi-vous-devriez-arreter-de-manger-du-porc.html.

    Attention cependant à ce blog. il véhicule certaine croyance anti-biblique mais j’ai trouver l’article sur le porc pertinent.

    • A dire vrai nous avons tant pollué notre environnement que les poissons des rivières et des mers sont imbibés de métaux lourds, nos fruits et légumes de pesticides, et la chair les animaux élevés de manière intensive pleine de toxines, le monde est malade de nous.

    • Il y a certainement beaucoup de raisons hygiéniques pour ne pas manger du porc.
      La seule raison qui devrait nous faire décider de ne plus en manger, si véritablement nous sommes des « enfants de Dieu » c’est de ne pas manger ce que notre Père ne mange pas car nous sommes à Sa Table.
      S’Il considère certains animaux qu’Il a créés PURS (mais devenus IMPURS) – pour des raisons particulières (qui ne pourraient pas être comprises si je les partageais) – je crois que nous devons avoir la même attitude que Lui si nous Le considérons comme notre Dieu : c’est cela Le respecter et L’aimer ou autrement, c’est cela la Crainte de l’Eternel, la crainte de Lui déplaire.
      Est-ce que quelqu’un peut comprendre cela ??

    • Je ne savais pas que le Père mangeait quoi que ce soit….

    • « S’Il considère certains animaux qu’Il a créés PURS (mais devenus IMPURS) – pour des raisons particulières (qui ne pourraient pas être comprises si je les partageais »

      C’est dire la clarté de votre enseignement sur le sujet ou l’idée que vous vous faites de notre capacité de compréhension , quand en dehors de la cène avez-vous mangée à la table de Dieu pour savoir ce qui y était servi? ou d’où vous vient l’idée que Dieu ait besoin de manger?

    • Par ailleurs vous focalisez sur le porc comme beaucoup sans citer les autres animaux de la liste qui n’ont absolument pas las mêmes particularités et comportements alimentaires que celui-ci.
      Le lièvre par exemple n’a pas la réputation sulfureuse de son voisin porcin et pourtant il souffre de la même opprobre: impur!

    • @ pti’Paul Rédacteur
      à la  » Table de l’Éternel  » Dieu fait quoi ?
      Tu as oublié que c’est un Grand consommateur de veau, taureau, chèvres et boucs, brebis et béliers, accompagnés de Pain, de Vin et de sel qu’il ne faut pas oubliés… Dois-je te donner toutes les références ou bien tu peux les chercher toi-même ?

      @Dam
      il n’y en a qu’ UN à qui nous devons obéissance, Dam, c’est DIEU !

      @ Colombe
      – Manger casher ? c’est manger comme les juifs : tu judaïses…
      Manger comme Dieu Lui-même l’a décidé n’est pas « casher » mais selon ce qu’Il a dit à Noé après le destruction de la terre par le déluge.

      – Faire le shabbath ? tu judaïses !
      Respecter le jour de Repos de Dieu (au lieu de celui de baal) est une simple obéissance DEPUIS LA CRÉATION…

      @aucarréMarie !
      Pierrre donne lui-même la compréhension JUSTE de la vision qu’il a reçue – va donc la vérifier par toi-même. Ce n’est en aucun cas pour Pierre l’autorisation de manger n’importe quoi, mais de ne pas mettre la LOI au dessus de la GRÂCE de DIEU qui accepte tout homme. Tu fais un collapsus de concept qui est une confusion courante dans les milieux chrétiens.

    • Mon Dieu… Rassurez moi, c’est de l’humour ?😉

    • Ne prends pas le Nom en vain pour exprimer ta surprise : c’est de très mauvais goût !
      à toi de décider… humour ? amour de la vérité ?

    • LA Verité:

      ROMAINS 14:

      13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres, mais veillez plutôt à ne pas placer d’obstacle ou de piège devant votre frère.
      14 Je sais et JE SUIS CONVAINCU dans le Seigneur Jésus que RIEN N’ EST IMPUR EN SOIT, mais si quelqu’un considère telle chose comme impure, alors ELLE EST IMPURE POUR LUI (donc pour vous Deborah.)

      (Paul fait référence aux aliments dans ce texte).

      « 17 En effet, le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. »

    • MANGER CACHER c’est être encore SANS la puissance du Sang de l’Agneau !

      C »est donc normal que les juifs non messianiques continuent d’obéir à la loi de la 1ère alliance !

      Mais pour un chrétien qui peut invoquer la protection et la sanctification du Sang de l’Agneau sur les éléments nutritifs ça n’a pas de sens !
      C’est important de comprendre ce pourquoi on pratiques certains rituels , car sans en comprendre le sens nous devenons idolâtre !

      Le shabbat pour le chrétien rempli du St Esprit , c’est tous les jours et tous les instants puisque nous sommes par le Saint Esprit, tout le temps en communion avec Dieu, avec le Fils et avec le Saint Esprit ! shabbat = repos , le repos étant la présence de Dieu !!!!

      Moi je pratique de temps en temps le shabbat pour être en communion avec les juifs juif et les juifs messianiques . C’est une occasion en lisant les textes qu’ils lisent dans la 1ère alliance pour les uns, et la 2ème alliance pour les autres , de prier pour eux et de proclamer des paroles de bénédiction sur ordre de Dieu !

      Voici le texte qui ma poussé à faire shabbat de temps en temps, pour bien comprendre ce que le Père était en train de faire avec les juifs et m’unir à eux par l’Esprit dans l’intercession , pour hâter le retour du Messie à Jérusalem .

      Voici le texte inscrit sur la 1ère page de mon carnet de shabbat !

      Si vous respectez le commandement des lumières de Shabbat, je vous montrerai les lumières de Sion rétablie dans sa gloire et dans sa paix.

      Midrach Yalkout Chimoni

      Les lumières du Royaume

      L’allumage des lumières de Shabbat le vendredi soir n’est pas un commandement divin, il appartient plutôt à la tradition rabbinique et semble être très ancien. De l’allumage de deux lampes, ou d’autant de lampes qu’il y a de femmes et de jeunes filles au foyer… Jusqu’à l’allumage des sept lampes, une pour chaque jour de la semaine, les pratiques restent très diverses.
      C’est le 16 juin 1944 à Londres, que pour la première fois s’allumait la lumière de Shabbat en l’honneur de Yéshoua (Jésus), le maître de Shabbat. Nathan Whycer, rabbin de tradition orthodoxe, officiait à ce culte dont il composa la liturgie.
      Deux ans plus tard, le 22 juin 1946, Pauline Rose allumait la lumière de Shabbat du Messie à Jérusalem.
      Depuis, dans les foyers de diverses nations, par l’Esprit et par la Grâce du Père par le Fils, le témoignage des lumières de Shabbat en l’honneur de Yéshoua (Jésus) se pérennise.
      Les adorateurs de l’Eternel qui célèbrent le Shabbat en allumant ses sept lumières, plénitude de l’Esprit du Père, et en l’honneur du Fils, le Seigneur Yéshoua (Jésus) se projettent sous le regard du Roi, dans le septième jour, jour du Royaume. La célébration revêt alors une dimension prophétique. Perpétuer cet acte, c’est prophétiser l’imminence du Royaume ; c’est prier pour la venue du Roi ; c’est rendre témoignage dans les lieux célestes de la réalité de l’œuvre du Messie parmi les hommes ; c’est combattre les puissances qui s’opposent au Royaume.

      S’engager dans une telle démarche relève d’un appel et d’une adhésion entière au combat pour le Royaume, ce qui est par conséquent une décision généreuse, mais combien sérieuse. Une saine réflexion conduite par l’Esprit ne peut que précéder un tel engagement.

    • @ COlombe
      « Manger casher, faire le shabbath » c’est cela judaïser. Si tu te sens conduite par Dieu par égards pour les juifs fais-le ! mais si c’est question de mode, alors attention !!!

      Par contre fais un effort pour remonter un peu plus dans le Temps… bien bien avant la venue de Moshe….😀

      Le 7 ème Jour est le Jour de Repos de l’Éternel qu’Il a donné à la Création : tout le monde est concerné par ce Jour qui L’honore. Puisque chacun connait sa bible ici, qu’il cherche lui-même les références.

      Manger de la viande est permis depuis Noé mais n’a jamais été décidé à la Création.

      Par contre, Dieu a bien fait la différence entre les animaux PURS (7 couples) et IMPURS (1 couple) et Noé a pris de tous les animaux purs pour les sacrifices (holocaustes) faits à Dieu

    • MAIS:

      « 3 TOUT ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture (tout , tout ? Tu es bien sûr Seigneur?) : je vous donne tout cela comme l’herbe verte.
      4 Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang. »

      PETIT APPARTE: Imaginez déjà le fait de passer d’une alimentation végétarienne à omnivore ça a du être quelque chose, surtout lorsqu’il a fallut égorger le premier animal!

      La seule restriction n’évoque pas les animaux impurs (qui se meuvent forcément hein!) mais la consommation de viande avec son sang, c’est la Loi plus tardive qui ajoutera un addendum à cette proclamation.

    • @Robert M
      « surtout lorsqu’il a fallut égorger le premier animal! »
      Abel avait ouvert la voie.
      Cela dit, c’est encore vrai aujourd’hui : j’ai beaucoup de mal à manger les animaux que j’ai nourris, et, hélas, tués. L’invention des spécialistes devenus des professionnels de la chose met une distance qui rend la chair animale moins attristante, du fait du lien affectif qui peut y être attaché.
      Les belles dames de Jérusalem, si je le rapporte à ma propre expérience maritale, ont dû pincer le nez, fermer les fenêtres et exiger de leur baal qu’il aille toutes affaires cessantes leur acquérir force myrrhe, casse et aloès, lorsqu’il prit fantaisie à Schlomo ben David de sacrifier autour de 200 000 têtes de gros, moyen et petit bétail sur le mont Sion, lors de la dédicace du temple : le sang dévalant les ruelles devait constituer un spectacle assez croquignolet, en sus de l’odeur et des mouches. A moins bien sûr qu’ils ne le bussent à même l’animal, comme font les Masaïs.

    • Robert M.
      12 mai 2015 • 10 h 35 min

      Il y avait donc des cochons à la création et Dieu a dit que c’était bon ! mdr

      De plus il y en avait aussi an temps de Jésus , mais Jésus ne devait pas trop les apprécier car il a autorisé les démons à entrer en eux ….

      Conclusion avant la prière de Jésus , les cochons n’avaient pas de démons ….et comme les cochons sont mort , car ils sont tous tombés dans un précipice , les cochons n’ont toujours pas de démon ……Surtout si martinette prie sur tout le troupeau pour qu’il soit sous la protection du sang de l’Agneau !!

      MDR !!!!! J’ai lu chez le médecin que pour la santé de notre cœur il faut prendre le fou-rire une foi par jour😆

    • fildeferinox
      12 mai 2015 • 12 h 30 min

      Beurk , d’où vient le goût de verser le sang chez l’homme ????

  11. ne faisons pas une loi, de se qui est une liberté, de la nourriture ‘de nos jours le cochon est consommable car il existe le sanitaire » maintenant si cela tient a une conviction ?

    • Se qu’il faut surtout rappeler , c’est que le chrétien prie sur la nourriture pour la sanctifier par la puissance du Sang de l’Agneau …..y ‘a pas plus cacher mes amis😉

    • @colombe
      « c’est que le chrétien prie sur la nourriture pour la sanctifier »
      Et quels gestes magiques fait-il, pour que ça marche ? Parce qu’avec votre combine, vous résolvez la faim dans le monde de manière définitive, et tant qu’à faire, les chrétiens peuvent trouver une réelle utilité en ingérant les plastiques, par exemple…

  12. tiens, il devient adventiste le M. Osteen ? ce serait toujours mieux que l’évangile du self-help qu’il a prêché jusqu’à présent…

  13. M. Osteen ne prêche pas l’évangile. Il ne parle pas de Jésus comme étant le fils de Dieu, médiateur entre Dieu et les hommes, victime de substitution pour notre péché.
    Il prêche la prospérité et le bien-être et se contente de motiver ses troupes pour vivre ‘heureux’ mais sans Dieu. Ce n’est pas ca l’évangile.

  14. non nico… il commence simplement à obéir…

  15. Pierre n’a-t-il pas vu une nappe descendre du ciel avec tous les animaux purs et impurs ? ?

    10 Il eut faim, et il voulut manger. Pendant qu’on lui préparait à manger, il tomba en extase.
    11 Il vit le ciel ouvert, et un objet semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, qui descendait et s’abaissait vers la terre,
    12 et où se trouvaient tous les quadrupèdes et les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel.
    ======>13 Et une voix lui dit : Lève-toi, Pierre, tue et mange.
    ======>14 Mais Pierre dit : Non, Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur.
    15 Et pour la seconde fois la voix se fit encore entendre à lui :
    ========> Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé.  » Actes 10:9-15

    Pensez-vous que cette vision ne concerne que Pierre ou bien nous tous ?
    Celui qui est en communion avec Christ, peut aussi entendre Christ lui dire mange ou ne mange pas ça.
    C’est la conviction que Christ met dans le coeur de chacun qui est à considérer, non pas l’avis du voisin.

    • Aucarrémary , dans ces versets il s’agissait d’une vision de Dieu , une image pour lui démontrer que même si l’officier romain , Corneille , n’était ni juif ni chrétien si Dieu le considérait comme pur et lui demandait d’aller prier pour lui il ne devait pas , lui , le considérer comme impur

    • @Catherine Bunel
      Donc Dieu envoie des visions qui ne veulent rien dire, et ne sont pas lisibles à plusieurs degrés, dont le premier, c’est-à-dire que les interdits
      alimentaires sont dépassés, puisque les goyim n’en ont pas, ou très peu.
      Bravo le projectionniste…

    • rien compris de votre question fildeferarepasser , bien sûr qu’elle voulait dire quelque chose cette vision , où avez vous vu que j’avais écrit le contraire

    • En effet, cette vision doit se lire à plusieurs niveaux car elle renvoie aussi aux propos de Jésus sur ce qui est VRAIMENT impur et ce qui devait l’être considéré pour un temps de séparation révolu , animaux et peuples.

    • … Comme elle renvoi aussi aux propos de Paul sur le fait que RIEN n’est impur en soit dans le domaine alimentaire et que tout est désormais une question de considération personnelle.

    • Deborah qui achoppe sur cette question néglige cette révélation nouvelle importante avec la Nouvelle Alliance et qui pose qu’en fait « LE ROYAUME DE DIEU NE CONSISTE NI DANS LE MANGER NI DANS LE BOIRE », qu’il n’est pas affecté par ces questions et que tout au plus le péché dans ce domaine réside dans les excès auxquels on peut s’adonner et qui confinent à l’idolâtrie. (leur dieu c’est leur ventre).

      « Ce n’est pas un aliment qui nous rapproche de Dieu: si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus; si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins ».

      Clairement encore l’alimentation ne constitue plus un moyen de recevoir la faveur de Dieu qui nous est acquise sur un plan spirituel par des moyens spirituels, AINSI les sacrifices d’animaux pourtant prescris par la Loi n’avait aucune efficacité REELLE pour purifier du Péché, ils étaient l’ombre d’une réalité à venir parfaite , le sacrifice de Jésus-Christ, de même les aliments quels qu’ils soient ne pouvaient pas VRAIMENT rendre impurs car LA VERITABLE impureté ne consistait pas dans ce que l’on ingérait dans son estomac mais dans ce qui jaillissait du cœur (de notre intériorité).

    • @Robert M
      « Deborah qui achoppe sur cette question  »
      Pardon ? Pastourette ? Mais si Paul, apôtre, avait eu le privilège qu’elle le corrigeât, il n’aurait pas écrit tant d’approximations qu’elle est obligée de s’escrimer à réduire, aujourd’hui. Et que d’hérésies évitées, si le bon Dieu l’avait voulu, lanturlurette lanturlu…

  16. Les faux prophètes ne prêchent pas l’evangile de Jesus, comme ce monsieur qui nous distrait a observer ces lois: a faire, a ne pas faire… Le peuple périt sans la connaissance de leur Dieu, sans la vraie relation intime avec leur Seigneur. Mais il est où notre pasteur pour que nou errions par ici et par lá.

  17. Pourquoi déclarer impur ce que Dieu a déclaré pur? Donc je mange du cochon désolé pour les contradicteurs car Jésus m’a libéré du joug de la loi. Ce qui souille l’homme n’est pas ce qui rentre dans la bouche mais ce qui en sort. Donc ce qui souille l’homme n’est pas de manger du cochon mais ce qui sort du coeur de l’homme.

    Je suis étonné que le traqueur de pharisiens ne soit pas intervenu.

  18. En rester sur les lois alimentaires, alors que Jésus est venu nous révéler et nous donner la puissance pour entrer dans le royaume de la pensée purifié …..MAIS OUI mais c’est bien-sur, il est bien plus facile de manger cacher que de garder ses pensées pures et en Dieu!

    Moi j’aime ce que Jésus nous offre, des pensées renouvelées et sanctifiées grâce au St Esprit …..Il faut être fou pour, après avoir goûter la présence du St Esprit en nous, aller courir après ces préceptes qui n’ont pas le pouvoir de change quoi que ce soit dans notre mental !!

    Aussi il faut lire et relire les Galates , il parait que c’est ce livre qui est pour la France et sa purification.

  19. Joël Osteen n’est rien d’autre qu’un charlatan qui égare de nombreuses personnes sincères. Prions pour que ceux qui le suivent ouvrent les yeux (et lisent la Bible).

    • @Matt
      L’ennui de ce genre d’ « enseignement », c’est que la mega-church où il
      officie est classée parmi les plus grandes des USA, et que pas un des moutons qui viennent y paître ne se lève pour contester publiquement son interprétation foireuse, et lui démontrer sur la base des Écritures qu’il n’est qu’un piteux exégète à côté de la plaque. D’autant que pour les fruits de mer, on pourrait à beaucoup plus juste titre formuler des objections hygiénistes, dans la mesure où les mers sont devenues les poubelles de nos sociétés, alors que les porcs sont produits de manière immonde, mais pas plus que les poulets, les dindes ou les veaux, qui ne dérangent personne.

  20. Bonjour, pour ma part j’etais vegetarien, tout comme les animaux a cette époque, mais il a fallu que ma femme aille manger ce fruit (et c’est surement pour ca qu’elle a plus le droit d’enseigner!) pour que tout parte en steack et qu’on se retrouve avec des débats sans fin ou on oubli peut etre la creation originelle du créateur original! Vivement le retour a la normal pour qu’on puisse enfin (re)vivre en paix et en harmonie avec notre concepteur! Bisous! Adam

    • En fait « l’autorisation » de manger de la viande vient après le Déluge.

      « 9 Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit: Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre.
      2 Vous serez un sujet de crainte et d’effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer: ils sont livrés entre vos mains.
      3 Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture: je vous donne tout cela comme l’herbe verte.
      4 Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang. »

      Vous remarquerez que l’Ordonnance de Dieu à ce moment là n’est absolument pas restrictive quant au type d’animal (qui se meut donc) autorisé à la consommation, le pur et l’impur même s’ils ont été définis en entrant dans l’arche ne sont pas distingués dans cette ordonnance nouvelle.

      « TOUT ce qui SE MEUT et qui a vie vous servira de nourriture… »

      La seule restriction étant: de ne pas consommer la chair avec son sang ce qui conforte qu’il n’y en a pas d’autre spécifique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :