Jessie Penn-Lewis / La guerre aux Saints !

La Guerre aux Saints. Un livre, à l’usage des croyants, sur l’activité des esprits séducteurs parmi les enfants de Dieu…

« La Guerre aux Saints » de Jessie Penn-Lewis en collaboration avec Evan Roberts est un livre qui fait réfléchir. Il nous confronte à notre tendance innée à nous duper nous-même, et à l’incapacité de notre homme naturel de discerner ce qui nous parvient du monde surnaturel. Le mot clé du livre est ‘séduction’. Séduction par les mauvais esprits dans les temps de la fin, en se concentrant sur chaque croyant, et l’Eglise dans son ensemble. «La Guerre aux Saints» nous montre combien nous dépendons de Dieu en jugeant les expériences surnaturelles, et qu’une trop grande confiance concernant sa propre capacité à juger des choses spirituelles, peut causer des problèmes majeurs dans la vie des croyants. La leçon que « la Guerre aux Saints » nous enseigne est que chaque croyant est sujet à la séduction par les mauvais esprits.

Ce livre, basé sur les expériences de l’évangéliste Evan Roberts (1871-1951), qui fut un instrument lors du Réveil du Pays de Galles en 1904, et le discernement de Jessie Penn-Lewis (1861-1927), donne au lecteur certains principes, qui peuvent l’aider parmi les nombreuses manifestations surnaturelles, signes et prodiges d’aujourd’hui, à distinguer le Divin, du satanique et humain.

> LIRE UN EXTRAIT DU LIVRE

> COMMANDER LE LIVRE



Catégories :L'Eglise, Religions

Tags:, , , ,

57 réponses

  1. depuis quelques années , j’ai cherché ce livre

    • Il y a en effet, comme cela, des livres extraordinaires qui disparaissent des catalogues (c’est le cas de « Le secret du chrétien » de Hannah W. Smith : tapez dans Google : smith le secret du chrétien).

      Pendant longtemps, un livre de Andrew Murray, « Demeurez en Christ », était également introuvable. Il a été réédité récemment.

    • Attention!!! Hannah W. Smith est aussi une femme prêcheuse

    • http://www.pfo.org/hwsmith.htm

      Les hérétiques ne se trompent pas comme on prend par hasard un mauvais chemin, mais ils éprouvent une préférence véritablement positive pour l’erreur. Comme des charges de signes opposés s’attirent, deux hérétiques professant des doctrines contraires, se trouvent bien ensemble et s’encensent mutuellement. Généralement ils ont tous pour fond commun la négation de la Trinité ; c’est pourquoi quand vous entendez d’Astier, Kuetu, Viaud Murat et autres amanites du web recommander un bouquin, il est vraisemblablement toxique.

    • @Cudonie

      Vous n’avez plus qu’à rejoindre la famille catho

    • @Cudonie

      Blague mise à part : pouvez-vous développer ?

      On ne lance pas comme cela des accusations sans en motiver la démarche, avec des exemples si possible.

    • Moi je peux développer, mais à quoi bon ? L’hérétique qui a passé le point de non-retour sur le web ne sera convaincu par rien, le paroxysme de sa souillure est enclenché, son eschatologie personnelle est déjà écrite : coupure finale d’électricité, effacement des disques durs, son œuvre consumée, et s’il échappe à la géhenne ce sera comme au travers du feu. Hélas, c’est tout sauf une blague.

  2. Ca à l’air intéressant, Evan Roberts me disait bien quelque chose, http://sentinellenehemie.free.fr/bio_evanroberts.html

  3. elle a influencer Evan Roberts , et ce fu la fin du réveil , ce livre est dangereux je ne le recommanderais jamais .

    • J ai lu l histoire du réveil du pays de Galles et c est vrai qu en demandant à Evan Roberts de se retirer car à son avis il prenait trop de place le réveil s est arrêté; Dieu choisit des instruments pour le réveil et il est tout aussi dangereux de tomber dans la fausse humilité.

    • Bonjour,

      La j’aimerai que tu développe ou que tu donne soit une frise chrolonogique qui mette ce fait en évidence ou des références d auteur directe. Cela mérite d être éclairci.
      Cordialement

    • Beaucoup reproche à Evan Roberts d’avoir arrêté de le réveil. Mais ils ne connaissent pas son cœur et sa vie. Cet homme était un réel serviteur de DIEU et ce n’est pas pour fausse humilité qu’il s’est retiré mais pour ne pas voler la gloire à DIEU. On voit bien que DIEU l’approuvait puisque le réveil s’est éteint lorsqu’il s’est retiré. Mieux vaut un réveil qui s’éteint qu’un réveil qui tourne en apostasie !

    • Stephane_P
      2 mai 2015 • 12 h 59 min

      On voit bien que DIEU l’approuvait puisque le réveil s’est éteint lorsqu’il s’est retiré. Mieux vaut un réveil qui s’éteint qu’un réveil qui tourne en apostasie

      Lire de telles inepties Stéphane c’est affligent !

      ça marche alors c’est pas de dieu !
      Donc il faut rester endormi avec des églises vides, car quand ça marche c’est de l’orgueil !

      Vous n’êtes pas très clair et pétri de religion pour écrire une telle énormité .

    • Cette femme à dépassé son 50 , elle aurait mieux fait de la boucler ! A tout les réveils c’est la même chose la religion à raison d’eux !
      Il y a très peu de chrétien qui marchent par l’Esprit et quand ils le font, les foudres des cieux religieux tombent sur eux !

      En fin de compte il n’y a pas de place sur terre pour ceux qui marchent par l’Esprit , vivement le royaume ils nous ficheront ENFIN la PAIX .

    • En fait l’oiseau vous ne comprenez rien à ce que je dis c’est surtout ça qui est problématique.

      Ce qui est affligent c’est que vous me faite vraiment dire ce que je n’ai pas dis ! Où ai-je dit qu’il faille rester endormi !? Je vous l’ai déjà dit que vous me croyez ou non je prie et aspire au réveil de l’église donc je ne suis pas contre le VRAI réveil mais contre la contre-façon et le faux…mais comme vous n’avez aucun discernement et ne comprenez rien au vrai prophétique cela ne vous parle pas

      Rendormez vous au lieu de commenter sans réfléchir on ne vous réveillera pas !

  4. elle a aussi influencer Watcman nee .

    • J’apprécie particulièrement Watchman Nee ainsi que Wang-Ming tao
      j’ai lu attentivement quelques livres de ces apôtres de la Chine.

    • J’ai dans ma bibliothèque le livre,de Watchman Nee, dont le titre est : »l’Homme Spirituel »…c’est peu dire que c’est un livre ardu et dur à lire et à comprendre…heureusement que j’ai lu d’autres livres de lui …
      Ci-joint,une autre lettre de Watchman Nee

      Ceux qui sont conducteurs doivent apprendre à aimer les autres, à penser pour eux, à prendre soin d’eux, à se renier eux-mêmes pour eux et à leur donner tout ce qu’ils ont. Si quelqu’un ne peut renoncer à lui-même en faveur des autres, il lui sera impossible de les guider le long du chemin spirituel.

      Apprends à donner aux autres ce que tu as, même si tu as le sentiment que tu n’as rien. C’est alors que le Seigneur commencera à déverser sa bénédiction.

      La force intérieure d’un collaborateur devrait être à la hauteur de son œuvre extérieure. Il ne devrait y avoir ni surmenage, ni activité démesurée, ni anxiété, ni insuffisance, ni tension, ni manque de plénitude, ni plan humain, ni devancement sur le Seigneur. Tous ces états sont indésirables. Si quelqu’un possède une abondance intérieure, tout ce qui émane de lui coule comme un fleuve et il n’y a aucun surmenage de sa part. Tu dois être un réel homme spirituel et ne pas simplement agir comme si tu l’étais.

      Apprends à écouter les autres en ce qui concerne ton travail. Le chapitre 15 des Actes nous enseigne à écouter, c’est-à-dire à prendre en considération le point de vue de tous les frères, parce que le Saint-Esprit peut parler au travers d’eux. Sois très attentif à cela, de peur qu’en refusant d’écouter la voix des frères, il t’arrive de ne pas entendre celle du Saint-Esprit. Tous les collaborateurs et tous les anciens doivent s’asseoir pour les écouter. Que chacun puisse s’exprimer sans restriction. Sois indulgent, brisé et prêt à écouter.

      La difficulté, c’est que beaucoup ne sont pas brisés. Il se peut qu’ils aient entendu parler de
      « brisement », mais sa signification leur échappe.

      Si quelqu’un est brisé, il n’essaiera pas de faire prévaloir sa propre décision en ce qui concerne la conduite des affaires ou l’enseignement ; il ne prétendra pas comprendre les gens ou être capable de faire les choses ; il ne se risquera pas à assumer lui-même l’autorité ou à imposer aux autres sa propre autorité ; par ailleurs, il ne prendra pas la liberté de critiquer les frères ou d’agir à leur égard de façon cavalière. Un frère qui est brisé n’essaiera pas de se défendre lui-même et il n’y a rien de passé sur lequel il devra revenir.

      Il ne devrait y avoir aucune tension dans les réunions ou dans l’Eglise. Pour ce qui est des affaires de l’Eglise, apprends à ne pas faire trop de choses toi-même. Distribue les tâches aux autres, et laisse-les apprendre à utiliser leur propre jugement pour prendre des décisions.
      Tu devrais d’abord leur donner des directives quant aux principes fondamentaux à suivre et t’assurer ensuite qu’ils ont agi en conséquence. Il est mauvais d’en faire trop personnellement. Evite de trop te manifester dans les réunions, autrement les frères pourraient penser que tu accapares tout. Apprends à donner ta confiance aux frères et à la répartir entre eux.

      On ne peut contraindre l’Esprit de Dieu dans l’Eglise. Tu dois lui être soumis, autrement, dès
      qu’il cessera de répandre l’onction, l’Eglise se sentira lassée et il se peut même qu’elle s’ennuie. Si ton esprit est fort, il saisira et emportera l’assistance en dix minutes ; s’il est faible, même le fait de crier des paroles d’avertissement et de beaucoup parler ne sera d’aucune utilité et pourrait même être nuisible.

      Lorsque tu donnes un message, qu’il ne soit ni trop long ni trop compliqué, autrement l’esprit des saints aura tendance à se lasser. Qu’il ne contienne ni pensées superficielles, ni viles déclarations; évite les exemples puérils, aussi bien que ces raisonnements si communs qu’on les qualifierait d’enfantins. Apprends à donner l’essentiel du message en une demi-heure. Ne pense pas que, lorsque ton message te plaît à toi-même, les mots en viennent nécessairement de Dieu.

      Dans une réunion de prière, on est souvent tenté de donner un message ou de parler longuement. Une réunion de prière devrait être consacrée à la prière ; parler trop alourdit la conscience, et ceci a pour effet que la réunion est un échec.

      Les collaborateurs ont beaucoup à apprendre avant d’être à même de s’occuper des problèmes et des personnes.
      Si quelqu’un n’a pas convenablement appris, n’a pas une connaissance suffisante, n’est pas complètement brisé et n’a pas un jugement sûr, il n’est pas compétent pour s’occuper des autres. Ne juge pas trop précipitamment ; même lorsqu’on est sur le point de faire quelque chose, on ne devrait le faire qu’avec crainte et tremblement.

      Ne traite pas les questions spirituelles à la légère. Applique ton cœur à apprendre ces choses.
      Apprends à ne pas te fier seulement à tes propres jugements. Ce que tu penses être juste peut ne pas l’être. Ce que tu crois être faux ne l’est pas forcément. Si quelqu’un est décidé à apprendre humblement, il lui faudra au moins quelques années avant d’y parvenir. Aussi, pour le moment, tu ne devrais pas avoir une trop grande confiance en toi-même ni être trop catégorique dans ta façon de penser.

      Il serait dangereux pour ceux qui sont dans l’Eglise de s’en remettre à tes décisions avant que tu aies atteint le stade de la maturité. Le Seigneur travaillera en toi à traiter tes pensées et à te briser ; après quoi tu pourras comprendre la volonté de Dieu et, ainsi, être son autorité.

      L’autorité est fondée sur la connaissance de la volonté de Dieu. Là où la volonté de Dieu et son dessein ne sont pas manifestés, il n’y a pas d’autorité.

      LETTRE DE WATCHMAN NEE
      (TRANSMIS PAR GEORGES PAROLIER)

    • @jean marc

      « elle a aussi influencer Watcman nee . » : quel est le sens de votre affirmation ?

      Elle l’a influencé positivement ? négativement ? svp, développez

  5. Bonjour Jean-Marc,
    Je vous recommande de d’abord réfléchir, et surtout lire le livre, avant de dire des choses que vous avez entendues quelque part, mais qui ne sont absolument pas vraies… C’est trop facile de mettre de côté ce livre, sur la base d’un ouïe dire, qui n’est basé sur rien. En lisant ce livre, vous pouvez vous rendre compte pourquoi ce Réveil s’est éteint après si peu de temps, et pourquoi alors Jessie Penn-Lewis a écrit ce livre avec la collaboration d’Evan Roberts. D’ailleurs, Evan Roberts est mort en 1951 à l’âge de 73 ans. Jessie Penn-Lewis, par contre, est décédée en 1927 (24 ans plus tôt!), donc Evan Roberts aurait eu vraiment le temps de se ‘libérer’ de la soi-disant ‘mauvaise influence’ d’elle et parler pour soi-même! Arrêtons de dire trop facilement les choses, sans vérifier, sans réfléchir. C’est justement un des points principaux de ce livre: que les chrétiens doivent apprendre à utiliser leur propre volonté et intelligence, et ne devraient pas croire n’importe quoi. Bon courage en lisant ce livre, cela vous éclairera!
    Bien fraternellement, René de Groot (Editions l’Oasis)

    • Peu de personnes sont désignées d’office comme volontaires
      pour travailler sur martinette…!!!

    • Georges Parolier
      1 mai 2015 • 17 h 13 min

      J’aime les livres d’études cher Georges, ça ne vous ferez pas de mal de vous y plonger , pas pour reproduire, mais pour approfondir votre propre foi au Seigneur !

  6. Cette femme aurait influencé en négatif Evan Roberts , je crois qu’elle a voulu surtout cadrer Evan Robert et ce fut une erreur …..A chaque réveil des personnes raisonnables font ce travail de sape ; ses bouquins sont à lire, mais pas comme un modèle de vie chrétienne , mais comme un moyen de réflexion sur notre fonctionnement dans la foi.

    Cet article définit bien la marche par l’Esprit !

    Les marques d’un vrai réveil.

    http://www.connaitre-la-verite.com/marques-dun-vrai-reveil/

  7. Ceux qui n’ont pas reçu le baptême du Saint Esprit combattent les œuvres de l’Esprit !
    ça a toujours été et sera toujours ! La chaire combat l’Esprit car ses désirs sont contraires aux désirs de l’Esprit qui veut diriger entièrement nos vies …mais la chaire résiste car elle veut tout expliquer et tout contrôler.

    Voici un lien sur des mouvements évangéliques qui combattent la vie de l’Esprit .

    un petit résumé !!

    Dans la première partie du livre, ses auteurs analysent, à travers les vues des trois personnes déjà citées plus haut, les événements du réveil du Pays de Galles des années 1904-1905 avec Evan Roberts comme figure principale. Mais «Mme Penn- Lewis, prédicatrice itinérante galloise et auteur de plusieurs ouvrages d’édification joua un rôle important dans ce réveil». Il y eut des conversions radicales et des transformations de vie bouleversantes. Mais «il y avait aussi de fausses conversions produites par la suggestion ambiante» et «la pression psychologique». Roberts et Penn-Lewis étaient persuadés que le réveil devait «provenir de la recherche et de la réception du baptême du Saint-Esprit» (p.25).

    L’analyse pertinente des auteurs de l’ouvrage sur les quatre facteurs qui furent à l’origine de ces contrefaçons spirituelles peut aisément être appliquée aux divers mouvements modernes, porteurs des mêmes germes :
    1) « la recherche erronée du baptême du Saint-Esprit»,
    2) « la quête d’une conduite intuitive de la vie chrétienne par l’écoute des voix intérieures»,
    3) « leur théologie d’une totale union avec Christ», théorie tirée des écrits de Mme Guyon, (et visant une fusion complète avec la divinité)
    4) « la croyance dans le fait que les démons étaient la cause de presque tous leurs problèmes» (p 25). Mais tout comme aujourd’hui, Penn-Lewis et Roberts «ne réalisèrent pas qu’ils leur avaient eux-mêmes ouvert la porte et que c’était la raison pour laquelle ils avaient tant à lutter contre eux» (p.25).

    Et encore

    Dans la section «Le chrétien charnel et le chrétien spirituel», les auteurs citent des extraits de l’ouvrage Prends courage, mon ami, de Tom Wells qui analyse la théorie qu’il «existe deux niveaux de chrétiens, un chrétien spirituel et un chrétien charnel» (p. 103-108) pour démontrer combien cette fausse idée s’est développée et a donné naissance à la théorie de deux classes, ou niveaux, ou catégories de chrétiens. Wells conclut logiquement que «s’il existe deux catégories de chrétiens, ne nous étonnons pas si les hommes touchés par l’Esprit de Dieu cherchent le niveau supérieur» (p 107). C’est là que s’intercale la fausse théorie de la «seconde expérience » nommée par Mme Penn-Lewis, Evan Roberts et Watchman Nee «baptême du Saint-Esprit» et qui est à l’origine du Pentecôtisme, plus tard du mouvement charismatique, avec l’addition du «parler en langues» comme confirmation concrète. Citons encore la conclusion de Wells qui nous paraît fondamentale pour la compréhension du problème de la sanctification du chrétien :

    http://www.promesses.org/arts/138p26-34f.html

    • Si l’apôtre Paul se désolait lui-même du fait que les Corinthiens en étaient restés à un stade charnel (des nourrissons à la mamelle) de leur compréhension des choses spirituelles , alors qu’ils auraient déjà du atteindre l’état d’homme faits et être a même d’enseigner, il faut bien croire que s’il n’y a pas deux catégories de chrétiens il y a bien des stades de croissances; C’est l’apôtre Jean qui le confirme en parlant des enfants, des jeunes gens et des vieillards dans la foi qui chacun ont avancés dans une connaissance plus grande de Dieu.
      Tous dés l’origine ont crus par l’action du Saint-Esprit mais tous doivent aussi apprendre à être conduits par Lui dans les réalités spirituelles qui ne deviennent pas évidente dés la conversion comme la sanctification n’est pas automatique. On se souciera peu de parler de deuxième expérience mais de savoir si nous vivons la réalité d’une marche par l’Esprit de progrès en progrès ou si nous stagnons dans les rudiments de la foi et en ne vivant aucune transformation intérieure profonde.

  8. 4,99€ en version Pdf.
    J’attends au moins de le lire pour en tirer une conclusion.

    • Par tous les phoenix du paradis, je vous en conjure : malheureux, ne le lisez surtout pas si vous voulez pas finir dans les flammes ardentes de l’enfer !
      c’est une femme cette jessie penne lewis
      qui de plus a exercé un ministère de puissante autorité
      priez donc pour résister à la tentation de lire ce dangereux brûlot sinon le diable aura vite fait d’emporter votre âme sainte bien loin du paradis des purs esprits

    • Avengers …. Ce n’est pas pour prendre la défense de Shor mais vous vous trompez sur sa personne, lisez le avec plus d’attention et peut être avec un cœur un peu plus ouvert afin d’y déceler des choses que vous aurez jamais suggérer.

    • J’ai trouvé une version en ligne du livre autobiographique de Liardon.
      http://www.godsgenerals.com/person_e_roberts.htm
      Je corrige/précise qq points :
      – Evan Roberts était tombé dans une grand dépression avant de rencontrer Penn-Lewis. Probablement liée à l’épuisement (non pas une crise spirituelle). Le ministère de Penn-Lewis était considéré comme empreint d’erreurs théologiques. Celui d’Evan était accepté. Le livre War against the Saints coorespond à la période la plus noire, dans laquelle la dépression d’Evan s’est transformé en crise spirituelle, lui même doutant du réveil qu’il avait vécu. Un an après sa publication, Evan a regretté l’avoir écrit. Evan a vécu 8 ans chez Penn-Lewis, confiné dans une chambre, au lit. Penn-Lewis le sortait de temps à autre pour participer à ses conférences à elle. Elle prêchait, et Evan jouait un rôle de conseiller (loin du microphone). Elle se servait manifestement de lui pour se faire accepter. A la mort de Penn-Lewis en 1927, une amélioration de l’état d’Evan est intervenu: un mini réveil semblait repartir (pour info: pendant huit ans Evan fut coupé de sa famille et ses amis, Penn-Lewis dirigeant toutes ses visites, contacts extérieurs. Malheureusrment, Evan n’assuma pas ce début de réveil. Il se retira de tout et de tous. Son ministère d’intercession dans la prière continua par contre de grandir.
      Bref ce livre est une erreur de casting total de la part d’une maison d’édition si sérieuse.

    • merci Kodaty pour ces précisions.

    • Au cas où les mises en gardes d’Avenger n’aurait pas été écoutées, je vous livre une petite citation qui devrait retenir les machos de service dans leur désir de lire ce livre écrit par une femme « porne » (selon Shor):

      «« Satan exerce aussi sa haine contre la femme, et cela dans le monde entier, pour se venger très particulièrement sur elle de la sentence prononcée contre lui en Eden. Il poursuit une guerre à mort contre elle, et est l’auteur de l’asservissement et du mépris qui sont son partage partout où il règne; tandis que dans les pays christianisés il insinue et cultive les théories de sa prétendue infériorité et de la malédiction qui reposerait sur elle. Alors qu’à la vérité, c’est SATAN QUE DIEU A MAUDIT, ET NON PAS SA VICTIME (Genèse III, 14). «Je mettrai de l’inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et la postérité de la femme» dit Dieu au serpent; et cette inimitié entre la hiérarchie des puissances du mal et la femme ne s’est pas atténuée avec les siècles. »»

      (Tiré de : « la guerre aux saints » de Jessie Penn-Lewis)

      Bonne lecture pour les autres!…

    • Merci pour cet extrait ; pour ma part ce que je lui reprochais selon ce que j avais lu d elle c était d avoir demandé à Evan Roberts de se retirer.
      Il est vrai que l ennemi hait la femme encore plus que l homme et ce au travers des religieux dont il est le père selon les paroles de Jésus!

    • Je sais bien que Jessie Penn-Lewis est une femme, et alors ?
      Dîtes moi bien ce qui m’empêcherait de lire ce livre, parce que c’est une femme qui y parle ?

      Je l’ai déjà acheté et je le lis, j’examine et je sonde, donc loin d’être un macho, religieux, obscurantiste… tout ce que vous aimez tous m’affubler.
      J’agis certainement d’une manière qui vous déroute et vous déconcerte, car vous ne comprenez pas pourquoi je dis que « Dieu ne permets pas à la femme d’enseigner » et pourtant je lis un livre où une femme enseigne et pourtant agissant ainsi je ne pèche point !
      Va comprendre…qui veut bien comprendre !

      L’âme qui pèche c’est elle qui mourra et je vous ai toujours dit que bien des femmes enseignent mieux que bien des hommes, cependant ce n’est pas parce que femme peut et sait aussi enseigner excellemment que cela leur est permis par le Seigneur.
      Par cela, je ne dis point que Jessie Penn-Lewis enseigne bien…hem…

      Le Seigneur Jésus savait aussi faire tomber le feu du ciel, il sait aussi maudire.
      Cependant l’a t-il fait ? Non !
      Pourquoi il ne l’a pas fait ?
      Parce qu’il a choisit de ne pas le faire et il a préféré au lieu de cela mettre son pouvoir et sa puissance uniquement au service du bien et de l’Amour de son prochain !

      Au delà du pouvoir, il y a la Sagesse et au delà encore de la Sagesse, il y a l’intelligence et au delà encore il y a l’Amour et Dieu est Amour !
      Or le commencement de la sagesse c’est la crainte de l’Éternel et l’intelligence consiste à fuir le mal.

      Comprenez vous maintenant ?
      Non ! toujours pas…?
      Bon vous comprendrez peut-être un jour alors.

      ***
      @Jean-Luc B
      5 mai 2015 • 7 h 19 min
      ________
      Ces propos de Jessie Penn-Lewis est une séduction si vous n’arrivez pas à le voir.
      Ne vous inquiétez pas, j’ai lu ce passage et j’ai ri de voir combien l’esprit féministe est d’un toupet sans limite.
      Car à la Vérité l’homme et la femme sont bien COUPABLES en Eden et non point Eve une victime comme elle le dit, sinon ils ne seraient pas tout deux frappés par la mort.
      Car si l’homme et la femme n’étaient que  » victime « , Dieu ne les aurait pas jugé sinon Dieu serait injuste.
      Cependant Dieu juge et l’un et l’autre preuve qu’ils sont bien COUPABLES et non point victime de Satan et que par leur culpabilité plus que prouvées la Bible déclare qu’ils sont pécheurs.

      Vous ne pouvez ignorer que le commandement de Dieu savoir « ne pas manger… » est une Loi divine donnée à ‘Adam en Éden.
      Et la Bible défini le péché ainsi : « Le péché est la transgression de la loi »

      – Si la femme n’est qu’une victime de la machination de Satan, pourquoi donc est elle condamnée ?
      Pourquoi meurt-elle alors?
      Or il est écrit : 1 Timothée 2:14 et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression.
      Il y a culpabilité !
      – Si l’homme n’est qu’une victime de la machination de Satan, pourquoi est-il condamné et pourquoi meurt-il ?
      Or il est écrit : Romains 5:16 Et il n’en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché ; car c’est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses.
      Il y a culpabilité !

      – Si nous même,nous sommes séduit par Satan et que nous péchions, serions nous vu en VICTIMES de Satan ou en Pécheurs ?
      Répondez objectivement vous même !
      Vous serez vu en pécheur et non pas en victime.
      Il y aurait culpabilité !

      Car l’Écriture déclare que l’âme qui pèche c’est elle qui meurt.
      La bible n’a jamais dit : l’âme qui est victime c’est elle qui meurt.

      Si les deux meurt c’est qu’ils sont coupables et non point victimes.
      Point barre !

      Or pour déclarer en condamnation de mort il faut bien une faute, une culpabilité car par définition première la victime est innocente.

      Abel est une victime, il ne pèche point mais Caïn le tue !
      Etienne est une victime, Jésus est une victime.

      • Allez vous aussi déclarer comme beaucoup de suppôts de Satan le disent, que Caïn est une victime du péché aussi ?
      • Allez vous aussi déclarer comme ceux qui pèchent que c’est aussi Dieu qui est le responsable de leur état et qu’ils ne sont que victimes d’une guerre entre Dieu et Satan ?
      • Allez vous aussi dire comme le scorpion que faire le mal est de votre nature et que l’on ne peut vous juger d’être foncièrement mauvais et méchant car vous êtes crée ainsi ?
      Proverbes 30:20 Telle est la voie de la femme adultère: Elle mange, et s’essuie la bouche, Puis elle dit : Je n’ai point fait de mal.

      Adam et sa femme sont coupables car Dieu les avaient revêtus d’atouts suffisants afin de tenir ferme sinon Dieu ne les aurait pas jugé mais aurait endossé lui même la pleine responsabilité de leur échec.
      Si Christ endosse le Péché de l’humanité ce n’est pas parce que Dieu serait coupable et pour se racheter il se donne en rançon, mais bien parce que dans son AMOUR Dieu a décidé de payer un prix qu’il n’avait même pas a payer, pour sortir sa propre créature dans le merdier ou elle s’est fourrée par son propre choix.
      C’est cela la Grâce, sinon ce ne serait plus une Grâce mais la réparation d’un tord causé à l’homme.

      Et cela s’appelle L’AMOUR de Dieu, le don de soit, le plus grand de L’AMOUR.

      Voyez vous je lis, mais je ne lis pas comme en aspirant car je sonde, je scrute, je prie, et je demeure alerte sur tout ce que je lis selon que le Seigneur me dit :
      1 Jean 4:1 Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

      Vous ignorez pourquoi je lis ce livre, et cela m’amuse…mais maintenant je sais que vous voyez pourquoi je le lis.

    • @ Shor,

      Ne mélangeons pas les rôles. De mon côté, je considère que Paul nous a donné de très bon enseignements, parfois « difficiles à comprendre », mais toujours dans le but de nous faire demeurer dans la liberté en Christ. C’est lui en effet qui a dit : «  tout m’est permis » tout en nous appelant en même temps à la réflexion sur l’utilité et les conséquences de nos actes, qui devraient nous faire progresser jusqu’à la maturité dans cette liberté en Christ. Donc pour moi pas de problème, je peux lire ce livre sans me contredire. Et je le ferai dans le but d’essayer de comprendre comment une véritable vague de l’Esprit aurait pu être dépendante de la présence (ou du retrait) d’un simple homme comme Evan Roberts… Contrairement à toi, ce n’est pas le sexe de l’auteur qui m’intéresse, mais le contenu de l’enseignement.

      Mais TOI Shor, TOI qui es dans une démarche d’interdits. TOI qui as écrit des centaines de coms pourfendant les femmes qui enseignent en les traitant de « méga porne », de « grande prostituée », tu viens ici te vanter de consulter un enseignement féminin ? Je rappelle aux lecteurs par le copié-collé ci dessous (c’est moi qui ai mis en gras) que tu as prétendu sous un autre fil que le simple fait qu’une femme enseigne était un interdit auquel les gens ne devaient pas participer… et après cela tu nous apprends que tu achètes le livre d’une femme enseignante pour le consulter !!! Soyons logiques et sérieux !

      Shor a écrit : «« Donc Jézabel en Apoc.2:20 n’est pas concrètement qu’un esprit dans l’assemblée, c’est/c’était bien une femme qui se disait prophétesse et qui enseignait(didasko) [dans les deux sens, par la parole et par le témoignage] dans l’assemblée des saints. Cette simple position de Jézabel est par elle même un interdit dans l’Église donc du PORNEIA. »»

      Et c’est ce que tu appelles du « pornéia » que tu viens ici te vanter de consulter, après avoir interdit aux autres d’y participer. Hypocrite ! Ton côté « voyeur porno » se dévoile… «Il faut faire c’que j’dis, mais surtout pas c’que j’fais» !  ;-( ;-( ;-(

      A moins que JPL n’ait pris la précaution d’écrire son livre la bouche fermée, comme le conseillait judicieusement Catherine… 😉 😉 😉

    • Il est vrai qu il faut être cohérent avec ses convictions jusqu au bout!

    • (…/…)

      Concernant le registre de la culpabilité de la première femme, là encore il est important de ne pas rester bloqué sur un seul Texte. Il est indéniable que la femme a été séduite, mais il est à remarquer que Dieu ne maudit ni la femme ni l’homme dans cette affaire. Il leur énonce simplement les conséquences néfastes de leur transgression. Mais il n’en reste pas là ! Car Il les considère également comme des victimes et Il va donc en même temps leur annoncer le Moyen Salvateur qui sera mis en œuvre pour vaincre celui qui les a séduit. Or il est écrit littéralement que c’est par «la semence» de la femme que viendra la victoire sur l’Adversaire (Gen. 3 : 15.). Dans un but de rétablissement, le péché étant venu par une femme (Eve la mère de tous les vivants), le salut est donc venu à nous également par le truchement d’une femme (Myriam la mère du Sauveur).

      Comme le faisait remarquer JPL, la domination de l’homme sur la femme est un conséquence du péché originel, mais le Christ qui est venu rétablir toutes choses, va nous démontrer que ses relations avec son Épouse (l’Assemblée), ne sont plus sous le registre de la domination mais sous celui de l’amour et du service. Que les gens du monde ne le comprennent pas est somme toute logique, mais ce qui est regrettable c’est que beaucoup de chrétiens n’en sont pas encore arrivé là et continuent également à enfermer les femmes dans toutes sortes d’interdits sociaux…

      Dans le cadre du couple, la soumission de l’épouse à son mari est selon la pensée divine. Mais la Bible nous montre que dans la société et même dans la famille la femme peut avoir plusieurs autres rôles non négligeables.

      Elle peut être mère, avec l’autorité que cette fonction implique (Juges 5 : 7.).

      Elle peut aussi être patronne et donner des ordres et des instructions à ses employés et même au delà (Prov. 31 : 26.). Et elle est louée pour cela par son mari (verset 28.)

      Malheureusement les obscurantistes chercheront toujours à enfermer le femme dans l’unique rôle d’épouse afin de garder sur elle un pouvoir dominateur qui ne devrait pourtant plus s’exercer en Christ…

    • @Jean luc B.
      Je ne lis pas ce livre parce que je souhaite y être enseigné car ce livre ne m’enseigne ne rien du tout.
      Loin de là, j’y trouve des incohérences monstrueuses et non pas de quoi m’émoustiller.
      Il y a dans ce livre un ramassis d’incohérences et des pensées confuses car non éprouvées.

      La preuve dire que Eve fut Victime c’est un véritable mensonge, une hérésie de plus dans le tableau des hérésies.

      Oui j’insiste et je plussoie mille fois plutôt qu’une que la femme qui enseigne c’est de l’Apostasie et que ces femmes sont toutes des impudiques (porneia) et font partie de la « mégas porne », « grande impudique » ou « grande prostitué ».

      J’ai lu des livres de beaucoup de ceux qui se disent prophètes, docteurs, apotres, etc des écrits de W.M Branham, de Hellen White, les livres de Hénoc, la bible des mormons, les livres apocryphes, Herbert West Armstrong etc histoire de d’avoir des arguments et savoir de quoi je parle quand je cite un auteur ou que je parle de quelque chose.
      C’est une question d’honnêteté intellectuelle.

      Dans ce cas pourquoi suis je traité d’hypocrite par vous car je ne fait qu’enrichir ma culture des sujets apostates et vérifier par leur écrit les failles de leur doctrine et la séduction qui s’y cache ?
      Comment voulez vous que j’avertisse l’Église sur les dangers et la perversion de ces livres sans en avoir pesé le contenu et le fonds ?

      Vous vous êtes bien défoulé, j’observe, vous avez lâché votre haine de ma personne, vu que je vous ai fermé la bouche copieusement sur le sujet de la « femme qui enseigne »…
      Allez y si cela vous sert à calmer vos pulsions meurtrières, maudissez-moi, injuriez moi, traitez moi de toutes sortes de noms, c’est à cela que vous excellez au lieu d’exceller dans l’Amour et dans l’Amour des Écritures, que m’importe de ce que vous pouvez me traiter mais je ne suis pas un hypocrite car si je l’étais je n’aurai pas dit que j’achète ce livre pour le lire.
      J’aurai lu en cati mini si hypocrite j’étais…

      Non j’ai écris que je l’achète afin de lire un peu plus sur la pensée de l’auteur et au moins avoir des arguments.
      La preuve j’ai démontré le caractère fallacieux des argument de la « femme victime » cités plus haut…Donc je ne lis pas pour être enseigné, ce genre de livre, ce n’est pas mon registre, loin de là !
      Rédaction a aussi proposé un livre sur un docteur, je chercherai aussi à l’acheter, histoire aussi d’avoir des arguments pour ceux qui défendent ce genres de doctrines.
      Si je critique un livre sans l’avoir lu, ne me rétorquera t-il pas que je juge sans connaitre la pensée de l’auteur ?
      Mais si je le lis, même si je ne suis pas en accord avec ce que fais l’auteur, ou dit l’auteur lui même et si j’infirme ses arguments avec l’Écriture, là on ne peut plus rien me dire !!!
      Rien que la conclusion que Rédaction a scanné j’ai trouvé au moins 3 points fallacieux et profondément anti scripturaire !
      Vous concernant votre doctrine sur la femme qui enseigne est doctrine de démons, votre vision est pernicieuse et mensongère sur le sujet et vous êtes dans une alliance avec des démons prêchant la pensée de Satan sur le sujet.

      Donc désolé pour vous, pour parler au sujet d’un livre, d’un écrit, d’une doctrine, il faut au moins lire correctement son auteur, ou un extrait du livre, que l’on soit en accord avec ce qu’il dit ou pas, on lit !
      C’est de l’honnêteté intellectuelle…
      Je ne suis pas d’accord avec vous sur le sujet de « la femme qui enseigne » mais je vous lis correctement pour saisir et comprendre le fonds de votre pensée.
      Je sais que vous êtes un fiévreux amant passionné de la « megas porne » et que vous êtes par cela aussi un impudique(pornos), mais que m’importe votre position, je vous lis quand même,cela ne me souille pas.
      Loin de là, cela me donne des arguments spirituelles afin de corriger si possible votre vision sachant que vous êtes séduit.
      Ainsi on lit pour comprendre l’auteur, sans aprioris mais en restant profondément lucide sur ce que dit l’Écriture et on en juge spirituellement.

      Et vous même, j’en suis certains vous faites pareil sur les différente doctrines, pour parler « Trinité  » vous êtes obligé d’aller lire ce que les catholiques en disent, pour parler du livre d’Hénoc vous êtes aussi obligé de le lire.
      Ainsi me traiter d’hypocrite, c’est vous faire vous même un méga hypocrite mille fois plus que moi puisque ce que je fais, vous le faites encore plus !

      Bref vous n’avez en vu qu’une chose : me faire la peau comme tous ces méchants on eu la haine de Jésus et voulait sa peau car il leur fermait copieusement la bouche sur la folie de leur propos.

      Je vous laisse à votre méchanceté criante et j’estime que pour vous revenir à l’Amour de la Parole de Dieu et vous détourner de là où vous êtes tombé c’est un impératif spirituel incontournable.
      Apocalypse 2:
      4 Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour.
      5 Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

    • @Sylvie Delmache
      7 mai 2015 • 20 h 34 min
      ________
      Je suis plus que cohérent mais je ne suis pas un obscurantiste qui parce qu’il sait que le Seigneur ne permets pas à la femme d’enseigner que je ne lirai pas un article écrit par MAV sur son site, ni par le PST D E L que son site, encore moins des écrits de Ellen White.
      Si je lis c’est bien parce que je sonde et si je peux vosu dire qu’il y a des femmes qui enseignent bien mieux que des hommes c’est bien parce que j’ai lu beaucoup de femmes qui ont enseigné.
      Cependant je n’avais pas à l’époque le regard que j’avais aujourd’hui sur la Parole de Dieu, car comme je l’ai déjà dit plus rebelle que moi à l’égard du voile et de la soumission de la femme il n’y en avait pas, jusqu’à ce que je Seigneur m’arrête dans ma démence.

      Donc je connais mieux que vous même votre propre chemin car j’y ai aussi marché dans ces sentiers de la  » megas porne ».
      Je connais votre chemin mais je connais aussi celui du Seigneur aujourd’hui et je puis vous affirmer que connaissant les deux, la Parole de Dieu est Véritable, c’est elle qui a raison et non pas vous ou moi car le Seigneur a su me briser pour que j’adhère à sa parole car je n’en voulais pas de ces versets :  » Femme soyez soumise à vos maris » encore « moins cette histoire de voile et encore moins  » je ne permets pas à la femme d’enseigner… »
      Je ne supportai spas ces versets là et je relisais même de les lire tant ils m’énervaient et j’avais la haine de l’apôtre Paul.

      Donc stop avec vos délires là, je les connais mieux que vous car j’étais dedans !

      Je lis Jessie Penn-Lewis car je ne la connaissais nullement, j’ai su que cette femme existait parce que Actu Chrétienne en a parlé.
      Donc permettez moi de sonder cet l’esprit avec lequel elle a écrit, c’est mon devoir en qualité de chrétien mais je ne puis sonder que si je lis ce qu’elle a écrit.
      J’ai commencé à lire et j’ai déjà même laisse à J.luc B les résultats de l’exercice de mon discernement sur certains passages qui montre bien qu’elle aussi était animé de cet esprit féministe et apostate.
      Cela saute aux yeux sur le passage qu’il a cité !

      Donc comprenez que je suis toujours solidaire à mes convictions mais je suis un chrétien qui ne juge pas sur un « oui dire » !
      Je sonde et j’éprouve l’esprit de celui qui parle ou écrit, c’est la moindre des choses.

      Maintenant en la lisant, je vois qui est cette Jessie Penn-Lewis, comme en lisant d’autres j’ai vu qui ils étaient selon qu’il est écrit :
      Apocalypse 2:2 Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ;

    • Erratum : [désolé pour les diverses fautes…etc]
      …Je ne supportais pas ces versets là et je refusais même de les lire tant ils m’énervaient et j’avais la haine de l’apôtre Paul…

      ******

      J’ajoute que je n’ai interdit à quiconque d’aller écouter une femme qui enseigne, ce n’est pas mon rôle, à chacun de savoir ce qu’il fait et où il va et pourquoi il le fait.
      Sinon, que l’on retrouve dans mes écrits là où j’aurais fait cet interdit…Bref
      Personnellement je ne me déplacerais aucunement pour aller vers aucun de ces autoproclamés pasteures ou ces pseudos apôtres, etc.
      J’ai déjà assez avec mes propres péchés que je confesse au Seigneur, pour aller encore participer à ceux des autres alors que le Seigneur m’a déjà enseigné la dessus de cette forme de séduction !

      J’ai même dit un jour sur ce site que si d’aventure je me trouverais sur un chemin de perdition et que MAV me reprenait par l’Esprit, que je devrais entendre ce que le Seigneur me dit par elle.
      Arrivez vous à comprendre cela ?
      Je suis de l’avis de l’apôtre Paul qui dit  » Je ne permets pas à la femme d’enseigner… »,
      J’insiste et je dis que la femme qui fait cela se constitue en impudique (pornos) et s’inclue dans ce que la bible définie en « grande prostituée » (j’ai expliqué cela) mais je n’ai jamais dit que si ces femmes sont inspirés par l’Esprit de Dieu afin de vous parler par prophéties, ou langues inspirés, ou prient pour vous, ou intercèdent en votre faveur, ou vous portent un conseil en paroles de sagesse et paroles de connaissance qu’il ne faille pas les recevoir !

      Faites très attention à ce que j’écris !
      Il n’y a pas de rejet de personne chez moi sous prétexte que…je rejette ce qui n’est pas scripturaire chez la personne cela est indubitable, je condamne cette chose à la lumière de l’Écriture, je définie le péché et ses conséquences.

      Je n’enseigne pas le rejet des autres ni des dons l’Esprit, j’enseigne au rejet de l’idolâtrie et de l’apostasie, à l’obéissance des commandements de Dieu dans le respect de l’Évangile.
      Que la femme fasse tous ce qui lui est permis par le Seigneur, j’approuve et plussoie et j’applaudis et j’encourage, mais qu’elle se serve de l’Évangile pour désobéir au Seigneur, je condamne les actes et définie leur péché et les conséquences de leur péché.

      C’est somme toute le rôle de tout chrétien envers tous ceux qu’il aime et reconnait en enfant de Dieu.

      <b<Jacques 5:
      19 Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène,
      20 qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

    • @ Shor,

      Je ne t’ai pas agressé, ni injurié, je t’ai simplement fait remarquer que tu étais un hypocrite. Car tu interdis aux autres ce que tu pratiques toi-même. Tu devrais plutôt me remercier de t’aider ainsi à définir ton problème, car tout le monde a pu remarquer que ce diagnostic a déclenché chez toi une véritable diarrhée verbale, qui comme d’habitude ne démontre malheureusement rien d’autre que ton incapacité actuelle à réfléchir de façon ouverte.

      Par exemple, tu sembles incapable d’avoir plusieurs angles de vue sur un sujet. Dans cette optique faussée, tout ceux qui ne voient pas les choses comme toi sont forcément considérés comme des hérétiques qu’il te faut combattre. Et cette séduction de la pensée monolithique dans laquelle tu es tombé te rend carrément désagréable et injurieux envers tes frères et soeurs.

      Tout comme Eve, tu es responsable personnellement de t’être laissé séduire par cette pensée unique qui s’oppose à la pensée du Seigneur, et tout comme Eve je te considère pourtant également comme une victime du Séducteur qui t’a entraîné dans ses filets. Tu vois qu’il est possible d’avoir deux points de vues (coupable-victime) sans pour autant être un hérétique à qui il faudrait «démontrer» qu’il se trompe.

      Tu es malheureusement encore lié dans une lecture légale et littéraliste de la Bible qui t’empêche d’y discerner correctement la dynamique de la Bonne Nouvelle. J’ai connu ça dans les premières années de ma vie de disciple. On s’imagine alors être le fidèle combattant qui se bat pour « la vérité biblique », sans être conscient qu’on ne fait que défendre un point de vue personnel sur l’Écriture. Il y a bien du zèle, mais il est très mal employé. Tout comme Pierre dans le jardin de Gethsémané, on est alors capable de couper les oreilles des gens avec l’épée de la Parole tout en s’imaginant défendre le Maître… comme quoi des bons outils peuvent parfois être mal employés…

      Mais nous avons un Maître d’apprentissage qui guérit les oreilles abimées par notre zèle mal orienté et qui nous laisse souvent aller au bout de nos propres logiques avant de nous enseigner en profondeur. Car pour Lui, ce ne sont ni la théorie théologique, ni les « principes spirituels » qui ont de la valeur, mais la vie d’En Haut qu’il veut incarner dans notre existence quotidienne. C’est pourquoi je ne me formalise pas de tous les jugements à l’emporte-pièce que tu formules à mon égard. Mais je voudrais cependant te mettre en garde contre cette façon lapidaire de fourrer les gens dans tes cases. Car tout le monde n’a pas un cuir tanné comme le mien et tu blesses inutilement ceux à qui tu t’adresses de cette façon.

    • @Jean-Luc B
      8 mai 2015 • 4 h 35 min
      Je vosu cite : Car tu interdis aux autres ce que tu pratiques toi-même.
      _______
      J’interdis quoi Jean-Luc B. svp ?
      Merci de me faire le lien de là ou j’ai écris que j’interdis quelque chose svp.

    • J’interdis quoi ?
      Faut plus de 24h maintenant pour retrouver un lien ou j’écris que j’interdis quelque chose dans ce registre que vous défendez et que je conteste ?

      ****
      Concernant votre doctrine sur l’homme victime du Péché c’est encore aussi une doctrine de démons, sinon donnez moi les versets démontrant que l’homme pécheur est une victime du péché.

      Moi je vous donnerai pléthore de versets disant qu’il est coupable devant Dieu et non pas une victime.
      Romains 3:19 Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.

      Romains 3:12 Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul ;

      Pourquoi Dieu jugerait-il encore les hommes s’ils sont victimes du Péché, pourquoi juge t-il la femme, ca ril juge bien la femme en Eden ?

      Or il est écrit :
      • Ezékiel 18:20 L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra
      et encore il est écrit :
      • 1 Corinthiens 10:13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.
      et encore il est écrit :
      • Jacques 1:13 Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.
      15 Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort.

      et encore il est écrit :
      ♦ 1 Jean 3:6 Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l’a pas vu, et ne l’a pas connu.

      ♦ 1 Jean 5:18 Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.

      De même la femme en Eden ne peut être vu en victime(Car le péché n’existait même pas alors dans le monde !) parce qu’elle fut séduite car elle a vu le fruit et a désiré le fruit, elle a pris volontairement du fruit en n’ignorant point l’ordre de Dieu.
      Séduite OUI mais non pas victime, séduite et coupable, coupable car elle avait tout reçu de Dieu afin de demeurer dans le Véritable et ne point succomber à la tentation !
      Jean le dit de manière ferme et claire, il n’y a en cela aucun alternative en victimisation car en Eden l’homme et sa femme sont en forme de « fils de Dieu » !

      C’est écrit où dans la doctrine biblique que l’homme qui pèche est une victime ?
      Faut arrêter avec vos doctrines de démons, oui j’insiste doctrines de démons !

      Encore une de plus à votre tableau.

    • @ Shor,

      C’est bien ce que je te disais plus haut : dans le monde cognitif étroit dans lequel tu es actuellement enfermé il te semble impossible d’envisager qu’il existe d’autres angles de vues aussi valables que le tien. Je te propose donc une petite parabole qui peut aider à comprendre que nous connaissons tous de manière partielle et qu’il faudrait donc prendre le temps de réellement écouter les autres avant de les condamner :

      http://blog-porte-parole.blogspot.fr/2011/08/qui-avait-raison.html

      Coupable et victime à la fois, nous le sommes tous. La réalité de la vie n’est pas un chant mono-tonal, mais une vaste harmonie de notes différentes qui s’accordent et se répondent. C’est pour cela qu’il me semble que vouloir enfermer la vérité dans des termes théologiques et dogmatiques est une illusion néfaste. Selon l’Écriture, la Vérité se rencontre en Christ, car Il déclare être la Voie, la Vérité et la Vie (Jean 14 : 6.). On ne possède donc pas la Vérité et elle est assez grande pour se défendre ou se faire crucifier sans nous, mais on devrait prendre conscience qu’il est impératif de cultiver quotidiennement notre relation avec Elle. C’est ainsi que notre compréhension des choses en sera transformée et que nous travaillerons réellement avec Elle dans son Oeuvre de salut.

    • Je connaissais cette histoire de l éléphant et en ce moment elle me revenait sans cesse à l esprit; je pense que ce n est pas un hasard!🙂

  9. Ah non. Pas cette Jézabel. Elle a mis Evans sous sa coupe et le réveil a pris fin. Elle lui a fait revenir de ses avancées spirituelles gagnées pendant le réveil. Elle a fini par considérer le parler en langues comme diabolique.
    http://www.pfo.org/pennlews.htm

    • En Français y’a pas?
      C’est une bonne chose de pouvoir connaître a thèse et l’antithèse , si J.P.L. a pu nous communiquer des choses intéressantes et fondées elle peut bien avoir aussi déraper en affirmant d’autres choses.
      Garder ce qui est bon et rejeter ce qui est mauvais.

    • Robert M.
      2 mai 2015 • 12 h 49 min

      Très bonne réponse Robert , il ne faut pas tout jeter, mais discerne ce qui vient de Dieu et ce qui vient de la chaire, car nous sommes tributaire de la chaire et soumis à la pression de cette chaire qui nous colle à la peau ….. d’une manière ou d’une autre😉

      L’excellence étant dans la capacité de se remettre en question et rechercher la vérité biblique soi même plutôt que de s’appuyer sur les laideurs qui ont eu même fait un travail personnel, en fonction de leurs attentes …qui ne sont pas forcément les nôtres, il est fortement conseillé de rester dans ce type d’humilité salvatrice !

      N’oublions jamais que nous sommes créés unique et donc nous avançons dans la vie sur un parcour unique, exactement adapté à notre besoin, dans la mesure où nous le parcourons main dans la main avec le Seigneur !

    • Moi j’ai lu le livre God’generals de Richard Liardon sur les fondateurs des mouvements pentecôtistes-charismatiques. C’est là que j’ai pu lire une analyse sur Evans et le réveil du pays de Galle. Son reniement du réveil l’a plongé dans une grande dépression. C’est de cette ambiance qu’est né ce livre…dsl je ne vois pas de trad en Français.

  10. Rebonjour tout le monde,

    En parcourant les commentaires, j’ai tout de tout de même l’idée que quasiment personne qui critique Jessie Penn-Lewis a pris la peine de lire ce livre dont on parle. Moi, je l’ai fait, il y a déjà 25 ans, en anglais, et c’est pour cela que j’ai été tellement content de pouvoir le sortir en français, l’ayant mis à l’épreuve dans ma vie chrétienne par la suite.

    Je pense, encore une fois de plus, qu’il ne faut pas parler, et certainement pas d’une façon négative, des choses dont on n’a pas d’information correcte, ou dont on n’a pas pris la peine de s’en informer vraiment.

    Je vous copie le texte de la page 4 de la couverture du livre ‘La Guerre aux Saints’:

    « La Guerre aux Saints » est un livre qui fait réfléchir. Il nous confronte à notre tendance innée à nous duper nous-même, et à l’incapacité de notre homme naturel de discerner ce qui nous parvient du monde surnaturel. Le mot clé du livre est ‘séduction’. Séduction par les mauvais esprits dans les temps de la fin, en se concentrant sur chaque croyant, et l’Eglise dans son ensemble. « La Guerre aux Saints » nous montre combien nous dépendons de Dieu en jugeant les expériences surnaturelles, et qu’une trop grande confiance concernant sa propre capacité à juger des choses spirituelles, peut causer des problèmes majeurs dans la vie des croyants. La leçon que « la Guerre aux Saints » nous enseigne est que chaque croyant est sujet à la séduction par les mauvais esprits.
    Ce livre, basé sur les expériences de l’évangéliste Evan Roberts (1871-1951), qui fut un instrument lors du Réveil du Pays de Galles en 1904, et le discernement de Jessie Penn-Lewis (1861-1927), donne au lecteur certains principes, qui peuvent l’aider parmi les nombreuses manifestations surnaturelles, signes et prodiges d’aujourd’hui, à distinguer le Divin, du satanique et humain.

    On n’a qu’à repenser il y a une quinzaine d’années, lorsque des réunions soi-disant ‘de réveil’ se faisaient encore en France sous l’enseigne du ‘Vin Nouveau’, aux choses bizarres qui étaient acceptées sans question, mais qui sont restées sans beaucoup de fruit durable… Non pas tout ce qui vient du surnaturel vient de Dieu!

    N’oublions pas nous plus que l’ennemi de nos âmes est un maître dans la séduction, la tromperie et la contrefaçon, avec une expérience de 6000 ans minimum! Par contre, nous les chrétiens restent si souvent des enfants spirituels avec si peu de discernement. Ce n’est pas pour rien que l’apôtre Paul nous exhorte de grandir en Christ, et de grandir dans notre discernement!
    Encore, lisez ce livre, et après venez en discuter d’une façon adulte, spirituelle et raisonnable… S’il vous plaît!

    Fraternellement, René de Groot

    • @de Groot

      Avoir lu un livre que l’on publie, c’est la moindre des choses. Mais cela n’est pour autant que vous avez complété votre homework de publisher.

      Pour commencer, lisez ou relisez ce lien, déjà proposé par Kodaty : http://www.pfo.org/pennlews.htm
      A l’heure d’internet, tout est accessible, encore faut-il savoir trier.

  11. Bonjour Cudonie,
    J’ai commencé à lire l’article que vous avez proposé,mais je me suis très vite rendu compte que l’auteur était à défaut contre toute doctrine qui pourrait aller dans la direction qu’un chrétien puisse être influencé, ou même habité, par un démon. Donc il n’est pas du tout objectif dans ce domaine, et même très préjugé (et donc pas fiable dans ce qu’il dit). Il ne fait que reprendre l’ancienne doctrine, encore aujourd’hui favorisée par la plupart des ADD, que le moment qu’un chrétien es né de nouveau, un démon ne pourrait pas cohabiter dans son corps avec le Saint-Esprit, puisque son corps est devenu le ‘Temple du Saint-Esprit’. Mais, comme Derek Prince le dit très bien, si quelqu’un a une rhume, et devient chrétien, dans la plupart des cas, son rhume ne part pas le moment qu’il devient chrétien! Normalement, quelqu’un qui devient chrétien, et est né de nouveau, n’est pas tout de suite libéré de toutes ses fautes, erreurs, raisonnements erronées, émotions blessées, fragilités dans son esprit, etc etc… Cela est tout un processus.
    Après, cet auteur ose même placer Finney dans le contexte d’une hérésie… Donc tout cela n’est déjà pas très crédible. Comme je l’ai dit en-haut, Evan Roberts a survécu de 27 ans Jessie Penn-Lewis, donc ne penses tu pas que le Saint-Esprit aurait pu le pousser un peu, l’éclairer, lui montrer les soi-disant ‘chaînes’ que Mme Penn-Lewis aurait mises autour de lui, pendant toutes ces années? Et aussi comme je l’ai dit, cela fait plus de 25 ans que j’ai lu le livre, et j’ai expérimenté les vérités y décrites dans ma vie dépuis.
    Donc, j’ai fait mes devoirs en tant que publisher!
    Bien fraternellement,
    René de Groot

  12. Rebonjour tout le monde,
    Je constate que pour plusieurs, la discussion gravite vers la question: « une femme peut-elle enseigner? » Et que le fameux verset de 2 Tim 2:12 est cité pour dire un étourdissant ‘non!’. Permettez-moi de citer un petit bout d’un petit livre que mon épouse et moi ont écrit ensemble: ‘La mission de la soumission’:

    « Puis-je prendre la parole, Monsieur?

    Il existe un autre verset très controversé que nous trouvons en 1 Tim. 2:12, où Paul dit: « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence. » Qu’entendait-il par là? Cela semble assez clair pourtant!
    Quant aux versets cités mal à propos et mal utilisés, celui-ci devrait remporter la palme! Mais même ici, il suffit de gratter un peu la surface pour comprendre ce que Paul voulait effectivement dire. Tout d’abord, comme toujours, nous devons lire ce verset dans son contexte. Lisons-le dans son contexte direct pour commencer: « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite; et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » (Versets 11 – 14)
    Force est de constater que Paul place ces versets dans le contexte de sa déclaration stipulant que la femme devrait apprendre (ou ‘être enseignée’), en silence et avec soumission et le fait qu’Adam a été formé le premier, avant Eve qui, elle, a été trompée en premier. En fait, il rappelle à ses lecteurs ce qui s’est passé dans le jardin d’Eden, en résumé ce que nous avons étudié dans ce livre jusqu’à présent.

    Deuxièmement, nous devons voir une chose très importante, qui malheureusement n’apparaît pas dans nos langues occidentales. Il est fréquent que des termes grecs ayant des significations totalement différentes soient traduits en nos langues par un seul et même terme qui, souvent, voile la signification complète du principe biblique. Le mot ‘vie’ est un bon exemple. En grec, il existe en fait trois termes qui sont tous traduits en français par ‘vie’: ‘bios’ qui définit la vie physique, ‘zoe’ qui est la vie divine et ‘psuche’ qui représente la vie naturelle, ou celle de l’âme. Ici, en 1 Tim. 2:12 nous trouvons un exemple similaire dont la traduction simplifiée et par conséquent obscurcie a causé des dommages incalculables à d’innombrables femmes, ainsi qu’à des hommes. Le mot grec traduit ici par ‘autorité’ n’est pas le terme habituel que nous trouvons ailleurs dans la Bible, ‘exousia’ mais c’est un terme totalement différent qui en réalité, n’est utilisé qu’une fois: ici dans notre verset. Le mot grec ici est ‘authenteo’, qui signifie littéralement:
    1) Une personne qui tue de ses propres mains, elle-même ou quelqu’un d’autre.
    2) Une personne agissant de sa propre autorité, un autocrate
    3) Un maître absolu (nous pourrions dire, un dictateur)
    4) Régner, exercer la domination, dominer

    Il suffit d’appliquer cela pour obtenir la traduction suivante: ”Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre autorité de manière autocratique, de son propre chef, sans être soumise à quiconque, comme un maître absolu et de dominer sur un homme, mais elle doit demeurer dans le silence. » A propos, le terme grec ‘hesuchia’, traduit par ‘dans le silence’ signifie plutôt ‘calme’ que strictement ne pas parler.

    Oui, les femmes peuvent enseigner!

    Ceci est important parce c’est exactement ce qui s’est passé dans le jardin d’Eden: Eve a réagi en autocrate, se soustrayant à la direction de son mari et usurpant une autorité qui ne lui appartenait pas, ‘enseignant’ à son mari que le fruit défendu était inoffensif. Paul connaissait le problème et il était au courant de l’inclination de toutes les femmes, depuis Eve, à faire exactement la même chose. Il l’a donc strictement interdit. Mais il n’a pas interdit aux femmes d’enseigner, ni de parler, point à la ligne! C’est la grande erreur commise par certaines dénominations, d’exclure les femmes de toutes les positions d’enseignement, discutant même parfois pour savoir si, sur la base de ce verset, les femmes étaient autorisées à enseigner aux enfants à l’école du dimanche! La seule chose que Paul interdit ici à une femme est d’enseigner de manière autocrate. Je remercie le Seigneur pour beaucoup de femmes ointes, tant qu’elles restent dans une attitude de soumission et dans l’Esprit de Christ! A propos, ceci est un principe universel qui s’applique aussi aux hommes Si les hommes commencent à exercer l’autorité de manière autocratique, sans être soumis à leur chef, Christ, ce n’est pas légitime non plus et Dieu traitera le problème en son temps. »
    Pour plus d’information, cherche le livre ‘La mission de la soumission’ sur http://www.editionsoasis.com.
    J’espère que cela vous sera utile!
    Bien fraternellement,
    René de Groot

    • une seule chose concernant la femme qu prêche , dans le temps j’étais un radical évangélique pentecôtiste , prêt à condamner les chrétiens qui tombaient dans le péché . Avec le temps et avec les expériences de la vie chrétienne , j’ai réalisé que j’étais des fois bien plus pire que beaucoup de chrétiens que j’avais jugé .

      Alors attention !

      que celui qui est debout prenne garde de ne pas tomber et que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur

      il y a longtemps je me souviens d’une femme missionnaire qui avait prêché dans nôtre église ; à ce moment je me suis levé et parti de la réunion ; plus tard je me suis rappelé que le Seigneur ne s’était pas servi d’un âne pour Balaam mais d’une ânesse : or il est écrit dans le le cantique de Déborah
      « Bénissez l’Eternel vous qui montez de blanches ânesses  »

      et le prénom de cette femme missionnaire était : « Blanche » 🙂

  13. concernant le livre : « la guerre aux Saints  » (livre que je cherchais depuis des années) j’en suis à la page 137

    il est très dur à le comprendre ; aussi je conseille à celui qui n’est pas fondé dans les Saintes-Ecritures de ne pas le lire , il pourrait se faire du mal spirituellement parlant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :