Sébastien Fath / Pentecôtismes en République Démocratique du Congo

À l’issue d’un séjour de recherche à l’Institut Protestant de Théologie de Paris, à l’École Pratique de Hautes Études de Paris-Sorbonne, aux Laboratoires du…

…Groupe Société Religion et Laïcité à Paris et au Hollenweger Center (Université Libre d’Amsterdam), Sébastien KALOMBO Kapuku est devenu Docteur en Théologie de l’Université Protestante au Congo où il est professeur.

Bonne nouvelle!

Il vient de publier aux Presses du Panthéon le premier tome de sa féconde thèse de doctorat, consacrée aux pentecôtismes au Congo RDC (préfacé par votre serviteur). Un livre qui apporte une contribution précieuse à la connaissance du protestantisme post-colonial au Congo RDC, et qui sera complété au plus vite, espérons-le, par un tome 2.

Sébastien Fath

Source : Blog de S. Fath



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Religions, Sébastien FATH, Science & Médecine

Tags:, , , , , , ,

12 réponses

  1. Pentecôtismes au Congo RDC: la rencontre riche en effets sons et lumières (pas celles de l’Esprit saint de la chambre haute) du sensibilisme expérientiste évangélique US et d’un tempérament bantu propre à toutes les exubérances religieuses. Marcel Jousse eût mis sa loupe de chercheur du geste sur les congolaiseries religieuses qu’il aurait été comme un entomologiste à côté d’une lampe-tempête en pleine nuit tropicale.
    Ah, le shavouot des Goyim: quelle pantomime! quelle farce! Le plus drôle, c’est qu’on y rit.
    Ah Esprit saint, que n’enseignes-tu à chacun de ces bègues du prétendu langage des envoyés la joie pleine et douce qui vient d’En-Haut, sans les gestes simiesques et les postures vaudouesques.

  2. Je salue votre contribution dans cette oeuvre de Renaissance Spirituelle et Scientifique de l’Afrique noire dans ces derniers jours, en effet Jésus-Christ est l’unique Réalité et Verité scientifique de toute chose, par la foi en Jésus-Christ je suis Juif et Fils de Dieu, ces paroles sont les paroles veritables de Dieu(Galates 3:26-29) et ne sont pas seulement Esprit et Vie mais ne sont rien autre que verité scientifique de mon identité et il n’y a pas de mensonge contre la verité, tel que mon nom le revele, dans ma langue du Congo RD, mon nom OKOKA n’est rien autre que la parole de Dieu: c’est Jésus-Christ dans Phil. 4:13 et Ps. 139:6-9, en effet je suis celui qui peut et connait tout, cela est la verité.

    A aucun instant je n’apporte aux gens un message pour les pousser à me suivre, à les seduire ou à se rattacher à mon ministère, à se rallier à mes croyances ou pour fonder un cercle, une organisation ou une église, je ne me soucie pas de ces choses, il n’y a qu’une seule chose à laquelle je voudrais parvenir pour etre satisfait: c’est de voir s’établir une relation spirituelle véritable entre Dieu et l’homme noir par laquelle il devienne une nouvelle créature en Christ, en étant rempli de son Esprit, pour vivre conformément à sa parole et sortir de son esclavage spirituel par la religion organisée et chrétienne, de son insécurité, de sa peur, de sa misère, de sa haine envers son prochain, de l’orgueil de son moi(égo) et Re-devenir un Mu-Ntu cela veut dire celui qui possede l’Esprit de son créateur Dieu et vit selon l’éthique et morale de Dieu(Jésus-Christ) , que nous rencontrons uniquement en Jésus-Christ c’est le vrai et unique type de l’homme qui a vecu sur cette terre, et qui représente pour nous le vrai modele parfait, autrement toute notre étude, instruction, éducation ou pensée ne sera que de la connaissance du bien et du mal donc c’est vanité de vanité, ne portera aucun changement de l’interieur de notre ame ou de notre coeur donc aucune croissance spirituelle est envisagée..

    Mon enseignement n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé donc c’est de Jésus-Christ, comment pouvez-vous expliquer que logos ou théologie(science) me soit accordée alors que je n’ai pas bcp étudié ou instruit, à tel enseigne que meme les grands savants de ce monde ou de grands théologiens ne reussissent pas à me convaincre le contraire?, c’est exactement ce qui est arrivé à Jésus-Christ, c’est de l’intelligence spirituelle que l’homme naturel: celui qui vit selon son ame ou logos(raison) ne peut concevoir, car elle est une folie pour lui et il ne peut la connaitre.

    Je ne crois pas à la religion, je ne suis pas Bibliste parce que je n’ai pas étudié la Bible, mais je crois par la Foi à la Bible comme l’absolu de Dieu, je ne suis pas Musulman, ni Témoin de Jéhovah, ni Kimbaguiste, ni Catholique, ni Protestant, ni Evangélique, ni Pentecotiste étc…, je parle souvent de l’éthique et morale de Dieu, qui sont de valeurs communes à tous les etres humains, et qui representent l’humanité de l’etre humain, celui qui possede une ame, possede automatiquement l’Esprit de Dieu, il est alors divin par sa nature et son caractère, il se rassemble à son créateur, il passe de l’homme naturel à l’homme spirituel, il devient un Mu-ntu: celui qui possède Logos(Théologie, doctrine, raison, enseignement étc…) et Rhema(L’Esprit du créateur), et ne vit plus dans un faux moi(égo), il decouvre sa vraie identité, son origine et sa source, ce qui manque au peuple noir: « le peuple noir connait la vérité qui est Jésus-Christ, seulement il ne l’aime pas, ne la vit pas et ne la pratique pas donc il ne sera jamais libre dans l’esprit, l’ame et corps », il sera incapable de se prendre en charge et se gerer lui meme, au dedans de lui il y a un conflit d’interet, il fait ce qu’il ne veut pas faire et ce qu’il peut faire, ne le fait pas: « vouloir c’est pouvoir et pouvoir c’est la capacité »

    Je ne suis pas pasteur, mais suis plus que pasteur parce que en moi habite l’humanité et divinité de mon créateur Jésus-Christ, je preche sur online dépuis 2002, je n’ai aucune église organisée, et aucune église organisée, ni religion organisée m’a ouvert sa porte par volonté de Dieu qui veut me proteger contre l’esprit du peché ou celui de l’amour de l’argent qui est la racine de tous les maux dans toutes les églises et religions organisées et chrétiennes dans ces derniers jours, je travaille comme tout le monde, suis ouvrier et suis delegué syndicaliste, père de famille avec cinq enfants en charge, seulement ma vie sur cette terre je la vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui meme pour moi, donc Dieu m’aime en Jésus-Christ et me prend en charge, il me fait manquer rien: le juste vivra par la foi, il m’a établi pour vivre sur cette terre libre de maladie, de misère étc…, il m’a envoyé le Saint-Esprit( L’Esprit de Dieu ou l’Esprit de Christ) pour etre mon pasteur, mon enseignant, mon guide et mon consolateur, si Dieu est avec moi, que peuvent-ils me faire les hommes?, je viens de decrire certaines realités spirituelles qui manquent au sein du peuple noir à cause de son esclavage spirituel par la religion organisée et chétienne, qui veut toujours que le pasteur, ou pretre soit son mediateur entre Dieu et lui c’est de l’idolatrie, car il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu, et les hommes le Christ-Jésus homme, le jour où le peuple noir réalisera ce principe spirituel dans son esprit, c’est alors il deviendra réellement libre en esprit, ame et corps, et toutes les églises organisées et chrétiennes disparaitront pour laisser la place à Jésus-Christ homme de Galilée regner sur eux.

    Telle que la Bible demontre, coroboree par l’Histoire en tant que discipline scientifique, les Peuples Noirs sont les batisseurs du Monde et les pioniers de la civilisation universelle, dépuis Nimrod qui a construit les premieres Villes, la meme thèse fut soutenue aussi par quelques uns de nos savants et prophètes africains tels que le professeur Cheick Anta Diop(Senegal) , l’écrivain Jean Philippe Omotunde(Guadeloupe ), le prophète Papa Simon Kimbangu(Congo RD) étc…

    Les Blancs n’ont fait que recuperer la situation, distordre la verite pour nous acculer au fatalisme et en meme temps justifier leur exploitation- domination. Aux Peuples Noirs de se resaisir et de renouer avec leurs origines a travers la maitrise de l’histoire, un peuple sans passé, n’a pas d’avenir, nous devons récuperer notre valeur éthique et morale de Dieu(C’est l’unique vrai modèle de vie que nous rencontrons chez Jésus-Christ) : un peuple sans éthique et morale de Dieu, est un peuple qui a vendu son ame et destiné à disparaitre.

    Que le Dieu Tout Puissant, le seul Createur de toutes choses, en presence de Qui nous marchons combre Son Peuple a travers le Monde de Ses surabondates Benedictions au majestueux Nom de Jesus-Christ, Sauveur de l’Humanite et Redempteur du Monde.

    Fraternellement en Jesus-Christ,

    Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

    •  » mais je crois par la Foi à la bible comme l’absolu de Dieu.. »…..

      Bin si c’est ça votre vision de  » l’absolu  » de Dieu…permettez-moi de vous dire que vous êtes à des années lumières du concept de l’absolu divin.

      Lol

  3. Le Christianisme est universel, mais seulement les africains doivent trouver Jésus-Christ dans leur culture ou tradition africaine, en effet la culture d’un peuple est sa religion, et non à travers le christianisme moderne religieux qu’on les a imposé dépuis cinq siècles jusqu’aujourd’hui à travers la religion chrétienne organisée et institutionnalisée, qui constitue la cause de son manque d’épanouissement, en Effet SEUL LE SAVOIR AFRCAIN: C’EST JESUS-CHRIST ET UNE PRISE DE CONSCIENCE AFRICAINE: C’EST JESUS-CHRIST DE SES VALEURS SACREES BASEES SUR LE RESPECT, LA DIGNITE HUMAINE, LA JUSTICE, LA PAIX ET L’AMOUR QUE L’HOMME NOIR VA SORTIR DE SON PROPRE PIEGE DE VIOLENCE, DE CUPIDITE SANGUINAIRE ET D’AUTO-DESTRUCTION, JESUS-CHRIST EST LE GRAND MAITRE DE L’INITIATION, IL EST LA CONTINUITE ET L’ACCOMPLISSEMENT DE LA SCIENCE DIVINE ORIGINELLE DU PEUPLE AFRICAIN 5.000 ANS AVANT CHRIST, RACINE DE SON EPANOUISSEMENT SPIRITUEL, SCIENTIFIQUE ET POLITIQUE, IL EST SAGESSE OU SCIENCE DE DIEU DU PEUPLE AFRICAIN 5.000 ANS AVANT CHRIST, MYSTERIEUSE ET CACHEE, QUE DIEU AVANT LES SIECLES AVAIT DESTINEE POUR NOTRE GLOIRE, DIEU NOUS LES A REVELEE PAR L’ESPRIT(1Corinthiens 2:7-16)

    5,000 ans avant Jésus-Christ le peuple africain noir connaissait et pratiquait les grandes valeurs supérieures ou vérités scientifiques suivantes:

    1)Omnipuissance(Jeremie 32:17)
    2)Omniscience(Psaumes 139:1-6)
    3)Omniprésence(Psaumes 139:7-10)
    4)Sovranité(1Chroniques 29:11-12)
    5)Eternité(Psaumes 90:1-2)
    6)Immortalité(1Timothée 1:17)
    7)Grandeur(Psaumes 135:5)
    8)Pré-existence(Esaie 44:6-7)
    9)Sagesse(Romains 16:27)
    10)Fidelité(1Corinthiens 10:13)
    11)Misericorde(Esaie 34:6)
    12)Amour(1Jean 4:8)
    13)Bonté(Psaumes 100:5)
    14)Justice(Psaumes 92:15)
    15)Pieté(Psaumes 86:15)
    16)Patience(2Pierre 3:15)
    17)Paix(Hebreux 13:20)
    18)Joie(Jean 17:13)
    19)Pardon(Exode 34:17)
    20)Royaume de Dieu: c’est l’unique vrai model politique de la bonne gouvernance(Matthieu 6:33)
    21)Economie de Dieu ou Justice sociale: c’est l’unique vrai model économique(2Corinthiens 8:9)
    22)Medecine de Dieu ou la bonne santé: c’est l’unique vrai model sanitaire(3Jean 3:2b)

    Je me demande: pouquoi le Christianisme ou la Spiritualité ancestrale de ces derniers jours n’arrive pas à atteindre ces resultats énoncé ci dessus? c’est sur ce que je vous prends congé et compte vous lire à ces propos, c’est la raison pour laquelle toutes mes révélation sont centrées sur mon peuple africain noir qui périt par manque d’identité africaine, manque de savoir africain et manque de conscience africaine en Christ.

    Pyramid of Giza (Egypt) – 5,000 years old. http://blog.world-mysteries.com/…/2012-and-the…/

    Fraternellement en Jésus-Christ;

    Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

    Ministère prophétique évangélisation mondiale
    Proclamation du plein évangile de derniers jours
    Via Marconi,21
    25020San Paolo(Brescia)
    ITALIE/TEL: 030-9979319 & 339-1792321
    http://www.penielcitymission.com

  4. Feladó: desire mwendanga
    Címzett: richard7@vipmail.hu, okokaemile@yahoo.fr,
    Elküldve: 2009. május 4. 4:24
    Tárgy : Re: Evangile de la liberation?

    Bonjour monsieur Sipos Richard,

    Lorsque vous faites mention de l’évangile de libération, faites-vous allusion à la Théologie de libération ?

    J’ai lu votre email adressé à monsieur Paul Emile Okoka avec attention, ce qui m’intrigue, c’est peut-être votre philosophie du refus de tout pouvoir. Cette philosophie, une fois mise irrationnellement en pratique par quelques adeptes non rationnels, pourrait les pousser à se rebeller contre tout pouvoir : politique, institutionnel, familial, etc.

    Cela serait une erreur comme celle qu’avait commise la religion des témoins de Jehovah au Congo-Kinshasa à l’époque de Mobutu. Voilà ce que vous avez écrit ci dessous :

    «VOUS DEVEZ ETRES LES ENFANTS DE DIEU PAR YÉSHOUA HAMASSIAH (JÉZUS CHRIST) ET N’ACCEPTER AUCUN POUVOIR OU PARTENARIAT D’AUCUNE INSTITUTION».

    Je n’interviens non plus pour demander aux chrétiens d’accepter les pouvoirs
    tyranniques, loin de là, si l’évangile signifie la bonne nouvelle, cela voudrait que les évangélisés posent des actions concrètes en rapport avec cette bonne nouvelle.

    La libération dont il est question ici, se situe au niveau mental. L’africain a vécu des expériences relationnelles blessantes qu’il a enfouies dans son subconscient et tout geste qu’il pose s’explique par cela. L’évangile de la libération serait d’après moi, celui qui s’adresse à l’inconscient africain, il pourrait ainsi éradiquer la corruption, la haine et tous les autres maux qui empêchent sa croissance humaine et spirituelle.

    Je crois avoir loupé le fil conducteur des vos idées précédentes, qu’est ce vous insinuez en défendant aux chrétiens de ne accepter aucun pouvoir ?

    Frère Désiré Mweba
    (Congo RD)

  5. De: Messianiques-Budapest
    Objet: Richard Sipos
    À: « desire mwendanga » , okokaemile@yahoo.fr,
    Date: Lundi 4 mai 2009, 8h13

    Je suis le propriétaire de l’adresse richard7@vipmail.hu mais j’utilise plutôt celle-ci.

    Donc je précise:

    Jésus a reconstruit le Temple ou l’Église en 3 jours. Il ne parlais pas d’une institution terrestre mais bien de son Corps, le Corps du Christ qui n’est ni de pierre de de ciment ni aucune autre institution terrestre d’aucune dénomination mais bien un Temple Spirituel.

    Tout petit pouvoir, puisse-t-il être catholique ou protestant instituant un pouvoir avec des hommes ou pasteurs placés au-dessus des autres se mettent a la place de Dieu. Toutes les fonctions dont Paul parlait dans ses épîtres ne sont pas des titres de noblesse mais bien de lourdes responsabilités a remplir envers nos frères cadets. Si l’on comprenait Paul dans la pensée juive selon laquelle il écrivit toutes ses lettres, on comprendrait qu’au sein du peuple juif, le fait d’être ministre ou juge n’est absolument pas un poste d’où l’on exerce un pouvoir sur les autres… Souvenez vous des paroles de notre Maître: Celui qui veut être grand….qu’il soit le plus petit ici-bas… (Je ne connais pas la traduction française).

    Il ne s’agit en aucun cas de se rebeller envers les pouvoirs humains en vue de les renverser. Les faux pouvoirs, les personnes qui se placent entre Dieu et les autres hommes seront tous jugés par l’Eternel, nous n’avons aucun droit a nous révolter contre eux. PAR CONTRE: Dieu nous défend de marcher avec les faux et demande aujourd’hui a Son Peuple de sortir de toute Egypte quelle qu’elle soit tout comme il le demanda naguère a notre peuple. Personne ne toucha a Pharaon, c’est Dieu lui même qui le jugea selon Sa volonté.

    UNE AUTRE PENSÉE: Concernant les Africains… Je suis très heureux de voir que vous vous remettez sur pied mais faites bien attention que cette reconnaissance du fait d’avoir été oppressé durant des siècles ne soit pas justement une source de révolte ou de haine face a la population blanche.

    Les lourdes paroles que j’ai prononcé concernant les blancs (moi même faisant partie de cette race en tant que juif ashkénaze), ne furent pas un jugement mais une constatation de leur piteux état.

    C’est effectivement le peuple noir qui relèvera très bientôt le drapeau du Christ (et ce processus est déjà en cours) et le temps est venu pour vous d’être les dépositaires de la Foi en Christ (le temps des pauvres et des oppressés étant venu).

    Vous avez la grande responsabilité maintenant de prouver par votre Miséricorde, votre Pardon envers vos anciens colonisateurs que la propagation de l’Amour et de l’Esprit du Christ ne peut être entravée malgré la fausseté de leur « évangélisation » d’autrefois.

    Voilà le seul et grand jugement que les Belges-Francais-Anglais-… peuvent et doivent recevoir de vous. Faire face a leur triste et violent passé en voyant que vous avez lâché et pardonné toute revendication et toute douleur qu’ils vous ont fait, c’est ça le jugement dont ils ont besoin pour se repentir et demander le pardon du Christ. Ainsi ils pourront eux aussi reconnaître vraiment Celui qui par eux fut utilisé comme un vulgaire instrument et fétiche pour élargir leurs pouvoirs. Pour que ce soit CHRIST et seulement Lui qui les juges… Comme Pharaon le fut sans l’intervention du Peuple Juif malgré qu’ayant été la victime effective.

    Vous avez un Appel énorme a remplir en ces derniers temps mais ATTENTION Satan tentera de toutes ses forces de vous faire tomber dans le piège facile du nationalisme et de la haine raciale!

    Ne vous laissez pas attraper de Grâce! La vie (éternelle) de la population blanche dépend en grande partie de vous. Soyez les bons témoins de Christ pour que votre appel soit enfin rempli.

    Je déplore les lettre que je reçois encore parfois ou l’on ne parle que des tors que les blancs vous ont fait.

    Le démarrage de votre ministère et des bénédictions qui en découlent doit être précédé par un grand Yom Kippour (Jour de l’Expiation).

    Merci a vous Désiré d’avoir posé la question. Je sentais aussi que cette ancienne lettre nécessite quelques précisions.

    Concernant comment doit fonctionner le Corps du Christ. Le sujet est énorme et beaucoup d’enseignements sont déjà disponibles en français sur notre site internet:www.kehilatshofar.com/france

    Shalom
    Richard Sipos Szabó
    Zeev Shlomo

    SHOFAR Enseignements juifs messianiques en français: http://www.kehilatshofar.com
    CHAIM Fondation Caritative: http://www.chaim.uw.hu

  6. Le vendredi 14 août 2009 à 10:04, par Sipos Szabó Richárd a écrit :

    Shalom Frère Paul Emile Okoka; tout à fait d’accord, d’ailleurs l’un des message principal que nous essayons d’inculquer aux Ivoiriens, est justement de se mettre sur pied après les siecles de colonisation où on les a empéchés d’atteindre l’age adulte en les laissant dans un état infantile incapables de se gérer eux-meme comme la plupart des pays africains, la clé de votre éveil est que vous retrouviez votre identité noire africaine dans le Corps du Christ. Noirs, du Christ pourrais-je dire…

    La pensée principale de notre ministere est dans la mentalité juive d’origine, qu’aucun homme ne gouverne l’autre. Seul Dieu se trouve au-dessus de nos tetes, et nous sommes égaux devant Lui cote-á-cote. Les Églises terrestres meme protestantes ont malheureusement gardé le Prisme de pouvoir, la Pyramide de pouvoir issu de la féodalité, qu’ils vous ont fait connaitre sous la forme coloniale que vous connaissez. ATTENTION: LES MOUVEMENTS CHRÉTIENS ACTUELS PUISENT ENCORE DE LA MEME RACINE.

    Venus des USA ou d’Allemagne, de mouvements carismatiques, éocumeniques, évangéliques, pentecotistes, reveil panafricain étc… voire meme MESSIANIQUES tentent, souvent inconsciemment de vous faire entrer comme membres dans des mouvements internationaux.
    Ceci n’est autre que la forme moderne et spirituelle de la colonisation déja bien connue.

    VOUS DEVEZ ETRES LES ENFANTS DE DIEU PAR YÉSHOUA HAMASSIAH (JÉZUS CHRIST) ET N’ACCEPTER AUNCUN POUVOIR OU PARTENARIAT D’AUCUNE INSTITUTION.

    A quoi sert de signer des pactes et des traités avec tout un chacun. Cette coutume ne reflete-t-elle pas plutot la panique de l’homme qui sent ne pas etre en sécurité et essaye de se la faire lui-meme sa sécurité en se rattachant a d’autres hommes, au lieu de se fier corps et ame a Dieu???? Un humain né de nouveau ne ressent plus ce genre de démangeaison dans la plume… Signer, signer, toujours pencher ma tete sous la jupe du grand chef blanc…

    OUBLIEZ CELA. Vous valez au moins autant que les visages pales, et croyez-moi apres mon expérience parmis nos freres de la Cote d’Ivoire, de retour en Europe j’avais l’impression d’etre dans une crypte ou une morgue géante…

    NOUS serions ravis de collaborer avec vous, mais pas sous forme d’alliance ou pacte, traité quelconque, mais en tant que freres ainés, qui peuvent donner conseils sur la facon de repérer les loups qui ne viennent pas uniquement que de Rome!

    Que Dieu vous bénisse

    Frère Richard Sipos Szabò

    Ministère Juif Messianique(Hongrie-Budapest)
    http://www.sofar.uw.hu
    http://www.caddik.shp.hu

  7. Commandez ce livre fondamental

    En 2011, Prince Kum’a Ndumbe III, a publié un ouvrage prophétique au titre interpellant, “50 Ans déjà ! Quand cessera enfin votre indépendance-là ???“.Universitaire et militant panafricaniste de renommée internationale, Prince Kum’a Ndumbe III est un homme multiple. Ecrivain prolifique, héritier légitime du trône de Lock Priso (Kum’a Mbape), professeur émérite des universités de rang magistral, éditeur, fondateur de la Fondation AfricAvenir International, orateur de talent, lauréat de plusieurs prix dont celui du Savant 2013 en Culture et Héritagede la A.D. King Foundation et la African Diaspora World Tourism Awards. C’est un digne fils de l’Afrique impériale.

    Cet ouvrage de 174 pages est comme un testament que le professeur Kum’a Ndumbe, du haut de sa science et de sa notoriété, laisse à la jeunesse africaine, mais surtout une question pertinente à l’élite africaine. Qu’avez-vous fait de l’Afrique depuis que vous avez pris le pouvoir des mains des Blancs ? Quel est votre bilan en cinquante de pouvoir continu ? “Nous n’avons pas piétiné, dit Prince Kum’a Ndumbe III, nous avons reculé dans notre capacité de promouvoir les économies de nos pays. L’Afrique est étranglée, prise en otage, esclave d’une économie extravertie, tournée vers l’extérieur. Les indépendances en Afrique ont été une défaite face à une stratégie bien pensée à long terme des colonisateurs“. Le professeur Kum’a Ndumbe affirme non sans peine que l’Afrique a bel et bien perdu la bataille des indépendances. Nous assistons à un cuisant échec dans la libération des pays africains. Les colonisateurs ont repris la main au point de transformer les dirigeants africains en bourreaux de leurs peuples. Le constat est là. “Si tu veux être l’ami des Européens et Américains d’origine européenne, tu dois être contre les intérêts de l’Afrique et des Africains, être ennemi de l’Afrique“.

    Depuis les années 1960 le colonisateur a renforcé la corruption qui est devenue le moyen essentiel de sa politique contre les colonisés. Celui qui ne l’accepte pas est écarté, démis de ses fonctions, exilé ou assassiné. La corruption gangrène les institutions de l’Etat post-colonial en Afrique à tel point que même les pays occidentaux qui l’ont introduite s’en offusquent et sonnent l’alarme. Mais ce ne sont que des larmes de crocodile. Car le mal est déjà fait et bien fait. Le nouveau dirigeant africain installé au pouvoir par le colonisateur a pour fonction de traquer tous ceux dont le cœur bat résolument pour le pays. Il s’accommode pour régner chez soi en délégué régional d’une puissance étrangère ou d’une multinationale. Car on ne vit qu’une seule fois, se dit-il. L’objectif de la politique se résume désormais en la prise de pouvoir, avec éventuellement un changement d’hommes dont le but essentiel est l’accumulation des avantages personnels. Entre temps l’Afrique agonise. Ses enfants meurent, par milliers, tous les jours, dans des villes, dans des campagnes, de faim, de malnutrition, de sida, de paludisme, de violences tribales, de luttes pour une prise de pouvoir, pour l’enrichissement personnel. Elle détient la palme d’or du nombre de réfugiés dans le monde. Plusieurs hauts cadres et technocrates qui ont été formés depuis quarante ans ont déserté leurs pays pour fuir la misère économique, l’insécurité due aux systèmes politiques, pour fuir des systèmes qui tuent dans l’œuf tout grand génie créateur. La question du pouvoir reste donc centrale dans la descente aux enfers des pays africains.

    Qu’est-ce qui peut expliquer une pareille hécatombe ? Pour le professeur Kum’a Ndumbe III, l’Afrique a failli parce que ses élites ont rejeté en bloc la tradition de leurs ancêtres. “Nous avons relayé notre propre culture au rang de folklore, nous avons dévalué nos propres langues en les qualifiant de dialectes, en les excluant de nos écoles, nous interdisons leur utilisation à nos propres enfants !“ L’apport religieux de l’Africain qui date depuis plus de 150.000 ans a été délaissé au profit des croyances étrangères plus récentes. Et cela ne fait que s’amplifier. Comment s’étonner qu’avec un tel degré d’aliénation les élites n’aient pas pérennisé le système colonial ?

    Cinquante ans après les indépendances l’aliénation des élites s’est confortée et l’Afrique n’a fait que reculer. Le constat est là. Et c’est le mérite de cet ouvrage de l’avoir si bien épinglé. L’auteur lance un appel vibrant à la jeunesse africaine particulièrement. Aujourd’hui, dit-il, nous devons résolument reprendre la lutte de nos parents pour l’indépendance et instaurer des sociétés africaines modernes, dignes, de paix et de tolérance, des sociétés de richesses partagées. À une condition. D’abord s’accepter soi-même, s’accepter en tant qu’Africain. C’est-à-dire se réapproprier notre héritage culturel dans tous les domaines, scientifiques, politiques, économiques, religieux, culturels, linguistiques. L’Afrique est le berceau de l’humanité, berceau des mathématiques, berceau de la religion, berceau de la culture. Puisons donc dans nous-mêmes, dans notre fort intérieur, recherchons nos racines profondes qui puisent leur suc dans la terre de nos ancêtres. Le préalable à tout cela c’est la revalorisation de nos langues maternelles africaines. “Car en maîtrisant sa langue maternelle grâce aux textes qui parlent de la société ancienne et du monde moderne, l’apprenant africain devient un être capable d’une plus grande synthèse pour gérer les contradictions actuelles de la vie en Afrique“.

    L’apprentissage de nos langues, leur utilisation dans le système scolaire et universitaire nous réconcilie avec nos ancêtres et avec nous-mêmes. L’auteur demande à la jeunesse africaine de mettre fin désormais aux luttes partisanes, tribales et ethniques dont leurs ainés, dirigeants actuels, se sont fait les tristes et honteux champions, car les défis à relever sont immenses et les potentialités énormes. Le professeur Kum’a Ndumbe III lance aussi un appel à la diaspora africaine pour qu’elle s’investisse davantage dans la libération de l’Afrique. Il cite en exemple l’extraordinaire travail accompli par le Conseil Mondial de la Diaspora Panafricaine qui, agissant à titre de plaignant au tribunal, a déposé plainte pour crime contre l’humanité à l’encontre des puissances européennes qui se sont partagé l’Afrique sans prise en considération aucune des lois, de la culture, de la souveraineté et des institutions africaines à la conférence Africaine de Berlin/Conférence du Congo de 1884/1885. La diaspora africaine devra agir ainsi, faire pression à l’extérieur et à l’intérieur pour la libération définitive de notre Afrique.

    La jeunesse africaine et sa diaspora dispersée à travers le monde ont du pain sur la planche. A savoir : “l’introduction de l’histoire africaine et des personnes d’origine africaine dans les curricula scolaires ; le soutien des Africains qui ont été déracinés de leurs pays et chassés de leurs lieux d’habitation ; la restitution des terres et autres ressources volées ; la reconnaissance du colonialisme et du crime colonial comme étant des crimes contre l’humanité ; la restitution des artefacts volés ; la mise à disposition des ressources pour la recherche et la documentation en vue de la réhabilitation de l’histoire africaine, de l’appréciation du colonialisme et de ses conséquences“. Ils doivent le faire car il n’y a pas d’autre choix. Ils n’ont plus droit à l’erreur et ils ne peuvent plus se permettre d’échouer comme leurs ainés.

    La jeunesse africaine avide d’apprendre l’héritage ancestral a ici un ouvrage idéal. Il devra devenir le bréviaire de tous, c’est-à-dire le livre de chevet, le vade me cum de chacun. La traduction de cet ouvrage en langues africaines contribuera grandement à la libération attendue de la terre de nos ancêtres.

    Abbé Pini-Pini Nsasay Kentey Du Congo RD

    Frère Paul Emile Okoka(Afo-italiano Du Congo RD)

  8. Objet: [Congo] Une arrivée bien tardive de l’Evangile de Jésus-Christ ou le Christianisme en Afrique noire?
    Date: Samedi 05 Janvier 2013;

    1843-2012: il y a 169 ans que les missionaires européens apportèrent l’Evangile de Jésus Christ ou le Christianisme en Afrique noire, comment sommes-nous restés en Afrique ignorants de ce message de Jésus pendant plus de 1800 ans, quand on sait que Jésus est venu en Afrique dès ses premiers jours, qu’il y a grandi, que la sainte famille est allée jusqu’au Lac Tana en Ethiopie, que Jésus Christ en prêchant citait par cœur des passages du livre d’Enoch, un Noir d’Ethiopie qui avait écrit son livre saint 9.000 avant la naissance de Jésus Christ, donc 40 à 80 ans avant le déluge dont Noé fut sauvé, bien avant la Genèse qui date de 1400 ans seulement avant Jésus-Christ?

    Savons-nous encore que le déluge s’est passé en grande partie au Sahara actuel, allant jusqu’au nord Cameroun et que l’eau du déluge existe encore dans les sous-sols et était exploitée par la Libye au temps de Khadafi?

    Sommes-nous, chrétiens d’Afrique, conscients que le livre d’Enoch, l’Ethiopien, fut enlevé du canon biblique grâce à l’influence de l’évêque italien Filastrius de Brescia mort en 398?

    Et savons-nous que 80 passages du Livre d’Enoch l’Ethiopien, se retrouvent dans les quatre Evangiles du Nouveau Testament, et 309 passages dans l’ensemble de la Bible?

    Ne l’oublions pas, d’Enoch, le Noir d’Ethiopie, il est écrit : « C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé ; car avant son enlèvement, il avait reçu le message qu’il était agréable à Dieu. » (Epître de Paul aux Hébreux, 11:5)

    Le chrétien Africains que nous sommes parle d’Israël, mais ignore souvent la proximité entre Israël et l’Ethiopie, quand on parle de la reine de Saba qui rend visite au roi Salomon, (1 Rois 10,2 Chroniques 9, Matthieu 12,42, Luc 2, 31, Cantique des cantiques 1, 1-6) beaucoup ignorent qu’il s’agit de la reine Makéda d’Ethiopie qui lors de son voyage tomba enceinte de Salomon qui avait sept cent princesses de différentes nations comme femmes et trois cent concubines, et dont un fils naquît, David II, nommé Ménélik, qui devint le roi d’Ethiopie en installant une dynastie qui dura jusqu’à Haïlé Sélassié Ier comme 225è roi de cette dynastie du Lion de Judas, en 1975, et que dire de l’eunuque, intendant de la Reine Candace d’Ethiopie, venu en pèlerinage à Jérusalem, à qui Philippe annonce la Bonne Nouvelle, et qui réagit spontanément en disant : « Voici de l’eau. Qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ?…Et il fît arrêter le char, ils descendirent tous les deux dans l’eau, Philippe avec l’eunuque, et il le baptisa » (Actes, 8, 26-38)

    Le christianisme déclaré religion d’Etat en Ethiopie en 330 après Jésus-Christ, fera de l’Eglise d’Ethiopie, d’origine apostolique (St Mathias qui a remplacé Judas au collège des apôtres) la plus ancienne église chrétienne du monde après celle de Jérusalem.

    Quand ferons-nous, Africains, le pèlerinage pour aller visiter les 120 églises souterraines taillées dans du roc pour protéger les chrétiens des armées de la reine Yodit (Gudit, Judith), défenseur acharné du Judaïsme en Ethiopie au 9è siècle ?

    Aujourd’hui, en 2012, les 11 églises du Roi Lalibela et les 120 églises dans le Tigré sont placées sous la protection de l’UNESCO comme patrimoine de l’humanité.

    Il est temps qu’en Afrique, dans nos églises, pasteurs et laïcs retrouvent les fondements africains de la Bible pour l’interpréter sans déstabiliser notre peuple et sans le détourner de lui-même.

    Que la lumière divine nous entoure et nous éclaire tout au long de nos derniers jours.

    Prof. Docteur Prince Kum’a Ndumbe III du Cameroun.

    Professeur des Universités de Yaoundé(Cameroun), de Lyon(France) et de Berlin(Allemagne), http://www.africavenir.org, http://www.africamaat.com, http://www.shenoc.com

    Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

  9. Bonjour Frère Paul Emile Okoka;

    Nous avons publié votre article La République Démocratique du Congo est maudite, doit-elle demander pardon à Israël? http://lencrenoir.com/congo-rdc-maudit-ou-non/ .

    SVP afin de compléter votre profil sur notre webzine, nous fournir une photo carré.

    Merci beaucoup

    Pablo Michelot
    http://www.lencrenoir.com

  10. CADEAU DE NATIVITÉ AUX INTERNAUTES. CES DONNÉES PHILOLOGIQUES CRUCIALES DEMEURÉES LONGTEMPS CACHÉES… RÉVÈLENT QUE LE MDW NTJ EST LA MÈRE DES LANGUES, DESQUELLES SE SONT INSPIRÉES TOUTES LES AUTRES LANGUES ANCIENNES…

    LE SHEMSU MAÂT GREGOIRE BIYOGO DÉVOILE DES MERVEILLES
    CE SOIR POUR VOUS…

    A-NOMS ANCIENS DU MESSIE EN MEDU NETJER ATTESTES AVANT LES RELIGIONSDU LIVRE ET REPRIS systématiquement comme tels PAR ELLES.

    I- Le mot grec Osiris vient du kamite AUSAR, qui a donné IUSAR, lequel est devenu IOUSAR, IOUSA. Puis la graphie ISAÂ « L’Envoyé » du verbe proclamer la parole divine ISHA.
    1-qui a donné YESHU en araméen.
    2-YEHOSHUA en langue hébraïque.
    3-ÎSÂ en arabe.
    4-IESOUS en grec.
    5-IESUS en latin.
    6-JÉSUS en français.
    7-YESHUA en langue ékang.

    II-Le terme mdw ntr KRST (k3R3ST, Karast) Celui qui porte l’Esprit de Dieu (KA+RA)
    2-a donné en grec CHRISTOS « oint »
    3-CHRISTUS en latin.
    4-CHRIST en français.
    5-NKORO BOT = le Rédempteur en ékang.

    III-Le Terme mdw ntjr MESIA  » Celui qui est né pour donner la Vie »°
    1-a donné MASHIA’H en araméen
    2-MASHI’HA, MÂSHÎA en hébreu
    3-AL-MESIH en arabe.
    4-Mesos en grec.
    5-Mesus en latin.
    6-Messie en français.
    NB-En langue ékang Oshi = Celui qui est le Fleuve de vie.

    IV-Le terme grec ISIS vient du Mdw ntjr MRT, MERIT, MERI (TA MERI, Terre Aimée)… MERI NETJER = L’AIMEE DE DIEU.
    2-qui a donné MIRYAM ou MARYAM en araméen.
    3- MARIM, MYRIAM ou MIRIAM en hébreu que l’on peut rapprocher de l’hébreu MARAH.
    4-MARYAM en arabe.
    5- MARIA en grec, latin sanskrit. …
    6-MARIA en ékang.

    B-Ceci est le prologue d’un essai : De la Source occultée au Retour à la Source éternelle de la Vie.

    Fraternamente;

    Prof. Docteur Grégoire Biyogo des universités de France et Gabon
    Panafricain du Gabon
    Résidant à Paris en France

  11. Prof. Docteur Grégoire Biyogo a écrit:

    AUX ORIGINES PHÉNICIENNES ET KEMITES DU MOT « ISRAËL »:
    LES PREUVES ARCHÉOLOGIQUES ET PHILOLOGIQUES…
    Par Prof. Docteur Grégoire Biyogo.

    I- LES « RELIGIONS DU LIVRE »

    1-On appelle ainsi des Religions se caractérisant par le fait qu’un Livre Saint soit descendu du Ciel, de Dieu lui-même pour déposer sa Révélation.

    2-Le Cœur du Judaïsme est la Loi de Moïse. Le Cœur du Christianisme est le Logos divin, l’autre nom de Ia PAROLE, Livre des Livres elle-même descendue du Ciel pour se répandre sur toute la Terre et révéler Dieu aux Hommes (Parousia) qu’il a Lui-même créés. Et l’Islam tient que la Révélation a été donnée à Mohammed par l’Ange Gabriel, qui est l’essence de ce Livre descendu du Ciel qui a pour nom le Coran.

    3-Selon donc la Torah, la Bible et le Coran, le mot Israël a été donné à Jacob pour avoir combattu avec Dieu – et non contre Dieu…

    4-De sorte que, au terme de cette sainte épreuve, de cet affrontement suprême, il ait été reconnu par Dieu lui-même qui donne ce nom, comme une partie de lui-même, comme faisant partie de Lui.

    5-C’est donc l’autre nom du prophète Jacob (Chapitre 32 du Livre de la Genèse). Et par extension, le nom divin de Jacob a été donné au peuple auquel il appartient, ISRAËL.
    II-ORIGINES PHILOLOGIQUES DU MOT ISRAËL.
    .
    -Les spécialistes des langues sémitiques s’accordent tous pour établir que, la langue hébraïque dérive du phénicien. Phénicien qui, lui-même, comme nous l’allons montrer tout à l’heure, est une langue qui provient de l’égyptien ancien…
    Mais pour l’instant, il est important de reconstituer la composition de ce mot et son contenu à partir de son découpage philologique initial.

    1-Il y aurait un accord relatif sur la question. S »inspirant des Religions monothéistes, les théologiens scripturaires des différentes Livres donnent deux définitions à ce nom d’ISRAËL, pour autant qu’il se découpe en deux mots : ISRA et EL. Le dernier mot (EL) désigne sans équivoque en hébreu DIEU. Plus important, dans la langue des Phéniciens de laquelle procède l’hébreu, EL signifie déjà DIEU.

    2-Quant au mot ISRA, dans les langues phéniciennes qui ont donné naissance à la langue hébraïque, il signifie à la fois ESCLAVE ET SERVITEUR.

    3-En combinant, le mot ISRAËL désigne donc littéralement, LE SERVITEUR DE DIEU (le terme esclave ici signifiant absolument la même chose que celui de serviteur, puisqu’il désigne Celui qui est soumis à l’Eternel, qui vit selon la divine soumission, ayant lutté avec Lui, pour en recevoir la Révélation.

    4-La compréhension théologique du mot ISRAËL a donné « Celui qui a combattu avec Dieu », au sens où, au terme de cette épreuve, il en a saisi la signification cachée, qu’exister c’est servir Dieu, lui être soumis, être par lui éprouvé. Exister, c’est exister pour Dieu. Et le peuple qui ainsi se rattache à Jacob est aussi celui qui, sur Terre, vit de la sorte en étant soumis et au service de Dieu. Mais aussi et surtout en combattant avec et pour Lui, en cherchant à saisir, à comprendre notre propre identité selon et avec sa Révélation, selon sa sainte Loi.

    5-Ainsi le peuple qui vit sur le mode du passage et de la traversée, de l’itinérance, pour exprimer l’idée philosophique du sens toujours à quêter, toujours à creuser de Dieu, c’est aussi ce peuple là qui cherche en permanence la divine Volonté, sans prétendre jamais l’avoir épuisée…

    III-LES ORIGINES MEDU NETJER DU MOT D’ORIGINE PHÉNICIENNE « ISRAËL ».

    A-LE SYLLOGISME GÉNÉALOGIQUE

    1-LE MOT ISRAËL VIENT DE LA LANGUE PHÉNICIENNE.
    2-OR, LA LANGUE PHENICIENNE VIENT DE L’ÉGYPTIEN FARAONIQUE.
    3-DONC LE MOT ISRAËL VIENT DE L’EGYPTIEN ANCIEN.

    -Existerait-il des sources plus anciennes à TA MERY qui comportent la graphie ISRAË? L’égyptien duquel procède le phénicien porterait-il lui-même la trace de cette graphie dans ses dépositions historiques et archéologiques ?
    B-LA SOURCE MEDU NETJER LA PLUS ANCIENNE où LE NOM D’ISRAËL SOIT APPARU POUR LA PREMIÈRE FOIS .

    1-C’est la fameuse stèle de Merneptah (que certains écrivent aussi Mineptah ou Mérenptah) encore appelée La Stèle d’ISRAÊL qui constitue la plus ancienne mention historique de la graphie Israël dans un document extrabiblique. Précisons que cette stèle a été découverte à OUASA (Thèbes) à Kémèt, par Flinders PETRIE en 1896, dans le Temple de MENERNEPTAH, lui-même, fils de RAMSES II. Dans ce Document important, le Fara décrit la campagne militaire menée en 1207 av. J.-C. par TA MERY contre les Libyens, avec, accessoirement une expédition dirigée sur CANAAN au cours de laquelle un peuple nommé Israël aurait été vaincu. On lit ceci dans les lignes 26 à 28 de cette stèle, selon la traduction officielle qui en a été faite :
    2- » Les princes sont prostrés, ils disent : soyons en paix ! Plus personne ne lève la tête parmi les Neufs Arcs. Tehenu est détruite ; Khati (les Hittites) sont en paix ; Canaan est captif ainsi que ses démons, Ashkelon est conquise ; Gezer est capturée ; Yanoam est devenue inexistante ; ISRAEL est dévasté, elle n’a plus de semence ; Hurru est devenue la veuve de l’Égypte. Tous ces pays sont pacifiés. Tous ceux qui étaient en révolte ont été matés par le roi de l’Égypte du Nord et du Sud… »

    3-Outre la précision que – depuis plusieurs siècles (cette découverte fondamentale survenue en 1896, les historiens de la Torah et de la Bible, s’accordent généralement pour soutenir la théorie de la Destruction d’Israël par les Armées de Pharaon) – l’on n’avait pas encore remis en cause cette traduction erronée, nous aimerions d’abord régler le premier problème : celui de LA FAÇON DONT LES MEDU NETJER ARTICULENT LA GRAPHIE D’ISRAEL.

    4-Cette graphie est la suivante, lorsqu’elle est déroulée par le Medu Netjer : IISSI-R-IAR / USSU RIAR qui signifie « LEUR EXIL A LA HÂTE VIENT DE LEUR FAUTE ». Il s’agirait ici selon une version attestée par MANETHON DE SEBBENYTOS, et par les dépositions archéologiques, qui fait état de notables d’El Amarna, qui auraient selon toute vraisemblance quitté la Cité Sainte du Fara Akhenaton, nommée Akhet-Aton, à la suite de la prise de pouvoir de Aï et du triomphe de Amoniens…

    5-Ainsi donc S-R-IAR deviendra-t-il IS-RAEL, par altération de la roulante (R) finale dans la première graphie qui deviendra la liquide « l » par la graphie finale ISRAËL..
    Rappelons que la racine RIAR signifie (le peuple).

    C-ÉLÉMENTS PHILOLOGIQUES ET D’EXÉGÈSE BIBLIQUE

    1-La Phénicie – pays du phénix (du BENOU), – a gardé les traces alphabétiques et institutionnelles de ses origines égyptiennes. L’alphabet phénicien / cananéen est lui-même d’origine hiéroglyphique comme l’a établi formellement M. De ROUGE…

    2- Le mot HEBREU lui-même dérive du phénicien/cananéen, et se dit IBRI, pour désigner les émigrants venant de l’Au-delà ( ÂBIR) de l’Euphrate.

    3-« Vos Ancêtres, dit le Dieu d’Israël, ont habité anciennement au-delà du fleuve Euphrate » (Josué XXIV, 2). Il s’agit donc en toute rigueur d’Indigènes de la Chaldée. Le Medu Netjer traduit par HAPIROU/ABIROU pour désigner ce peuple de nomades et de « marginaux errants ».

    4-Par ailleurs, le verbe AVAR, signifie précisément passer, traverser… et montre qu’il s’agit d’un peuple nomade, de la transversalité…
    Dans une Liste d’AMENOPHIS III de SOLEB au Soudan, dénommée la Liste des Nomades (SHASOU), est établi le lien entre YHWH et ce peuple :
    « TA SHESOU YHWA » = LA TERRE / LE PAYS DES SHASOU DE YHWH…
    Or, non seulement cette graphie est antérieurement connue à TA MERY et à TA SETY…mais encore la Bible reconnaît elle-même que Les Madianites et le pays d’Egypte ont le même Dieu, puisque Moïse et son beau-père, le prêtre du pays Madian Jéthro, ont en partage la connaissance de YHWH. Et que le prêtre Jéthro va offrir un sacrifice à YHWH pour l’adorer. Ce qui laisse entendre que les peuples du pays de Koush, au Sud de la Nubie, autant que ceux du pays de Kémèt (en Egypte) connaissent parfaitement et adoraient ce Dieu du nom de YHWH.

    5-Venu de Chaldée, au-delà de l’Euphrate, venu d’Egypte et de Nubie, avec le même Dieu et les mêmes institutions, ce peuple qui écrit et parle une langue procédant du phénicien, et de l’égyptien ancien, est de loin en loin, un peuple d’origine kamite, qui recueille sa Mémoire millénaire.

    POUR NE PAS CONCLURE

    Ainsi donc, selon les origines phénicienne et égyptienne de la graphie de son nom… par son apparentement à la foi des Kamites Madianites, qui prient YHWH, et selon sa première apparition historique sur des Documents de Kémèt – et non ailleurs –

    2-Et si l’on ajoute à toutes ces preuves les dépositions et les témoignages de MANHETON lui-même, expliquant que ce peuple était bien originaire de Kémèt et qu’il a simplement quitté la Terre des Dieux du fait de la maladie qui a frappé un grand nombre d’entre eux, l’on peut conclure que le peuple hébreu est originaire de TA MERY.

    3-Car comment expliquer qu’aucun document ancien n’existe dans son Histoire PROPRE en dehors de l’Egypte antique ,

    4-Si les prêtres savants et philosophes de TA MERY portaient la mémoire intellectuelle de la Grèce antique, c’est que les Grecs de l’Asie Mineure ont été instruits par les Bords du Nil.

    5-Or, non seulement les sources théologiques les plus anciennes du judaïsme se retrouvent à KEMET, mais encore le nom même d’Israël et le sens qu’il porte apparaissent pour la première fois à TA MERY, pays avec lequel ce peuple redécouvre ses origines, son passé historique, les sources de sa foi, et le monothéisme… Moïse a tiré le monothéïsme juif du monothéisme akhénatonien kamite, mais il lui doit encore les doctrines théologiques les plus importantes et les plus anciennes de sa théologie.

    Aussi, l’archéologie, l’exégèse, la philologie, le comparatisme historique et critique, gagnent-ils à redécouvrir cet immense partage dans le souci de rétablir la vérité enfouie, et pour faire progresser les connaissances sur les Antiquités égypto-nubiennes d’Israël, de la formation intellectuelle et spirituelle des Grecs, contre toute forme d’occultation, de falsification et de haine …Car un peuple qui redécouvre ses sources lointaines, occultées ou oubliées ne peut que les étudier, les réétudier, pour faciliter la compréhension inter-humaine. Ainsi de l’Afrique elle-même qui a redécouvert ses filiations nubiennes (Lam…), égyptiennes (Diop, Obenga), et phéniciennes (Biyogo), et la coappartenance linguistique et systémique égypto-négro-africaines dans la perspective de l’Ecole égyptologique de Kama…

    Fraternellement;

    L’éminent Professeur Docteur Grégoire Biyogo des universités de France et Gabon
    Panafricain Du Gabon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :