Chyc Polhit : « Le christianisme est polythéiste ! »

Je ne suis ni un ecclésiastique repenti, ni un apprenti bibliste même si par cette affirmation provoquante, je le concède, je veuille troubler quelques-uns pour mieux les rassurer après.

Ce dont je vais vous entretenir procède d’une foi irrésolue en un christianisme absolu et inchangé avant même que le Concile de Constantinople de 381, n’en établisse les contours fondateurs : la doctrine monothéiste trinitaire.

Alors donc, essayez de me lire jusqu’au bout, avant d’hâter une critique maladroite sur la base d’une lecture parcellaire. Et si la tâche vous apparaît trop ardue, consentez sans vergogne à passer votre chemin en non initié de la chose…

Cependant je vous encourage à oser l’exercice intellectuel. Je ne suis pas plus universitaire que vous. Mes connaissances en théologie sont en effet, celles d’un malhabile conteur amoureux de ce Divin unique, incarné en un Fils de l’Homme dont l’Esprit immaculé aura fertilisé la pensée en la libérant de cet atavisme syncrétique « judéo-gréco-romain » du subconscient.

Je suis désormais ce « nègre » – au sens « césairien » du terme- qui par acculturation, se sera tant soit peu fourvoyé dans les voies aristotéliciennes et platoniciennes de la dialectique dominante, avant de se reprendre, et de découvrir ce christianisme universel qui désormais s’exprime avec constance par le prisme exotique de ma culture animiste au sens piagétien du terme – soit donc, débarrassé de toutes connotations mystico-religieuses. Il est essentiel pour me suivre dans ce raisonnement, de ne considérer que le caractère épistémologique entretenu dans l’animisme : L’animisme en tant que proposition subsidiaire philosophique en contraste avec les autres courants de la doxa précités.

Je comprends que ce puisse être déroutant et voir même déstabilisant pour l’âme paisible occidental de goûter à la quintessence biblique au travers d’autres paradigmes culturels. Croyez-moi, l’exercice n’est pas qu’excitant, il est aussi très fécond.

Voulez-vous me suivre et aller plus en amont sur les cabosses de ce chemin nouveau, loin, en dehors des sentiers battus ? Pour cela il va falloir s’alléger de tout a priori ethnique et de toute sensiblerie doctrinale.

Soit.

Pourquoi est-il aussi essentiel que le christianisme s’exprime encore et toujours aujourd’hui, à l’unisson, dans l’unicité d’un monothéisme banal vidé de toute singularité originale?

Pourquoi s’arc-bouter à nous revendiquer d’un monothéisme inaudible dans cette cacophonie des religions?

Pour les précurseurs, de l’apologétique chrétienne, inspirés par le philosophe hellénisé juif, Philon d’Alexandrie, cela avait du sens de distinguer aux premières heures de la chrétienté, le Dieu véritable des divinités multiples païennes de l’époque. Il était en effet essentiel en ce temps-là, de singulariser les attributs du Dieu vrai, de la pléthore d’idoles bruyantes d’un paganisme dominant.

Attention ! J’ai bien conscience que dans la plupart des régions du monde non-occidental, les systèmes de croyances et de superstitions reposent encore aujourd’hui sur des représentations cosmogoniques polythéistes, et pour ces populations, il est crucial, je dirais même « crucifixional » -néologisme circonstanciel pour l’euphonie de la phrase, et la tautologie de l’idée défendue- de continuer à prêcher un christianisme monothéiste affirmé.

Je réitère donc ici mon intention à ne m‘adresser qu’à l’âme paisible occidental abreuvé de simplifications et d’amalgames religieux. Je chausse donc mes lunettes animistes piagétiennes pour mieux vous discriminer ce Dieu pluriel contenu dans ma Bible.

***

Il est aujourd’hui très difficile de donner une définition de l’animisme qui s’satisfasse tout le monde.

Issu du latin « animus » c’est-à-dire « l’esprit », l’animisme pourrait être défini aujourd’hui comme étant une forme de système de croyances en la capacité de la nature à s’animer, c’est-à-dire à disposer d’une âme, d’un esprit. Ces âmes multiples ou esprits mystiques, pourraient être des manifestations d’ancêtres ou de divinités animales. Ils auraient la capacité à interagir avec le monde des vivants.

En réalité, la définition de « l’animisme » a glissé vers un « fourre-tout » condescendant désignant toutes les religions qui ne sont pas universalistes, avec pour postulat l’idée sous-tendu, que les « primitifs » seraient incapables de structurer des modes de représentations cosmogoniques suffisamment évolués pour être décrites avec précision.

Seul l’anthropologue Philippe Descola, dans une vision globalisante presque universaliste, aura redéfini l’animisme de sorte à ce que je puisse moi, sans ambages, exprimer ma foi chrétienne au travers un animisme piagétien.

En appliquant à la doctrine de la trinité la définition de l’animisme telle que l’envisage Philippe Descola, je peux désormais redéfinir le polythéisme chrétien comme étant un point de vue à partir duquel l’esprit (Le Saint Esprit) s’exprimerait suivant deux perspectives complémentaires : celle de son « intériorité » (Dieu le Père) et celle de sa « physicalité » (Le Fils de L’Homme – Le Messie) vis-à-vis du monde des vivants et celui des esprits.

Il n’apparaîtrai donc plus déroutant de « manger » et de « boire » symboliquement le corps et le sang du Christ pour mieux le posséder dans toutes les dimensions de son être et, les nombreuses théophanies bibliques comme celles autour du feu (cf. De 4:36,1Sa 3:1,1Ro 19:13) ne nous choqueraient plus.

Un christianisme polythéiste rafraîchi par la pensée animiste, voici de quoi renouveler un peu notre littérature chrétienne pour concerner un peu plus nos contemporains anticléricaux.

C’est étrange, cette phrase ne me dérange pas le moins du monde.

Ce qui m’insupporte par contre, c’est lorsque que l’on range indifféremment ma foi en Jésus-Christ, à côté de celle d’un professant judaïque ou d’un musulman pratiquant. C’est d’autant plus agaçant que cela procède bien souvent d’athées ignares convaincus de leurs connaissances du fait religieux. Je le dis donc tout de go, sans détours ni circonvolutions précautionneuses : Le Dieu auquel je crois, n’est en rien celui de l’Islam. S’agissant du judaïsme orthodoxe, il s’en est éloigné tant il nie la messianité du Christ.

Allah et YHWH sont pour les musulmans et les juifs orthodoxes « un » et « indivisible ». Ils ne sont pas en même temps: Dieu, Saint Esprit et Fils de Dieu à la fois.

Le judaïsme orthodoxe et l’Islam, voici là deux propositions monothéistes arithmétiquement parfaites ! Laissons leur ce mérite indéniable!

Quant à nous, exprimons au contraire, l’exigence doctrinale d’un Salut obtenu au nom du Père (Dieu le Père), du Fils (Jésus Christ) et du Saint Esprit, le reste n’étant que distraction et digression doctrinale malintentionnées.

Méfions-nous comme des colombes, des indifférenciations théologiques insidieuses que l’on nous vend comme des nuances culturelles et linguistiques insignifiantes.

Soyons vigilants comme des serpents, et sondons les écritures néotestamentaires qui fixent le cadre de notre Nouvelle Alliance, celle-là que Christ nous commande de diffuser comme une Bonne Nouvelle. Cette Bonne Nouvelle que n’ont toujours pas compris les juifs orthodoxes toujours soumis aux observances et prescriptions alimentaires qui pour le coup, apparaissent comme relevant d’un animisme primaire formulé dans une monolâtrie balbutiante tels que, certains aliments pourraient être mus de forces malfaisantes. Paradoxe intrigant n’est-ce pas?

C’est donc en « apôtre » de cette Bonne Nouvelle que je me joins à la communauté de ceux qui professent la même foi en ce Dieu unique trois fois Dieu, au travers ce crédo universel :

« Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. (Genèse 1,1, Ésaïe 44,24, Apocalypse 15,3)
Je crois en Jésus-Christ son fils unique, notre Seigneur, (Matthieu 14,33, Jean 1,18, Jean 3,16, Actes 8,37, Hébreux 1,5, 1 Pierre 1,3, 1 Jean 4,14)
qui a été conçu du Saint-Esprit, (Matthieu 1,18)
et qui est né de la vierge Marie ; (Matthieu 1,20 & 23)
il a souffert sous Ponce-Pilate, (Matthieu 27,13)
il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, (Matthieu 27,35,50 & 60)
il est descendu aux enfers ; (1 Pierre 3,19, Éphésiens 4,9)
le troisième jour, il est ressuscité des morts ; (Matthieu 28,6)
il est monté au ciel, (Actes 1,2)
il siège à la droite de Dieu le Père tout-puissant ; (Actes 7,56)
il viendra de là pour juger les vivants et les morts. (2 Timothée 4,1, Apocalypse 20,12)
Je crois en l’Esprit-Saint ; (Romains 15,13, 1 Corinthiens 6,19)
je crois la Sainte Église universelle, (Éphésiens 1,22, Matthieu 16,18, 1 Timothée 3,15)
la communion des saints, (Éphésiens 4,22, 1 Corinthiens 10,16, 1 Jean 1,7)
la rémission des péchés, (Luc 24,47, Actes 5,31, & 13,38)
la résurrection de la chaire (Matthieu 17,22, 20,19, 22,31-32, 28,6-7, Jean 5,21, 11,25, 1 Corinthiens 15,35-37)
et la vie éternelle. (Jean 3,36, 4,14, 1 Jean 5,13, Romains 6,22-23, 1 Timothée 1,16)
Amen »

En conclusion, vous l’aurez compris, je ne remets pas en question le caractère unique de Dieu. J’en souligne simplement les attributs trinitaires pour mieux révéler le plan du salut qu’il propose à tous les naufragés du monolithisme religieux rassurant de l’islam et du judaïsme orthodoxe.

Bien entendu le christianisme est éminemment monothéiste dans son expression universaliste.

Dormez donc tranquille gentes gens, paisibles cireurs de bancs ! Le dogme est sauf !

Quant à vous infatigables voyageurs aux saintes sandales usées, allez aux 4 coins de l’Orient et de l’Occident, porter cette Bonne Nouvelle d’un Fils de l’Homme, incarnation tangible du Dieu Créateur mort et ressuscité. Faites connaitre ce don gratuit du Saint Esprit, répandu sur ceux-là qui auront reconnu Jésus-Christ comme unique (je dis bien « unique ») médiateur entre Dieu et les hommes.

Moi pour ma part, je vais replonger dans le silence d’un conteur discipliné, me gardant d’être à la source d’un énième scandale numérique. Merci à mes censeurs et fervents « conseillers », le « clown du Seigneur » n’osera plus rire, si ce n’est de nos médiocrités et de nos certitudes…

Chyc Polhit, allias le Clown du Seigneur, « Celui qui osait tordre la musicalité parfaite des saints hymnes des Ailes de la Foi ».

Sources : HOUZIAUX, Alain (pasteur).- Les grandes énigmes du Credo.- Paris : Desclée de Brouwer, 2003.-351 p.: couv. ill. ; 22 cm.- ISBN : 2-220-05389-X. (MONTPELLIER-Fac.Théol.Protest. TO 47337)



Catégories :Chroniques, Chyc Polhit, Islam & Islamisme, Israël & Judaïsme, L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , , , , ,

154 réponses

  1. Cher M. Polhit : c’est, depuis longtemps, l’article le plus intéressant que j’ai lu sur Actu-Chretienne.

    • Merci Souvenez vous. Merci à Paul Ohlott qui a insisté que je publie cet article car il estimait que malgré la « densité » du sujet, les lecteurs d’Actu-Chrétiennes attendaient aussi ce type d’analyse. Je n’en étais pas convaincu, mais vos encouragements me vont droit au coeur.

  2. Vas y Chyic Polhit vous n avez aucun besoin de vous justifier auprès de Paul, Dieu est notre seul juge de nous tous, d’ailleurs Paul a son propre poutre a lui meme…en tout cas je salue son beau travail ici qu on n’arrête pas de constater les merveilleuses fruits comme les ironie,les méchanceté des uns envers les autres ect … C’est encourageant tout ça , vas y Paul continue ton provoc 😉

  3. La trinité est une image, il y en existe d’autres … je comprends la réflexion de Chyc, le plus important étant de comprendre qui est le Père à travers Jésus Christ, manifesté par le Saint Esprit.

  4. Disons: l’ignare de service, c’est à dire: votre serviteur Pulsar, qui pulse à l’infini!!!
    Ayant, malgré les difficultés ambiantes et nombreuses, vainement essayé et avec
    l’aide du dictionnaire à porté « de main », (aujourd’hui), pas vraiment réussi à impacter
    tout le plaidoyer, pourtant très talentueux de Monsieur Chyc Polhit , selon la coutume!
    Avec les faibles moyens intellectuels, de l’étoile vibrante, pas réussi réellement à
    émouvoir mes neurones atrophiés😦
    En définitive et pour conclure voilà ce que j’ai éventuellement pigé et enregistré:
    en « Trois mots comme dans UN »: Père, Fils, Saint-Esprit égale: DIEU Unique😆

    Rien de nouveau, dans ma petite cervelle de moineau, sous le soleil😉 Merci, Chyc Polhit♥

    • Oui je le conçois , Pulsar , en lisant je me suis dit que beaucoup ne comprendrai pas tout , ce n’est pas péjoratif du tout ce que je dis car moi même il y a un ou deux mots que , j’avoue franchement je ne connaissais pas moi même , donc , Chic , nous avons la version intellectuelle , qui est je l’avoue une excellent analyse , il ne pourrait pas y avoir la même analyse avec des mots de tous les jours😀😀

    • Un pingouin écrit avec l’aide de son ordinateur un commentaire
      sur le site d’Actu-Chrétienne
      coiffé d’un sombrero.
      Que dit-il et pourquoi donc est-il ici ?

    • @ Georges Parolier
      3 avril 2015 • 13 h 06 min
      Je vous cite : Un pingouin écrit avec l’aide de son ordinateur un commentaire
      sur le site d’Actu-Chrétienne
      coiffé d’un sombrero.

      _____
      Qui mieux que vous aurait pu vous décrire vous même aussi parfaitement !

    • @Shor;L (l’ami qui vous veut du bien…)

      ◄ Proverbes 16:24 ►

      Les paroles agréables sont un rayon de miel,
      douces pour l’âme et salutaires pour le corps.

    • Georges Parolier
      3 avril 2015 • 15 h 04 min
      __________
      Quoi de mieux que d’être servi avec sa propre mesure !
      N’est ce point Justice ?

    • Une chose cependant je ne suis pas d’accord que vous mettiez les juifs orthodoxes au même niveau que les musulmans , car les juifs pieux servent le vrai Dieu et les musulmans le faux dieu .

      Quand aux expressions extrêmes de la foi par des ouvres …les orthodoxes ne le sont pas plus que les ravinistes, les darbyste et d’autres istes qui ne se trouvent jamais assez pur pour prendre la sainte cène et se retirent du monde pour ne pas se souiller au contacte de ceux qui ne sont pas dans leur famille spirituelle…..C’est du même ordre !!!! Y compris ces chrétiens qui pensent que le voile permet d’être sauver…
      C’est toujours la même démarche humaine de vouloir acheter le salut par le mérite et la pureté acquise par le rite qui n’est autre que l’orgueil humain déguisé pour s’élever au dessus de ses semblables.

      Aussi je ne m’empresserais pas de mettre les orthodoxes dans le même sac que les musulmans, mais plutôt dans le sac des religieux !
      Ce type de religieux se trouve dans toute les confession de croyant au vrai Dieu et pour les chrétiens croyant au Fils , c’est toujours la racine de l’orgueil (rébellion) qui se déguise pour acheter son salut (vanité des vanités, personne ne mérite le salut)

      Conséquence, la confession de foi que j’ai récité au culte la plus grande partie de ma vie , ne me sauve pas!
      Elle permet seulement de se positionner devant le monde, pour justifier notre choix et notre engagement spirituel pour le Dieu d’Abraham d’Isaac de Jacob et de Jésus …..mais nous pourrions y rajouter tous les apôtres de tout les temps qui sont la descendance de la promesse et sont fruit : Des témoins du vrai Dieu comme Jésus !

      Aussi attention , il est important de se voir comme frère de Jésus ( romains 8.18 à 27)…..des petits christ, car l’Esprit qui était en Jésus et qui venait du Père est maintenant en nous qui croyons .

      Cette réalité spirituelle ne peut être annulé seulement par le fait que les juifs orthodoxes n’ont pas reçu la révélation du Fils ….Même s’ils se privent du Royaume dans aujourd’hui de Dieu , ils ne seront pas pour autant repoussés par Dieu, car leur foi au vrai Dieu est réelle .

      Il est scandaleux et impensable de douter de cette réalité, car en doutant de la pertinence de la foi au vrai Dieu seul, c’est séparer le Fils de celui qui l’a envoyé ….et oui le Fils sans le Père révélé dans la 1ère alliance ne pourrait être .

      Gloire à Dieu pour les gentils des nations qui sont entrés dans la foi d’Abraham au vrai Dieu, grâce au Fils, mais pour autant gardons nous de juger ceux de la 1ère alliance qui ont maintenu la foi au vrai Dieu à travers les siècles …..ils restent à travers les âges l’un des deux témoins !!!!

      C’est un paradoxe qui trouvera son complet éclaircissement au moment où le Père laissera venir le Fils pour tout réconcilier, juif et gentils des nations , en se faisant connaître à tout Israël, lors de l’établissement de son royaume….. qui fera que les 1er justement les fils de la 1ère alliance restés fidèles au vrai Dieu…. sont devenus les derniers à entrer dans la gloire du Fils,….. lorsqu’il posera son pied sur le mont des oliviers et qu’ils reconnaitront celui qu’ils ont percé.

      Et là cher frère, les dernier à avoir reçu la révélation et trouvé la foi par le Fils…… devront s’écarter, pour laisser entrer les nouveaux premiers qui étaient devenus dernier pour laisser entrer les gentils des nations. Romains 11.11 à 36

      C’est dans la mesure où nous comprenons ce « mystère », que nous pouvons accepter de laisser Dieu tout organiser, pour manifester son immense miséricorde envers tous!!!

      Car, ni les 1er ni les derniers ne méritent quoi que ce soit, puisque nous sommes tous sauvés par grâce les juifs comme les grecs .

      Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire grâce à tous, aux juifs comme aux grecs…..Éphésien 2.11 à 22 nous indique comment ça se fera : Par Jésus …..mais il faut qu’il revienne pour accomplir totalement cette promesse dont on a déjà les prémisses par les juifs messianiques . O profondeur de la richesse de Dieu de sa sagesse et de sa connaissance!!!! (Romains 11.32 à 36 )

      DEVANT CE GRAND MYSTÈRE DE LA FOI AU PÈRE PAR LE FILS ET LE SAINT ESPRIT QUE POUVONS NOUS DIRE ????

      Et bien rien ! Nous ne pouvons que plier le genou et reconnaître qu’il est le tout autre, que nous ne pouvons sonder, mais don nous voyons par la foi les bienfaits parfaits et tellement au dessus de nos petites compréhensions limitées, car enfermées dans une mentalité étroite et restrictive qui n’habite pas le Dieu de l’infini et de l’amour parfait !

      Alors je dis SHALOM à tous, au juif princièrement puis au grec…..affin que s’accomplisse par le bras de l’Éternel…. ce tout Israël de Dieu… que lui seul a pensée pour l’achever.

      (Romains 11.25 et 26)

      25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c`est qu`une partie d`Israël est tombée dans l`endurcissement, jusqu`à ce que la totalité des païens soit entrée.

      26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu`il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés;

    • c’est vrai , Colombe , que les juifs orthodoxes ne sont pas aussi sanguinaire que les islamistes , mais ils sont quand même très extrémistes dans leur foi et ils sont contre les juifs qui se convertissent au christianisme . J’ai vu plusieurs reportages et je me rappelle , notamment ,qu’ils allaient dans la ville le vendredi soir et ceux qui ouvrait leur boutiques , c’était des camions de restauration et je suppose , bien sûr , que les israéliens concernés ne suivaient pas ou plus la foi , ils les empêchaient d’ouvrir , de même un vieux monsieur , juif orthodoxe , montait dans le bus et quand il voyait une jeune fille qui était moderne , habillée normalement sans perruque pour couvrir ses cheveux , etc , etc il l’insultait jusqu’à ce que , fatigué ou humiliée , et je pencherais plus pour ça , elle descende du bus . Etre pour Israël n’est pas se voiler la face , bien au contraire nous nous devons de prier pour ce peuple que Dieu a élu et auquel nous sommes rattachés mais pour moi les ultra orthodoxe sont les pharisiens des temps modernes il faut savoir le reconnaitre

    • Comme dirait l’Ecclésiaste « rien de nouveau sous le soleil »…
      Je ne cherchais, en effet, pas à apporter une innovation théologique fracassante. Au contraire c’est cette pluralité du divin que je souhaitais réaffirmer: « Trois mots comme dans UN »: Père, Fils, Saint-Esprit égale: DIEU Unique ». Merci de m’avoir vraiment lu, et gardez votre jovialité cher Pulsar🙂

    • @Catherine Bunel //…. Des pharisiens des temps modernes .. il n’y en a pas que chez les juifs … il y en a aussi chez les cathos qui se cloîtrent et j’en passe et des meilleurs … et surtout il y en a surtout chez des évangeliques qui sont d’authentiques croyants connaissant la vérité c’est ce qui est plus grave .. De vrais fondamentalistes qui vous balance en enfer pour un oui ou pour un non .. il y en a qui affichent un intégrisme très dangereux .. on se demande jusqu’à ou ça peut aller ! Apres c’est votre responsabilité de courber l’échine devant ces fanatiques de la Bible ou de les envoyer paître ..je ne vous apprends rien qu’ils sont souvent élite dominante dans les églises ayant bien entendu une apparence exagérée de la piété …les juifs orthodoxes ont un accoutrement ridicule et sont plein de conneries mais n’ont rien à envier à certains évangéliques … croyez moi …

    • David , ai je dit le contraire ? mais là il n’était pas question de chrétiens évangéliques mais de juifs orthodoxes !! et le fait qu’ils soient mal habillés , perso ça ne me gêne pas , c’est leur mentalité et leur méchanceté , chez certain , qui me choque . Vous savez je suis une chrétienne , mais ce n’est pas pour ça que je dirai que tous les chrétiens sont des êtres merveilleux et plein d’amour , j’aimerai le dire mais ce n’est pas le cas donc , David je vous crois assez honnête pour admettre que ces juifs orthodoxes sont assez intégristes et qu’ils sont des pharisiens des temps modernes

    • Catherine Bunel
      4 avril 2015 • 9 h 30 min

      Oui Catherine c’est évident , mais pour autant nous ne pouvons pas les assimiler aux musulmans c’est tout!

    • Du moins , Colombe , c’est certain qu’on ne peut les assimiler à des musulmans extrémistes , qui eux veulent tuer et détruire !!

    • C’est l’extrémisme de tout bord qui est a redouter ou a déplorer qu’il soit juif, chrétien, musulmans ou autre.
      Tous finissent par se ressembler et par dépasser les limites de l’imaginable et du raisonnable.

      Jésus parlant de cet extrémisme fini par annoncer sa propre mort et c’est bien à cause de cet extrémisme qu’il fut mis à mort, chacun cherchant un motif afin de l’accuser d’être un apostate et un blasphémateur d’où la fameuse parole :
      Jean 16:2 Ils vous excluront des synagogues ; et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.3 Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.
      En Jean 16:2-3 il ne s’agit ici ni de chrétien, ni de musulman mais bien de Juifs.

      Donc c’est l’extrémisme religieux qui est la bête noire dans l’affaire et dans cet extrémisme qu’il soit juif, chrétien, musulman le résultat fini par être le même : la mise à mort des apostates.

      Jadis la résurgence du ku Klux Klan s’est bien appuyée sur des valeurs protestantes extrémiste.

  5. Je n’ai rien compris, c’est trop compliqué pour moi. je crois en un Dieu créateur qui s’est révélé au travers de la Bible et de Jésus Christ.

    • C’est l’essentiel cher Richard. Finalement si, vous avez tout compris😉

    • Tu as tout compris au contraire, richard.La trinité n’est qu’une invention qui n’existe pas dans la Bible ( concile de nicée en 325 ) pour égarer les gens.

      Dieu est UN.
      Dieu s’est fait chair ( jean chap 1 ) et son Esprit est Saint ( le Saint-Esprit ).
      Père Fils et Saint-Esprit ne sont que des fonctions du Dieu UN;
      Dieu est ESPRIT et UNIQUE.

      Dieu est INDIVISIBLE

      Dieu n’assure pas seulement les fonctions de Père, Fils et Saint-Esprit, Dieu est également l’Alpha et l’Oméga, le lion de Juda, El Shaddai, l’Arbre de Vie, la Vérité, le chemin , l’Eternel des armées etc…

      Dieu est unique.

  6. C’est bien d’essayer de parler le Français aussi bien qu’un africain, mais il y a quand-même une faute :
    En rapport avec la foi, Hymne s’écrit au féminin.
    Un hymne patriotique, mais une hymne chrétienne.

    La ponctuation aussi laisse à désirer.

    Quant au verbiage volontairement pompeux et empreint de pédanterie scolastico-emphatique, il est de nature, par de puérils détours et malignes sinuosités…
    – Au mieux à nous ramener à ce qu’on savait déjà, mais dans un tel brouillard rhétorique qu’on ne sait plus si on le sait vraiment.
    – Au pire, à ébranler la foin des simples jusqu’à ce qu’un salutaire bain biblique et un sommeil réparateur ne nous ramènent au solide fondement de Dieu.

    De la vraie théologie, donc, avec laquelle seuls les tabellions retors, dans leur délire juridico-argotique, peuvent tenter de rivaliser!

    A classer dans – comique dangereux – littérature indigeste – pirouettes liturgiques.

    Sur le fond, il est vrai que les religions à prétention chrétienne sont polythéistes puisqu’on y adore la créature et qu’on y a pour dieu son ventre….. (ce n’est pas moi qui le dit).

    • Parole inspirée de Paul de Tarse: « Ainsi, que celui qui croit être debout, prenne garde qu’il ne tombe. (1 Corinthiens 10:12)

      Oui, il ya du baroque dans la forme du propos de Chyc. Il provoque. Il porte des échasses langagières. Mais toute entreprise de comptabilité des fautes, erreurs, maladresses d’expression sur Actu-C, rien que pour les articles et chroniques (je laisse les commentaires qui sont de prospères bijouteries) est vouée à exploser en plein vol, tant le secrétariat de rédaction du site est au moins absent, au pire, laxiste.
      On me dira que « tautoligiser » (mon commentaire) se dirait mieux « tautologiser », pour parler sans ambigüité. On vous dira que écrire « la foin des simples », c’est sexuer l’herbe morte qui n’a pas de ‘foi’, etc.
      Aimons-nous, en nous disant la vérité, non sans une pensée pour nos propres infirmités. Les miennes sont nombreuses: à preuve, je me mêle de ce qui ne me regarde pas, car il est écrit:
      « Cherchez à vivre en paix, occupez-vous de vos affaires, travaillez de vos mains, comme nous vous l’avons demandé. » (1 Thessaloniciens 4:11)

      Il est aussi écrit:

      « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. » (Philippiens 2:4)

      Si je semble châtier, c’est parce que j’aime bien. Soyez béni.

    • Que répondre devant tant d’acuité charitable cher Samdesouce?
      vous lisez en moi comme dans une boule de cristal. Ne seriez-vous pas des fois prophètes?
      Je suis éblouis par la simplicité effarante de votre plume qui ne souffre d’aucune sophistique et quand dans un élan de générosité vous écriviez ceci: « scolastico-emphatique, il est de nature, par de puérils détours et malignes sinuosités… » je n’y vois bien entendu aucunes « pédanteries ».
      C’est pour cette raison que je vais en « bon africain », m’exprimer de façon plus indigène: oui missié, moi être très orgueilleux. Moi vouloir seulement faire parler de moi. Moi être vilain « comique dangereux » vous être Grrrrrrrand maître gentil. Et surtout vous être exemple de modestie. Merci ô grand patron de orthographe. Moi plus jamais faire faute à hymne (mais moi pas savoir, avec « h » majuscule ou minuscule? Parce que vous l’écrire avec majuscule…).
      Moi vais vous laisser pour retourner bouffer la « foin » ou le « foin » (moi plus trop savoir…) des « simples » comme moi.
      Moi vais pas pouvoir discuter avec vous. Moi préfère parler avec d’autres « simples » qui avoir compris ce que moi vouloir dire malgré mes insuffisances rhéto… Rhééééééééééé… Rhéto-to-to…
      Grrrrrr!
      Moi pas pouvoir écrire mot là.
      Trrrrrrrop difficile pour moi.
      Moi essayer « essayer de parler le Français aussi bien qu’un africain ».
      Grrrrrrr! Encore problème majuscule.
      Moi vouloir écrire « français ».

      Pardonnez moi d’avance si je ne réponds plus à vos invectives chronophages. J’ai vu que d’autres lecteurs de ce site ont entamé une vraie discussion sur le fond du sujet. Il semblerait que quoique le français ne soit pas ma langue maternelle ils aient pu saisir le fond de mon analyse. C’est à eux que je consacrerai mon temps et vous laisse crachoter vos supputations d’humble et courageux blogeur…
      Moi je n’ai que le courage de mes avis, assumés sans lâcheté.
      Trop facile de jeter des pierres sentencieuses caché là, dans la pénombre d’un anonymat préservé. Mon respect intellectuel je le réserve aux débateurs qui ont le courage de leurs avis.

    • samdesouce
      3 avril 2015 • 13 h 10 min

      Vous les aurez toutes faites ami !!!!

      Je trouve dommage de vous intéresser qu’à la syntaxe …..c’est ramener l’être humain au pied de la lettre …..sans prendre le temps de recevoir la pensée de son cœur .

      C’est tout simplement nul sans respect sans intérêt et sans pertinence…….J’espère vous avoir convaincu !

  7. (ou qui le dis) mais je préfère le T car si ce n’est pas moi, c’est donc quelqu’un d’autre…. et ça, c’est un autre… sujet!

  8. Je regrette d’avoir a chercher le fonds de la pensée animisme piagétien, un petit lien aurait été intéressant là dessus.
    Je suis très antipathique dès qu’il s’agit de fonder une appréciation doctrinale biblique sur une philosophie humaine, je préfère à cela demeurer sur le texte biblique et le laisser expurger chez moi tout ce qui n’est pas de lui ou exhaler sa propre substance ou sa substantifique moelle pour m’en nourrir.
    Car pour peu que la pensée humaine émise soit corrompue, instable, incomplète, désaxée, infondée etc… le fondement devient vite corrompu et ce qui est est bâti dessus même s’il est fait de matériaux solides, nobles, durables etc. finira par s’écrouler à cause d’un fondement inapproprié.
    Si l’anthropologue Philippe Descola, n’est pas apôtre de Christ, vous avez un sérieux problème.
    Donc j’évite ce genre de montage spirituel sur fonds de doctrine étrangère, pour ne pas avoir à courir en vain et perdre mon temps d’avoir façonné royaume sur vent de tout bord.
    C’est une règle spirituelle sage et donnée par le Seigneur Jésus lui même de bâtir sur le Roc.
    Mais soit, à chacun son dada comme on dit, ce n’est peut-être pas cela l’essentiel pour vous, vous arrivez à vous retrouvez dans votre affaire, comme ceux qui bâtissent cathédrales sur sable, mais ce que je redoute c’est la fin de l’histoire, où cela vous mènera t-il en définitive ?

    Je n’ai pas aimé la conception du Saint-Esprit avec une intériorité « Pére » et une « physicalité » Fils, car j’estime que cela fait une énième doctrine sur le sujet, une de plus pour tenter de justifier avec autant de maladresse, ce que le dogme de la trinité ne peut pas plus expliquer, savoir quand la Bible parle d’un Dieu monothéiste elle parle d’un et d’un seul savoir Dieu le Père et non pas Dieu le Père accompagnée du Christ qui est tout autant Dieu que lui et du Saint-Esprit qui est celui qui vient au nom du Fils et qui rapporte les paroles du Père et du Fils et qui fait sa demeure en chacun de nous !

    Que le Juif (j’élimine d’emblée Allah car selon le Coran c’est un autre Dieu que le Dieu monothéiste des Juifs car il n’a même pas de fils) rapporte dans sa vision un Dieu monothéiste c’est exactement ce que le Christianisme reflète, car le seul et l’unique véritable Dieu est le Père et c’est celui là que le Fils lui même adore et est venu révéler de façon parfaite.
    Donc Juifs et Chrétiens possèdent un même Dieu en lequel ils croient : Dieu le Père !
    Vous comprenez que pour moi, la doctrine de la trinité est une hérésie de plus au tableau des hérésies de la grande prostituée.

    Que le Fils soit Dieu cela est une évidence spirituelle, qu’il soit UN avec le Père c’est une évidence encore plus spirituel mais qu’il puisse exister UN seul et unique Dieu qui soit à la fois Père/Fils/Esprit, excusez moi que la grande prostitué aille vendre sa marchandise ailleurs, j’en veux pas ! Je ne pactise pas ! Je n’adhère pas !

    Il y a Un seul et Unique Dieu, c’est le Dieu des Dieux et celui là c’est Dieu le Père et c’est celui là que les Juifs adorent et c’est celui là aussi que Jésus le Juif adore et à demander à ADORER !
    Le salut vient des Juifs, je le rappelle donc que personne ne vienne dire que le Juif Jésus a raté sa vocation pour ne pas savoir enseigner le VRAI DIEU au monde !
    Ce me semble c’est bien par le Juif Jésus qu’est venu la réconciliation du monde avec le Père et non point l’inverse !
    Donc que les païens fichent au monde entier la paix avec leur doctrine complètement abracadabrante sur Dieu quand eux même ils doivent leur propre salut aux Juifs car Jésus le Fils de Dieu est bien JUIF.
    Qui mieux que lui pouvait définir CELUI qui est le VRAI Dieu ?
    Personne !
    Donc si lui, Jésus le JUIF a dit que Dieu c’est le Père, pourquoi les païens derrière changent-ils les choses et corrompent la doctrine édictée par celui qui mieux que personne connaissait Dieu.
    C’est le monde à l’envers là !
    Je suis païen et aussi nègre (je regarde tout cela comme de la boue), mais je maudis ces doctrines païennes au nom du Seigneur Jésus-Christ, qu’elles soient anathème.
    Un point c’est tout.

    Le Père est le Chef du Fils donc le Fils ne peut être le Père, de même que l’homme est le chef de la femme et que même s’ils sont une seule chair, ils sont quand même DEUX.
    L’homme ne deviendra jamais la femme et la femme jamais l’homme.
    Ils ne deviennent pas un seul être par leur union scellant leur unité, et quoi que étant une seule chair, ils demeurent parfaitement toujours deux distincts avec l’un chef et l’autre pas.
    Il y a donc « unité parfaite de deux » mais pas « unité de deux qui fait un seul et supprime les deux pour ne faire qu’un unique UN », au point ou l’on dise sottement, il n’y a plus, ni Père, ni fils, ni Saint-Esprit mais il y a Dieu ou encore il n’y a plus ni homme, ni femme il y a le couple ou l’Église.
    Le genre de débilité que sortent les adeptes de la théorie du genre chrétienne qui ne savent même pas de quoi ils parlent et qui vous pondent des fausses doctrines comme les cafards font des colonies.

    Il faut arrêter avec cela et revenir à la pureté des Écritures.

    Ceci dit, j’ai plaisir à vous lire, je m’attendais à un exposé plus dirigé et plus profonds vers ce que vous avez appelé le polythéisme chrétien.
    Je suis resté un peu sur ma faim pour ne pas dire, j’ai rien trouvé de solide sur le sujet.

    Bien à vous.

    • Cher Shor L quoique je vous ai un peu déçu par le non-aboutissement de mon traitement du sujet (j’espère combler cette lacune avec ce débat ici ouvert), j’apprécie que vous ayez VRAIMENT lu mon article. Vous ne pouvez pas savoir combien c’est rassurant de se savoir compris même par ses contradicteurs.
      J’ai beaucoup rit en vous lisant. Pas pour me moquer, mais j’ai sourit à vos agacements sincères exprimé sans concession mais avec toujours un respect. C’est donc par respect pour vous que je propose de prendre le temps de vous répondre plus tard en prenant le temps de bien argumenter. Je suis en déplacement et il est très tard. J’espère avoir le temps demain de vous répondre.
      Merci du temps que vous avez pris pour faire avancer ce débat. Ce site nous sert aussi à confronter nos opinions et à nous nourrir mutuellement.
      A très bientôt

    • @Shor L
      Pour ce qui est du sens de la pensée animisme piagétienne c’est un concept que j’ai développé et n’avais donc aucun lien à proposer. C’est pourquoi je me suis attelé à le développer un peu dans mon prologue? Je regrette que ce n’ai été suffisant. Si d’aventure je diffusais plus largement ce texte je veillerai à tenir compte votre remarque.

    • Nouvel évangile le prologue de polhit !!

      Bon il le présente avec politesse, mais quand même …..hein !

  9. Je me suis bien amusé en lisant cet article, il exprime bien le fond de ma pensée à l’exception qu’en non-animiste j’interverti le Père (Dieu source de Dieu) et le Saint-Esprit (Dieu dans la perspective de l’intériorité) avec le Fils à la même place (Dieu dans la perspective de l’extériorité).

    André Chourraqui disait dans une interview : « Eloha, c’est la Force qui mène le monde. Elohim, c’est cette même force conçue sous le mode pluriel. En ce sens, vous avez raison : si l’on était allé dire à Abraham ou à Moïse qu’ils étaient monothéistes, ils auraient été les premiers surpris . L’idée de monothéisme, en fait, est une conception philosophique récente. »

    Il existe donc une alternative qui n’est ni monothéiste, ni polythéisme mais simplement fidèle à la Bible et également plus parlant pour le paganisme. Mais aussi dans le dialogue avec l’athéisme pour qui la conception philosophique de Dieu, inutile au croyant mais qu’il est encouragé à perpetuer, ne correspond à rien de réel dans les limites de ce que je peux connaitre.

    • Non, c’est moi qui suis désormais d’accord avec vous dans la description de ce synopsis: « Dieu source de Dieu) et le Saint-Esprit (Dieu dans la perspective de l’intériorité) avec le Fils à la même place (Dieu dans la perspective de l’extériorité).
      La perspective de l’extériorité me parait aussi plus juste que la notion de « physicalité », car le Fils encourage à le « connaître en esprit et en vérité » sans références matérialistes. Quoique…
      L’expérience de Thomas et des stigmates me laisse dans un questionnement auquel vous aurait peut-être quelques réponses.
      Merci beaucoup de vos lumières. C’est sincère.
      Merci Seigneur par ce que tu te révèles à chacun de nous, au travers ceux qui écrivent et ceux qui commentent.

    • Enganyor
      3 avril 2015 • 13 h 23 min

      j’interverti le Père (Dieu source de Dieu) et le Saint-Esprit (Dieu dans la perspective de l’intériorité) avec le Fils à la même place (Dieu dans la perspective de l’extériorité).

      Le problème c’est que Jésus a reçu le l’autorité du Père pour ressusciter le physique …..qu’en faites vous ???

  10. M. Polhit,

    Entre amateurs, disons-nous les choses simplement:

    Remarque 1; quand vous écrivez:

    « Issu du latin « animus » c’est-à-dire « l’esprit », l’animisme pourrait être défini aujourd’hui comme étant une forme de système de croyances en la capacité de la nature à s’animer, c’est-à-dire à disposer d’une âme, d’un esprit. »

    je ne résiste pas à l’envie de vous demander si le chrétien que vous êtes pense valide, opérante, la distinction que fait la Bible entre l’âme et l’esprit. Car les Romains savaient distinguer animus (principe vital) et spiritus (souffle). Ce distinguo permet la césure entre animalité et spiritualité dans ce qu’il y a d’immatériel en l’humain…

    Remarque 2; vous imaginez Augustin en train de s’excuser d’être Berbère (on disait d’ailleurs « Barbare ») lorsqu’il articule un discours sur la lettre d’amour de notre Père à tous? Que vient chercher la négritude dans votre exposé? Pour info, quand on consomme sa négritude au sens césairien, on a juste fini de manger son pain blanc…

    Remarque 3; lorsque vous mettez en exergue ceci: « Un christianisme polythéiste rafraîchi par la pensée animiste, voici de quoi renouveler un peu notre littérature chrétienne pour concerner un peu plus nos contemporains anticléricaux. »
    Je me permets ceci: je suis chrétien, et profondément anticlérical, car la Nouvelle Alliance doit être différente dans sa nouveauté, si je puis tautoligiser; 1Pierre 2:5;9 et Apocalypse 1:6; 5:10 ce n’est pas pour des extraterrestres. Pensant ainsi, je dois sortir d’un de vos pires cauchemars tératologiques, vous qui avez des pasteurs et des curés comme capitaines ou nautoniers…

    Remarque 4; en clamant ceci: « Cette Bonne Nouvelle que n’ont toujours pas compris les juifs orthodoxes toujours soumis aux observances et prescriptions alimentaires qui pour le coup, apparaissent comme relevant d’un animisme primaire formulé dans une monolâtrie balbutiante tels que, certains aliments pourraient être mus de forces malfaisantes.
    Reléguer les dispositions de la Première Alliance dans le registre d’un « animisme primaire » dénote une sorte de vanité (pour le coup, religieuse) de laquelle nous prémunissent explicitement les écritures grecques; car lorsque le texte vétérotestamentaire dispose en conclusion:

    « Car je suis YHWH, qui vous ai fait monter du pays d’Égypte, pour être votre Elohim, et pour que vous soyez saints; car je suis saint. Telle est la loi touchant les animaux, les oiseaux, tous les êtres vivants qui se meuvent dans les eaux, et tous les êtres qui rampent sur la terre, afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l’animal qui se mange et l’animal qui ne se mange pas. » Lévitique 11:45-47;

    nous devons d’abord dire amen, puis considérer, sans enflure de quelque ego religieux:

    « Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Elohim l’a accueilli. » Rom. 14:3
    « Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Elohim; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas, et il rend grâces à Elohim. » Rom.14:6

    …sans bien sûr nous cramponner à mauvais escient à ce verset: « Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.1 Corinthiens 6:12

    Je loue votre désir de clarifier les choses quant à la spécificité du Père de notre Seigneur et Roi, Yeshua, si différent de l’entité révérée par les talmudistes et les mahométans.

    Toutefois, je vais répéter ma question d’écolier: qu’apporte la Trinité à la force de votre foi?
    Qu’apporte la Trinité au vécu de votre foi dans le Roi, le Messie Yeshua, chaque jour de grâce?
    Que serait votre fidélité au Père, Yah, manifesté en Son Fils Yeshua, par la puissance de l’Esprit saint sans le dogme de la Trinité?
    Votre exposé, est-ce une simple affaire de dogme, donc de sapience, de connaissance? Si c’est cela le seul but de votre réflexion dont l’une des vertus est qu’elle n’est pas paresseuse, j’en suis tout frustré.

    Si vous souhaitez me répondre, prenez votre temps, sinon, bénissons ensemble en silence.

    • Mon point de vue, qui a appris au fil des ans à faire opérer un simple mais utile distinguo philologique (persona/personne/personnage) pour échapper aux contresens qui ouvrent les boulevards d’ineptes bêlements
      https://ntjufen.wordpress.com/2013/07/22/mystere-delohim/

    • Ntjufen, l’heure est déjà très avancée et mes paupières pèsent déjà tout le poids de mes rêves avancés.
      Oui, je veux prendre le temps de vous répondre car votre pensée à bien d’égard se déroule en suite piagétienne digne d’un logicien des temps moderne. L’informaticien adepte d’algorithme que j’étais reconnais là un homme avide de réponses structurées. Je ne veux donc pas hâter mes réponses à toutes vos questions. Les week-end je me déplace souvent (je vais être en région parisienne et je suis déjà en Picardie, or je vis en Lorraine). Je crains ne pas avoir matériellement le temps de vous répondre avant lundi. Dans tous les cas, merci de votre apport au sujet et pardonné moi si j’ai pu vous paraître vaniteux quant aux pratiques alimentaires religieuses que je ne partage bien entendu pas. C’est sans doute une maladresse dans ma formulation.

      J’espère qu’en attendant d’autres oseront amorcer ce débat là que je souhaitais, et dont je me réjouis qu’il s’installe.

    • En mentionnant « Juif orthodoxe » Chic Polhit n’avait pas en vue les membres de la première Alliance, mais bien les sectateurs héritiers du Pharisaïsme rabbinique. L’affirmation outrée de l’Unité de Dieu, amène à ne concevoir qu’un Dieu lointain, distant de sa créature et inapprochable. N’est-ce pas cela qui ressort du judaïsme et de l’Islam ? À part que dans le premier on se tourne vers une sorte de philosophie du divin bien éloigné de la Révélation biblique, et que dans le second, on conçoit une loi des Mèdes et des Perses comme seule médiation au Dieu farouche et guerrier.
      Tandis que la révélation de la Nouvelle Alliance nous sort de cet écueil en nous montrant que Dieu est non seulement unique, mais aussi qu’il n’est pas monolithique, et que sa diversité se donne à comprendre par l’image des rapports de famille: Le Fils, le Père. Je parle d’image, mais bien-sûr il ne s’agit pas que d’une allégorie. La trinité est la révélation de Dieu sur lui-même, ce n’est pas une invention théologique !

    • @ Gilles Veuillet

      L’enjeu de la délicate problématique de la vanité « religieuse » ne concerne pas tout uniment des talmudistes. Que dirait Chic P. à des Adventistes du 7e jour et autres types ou marques de chrétiens portés par des échos d’un cacherout biblique qui ne parle plus au mainstream d’une chrétienté qui foule aux pieds les prolégomènes de l’instruction de YHWH? Je persiste: les écritures grecques doivent pouvoir nous vacciner contre ce type de vanité, car le moteur de notre action, c’est l’amour, lequel nous fait accepter ou tolérer ou comprendre les restrictions alimentaires que s’impose un tel ou tel, les fêtes ou commémorations auxquelles se plient tels autres.

    • @ntjufen à l’école du Messie,
      Ce n’est pas trop dans le sujet, mais c’est vrai. J’écoute une radio adventiste presque quotidiennement, et je suis effaré par certaines énormités que j’entends. Les « adorateurs du Sabbat » comme ils se nomment ont changé le centre de l’adoration chrétienne: ce n’est plus le Messie ressuscité, c’est l’observation du 7ème jour. De sorte que l’oeuvre christique se trouve minorée, et la foi mélangée à de la religion justifiée par rapport à la première Alliance (reste à voir !).

    • L’adventisme a forcé le trait de sa différence et misé sur une forme de religiosité qui est un enjeu pour beaucoup de dénominations. La source se trouve désormais, en bonne part, pour les « ministères »-machines-de-guerre qui champignonnent ça et là, dans les sujets de thèses prétendument novateurs des promoteurs. Il y a désormais autant de dénominations que de thèses « brillantes » défendues par les ministres protestants du culte dans les institutions de formation. C’est mon sentiment.
      Et pourtant, et pourtant… La bibliothèque de mes parents comporte pas mal de titres adventistes… Avec de très bons ouvrages, il va sans dire.

  11. Article chic, poli et théiste, écrit par un Chyc Polhithéiste🙂

    Ceci dit, sans rire et entre (), le mot trinité, comme chacun le sait, n’est pas dans la Bible : on y voit juste le Dieu UN se manifester sous trois formes. C’est pas compliqué à comprendre – un enfant le comprend sans peine – mais c’est trop simple et ne permet pas de faire imprimer des volumes entiers de théologie (il faut bien qu’ils vivent, les pôvres…).

    Un autre point important : ce pas minimiser les « reprises » par la Bible, dans le but de les sublimer, de dieux païens. Par exemple, Esther et Mardochée seraient la sublimation des dieux Ishtar et Mardouk – c’est ici.

    • Comme si Jésus était une manifestation d’une des formes du Dieu UN !
      N’importe quoi.
      Arrêtez avec vos doctrines païennes et revenez à la doctrine du juste Juif, Jésus-Christ.
      C’est lourd d’hérésies vos histoire païennes sur Dieu.

    • Bibletude.org J’aime le « Chyc Polhithéiste🙂  »
      En effet le terme « trinité » n’apparait pas explicitement dans la Bible, mais cette idée d’un Dieu UN se manifestant sous trois formes courent dans toutes les écritures. C’est ce concept que Christ est venu expliquer.
      Merci de cette explication.
      Je prendrais le temps de parcourir votre lien demain. Merci.

    • @Shor L.

      Vous dites plus bas (3 avril 2015 • 20 h 19 min) que la trinité est une doctrine païenne, et ici vous dites que le Dieu UN se manifestant sous trois formes (donc une non-trinité) est aussi une doctrine païenne. Merci de préciser votre pensée.

    • Juste une précision sur mon intervention du 3 avril 2015 • 16 h 11 min « ne pas minimiser les « reprises » par la Bible, dans le but de les sublimer, de dieux païens » : j’ai écrit ce paragraphe sur Esther et Mardochée pour souligner que la Bible peut prendre à l’extérieur des exemples de vérités partielles révélées aux païens, et les sublimer en les remettant à leur juste place. Ainsi, les païens qui adoraient un Dieu manifesté sous trois formes avaient une intuition juste, mais incomplète et coupée de ses racines.

      Concernant le lien c’est ici, c’est à la 20ème minute.

    • @bibletude.org
      3 avril 2015 • 16 h 11 min
      ____
      J’ai lu à l’instant votre article, je fus surpris de voir que je tiens exactement le même langage sur certain aspects.
      Mais votre article ne m’a pas convaincu du fondement de vos allégations sur un Dieu UN en manifestations plurielles ce qui rejoint la doctrine des hypostases(sens métaphysique), doctrine que je hais (aujourd’hui).

      Nous sommes en accord cependant à confesser que la Trinité est une doctrine païenne et nous parlons d’un même ton disant que Jésus le Juif est quand bien même le plus habilité à définir qui est Dieu que quiconque et n’importe lequel des païens venant après lui.

      Nos divergences interviennent sur des interprétations de mêmes versets et sur ce point il n’y a pas d’issu à l’entente car chacun, et moi déjà le premier, je demeurerai sur ma position.
      Je ne dis pas que la Révélation de Dieu en moi ne peut pas m’amener à changer de langage sur le sujet, mais aujourd’hui au point où je suis arrivé je ne peux pas changer d’angle de vision par un simple claquement de doigt ou par la lecture de votre article.
      Donc point n’est besoin pour moi d’exposer ma vision sur le thème, on restera je le sais chacun sur notre position.

      Je dis juste ceci :
      ► Le Dieu un, est lu par moi, en un unique et seul Dieu et c’est Dieu le Père.
      De ce fait le Fils n’est nullement le Père et même s’il fut appelé dans l’AT Père, il le fut en conformité à Jean 14:8 à 11 où le Père étant en lui et lui dans le Père, celui qui le voyait Lui, voyait obligatoirement le Père au travers des œuvres qu’il manifestait et qui étaient les œuvres non pas de Lui mais du Père.
      Voir le Père parce qu’on a vu le Fils veut dire qu’il y a UNITÉ parfaite des deux de sorte qu’on voit chez le Fils, le Père.
      En gros le Fils est l’image PARFAITE du Père, mais n’est pas le Père au point que cette UNITÉ parfaite fait que l’on peut effectivement appeler le Fils, Père, car on voit chez le Fils la perfection du Père ou encore on voit chez le Fils les œuvres parfaite du Père.
      Jésus en Jean 14:8 à 11 n’a jamais dit :  » Je suis le Père ! », Il a dit :  » Celui qui m’a vu, a vu le Père ! »
      Ce sont deux formulations totalement différentes.

      Cependant je vous poserai une seule et unique question à votre intelligence en Christ faisant référence à la parole suivante : « ils seront une seule chair ».
      Selon vous, la femme est-elle une hypostase(sens métaphysique) de l’Homme ou une manifestation d’un Homme Un ?
      Je voudrais juste que vous répondiez à cette question par Oui ou Non !

      Je sais j’ai la manie des questions Oui/Non auxquelles personne ne réponds.
      J’ose espérer que vous feriez l’exception à cette règle.

      Bien à vous !

    • @Shor L.

      A la question « la femme est-elle une hypostase(sens métaphysique) de l’Homme ou une manifestation d’un Homme Un ? », on ne peut pas a priori répondre par OUI/NON, car il y a un « ou » dans la question (ce mur est-il blanc ou jaune ? répondez par oui ou non…). A moins que les deux composantes de la question, celle avant le « ou » et celle après le « ou » aient pour vous la même signification.

      Quoi qu’il en soit, demander de répondre OUI/NON à une telle question nous fait entrer dans une distorsion cognitive de type dichotomique qui empêche d’entrevoir d’autres options (une troisième voie p.ex.). Or « ils seront une seule chair » signifie qu’il n’y a plus deux entités (deux individus, l’homme et la femme), mais une seule entité (un couple), et le fruit de leur union sera une seule chair, à savoir un enfant. Ce n’est pas OUI ou NON, mais autre chose.

      Les deux sont UN affectivement, intellectuellement, spirituellement, financièrement, etc., mais chacun peut se manifester comme parent (père, mère), ou fils/fille de leurs propres parents, ou tout autre rôle dans la société.

      Les deux sont des êtres humains distincts, tout en formant une seule entité, de même que les deux hémisphères du cerveau forment l’entité cerveau.

      Je ne pense pas qu’on puisse faire le parallèle de manière absolue avec Dieu qui est Esprit et s’est manifesté en chair dans le Fils, puisqu’on a affaire à d’autres dimensions, mais le parallèle peut se faire en ayant à l’esprit cette différence de référentiel.

      Pardon pour cette réponse longue et loin du OUI/NON demandé, mais si vous me demandez « êtes vous intelligent OUI/NON » je vous répondrai : de quelle intelligence parlez-vous, sachant qu’il existe plusieurs sortes d’intelligences ?

    • bibletude.org
      4 avril 2015 • 8 h 51 min

      @Shor L.

      Vous dites plus bas (3 avril 2015 • 20 h 19 min) que la trinité est une doctrine païenne, et ici vous dites que le Dieu UN se manifestant sous trois formes (donc une non-trinité) est aussi une doctrine païenne. Merci de préciser votre pensée.

      Comment expliquer le concept d’unité sans la présence divine dans le multiple ….pourquoi Jésus a dit ceci ? .
      Matthieu 18.19

      19Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. 20Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

      Dieu est présent lorsque au minimum deux ou trois personnes décident de s’accorder pourquoi ?

      Pourquoi le Dieu UN a besoin de l’incarnation de cette unité visible pour agir avec puissance ?
      Pourquoi dans proverbe 8 l’esprit de sagesse de Dieu est personnifié ?

      Qu’est ce que le concept d’unité ??

    • @bibletude.org:
      Puisque vous ne pouvez selon vous pas répondre à la question par un Oui ou un Non je conçois que :

      Pour vous la femme est une manifestation de l’Homme.
      Vous effacez la femme et en faite une manifestation de l’homme qui est le chef de la femme.

      Merci de la majestueuse considération que vous avez pour la gente féminine.
      En gros une vision machiste a ajouter au tableau de la misère féminine.

      L’image que vous prenez du cerveau ne cadre pas, car il n’y a pas une partie sexe mâle et sexe femelle au cerveau, il y a juste deux parties mais un ensemble appelé cerveau qui si l’une des parties est inexistante ne peut fonctionner.
      On ne peut pas être complet et fonctionnel avec une hémisphère du cerveau c’est inconcevable, mais un homme seul ou une femme seule cela s’est possible.
      Donc votre image est inadéquate et complètement hors sujet !

      Concernant votre question sur l’intelligence, il n’y a pas plus d’intelligence qui soit en sexe mâle ou en sexe femelle pour que cela colle à ma question, je ne vous interroge pas sur une impression de ce que vous entendez de votre intelligence mais sur des lois spirituelles et cela c’est autre chose.

      Afin de ne pas mettre sur vous une réponse en déduction personnelle(ce que j’ai défini au début), parce que je tiens à avoir une réponse ferme de votre part, je poserai ma question plus simplement si cela ne vous dérange pas de répondre par oui ou par non :

      Selon vous, la femme est-elle une manifestation d’un Homme Un ?
      Oui ou Non

      Je répète mes questions ont la fâcheuses manies de ne jamais être répondu objectivement par les chrétiens en Oui ou Non.
      Va savoir pourquoi ?

      Attendez, je me pose des questions :

      A Shor L. :
      Jésus-Christ est-il Dieu ? Oui ou Non
      Oui

      Jésus-Christ est-il Fils de Dieu le Père ? Oui ou Non
      Oui

      La femme est-elle une manifestation d’un l’Homme Un ? Oui ou Non
      NON

      Bizarre j’arrive a y répondre !
      Vous répondez quoi à la dernière question …Oui ou Non ?

      Bien à vous !

    • Je précise la question dans le cadre spirituel pour lever tout doute sur la question posée.

      Dans le cadre de la relation mari/épouse l’Écriture dit que le mari et sa femme sont une seule chair.

      Selon vous dans le cadre du mariage :
      La femme mariée est-elle une manifestation d’un Homme Un ? Oui ou Non

    • @Shor L.

      Vous dites « Pour vous la femme est une manifestation de l’Homme. Vous effacez la femme et en faite une manifestation de l’homme qui est le chef de la femme. »

      Décidément, vous aimez les distorsions cognitives, dans le cas présent en me faisant dire ce que je n’ai pas dit. C’est ce que la Bible appelle être tordu.

      Vous faites avec beaucoup (moi, ici, en l’occurrence) ce que les pharisiens faisaient avec Jésus : tendre des pièges avec des artifices de langage.

      A votre question, ma réponse sera donc : ni OUI ni NON, bien au contraire.

    • @Colombe
      4 avril 2015 • 18 h 48 min
      ___
      Elie était bien seul, il prie seul et 3 ans 6 mois sans pluie, il prie de nouveau, il pleut.

      Le temps manquerait pour parler d’Abel qui dans sa solitude et par sa Foi est déclaré juste, et Noé qui lui seul juste sauve 7 membres de sa famille et condamne le monde, d’Abraham qui lui seul hérite des promesses pour l’ensemble juif et goyims etc.

      Ou lisez vous dans l’unité, un impératif majeur à l’exaucement de la prière ?
      Car il est aussi écrit :
      Matthieu 6:6 Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
      Montrez moi dans ce simple verset où il y a deux pour qu’il y ait obligatoirement exaucement !

      Comprenez que ma question ne porte pas sur la prière déjà mais bien sur ce qu’est la femme au sein de l’unité du couple.
      Dans le mariage, la femme disparait-elle a un tel point qu’elle n’existe plus dans le couple et qu’elle ne soit qu’une manifestation de l’Homme UN ?

      C’est ici la question et rien d’autre !

      Or si la femme ne disparait pas alors que dans l’unité du couple les deux sont une seule chair pourquoi proclamer un Dieu UN et dire que c’est celui là l’unique Dieu en faisant disparaitre et le Père, le Fils et l’Esprit qui deviennent des manifestations de ce Dieu UN ?
      Pourquoi encore parler d’Unité dans ce cas…c’est illogique.

      Voyez vous il n’y a en cela aucune logique spirituelle.

      L’on me rétorque que la dimension chez Dieu n’est pas comparable à la dimension chez le couple.
      Cependant on parle d’unité spirituelle ici, c’est l’Unité que l’on compare.
      La même Unité qui est chez le Père et le Fils se retrouve déjà dans le couple marié et encore dans les disciples.
      Nous sommes tous UN, cela vous efface t-il au point que vous Colombe deveniez une manifestation d’une entité appelée « Disciple UN » ou que moi je devienne une manifestation d’une entité appelée « Disciples UN » ?
      Avouez que définir ainsi l’unité cela n’a aucun sens car l’unité n’efface nullement la multiplicité et que si on parle d’unité c’est bien parce qu’il y a multiplicité.
      Si l’unité efface la multiplicité ce n’est plus de l’unité ce serait une fusion en absorption créant un amalgame et faisant un autre seul être de sorte que l’un ne se distinguerait plus l’un de l’autre.
      Un vrai scenario à la Vegeto (fusion entre Son Goku et Vegeta)

      Pourquoi crée des doctrines aussi farfelues et les défendre en se pensant sage ?
      C’est somme toute déroutant de ne pas pouvoir se ressaisir et considérer que l’on fait fausse route.

    • @
      bibletude.org
      5 avril 2015 • 7 h 40 min
      ________
      Je conçois que vous voulez éviter de répondre à la question comme beaucoup d’autres car elle vous dérange car elle infirme votre conception païenne de Dieu car ma question a été exposée de façon très claire et sans ambiguïté et non pas teintée de pièges en vue de renverser la Vérité et les fondements de l’Écriture.

      Vous même dans vos articles, vous faîtes preuves d’intelligence et de lucidité pour expliquer et démontrer votre point de vue.
      Je me sers des même facultés que vous et voilà je suis jugé de faire dans la distorsion cognitives et d’être à l’image des pharisiens et vous vous faite par là, un brillant docteur de la Loi exprimant la vérité parfaite de Dieu.

      Cependant les Trinitaires ici pourrons aussi vous juger d’agir autant en pharisien, car ils ne seront pas plus en accord avec vous sur votre article.

      C’est somme toute très désagréable dans un débat ouvert d’avoir tout le temps affaire à des gens qui dès la moindre proposition en réflexion vous traite de suite d’agir en pharisien.

      Je n’ai fait que vouloir ouvrir le débat, je ne cherchais pas à vous convaincre mais je ne vous demandais pas plus de me juger d’agir en pharisien.

      Me répondre que vous n’abondez pas dans le sens de ma question en me fournissant par l’Écriture la base sur laquelle je me trompe et m’expliquer en quoi je me trompe et en quoi je fais une distorsion cognitive cela aurait pu être plus utile à nos lecteurs.

      Je vous laisse donc à votre conclusion estimant que ma question mérite malgré vos détours une réponse en Oui ou Non.

    • @Shor L.

      Dans les 2 cas où j’ai parlé de distorsion cognitive j’ai expliqué en quoi elle consistait.

      Vous en faites par ailleurs une troisième en affirmant que je ne les explique pas (cette distorsion s’appelle mauvaise foi).

      N’importe quel lecteur attentif de ces échanges aura bien compris votre façon d’entortiller vos contradicteurs, à la manière du serpent.

      N’importe quel lecteur attentif de ces échanges constatera également que dès le départ j’ai cherché le dialogue, et que c’est vous qui l’avez rompu par des distorsions cognitives.

      Lorsqu’il y a distorsion cognitive, il n’y a pas de réponse possible, et vous essayez de démolir votre interlocuteur en l’accusant de ne pas répondre. C’est diabolique.

    • bibletude.org
      3 avril 2015 • 16 h 11 min

      C’est pas compliqué à comprendre – un enfant le comprend sans peine

      Et oui ! Il l’a dit le maître…. que seul les petits enfants entraient dans le royaume de son Père !

      HI HI HI j’en suis😉

    • Je vous ai demandé une démonstration biblique pas du blablabla charnel.
      Mais comme le proverbe dit l’habit ne fait pas le moine, ce n’est pas parce que vous avez le pseudo de Bibletude que vous parlez selon elle !

      Ps : Si, je dis bien si, vous lisez de moi que je fais dans la distorsion cognitive, ce que je ne fais point, vous vous faites autiste.

  12. Yeshoua leur dit donc : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous saurez que Je Suis et que je ne fais rien de moi-même, mais je dis ce que le Père m’a enseigné …
     » JE SUIS » le meme mot lorsque D.ieu repond a Moise <> en hebreu « hehiye asher hehiye »
    Extremement important de connaitre les racines juives de la foi et si possible l’hebreu car de suite on fait le raprochement .
    entre les deux testaments :la premiere et la seconde alliance.
    et encore:
    Yeshoua leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham existât, Je Suis. »
    ( maintenant dans ce passage en hebreu ,il est marque,a propos de « je suis »= « ANI HOU »,qui veut dire: »Je suis Lui » en hebreu c’est aussi le Nom de D.ieu!
    Traduit en francais mot a mot: avant l’existence de Avraham , »je suis Lui ».
    meme reconnaissance aussi dans le sidur(livre de priere juif) dans la priere du matin ,concernant D.ieu Lui meme « Ani hou » ….
    en effet les Juifs religieux cherchaient a se saisir de yeshoua , afin de le tuer par lapidation pour blaspheme car ils comprenaient et saisisaient parfaitement ce que yeshoua leur transmettaient:Yeshoua est D.ieu le saint de D.ieu,le kadosh a kadoshim …….

    Qu’ importe que l’ on croit à la Trinité .. moi je l’appelle la Tri-unité .. Je reconnais que j’ ai du mal avec la conception de la Trinité car j’ adhère à une doctrine émanatoire et que mes conceptions m’ empêchent de penser à la « grecque ». ….L’ important, c’est faire la volonté de D.ieu et on n’ a pas besoin de faire de la haute théologie pour ça!

    L’ étude de la Torah c’ est bon …. c’est bien et c’ est permis et conseillé ….mais l’ étude pour la connaissance est un péché car c’ est vouloir scruter les cieux pour mieux construire notre Tour de Babel et s’ opposer à D.ieu …… Nous mettons D.ieu au centre de notre vie et non l’ Homme comme le fait la pensée grecque!

    • La prière de Jésus en Jean 17 est très riche d’enseignement, ne trouvez-vous pas ? Jésus, sur terre, disant en levant les yeux : « …afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé […]

    • Et il dit même encore :
      Jean 17 :33 Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.
      4 Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire.
      5 Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût.

      Oups, il a dit un mot de trop ici le Seigneur Jésus…Il a dit toi, le seul vrai Dieu…mais chut faut pas le dire car ça va faire tomber trop d’hérésies et puis patiti patata, le commerce dans le temple est très juteux donc…prendre le fouet cela est très mal vu.

      Et puis il a dit encore que j’avais auprès de toi…il n’a pas dit que que j’avais en étant toi même

      Mais chut ça aussi il faut l’effacer, déchirer les pages, effacer ces versets faut pas trop en parler, ça fait criser…

      Chut chut chut …Mais faut laisser faire l’hérésie ?

      Oh que NON !

  13. La trinité est un concept grec. La construction de pensée hébraïque ne permet pas une interprétation trinitaire. Le grec, oui. Mais ça demeure un concept qui n’est pas une doctrine essentielle, mais bien une image. La trinité n’est pas un principe de foi, mais un moyen utilisé pour illustrer la personne de Dieu selon les capacités de compréhensions des gens de l’Antiquité.

  14. J’ai peu de connaissances mais je crois savoir en écoutant des érudits qu’en hébreu, Dieu se présente comme une pluralité de nature et non de personnes. Cependant je suis persuadé que ces trois dernières possèdent leur propre caractéristiques se référent à la Définition de la personne. Chose à part, Joyeux anniversaire… Ça fait quoi d’avoir 56 ans?

    • Un jeune curé, très angoissé, et après avoir été incapable de prononcer un seul mot
      le jour de son premier sermon, demande conseil à l’Archevêque
      pour être à la hauteur dimanche prochain.
      Ce dernier lui conseille de se verser quelques gouttes de vodka
      dans un grand verre d’eau pour être plus détendu.
      Le dimanche suivant, le jeune prêtre se sentit si bien
      qu’il aurait pu parler n’importe où de n’importe quoi.
      De retour à la sacristie, il trouve une lettre laissée par l’Archevêque, ainsi rédigée :
      Mon fils,
      La prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau
      et non quelques gouttes d’eau dans la vodka.
      Ensuite, je vous fais part de quelques observations
      afin que ce que j’ai vu aujourd’hui ne se reproduise pas.
      1 – Il n’est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.
      2 – Evitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge et surtout, évitez de la serrer dans vos bras et de l’embrasser.
      3 – Il y a 10 commandements et non 12.
      4 – Les apôtres étaient 12 et pas 7 et aucun n’était nain.
      5 – Nous ne parlons pas de Jésus Christ et ses apôtres comme de « J.C & co ».
      6 – Nous ne nous référons pas à Judas comme « à ce fils de pute ».
      7 – Vous ne devez pas parler du Pape en disant « le Parrain ».
      8 – Ben Laden n’a rien à voir avec la mort de Jésus.
      9 – L’eau bénite est faite pour bénir et non pour se rafraîchir la nuque.
      10 – Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches de l’autel.
      11 – Les hosties ne sont pas des gâteaux apéritif à consommer avec le vin de messe.
      12 – Les pêcheurs iront en enfer et non « se faire enc… »
      13 – L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne,
      mais pas celle de faire la chenille dans toute l’église.
      14 – L’homme assis près de l’autel auquel vous vous êtes référé
      comme l’homo » et « le travelo en jupe », c’était moi.

      Sincèrement, l’Archevêque.

    • excellent , Georges , j’ai bien rie

    • pardon : j’ai bien ri , sans E

    • @Jean Noël Cazaux
      Rires!!!
      56 ans !!!
      T’es un ouf toi!
      Je suis comme toi aussi, j’ai pas beaucoup de connaissances théologiques et me nourri des apports des uns et des autres et j’aime bien ta contribution, même si je serais plus catégorique sur la pluralité de personnes contenu dans une seule nature: Dieu.
      Enfin…
      Un peu « fractalien » tout ça…
      Je ne sais plus trop… Il est 3 heures du matin… Je suis fatigué…
      Zzzzzzz!
      Je crois que je vais me coucher un peu.

  15. Perso , je préfère , comme David Zvi , parler de tri-unité : trois en un , ou trois formes différentes de la même Personne . Une image toute simple nous permet de mieux saisir le concept : l’ eau ou les trois états de la matière ( liquide , gazeux , solide sous forme de glace ….) , pourtant le même élément à la base …
    C’ était la minute  » Théologie pour les nuls  » …..

    • Ne le prenez pas comme une moquerie de ma part, ce n’est pas du tout ça et je respecte votre manière de concevoir la personne de Dieu. Mais ça m’a toujours amusé ce terme « tri-unité », une sorte de « package » dans lequel on vous vend « Dieu » et en prime, vous recevez tout à fait gratuitement « Le Fils » et « l’Esprit » sans aucun autre déboursement de votre part.😉

    • Vous connaissez la Mitose au moins ?
      J’estime que c’est la démonstration scientifique la plus proche d’une conception imagée du Père au Fils.
      Une cellule qui se divise et crée une seconde cellule identique. Les cellules sont égales, équivalentes.

      Le Fils est la première création du Père, son image, son clone, son parfait identique.
      Cependant à cause du principe spirituel de la Sagesse, le Père est Chef car le Fils par qui et pour quoi sont toute choses, vient de lui.

      http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations-flash/sciences-du-vivant/la-division-cellulaire-la-mitose

    • CONCEVOIR LA PERSONNE DE DIEU DONT IL EST DIT QU’IL EST AU DESSUS DE TOUT ! Mazette c’est pas peu dire😉

      L’orgueil du savoir s’expose , l’arbre de la connaissance du bien et du mal aussi ! La fausse épouse Irrévérencieuse s’élève pour dire JE….MOI !

      Quand à la réalité spirituelle des trois personnes qui représentent l’œuvre de Dieu du Saint Esprit et du Fils , elle est une réalité que personne ne pourras réduire ou enfermer dans sa pensées intellectuelle ……J’ai vu des milliers de fois en Esprit le Père, le Fils et le Saint Esprit , et j’ai pu avoir une réelle communion et relation verbale avec chacun des trois !
      Sans cette merveilleuse communion exposée dans Jean 17 , impossible d’entrer dans la sainte présence de la trinité qui a inventer le UN qui sous entend l’accord de plusieurs pour créer la communion de pensée créative !
      un esprit humain na le privilège de pouvoir expliquer Dieu ….mais par contre ceux qui sont en communion avec lui peuvent devenir des témoins qui prouvent que ce qui est écrit et vie et vérité.

      Le concept est un mot humain qui ne peut définir la puissance créative de Dieu et ses associées …..aucun esprit humain na le privilège de pouvoir expliquer Dieu ….mais par contre ceux qui sont en communion avec lui peuvent devenir des témoins qui prouvent que ce qui est écrit et vie et vérité.

      Le reste on s’en fou c’est le balbutiement intellectuel de ceux qui n’ont pas eu le privilège de communiquer en Esprit réellement avec les trois😉 Ils restent sur le plancher des vaches meuuuuuuu !

      http://sentinellenehemie.free.fr/watchman_nee3.htm

    • @Colombe
      5 avril 2015 • 7 h 28 min
      ____
      Dire que vous n’êtes même pas prophète et vous parlez comme si vous aviez la Révélation laissant les autres sur le plancher des vaches et les voyants comme des quadrupèdes en « meuh » tonitruants.
      Très symptomatique d’un esprit qui s’élève sur les autres et non pas un esprit qui vit l’Amour et qui par charité supporte l’autre et l’élève à la stature de Christ aux travers de ses propos.

      En outre, je crois me rappeler de vous d’un témoignage rendu ou à peine votre tête arrivait à dépasser le bas du ciel au point ou vous n’entendiez pas ce qui se disait en haut.
      En gros vous n’êtes qu’une intrigante et vous voulez glisser votre tête, là ou le Seigneur ne vous autorise point. Vous écoutez aux portes car on ne vous y a jamais invité.

      A vous lire, j’ai une répugnance parfaite de votre prétendu sens de la Révélation qui n’est que l’attitude d’un voyeur et d’un l’espion aux portes.

      Si d’aventure vous aviez entendu Dieu, vous auriez su qu’il ne permets pas à la femme d’enseigner.
      Vous n’êtes aussi un faux témoin sur ce registre là, il serait bien pour vous plutôt de réformer vos voies car ce que je lis de vous de démontre pas que vous êtes circoncis de cœur.

      J’ai plus l’impression que vous vivez une folie charismatique et je pense que c’est vraiment cela.

    • Shor L.
      5 avril 2015 • 13 h 33 min

      @Colombe
      5 avril 2015 • 7 h 28 min
      ____

      et oui vous préférez la photo des fesses de la femme la vous n’y mettez pas de voile ……….c’est dire ce que valent les hommes et pourtant ce disant chrétien …..la fausse épouse impudique voilà ce que vous êtes.

      Jamais Dieu donnera ses songes et ses visions à des cœurs impudiques car il est écrit : Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu .

      Conclusion ci vous n’avez jamais vu les trois personnes qui forme l’Unité créatrice de Dieu,le  » UN » du créateur, c’est que votre cœur n’est pas pur !

    • @Colombe
      5 avril 2015 • 20 h 22 min
      ____
      Vos propos sont de la pure démence.
      Je vous laisse à vos délires charismatique.

  16. A Paul de la Rédaction: bonsoir! Si j’ai bonne souvenance: il y eut discussion sur cette « Tri-unité »
    dans d’autres chroniques et vous aviez parlé d’un article, d’une étude sur le feuilleton en question
    et qui revient de façon périodique et tenace😆 Se faisant: La Trinité et son authenticité?
    Que vous aviez préparé? Ou bien: me trompais-je, ou que je me trompasse sur vos dires?
    Ne serais-se pas la bonne occasion pour mettre en ligne un tel sujet?
    Rappelé et remis au gout du jour par Monsieur Chyc Polhit😉 allias le Clown du Seigneur😆

    • Les circonstances qui nous réunissent aujourd’hui sont de celles dont la gravité ne peut échapper qu’à ceux dont la légèreté et l’incompréhension constituent un conglomérat d’ignorance que nous voulons croire indépendant de leurs justes sentiments.

      L’exemple glorieux de ceux qui nous ont précédés dans le passé doit être unanimement suivi par ceux qui continueront dans un proche et lumineux avenir, un présent chargé de promesses que glaneront les générations futures délivrées à jamais des nuées obscures qu’auront en pure perte essayé de semer sous leurs pas les mauvais bergers que la constance et la foi du peuple en ses destinées rendront vaines et illusoires.

      C’est pourquoi j’attends avec impatience de lever mon verre en formant le voeu sincère et légitime de voir bientôt se lever le froment de la bonne graine sur les champs arrosés de la promesse formelle enfouie au plus profond de la terre nourricière, reflet intégral d’un idéal et d’une mystique dont la liberté et l’égalité sont les quatre points cardinaux en face d’une fraternité massive, indéfectible, imputrescible et légendaire.

  17. Désolée Chic, mais c’est trop compliqué pour moi, tous ces mots savants, ça me donne mal à la tête 🙂

    voyez-vous, même avec ses mystères, la bible est plus accessible.

    Soyez simple comme les colombes mon ami a dit le Seigneur, notre Pâque.

    • C’est clair Femme du sud … Yechoua parlait le langage du peuple .. les apôtres aussi … et la bonne nouvelle devait être prêcher deja aux pauvres …. c’est à dire au plus défavorisés de ceux qui n’ont jamais fait de grandes écoles … ..C’est le problème chez les chrétiens .. a force de vouloir tout compliquer par ses technotheologies .. on finit par plus rien y comprendre …. en l’occurrence que tous ces technocrates de la Bible sont de grands moralisateurs surtout pour les autres … bref une façade et un verni qui n’apporte rien de concret dans une vie … absolument rien !
      je ne montre pas du doigt chyc polhit car il est grand déconneur…

    • Oui, David, tu dis bien l’essentiel.

  18. Question d’écolier:

    dans le crédo dit universel que pose Chyc avec ses guirlandes de versets lumineux, il y a « le Saint-Esprit » et « l’Esprit Saint ». Moi aussi, j’ai clamé les choses de la sorte depuis mon 8e ou 9e anniversaire; mais, c’est quoi la nuance ou la différence?
    Quiconque considère le Souffle saint d’Elohim comme une « personne » passe son chemin. Je veux la réponse d’une âme qui pense qu’un Elohim trin a du sens dans la vie du chrétien, lui même trin.

    • Donc, vous posez une question, et vous excluez d’emblée une réponse qui pourrait ne pas vous plaire, même si elle est conforme avec les données bibliques? Navré, mais ce n’est pas ainsi qu’on fait de la théologie sérieuse.

    • @ Dabney

      Ne vous méprenez pas sur mes précautions. Je ne pense pas utile que l’on enguirlande le fil de copier/coller paresseux. Il m’importe juste de discuter avec quiconque peut dépasser sans défaillir ou penser renier l’essentiel de sa foi, la notion de « personne » appliquée à l’Esprit saint.
      Navré, Dabney, je fais peut-être de la prose sans le savoir, comme Monsieur Jourdain, mais la « théologie », ce n’est pas ma tasse de thé. Et je suis peu outillé pour parler « théologie », pour une raison simpliste: le theos grec n’est pas l’équivalent de l’Èlohim sémitique. Et je ne pratique plus le theos grec depuis une grappe d’années.

    • C’est quoi une personne, un esprit ?
      C’est quoi un esprit, une personne ?

    • @ Shor L.

      Petite précision: lorsque le dogme de la Trinité a été édicté, il l’a été en latin, avec une nuance de sens du vocable « persona » qui a depuis, changé. Du sens de ‘personnage’, on est passé à celui de ‘personne’ dans les langues européennes. Est-ce la même chose? Trois fois non!
      On peut saisir, sans toutefois toujours justifier, le point de vue des modalistes dans ce glissement de sens. Le nœud se fait autour du Souffle de YHWH, en langue courante: l’Esprit saint. Maintenant: la personnification, toute anthropomorphiste de l’attribut (la Puissance du Souffle) de la personne (le Père) fait-elle de l’attribut une personne? That’s the question!
      Le fin mot est encore dans une question: que m’apporte ce dogme ou la négation de ce dogme dans l’articulation quotidienne de ma foi, de mon attachement à Christ?

    • Dabney a raison. L’enseignement des Écritures montre à celui qui est attentif que le saint-Esprit est une personne, et qu’il n’y a nulle différence à dire Saint Esprit et Esprit saint. Donc éliminer cette base certaine, c’est se diriger vers des paturages secs.

  19. @@@@@@ TOUS

    Je ne peux pas, je ne pourrai jamais laisser dire et laisser croire que la TRINITÉ soit biblique.
    (montrez nous la référence) ! Ce n’est pas parce qu’il est écrit dans Matt. 28:19 de baptiser au nom du
    Père, du Fils et du Saint Esprit, que nous allons affirmer ça y est il y a la trinité : qui veut dire d’ailleurs trois divinités ; à l’image des divinité païennes des nations.

    DIEU est UN DIEU :

    Jésus est LA PAROLE PUISSANTE QUI SORT DE LA BOUCHE DE CE DIEU.
    Saint Esprit est LE SOUFFLE PUISSANT QUI SORT DES NARINES OU DE LA BOUCHE DE CE DIEU

    Si vous déroulez le lien ci-dessous, vous comprendrez la cuisine des Evêques catholiques pour mettre la trinité comme DOGME dans leur magistère, sur leurs murs, dans le mental des fidèles catholiques et dans les cours de leurs instituts de théologie, inspirés par les instituts de théologie évangélique.
    C’est fou cette histoire ! .

    Pour ceux qui en douteraient, voici l’extrait cinq qui affirme la raison de l’empoisonnement de l’Évêque Arius :extrait (5)
    => commença sa persécution par Arius qui mourût ==> EMPOISONNE parce qu’il avait daigné S’OPPOSE à eux concernant la Trinité. » :

    En lisant l’ article de ce lien, vous ne mourrez pas idiots.

    http://radicalreformation.over-blog.com/article-la-doctrine-de-la-trinite-113548894.html

    Extraits

    (1)
    « La doctrine trinitaire trouverait son origine à Babylone et en Assyrie. L’Égypte, la Grèce et la Rome antique ont toutes subi cette influence dans les siècles précédents et entourant la naissance de Jésus Christ.

    (2)
    L’Église catholique romaine a incorporé à ses enseignements de nombreuses doctrines issues des mystères babyloniens. La doctrine de la Trinité est l’une de ces doctrines. Ces enseignements babyloniens se retrouvent dans la plupart des religions païennes, mais également dans les soi-disant religions chrétiennes de nos jours.

    La papauté a dans certaines de ses églises, comme par exemple dans le couvent des Trinitaires de Madrid, une image d’un Dieu trinitaire ayant trois têtes sur un seul corps.

    Comment une telle abomination est-elle réconciliable avec les deux premiers des dix commandements contenus en Exode chapitre 20 ? « Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance des choses qui sont là-haut dans les cieux, ni ici-bas sur la terre, ni dans les eaux sous la terre »

    (3)
    Arius croyait en ce qu’enseignent les Écritures, et ainsi ne cautionnait pas la doctrine trinitaire. Il s’agit de ce que devrait croire tout disciple du Christ et tout individu suffisamment bien informé sur la Bible.

    (4)
    Au concile de Nicée, en 325, Arius et ses partisans furent finalement expulsés pour avoir refusé le nouveau credo et les règles qui s’en suivaient. D’autres, par peur signèrent le nouveau credo, tout en n’étant nullement pleinement convaincus. Arius fut exilé par Constantin. La question n’avait pas été réglée cependant. Arius avait encore de nombreux partisans. Un grand nombre de saints ont refusé d’accepter quoi que ce soit, ne souhaitant se soumettre qu’aux Saintes Écritures.

    (5)
    commença sa persécution par Arius qui mourût empoisonné par ses adversaires parce qu’il avait daigné s’opposer à eux concernant la Trinité. »

    Fin d’EXTRACTION

    Les CATHOLIQUES, à force de rabâcher de façon répétitive ce dogme et d’autres d’ailleurs, le monde entier l’a accepté comme vrai, j’en faisais partie malheureusement ; maintenant que j’ai la vérité et que je l’ai vérifiée, donc terminé (point)

    L’Apôtre Paul disait aux Thessaloniciens :
     » Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès. » 1Thessaloniciens 4:1

    Nul n’est infaillible ; mais une fois on a découvert la vérité, il faut jeter le mensonge.
    LA TRINITÉ EN EST UN ! UN GROS MENSONGE QUI NE SAUVE PERSONNE !

    • Chère aucarrémary,

      Merci de votre remarquable exposé : en effet, la plupart des erreurs contenues dans les commentaires des uns et des autres sur la Sainte Trinité ne sont que la répétition d’hérésies fort anciennes : arianisme, sabellianisme, docétisme, adoptianisme, modalisme etc…
      Il faut en retenir 2 choses : ce qui était faux à l’époque d’Arius, il y a donc 17 siècles, est toujours faux aujourd’hui.
      Les hérésiarques des premiers siècles de l’Eglise ont commis des erreurs d’interprétations majeures de l’Ecriture : nombre d’entre vous tombez dans les mêmes pièges que vos prédécesseurs. Là encore, 2 erreurs ne font pas une vérité.

      Dieu s’est révélé comme Trinité : Dieu le Père est Dieu, Dieu le Fils est Dieu, Dieu le Saint Esprit est Dieu. Dieu le Père est une personne ; Dieu le Fils est une personne : Dieu le Saint Esprit est une personne. Mais Dieu est un : « AU NOM du Père, du Fils et du Saint Esprit » et non pas « AUX NOMS du Père, du Fils et du Saint Esprit ». C’est le Fils qui a subi la Passion, pas le Père ; c’est l’Esprit Saint que les Apôtres ont reçu, pas le Père, ni le Fils. C’est le Fils qui s’est incarné, pas le Père.

      La Trinité est en filigrane dans l’Ancien Testament (un exemple : Isaïe 6.3 et 8 où l’on trouve l’unité de substance et la pluralité des personnes) mais la plénitude de la révélation de Dieu comme Père, Fils et Saint Esprit se fait par l’incarnation, la mort et la résurrection du Christ, Verbe fait chair.

      Les apôtres puis leurs successeurs, les évêques ont été confrontés à la difficulté d’approfondir la connaissance de la Révélation et de son contenu avec des mots humains. Comment dire Dieu correctement ? Les Pères de l’Eglise ont donc façonné un vocabulaire chrétien qui dit de la façon la plus exacte possible -donc dans les limites de notre humanité- le contenu de la foi chrétienne : certains mots ont été inventés comme « Trinité », d’autres mots, communs, ont reçus une définition spécifiquement chrétienne comme « sacrement » qui est un mot de procédure judiciaire devenu théologique.

    • J’ignorais qu’Arius avait été empoisoné ? J’avais vu un reportage sur le Concile de Nicée sur Arte et aucun intervenant n’avait suggéré ce fait « ! mais pas vraiment étonnant si c’est avéré.

      A propos de Matthieu 28.19, de nombreux commentateur Biblique mettent en doute cette formulation.
      L’Evangile de mattieu fut destiné en premier pour les Juifs et certaines sources disent qu’il a été écrit en Hébreux par Matthieu et ensuite traduit en Grec.

      Faites des recherches et vous verrait que ce « rajout » n’est pas « logique » et ne ne concorde pas avec l’Esprit des écritures demandant de baptiser » au nom de Jésus ».

      Des copistes en même (tenter ?) de rajouter des arguments pro-trinitaire dans l’Epitre de Jean :

      {Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre;} l’Esprit, l’eau, et le sang; et ces trois-là se rapportent à une seule chose. (1 Jean 5:8)

      « Il y en a aussi trois qui rendant témoignage sur la terre », dans les versions (Osterwald,la colombe, abbé crampon, Cardinal Pirot-Clamer / Liénart, abbé filion, david martin, King James, Lemaistre de Sacy)

      Cela à sans doute été « tentant » d’avoir un verset pro-trinitaire dans les Epitres de Jean pour appuyer ce dogme catholique romain que les réformateurs n’ont pas voulu « dénoncer ». Pourquoi ?

    • @ discovery

      Parce que les « réformateurs » en dépit des leurs nombreuses erreurs, tenaient strictement la foi au Dieu trinitaire, qui était également la foi des apôtres. Reconnaissons-leur cette fidélité à l’Evangile.
      Quant aux versets que vous citez, il est vrai qu’ils ne se trouvent que dans certains manuscrits et pas dans ceux qui font référence. Ce sont des gloses interprétatives qui sont ensuite passées dans le texte : elles attirent l’attention justement sur le sens trinitaire du verset.

    • @ souvenez vous

      « Parce que les « réformateurs » en dépit des leurs nombreuses erreurs, tenaient strictement la foi au Dieu trinitaire, qui était également la foi des apôtres. Reconnaissons-leur cette fidélité à l’Evangile. »

      Calvin et luther ne sont pas des exemples pour moi. C’est serait plutot michael slater, jan hus, wiclife, ect…

      Calvin à du sang sur « les mains », luther n’est pas exempt de tous reproches n’ont plus dans « la guerre des paysans ». Je ne veut rien à faire ni de près, ni de loin avec ces personnages soit disant véritable disciple de Jésus les mains pleine de sang !!!!!

      La doctrine trinitaire est d’essence catolique romaine et nullement biblique. Je doit être un « apostat » pour les catholiques car pour eux quelqu’un qui ni le dogme trinitaire est « déchu de la grâce, hérétique, enragé….

      Pas sur que Calvin, Luther, Swingli aurait évité la peine de mort si ils avaient dénoncé le dogme trinitaire.

      Je reconnais bien sur la divinité de Jésus, mais pas au sens trinitaire et celà serait beaucoup trop long à exposer ici mes arguments biblique pour le prouver.

      « Mais Il a dit au Fils : Ton trône, O Dieu est éternel…..C’est pourquoi, O Dieu, ton Dieu t’a oint au-dessus de tes égaux. Hébreux 1.9

    • Ca soûle et on s’en fout ! Dieu reconnaitra les siens ! Amen ! Et bonne fête de Pâques !
      C’est légal au moins de se réjouir à Pâques chez les évangéliques ? Car avec ces derniers, à force de vouloir se démarquer des cathos, on ne sait plus à quoi s’en tenir.

      Un nouveau né (avec des couches Pampers®)

    • Aucarrémary

      Cher ami, je me fou des doctrines des hommes de la curie et je ne sais quoi encore , parlez moi de votre vécu personnel avec le Père le Fils et le Saint Esprit dans l’Esprit , et je pourrais savoir ce qu’il en est réellement de votre foi !
      Il est écrit le Saint Esprit vous enseignera toutes chose !

    • @ discovery

      Non, je ne vous prends ni pour un apostat ni pour un enragé. En revanche, la Trinité Sainte est à l’oeuvre dans l’Ecriture : sa révélation est préparée dans l’Ancien Testament et en toute clarté dans le Nouveau. Les références bibliques sont très nombreuses.
      J’aimerais attirer votre attention sur le coeur du propos de Chic Polhit (sous réserve que j’ai bien compris ce qu’il voulait dire) : la foi au Dieu, Père, Fils et Saint Esprit est une radicale différence entre les chrétiens et les autres confessions. Ni les musulmans ni les juifs n’appellent Dieu, « père », ça c’est la grâce reçue par les chrétiens d’être enfant de Dieu.

      Le monothéisme strict crée une distance infranchissable entre Dieu et l’homme. Et ce n’est pas ce que Dieu notre Père veut, ni ce qu’Il nous a fait connaître de Lui en nous donnant son Fils, Jésus-Christ, qui a pris notre chair. Le monothéisme strict revient à mettre Dieu hors de la vie de chacun, parce qu’il est Dieu et qu’il n’a donc rien de commun avec l’homme. A contraire, le Dieu auquel croit le chrétien, c’est un Dieu qui a en commun avec l’homme puisque le Fils a partagé notre condition et cela permet une relation.

      Pourquoi Dieu Trinité ? Parce que Dieu est amour, c’est un être de relation ! Dieu a une altérité en Lui-même. S’il n’est qu’un, il n’y a pas d’amour vrai possible, on verse dans l’idole narcissique et dominatrice que nous montre le Coran.

    • C’est donc l’utilité de la théologie: révéler les fausses doctrines sournoises, qui se cachent derrière des questions subtiles, pour prendre au piège les simples et les trop paresseux.

      Aucarrémary,
      C’est carrément pas carré ce que vous dites.
      La Doctrine de la Trinité ne sauve personne, c’est le Dieu trinitaire qui sauve par Grâce. Et heureusement pour plusieurs qu’il n’exigera pas la connaissance doctrinale la plus rigoureuse !…

      À Shor et tous les papoteurs du web:
      Refuser la Trinité, qui court dans tout l’enseignement de la Bible, c’est refuser la révélation de Dieu sur Lui-même. C’est plus que téméraire. Pour moi, quand on le fait en connaissance de cause, c’est de l’impiété ! Mais je ne juge personne, c’est la Parole qui jugera. Toutefois je crois nécessaire d’avertir. Internet permet la diffusion rapide des hérésies que l’on a exposées de bonne heure dans l’histoire chrétienne. Étudiez un peu des réponses que l’on a faites aux hérésiarques. Nous ne vous condamnons pas à l’exil, ni au bûcher, mais à l’étude sérieuse de la Parole et de la théologie biblique.

  20. Article assez confus, dans le fonds comme dans la forme. On constate une référence à un pasteur (Houziaux) nettement libéral. Si on veut vraiment bosser le sujet, sans provoc facile ni verbiage, on lira Les Trois sont Un de Stuart Olyott (Ed. Europresse)

    • @Dabney
      Je ne connais pas Stuart Olyott que vous citiez, je ne sais pas s’il est évangélique conservateur ou fondamentaliste jésuite,cracheur de feu ou frère caché de Paul Olyott rédacteur de ce site😀 , peu m’importe en réalité…
      Je ne vais pas mener mon enquête sur la vie de chaque auteur qui pis est, lorsque cet auteur ne fait qu’égrener des versets tirés dans la Bible pour valider un credo protestant passé dans la postérité. Je ne trouve donc aucun libéralisme dans ce crédo dont il n’est d’ailleurs pas l’auteur comme vous devez le savoir…
      Je constate donc que votre commentaire est vide d’intérêt et verbiage « réac » d’une suffisance coupable tant il n’étaye aucunes analyses sérieuses. Seulement un coup de boutoir dans ce que vous pensez être de la « provoc ».

      Dans le fond et dans la forme, je vous invite à me relire avec un plus d’honnêteté intellectuel et de grâce, un peu de sang froid: La confrontation sérieuse d’idée ne fait pas de mal, que ce soit entre libéral et fondamentaliste.
      Je reste à votre disposition pour apprendre de vous avec sincérité et sans procès d’intention.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :