Joyce Meyer / Adopter de bonnes habitudes…

Rompre avec les mauvaises. 14 attitudes clés qui dynamiseront votre vie…

C’est par la répétition que nous développons de bonnes habitudes et nous débarrassons des mauvaises. Trente jours seraient nécessaires pour y parvenir. Aussi, je vous invite à transformer votre vie en changeant vos habitudes. Au début, cela vous paraîtra peut-être difficile, mais patience et persévérance vous mèneront à la réussite. Si nous ne développons pas les bonnes habitudes que nous affirmons pourtant vouloir adopter, c’est notamment parce que nous évoluons dans une culture de la gratification instantanée. Amateurs du « tout, tout de suite », nous ne semblons pas comprendre que pour obtenir les nombreuses bonnes choses auxquelles nous aspirons et dont nous avons besoin, vouloir ne suffit pas. Les bonnes habitudes sont l’apanage des personnes qui persistent et se refusent à abandonner.

Pour reprendre les termes de feu Vince Lombardi, entraîneur mythique du football américain : « Gagner est une habitude ; malheureusement, perdre aussi » et « Celui qui apprend à renoncer en fait très vite une habitude ». Sans attendre, décidez que vous pouvez réussir et que vous réussirez à former toute bonne habitude et à rompre avec toute mauvaise.

Ne commencez jamais un projet, rempli du doute et de la peur de le voir échouer. Entreprenez de lire cet ouvrage en croyant simplement que vous êtes à même de changer. Avec l’aide de Dieu, vous êtes en mesure de développer de bonnes habitudes et de vous défaire définitivement des mauvaises. Oui, vous pouvez devenir une meilleure personne en adoptant de meilleures habitudes.

– Extrait de l’introduction

Auteur : Joyce Meyer

 

DIEU EN ENFER

> COMMANDER LE LIVRE

> Découvrir les dernières nouveautés à la CLC
> Trouvez la librairie la plus proche de chez vous



Catégories :L'Eglise, Librairies CLC, Religions

Tags:, , ,

419 réponses

  1. Il y a une très mauvaise habitude qui s’est sournoisement introduite dans l’église.
    C’est que la femme s’est mise à enseigner. (et même enseigner la Parole au mépris de la Parole!)

    Une autre habitude délétère -qui n’a pas attendu le « ministère » des femmes-, c’est de mêler, puis de substituer à l’Évangile des idées d’hommes, une sagesse terrestre, charnelle, diabolique.

    Et on ne se débarrassera pas de cela en trente jours, même avec des tonnes d’exhortations.
    Non, il n’y a qu’un remède efficace, il s’appelle la repentance.
    (même cette précision ne va pas empêcher les réactions de l’armée des rebelles, bien au contraire, mais ça, ce n’est pas nouveau!)

    • Il y a des femmes qui enseignent bien mieux que les hommes. Il est une bonne chose que le machisme ait perdu de son emprise sur leurs talents.

    • samdesouce
      5 mars 2015 • 5 h 43 min

      Pour une foi je vais frapper fort ….votre com@ c’est la connerie religieuse magnifiée!

      Il faut vous faire soigner sérieusement votre conception spirituelle de la foi .
      Votre perception de la foi, séparées par une montagne de préjugés complètement charnels et non bibliques ….juste parce qu’on vous a mal enseigné est erronée .

      Chez les Darbysts ils sont Pléiade (c’est de l’art dramatique) et chez les évangéliques étroits aussi ….Mais où sont les fruits de l’Esprit dans vos dénomination ??

      Vous ne connaissez que la carpette à genou à vie, sans jamais vous relever pour entrer dans la liberté des enfants de Dieu asexuée… car La parole de Dieu nous dit qu’il n’y a plus homme ni femme …ce que vous répudiez pour obéir à 1 seul verset donné par l’Apôtre Paul, dans un conteste très très particulier à Éphèse ou se tenait le culte de Diane d’Éphèse !

      Mais sortez de vos ornières , l’intelligence spirituelle est accordé à tous , et pas seulement à ceux qui ont un zizi en résurgence pour fabriquer dans la chair une postérité qui ne pourra être sauver que par la régénérescence de l’Esprit Saint ….

      Crucifiez donc la chair et les pensées qui lui sont attachées et entrez dans la liberté des enfants de Dieu du Royaume de Dieu, où le fruit de la chair zizi n’a plus autorité …Supplanté par le fruit de l’Esprit Saint qui fait de vous une nouvelle créature plus soumise au zizi .

      Mais il est vrai que les mecs sans leur zizi sont rien ………….qu’on se le dise cela s’appelle du misogysme séculaire .

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Misogynie

    • j’aimerai avoir le quart des fruits de cette dame , ouvrez les yeux

    • @ Paul ,
      D’après votre réponse ,vous n’avez rien compris à la parole de Dieu .
      1 Timothée 2 /12
      Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence.
      N.B : Un Kabyle du CM 1 peut comprendre le sens biblique ce verset mieux que vous .

    • L’Apôtre Paul avait le droit de partager son opinion sur la femme il y a 2000 ans. Mais Dieu n’a donné aucun commandement éternel visant à brimer les femmes. Et certainement pas Jésus…

      Je sais que vous faîtes partie des gens qui regrettent que les femmes ont acquis un peu plus de droits depuis 2000 ans, mais que voulez-vous, il faudra vous y faire😉

    • Pour moi ,je me réjouis des droits acquis par les femmes au sein de notre société ,mais je regrette beaucoup des droits procurés au sein de l’église ,puisque Jésus est le Chef de celle-ci .

    • Le terme « enseigner » dont Paul parle lorsqu’il dit qu’une femme ne peut pas enseigner ne concerne pas l’enseignement de l’évangile. Il faisait référence à une catégorie de femmes qui serait toujours sur le dos de son époux pour lui dire ce qu’il doit faire. Vous remarquerez que le contexte est Adam et Eve, et donc du couple. Paul ne parle pas des femmes qui enseignent dans les églises. Lorsque Paul dit qu’il ne permet pas à une femme d’enseigner il dit en fait qu’il ne permet pas à une épouse d’être verbalement irrespectueuse à son mari. (Pendant que des femmes prêchent, Joseph de Kabylie et compagnie perdent leur temps au chronophage internet plutôt que d’annoncer la Vérité).

    • A ça c’est nouveau , je ne l’avais jamais entendu de cette manière , où avez vous trouvé l’explication ????

    • Oui oui !
      Dîtes-nous en plus sur cette explication, qu’on l’ajoute donc à la longue liste des arguments pro-ministère féminin pour le prochain débat sur le sujet 🙂

      Plus on a d’argument, plus on a l’impression d’être dans le vrai 😉

    • Sans vous offusquer , je n’ai pas besoin d’argument pour être dans le vrai j’ai ma bible et Jésus avec son Saint Esprit qui nous enseigne toute chose ………………..et comme les femmes le reçoivent de la même manière que les hommes ….nous sommes tous également enseignés ……………………….c’est pourtant simple , mais la chair produit toujours des discutions stériles sans issues …

    • @ Une femme peut-elle prêcher ?
      Votre surnom sur ce site m’intéresse beaucoup ,puisque c’est ma femme qui m’a prêché l’évangile,mais au lieu de citer Joseph de Kabylie et compagnie ,il vaut mieux lire et comprendre la parole de Dieu par le Saint Esprit .
      Est-ce que vous êtes d’accord que toutes les écritures de l’Apôtre Paul sont inspirées du Saint Esprit ?,Oui ou Non .

    • même quand il persécutait les chrétiens au nom de Dieu ?????

    • @ Colombe ,
      Vous n’avez rien compris à la parole de Dieu ,mais je sais qu’il y a de très bons pasteurs en France ,mais c’est à vous de chercher ces prédicateurs .
      En cas de besoin d’un prof. de Mathématiques ,j’ai un fils qui est au lycée de Mulhouse pour vous faire des cours .

    • vous lierai ce que j’ai répondu à FIDEFERISTE à ce sujet !!!!!

    • @ Colombe ,
      Renouveler votre intelligence par la parole de Dieu .

    • Comme je n’avais rien à dire …..😆 mdr

    • @ Colombe ,
      Votre :😆 mdr
      Ma réponse : V E M S ( Vous Etes Morte Spirituellement )

    • Vous devriez vous engager avec daesh …..

      Vous avez le profile un extrémiste porteur de mort ….moi je plaisante avec humour car la vie d’abord c’est la joie le bonheur et l’amitié et vous vous me balancez au visage que je suis morte spirituellement .
      Vous avez un problème, vous êtes endoctriné comme vos congénères, incapable de bénir et de faire le bien, incapable de porter la vie, vous êtes dans le fond de votre pensé toujours musulman….. avec cette attitude qui voit le mal chez l’autre qu’il faut éradiquer……

      C’est très grave Joseph, ci vous saviez comment le Seigneur me béni et combien de guérison et de miracle je suis témoin juste en priant mon Dieu !!!!!

      Mais le monde est devenu fou et les chrétiens ne sont plus porteur d’amour, récupéré par toute sorte de doctrine pernicieuse ….comment pouvez vous vous permettre de me juger ???
      Juste parce que je n’exprime pas comme vous ma foi en Dieu , car vous pensez avoir la vérité vous seul …..et tous nous sommes condamnable sauf vous , 42 ans que je suis convertie avec les charismes !!!!!

      On ne se dégage pas si facilement de la puissance de mensonge de l’Islam ..vous croyez en Jésus ou en vous même ???? Avec votre l’approche d’une foi fataliste en l’imposant, au lieu d’aimer et de respecter ceux qui expriment leur foi en Dieu pas tout à fait comme vous …Vous êtes un extrémiste dangereux !

      Stop j’arrête là le partage et ne vous considère plus comme frère en la foi car le fruit que vous portez est un fruit d’accusation et de mort : L’esprit de daesh tout au fond de votre coeur !

    • @Colombe
      On peut ne pas être d’accord avec un frère sans en faire un suppôt de Satan, ce qui est à peu près votre jugement exécutoire sur josephdekabylie. De toutes façons, quand bien même il se tromperait, où est la douceur dont la nouvelle alliance nous parle en tous sens ? Par ailleurs, s’il y en a un dans la troupe des forumeurs qui est particulièrement bien placé pour parler de réveil parmi les musulmans, c’est lui ; vous, vous vous gargarisez de prodiges que vous êtes seule à connaître, et vous avez maintes fois fait la démonstration de la légèreté de vos paroles et vos jugements, ce qui ne plaide guère en faveur de votre maturité spirituelle tant revendiquée.

    • Le matou viens à la rescousse ….deux contre une c’est preuve de votre capacité à protéger les femmes. Vous n’êtes pas le genre à élever une barricade pour protéger les femmes et les enfants😉

      Je suis devenue sévère avec Joseph, car il ma jugé et a osé dire que j’étais du monde et donc pas sauvée .
      Pouvre de nous, vous aussi allez donc avec Daesh pour soumettre les femmes à votre misogynie………….Je comprends pourquoi certaines femmes se tirent du foyer conjugal pour avoir un peu de paix !

    • @Colombe
      « deux contre une c’est preuve de votre capacité à protéger les femmes »
      Protéger une grande gueule comme vous, qui a toujours un avis, éventuellement délirant, sur tout ? Vous voulez rire, sans doute ; je vous faisais simplement observer que vous n’aviez pas un ton digne du Seigneur, comme vous le savez très bien, et l’excuse que vous allez me sortir que c’était josephdekabylie qui avait commencé peut aller à la crèche, mais certes pas dans l’Église.
      Quant à ma capacité putative de protéger ou pas les femmes, qu’en savez vous ?

    • nianiania !

    • @ fildeferiste ,
      Je pense que nous sommes là ,pour apprendre et faire comprendre ,mais Colombe est là pour contrarier les dires des frères par son intelligence .

    • @ Colombe ,Au moins ,les gens de daesh sont des vrais adorateurs de leurs dieu et qui pratiquent à la lettre les préceptes dictés par le dieu de l’islam ,alors et Vous ?.

    • C’est bien ce que je disais vous confirmez que vous êtes un fanatique sans capacité de réflexion et d’analyse…..et pour cette vérité vous seriez prêt à me tuer !

      Dans les églises il y a plein de gens comme vous ..qui refusent de reconnaitre leur erreurs de jugements et qui pour ces raisons tuent avec la langue en critiquant;
      Ces personnes sont liées par l’orgueil Joseph !!!!!

      Vous ne m’impressionnez pas…. je fais de la relation d’aide et là je suis obligée de vous dire la vérité sur votre comportement, car ce n’est plus du tout de l’humour comme au début de nos échanges , mais une agression verbale ….

    • 2 Timothée 2.12 « Je ne permets pas à la femme d’enseigner ou de prendre autorité sur l’homme…»

      « Prendre autorité sur l’homme » est la traduction du mot grec « authenthéo », que l’on ne retrouve nul part ailleurs dans la Bible. Il signifie littéralement « tuer de ses mains ». Paul parle donc bien de femmes qui pourraient être en quelque sorte « des donneuses de leçon ». Il est important qu’une femme sache encourager son époux, et non le rabaisser, afin de l’encourager dans sa fonction de père et d’époux.

      1 Timothée 2.12 selon Osty rend « Je ne permets pas à la femme de faire sa loi ».

      Paul ne dit pas non plus qu’une femme ne puisse pas être en désaccord avec son époux, mais jusque elle doit veiller à l’état de son cœur et ses mobiles.

      Enfin, notons qu’une femme qui prêche à une assemblée d’hommes (mâles) ne domine pas. Bien au contraire, elle les sert, puisque exercer un ‘ministère », s’est « servir ». Jésus nous a bien enseigner que par le ministère nous nous abaissons pour laver les pieds des gens.

      C’est stupide de penser qu’une femme qui prêche domine ou « prend autorité » sur les hommes mâles.

      « Les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée » Psaumes 68.12

      Parole de mec.

    • Enfin, notons qu’une femme qui prêche à une assemblée d’hommes (mâles) ne domine pas. Bien au contraire, elle les sert, puisque exercer un ‘ministère”, s’est “servir”. Jésus nous a bien enseigner que par le ministère nous nous abaissons pour laver les pieds des gens.

      C’est stupide de penser qu’une femme qui prêche domine ou “prend autorité” sur les hommes mâles.

      « Les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée » Psaumes 68.12

      C’est délicieusement bien prouvé biblique-ment !!!!!!! mdr vous êtes une femme éclairée gloire à Dieu

    • @Colombe
      « même quand il persécutait les chrétiens au nom de Dieu ????? »
      La sottise de ce com devrait vous faire rougir de honte. Pour deux raisons. Nous parlons des écrits, puisque vous semblez ne pas l’avoir compris, donc nécessairement très postérieurs.
      Mais surtout, Paul ne fait qu’accomplir très exactement ce que la Loi ordonnait, et qui a voulu à Pinchas d’être distingué par l’Éternel comme chef perpétuel de la lignée des sacrificateurs, pour ce que l’esprit charnel qualifiera de meurtre sordide, frapper de sa lance, nice shot, Zimri et Kosbi, les clouant non au pilori, mais au pied du lit. La preuve de la justesse de ce qu’accomplissait Shaul en observation de la seule Loi qu’il connaissait est démontrée par l’intervention personnelle de Yechouah.

    • si la Femme n’avait pas des valeurs spirituels que Dieu pouvait accompagner, l’église ne seriez pas l’épouse de Christ, ou même Jésus-ne pouvez venir de la Femme. votre 1Timothée que vous citez sans la comprendre, nécessite une compréhension divine pour l’interprété.il y a une Femme qui est permis à enseigné, et que l’autre n’ose pas, cela reviens au même qu’un Homme peut prêcher et l’autre n’ose pas.

    • Question de goût. Je pense que ses enseignements aident pas mal de monde… mais tout le monde n’a pas besoin d’être aidé de la sorte.

    • Oui, bof ! mais c’est vrai aussi que tous n’ont pas les mêmes besoins. Elle confirme l’intemporel « Dieu ne fera pas à notre place ce que nous pouvons faire par l’exercice de notre volonté (à persévérer dans une bonne décision) dont Il nous a dotés ».

      Si JM a été investie, tant mieux, sinon elle rendra compte au seul juge, en attendant je me souviens qu’il est préférable de ne pas aspirer prioritairement à l’enseignement à cause de la sévérité du jugement.
      Nous sommes par contre TOUS appelés à l’exhortation , l’encouragement puisque « supportez-vous » signifie bien être des supporters, et porter les fardeaux les uns des autres c’est accomplir la loi, selon Galates.

      L’épouse d’un pasteur nous distribuait des fascicules gratuits de J.Meyer alors que son mari contestait le ministère de la femme ; ça c’est pour l’anecdote en rapport avec la controverse, quel cirque !!!

    • @ chris M

      « L’épouse d’un pasteur nous distribuait des fascicules gratuits de J.Meyer alors que son mari contestait le ministère de la femme »

      Quand les deux ailes de l’oiseaux ne sont pas synchronisés et ne battent pas dans la même direction, gare à la chute !

    • Son succès n’est peut être pas « sans raison »;.. Elle a peut être fait fructifier un talent comme dans la parabole des talents.

    • Des loups (louves) déguisés en agneau. Dire que CNN à plus de discernement que ceux qui prétendent en avoir le plus (sic !) :

    • Rédaction, cela m’attriste de lire que vous défendez la doctrine de l’évangile de prospérité, qui est une fausse doctrine. Elle prêche la parole comme on prêche le yoga. Non pas comme une conviction réel mais comme une religion de bien être. C’est d’ailleurs pour cela que tout ces faux pasteur ont besoin de se valoriser, d’être aimer par leur image et par leur dire séduisant. Un produit qui doit plaire. En vérité nous ne devrions être séduit par personne mais seulement par Christ. Pourquoi les hommes ne voient plus rien, pourquoi plus personne ne voient la différence entre Jésus et les faux apôtres, pourquoi autant de milliards de personne sont séduit par les fausses religions et faux prophètes ?

    • Ah bon ? Je ne savais pas que je défendais la théologie de la prospérité. Merci de me l’apprendre.

    • A droite de cette page n’y a-t-il pas une publicité pour un livre de Joyce Meyer?

    • Joyce Meyer est un être humain qui ne se réduit pas à sa seule conception de la prospérité. On peut reconnaître de bonnes choses chez elles et retenir uniquement ces bonnes choses, sans pour autant prôner la théologie de la prospérité.

    • Vous êtes vraiment ambigu, parfois vous dénoncez les faux prophètes, parfois vous êtes complices. Un chrétien est un être entier, soit vous dénoncez ses pratiques, soit vous les approuvez. Un peu de levain fait lever toute la pate. La Parole uniquement la Parole, tel était le message des premiers chrétiens. Cela indique que votre cœur n’est pas clair à son sujet.

    • Je ne suis pas ambigu… je n’accuse pas aussi facilement que vous quelqu’un de faux prophète… Et je suis moins manichéen que vous… L’Apôtre Paul était-il dans le compromis quand il a écrit cette recommandation : « N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon »… car cela signifie qu’il permettait à des prophéties partiellement mauvaises d’être exprimées… gloups😉 Mon coeur se passera de votre jugement🙂

    • ça on s’en fiche , en Amérique ce n’est pas pareil qu’en France , comparez ce qui est comparable , elle a commencé avec des tréteaux et elle et son mari faisait tout ensuite Dieu a béni le ministère , ça n’enlève rien à son appel , les français juge sur le misérabilisme et c’est bien dommage . Pour être un bon serviteur il faut être fauché , où est écrit , ça , dans la bible

    • @ catherine bunel

      Fidèle à vous même pour « noyer le poisson » dans vos commentaires. Commencer par lire la bible, convertissez-vous, et peut-être qu’après vous pourrez faire des commentaires intelligent.

      Enfin, en peut toujours réver, car vous semblez bien ne penser qu’à vous « moquez » de l’Eglise et « adorer » une religion qui ne mène à rien, mais surtout pas au salut.

      Quand cesserez-vous d’être toujours négatives pour les choses de Dieu et de toujours dénigrer la croix ?

      Franchement, c’est fatiguant de vous lire…….

    • je vous en prie discovery7 ne vous torturez plus , ne lisez pas mes coms , je ne voudrais surtout pas que vous tombiez en dépression à cause de moi , franchement je me sentirais coupable et la culpabilité n’est pas de Dieu .Donc s’il vous plait ne me lisez plus et courage vous allez y arriver QDVB

    • çà c est la religion Catherine : plus on est pauvre plus on est pieux!Beaucoup ont besoin de changer de mentalité!

    • Oui , Sylvie , ça , ça m’a toujours sidéré je dois l’avouer !!

    • Et plus on est moche plus on est pieux aussi ! Et comme Joyce Meyer est très coquette çà ne doit pas plaire non plus à certains!Elle est libre d être ce que Dieu veut qu elle soit et je dis ; bravo!

    • @ Sylvie

      « Et plus on est moche plus on est pieux aussi ! Et comme Joyce Meyer est très coquette çà ne doit pas plaire non plus à certains!  »

      Vous prêtez aux autres des propos qu’ils n’ont pas tenus et des pensées qu’ils n’ont peut-être pas.

      La maîtrise de soi est aussi un fruit de l’Esprit.

    • Rédaction, si vous voulez des avis sur Joyce Meyer aller sur Facebook dans le groupe: ¨Qui sont les loups déguisés en brebis¨.

  2. « 14 attitudes clés »… Vraiment, pas 15 ou 13 ? Admettons donc 14, mais en 30 jours seulement ???

    Sinon, il demeure l’Evangile que pour avancer dans le Royaume il nous faut naître d’en-haut… Il n’est pas dit en combien de « jours » de minutes ou de secondes, ni en combien d’attitudes cela se décline, mais c’est aussi radical que gratuit, et cela nous délivre à coup sûr des vaines pensées utilitaristes de la psychologie comportementaliste !

    • Et une fois que l’on a vécu la nouvelle naissance, on n’a plus besoin d’être conseillé, enseigné, édifié… tout est beau et tout est magique ? A vous voir on ne dirait pas🙂

    • C’est précisément parce que vous ne me voyez pas ! Mais votre petite attaque personnelle ne changera pas ma conviction sur le sujet (ni sur ce qu’elle dit de votre propre « attitude » face à une opinion divergente… !)

    • changer votre conviction est le cadet de mes objectifs de vie !

    • Tant mieux pour vous… Mais à votre pratique je doute aussi que le respect des autres et de leurs convictions soit entré dans vos objectifs !

  3. Je l’écoute parfois à la télé. Elle apporte un enseignement très pratique basé sur la Parole et soutenu en même temps par son propre témoignage. D’où son succès un peu partout !

    • Oui nous avons besoin de l enseignement et de la pratique pour être la maison bâtie sur le roc! Et souvent dans certains milieux beaucoup de théorie mais la pratique! Alors merci Seigneur pour celles et ceux qui nous exhortent à vivre les deux!

    • oui mais ses enseignements sont vraiment basé sur la parole et elle peut être très sévère dans certain cas mais toujours à bon escient

  4. Je préfère être enseigné par une femme qui est conduit par l’Esprit que par des hommes qui ne m’apportent rien!
    et si elle est riche je dis Amen!

    • Moi aussi!

    • La révolte des « femens »😆 Non mais des fois!😥 Moi pas, NA!😛 Les mâles au pouvoir😦
      Les femelles aux fourneaux😆 Faudrait tout de même pas exagérer😆
      « Tu donne le petit doigt et elles te prennent tout le bras »(sic)! Elles font pareil pour ton fric😥

    • — Et si elle était pauvre ? Voyez ici :
      Écclésiaste 9, 13-18 : «J’ai vu aussi cette sagesse sous le soleil, laquelle m’a semblé grande: C’est qu’il y avait une petite ville, et peu de gens dedans, contre laquelle est venu un grand Roi, qui l’a investie, et qui a bâti de grands forts contre elle: Mais il s’est trouvé en elle un homme pauvre, et sage, qui l’a délivrée par sa sagesse; mais nul n’a eu mémoire de cet homme-là. Alors j’ai dit: La sagesse vaut mieux que la force, et cependant la sagesse de ce pauvre a été méprisée, et on n’entend point parler de lui. Les paroles des sages doivent être écoutées plus paisiblement, que le cri de celui qui domine entre les fous. Mieux vaut la sagesse que tous les instruments de guerre; et un seul homme pécheur détruit un grand bien.
      — Ça fait réfléchir, n’est-ce pas ?!??…
      — Mais je n’ai pas besoin d’autres clés que celles que le Seigneur Jésus-Christ me donne, savor :
      * la repentance,
      * la Croix,
      * la marche par l’esprit !
      — <Ça, ça me donne beaucoup plus d'assurance dans ma foi que n'importe quelle "clé de la réussite" !
      — Beaucoup d'entre vous feraient bien d'y faire attention…
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • belles et justes paroles seb38

    • @seb38, je cite Je préfère être enseigné par une femme qui est conduit par l’Esprit
      _______
      Si enseigner pour vous c’est prêcher l’Évangile, aucune femme ne peut être conduit par l’Esprit dans l’enseignement.
      L’Esprit ne peut se contredire lui même.
      Qu’une femme prêche l’Évangile le fasse excellemment car elle est inspirée de l’Esprit ne veut nullement dire que c’est l’Esprit qui lui a dit d’enseigner.
      Elle a bien reçu des dons du Seigneur mais il ne lui a jamais été dit de se servir de ces dons afin d’enseigner.

      L’on me rétorquera que si elle est inspirée de l’Esprit, elle ne peut être que conduit par l’Esprit pour faire ce qu’elle fait.
      Je réponds :
      Il ne faut pas confondre capacité, charisme, dons spirituelles AVEC obéissance à l’Évangile ou encore don spirituel et ministère d’enseignement.
      Un don est une capacité donnée, obéir à l’Évangile n’est pas un don mais un acte volontaire de soumission à Dieu, c’est un FRUIT personnel.
      Or qui parle de soumission à Dieu, parle de soumission à sa Parole, donc aux directives reçues de l’Évangile.
      Le fruit attendu par Dieu, ce n’est pas le don ou les œuvres faites(miracles, prodiges, chasser les démons, prophétiser etc), le fruit c’est demeurer dans la soumission à la VOLONTÉ du Père selon qu’il est écrit : 20 C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
      21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

      C’est ici que se reconnaissent les véritables disciples du Père.
      Le chrétien se maintient-il dans ce que préconise les Écritures, fait-il la Volonté du Père, celle qui lui a été donnée dans l’Évangile par les saints apôtres et prophètes de Christ ?

      Donc le Seigneur définit lui même le fruit ici : Faire la volonté du Père et non pas faire sa propre volonté avec ce que le Père a donné.
      Relisez tous le texte, vous verrez tous la différence entre « don reçu de Dieu pour faire ce que l’on veut » et « faire la volonté de Dieu avec les dons que l’on a reçu de lui ».

      Quand le Seigneur Jésus-Christ viendra, il ne cherchera pas ceux qui ont reçu des dons et des capacités et qui s’en seront servi comme ils voulaient mais il cherchera ceux qui ayant reçu des dons et des capacités l’auront fait fructifier en conformité à sa Volonté révélée dans sa parole(les Écritures).
      C’est là que ce fera toute la différence et que l’on verra aussi les vierges sages et les folles !
      Suffit pas de s’embarquer dans l’aventure pour dire qu’on sera sauvé alors que beaucoup méprisent l’Écriture et les fondements donnés par les apôtres.

      Dieu peut revêtir une femme de dons excellant mais ne lui intimera JAMAIS de transgresser sa parole qu’elle ne peut ignorer et que nul ici n’ignore.
      Qui ignore ici ce que Paul dit à la femme concernant l’enseignement ?
      Personne !
      Donc Dieu s’attend aussi à ce que chacun fasse sa part en conformité à sa Parole et que les femmes respectent les consignes données dans sa parole les concernant.

      Elles ne le font pas et veulent malgré tout enseigner comme tout homme, Dieu n’enlèvera pas ses dons à ces femmes mais ces femmes passeront en jugement devant Dieu et leur part sera retranchée de l’arbre de vie selon que le stipule l’Écriture car pas un iota de l’Écriture ne sera oublié au jour de la rétribution.

  5. « Il y a des femmes qui enseignent bien mieux que les hommes. Il est une bonne chose que le machisme ait perdu de son emprise sur leurs talents »

    Seigneur, tu vois bien que tu t’es trompé!
    D’abord, tu es masculin, tu ne peux pas comprendre, on va se faire une déesse, après tout il n’y a que les évangéliques qui n’en ont pas.

    Pauvre mélange des principales abominations

    – Dieu a-t-il réellement dit ?
    – Dieu m’a dit!
    -Je dis que.

    ll est urgent que les églises comprennent qu’il faut fermer la bouche aux vains discoureurs.
    Ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses faire…..

    • Dieu n’est pas masculin. Comme le souligne les théologiens attentifs à la nature de Dieu : « notre Père céleste aime comme une mère. Dieu montre de la tendresse, il porte dans ses bras, il connaît les douleurs de l’enfantement… Relevons le terme Rahamim, qui signifie “tendresse”, souvent celle de Dieu pour son peuple; c’est le pluriel de sein maternel, utérus: ce terme confère à la bienveillance de Dieu un caractère de tendresse quasi charnelle »

      Votre compréhension littérale – et par conséquent un peu idiot – de la Bible ne vous rend pas plus sage, plus intelligent ou plus spirituel.

    • Votre compréhension littérale – et par conséquent un peu idiot) ..Un peu beaucoup idiot … Il y a des églises qui ressemblent à des mosquées et des chrétiens qui ressemblent à des imams sans la chéchia …quant à ces pauvres chrétiennes elles ont deja le tchador sur la tête qui leur est imposé et surtout, surtout elles doivent se taire ! .. A part ça tout va bien ..sont content de leur connerie !

    • Entièrement d accord avec vous Paul!

    • David Zvi ..Je suis Sioniste ..
      5 mars 2015 • 11 h 23 min

      entièrement d »accord avec vous !!!!!

    • @ samdesouce

      Je viens pour être « lapidés » avec vous, car vous défendez la vérité, sachant que cela « coûte » toujours de témoigner pour elle.

      La Bible est pourtant très clair à ce sujet !!!! Mais bon, de plus en plus ne veulent pas l’entendre, ni le voir !

    • Eh oui il y a hélas des talibans évangéliques!

    • samdesouce
      5 mars 2015 • 9 h 28 min

      …………Ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses faire

      La voila r-dépoussiérée ….. vous la sortez du tiroir ….il y a longtemps que les mecs n’avaient pas parlé d’elle !!
      Elle est leur obsessions préférée et responsable de tous les problèmes des ministères ……je veux parler de la sorcière bien aimée !!!

    • @ Sylvie Delmache
      5 mars 2015 • 15 h 11 min
      Eh oui il y a hélas des talibans évangéliques!

      Je crois que vous n’êtes pas sérieusement informée de ce que font les talibans pour avoir des propos inconsistants tel que celui-là

      Les femmes qui ont réagi sur cette chronique sont animées par le désir de partager la parole, mais elles le font avec tant d’esprit charnel que ça en devient rebutant ; une gentillesse et une aide appropriée (quel que soit le niveau du besoin) vaut mieux que des discours pour paraître, ou pour posséder le pouvoir.
      Ce qui est conquis en pensant faire plaisir à Dieu sans que cela soit en adéquation avec Sa parole, devra être crucifié tôt ou tard.

    • Je n ai nullement soif de pouvoir femme du sud mais simplement Vivre ce que Dieu a prévu pour moi en tant que femme et beaucoup d hommes font ce que l on faisait aux petites filles chinoises pour que leurs pieds ne grandissent pas ; on les serrait dans des bandelettes!
      Il y a un machisme évangélique qui est charnel et non le comportement de femmes dont je fais partie qui veulent vivre en Christ et non plus en Adam!

  6. Une question à ceux qui prétendent que la femme ne peut pas enseigner : le Saint-Esprit, est-il donné seulement aux hommes ? Si vous êtes d’avis que la femme peut être aussi baptisée par le Saint-Esprit, alors ne peut-elle pas être éclairée et apporter la lumière au monde ?

    Que dire de Marie de Magdala qui a apporté aux hommes la nouvelle de la resurrection du Seigneur ! Où étaient les hommes en ce moment ?

    Une seule chose est nécessaire : « connaissons et cherchons à connaître Christ ».

    Merci à Joyce pour tout et que toute gloire revienne au Maître Souverain qui utilise qui Il veut et comme Il veut.

    • YES!

    • « ceux qui prétendent que la femme ne peut pas enseigner. »

      C’est précisément le St Esprit qui parle par la bouche de l’apôtre.

      et il ne dit pas qu’elle ne peut pas mais qu’elle ne DOIT pas.

      On entend souvent « baptiser dans le St Esprit » à la place de la formule biblique (rare d’ailleurs) « du St Esprit », je découvre aujourd’hui « par le St Esprit »…
      Un esprit qu’on invoque, qu’on adore (qu’on commande aussi à l’occasion) et qui « baptise » ne peut pas être l’esprit saint.

      Le diable doit se réjouir de ce que soient jugés prétentieux -l’apôtre Paul, -l’Esprit de Sainteté -et le Seigneur lui-même.

    • Les lois du peuple hébreu ont aussi été insufflées par Dieu… mais elles étaient limitées à un certain contexte.

    • samdesouce
      5 mars 2015 • 11 h 35 min

      l’Apôtre Paul;et un homme ordinaire il n’est pas Jésus , et Jésus lui était entouré de femme alors que dans le judaïsme c’était interdit ….Les femmes n’avaient pas accès à l’enseignement, même pas le droit de se tenir avec les hommes pour écouter !!!

      Marie à enfreint la loi et c’est mise au pieds de Jésus pour l’écouter …..ben cha alors chest pas bien du tout😉

    • Jeanine Kamemba, Vous aussi, vous confondez « apporter la bonne nouvelle » avec l’enseignement, le doctorat, le pastorat, et tutti quanti.

    • @Jeanine Kabemba
      « Que dire de Marie de Magdala qui a apporté aux hommes la nouvelle de la resurrection du Seigneur ! »
      Amener une nouvelle est un enseignement, maintenant ?
      Il est très fâcheux que tous les préceptes apostoliques énoncent clairement que la femme ne doit pas prendre autorité sur l’homme par l’enseignement, car, comme plusieurs passages l’exposent, elle est plus fragile spirituellement, et par conséquent plus facilement séduite, comme on l’a vu dès les premiers instants de l’humanité.
      L’histoire n’a fait que se répéter avec la longue cohorte des hommes captifs de femmes soit elles-mêmes séduites par tromperie, soit clairement complices des ténèbres.
      Or la lignée ne s’interrompt pas avec la nouvelle alliance, puisque Paul parle des femmes séduites par d’habiles discoureurs courant de maison en maison : on ne voit pas pourquoi ces femmes ne deviendraient pas elles-mêmes des propagatrices de doctrines hérétiques.
      Cela dit, on joue beaucoup sur les mots, en ce que l’Éternel a tout de même pris la précaution de baliser sa Parole : il n’y a strictement aucun enseignement dans 99% des prédications, car elles ne sont que de la paraphrase biblique, et chacun en méditant la Parole serait arrivé aux mêmes conclusions. C’est avec les révélations reçues directement d’En Haut, comme y excellent Colombinette/Martinette ou MAV que le problème commence, car elles posent comme marquées du sceau divin, et tout à fait fiables, des affirmations parfaitement discutables, et, dans le cas de MAV, n’hésitent pas à menacer des foudres divines les éventuels contradicteurs.
      Pourquoi la doctrine néo-testamentaire est-elle si sobre sur la démonologie, alors que c’est la grande préoccupation actuelle, et qu’au demeurant la Parole est d’une limpidité totale, énonçant : »Résistez au diable et il fuira loin de vous » ?

    • @fildeferiste

      Je ne partage pas vos convictions de vieux crouton sec,
      en ce qui concerne le ministère de la prédication féminine
      prédications et enseignements :
      soi-disant réservés qu’aux mâles (transsexuels exclus cela va de soi…)
      car depuis plus de 2000 ans : il y a toujours eu au cours de l’histoire chrétienne
      des ministères féminins qui ont non seulement été agrée par Dieu Lui-même
      mais vraiment bénit et aussi en bénédictions pour les frères et soeurs en Christ
      et dont les œuvres étaient manifestes à la vue de tous les disciples du Seigneur..
      (vous vieillissez mal en prenant de l’âge…!!! )

    • @Georges Parolier
      « car depuis plus de 2000 ans : il y a toujours eu au cours de l’histoire chrétienne des ministères féminins qui ont non seulement été agrée par Dieu Lui-même »
      Hé bien, puisqu’il y en a eu tant que ça, peut-être pourrez-vous m’en citer quelques-unes ?
      Je soutiens au contraire que depuis Azuza Street, contrefaçon qui nous a donné ensuite la longue cohorte des pseudo-réveils de Toronto et tutti quanti, les femmes sont effectivement omniprésentes, et pérorantes, alors que dans les 19 siècles précédents, il est manifeste que le Saint Esprit n’avait pas compris leur rôle, et n’avait pas communiqué aux hommes qu’elles jouissaient exactement des mêmes prérogatives qu’eux.
      Pour que vous ne vous égariez pas une fois de plus dans vos commentaires fumeux, je parle d’enseignement, donc de prise d’autorité de la femme sur l’homme.
      Il y a toujours eu des disciples féminines de Jésus ; il n’en demeure pas moins qu’il n’est jamais venu à l’esprit d’une Marie Durand de s’arroger le titre et la fonction de ministre, selon le terme huguenot, ou de prédicante, malgré l’évidence de sa foi, qui parle encore au-delà des siècles.
      Si cela n’agrée pas certains, et surtout certaines, qu’elles en confèrent avec Paraclet, toujours de bon conseil en la matière, puisque les enseignantes sont généralement aussi des bénéficiaires de la ligne directe avec papounet Adonaï.

    • Ministre n’est pas un titre. C’est une fonction de serviteur. Le premier ministre de l’ecangile est une femme : Marie humble servante du seigneur.

    • @ fildeferiste

      Je soutiens comme vous que le réveil d’Azuza Street fut une contrefaçon, fondation de bien des « délires » d’aujourd’hui.

      A l’époque, j’avais « étudié » pendant de long mois les mouvements dit « charismatique » avec leurs lots d’erreurs, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Et par des témoignages (écrit et vidéo) et études divers.

      Je constate aussi qu’il est impossible de faire comprendre certaines vérités des écritures à certains car cela contredirait certaines « vérités » qu’ils ont reçu par « prophétie », « vision » ou « songe », l’esprit de Dieu ne saurait se tromper ! Alors toutes discussions devient inutile, car ce serait remettre en cause « LA REVELATION de DIEU » surnaturelle.

      Je dois avouer que c’est une « bonne » technique » pour « voiler » la compréhension de certains versets biblique.

      Et Georges Parolier, à part de la grossièreté, n’a pas d’argument biblique solide à apporter pour étayer son raisonnement. Mais il aurait beau chercher, il n’en trouverais pas car cela ne concorde pas avec l’esprit des écritures.

      A peut-être dans Romains 16.7 ?que la version segond à « mal traduit » (c’est un des versets favori des partisans du « matriarca », le Dieu de Sara, Rébecca et Léa et Réchel (bilha et zilpa))
      Verset manipulé, mal interprété pour alimenter l’erreur, faute d’argument.

    • @discovery7
      « Je soutiens comme vous que le réveil d’Azuza Street fut une contrefaçon, fondation de bien des “délires” d’aujourd’hui »
      Je subodorais que nous étions deux hérétiques unis dans une fraternelle cécité nous empêchant de nous émerveiller de l’abondance de merveilles qui découlèrent de ladite Azuza, avec son mentor pédophile et condamné à ce titre, et le pentecôtisme mondial, avec ses multiples avatars et facettes, incluant tour à tour les sorcières Kuhlman et Mc Pherson, le sataniste Branham et ses nombreux épigones, l’inénarrable Benny Hinn, le pachyderme Hagin et ses guérisons, sauf pour lui-même, et toute la joyeuse clique badayashabala qui inspire encore Colombinette aujourd’hui, preuve de sa pérennité et son charisme…

    • koyadabadashana MARCHE DANS LE ROYAUME HÛM !

    • @fildeferiste (dit le vieux crouton sec)
      et à Discovery (entité plus que pédante)

      Vous avez oublié dans vos « prestations bénévoles »
      que dans l’histoire du peuple d’Israël il y a eu des femmes
      qui étaient non seulement reconnues de tous comme étant prophétesses
      mais plus encore : comme étant JUGE
      (exemple : Débora)
      ce qui signifie donc en clair :qu’elles avaient l’autorité suprême sur les « sages » vieillards,
      sur les hommes, les jeunes hommes,et les enfants…
      de plus, si vous vous donnez un peu de temps et donc un peu de peine :
      vous constaterez que les Chrétiens Chinois
      (qui n’étaient pas au courant que les femmes n’avaient pas le droit d’enseigner les mâles…)
      lors du grand réveil en Chine ont eu beaucoup de femmes Pasteurs
      qui sont entrés dans le ministère au service de l’Eglise de Christ.
      (voir en ce qui concerne ce sujet le double DVD
      dont le titre en Anglais est : « The Cross In China »

      Fifi vous avez une mémoire sélective en vieillissant,
      qu’est ce cela va donc être dans la prochaine décennie…!!!

    • Vous avez entièrement raison , Georges mais quand on ne veut prendre dans la bible que les versets qui vont dans notre sens ça ne donne rien de bon

    • @ george parolier

      « lors du grand réveil en Chine ont eu beaucoup de femmes Pasteurs
      qui sont entrés dans le ministère au service de l’Eglise de Christ. »

      Encore une fois, vous vous basez sur l’expérience au détriment de la parole. Pas la peine que j’argumente sur ce sujet car vous n’écouterez pas de toute façon. De plus, Je ne sais pas pourquoi vous m’insultez ? (Discovery (entité plus que pédante)), faute d’argument vous avez recours à l’insulte, preuve de votre désarroi et de votre rejet d’emprunté le chemin de la sanctification.

      Je ne vois pas en quoi insulter édifie votre foi et vous rend plus proche de Jésus ?
      Si vous aviez une « saine colère » pour défendre la vérité, je pourrez peut-être le comprendre mais de toute façon ce n’est pas « recevable » comme argument « celeste » du fait de la « haine » émises dans vos « pics ».

      Je pense que c’est aussi parce que vous n’arrivez pas à la cheville de fildeferiste au niveau des arguments et de l’AMOUR DE LA VERITE, que vous l’insulter. Curieuse conception de l’Evangile que vous avez là !

      @ fildeferiste

      Je fatigue de venir ici, à la longue c’est pas édifiant, plutôt le contraire, tant « un esprit de contradiction » est présent. Difficile de trouver ici 70 croyants qui n’ont pas fléchi le genoux devant Baal !

      Je pense qu’il y a vous et une « douzaine » environ qui se reconnaîtront. Il y a des choses intéressante ici et là, mais je crois qu’il y a quand même trop « d’ivraie » et que je vais devoir quitter (à nouveau) ces « terres qui produisent plus de chardon » que de « fruits de l’esprit ». Dommage quand terre « dite Evangélique » il en soit ainsi…….

    • Mais que c’est triste !

    • @discovery7

      Arrêtez donc de pleurnicher comme un petit garçon,
      tenez prenez donc mon mouchoir
      qui est encore presque propre du fait qu’ il a servi
      qu’une seule demi-journée pour fideferiste…!!!
      vous avez vraiment l’art et la manière
      de prendre les autres chrétiens pour des canards sauvages,
      croyez-vous sérieusement que je ne connais pas les textes bibliques
      aussi bien que Fifi ou aussi bien sinon mieux que votre seigneurie …???
      vous vous prenez donc pour qui ? pour me faire des cours bibliques …!!!
      sans doute des relents d’amertumes et de gros gros ressentiments
      au vu et parce qu’aucun Pasteur ne veut que vous prêchiez dans l’église …!!!
      J’ai cité le fait crucial qu’un des JUGE du peuple Hébreu
      était une femme et non un mâle
      (si vous ne savez pas qu’elle était la fonction, la puissance et l’autorité
      d’un JUGE au temps biblique :
      dans ce cas allez demander aux services de renseignements)

    • croyez-vous sérieusement que je ne connais pas les textes bibliques
      aussi bien que Fifi ou aussi bien sinon mieux que votre seigneurie …???

      AUSSI BIEN QUE FIFI ET QUE SA SEIGNEURIE PEUT ÊTRE, MAIS PAS AUSSI BIEN QUE MOI TRES SAINTE COLOMBE😉

    • @ george parolier

      Vous me faites vraiment rire ?! Je ne vous répondrai pas sur Déborah, vous ne méritez pas « mes perles » ! et n’êtes pas une personne que je désirerais connaître.

      Je vous laisse à vos certitudes qui sont désolé, mais pas bibliques. Je vois bien que c’est seulement votre ego qui vous anime et AUCUNEMENT la gloire de Dieu et l’amour de la vérité.

      Ce n’est pas pour rien que j’ai horreur de la religion, vous en êtes un représentant vulgaire, rempli de haine et mue que par ses propres convictions.

      Adieu, on espérant ne jamais croiser votre route (enfin pour cela, seul Dieu le sait et qui sait, peut-être un jour aurez-vous besoin de moi. Dans ce cas, plaise à Dieu que je pratique le pardon et jouisse envers vous de l’amour fraternel, don de l’Esprit Divin.)

    • @Georges Parolier
      « ce qui signifie donc en clair :qu’elles avaient l’autorité suprême sur les « sages » vieillards, sur les hommes, les jeunes hommes,et les enfants… »
      Pauvre Georginou… vous ne comprenez pas qu’Adonaï humiliait Israël pour sa désobéissance habituelle, en le soumettant à l’autorité d’une femme… rideau…

    • Pauvre Georginou… vous ne comprenez pas qu’Adonaï humiliait Israël pour sa désobéissance habituelle, en le soumettant à l’autorité d’une femme… rideau…

      le problème c’est que l’humiliation d’Israël n’était pas d’être dirigée par une femme Déborah qui était d’ailleurs reconnu par tous en tant que juge en Israël , non fildefer , l’humiliation de Dieu concerne la situation d’Israël sur le plan spirituel!

      Israël est contrains de choisir une femme pour le diriger …..car il s’était tellement éloigné de la vérité et de la relation d’avec le Père , qu’ils étaient incapables de discerner ce qu’il fallait faire pour sauver la nation hébraïque.

      Voilà Fildeferiste la vérité concernant l’humiliation d’Israël en tant que nation !!!!

      Cela veut clairement dire que l’homme et son orgueil originel malgré ses compétences naturelles et intellectuelles, incapable de gouverner sans l’aide de Dieu !

      Cette petite Déborah , elle , savait se tenir dans la présence de Dieu , et dépendre entièrement de la révélation de l’Esprit pour discerne que faire et que conseiller , et parce qu’elle avait cette dépendance à Dieu , elle était revêtue de son autorité pour prendre des décisions qui trouvaient leur appuis sur la sagesse et l’intelligence de Dieu.

      L’autorité la vraie, est cette sagesses et cette intelligence de Dieu et aussi du Fils par l’Esprit, qui permet d’évaluer la situation dans le réel de Dieu, qui n’a rien à voir avec le réel naturel qui exposes des circonstances faussés par toutes sortes de paramètres aussi faussés par l’esprit de ce monde.

      Donc l’autorité de l’être humain homme et femmes dépend de sa communion avec Dieu et avec le fils et avec le St Esprit qui permet à l’être humain d’être connecter avec le réel divin.

      Le réel divin c’est l’autorité suprême de Dieu sur toutes choses et situations . Ce qui nous permet de vivre des miracles des signes et des prodiges dans la mesure où nous dépendons de Dieu pour exercer la gouvernance de Dieu sur terre.

      Conclusion : C’est Dieu et Jésus qui gouvernent en nous , et par nos vies permettent au royaume de Dieu de se manifester sur terre.

    • Extrait du commentaire de Fifi du 7 mars 2015 • 19 h 43 min
      adressé @Georges Parolier :

       » vous ne comprenez pas qu’Adonaï humiliait Israël
      pour sa désobéissance habituelle,
      en le soumettant à l’autorité d’une femme… rideau  »

      EPILOGUE (saupoudrée de compassion chrétienne)

      ainsi expire Fifi à bout d’arguments …!!!

    • @Georges Parolier
      Puisque vous ne voulez pas voir l’évidence, l’ordre naturel n’était pas qu’une femme gouvernât Israël, puisque elles n’étaient même pas mentionnées dans les descendances, sauf rares exceptions. Dieu avait voulu qu’Israël soit une théocratie, avec un lien extraordinairement étroit entre Lui et Son peuple, puisque au désert la tente de l’alliance avait un lieu très saint, qui sera transplanté avec l’arche de l’alliance dans le temple. Or la Loi, Lev 15.19-33, sans la moindre ambiguïté, exclut la femme de toute vie ordinaire au moins quinze jours par mois, de manière absolue et indiscutable. C’est même assez drôle, puisqu’au terme de la Loi, le siège sur lequel il fallait bien que Déborah s’assît pour siéger a dû être brisé après elle, car rendu définitivement impur, il ne pouvait plus servir à quiconque. Il est par conséquent évident que c’est une humiliation d’être dirigé par une femme chef de guerre et exerçant des prérogatives de juge civil et religieux, qui est de fait impure et devrait se tenir à l’écart.
      Ce que la désignation d’une femme signifie aussi, c’est qu’il n’y avait pas d’homme en Israël, c’est à dire de mâle pourvu des attributs normaux de son sexe face à l’ennemi, vaillance, esprit de sacrifice, capacité à rassurer et protéger. Bien contents encore qu’il se soit trouvé plus tard un David, et non une Tsilla ou une Khoutspah, pour humilier encore un peu plus Israël en tuant Goliath, alors que tout Israël serait demeuré péteusement sous les tentes…

  7. Moi je m’interroge – parfois j’ai l’impression qu’on a introduit une forme de théorie des genres dans l’église. Quelle est la différence entre un homme et une femme ? La société nous dit qu’il n’y en a plus… Est-ce que Dieu a voulu des différences de rôles et de tâches entre l’homme et la femme au moins temporairement sur la terre ? Est-ce qu’il n’y pas une notion d’autorité à comprendre ? On peut balayer cela d’un revers de main.
    On ne veut pas des hommes machos qui tiennent à leur position en asservissant les femmes et il vaut mieux une femme remplie de l’Esprit qu’un homme qui ne l’est pas… mais quand on lit les écrits de Paul, on peut considérer que cela était en parti lié à la culture de l’époque mais cela n’est pas totalement satisfaisant. Aujourd’hui, il n’y a ni juif, ni grec devant la grâce pourtant les juifs ont encore un status et un rôle particulier qui les différencie devant Dieu. Pareil, il n’y ni homme ni femme devant la grâce, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas des rôles particuliers. Alors théorie des genre ou pas ? Pas de réponses toutes faites, mais un vrai questionnement sur l’identité et les tâches en Dieu de l’homme et la femme.

    • Le plus hypocrite, c’est lorsque des églises refusent que la femme enseigne, mais lui permettent de témoigner😉

    • @Seb, ce serait bien de ne pas tout mélanger : la théorie du genre nie l’attribution naturelle de notre sexualité : ils veulent nous faire croire que ce n’est pas parce qu’un homme a un zizi qu’il est forcément homme, et même raisonnement de fond au sujet de la femme. Tout ça pour justifier le mariage gay homme/homme ou femme/femme, partant du principe que dans un couple homo, l’un des deux a été affligé d’un genre qui n’est pas vraiment le sien !!!!

      Donc, rien à voir avec la choucroute, comme on dit !

      @Merci infiniment Paul pour ton bon sens évident et pour ta compréhension spirituelle -et non basique-de-chez-basique – du sujet de la place de la femme dans le Royaume de Dieu. Ça met du baume au cœur, pour toutes ces femmes qui ne sont pas sexistes mais qui veulent simplement marcher dans l’appel du Maître. Mais qui sont ces hommes qui prétendent donc que Jésus se trompe lorsqu’il appelle une femme ?

      Ce n’est pas parce que l’homme et le femme ont chacun leurs « spécificités de fabrication » qu’il faut étendre ces différences aux domaines des compétences, qu’elles soient intellectuelles et spirituelles ! Ça n’a vraiment rien à voir !!!

      Mais c’est bien sûr tellement plus agréable pour certains hommes de croire qu’ils peuvent exercer leur contrôle sur le sexe dit faible ! Ça reboost le besoin avide et non comblé du sens de leur valeur aux hommes qui en sont déficitaires…

      Alors que ce serait tellement plus spirituel et réaliste de trouver toute sa signifiance et sa sécurité dans sa relation intime à Dieu ! Le renouvellement de l’intelligence passe aussi par là, que l’ont soit homme ou femme : identifier ses vrais besoins pour apprendre à trouver en Jésus les vraies réponses, les véritables guérisons.

      Je me suis laissée dire que tous les problèmes d’abus de contrôle dans les églises prennent leur source dans ces manques de valeur ou de sécurité non comblés en Christ.

      Eh beh en tout cas, y’a encore bien du chemin à défricher pour sortir de ces obscurantismes machistes 😦

    • bon… j’avais cru avoir fais une grosse fôte ! lol

    • Alors théorie des genre ou pas ? Pas de réponses toutes faites, mais un vrai questionnement sur l’identité et les tâches en Dieu de l’homme et la femme

      il n’y a plus ni homme ni femme ……où ça ????? Dans le royaume pardi !
      Bon OK mais le royaume il est où , au ciel ou sur la terre ????

      Grave question !! Le Royaume il est là où des enfants de Dieu se le sont approprié et y marchent par la foi dès maintenant !

      Bon OK mais alors s’il n’y a plus ni homme ni femme dès maintenant dans le royaume comment on fait ????

      Très simple on crucifie la chair et ses désir et on marche que par l’Esprit (à l’oreille et pas au profile physique mdr) ……Mais c’est encore, après 2000 ans, très très difficile !!
      C’est peut être pour ça que l’évangélisation se fait ci lentement …..car une femme qui marche dans le royaume dès aujourd’hui fait trembler les gars par son succès : Joyce Meyer qui a mis en pratique proverbes 31

    • Pour ma part, je pense que la différence homme-femme ne se limite pas aux aspects physiques mais différences ne veut pas dire inégalités. Les hommes ont failli pendant des siècles en asservissant et en aimant pas suffisamment. Aujourd’hui, la pensée féministe a engendré une vraie crise de l’homme qui ne s’est plus qui il est. Cherchons (nous les hommes) ce que Dieu a prévu pour l’homme !

    • Entre le « succès » de Joyces Meyer et le succès d’une Heidi Baker par exemple, mon choix est vite fait. On a visiblement pas les mêmes valeurs ni les mêmes conceptions du royaume.

    • Pourquoi toujours vouloir comparer les ministères entre eux, alors que l’appel et les talents sont différents ?

    • C’est vrai, les appels sont différents : Joyce Meyer a un appel pour une salaire à +/- 900’000 USD et un jet à 20M0 . Heidi Baker, c’est différent…. 90% des français sont outrés des salaires des grands patrons, mais les évangéliques acceptent ces écarts sous prétexte de bénédictions. Je connais un Homme qui autrefois a renversé des tables pour moins que cela.🙂

    • @Colombe, Tellement d’accord avec vous !
      @Seb, D’une, toutes les femmes qui aspirent à l’égalité ne sont pas féministes. Je suis d’accord que le féminisme est une réaction qui a poussé dans l’autre extrême les femmes bien déterminées à en finir avec l’extrémisme machiste. Ce qui me semble juste, c’est de vouloir sortir de ces deux formes d’abus.
      Et la seule façon est de permettre au Saint-Esprit de visiter nos besoins de base.

      Entre parenthèse, les besoins fondamentaux de l’être humain que sont les besoins de signifiance et de sécurité datent de loin, puisqu’ils ont leur origine dans la chute d’Adam et Ève. On le voit à leur façon de réagir. Avant la chute, ils marchaient dans le jardin avec leur Créateur, dans une plénitude total quand à ces valeurs fondamentales -sécurité et signifiance. Mais après ? Le péché a produit une fracture qui s’est perpétrée de génération en génération jusqu’à nous, gâchant cette simplicité et merveilleuse assurance propre à l’Éden.

      Ils ont eu peur, ils se sont cachés = perte du sens de leur sécurité,
      ils ont eu honte, ils ont couvert leur nudité = perte du sens de leur valeur.

      Depuis, nous venons tous au monde avec ces manques. Nous les comblons avec une pléiade de faux raisonnements. Si je réussis, si j’ai la sécurité matérielle, si je me distingue du lot, si j’ai une belle maison, une belle voiture, si je trouve l’amour et suis heureux en mariage, si mes enfants réussissent….etc. On fait le tour d’une formule, mais ça ne comble pas, on fait le tour d’une autre… Quand on a tourné en rond et fait le tour de tout ce qu’on a imaginé sans jamais véritablement remplir son vide, c’est la déprime…
      (Dans le monde chrétien, ces faux buts peuvent être : « Si je suis pasteur, si je suis reconnu comme une figure d’autorité, si je construis mon petit royaume = s’illusionnant et croyant bâtir pour Dieu, si j’ai la puissance… Pourtant, une bonne partie de ces choses sont excellentes pourvu qu’on ait un cœur guéri et humble pour de vrai !…

      Car même quand on rencontre Christ, ces besoins ne sont pas toujours automatiquement réglés. C’est même assez rare. Le plus souvent nos faux raisonnements sont profondément ancrés dans nos vies. Ils nous est nécessaire d’en prendre conscience pour les abandonner, nous en débarrasser pour laisser Dieu en toucher les racines, nous guérir, nous relever, nous construire sur son amour et sa fidélité.
      Changement de mentalité, donc… metanoïa… la repentance étant avant tout de procéder à changer de raisonnement et de façon de penser, apprenant à appréhender et intégrer la mentalité du royaume des Cieux avec la précieuse aide de l’Esprit Saint.

      D’autre part, vous comparez Joyce Meyer avec Heidi Baker, comme si le même Saint-Esprit qui inspire la prophétie chez Heidi Baker ne pourrait pas inspirer Joyce Meyer dans son enseignement ?

      N’est-il pas dit que nous sommes un peuple de rois et des sacrificateurs ?
      Que nous sommes appelés à régner dans la vie par Jésus-Christ lui seul ?
      Que la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi(e) de la loi du péché et de la mort ?
      Que le monde entier attend et soupire après la manifestation des Fils de Dieu ?

      …Ce serait seulement pour les hommes ?
      « Fils » dans la culture hébraïque est un terme qui illustre le passage de l’enfance à l’adulte.
      Il n’y a plus ni hommes ni femmes dans le Royaume, car même nous les filles faisons partie des « Fils de Dieu » !

      YESSS !

    • Oui, Jésus s’est mis en colère au temple car la facilité permise par la loi d’acheter sur place les animaux destinés aux sacrifices, au lieu de les trimballer depuis l’autre bout du pays, était honteusement exploitée par ces marchands qui ne se gênaient pas de profiter de la situation… et largement, vu la fameuse colère et la préméditation de l’esclandre que Jésus avait décidé de provoquer !

      Quand aux revenus des uns et des autres, ce n’est pas notre problème.
      Abraham était immensément riche, Job aussi, ça n’a jamais eu l’air de gêner Dieu.
      Ses promesses au peuple d’Israël, s’il faisait preuve de fidélité, était d’être béni du « gras du pays »…
      Dieu ne se renie pas lui-même.

      C’est l’appât du gain, ce sont les méthodes douteuses, les manipulations diverses et variées, c’est mettre les gens sur la paille pour se remplir les poches que Dieu conteste. Pas le fait d’être riche. L’or et l’argent lui appartiennent. Il en fait ce qu’il veut, il donne à qui il veut. Après, chacun est responsable pour lui-même.

      Joyce Meyer utilise beaucoup de son argent pour aider de vraies causes sur la planète.

      Parfois, je me demande, si ceux qui condamnent les riches devenaient aussi riches qu’eux… que deviendraient-ils ? Resteraient-ils aussi purs qu’ils pensent être ? On ne peut pas le savoir, en fait ! Seule la mise en situation le révèlerait…

      En tout cas, la Parole nous dit pas mal de choses intéressantes :

      – qui sommes-nous pour juger le serviteur d’autrui -Lui en l’occurrence- et que la façon dont ce serviteur se comporte regarde son Maître…

      – de ne rien juger avant le temps, que c’est Lui qui mettra en lumière ce qui est caché et manifestera les desseins des cœurs

      – que ceux qui ont construit avec du bois, du foin, du chaume perdront leur récompense au Tribunal de Christ (la valeur de nos motivations profondes)

      – de ne pas concevoir de l’orgueil en faveur de l’un contre l’autre, car ce qu’on a, nous l’avons reçu de christ, nous ne l’avons pas fabriqué par nos propres forces ou intelligence mais l’avons reçu de Lui.

      Bref… Balayons déjà dans notre cour,… tout en élargissant les piquets de notre tente !😀

    • Nous avons deux points de désaccord très clair ;
      – je crois que la différence homme femme ne se limite pas aux aspects physiques même dans le royaume
      – je crois que la richesse n’est pas un problème mais que le problème existe si cette richesse a été acquise par le « ministère » qui ne doit pas être une source d’enrichissement

  8. Je préfère de cette femme ses témoignages vécues!

  9. bonjour je crois que tous ses riches se sont éloigné de la simplicité qui est en CHRIST il n’auraient pas de telles fortunes si le peuple de DIEU été éclairè par le SAIT ESPRIT car alors ils les fuirez ne sont ce pas la des loups ravisseurs franchement comment les nommer pasteur ou autre que l’esprit d’aveuglement soit dégagé au NOM DE JÉSUS il est écrit si ma bile est bonne JE B ATTIRAIT MON ÉGLISE amen viens seigneur JÉSUS éclairer ton église nous avons vraiment besoin du SAINT ESPRIT amen frères et sœurs

    • Ils feraient mieux de donner aux pauvres, au lieu de se gaver ; mais, ils auront leur « récompense aussi, c’est ce qui me console, et celle-là sera éternelle.

    • cette femme a ouvert des orphelinats elle nourrit , du moins la fondation qu’elle a crée avec son équipe , des milliers et des milliers de pauvres gosses , hommes , femmes qui ne mangeraient pas à leur faim sans ce secourt , il faut se renseigner parfois , ceci dit je n’ai pas à prendre sa défense , le Seigneur le fait bien mieux que moi et les faits le prouvent

    • C est vrai, ils font beaucoup d ‘œuvres, et c est tant mieux. Mea culpa, j ignorais ces choses. Pourvu que les conversions suivent.

  10. @ samdesouce
    5 mars 2015 • 5 h 43 min

    Avez-vous lu le livre de Joyce Meyer ou bien vous connaissez par déduction (par constat) les mauvaises habitudes qui sévissent dans nos milieux ?

    ======
    @tt-azimut

    Pour nous donner l’envie de lire ce livre, que celui qui l’a lu nous cite sans développer sa méthode, la liste des bonnes et mauvaises habitudes dont il est question dedans. Cela pourrait orienter mieux le débat et pousser notre curiosité à lire son livre pour comprendre comment nous pourrions accéder aux unes et abandonner les autres.

    Ne nous focalisons pas sur la polémique qu’a lancée samdesouce. Ce n’est pas lui l’auteur de ce livre.
    Sans doute il ne l’a même pas lu.

  11. Joyce Meyer est connue et citée comme auteur à succès aux USA comme n’importe quelle autre auteur. J’ai été fort amusée de la voir citée par des personnes totalement incroyantes qui ignoraient qu’elle était « évangélique? »

    Effectivement c’est compréhensible. Rien qu’à lire l’intro qu’on en fait ici, on dirait simplement une énième conférence de psychologie positive ou autre … Entre les festivals « vivre pleinement sa vie » ou ceci, je cherche encore où est la place de Christ dans tout cela, ce Christ qui devrait régner sur notre moi et non l’inverse.

    .Lassitude.

    • N’importe quelle s’intéressant à la vie de Joyce Meyer découvrira facilement sa foi évangélique… et elle a sûrement attiré à Christ bien plus d’hommes et de femmes que vous ne le ferez jamais.

    • Dommage dans ce cas que cela transparaisse si peu dans ces discours et la publicité qu’on leur en fait.

      Le livre cité en est un très bon exemple : L’auteur, dont on précise sur la couverture qu’elle est l’auteur à succès n°1 du classement du New-York Time. Le titre « adopter de bonnes attitudes » qui aurait pu être le titre de n’importe quel bouquin psy de librairie.

    • Au contraire… c’est le meilleur moyen de parler le langage du monde pour ensuite les amener à Christ… le monde n’a pas besoin du patois de Canaan. Il est une bonne chose de se « faire tout à tous ».

    • Vous vous autorisez comme à votre habitude à présumer de ma vie spirituelle sans me connaître et à me dévaloriser sans motif.

      Apprenez simplement cher Paul, si vous ne le savez déjà, que vous serez jugé de la façon dont vous avez jugé.

      Pour le reste, Dieu connait ma vie et cela me suffit amplement.

    • Je n’ai porté aucun jugement contre vous… mais c’est pas grave🙂

    •  » elle a sûrement attiré à Christ bien plus d’hommes et de femmes que vous ne le ferez jamais.  »

      Et ceci c’est quoi ? Vos vœux de bénédiction sans doute ?

    • Blablabla. Le Christ ne règne pas sur notre moi : notre moi est mort ! La preuve, il est écrit que Dieu « nous a fait asseoir dans les lieux célestes… ». Il faut comprendre si nous sommes une nouvelle création : nous sommes morts et ressuscité avec Christ (même si cela n’est pas encore accompli, c,est fait).

    • « Christ vit en moi »… donc notre « moi » existe toujours.

    • » elle a sûrement attiré à Christ bien plus d’hommes et de femmes que vous ne le ferez jamais. »

      @ Rédaction

      Décidément vous persistez dans les arguments ad hominem ! Mais qu’en savez-vous ?

    • Elle a moins d’influence que vous Yves, soyez rassuré dans votre masculinité😉

    • @ Redaction
      Quand on dit « Christ vit en moi », cela veut dire autre chose et de plus intéressant que le « moi » dont nous parlions.

      Voila ma pensée : Paul, si nous sommes nés de nouveau, la personne que nous étions avant n’est plus, et n’a plus lieu d’être, parce que nous sommes morts et que la nouvelle créature que nous sommes après la nouvelle naissance a le caractère de Jésus. Selon la Bible, notre être se compose d’un corps, d’une âme et d’un esprit. A la nouvelle naissance, selon la Bible, notre esprit est ressuscité et assis à la droite de Dieu (Eph 2.4-6). En revanche notre âme a besoin d’être transformée, ainsi que notre corps (dont la chair est soumise à la loi du péché). Nous sommes appelés ainsi à être saints et à être parfaits comme le Père qui est saint et parfait. Et c’est de l’intérieur (et non de l’extérieur), que nous agissons avec notre esprit – esprit parfait et saint, puisque assis à la droite de Dieu dans les cieux – pour la sanctification de l’âme et du corps (l’esprit qui est contraire à la chair). Le Saint-Esprit nous y aide. Eph 2.4-6 : « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Chris…. »

      Si vous dites ; « Christ vit en moi », c’est vite dit ! Excusez-moi. L’apôtre Paul apporte plus de précisions, il dit : « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Gal 2.20). A la fin il va dire : « Le moment de mon départ approche. J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. » (2 Tim 4.6-8)

      C’est ce même chemin que nous suivons.

    • @ Rédaction

      Vous devez délirer, où voyez-vous donc que j’ai quelque problème de genre avec Madame Meyer ? Ce que j’ai contesté ici c’est sa psychologie de bazar en guise d’Evangile ! Libre à vous de la suivre mais votre attitude et vos mots perfides (à mon égard comme à celui d’autres qui la contestent de leur point de vue) ne font que démontrer à l’évidence les limites de son enseignement…

    • Je n’écoute pas joyce meyer mais elle porte du bon fruit dans la vie de plusieurs personnes de mon entourage.

    • @Yves
      Vous avez le droit de contester en parlant de Joyce Meyer « sa psychologie de bazar en guise d’Evangile ! » Mais pour l’avoir écoutée plusieurs fois, ce n’est pas du tout ce que j’ai constaté ! Sinon, je crois que cela se saurait dans la sphère chrétienne internationnale.
      Je vous rappelle que Joyce Meyer à été victime dans sa jeunesse d’abus sexuels, Sa restauration dans sa propre vie grâce au Seigneur Jésus-Christ est un témoignage fort et réconfortant pour beaucoup de ceux qui l’écoutent !

    • entièrement d’accord avec vous gh

    • Un livre à lire de cette enseignante : « Le champ de bataille de la pensée », pour les hommes et les femmes, car dans ce domaine malin qui se sentira, homme ou femme , plus à même de gérer ses pensées celons la pensée de Dieu.

    • @ gh

      « Sa restauration dans sa propre vie grâce au Seigneur Jésus-Christ est un témoignage fort et réconfortant pour beaucoup de ceux qui l’écoutent ! »

      Tant mieux si c’est le cas, mais si son témoignage de vie est une chose, sa doctrine sur les « 14 attitudes-clés » pour changer « en 30 jours » ses habitudes est pour moi d’un tout autre ordre…

  12. Je n’aime pas personnelement ses enseignements car un paien qui a fait la gestion des ressources humaines ou les theories de management a le meme discours. C’est de la sagesse humaine a la sauce biblique.

  13. Et re superhypocrisie de la rédaction.
    Peut-être faudrait-il lui procurer un dictionnaire ?
    Je crois que même un païen analphabète connait la différence entre témoigner et prêcher.

    Et qu’un chrétien moyen sait aussi la différence entre prier et prêcher…
    En tous cas, cette connaissance a duré près de 2000 ans pour le plus grand bénéfice des églises.

    J’ai même eu le plaisir de rencontrer de nombreuses sœurs qui n’avaient aucune difficulté à faire le partage entre témoigner pour la Gloire de Dieu et enseigner en usurpant l’autorité que Dieu a dévolue à l’homme (et moi je n’y suis pour rien).
    Peut-être faudrait-il ajouter « mais ça, c’était avant ».

    • Je ne suis pas surpris que vous préfériez l’Eglise du Moyen Age à celle du 21ème siècle. Je suis certain que vous regardez le film « Au nom de la Rose » chaque soir avant de vous coucher.

    • samdesouce, vous avez raison.
      Je dirais même plus, la liberté de la Femme s’arrête là où commence celle de l’Homme, en ce qui concerne sa position dans l’église (car, même si Mme Meyer explique les choses psychologiques, elle se pose en docteur ou pasteuresse, ou ce qu’elle veut)

    • Rédaction
      5 mars 2015 • 11 h 52 min

      MDR +++++ PTDR ……et on s’étonne du peu de succès des chrétiens en France !

      Comment mettre en pratique l’économie du royaume de Dieu ???? quand on arrive pas à se détacher de l’économie du royaume de ce mode !!!

      En effet grave question que voilà !

    • ça m’étonnerait qu’il regarde ou très discrètement sans rien dire à personne ….il y a une scène très hot …le dépucelage d’un jeune moine …

    • @samdesouce
      Une autre forme d’hypocrisie est de ne pas reconnaître les réalités de l’exercice du ministère des femmes missionnaires. Comme si elles n’enseignent pas sur le champ de mission ! Comme si elles n’exercent pas elles aussi l’appel de Christ dans l’un des 5 ministères, et l’équipement du Saint-Esprit dans les divers dons spirituels !

      C’est très bien de témoigner, de prier… mais désolée, les femmes du Nouveau Testament ne se contentaient pas de ne faire que cela. Certaines étaient enseignantes, d’autres prophètes, d’autres combattaient aux côtés de Paul pour l’évangile. Il est même fait nommément mention d’une femme appelée au premier des cinq ministères.

      Cela fait 2000 ans que les femmes aussi sont appelées. Et ce ne sont pas les cas d’hérésies féminines contre lesquels Paul a dû s’insurger et émettre des restrictions locales qui vont prouver le contraire.

      Paul fait référence à trois reprises au couple Aquilas et Priscille, mentionnant qu’ils enseignaient les Écritures à un certain Apollos… Donc, Priscille ne se contentait pas de « témoigner », sinon, Paul aurait bien fait la différence pour ne pas se contredire et ne l’aurait pas assimilée à son époux dans le ministère !!

      Dans Romains 16 : 7, Paul mentionne deux de ses co-apôtres, Andronicus et Junias. Junias est clairement un prénom féminin, mais certains écrivains le nient en excluant l’idée que Paul ait pu faire référence à une femme apôtre; Junias serait donc en fait une contraction du masculin Junianus. Cependant, cette contraction n’existe pas et a même été récemment écartée comme une impossibilité grammaticale en latin.
      Cette suggestion ne repose pas sur le texte lui-même, mais entièrement sur le présupposé selon lequel une femme ne saurait être apôtre. »

      Par ailleurs, Paul exhorte deux femmes à retrouver l’unité, Evodie et Syntyche, … »elles qui ont combattu pour l’Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’œuvre… » (Phil 4:2-3)

    • @Anja Sacco
      Je ne sais pas de quoi nous parlons avec cette éternelle querelle de jupons d’enseignement opposés à la chlamyde doctorale. Quand Paul écrit, il n’y a rien, sinon l’ancienne alliance ; il est manifeste et évident que le travail apostolique d’ouverture aux nations a été confié à des hommes, Paul nous parlant même de la femme de Pierre l’accompagnant, manifestement pas en qualité d’apôtre, mais de compagne, ce qui n’empêchait nullement qu’elle pût éventuellement, mais nous n’en savons rien, parler du Seigneur.
      Il n’a pas été simple du tout de s’accorder sur une doctrine de base, puisque dès les premiers temps la question épineuse de la nécessité ou pas de se faire Juif pour bénéficier de l’héritage en Christ s’est posée, et que les disciples directs de Jésus ont eu besoin de l’assistance du Saint Esprit pour n’imposer que les quatre interdits bien connus, sans le sacrifice du bout dépassant de l’illustre titre de fierté, base de la rhétorique freudienne, c’est dire. Dans un environnement encore essentiellement judaïque, on ne voit pas comment des femmes, sauf révélation indiscutable émanant de Jésus et communiquée à toute l’église de Jérusalem, auraient pu avoir un quelconque rôle doctoral, c’est-à-dire de décodage spirituel de la nouvelle Loi en prolongement et expansion de l’ancienne. Comment faire avaler pareille pilule, alors que la sacrificature était exclusivement masculine, et que selon la Loi, une femme devait se tenir à l’écart de l’assemblée quinze jours par mois, jusqu’à sa vieillesse utérine ? Une ouverture aussi radicale aurait exigé une conviction de l’Église, qui n’a évidemment pas eu lieu.
      On ne voit pas en quel honneur une femme ne pourrait pas lire et commenter l’Écriture, ce qu’on baptise hâtivement « enseignement », terme qui me semble un véritable abus de langage. Quand Paul nous révèle que le bœuf non emmuselable, c’est lui, ou tout serviteur de l’évangile, il explicite un verset que personne ne pouvait comprendre avant cette révélation : voilà de l’enseignement, issu de l’Esprit Saint. Je ne veux pas dire pour autant que de juponnantes oratrices hésitent le moins du monde à expliquer, avec un aplomb merveilleux, les tenants et les aboutissants du Royaume, presque jusqu’à désigner les archanges par leurs petits noms, actu est assez bien loti en la matière, avec quelques oiselles de belle et pépiante volée ; mais les hommes en font autant, ce n’est donc pas un critère suffisant.
      En définitive, j’inclinerais presque à me demander ce que signifie réellement le terme de « docteur », en ce que je ne vois guère que le décryptage de mystères cachés dans la Parole et qui seraient rendus intelligibles peut-être aux temps derniers qui pourrait vraiment bénéficier de ce label prestigieux.

    • Je ne veux pas dire pour autant que de juponnantes oratrices hésitent le moins du monde à expliquer, avec un aplomb merveilleux, les tenants et les aboutissants du Royaume, presque jusqu’à désigner les archanges par leurs petits noms, actu est assez bien loti en la matière, avec quelques oiselles de belle et pépiante volée ; mais les hommes en font autant, ce n’est donc pas un critère suffisant.

      Quelle tristesse !!!!

  14. pour ces personnes qui disent qu’une femme ne doit pas enseigner la parole juste 3 questions pour vous : au matin de pâque qui a vu le tombeau ouvert et vide, à la résurrection à qui Jésus s’est montré en 1er et qui a annoncé la résurrection du christ , après avoir échangé avec la samaritaine au puits de Jacob et l’avoir tout dit sur sa vie qu’a t’elle fait en retour, de grâce épargnez nous vos commentaire sur le genre, si vous aviez décidés de ne pas fructifier vos talents n’empêchez pas ceux qui veulent le faire d’y arriver. car la moisson est abondante mais les ouvriers peu nombreux . J’espère que lorsque vous vous trouverez devant ton créateur et lorsqu’il vous demandera : » qu’a tu fais de ton prochain » ? j’espère que vous trouveriez les mots juste, car  » qui ne rassemble pas avec moi disperse a dit Jésus »

    • Zoe « annoncer la resurrection », ce n’est pas monter en chaire pour enseigner

    • zoe marie nicole
      5 mars 2015 • 12 h 00 min

      Ben y’ a ceux qui sont conduit par leur sensualité (et oui) et ceux qui sont conduit par l’Esprit !

      Tant que le zizi impose sa loi on est pas dans le royaume de Dieu mais un pseudo royaume humain inachevé !

    • femme du sud
      5 mars 2015 • 13 h 44 min

      Zoe « annoncer la resurrection », ce n’est pas monter en chaire pour enseigner

      HA HA HA CHAIRE DE MA CHAIR ……………….mort de rire je suis pour la crucifixion de cette chair aussi, spécialement édifié par les hommes pour s’élever au dessus du troupeau pour le dominer par leur discours oratoires😉

      Allez des clous Marie on la crucifie cette chaire à problème ! (pour en faire un parmentier à la provençale ) ptdr😆

      M’enfin femme du sud…. de l’air….. sortez de ce truc qui se fait appeler église !!!

    • Est-ce vraiment un art que de contredire un passage clair de l’Ecriture en dévoyant d’autres passages qui n’ont aucun rapport ?
      C’est en tous cas la sempiternelle méthode de ceux qui se révoltent contre la Vérité

    • @Zoé marie nicole

      Je voudrais simplement ajouter à votre commentaire
      que certaines chrétiennes, vraies disciples de Jésus Christ,
      forte dans la Foi et puissante en œuvres devant Dieu,
      ont reçu un réel appel pour le ministère de l’enseignement et de la prédication ;
      en conséquence : les vieux croutons pharisiens
      se rebellent en fait contre les choix même de Dieu
      et qui sont-ils ces théologiens à la petite semaine
      pour contester la vocation et l’appel de Dieu
      envers des personnes dont Lui seul a fait le choix parmi la foule.

  15. j’ai vraiment aimé cet article car ça m’a renforcé dans ma vie chretienne.

    Merci

    • WETSHI Francis
      5 mars 2015 • 12 h 04 min

      Voici le lien de youtube sur le sujet ….ça ne remplace pas le livre mais ça donne une idée !sur cette page youtube vous avez plusieurs vidéos sur le sujet (12) !!!

    • Ils sont tous collés devant Youtube …………… 😉

    • Où là là , il me semble avoir lu : malheur à celui qui dit « Dieu m’a dit  » et à qui Dieu n’a rien dit . Vous savez très bien que Dieu ne vous enverrai pas dire des paroles de malédiction à quelqu’un donc : « Dieu n’a pas dit  » désolé mais c’est la parole de Dieu je n’ai rien inventé

    • @Colombe
      A 7’53, doctoresse Meyer reconnaît avoir diffusé pendant des années un enseignement faux qui emmenait les gens vers des voies pernicieuses ; curieux que le Saint Esprit dont elle fait sa bannière, comme vous, puisse agir de la sorte…
      Pour revenir à la notion d’enseignement, en quoi cette dame enseigne-t-elle ? Elle commente des versets bibliques, point barre.
      Sur le thème même de sa conférence, et qui est le moteur de son livre, le rejet des mauvaises habitudes et l’adoption des bonnes, l’apôtre Paul ne cesse d’exhorter à cela toutes les assemblées qu’il a fondées. C’est par conséquent un pur abus de langage que de parler d’enseignement à propos de ce qui n’est que la vulgarisation de principes spirituels parfaitement clairs depuis l’Église des premiers temps.
      Les yeux sont, dit-on, le miroir de l’âme, et je n’aime pas son regard, personnellement.

    • fildeferiste , où avez vous vu , encore , que J Meyer , disait de telles choses ??? je suis vraiment curieuse de le savoir

    • Ma pauvre Catherine avec fildefériste savoir la vérité hé bé ….Quand il est confronté à la vérité qu’ on lui écrit devant son nez de juif , il fait divergence et vous détourne de ce que vous venez d’exposer… pour vous noyer dans ses coms loufoques ….et vous croquer !

      C’est sa tactique de défense chaque fois qu’il est pris en défaut . C’est un homme !!! Un homme ne reconnait jamais qu’il eut pu s’égarer dans ses approches du sujet devant une femme , il bifurque !!!!! hi hi hi je commence à connaître l’oiseau😉 Mais j’ai le même à la maison aussi j’ai l’habitude 😆

    • @ femme du sud : bien sûr qu’il parle ainsi ! Il s’adapte à son interlocuteur. J’ai un copain évangélique qui habite le neuf-trois (93), et bien quand il lui parle, c’est un peu comme ça :
      « Hi bro, là c’est le SE kit cause ! Wesh ça va ? Kwa 2 9 ? T’as kapté c’te prédik de ouf dimanche dernier ? Kel tuerie ! Faut k’tu t’las médit vegra là ! »

      Et oui, les époques changent et les façons de parler aussi !

    • Me suis encore trompé de fil de discussion. Je reposte plus loin. Désolé ! Bon dimanche

    • @Catherine Bunel
      Sur la video de youtube au dessus, elle explique qu’en n’obéissant pas elle-même au Saint Esprit, elle entraînait ses auditeurs dans l’erreur, ce qui est d’une imparable logique, elle en parle à 7’50
      @Colombe
      J’ai une position très claire sur la question des ministères féminins : je considère personnellement que la doctrine est établie scripturairement sans équivoque ; par conséquent, femme ou homme sont sur le même plan, puisque ce qu’on appelle enseignement n’est que de l’exégèse, qui n’a rien à voir avec le travail d’élaboration doctrinal auquel Paul s’est livré, en repoussant par exemple les innombrables attaques des partisans de l’obligation de judaïsation des goyim, dont nous observons la résurgence pas bien loin, puisque vous en êtes un porte-drapeau. Il n’y a aucun besoin de judaïser pour connaître Christ, et c’est fort heureux. Et ces interminables explications sur les sens cachés m’inquiètent assez, en ce qu’elles ressemblent terriblement aux argumentations talmudiques, et qu’au demeurant beaucoup d’entichés de la synagogue n’hésitent plus à utiliser ouvertement les avis rabbiniques à l’appui de leurs théories fumeuses, ce qui est le comble de la malhonnêteté intellectuelle. Convoquer en effet les blasphémateurs de la divinité du Seigneur Jésus au prétexte de relier ancienne et nouvelle alliance est encore au-delà de l’hérésie, puisque, clairement, le judaïsme rabbinique actuel, fondé sur le talmud avant tout, est l’exact continuateur de la doctrine de ceux qui ont condamné Jésus à mort.
      Vous vous extasiez, quand cela vous arrange, avec votre papillonnage habituel léger et folâtre, sur rav Dynowitz, qui est, si vous prenez la peine d’approfondir le contenu réel de son enseignement, un terrible ennemi de l’évangile de Jésus-Christ, et qui attache le plus grand prix à des niaiseries talmudiques qui l’arrangent bien, notamment sur l’importance d’être en eretz Israël, en se gardant d’ailleurs bien de signaler à la bande d’hébétés qui boivent ses enseignements que nombre de rabbins éminents ont écrit exactement l’inverse dans d’autres traités du même talmud.

    • Je ne suis pas judaïsante faux !!!!
      Des judaïsants vous en trouvez au filet du maître, à l’union de prière de charme et sans doute ailleurs …………moi je suis dans la mouvance de Jean Marc Thobois qui n’est absolument pas judaïsant .

      rav Dynowitz, ça fait trois que je ne l’ai pas écouter, parfois une amie de Montargis envoyait ses vidéos ….
      Vous pouvez peut être m’informer, car je vois que de ne point d’Israël vous manque, mais sur cette chronique c’est pas le sujet …..comme je disais au lieu de répondre aux bons coms sur la place de la femme dans l’assemblée , vous bifurquez vers Israël .

      Moi pour l’instant je suis branchée sur ce cette chronique ok
      Pour Israël il va falloir attendre une autre chronique sur le sujet ! 😉

    • Justement , fildeferiste c’est que j’aime chez elle , elle dit les erreurs qu’elle a faites au début de son ministère et ce remet toujours en question, mais vous avez sorti ça de son contexte , elle dit toujours que ces erreurs là elle les faisait autrefois , d’ailleurs dans une autre et même plusieurs autres vidéos , elle explique qu’elle demandait sans cesse au Seigneur « pourquoi , alors que j’ai eu des prophéties sur mon ministère , je ne vois pas les choses arriver  » , et ensuite elle explique que c’est parce qu’elle n’avait pas tout compris et elle donne les erreurs qu’elle commettait trop souvent

  16. Je suis enseignée par le Saint-Esprit, et vous pouvez le croire, il ne fait jamais d’erreur ; stop ;
    la femme ne doit pas enseigner ; stop ;
    en réunion de maison, c’est possible s’il n’y a pas d’homme qui apporte de message, mais elle ne fait pas office de « pasteuresse » ; stop.
    j’ai fini
    bonne journée

    • excusez, je n’ai pas fini, il me revient que « tandis que ceux-là (animés d’un esprit de dispute) annoncent Christ par des motifs qui ne sont pas purs et avec la pensée de me susciter quelque tribulation dans mes liens. Qu’importe? De toute manière, «  »que ce soit pour l’apparence, que ce soit sincèrement » », Christ n’est pas moins annoncé: je m’en réjouis, et je m’en réjouirai encore. » Philippiens 1-17-18
      ce qui peut expliquer que le Seigneur laisse faire ; cependant, comme je crois en ce que dit la parole, je m’abstiendrai de courir après les enseignements de Mme Meyer.

    • stop merci heureuse que vous ayez fini …d’autres avis sont plus porteurs… désolée !

      Si le St Esprit enseigne les femmes , je ne vois pas où est le problème pour que les femmes enseignent à tous hommes et femmes ce que le St Esprit leur a expliqué !

      cherchez l’erreur !!!!

    • FDS ; Jésus n’a jamais dit ça , bien au contraire il s’entourait de femmes , il a encouragé Marie Madeleine a le suivre et qu’est elle allé faire aussitôt , elle est allé parlé de lui , que tu le veuilles ou non elle a enseigné Jésus à ses compatriotes , avec ses mots ses connaissance mais elle l’a fait , ne soyons pas plus royaliste que le Roi des rois

    • Je ne suis pas de ton avis Catherine, temoigner n est pas enseigner.

    • femme du Sud , en ce temps seul Jésus enseignait , je parle dans le renouveau , je ne parle pas , bien sûr des scribes et pharisiens de l’époque , donc personne ne montait en chair pour témoigner ou enseigner , mais quand une femme court parler de Jésus elle enseigne , peut être pas de la façon structurée d’aujourd’hui mais elle leur fait connaitre Jésus donc , désolée elle les enseigne , on voit dans Jean , par exemple , que par cette parole , plein sont allée voir Jésus , donc il y a fruit et c’est là que l’on en revient au fruits , quand un ministère porte du fruit alors il est agréé par Dieu et je trouve tellement dommage de rester sur un verset et de refuser de voir ça sous prétexte que l’on a décidé que c’était comme ça et pas autrement . Joël a dit que l’Esprit serait déversé sur toute chair dans les derniers temps et nous sommes en plein dedans

    • @Catherine bunel
      Pourquoi aucune femme n’a-t-elle ni été comptée au nombre des disciples, ni incorporée parmi les apôtres après la pentecôte, alors que la vision de Pierre démontrait que le Dieu des Juifs ouvrait sa révélation aux goyim ? Il est évident que si le Seigneur avait voulu que l’enseignement puisse être dispensé par des femmes, Il aurait agi en conséquence, et il n’y aurait pas d’ambiguïté. Or, non seulement ce n’est pas le cas, mais encore l’apôtre auquel le Seigneur a confié la rédaction et la mise en forme de la doctrine qui constitue le code de la nouvelle alliance prend-il fermement position a contrario de cette suggestion.
      On trouvera toujours mille ingénieuses explications pour tordre le sens de l’Écriture. Or, Dieu n’est pas un pantin : l’ancienne alliance regorge de femmes craignant Dieu, mais ce n’est pas pour autant qu’elles pouvaient être sacrificatrices, quelques qualités qu’elles pussent posséder par ailleurs.

    • L’Apôtre Paul confiait des groupes de maisons à des femmes …..qu’en pensez vous ?

    • @Colombe
      « L’Apôtre Paul confiait des groupes de maisons à des femmes …..qu’en pensez vous ? »
      Que je ne sais pas si c’était une pratique courante, du fait du manque d’indices probants ; je pense surtout que le Seigneur fait ce qu’Il lui plaît, et qu’il n’y a pas de dogme qui tienne quand l’Esprit souffle. Je n’ai pas de parti-pris en la matière, je sais de manière certaine que les femmes ont un rôle essentiel dans l’Église, dès l’instant où elles marchent fidèlement dans le sentier que le Seigneur leur ouvre.
      Je pense de plus en plus que le fameux enseignement est un faux problème, car s’il s’agit de l’explication de mystères cachés, les hommes sont tout aussi faillibles que les femmes, et s’il s’agit de paraphrase biblique, c’est-à-dire de commentaires sur un texte généralement tout à fait explicite, ce que font tous les batteurs d’estrade, cela n’est en rien de l’enseignement.
      En réalité, nous sommes pauvres en biblistes inspirés, c’est-à-dire en serviteurs du Seigneur ayant une connaissance intime de la langue et du sens initial de la vieille Loi, qui puissent en tirer de nouveaux trésors, ce que Paul faisait évidemment avant tout à propos de Jésus, et dont nous ne possédons que des bribes, puisque des 18 mois d’enseignement à Corinthe il ne nous reste que deux lettres, idepoins encore pour Ephèse, pour un temps plus long encore, rien sur Iconium, Derbe, Pergame, qui devait à coup sûr rencontrer des difficultés particulières…

    • Ce que je crois, c’est que Paul a donné son  » je ne permets pas à la femme d’enseigner » dans le cadre d’une cité sous l’emprise d’un système matriarcal à Éphèse……Les femmes étaient au pouvoir dans cette ville, aussi la création d’une assemblée posée problème par rapport à l’appel de Dieu (ordre divin) pour le couple et la famille

      Paul a du rétablir l’ordre divin dans le fonctionnement du corps de Christ à Éphèse.

      Cet ordre passait par la reconnaissance de la place de l’Homme. Pour autant Paul n’a pas institué un système patriarcal pour remplacer le système matriarcal qui sévissait en orient.
      Si vous relisez son enseignement concernant les relations dans le couple, il est clair que ce que Paul enseigne n’a rien à voir avec ces deux systèmes sociaux.

      L’appel de Paul pour le couple s’établit sur l’appel de Dieu, qui donne un ordre au mari en genèse : Dieu dit: « l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair »(Ge.2:24).

      Dieu vous a donné votre femme à vous les maris et vous commande de l’aimer (Eph. 5:25). Il ordonne que vous l’aimiez plus que tout, sauf plus que lui, à l’image de la relation qu’il a établi avec son corps et de cet ordre, c’est à dire un amour inconditionnel.

      « Maris, aimez vos femmes, comme christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.
      « C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme christ le fait pour l’Église, parce que nous somme membres de son corps.
      C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair »(Ep. 5:25-31).

      Dieu engage l’homme à aimer sa femme plus que tout, hors lui-même, pour sauvegarder le projet de Dieu sur terre qui a été fondé sur l’image transcendante du couple.

      Dans ce cas de figure l’homme créé à l’Image de Dieu à le rôle de responsable de la femme qui a été créé à l’image de l’homme (sa côte).
      Dieu établi un ordre de dépendance : L’homme dépend de Dieu et la femme dépend de l’homme qui la conduit à Dieu (c’est aussi l’image de Jésus qui conduit son épouse à Dieu)

      Nous voyons l’auto-dépendance les uns des autres, pour fonctionner en harmonie avec le Père seule hiérarchie suprême, qui organise notre bien-vivre de façon à dépendre les uns des autres pour construire un lien durable et solide.

      Pourquoi ce type de fonctionnement ?

      Dieu a horreur de l’indépendance, qui s’exprime toujours par de la rébellion et la rébellion est la racine de tous nos maux qui est l’orgueil …de la créature qui veut se passer et de Dieu et de ses semblables pour exister, se référent seulement à lui-même, pour s’élever et dominer.

      Quand Paul à Éphèse dit : Je ne permets pas à la femme d’enseigner, il lui rappelle qu’elle dépende de son mari, qui lui dépend de Dieu pour le bon fonctionnement de son couple.

      Et oui, car celui qui dépend demande des comptes à celui de qui il dépend!!!!

      Si l’homme dépend de Dieu, il demande des comptes à Dieu en ce qui concerne sa vie.
      Si la femme dépend de son mari, elle demande des compte à son mari en ce qui concerne sa vie ….Ce système de dépendance oblige le couple à s’accorder devant Dieu, pour ensuite apprendre à dépendre de Dieu dans tous les domaines de son fonctionnement !

      Conclusion lorsque Paul demande aux femmes d’être soumises, il leur demande d’être soumise au plan que Dieu a établi dans la hiérarchie de bénédiction qui la mise en place , pour obliger le couple à cette auto-dépendance de l’un vis à vis de l’autre…. qui les conduit à la dépendance à Dieu .

      Conclusion :

      Celui qui dirige et décide pour l’homme c’est, dans un carde social, Dieu en accord avec l’homme.
      Celui qui dirige et décide pour le foyer, dans un cadre social, c’est l’homme en accord avec sa femme.
      Ceci veut dire que la femme ne peut pas enseigner sans l’accord de son mari, de même que l’homme ne peut pas enseigner sans l’accorde de Dieu.

      Si l’homme est en accord avec Dieu et bien établi dans la pensée de Dieu et du Fils, il n’y a aucun problème ni aucune contradiction…… pour qu’il autorise sa femme à enseigner sous son aval, car il a éprouvé ce que sa femme peut dire en relation avec la pensée de Dieu.

      Certes mon exposé est long. Mais il est nécessaire de sortir du concept d’autorité répressive, (l’interdit autoritaire) qui ne se conçoit pas dans la relation avec Dieu et le Fils, car c’est une relation d’amour, qui génère la confiance et l’attachement l’un à l’autre, dans la tendresse et la protection.

      Toute la dynamique créative de Dieu est construite justement à partir de la relation de protection, dans l’amour et la tendresse, qui génèrent la fidélité.

      Dans ce type de fonctionnement, la soumission les uns aux autres se fait dans un très grand respect des uns des autres et la valorisation de chacun……pour voir s’élever la majesté du plan de Dieu pour sa créature qu’il chérit……. et qu’il appelle à entrer dans un système de bénédiction continue et satisfaisante ….ce que Dieu appelle la plénitude de sa présence qui est son : SHALOM !

    • fildeferiste , avec les apôtres il y avait toutes les femmes qui suivaient Jésus et qui étaient là avec eux , elles étaient d’ailleurs là , aussi dans la chambre haute et ce sont elles qui sont allés , à la résurrection , en premier au tombeau puis avertir les frères que Christ étaient ressuscités . Jésus encourage même Marthe a avoir la même attitude que sa sœur c’est à dire assise à ses pieds . S’il y a quelqu’un qui mettait bien la femme en valeur c’est bien Jésus . Ne dit il pas a la Samaritaine de boire l’eau que lui seul peut lui offrir : Jean 4 et ne met il pas à l’honneur cette femme qui lui lavé les pieds avec un parfum de grand prix et séché avec ses cheveux ? Luc7/14 . Non , s’il vous plait , ne me citez pas Jésus contre le ministère de la femme …

    • @Catherine Bunel
      Je ne comprends pas votre argumentation, Catherine. Qui a jamais discuté le fait que Jésus attachait une grande importance aux femmes, ne serait-ce que parce qu’il savait parfaitement, comme il l’a clairement verbalisé, que celui qui a beaucoup reçu aime beaucoup ? Et il n’est pas difficile d’imaginer qu’une mère dont l’enfant a été guéri aimera son bienfaiteur inconditionnellement. Tout le monde a déserté Golgotha, sauf les femmes, qui ont probablement même aidé à transporter le cadavre de Jésus, l’ont lavé, et mis dans le linceul. Ce sont elles qui se sont préoccupées à nouveau du corps après pessah… Comment Jésus, tellement délicat et sensible envers les petits et les humbles, aurait-il méconnu les qualités magnifiques des femmes en termes de fidélité, persévérance, courage, humilité, patience, lesquelles sont, curieusement, des fruits de l’Esprit ? Cela ne veut pas dire pour autant qu’Il souhaitait que l’expansion vers les nations de la révélation confiée à Israël passe par elles : comment se serait-il contredit en ayant affirmé devant témoins que pas un iota de la Loi ne passerait, cette même Loi qui énonçait que la femme est impure 15 jours par mois, et doit se tenir durant ce temps à l’écart de l’assemblée ?
      Personnellement, je ne pense pas qu’enseigner de nos jours ait le sens que lui donnait l’apôtre Paul : lui a enseigné au sens véritable du terme, parce qu’il était à la fois un rabbin érudit, et que son bon trésor constitué de la vieille alliance, dont il était imprégné jusqu’à la moelle, était éclairé par le Saint Esprit. Quand il écrit formellement, et c’est très souvent, « je ne vous dis pas cela de moi-même, mais parce que je l’ai reçu du Seigneur », je ne discute pas l’authenticité et le bien-fondé de la règle qu’il énonce. Pour moi, c’est cela, enseigner. Les autres apôtres de l’Église de Jérusalem ne savaient pas sur quel pied danser avec la question des non-Juifs, et l’on voit très bien qu’ils n’étaient pas au clair, puisque certains émissaires dûment mandatés voulaient bel et bien circoncire les Grecs, ce qui aurait totalement changé le cours de la foi chrétienne si cela avait été entériné ; heureusement pour les goyim que Paul y a mis le holà, avec une autorité spirituelle indiscutable, parce qu’inspirée par le Saint Esprit. Voila ce que je considère, pour ma part, comme de l’enseignement.
      Quand les érudits de la renaissance, Calvin, Zwingli, Melanchton, sur la base des textes originaux, démontrent la fausseté de tout ce que Rome propage depuis des siècles, et qui n’est qu’un ramassis d’hérésies et de pensées charnelles, ils enseignent, indéniablement, puisqu’ils restituent en partie la pureté de la doctrine – quoique il y ait pas mal à dire sur leur incapacité à pousser le raisonnement jusqu’au bout, et admettre que la théologie n’est pas un ministère -.
      On joue donc beaucoup sur les mots avec ces histoires ; ce que dit Paul, c’est qu’il n’est pas souhaitable que la femme prenne autorité sur l’homme au niveau doctrinal, mais on peut tout aussi bien l’appliquer à l’homme, du fait que le corpus doctrinal existe depuis longtemps aujourd’hui.
      Il est tout de même facile de se représenter qu’au moment où Paul effectue ses voyages missionnaires, personne ne sait rien de rien sorti de l’Église de Jérusalem, et que dans les synagogues de la diaspora, laquelle existe depuis bien longtemps, puisque les 2/3 du peuple ne sont pas revenus de Babylone, on a des rabbins plus ou moins savants dans les Écritures, qui sont les interlocuteurs possibles avec lesquels Paul commence toujours à prêcher. Ensuite, les autres, qui ne risquent guère d’être des contradicteurs, puisqu’ils n’ont qu’un arrière-plan païen, c’est-à-dire bourré d’idées fausses et de croyances fumeuses. C’est bien pourquoi il est si essentiel que le message soit le plus fidèle possible, parce que le risque de corruption de l’enseignement est très grand. C’est à mon avis la raison majeure de l’interdiction d’enseigner pour la femme, laquelle, pour une multitude de raisons liées à sa nature, est indéniablement plus faillible quant à la conservation et la transmission d’un message, ne serait-ce que si des enjeux personnels liés à sa progéniture viennent polluer la pureté de l’intention initiale. Le « Dieu a-t-il vraiment dit » étant potentiellement toujours invocable.
      Pour le reste, il est très clair que dans la nouvelle alliance, tous les autres ministères sont représentés, encore qu’il ne soit pas fait mention explicitement de femmes épiscopes, donc pasteures, c’est-à-dire veillant sur la bonne santé spirituelle des disciples de l’assemblée locale. Je ne sais pas si cela vient du climat socio-culturel de l’Église de Jérusalem, ou d’une conviction mise en place par le Saint Esprit, et à vrai dire, cela m’importe assez peu.

    • Marie aux pieds de Jésus a choisi la bonne part : elle recevait l enseignement de Jésus pour elle même mais sûrement aussi pour le partager aux autres!

    • « Marie aux pieds de Jésus a choisi la bonne part : elle recevait l enseignement de Jésus pour elle même mais sûrement aussi pour le partager aux autres! »

      Pure spéculation.

    • Le SE qui m’enseigne aussi et ne fait jamais d’erreur, vient de m’envoyer ce message. Stop.

      « Ecris donc à femme du sud qu’elle raconte des conneries ! Femmes et hommes sont strictement de la même nature spirituelle. Stop. Leurs âmes ne sont pas sexuées. Stop. Seuls leurs corps physiques le sont afin de reproduire l’espèce. Stop. Pour Dieu il est strictement équivalent qu’un homme ou une femme diffuse sa Parole. Stop.Tout le reste n’est que balivernes inventées de toutes pièces par quelques misogynes en mal de puissance. Stop. »

    • Paul, je refuse fermement votre injonction qui ne peut venir du SE ; Il ne parle ainsi, donc gardez vos conneries pour vous
      cordialement 🙂

    • @fildefériste, hello !

      Tu dis : « Pourquoi aucune femme n’a-t-elle ni été comptée au nombre des disciples, ni incorporée parmi les apôtres après la pentecôte, alors que la vision de Pierre démontrait que le Dieu des Juifs ouvrait sa révélation aux goyim ? »

      Voici comment je comprends les choses, si tu permets.
      Même si Jésus est venu apporter la vision, l’enseignement et la portée de la Nouvelle Alliance durant son parcours sur terre, le quotidien en Israël durant ce temps était celui de l’Ancienne Alliance. Même si on sait tous cela, je tiens à le rappeler.

      Dieu a frappé fort lorsqu’il a pratiquement obligé Pierre d’aller annoncer l’évangile à Corneille le goy.
      Je trouve que Jésus avait frappé aussi fort dans sa manière de libérer la femme, à la fois du joug Lévitique comme du joug machiste. Je ne pense pas que c’était la tradition de l’époque d’afficher publiquement son amitié, sa considération et son attention envers les femmes. Je pense qu’il devait défrayer la chronique. En toute pureté et en n’ayant cure du regard des hommes.

      Au sujet d’avoir des disciples femmes, Jésus devait forcément savoir que ça n’aurait pas été pertinent de sa part. En bravant le status quo, ça aurait été comme de sauter de Charybde en Scylla :

      – d’une part, à cause du statut de la femme juive : n’ayant pas le droit à l’enseignement, elle n’était pas éduquée comme la femme grecque de la même époque. Et même celles qui étaient intelligentes -car il y en avait forcément- on ne force pas le changement sans doigté et aussi abruptement.

      – Le Fils de l’Homme n’avait pas de lieu pour reposer sa tête ; s’il avait pris des femmes avec les hommes dans leurs pérégrinations, tu imagines un peu le scandale ? Et les problèmes pratiques, quand elles avaient leurs règles par exemple ? C’était pas le temps pour cela. De plus, vu l’époque, seuls les hommes étaient crédibles. Jésus n’était pas insensé, il connaissait les temps.

      Donc, non seulement, une équipe de femmes c’est plus compliqué à trimballer, mais Jésus avait du bon sens et savait ce qu’il convenait de garder, de dénoncer et de rejeter en ce qui concernait les traditions juives. Il dénonçait surtout l’hypocrisie. Il affichait son amitié aussi librement avec les femmes qu’avec les hommes, et toujours prenait leur défense contre le machisme des hommes. C’était déjà énorme en terme de libération du statut de la femme.

      En fait, Jésus a traité la femme d’égale à égale, tout en respectant sa spécificité.

      C’est beaucoup plus que ce que beaucoup d’hommes font ici en niant à la femme, et la capacité de réfléchir assez pour dispenser un enseignement (ultime hypocrisie quand cette même femme peut être un prof émérite dans n’importe quelle autre matière- et par extension, dans n’importe quelle mission), et en niant aussi l’incapacité de la femme à comprendre les choses spirituelles… comme si elle était dotée d’une âme et d’un esprit inférieur à ceux du mâle… et pourquoi pas, du coup, d’un corps qui ne sert, somme toute, qu’à faire chuter ce même mâle…

      Tu dis aussi : « On trouvera toujours mille ingénieuses explications pour tordre le sens de l’Écriture. Or, Dieu n’est pas un pantin : l’ancienne alliance regorge de femmes craignant Dieu, mais ce n’est pas pour autant qu’elles pouvaient être sacrificatrices, quelques qualités qu’elles pussent posséder par ailleurs. »

      Oui ! Sous l’Ancienne Alliance ! Mais maintenant, tu fais quoi des nées d’en haut et du statut non exclusif affirmé et confirmé par la Parole :
      « …et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen! » Apoc 1;6

      « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. »
      1 Pierre 2:9

      « …tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. »
      Apoc 5:10

      « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. »
      Apoc 20:6

      Que quelqu’un me prouve que les femmes sont exclues de ces textes ! Dans la Nouvelle Alliance, nous sommes autant « sacrificatrices » que les hommes sont sacrificateurs !

      En tout cas, moi pas comprendre ce manque de logique… mais moi, suis qu’une femme…😀
      … Et je vais accepter de ce pas la p’tite bière que m’offre mon mari ! Lol

    • @fildefériste, Post Scriptum :

      Dans ses « compagnons d’œuvre, Paul cite aussi des femmes, et même une femme apôtre :

      Je cite un commentaire, dont l’objet est confirmé par des traductions anglaises :

      « Dans Romains 16 : 7, Paul mentionne deux de ses co-apôtres, Andronicus et Junias. Junias est clairement un prénom féminin, mais certains écrivains le nient en excluant l’idée que Paul ait pu faire référence à une femme apôtre; Junias serait donc en fait une contraction du masculin Junianus. Cependant, cette contraction n’existe pas et a même été récemment écartée comme une impossibilité grammaticale en latin.
      Cette suggestion ne repose pas sur le texte lui-même, mais entièrement sur le présupposé selon lequel une femme ne saurait être apôtre. »

      Dans ma vieille Bible anglaise Dakes, c’est écrit ainsi : « Salute Andronicus and Junia, my kinsmen and my fellowprisoners, who are of note among the apostles, who also were in Christ before me.( Rom 16:7)

      Par ailleurs, Paul exhorte deux femmes à retrouver l’unité, Evodie et Syntyche, … « elles qui ont combattu pour l’Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’œuvre…  » (Phil 4:2-3)

      … Sans parler de Pricsa – ou Priscille, qui ensemble avec son mari Aquilas ont enseigné Apollos… Paul les cites plusieurs fois :
      « Or, un Juif nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, venait d’arriver à Éphèse. C’était un homme éloquent, possédant bien les Écritures. Il avait été instruit de la Voie du Seigneur ; plein d’enthousiasme, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, mais il ne connaissait, comme baptême, que celui de Jean. Il se mit donc à parler avec assurance à la synagogue. Mais, quand Priscille et Aquilas l’entendirent, ils le prirent à part et lui exposèrent avec plus d’exactitude la Voie de Dieu. » (Actes 18:24-26)

      Romains 16;3 : « Saluez Prisca et Aquilas, mes compagnons d’œuvre en Jésus-Christ, qui ont exposé leur tête pour sauver ma vie ; ce n’est pas moi seul qui leur rends grâce, ce sont aussi toutes les églises des païens. »

      Cor 13;19 « Les églises d’Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l’église qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur. »

    • Aquilas et Priscille

      Les pasteurs honnêtes et soumis à l’Esprit l’enseigne cette vérité apostolique pour les femmes !

    • @Anja Sacco
      Pour que des avis aussi différents puissent se manifester, c’est bien que ce point n’est pas si clair, puisque une grande partie de l’histoire de l’Église a dénié à la femme la possibilité d’enseigner ; c’est ennuyeux, car cela revient à dire que les 19 siècles précédents n’étaient pas enseignés par le Saint Esprit sur ce point précis. Et les Réformés ne sont venus aux pasteures que pour éviter la totale disparition de leur confrérie, faute de vocations.
      Je n’ai personnellement pas d’opinion absolue, mais privilégie dans ma lecture que la femme semble être définie par nature comme étant plus aisément séduisible : Paul le mentionne dans un rapport de causalité. Les arguties sur les prénoms, et ce genre de pseudo-démonstrations d’arrière-garde me semblent personnellement très douteux, parce que la rupture d’avec l’état ancien aurait évidemment eu besoin d’une preuve symbolique indiscutable. Quand Jésus énonce le passage de l’état ancien à l’ordre nouveau, avec le « il vous a été dit », suivi du « MOI – qui suis celui qui suis – je vous dis », il s’apprête à l’inaugurer non plus en tant que recommandation théorique, mais comme démonstration vivante, sur le bois de Golgotha, en pardonnant effectivement la plus terrible abomination pour laquelle des hommes aient pu être instrumentalisés.
      Je suis donc circonspect, soupesant d’un côté des mises en garde formelles d’un apôtre d’une indéniable autorité spirituelle, de l’autre des indices plus douteux d’une réalité peut-être plus complexe.
      Il y a de nombreuses zones aveugles dans l’Écriture : la masturbation ne pouvant constituer à elle seule un adultère passible de lapidation, où était l’homme, qui devait être exécuté en même temps que la femme ? Car la Loi était formelle sur ce point, les deux. Il est donc sidérant que ce ne soit pas la première question de Jésus, puisque c’est un vice de forme manifeste, qui suffit normalement en tant que tel à invalider la procédure.
      Comme je ne suis pas Celui qui appelle, cela ne me gêne pas, sauf évidence d’hérésie, mais qui s’appliquerait de la même façon à un homme, qu’une femme revendique un ministère : si c’est par audace, et qu’elle invente un appel que le Seigneur ne Lui a pas signifié, c’est à Lui qu’elle en rendra compte. Mais de toutes façons, le seul interdit qu’il me semble discerner est celui de l’enseignement doctrinal, or la doctrine existe de manière bien établie, par conséquent…

    • @Anja Sacco
      Pour que des avis aussi différents puissent se manifester, c’est bien que ce point n’est pas si clair, puisque une grande partie de l’histoire de l’Église a dénié à la femme la possibilité d’enseigner ; c’est ennuyeux, car cela revient à dire que les 19 siècles précédents n’étaient pas enseignés par le Saint Esprit sur ce point précis. Et les Réformés ne sont venus aux pasteures que pour éviter la totale disparition de leur confrérie, faute de vocations.

      La toute puissance du mâle !

      Je n’ai personnellement pas d’opinion absolue, mais privilégie dans ma lecture que la femme semble être définie par nature comme étant plus aisément séduisible :

      Le porc !

      Pour le reste vous noyez le poisson dans l’eau pour éviter une réponse mal étayée qui vous mettrez dans une sale posture ! hi hi hi Poisson piégé poisson mangé😆

    • @Colombe
      Vous m’insultez sans apporter aucun élément probant utile. C’est d’une valeur argumentaire voisine de zéro.

    • @ femme du sud : bien sûr qu’il parle ainsi ! Il s’adapte à son interlocuteur. J’ai un copain évangélique qui habite le neuf-trois (93), et bien quand il lui parle, c’est un peu comme ça :
      « Hi bro, là c’est le SE kit cause ! Wesh ça va ? Kwa 2 9 ? T’as kapté c’te prédik de ouf dimanche dernier ? Kel tuerie ! Faut k’tu t’las médit vegra là ! »

      Et oui, les époques changent et les façons de parler aussi !

    • Paul7, je ne peux pas juger de quelqu’un que je ne connais pas , mais lorsque vous dites que le SE dit que je dis des conneries, je répète que je ne prends pas cela de Lui. la vulgarité n’est pas un trait de son caractère.
      Ceux et celles (en particulier) qui utilisent couramment un verbiage insultant feraient bien de s’examiner.

      Pour la femme dans l’église, j’aime bien les points de vue de fildeferiste et Jean-Luc B., qui disent en gros qu’il faut discerner ce qui serait charnel dans l’élévation doctrinale de la femme ; en bref, qu’estce qui la pousse à vouloir enseigner ?
      Vous voyez que je fini par modérer mon positionnement, sans toutefois tomber dans l’absolue conviction du contraire. je demande à voir, et je demande au Seigneur de m’éclairer et de m’utiliser si un cas se présente qui ne serait pas de Sa volonté.
      Suite à la vidéo témoignage de Joyce Meyer, j’arrive à saisir qu’elle fait un genre de « cure d’âmes », à partir de son expérience traumatisante, mais bon, certains hommes ont voulu nous la présenter comme « enseignante », pour moi ce n’est pas ça.

  17. j’ai jamais autant ri de ma vie ……aux larmes !

    • c’est bien dommage….
      Ah j’ai une révélation . Dieu m’a dit : écris a celle qui se dit colombe :

      QUE VOTRE RIRE SE CHANGE EN DEUIL

    • Vous êtes prompt à maudire…

    • Tiens encore un membre de la famille : « Dieu-m’a-dit »…!!!

    • Et moi Il m a dit que le deuil de beaucoup de femme à cause de la religion serait bientôt changée en allégresse grâce à la Vie de L Esprit qui rend libre de tous les jougs humains et nous fait sortir de tous les formatages dénominationnels!
      L ennemi a beaucoup d alliés parmi les chrétiens pour empêcher les femmes d entrer dans leur appel mais comme c est toujours Dieu qui a le dernier Mot !

    • samdesouce
      5 mars 2015 • 14 h 31 min

      Mon Jésus plonge samdesouce dans la rivière de ton Saint Esprit et laisse le tremper un peu pour que sa pénètre😉

      Accorde lui le don du rire affin que son deuil se change en allégresse😆

      SAMDESOUCE QVSRB

    • Sylvie Delmache
      5 mars 2015 • 15 h 25 min

      Très chère Sylvie vous êtes dans le vrai …..combien c’est bon de se tenir dans l’Esprit et quelle profonde liberté et joie ! Il m’arrive d’être soule de sa présence toute seule chez moi ….ils sont pleins de vin douxxxxxxxxxxxxxxxxxxx 😉

  18. La prière est un dialogue et heureusement que Dieu nous parle tantôt d une manière tantôt d une autre ! A nous d y prendre garde ou de l entendre frapper à la porte de notre coeur ! Je ne suis pourtant pas du genre à toujours dire « Dieu m a dit  » car nous avons une vie privée avec Dieu mais je ne supporte pas le machisme et l obscurantisme évangélique religieux!

    • Et si tu écoutes d’autres message , FDS , tu verras qu’elle ne se fait pas de cadeaux , elle cite souvent son exemple , les erreurs qu’elle a faites pour démontrer ce qu’il ne faut plus faire et c’est toujours très pertinent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :