Créationnisme au baccalauréat : la polémique enfle en Espagne…

En Espagne, les « cours de religion » sont optionnels mais donnent lieu à une évaluation pour ceux qui l’ont choisi.

Lors de la prochaine épreuve du baccalauréat, les élèves devront tenter de répondre à une question fondamentale : « Dieu est-il le créateur de l’Humanité ? ». Le nouveau programme de ces cours de religion fait polémique et plusieurs dénoncent qu’il s’agit en réalité d’un…

LIRE LA SUITE… 



Catégories :Famille & Education, L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , , , , , , ,

11 réponses

  1. Impossible de LIRE LA SUITE

  2. Il faudrait un jury composé d’un membre de chaque religion installée sur terre……..
    Et comme la religion dite « chrétienne » a plusieurs embranchements ou dénominations dont les doctrines sont autant ventilées, le candidat aurait du mal à convaincre l’examinateur qui n’est pas de son bord.

    Ce serait plutôt facile de prendre pour option des longueurs en natation, discipline que tous les enfants pratiquent depuis tout petit, et oublier la religion ; cette dernière est trop compliquée.

  3. Par ailleurs, comme le soulève le quotidien français, « la proportion des élèves espagnols qui suivent les cours de religion ne cesse de diminuer au fil des ans ». 56% des élèves y demeurent toutefois concernés.

    56% je n’ose poser la question en France !

    Je trouve qu’il ont fait un choix de combat…. puisque les autres religions ne sont pas obligatoires ….Génial les cathos, ils n’ont pas froid aux yeux ils se positionnent ….

    Si seulement ça donnait des idées aux diverses confessions chrétiennes en France

    • Du temps de mon épouse, l’enseignement était exclusivement religieux et au mains des congrégations, sauf pour les pauvres, qui se contentaient de l’enseignement public, considéré comme minable, et de niveau très inférieur.
      56% de jeunes présentant l’option religion au bac pour le pays qui sous Franco était le plus fervent catholique d’Europe, c’est plutôt un sacré recul, vérifié par les réalités sociétales : de plus en plus d’enfants naissent de mères célibataires, chose inouïe il y a seulement 30 ans, et l’athéisme gagne des parts de marché à rendre jaloux un trader.
      Ma tendre et chère avait frôlé le renvoi de la congrégation carmélite où elle a effectué sa scolarité avant l’université, catho elle aussi, pour avoir tranquillement déclaré au padre Ignacio, chargé des cours de religion, qu’elle s’en fichait complètement, et préférait dessiner pendant le cours.

  4. Le socialisme est le plus grand ennemi du christianisme en Occident. Ce n’est donc pas étonnant qu’il vienne contester un enseignement opposé au sien suivi par des enfants qu’il veut arracher au monde chrétien pour l’endoctriner.

  5. Quelqu’un peut-il me confirmer le point suivant.
    L’article dit : Lors de la prochaine épreuve du baccalauréat, les élèves devront tenter de répondre à une question fondamentale : « Dieu est-il le créateur de l’Humanité ? ».

    Le sujet est déjà connu avant l’épreuve du baccalauréat dans ces pays là ou cette pratique est spécifique à cette discipline ?

    ________

    Concernant la question, « Dieu est-il le créateur de l’Humanité ? » je la trouve très pertinente.
    Si d’aventure un candidat arrive à démontrer que Dieu n’est pas le créateur de l’Humanité sera t-il recalé ?
    Que jugera t-on dans cet examen ou qu’attendent les correcteurs ?
    Que l’on fasse preuve de prosélytisme ou la faculté de mener une démonstration plausible ?

  6. Comme le dit Shor L, il faudrait en savoir plus.

    Entre un athée et quelqu’un qui se défini croyant car il pense que Dieu existe parce-qu’on lui a répété, rien ne permet d’en déduire que le second est plus chrétien que le premier. C’est le gros problème des apparences. La foi vivante comme don de la Grâce par laquelle nous sommes justifié est absente et ne dépend d’aucun assentiment intellectuel humain suite à des cours de religion.

    Si cette matière doit seulement permettre à des élèves de raisonner sur des questions de théologie, apprendre des méthodes qui permettraient de lire la Bible, cela va plutôt dans le bon sens de l’ouverture d’esprit. Après tout, Saint-Augustin est bien au programme de philosophie du Bac L en France et ce n’est pas une option.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :