Sébastien Fath / Des Vikings born-again étudiés par Christophe Pons

On présente souvent les pays scandinaves comme des terres de quasi non-pratique religieuse. En réalité, Christophe Pons (CNRS, IDEMEC) nous rappelle…

…dans cette superbe enquête ethno-historique (CNRS éditions), que la modernité ne désenchante pas nécessairement le religieux.

Elle peut aussi renforcer les spiritualités en accordant aux individus une légitimité nouvelle, celle de devenir les intimes partenaires des êtres divins. C’est ici des évangéliques dont il est surtout question, aux îles Feroë comme en Islande.

« Une exploration du monde singulier des « Enthousiastes », ces chrétiens différents, alliés de Jésus, qui font de leur vie un engagement dévolu au triomphe de Dieu ».

Le livre s’intitule Les îles enthousiastes, ethnographie des évangéliques aux îles Feroe et en Islande (XXe siècle), CNRS éditions, 2014.

Sébastien Fath

Source : Blog de S. Fath



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Religions, Sébastien FATH

Tags:, , , , ,

19 réponses

  1. C’est ici des évangéliques dont il est surtout question.

    et contre nous de la tyrannie l’étendard sanglant.

    On recherche pasteur s’exprimant en français!

  2. « On présente souvent les pays scandinaves comme des terres de quasi non-pratique religieuse. »
    Première nouvelle : en rapport à son nombre d’habitants, la Suède est un des pays envoyant le plus de missionnaires évangéliques, la Finlande ne se débrouillant pas mal non plus. Sans assemblées fortes et engagées, comment cela serait-il possible ?

    • Il faut peu connaitre la Scandinavie pour la décrire comme étant une terre de quasi non-pratique religieuse. La France et ses minorités évangéliques fait figure de parent pauvre en matière d’équipements et de pratique dite évangélique, comparativement à la Scandinavie.

  3. — @ Fildefériste :
    <""Sans assemblées fortes et engagées, comment cela serait-il possible ?
    — Est-ce que Jean-Baptiste avait une assemblée forte et engagée quand il a prêché le baptême de repentance et qu’il a préparé le Chemin du Seigneur ? Il était tout seul et «il prêchait dans les déserts» ! <Alors, question "assemblées fortes et engagées", "c'est râpé" !
    — Je dis et je confirme : il est préférable de rester seul avec le Seigneur que de rester plusieurs (dizaines, centaines ou milliers) autour d'un "pasteur" ! Car qui envoie des prophètes tels que Jean-Baptiste ? Des hommes ou leurs organisations pyramidales ? ils ne "valent pas chipette" ! Si c'est vraiment Dieu qui envoie, alors rien ne peut les arrêter, même pas le fait de leur séparer la tête du corps ! Car s'ils disparaissent de la planète, Dieu en suscite d'autres. Rappelle-toi qu'après Jean-Baptiste est venu Jésus-Christ ! Et même si Celui-Ci a été "éliminé de la surface de la Terre", Il est toujours présent en esprit, plus Puissant que jamais !
    — @ Domy :
    — <La "pratique évangélique" est une religiosité semblable à l'idolâtrie catholique car on a remplacé les prêtres par des "pasteurs" et les cardinaux par des "surintendants" ! On a donc conservé la structure pyramidale qui est mondaine et non de Christ ! Je ne dis pas qu'il ne faut pas qu'il y ait des Pasteurs dans l'Église, mais pas ces "pasteurs-présidents-directeurs-généraux" tels qu'on les voit dans les "églises" aujourd'hui, surtout pas ça !
    — Et pour moi, il y a un test infaillible :
    Matthieu 18, 12-13 : «Que vous en semble? Si un homme a cent brebis, et qu’il y en ait une qui se soit égarée, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf, pour s’en aller dans les montagnes chercher celle qui s’est égarée? Et s’il arrive qu’il la trouve, en vérité je vous dis, qu’il en a plus de joie, que des quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont point égarées.»
    — <Regarde quand un chrétien, visiblement dégoûté de ce qui s'enseigne dans les "églises" la quitte, l'attitude du "pasteur" :
    * S'il vient vers lui en se repentant de son mauvais enseignement et qu'il réussisse à garder le chrétien dans les Mains du Seigneur, alors c'est un véritable pasteur qui s'enquiert de la santé spirituelle des Brebis du Seigneur et non les siennes.
    * Mais s'il l'abandonne et dit de lui qu'il est rétrograde et qu'il a quitté le Seigneur, alors c'est un despote qui a volé les Brebis au Seigneur et les a déclarées siennes (Voir la parabole des vignerons !) et tu n'auras aucune crainte de ses "malédictions" car un Serviteur du Seigneur ne doit PAS maudire ! <S'il a véritablement été enseigné par le Seigneur, il ne maudira jamais celui qui quitte "son" assemblée pour entrer dans Celle de Christ ! Sinon, ,c'est👿 qui l'a "entourloupé" car il hait tout ce qui vient véritablement de Dieu et il suscite des persécutions et des malédictions contre eux !
    — Et, pour finir, les "sauvages" sont souvent bien plus civilisés que les "civilisés"😉 !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • @Hervé-P
      Ton ton de revivaliste imprécateur est sympathique, mais tes remarques pèchent sur plusieurs points ; par exemple, il est assez malvenu, et maladroit d’appuyer ta démonstration sur le cas de Jean le Baptiste, prophète suscité miraculeusement, pas au point de son cousin Yechouah, mais pas loin, et mandaté expressément pour une tâche particulière. Quel rapport avec le thème débattu ? Je te laisse répondre, aucun.
      Le travail missionnaire, qui était ce dont je parlais, ne se borne heureusement pas à de fort sympathiques réunions d’évangélisation éventuellement adornées de miracles, ou ce que les gens croient tels ; encore bien contents si ce ne sont pas des miracles de l’ennemi, l’évangile nous ayant assez prévenu de cette possibilité très réelle. Il comporte une grande part d’aide à tous points de vue, puisque faire le bien n’est pas limité dans ses applications. Le Nouveau testament est un canevas, et au demeurant, ce que nous voyons de l’action missionnaire des apôtres n’a rien à voir avec notre temps, puisqu’ils transportaient une révélation qui se construisait au fur et à mesure, le point central, dont ils pouvaient pour la plupart attester comme témoins directs, étant la résurrection de Jésus. Mais avec ça, on ne va pas bien loin : Jésus mort, puis ressuscité, so what ? Encore faut-il expliquer les tenants et les aboutissants de l’affaire, et que ce fameux Jésus, c’est la Parole, le Logos, qui a suscité l’univers et la vie par son ordre, s’étant dépouillé de tout pour devenir semblable aux hommes, ce qui n’est plus du tout la même chose.
      Le boulot des premiers temps était de répandre aux Juifs de la diaspora, – puisque contrairement aux légendes, une bonne partie des exilés de Babylone n’a jamais voulu revenir, c’est bien pourquoi le talmud est si empreint d’exotisme zoroastrien et de manichéisme – la révélation du jeune rabbi mort de manière infamante pour accomplir les prophéties, et secondement aux goyim, lesquels, n’étant pas gênés aux entournures par un carcan de croyances biscornues – il suffit de connaître le monde juif séfarade pour savoir ce que je veux dire -, adhéraient volontiers à une foi qui les délivrait d’Héphaïstos, le boiteux forgeron libidineux, de Zeus, toujours occupé à saillir, jusqu’à, parmi les innombrables femelles humaines ou divines, ses propres filles, et toute la gracieuse famille hébergée sur l’Olympe, dans un festival de débauche incestueuse entrecoupées de beuveries orgiaques. Pour quiconque aspirait un tant soit peu à cette pensée d’éternité qu’Adonaï a entée au cœur de l’homme, et qu’il ressent par conséquent du simple fait de naître, un évangile aussi radieux et d’une évidence aussi criante ne pouvait que trouver des disciples ; qu’ils aient besoin de se construire dans la connaissance de la logique de l’Éternel telle que les Écritures la révèle est une évidence, et c’est probablement l’écueil actuel le plus manifeste que nous constatons en Afrique, où sur la base des mêmes textes, d’habiles discoureurs arrivent à prêcher une doctrine presque totalement opposée à l’esprit véritable de l’évangile.
      Pour ce qui est des pasteurs-danseurs de claquettes-enseignants ronflants-chefs de chœur, ils peuvent remercier, pour le monde francophone, la sœur aînée de l’église romaine, qui leur a si bien pavé le chemin que, même en lisant les Écritures, et constatant de visu qu’il n’y a pas de facs de théologie dans l’église pourtant dûment mandatée des premiers siècles, et surtout que l’organisation est collégiale, avec des passages obligés, les fidèles ne remettent quasiment jamais en question ce détournement manifeste de la pensée divine. Et s’ils le font, en général, ils commencent à se réunir en petits groupes, dans lesquels la prise de pouvoir autoritaire et le dieumadisme sont beaucoup plus difficiles à exercer, parce que quand il n’y a pas d’estrade, mais des chaises à la même hauteur, la parole est beaucoup plus libre. Cela n’empêche pas pour autant les dérives, mais favorise potentiellement l’irrigation du Corps pour laquelle les ministères existent. Une des escroqueries classiques résidant dans le décernement religieux du titre ronflant de docteur, alors que bien souvent son récipiendaire fait son petit marché dans l’extraordinaire surabondance de productions diverses, mais ne tire aucunement des choses nouvelles d’un vieux dépôt, tout bonnement parce que la connaissance intime de la pensée hébraïque ne s’improvise pas, je n’en veux pour preuve que le pathétique spectacle des « missionnaires » américains en France, qui baragouinent un sabir indigent après plusieurs années d’immersion. Mieux vaut ne pas imaginer ce que cela peut donner en konkanil, ou en malayalam, langues autrement complexes, ne serait-ce que par leur vocalisation.

    • — Ce que je retiens de ton long commentaire, c’est que les apôtres, une fois que Jésus-Christ les a envoyés, ils suscitent la repentance autour d’eux car le Saint-esprit qui les accompagne «convainc de péché, de justice et de jugement» !
      — <Mais aujourd'hui, qui envoie des missionnaires, qu'on n'ose plus appeler apôtres ? Des organisations ou Jésus-Christ ? Nous ferions bien de discerner l'origine de ces "envois" car des apôtres, envoyés par Jésus-Christ, il y en a toujours, même aujourd'hui ! Seulement, "on" ne les laisse pas faire…
      — Et être apôtre, ça commence simplement, de l'autre côté de la rue où on habite, si on est à la limite de sa localité !
      — Pour ce qui est du "travail d'apôtre" (car missionnaire = apôtre = envoyé !), regarde bien le travail de Barnabas et Paul lors de leur premier voyage en Asie Mineure, dans les Actes. Ils ont :
      * évangélisé,
      * chassé les démons et guéri les malades,
      * RECOMMANDÉ LES NOUVEAUX DISCIPLES AU SEIGNEUR,
      * Et ils sont repartis évangéliser ailleurs, les laissant sous la Garde du Seigneur !
      * Et après quelques semaines ou mois, Paul est retourné avec Silas pour nommer des Anciens manifestés aux yeux de tous par le Seigneur,
      * Et ils sont repartis, <laissant ces "jeunes églises" sous la Garde Exclusive du Seigneur : relis bien ta propre Bible !
      — <Or, les "missionnaires" d'aujourd'hui restent sur place pour "soi-disant" édifier les nouveaux Disciples dans la foi… Ils ne les recommandent même pas au Seigneur comme ils devraient le faire et ils bâtissent autour d'eux une dénomination qu'ils ne doivent pas quitter sous peine de malédiction😥 ! Ce n’est PAS la bonne méthode ! On a beau être au XXIème siècle, Dieu ne change pas, Jésus-Christ non plus et Son Église est la Même qu’au premier Jour après Sa Résurrection !
      — <Vois-tu maintenant pourquoi les "églises" sont si impuissantes face au diable ? Elles ne sont PAS bâties par le Seigneur, mais par des hommes et, spirituellemnt, "ça se voit comme un nez au milieu de la figure" ! Et on ose dire ensuite qu'il faut (presque obligatoirement !) être malade ou infirme pour servir le Seigneur, alors que Jésus-Christ guérissait TOUS les malades et TOUS les infirmes, et chassait TOUS les démons et Paul, Barnabas et Silas, ainsi que plus de 70 disciples envoyés deux par deux (apôtres aussi, donc !) en faisaient autant ?!??…
      — Si mes remarques pèchent, sache bien que c'est après de looonnnnggguuues années de lecture de la Bible dans la prière que je peux affirmer certaines choses ! <Et je ne cède pas aux "sirènes" de la modernté car DIEU NE CHANGE PAS ! Il est le Même que lors de la Création, comme au temps de Moïse, Abraham, Isaac et Jacob !
      — Avant de "sauter sur ton clavier" pour me dire que mes remarques pèchent, prie donc le Seigneur Jésus-Christ de te révéler ce que moi, j'ai reçu de Lui. Et après, tu ne pourras plus me dire que mes remarques pèchent car tu auras eu la révélation, tout comme moi, ce que je te souhaite vivement !
      — Mais… veux-tu ôter tes "œillères" religieuses ?
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • @Hervé-P
      Je suis charmé de la bonne opinion que tu as de tes lumières, après ces lonnnnnggggues années de lecture et de méditation ; je te ferai cependant observer que n’importe quel rabbi en faisait et en fait autant, en s’arrêtant à Malachie, je te le concède, mais sans que cela le fasse évoluer d’un iota – ou d’un yod, si tu préfères -.
      Tout ce que tu dis est bien mignonnet, mais ne repose que sur ce que tu déduis de la lecture des actes ; et tu te gardes bien, pour ne pas affaiblir ta thèse, de prendre en compte les nombreuses années durant lesquelles Paul s’est posé dans une communauté, pour l’enseigner le plus exactement possible : les goyim ne connaissaient rien de l’arrière-plan de la révélation nouvelle. Qui plus est, le Seigneur envoie tantôt d’une façon, et tantôt d’une autre : doit-on déduire de l’épisode de l’eunuque éthiopien qu’on devrait se poster au bord d’une nationale,, et une qui passe de préférence à proximité de cours d’eau, pour pouvoir baptiser séance tenante ? Si Paul avait agi comme tu le prétends, nous n’aurions rien à nous mettre sous la dent, car la doctrine de la nouvelle alliance, ce sont les réponses aux questions des jeunes assemblées qu’il avait fondées. Pourquoi ne demandaient-elle pas directement au Seigneur, puisque tu prétends qu’après les avoir recommandées, Paul filait ailleurs ? Pourquoi restait-il parfois 3 ans en un lieu, et quelques jours seulement en un autre ? Peu importe, puisque c’est le Seigneur qui le lui indiquait, comme la Bithynie où il ne lui fut pas permis d’aller ; ça alors, il y a des endroits que le Seigneur ne voulait pas voir évangéliser…de nos jours, aucun doute que le « missionné » lierait les esprits d’opposition, pas vrai, et irait-en-guerre…

  4. <""Je suis charmé de la bonne opinion que tu as de tes lumières, après ces lonnnnnggggues années de lecture et de méditation""
    — <Mais ce ne sont PAS "mes" lumières, mais la Lumière de Dieu, Fildefériste ! Et je ne conclus pas, c'est Jésus-Christ qui conclut car, en effet, qui suis-je pour convaincre ? Autant laisser ce soin au Saint-esprit, n'est-ce pas ?!??…
    — Quant à ce que tu dis que Paul restait parfois 3 ans au même endroit, c'est vrai. Mais il ne restait pas tout le temps, comme les "missionnaires" modernes qui restent parfois plus de 10 ans et parfois à vie au même endroit, n'ayant pas de poussière à secouer de leurs pieds parce qu'ils restent au même endroit !
    — Un véritable missionnaire ou apôtre aura toujours de la poussière à secouer de ses pieds ! Mais les "faux apôtres" n'en auront pas !
    <""Si Paul avait agi comme tu le prétends, nous n’aurions rien à nous mettre sous la dent, car la doctrine de la nouvelle alliance, ce sont les réponses aux questions des jeunes assemblées qu’il avait fondées. ""
    — Alors comment a-t-il agi ? Pourquoi a-t-il recommandé les Disciples au Seigneur et est-il reparti après ? N’est-ce pas là un exemple à suivre pour nos apôtres modernes ? Pourquoi prennent-ils la place du Saint-Esprit et restent-ils au lieu d’aller de lieu en lieu proclamer l’Évangile, comme ils ont été appelés ? Parce qu’ils croient le Saint-esprit incapable d’enseigner les Disciples, tiens : ils ne Lui font PAS confiance ! Paul avait au moins cette qualité de faire confiance ENTIÈREMENT à Dieu exclusivement ! Cette qualité, je VEUX la vivre, Fildefériste : faire ENTIÈREMENT confiance à Jésus-Christ qui bâtit Son Église contre laquelle le👿 ne pourra RIEN faire ! Là, enfin, je suis dans la Maison du Père, chez moi ! Ailleurs, je suis trop souvent regardé comme un étranger malgré qu’on prêche (le même ?) Jésus-Christ !
    — Quant aux réponses aux jeunes assemblées qui sont sorties de l’évangélisation (mais qu’il n’a pas fondées, à part les Disciples en Christ, mais il n’a mis aucune structure en place !), il les a écrites par lettre, le plus souvent ! Il était déjà ailleurs ou en prison car il a été fait prisonnier pour sa foi ! Le plus souvent, les jeunes assemblées avaient des réponses directement du Seigneur ! Pourquoi n’en est-il pas de même aujourd’hui ? Est-ce que les gens auraient changé et est-ce que Dieu aurait changé ?
    — <Mais les "chrétiens" ne font plus confiance à Dieu et préfèrent avoir des "enseignants" humains ! Quelle honte ! Comme si Dieu n'était tout-à-coup plus capable d'enseigner Ses Enfants…:-/ Tsssss (je préfèrerais être sourd plutôt que d'entendre de telles inepties !)😥 !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • @Hervé-P
      Tu dois connaître la fable des aveugles touchant un éléphant, et le décrivant par le bout qu’ils ont saisi. Je trouve ta lecture du NT assez comparable ; ta théorie de l’enseignement PAR le Saint Esprit est si peu fondée que d’authentiques disciples, à Ephèse, ne savaient même pas qu’il y eût un Saint Esprit : ça partait mal, par conséquent, pour qu’Il les enseignât. Une bonne partie du travail de Paul a consisté en « enseignement plus exact », ce qui signifie bien que certains, et c’était même vrai de Juifs pieux, avaient des intuitions très proches de la vérité quant au messie, mais se trompaient sur d’autres.
      On ne peut nier l’apport remarquable de Luther dans une relecture des textes bibliques ; cela ne l’a pas empêché de tenir mordicus au cléricalisme, et à la prêtrise, comme Calvin, malgré l’évidence des textes établissant sans équivoque que tous, par l’admission au sein de Kyria, devenaient sacrificateurs de fait.
      Nos pasteurisateurs se gardent d’ailleurs bien d’insister sur ces points, car il ne faudrait pas que le bon peuple des assemblées se rendît compte qu’ils jouent aux lévites et aux aaronites, mais que c’est du pur bluff.
      Pour revenir au coup de l’éléphant ci-dessus, nous avons assez avec ce qui a été conservé pour parvenir à une foi saine et mature ; il n’en demeure pas moins que j’aurais bien aimé que se conservassent les questions que les assemblées de Lystre, Derbe, Pergame, Antioche, et bien d’autres, dont Bérée, n’ont pu manquer de faire à Paul, au fur et à mesure de leur croissance car, contrairement à ta thèse, je pense que pour expliquer la nouvelle alliance il faut avoir une connaissance aigüe de l’ancienne, et ces assemblées de goyim ne l’avaient évidemment pas. Goyim puisque Paul allait toujours d’abord à la synagogue, en vertu du droit de primogéniture, puis ratissait plus large ensuite.

    • — Oui, Fildefériste ! Mais examine un peu… D’où Paul tirait-il son enseignement qu’il dispensait à d’autres ? D’un autre homme ? D’une « école biblique » ? Lis bien ceci :
      Galates 1, 15-17 : «Mais quand il plut à Dieu, qui m’avait choisi dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce, De me révéler intérieurement son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les Gentils; aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, Et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui étaient apôtres avant moi»
      — Et :
      Galates 1, 19 : «Mais je ne vis aucun des autres apôtres, sinon Jacques, le frère du Seigneur.»
      — Alors oui, il enseignait CE QU’IL AVAIT REÇU DE DIEU et RIEN D’AUTRE ! Mais aujourd’hui, les hommes enseignent d’autres hommes parce qu’ILS NE REÇOIVENT PLUS RIEN DU SEIGNEUR QU’ILS NE CROIENT PLUS, tout simplement ! Ils n’ont plus la révélation de ce que Jésus-Christ a dit, ils font comme s’ils l’avaient reçue et en plus, se permettent de tordre les Paroles du Seigneur et d’en changer le sens !
      — Retiens bien ceci :
      je ne consultai ni la chair ni le sang : je ne consultai AUCUN homme ! C’est limpide, non ?!??…
      — Alors tu me diras tout ce que tu voudras, mais je reste attaché à Mon Seigneur Jésus-Christ : par Son Esprit, Il est capable de m’enseigner sur beaucoup de choses que l’homme n’arrivera pas à comprendre s’il n’est pas né de nouveau !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • @Hervé P
      « de me révéler intérieurement son Fils, »
      Drôle de révélation intérieure, que d’être arrêté par le Seigneur Lui-même se manifestant de manière à la fois miraculeuse et terrifiante, se retrouver aveugle pendant trois jours, avoir un serviteur du Très-Haut qui vient sur ordre du Seigneur lui imposer les mains pour qu’il recouvre la vue et soit rempli du Saint Esprit ; comme quoi chaque individu a une perception qui lui est propre…

    • @Hervé-P
      Pour faire court, Paul est Paul, c’est à dire un rabbin de haut niveau, formé en profondeur, qui maîtrise les textes de référence de la Loi avec une telle compétence qu’avec l’éclairage nouveau que lui donne le Saint Esprit, il devient aussi capable que Jésus lui-même d’expliquer par le menu pourquoi, dans ses moindres détails, il est le machiah que TOUS les prophètes avaient annoncé, et pour lequel Abraham, Moïse, David, et d’autres s’étaient réjouis. J’ajoute que Paul fait état de révélations détaillées reçues directement du Seigneur : ce n’est pas par hasard qu’il est le rédacteur de la doctrine néo-testamentaire. En réalité, les évangiles sont lumineux, puisqu’ils nous donnent à voir Jésus, donc le caractère de Dieu, et sa bonté inépuisable envers ceux qui sont de bonne volonté, et attirés par le bien, et les épîtres apostoliques sont importantes, mais elles n’apportent, sauf erreur, aucune notion qui n’ait déjà été abordée au moins succinctement par Paul. La révélation de Jean montre, à mon avis, l’amour particulier du Seigneur à son endroit, puisqu’il lui a été donné de récapituler et élargir ce que quelques rares prophètes avaient reçu avant lui.
      Et toi, tu es toi, ce qui est très bien, mais n’a rien à voir ; que le Seigneur te parle, heureusement, sinon, en quoi serais-tu chrétien ? Mais quel rapport avec le fait d’être dépositaire d’un mode d’emploi sur lequel il ne peut y avoir d’approximation, ou d’inexactitude ?
      Le dieumadisme est un des écueils nombreux que nous avons à surveiller… ce n’est pas Calvinette qui me contredira…

    • clap clap clap… je n’aurais jamais cru applaudir un jour Fil De Fer… mais là je dois dire que ça résume bien ma pensée🙂

    • — @ Paul Ohlott et Fildefériste :
      — <Et si c'était le chemin que le Seigneur avait choisi pour se révéler à Saul de Tarse afin qu'il se repente et que son zèle pour le "pharisiaïsme" soit maintenant utilisé pour proclamer l'Évangile ?!??…
      <""Mais quel rapport avec le fait d’être dépositaire d’un mode d’emploi sur lequel il ne peut y avoir d’approximation, ou d’inexactitude ?""
      — <Mais je ne suis pas dépositaire d'un "mode d'emploi", Fildefériste : j'exhorte les "chrétiens" à devenir des Disciples en ne comptant JAMAIS sur les hommes, mais en ne comptant que sur Jésus-Christ, rien de plus ! Ce que ferait tout Disciple normalement constitué en voyant les nombreux "dérapages" dont vous faites preuve en "louvoyant de doctrine en doctrines" !
      — Ça se voit "comme un nez au milieu de la figure" que vous ne faites pas confiance entièrement en Dieu, parce que vous ne Le connaissez pas… Inutile de me le cacher !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  5. J’ai connu un pasteur don le ministère devant Dieu et les hommes était de reconstruire des assemblée qui n’avaient plus voulue de pasteur. C’était bien au début mais trois matins plus tard, il n’y avait plus personne à la barre et ces assemblées vivotait tant bien que mal.
    Cet homme remontait ces assemblées jusqu’au moment ou elle pouvait ce subvenir à elle même.
    Ensuite un conducteur spirituel était mis en place et lui repartait dans une autre petite assemblée en déroute.
    Il y a le plan de Dieu pour chaque contexte. Soit de petites cellules soit de grandes assemblées. Soit avec un pasteur qui en supervise d’autres plus petites conduitent par des anciens.
    En Italie du nord, ce dernier principe marche très bien alors qu’en Belgique le même principe a été un fiasco total. Les assemblées parfaites et leurs doctrines établies qui subjuguent tous nouveaux venus n’existent pas. Une assemblée commence avec deux ou trois.
    Merci Seigneur pour les écoles bibliques car elles évitent un déferlement de fausses doctrines et de serviteurs auto-proclamés en mal de monter leur secte.
    Bien sur être son petit patron ça fait rêver mais être un simple employer il y a aussi une soumission a respecter pas toujours en phase

    • — @ Lafosse :
      <""Merci Seigneur pour les écoles bibliques car elles évitent un déferlement de fausses doctrines et de serviteurs auto-proclamés en mal de monter leur secte.""
      — <Merci pour l'enseignement OBLIGATOIRE de la psychologie dans les "écoles bibliques, ce "cheval de troie", ce "renard dans le poulaillier" ?:-/ Heu…
      — On enseigne la même psychologie qu'on enseigne dans le monde pour les psychologues mondains : LA PSYCHOLOGIE FREUDIENNE ! Comme si la Bible n'était pas suffisante😥 !
      — Alors, pas étonnant que ceux qui en sortent réagissent "au quart de tour" à ce que je cite de Mon Seigneur Jésus-Christ : ils n'y sont plus habitués ! Ils ne croient plus Jésus-Christ car on leur enseigne qu'il faut "regarder dans le passé" (vraiment passé et effacé en Jésus-Christ !) pour assurer l'avenir de la personne… Comme si Jésus-Christ était un incapable:-/😡😥 ! Non mais…😡 ! Il y en a qui mériteraient un coup de pied au c** pour sortir de telles âneries (et encore : un âne serait plus intelligent qu'eux !) !
      — Ces choses-là, ça me "fout en rogne"😡 !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  6. Je peux dire qu’il faut la « classe Maternelle » spirituelle, pour entraîner les brebis à écouter Dieu (Jésus-Christ et le Saint Esprit) dans leurs méditations de la Parole et dans la prière puisque au départ de la conversion, beaucoup ne savent pas développer cette « écoute » ; la preuve est que les disciples ont bien dit à Jésus : « Seigneur apprends-nous à prier. », « augmentes-nous la foi ».
    Pendant et après cette phase d’encouragement sous la conduite de l’Esprit de Dieu, alors les laisser avec Dieu.

    Je suis entrain de suivre deux sœurs bouddhistes qui cherchent Jésus vraiment ; elles ne sont pas encore converties mais elles me posent des questions tellement directes sur ce qu’elles lisent dans leur Bible. Je peux dire qu’elles sont en phase de la classe maternelle. Elles ont besoins de l’aide d’une personne convertie, née de nouveau d’en-haut, qui peut répondre à leurs questions en les orientant toujours vers Celui qui a réponses à toutes les questions et toutes les situations, prier avec elles afin que le Seigneur Lui-même les prenne à charge et puis les laisser avec Lui.

    Il faut responsabiliser les brebis. Elles doivent grandir aux pieds de Jésus, c’est bien pour leur maturité spirituelle et leur relation personnelle avec Jésus-Christ. Pour qu’elles sachent lui faire confiance en tout

    Beaucoup passent des années entre les quatre murs de l’église locale, ils ont reçu tous les meilleurs titres que l’église attribue à leurs membres qui sont des chrétiens mondains, charnels mais ne reconnaissent pas en Jésus : leur Sauveur, leur Maître, leur Seigneur. Quel gâchis !

    Je ne connais les gens mais quand je distribue les Evangiles dans la rue, et je pose la question à un passant que je croise :
    « Bonjour Monsieur, connaissez-vous Jésus-Christ ? »
    Il me réponds :
    « Je suis diacre dans mon église et membre depuis 1à ans.  »
    Monsieur, je ne doute pas une seule minute que vous soyez tout cela ; mais si vous mourrez là maintenant :
    « êtes-vous sauvé ? Êtes-vous sûr d’entrer au paradis de Jésus-Christ ? »
    Il me dit « NON »
    Pour un membre de l’église, On sent un loupé quelque part. C’est regrettable.

    Il y en a qui me répondent par :
    « Oui. »
    « Non. »
    « Ça ne vous regarde pas. »

    Il y a du boulot missionnaire ; prions le Seigneur qu’Il suscitent des Jean Baptiste, des Paul , des Philippe etc.

    • <""Je peux dire qu’il faut la « classe Maternelle » spirituelle, pour entraîner les brebis à écouter Dieu (Jésus-Christ et le Saint Esprit) dans leurs méditations de la Parole et dans la prière puisque au départ de la conversion, beaucoup ne savent pas développer cette « écoute » ; la preuve est que les disciples ont bien dit à Jésus : « Seigneur apprends-nous à prier. », « augmentes-nous la foi ».
      Pendant et après cette phase d’encouragement sous la conduite de l’Esprit de Dieu, alors les laisser avec Dieu.""

      — Oui, Aucarrémary ! Mais… as-tu remarqué à QUI les Disciples demandaient à apprendre à prier, demandaient à augmenter leur foi (qu’ils ne possédaient même pas, d’ailleurs !) ? Au SEIGNEUR Lui-Même !
      — Et maintenant que le Seigneur est au Ciel en attendantr l’Heure de Son Retour en Gloire, à QUI devons-nous nous attacher ? Au Même Jésus-Christ qui a enseigné les 12 apôtres par Son Esprit qu’Il a envoyé sur Terre !
      — Remarque aussi Paul : à QUI avait-il affaire, lorsqu’il a dit qu’«il n’a consulté ni la chair ni le sang et qu’il n’a vu aucun des autres apôtres à part Jacques, le frère du Seigneur» ? À Jésus-Christ DIRECTEMENT ! Pourtant, Il était déjà au Ciel, mais c’était par Son Esprit que Paul a reçu des révélations !
      — <Tu dis qu'il y a "une classe maternelle" à passer… Mais beaucoup se permettent d'enseigner sans avoir auparavant passé par cette "classe maternelle" ! C'est à ceux-là qu'il faut fermer la bouche !
      — <C'est pour ça que je suis présent sur ce blog (où il y a pas mal de "dérapages" !) DE LA PART DU SEIGNEUR et envoyé par Lui pour «prêcher la Parole, insister en temps et hors temps: reprendre, tancer, exhorter avec toute douceur d’esprit, et avec doctrine» ceux-là même qui «ne supportent pas la saine doctrine mais, ayant les oreilles chatouilleuses, se donnant une foule de docteurs selon leurs désirs» !
      — <Et ils peuvent dire ce qu'ils veulent, me "casser du sucre sur le dos" à longueur de journée : on verra à la fin qui sera digne d'entrer dans le Royaume de Dieu et qui sera jeté dehors !
      — De plus, c'est pour ça que les enseignants de la Parole ne doivent pas être nombreux : ils ont une très grande responsabilité de la part du Seigneur d'enseigner Sa Parole sans mélange !
      — C'est pour ça aussi que Paul a recommandé à Timothée de «prêcher la Parole» ! Et pour ça, il faut la vivre avant…
      — Un proverbe dit bien : <"Il vaut mieux avoir affaire à Dieu qu'à ses saints" ! Et c’est particulièrement vrai en ce qui concerne la Parole de Dieu écrite dans la Bible : ne demandez JAMAIS à un homme ce que Dieu peut vous révéler directement. Et étant fidèle, Il le fera, soyez-en sûrs !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  7. Toujours frappé de voir comment les gens se parlent sans amour ici…..

    Supposons que je parle les langues des hommes et même celles des anges : si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien de plus qu’un métal qui résonne ou qu’une cymbale bruyante.

    Je pourrais transmettre des messages reçus de Dieu, posséder toute la connaissance et comprendre tous les mystères, je pourrais avoir la foi capable de déplacer des montagnes, si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien.

    Je pourrais distribuer tous mes biens aux affamés et même livrer mon corps aux flammes, si je n’ai pas d’amour, cela ne me sert à rien.

    Qui aime est patient et bon, il n’est pas envieux, ne se vante pas et n’est pas prétentieux ; qui aime ne fait rien de honteux, n’est pas égoïste, ne s’irrite pas et n’éprouve pas de rancune ; qui aime ne se réjouit pas du mal, il se réjouit de la vérité.

    Qui aime supporte tout et garde en toute circonstance la foi, l’espérance et la patience.

    L’amour est éternel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :