Michel Garroté / Mahomet tueur de Juifs et de Chrétiens ?

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire que ce qui est permis à Charlie Hebdo jusqu’à l’extrême, est interdit à l’hebdomadaire français de droite Valeurs Actuelles.

En effet, le directeur de la publication de Valeurs actuelles, Yves de Kerdrel, a été condamné, le mardi 3 février 2015, à 2’000 euros d’amende pour soi-disant « provocation à la discrimination envers les musulmans » en raison de sa « Une » représentant une Marianne voilée. Ce que la just-ice socialo-islamiste française prétend ainsi combattre, c’est « l’amalgame » entre gentil activiste mahométan et méchant terroriste musulman.

Au-delà de cette pseudo-tolérance à géométrie variable, qui tente à la fois, de valoriser l’islamophobie caricaturale d’extrême-gauche, et, de censurer l’islamophobie de droite, au-delà de tout cela, les deux questions qui restent posées sont : primo, quelle est la véracité historique de Mahomet en sa qualité présumée de prophète ; et secundo, Mahomet a-t-il oui ou non perpétré des crimes, et, si oui, a-t-on le droit de le dire, de l’écrire et de le critiquer.

L’apologétique musulmane a cru voir dans le syriaque Mnahmânâ, qui traduit le grec Paraclet, le nom de Muhammad, ce qui linguistiquement n’a aucun sens : racines n-h-m et h-m-d respectivement. Puis, l’apologétique musulmane a pensé que le grec paraklètos était une mauvaise lecture pour périklutos – qui signifie illustre, renommé, et qui serait la signification de Muhammad – ce qui soit reviendrait à traiter une langue indo-européenne comme une langue sémitique où priment les consonnes ce qui est idiot ; soit découlerait de l’accusation de soi-disant « altération » des textes – lancée par le Coran – contre les Juifs et les Chrétiens, ce qui constitue une allégation mensongère (extraits adaptés ; voir liens vers sources en bas de page).

A propos du « pas d’amalgame » (padamalgam) entre musulmans et terroristes, le chroniqueur chrétien Bernard Antony rappelle : Car, oui ou non, Mahomet a-t-il fait égorger les poètes juifs Kab Ibn al-Ashraf et Abu Rafi parce qu’ils s’étaient moqués de lui ? Oui ou non a-t-il fait assassiner la poétesse Asma Bint Marwân pour un peu de moquerie, tuée dans son lit alors que le plus jeune de ses cinq fils pas encore sevré dormait sur sa poitrine ? Oui ou non, pour quatre vers d’ironie, a-t-il fait périr de même dans son sommeil le vieillard centenaire Abû Afak parce qu’il s’était un peu moqué de lui ? Ces faits sont rapportés dans les « Hâdiths », les faits et gestes de la vie du prophète et dans la « Sira », la biographie, deux livres fondamentaux de l’islam, presqu’aussi sacrés que le Coran.

Mahomet n’a pas tué que des poètes. Oui ou non, à Médine, en 627, a-t-il en personne décapité – ou fait décapiter – tout au long d’une journée, le millier d’hommes de la tribu juive des Banu Qorayza, ayant fait distribuer leurs femmes et enfants comme butin ? Oui ou non, après la prise des fortins de la palmeraie de Khaybar s’attribue-t-il la jeune Safiyya dont le père, le rabbin Hoyey, avait été égorgé à Médine et dont il fait torturer le mari, Kinâna ibn Rabî, pour savoir où il a caché ses biens ? Oui ou non, ordonne-t-il la lapidation des femmes adultères, les amputations des voleurs, les tortures et la décapitation pour ses ennemis ? Et nous n’évoquerons pas ici le Coran et ses centaines de mentions de l’enfer dans lequel sont jetés pour l’éternité les « associateurs » coupables du seul péché qu’Allah ne pardonne jamais : « associer d’autres dieux à Dieu comme le font les chrétiens ».

Alors comment peut-on tout de même découpler totalement les crimes des jihadistes et des terroristes de l’exemplarité qu’ils invoquent du modèle de Mahomet ? Là réside l’évidente difficulté du « pas d’amalgame » érigé en slogan simpliste. Comment distinguer l’islam-religion du système de théocratie totalitaire de son fondateur et de la charia qui en découle ? Là réside le défi pour éviter que l’islamisme jihadiste le plus extrémistes ne devienne chaque jour un peu plus l’islam réel. Ce défi ne sera pas relevé avec du déni de réalité, du refus de vérité et du double langage, conclut Bernard Antony (fin des extraits adaptés ; voir liens vers sources en bas de page).

Pour conclure, rappelons que Jean Damascène, qui fut un témoin oculaire du passage de la culture chrétienne à celle de l’islam en Syrie au VIIIe siècle, a consacré, dans son classement des hérésies, le chapitre 100 à l’islam, qu’il tient pour une hérésie née au sein d’une communauté déjà hérétique, celle des Saracènes, qui donnera ensuite le terme Sarrasins.

Jean Damascène écrit à propos de Mahomet et des mahométans : « A partir de cette époque, un faux prophète survint au milieu d’eux ; il s’appelait Mameth. Il a entendu quelquefois l’Ancien et le Nouveau Testament, et est censé avoir rencontré un moine arien, par la suite. Finalement il créera lui-même sa propre hérésie. Puis déçu, il fit croire au peuple qu’il était un ‘craignant Dieu’, et fit propager la rumeur qu’un écrit saint lui avait été apporté du ciel. Il mit par écrit des sentences, qu’on ne peut que railler, dans son livre et le leur donna pour qu’ils y obéissent ».

Et Jean Damascène demande aux mahométans à propos de Mahomet : « Puisque vous n’avez pas l’autorisation de vous marier sans témoins, ni d’acheter quoi que ce soit, ni d’acquérir aucune propriété, vous n’avez même pas le droit de prendre un âne, ou tout autre animal, sans témoins, ainsi donc vous avez des femmes, des propriétés, des ânes et toute autre chose, en présence de témoins; et donc uniquement votre foi et vos écrits saints vous les acceptez sans témoins. Cela provient du fait que celui qui vous a donné les écrits, ne détient son autorité de nulle part. De plus il n’y a personne de connu qui ait témoigné à l’avance à son sujet ».

Michel Garroté

Source : Blog de Michel Garroté



Catégories :Chroniques, Islam & Islamisme, Michel GARROTE, Politique, Religions

Tags:, , , , , , , , , , ,

15 réponses

  1. PADAMALGAM , Monsieur Garroté , PADAMALGAM !…..vous allez avoir la police socialo-islamiste sur les dos !…..
    Cela dit , merci pour ce petit rappel historique nécessaire propre à dessiller les yeux de ceux qui refusent de voir la réalité crue de l’ islam d’ hier et d’ aujourd’hui !…

  2. Michel Garroté
    A propos du « pas d’amalgame » (padamalgam) entre musulmans et terroristes, le chroniqueur chrétien Bernard Antony rappelle : Car, oui ou non, Mahomet a-t-il fait égorger les poètes juifs Kab Ibn al-Ashraf et Abu Rafi parce qu’ils s’étaient moqués de lui ? Oui ou non a-t-il fait assassiner la poétesse Asma Bint Marwân pour un peu de moquerie, tuée dans son lit alors que le plus jeune de ses cinq fils pas encore sevré dormait sur sa poitrine ? Oui ou non, pour quatre vers d’ironie, a-t-il fait périr de même dans son sommeil le vieillard centenaire Abû Afak parce qu’il s’était un peu moqué de lui.

    Je me souviens avoir lu ces faits, non dans des hadith mais dans la bibliographie de Muhammad, écrite par Ibn Ishaq , texte traduit par ‘Abdurrahmân BADAWÎ, éditions Albouraq – Beyrouth-Liban. J’ai lu cet ouvrage vers 2002, ce qui fait que j’ai oublié une partie de ce que j’y ai lu.

    • Sale caractère ce prophète, très susceptible et pas une once d’ humour en plus, infréquentable.

      Dire que le Grand Rois des Rois insulté ne rendait pas l’insulte, crucifié, pardonnait a ses bourreaux.
      Lui dont la faiblesse a été plus forte que les hommes « la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes », a Lui honneur, gloire et louanges, a Lui nos cœurs nos vies.

  3. Je ne sais pas pourquoi mais je ne parviens plus à recevoir les différentes réponses des sujets sur lesquels j’interviens. Merci beaucoup d’y remédier

  4. « just-ice socialo-islamiste »! Jolie formule. C’est Sergem qui va être jaloux de ne pas l’avoir proposée avant.

  5. @ Michel Garroté,
    Recevez mes chaleureuses salutations et que Dieu vous bénisse , vous protège d’avoir dit toute la vérité.

  6. « J’ai déjà eu l’occasion d’écrire que ce qui est permis à Charlie Hebdo jusqu’à l’extrême, est interdit à l’hebdomadaire français de droite Valeurs Actuelles. »

    La solution est dans l’énoncé : « de droite » est un crime suffisant aux yeux de notre « justice » pour mériter les pires châtiments.

  7. Tiens , Robert L. est sorti de sa boîte de Pandore , le temps de décocher une des ses petites flèches dont il a le secret !……Allez , rentrez vite dans votre petite boîte , il se fait tard et vous risquez d’ attraper froid !….

    • Cher Sergem, quand on veut briller par sa culture de la mythologie grecque, on s’efforce de le faire correctement. Je vous conseille donc d’aller relire le mythe de Pandore.

  8. Les invités du POINT: Éric de Montgolfier : « On aimerait tant croire à la justice… »Publié le 12/02/15
    L’ancien procureur de la République revient sur trois dossiers judiciaires qui occupent les médias :
    à Lille, Bordeaux et en Suisse.

    L’ancien procureur de la République Éric de Montgolfier revient sur les trois dossiers judiciaires qui
    défrayent la chronique. © JACQUES DEMARTHON / AFP

    Par ÉRIC DE MONTGOLFIER
    Croire à la justice devient ardu quand l’objet d’un procès reste incertain. Deux dossiers défraient la
    chronique judiciaire, sans qu’on sache bien où réside leur véritable intérêt. À Bordeaux, les juges
    se penchent longuement sur les conditions dans lesquelles une vieille dame trop riche a fait profiter
    diverses personnes de ses largesses. À bien suivre, une partie de ses libéralités aurait été consentie
    alors même que ses facultés n’étaient pas atteintes ; où serait l’infraction ? ………………………..

    Vous pouvez généraliser au simple quidam, bougre, citoyen, individu, mec, paroissien ou bien type:
    mâle ou femelle? La justice tordue et pas facile à redresser avec les « escrocs » en fonction???
    Par expérience j’y crois plus en la justice de mon pays😥 Adhérez à l’ADEVI😆

  9. Cette phrase de l’article, selon la façon dont je la conçois, porte à confusion, je cite :

    Et nous n’évoquerons pas ici le Coran et ses centaines de mentions de l’enfer dans lequel sont jetés pour l’éternité les « associateurs » coupables du seul péché qu’Allah ne pardonne jamais : « associer d’autres dieux à Dieu comme le font les chrétiens ».
    _____

    Le seul péché impardonnable selon les propos du Seigneur Jésus-Christ est le blasphème contre l’Esprit qui consiste en parole à attribuer à Satan des miracles, prodiges, qui sont démontrés sans aucun doute possible qu’ils sont de Dieu et ne peuvent être d’aucun autre.

    Par ailleurs ce péché n’est sanctionné par aucun homme mais par Dieu lui même, le seul Juge de qui ira à la Vie Éternelle et qui ira à la seconde mort.

    Il est vrai que mélanger selon le NT le véritable Dieu à d’autres dieux engendre le péché car on obéi à des divinités étrangères mais ce péché n’est pas impardonnable pour qui se repent.

    • C’est à cause de principe de l ‘unicité de Dieu selon L’Islam qui voit en la Trinité chrétienne une association de trois divinités ( et donc un blasphème impardonnable) alors que du point de vue du Coran Dieu est UN et certainement pas trois personnes distinctes mais consubstantielles

    • Merci Robert M., je n’avais pas compris !

  10. Ne vous déplaise ,  » cher  » Robert L. , vous êtes bien un des maux contenus dans la jarre dont la garde avait été confiée à dame Pandore , et qui se sont répandus sur la Terre !…..
    Retournez donc dans votre petite boîte , comme je vous le suggérais dans mon post précédent …
    Bonne nuit Robert .

  11. Dans peu de temps, leur sort va être réglé aux petits oignons et ce n’est pas écrit dans le Coran mais dans Ezéchiel 35 :
    https://www.biblegateway.com/passage/?search=Ez+35&version=LSG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :