Pourquoi je ne suis pas catholique : une réponse brève !

Si quelqu’un devait me demander pourquoi je ne suis pas catholique, voici ma réponse brève [1]…

Je crois que l’église catholique romaine a gravement erré sur trois questions fondamentales : dans sa conception de Dieu, la Bible, et sur le salut.

1) Dans sa conception de Dieu, le catholicisme romain approuve la vénération (c’est-à-dire se prosterner devant) d’images, de statues et de reliques, elle encourage la prière aux saints [2] et élève Marie à un statut semi-divin [3]. Toutes ces choses constituent des formes d’idolâtrie, ce que condamnent les Écritures (cf. Exode 20: 4-5; Lévitique 26: 1; Actes 10: 25-26; Apoc.22: 8-9).

2) Dans son approche de la Bible, le catholicisme romain élève sa tradition [4] pour en faire une autorité égale à (et en pratique plus élevé que) l’Écriture. Le Seigneur Jésus a condamné les pharisiens du premier siècle comme apostats, car ils élevaient les traditions des hommes au-dessus de la Parole de Dieu (Marc 7: 6-8.)

3) Dans son approche de salut, le catholicisme romain ajoute diverses œuvres sacramentelles à l’Évangile de la grâce. De la même manière, l’apôtre Paul avait condamné les judaïsants, car ils ajoutaient des œuvres à l’Évangile (cf. Actes 15. 1-11; Rom 11: 6; Gal 1: 6-9.

Ces questions fondamentales, en plus d’une foule d’autres problèmes doctrinaux (dont le purgatoire, la papauté/infaillibilité du, le célibat des prêtres, les indulgences, les textes apocryphes ajoutés à la Bible, etc.[5]), m’amènent à rejeter le catholicisme romain.

Nathan Busenitz

Source : Samizdat

NOTES

[1] – Cet article est une traduction du texte anglais: 200 Words: Why I’m Not Roman Catholic.

[2] – [Note du webmestre] Toutes ces choses, c’est-à-dire la vénération de statues, d’images et la prière aux saints, impliquent un dieu qui a besoin de béquilles, un dieu un peu déficient et, à vrai dire, pas tout à fait fiable, car s’il ne nous écoute pas, on nous dit qu’on peut toujours passer par la porte arrière pour consulter d’autres qui sont plus compréhensifs, tels que Marie, Ste-Anne, etc… Comparez le dieu mesquin exposé par l’enseignement catholique sur la prière à Celui qui nous révèle Christ :

Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. (Matt 7: 7-11)

[3] -À ce titre, on peut penser aux apparitions de la vièrge Marie à Lúcia dos Santos à Fatima en 1917 où Marie déclara qu’elle était désormais « co-rédemptrice de la race humaine », ce qui place Marie au statut divin, car seul Dieu peut sauver les hommes. D’autre part, ce concept de Marie, co-rédemptrice de l’humanité contredit clairement les paroles de Christ « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jn 14: 6). Les catholiques devraient écouter plutôt les paroles véritables de Marie, qui disait: « Faites ce qu’il vous dira. » (Jean. 2: 5)

[4] – [Note du webmestre] Cette tradition inclut les écrits des Pères de l’Église (auteurs chrétiens des 4 premiers siècles approuvés par l’Église romaine) ainsi que les décrets pontificaux.

[5] – [Note du webmestre] Protestants et catholiques peuvent facilement se perdre dans des discussions interminables au sujet de toutes ces doctrines, mais il est possible de rapidement faire le tri en répondant d’abord à une question simple, mais extraordinairement importante : Où est la Vérité ? Si on répond : Les Écritures et la tradition romaine, alors il est possible de maintenir la prière à Marie et aux saints, les reliques, le purgatoire, l’infaillibilité du pape, le célibat des prêtres, l’adoration de statues/images, etc. Par contre si à cette question on répond : Les Écritures seules et rien d’autre, alors on doit rejeter la prière à Marie et aux saints, les reliques, le purgatoire, l’infaillibilité du pape, le célibat des prêtres, l’adoration de statues/images, etc.



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , , ,

75 réponses

    • Serait il possible que vous soyez membre de l’église de la bonne nouvelle.
      Mon nom c’est michel huber , ancien élève du lycée pasteur

  1. Puisque les objections présentées pour ne pas se dire catholique sont fondées et inattaquables, comment se présenter comme catholique autrement que par ignorance ( Mon peuple est détruit, faute de connaissance Osée 4;6), atavisme familial ou manque de sérieux quant aux choses concernant Dieu ?

  2. Le pape se prend une claque du nord de l’Europe en parlant fessée(sic) ANDREAS SOLARO/AFP

    Le Point – Publié le 06/02/2015 à 15:21
    En Allemagne et au Royaume-Uni, les déclarations de François sur les bienfaits de la fessée
    font réagir, jusqu’à la ministre allemande de la Famille…
    Pour le pape François, un père peut donner une fessée à son enfant pour le punir.
    Les critiques fusaient vendredi, en particulier en Allemagne et au Royaume-Uni, après des
    déclarations du pape François estimant qu’un père pouvait donner une fessée à son enfant pour
    le punir.
    « Un bon père sait attendre et pardonner, mais aussi corriger avec fermeté. Il n’est ni faible,
    ni laxiste, ni sentimental », avait déclaré le pape lors de son audience générale mercredi au
    Vatican, consacrée au rôle du père dans la famille. Sortant comme souvent du texte préparé,
    il avait ajouté : « Une fois, dans une réunion, j’ai entendu un père déclarer je dois parfois frapper
    un peu mes enfants. Mais jamais sur le visage pour ne pas les humilier. Cela, c’est beau,
    il a le sens de la dignité. Il doit punir et le fait de manière juste. » Passée quasi inaperçue en Italie,
    la remarque a été vivement critiquée plus au nord. »

    Le ferait-il référence à la Bible😉 Aie, aie, ouille, ouille… A faire suivre à: Najat Vallaud-Belkacem

    Proverbes 13. 24 Louis Segond Bible
    Celui qui ménage sa verge hait son fils, Mais celui qui l’aime cherche à le corriger.
    Martin Bible
    Celui qui épargne sa verge, hait son fils; mais celui qui l’aime, se hâte de le châtier.
    Darby Bible
    Celui qui épargne la verge hait son fils, mais celui qui l’aime met de la diligence à le discipliner.

    Proverbes 23. Louis Segond Bible
    N’épargne pas la correction à l’enfant; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point.
    Martin Bible
    N’écarte point du jeune enfant la correction; quand tu l’auras frappé de la verge, il n’en mourra point.
    Darby Bible
    Ne manque pas de corriger le jeune garçon; quand tu l’auras frappe de la verge, il n’en mourra pas.

    • Attends, attends, en voilà d’autres: ◄ Proverbes 19:29 ►
      Versets Parallèles
      Louis Segond Bible
      Les châtiments sont prêts pour les moqueurs, Et les coups pour le dos des insensés.
      Martin Bible
      Les jugements sont préparés pour les moqueurs, et les grands coups pour le dos des fous.
      Darby Bible
      Les jugements sont prépares pour les moqueurs, et les coups pour le dos des sots.

      ◄ Proverbes 29:17 ►
      Louis Segond Bible
      Châtie ton fils, et il te donnera du repos, Et il procurera des délices à ton âme.
      Martin Bible
      Corrige ton enfant, et il te mettra en repos, et il donnera du plaisir à ton âme.
      Darby Bible
      Corrige ton fils, et il te donnera du repos et procurera des délices à ton âme. (A suivre…)

    • Encore de pas très catholique🙂 ◄ Proverbes 19:18 ► tout de même: mollo, mollo😦
      Louis Segond Bible
      Châtie ton fils, car il y a encore de l’espérance; Mais ne désire point le faire mourir.
      Martin Bible
      Châtie ton enfant tandis qu’il y a de l’espérance, et ne va point jusqu’à le faire mourir.
      Darby Bible
      Corrige ton fils tandis qu’il y a de l’espoir, mais ne te laisse pas aller au désir de le faire mourir.

      Un dernier pour la route😆 promis les enfants après, j’arrête!🙂 ◄ Proverbes 15:5 ►
      Louis Segond Bible
      L’insensé dédaigne l’instruction de son père, Mais celui qui a égard à la réprimande agit avec
      prudence.
      Martin Bible
      Le fou méprise l’instruction de son père; mais celui qui prend garde à la répréhension,
      deviendra bien-avisé.
      Darby Bible
      Le fou méprise l’instruction de son père, mais celui qui a égard à la répréhension devient avise

  3. Une réponse claire et nette c’est de dire : Je ne suis pas un religieux .
    Je suis un enfant de Dieu .

  4. Je suis curieux de faire la connaissance de Protestants, Réformés, Évangéliques, donc, a priori non papistes, accrochés aux 5 solae, et qui ne soient pas lâchement catholiques dans le résidu de catholicité qui subsiste dans les travers que n’ont pas liquidés les Réformateurs, pas fous pour scier la branche sur laquelle ils étaient assis.
    Alors, qu’est-ce qui neutralise, voire rend nulle la puissance de la Parole aujourd’hui encore dans l’ekklesia? Des tas d’usages pseudo-scripturaires; un ramassis de pratiques vétérotestamentaires en recyclage intéressé qui ringardisent ou rendent facultatif le sacrifice de Yeshua à la croix du Calvaire, et avec ça on a envie de se croire meilleurs que les cathos qui sont, c’est un minimum de le dire, idolâtres?
    Parmi les 5 solae, les formes diverses d’adhésion des non-catholiques à ‘sola scriptura’ est à tout le moins risible. Je n’ouvre pas le catalogue, on va encore me traiter de rabat-joie.

    • 🙂

      Pourquoi je ne suis pas catholique une réponse brève de Samizdat/

      Hum !
      en vous lisant je relis l’article et me demande si en fin de compte ce ne sont pas là les chiots de la chienne, celle ci ayant peu avant déposé sur les traditions évangéliques qui n’ont rien à envier aux traditions cathos
      https://actualitechretienne.wordpress.com/2015/01/28/actu-chretienne-net-vous-offre-lalbum-declaration-live-du-groupe-horizon/comment-page-2/#comment-200512

      gageons que d’autres pourraient tout aussi bien écrire l’article suivant
      « pourquoi je ne suis pas ..iste (ou ..ique), une réponse brève »

      C’est sûr que s’il faut se baser seulement sur les écritures il faudrait balayer pas mal de traditions évangéliques ne serait ce que par soucis de cohérence.
      mais j’ai ma réponse à la question sous jacente dans mon précédent post : à savoir que pour la majorité sondée, les traditions évangéliques sont plus casher que les traditions catholiques.

      et puis peut-on vivre sans tradition? ceci est une question

    • @ Barthimé le miraculé

      Réflexion pertinente que celle-ci: pour la majorité sondée, les traditions évangéliques sont plus casher que les traditions catholiques.

      et puis peut-on vivre sans tradition? ceci est une question

      Quand notre Seigneur et Rabbi Yeshua parle des traditions aux Séparés (Perushim), il évoque ce qui sort de la volonté du Père, et qui est une fabrication des hommes, un ajout que l’on croit commode.
      Et le monde évangélique, qui est prompt à beugler: « Jésus est le même hier, aujourd’hui et à jamais » est pourtant très doué pour ciseler une tripotée d’outils pour « adapter » l’évangile à notre siècle. C’est pourtant notre siècle qui doit se plier à la simplicité de l’évangile. Oui, les cathos et assimilés (Orthodoxes, coptes, éthiopiens) ont un folklore qui met la Tradition au-dessus de l’Ecriture, mais les Réformés de toutes dénominations n’ont pas fait mieux.
      Ouf, il y a des chrétiens qui résistent, arc-boutés à se plier à des directives néotestamentaires qui n’ont pas besoin des ajouts et autres fioritures prétentieuses de nains de la foi.

  5. Ce qui compte n est pas d’être catholique , protestant , évangélique ou baptiste mais d’être né de nouveau 🙂

    • @phil

      Vous avez raison..mais reconnaissez qu ‘il y a plus de chances de trouver des chrétiens nés de nouveau dans des assemblées qui enseignent le salut par une rencontre personnelle avec le Sauveur plutot que dans les églises qui professent que tout le monde finira par etre sauvé, apres , eventuellement, un séjour plus ou moins long au « purgatoire »..

    • Comme vous avez raison! Mais, voyez-vous, que vous répond un supporter de l’OM quand vous lui dites qu’il est fan du PSG que vous auriez comme référence du foot français? Exemple d’ignorant que je suis. Ce que je veux dire, c’est que la dénomination est hélas, un trait fort de l’identité du « chrétien ». Après tout, pour paraphraser Paul, le chrétien, ce n’est pas celui qui en a les dehors… Il s’agit bien de naître du Souffle, d’En-Haut…

    • Si on est né de nouveau, on ne peut être catholique ou musulman, mais un ex catholique ou un ex musulman…

    • Là complètement d’accord phil , aucune « religion  » n’amène le salut . Et n’oublions pas qu’il peut y avoir de la « picratte  » dans une belle bouteille étiquetée : « Saint Emilion grand cru » , l’étiquette ne veut rien dire et n’est pas un certificat de  » super chrétien hyper saint « 

    • @Phil
      Parfaitement ! C’est certain.
      Et je me disais dernièrement que, si tous les chrétiens, quelle que soit leur confession de départ, se concertaient pour ne plus accepter et utiliser « d’étiquettes » entre eux, je crois que nous pourrions faire, en tant que Corps de Christ (l’Eglise), un pas de géant dans l’obéissance en favorisant « l’unité de l’esprit par le lien de l’amour ».
      Cela y contribuerait beaucoup, en tout cas, vous ne croyez pas ?

    • @phil

      « Ce qui compte n est pas d’être catholique , protestant , évangélique ou baptiste mais d’être né de nouveau »

      Oui vous avez raison mais de toute évidence la nouvelle naissance éloigne de la religion …sinon il y a problème !

      Amicalement Phil

  6. VOICI UNE REPONSE PLUS BEVE ENCORE ! Il n’y a qu’une seule Église de Jésus, et que cela vous plaise ou pas, c’est la vérité, les Catholiques de par le baptême sont devenus Fils de Dieu car ils ont été plongés, comme vous d’ailleurs, dans la mort et la résurrection de Christ ! Alors il faudra nous aimer comme votre prochain !

    • Qu’est-ce qu’on était bien avant que les Réformateurs viennent faire leur chikungunya religieux… Catholique veut dire: universel, quand même!

    • @ remy sophocle

      Le baptème biblique résulte d’un choix individuel et il est précédé d’une confession de foi personnelle..3 gouttes d’eau sur le front d’un nourrisson ne constituent en aucun cas un « baptème » et ne font pas devenir « fils de Dieu »

    • — Tout simplement parce qu’un enfant de quelques jours ne peut pas décider par lui-même ! Ce sont ses parents et le prêtre qui décident à sa place !
      — <Alors ne nous étonnons pas s'il faut une "confirmation" à l'âge de 12 ans et une cérémonie de "première communion" (à quoi ? "J'en suis encore à me le demander" !) vers 15 ans. Mais dès qu'on "dépasse" un peu l'âge ingrat et surtout qu'on se mette à réfléchir, on quitte bien vite cette "secte qui a réussi" (Coluche) !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Hervé P , la communion se fait vers 12 ans et ensuite , si le jeune le veut il fait sa confirmation un an après , il vous faut réviser vos classiques lol😀

    • — <Catherine, j'ai fait ma confirmation AVANT ma 1ère communion ! Comme quoi même la "religion catholique" "s'emmêle les pinceaux" !

    • alors le prêtre qui vous a « enseigné  » avait un peu trop goûté au vin de messe , Hervé

  7. Ne pas oublier aussi qu’il existe d’autres consciences pouvant percevoir ces questions de religions ou de spiritualités d’une autre manière , je pense ainsi en particulier à la perception , par exemple, du poète Pascal Ruga ..Un texte de lui exprimant bien ce que je ressens en ce sens ..Lien :

    Vieillir, c’est entrer en éternité par Pascal Ruga 24 juin 2011- (Revue Être Libre. No 316. Octobre 1988)

    (Revue Être Libre. No 316. Octobre 1988 – Janvier 1999)

    Extraits

    EN GUISE D’INTRODUCTION

    Aux quelques amis et amies qui peuvent encore se soucier du bonhomme qui écrit ces lignes, je dis : Vieillir, c’est peut-être entrer en Eternité. Ceci peut paraître présomptueux, je ne le dirais pas si je ne le sentais avec l’à-propos de mes 80 ans. Cela se manifeste par un détachement plus accentué de ce monde, de ce siècle en fin de parcours, de toutes les poussées médiatiques qui prenaient de plus en plus place dans un débordement de sons, de couleurs, d’images, d’actualisations de toutes sortes.

    Pour la grande majorité des hommes, l’au-delà ne devient qu’un désir de survie, le présent n’est plus qu’une continuelle poursuite des envies les plus pugnatives, et vivre en société en devient coriace d’agitations artificielles où le problème de chacun est de se mettre devant celui qui le précède… Bien heureusement le sourire d’un petit enfant est toujours là pour nous faire voir l’autre face de toutes ces misères. La Beauté existe, et l’Esprit d’où elle est née aussi.

    Cependant, je m’éloigne de ces dualités, je me conforte très spontanément en une équanime valeur d’être où la réalité continue son aventure existentielle sans que je ne sois trop conditionné par ses multiples aléas. Il ne s’agit pas de nier ces dualités, elles continuent de s’agiter de mille manières sans que je ne m’identifie à elles. Je suis l’inconnu que je suis sans m’attacher, ou être attaché par mon extérieur… Oui, appelons-le donc ainsi. Les mots ne sont qu’un jeu, si je joue encore avec eux, c’est que mon humanitude se déplace au gré de la Nature Propre qui m’habite et m’enlève aux mille dualités dont il est question ci-dessus.

    Voilà ce que j’entends par : « peut-être que vieillir c’est entrer en Eternité ». Ne faudrait-il pas alors remettre en question la valeur temps, ne plus nous arrêter à ce « vieillir » si naturel dans son évocation ? Pourtant il y a l’évidence de ce corps grinçant de plus en plus… Nous ne devons pas en tenir compte, il appartient au monde des phénomènes, dont la mort, si inéluctable qu’elle puisse paraître, nous donne un autre exemple. La notion de temps divise cette Unité qui en nous n’a guère besoin de s’affirmer, tant l’illimitée richesse de SA VISION n’est dotée d’aucune frontière. A nous de savoir recevoir CELA sans nous en prévaloir, CELA d’avant la perception… le « non-né » bouddhique, c’est une très très vieille histoire…

    VIEILLIR, C’EST ENTRER EN ETERNITE

    A première vue nous avons vieilli inexorablement, mais cette MOTIVATION qui survole constamment le mouvement et la forme, Elle, ne peut vieillir, Elle se maintient hors des souffrances de cet univers qui obéit aux nécessités de cette matière dont nous sommes l’une des incarnations. Ne devons-nous pas tenter de moins souffrir dans cette « Vallée du Carnage » comme l’appelait le prophète Jérémie ? Vivre au-dessus, hors des horreurs de notre histoire, ce qui ne veut pas dire indifférence, mais accomplissement d’une complémentarité qui nous unisse à CELA. Vieillir c’est entrer en Eternité. Mais attention, MOTIVATION N’EST PAS DESIR, et hors de tous les âges, nous sommes toujours en mesure de recevoir l’ABSOLU, il suffit de s’y abandonner, d’entrer en cette Eternité qui compose secrètement notre Réalité. Tout à coup nous arrêtons le pendule de nos actions, nous savons que nous allons dans le sens d’une aventure dépassée, il ne s’agit plus d’atteindre ou de ne pas atteindre à une Réalisation… Toute personnalisation a disparu. Nous sommes au cœur d’un silence sacral où règne l’ACTE D’AMOUR. En cet ABSOLU il n’y a ni commencement ni fin, vivre n’est que le déplacement d’une tangente, et c’est en CELA que l’univers est perçu.

    JE NE DANSE PLUS LA TERRE

    Perdurer n’est que l’effort des faibles, rien n’est à suivre dans le déroulement horaire de ces temps qui se suivent et ne se ressemblent que trop. Au plus intime de l’âme s’ouvrent les corolles éblouissantes de ce qui semblerait n’avoir jamais connu le jour ou la nuit. Une harpe de la nouvelle connaissance attend les doigts d’un ange de l’ailleurs au-dessus des cercueils de l’Inéluctable. Nous n’avons plus à choisir un paysage qui nous convienne, d’autres soleils confirment les surprises de l’Inconnu. Je ne danse plus la terre, du moins elle n’est plus la seule parmi les trillions d’autres mondes dont nous faisons partie. En cet « Ailleurs qui m’appelle et me propose le désintéressement d’un corps parvenu à terme, je me purifie de la suffisance de l’être. VIVRE ENFIN LE SILENCE ET L’IMMOBILE VIRGINITE DE L’ESPRIT.

    AIMER EST LE VRAI REPOS DE L’AME

    Il semblerait que rien n’est plus marquant que de perdre ses dents, plus altérant que de compter ses ans parvenus à vieillesse, le feu et la bougie voudraient chanter la complainte de la fin, mais nous avons des yeux pour voir que sans cesse les formes s’épuisent et renaissent autour de nous, et ainsi, à longueur de temps l’on s’expose. Il s’agirait de ne pas recommencer à décrire le ballet de cette Réalité qui nous consume comme un vieux cancer, ne plus retomber dans le délit des écritures, ou d’en restreindre la portée, de savoir qu’à l’instant où tout semblerait avoir été dit, l’Esprit est toujours Présent, vierge de toutes choses, qu’au-delà de l’essoufflement de notre corps la ferme transcendance de ce qui EST nous tient en une contemplation que ne ternit aucun désir. AIMER EST LE VRAI REPOS DE L’AME. Aimer les autres surtout, car s’aimer… est une clownerie qui déclenche le rire de tonnerre de tous les dieux et les diables réunis…

    PASCAL RUGA

    Le poète suisse Pascal Ruga était l’auteur de nombreux essais, tous inspirés d’une fervente communion spirituelle avec la Nature.

  8. « Où est la Vérité »

    Le catholique inculte (que j’étais) croyait à son église autant qu’ à son enseignement et n’y voyait aucun souci avant de lire et méditer la puissante Parole de Dieu .
    L’enseignement spirituel que j’ai reçu en 1960 était bien pauvre! Qu’en est-il de cette église aujourd’hui , je crains qu’étant toujours ancrée dans ses dogmes et ses traditions, elle ne persiste qu’à entraîner ses fidèles toujours plus loin… de Dieu !

    Amicalement Phil

  9. Ce pape est très malin…
    Il mélange le vrai et le faux
    Quand il dit que l’on doit corriger nos enfants, oui c’est ce que dit la Parole…
    Mais malheureusement Il ne suit pas la Parole de Dieu et Il ne le peut pas, à moins de résigner comme pape et dénoncer toutes les hérésies de cette religion d’inspiration pagano romaine, avec un peu d’évangile pour tromper…
    Je prie que Dieu donne le courage , l’amour de la Vérité et la crainte de Dieu à tous les catholiques qui sont encore dans cette religion afin d’en sortir une fois pour toute, au Nom de Jésus ! Merci Seigneur !

    • y a t’il pas un vrai catholique pour justifiez ce que tous disent à propos des pratiques catholiques (mélange de beaucoup de traditions romaines et peu d’Évangile). sont elles biblique ou pas?

    • de quel jesus tu parles ? moi je sais que je suis catholique et j’en mourais et moi je crois en « Jesus christ « fils de marie !

  10. Je ne suis pas catholique parce que je suis chrétien.
    Je ne suis plus protestant pour la même raison.
    C’est pourtant simple.

    • @samdesouce
      Et oui ! C’est exactement pour les mêmes raisons que je ne me considère que comme chrétienne… et n’ai jamais pu « accrocher » aux étiquettes, quelles soient protestante, catholiques, pentecotiste, baptiste ou autre sauce … Une seule chose compte : aimer Dieu et son prochain, moi ; je passe en dernier.

    • — @ samdesouce :
      * Je ne suis pas catholique ni protestant parce que j’ai quitté toute forme de religion.
      * Je ne suis pas chrétien parce que les religieux que Jésus-Christ condamne dans leurs traditions se disent aussi chrétiens !
      — Je suis tout simplement Disciple de Jésus-Christ, rien de plus, rien de moins, rien d’autre !
      — @ Reineesther :
      — Aimer Dieu et son prochain… ça commence par définir QUI est notre prochain.
      — Ce n’est pas tout le monde, loin de là ! Lis bien dans la prière Luc 10, 25-37 (le SEUL passage biblique qui en parle !) et tu sauras à coup sûr qui est ton prochain : tu t’apercevras bien vite que ce n’est pas tous ceux qui te semblent proches ! Tu ne le verras que quand tu seras véritablement dans les problèmes, exactement comme l’homme tombé aux mains des brigands du passage biblique idoine cité plus haut ! Ça n’ira peut-être pas jusque là, mais Jésus-Christ te le montrera sûrement et tu auras de groôôsses surprises quand tu le découvriras !
      — Et être Disciple de Jésus-Christ, c’est d’une simplicité… renversante ! Il SUFFIT de L’écouter et de vérifier dans la Bible tout ce qu’Il nous dit : Son Enseignement ne sera JAMAIS contraire aux Écritures !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Encore une erreur , Hervé , les religieux , que condamne Jésus , sont des juifs , pharisiens entre autre . A Antioche les premiers « disciples » de Christ , avaient une attitude tellement proche de celle de Jésus qu’ils ont été appelés pour la première fois « chrétiens  » donc autant être fier d’être chrétien , bien que notre attitude , et je dis bien « notre » car je me met dedans , n’est pas toujours ressemblante à celle de Christ

    • — <Tu te rends compte de ce que tu affirmes là, Catherine ? Appeler "chrétiens" ceux qui adorent des idoles (Mariolâtrie) et les statues en connaissance de cause ?
      — C'est pour ça que je ne veux plus de cette appellation : elle a été trop galvaudée ! Je préfère le terme de Disciple (avec une majuscule, s'il vous plaît !) !
      — Et je soupçonne fort que ce terme a été employé par les incrédules pour se moquer de ceux qui suivaient Christ ! Car QUI a appelé les Disciples "chrétiens" à Antioche ? Cherche bien…
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Je pense qu ‘il intéressant aussi de réfléchir sur ce texte d’ Eugen Drewermann qui nous permet de réfléchir plus avant sur ces questions théologiques, psychologiques et philosophiques ..: http://www.lescahiersjeremie.net/forum/viewtopic.php?id=22

    • Justement ceux qui ont appelé les croyants des chrétiens a Antioche , les ont appelé ainsi parce qu’ils voyaient Christ en eux , c’est donc pour moi un compliment , j’espère de tout mon cœur que quand les gens me voient vivre où m’entendent parler ils voient la même chose en moi . Quand à l’autre parti de ton questionnement sache que OUI quand j’étais catholique j’aimais déjà passionnément Jésus c’est ce qui me vaut d’être où j’en suis aujourd’hui et nous sommes nombreux dans ce cas et il y en aura encore beaucoup d’autres sur le chemin desquels notre Seigneur dans sa grande bonté ne placera pas des propres justes mais de vrais disciples qui ont la passion des âmes , qui n’ont pas un esprit supérieur en se tapant sur le ventre et en se regardant le nombril mais qui auront tellement leur salut à cœur et les conversions seront encore nombreuses

  11. Bonne Nouvelle à mes frères évangéliques : il y a des Catholiques nés de nouveau ! ls sont de + en + nombreux ! Ils ne jugent pas, lisent la Parole de Dieu comme du bon pain chaque jour, aime les évangéliques comme du bon miel, louent le Christ, le Père et le saint Esprit ( et non pas Marie !) pendant des heures, dansent de joie devant la Face de Dieu, vivent en fraternité autour de la Parole et du Pain de vie ! Prophétisent, guérissent les malades, chantent et parlent en langues ! VENEZ ET VOYEZ mes amis ! Merci pour vos prières, elles ont été efficaces ! Mais de grâce venez nous voir avant d’écrire des sornettes, et après vous témoignerez !

    • @ remy sophocle

      Puisque vous le dites, on aimerait vous croire, mais il vous reste par exemple à expliquer comment il est seulement possible de ne pas louer et prier Marie dans une structure d’église qui lui est largement voire principalement consacrée, comme en témoigne tous les sanctuaires du nom de « Notre-Dame » de ceci ou de cela, tous les rituels des messes et cérémonies, etc… A moins que vous ne soyez plus de ce catholicisme-là ?

      A vous lire.

    • Ils ne sont donc plus catholiques, qu’ils l’admettent une bonne fois

    • Faites-vous allusion au mouvement du renouveau charismatique….je crois qu’en se basant sur la Parole de DIEU, celle-ci peut en effet susciter un renouveau de l’esprit, même au sein du catholicisme….pour autant, à un moment donné, se posera la question pour ces chrétiens…soumission ou influence réelle par rapport à la doctrine catholique ?

    • Ah « nés de nouveau » ! La grande cérémonie d’accession à la confrérie évangélique ! Tout un programme. Et tous ceux qui sont passés par là, se sentant ensuite, ô combien, appartenir à une caste supérieure de chrétiens, renvoyant tous les autres, d’un petit verset biblique bien asséné ou d’une petite remontrance claquante, à leur misérable condition de béotien de la parole divine !
      Nés de nouveau, avec des couches ou sans ? Moi qui le suis depuis pas mal d’années, j’ai appris avec délectation, que mon ordination avait échoué, puisque m’ayant demandé si je parlais à présent en « langues », je répondais à un « nouveau-né », que non, de m’exprimer en un charabia incompréhensible de moi-même et des autres, ne m’effleurait toujours pas l’esprit ! Après que je lui eus dit, qu’avant ou après la cérémonie, je croyais toujours autant en la parole de Christ, et que cela ne m’avait donné nul « don » supplémentaire, il partit dépité, en me disant que mon baptême avait certainement raté !
      Donc, nés de nouveau, oui, mais à quoi ? A une foi en Christ plus sincère et intense, ou à des signes purement extérieurs et folkloriques de foi ?

    • Oui, un catholique peut naître de nouveau

      Mais ensuite il n’est plus catholique, sinon, soit il ment au Seigneur, soit il ment à son ex religion..

      IL FAUT FAIRE UNE CHOIX !

      La religion catholique ne peut s’identifier en aucune manière a un VRAI CHRÉTIEN NE DE NOUVEAU !

      Sortez d’elle dit le Seigneur !

      Et n’y revenez plus…

    • @Paul 7, la nouvelle naissance est liée à la foi en la Résurrection du Christ et non au parlé en langue, du moins le parlé en langue n’en est pas le signe comme certains on pu vouloir le faire croire.
      La foi Chrétienne repose sur la Parole de Dieu et donc le Fait de Dieu, non sur des expériences émotionnelles qui peuvent être mal interprétées ou des manifestations physiques (quoique je croie au don des langues) .
      On a beaucoup trop mis en exergue ce don comme une sorte de révélateur de la présence du Saint Esprit en nous alors que Celui-ci est venu pour attester du règne du Christ établit sur toutes choses et a établir en nous par son action bénie.

  12. La vérité est en chacun de nous, si on eloigne toutes les religion nous somme tous des êtres de lumière venue expérimenté la vie sur terre et avons tout les choix

  13. Bravo pour cet article intéressant et objectif ! Et je rajoute aussi que notre Seigneur Jésus Christ était pauvre; Il n’avait pas de maison, Il marchait à pied d’un village à l’autre alors que le pape est très riche, ses vêtements coûtent une fortune et de plus, n’en parlons pas du Vatican : le pays le plus riche du monde ! Et personnellement je ne veux pas me faire pardonner pour mes erreurs par un homme !

  14. Excellent article tout est dit très clairement……………….après il faut choisir , moi je n’ai pas besoin de faire référence à une confession pour dire que je suis chrétienne , il me semble que le faire ce n’est pas encore avoir trouvé sa véritable identité de fils et de fils de Dieu.

    Il y a une différence notable entre suivre une foi religieuse établie par l’éducation parentale et ecclésiale, et une foi basée sur la rencontre du Seigneur et son impacte sur nos cœurs et nos pensées…Dans les deux cas vous avez la lecture biblique comme fondation ….Cependant sans l’expérience personnelle de la foi , la lecture biblique reste lettre morte.

  15. Lévitique 20:13

    Si un homme couche avec un autre homme comme on couche avec une femme, ils se rendent tous les deux coupables d’une action monstrueuse et doivent être mis à mort. Ils sont seuls responsables de leur mort .

    Heureusement que chez les catholiques, on est pas esclave d’un livre…. Pensez à Jésus qui écrit sur le sable lorsqu’on lui présente une femme adultère pour la lapider… Ce qui est écrit sur le sable finit par s’effacer.
    Le christianisme n’est pas une religion d’un livre mais du Saint Esprit et de Jésus vivant qui nous inspire sans cesse. Comme la dit Saint Paul nous ne sommes plus sous l’emprise de la loi . De plus Jésus a dit : »tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu liras sur la terre sera lié dans les cieux et ce que tu déliras sur la terre sera délié dans les cieux. (Mathieu 16:18/19)
    En ce moment avec tout ce que les musulmans font aux chrétiens ce serait plus intelligent de se serrer les coudes plutôt que de travailler pour le diviseur. Merci de ne pas se tromper d’ennemi.

    • Tant que les cieux et la terre subsisteront, pas un seul trait de lettre de la loi ne disparaîtra.

    • Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. « Jean 4: 23-24 ». Changeons Tous de comportement.

      Prier le Père en esprit, c’est faire une repentance véritable,sincère et profonde et demeurer en communion parfaite avec l’Esprit-Saint.

      Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés,, « Actes 3:19 ». Y a pas question de religion. Abandonnons le mal et faisons le bien pour que nous appartenions à Dieu.

      Marchez selon l’Esprit et vous n’accomplirons pas les œuvres de la chaire. Or les œuvres de la chaire sont : l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

      Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; « Galates 5 : 16-22 »

      Brisons nos CŒURS ! c’est ce que Dieu veut.

  16. Lisez « Le christianisme paganisé », de Franck Viola, et vous verrez que le protestantisme n’est pas en reste quant à l’idolâtrie, la manipulation des écritures et les fausses doctrines.

    Demandez-vous pourquoi vous aimez taper sur le catholicisme : n’est-ce pas parce que vous ne voulez pas voir vos propres errements ?

    Le catholicisme a une « excuse » : sa référence, c’est la bible et la tradition.

    Le protestantisme n’a aucune excuse, lui qui prétend avoir pour seule référence la bible, mais qui en tord le sens en permanence.

    • Il n’a plus besoin d’en tordre le sens, il l’a reléguée au rang des mythes.
      De toutes les branches de la chrétienté, le luthéranisme et l’anglicanisme sont de loin les plus éloignés de la saine doctrine et de la saine éthique.

      Ah bien sûr, la liturgie subsiste mais personne n’y croit

    • Un peu d’accord quand même….

    • @Elykia : lisez « Le christianisme paganisé », et vous serez tout à fait d’accord.

  17. La religion nous attire par sa promesse de gagner à tous les coups. A l’entendre, nous gagnerions le monde sans perdre le ciel. Nous respectons quelques règles de jeu et en contrepartie nous pouvons vivre notre vie. Elle nous assure une espérance raisonnable sans exiger le prix de la foi et sans faire valoir l’exigence de l’amour.
    Ce que la religion ne peut faire:
    Galates 3
    26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ;
    27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.
    La religion ne peut supprimer les barrières entre les hommes. Elle se contente d’un peu de tolérance, et permet que chacun de reste cantonné chez soi. L’ancienne prière juive : “Béni sois-tu qui ne m’as pas fait naître païen, esclave ou femme !” a fait des émules dans toutes les religions. La religion n’a de place ni de puissance pour le un en Christ de l’apôtre.
    Elle ne peut faire de nous des fils et filles de Dieu.Elle crée quelques fonctionnaires spirituels et beaucoup d’ignorants, tant bien que mal asservis par des règles plus ou moins contraignantes. Au mieux, cela suscite la crainte, au pire l’indifférence. Mais aucune intimité confiante entre le fils et son Père.
    Elle ne peut nous constituer héritiers spirituels. Elle infantilise tous ceux qu’elle touche et les rend jaloux pour elle. Mais elle ne rend personne soucieux et responsable des affaires de son Père.

  18. à Yves et à travers vos commentaires évangélique, je suis frappé de la faiblesse des enseignements que vous avez reçu ! D’abord laisser Marie tranquille, c’est un secret entre moi et le Saint Esprit et c’est à vous de faire un petit effort pour demander la révélation de ce secret ! Mais le plus important est ailleurs ..sur la Parole de Dieu, Dei verbum, dont nous sommes des communs héritiers mais qui est malmenée. Écoutez frères évangéliques ! Ce sera ma dernière intervention ..

    la Parole de Dieu, ne désigne pas uniquement ni exclusivement l’Écriture. Le Verbe de Dieu est plus fondamentalement la Révélation de Dieu dans sa plénitude. Le mode sous lequel Dieu se révèle, c’est donc la manifestation de lui-même en Jésus-Christ. Jésus-Christ est Lui-même le révélateur et le révélé, le messager et le contenu du message. Le point est d’importance. Il met en garde contre tout fondamentalisme scripturaire ou autre biblisme, que vous induisez sur l’Écriture sainte.

    Il faut la grande tradition catholique pour envisager, la Parole de Dieu. Celle-ci est à la fois plus vaste et plus fondamentale que l’Écriture sainte. Il s’agit, en effet, de prendre la mesure de ce qu’est la Révélation : dando revelat et revelando dat, quand Dieu se révèle, il se donne à connaître ; la révélation est connaissance et c’est précisément cette connaissance qui sauve. « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent… » (I Jn 1, 2-3).
    La révélation est par elle-même salut. Pour autant, il existe, la possibilité pour l’homme de connaître Dieu par la voie de sa raison, connaissance purement « naturelle » et non plus « révélée », sorte de saisie originaire inscrite en tout homme en vertu de sa création à l’image de Dieu. Il reste que cette connaissance naturelle de Dieu n’est pas en soi salutaire. En insistant sur cette double connaissance, révélée et naturelle, nous mettons en évidence la double aptitude de l’homme à atteindre Dieu : par le don de sa raison, elle-même soutenue par le don de la Révélation.
    C’est ainsi qu’il faut prévenir contre l’écueil séculaire de l’extrinsécisme fondé sur la dualité péché-grâce, naturel-surnaturel, ….en réaffirmant la vocation de l’homme, unique et unifiante : sa communion avec Dieu.
    Soyez bénis ! Prions..

    • @ remy sophocle

      Le latin n’apporte pas d’argument décisif à votre démontration que le catholicisme comprendrait mieux que d’autres la Parole de Dieu… et vous enfoncez plutôt une porte ouverte en voulant ici nous enseigner ce que tout enfant de Dieu a reçu par l’Esprit, que Jésus est en effet La Parole de Dieu révélée, ainsi que l’exprime parfaitement le prologue de l’évangile de Jean !

      En revanche le « secret » de « Marie » que vous invoquez pour en soutenir implicitement l’idolâtrie souligne bien que vous êtes évidemment en mal d’argument scripturaire sur la question.

      Je vous remercie cependant de la franchise de votre réponse qui ne fait que me confirmer qu’en effet, et quoique vous ayez semblé en dire dans votre com d’hier, il est impossible de demeurer catholique sans continuer à participer d’une manière ou d’une autre au culte de celle que la théologie romaine désigne comme la « Mère de Dieu ». Je prie pour ma part que le Seigneur vous en éclaire comme il l’a fait pour tant d’autres.

    •  » D’abord laisser Marie tranquille, c’est un secret entre moi et le Saint Esprit et c’est à vous de faire un petit effort pour demander la révélation de ce secret ! »

      Un argument qui ferme la bouche a toute évaluation théologique digne de ce nom et justifie toutes les dérives doctrinales , chut ! demandez donc a Dieu si le livre de Mormon est vrai, c’est exactement le même baratin que celui des Mormons qui ne se fonde pas du tout sur la Révélation Biblique toute suffisante et la logique qui veut que si nous sommes en relation directe avec Dieu par Jésus-Christ qui est Dieu et son Esprit qui est Dieu ,nul intermédiaire supplémentaire ne nous est d’une utilité quelconque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :