Le bédéiste évangélique Alain Auderset propose un dessin sur l’attentat de Charlie Hebdo…

Alain Auderset a toujours eu d’excellents coups de crayons… L’attentat de Charlie Hebdo a inspiré un dessin au célèbre bédéiste évangélique.

LE DESSIN D’ALAIN AUDERSET

> Visiter le site d’Alain Auderset



Catégories :Chroniques, Islam & Islamisme, L'Eglise, Medias, Religions

Tags:, , , , , , , ,

31 réponses

  1. @Auderset

    Il est moins certain qu’il soit content de votre dessin. Car si quelqu’un savait que ça allait arriver cette semaine, c’était bien lui ; et si quelqu’un aurait pu l’empêcher, c’était bien lui encore. Son omniscience et son omnipotence ne sont en rien diminuées par les croyances absurdes, blasphématoires, horribles, des assassins à son sujet. Qu’ils se trompent sur son nom et son caractère n’affectent en rien sa souveraineté.

    Par conséquent ce croquis, s’il met bien en évidence l’abjection inhumaine des Djihadistes, esquisse également un gros point d’interrogation à charge contre le silence de Dieu.

    De nombreux passages de la Bible attestent que l’Eternel se sert d’instruments indignes pour châtier les peuples, puis qu’ensuite il détruit les verges orgueilleuses qui s’étaient glorifiées dans leur triste besogne. A l’évidence ce qui s’est passé doit dégoûter tout individu normal qui réfléchit du dieu de Mahomet. Mais il est aussi manifeste que ce dégoût masque un autre rejet : celui du Dieu de Calvin, qui pour les évangéliques se trouve à quelques nuances près, n’est autre que le Dieu souverain assis sur son trône, à qui rien n’échappe ; le Dieu de la Bible, le Dieu des prophètes et des apôtres, Celui qui a envoya son Fils Jésus mourir sur la croix afin que toute âme qui se tourne vers Lui soit rachetée. C’est ce vrai Dieu là dont la France ne veut pas, non plus que le faux de Mahomet.

    • @Calvinous

      Vous êtes pourtant bien loin d’être supérieur à JOB…!!! n’est ce pas… ?
      JOB qui interrogea son Dieu et Créateur sur le « pourquoi » de la souffrance humaine,
      sur le « pourquoi » du mal (avec le « pourquoi » Satan)

      il ne faut pas être ni prétentieux ni présomptueux en cette affaire…
      car ne l’oublions surtout pas :
      Dieu n’a pas répondu à JOB,
      il a parlé à la place des merveilles de la création !!!

    • Et Job a fini par ouvrir les yeux…🙂

    • @Georges

      Vous êtes pourtant bien loin d’être supérieur à JOB…!!! n’est ce pas… ?

      Certainement, mais pourquoi cette remarque ? Je n’ai pas posé la question de savoir si Dieu est content de ce qui s’est passé. Qu’on interpelle Dieu sous le titre de Miséricordieux ou de Tout-puissant ne change pas le sens de la question. Mais ce n’est pas moi qui l’interpelle, c’est le dessin. Il faut donc une réponse, maintenant.

    • Dieu est amour mais il a établit des règles. En voici une : on récolte ce que l’on sème…

      Il a montré LE CHEMIN suivre. La vraie question est donc : pourquoi l’homme ne l’emprunte-t-il pas ? Pourquoi l’homme préfère les chemins tortueux qui mènent à la mort ?

    • JOB n’a pas obtenu de Dieu une réponse
      au « pourquoi » de la souffrance humaine,
      ni au « pourquoi » du mal ;
      nous soupirons après ce jour où nous saurons enfin toutes choses
      mais ce ne sera qu’à la fin des temps :le jour de la résurrection des morts !
      mais en attendant nous nous posons toujours le « pourquoi »
      et Dieu n’a pas répondu pas à cette question.!

    • Dieu est amour et Il laisse le choix aux hommes… Ils ont choisis de tuer et de massacrer.

    • Tous n’ont pas cette capacité et cette possibilité de pouvoir faire un réel choix,
      durant mon existence j’ai rencontré beaucoup de personnes
      qui comme le disait Jésus : « ne savaient pas ce qu’elles faisaient »
      ou comme les habitants de Ninive ne distinguaient
      pas leur bras droit de leur bras gauche.
      Il faut que la grâce de Dieu agisse avec puissance sur l’esprit d’un homme
      pour qu’il est cette capacité de pouvoir se tourner vers Lui
      et marcher avec LUI et obéir à Sa voix.
      Je suis témoin dans ma propre chair que même la repentance est une réelle grâce
      un don merveilleux venant de Dieu seul.

    • @Georges

      La question sous-jacente au dessin n’est pas le pourquoi du mal (celle de Job : qu’ai-je pour mériter ce qui m’arrive) mais elle porte sur le caractère de Dieu : Dieu est-il content de voir couler le sang des infidèles.

      Auderset sous-entend que le dieu imaginé par Mahomet en est très satisfait, conformément au Coran. Mais qu’en est-il du vrai Dieu. Pour l’immense majorité des Charlies, c’est le même ; la preuve : les évangéliques disent comme les musulmans qu’il est souverain, or il n’a rien fait ! La question demeure donc, le Miséricordieux est-il content de ce qui s’est passé ?

      Par peur de l’opprobre, les charlots-évangéliques préfèrent ne plus prêcher un Dieu souverain. C’est tout.

    • « Auderset sous-entend que le dieu imaginé par Mahomet en est très satisfait, conformément au Coran »

      Non, Auderset sous-entend que les islamistes s’illusionnent à croire qu’un Dieu puisse être à la fois « miséricordieux » et se complaire à de tels massacres…

    • @Rédaction

      Non, Auderset sous-entend que les islamistes s’illusionnent à croire qu’un Dieu puisse être à la fois « miséricordieux » et se complaire à de tels massacres…

      Je regrette, ce dieu-là c’est bien celui du Coran ; et comment d’ailleurs y aurait-il des islamistes sans Coran ? et un Coran sans un dieu imaginé par Mahomet ?

    • Livre de Jonas au chapitre 4 – verset 11
      (version Martin Bible)

      Et moi, n’épargnerais-je point Ninive, cette grande ville,
      dans laquelle il y a plus de six vingt mille créatures humaines
      qui ne savent point discerner entre leur main droite et leur main gauche,
      et où il y a aussi une grande quantité de bêtes.

      (ainsi Dieu nous révèle que beaucoup d’humains ne savent pas discerner
      donc de ce fait ne peuvent pas faire un réel bon choix)

    • Réactions à la caricature :

      1) Auderset sous-entend que le dieu imaginé par Mahomet en est très satisfait,
      conformément au Coran »

      2) Non, Auderset sous-entend que les islamistes s’illusionnent
      à croire qu’un Dieu puisse être à la fois « miséricordieux »
      et se complaire à de tels massacres

      3) En ce qui me concerne en regardant le dessin j’imagine que le dieu des musulmans
      appelé par ailleurs « le Miséricordieux » est vraiment satisfait des actes de ses fidèles.

      comme quoi en regardant un tableau ou une photographie
      il y a de nombreux et différents ressentis.

      J’aimerai avoir d’autres réactions d’autres internautes lorsqu’ils regardent ce dessin

      A SUIVRE

    • @Georges

      Si donc vous admettez que c’est Dieu qui a épargné une première fois les habitants de Ninive, il faut donc que ce soit lui qui les ait détruits la seconde, non ? Job lui-même que vous invoquiez tout à l’heure ne s’exprime pas autrement : « Tu parles comme une femme insensée. Quoi! nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres. »

      Par conséquent, si Dieu condamne de la manière la plus absolue ces bêtes meurtrières qui ont froidement abattus une douzaine d’hommes et de femmes faits à son image, il n’empêche aussi que cela n’est pas arrivé sans sa volonté ; de même que c’est sa volonté que chacun de nous meure à plus ou moins brève échéance. Dieu n’est pas Charlie, Jésus-Christ n’est pas Charlie, les apôtres ne sont pas Charlie ; tout Chrétien qui se dit Charlie leur fait outrage en voulant plaire au monde. Nous éprouvons tous de la compassion pour ceux qui souffrent (même le mauvais riche dans la géhenne se souciait de ses proches), il n’est nullement nécessaire d’être croyant pour manifester cette solidarité naturelle. Mais un disciple de Jésus-Christ n’a pas à déshonorer sa condition d’enfant de Dieu en s’identifiant au monde, c’est de l’adultère.

      Jésus a eu compassion des pécheurs, il a pleuré sur leurs misères, mais il n’a pas défilé avec eux, il n’a pas porté leurs pancartes, il n’aurait jamais dit : je suis Charlie, pas plus qu’aucun journaliste de Charlie n’aurait dit, que l’on sache, je suis de Christ, bien au contraire.

    • Commentaire de Calvinous du 9 janvier 2015 • 23 h 13 min adressé @Georges

      « La question sous-jacente au dessin n’est pas le pourquoi du mal
      (celle de Job : qu’ai-je pour mériter ce qui m’arrive)  »

      Réponse de Georges:

      Dans un premier temps JOB pense qu’il ne mérite pas ce qui lui arrive
      mais ensuite très longuement et à différentes reprises :
      il se plaint des maux, du mal et de la souffrance de l’humanité.
      Les amis de JOB donnent aussi chacun leur version :
      sur le mal , les maux et la souffrance des hommes
      et ce d’après ce que eux ressentent et d’après ce que eux croient savoir du Créateur.

    • @Georges,

      mais ensuite Job…

      D’Ok c’est un enchaînement logique d’une question à l’autre. Par contre Job n’a jamais insinué que Dieu serait cruel comme l’est le dieu de Mahomet, puisqu’il prend plaisir aux exploits des djihadistes selon ce qu’en pense le personnage du dessin. Est-ce plus clair ?

    • Vous dites Calvinous : « […] le dieu imaginé par Mahomet est très satisfait, conformément au Coran. Mais qu’en est-il du vrai Dieu. Pour l’immense majorité des Charlies, c’est le même ; la preuve : les évangéliques disent comme les musulmans qu’il est souverain, or il n’a rien fait ! La question demeure donc, le Miséricordieux est-il content de ce qui s’est passé ?
      Par peur de l’opprobre, les charlots-évangéliques préfèrent ne plus prêcher un Dieu souverain. C’est tout. »
      ·
      Je vois dans le fond de cette réflexion une certaine vérité pour ne pas dire : une vérité. Toutefois, quelques éléments me posent questions.
      ·
      1_ Vous accusez « les charlots-évangéliques » d’avoir au fond un Dieu fort peu dissemblable du Dieu colérique de l’AT et du Dieu du Coran. — Mais pourquoi cette fixation sur « les charlots-évangéliques » Calvinous ? C’est fort étrange, pour ne pas dire malhonnête voyons ! Cette prédication de mise aux enfers que vous reprochez aux « charlots-évangéliques » – où l’ont-ils apprise ? Dites le moi donc Calvinous ? — N’est-ce pas auprès de leurs pères catholiques ? Assurément ! car dans ce domaine, la clique des papes, évêques et curés de toutes sortes a été un Maître plein de talents. Devant un tel talent, le terroriste moderne ne peut d’ailleurs que vouer un grand respect au Catholicisme. — Et en outre, nous pourrions tenir le même propos concernant l’hindouisme et d’innombrables autres idéologies, notamment politiques, athées et scientifiques, lesquelles ont amené ce phénomène du dieu-idéologie le plus SAIGNANT à son comble dans l’Histoire.
      ·
      2_ Vous dites : « Mais qu’en est-il du vrai Dieu ? » Puis ailleurs vous évoquez Son omniscience, Son omnipotence et même Son caractère, pour reprendre vos propos. Il semble donc que vous connaissiez personnellement et dans Sa nature Celui que vous appelez « le vrai Dieu ». — Il s’ensuit un questionnement, que j’espère, vous me permettrez de vous partager humblement : Pourquoi n’interrogez-vous pas le Vrai Dieu lui-même tant votre intimité avec Lui vous semble être si naturelle ? Pourquoi venir interroger de misérables hommes comme nous ? Qui répondra mieux que Lui Calvinous ? Et d’ailleurs, qui sommes-nous devant vous Calvinous ? Car il faut bien l’admettre : sans votre intervention et vos admirables lumières, jamais nous n’aurions été capables de nous interroger de la sorte sur — le Vrai Dieu.
      ·
      Qui, en effet, oserait prétendre et dire que le Messie est précisément venu, il y a 200 ans, pour tuer Dieu ? Qui oserait dire du Christ qu’il est précisément venu détruire les Temples des vérités éternelles ? Qui aurait le culot d’affiner que le Christ ne connaissait pas et n’obéissait pas au Dieu ? Qu’il leva contre Lui sa main, défiant ses vérités toutes-puissantes, ses convictions éternelles, sa logique raisonnable et tous les Temples de ses impératifs catégoriques et autres Lois ? Qui oserait dire que le Christ est très exactement venu pour déraciner cet arbre du bien et du mal dont parle déjà la Genèse ? Cet arbre dont les religieux et la science se délectent du fruit depuis des siècles ; cet arbre pour lequel ils versent le sang afin d’en saisir le plus haut fruit ? — Qui pensera que le Christ se moquait bien de ressembler à ces anges aux puretés luminescentes de la morale et de la sagesse ? Qui affirmera qu’il n’était pas cet homme civilisé à genoux devant les vérités de la lumineuse Raison que justement portent les êtres angéliques ? Lui, le Christ, qui ne cessa de dire : « Je suis le Fils de l’homme. »
      ·
      Bien entendu Calvinous, personne n’oserait prétendre une telle chose et penser de la sorte. Pas même moi, bien sûr. Et encore moins l’auteur de Job ! N’est-ce pas ? Lui, en effet, qui avait « bêtement » placer le satan parmi les anges ; lui qui osa même incarner le satan, l’obstacle donc, dans la personne même des religieux et de leurs dogmes dont ils se servent pour accuser Job dans la réalité.
      ·
      Soit donc Calvinous, vous avez raison : personne n’a jamais réellement osé penser avant vous. Et il semble bien que vous êtes le seul à réellement vous interroger sur ce que vous appelez avec le plus grand des sérieux : le fond du problème. À savoir : Qu’est-ce que la Nature de Dieu ? Soit donc, heureusement que vous êtes là pour nous éclairer sur la Nature de Dieu cher Calvinous ; sur les résultats de vos recherches ! — Ce Dieu donc, que vous connaissez, et dont, étrangement, pourtant, vous récitez encore l’Omniscience et l’Omnipotence comme le chantent depuis toujours les religieux qui se tiennent devant les Job pour les mettre à la question. — Clap, clap, clap, Calvinous, quel profond chercheur vous faites !

    • Ce matin je me suis réveillé avec cette pensée forte dans la tête :
      « que nous sommes bien loin d’être vrai
      et que nous ne sommes pas « debout » comme Zachée devant le Seigneur,

      car en effet : si nous sommes vrai si nous croyons réellement en la doctrine
      Protestante-Evangélique-Charismatique :
      dans ce cas précis :
      nous devons et ce sans parler du bout des lèvres…
      affirmer que : les meurtriers fanatiques Musulmans
      tout comme les journalistes satiriques-caustiques du journal Charlie-Hebdo
      sont tous en ENFER…!!!..!!!

      de par ce fait et donc par voie de conséquence (pour être bien clair)
      je ne crois plus (depuis quelques années déjà) à l’enfer éternel
      (et pourtant je suis un Protestant-évangélique)

      je m’appuie sur un de ces textes de l’écriture:

      le salaire qui est payé pour le péché : c’est la mort…
      mais le don gratuit de Dieu envers l’humanité :
      c’est Jésus Christ
      (celui qui croit en Lui A la vie éternelle
      celui qui ne croit pas N’A PAS la vie éternelle)

    • @tromken

      Je n’ai pas manqué d’apprécier votre commentaire,
      toutefois en lisant attentivement les divers commentaires de Calvinous
      je ne partage pas votre analyse sur ce qu’est vraiment sa pensée,
      c’est à lui de peut-être mieux s’expliquer sur ces convictions théologiques.

  2. BRAVO, EXCELLENT, le talent pour dire la Vérité ; merci, merci, vous honorez les victimes ; je suis particulièrement sensible à votre travail.

  3. @Calvinous, vous oubliez qu’avant la grace vous etiez vous-même un charlie, nous etions tous des charlots ; par contre, Charlie hebdo ne peut pas dire Je suis Jésus qu’il n’a pas connu ; peut etre est ce votre faute, pourquoi ne pas etre allé l’évangéliser ?
    Ce qui est certain est que l’extremisme sanguinaire religieux l’aura détourné du Chemin de Vérité en suscitant en son cœur une rebelion contre l’injustice et l’intolerance ; ce qui fera deux bonnes raisons pour que Dieu le preserve de la seconde mort à la resurrection des morts.
    Je voudrais tant qu il en soit ainsi.

  4. Encore une piqure de rappel?:

  5. Et oui , très bon et très juste dessin ils pensent vraiment tuer en son nom , mais n’est ce pas biblique ??

  6. Juste pour signaler une coquille de quelques siècles : Jésus est venu il y a 2000 ans et non 200 ans… les détracteurs en seraient pour leurs frais, selon les témoignages de leurs arrières-grand-parents !
    (Quoique il n’y a pas de meilleur sourd que celui qui ne veut pas entendre…).
    Pour ma part, je m’interroge à la lecture de ces divers échanges et j’avoue ne pas tout comprendre ; sans doute ne suis-je pas assez érudite ; mais peu importe, je veux plaire seulement à mon Père Céleste ; je suis convaincue qu’Il m’aime telle que je suis et je sais aussi que la servante n’est pas plus grande que le maître. « Aimez-vous les uns les autres » en attendant son retour, proche si j’en crois les événements mondiaux. En attendant, inquiétez-vous des frères et soeurs persécutés pour leur foi chrétienne, consultez l’index mondial de la persécution paru le même jour que l’attentat, (occulté du coup !) l’occident connaîtra le même sort, il n’y a pas de raison… « Veillez et priez… » cela vaut mieux que polémiquer encore et toujours. Liberté d’expression… tant de libertés sont bafouées sur cette planète que c’est à en pleurer ! Le prince de ce monde règne encore – pour un peu de temps – il le sait et se démène pour entraîner avec lui le maximum d’âmes égarées, hélas ! Il faudra que les pierres crient puisque nous nous taisons… ou parlons si mal qu’on ne nous comprend pas.

  7. Avec un tel film , les Monty Python vont s’ attirer le courroux d’ allah et méritent une fatwa , éxécutoire au plus vite !….

    • CE fut le cas de la part même des instances religieuses Catholiques à l’époque, fort heureusement pas de cinéma plastiqué.

    • Pas de risque que des musulmans protestent puisqu’il s’agit d’une pochade satirique
      envers les Juifs de l’ancien-testament (et non des musulmans)

    • EN fait le contexte Juif n’est que secondaire puisque le film parle de la vie d’un type appelé Brian qui a eu le malheur de naitre le même jour que le Christ (les mages se trompent de maison au début du film) et dont le parcours burlesque et chaotique dans la Judée de l’époque est relaté en parallèle lointain de celui du Sauveur; La scène extraite ici évoque surtout la difficulté d’appliquer la mise à mort pour blasphème toujours d’une brulante actualité et la bêtise de ceux qui croient pouvoir l’exécuter.

  8. Satan est allah et aussi moloch ce dieu païen qui demandait des sacrifices humains en son nom et que YAVHE avait en horreur depuis le début de la Bible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :