Henry Linderman : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ? »

Les fausses interprétations et applications de ce verset deviennent ridicules sur l’internet. On constate combien les gens sont ignorants de la bonne manière d’interpréter et de comprendre la vérité de la Parole.

Ils sont manipulés par le diable et deviennent outrageux contre le peuple de Dieu, mais ils se croient dans le vrai.

NON, on ne base pas ses croyances sur un seul verset sorti du contexte! Les gens utilisent ce verset pour parler contre les pasteurs, les Eglises, les librairies chrétiennes, etc, etc. Ridicule. Les disciples n’avaient jamais reçu un livre ou autre chose matériel gratuitement. Ils avaient entendu l’Evangile sans payer. Ils avaient reçu des prières de délivrance et de guérison gratuitement, mais à part cela, rien n’a été gratuit. Les apôtres ne donnaient rien d’autre gratuitement.

Et le verset ne signifie pas qu’ils ne recevaient pas une aide financière. Pour comprendre ce verset il faut lire plus loin. Jésus a dit : Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Mais ce qu’il a dit avant et après, change la réalité du message.

Matthieu 10:8-13 : Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures ; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton ; CAR L’OUVRIER MÉRITE SA NOURRITURE. Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il s’y trouve quelque homme digne de vous recevoir ; et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la ; et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle ; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous.

Jésus savait que le Saint-Esprit conduirait ses disciples vers les personnes qui les aideraient financièrement.

Jésus Christ veut que les hommes qu’il a choisis pour le ministère soient soutenus pleinement, qu’ils puissent consacrer tout leur temps à annoncer l’Evangile, que le message de l’Evangile touche toutes les nations et que tous aient la possibilité de se repentir.

Mes amis, Paul vivait de l’Evangile. PARFOIS, par nécessité, ou pour être un modèle pour des paresseux, Paul n’a pas utilisé ce droit de vivre de l’Evangile. Il a travaillé en fabricant des tentes. J’ai choisi de ne pas recevoir un salaire aussi pendant un temps afin d’aider de petites Eglises. Beaucoup de pasteurs travaillent en dehors de l’Eglise. Mais nous pouvons accomplir plus pour le Seigneur quand on n’est pas obligé de travailler ailleurs, et c’est ce que le Seigneur désire :

1 Cor 9:13-14: Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple (par la dîme et les offrandes), que ceux qui servent à l’autel ont part à l’autel? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile.

Oui, Paul renonçait à “ce droit” parfois, mais en général nous constatons que Paul dépendait du soutien des Eglises.

2 Cor 11:7-9 Ou bien, ai-je commis un péché parce que, m’abaissant moi-même afin que vous fussiez élevés, je vous ai annoncé gratuitement l’Évangile de Dieu? J’AI DEPOUILLE D’AUTRES EGLISES, EN RECEVANT D’ELLES UN SALAIRE, pour vous servir. Et lorsque j’étais chez vous et que je me suis trouvé dans le besoin, je n’ai été à charge à personne ; CAR LES FRÈRES VENUS DE MACÉDOINE ONT POURVU À CE QUI ME MANQUAIT. En toutes choses je me suis gardé de vous être à charge, et je m’en garderai.

Paul enseignait aux membres des Eglises de soutenir financièrement leurs responsables généreusement :

1 Tim 5 :17 : Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement. Car l’Écriture dit : Tu ne muselleras point le boeuf quand il foule le grain. Et L’OUVRIER MERITE SON SALAIRE.

Galates 6:6-7 QUE CELUI A QUI L’ON ENSEIGNE LA PAROLE FASSE PART DE TOUS SES BIENS A CELUI QUI L’ENSEIGNE. Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

Mes amis, n’écoutez pas ceux qui tordent la Parole du Christ ainsi et qui sont en plus outrageux. Il n’y a pas de place dans l’Eglise ou dans le ciel pour une personne outrageuse selon 1 Corinthiens 5.

Henry Linderman
Eglise Evangélique Vie Nouvelle, Paris

Source : EEVN



Catégories :Chroniques, Economie, L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , , , ,

131 réponses

  1. Je trouve cet exposé sur ce sujet juste…… dans la mesure où ceux qui sont soutenus sont vraiment envoyés par Dieu le Fils et le Saint Esprit !

    • Amen, bel équilibre.

    • @ Martinette
      Le courage des chrétiens est proprement allucinant. L’auteur de l’article est incapable de citer une ou deux affirmations allant dans le sens des allégations qu’il se met en peine de dénoncer. Internet c’est vaste. Qui a dit quoi? De qui a-t-il peur?
      Monsieur Linderman sait-il distinguer le faux de l’erroné?
      Son cléricalisme rempant et lâche vous semble décent, peut-être? ‘shrey!
      Le nouveau Testament use de termes clairs pour désigner les membres de l’assemblée en charge de l’enseignement et de toutes sortes de services. Sont-ils si désuets que cela, pour que les termes métis et spécieux dont use Linderman prennent en charge des réalités propres à l’ekklesia?

    • déjà c’est pas dieu et le fils mais le père et au passage le dieu de la bible est jésus la forme du père mais bref lol

  2. Manifestement ça commence à « craindre » dans la confrérie des pasteurs installés, à mesure que la contestation des « dîmes » et autres prélèvements semble se répandre sur l’internet… Mais l’argumentaire passe plutôt mal quand il est écrit par un bénéficiaire, même lorsqu’il croit devoir HAUSSER le ton par des MAJUSCULES, dans lesquelles on perçoit bien son inquiétude ! Et oui, le cléricalisme a commencé à être (un peu) ébranlé quand l’imprimerie a permis que le texte biblique soit peu à peu diffusé aux fidèles et favorisé ainsi l’essor de la Réforme protestante hors du système romain, et il en prend un nouveau coup plus sérieux depuis que l’internet permet à beaucoup de partager leurs pensées sans égard pour les prérogatives de ceux qui s’étaient faits professionnels de la juste pensée et du pouvoir écclésiastique sur les âmes. Le soutien automatique à ce pouvoir ne va plus autant de soi que ce qu’il en est encore dans les mouvements sectaires, mais faut-il vraiment le regretter ?

    • L’agonie du pastorat… On s’accroche à tout ce qu’on trouve pour justifier sa « profession »…

    • On ne peut pas servir deux maîtres. car, … .On ne peut pas servir Dieu et Mammon.
      (Matthieu 6:24).
      Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas au sujet du pain que je vous ai dit, de vous garder du levain des pharisiens et des sadducéens ?, alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il leur avait dit de se garder, mais de la doctrine des pharisiens et des sadducéens.
      (Matthieu 16:11-12).

  3. Oulala, je me sens visée par cet article paru aujourd’hui par rapport à mon commentaire d’hier sur les pasteurs qui devraient travailler. Je demande vraiment pardon à mon Seigneur et à l’auteur d’avoir été aussi vindicatif sur mes paroles. Je vais donc rectifier mes dires, en disant toujours d’être les imitateurs de l’apôtre Paul, en considérant la volonté de Dieu et les circonstances.

    • Personnellement, je pense qu’un pasteur devrait avoir un job dans le monde, afin d’avoir une idée de ce que vivent les gens… A priori déjà, j’estime qu’un pasteur devrait avoir déjà travaillé avant d’aller apprendre sa théorie à l’école biblique. Voir des gamins sur l’estrade qui ne connaissent rien de la vie et en donner des leçons me donne surtout envie de leur foutre une bonne leçon dans le derrière et sur la gueule…

      Je ne dirai pas que pasteur, ce n’est pas un job, mais c’est un job parfois déconnecté de la réalité vécue par les fidèles… J’ai eu un pasteur qui touchait entre 2 500 et 3 000 euros par mois, avec un grand appartement dans un immeuble cossu (cuisine d’environ 30 mètres carrées au jugé par exemple), l’école privée des enfants payés par la mission, et il n’était pas fait pour être pasteur… Un manque total de profondeur dans la compréhension des choses de la vie. Mais même avec le smic, je crois qu’il serait bon qu’un pasteur soit un peu à bosser hors de l’église.

      Maintenant, je suis ok avec cet article, ça me gonfle tous ces gens qui causent de gratuité. Le taulier d’un fameux blog évangélique dénonçait bien les contreparties financières mais il n’hésitait non plus pas à demander de l’argent quand sa doctrine l’amenait à avoir les poches vides, tout en évitant soigneusement de reconnaître son erreur. Alors que lui, en plus, produisait bien moins que des auteurs dénoncés par lui comme manquant de foi et de maturité parce qu’ils recevaient une contrepartie…

      Paul a dit que l’ouvrier mérite son salaire. Point barre !! Sinon, pour rester sur l’image qu’il a employé, que le paysan ne nourrisse plus ses bœufs après les avoir fait bosser. Et que plus personne ne réclame son salaire… Quoi que, j’ai connu un pasteur qui affirmait à l’une de ses subalternes qu’elle n’avait pas besoin de son salaire puisque son mari travaillait…

    • on est imitateur de dieu ( jésus pour ceux qui ignores qui est dieu) pas de paul déjà mais bon

      mais un pasteur doit pas toucher de l’argent pour mettre sur son compte mais prendre l’argent directement pour utiliser mais pour dieu s’il veut amasser plus encore qu’il travail mais c’est pas bon non plus je vous rappel aussi que juda a été traité de voleur car il prenait de l’argent dans la bourse pour mettre dans sa poche comme un salaire donc et il était le seul à faire ça (maintenant on appel ça un compte en banque ) la réponse et ici les pasteurs etc. on le droiT de prendre n’importe quel montant pour l’oeUvre de dieu mais pas pour mettre dans sa poche NUANCE

  4. Amen en amen! De temps temps, surtout pour Derek Prince Ministries, on reçoit ce genre de mail des gens qui nous reprochent qu’on vend des livres. J’ai une réponse standard que je leur envoie toujours.La voici:

    « Cher frère,

    Merci de votre mail. Ce n’est pas la première fois que nous entendons cela, et je donne toujours la même réponse:
    *Mon imprimeur n’accepte pas d’imprimer gratuitement (même qu’il soit chrétien! C’est vraiment un mauvais frère, mais bon, je dois vivre avec…)
    *Le propriétaire du bâtiment que nous louons n’a pas voulu, malheureusement, nous le louer gratuitement
    *l’ERDF, malgré notre insistance, n’a pas voulu abandonner cette pratique horrible de nous envoyer des factures tous les mois
    *Et même l’URSAFF n’a pas voulu voir notre point de vue que tout doit être gratuit et que nous n’avons pas besoin de payer des charges sociales parce qu’on est chrétien! Malheur!
    *Et vous ne connaissez pas encore ma secrétaire! Elle insiste pour avoir un salaire! C’est vraiment terrible…
    *Pire encore, lorsque je me suis présenté à la caisse du supermarché avec mes courses, j’avais beau dire que je suis chrétien et tout doit être gratuit, et que le Seigneur alla pourvoir dans leur besoin s’ils voudraient bien me donner les courses gratuitement, ils n’ont pas voulu me croire… les infidèles!

    Et la liste continue… mon garage, les impôts, la société d’eau, mon fournisseur d’articles de bureau, même la société de téléphone! Tous sont pareils. Nous vivons vraiment dans un monde qui ne pense qu’à l’argent…

    Ah, qu’ils puissent tous voir notre point de vue! Que le monde serait plus facile, plus tranquille, plus paisible! Mais cela n’est pas le cas…

    Donc, malheureusement, nous avons besoin d’un peu d’argent, pour assouvir ces besoins injustes de ces fournisseurs…

    Désolé!

    Ayant dit cela, s’il y a des frères et sœurs qui n’ont vraiment pas les moyens, c’est toujours avec plaisir que nous envoyions des livres gratuits.

    Comme cela, nous avons envoyé des dizaines de milliers de livres en Afrique, par exemple… Donc, si vous ressentez le besoin, en tant que membre de l »Eglise, de porter cette charge, comme vous le proposez, sentez-vous libre de nous envoyer vos dons et libéralités!

    Dans cette attente, et avec nos salutations fraternelles (et gratuites),

    René de Groot »

    • excellent…..:-)

    • René de Groot merci pour ce rappel de sagesse ….. êtes vous de la même famille qu’Hubert tout jeune papa d’une beauté !

    • @ René de Groot

      Vous avez certainement des milliers de livres à envoyer gratuitement principalement en France, avec tout ce bataillon grossissant de souffreteux sortis de l’usine socialiste et du ventre du monstre européen. Les pauvres de la Hollandie sont comme ceux d’Afrique.
      Vous parlez avec humour et bienveillance d’un sujet mal compris, précisément sur l’objet livre, et c’est tout à votre honneur.
      Mais qui n’a pas perçu le problème de l’auteur de l’article? Il devrait se demander pourquoi il n’est pas catholique. Car en vertu de la scriptura sola, je vais encore redire aux professionnels du prêche et du management d’assemblées protestantes: allez bosser! et si le Père vous octroie un emploi avec une fenêtre temporelle profitable, vous pourrez prodiguer vos soins pastoraux sans gauchiser la libéralité des chrétiens.
      L’agonie du pastorat se fera avec beaucoup de soubresauts!

    • Qui dans la Bible à mis en vente un écrit, une lettre , un enseignement ,?
      A combien évaluez vous en euro une lettre de Paul écrite au fond de son cachot ?

    • @michelle.T.
      « A combien évaluez vous en euro une lettre de Paul écrite au fond de son cachot ? »
      Heureusement qu’il a eu le bon esprit de ne pas engendrer : on assisterait de nos jours à des recherches en descendance putative pour bénéficier d’une fraction de la manne due sur les droits d’auteur des quelques milliards de Bibles dont son apport constitue la plus grande partie de la nouvelle alliance, et, surtout, la base doctrinale, sans le moindre contredit.
      Quand au père Yohanan de Patmos, son évangile, quel best-seller ! Sans parler de l’Apocalypse, quel scénario, quel plot, quel méga-pestacle à la clé ! Et les droits sur Jn 3.16 alors ? Avec ça, on monte une équipe capable de rivaliser avec les Macchabées… Rien qu’avec les auto-collants…

    • Je suis tout à fait en phase avec René de Groot.
      Le pasteur, de même que le curé, se dévouent à la plus noble des causes qui soit « le salut des âmes ». Il me semble des plus normal qu’ils soient aidés pécuniairement dans leur mission, pour les raisons simples et pragmatiques décrites.

      Quant au charabia de « ntjufen à l’école du messie » (pas très étonnant avec un tel nom de volcan islandais), il a au moins un avantage c’est de donner l’opinion de l’auteur sur le socialisme. Laisser penser que pasteurs et curés sont des assistés est assez navrant.

    • Fildeferiste.: quand je parle de la valeur en euros des lettres de Paul je mets bien sur en dérision le commerce des livres vendus qui enrichissent les commerçants d un évangile vole

    • @michelle T
      Gutenberg a fait un apport inestimable en imprimant la Bible, même si ce travail hautement artisanal avait un coût de production encore très élevé, du fait tant des matières premières utilisées que de la nécessité de professionnels très qualifiés. Cependant, ce que seuls les rois pouvaient posséder jusque là, les consignes du créateur, devenait accessible à une beaucoup plus large fraction de la population. Mais je ne pense pas que Gutenberg se soit octroyé autre chose que le juste salaire d’un ouvrier, comme les scribes yehoudim l’avaient fait pendant des siècles.
      Je n’entrerai pas des considérations marxistes, mais sur l’édition, c’est la part immatérielle, hors production, qui peut éventuellement poser problème, notamment au niveau du contrat d’édition.

    • Michel, ntjufen a raison, je mettrai un bémol sur les ministères qui ne peuvent faire autrement – missionnaires qui par exemple ne pourraient trouver de boulot dans le pays d’envoi – ou sur les auteurs chrétiens (le travail mérite bien un salaire)… Mais vu que pasteur n’est que le 4e ministère dans l’Eglise, du moins énuméré à cette place, c’est qu’il n’est pas si indispensable qu’il faille en faire un métier. D’ailleurs, il y avait plusieurs pasteurs, ce qui allège encore plus cette charge… Quand on est dans une église de maison où l’on veille les uns sur les autres, n’est-ce pas déjà un travail de pasteur ? Il suffit que l’un soit davantage consacré à cette tâche pour en faire un.

      Alors, on peut toujours dire qu’il y a du boulot en tant que pasteur, mais s’il y en a, c’est parce qu’on a créé ce boulot qui, autrement, aurait pu être réparti.

      Voir des gamins (oh, même des plus âgés) sur l’estrade, qui n’ont jamais connu la vie, le travail, donner des leçons de vie, ça donne envie de leur tirer les oreilles, les coller au coin avec un bonnet d’âne… Va travailler, pasteur, ensuite tu comprendras pourquoi on n’a pas envie de te payer !!

    • @martinet
      De fait, les frères ayant un cœur de pasteur, comme par hasard, tout en ayant un travail qui leur permet de n’être à charge de personne, encadrent le groupe de jeunes et en amènent beaucoup à Christ par leur témoignage et leurs prières inlassables, visitent les frères et sœurs âgés, se préoccupent constamment de la santé spirituelle de leurs frères en Christ, et, bien entendu, étant des anciens, assurent bénévolement la prédication, souvent inspirée car ils demandent longuement au Seigneur de les remplir de nourriture utile, quand le pasteur vadrouille dans ces innombrables conventions, pastorales, et sauteries du même ordre, évidemment de la plus grande utilité pour le corps de Christ. J’en ai toujours rencontré dans les assemblées où j’ai pu passer.

    • Oui, Fildeferiste, j’ai l’impression que c’était ça le plan biblique…
      Et si l’on va par là, je crois que j’ai été pasteur sans le revendiquer… et je crois que des pasteurs en titre ne l’étaient pas. J’en ai eu un qui ne fichait quasiment rien, réchauffait juste ses anciennes prédications et n’assistait quasiment jamais aux réunions de prière alors qu’il vivait sur place… Il a fallu que l’église le mette à la porte parce qu’il abusait vraiment !!!

    • quand le pasteur vadrouille dans ces innombrables conventions, pastorales, et sauteries du même ordre,

      Ben dites donc vous y allez fort……… des sauteries ………. mais c’est ma foi juste…. l’extase spirituelle et sensorielle de la grande prostituée !

    • @martinette
      « Ben dites donc vous y allez fort……… des sauteries ………. »
      Je crains que vous ne greffiez un sens autre sur le mot, qui n’évoque en rien ce que vous laissez entendre. Si j’avais employé raout à la place, vous m’eussiez peut-être reproché de déguiser rut ?
      Sans préjuger de dérives telles, qui ne m’étaient même pas venues à l’esprit, je suis sceptique quant aux directions du Saint Esprit pour la galaxie événementielle propre à la profession de conducteur d’assemblée. Ayant vu de mes yeux émerveillés un « serviteur » revenir de son pseudo champ de mission pour présider aux destinées de l’assemblée d’Albi, pour, toujours par un heureux effet de l’Esprit de Sainte opportunité, s’apercevoir quelques mois après qu’il avait en réalité un appel pour l’immobilier, ou l’immobilisme, ce n’était pas très clair, je demeure stoïquement sceptique depuis sur les motivations réelles qui sous-tendent ces intéressants évènements sociaux.
      Il arrive même que certains parviennent, entre deux pastorales, à délivrer un message pompé sur internet, mais que le Seigneur leur a, comme de bien entendu, mis sur le cœur. Et ce ne sont pas les « amen » entrelardés de « merci Seigneur » extasiés des bigotes confites en évangélisme depuis la fermeture de l’église paroissiale qui me contrediront.

    • <""Va travailler, pasteur, ensuite tu comprendras pourquoi on n’a pas envie de te payer !!""
      — <Et surtout, si tu te dis "pasteur" :
      Matthieu 18, 12-13 : «Que vous en semble? Si un homme a cent brebis, et qu’il y en ait une qui se soit égarée, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf, pour s’en aller dans les montagnes chercher celle qui s’est égarée? Et s’il arrive qu’il la trouve, en vérité je vous dis, qu’il en a plus de joie, que des quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont point égarées.»
      , va chercher la brebis du Seigneur qui, dégoûtée des fausses doctrines que tu enseignes, abandonne le Seigneur à cause de toi, et REPENS-TOI !
      — Sérieux, très sérieux !

  5. Aux USA, la carrière théologique est un cursus universitaire comme un autre, avec ses échelles de salaire, suivant le type d’assemblée à laquelle on peut prétendre, et la notoriété qu’on a éventuellement acquise. Il est de bon ton d’en appeler au St Esprit, comme le font les pastorales françaises où l’on se repasse rhubarbe et séné, et où l’on parraine les jeunes poulains qui se feront les dents dans des assemblées petites en terrain difficile, puis brigueront plus si le succès vient. Il doit bien avoir de temps en temps un naïf qui veut réellement servir le Seigneur dans le lot… ne soyons pas pessimistes…

    • Je crains que vous n’ayez complètement raison, J’ajouterai seulement que, plus gravement encore, ce système clérical enseigne à ses fidèles qu’il n’est guère d’autre manière sérieuse de « servir le Seigneur » que d’entrer dans ce cursus religieux professionnel. Un formatage qui conduit à ce que beaucoup soient ainsi cantonnés au rôle de « spectateurs-contributeurs » pour faire tourner la machine, avec comme résultat le refroidissement du zèle du plus grand nombre. Mais je crois aussi qu’il y a dans toutes les dénominations de (trop rares ?) serviteurs qui savent ne pas concentrer le « ministère » sur leur propre personne et pour leur seule gloire, mais qui s’efforcent au contraire d’édifier les fondements de vraies communautés confessantes en y refusant la première place et toute forme de carriérisme. J’espère ne pas faire là preuve en cela de trop d’optimisme…

    • Fildeferiste : « les pastorales françaises où l’on se repasse rhubarbe et séné »

      J’ai connu un pasteur qui ne fréquentait plus les pastorales de sa ville parce qu’elles prenaient des décisions sans s’inquiéter de l’avis de Dieu.

  6. Le terme de « biens » dans galates 6 se réfère toujours à des oeuvres, ou à des choses agréables, le traduire par biens alors que j’ai regardé les 90 occurrences et qu’elle ne correspondent jamais à une somme d’argent. A mon avis il s’agit là de lui rendre le bien qu’il a donné… (pas tous ses biens).

    http://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-grec-agathos-18-page-3.html#find

    • Il y a ici des « docteurs » du Saint Évangile qui ont été formatés pour user de Galates 6:6 comme paravent de leur forfaiture et de leur mimétisme perverti de la prêtrise catholique, et qui ne voudront jamais entendre votre argument.
      Pour ces savants-là, le premier servi, c’est le pasteur/la pasteure, consommateur et chef de la foi des « laïcs ». Christ est au ciel, il n’a pas besoin de tune/maille/lové/fric/blé. Vu que le Révérend qui est sur la terre trime, faut qu’il vous prélève pour payer ses factures. Et en plus il a la vocation (???) et vous pas (!!!). Ça donne des privilèges qu’illustrerait Galates 6:6
      Et dire que moi aussi, à vingt ans, j’ai désiré être un Bonhoeffer, un super « pasteur »… Ah, Seigneur Tu es compatissant et bon…

    • @ntjufen
      « Et dire que moi aussi, à vingt ans, j’ai désiré être un Bonhoeffer, »
      Moi, juste gourou, et éventuellement une bonne affaire, mais Raël m’a coiffé sur le poteau…
      Mais je travaille, je travaille…

  7. Enfin quelqu’un qui utilise la Parole avec l’esprit ET son cerveau !!Excellent !

    J’ai vu cette année le discrédit jeté sur un ministère béni de Dieu avec comme poignard ce verset ! Bref, selon ces maitres pharisiens et moralisateurs, il faut que ceux qui servent le Seigneur soient dans la misère et mendient leur pain pour leur famille ! Mais pour leur propre pasteur, c’est la dîme du Revenu Brut sinon c’est l’enfer !! Lamentable. Ils ont l’esprit obscurci et sans intelligence… que Dieu leur rende la sagesse.

  8. <*** ""Jésus savait que le Saint-Esprit conduirait ses disciples vers les personnes qui les aideraient financièrement."" ***
    — Dites-moi OÙ est-il écrit EXPLICITEMENT que les dons et offrandes doivent se faire en argent ou en monnaie, hein😡 ?!??… Ne peut-on pas aider en donnant qui un repas, qui une chambre pour y dormir, qui une place à table ou dans le salon, qui un ordinateur et une liaison Internet pour que l’invité puisse y consulter sa messagerie, etc…:-/ ?!??…
    — NE LIMITONS PAS LES DONS À CE QUI N’A AUCUNE VALEUR AUX YEUX DE DIEU ! L’argent n’est qu’une convention entre les hommes et, en plus, ça ne nous appartient pas !
    <Décidément, ça commence à "sentir le roussi" chez les "dîmophiles" !!!
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • sauf sa femme même ci Abraham la fait …. c’est pas recommandé d’en haut mdr😉

    • Et ils cotisent pour leurs retraites avec des casseroles, des repas ?
      Et si donc ils veulent s’acheter un petit plus qui leur ferait plaisir, ils doivent revendre un repas que l’église leur a offert ?
      On peut être opposé à la dîme non volontaire, ce qui est mon cas, et estimer qu’il faut vivre dans le réel, donc payer selon les conventions du monde ceux qui consacrent du temps aux autres. Quand Paul dit de salarier l’ouvrier, il ne vise pas le don d’une gamelle…

    • @Hervé-P

      Heureusement que vous n’êtes pas chargé de trouver des locaux
      (en location ou bien à acheter) de chauffer ces locaux, de les décorer, de les agencer
      afin que des personnes puissent s’asseoir sur des chaises,
      puissent parfois aussi aller aux toilettes, puissent également lire dans des livres des cantiques…!!!

    • Oui Hervé et cela c est vivre par la foi et Dieu lui même est le rémunérateur ,et plusieurs façons sont utilisées

    • <*** ""Heureusement que vous n’êtes pas chargé de trouver des locaux
      (en location ou bien à acheter) de chauffer ces locaux, de les décorer, de les agencer
      afin que des personnes puissent s’asseoir sur des chaises,
      puissent parfois aussi aller aux toilettes, puissent également lire dans des livres des cantiques…!!!"" ***

      — <Parce qu'il n'y en a pas besoin, tiens ! Fais "un peu" le compte de tout ce qui est inoccupé le week-end (usines, bureaux…), justement le "créneau" où on réunit généralement l'Église pour des réunions qui n'ont généralement pas lieu la semaine et tu verras qu'il y a largement "de quoi faire" !
      — Y as-tu pensé ?
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Hervé :  » — <Parce qu'il n'y en a pas besoin, tiens ! Fais "un peu" le compte de tout ce qui est inoccupé le week-end (usines, bureaux…), justement le "créneau" où on réunit généralement l'Église pour des réunions qui n'ont généralement pas lieu la semaine et tu verras qu'il y a largement "de quoi faire" !"

      Et comment procéder ? En squattant des usines ? Après le DAL, le DEL : Droit à l'église ?

      C'est plus simple avec l'argent.

    • @Martinet
      Depuis le temps qu’il intervient, vous avez dû remarquer qu’Hervé non seulement est un parangon d’édification tous azimuts, mais que de surcroît il est 6ème dan de yaka, art martial dérivé du krav maga, qu’on pratique avec kippa et tsitsits. Quoi de plus simple et coulant de source que sa suggestion, avec toutes les entreprises délocalisées, à délocaliser, ou risquant d’être délocalisées en métropole, avec, à la clé, et cerise sur le gâteau, tous ces jolis petits chômeurs désespérés qui seront bien contents d’attraper le gilet de sauvetage de l’évangile qu’on viendra leur prêcher dans ce qui était hier encore leur lieu de travail ?

    • @ Fildeferiste, je n’ai pas vraiment l’habitude de le lire… Je loupe pas mal de commentaires…
      Disons que c’est une pensée que je découvre, originale…

    • @martinet
      « Disons que c’est une pensée que je découvre, originale… »
      Pas tant que ça, puisqu’il ne fait que paraphraser ce que Jésus dit en parlant de s’enquérir s’il y a quelqu’un digne de recevoir un messager de l’évangile. Où est-il question d’argent ? Loger et nourrir, voire mettre à disposition une connexion internet comme il le mentionne, non seulement cadre davantage avec la logique scripturaire, mais peut se pratiquer à l’égard de n’importe quel prochain, sans qu’il ait besoin d’avoir un statut particulier de « serviteur », terme pompeux très apprécié dans la confrérie. Madame, je suis femme de serviteur… On en saisit immédiatement que la situation prétendument de service est en fait une nouvelle caste.
      Pour revenir aux suggestions hors monétarisation, l’ancienne alliance allait encore plus loin, puisqu’elle parlait d’agir ainsi avec les ennemis…

    • @ Fildeferiste, je faisais allusion à son idée de s’emparer des usines qui ne tournent pas le dimanche pour y faire des lieux de culte… Jamais la Bible n’a appelé à enfreindre la loi pour organiser un culte. La gratuité ne doit pas s’obtenir par le vol… Hervé va trop loin.

    • @martinet
      Je n’ai pas eu le sentiment qu’il appelait à un vol ou une spoliation, simplement l’idée, pas forcément mauvaise, semble très difficile à mettre en œuvre. Cela dit, elle ne résout rien sur le fond, la vocation chrétienne n’est pas d’édifier des lieux, ni même de se réunir, mais de témoigner de la grâce de Dieu devant le monde. Se réunir entre frères est une grâce, mais qui peut très bien se vivre dans les maisons, comme cela se passe dans toutes les églises persécutées de la planète. Je mets également en doute la justification biblique des megachurchs, tout en observant qu’elles deviennent en général des trusts financiers, ce qui est un non-sens évangélique.
      Hervé amène très souvent des choses très intéressantes, et argumentées sur une base scripturaire, il peut lui arriver aussi de ne pas être infaillible, à la différence du pape.

    • @Martinet plusieurs sur ce site reçoivent directement de Dieu , surtout pas d’intermédiaire ça déformerait la pensée mais parfois ça brouille un peu sur les ondes , s’il y a un vaisseaux extra terrestre ou autre , du coup ça arrive parfois déformé

    • — Mais alors… comment faisaient-ils, les 5000 disciples à Jérusalem pour se réunir ? Avaient-ils des locaux suffisamment grands, à part des prairies, lieux de travail d’agriculteurs ou éleveurs ? Donc, l’idée d’utiliser le lieu de travail d’un FRÈRE EN CHRIST (ne le demandons pas à un incroyant !), s’il est bien entendu d’accord, n’est pas si incongrue que vous ne voulez le faire penser !
      — Dans ces temps-là, il n’y avait pas toutes ces lois qui remplissent au moins 2 Bibles (le Code Civil et le Code pénal), mais deux commandements qui résumaient tout :
      Luc 10, 27 : «Et il répondit, et dit; Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et de toute ton âme, et de toute ta force, et de toute ta pensée: et tu aimeras ton prochain comme toi-même.»
      Matthieu 22, 40 : «De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes.»
      — <Quand vous réfléchissez à ce qu'impliquent ces deux comandements, vous n'avez pas besoin de faire des études de législation "looonnnngues et cooommmpliquéééeeesss"😐😦 pour tout connaître : vous savez d'"instinct" ce qui va ou non déranger votre voisin ! C'est l'homme qui complique tout : avec Dieu, c'est tellement plus simple, sans enfreindre aucune loi, à part celles qui s'opposent à la Volonté Divine (loi sur l'avortement, par exemple) ! En effet : qui peut vous interdire (à part votre sacro-saint confort !) à accueilir un ou plusieurs frères chez vous ?
      — @ Georges Parolier :
      <""Heureusement que vous n’êtes pas chargé de trouver des locaux
      (en location ou bien à acheter) de chauffer ces locaux, de les décorer, de les agencer afin que des personnes puissent s’asseoir sur des chaises, puissent parfois aussi aller aux toilettes, puissent également lire dans des livres des cantiques…!!!""
      — <Et si, au lieu de t'en mêler toi-même, tu laissais Christ rassembler Ses Enfants, hein ?!??… Tu verrais, tout comme Il a pourvu la chambre haute pour les Disciples, Il pourvoirait à tout ce qui nous est nécessaire ! Seulement… voulons-nous Le prendre au mot ? Et plutôt que de chercher "le nombre", pourquoi ne pas commencer «à deux ou trois», mais au Nom du Seigneur Jésus-Christ à l'exclusion de tout autre nom, hein:-/ ?
      — Et puis… se réunir pour "seulement" s'asseoir sur des chaises ?!??… Y'a pas d'autres choses à faire plutôt que de s'"enraciner" pour écouter un homme parler😡 ?
      — Mais ça, ça nécessite de la foi ! Et beaucoup de "chrétiens" en ont tellement peu…
      — Vous voyez donc qu'il y a "un monde" entre "le christianisme" et l'Ékklésia !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  9. Par contre, je dois préciser que je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce que le frère dit qu’un pasteur ne devrait pas travailler, mais consacrer pleinement son temps à l’Evangile. Cette idée sort d’un certain cadre, d’un certain système, ou effectivement ‘le pasteur’ aura besoin de tout son temps pour ‘accomplir son ministère’. Mais on peut se poser la question si, à la base, le Seigneur aurait voulu que l’Eglise devrait fonctionner comme un tel système, dans lequel ‘le pasteur’ doit être payé pour ‘faire son boulot’ tout comme un directeur est payé pour gérer une entreprise. Cette coutume d’un ‘ministère à plein temps’ de pasteur qui donc automatiquement doit être payé pour cela (sinon, comment peut-il vivre?) ne se trouve nullement dans le Nouveau Testament, et n’est venue qu’après environ 300 ans, lorsque Constantin a ‘officialisé’ le Christianisme et transformé l’institut païen (dans lequel les prêtres étaient payés, on se retrouvait dans un temple plutôt que dans une maison, où le prêtre portait des vêtements spéciaux, où l’auditoire était plutôt passif, etc.) qui était déjà en place en institut chrétien. Avant, ce qui est très clair dans le Nouveau Testament, on se retrouvait dans les maisons, et il n’y avait jamais ‘un pasteur’ d’une église, mais toujours ‘les anciens’. Plus encore, quelqu’un qui ne travaille pas dans le monde ‘normal’, et remplit tout son temps avec les choses plus ou moins ‘spirituelles’, court le risque de perdre de vue quelle est la réalité de la vie ‘sur terre’ et peut donc en fait devenir moins utile pour le Royaume de Dieu. (Voir le livre ‘Le christianisme paganisé?’ de Frank Viola, Editions l’Oasis.)
    Par contre, pour certains ministères ambulants, comme l’apôtre (ce qui était le cas de mentionné dans l’article, de Paul), ou certains missionnaires (qui souvent sont en fait des apôtres, mais sans le ‘titre officiel’) il peut se prouver nécessaire qu’il ne travaille pas, oui, cela peut même être impossible!

    • René de Groot
      30 décembre 2014 • 11 h 47 min

      très très intéressant un grand merci j’ai appris aujourd’hui et j’en suis ravie !

    • @ René de Groot

      Votre parole est utile, avec des rappels précis, que peuvent consulter, s’ils le veulent, les lecteurs curieux. Sur Actu-c, c’est hélas souvent le comptoir de bistro, avec des citations de sixième main, déformées, des impressions glauques, des suspicions pénibles, etc.
      Je me permets de rappeler un livre de vous: Le pasteur ou les anciens*, publié aux Editions Oasis qui ont osé parfois le refus des Traditions qui rendent la Parole nulle. Utile pour dépoussiérer les connaissances sur la question artificielle du pastorat réformé, et faire vivre le modèle néotestamentaire qui fonctionne.
      Je peux l’attester, et quelques uns aussi, qui n’ont pas d’autre « pasteur » dans leur vie que Yeshua le Messie.

      *http://www.editionsoasis.com/Le-pasteur-ou-les-anciens-De-Groot-cbhaaadsk.asp

    • Je vous rejoins dans ce que l’aide financière me semble devoir être réservée à ceux des serviteurs envoyés en mission dont l’itinérance rend impossible l’exercice d’une profession rémunératrice car le texte biblique ne mentionne en rien la rémunération des anciens (ceux qui bibliquement sont établis pour diriger une église). En cela le pastorat salarié relève d’une double hérésie : premièrement en matière de salariat pour quelqu’un dont rien n’empêche qu’il puisse exercer un métier comme tous les autres membres de sa communauté, deuxièmement en ce qu’il remplace la direction d’un collège d’anciens par le cléricalisme d’un unique pasteur qui se prétend seul « serviteur à temps plein », comme si chacun ne l’était pas tout autant là où le Seigneur lui donne de vivre et de travailler !

  10. Je ne comprends pas trop le sens de l’article car on part d’un verset.
    Ce verset dit : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ? »

    Mr Henry Linderman vous parlez de contexte, de bonne interprétation etc… mais excusez moi Mr Henry Linderman, ce verset est adressé aux apôtres ou encore à ceux que le Seigneur envoie et non pas au peuple. N’est ce pas ?

    Donc il s’agit ici un ordre du Seigneur donné à ceux qui sont dans le ministère et cet ordre n’est nullement à l’attention du peuple (des brebis) à nourrir !

    Donc je ne comprends pas comment vous arrivez à faire basculer un ordre qui concerne les bergers sur le dos des brebis pour prendre de leurs poches quand c’est à vous de donner !
    Dois je voir en cela que vous imposez aux brebis ce que le Seigneur vous impose et avec le but ultime de traitre la mamelle financière des brebis ?

    Voyez vous, avant de venir faire votre démonstration de bonne interprétation de CE verset et en faire un hors sujet magistral car c’est bien ce que vous faites, saisissez déjà que le verset s’adresse aux envoyés et non au peuple.

    Bref…ce genre d’article dévoile que le cœur écrit selon son abondance car voir en ce verset concernant les envoyés un ordre du Seigneur pour le peuple c’est être remplit d’un esprit de domination envers le peuple et d’intérêt pour « la dîmologie et l’€urologie » (j’invente aussi des mots car vous inventez des histoires contre le peuple), car on ne peut pas tordre AUTANT un verset s’adressant aux envoyés dont vous semblez faire partie.
    Pourtant vous vous targuez de vouloir redresser la compréhension des choses mais pardonnez moi, je ne lis que votre nudité car vous troublez les eaux !

    Des fois je me pose la question à savoir comment ceux qui lisent arrivent à dire  » bravo  » car c’est somme toute aberrant de gober autant de sermons non inspirés de l’Esprit car s’ils étaient inspirés de l’Esprit je n’aurai pas trouvé une telle dérive !
    Si le peuple gobe ce genre de message je comprends fort bien pourquoi il est encore dans l’assujetissement aux principes élémentaires du monde et pourquoi il est si FACILEMENT SÉDUIT !
    Et sur ce point le Seigneur interpelle a acheter de lui le collyre !

    •  » le Seigneur interpelle a acheter de lui le collyre ! »

      Eh ben, achat gratuit, pour le coup/coût…
      Car il est écrit:
      Holà ! vous tous qui avez soif ! Venez vers l’eau, même celui qui n’a pas d’argent ! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer ! (Isaïe 55:1)

  11. «  » »CAR L’OUVRIER MÉRITE SA NOURRITURE….
    Jésus savait que le Saint-Esprit conduirait ses disciples vers les personnes qui les aideraient financièrement. » »

    Jesus parle de nourriture…. Maintenant si vous prechez l’Evangile comme je le fais, et vous vous trouvez dans un endroit desole, on vous invite a partager un repas.
    De meme pour le logis…. Si je voyage dans des pays voisins pour precher l’evangile des frères proposent de m’héberger….
    Ceci sont 2 simples vérités que nous vivons regulierement….

    «  »De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile. » »
    De plus si vous prechez l’Evangile vous vivrez de l’Evangile…. Je peux vous assurer que c’est vrai et cela sans faire des demandes, le Seigneur pourvoira… Il le fait depuis de nombreuses années dans ma vie et ministere et ce sans demander de l’argent…

    «  »J’AI DEPOUILLE D’AUTRES EGLISES, EN RECEVANT D’ELLES UN SALAIRE, pour vous servir. Et lorsque j’étais chez vous et que je me suis trouvé dans le besoin, je n’ai été à charge à personne » »
    Ma KJV dit « Un don pour vous servir »… S’il obtenait un salaire comment est il dans le besoin? Le Seigneur n’a t Il pas envoye des freres de Macedoine?

    On esaye de comprendre les Ecritures avec notre Intellect, alors qu’on devrait essayer de comprendre ce que Dieu essaie de nous dire..

    En Chine, au Cambodge ou je vis, les freres qui ont des églises ne font pas de demandes d’argent… pour eux memes….
    et pour certains Ils pourvoient en travaillant aux besoins de leur famille pour ne pas mettre de fardeaux supplémentaires aux brebis souvent tres pauvres de leur Eglise…
    Pour d’autres ils mettent leur foi dans le Seigneur pour tout….
    Pour l’argent pour vivre, pour la Gloire de Dieu de se manifester, pour des guerisons et des délivrances, pour l’avancement de l’Evangile…. Et comme ils ont une foi grande comme un grain de moutarde POUR TOUT, le Seigneur se manifeste et pourvoit a leurs nécessites, aux guérisons, aux délivrances, et leur donne l’onction pour prêcher… pour l’avancement du Royaume..

    Et si ca marche ici….. Je ne vois pas pourquoi cela ne devrait pas marcher en France, a moins que… certains fondements, doctrines et traditions et erreurs soient reconsideres aux vues des écritures… et principalement aux paroles de Jesus..

    • @ Denis Kugler

      En France, on tète avec délectation le cléricalisme plat de la Louis Segond, et celui, militant et bancal de la Bible du Semeur. Les lectures comparées que vous suggérez là vont vous rendre antipathique aux yeux des pasteurolâtres d’Actu-c.
      Je bénis votre apostolat/mission et manifeste mon désir d’appuyer votre service en Extrême Orient.

  12. En prenant connaissance de: Matthieu 10:8-13 :
    « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons.
    Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans
    vos ceintures ; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton ; CAR L’OUVRIER
    MÉRITE SA NOURRITURE. Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il
    s’y trouve quelque homme digne de vous recevoir ; et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez.
    En entrant dans la maison, saluez-la ; et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle ;
    mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous. »

    Peut-être et je dis bien peut-être! Faut-il: Accepter, acquiescer, observer respecter, se modeler,
    se plier, suivre, obéir… Pour une bonne conformation à l’ECRITURE, en rappelant les « avantages »,
    sans oublier les « obligations »(sic)? Et c’est bien là, dans ce passage qui laisserait à désiré?
    M’enfin, il y semblerait?😥 Pour le pognon, ça marche😉 pour le reste, je me demande???
    « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons.

    « Vous ferez les mêmes choses que moi dit Jésus, vous en ferez même de plus grandes » Ah bon!
    Pasteur prenez vos responsabilités ou bien allez (traire les vaches)😆 Fric sans résultats???😛

    • @Pulsar
      Mais qu’est-ce que tu es de mauvaise foi, quand même : bien sûr qu’ils font de plus grandes choses que Jésus, puisque lui, en rendant grâce, arrivait tout juste à nourrir quelques milliers de personnes. Eux, en une seule prédication, arrivent parfois à engranger plus que ce que gagnent leurs ouailles en plusieurs années : tu vois bien que la parole s’accomplit au-delà même des espérances.

    • « yawhol » Fildefériste! On n’arrête pas le progrès.😆 ou il a du bol😉

    • fildeferiste
      30 décembre 2014 • 18 h 29 min

      @Pulsar

      ça fait rêver fildefériste ……vous devriez devenir prédicateur😉

  13. Si l œuvre vient bien de Dieu c est Lui même qui supervise et pourvoit de différentes manieres .et ceux qui osent vivre de la crédulité des ´´chretiens’´,ceux qui font commerce de l Evangile meme s ils s en défendent en répondront devant Lui .

  14. @ Michelle T
    La gratuité a toujours un coût; pour quelqu’un. Question: qui paie?
    Une certitude: tout ce que nous avons, nous l’avons reçu. De quelqu’un. Quand j’achète 100 calendriers de la Bonne Semence que je distribue gratuitement, cela n’est gratuit que pour celui qui le reçoit. Parfois quelqu’un m’en prend 5 ou 6 qu’il redistribue gratuitement. En remontant la chaîne de la gratuité, quelqu’un a payé. Et quand on a tout remonté, on retrouve Christ qui a payé le prix max pour tout humain.
    Lutter contre le mercantilisme ambiant ne devrait pas pousser à des anachronismes quant aux temps bibliques; ni à la confusion quant aux cibles du message de la gratuité par Yeshua.
    Il y a des écrits profanes, qui il y a 500 ans ne valaient pas un clou, et qui aujourd’hui, s’arrachent à un demi million en vente chez Sotheby’s. La valeur des choses est sujette à une foule de paramètres fluctuants.
    La Bible en tant que contenu, n’a aucun prix humainement dicible.

  15. Avez vous observé ceci. Beaucoup de ministères disent vivre par la foi et force est de constater qu’ils font toujours des appels d’argent.
    D’autres sont rémunérés par leur assemblée et se contentent de ce qu’on leur donne et travaillent très bien pour le Seigneur. on peut même savoir ce qu’ils reçoivent
    De toute manière nous recevons notre salaire, notre rémunération des autres. On est tous payé par les autres.
    Au fait l’eau qui tombe du ciel par les pluies abondantes, est gratuite me semble t’il; alors pourquoi quand j’ouvre mon robinet…je commence à la payer ?
    Oui l’Evangile est gratuit…mais soutenir les différents ministères et participer au soutien financier de son assemblée locale est tout à fait normal. Ce qui ne le font pas sont bien tristes et souvent très critiques.

    • <*** ""Au fait l’eau qui tombe du ciel par les pluies abondantes, est gratuite me semble t’il; alors pourquoi quand j’ouvre mon robinet…je commence à la payer ?"" ***
      — Parcer que le traitement des eaux pour la rendre potable (et encore !) coûte cher et on te fait même payer de l’eau impure qui fait tourner ton compteur !
      — De plus, les sociétés de traitement des eaux déclarent l’eau de pluie impure alors qu’elle est souvent plus pure que l’eau du robinet, surtout en Bretagne, où elle est polluée par le lisier de porc qu’on élève en batterie ! Il n’est qu’à voir le boulanger breton qui fait son pain à l’eau de pluie et dont les clients achètent plus de pain parce qu’il a meilleur goût !
      <*** ""soutenir les différents ministères et participer au soutien financier de son assemblée locale est tout à fait normal."" ***
      — <Excuse-moi mais, en lisant ma Bible, je n'ai JAMAIS VU de "finances" dans les dons ! Si tu ne comptes comme dons que l'argent, alors tu n'as rien compris à l'Évangile de Jésus-Christ ! Deux remarques :
      * la drachme perdue et retrouvée, était-ce pour la donner ?
      * l'offrande de la veuve (deux pites) : était-ce pour en faire un exemple, de manière à pouvoir culpabiliser ceux à qui "il n'est pas donné de donner" ?
      — Et à celui qui soutient son assemblée locale par autre chose que de l'argent, tu vas l'accuser de ne rien donner alors qu'il donne beaucoup plus que les autres ?!??…
      — Vraiment, il faut commencer par retrourner aux fondamentaux concernant les dons ! Et après, on pourra "causer" ! Vraiment😡 !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  16. Cette pathétique supplique des fonctionnaires de l’évangile est extrêmement précieuse :

    Elle nous ramène au vrai problème, beaucoup plus important en effet que la gratuité: la réalité des ministères.
    L’église est devenue un système en tous points comparable à Rome ou Brooklyn et toutes les autres hérésies découlent de celle-là.
    Des faux appels pour un faux évangile engendrant de fausses conversions et une multitudes de vrais péchés, vrais apostats….
    La vierge pure n’a eu qu’une préoccupation : rejoindre le harem, grossir le sérail (où il n’y aura pas d’enlèvement!), s’unir à la grande prostituée, l’enrichir de ses propres abominations et bêtement nous nous étonnons de point trouver de figues sur les ronces!

  17. Ce monsieur comme tant d’autres dans le monde évangéliques des ismes religieux est attaché à sa rémunération de salaire payer en grande partie par les adeptes du bâtiment ou il prêche, ayant une position comme un fonctionnaire et un prêtre catholique de l’église romaine apostate.
    Tout ceci est souvent le résultat du formatage religieux appris dans des écoles théologiques et instituts bibliques de leurs églises déminationelles.
    La théologie et la connaissance intellectuelle de la titrologie selon l’homme.
    Le christianisme paganisé et ses fausses doctrines.
    La religion et ses rites.

  18. J’AI UNE MAUVAISE NOUVELLE A VOUS ANNONCER

    On va être obligé de donner gratuitement !

    Les signes incontestables de la faillite en cours de la France… #BESTOF

    http://www.europe-israel.org/2014/12/les-signes-incontestables-de-la-faillite-en-cours-de-la-france-bestof/

    • Vous donnerez plus pour compenser ! Hein Martinette ?😉

    • Martinette deviendrait économiste ?… Mais déjà F.Fillon a déclaré la France en faillite dès 2007, au grand dam de N Sarkozy qui ne voulait rien en savoir… et ce n’était pas une prophétie mais un simple constat. Martinette, sur ce coup votre grand discernement semble avoir beaucoup de retard !

  19.  » Matthieu 10:8-13 : Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. »

    Jésus envoyait ses disciples dans des villages où lui-même se rendait pour annoncer l’Evangile, et il (Jésus) leur donnait le pouvoir de guérit les malades, de ressusciter les morts, de purifier les lépreux, de chasser les démons. Les disciples revenaient tout heureux disant Seigneur même les esprits impurs nous sont soumis.

    Analysons donc ensemble le travail que font nos chers pasteurs aujourd’hui, les soi-disant disciples de Christ : vous tous ces pasteurs qui réclamez à cor et à cri votre salaire ; voici la mission première que Jésus vous a confié : « Allez dans toutes les nations (le monde entier il entend) et faites des disciples ».

    COMMENÇONS HONNÊTEMENT PAR FAIRE LE BILAN DE VOTRE RENTABILITÉ ANNUELLE :

    Combien de voyages missionnaires avez-vous effectués (même dans la rue) en 2014 ?
    Combien d’âmes (de disciples) avez-vous convertis à Jésus-Christ ?
    Combien de malades avez-vous guéris ?
    Combien de morts avez-vous ressuscités ?
    Combien de lépreux avez-vous purifiés ?
    Combien de démons avez-vous chassés ?
    Combien de visites avez-vous faites à vos frères en Christ malades ou aux prisonniers ?
    Combien de couverts avez-vous offerts aux affamés ?
    Combien de prières d’intersection avez-vous élevées sur le trône de la grâce pour les autres ?
    Combien d’étrangers avez-vous recueillis ?
    Combien de nus avez-vous vêtus ?
    Combien de verres d’eaux avez-vous donnés à boire à celui qui était assoiffé ?
    Combien de SDF avez-vous hébergés l’hiver ?

    Etc. Etc.

    ENSUITE, HONNÊTEMENT FAISONS LES COMPTES DE VOS SALAIRES ANNUELS

    Combien d’heures de travail avez-vous passé pour votre ministère en 2014 ?
    Combien d’argent avez-vous gagné en 2014 ?
    Combien de fois avez-vous prêché pour condamner ceux qui ne donnent pas leur dime ?
    La dime est-elle récoltée avant la prédication du message ou bien après sa prédication ?

    Cela ne sert à rien de faire de gros titres pour rappeler les avantages des pasteurs responsables des brebis avec des versets biblique à l’appui, aussi, faut-il que ces brebis soient correctement nourries.

    Il y a beaucoup à dire à ce sujet, car certains pasteurs s’auto-proclament serviteurs de Jésus, ou même, sont ordonné pasteur par leur réseau et ne font pas l’œuvre qui va avec. Ils s’enferment dans un local entre quatre murs ouvrant un trou, attendant que les brebis viennent à eux, alors qu’il faut aller vers des brebis errants souvent.

    ANALYSEZ VOTRE PROFESSIONNALISME ET VOYEZ QUELLE NOTE LE SEIGNEUR VOUS PROPOSERAIT ….

    N’oublions pas que Dieu est patient, certes mais ………

    • <*** ""Combien de prières d’intersection avez-vous élevées sur le trône de la grâce pour les autres ? » » ***
      —😕 <Ce ne serait pas "prières d'intercession", plutôt ?😕

  20. complètement d’accord avec cet article , c’est complètement vrai , Jésus disait de ne pas se faire payer pour exercer les dons qu’il a mis sur nos vies mais il est bien écrit , quand il dit de ne prendre ni bourse ni sac  » car l’ouvrier mérite sa nourriture « , c’est tout le contraire de l’interprétation qu’en font certain , c’est pourtant très clair , alors évidemment si l’on prend qu’une parti du verset on en fait ce que l’on en veut

    • @Catherine Bunel
      Il est parlé expressément de la nourriture et du vêtement, point final. Je ne vois pas qui contesterait quoi que ce soit à ces dispositions, qui me semblent tout à fait raisonnables. C’est pour le superflu et l’accessoire que le bât blesse ; personnellement, je ne vois aucune raison de subventionner un batteur de planches qui ne m’enseigne rien que je ne puisse connaître par moi-même en lisant l’Écriture, et dont je n’ai aucune évidence de la justification scripturaire, car le pasteur, ce n’est pas cela, bibliquement. Il est malhonnête de ne pas reconnaître que le protestantisme, soi-disant réformé, issu du luthérianisme, a perpétué un cléricalisme exactement décalqué sur le catholicisme dont Luther était issu, scindant l’Église en deux, avec le petit noyau des détenteurs de la doctrine, et donc du pouvoir, et la masse des fidèles. Le cas des assemblées des premiers temps de l’Église n’a strictement aucun rapport, puisque Paul a été l’élaborateur de la doctrine qui constitue le mode d’emploi. De nos jours, n’importe quel chrétien est à même de scruter les Écritures, et se faire sa propre opinion, d’autant plus qu’il a tout loisir de mettre en perspective avec l’ancienne alliance. Qui est docteur, de nos jours, par curiosité, puisque ce ministère consiste entre autre en la capacité de rendre intelligible, par une connaissance issue de l’Esprit de Dieu, des dispositions peu compréhensibles sans cet éclairage ? Comment des individus peuvent-ils avoir l’arrogance de se décerner le titre d’apôtres, alors que l’apôtre construit sur du terrain vierge, et qu’il n’y a plus de terrains vierges depuis bien longtemps ? La position biblique est très claire, on ne veut pas vous écouter à droite, allez plus loin, vous serez purs de leur sang au jour du jugement. Parce qu’autrement, on se fiche du monde : il n’a jamais été question nulle part que chaque génération bénéficie d’une annonce spécifique pour toutes ses classes d’âge, pas plus que Jésus n’a accompli un périple pour être certain de visiter tous les patelins de Judée : c’étaient les gens qui venaient vers Lui, puisqu’ils savaient très bien qu’il était la guérison et le salut.
      Bientôt les copies vont être ramassées. Nous verrons si le milliard et demi de chrétiens allégués correspond à la comptabilité céleste.

    • Vous avez raison fildeferiste si Dieu vous enseigne directement , mais il y a des chrétiens , dont j’ose dire que je fais parti , qui aime être enseigné , n’oubliez pas que le pasteur est cité dans les 5 ministère c’est bien que le Seigneur a levé des personnes pour ça . Maintenant comme je l’ai dit des milliers de fois notre Dieu nous a créé complètement libre , donc celui qui ne veut pas donner ne donne pas c’est aussi simple que ça

    • @Catherine Bunel
      Je me réjouis du ministère pastoral, puisqu’il consiste à prendre soin des brebis. Mais que fait-il, alors, sur l’estrade, à paraphraser les Écritures, à diriger les chants, à faire les annonces ? Et pourquoi est-il rémunéré, en fait ?

    • Je ne sais pas moi , je n’en connais pas des comme ça !!

    • <*** ""mais il y a des chrétiens , dont j’ose dire que je fais parti , qui aime être enseigné"" ***
      — <Tu aimes être enseignée, Catherine, mais par qui ? Si tu aimes être enseignée par des hommes "qui ont vu l'homme qui ont vu l'ours", alors tu n'es pas à l'abri d'erreurs doctrinales graves et subtiles, de sorte que tu ne peux pas faire la différence entre la Vérité et l'erreur, quelquefois !
      — À mon sujet, dérompe-toi : j'aime aussi être enseigné, mais pas par n'importe qui ! Le SEUL qui peut m'enseigner correctement, c'est Dieu, qui répond toujours d'une manière ou d'une autre à une "demande de renseignements" ! Il peut le faire par des hommes (dont beaucoup sur ce blog !), mais seulement, Il va me permettre de vérifier !
      — Alors, j'aurais un conseil à te donner : PRENDS-TOI PAR LA MAIN et COMMENCE À LUI DEMANDER SON AVIS à Dieu Lui-Même sur les ensiegnements qu'on te donne ! Et là, tu verras des erreurs… Vérifie TOUJOURS dans ta Bible ce qu'on t'enseigne ! Et là, tu commenceras à progresser dans l'Esprit.
      — Chiche ? Alors, vas-y !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Tant mieux Hervé si vous êtes certain , à chaque fois que vous avez une pensée , qu’elle vient toujours de Dieu , ceci dit vous avez raison , vous êtes certain de ne jamais être contrarié puisque vous « recevez directement » du Père et qu’il n’y a rien de perso dedans , quand à moi , je remercie le Seigneur d’avoir levé des enseignants , si je ne m’abuse le docteur qui enseigne c’est bien biblique ,et , surtout , je n’ai pas l’orgueil de croire que j’ai la science infuse . Pour ma vie personnelle avec Dieu je m’adresse à lui je pose des toisons , ainsi je suis certaine d’être sur la bonne voie pour le reste j’aime recevoir des autres , ça m’a toujours enrichi le matin j’aime bien écouté un enseignement sur le Net

    • paerdon : j’aime bien écouter « ER »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :