Timothee Paton : Est-ce que je peux dire quelque chose sur la louange ?

Je suis tombé l’autre jour sur un article intéressant, tiré d’une revue chrétienne suisse. Un pasteur, musicien, conducteur de louange français à qui on…

…demandait ‘ce qui est fondamental de connaitre, lorsqu’on exerce un ministère de musique et de louange dans l’église’ a indiqué ceci : ‘Le but d’un conducteur de louange est de connecter son auditoire à Dieu. S’il ne travaille pas soigneusement l’enchainement des chants, il risque de voir l’assemblée se déconnecter de Dieu à tout moment.’

En lisant sa réponse je me suis dis : La connexion de l’auditoire avec Dieu dépend-t-elle vraiment du leader de louange ? Dépend-t-elle de l’enchainement des chants ? Quel lourd fardeau le leader finit par prendre sur lui ! Il y a des millions de lieu de culte à travers le monde ou ‘l’enchainement des chants’ ne fait pas parti de leur tradition est qui pourtant, je suis sûr sont bien connectés à Dieu. Si notre connexion repose sur ‘ l’enchainement de chants’, alors notre relation à Dieu doit être bien fragile!

Plus loin il ajoute : ‘ Le leader de louage doit demander à l’assistance de se lever, car assise, elle est spectatrice, mais debout, elle est actrice.’

Que penser de ces chrétiens au fil des siècles et encore aujourd’hui qui, n’ont jamais connu un culte debout mais toujours assis ? Comme c’est le cas dans de nombreux pays ou les rencontres ont lieu dans les maisons (au Cambodge par exemple la plupart des chrétiens se réunissent assis dans les maisons ?) Ces chrétiens sont-ils alors spectateurs et non acteurs ? Se lever pour la louange n’est qu’une façon parmi d’autres de louer Dieu. L’important n’est pas d’être debout ou assis. Certains, toujours debout pendant la louange peuvent avoir le cœur loin de Dieu. D’autres assis peuvent vivre des moments forts avec Dieu.

L’histoire de la louange dans l’Eglise est bien plus large que ce qui se vit depuis quelques années dans certains lieux de culte. Le style ‘ Hillsong’, aussi louable soit-il ne doit pas être nécessairement la norme pour tout le monde.

Timothee Paton



Catégories :Chroniques, Détente, Sport & Musique, L'Eglise, Religions

Tags:, , , , , ,

118 réponses

  1. reflexion intelligente. Je préfère ce genre d’analyse que ce qu’il avait raconté sur la prospérité. Il est vrai que lorsqu’on écoute certaines « vedettes » de la musique chrétienne, on a l’impression que la « vraie » louange n’éxiste que depuis 30 ans alors que des croyants adorent Dieu depuis des millénaires par le chant.

  2. Merci d’être une force de propositions, et évitons les critiques des uns et des autres. Dieu ne parle pas toujours de la même manière à tous les peuples. Chaque culture a une influence dur la méthode de louange. Quand je me suis converti, j’ignorais l’existence du groupe Hillsong et ce pendant 24 ans. Et pourtant dans mon église on loue Dieu debout. Soyons inspirés , pas par nos cinq sens mais dans la présence du Père. Amen

  3. Sujet amplement traité avec une minutie et un encyclopédisme persuasifs par David Cloud: http://www.wayoflife.org
    Pour ceux qui lisent l’anglais, entrer « contemporary music » et profiter des réflexions d’un serviteur qui est lui-même musicien et qui démontre à satiété le caractère fumeux de ce qu’on nomme improprement le « ministère » (service?) de louange, devenu une chose professionnelle dans les assemblées métisses (moitié du monde, moitié de Christ), productices et factrices de la « musique chrétienne contemporaine ».

    @Tim Paton: votre bref mot, vous pouvez l’articuler encore plus fort, car vous avez raison.

    Lecture profitable pour comprendre les ressorts de l’animation de type night-club DeeJaying (enchaînements sans couture des morceaux de louange): Purpose driven Church de Rick Warren, sur le chapitre de la musique. Tout y est!
    Pour l’historique, comment on en est arrivé là, David Cloud a vraiment creusé le sujet.

    • @ntjufen
      « et qui démontre à satiété le caractère fumeux de ce qu’on nomme improprement le « ministère » (service?) de louange, »
      Pardon ? Les nouveaux ministères qui permettent aux épouses, jusque là sans fonction bien précise, car diaconesse fait un peu parent pauvre et recueilli par charité, de se proclamer chantre – et non chancre, qu’on ne se méprenne – d’émarger de manière indiscutable, et étoffer les émoluments de son pastoureau de mari, et à une galaxie fuligineuse de gratteurs de mandoline qui auraient pu, et qui d’ailleurs auraient dû, n’eût été la place délicieusement réchauffée, d’exister autrement que chez leur grand-moman. N’est-il pas écrit que l’Éternel siège au milieu des louanges de son peuple ? Qu’avons nous besoin de plus, par conséquent, puisqu’il est manifeste que les louanges ne peuvent être qu’électrifiées, et décalquant avec une exactitude exemplaire les gimmicks proposés par les marchands de zizique. Des boulevards s’ouvrent pour les musicastres, depuis les clins d’œil à caractère évangélisant comme « I can ge-et no salvation » jusqu’aux formes diverses de la créativité moderne, qui après avoir exploré les trésors de la prosodie scandée émaillée d’allitérations, en arrivera peut-être au dépouillement ultime, l’aria sur un seul accord…
      La fonction créait déjà l’organe, selon les disciples de Lamarck, elle crée de surcroît le ministère, dans l’Église at large des temps de la fin, lesquels n’en finissent d’ailleurs pas de finir.

    • @fildeferiste

      Oui il est écrit Dieu siège au milieu des louanges…
      Mais je n’ai pas l’impression qu’on peut utiliser ce passage comme vous le faites. Le psalmiste dit au tout début du psaume que Dieu l’a abandonné. Quelqu’un qui se sent abandonné peut-il en même temps se réjouir de la présence de la personne qui l’a abandonnée?
      Je pense que le psalmiste veut dire autre chose et qu’on ne devrait pas utiliser ce passage de cette manière.

    • @Will Bidonne
      « Je pense que le psalmiste veut dire autre chose et qu’on ne devrait pas utiliser ce passage de cette manière. »
      Vous êtes en plein droit de penser ce que vous voulez ; pour ma part, je détourne très sciemment le verset, pour ironiser, puisque cela ne vous a pas sauté aux yeux. Je pense que la cuisine musicale actuelle a remplacé les aide-mémoire spirituels qu’étaient les cantiques, entre autre des Ailes de la Foi, suivez mon regard, pour refiler à la place un brouet très médiocre, et souvent d’une théologie douteuse, voire clairement mensongère.
      Cela dit, grand bien fasse à ceux qui aiment à battre des mains en psalmodiant quelques rudiments. Il me semble qu’il y a davantage de matière dans les psaumes, entre autres. Et Bach, entre autres, se prête magnifiquement à des relookages rythmiques, si c’est cela qui est en cause :

      Le livret est l’évangile de Jean, auquel l’auteur fait dire :
      Christ, notre maître, dont la renommée
      Domine en tous pays !
      Montre-nous, par ta Passion,
      Que toi, le vrai Fils de Dieu,
      Pour tous les temps,
      Jusque dans le plus grand abaissement,
      Tu a été glorifié.

    • L’article Replacing Hymns with CPM abondent en petites perles, comme le cas de Michael W Smith, compositeur de bastringue évangélique à succès, qui, interrogé sur la parenté manifeste de ses op(i)us avec le groupe ouvertement luciférien Alan Parsons, s’exclame « bien entendu », et déclare en une autre occasion que « il y aura toujours de ces gens très très conservateurs, pour lesquels vous ne pouvez pas faire ceci, ou cela, vous ne pouvez pas picoler, vous ne pouvez pas fumer… c’est vraiment une drôle de manière de penser… » Il aurait pu y ajouter le cas de picoti-Picotin, et ses inclinations particulières, nonobstant qu’inverties.
      En tout cas, il démontre surabondamment ce qui sous-tend les tubes évangéliques universels, un œcuménisme basé à la fois sur le plus petit commun dénominateur de foi, et une gymnastique savante infligée à la doctrine biblique.

    • @ fildeferiste

      Deux livres électroniques gratuits d’une grande pertinence en téléchargement libre sur wayoflife.org:

      « Directory of Contemporary Worship Musicians »

      et

      « The Transformational Power of Contemporary Praise Music »

      En francophonie, nous héritons souvent de traductions de ces trouvailles sorties des esprits parfois tourmentés. Mode de lecture du chrétien d’aujourd’hui: l’oeuvre seule compte; ce qui, tout bien pensé, n’est que le mime du parangon de l’inversion, Marcel Proust, et ses épigones du type Roland Barthes (tous génies dévoyés). Pour la lecture proustienne qui est le lot du chrétien contemporain, l’homme ou la femme derrière l’oeuvre ne compte pas, ou peu. Je dis: trois fois « non »! Car la marche avec Christ ce n’est pas le café littéraire ou philosophique où l’on peut flirter avec les muses sans ancrer les vérités tutoyées et caressées dans sa propre vie. Il faudrait dans cette perspective, écrire: « Pour Sainte Beuve »*.
      Car, le texte (chants, hymnes, cantiques) que nous chantons est aussi et surtout un prolongement de la réception que fait l’auteur de la Lettre d’amour du Père à Ses enfants. Quand César Malan (d’après l’enquête de Luc Nefontaine), revenu de ses errements avec les frères trois points ouvre les yeux et voit que YHWH est sa Lumière, la composition de Malan en rend témoignage:
      L’Eternel seul est ma lumière,
      Ma délivrance et mon appui :
      Qu’aurais-je à craindre sur la terre
      Puisque ma force est toute en Lui,
      Est toute en Lui ?

      Et la musique de Joseph Haydn est pour cette composition un sûr tremplin…

      *Proust a écrit Contre Sainte-Beuve pour entre autres raisons, poser une césure explicative entre l’oeuvre et son auteur, insulariser la création; établir un hiatus dans le continuum qui a été longtemps l’héritage de la critique littéraire, dont l’un des tenants les plus illustres était Sainte-Beuve, au 19e siècle…

    • @ntjufen
      Les six ans de quête fiévreuse de l’asthmatique dandy pour s’apercevoir, au terme du temps retrouvé, qu’il a cherché en vain, et reconstruit une autre réalité, donnent suffisamment l’échelle de l’illusion dans laquelle il a pu être, en dehors de ses vices particuliers, lesquels ne sont pas étrangers à certaines déformations de son regard.
      De toutes façons, je n’ai jamais trouvé le moindre alinéa édifiant chez Marcel, alors qu’Hugo en abonde, étant un génie généreux et prolifique , et par conséquent apte à saisir la grandeur de l’appel divin.
      Pour recentrer sur la zizique, les deux articles que j’ai survolés, car la tendance archiviste propre à l’auteur me lasse assez vite, donnent assez la teneur de ce qui se joue : en quoi des formes impures peuvent-elles influer sur ce qui est présenté comme une offrande, et un acte d’adoration ? La réponse est évidemment dans la question, et je ne déplierai pas l’argumentaire bien connu du feu étranger que l’Éternel a sanctionné d’une manière spectaculaire en une certaine occasion. Ce qui me semble ressortir de l’article, car je ne connais pas la plupart des fabricants d’antiennes cités, c’est qu’ils ne voient aucune incohérence entre des goûts manifestement opposés à tout ce que l’évangile proclame, et leur production personnelle, source de revenu de surcroît. Ce qui laisse subodorer que, à l’instar de nombre de leurs compatriotes, le mot « conversion » est vide de sens pour eux, car ils sont nés dans des familles chrétiennes, et n’ont jamais perçu le besoin d’un avant et d’un après. Cela dit, c’est un peu fort de café, en se prétendant chantre de l’Éternel, de se réclamer de Led Zeppelin ou de Black Sabbath, Led Zeppelin étant un des vecteurs les plus puissants de la révolution contre-culturelle dont Woodstock marquait un des temps forts, et jouissant d’un culte idolâtre actuellement encore, pour leur apologie de la licence, des psychotropes, et de la glorification du luciférianisme, célébré, sans grande originalité d’ailleurs, comme l’apothéose de la créativité notamment musicale. Ce qui n’est guère nouveau, puisque les Grecs célébraient déjà en Pan une forme musicale extatique alliée à l’ivresse, et la sexualité débridée, et éventuellement contre nature.
      Sans développer plus avant, on ne me fera que difficilement avaler que les Américains, nourris de Palo Alto jusqu’aux narines, ne se sont jamais avisés que le message transmis par les vecteurs surpuissants de la nouvelle musique de soi-disant louange utilise les mêmes encodages que les grands-messes débauchées qu’ont pu être les festivals emblématiques, Monterey et quelques autres.

    • @fildeferiste

      Bien sûr, « Replacing Hymns with CPM » est un extrait d’un livret facile à lire, et gratuit: The Transformational Power of CPM

    • Mince fildeferiste , j’aime beaucoup écouté M . Smith , je tremble de savoir ce qui va m’arriver lol😀😀 ah oui et j’aime bien aussi , dans la prédication , R . Warren est ce grave docteur ???

    • @Catherine Bunel
      « dans la prédication , R . Warren est ce grave docteur ??? »
      Personnellement, je m’en contrefiche ; je traduisais quelques mots de l’article, rien de plus. Chacun en prend et en tire ce qui lui parle, ou pas.
      Je n’ai aucun mérite personnellement à rejeter tout ce qui rappelle le rock dans la zizique évangélique, c’est une forme musicale à laquelle j’ai toujours été réfractaire.
      Quant aux blablatteurs de l’évangile… tant mieux pour ceux qui ont du temps à perdre à les écouter. Le programme est clairement exposé dans la feuille de route et le manuel du fabricant.

    • @ntjufen et @fildeferiste

      Je crois comme vous que la musique possède une capacité didactique, on retient bien ce qu’on chante. Je vous rejoins également dans vos doutes quant à la teneur théologique de certains chants d’Église répandus dans les assemblées actuellement.

      Mais, je me demande souvent pourquoi des gens se donnent tant de peine à spiritualiser ainsi leurs goûts musicaux. On nous ressort toujours les mêmes amalgames, raccourcis, confusions grossiers…
      Dites simplement que vous n’aimez pas la « musique contemporaine », on se contentera amplement de votre appréciation subjective sans qu’elle ne s’appuie sur un pseudo fondement spirituel.

      Aussi dites-moi quel style de musique vous préconisez exactement et pourquoi. En tout cas, David ne devait vraisemblablement pas le connaître lui-même quand on voit ce qu’il a commis pour obtenir Bathsheba. C’est sûr, il devait avoir touché à la musique de son époque!

      Vos « Ailes de la Foi » ont utilisé des mélodies contemporaines comme support pour leurs paroles. Qu’auriez-vous dit à cette époque-là?

      Selon vous, qu’est-ce qui fait qu’un chant est « chrétien »? Les paroles? L’auteur? Celui qui chante? Le style?

    • @Will Bidonne
      « Vos “Ailes de la Foi” ont utilisé des mélodies contemporaines comme support pour leurs paroles. Qu’auriez-vous dit à cette époque-là? »
      Vraiment, ô, puits de science ? Pourtant, je n’y trouve ni Satie, ni Debussy, ni même Ravel, pas le moindre morceau de jazz, alors qu’Armstrong enregistrait depuis 1918, mais tout au contraire une prédominance de musique dite sacrée, issue de Bach, un des rares artistes qu’on puisse véritablement qualifier de chrétien sans réserve, de Haydn, et quelques pointures du même acabit, dont Mendelssohn ou Schubert.
      Je ne vous ferai pas l’affront de douter que vous connaissiez le sens de l’expression triviale « rock’n’ roll », qui signifie, comme vous n’êtes évidemment pas sans savoir, copuler de manière bestiale. Pensez-vous que l’association d’argot des bas-fonds désignant une impureté clairement désignée, sans aucune équivoque, et de la louange au créateur soit un attelage pertinent ?

    • @Will Bidonne
      « Selon vous, qu’est-ce qui fait qu’un chant est “chrétien”? Les paroles? L’auteur ? Celui qui chante? Le style? »
      Sans entrer dans une analyse des effets psychiques induits par les tonalités et les modes éventuels utilisés, que l’Inde a explorés avec méthode, définissant des ragas faits pour susciter la joie, d’autres le recueillement, d’autres encore l’indignation, le but du chant humain dans l’assemblée est de s’édifier mutuellement, par des hymnes et des cantiques spirituels, comme le rédacteur de la doctrine néotestamentaire l’écrit noir sur blanc. Par conséquent, les mantras prétendument chrétiens du style « Dieu est amour » répétés jusqu’au vertige, qui rappelleraient peut-être les transes soufies, me semblent assez loin des ambitions susdites.
      Comment, de surcroît, expliquerez-vous qu’un Chinois, issu d’une culture musicale sans rapport avec l’harmonie occidentale, puisse ressentir des émotions spirituelles à l’écoute, par exemple, des Passions de Bach, sinon parce que la combinaison des sons jointe à l’intention de l’auteur produit cet effet ?

    • Bon commentaire Will Bidonne , et complètement d’accord , nous ne sommes pas obligé d’aimer toutes les musiques , toutes les façons de louer ,et si on n’aime pas on recherche ce que l’on aime et c’est tout , on n’a pas à vouloir absolument faire passer ses idées comme quelque chose de plus spirituel , on devrait apprendre à se respecter dans tous ces domaines , perso j’aime vraiment toute sorte de louange j’aime certain chants des ailes de la foi , pardon Paul😉 , que je trouve magnifiques et tellement inspirés , j’aime aussi bien sûr tous les contemporains : « Jesus Culture , hillsong , Stéphane Querry Sébastien Desmray  » , je n’en ai cité que quelque uns , encore une fois , si vous ne l’avez pas encore compris : TOUT EST UNE QUESTION DE COEUR excusez moi de crier mais parfois les « propres justes  » ont tendance à m’énerver un peu

    • @Catherine Bunel
      Dans le lien qu’a posté ntjufen sur les articles de David Cloud figure un réquisitoire impitoyable sur la musique contemporaine chrétienne, noyautée et cornaquée par des gays et des lesbiennes, aux USA bien entendu, et qui ne voient aucune contradiction avec leur prétendue foi à assister à des concerts de groupe se déclarant ouvertement lucifériens. Hillsong y apparaît en très bonne place, entre autres.
      La musique n’est jamais anodine ; l’argument qu’on ne comprend pas les paroles n’exonère de rien : à ce compte là, où est le problème de réciter la chaada, la profession de foi musulmane, puisqu’on ne comprend pas l’arabe ? Ce que feraient très facilement des jésuites, d’ailleurs, maîtres en restriction mentale, et qui déclarent dans leur serment vouloir affecter quelque apparence qu’on voudra pour arriver à leurs fins.

    • A mince fildeferiste j’écoute assez souvent HillSong et ma nièce est à l’église HillSong Paris , je n’ai vraiment pas de chance , et quand je regarde leur concert je trouve qu’il y a vraiment la présence de Dieu , rooo la , la comme on peut se tromper parfois😀😀

    • @Catherine Bunel
      Vous pouvez bien imaginer que je n’ai pas glissé la mention d’Hillsong par hasard…
      Personnellement cela m’indiffère assez, car je trouve ces soupes prétendument évangéliques assez imbuvables, du fait de leur inexistence musicale jointe à la mièvrerie nullasse de leurs paroles. Mais je n’empêche personne de s’en délecter : certains se pourlèchent au Mc Do, tous les goûts existent.

    • j’aime beaucoup Hillsong par contre beaucoup moins le Mac do

    • Selon vous, qu’est-ce qui fait qu’un chant est « chrétien »? Les paroles? L’auteur? Celui qui chante? Le style?

      Je me permet de donner mon avis !

      Il doit être biblique centré sur Jésus, le Père et le St Esprit , ou l’un des trois !
      ci c’est un témoignage personnel , il doit être en accord avec la parole de Dieu….

      Le véritable chant chrétien amène la présence du St Esprit et ouvre le cœur au Seigneur.

      La musique quelque soi les instruments, doit recevoir son style du Seigneur et ne pas copier le style du moment, ce qui ne veut pas dire que le style du Seigneur soit systématiquement éloigné du style du moment , mais c’est le Saint Esprit qui décide et qui guide, car lui seul atteste que le chant est de Dieu par sa présence présente dans le chant.

      D’ailleurs tous les chrétiens peuvent dire ces quelques mots qui expliquent vraiment la présence du St Esprit , les gens disent : c’était porteur , nous nous sentions en communion avec le Seigneur , il y avait l’onction !

      Seule la présence du Saint Esprit atteste et valide la musique chrétienne !

    • @ Will Bidonne

      Je vais couper les cheveux en quatre, tout en appuyant les arguments de fildeferiste ( sans sa gouaille): parlez-vous des chants-cantiques, hymnes (paroles et musique) ou tout uniment de musique?
      Aujourd’hui on a souvent le même personnage trustant les deux casquettes avec plus ou moins de bonheur, mais le propos de Tim Paton s’étonne de l’animation musicale de type boîte de nuit… C’est sexy, tous ces enchaînements, où la culture du pitch et du tempo valent mieux que la prosternation de son âme…

    • @fildeferiste

      « Comment, de surcroît, expliquerez-vous qu’un Chinois, issu d’une culture musicale sans rapport avec l’harmonie occidentale, puisse ressentir des émotions spirituelles à l’écoute, par exemple, des Passions de Bach, sinon parce que la combinaison des sons jointe à l’intention de l’auteur produit cet effet ?”

      Je pense qu’il n’y a aucun style de musique qui ne puisse être racheté par le sang de Christ.
      Si seule la musique de Bach est la seule musique “sacrée” qui existe dans ce bas monde, en poussant votre raisonnement un peu plus loin, cela signifie-t-il:

      – que les chinois sont incapables de produire de la musique liturgique dans leurs conventions musicales orientales aux antipodes de celles de Bach?
      – que la musique des temps bibliques n’était pas de la musique “sacrée” telle que vous l’entendez, et ce pour les mêmes raisons?

      Pourquoi voulez-vous spiritualiser vos émotions? C’est quoi selon vous des « émotions spirituelles »? Est-ce que vous ne voulez pas dire tout simplement que Bach produit de la musique vous plonge dans un état émotionnel et vous donne envie de louer Dieu? Souffrez alors que d’autres mortels puisse ressentir la même chose en écoutant un autre style de musique.
      Les Psaumes ne sont pas accompagnés de partitions que je sache, et les émotions se lisent dans les textes, ce sont des émotions humaines tout simplement et qui devaient être accompagnés de musique adéquates avant que Bach ne voie le jour.

      @ntjufen

      « Aujourd’hui on a souvent le même personnage trustant les deux casquettes avec plus ou moins de bonheur, mais le propos de Tim Paton s’étonne de l’animation musicale de type boîte de nuit… C’est sexy, tous ces enchaînements, où la culture du pitch et du tempo valent mieux que la prosternation de son âme…”

      Personnellement je ne sais pas ce qu’on écoute en boîte de nuit, mais vous avez l’air mieux renseigné que moi.
      Il y a des Psaumes qui contiennent des pauses (selah), il y a des psaumes qui devaient être plus rapides que d’autres, il y a des psaumes qui expriment la joie, d’autres qui expriment la tristesse… La culture du pitch et du tempo c’est tout simplement la musique, ça fait partie des psaumes aussi, et ce n’est pas incompatible avec la prosternation de l’âme.

    • @ Will Bidonne

      Je ne suis personnellement pas musicien, mais autour de moi (famille), sonnent des harmoniques venant d’instruments à vent et à cordes, et j’ai appris à apprécier ce qui dans le chant senso stricto est riche et ce qui est pauvre.
      Ne nous éloignons pas du propos de Tim Paton qui pose une question pertinente à laquelle font écho vos questions elles-même pertinentes.
      Quand je parle de pitch et de tempo, je fais allusion à des paramètres de DeeJaying. Oh oui, dans mes vertes années, j’ai fréquenté les caves enténébrées et « éclairées » par le seul et bien nommé Black light qui fait briller tous les linges clairs. J’ai dansé (pas comme David, c’est vrai); regardé la folie des jeunes et moins jeunes, et surtout hanté les cabines des DJ (Disc Jockey) où j’ai appris à enchaîner, puis à mixer sur d’anciennes platines vinyle, et tardivement Compact Disc, avec d’être rattrapé par les enseignements précis que reçut l’enfant que je fus.
      Eh bien cher Will Bidonne, quand on fait de l’animation musicale et qu’on veut tenir son public en haleine, afin que nul ne fasse tapisserie, on veille à opérer une surimpression harmonieuse de la fin d’une piste avec le début d’une autre, en modulant pitch et tempo, et on est en réussite quand le public, entraîné, ne se rend pas compte qu’on est passé de l’Espagne au Portugal. Sans couture. Quand le différentiel entre la piste A et la piste B peut provoquer des dysharmonies on a recours à des sonorités de jonction (sampling). Et on y est. J’ai assisté (et non participé) à des cultes en Irlande (avec aux commandes un certain Paul Baloche), et en France, au cours desquels les enchaînements de plusieurs chants feraient sourire d’aise n’importe quel DJ amateur ou confirmé, et feraient se sentir dans l’ambiance d’une discothèque, n’importe quel mondain. Et c’est tout à fait l’esprit du texte de Rick Warren (Purpose-Driven Church) qui préconise une indexation de la sélection musicale de chaque assemblée sur les goûts de ceux qui en sont membres. Si le répertoire de Hillsong fait florès, c’est qu’il correspond aux goûts musicaux de beaucoup. Il y a du bon et du très bon dans Hillsong; mais mimer les DJ des discothèques: niet!
      Pour les psaumes, ils sont destinés à être chantés et non énoncés comme les autres textes de l’Ecriture. Et il est même préconisé que Yeshua chanta sur la croix les extraits des psaumes qu’Il (cita) cantila. Donc quand je parle de pitch et de tempo, j’use des paramètres que connaissent les utilisateurs de DJ Mixstation (Virtual DJ) et autres softs de DeeJaying (MixVibes, Serato Scratch, Ableton Live, etc.)

    • @ntjufen

      Je réponds à T. Paton mais aussi à ce que j’ai lu sur votre site wayoflife.org

      Je suis d’accord que la connexion au Saint-Esprit ne saurait dépendre des arrangements musicaux. Mais si on décide de faire de la musique dans les assemblées, autant la rendre la plus belle possible pour ne pas qu’elle devienne une source de distraction inutile. Quelqu’un qui chante ou qui joue faux, ou qui trébuche régulièrement, personnellement moi ça me déconcentre. À l’inverse, oui, on a un problème si on fait assister les gens à un spectacle qui les rend spectateurs.
      Je trouve qu’il est judicieux d’enchaîner les chants de manière fluide, sans pour autant que ce soit pour tenir une audience en haleine.
      Je pense qu’on manque également de moments de silence. Dommage souvent, on semble avoir peur du silence dans les assemblées.

      Oui il y a du bon dans Hillsong comme vous dites, et d’ailleurs ils ont eu (et on encore) une grande influence dans les églises occidentales. Je pense que leur musique remplit bien son rôle, et que contrairement à ce que j’entends beaucoup, ils n’ont pas que des paroles superficielles. Selon moi le problème c’est de vouloir en faire une norme, une tradition, comme on le voit avec les Ailes de la Foi. D’un point de vue artistique, ce que je regrette c’est qu’on tue la créativité, on habitue les gens à la même couleur musicale.

      J’ai l’impression qu’on rend les églises occidentales très dépendantes de la musique. La musique a une place légitime, mais je il semble délicat de trouver un certain équilibre. Faire de la musique qui correspond à l’assemblée? Oui, dans la mesure du possible, même si bien entendu étant donné qu’on touche à des appréciations subjectives, c’est difficile de faire l’unanimité, et je sais que vous êtes d’accord avec ça. Mais ce faisant, on se rend très dépendant de l’expérience d’un “consommateur” avec toutes les difficultés que ça implique. Pourtant, il ne devrait y avoir un auditoire que d’une personne, Dieu lui-même.

      Pour moi, la source de tension se trouve ici, et ce n’est pas une question facile à trancher. La musique et la forme dont elle est apportée, on l’aime ou on l’aime pas, je pense que c’est avant tout une questions de goûts et de couleurs. C’est une question qui peut aussi s’envisager sans brandir des arguments pseudo-spirituels, des hypothèses diabolisantes… je suis sûr qu’on est capable de mieux!

      Bien à vous!

    • @ Will Bidonne

      Euh.. wayoflife, c’est le frère David Cloud, un aîné pour qui beaucoup ont prié récemment quand il était à deux doigts de terminer son pèlerinage ici-bas-grave problème de santé. Je suis un lecteur, juste un lecteur qui dit au Père qui est au-dessus: merci pour tous ces ouvriers.

    • Ntjufen, vous donnez certainement de bonnes lectures … mais elles sont toujours toutes en anglais. N’avez-vous pas déjà eu l’idée de les traduire pour notre édification ? Je suis certaine que ce serait vraiment profitable.

    • @pudeur&modestie
      Traduire bien est un travail à part entière ; vous pouvez avoir une idée de la teneur générale, au-delà de barbarismes générés par le système, en copiant l’article, par exemple
      http://www.wayoflife.org/database/ccm_permeated_with_false_christs.html
      et en le passant par google traduction. C’est mauvais, mais à peu près compréhensible.

    • Oui, je connais google traductions, mais ce n’est pas toujours très pratique ni fiable comme outil pour saisir la pensée exacte de ce qui est dit. Bien sûr, en attendant, je l’utilise, rassurez-vous.

      Je trouve juste dommage que des personnes visiblement qualifiée n’ait pas l’idée de partager de telles connaissances, ne serait-ce qu’en en faisant un résumé et en les diffusant vers le lectorat francophone.

      Je trouve qu’il y a peu de lectures édifiante de qualité en Français, à l’heure actuelle. J’ai faim ! 😉

    • @pudeur et modestie
      Les articles en question ne sont pas d’un intérêt tel qu’ils aient besoin d’une traduction pointue ; David Cloud passe en revue le large spectre des chanteurs, compositeurs et groupes dits chrétiens, en se demandant comment on peut soi-disant se réclamer de l’Agneau en déclarant, par exemple, assister à des concerts de groupes ouvertement satanistes, comme Black Sabbath. Ou reprendre des chansons qui sont des invocations à Lucifer sur des prétendus CD de louange.
      Il veut montrer qu’une grande partie de la production anglo-saxonne de musique contemporaine chrétienne, gros marché bien juteux, n’a strictement rien de chrétienne, ni par les intentions, ni les thèmes, ni la théologie qui transparait.
      Je n’ai personnellement ni le temps ni l’envie de traduire ces docs, qui ne sont tout de même pas des ouvrages d’édification, mais les avis de bon sens de quelqu’un qui prend le temps d’évaluer le contenu doctrinal au lieu de s’extasier.
      Parmi les niaiseries chantées que l’on peut trouver en France, on apprend par exemple que « Faisons connaître à Satan et à ses anges, les mystères qui sont cachés en Christ ». Formidable : la vocation de l’Église est donc de profaner la sainteté de l’Agneau en révélant à l’impie la majesté du projet de Dieu. Et des âneries impies de ce genre, il y en a pléthore. Comme l’impayable « maran atha », qui est une imprécation grave, en hébreu.

    • @pudeur&modestie

      Certains textes de David Cloud, qui sont sérieux et scripturaires, auraient pu déjà être disponibles en français. Mais parce que j’ai exprimé mon dissentiment au sujet de quelques éléments de son immense production dont j’ai parcouru les grandes lignes, David m’a clairement fait savoir qu’il ne souhaitait pas que je me charge de passer ses textes en français. Eussé-je été d’accord avec lui à 100% que j’aurais peut-être obtenu son nihil obstat. Néanmoins, je me plie aux désirs de cet homme qui a abattu un boulot extra de missionnaire en Asie, et qui aime le Seigneur, sûrement avec moins de maladresses que moi.
      Toutefois, en français, sur un thème connexe, je me permets de vous recommander un petit libre très accessible que j’ai dans ma bibliothèque, écrit par un frère qui sait de quoi il parle, car il est musicologue, parmi les multiples cordes à son arc: La musique Rock; des faits et leur arrière plan de Roger Liebi.
      Il y a un petit développement sur le Rock dit « chrétien » qui vaut le détour.
      Ce peuple si cher à Elohim périt vraiment faute de connaissances.
      Seigneur, aide-moi toujours à mieux Te connaître pour mieux T’aimer, ce, en reculant par l’étude les limites de mon ignorance qui est grande. C’est ma prière au nom de Yeshua, le Messie.
      Cordial shalom

  4. merci je partage pleinement cette analyse
    soyez bénis

  5. Un leader de louange ?
    UN ministère de louange ?
    Et puis quoi encore ?
    Et on fustige Kuetu.
    Je croyais que les ministères étaient clairement définis dans la Bible et que la louange appartenait à l’ensemble de l’église.
    Assis ou debout le peuple est toujours aussi passif, la règle étant LES UNS OU LES AUTRES ont-ils un chant, une lecture etc…..
    Le raffut dénommé « louange » est tout ce qu’il faut pour détourner l’attention des vraies choses célestes, au point que certains ont pris l’habitude d’arriver après 10 heures et demie quand le calme est revenu.
    Ma maison sera appelée une maison de prière et vous en avez fait….. une boîte de déjantés gesticulateurs

    • Vous ne voulez pas non plus qu on chante les mêmes cantiques qu’il y a 2000 ans ? Dans certains rafus il y a la présence de Dieu… Dans d’autres beaucoup plus calmes ou chacun propose son chant… Je n’ai presque jamais ressenti la présence de Dieu.

    • Je confirme , Paul , cet après midi je suis allez à un enterrement , je vous l’accorde ça ne pouvait pas être dans la gaieté mais quand même ; c’était une église ADD , je vous assure que ce n’est pas le fait que ce soit les ailes de la foi , car je dis qu’il y a de merveilleux cantiques dans ce livret , mais c’était tellement …calme , je suis allée dans des églises où l’on chantait ces cantiques et la présence de Dieu était manifeste , là c’était , pardon pour l’expression : mortel et pas de le sens positif du terme , je le répète tout est une décision de cœur et pas de religion car sincèrement c’était très religieux

    • Ah c’est bon ! On sent la un disciple de K. La nouvelle réforme, plus de dîme, la nouvelle traduction de la bible, passer le temps de critiquer les autres ministères, les infiltrer pour soustraire plus de membres possible, distribuer des CD et DVD proche de ces ministères pour semer le désordre, et quoi encore?

    • Oui en distribuer à ceux qui ne font pas encore parti du groupe mais en faire payer quelques uns quand on appartient au groupe lol😀

    • Il est vrai qu il y a des calmes religieux mortels !Donc ne fixons pas nos oreilles sur bruit ou pas bruit car l essentiel est ailleurs; d ailleurs quand on lit l Apocalypse il y aura du bruit au ciel!

    • « Dans d’autres beaucoup plus calmes ou chacun propose son chant… Je n’ai presque jamais ressenti la présence de Dieu. »

      Comme je vous plains.

  6. ça sent AUSSI style Sylvain Freymond !

    Ben c’est la grande question que nous devons tous nous poser suite à 35ans de louange dans les milieux du renouveau !

    Peut-on dire qu’aujourd’hui nous avons avancé dans la communion avec la trinité sainte grâce aux louanges à la mode, particulièrement développés dans les mouvements charismatiques ?? …..ou plutôt avancé en eau trouble….. avec le parasitage de l’ange de lumière déchu qui nous a imposé subtilement les pratiques divinatoires avec des esprits guides qui ont pris la place de la révélation de Dieu !

    C’est la grande question que je me pose quand je vois le fruit après toutes ces années d’adoration …..je me dis que la véritable adoration permet de se sanctifier pour Christ, ce qui est loin d’être le cas actuellement .
    Les raisons en sont qu’il y a abus et supercherie sur la marchandise offerte dans certains milieux charismatiques, avec la divination…… à la place de la révélation et les esprits guides pour faire entrer en connexion les âmes avec des anges déchus qui se déguisent en ange de lumière !

    Se souvenir tout de même que Lucifer était l’ange le plus grand et le plus beau dans le ciel et il est tombé justement parce qu’il s’est élevé par l’adoration de lui même au dessus de Dieu !Ézéchiel 28.11 à 19

    • Martinette nous embrouille !

    • Martinette l’art de dire n’importe quoi tout le temps !!!! comment fait elle ??? l’ange déchus l’aurait touché elle aussi !
      écrire de telles absurdités , les bras m’en tombent ! … Au secours !

    • @Martinette
      Il était surtout le chef des chantres, ce qui aide à mieux comprendre pourquoi il s’est recyclé si facilement dans la zizique pseudo-spirituelle. Les articles auxquels ntjufen fait référence sont une mine d’informations, de laquelle il ressort que la quasi-totalité des groupés de Christian Waorship qui ont eu une influence majeure et déterminante sur la « louange » européenne reconnaissent avec une décontraction totale leur filiation avec les groupes les plus ouvertement satanistes, Black Sabbath, les Stones évidemment, Led Zeppelin, et bien d’autres. Mieux encore, bon nombre d’entre eux n’ont pas hésité à enregistrer des morceaux comme « Sympathy for the Devil » ou « Tribute to Satan » sur leurs propres soi-disant disques de louange sans que personne n’y trouve rien à redire.
      pour ceux qui en douteraient, qu’ils aillent sur le lien que ntjufen donne plus haut, ils seront édifiés, compte-tenu de l’exhaustivité des différents articles.

    • Vous allez chercher loin , là , Martinette

    • @fildeferiste

      De qui parlez-vous au juste comme « ex-chef des chantres »?

    • @Will Bidonne
      « De qui parlez-vous au juste comme “ex-chef des chantres”? »
      Un tour en l’air, un p’tit bol d’air, du bel ange Lucifer. Vous ne saviez pas qu’il jouait, en gai pastoureau, du pipeau ? Il a d’ailleurs gardé ce talent, et l’a même enrichi depuis. Es 14.11. C’est pourquoi la musique n’est JAMAIS anodine, et à plus forte raison en prétendant rendre un culte à l’Éternel.

    • Je dis ces choses, car j’ai eu pas mal de vision pendant les temps de louanges et suivant les lieux est bien c’était une gloire au Seigneur ou alors une gloire à des puissances qui se manifestaient pendant ces temps d’adoration !

      Que faire ???? je ne sais pas, car il est impossible d’avertir lorsqu’on se rend compte que la louange est en faite détournée vers une puissance ….pour la simple raison de l’impureté des cœurs, qui ne recherchent pas Dieu, seulement mais une gloire personnelle ….Il n’ y a rien de plus dangereux que de s’approcher de l’adoration, sans un cœur purifié la parole le précise : Psaumes 24.3 et 4

      3Qui pourra monter à la montagne de l’Éternel? Qui s’élèvera jusqu’à son lieu saint? – 4Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper.…

      Pas de cadeau….. ci nous ne sommes pas intègre de cœur, ci nous n’avons pas l’amour de la vérité; les puissances arrivent pour récupérer la louange pour elles mêmes .

      Le peuple de Dieu de ces milieux veut il savoir réellement s’il adore Dieu réellement ….. La est la question !

    • @martinette
      « Le peuple de Dieu de ces milieux veut il savoir réellement s’il adore Dieu réellement ….. La est la question ! »
      Quelle importance, puisque 1/Chacun sera comptable devant l’Éternel de TOUTES ses actions, pensées, etc… 2/On ne peut espérer tromper Dieu. Une louange vide reste vide, quel qu’en soit l’enrobage et les génuflexions. 3/Israël n’existe plus en tant qu’entité liée par une foi commune, si tant est que cela ait jamais existé. L’Église n’existe qu’en tant que corps mystique constitué des rachetés unis dans le même Esprit de vérité. Ce qui signifie en clair que dans une assemblée vivante, il devrait y avoir de nombreux morts à chaque prédication, pour mensonge, dissimulation, adultère, viol, vol, etc… non confessés et prenant le repas du Seigneur, jugement contre soi-même. Vous-même signaliiez des faits de cette teneur dans votre entourage proche, qui n’a pas l’air de plus mal se porter : la parole d’un Pierre ou d’un Paul avait une autre puissance, non qu’ils fussent meilleurs, mais plus intègres.

    • au sujet des esprits guides vous avez les livres de Joyner Rick , il est le champion des esprits guides !

      Les chrétiens prophétiques sont à ses pieds, mais cet homme est envoyé vers les églises pour introduire l’abomination dans les cœurs de ceux qui n’ont pas l’amour de la vérité.
      tentation de la fin des temps !

      Certains livres, qu’on ma demandé de lire , j’entendais tout au long de ma lecture le Saint Esprit me parler et me donner les versets bibliques qui contrecarraient les abominations occultes que cet homme écrivait dans un langage religieux !

      Je me souviens dans un livre d’une petite fille qui le guidait et lui parlait …c’est cela un esprit guide!

      Sans la connaissance biblique on ne peut discerner le faux du vrai !

    • Martinette… Retrouvez la raison !😉

    • @fildeferiste

      Selon vous le passage d’Esaïe 14:11 parle sans équivoque de Lucifer et signifie qu’il était l’ange chef des chantres au ciel avant sa chute?

    • @Will Bidonne
      Ce passage et d’autres semblent effectivement désigner clairement son ex-magnificence Lulu comme conducteur des flûtes et des tambourins, et des harpes également, manifestement pas réservées aux seuls anges fiables. Mais vous êtes peut-être d’un autre avis ?

    • Rédaction
      29 décembre 2014 • 21 h 16 min

      Martinette… Retrouvez la raison !😉

      AU NON je n’ai pas perdu la raison Paul , mais vous découvrirez plus tard la pernicieuse influence de ces faux prophètes ….Que le Saint Esprit de vérité vous éclaire à ce sujet comme il l’a fait avec moi même !

      Quand la parole de Dieu vient dans votre pensée attester que ce que cet homme écrit est anti biblique, je ne vois pas comment vous pouvez oser dire que je perds la raison …car mon raisonnement justement est suffisamment imprégné de la parole de vérité, pour discerner l’abomination du mensonge et de la manipulation divinatoire .

      Je regrette Paul, mais là dans ce domaine précis que je connais bien, je pourrais certainement vous enseigner et je le dis en toute simplicité ……. Parce que je suis une femme qui vie dans l’Esprit, J’ai au cours des années de foi pratiquée, appris à discerner le vrai du faux !

      Sage est celui qui sait écouter les anciens qui ont eu à guerroyer contre les puissances et sont sorties vainqueurs sur le mensonge et la manipulation de l’ennemie !

      Ne méprisez pas les servantes et serviteurs du Seigneur, les vrais !

    • c’est pas compliquer comment justifier de tels comportements : être dans l’adultère et chanter en langue, louer Dieu les bras levés devant tous !!!!!

      Vu chez Chevalier plusieurs fois , son bras droit est parti avec une jeune fille qui venait dans les réunions d’adorations, elle avait 30ans lui 60 !!!!
      Et vous pensez que le St Esprit était présent ….. A BON !

      Relisez donc la bible et vous y trouverez les condition exigées pour maintenir la sainteté dans un rassemblement d’adorateur !

      Il ne se passe plus rien dans les réunions d’adorations car le St Esprit n’y est plus !

    • « Il ne se passe plus rien dans les réunions d’adorations car le St Esprit n’y est plus ! »

      Il n’y a plus que chez la Martinette où Dieu accepte encore de se manifester ? Martinette… ne faîtes pas un mauvais trip spirituel.

    • Vous savez Martinette , le péché est le péché et , malheureusement je connais plein d’assemblées où il c’est passé ce genre de choses , ils finissent toujours par être dévoilés car le diable les conduit jusqu’au bout de leur mauvaises penses mais trop souvent ça fait des dégâts

    • @martinette
      « être dans l’adultère et chanter en langue, louer Dieu les bras levés devant tous !!!!!
      Qui a dit que c’étaient des langues angéliques ?
      Dans une assemblée que j’ai connue, une femme délirait presque à chaque culte avec de pseudo-prophéties ahurissantes suivant ses glossolalies ; l’assemblée démontrait sa totale absence d’autorité spirituelle en n’ayant rigoureusement personne, ni pasteur, ni anciens, capable d’imposer le silence à cette folle, non par sa faute, mais rendue telle par l’esprit qui était en elle. C’était même très drôle, car en plusieurs occasions elle avait agressé violemment ceux qui voulaient jouer aux exorcistes, remake des fils de Sceva.
      Les gens ont ce qu’ils demandent : le Seigneur de sainteté a des exigences très élevées, mais il y a des quantités d’entités beaucoup moins difficiles, et qui sont parfaitement capables d’effectuer des tours spectaculaires. Bientôt, les comptes vont devoir être rendus.

    • J’ai connu aussi ça , fildeferiste

    • Rédaction
      30 décembre 2014 • 8 h 54 min

      Bon alors je développe mes arguments !

      Au dernier psalmodia ou j’étais comme intervenante , pendant un repas avec 2 ou 3 responsables, ceux qui ont créé le mouvement, l’un deux avait les larmes aux yeux et disait : Nous ne savons plus comment continuer, car l’orgueil a pris les cœurs de ceux qui sont sur l’estrade et c’est ci puissant que nous ne savons plus comment intervenir pour redresser . Cet homme, un homme remarquable, un vrai chrétien, en pleurait !

      Ensuite comment se fait -il qu’il y a 20ans les salles étaient pleines de jeunes à genoux qui priaient se repentaient et confessaient leur péchés ….Des sessions à viviers jeunes où il y avait 800 jeunes de toutes confessions chrétiennes , et aujourd’hui dans le même lieu ils sont 20 et à Gagnières où il y avait autrefois au rallye des jeunes plus que 8OO jeunes aujourd’hui ils sont combien ?

      Lorsque la vie de l’Esprit est dans un lieu, pas la peine de faire de la pub, les jeunes se le disent entre eux et ils arrivent car ils ont soif !!!

      Je vais vous dire Paul , le lieu que je connais , car je ne peux parler que des lieux que je connais bien sûr , le lieu qui actuellement est en obéissance au Saint Esprit et donc au Seigneur il se trouve à Mulhouse …..oui oui oui à Mulhouse et vous feriez bien d’y aller pour faire une interwiu …

      C’est pas cher Martinette que vous trouverez, mais à Mulhouse, car c’est la que les jeunes se rassemblent pour trouver la vie de l’Esprit !

    • @fildeferiste

      Hé bien j’apprécierais que vous me donniez les passages en question qui vous permettent d’arriver à cette conclusion irréfutable.

    • @Will Bidonne
      יג בְּעֵדֶן גַּן-אֱלֹהִים הָיִיתָ, כָּל-אֶבֶן יְקָרָה מְסֻכָתֶךָ אֹדֶם פִּטְדָה וְיָהֲלֹם תַּרְשִׁישׁ שֹׁהַם וְיָשְׁפֵה, סַפִּיר נֹפֶךְ, וּבָרְקַת וְזָהָב; מְלֶאכֶת תֻּפֶּיךָ וּנְקָבֶיךָ בָּךְ, בְּיוֹם הִבָּרַאֲךָ כּוֹנָנוּ. 13 Tu étais dans l’Eden, le jardin de Dieu; toutes les pierres précieuses te couvraient: rubis, topaze et émeraude, tartessienne, onyx et jaspe, saphir, escarboucle et diamant, de l’or également; tu possédais des tambourins et des flûtes bien travaillés ; pour toi, ils étaient prêts dès le jour de ta naissance.
      יד אַתְּ-כְּרוּב–מִמְשַׁח, הַסּוֹכֵךְ; וּנְתַתִּיךָ, בְּהַר קֹדֶשׁ אֱלֹהִים הָיִיתָ–בְּתוֹךְ אַבְנֵי-אֵשׁ, הִתְהַלָּכְתָּ. 14 Tu étais le Keroub d’élection qui protège [de ses ailes]; je t’avais posté et tu étais sur la montagne sainte de Dieu; au milieu des pierres de feu, tu circulais.
      טו תָּמִים אַתָּה בִּדְרָכֶיךָ, מִיּוֹם הִבָּרְאָךְ, עַד-נִמְצָא עַוְלָתָה, בָּךְ. 15 Tu fus irréprochable dans ta conduite depuis le jour où tu fus créé jusqu’à ce que la perversité se rencontrât en toi.
      Les exégètes tant Juifs que chrétiens semblent s’accorder à voir don Lulu dans la description du verset 13. Pas vous ?

    • @fildeferiste

      Si ces textes parlent de Lucifer et le décrivent comme chef des chantres, dans ce cas-là, je vous retourne votre argument qu’on pourrait tout aussi bien utiliser pour légitimer les chefs des chantres dans les assemblées, puisque Dieu aurait établi quelqu’un pour diriger les louanges et qu’il a pris plaisir en cela jusqu’à ce que Lucifer se rebelle. Ce ne serait pas la fonction de chef des chantres qui seraient en cause, mais plutôt l’attitude de Lucifer.

      Quant à vos exégètes, hé bien ils ont le dos large. Vous pourriez en trouver tout autant qui démontreraient par A+B que les passages en question invitent à plus de prudence et ne supportent pas votre hypothèse sans l’ombre d’un doute.

    • @Will Bidonne
      Il est clair que c’est l’orgueil qui a été trouvé en Lucifer qui a amené son éviction, et évidemment pas sa fonction de maître es-zizique. Il n’en demeure pas moins que la musique dans l’assemblée est devenue un élément de spectacle difficilement différentiable de ce qui se pratique dans le monde, avec ses vedettes, évidemment sanctifiées, comment donc, et tout un business des plus lucratifs qui tourne autour, je n’en veux pour preuve que le foisonnement inouï en offres de tous ordres de n’importe quel commerce de CD/vidéo chrétiens aux USA.
      Quant à l’utilisation de séquences rythmiques issues de formes perverties empruntées à la progressive music, au hard ou au métal rock, elle me semble du même ordre qu’un film prétendant mettre en scène le cantique des cantiques avec des images pornographiques.
      Cela dit, que chacun fasse selon sa conviction. Mais savoir que des musiciens se définissant comme chantres du Seigneur ne voient aucune contradiction dans le fait d’enregistrer des chansons de groupes ouvertement satanistes, comme l’expose l’article en détail ne me semble ni argumentable, ni défendable. Daniel a été béni pour refuser d’accomplir un simple geste qu’on pouvait fort bien, après tout, considérer comme étant de respect de la fonction royale.

  7. Excellente réflexion de Timothee Paton !

    Ce qu’on appelle « temps de louange », lors des cultes est-il autre chose qu’une manière magique (typiquement « religieuse », et de toute les religions…) pour « se connecter avec Dieu » ? Ou bien est-ce vraiment l’expression sincère de la louange qui remplit les coeurs des croyants qui viennent se réunir ? Que penser alors de ce ministère de « conducteur de louange » si la louange est d’abord une expression de l’Esprit qui habite chaque croyant ?

  8. J’adhère à 100% même si j’aime toutes les formes de louange , dont Hillsong d’ailleurs , ce n’est pas le conducteur de louange qui fait que la personne ressentira la présence de Dieu , même s’il peut y contribuer , mais la disposition de cœur de chacun , j’ai vu des fois avoir très mal au dos donc je suis restée assise et n’en ai pas moins ressenti la présence de Dieu , de même qu’à la fin d’un culte , le même culte vous allez avoir des personnes qui vont vraiment être fortifiés et d’autres , qui n’auront pas eu la même attitude cœur qui vont être aussi vide que l’on est entré . Heureusement que ce n’est pas un homme qui décide de ces choses mais Dieu lui m^me

  9. Mon ami et cher Timothee Paton; ayant pris connaissance de vos pensées sur la louange!
    Permettez moi de « planer » comme un avion!😆 Mon ami, le mien pas obligatoirement le votre?

    Là, mais alors là: et personnellement, entièrement en accord avec vos déductions et prisent
    de positions en ce qui concerne: l’enchaînement des chants et des « commandements »: assis,
    debout ou…. couchés, pour d’autres (si c’est leurs choix)? A priori les raisonnements humains
    n’ont pas grand chose à voir avec la communion de tout un chacun avec Dieu et son Esprit!
    M’enfin s’est mon opinion et elle s’harmonise avec la votre, d’opinion bien sûr😉 Une médaille,
    comme à l’armée et comme c’est les fêtes (qu’on dit) en chocolat😆 évidemment: la médaille!
    Au moins celle là, on peu la manger: assis, debout ou couché voir d’autres positions?
    Bises chrétiennes,et à l’année prochaine? Si Dieu le permet??? ♥ O:)

  10. De plus louer Dieu ce n’est pas l’expression de sonorités instrumentales couplés à des voix de « II Divo ».

    Il y a louange dans le cœur reconnaissant susurrant à Dieu comme dans un souffle des mots d’Amour et de Joie car celui qui adore Dieu l’adore en esprit et en vérité.

    Am 6:5 … Ils extravaguent au son du luth, Ils se croient habiles comme David sur les instruments de musique….

  11. Oui il faut se lever pendant la louange c’est plus facile pour chanter !
    c’est au « président de l’assemblée » celui qui préside le face avec zèle et NON au « conducteur de louange » sauf si celui ci fait les deux .. Mr Paton ramène toujours a son vécu … içi en Europe se lever ou être assis a une signification de respect ! et de participation , les gens en générale boudent souvent assis … le corps et le prolongement de la parole donc libre dans le chant libre dans le corps ! on loue Dieu selon la relation que ‘lon a avec lui ! donc joie et ferveur ! Alléluia ….. la louange charismatique m’a libéré de tant d’années de tiédeur …. Ouf je suis libre maintenant

  12. — <En tant que musicien jouant tout seul de mon synthétiseur devant mon Dieu, je m'interroge sur certaines pratiques de "louange"…:-/
    — Bien sûr, on ne va pas manquer de "sauter sur l'occasion" pour me dire qu'il n'y avait pas de synthétiseurs à l'époque… Mais il y avait l'équipe de David ! Avec quels instruments ? Des instruments de grande qualité fabriqués par David Lui-Même et qui devaient impressionner ! Des instruments qui étaient aussi modernes en leur temps que le synthétiseur aujourd'hui !!!
    — Et puis… D'où vient cette tradition de chanter debout ? Pour ma part, je loue Dieu en langues au volant de ma voiture, le plus souvent ! Avouez que j'aurais du mal à le faire debout, surtout en conduisant😉 !
    — Dans tous ces domaines, on devrait mettre en pratique ceci :
    2 Corinthiens 3, 9-13 : «Car, si le ministère de condamnation a été glorieux, le ministère de la justice abonde bien plus en gloire. Et, en effet, ce premier ministère, qui a été glorieux, ne l’a point été, à cause de la gloire surabondante du second. Car, si ce qui devait prendre fin a été glorieux, ce qui est permanent est beaucoup plus glorieux. Ayant donc une telle espérance, nous usons d’une grande liberté, Et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, afin que les enfants d’Israël ne vissent pas la fin de ce qui devait disparaître.»
    — <Est-ce que c'est valable aussi pour la musique ? Bien sûr ! Seulement, nous n'allons pas jouer devant le Seigneur des styles dont nous connaissons l'arrière-plan spirituel satanique (à discerner !) ! Et N'IMPORTE QUI peut Le louer N'IMPORTE OÙ ! Pas besoin d'un rassemblement pour ça. Mais si un Disciple se "sent bien" avec une équipe de musiciens plutôt qu'une autre, je ne vois pas d'inconvénients à ce qu'ils louent le Seigneur ensemble ! On devrait arrêter ces "cataloguages" de dire "ceci est bien" ou "ceci est mal" ! Tout est bien quand c'est le Seigneur qui dirige et pas l'homme ! Mais re-question : voulons-nous Lui faire confiance pour l’organisation de la louange qui Lui est dûe ? Avouez que ça Le concerne, non ?!??… Et Il en aurait beaucoup à dire… sur les organisations humaines qui ont envahi Son Église… !
    — <À propos de l'enchaînement des chants sans interruption et souvent dans le même style aussi pauvre que répétitif (souvent sur un seul accord pendant des dizaines de minutes !), cette pratique est celle des boîtes de nuit et des "Disc Jockeys" pour que les danseurs dansent "en continu" du soir jusqu'à l'aube, entraînant la consommation de boissons "énergisantes" dont nous connaissons les effets dévastateurs sur la santé !
    — Pour ma part, ça n'a aucune place dans la louange car <nous n'avons pas "un petit Dieu" qu'on peut mettre "dans sa poche", mais un Grand Dieu qui nous a dans la Sienne !
    — Et puis, la louange en début de culte, c’est surtout pour masquer le bruit des arrivants qui n’arrivent pas toujours à l’heure aux réunions ! Pourquoi ne pas les accueillir sans musique et louer Dieu après ?
    — Aaaaahhhh, mais <on touche là aux sacro-saints "Dimanches mation coulés dans le béton" inspirés surtout de la liturgie catholique dont on a repris jusqu'aux plus petits détails, quoiqu’on en soit sortis ! <Mais… est-ce que ce système est sorti de nous ? N'est-il pas reproduit dans les plus petites "églises" où il y a un "pasteur", copie conforme du prêtre catholique ?
    — Décidément, entre l'Ékklésia bâtie par Christ et les "églises" où on tente de louer Dieu en mettant des contraintes et des règles, quelle différence😥 !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  13. Le leader de louage doit demander à l’assistance de se lever, car assise, elle est spectatrice, mais debout, elle est actrice.’

    Quand on entre vraiment dans l’adoration on oublie tout et on ne se pose pas la question de savoir s’il faut être debout, couché, ou assis, car dans l’adoration on ne fait que ce que Dieu nous conduit de faire ….sans s’inquiéter de savoir ci ce que nous faisons peut déplaire ou contrarier etc …………Dans l’adoration toute la place est donné à Dieu à Jésus et au St Esprit affin qu’ils s’expriment dans une liberté totale, pour agir dans nos cœurs et nos corps.et vivre pleinement en étroite communion , intimité, avec la trinité !

    Adorer c’est plus précieux que l’or pur !

    • <*** ""Le leader de louage doit demander à l’assistance de se lever, car assise, elle est spectatrice, mais debout, elle est actrice.’"" ***
      <L'assistance, debout ou assise, tant qu'elle est "enfermée" dans la salle, n'est PAS active, Martinette ! <En effet : où est l'assistance aux pauvres, où sont les dons spirituels, où est l'exhortation qui est le fruit du ministère des uns les autres, alors que c'est le "pasteur" qui prend tout en main sans contrepartie ?!??… Alors, "excuse-moi si je te demande pardon", mais l’assistance est toujours aussi passive, assise comme debout ! Ça ne change pas l’état du cœur😡 !!!
      — Si par contre, en pleine réunion, il te souvienne que le Seigneur t’ait demandé de faire une chose que tu n’as pas faite, et que justement là, c’est le moment de la faire, <"plante-là" donc ta réunion et va faire cette chose que le Seigneur te demande de faire ! <Là, au moins, tu seras active ! Pas en "marmonnant" des chants dont tu ne connais parfois pas les paroles ou que les paroles du chant, tu ne les mette pas en pratique !
      — Est-ce que ça te parle ?
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  14. Le psaume 33 montre bien la louange qui plaît à Dieu: avant tous les instruments ou méthodes il nous est parlé de la justice et de la droiture de celui qui loue et celà lui assure une parfaite communion avec Dieu ; comme toujours Dieu regarde au coeur!

    Psaumes 33.1-11 (version Segond 1910)
    1 Justes, réjouissez-vous en l’Éternel! La louange sied aux hommes droits. 2 Célébrez l’Éternel avec la harpe, Célébrez-le sur le luth à dix cordes. 3 Chantez-lui un cantique nouveau! Faites retentir vos instruments et vos voix! 4 Car la parole de l’Éternel est droite, Et toutes ses oeuvres s’accomplissent avec fidélité; 5 Il aime la justice et la droiture; La bonté de l’Éternel remplit la terre. 6 Les cieux ont été faits par la parole de l’Éternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche. 7 Il amoncelle en un tas les eaux de la mer, Il met dans des réservoirs les abîmes. 8 Que toute la terre craigne l’Éternel! Que tous les habitants du monde tremblent devant lui! 9 Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe. 10 L’Éternel renverse les desseins des nations, Il anéantit les projets des peuples; 11 Les desseins de l’Éternel subsistent à toujours, Et les projets de son coeur, de génération en génération.

    • ce ne sont pas les instruments ni le style de musique qui pose problème mais les cœurs de ceux qui conduisent la louange …..car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées …..en l’occurrence les pensées d’orgueil sur scènes qui font barrage à l’Esprit de vérité du Seigneur ……

      C’est facile de chauffer une salle par des chants chrétiens à la mode, mais que désirons nous au juste …..la présence du Seigneur ou la présence d’un groupe d’artiste qui fait son show ?

      Il n’avait rien pour attirer les regards ………….Qui veut ressembler à Jésus ?????

      Et pourtant nous aimons chanter te ressembler Jésus c’est mon bonheur suprême !

    • Martinette : ça c’est du jugement bien enlevé , pourquoi toujours vouloir que ceux qui servent Dieu , dans leur domaine , louange y compris , ne le fasse pas avec l’Esprit de Dieu et dans le but d’amener le peuple à l’adoration , j’ai beaucoup de mal à saisir ce genre d’argument

  15. Martinette : « au sujet des esprits guides vous avez les livres de Joyner Rick , il est le champion des esprits guides ! »

    Rick Joyner est un faux prophète. Dans son livre ‘L’ultime assaut », il reçoit la « révélation » (oui, mais sûrement pas du SE !) que finalement les 5 vierges exclues finissent par entrer quand même. Paul (l’apôtre) lui dit (en substance) : Moi, je n’ai pas pu faire tout ce que j’aurais dû, mais toi, tu le feras. (Paul : « J’ai achevé la course… ») Et bien d’autres choses ésotériques, pernicieuses et fausses. Comme ses prophéties ne s’accomplissaient pas, il a inventé la doctrine selon laquelle un prophète peut se tromper (inutile d’argumenter sur le fait que l’homme est faillible. Dans l’AT, le faux prophète était mis à mort). Par ailleurs, Dieu n’a pas tout dit dans sa parole. Par conséquent, on peut y ajouter. TOUT cela est une offense à Dieu. Et RJ est vendu dans les librairies chrétiennes !! L’apostasie est largement en marche. Et la musique du monde dans l’Église a été une large porte d’entrée de cette corruption.

    • @Aleph
      « Et la musique du monde dans l’Église a été une large porte d’entrée de cette corruption. »
      Évidemment. Et avec la justification assez ignoble que cela faciliterait l’évangélisation. Du temps qu’on me servait ce bel argument, je rétorquai souvent « un peu de strip-tease attirerait encore plus, surtout s’il y a des tables de poker », ce qui ne faisait ordinairement pas rire le pasteur.

    • Aleth
      29 décembre 2014 • 22 h 10 min

      Je n’ai pas tous ses livres , on m’avais demandé d’en lire pour donner mon avis, ce que j’ai fait…..mais les librairies chrétiennes sont complètement polluées , impossible de les arrêter ….fric fric fric ….je me souviens de réunion de prière dans une libraire CLC et là j’ai vu les démons dans la librairie qui dévoraient les lignes des livres les concernant !

      Je vais vous dire , il y a bien longtemps que l’ennemie à pris le pouvoir dans bien des églises, par manque de connaissance spirituelle pour séparer le vrai du faux …Nous pouvons dire merci aux faux prophètes qui ont envahie il y a maintenant une vingtaine d’années notre nation chrétienne, bravos ils ont gagné, il ne faudra pas se plaindre des mauvais fruits que cela aura produit !

      Une nation qui refuse de marcher dans la vérité est percée par les puissances des ténèbres !
      Apocalypse 2.18 à 29 s’accomplit …..le jugement de notre nation a commencé !

    • @fileferiste

      «  »avec la justification assez ignoble que cela faciliterait l’évangélisation. Du temps qu’on me servait ce bel argument, je rétorquai souvent « un peu de strip-tease attirerait encore plus, surtout s’il y a des tables de poker », ce qui ne faisait ordinairement pas rire le pasteur. » »

      Moi, en tout cas, vous m’avez fait rire par contre avec votre réponse.
      Bien que la réalité soit plutôt à pleurer en fait.

      Ce que vous dîtes me fait penser à un article lu il n’y a pas longtemps qui disait que les églises dans le genre type « discothèque » prétendaient parvenir à leur fin d’évangélisation parce qu’elles se remplissaient toujours plus, mais à y regarder de plus près, elles se remplissent… surtout des chrétiens « piqués » ailleurs, et proportionnellement plutôt peu de réelles nouvelles âmes (quoi que je ne dise pas qu’il n’y en ait pas non plus).

      Et les petits vieux qui n’aiment pas se trémousser sur du rock à la faible lumière des spots mauves n’ont qu’à rester dans leur églises « statique » « légaliste » « vieux jeu » « religieuse » « ajouter-ici-le-mot-qui-vous-défoule »

      De toutes façons, on veut de moins en moins d’eux au vu des spectacle/festival/soirée spéciale jeunes où le ticket d’entrée (payant bien sûr) est réservé au 18-25 ans environ. Dans le genre, le festival « passion » au USA n’est pas loin de s’importer en Europe.

    • @pudeur&m
      J’attends avec impatience les speed dating évangéliques : après tout, il faut vivre avec son temps. Je trouve aussi que le côté rigoriste des assemblées, avec leurs histoires de mariage sans tripotage, n’est pas vendeur : les jeunes christianisés ne sont pas plus bêtes que les autres, et demandent à voir, comme au poker. Comme cela, ayant scruté attentivement les Écritures pour en tirer la subtance, ils sont sûrs de ne pas se faire refiler une Leah en place d’une Rakel.
      On en rit, pour ne pas pleurer. Non que le dévergondage soit exempt de charme, quand on vit sans Christ. Mais Le connaître amène normalement un recentrage, et une purification.

    • « purification », mais fildeferiste, avec des mots pareils, vous allez vous faire lyncher. Chuuuut.
      Vous n’avez pas encore compris que le message de l’évangile c’était de faire la teuf ?

      Même le fils prodigue, s’il est rentré au bercail, c’est seulement parce que son papounet d’amour lui avait prévu une teuf digne de rivaliser avec celles pour lesquelles il avait quitté le giron paternel. Pensez-bien !

    • @pudeur&m
      « son papounet d’amour lui avait prévu une teuf »
      Zyva, ça déchir’grav’ : la voilà l’évangélizassion ki fo pour ksa march enfin. Papounet lé tro kool, la teuf, le tarpé, les kalins, la poligami, lé djeuns i von grav’aimé. L’ano d’or en plus mêm ksa va chébran lé meufs, é le costar « in », mank ke lé pomp, lé sandal sa allé en Israël mé fo pa poussé. Le mechoui kebab en plus, nikel, pa de ‘allouf, tou l’mond i peu venir.

  16. Timothée Paton a parfaitement raison. Voici la musique qui plaît à Dieu de la part des chrétiens :

    Ephésiens 5:19 : Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ;
    Colossiens 3:16 : Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce.

    • Colossiens 3:16 : Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ;

      l’ essentiel absolut ..car de cette connaissance découle une véritable louange qui est acceptée devant le trône !

  17. Et s’il s’agissait simplement de manipulation (au sens de mise en condition) ? La vraie louange, la vraie relation à Dieu, a t-elle besoin d’un chef d’orchestre qui amène l’assemblée à entrer en transes ? Ne peut-elle pas s’exprimer quand on est seul en prière, sans musiciens et chef de louange ? Cet argumentaire me donne l’impression d’une manipulation du groupe pour le mettre en état de quasi hypnose à travers la musique. Pour moi, la louange est un état intime, interieur, dont l’authenticité exige de s’abstenir de toute dynamique de groupe.

    • « La louange est un état intime, interieur, dont l’authenticité exige de s’abstenir de toute dynamique de groupe »

      La dynamique de groupe est désirée par le Saint-Esprit pour son Eglise depuis 2000 ans et elle existait déjà au temps du peuple d’Israël. Cette dynamique de groupe n’a jamais empêché l’authenticité.

    • Amen à rédaction….. il suffit de relire le témoignage de David qui par l’adoration et la louange de ses nombreux prophètes et chantres prophétiques, à maintenu Israël dans la paix pendant 40 ans !

      C’est pour ces raisons qu’il est dit que Jésus est fils de David.

      Le fait que David, après avoir connu une très très grande intimité avec Dieu, et ainsi gouverner le peuple d’Israël avec l’Esprit de Dieu, fut si fort que l’ennemie lui a envoyer un piège pour le faire tomber et ainsi dépouiller Israël de l’autorité divine pour le vaincre

      Nous savons qu’à la suite de la faute de David est né Salomon et que ce fils d’adultère malgré, la sagesse qu’il avait au départ reçu, à fait comme son père et pire encore, puisqu’il a eu plus de concubine et de princesse dans son lit que n’eus le Roi David de chantre prophétique et de prophète pour gouverner Israël avec le conseil de Dieu !

      La chute fut terrible la séparation, division d’Israël, comme conséquence au péché des deux, entre Judas et Israël

      Alors Dieu voyant qu’aucun homme était capable de lui obéir pour vaincre le péché , il a envoyé Jésus fils de David qui lui ira jusqu’au bout pour nous délivrer du mal !

    • — @ Paul Ohlott :
      <*** ""La dynamique de groupe est désirée par le Saint-Esprit pour son Eglise depuis 2000 ans et elle existait déjà au temps du peuple d’Israël. Cette dynamique de groupe n’a jamais empêché l’authenticité."" ***
      <ATTENTION à la "dynamique de groupe"❗ : c’est là une notion qui vient de l’homme et qui n’a rien à faire dans l’Ékklésia ! Le Seigneur accepte qu’on Le loue SEUL OU EN GROUPE ! Car ce n’est pas la louange de groupe qui L’intéresse, surtout s’il y a un seul cœur dans le groupe qui ne Le loue pas ou imparfaitement : Il le voit très bien !
      — <Alors, qu'on arrête de me "rebattre les oreilles" avec des "techniques humaines" qui n'ont strictement rien à faire dans l'Ékklésia : la Louange, ça vient d'un cœur repenti, droit et pur, autrement dit d'un esprit recréé parfait (dans lequel l'Esprit de Dieu vient habiter !) en chacun de nous !
      — Jésus-Christ n'est PAS venu sauver des groupes, mais des INDIVIDUS : qu'on se le tienne pour dit😡 !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Hervé-P
      30 décembre 2014 • 11 h 07 min

      vous n’avez pas compris Paul sur la dynamique de groupe ….vous interprétez le terme au lieu de comprendre le sens du mot !!

      Comment voulez vous accomplir ce désire du Seigneur , » être qu’un cœur et qu’une âme « , ce qui revient à dire, que nous avons tous la même pensée en Jésus et Dieu par l’œuvre du Saint Esprit qui nous uni .

      Pour être UN il faut être plusieurs , c’est donc possible par l’Esprit , et c’est donc viable dans les églises, grâce au Saint , car c’est lui qui fait notre unité, personne d’autre OK !!!

    • C’est bien triste que vous pensiez comme ça , Mireille Legait , chacun exprime la louange à sa façon , pour certain , comme j’ai pu le constater dans une assemblée ADD cette semaine , c’est plutôt calme et pour d’autres c’est plus enthousiaste , l’un comme l’autre aime le Seigneur et le loue à sa façon . Perso ça m’a semblé bien triste cette louange des ADD mais je sais que les personnes qui étaient présentes aiment louer de cette façon et je sais qu’elle n’en aime pas moins Jésus pour autant , bien au contraire comme je le disait à un de mes fils hier , alors pourquoi toujours juger quand on aime pas ou que ce n’est pas notre façon de faire , le Seigneur n’a pas fait de nous des clones c’est pour ça qu’il y a des églises où ça bouge et d’autres plus calmes mais dans un cas comme dans un autre ce sont des personnes qui aiment Dieu qui font monter leur louanges et notre Seigneur agréé l’une comme l’autre . Soyez bénie

  18. Voilà le résultat quand on remplace le ministère de l’Esprit-Saint par des techniques de communication… Je suis contre cette « émergence » dans les assemblées des « leaders » c’est une dérive théologique qui a pour but de remplacer les ministères dons de Christ à son Eglise. Et après on s’étonne de la disparition de la sainteté parmi les chrétiens.

  19. Je ne jugerai pas des styles et de l’éternel débat musique du monde, musique chrétienne. La louange est avant tout un état d’esprit reconnaissant et plein de gratitude pour Jésus sauveur et Seigneur. Chaque fois que je loue, je remercie Dieu de m’avoir sauvé ,pardonné,aimé, réconcilié à lui. Peu importe le style, Dieu regarde au cœur. Par contre le défi dominical d’une bonne louange,commence à me fatiguer, j’ai l’impression qu’on loue la louange…restons simple, la louange doit être quotidienne, dans mon attitude, mes paroles, ma disposition de cœur, et mon envie de partager cette bonne nouvelle qu’est l’Evangile. Une attitude louable est souvent préférable à un chant interminable,avec un cœur pas très net…

  20. J’aimerai rajouter qu’on peut très bien louer Dieu avec un chant, mais aussi, un poème, une peinture, une danse, une sculpture…tout ce qui est fait à la gloire de Dieu le loue, ce peut être une parole bienveillante pour quelqu’un, un peu de temps donné pour autrui, une visite à un malade…, soyons imaginatif et ne nous laissons pas enfermer dans une définition de la louange qui ne serait liée qu’à une estrade et des micros!

    • C’est très juste, quoique la louange est bibliquement surtout issue de notre bouche… Là où on doit se poser des questions c’est davantage sur l’estrade et les micros, car ces deux artifices transforment structurellement la communauté en « assistance » et le culte en spectacle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :