Travail dominical / Martine Aubry : «Ne réduisons pas l’existence à la consommation»

Le projet de loi pour l’ouverture des commerces le dimanche va entrer en discussion au Parlement. Ce n’est pas une réforme subalterne, c’est un moment de vérité autour de la seule question qui vaille : dans quelle société voulons-nous vivre ?

Veut-on faire de la consommation –  encore plus qu’aujourd’hui – l’alpha et l’oméga de notre société ? La gauche n’a-t-elle désormais à proposer comme organisation de la vie que la promenade du dimanche au centre commercial et l’accumulation de biens de grande consommation ?

LIRE LA SUITE…



Catégories :Consumérisme, Economie, Entreprises & Business, Famille & Education, L'Eglise, Politique, Religions, Société

Tags:, , , , , ,

15 réponses

  1. Le dimanche doit être un temps réservé pour soi et pour les autres. C’est un moment précieux qui doit être consacré à la famille et aux amis, à la vie associative, à la culture et au sport…

    Il est tout de même cocassement piquant d’écouter les chantres de la laïcité louanger les vertus du dimanche chômé, soit qu’on en fasse remonter l’origine au triomphe du Ressuscité sur la mort, soit plus loin encore, à la semaine biblique de la Création. Le dimanche doit donc être un temps réservé pour soi et pour les autres… sauf pour Dieu, qui en a eu l’idée le premier, mais qui est prié par notre cher clergé républicain, de céder son brevet dominical et tous ses droits, sans contre-partie ni mention de son nom, pour le bien-être commun de l’humanité.

    Et encore, s’il ne s’agissait que de faire remarquer à bonne maman Martine son incohérence métaphysique, à vouloir singulariser le dimanche comme un temps nostalgique où les travailleurs auraient encore celui de se promener dans les bois et de faire des confitures, elle se sentirait fort peu touchée par l’aspect spirituel de la question. Par contre, une accusation grave consiste à lui-mettre sous le nez l’incohérence économique de sa sentence de sage socialiste : Ne réduisons pas l’existence à la consommation .

    Car Lapalisse ne le répétera jamais assez : pour réduire l’existence à la consommation, il est nécessaire qu’il y ait quelque part de la production. C’est sur cet écueil de la production que la barque socialiste fait naufrage. En théorie marxiste la production devait normalement être assurée sans faille par les travailleurs, indépendamment de la question d’un jour de repos. C’était compter sans la maladie morale incontournable des enfants d’Adam : le péché. Convoitise, gloutonnerie, paresse, instincts mauvais qui nous poussent incessamment à profiter du système et à vivre sans travailler.

    Au fond bonne maman Martine se trompe sur l’idéal de ses petits enfants : çà n’est pas à un jour de repos par semaine auquel ils aspirent, mais plutôt à l’inverse, un jour de labeur, et six de farniente ; une semaine où on travaillerait un peu le dimanche et où on serait complètement libre de son temps les autres jours. Une semaine de pasteur évangélique français, en somme. Puis, les progrès de la robotique aidant, l’humanité parviendrait même à s’affranchir des quelques heures de travail hebdomadaires importunes : le Sabbat définitif ! Comme quoi ces pauvres socialistes ne sont jamais arrivés à couper complètement les ponts avec les grands idéaux du christianisme. Hélas pour eux, le chemin qu’ils ont emprunté, loin de mener au dimanche éternel, n’aboutit qu’à la mine obscure de l’âme humaine sans Dieu, où elle se creuse et se travaille elle-même à l’infini, d’un labeur sans espoir.

  2. Pour une fois qu’elle dit quelque-chose de sensé !

  3. Raisonnablement raisonné Martine! Toute raison gardé, comme dit l’autre familièrement:
    « tu l’as dit, bouffi ! » Et puis, pour « des fêtes » réussies, pas de « défaites » S.V.P!

    Les ceux, qui viennent: « emmerder », les ceux qui sont obligés de bosser: le dimanche les
    samedi et même les jours de fêtes; jusqu’à vingt deux heures, voir plus… Ce sont les
    mêmes, qui se « pointent » cinq minutes avant la fermeture, chez le boucher, pour acheter
    cent grammes de viande haché; alors que le commerçant vient juste de laver sa machine
    à hacher « Scrogneugneux » 😦😦 D’autres parce-qu’ils ont oublier de prendre le sel ou la
    moutarde… pour épicer le repas, avant ébats amoureux!!! Vous croyez pas qu’il y a là:
    de quoi justement: vous faire monter « la moutarde au nez »😦

    Sur décisions des parlementaires et autre politiques… Qui ne « foutent » rien de leur journée
    et qui pondent des lois à la pelle, et avec la même pelle, ne tardent pas à les enterrer😦
    Payés et cela grassement, très grassement sur les deniers publics et qui trouvent: que toi
    pauvre « guignol » exploité; qui les fait vivre royalement😦 Disent que tu gagnes trop et ne
    travaille pas assez😦 Vivement la révolution! Ou mieux: le retour de Christ?😉 Ouais😆

    • Hollande 15000 euros de retraite ….tu parles qu’il s’en fou d’être viré il ira à la pêche aux moule moule moule les gens de la ville ville ville ne pourront pas lui prendre son panier argenté
      (moi président) déploiera son parapluie doré après avoir ruiner la france 😉 et rigolera bien en regardant les « sans dents » plus bouffer.

      François Hollande pourra prétendre à environ 15 000 € net par mois de retraite, selon des chiffres fournis ce jeudi par l’Élysée.

      http://www.leparisien.fr/politique/la-retraite-de-francois-hollande-sera-de-15-000-euros-selon-l-elysee-11-12-2014-4366599.php

    • Martinette pourquoi ne citez que la retraite de Hollande , c’est pareil pour tous , donc autant ne parler de personne , moi eur cachet , leur retraite ça m’écœure tellement surtout quand j’entend parler du gel des retraites même les plus petites , allez essayer de leur baisser leur retraites à ces hommes politiques , pour distribuer aux plus démunis il n’y aura personne qui répondra présent

    • « Les ceux, qui viennent: « emmerder », … » «Les ceux « … qui ont oublié le sel… » «Les « parlementaires et autres politiques… Qui ne « foutent » rien de leur journée. »

      C’est bien connu, l’enfer c’est les autres.

      Bravo Martine !

  4. <Ne réduisons pas l’existence à la consommation» ….amen

  5. Aïe, aïe, aïe! Le socialisme ne reconnait plus ses p’tits.

    Au moins à droite, c’est clair. On fait confiance aux marchés financiers et au pragmatisme politique pour les sauver si ils viennent à couler.
    Mais l’idéal socialiste allant de Marx en passant par la social-démocratie façon Aubry pour finir par un socialisme libéral Valls/Macron, c’est le grand écart idéologique. Après on s’étonne que personne ne sache plus reconnaitre sa droite, de sa gauche.

    …au fait, c’est quoi le socialisme libéral sinon un capitalisme déguisé ?

  6. Ho elle remonte en flèche dans mon estime…une Martine en cache une autre beaucoup mieux que l’apparence de la médiatisée. Bravos et félicitation pour cette prise de position !

  7. Ne réduisons pas l’existence à la Martine Aubry…!!!…!!!

  8. Les idéaux de la sociale commence à avoir le plafond bas avec peu de visibilité.

    Bien oui on en a marre de cette sociale qui veut régenter l’être humain. Tout est raison pour interdire, menacer, culpabiliser, légiférer des règles de vies dont personne de sensé ne veut ………….

    L’ennui est que leurs idéaux n’ont pas de grandes ambitions, sinon savoir, si on va ouvrir les magasins sept dimanches ou cinq dimanches par ans, pour ce cas.

    Il y aurait de grands questionnement sur ces personnes, plus lestes à réduire le pays à la misère qu’à trouver des solutions pour élever le peuple à la dignité auquel il a droit………sans se sentir obligé de saboter leurs croyances, sans ne rien donner de sensé en remplacement!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :