Olivier Moulin / La rémunération des ministres de l’Évangile

Nous avons parfois trop spiritualisé les fonctions liées à la diffusion de l’évangile, rangeant celles-ci dans la catégorie du bénévolat ou du volontariat. Or, il nous faut clairement comprendre que le ministère est un métier comme les autres.

Nous n’avons aucun mal à admettre qu’être boulanger ou professeur des écoles soit une profession, et qu’en l’occurrence, il nous faille payer leur service, mais nous avons parfois du mal à admettre qu’être pasteur, apôtre, ou évangéliste le soit tout autant. De fait, ceux qui sont supposés en vivre ne s’attendent pas à une rémunération, et ceux qui sont supposés soutenir ces ministères ne le font pas.

Il peut arriver qu’une église naissante ne soit pas en mesure de rémunérer correctement ses responsables, voir pas du tout, en raison de sa dimension modeste, mais à dessein, cela doit pouvoir se faire (sauf si c’est un choix délibéré de son responsable en chef). Paul dit :

 « De même, le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent cette bonne nouvelle vivent de cette activité » 2 Corinthiens 9.14 (FC)

Lester Sumrall, apôtre américain, fut invité à tenir une série de réunions dans une église. Après avoir fini, celui-ci s’attentait à ce que les responsables lui remettent un chèque, mais en guise de rémunération, ceux-ci l’ont gentiment remercié d’un large sourire. Lester Sumrall a alors pris sa tête des mauvais jours et leur a dit « A partir de maintenant, partout où j’irai, je parlerai de votre église et dirai à quel point vous maltraitez les serviteurs ». Et il a tenu parole !

OK, c’est rude, mais il n’avait pas tort !

Aujourd’hui, la manière dont nous traitons les ministres de l’Évangile est une honte. Des hommes et des femmes travaillent dur mais ne parviennent pas à joindre les deux bouts à cause de l’ingratitude de certaines personnes.

Etre pasteur ou enseignant est un métier comme un autre, et celui qui l’exerce mérite d’être récompensé et rémunéré pour ses efforts. Tout travail mérite salaire.

Lorsque nous négligeons de rémunérer un ministre, nous le volons littéralement. Si vous ne payez pas un service que vous avez employé, ou que vous preniez un objet quelconque dans un magasin sans le payer, cela fait de vous un voleur. Vous pouvez aller en prison et payer une lourde amende. Paul dit :

« Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. L’homme récoltera ce qu’il aura semé. S’il sème ce qui plaît à sa propre nature, la récolte qu’il en aura sera la mort ; mais s’il sème ce qui plait à l’Esprit Saint, la récolte qu’il en aura sera la vie éternelle » Galates 6.7 (FC)

Paul dit que celui qui ne soutient pas matériellement celui qui l’enseigne se moque de Dieu. Il dit ensuite que son égoïsme est une semence de mort qu’il plante dans sa propre vie, produisant une récolte de mort.

L’une des raisons pour laquelle certaines personnes subissent continuellement les assauts de l’Ennemi, et notamment dans le domaine financier, vient du fait qu’ils négligent de soutenir les ministres de leur église.

Heureusement, l’inverse est tout aussi vrai : celui qui soutient les professionnels de l’Évangile sera béni en retour. L’expression employée par Paul – la vie éternelle -, est une expression générique qui peut aussi désigner la qualité de notre marche chrétienne dans son ensemble et le degré de gloire qui s’y manifeste.

Huguette, une sœur africaine, parvenait avec peine à joindre les deux bouts. Elle avait un contrat indéterminé comme nounou dans une famille noble, mais malgré son salaire fixe, elle ne parvenait à financer aucun projet. Un jour, le Seigneur a fini par lui dire « C’est parce que tu ne donnes .jamais tes dîmes ». Elle a alors commencé à verser 10% de son salaire. Quelques temps plus tard, son employeuse lui a remis un chèque bien garni, et Huguette lui a dit « Non, vous faites erreur, vous m’avez déjà versé mon salaire ». Son employeuse lui a dit « Je sais, mais je tenais à vous offrir cet argent, car nous sommes très satisfait de vous. »

Je ne rentrerai pas ici dans un débat sur les dîmes (grâce versus la Loi) car la place manque, mais voyez comment Dieu honore notre libéralité, et comment nous pouvons assécher notre vie par notre esprit pingre.

J’ai entendu quelqu’un dire un jour que la rémunération des personnes exerçant l’un des cinq ministères ne se faisait pas nécessairement en espèces sonnantes et trébuchantes, mais en denrées alimentaires. J’avais envie de lui demander « Et lorsque votre pasteur met du gazole dans son véhicule, il va payer en boîte de petits poids ? », « Ses impôts, il va les payer en boîtes de haricots », « Et les frais de scolarités de ses enfants, il va les payer en tickets restos ? ». Un peu de bon sens.

Olivier Moulin



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Olivier MOULIN, Religions

Tags:, , , ,

157 réponses

  1. Inutile de demander à l’auteur quel est son MÉTIER

    • samuel
      1 décembre 2014 • 9 h 20 min

      ha ha ha vous avez raison !

      Plus les années passent et plus je connais le fonctionnement des églises et plus je pense qu’il faudrait s’en passer car elles servent plus à être une jolie vitrine pour la GLOIRE du pasteur qui la dirige ….et je précise ….surtout en France , qu’à servir l’évangile et les plans de Dieu.

      Moi je suis pour que ceux qui gèrent une église travaillent…..Je ne suis pas d’accord pour rémunérer un pasteur à plein temps (en France) car le pasteur est tout puissant et nous oblige à écouter seulement ses avis personnels sur la parole au lieu de démocratiser l’étude de la parole .

      Je pense qu’aujourd’hui les églises sont dans l’idolâtrie …..et plus du tout soumises au Père au Fils et au St Esprit ……………Je ne serai plus jamais membre d’une église , nous allons au culte sans être membre, nous payons se qui doit être payer pour le chauffage et le fonctionnement immobilier du centre qui appartient à la communauté de cette église .
      C’est tout .

      Tous les anciens travaillent et donc savent ce qu’est la vie active …C’est à mon sens la meilleure façon de gérer une assemblée …comme au temps des apôtres , l’Apôtre Paul travaillait et encourageait à travailler dans le milieu séculier .

    • Martinette : « De même, le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent cette bonne nouvelle vivent de cette activité » 2 Corinthiens 9.14 (FC).

      1 Timothée 5:18 « … Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le grain, et, l’ouvrier est digne de son salaire ».

      1 Timothée 5.17 : « Les anciens qui dirigent bien l’église méritent un double salaire ».
      .
      Et ces versets sont toujours d’actualité. L’histoire, le contexte social ou culturel de l’époque n’ont rien à voir la dedans.

    • On n’a pas la même bible… en 2 Corinthiens 9.14 j’ai : « C’est avec une vive affection qu’ils prient pour vous à cause de la grâce surabondante que Dieu vous a faite » et en 1 Timothée 5.17 j’ai : « Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur ».

      Concernant 2 Corinthiens 9.14 je suppose qu’il s’agit de 1 Corinthiens 9.14 : je suis fort étonné que personne n’ait vérifié dans sa bible…

      1 Timothée 5.17, quant à lui, est très discuté en ce qui concerne sa traduction. La sagesse voudrait qu’on ne le cite pas pour mettre en avant le salaire des « ministres », d’autant plus qu’il s’agit ici d’anciens : tous les anciens doivent-ils donc être rémunérés ?

    • 1 Corinthiens 9.14 et non 2 corinthiens 9.14, c’est exact.

    • Olivier M.
      1 décembre 2014 • 17 h 34

      Les conditions actuelles ne sont plus bibliques !

    • A propos de 1 timothée 5:17 :

      Les anciens sont plusieurs. Si votre traduction utilise le mot salaire quand d’autres traductions utilisent le mot honneur, cela fait deux sens très différents, alors qu’il n’y a qu’un seul sens à considérer. Une des 2 traductions est nécessairement une erreur.

      Les bibles connues pour être des bibles d’étude utilisent le mot honneur ( cf la bible Darby).

      L’Esprit est celui qui peut trancher.

      Si on paie plusieurs anciens 2 fois plus que d’autres que l’on paie aussi, comme il est important qu’il y ait des anciens dans toutes les assemblées, comment cela devra-t-il se passer dans les petites assemblées, celles qui ne sont pauvres, celles qui se cachent dans les catacombes…?

      Il est à craindre Monsieur Bayle que vous n’utilisiez pas une bonne version de la Parole de Dieu.

      Il ne peut être question de salaire comme on en procure à ceux qui ont un métier.
      Ce n’est pas un métier que d’annoncer l’évangile, c’est un ministère confié à ceux que le Seigneur qualifie par un don spirituel et qu’Il envoie,…Lui et non un système ecclésistique ayant donné des diplômes.

      Cependant, dans la mesure où de tels hommes consacrent à ce service un temps qu’ils n’utilisent peut être pas pour gagner leur propre subsistance, la reconnaissance et l’amour fraternel doivent conduire les frères et soeurs de leur assemblée à aider de tels hommes. Cela ne veut pas dire qu’ils doivent être établis à demeure et perçus comme des professionnels percevant un salaire régulier ( on est alors tout prêt d’établir un clergé), mais comme des frères ainés, que l’on aide. Paul travaillait à construire des tentes.

      Vivre de l’évangile, c’est avant tout vivre l’évangile. Etre rempli de cet amour qui n’a comme but que d’édifier l’Assemblée pour l’amener à toujours mieux connaitre, aimer et servir le Seigneur Jésus en comptant sur sa seule force.
      De tels hommes ne cherchent pas un salaire !
      De tels hommes ne se proclament pas pasteur pour pouvoir percevoir un salaire !

      J’espère de tout coeur que vous n’avez pas choisi cette traduction comme certains peuvent se faire des docteurs selon leurs convoitises charnelles. Paul les voit comme ceux qui ne supporteront pas le sain enseignement.

  2. LE PASTEUR est un envoyé que DIEU a choisit a un ministère prêchant l’évangile aux monde,donc il ne peut- être un employé ordinaire ou un quelconque commerçant ,=au service de sa communauté ,certaines églises peuvent soutenir le Pasteur financièrement,d’autres devront travaillé ,

  3. Le problème, finalement, ce n’est pas Olivier Moulin et tous ceux qui comme lui font d’un don de service un métier.
    Le problème vient de certaines traductions de la Bible, à l’instar de la Louis Segond qui transforme par exemple l’épiscopat ou la surveillance en « charge d’évêque ». Énorme différence.

    • Peu importe Louis Segond et ses traductions. Cessez donc de vous réfugier derrière un soit-disant grec, que vous ne parlez même pas.

      La Bible dit « De même, le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent cette bonne nouvelle vivent de cette activité » 2 Corinthiens 9.14,

      et « Celui qui est instruit dans la foi chrétienne doit partager les biens qu’il possède avec celui qui lui donne cet enseignement » (Galates 6.6)

      Soit vous payez et vous êtes dans l’obéissance, soit vous refusez .et vous êtes désobéissant.

      La Parole est la Parole. Point barre. Il n’y a pas de blablabla.

      Qui êtes-vous pour lui dire comment Dieu doit faire les choses ?

    • Pauvre Moulin! Aux abois avec deux questions niveau maternelle, et il prétend enseigner.
      Vous défendez vos prébendes, vos rentes, et héritier de votre catholicisme à,peine caché, vous distillez votre cléricalisme de superette.
      Allez bosser, comme les honnêtes gens, et cessez de vous réfugier derrière une « charge » de pasteur ou de je ne sais quoi.
      Vous parlez de vocation?
      J’aime bien ma maternelle, car on y comprend le sens des mots usuels.
      Olivier Moulin, vous faites le jacquot et répétez des choses que vous croyez comprendre. Mais que ferez-vous de votre catholicisme mal refoulé?
      Bonsoir, « Révérend ».

    • Ntjufen, sachez que l’on ne juge pas de la maturité d’une personne à sa connaissance, ses performances religieuse, le temps qu’elle passe dans la Bible, mais à son comportement respectueux vis à vis des frères.

      La plus grande règle de la vie chrétienne est l’amour. Si vous échouez dans ce domaine, vous échouez dans tout le reste.

      Vos paroles sont tellement méchantes. En êtes-vous conscient ? Je ne me permettrais jamais de parler à qui que ce soit de la sorte. Je ne dis pas cela pour vous mettre mal à l’aise et jouer sur la condamnation, mais je veux tout de même vous avertir que vous aurez un jour des comptes à rendre devant Dieu pour vos paroles.

      La bible dit clairement que nous seront jugés sévèrement pour nos paroles (Jacques 3.1).

    • @ Olivier Moulin

      Enseignez-moi donc.
      J’en appelle à votre générosité pour me citer des propos « méchants »; ou violents, ou insultants qui seraient issus de moi.
      Quand vous l’aurez fait, je vous garantis mon repentir et mes excuses.
      Précision: je n’appartiens à aucune religion, contrairement à vous, mais j’accepte le standard qui guidera la qualification de ce qui vous apparaît comme de la méchanceté.

      Très estimé Olivier Moulin,

      Quand vous avez émettez un avis qui fait écho à la Bible, vous me trouverez en première ligne pour dire ‘amen’ et vous remercier. Il vous suffit de parcourir les commentaires sous vos contributions pour le vérifier.
      J’attends vos précisions en citations in extenso, de préférence, sur vous ou quelque autre participant aux salons d’Actu-C.

      Naturellement, si votre procès en « méchanceté » n’est étayé par aucune pièce à conviction, on tombe dans le registre de la médisance, voire la calomnie. Et je ne suis pas Joseph K…

      Cordial Shalom.

  4. salutations en CHRIST JESUS. La parole est bien claire, nous devons certes contribuer à la vie de nos dirigeants spirituels, nous devons soutenir les BONS BERGERS DE L ETERNEL, ceux qui nourrissent l âme des fidèles, ceux qui sont près du coeur de DIEU, ceux qui sont là pour aider leurs ouailles à aller de l avant, à grandir dans le SEIGNEUR, à aller vers CHRIST, qui sont disponibles autant que l on peut les solliciter, bien entendu sans exagération, car ce sont des humains, avec failles et faiblesses, MAIS DE QUELS BERGERS PARLENT T ON AUJOURD HUI ?? De ceux qui se cachent derrière des bureaux cossus ? De ceux qui grapillent les dîmes pour leur propre ventre ? De ceux on le voit tous les jours, qui s engraissent, engraissent leurs familles, s accaparent les ministères de père en fils, moi je les appelle les dictateurs sous titre de pasteurs, évèques, et apôtres , qui oublient volontiers le ministère de la veuve, de l orphelin, de celui qui vit dans la précarité ??? Qui roulent dans des bagnoles cossues, de luxe ???? Qui portent des vêtements somptueux alors que certains chrétiens croulent sous les dettes et n ont pas un repas normal dans la journée ?? De ceux que l on ne peut même plus aborder en cas de problèmes, parce que ces messieurs se planquent derrière des secrétaires, des collaborateurs, par lesquels il faut d abord passer, de ceux qui passent leur temps à des Séminaires à travers le monde ??? Alors que les fidèles se saignent pour joindre les deux bouts ??? Qui envoient leurs enfants dans les meilleurs écoles internationales ????? Vous parlez de quel genre de serviteurs ??? De ceux qui s entourent des riches dans leur bâtiments ? Qui saignent jusqu au dernier centimes les ouailles, pour construire des bâtiments de plus en plus luxueux, énormes, des méga churchs, ??? Donnons oui de nos dimes et de nos offrandes, mais à ceux qui ont à coeur le VERITABLE EVANGILE, à ceux qui sont humbles de coeur, près de leurs fidèles, riches ou pauvres, près de la bergerie, et non toujours partis en supposé mission, oui ces serviteurs méritent qu on leur en vienne en aide. MAIS C EST DE LA DENREE RARE DE NOS JOURS. La dime peut être aussi des vivres, selon ce que chacun apporte avec libéralité, joie, et sans contrainte. SINON LA MEILLEURE CHOSE A FAIRE DANS CES TEMPS DIFFICILES POUR TOUS, c est de travailler comme l ‘apôtre PAUL et les autres ont fait. DE LEURS MAINS pour subvenir à leurs dépenses et aux dépenses familiales, AFIN DE N ETRE A CHARGE A PERSONNE. CROYEZ MOI, un bon serviteur de DIEU, un bon PASTEUR, ne peut manquer de quoi que ce soit. …..

  5. Ce n’est certes pas L. Segond le fautif, mais la déviation catholique qui a gagné le monde « évangélique ».
    La traduction d’épiscope est bien évêque, c’est-à-dire surveillant (terme retenu par les Témoins de Jéhovah!).
    De même l’ancien ou presbyte (ou sénateur) est censé être d’âge mûr, tant dans la chair que dans la foi.

  6. Je faisais partie d une assemblé ou ils ont remercié deux personnes qui c’était donner énormément pendant plus d un an a l église avec du fromage. Mais bon …

    Très bonne article félicitations.🙂

  7. Il existe une pléthore de « pasteurs » salariés dans le monde. Monsieur Moulin connaît-il, dans des assemblées où l’on salarie les « pasteurs » des évangélistes salariés? Des prophètes salariés? Des apôtres salariés? Des docteurs de l’Écriture sainte salariés? Dans la même assemblée?

    Olivier Moulin est plus à plaindre qu’à blâmer. Un enfant qui grandit en disant « je l’ai dit que » aura toujours du mal à saisir que le transitif indirect ‘dire’ appelle un ‘lui’. Vous aurez beau lui dire: on dit ‘je lui ai dit que’, il persistera à dire ‘je l’ai dit que’… À moins qu’il soit encore enseignable, avec le bon usage issu d’une bonne grammaire.
    Ce qu’il faut à O. Moulin: une bonne grammaire du texte scripturaire, afin qu’il soit délivré des traditions d’hommes qui rendent nulle la Parole d’Èlohim. Ce n’est pas parce qu’un usage rythme la vie de millions de chrétiens qu’il est biblique.
    Elle est correcte la paie, monsieur apôtre/évangéliste/prophète/pasteur/docteur même honoris causa?
    Car ce serait bien le sacerdoce de se faire moins de 3000 euros logement compris avec vos Bac+3/5/8 ès Théologie.

    • Ntjufen à la maternelle du Seigneur : 1 Timothée 5:18 « … Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le grain, et, L’ouvrier est digne de son salaire ». 1 Timothée 5.17 : « Les anciens qui dirigent bien l’église méritent un double salaire ».

    • @ Olivier Moulin

      Vous avez oublié Galates 6:6, cher savant/docteur.
      Au moins à la maternelle, on apprend quelque rudiment de grec pour discerner les nuances de sens et l’unité et cohérence de l’Écriture. Vais-je vous faire un petit exposé en la matière? Vos primesautières réactions m’inclinent à penser que l’homme de la destinée en goguette est inenseignable. Moi je ne puis peut-être vous apporter quelques précisions sans vous irriter. Mais Christ le peut. Doutez de moi, mais faites-Lui confiance pour vous instruire quant à çe salariat que vous pensez lire dans le Nouveau Testament. Il n’y en a point! Vous qui êtes un religieux évangélique, connaissez-vous le salaire médian d’un évêque catholique? Puisqu’au fond, vous êtes juste un catholique pas romain pour un shekel…

    • ntjufen , il y a plusieurs passages où il est dit que celui qui enseigne soit rémunéré pour son travail

    • @ Olivier Moulin

      Osez, si vous le pouvez, répondre aux innocentes questions de maternelle que je vous ai posées!

    • Ntjufen y fait une grosse colère.

    • Olivier M.
      1 décembre 2014 • 11 h 09 min

      Et vous un c…..p de p……s la où je me pense !

    • Olivier M.
      1 décembre 2014 • 13 h 02 min
      Ntjufen y fait une grosse colère.

      Réponse étonnante !!

    • aujourd’hui les soit-disant ouvriers du Seigneur circulent en porche, font fortune et s’amassent du fric qu’ils placent dans des paradis fiscaux …..et le pauvre peuple se dépouillent du nécessaire….le joug de l’Égypte…. faites des briques pour construire les babelles des ministères !

      OUI JE LE REDIS UN COUP DE PIEDS AU C.. ça permet de redevenir protestant !

    • martinette on dit « ça permet de se relever en protestant « lol😀😀

    • ÉVÊQUE CATHOLIQUE FRANÇAIS

      Type de rémunération / avantages Montant brut
      Salaire de base Env. 1000 €
      Partie variable fonction de l’importante de l’évêché de 0 à 500 €
      Logement Gratuit
      Nourriture Prise en charge partielle
      Déplacements Prise en charge de l’évêché

      SOURCE : INTERNET

    • Merci Georges.

      Cela colle avec mes chiffres à quelques dizaines d’euros près. Puis quelques avantages en nature et autres défraiements.

  8. le drame des Eglise aujourd’hui est que des gent comme vous favorise des salaires au pasteur a temps plein se qui fait que les serviteur ne dépende plus de la foi mais du pognon des fidèles, Paul l’Apôtre lui par contre a montré l’exemple en matière de soutier financier du serviteur qu’il était, et quel serviteur il a été! 1 Cor.16:1-2 Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra, selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons. mais je vous pose la question pourquoi ne pas financé les 5 ministère pourquoi s’intéresser financièrement au ministère pastoral seulement? la dîme dont vous parlé n’a rien a voir avec le contexte néo testamentaire puisque Le Nouveau Testament n’assigne nulle part un certain pourcentage de revenu à mettre de côté, mais dit seulement qu’il doit être “selon sa prospérité” (1 Corinthiens 16:2) dit: Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra, selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons. L’Eglise Chrétienne a essentiellement repris le chiffre de 10 % de dîme de l’Ancien Testament et l’a appliqué comme “un minimum recommandé” pour les Chrétiens dans leurs dons. Cependant, les Chrétiens ne devraient pas se sentir obligés à toujours donner la dîme. Ils devraient donner ce qu’ils sont capables, “conformément à leur revenu.” Cela signifie donner parfois plus, et parfois avoir l’intention de donner moins. Tout cela dépend de la capacité du Chrétien et des besoins de l’Eglise. Chaque Chrétien devrait diligemment prier et chercher la sagesse auprès de Dieu quant à savoir s’il faut participer à la dîme et/ou savoir combien il devrait donner (Jacques 1:5). “Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.” (2 Corinthiens 9:7). la dîme c’est l’homme que c’est proposé de la donné a Dieu, Dieu Lui n’a rien demandé, de plus vous cité un contexte dans lequel ce n’était pas le peuple qui était a défaut de la dîme, mais les sacrificateurs, les lévites. donc pasteur commencé par la donné vous même mais ne l’imposé pas aux autres. ne mettez personne sous la loi car il est dit: Maudit soit celui qui n’accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique! -Et tout le peuple dira: Amen!
    les dons dans l’église doivent servit a tous le peuple de Dieu si on veux être biblique:Car il n’y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu, et le déposaient aux pieds des apôtres; et l’on faisait des distributions à chacun selon qu’il en avait besoin. Donc l ‘argent dans l’eglise n’ait pas seulement réservé au pasteur. relisez et devenez fou d’hébreux 11 et de tous ses témoins de la foi et je crois que les gents du dehors vairons que nous somme vraiment des disciple de Jésus Christ

    En savoir plus: http://www.gotquestions.org/Francais/dime-Chretienne.html#ixzz3KdUeZPXt

  9. Si nous n’investissons pas envers les VRAIS ministres, comment voulez vous que l’evangile prospère?

  10. les pasteurs devraient être payer comme la moyenne de leurs membres c’est à dire en France entre 1400 et 2000 euros , pour une église au moins de 100 membres adultes en dessous il n’y a pas d’obligation , il peut être a mi-temps , la moyenne des dons en France est de 70 € par adultes selon les sources.

  11. @ Olivier,
    Je crois que votre diplôme est signé par Jésus Christ et j’aimerai bien voir le cachet du ciel .
    Une anecdote : En êtes-vous propriétaire ?
    On raconte que Voltaire ,le célèbre philosophe ,au cours d’un banquet ,voulut amuser les convives en s’écriant: » Je vends ma place du paradis pour un louis d’or ! ».
    Après un long silence,quelqu’un se leva et dit : » Monsieur,toute personne qui désire vendre quelque chose doit premièrement prouver qu’elle en est bien propriétaire ,alors si vous me montrez votre titre attestant que vous avez une place au paradis,je l’achèterai pour la somme demandée ».Voltaire,dont l’intelligence avait habituellement réponse à tout,fut réduit au silence « .

    • Je ne vois pas ce qu’Olivier Moulin vient faire la dedans. Je ne fais que répéter comme un perroquet ce que la Bible dit. 1 Timothée 5:18 « … Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le grain, et, L’ouvrier est digne de son salaire ». 1 Timothée 5.17 : « Les anciens qui dirigent bien l’église méritent un double salaire ».

      « De même, le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent cette bonne nouvelle vivent de cette activité » 2 Corinthiens 9.14,

      et « Celui qui est instruit dans la foi chrétienne doit partager les biens qu’il possède avec celui qui lui donne cet enseignement » (Galates 6.6)

      Sortez donc du compromis et vivez la Vérité. Abandonnez vos raisonnements et soumettez-vous à la Parole inspirée de Dieu. Arrêtez donc de fuir. Taper sur un clavier d’ordinateur ne vous dispensera pas de devoir rendre des comptes à Dieu un jour.

    • @ Olivier M.
      1 Timothée 5:18
      Réponse d’un fidèle de l’église de Tizi-Ouzou :Mon cher Olivier M., lisez bien 1 corinthiens 9 verset 9 et après vous trouverez la clé de ce verset est dans les versets suivants : 18 jusqu’à 27
      Donc : ça n’a rien avoir Mamon .

      1 Timothée 5.17 :
      Réponse d’un fidèle de l’église de Tizi-Ouzou : Mon cher Olivier M. pour trouver l’explication de ce verset ,il faut lire Jean 4 du verset 34 au verset 38

      (Galates 6.6)
      Réponse : Est-ce que Paul travaille ou non en tant qu’Apôtre ?
      « Taper sur un clavier d’ordinateur ne vous dispensera pas de devoir rendre des comptes à Dieu un jour. »
      Réponse : Mon Cher Olivier M. ! ,vous vous trompez, puisque c’est à cause de ma Foi Chrétienne que j’ai laissé une Très Bonne Place à – manger et à boire .

      Ecclésiaste 5:10
      Celui qui aime l’argent n’est pas rassasié par l’argent, et celui qui aime les richesses n’en profite pas. C’est encore là une vanité.

    • Mr Moulin, puisque selon vos propres dires, vous répétez certains versets bibliques comme un perroquet😀, rajoutez donc dans votre récitation ces quelques versets complémentaires, ils apporteront un complément très édifiant à votre répertoire !

      2 Thessaloniciens 3-8 : et nous n’avons mangé gratuitement le pain de personne ; au contraire, nuit et jour, dans la fatigue et dans la peine, nous avons travaillé pour n’être à la charge d’aucun de vous.
      2 Corinthiens 12-14 : Voici que pour la troisième fois je suis prêt à aller chez vous, et je ne serai pas à votre charge, car ce ne sont pas vos biens que je recherche, c’est vous-mêmes. En effet, ce n’est pas aux enfants de faire des réserves pour leurs parents, mais aux parents pour leurs enfants.
      Actes 18-3 : comme il (Paul) avait le même métier, il resta chez eux et ils travaillèrent ensemble : ils étaient fabricants de tentes.- 4 Chaque sabbat, Paul discourait dans la synagogue et persuadait des Juifs et des Grecs.

    • Célestine, comme vous êtes enclin à trouver les versets qui vous arrangent. Je connais les versets que vous citez, mais c’est le même Paul qui exhorte durant tout au long des épîtres à faire preuve de libéralité financière. Quoi qu’il en soit, vous ne pourrez pas vous cacher derrière vos versets lorsque vous vous retrouverez devant Dieu, un jour.

    • Lol cher Olivier, vous brandissez le spectre du jugement divin pour faire peur à vos contradicteurs. C’est amusant parce que tous les pasteurs mercenaires ont la même tactique (et la même technique :)). Mais voyez-vous, à force ces méthodes là – comme l’argumentation contenue dans votre article – on les connaît tellement par cœur, qu’elles finissent par être sans effet.
      Il y a des chrétiens qui ne donnent pas pour le salaire des pasteurs, parce que dans certaines églises (c’est le cas de celle que je côtoie, pas le choix) ce ne sont pas des bergers selon les directives bibliques, à se préoccuper de la brebis égarée, faible ou en souffrance…. Bien au contraire, ce sont les premiers à blesser, à détruire, à faire fuir de véritables chrétiens.
      Dans ces conditions, il est tout à fait normal de décider de ne pas entretenir ces personnages. Dieu nous jugera certainement selon les motivations de notre cœur, selon ce qui a déterminé nos choix et pas comme un comptable intransigeant refaisant le calcul du 10e des revenus perçus dans notre vie, pour nous reprocher de ne pas les avoir versés à la caisse pastorale.
      Mais bien sûr si un pasteur est un vrai berger, fidèle à la volonté de Dieu, qui prend soin des brebis (ça existe ??), il est normal de le soutenir financièrement selon ses moyens et selon ce qu’on a résolu (et non pas par la dîme qui est la loi de l’ancien testament).

    • Oui des pasteurs qui prennent soins des brebis il y en a heureusement…
      Malheureusement les personnes qui ont vécus des abus spirituelle sont en grand nombre aussi et ont tendance a généraliser. ..

  12. Très bien dit ! Mais, la première leçon pour plusieurs églises est de commencer à REMBOURSER LES FRAIS DE DÉPLACEMENTS de leur propre pasteur ou lorsqu’ils invitent un orateur ! Je peux vous dire, c’est l’un des raisons pourquoi tant d’églises sont pauvres et tant de pasteurs et ministères préfèrent – ou sont déjà – aller à l’étranger ! D’ailleurs, ce n’est pas étonnant que tant de personnes ne veulent pas s’engager dans le ministère. Franchement, c’est tout à fait logique !

    Et après, lorsque les membres sont sans pasteur, ces églises espèrent qu’un missionnaire va venir, de « quelque part », et régler leur problème… les « sauver »… à ses propres frais, bien entendu ! Et oui ! J’ai vu plusieurs missionnaires venir et s’installer en France pour répondre à ce « fardeau » que portait l’église. Mais mécontents, les membres ont ensuite viré leur « nouveau pasteur » après un ou deux ans ! Pour quelle raison ? « Beh, vous comprenez, ce nouveau pasteur faisait la Sainte Cène après la prédication, tandis que l’ancien pasteur faisait la Sainte Cène avant la prédication. Aussi faut-il souligner qu’il dépasse régulièrement l’heure de midi ! »

    Aucun membre n’a payé le moindre prix pour relever le défi de leur propre église ; mais ils étaient bien là, capable de jeter un pasteur missionnaire, qui avait tout laissé derrière lui, comme un pair de veilles chaussettes ! Après, ces membres ont encore l’audace de se demandent pourquoi leur église est si petite et qu’elle connaisse pas le réveil !

    Je vous le dis, les témoignages ne manquent pas ! Mettez-vous à la place de quelqu’un qui fait 2 fois 80 ou 2 fois 120 km (aller-retour) sans même recevoir le moindre centime ! Et que pensez-vous d’un pasteur local qui, lors de la collecte, souligne que « l’orateur vient de loin », pour que les gens « honore l’orateur » ! Et, ensuite, il met plein de photos sur son Facebook pour faire sa pub et dire qu’ils eu une réunion tellement bénie avec l’orateur ! Ou que pensez-vous lorsqu’on se déplace de loin (hors région) pour enseigner dans une école biblique et recevoir 10€ pour les frais de déplacement, tandis que les étudiants doivent payer plus pour les cours ?

    Bref, c’est lamentable et honteux ! Bien sûr, il y a de l’abus parmi les « pseudo pasteurs auto-déclaré ». Mais permettez-moi de dire, qu’il y a autant de l’abus parmi le peuple de Dieu !

    Je prie qu’il y ait un véritable repentance dans les églises ! Qu’ils apprennent à être reconnaissant et honorer ceux qui les nourrissent spirituellement. Mes amis, croyez-moi, beaucoup de missionnaires sont repartis… certains déjà après 3 mois ! Je comprend très bien pourquoi. Certains sont maintenant des pasteurs dans leur pays, parmi les gens de leur propre peuple, car ils n’ont pas été honoré après avoir servi un autre peuple.

    Pasteurs et membres d’églises, pour certains d’entre vous, c’est le temps de se mettre en cause et de se repentir !

    Merci

    • Très bon Pétro très vrai et enfin quelqu un qui sait de quoi il parle merci pour ce coup de G**** un petit bonjour en passant mon ami .🙂

  13. Bon , juste une petite remarque , je n’aime pas trop le mot « métier  » pour un pasteur , même si mon fils travaille à l’extérieur et ne veut absolument pas être payé par l’église je suis pour le salaire des pasteurs qui font ça à plein temps et qui travaillent sans relâche , ce n’est pas pour autant que c’est un métier car le jour où un pasteur fait son ministère comme un métier il vaut mieux qu’il se retire

    • Bien entendu Catherine, j’entend ce que vous dites. Mais le terme « métier » reste juste, même si on le fait plus par vocation et passion. Le mot « métier » n’est pas une grossièreté. Exercer un métier ne signifie pas que l’on fasse une chose par obligation et sous la contrainte, et de manière mécanique.

  14. « Paul dit que celui qui ne soutient pas matériellement celui qui l’enseigne se moque de Dieu. »
    J’ai pas lu ça moi..

  15. Le pire dans cette démonstration est de parler du pasteur mais que fait on de l’apôtre, du prophète, de l’évangéliste … ?
    Il n’y a que le pasteur qui soit dans le collimateur de la rémunération ?
    Cela montre un état d’esprit bien particulier…une odeur d’attachement à des choses du monde….

    Par ailleurs je ne suis pas partisan de parler de métier de «pasteur» car cela n’existe pas dans l’écriture, ce n’est pas une profession car on peut vivre une profession avec un complet détachement.
    On peut vivre de l’enseignement (scolaire) avec un «je m’en foutisme» total juste en préparant son cours, en gavant et se moquer du reste et des résultats car on a fait son boulot dès qu’on a son salaire et on bosse uniquement pour un salaire. !
    La fois dernière sur Actu (pas le lien, si Actu pouvait mettre un système de recherche plus performant) une enquête faisait état de certains prêtres annonçant l’Évangile sans même y croire, c’est cela une profession !
    Et du fait que c’est une profession beaucoup peuvent y adhérer y compris le monde, faire son show de Mr culture comme j’en vois beaucoup qui ont un cerveau de Science Po et de grands énarques au point ou quand ils écrivent il me faut prendre pour chaque phrase qu’ils accouchent un dictionnaire pour décrypter leur français, mais sont de parfaits crétins spirituels et ne comprennent pas un iota de l’Évangile et le sens même de ce que l’on appelle Révélation car ils n’ont AUCUNE communion véritable avec le Seigneur.

    Ils ont un enseignement culturel du Seigneur et non pas un enseignement SPIRITUEL du Seigneur !

    Un ministère ne peut pas être une profession car le ministère ne se choisit pas !
    Une profession se choisit, le ministère ne se choisit pas !
    On est par ailleurs un ministère car on reçoit de Christ et de Christ seul un appel et on n’est soit même jamais en accord avec ça !
    Jonas fut prophète mais il n’a jamais voulu faire ce que Dieu lui enjoignait, les 12 apôtres furent apôtres mais ils n’ont jamais demandé cela, Jésus passe une nuit en prière et les choisit et les nomme , point barre !

    Un « pasteur du système » actuel est un pondu d’un système du MONDE et d’une forme d’enseignement qui est purement religieux et théologique et culturelle !
    La preuve ont veut plus du voile, on prêche la dîme (sans intelligence), on enseigne plus les rudiments aux couples etc…
    On prêche plus la Bible (le livre, sa culture, d’où elle sort, son histoire, celle d’un peuple bla bla bla) que l’ENSEIGNEMENT qu’elle véhicule.
    On est dans la religion du livre et non pas dans l’enseignement de l’Esprit !

    Je ne méprise pas le système mais je crie contre sa séduction, et je ne crache pas sur le fait qu’il faille vivre, avoir un salaire, nourrir sa famille etc… mais faire du ministère une profession c’est profondément diabolique et démoniaque et c’est profondément être un serviteur de Mamon même si l’on dit qu’on ne l’est pas car ce n’est pas l’homme qui choisi son ministère c’est le Seigneur qui nomme l’homme en ministère !
    Or si l’homme est nommé en ministère c’est lui même tout entier et non pas sa cervelle qui est le ministère car c’est l’homme tout entier qui est le don de Christ à l’Église et cet homme doit faire UN avec l’enseignement de Christ et être de conviction profonde à Christ et son fruit doit aussi se sentir !

    Chez Jean Moulin, je sens bien quelque chose mais l’odeur de Mamon et du fric…
    Suffit de lire l’ensemble de ses messages c’est du management religieux et financier encore plus habile que chez les Kto mais lui demander d’aligner un message spirituel issu de l’Esprit du Seigneur, ça il sait pas le faire…tout du moins sur Actu je ne l’ai pas vu aligner un article cohérent qui va dans le sens de l’Esprit et non pas du monde, de l’amour du fric, du management religieux pour être un bon petit parfait chrétien crétin et apostate…bref…
    Faut dire les choses comme elles sont au moins, c’est dit !
    Si Jean Moulin est de la ponte du système de pasteur actuel, il est évident qu’on va droit dans le mur avec ses enseignement à la Mamon !

    Vivre de l’Évangile ne fait pas du ministère une profession.
    L’homme est simplement attelé à une charge par le Seigneur et dans cette charge il se nourrit, ce n’est pas une profession !
    Quand un bœuf laboure le champs, il bosse et pendant qu’il bosse il bouffe du grain du champs pendant qu’il bosse.
    Cela ne fait pas du bœuf un laboureur ou un fouleur de blé, il reste un bœuf attelé à une charge et il vit du grain qu’il foule pour les autres car telle est la loi de Dieu pour lui.
    Mais c’est pas son métier, c’est un joug assigné par le Seigneur, une charge imposé qu’il est OBLIGÉ d’accomplir malgré lui car être serviteur c’est être ESCLAVE de Christ !
    Qui a envie d’être ESCLAVE ? Personne !…Et un esclave on en fait ce que l’on veut !
    Donc arrêtez avec vos conneries de désirer un appel car vous ne savez pas ce que cela veut dire car si vous saviez vous courriez !
    Moi je cours, non pas pour le Seigneur mais je fuis plutôt comme Jonas, car j’ai peur qu’un jour le Seigneur me dise, L—– (Mon prénom ^^) je t’ai choisi…
    OMG, je pète un câble ce jour là car je sais que ce sera fini de ma tranquillité et de ma liberté, je n’aurai plus de vie, ce sera terminé, je devrai mourir en martyr pour la gloire du Père…car pour moi Dieu, c’est tout ou rien !
    Pas de demi mesure pour moi, c’est ainsi !…Dieu me connait, pas question de servir en demi teinte etc : C’est Non d’avance pour moi !

    Sinon pour la profession de « je ne sais même pas quoi « , qu’on me procure le contrat de travail du ciel, la SS du ciel, l’IRCOM du ciel, la liasse fiscale de déclaration du ciel etc.
    Ces choses n’existent que dans les conventions humaines et non pas dans les célestes.

    Que l’homme appelé par le Seigneur soit couvert d’une garantie particulière car il fait office de ministre de Christ dans un monde profondément marchand, je peux le concevoir mais j’avoue n’avoir jamais vu ce système crée dans un profond détachement eu égard aux choses du monde !
    Suffit de lire les comptes Ktolique on est vite submergé par le fric et la paperasse et le ministère croule sous les liasses de biens et d’avantages en nature au détriment de l’Évangile…
    Est ce ceci ? : Ap 13:17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

    Bref !
    J’avoue qu’en y réfléchissant moi même, j’ignore comment on peut servir correctement Christ aujourd’hui….dans ce monde de fer, d’argent et profondément matérialiste ou pour vivre on est obligé d’adhérer au système !
    Est ce cela la marque de la bête ?

    On reproche à SK son mode de fonctionnement mais mine de rien qui ne fait pas comme lui et pire que lui ?

    Ps : je garde pour moi ma prière…comme une voix de tonnerre.

  16. L’insécurité, la peur du lendemain, au lieu de la confiance en Dieu pour le présent et l’avenir.
    En ce moment la crainte de l’avenir produit un climat de révolte et de revendications. Sans aborder les raisons de cette réaction sociale, la motivation qui est clairement exprimée est la peur du futur. Matthieu6v24-34. v25 : « ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus … »
    Phil4v19 : « mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire en Christ-Jésus. »
    Il est Yahvé-Jiré, l’Eternel qui pourvoit. Votre Père sait que vous avez des besoins.
    L’insécurité conduit à poser la question de la liberté. Dans les conflits actuels : l’état a un devoir de solidarité et de justice. Cependant, si nous plaçons notre sécurité dans les aides de l’état (alloc, assedic, retraite …) comme dans tout autre source (salaire, revenus …) nous devenons dépendants. Il y a deux formes de totalitarismes : dur au travers de la force. Mou : par l’assistanat. Les deux reviennent à une perte de liberté.
    Il faut confesser sa foi : c’est un combat spirituel contre l’esprit du monde : inquiétude, angoisse dans lequel la foi active, combattante est nécessaire.
    Distinction entre émotions et principes: Les émotions, les sentiments, vont et viennent, au gré des circonstances et des situations ou sous certaines influences.
    Les principes sont une décision volontaire du cœur, une ferme détermination d’obéir à la volonté de Dieu. Quand un homme obéit à Dieu parce qu’il est juste d’obéir à Dieu c’est un principe, et cet homme agit par principe et non par émotion. Attention des multitudes de personnes sont influencées presque entièrement par leurs émotions, et ne font leur devoir qui si elles sont sollicitées par une forte émotion. Différence entre « je sais » et « je sens ».

    Si par exemple nous attendons d’avoir « le sentiment »ou « l’impression » que l’on doit prier ou faire des offrandes, on ne commencera jamais. C’est dans le fait de pratiquer la prière non par sentiment qu’il faut le faire mais par devoir de nécessité et par la connaissance du caractère crucial de cette pratique que les vraies émotions seront satisfaites. Arrêter de boire, d’invoquer les mort par ex est un principe !

    Renoncer à tous ces biens: 1Cor 6:19 « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du S-Esprit qui est en vous, et que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas à vous-même » plus v 20″Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.
    Nous appartenons à Dieu, rien n’est à nous: temps, argent, intelligence, corps, âme…Tout doit être mis à sa disposition et employé pour sa gloire.
    Il faut confesser sa foi : c’est un combat spirituel contre l’esprit du monde : inquiétude, angoisse dans lequel la foi active, combattante est nécessaire.

    Toute offrande doit être faite dans la liberté. Face à la peur de manquer : l’offrande est un acte de foi. Marc12v41à44Alors Jésus, ayant appelé ses disciples, leur dit: Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus qu’aucun de ceux qui ont mis dans le tronc; car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre
    Donner est un bon exercice de piété. Il s’agit donc d’une conviction personnelle reçue dans l’écoute et l’obéissance au St-Esprit. C’est cette liberté et cette obéissance qui fait de notre offrande un acte de libéralité et non d’avarice, ce n’est pas son montant. 2Cor9v5.
    L’argent est une semence, et non plus seulement le moyen de répondre à nos besoins :
    2Cor9v10 : « celui qui fournit de la semence au semeur et du pain pour sa nourriture vous fournira et vous multipliera la semence et il augmentera les fruits de votre justice. »
    Cette conception nous place à nouveau dans la dépendance de Dieu : c’est lui qui fournit la semence, c’est de lui qu’elle vient. L’argent que nous donnons ne nous appartient pas !

    La dîme : le dixième des revenus. Elle est destinée au soutien des ministères, comme dans l’AT elle était donnée aux sacrificateurs.
    – Les offrandes: ce sont tous les dons pour les bâtiments : Ex35v29 : « tous les Israélites, hommes et femmes, dont le cœur était généreux pour contribuer à l’ouvrage que l’Eternel avait commandé d’exécuter par l’intermédiaire de Moïse, apportèrent des offrandes volontaires à l’Eternel.
    1Cor9v14 : « le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’évangile de vivre de l’évangile. »
    Mais aussi pour les missionnaires : 3Jeanv5-8 ou encore Tite3v13-14
    La dîme et les offrandes sont l’expression de l’amour et de la confiance en Dieu:
    La relation à l’argent est un test pour notre vie de disciple. Ces principes bibliques ne dépendent pas de notre situation financière : que l’on soit riche ou pauvre, ils nous ramènent à notre motivation devant Dieu. Ils nous concernent, qq soit notre culture, le contexte économique et social dans lequel nous vivons.

  17. Comment les pasteurs vivront-ils à la retraite? Comment vont-ils payer leurs charges? Vous tous qui montez sur vos grands chevaux à coup de versets bibliques ou de grandes diatribes, qui pratiquez la masturbation cérébrale, afin de (vous) convaincre que Dieu pourvoira aux besoins de ses serviteurs, retirez plutôt les oursins que vous avez dans vos poches et laissez vos confortables voitures et vos salaires de ministres et montez en chaire le dimanche avec en arrière plan le spectre de l’huissier qui va venir saisir vos meubles pour loyer non payé. Mais surtout restez bien spirituels et continuez à prêcher la grâce et la libéralité. Et le jour où la pression sera tellement forte et que votre épouse vous quittera parce qu’il lui manque la sécurité financière, alors que lorsque vous vous êtes mariés vous lui aviez promis la lune… Au moment où le coup part, bénissez ceux qui tous les dimanches venaient vous écouter dans leurs beaux costumes et qui ne relevaient que les erreurs de langage que vous aviez faites, ou pire encore, si au lieu de la sacro sainte version Second, vous osiez utiliser la Semeur….. Merci pour les années passées au service du Seigneur et de ceux qui se sont cotisés pour te payer une belle balle… Repose en paix Fabrice… Ceci est une histoire vraie, et moi je ne suis pas pasteur, je ne suis qu’un aumônier de prison qui va écouter ceux qui en ont besoin. Bénévolement, évidemment!

    • Mais il est toujours possible de quitter la fonction de pasteur pour aller travailler……..combien sont au chômage ? tous ne se suicident pas !

      Il me semble que la bible est claire sur ce sujet…..les apôtres travaillaient jésus aussi travaillait !!!

      Y a n’a marre de culpabiliser les chrétiens , nous avons été plumé par les charlatans prophétiques et maintenant les chrétiens ne marchent plus……débrouillez vous donc avec vos charlatans à 4 sous……………….ci vous voulez des mercedes style Chevalier….rejoignez -le, la voie de la fausse épouse est large spacieuse et colorée.

    • Ma pauvr dame….vous avez du beaucoup souffrir vu la dose d’empathie qui ne semble pas vous étouffer. Parlez-en à un pasteur….

    • Celui qui était mon ami au régiment (lire mon témoignage sur ce site)
      est devenu par la suite, après son service militaire,
      Pasteur dans l’Eglise Evangélique des ADD, dans la ville de Chalon-Sur-Marne ;
      nous nous sommes perdus de vue, mais plus tard au bout d’environ plus de trente années
      j’ai parlé un jour avec sa fille qui m’a confiée que parfois ils avaient eu faim (oui faim…)
      que la famille n’avait parfois pas de quoi acheter de la nourriture et des vêtements
      et que le fait de pouvoir se loger était bien souvent la grande priorité…
      Je n’ai jamais connu sa détresse ni la misère dans laquelle les membres de l’église,
      ont laissé vivre leur pasteur.
      Aujourd’hui il est auprès du Seigneur et c’est vraiment pour moi un réel remord
      de ne pas avoir connu sa situation matérielle,
      Oh ! combien j’aurai aimé pouvoir l’aider,
      mais c’est trop tard je ne peux remonter le temps qui passe…
      son épouse est également décédée et elle n’a jamais connu ni confort ni la sécurité matérielle,
      j’aurai voulu pouvoir crier aux braves membres de son église qu’ils étaient des salauds
      et que la plupart d’entre eux devaient certainement mieux traiter leurs chiens ou leurs chats
      que leur pasteur mais je n’ai pas cette démarche,
      eux ils auront des comptes à rendre au tribunal de Christ.

    • Reutenauer Daniel
      1 décembre 2014 • 18 h 32 min

      Ma pauvr dame….vous avez du beaucoup souffrir vu la dose d’empathie qui ne semble pas vous étouffer. Parlez-en à un pasteur….

      Certainement pas, c’est la dernière personne que j’irai voir …je suis plus que pasteurisée et même écrémée par la famille pastorale de mon époux et je puis vous dire que pour rien au monde je voudrais que notre fils soit pasteur .

      Je n’ai pas besoin de pasteur pour servir mon Dieu et ce que j’ai appris je l’ai surtout appris par moi même en cherchant et étudiant …aussi je ne suis pas du tout d’accord avec la domination pastorale qui sert surtout à remplir des bancs le dimanche sur lesquels vous êtes tenus de vous y assoir en la bouclant ….à savoir que seul le pasteur sait !!!

      Des fabriques de moutons de Panurge……..

      J’ai découvert que je pouvais en savoir plus que lui sur certains sujets, juste parce que j’avais pris le temps d’étudier….en profondeur .
      Mais leur vanité ne supporte pas d’être enseigné par une âme de leur troupeau….aussi je préfère amplement faire partie du troupeau d’en haut !!!!

  18. C sûr!!!Si un et même plusieurs pasteurs peuvent se donner à leur tâche à temps plein c une bénédiction pour toute l’église!!!Plus de temps pour préparer les messages,pour avoir des entrevues,pour préparer des projets,pour prier,…ce n’est que du bon!!!

    Pq tant de reticenc a donner de l’argent pour son église,son pasteur,…?!?

    Donner = coeur de Dieu comme Dieu nous a donné son fils unique,sa Grâce,son Amour,…nous aussi donnons en retour pour que l’église aie un Impact fort dans nos villes,régions…!!!

    Qu est ce qui est plus Important pour nous; notre portefeuille ou notre Amour pour Dieu?!?

    Juste qqes mots de réflexion sans aucun jugements bien sur.,.que tous agissent en pleine conscience et avec pleine conviction! 😉

    Soyez tous bénis! ❤️😉

    • Lucas
      1 décembre 2014 • 14 h 09 min

      Ci c’était le cas les églises devraient être pleine à craquer et les membres au boulot dans toutes les sphères de la société….Mais les 3 1/4 du temps ils prient chaque dimanche les mêmes prières ..

      Et ho Dieu n’est pas sourd pas la peine de rabâcher !!!

    • marinette c’est un peu péjoratif vos propos , pourquoi jugez vos frères et sœur et affirmez vous qu’ils ne sont pas des chrétiens comme vous et qu’ils se contentent d’aller à l’église le dimanche pour réciter les mêmes prières , c’est certain qu’il y en a mais ce n’est pas la majorité , ce n’est pas sympa ce genre de jugement et ça n’apporte rien de bon

  19. excusez moi je crois que je ne sais plus lire.

    Quand on déforme les textes pour convaincre les autres de son argumentaire, ça s’appelle comment?
    Quand par logique humain on fait dire des choses aux textes pour soit disant aller de l’avant c’est quoi ?
    Je cite :
    Si nous n’investissons pas envers les VRAIS ministres, comment voulez vous que l’évangile prospère?
    Je cite :

    -/ Déjà l’évangile à mon sens n’a pas à prospérer il se suffit à lui même par Jésus Christ . Bon d’accord un nouveau vent souffle : »l’évangile de la prospérité  » mais ça reste une oeuvre d’hommes. Tous les chrétiens qui n’ont pas compris avant cette « nouvelle vision » ,Comment ont-ils fait? La prospérité se trouve dans le cœur sincère en Jésus ………….. Le Seigneur pourra alors utiliser la personne qui parlera en vérité de cœur!

    Je cite :
    « De même, le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent cette bonne nouvelle vivent de cette activité » 2 Corinthiens 9.14 (FC)

    -/ La libéralité des dons n’est pas l’obligation! l’époque dans laquelle Paul parle n’est pas notre époque. A notre époque, Des Eglises plus ou moins scripturaire imposerait une redevance qu’ils nommeraient dîme, parce que la Bible le dit. on pourrait s’interroger alors la raison de l’utilisation et du profit de cette manne ………..

    Je cite :
    les pasteurs devraient être payer comme la moyenne de leurs membres c’est à dire en France entre 1400 et 2000 euros , pour une église au moins de 100 membres adultes en dessous il n’y a pas d’obligation , il peut être a mi-temps , la moyenne des dons en France est de 70 € par adultes selon les sources.

    -/ Et pour l’appel de Dieu quel Bonus ??????

    Je cite :
    Aujourd’hui, la manière dont nous traitons les ministres de l’Évangile est une honte. Des hommes et des femmes travaillent dur mais ne parviennent pas à joindre les deux bouts à cause de l’ingratitude de certaines personnes.

    -/ Deux aspects ,ces ministres, n’ont jamais reçu l’appel du Seigneur pour servir, ce qui est très possible , ou ils réduisent leur oeuvre au niveau de la pensée de l’homme où Jésus serait l’exécutant des ordres de ces valeureux guerriers!
    Se poser la question de l’ingratitude en portant jugement, est un manque d’Amour flagrant .Avons nous pensé au « smicard » du fond de l’église, qui trime du matin au soir dans son entreprise, et que son patron ne veut pas augmenter « car ses bons à riens de fils » méritent mieux que lui dans l’entreprise et leur place est réservée d’office pour un meilleurs salaire? Bien sur que non, c’est un petit sa parole ne vaut rien! ………………….

    Je cite :
    dans ce monde de fer, d’argent et profondément matérialiste ou pour vivre on est obligé d’adhérer au système

    On reproche à SK son mode de fonctionnement mais mine de rien qui ne fait pas comme lui et pire que lui ?

    -/ Voila une remarque qui prouve que le monde se trouve dans l’Eglise mais une question comment ces Chrétiens qui à corps et à cries demandent toujours plus d’argent plus des biens , allant jusqu’à l’abus pour certains, comment pourront-ils résister à la marque de la bête?

    Je cite :

    Un « pasteur du système » actuel est un pondu d’un système du MONDE et d’une forme d’enseignement qui est purement religieux et théologique et culturelle !

    MAIS DE QUELS BERGERS PARLENT T ON AUJOURD HUI ?? De ceux qui se cachent derrière des bureaux cossus ? De ceux qui grapillent les dîmes pour leur propre ventre ? De ceux on le voit tous les jours, qui s engraissent, engraissent leurs familles, s accaparent les ministères de père en fils, moi je les appelle les dictateurs sous titre de pasteurs, évèques, et apôtres , qui oublient volontiers le ministère de la veuve, de l orphelin, de celui qui vit dans la précarité ??? Qui roulent dans des bagnoles cossues, de luxe ???? Qui portent des vêtements somptueux alors que certains chrétiens croulent sous les dettes et n ont pas un repas normal dans la journée ?? De ceux que l on ne peut même plus aborder en cas de problèmes, parce que ces messieurs se planquent derrière des secrétaires, des collaborateurs, par lesquels il faut d abord passer, de ceux qui passent leur temps à des Séminaires à travers le monde ??? Alors que les fidèles se saignent pour joindre les deux bouts ???

    Etc Etc . Ne pensons pas que les illusions sont des services aux Seigneur . Nous pourrions dire beaucoup de choses sur le sujet n’est-ce pas? le sens de notre époque où des politiques trompent le peuple en l’appauvrissant? Je crains que beaucoup de serviteurs ont la même position politique dans une histoire impossible qui se mesure par le mensonge , l’hypocrisie , la cupidité, l’interprétation des mots pour son intérêt ………….. Et l’Art de sortir l’argent des poches sans, douleur même si en cela des Chrétiens ne mangent pas à leur faim en cachettes ça existe aussi en France!

    Si vous voyez un Pasteur qui a de l’empathie pour ses frères et qui ne se plaint jamais alors , pensez à lui.Même si c’est rare ça existe encore . Souvent d’ailleurs le Seigneur suscite des cœurs pour les aider…..

  20. « Oui, c’est à cause de nous qu’il a été écrit que celui qui laboure doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain fouler avec l’espérance d’y avoir part. Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels. » (1 Cor 9:10-11)

    Posez-vous cette question : mon pasteur, peut-il labourer avec espérance ? Quelle espérance ? Quelle peut être la perspective à court terme et au long terme ? Notons, la Bible dit qu’il « doit labourer avec espérance » !

    « Qu’avez-vous eu de moins que les autres Églises, sinon que je ne vous ai point été à charge ? Pardonnez-moi cette injustice-là ! » 2 Cor 12:13

    Il est donc injuste qu’une église ne veut pas prendre la charge de son pasteur ! La Parole est claire. Ceci est indiscutable ! Sauf, bien sûr, pour ceux qui ne veulent pas marcher dans l’obéissance et abuser de leur pasteur. Mais alors, ne soyez pas étonnés qu’un moment donné le Seigneur envoie le pasteur ailleurs.
    « Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi » (Gal 6:7), dans l’église en question ou ailleurs ! Ce verset s’adresse aussi bien à l’église locale que au pasteur en question.

    • « Qu’avez-vous eu de moins que les autres Églises, sinon que je ne vous ai point été à charge ? Pardonnez-moi cette injustice-là ! » 2 Cor 12:13

      VOILA UN VRAI SERVITEUR DE DIEU l’Apôtre PAUL C’EST L’EXCELLENCE DU MINISTÈRE

    • Paul remercie plus d’une fois tous ceux qui ont pourvu à ses besoins , il a été énormément aidé financièrement dans son ministère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :