Les pasteurs devraient-ils être payés à la performance ?

Les pasteurs qui ont du succès devraient avoir un salaire plus élevé, «ou une mission plus attractive», a déclaré le président du groupe de travail des entrepreneurs protestants d’Allemagne, le Dr Peter F. Barrenstein.

Longtemps consultant en gestion pour cabinet de conseil en stratégie d’entreprise, le Dr. Barrenstein propose de payer les pasteurs d’après leur performance.

Il est rare qu’un pasteur reçoive un retour direct, lui permettant de savoir si sa prédication était bonne ou mauvaise, argumente Peter F. Barrenstein, qui est membre du synode le l’EKD: «il ne le sent qu’indirectement, en constatant qu’il y a moins de monde qui vient à ses cultes»

LIRE LA SUITE… 



Catégories :L'Eglise, Religions, Société

Tags:, , , , ,

76 réponses

  1. Je connais un Pasteur Français qui n’a jamais été payé par l’église ,il est toujours chauffeur d’un poids lourd .
    Que Dieu bénisse, protège et garde ce frère .

  2. J’imagine que ce n’est pas une blague, alors, je vais répondre sérieusement😉

    Il y a, dans le mouvement protestant-évangélique, une forme d’entreprise à dénoncer. Je me rappelle lorsque j’ai débuté dans le ministère, un projet d’agrandissement de notre bâtiment avait été présenté devant l’assemblée, appuyé par le président de l’association. Afin de susciter une plus grande contribution de l’assemblée, on promettait alors une ristourne à chacun des contributeurs. Une forme de prêt avec intérêt. Mais la presque totalité de l’assemblée a refusée cette formule, considérant que l’église ne doit pas être une entreprise. J’étais moi aussi contre ce projet, surtout sous cette forme.

    Je n’aime donc pas que l’on considère l’église comme une entreprise commerciale, avec le fonctionnement d’entreprise. Bonis de performance, si le pasteur plaît par son organisation cultuelle et sa prédication? N’est-ce pas justement une forme d’évangile de prospérité? Si l’ouvrier mérite son salaire, c’est parce qu’il est appelé à servir le Seigneur et non une entreprise qui calcule l’appel en performance. Que se passe-t-il si le pasteur prêche avec vérité, ce qui peut provoquer une baisse de l’affluence de l’assemblée? Bien que je n’approuve pas John MacArthur, mais lorsqu’il a débuté son ministère et à prêcher, la moitié de l’assemblée a quitté, n’aimant pas certaines vérités qu’il enseignait. Va-t-on compromettre la vérité pour une rentabilisation de l’organisation? J’espère qu’on ne verra pas une telle énormité. Et même si on offrait des bonis de performance pour bien enseigner la vérité, ne serait-ce pas le mauvais incitatif pour prêcher la vérité? Si le motif devient monétaire plutôt qu’un amour pour Christ et ses semblables, ça devient sérieusement inquiétant…

  3. C’est en tout cas plus intelligent que de croiser les couteux… ou de se faire égorger unilatéralement…mais un grand travail théologique devrait suivre et repérer des passerelles possibles sans renier l’essentiel de la foi de chacun et le rôle de Jésus notamment …

  4. n’est-t-il pas écrit que nos récompenses seront célestes?et c’est Dieu qui jugera selon nos œuvres…..si déjà un pasteur accepte ce genre de récompense terrestre il n’aura plus rien comme récompense céleste et là cest la parole de Dieu;restons sur la parole et ne nous en détournons pas;QDVB

  5. Actu-chrétienne se spécialise dans le canular, ou bien ?

    • Je reconnais que Shora Kuetu est un sacré canular…🙂

    • @ Paul ,
      Pardonnez à Shora Kuetu et vous serez guéri de l’esprit de rancune ,amen.

    • Rancune de quoi ? Je dénonce juste un imposteur.

    • Hahah Paul, je ris en voyant ce qui vous arrive là, je connais cette situation, bien souvent des chrétiens qui ne comprennent pas tout ce qu’ils se passent arrivent et nous balancent des « esprits de … « , des versets ou que sais-je à toutes les sauces bien qu’ ils soient hors sujets, on comprends ce qu’ils veulent dire, alors on se sent obligé de se justifier pour éclaircir la situation tout en s’apercevant que celui ci reste convaincu … alors on reste un peu bloqué et on se dit  » Bon … Bah .. J’laime quand même ! »😀

    • à l’attention de Gilles Veuillet

      J’ai pensé à vous en lisant cet article sur le site : »Boulevard Voltaire »
      en tous cas le journaliste parvient un tant soit peu à convaincre /

      Ce week-end, sur Paris-Première, j’ai vu Zemmour et Nauleau, Jean-Marie Le Guan et Thomas Legrand auteur de « Arrétons d’élire les Présidents » évoquer l’impuissance à gouverner de l’actuel Président de la République. J’ai vu des magazines titrer sur sa nullité, d’autres être très irrévérencieux. J’ai vu, le même jour, comme un appel, un reportage de la presse espagnole sur une charmante famille, un Prince, sa jeune et élégante épouse et leurs bambins dont deux jumeaux à croquer. Et je me suis tout naturellement dit que l’Élysée devrait être leur résidence principale puisque ce Prince n’est qu’autre que Louis de Bourbon, duc d’Anjou, descendant direct de Louis XIV qui avait mis, en 1700, son petit-fils Philippe sur le trône d’Espagne.

      Un Roi de France au XXIème siècle pour rattraper les erreurs passées de cinq Républiques dont trois guerres. Folle pensée ? Et pourtant, il suffirait d’un Président courageux pour rendre à la France, via un référendum, une raison de croire en elle-même.

      L’Europe actuelle compte douze monarchies qui, exceptée celle d’Espagne, sont toutes en meilleure forme que notre pauvre République. Sans un Roi, il y a longtemps que la Belgique aurait explosé. Que la Grande-Bretagne serait divisée en petits royaumes. Car le Roi, c’est le ciment d’un peuple. Son incarnation. Un lieu indestructible entre la France et les Français. Un homme qui représente non pas un parti mais un peuple dans son entité, dans son identité, un peuple issu du plus profond de son Histoire comme de la plus récente acquisition de la nationalité, un peuple de toutes origines, de toutes races, de toutes religions. Le Roi, c’est le rassembleur, et non pas le diviseur élu par à peine la moitié d’électeurs souvent démotivés.

      La République coûte cher. Le train de vie de l’Élysée est très largement supérieur à celui de la Cour de Versailles. Élire un Président tous les cinq ans engloutit des fortunes avec un résultat dont on voit depuis 20 ans où il nous mène. Un Président de la République n’est pas éduqué pour représenter la France. Un Roi héréditaire si : il est éduqué dès son plus jeune âge à gouverner un pays et à en faire respecter ses valeurs, avec l’aide d’un vrai Premier ministre qui dirige un Gouvernement sous la coupe d’un Parlement. Le roi d’une monarchie parlementaire, comme nous aimerions la voir à nouveau, n’interviendrait qu’en cas de manquement grave aux valeurs fondamentales. Cas où il ferait appel par voie référendaire au vote des Français. Et puis, un Roi, c’est l’image d’un pays, autrement plus prestigieux qu’un homme étriqué dans un costume trop grand, sans allure, sans distinction, sans éducation, sans réel savoir-vivre.

      Depuis l’an 751, ils sont 52 Rois à avoir dirigé le beau Royaume de France. Quel pourrait être le 53ème ? Un Orléans ? Un Bourbon ? Mon choix est fait, je suis pour la Légitimité incarnée par le jeune Louis le 20ème du nom, heureux père de ces enfants qui formeraient la plus belle famille princière d’Europe ! Il est né en Espagne mais de nationalité française, comme Manuel Valls. Il a un bel accent madrilène mais maîtrise parfaitement notre langue, l’Histoire, la diplomatie, l’économie puisqu’il est banquier, et un avantage non négligeable, il est cousin avec toutes les têtes couronnées d’Europe. Il a de l’allure, un beau sourire, une culture sans faille, une famille pour laquelle il est très attentif. Il a traversé dans sa vie de multiples épreuves : le divorce de ses parents, la mort à l’âge de 11 ans de son frère aîné François, dans un accident de voiture, dont son père et lui même ont échappé non sans de multiples blessures, puis la tragique et brutale disparition de son père, le Prince Alphonse, décapité par un câble sur une piste de ski dans le Colorado, 204 ans après que son ancêtre Louis XVI ait été guillotiné.

      Alors, oui, après la malmenée présidence de Jacques Chirac, la malaimée présidence de Nicolas Sarkozy et la détestable présidence de François Hollande et leurs multiples échecs, plutôt que de s’aventurer dans l’inconnu d’un septième président ou présidente de la Vème République, il ne serait pas inconvenant d’envisager le retour d’un roi qui redonnerait à la France une raison d’espérer.

      Le Président est mort. Vive le Roi !

    • Cela serait cool d’élire un Roi pour cinq ans !

  6. Voici ma lecture quotidienne,

    2 Thessaloniciens 3-6 à 15

    « 6 Frères, nous vous recommandons aussi, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les enseignements qu’il a reçus de nous. 7 Car vous savez vous-mêmes comment vous devez nous imiter, puisque nous n’avons pas vécu parmi vous dans le désordre, 8 Et que nous n’avons mangé gratuitement le pain de personne, mais que nous avons été dans la fatigue et la peine, travaillant nuit et jour, pour n’être à charge à aucun de vous. 9 Ce n’est pas que nous n’en eussions le droit, mais c’est pour vous donner en nous-mêmes un exemple à imiter. 10 Car aussi, lorsque nous étions chez vous, nous vous déclarions expressément, que si quelqu’un ne veut pas travailler, il ne doit pas non plus manger. 11 Cependant nous apprenons que parmi vous quelques-uns vivent dans le désordre, ne travaillent point et s’occupent de choses inutiles. 12 Or, ceux-là nous les invitons, et nous les exhortons par notre Seigneur Jésus-Christ, à travailler avec tranquillité, afin de manger leur propre pain.
    13 Pour vous, frères, ne vous lassez point de bien faire. 14 Et si quelqu’un n’obéit point à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n’ayez point de communication avec lui, afin qu’il en ait de la confusion. 15 Toutefois, ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère.  »

    C’est quand même très clair, il faudrait approfondir le texte, le contexte … pour en tirer un véritable enseignement et ne pas tomber dans une dérive à l’inverse mais voila je me suis permis de partager ma lecture.

    Je me rapproche fortement de l’approche de Patrick.

  7. Super. Voici une proposition de rémunération à la performance :

    # pour chaque prêche avec conversion, 50 (*) pour chaque personne convertie
    # pour chaque prêche sans conversion, ristourne de 500 (*) du pasteur à la caisse de paroisse
    # pour un prêche en alexandrins, voyage payé tout compris, à Alexandrie (net d’impôts)

    # pour chaque baptême, une caisse d’Evian
    # pour chaque mariage, une caisse de Champagne
    # pour chaque enterrement, une caisse en bois

    # pour chaque visite, 10 (*) en bons-essence ou bons-voyage
    # pour chaque 10 (*) à la quête, 1 (*) pour le bon pasteur-mammon
    # pour chaque heure d’école du dimanche, un sachet M&M

    # et un extincteur à la fin de sa vie : ça brûle, en enfer

    (*) à chacun d’ajouter son unité monétaire préférée (Euro, CHF, etc.)

  8. Certaines confessions confondent profession et ministère mais ils ont raison de parler comme ils le font car chez eux pasteur c’est une profession et non un ministère.

    • C’est ça! et c’est bien triste .
      Si , celui qui donne de belles prédications n’est pas conduit par l’esprit, celui qui a l’esprit de Dieu en lui n’est pas dupe.
      Qui peu comprendre ce que j’écris.
      Ou si vous préférez l’habit comme on dit ne fait pas le moine.🙂

  9. le Dr. Barrenstein devrait être excommunier des Eglises évangélique pour de tel propos il devrais savoir que la prédication est l’oeuvre du Saint Esprit, et l’attribué à l’homme en le récompensant d’un bonus financier est une véritable abomination. ils faut savoir en plus que le ministère pastoral tel qu’ ont le vois aujourd’hui n’a rien de biblique , en effet comme la dit Jésus a ses disciples: Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres ; les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude.  » Pasteur porté du fruit arrête de regardé vos costume pour cérémonie mortuaire car les églises meure a cause de vos comportement de dictateur procédurier. je vous le dit comme Moise a dit a pharaon  » laisse allée mon peuple ». foutez le camps des église on a pas besoins de vous, si vous voulez devenir des artistes, l’église n’a pas le moyens de vous payer les pour boires mais j’ai une petite chanson pour vous consolé: http://youtu.be/VaHXKxr_j6E?list=RDVaHXKxr_j6E

  10. Combien de fois, j’ai entendu : » Je suis appelé à servir le Seigneur « .

    Très bien ……Après on passe sa vie a entendre, (exception près), ces mêmes personnes dire, donnez pour ceci , donnez pour cela , payez la dîmes, si vous ne le faites pas vous ne serez pas béni…………etc etc .Celui ci est suspect , il ne donne pas !

    Raccourci certes mais réalité ou le pasteur n’a plus le soucis (exception près bien sur) , du travail de mineur du travail de l’ouvrier qui décrasse les haut fourneaux , du matelot qui passe des jours sous la violence des grains etc etc . Lui il a trouvé une bonne gâche pendant que les autres triment et doivent donner !……

    Etre Pasteur est être à charge d’Âmes selon l’appel du Seigneur (le vrai ) Dieu pourvoit aux besoins ! Pourquoi faut-il mettre à côté des jugement de valeur? Dans un tel contexte qui peut parler de foi, qui peut parler d’Amour?

    Les serviteurs de Dieu ne sont pas plus grand que celui qui discute son salaire avec son patron? La c’est pire ils discutent le salaire non plus avec Dieu mais avec le « personnel »! L’appel sacré n’aurait alors été qu’une illusion n’émanant pas de la pensée divine et serait ramené qu’au marchants du temple. Moi je vau plus parce que je suis plus convainquant ………Cherchons l’erreur et ne soyons pas surpris quand le Seigneur pose la question: « retrouverai-je la foi quand je reviendrai ». Lourde responsabilité!

    Un bateau sans gouvernail, se fait drosser par les flots dans la tempête . Prenons garde que de trop vouloir au nom du Seigneur, nous conduisions le peuple de Dieu dans les ténèbres par les exigences humaine des sois disant serviteurs de Dieu!!!!!!

  11. Pour le voyage à Alexandrie, je pourrais concourir, mais ce n’est pas la destination que j’envie.

    Remarquons que sans le dire, c’est déjà le système pratiqué puisque les faux prophètes croulent sous les dons « suggérés ».

    L’église-entreprise, certains en font état ouvertement.
    Vider la salle est parfois le résultat de la Vérité (Jean 6/66-67), mais pas toujours : il faut considérer qui s’en va et qui reste pour évaluer les conducteurs (j’emploie le pluriel car l’homme orchestre unique -hérité du catholicisme- est une aberration)

  12. C’est bien pour ça qu’il faut conserver la dîme dans le N.T. : plus le pasteur est performant, plus il y a de membres dans son église qui donnent la dîme, et plus il a un gros salaire. C’est comme au foot : si personne ne vient voir le match, il n’y a pas d’argent pour payer les joueurs et l’entraîneur. Voilà la raison pour laquelle les pasteurs français portent des jeans, habitent en HLM, et roulent dans des Dacia pourries : ils sont trop nuls !

    Heureusement cela va changer, car le CNEF est en train de mettre en place des Masters obligatoires pour être pasteur : Advanced Leadership, Global Management, Improved Outreachment, Extended Strategies, etc.

    De plus, pour faire face à la constante dévaluation de la fontion pastorale en milieu évangélique (dont Actu est pour une bonne part responsable !) les désignations des responsables spirituels vont changer : dès 200 membres le responsable d’une assemblée sera désormais adressé sous le titre de CEO (Chief Executive Officer) et son trésorier sous celui de CFO (Chief Financial Officer) ; le terme de diacre sera également abandonné comme obsolete, au profit de COO (Chief Operation Officer).

    Espérons qu’avec ces nouvelles mesures, la ridicule susceptibilité des évangéliques vis-à-vis du mot pasteur ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir, et qu’il reprendra dans la conscience de l’Eglise son sens originel, qu’il n’aura jamais dû quitter, celui de berger pauvre et pouilleux, métier que les Egyptiens tenaient dans le plus grand mépris. Seule la vieille meute des anarcho-évangéliques d’Actu continuera à aboyer éternellement après cet os sec du pastorat, dont aucun jeune loup ne voudra plus.

    • Ubris ?

      Votre commentaire me semble très amer.

    • C’est bien dit !
      J’ai bien aimé le mot de la fin : dont aucun jeune loup ne voudra plus

    • @Pèlerin

      Votre commentaire me semble très amer.

      L’abus de coquilles Saint-Jacques a faussé vos papilles gustatives : mon précédent commentaire, même s’il n’est pas d’un grand crû, ne contient aucune saveur pouvant être qualifiée d’amère : de soufrée, de pharmaceutique, de méphitique à la rigueur, mais pourquoi voulez-vous que je sois amer ? Jugez vous-même Pèlerin :

      Je ne touche pas un gros salaire pastoral, mais pour compenser je travaille très peu, ce qui fait que la rentabilité R = €/sueur prend vers une valeur très élevée, or c’est ce rapport qui compte quand on veut comparer deux rémunérations.

      Un sermon de 30 minutes tous les dimanches, 1 heure et demie de préparation, une étude le mardi 2 heures tout compris, plus heures en moyenne de visites le jeudi et le vendredi, total 7 heures hebdomadaire = salaire mensuel 1,5 SMIC. Mais comme je travaille 5 fois moins que les 35 h, mon revenu relatif vaut 5 X 1,5 = 7,5 SMIC soit environ 10800€/mois.

      Vous me direz que ces dix-mille euros mensuels ne sont que virtuels puisque je ne puis ni les dépenser ni les capitaliser. Sans doute, mais la tranquillité d’esprit, Pèlerin, ça n’a pas de prix ! Pas de boss imbuvable qui vient vous demander sans arrêt si vous avez terminé son rapport, pas d’inspecteur à redouter tous les cinq ans comme le pauvres profs qui ne touche guère plus que moi, pas de cours des matières premières anxieusement comme l’industriel, ou de météo à comme l’agriculteur ! et tout mon temps pour écrire des bêtises sur Actu…

      Plus un auditoire acquis, la rosette pastorale au revers de la veste et un titre devant mon nom, Pasteur Ubris, qui sonne tout de même autrement que pèlerin machin-truc.

      Et vous, combien touchez-vous par mois ? pour combien d’heures ? ne prenez pas le risque de répondre, vous pourriez y éprouver une certaine amertume…

    • Mdr…
      La lecture de votre commentaire contient deux sens !
      Un jeune loup je m’y entends bien : un prédateur…

      Vous vous êtes condamnez par votre écrit car si on le lit par l’ironie, vous vous moquez de vous même donc !

    • L’intervention de Shor m’a permis de mieux comprendre ! Heureusement que nous sommes un corps😉.

      Pauvre Pèlerin que je suis Ubris, votre charité me permettra peut être de toucher 10% de votre salaire !

    • Vous savez … dans la mission on est bien plus avantagez que vous … Il suffit de trouver une femme américaine, se naturaliser pour se faire sponsoriser, revenir en France pour toucher les alloc/RIM français …

      Je vous recommande la mission Ubris, vous y verrez moins de paroissiens en plus🙂

  13. Une église administrativement est constituée sous forme d’association !!!!! Vous ne pensez pas que le Pasteur ne bénéficie pas t-il déjà de certains avantages de l’association et suivant les moyens certains de ses frais peuvent être pris en charges dans les charges de la comptabilité de l’association de l’Eglise ? En france au lieu d’être payé à la performance il peut peut-être bénéficier d’autres avantages équivalents qui sont légaux bien sûr et cela en fonction des moyens dont dispose l’association de l’assemblée qui la fait fonctionner (ça dépend peut-être si le pasteur est salarié ou pas de l’assemblée)!!!!! c ‘est une question que je me pose il y a peut-être des personnes qui peuvent renseigner sur le sujet !!!!

  14. Ah l’argent…. peut faire tomber des pasteurs aussi..

    • l amour de l argent .Avoir beaucoup d argent et être responsable d une église c est super. Fidèle dans les petites choses, fidèle dans les grandes. Cela s’applique aussi dans les finances.Celui qui est devenue millionnaire as sue quoi faire avec son premier dollar ou euros.

    • Juda était trésorier et certainement fidèle dans son rôle de trésorier. Puis l’argent lui à faire perdre la tête.
      Je pense que prêcher avec pour objectif de gagner plus d’argent est complètement anti biblique.

    • Il faut bien voir que c’est un des disciples de Jésus qui l’a vendu. Ca aurait pu être n’importe qui d’autre mais pas un de ses disciples. Il y a une leçon que Dieu veut nous donner à travers ce fait.

    • On est d ‘accord ! Ne pas précher l’évangile pour un gain sauf celui de sauver les personnes de la perdition .

  15. Proverbes 30.8/9

    Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère; Ne me donne ni pauvreté, ni richesse,

    Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire.

    De peur que, dans l’abondance, je ne te renie Et ne dise: Qui est l’Éternel ?

    Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, Et ne m’attaque au nom de mon Dieu.

  16. PREACH AVEC LES STARS !!!:)

    C’est charnelle sont truc

    Mais je voudrais rajouter ceci car en lisant certains com as ce que j ai cru comprendre ; le responsable d’église doit se débrouiller et DIEU pourvoiras (heureusement) néanmoins ce n’est pas une réponse toute as fait spirituelle . Pourquoi :

    En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes murmurèrent (tiens des murmures) contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour.

    Les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent: Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet EMPLOI (SALAIRE) qui paye? qui pourvois? Dieu as travers son peuple .

    Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole. Cette proposition plut à toute l’assemblée.

    Le problème c’est que cela ne plait pas forcément as toutes les assemblés que des personnes (pasteurs, diacres, évangéliques soit payés avec « leurs dimes » et « offrandes » qui appartiens a Dieu pas au peuple d’ailleurs.

    Donc je crois que les responsables d’églises aurons des comptes a rendre as Dieu car ils n auront pas libérés son peuple .car ce sont des pharaons mais pas tous .

    Mais le peuple aussi auras des comptes as rendre car il n’auront pas libéré leurs responsables d’église.A faire ce que Dieu as préparé pour l’église car il est occupé as son travail, soucie de l’église, facture as payer, prendre des décision (pas forcément les bonnes) et sans oublier les soucie de famille .Tous ca est une pression pour lui et croyés moi ce n’est pas facile jongler avec tout ca et de diriger une église.

    Le Peuple Chrétien n est pas pret d avancer en France si il n y as de changement de mentalité .

    • C’est surtout que les « pasteurs » devraient travailler lorsqu’ils le peuvent et se décharger sur les talents donnés aux uns et autres de l’assemblée.
      Et si le bâtiment devient un joug ? Et bien on le retire et on se réunit chez celui ou ceux qui ont la plus grande maison🙂
      Il y a toujours une solution, la bâtiment ne doit pas devenir un fardeau pour l’Eglise ( qui est les enfants de Dieu, non le bâtiment ).

    • Oui je suis d accord avec vous faut rester ouvert et non têtu 🙂

  17. Les pasteurs qui ont du succès devraient avoir un salaire plus élevé, «ou une mission plus attractive», a déclaré le président du groupe de travail des entrepreneurs protestants d’Allemagne, le Dr Peter F. Barrenstein.

    Proposition :
    Les pasteurs qui ont du succès devraient être invités dans toutes les églises pour transmettre leur excellence à tous et pour cela devraient êtres pris en charge par ceux qui en sont au bénéfice et qui produisent les même fruits qu’eux .

    • leur excellence !!!!! Martinette est un mot que je ne peux plus souffrir , tellement il est galvaudé à tout va.
      Ce que demande le Seigneur c’est un cœur humble.

  18. On pourrait aussi les payer à l’acte ; ainsi les discours les plus mortels assureraient un grand nombre d’enterrements et fortune faite et œuvre de mort achevée, le « pasteur » pourrait se retirer dans une île ensoleillée, la paix des cimetière régnant désormais sur son ancienne « paroisse ».

  19. Je suis consterné , soit le message est guidé par l’Esprit Saint et alors la prédication sera bonne et portera du fruit soit elle ne l’est pas et c’est du vent !! pourquoi ne pas payer les pasteurs au rendement tant qu’on y est , c’est du grand n’importe quoi . Qu’un pasteur vive de l’évangile ne m’a jamais gêné mais là ça dépasse l’entendement

  20. Qu’avons-nous fait des enseignements de Yeshua sur le Royaume de Son Père? Où est la Révélation du Messie?
    Le rabbinat évangélique repousse les limites de la dépravation.
    Putasseries religieuses éhontées que tout cela!
    D’après les critères de ces religieux, la vie de Yeshua fut sûrement un échec, vu qu’autour de la croix du Calvaire, ce n’était plus la foule des disciples, mais quelques irréductibles. Où étaient passées les foules qui font le « succès »???
    Ce n’est qu’églisianisme, tout ce mic-mac autour du pastorat et du prêche. Si le nom du Christ est associé à pareil brigandage, ce n’est que comme vernis pour attirer le chaland.

    Ô Père, prend pitié de tous ceux qui, refusant la liberté et les privilèges de l’adoption, demeurent des tâcherons, des pigistes, des mercenaires d’une oeuvre qui ne Te glorifie pas. Octroie à ceux à qui Tu as donné le droit d’être Tes enfants d’être simples. En en Oint Yeshua.

    • @ntjufen

      Pourquoi trouve-t-on ces versets dans la Bible ?
      Actes 14:22 …c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu
      Matthieu 11:12 …le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent
      Matthieu 22:14 …il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus
      Matthieu 24:13 …celui qui restera ferme jusqu’au but, celui-là sera sauvé

      Réponse : Dieu nous teste
      Le Seigneur votre Dieu vous teste pour savoir si vous aimez le Seigneur votre Dieu de tout votre coeur et de toute votre âme (Deutéronome 13:3 – voir aussi 8:2)

      Écoutons-nous l’Esprit de Dieu, ou les pseudo-prophètes ?
      De tout temps, des hommes ont parlé de leur propre fonds, prétendant être porte-parole de Dieu.
      La Bible dit que ces hommes ont la marque de la Bête (Apoc 19:20).

      Dieu les laisse cependant agir, pour nous tester : allons-nous les suivre ?
      Beaucoup tombent dans les pièges de ces pseudo-prophètes : il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus (Mat 20:16 & 22:14).

      Ne tombons pas dans le piège de croire que tous sont sauvés, du moment qu’ils ont à la bouche le nom de Dieu ou de Jésus, ou qu’ils opèrent des prodiges (Mat 7:22-23).
      Je ne vous ai jamais connus (Mat 7:23).

      Ceux qui mettent en garde contre les pseudo-prophètes sont souvent mal reçus.
      Si nous ne voulons pas être du monde, nous serons inévitablement conduits au désert.

      Là, Dieu nous nourrira de manne.
      Que signifie le mot « manne » ?
      Manne signifie qu’est-ce ?
      Comme les chrétiens de Bérée, qui vérifiaient dans la Bible si ce qu’on leur disait était vrai (Actes 17:11), ceux qui sont au désert se nourrissent de qu’est-ce ?

      Ils n’avalent pas tout rond ce que de prétendus serviteurs de Dieu leur enseignent : ils vérifient dans la Bible, éclairés par l’Esprit de Dieu, si ce qu’on leur enseigne est vrai.

      Mais il y a toujours eu, il y a aujourd’hui, et il y aura toujours combat en nous entre l’esprit religieux et l’Esprit du Dieu Vivant.

      Par ailleurs Abel, Joseph, Jésus, Paul ont été haïs car la grâce de Dieu était sur eux.
      Prenons garde de ne pas combattre ce qui vient de Dieu! (Actes 5:39).

      Demandons le discernement, afin d’accueillir ce et ceux qui viennent de Dieu, et de rejeter ce et ceux qui ne viennent pas de Dieu.
      Prenons garde de ne pas rejeter ceux qui nous mettent en garde contre les pseudo-prophètes!
      Et n’hésitons pas à rejeter les pseudo-prophètes!

    • Pour enlever certains doutes qui vous assaillent :
      il faut vous inscrire sur le site chrétien évangélique :
      « Calomnies pour tous »
      après avoir payé votre écot (en postant votre 1ère calomnie)
      vous aurez un accès permanent et libre
      à toutes les calomnies en cours et à la mode…!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :