Les artistes chrétiens ne sont pas attirés par un « gain honteux »

Les artistes chrétiens sont parfois accusés de chanter pour Dieu, attirés par un succès plus facile que dans le milieu du show-business. La réalité est bien différente…

Selon une enquête IFOP, 72% des artistes chrétiens interrogés ont exprimé leur désir de participer à un nouveau projet d’album ou de spectacle, mais 68% d’entre eux ne peuvent y parvenir à cause d’un « manque de financements ». Et un tiers d’entre-eux expliquent aussi qu’ils n’ont pas de contrats avec un producteur, sans oublier la difficulté parfois de trouver des salles. La situation financière est telle que la plupart des artistes chrétiens exercent une autre profession en parallèle de leur carrière artistique.

LIRE LA SUITE… 



Catégories :Détente, Sport & Musique, L'Eglise, Religions, Société

Tags:, , , , , , , , , ,

68 réponses

    • ceux qui gagnent beaucoup sont peu nombreux et même parmi ceux cette minorité, tous ne sont pas motivés par un « gain honteux ». Donc au final, ils ne sont pas nombreux…

    • En France peut être personne mais dans la Francophonie et particulièrement au Quebec je ne mettrais pas ma main à coupé.

    • Aux Québec ils viennent principalement de Nouvelle vie ils sont beaucoup soutenus et aidés par l’église mais je vous garantie , pour en connaître plusieurs qui sont venus dans notre église et qui ont dormis chez mon fils , il n’y a pas plus simple . Ils aiment louer Dieu et le partager mais ils sont loin d’avoir la gosse tête je vous le certifie

    • Catherine Bunel
      21 novembre 2014 • 20 h 28 min

      Exacte , ils ont à nouvelle vie une autre relation à l’argent qu’en Europe, notre fille à trouvé leur attitude formidable et très libératrice de la crainte et de la peur de manquer …tout le monde donne et tout le monde reçois, c’est une éthique de vie très libératrice de matérialisme ….car dégagée de la crainte et de ce fait dégagée de cette fausse identité du pouvoir de l’argent !

    • Complètement Martinette et ça se ressent même dans les prédication que j’écoute régulièrement sur le net , votre fille c’est installée là bas ??

    • Il faut quand même avouer qu’en Francophonie dans beaucoup d’assemblées on a la fâcheuse tendance à penser que parce qu’on est capable d’aligner 3 accords à la guitare on est un bon musicien. Alors les églises deviennent une bulle à part où les critères de qualité musicale sont peu élevés, définis par des gens non professionnels et par la soupe « worship » importée des églises anglophones.
      Je pense que beaucoup de chrétiens artistes francophones sont soit moins bons qu’ils ne le pensent, soit que les églises sont un public trop indulgent. Chacun veut y aller de son petit album, mais honnêtement pour beaucoup, difficile de les imaginer percer dans le monde artistique séculier.
      C’est vrai aussi pour le Québec, même si le rapport à la musique et à l’argent est différent et même si il y a plus de musiciens professionnels qui ont la possibilité d’exercer leur métier dans certaines églises. Mais là le piège est de tomber dans un aspect purement axé sur la performance musicale qui peut détourner les musiciens aussi bien que les membres des assemblées du vrai but de la louange chantée. Pour moi dans une certaine mesure, un chrétien artiste qui joue prioritairement pour la musique et son côté valorisant joue pour un gain honteux, même si il se trouve que les personnes qui l’écoutent puissent l’ignorer totalement.

    • @Will Bidonne : mais ils ne veulent pas percer dans le monde artistique séculier , ils veulent juste chanter pour le Seigneur

  1. Je pense que s’il y avait une émission « nouvelle star chrétienne » ou « the voice chrétienne » , il y aurait du monde au portillon, ça se bousculerait pour être vu….. Le passage d’Amos 5 sur le retour du Maître: « Qu’attendez-vous du jour du Seigneur? Il sera ténèbres et non lumière….Éloigne de moi le bruit de tes cantiques; Je n’écoute pas le son de tes luths » devrait nous faire réfléchir, au delà du simple gain justifié ou non.

    • « Éloigne de moi le bruit de tes cantiques »

      Pourquoi cette parole concernerait davantage les artistes que les chrétiens lambdas qui chantent des cantiques dans leurs diverses réunions ?

      Je crois qu’il est dangereux de piocher un verset de l’Ancien Testament pour condamner ce que font les uns ou les autres…

    • Entièrement d’accord avec toi mon ami…. « Pourquoi cette parole concernerait davantage les artistes que les chrétiens lambdas qui chantent des cantiques dans leurs diverses réunions ? » Il s’agit là, à mon sens, d’une question de fond, et non des moindres. Maintenant cette référence à un Livre de l’AT concerne les temps où nous nous dirigeons, alors pourquoi ne pas l’utiliser…? Crois-moi, je suis bien content d’être sous la grâce…..😉 même si j’aime une certaine partie de la Loi.

    • J’imagine qu’il y a d’autres parties de la loi que tu aimes moins😉

    • Bin comme tout le monde…. les radars automatiques… lol

  2. Et pourtant il y en a de très bons , c’est dommage . Olivier Sheuwa expliquait l’autre jour que c’est très cher de faire un album et il n’y a pas de producteur chrétiens comme dans le monde du moins pas autant et sûrement pas avec les mêmes moyens

  3. On est qu’en france les gens! Au USA regardez le billboard chrétien, le nombre de radio chrétien, la prod…C’est un autre délire tout dépend d’ou on vient et encore. Parce que Katy Perry avant de chanter dans le monde (je déteste ce terme) elle a essayé dans le milieu chrétien. Elle n’a pas réussie , elle s’est rabattu sur le show bussness du monde.

  4. Le concept de musique chrétienne est proprement ce que l’on appelle en français correct un artefact. Cette musique puise aux sources païennes de plusieurs influences, et manifeste, loin des problématiques d’évangélisation, d’édification, d’exhortation, tous les relents d’une prégnance du projet de Constantin qui provoqua la ligature partielle des trompes du « christianisme » en en faisant une religion officielle.
    Qu’a la musique dite chrétienne de chrétien? le texte? les mélodies? les thèmes?
    Des maîtres à penser de la mégachurch comme Rick Warren en ont fait le cube Maggi de la sauce religieuse évangélique. Sans une musique adaptée à un public cible susceptible d’être la clé de voûte de la croissance numérique, pas de succès, pas d’objectifs de croissance atteints (Purpose Driven Church).
    La place prise par la musique chrétienne dans les rassemblements de chrétiens est la signature la plus visible du psychologique qui prend le pas sur le spirituel; dictature de l’émotion. Le coeur à coeur avec le Père médié par la musique! Quelle farce!

    • La musique est un cadeau de Dieu, c’est lui qui à inventer tous les styles existants et à venir, même ceux que la vielle garde n’aime pas.
      Après il y a de mauvais interprète et de bon.
      La musique c’est comme une langue, c’est neutre c’est ce qu’on en fait qui peut être bon ou mauvais.
      Il ne peut pas y avoir de style païens.

      Après ce qui est dommage c’est qu’il n’y a peut être pas asser de style et couleur différentes dans les groupes. Hillsong c’est super mais dommage que dans certaine église on est l’impression d’être à Sydney (même si au niveau technique c’est parfait), il y a tellement de possibilité dans la musique pour faire quelque chose d’original.

    • @ Cédric

      Je peine à faire résonner l’acception ordinaire du verbe « inventer » avec l’usage que vous en faites.
      Des adorateurs de Satan ont réussi à rendre leurs vacarmes doux à l’oreille de croyants qui ne sont pas des disciples de Yeshua. Quel rapport y a-t-il entre le tintamarre du Hard ou Metal Rock dit « chrétien » et les sonorités enchanteresses et sublimantes de J. Williams dans un chant comme « Torrents d’amour »?

    • ntjufen à l’école du Messie
      21 novembre 2014 • 21 h 28 min

      Bonsoir rabat joie, la journée a été dure ? Je vous vois bien avec des cymbales frapper vers le bas plutôt que l’une contre l’autre ….le résultat est un terrible Silence Poussiéreux .

    • La musique reste de la musique ce qui compte c’est pour qui on chante. Si pour toi la musique chrétienne devrai être une musique chiante juste pour s’éloigner des sonorité lambda je ne suis pas d’accord.

    • Je vous rejoins sur le fait que dans l’église occidentale, on tend à se rendre trop dépendant de la musique.
      La musique en soi n’a rien de chrétien. Si je joue un accord de sol dans une église ou en dehors d’une église, ce sera strictement la même chose. Tous les musiciens chrétiens ou non composent avec les mêmes matières premières. En revanche, dans une église on doit s’attendre à ce que la musique atteigne un but, celui d’accompagner la louange chantée. La musique reste la musique, un support, un langage, un outil. Ce qui importe c’est la finalité de son utilisation.
      Il faut quand même voir que la musique a une place importante dans la Bible et je crois fermement que la louange chantée a une place de choix dans les rassemblements.
      Je pense que dans les Psaumes on voit une forte empreinte émotionnelle, et même si nous n’avons pas les mélodies des Psaumes, il devait y avoir une musique pour véhiculer les émotions correspondant aux paroles.
      J’estime qu’il ne faut pas non plus négliger la composante didactique de la musique. Les gens retiennent facilement des chants de 4 minutes et peuvent vous en chanter des dizaines sans difficulté. En revanche, il semble moins évident de se souvenir de prédications de 45 minutes, ne serait-ce que des grandes lignes. C’est pourquoi des chants avec un bon apport théologique peuvent vraiment être bénéfique. Je ne dis pas que les chants doivent remplacer la prédication, bien au contraire, mais je pense qu’ils interviennent beaucoup dans la perception que les gens se font de Dieu.

    • @ Will Bidonne

      C’est un plaisir de vous lire. Forme et fond de votre propos me réconcilient avec la conversation entre frères et soeurs dépendants de Yeshua.
      Ceci dit, vous me faites penser à la fougue que mit Luther à accoucher son âme et son esprit d’une quantité formidable de chants, qui, de son point de vue, étaient un support fort commode pour fixer les vérités de l’évangile dans les coeurs, et montrer Christ, le Sauveur de nos âmes.
      En contexte chrétien, sait-on encore explicitement distinguer un chant d’une chanson?
      Pour ma part, je fais une césure entre le chant (hymnes et cantiques) et les chansons de la musique de « variété » dite chrétienne.
      De gustibus et coloribus non disputandum, certes, mais des accords majeurs ou mineurs pour louer Yah, on n’est pas si inspiré que ça d’en faire des produits de consommation qui ne ne nous consument pas forcément.

    • Je vous plains ntjufen , bien triste votre façon de penser , n’auriez vous pas l’esprit un tout petit peu étriqué ???😉

    • @ Catherine Bunel

      Je vous loue, vous qui avez un esprit large et ouvert. Ne confondez-vous pas mon attachement naïf et entêté à l’esprit foncier du christianisme (Révélation de Yeshua) avec quelque inaptitude à me fondre avec bonhommie dans les errements de mon siècle?

    • ntjufen , j’aurais vraiment aimé répondre à votre question , si , sis je vous assure mais je n’ai pas compris , pas assez intelligente désolée , vous pouvez me reposer cette question en langage un peu plus familier , à mon niveau quoi !!😀

    • @njuften

      Je pense que cette façon de fonctionner mercantile puise son origine dans la nécessité des « marketers » de classer la musique par genre pour mieux cibler les publics qu’ils identifient.
      Malheureusement, l’argent vient souvent biaiser l’initiative artistique.

    • Très bel échange entre ntjufen et will Bidonne.
      J’ai passé un excellent moment à vous lire…

    • njufen »Le coeur à coeur avec le Père médié par la musique! Quelle farce! » Médite ce passage de 2roi 3/15″ Maintenant, qu’on m’amène un musicien. » Tandis que le musicien jouait de son instrument, la puissance du Seigneur saisit Élisée  »
      Soit bénI.

    • @ felix

      Bienaimé,
      Merci pour votre invitation. Elle m’a amené à questionner le pourquoi de mon usage de l’expression: « quelle farce ». Voici ce qu’indiquent des prédécesseurs éclairés qui ont lu ce passage avant nous; je traduis de l’anglais:

      Commentaire des prédicateurs

      Verset 15. – Mais maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Ce joueur de harpe semble être prévu. La musique était entretenue dans les écoles de prophètes (1 Samuel 10: 5; 1 Chroniques 25: 1-3), et était utilisée pour apaiser et calmer l’âme, pour l’aider à oublier les choses terrestres et extérieures, et l’amener dans cet état extatique dans lequel elle était le plus ouverte à la réception d’influences divines. Comme le jeu de harpe de David rafraîchissait l’âme de Saül, et tranquillisait son esprit (1 Samuel 16:23), le jeu de tout barde qualifié avait un effet apaisant sur ceux qui possèdent le don de prophétie en général, et leur permettait de se fermer au monde extérieur, et de concentrer toute leur attention sur la voix intérieure qui leur communiquait les messages divins.
      Et il arriva, lorsque le joueur de harpe jouait, que la main de YHWH fut sur lui. Par « la main de YHWH », on entend la puissance de l’Esprit d’Elohim, l’émanation elohimique, quelle qu’elle soit, qui familiarisait les prophètes avec la volonté divine, et leur permettait de l’énoncer.

      Exposé Gill de la la Bible entière

      Mais maintenant, amenez-moi un joueur de harpe, …. un fifre; selon Procope Gazaeus, c’était l’un des Lévites qu’il envoya quérir, lequel était utilisé pour la mélodie spirituelle de David, et pouvait jouer des instruments de musique comme suggéré. Il fit cela pour apaiser sa passion, et recouvrer ses esprits, ébouriffées à la vue de Joram, et le rendre apte à recevoir l’inspiration prophétique, qui venait parfois sur les prophètes de YHWH quand ils servaient de la sorte, voir 1 Samuel 10: 5. Certains pensent que la musique à laquelle le prophète fit appel renvoie à ce genre que les Grecs appellent «l’harmonie», qui est le plus grave et le plus triste, et installe les affections.

      Conclusion: les usages vétérotestamentaires ne sauraient en poser en fondement de l’habitus du chrétien. Je parle des usages et des pratiques de la dévotion, du culte, de l’adoration quotidiens. Où sont nos écoles des prophètes chrétiennes? Qu’est-ce qu’un « homme d’Elohim »/ »homme de Dieu »?
      Quel est l’usage de la musique dans le contexte néotestamentaire de l’ekklesia née de la côte du deuxième Adam Yeshua à la croix du Calvaire?

      Je ne donne pas cher de la vertu mesmerisante de la musique d’ambiance qui ponctue les happenings évangéliques. Est-ce là le retour du barde d’Elisha?
      Jadis, on brûlait l’encens pour honorer le nom de YHWH. Aujourd’hui, mon encens, c’est mon comportement en tout temps et en tout lieu. Suis-je salé et ai-je l’odeur du Père à la maison, au travail, à la plage, sur la route, etc.?
      Pardon pour mes longueurs.

      Cordial shalom

  5. Dieu siège au milieu des louanges de son peuple

    • Je suis d’accord avec vous, Dieu est présent au milieu de son peuple qui le loue.
      Là où je pense être moins d’accord avec vous, c’est que j’imagine que vous tirez cette citation du Psaume 22:4. Cependant si on regarde le contexte dudit Psaume, l’utilisation qu’on fait du verset 4 semble un peu douteuse.
      On l’utilise souvent pour encourager les gens à louer Dieu. Pourtant le Psaume commence par le cri d’un coeur qui se sent abandonné par Dieu. Pour ce qui est du verset 4, j’imagine mal l’auteur changer soudainement de tonalité en plein milieu de son état de souffrance le temps d’une phrase et dire: « Tout va bien, Dieu siège au milieu des louanges de son peuple. » Est-ce qu’il ne serait pas plutôt en train de dire: « Pourtant, c’est pour toi que nous, ton peuple depuis nos ancêtres, nous accomplissons tous les sacrifices et les rites que tu nous as enseigné pour te rendre un culte. »
      J’y vois plutôt la caractérisation d’un état (Dieu par définition présent au centre de l’activité religieuse, du culte parce qu’il en est l’objet) qu’une action (quand le peuple loue, Dieu vient).
      Je crois que Dieu est présent par son Esprit quand son peuple est réuni en son nom (selon l’autre verst que vous connaissez bien et qui est plus approprié), mais d’un point de vue personnel, je pense que nous faisons une mauvaise utilisation du Psaume 22:4.

  6. Il est plus facile de percer dans « le monde chrétien » que dans « le monde » en tant que chrétien, tu places le mot Jésus et tout le monde t’écoute, tu t’acquis un public très facilement.

    D’ailleurs on fait bien d’appeler ça un « public », lorsqu’on loue le Seigneur avec le Corps de Christ, on est pas un « public » mais une pierre vivante.

    Je me sens casi plus à l’aise dans un concert du monde qu’un concert chrétien, j’y prendrai plaisir avec difficulté mais je trouverai ça moins hypocrite.

  7. Juste comme ça, la musique chrétienne ça n’existe pas. Alors je sais qu’on utilise ce terme pour faire plus court mais en même temps cette expression est vraiment piégé et nous entraine dans une forme de pensée « ghetto ». Il peut y avoir de la musique avec des textes au contenu chrétiens chanté par des gens qui sont chrétiens ou pas, il peut y avoir des artistes qui soient chrétiens et qui expriment ce qu’ils sont avec des textes « engagé » ou pas… On a toujours tendance à vouloir simplifier, à mettre dans des cases pour ensuite dire « ça c’est bon et ça c’est pas bon »

    Du coup ntjufen quand tu dis « Cette musique puise aux sources païennes » ça n’a pas de sens, car la musique n’est pas plus païenne que chrétienne.

    La musique n’est que le reflet de l’âme de celui qui la joue. Elle est l’expression du coeur. Un coeur triste va exprimer des rythmes, des harmoniques triste par exemple… Plus encore qu’un discours, la musique va communiquer des émotions. Alors c’est sur celui qui veut être manipulateur à tout intérêt à bien maitriser cet instrument. Mais en même temps, cet instrument peut être tellement beau quand il sert au peuple de Dieu pour l’expression de son amour envers le Seigneur de gloire.

    Comme le dit Cedric, « La musique est un cadeau de Dieu », et à ce titre il a été souvent pervertie par le « destructeur ». Et quand l’homme, qu’il soit chrétien ou pas saisit ce cadeau de Dieu tout est possible, le meilleur comme le pire.

    On s’est peut être un éloigné du sujet de départ, mes excuses à la rédaction🙂

    • Bruno Laffitte
      22 novembre 2014 • 8 h 29 min

      Ma fille qui est musicienne dirait exactement la même chose que vous … pour jouer d’un instrument, c’est donner à ceux qui écoutent, ’excellence du son qui va charmer leur cœur et les centrer par l’excellence des paroles bibliques qu’ils chantent ou écoutent sur Dieu et Jésus.

      Quand elle joue à « Nouvelle Vie » au culte ou ailleurs dans parfois des toutes petites églises qui démarrent …..elle n’a qu’un désir me dit- elle, que les gens se sentent portés par les sons mélodieux vers Dieu pour l’adorer.

      La musique c’est la respiration de l’âme dans laquelle se tient le Saint Esprit et ce Saint Esprit s’exprime librement en nous sur les sons qui élèvent l’âme jusqu’à Dieu.

      Le Roi David avait besoin pour servir Dieu de : soit louer et adorer Dieu avec certains instruments de musiques, soit prophétiser et recevoir la révélation pour le peuple, avec d’autres instruments de musiques …..mais dans les de cas d’expressions, la musique servait de moyen pour décrocher les pensées du monde et les centrer sur Dieu.

    • Complètement d’accord avec vous Bruno Lafitte

  8. La musique n’est pas le problème, mais l’instrumentalisation de celle ci dans le monde Chrétien, utiliser le Nom de Jésus a ses fins.

    Ca va de même pour les ministères, d’où l’intérêt de bosser à côté, tu as le joug de l’argent en moins, ça te libère pour prêcher ou jouer librement.

    Gagner de l’argent en faisant des concerts chrétiens ? C’est vraiment pas sérieux …

  9. — Et, pour approuver « Un Pèlerin », je souligne qu’il est possible de toucher beaucoup plus de monde en DONNANT la musique qu’en la vendant !
    — Il est bien écrit :
    Luc 6, 38 : «Donnez (Quoi❓ – Pas précisé❗ ), et il vous sera donné: on vous donnera dans le sein bonne mesure, pressée et entassée, et qui s’en ira par-dessus: car de la mesure que vous mesurerez, on vous mesurera réciproquement.»
    — Alors, artistes chrétiens, vous avez du mal à vendre « vos » productions ? Et si vous les donniez, tout simplement ?!??… Ceux qui peuvent communiquer par Internet sur « la toile » ont bien un convertisseur de fichiers pour les transférer en .mp3, que je sache (il y a l’excellent Audacity avec son module mp3 LAME !) !
    — De plus, sur ce site :
    http://3boom.net/okosystem/licences.htm
    , il y a toutes les façons qui vous permettent de gagner beaucoup plus d’argent en vendant votre musique qu’en passant par la SACEM !
    — Mais pour ceux qui sont déjà affiliés à la SACEM, « bonjour les dégâts » pour vous faire désinscrire !…
    — Y avez-vous pensé avant ?
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Sans parler de gagner de l’argent à faire de la musique, j’ai du mal à voir comment rendre la musique gratuite va la faire vivre.
      Faire de la musique de qualité a un coût parce que ça ne consiste pas juste à convertir un fichier en mp3. Avant d’avoir un fichier à convertir, il faut enregistrer quelque chose et ça coûte de l’argent.
      On paie pour écouter n’importe quelle musique, pour assister à n’importe quel concert dans le milieu séculier, pourquoi pas dans le milieu des églises?
      Si on veut de la musique de qualité pour la liturgie, développons un espace où la créativité sera possible et pas entravée par la mentalité du « tout-gratuit ».

    • — Mais Will Bidonne, sais-tu qu’il est écrit :
      Matthieu 10, 8 : «Guérissez les malades, rendez nets les lépreux, ressuscitez les morts, jetez les démons hors des possédés: vous l’avez reçu gratuitement, donnez-le gratuitement
      — Or, la musique de louange à Dieu nous est donnée gratuitement par le Père, non (À moins qu’elle ne soit inspirée par l’autre :👿 !) ?!??… Si elle nous est donnée gratuitement, pourquoi alors la faire payer en retour ?
      — Aujourd’hui, nous avons des moyens insoupçonnés pour faire de la musique de qualité ! Regarde tous les logiciels gratuits qui sont disponibles sur le Net et qui permettent de faire de la musique : LMMS (Linux MultiMedia Studio – ressemblant à Fruty Loops), par exemple !
      — Un autre logiciel, payant mais peu coûteux : Melody Assistant (un éditeur de partitions), qui coûte 20 € ! Et si vous adjoignez deux autres modules (Omer et Virtual Singer), le total coûte 60 € ! Essaie de trouver mons cher…
      — Il y a aussi la fameuse licence Art Libre et la licence Creative Commons qui permet à un musicien de gagner beaucoup plus en vendant moins de chansons, simplement en ne payant pas la « sangsue » qu’est la SACEM ! Il faut simplement que le morceau ainsi vendu ne soit pas enregistré dans leur base de données… !
      — Mais j’ai beaucoup mieux :
      Apocalypse 10, 3-4 : «Et il cria à haute voix, comme lorsqu’un lion rugit: et quand il eut crié, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. Et après que les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j’allais les écrire: mais j’entendis une voix du ciel qui me disait; Cachette les choses que les sept tonnerres ont fait entendre, et ne les écris point
      — De plus :
      Apocalypse 14, 1-5 : «Puis je regardai, et voici, l’Agneau se tenait sur la montagne de Sion, et il y avait avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient le Nom de son Père écrit sur leurs fronts. Et j’entendis une voix du ciel comme le bruit des grandes eaux, et comme le bruit d’un grand tonnerre: et j’entendis une voix de joueurs de harpes, qui jouaient de leurs harpes, Et qui chantaient comme un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre animaux, et devant les Anciens: et personne ne pouvait apprendre le cantique, que les cent quarante-quatre mille qui ont été achetés d’entre ceux de la terre. Ce sont ceux qui ne se sont point souillés avec les femmes, car ils sont vierges: ce sont ceux qui suivent l’Agneau quelque part qu’il aille: et ce sont ceux qui ont été achetés d’entre les hommes pour être des prémices à Dieu, et à l’Agneau. Et il n’a été trouvé aucune fraude en leur bouche: car ils sont sans tache devant le trône de Dieu.»
      — Alors, si Dieu est capable de n’apprendre un cantique qu’à 144000 personnes «de toutes les tribus des fils d’Israël» et PAS les autres, Il est parfaitement capable de protéger Sa Musique qu’Il m’inspire : je le vis tous les jours !
      La Louange à Dieu, ça Lui appartient et Il l’inspire à quiconque veut uniquement faire Sa Volonté, et pas les autres ! Je suis également musicien Disciple de Christ et je sais de quoi je parle !
      — L’as-tu vu ainsi ?
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • — Correction : Melody Assistant coûte 30 €, les deux autres OMeR (un logiciel de reconnaissance de partitions papier par un scanner) et Virtual Singer (un module qui fait chanter les partitions), 20 €. Soit un total de 70 € !

    • Hervé-P
      23 novembre 2014 • 9 h 18 min

      Je pige pas bien ce que vous voulez dire par gratuité, car les musiciens il faut bien qu’ils vivent …c’est beaucoup de travail de produire de la musique et les enregistrements sont très très chers …..comment voyez vous les choses de manière pratique ?

      Ma fille joue mais elle donne des cours payants comme n’importe quel prof de musique+instrument !!!!

    • Bonjour Hervé-P

      Je pense tout simplement que nous n’avons pas la même notion de qualité musicale. Oui, on fait des choses merveilleuses avec les ordinateurs aujourd’hui, encore que. Je pense qu’on ordinateur ne remplace pas un instrument physique. Par conséquent, c’est une chose de produire des partitions, et d’ailleurs si vous êtes assez compétents pour composer et arranger une pièce pour tous les instruments, vous avez un talent vraiment immense et j’en suis heureux pour vous, faites-en bon usage.
      D’autres auront recours à un/des arrangeurs, ou créeront en collaboration. Par la suite, ils feront jouer leurs partitions par des musiciens, enregistrés par des ingénieurs du son. Je résume et je passe sur beaucoup de détails du processus…
      Mon point est le suivant: faire appel à des gens qualifiés et professionnels, ça coûte de l’argent et c’est selon ma notion de la qualité musicale le moyen de faire de la musique digne de ce nom. Oui le don qu’on reçoit de Dieu est gratuit, mais sa diffusion nécessite des moyens qui sont payants.

      Aussi, je ne suis pas sûr qu’il soit nécessaire de spiritualiser le débat. Je ne sais pas si c’est une bonne idée d’instrumentaliser les versets bibliques (sans mauvais jeu de mots). J’estime que l’interprétation littérale du style apocalyptique est pour le moins hasardeuse. D’ailleurs j’ai vraiment du mal à le rapport entre les versets que vous citez et notre échange.

      Au plaisir!

  10. Lorsqu’on a l’occasion de connaître plusieurs « artistes chrétiens » , on pourrait mettre comme titre à votre article: Les artistes chrétiens sont attirés par un « gain honteux », mais ils n’arrivent pas à l’obtenir….

    • — Ils n’arrivent pas à l’obtenir parce que, entre autres, ils vendent leurs « productions » plus cher que la musique séculière ! Et pourtant, ils sont « soi-disant » inspirés de Dieu… Mais quel dieu ?👿 , qui veut absolument se faire adorer comme Dieu ?!??…

    • Plus on produit d’exemplaires d’un cd, d’un livre, moins le prix de revient par élément est onéreux. Il est donc normal que la musique séculière coûte moins chère à la production.

  11. A cause de l’appréciation de Hervé P., j’aurai aimé que l’on m’explique ce que renferme la « gratuité de l’Évangile » et surtout comment on y aboutit à cette « gratuité de l’Évangile » comme certaines bouches le prêchent avec je ne sais quel esprit, dans un monde ou tout est marchand ?

    Bien entendu je ne parle pas de faire un morceau, de le compiler et le laisser en libre utilisation avec le risque de voir que si c’est un petit tube qu’un requin attrape le morceau qu’il va réarranger pour en faire SON tube puisque vous ne l’avez pas protégé par des droits etc….

    Imaginons que vous avez la fibre artistique et que vous voudriez en vivre mais sainement.
    Vous vous lancez dans un groupe et avez le support chrétien, vous composez, vous interprétez, vous avez besoin de diffuser.
    Expliquez moi comment faire ici dans la gratuité puisque vous avez au moins votre bouche à nourrir ?

    Donc je pense qu’il convient de savoir aussi faire la part des choses entre celui qui loue Dieu et l’artiste dont la musique est une profession même s’il prends du plaisir dans ce qu’il fait et que cela reste toujours une passion.

    Si un musicien professionnel est chrétien va t-on maintenant lui reprocher de vendre son inspiration musical sous prétexte que cette inspiration musicale vient de l’Esprit ?

    Entendons nous alors et accordons nos violons !
    Cette femme là, elle fait quoi ici ?
    2Ro 4:
    1 Une femme d’entre les femmes des fils des prophètes cria à Elisée, en disant : Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l’Eternel ; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves.
    2 Elisée lui dit : Que puis-je faire pour toi ? Dis-moi, qu’as-tu à la maison ? Elle répondit : Ta servante n’a rien du tout à la maison qu’un vase d’huile.
    3 Et il dit : Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n’en demande pas un petit nombre.
    4 Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants ; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins.
    5 Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants ; ils lui présentaient les vases, et elle versait.
    6 Lorsque les vases furent pleins, elle dit à son fils : Présente-moi encore un vase. Mais il lui répondit : Il n’y a plus de vase. Et l’huile s’arrêta.
    7 Elle alla le rapporter à l’homme de Dieu, et il dit : Va vendre l’huile, et paie ta dette ; et tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.

    Elle vends bien quelque chose qu’elle tient du miracle du prophète, non ?
    Attention, je m’émets pas de doctrines sur la marchandisation de l’Évangile mais j’aimerai que l’on me fasse ressortir le trait de Sagesse qui montre la différence entre la marchandisation de l’Évangile et cette femme.
    Quelles sont les limites à pas franchir ?

    J’aurai aimé qu’on m’explique avec cette base c’est quoi la gratuité de l’Évangile dans un monde profondément marchand parce que si on donne c’est bien parce que l’on a !
    Or on a pas si on ne sème pas, et si le sol est stérile, on aura déjà pas pour sa propre subsistance !
    Où prendre alors pour donner gratuitement si l’on ne possède pas déjà pour soit même et en propre ?
    Est ce que tout ce que nous donnons est réellement de notre propre source et donnons nous véritablement gratuitement ce qui nous a couté et qui nous coute ?
    Est ce que ceux qui prêchent la gratuité de l’Évangile ne sont-ils pas dans un faux débat très hypocrite car leur ventre est plein et qu’il font de la gratuité avec ce qui ne leur appartient pas, ce qui ne leur coute pas, ce qui ne leur a rien couté ?

    Si actu pouvait faire un débat là dessus, qu’est ce j’y trouverai certainement beaucoup d’hypocrisie aussi !

    Ps : je sais je suis Hors sujet, mais ce sujet m’interpelle et j’avoue que je ne comprends pas trop ce qu’on y met dans cette histoire de gratuité parce l’on ne pèse pas sufisamment les choses !

    • Oui c’est un passage intéressant de la Bible qui nous montre que vendre même un produit issu d’un miracle n’est pas une abomination devant Dieu…

    • Oui tout dépends dans quel esprit nous le faisons.

      Sujet intéressant, je vais y méditer, j’ai une idée en tête mais pas assez construite pour le moment.

    • Shor L.
      23 novembre 2014 • 12 h 32 min

      Est ce que ceux qui prêchent la gratuité de l’Évangile ne sont-ils pas dans un faux débat très hypocrite car leur ventre est plein et qu’il font de la gratuité avec ce qui ne leur appartient pas, ce qui ne leur coute pas, ce qui ne leur a rien couté ?

      votre com@ est intéressant mais je pense à ce verset Esaïe 55.

      1 Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n’a pas d’argent !

      Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer !

      2 Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas ? Ecoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, Et votre âme se délectera de mets succulents.

  12. — Le monde du commerce va de toutes façons être détruit ! Apocalypse 18, 1-24 (tout le chapitre !) nous parle de cette grande Babylone, qui est un esprit de commerce, qui sera entièrement détruite en une heure !
    — Shor L, l’histoire de l’huile de la veuve, c’est pour montrer que Jésus-Christ n’aime pas que des créanciers appauvrissent les gens ! Il faut aussi voir le statère que Jésus-Christ a fait pêcher par Pierre dans la gueule d’un poisson pour payer les didrachmes (2 drachmes – Matthieu 17, 24-27) de l’impôt pour le Temple !
    — Concernant la louange à Dieu, je dis et je maintiens qu’il y a moyen de toucher beaucoup plus de gens en donnant qu’en vendant ! Comment ? Par la libre distribution des morceaux de musique que Dieu nous inspire !
    — Un exemple : David !
    — Ce Roi d’Israël a employé une équipe de 24 groupes de musiciens pour louer et adorer le Seigneur chacun une heure ! Ont-ils payé les morceaux que David a composés et qu’ils devaient jouer ? De même pour les instruments : David était fabricant d’instruments et je doute fort qu’il se soit fait payer comme luthier car ses instruments étaient une offrande à l’Éternel !
    — Toutes ces choses dont vous voudriez qu’on en fasse une doctrine ne se sont produites de ponctuellement ! Ce n’est donc pas, et loin s’en faut, une généralité ! De même pour l’offrande de la veuve : deux pites (1/4 de sou !) !
    — Il faudrait aussi parler de la veuve de Sarepta qui a nourri Élie gratuitement avec une fiole d’huile et un peu de farine pendant une sécheresse (1 Rois 17, 8-16), si vous voulez « pousser le raisonnement » jusqu’au bout ! C’est d’ailleurs l’exemple que Jésus-Christ a repris dans le Nouveau Testament (Luc 4, 25-26) : le miracle de l’huile permettant de couvrir une dette n’a pas été pris en compte !
    — Quand on commence à vouloir sonder le domaine de la gratuité dans la Bible, il faut aller jusqu’au bout et ne pas s’arrêter en chemin ni à ce qui frappe le regard🙄 !
    — En ce qui concerne la gratuité, le monde même nous donne l’exemple : regardez simplement tous les logiciels gratuits (freewares) dont vous vous servez pour faire fonctionner un ordinateur !… Même le système d’exploitation Linux est gratuit !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  13. — Concernant tes inquiétudes, Shor L, au sujet de celui qui donne, s’il ne reçoit pas :
    Luc 6, 38 : «Donnez, et il vous sera donné: on vous donnera dans le sein bonne mesure, pressée et entassée, et qui s’en ira par-dessus: car de la mesure que vous mesurerez, on vous mesurera réciproquement.»
    — Si tu donnes beaucoup avec un cœur qui donne peu, tu recevras peu car ta mesure est petite !
    — Si tu donnes peu avec un cœur qui donne beaucoup, tu recevras beaucoup car ta mesure est grande !
    — C’est ce qui explique que l’offrande de la veuve a eu beaucoup plus de prix à Jésus que les offrandes des riches !
    — Mais DANS TOUS LES CAS, tu recevras ! De qui ? « Cherche pas à savoir » !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • WOUAI ! mais lorsque les chrétiens qui sont bénis par la musique sur des paroles chrétiennes donnent …..font des dons pour que ça continu , vous en pensez quoi ????

    • — Est-ce qu’ils ont bien assisté leur famille avant ? Car il est aussi écrit :
      1 Timothée 5, 8 : «Que si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.»
      — Ils peuvent très bien donner pour acheter un CD ou l’enregistrement de la musique qui leur a « fait du bien » en MP3 ! Mais ensuite, s’ils s’arrêtent de donner, le Seigneur ne leur en voudra pas car «il sait ce qui est dans l’homme» !
      — UNE CHOSE IMPORTANTE : Donner n’est pas « le ministère » de tout le monde ! En effet :
      Romains 12, 6-8 : «Or ayant des dons différents, selon la grâce qui nous est donnée; soit de prophétie, prophétisons selon l’analogie de la foi: Soit de ministère, que ce soit en administration: soit que quelqu’un enseigne, qu’il donne enseignement: Soit que quelqu’un exhorte, que ce soit en exhortation: soit que quelqu’un distribue, qu’il le fasse en simplicité: soit que quelqu’un préside, qu’il le fasse soigneusement: soit que quelqu’un exerce miséricorde, qu’il le fasse joyeusement.»
      — Donc, ce n’est pas « tout le monde » qui est appelé à donner, mais ceux que Dieu emploie à ce but ! On peut donner à celui qui est dans le besoin UNIQUEMENT après avoir prié et TEMPORAIREMENT !
      — Une question, cependant : si un chrétien veut un enregistrement et vient dans la salle avec un enregistreur dans sa poche (sur la prédication ou quelques chants) ?!??… Je l’ai fait, une fois pour vérifier…
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Hervé-P
      23 novembre 2014 • 20 h 38 min

      — Est-ce qu’ils ont bien assisté leur famille avant ? Car il est aussi écrit :
      1 Timothée 5, 8 : «Que si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.»

      Vous décourageriez un régiment …vous voulez avoir absolument raison …..tout est tellement plus important que la musique…………..la musique ce n’est pas votre truc ça j’ai bien compris, alors la vie avec vous doit être triste à mourir ………..et je vous propose de relire le psaume 150 A proclamer sans modération😉 guérison absolut 😆

    • — Mais je n’ai nullement raison ou tort, Martinette ! C’est écrit dans la Bible et je n’ai rien à ajouter, ni à retrancher😉 !
      — Qu’est-ce que c’est que ces manières de ne prendre dans la Bible que ce qui nous arrange et de rejeter le reste:-/ ? La Parole ENTIÈRE est valable aujourd’hui comme dans le passé !
      — La SANCTIFICATION consiste justement à rejeter ce qui vient de la chair, du « vieil homme » et à vivre selon ce que Christ nous a donné, même si parfois c’est rébarbatif !
      — Mais désolé : la musique, c’est aussi « mon truc » car je suis musicien et Disciple de Christ ! Il y a des musiciens qui jouent seuls devant Dieu dans leur chambre : je n’espère pas être le seul ! Mais l’immense majorité de ceux qu’on voit sur le Web ne doi(ven)t pas le pratiquer souvent…
      — N’oublie pas : nous sommes DANS ce monde mais nous ne sommes pas DE ce monde ! Il y a une séparation nette entre les Disciples de Christ et les incroyants !
      — Tu me dis de relire le psaume 150 ? Ça tombe bien, je l’ai sous les yeux (Bible-online) :
      Psaume 150, 1-6 : «Louez l’Éternel. Louez le Dieu Fort à cause de sa sainteté: louez-le à cause de cette étendue qu’il a faite par sa force. Louez-le de ses grands exploits, louez-le selon la grandeur de sa Majesté. Louez-le à son de trompette: louez-le avec la musette, et le violon. Louez-le avec le tambour et la flûte: louez-le sur l’épinette, et sur les orgues. Louez-le avec les cymbales retentissantes: louez-le avec les cymbales de cri de réjouissance. Que tout ce qui respire loue l’Éternel. Louez l’Éternel.» (Bible Martin 1707)
      — Quant aux instruments qui y sont décrits, j’ai tout ça « sous mes doigts », dans mon synthé ! Et souvent, très souvent, je joue tout seul devant Lui et je chante la mélodie tout en m’accompagnant d’une deuxième voix sous mes doigts ! Mais je me sanctifie aussi et ne permets pas au👿 de me déranger dans ma louange et mon adoration musicales !
      — N’oublie pas, Martinette : nous sommes SÉPARÉS du monde !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Quant aux instruments qui y sont décrits, j’ai tout ça « sous mes doigts », dans mon synthé ! Et souvent, très souvent, je joue tout seul devant Lui et je chante la mélodie tout en m’accompagnant d’une deuxième voix sous mes doigts ! Mais je me sanctifie aussi et ne permets pas au👿 de me déranger dans ma louange et mon adoration musicales !

      Tout seul et vous appelez ça le corps .?
      Mais il est important de vivre en corps sur la terre et pas seulement en esprit.
      Il est important de transmettre et de former puis d’envoyer.

      Vous semblez être déconnecté de la réalité …Il est impossible de se sanctifier seul car vos travers ne peuvent êtres révélés que par votre semblable !!!
      Bien au contraire on se sanctifier justement avec nos frères et sœurs, car l’autre n’est pas un péché dangereux pour moi même , (c’est du cœur de l’homme que viennent les fautes), mais une bénédiction avec laquelle j’apprends et je reçois ce qui me manque….. pour grandir dans la sanctification sans laquelle personne ne peut voir Dieu…..puisque tous les membres du corps doivent travailler et servir ensemble , se complétant les uns les autres .

      Il y a une faille dans votre approche spirituelle, celle de penser que vous êtes en danger dès que vous passez la porte de votre maison .
      C’est faux, c’est un mensonge de l’ennemie , car le sang de l’Agneau vous garde de tout mal.
      Au contraire c’est vous qui êtes normalement armés spirituellement ….pour faire reculer les puissances de ce monde …et amené la louange du très Haut au milieu du monde ….et ainsi manifester aux hommes qui est notre Dieu !

      Marchez- vous en vainqueur ?

    • >… * Il y a une faille dans votre approche spirituelle, celle de penser que vous êtes en danger dès que vous passez la porte de votre maison . *
      Je n’ai jamais dit ça et je ne l’ai même jamais pensé ! Qui te dit que, parce que j’adore le Seigneur seul, que je n’ai aucun contact avec d’autres Disciples ?
      >… * Vous semblez être déconnecté de la réalité …Il est impossible de se sanctifier seul car vos travers ne peuvent êtres révélés que par votre semblable !!! *
      Je ne me sanctifie jamais seul : c’est Jésus-Christ qui me sanctifie ! Il peut le faire par d’autres frères et sœurs, mais aussi directement ! Il peut même le faire par des incroyants !
      — Si, par la circulation de fausses doctrines, je ne trouve pas ce qu’il faut dans « les églises », je préfère de loin rester seul, mais je ne suis jamais seul, avec le Seigneur ! Et Lui Il me met en relation avec d’autres frères et sœurs PAR L’ESPRIT ! Pas besoin, comme tu sembles le soutenir, d’être l’un à côté de l’autre dans une même salle !
      — Je n’appartiens pas à une ou des dénominations : j’appartiens à l’Église de Jésus-Christ, dont Il a dit qu’Il la bâtit Lui-Même, et non par des hommes qui ont usurpé et bâti à Sa place !
      — L’as-tu vu de cette manière, Martinette ?
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  14. — J’ai oublié un détail (comme disait Columbo😆 !)…
    — Tout à la fin du passage que Shor L a exposé, qu’est-il écrit ? Ceci :
    2 Rois 4, 7 : «Puis elle s’en vint, et le raconta à l’homme de Dieu, qui lui dit: Va, vends l’huile, et paye ta dette; et vous vivrez, toi et tes fils, de ce qu’il y aura de reste
    — Ce qui signifie qu’il y avait une grande quantité d’huile, qui était produite par la fiole ! C’est au point que, non seulement elle avait pu payer sa dette et éviter que le créancier n’enlève ses fils pour en faire ses esclaves, mais qu’en plus, elle vivrait du reste avec ses enfants !
    — Donc, quand vous citez un passage, allez jusqu’au bout ! Ne vous arrêtez pas en chemin car vous avez oublié que la veuve et ses fils vivraient du reste d’huile qui a servi à payer la dette du créancier !
    — L’avez-vous vu comme ça ?
    — Shor L, tu dis :
    >… * Bien entendu je ne parle pas de faire un morceau, de le compiler et le laisser en libre utilisation avec le risque de voir que si c’est un petit tube qu’un requin attrape le morceau qu’il va réarranger pour en faire SON tube puisque vous ne l’avez pas protégé par des droits etc…. *
    — As-tu lu ce que j’ai dit auparavant sur la licence Art Libre et en as-tu vu le lien que j’ai donné ? De plus, j’ai souligné que le Seigneur Lui-Même protégeait la louange qu’il nous donne pour la jouer devant Lui beaucoup mieux que la SACEM elle-même !
    — Sur ce lien :
    http://3boom.net/okosystem/licences.htm
    , les licences libres permettent justement un « verrouillage juridique » qui INTERDIT à la SACEM de le « voler » pour elle-même, comme elle l’a fait avec de nombreux créateurs musicaux au profit des vedettes du show-business : j’en ai été témoin ! Vérifiez, ne vous en privez pas !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :