La secte raëlienne a réalisé un test ADN sur une hostie…

L’hostie est-il un morceau de pain transformé en chair christique selon la croyance catholique en la transsubstantiation ? Pour vérifier si un tel miracle se produit après la consécration du prêtre, la secte des raëliens a réalisé un test ADN…

Dans un communiqué publié ce dimanche 9 novembre sur le site du Mouvement Raëlien Canadien et reprenant une publication de l’association des scientifiques raëliens, le test ADN réalisé sur cinq hosties révèle « la fraude catholique », car « les hosties ne sont que du simple pain ».

«Une doctrine importante du catholicisme affirme que la galette de blé connue sous le nom d’hostie ou de pain sacramentel, utilisée dans le sacrement de l’Eucharistie ou la Sainte Communion, devient réellement le corps de Jésus-Christ dans un processus appelé transsubstantiation» explique Brigitte Boisselier, PhD et porte-parole du Mouvement Raëlien International. «Toutefois, l’analyse ADN effectuée sur cinq hosties différentes recueillies après le rituel catholique de la consécration n’a montré absolument aucun changement dans leur ADN. L’ADN de blé est resté ADN de blé, sans ADN humain autre que celui résultant de la contamination provoquée par la manipulation humaine des hosties. Cette étude réfute clairement l’affirmation selon laquelle un rituel religieux célébré par un prêtre peut réellement changer la substance d’une galette de pain en celle d’un corps humain».

Mehran Sam, PhD, Guide raëlien et auteur principal de l’étude, ajoute : «Ces résultats sont importants en raison de la persistance de la doctrine catholique sur la transformation du pain en corps du Christ qui ne serait pas simplement symbolique mais une réalité physique. Cette affirmation incroyable est facile à tester. La principale raison de cette étude était de répondre aux demandes d’anciens catholiques qui se remettent de l’endoctrinement dogmatique dans l’espoir que cela aidera d’autres personnes à éviter les allégations surnaturelles et les dogmes religieux».

Le communiqué précise encore que l’un des principes fondamentaux de la philosophie raëlienne consiste à « éradiquer les mythes et les superstitions » et c’est la raison pour la quelle le mouvement raëlien veut éradiquer la fausse doctrine (non biblique du reste) de la transsubstantiation. «Personne ne peut contester un simple test d’ADN comme celui qu’ont mené nos scientifiques» déclare Brigitte Boisselier. «Les assertions surnaturelles d’organisations établies depuis longtemps telles que l’Église catholique peuvent être dévoilées pour ce qu’elles sont, un pauvre simulacre moyenâgeux n’ayant pas leur place dans ce nouveau siècle. Tous les scientifiques devraient éduquer le public dans ce sens».

Brigitte Boisselier appelle les anciens catholiques à lancer un recours collectif après avoir été ainsi « abusés par des allégations surnaturelles ». De son côté, l’observatoire de la Christianophobie s’indigne d’apprendre que «cinq hosties consacrées ont été purement et simplement profanées».

Les protestants ne croient pas en la transsubstantiation

La grande majorité des protestants – notamment les évangéliques – ne croient ni en la transsubstantiation (doctrine catholique) ni en la version luthérienne de la consubstantiation qui affirme que « lors de la Cène, le pain et le vin conservent leurs substances propres avec lesquelles coexistent les substances du corps et du sang du Christ ». Aujourd’hui, la théologie dominante est clairement celle qui a été définie par Ulrich Zwingli, à savoir que la Sainte-Cène est une commémoration purement symbolique et que « le Christ n’est pas corporellement présent dans le pain et le vin au moment de la communion mais qu’il est présent dans le cœur, l’esprit et la vie de ceux, rassemblés, qui les partagent ».

Paul OHLOTT

LIRE EGALEMENT : 



Catégories :Chroniques, L'Eglise, Paul OHLOTT, Religions, Science & Médecine

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,

126 réponses

  1. Après avoir affirmé mensongèrement et sans preuves avoir réalisé le premier clone humain ils leur fallait bien un nouveau scoop auquel aucun scientifique n’avait songé pour faire parler d’eux, éprouver la véracité de la Transsubstantiation par une analyse ADN, il fallait y penser.

  2. 1) « Le communiqué précise encore que l’un des principes fondamentaux de la philosophie raëlienne consiste à « éradiquer les mythes et les superstitions » »
    Venant d’une secte pareille et de ses doctrines inepte, c’est assez énorme.

    2) La doctrine papiste n’est pas plus réfutée par ces « tests » que par le test consistant à dire que la galette de pain n’a ni l’odeur, ni le goût, ni l’apparence d’un corps. Les papistes enseignent que la substance change mais que les accidentes demeurent. Cependant, il est vrai que cette doctrine ressemble à une vaste contradiction, mais c’est une autre question.

    3) la doctrine zwinglienne est une hérésie. On déplorera son succès relatif. Quelle que soit la modalité envisagée sur le mode de la présence, on ne saurait nier la réalité de cette dernière. Car le Seigneur a dit: ceci est mon corps.

    •  » la doctrine zwinglienne est une hérésie. »

      Heu… Quand Jésus a dit « ceci est mon corps », il n’a jamais parlé de transsubstantiation mais ses paroles étaient esprit et vie, comme souvent du reste, et la sainte cène est évidemment une célébration purement symbolique, une simple commémoration de la mort de Jésus jusqu’à ce qu’il revienne.

      Heureusement qu’il ne faut pas prendre toutes les paroles de Jésus au pied de la lettre, sinon quand il dit « Je suis la porte » ou « Je suis le chemin »… il faudrait que l’on accepte qu’il soit une porte ou un chemin au sens littéral du terme…

    • @ Paul Ohlott:

      1) depuis quand sommes nous tenus de choisir entre la transsubstantiation et le zwinglianisme?
      2) Depuis quand « spirituel » veut dire symbolique? Dieu est Esprit, donc, vous allez conclure qu’il est un symbole, un idéal, etc? Heureusement que non.
      3) « Je suis le chemin », si ces paroles étaient dites symboliquement, alors Jésus ne serait pas la porte mais le symbole de la porte. Quel serait ce chemin, alors? Mahomet? Certes non. Donc, il n’est pas le symbole du chemin, mais il est vraiment le chemin, mais un chemin autre qu’un chemin de terre ou en goudron. Dans le cas des paroles de la Cène, rien de tel n’est dit, car il ne dit pas « je suis le pain de vie » (comme en Jean 6 par exemple) mais il prend du pain concret et dit que ce pain est son corps. Il n’y a donc rien de comparable entre une métaphore et les paroles eucharistiques.

    • Je confirme. Je suis très heureux de ne pas croire en la doctrine catholique🙂

    • Certes, mais vous feriez bien d’en rester à la doctrine protestante (concorde de Wittenberg), qui est tout simplement biblique

    • Il a fallu un peu de temps pour que les protestants retirent de leu foi toutes les hérésies que le catholicisme avait engendré. Il y avait énormément de ménage a faire.

    • @Paul

      Je suis d’accord avec vous. La cène est un symbole qui préfigure un des actes et même l’acte le plus important de l’humanité (qui lui n’était pas un symbole) mais elle est aussi Esprit et Vie. La cène est un acte physique qui est une réalité spirituelle.
      Il aurait du aller chercher l’ADN spirituelle dans les « lieux célestes ».😉

    • @ Paul Ohlott: votre propos est typique d’une certaine tendance à faire de la théologie et histoire fiction.
      « Si les réformateurs du XVIe siècle étaient encore en vie, ils penseraient comme nous ».
      Sauf que c’est une prétention infondée.
      Les réformateurs du XVIe siècle ont connu les pensées profanes de Zwingli (puisqu’il était leur contemporain) ainsi que les pensées profanes des anabaptistes.
      Ils les ont rejeté et c’est ainsi.
      A titre d’exemple: Luther a écrit dans une confession ajoutée à son Traité de la Cène du Christ, en 1528, que quand il serait mort, des gens diront que « si Luther avait vécu plus longtemps, il aurait changé d’avis, etc. » et il a jouté que ce sont des foutaises, qu’il a tout à fait considéré les articles de foi qu’il a défendus et n’en veut changer aucun.

      Voilà. C’est comme ça.

    • Luther avait aussi gardé d’autres pensées catholique comme l’antisémitisme, qui était très a la mode a l’époque. Heureusement que la Réforme n’est pas un fait historique mais une action continuelle du Saint-Esprit dans nos cœurs. La Sainte Cene n’a rien avoir avec le cirque catholique.

    • @Paul7 la différeNce entre les catholiques et les parleur de langue (les évangéliques) c est tous simplement que les évangéliques mettes en pratique la bible et le parler en langues en fait partie! NORMALEMENT 🙂

      @Georges qui malhereusement ce fait une fixation de tomber en arrière n est pas biblique mais qu il faut tomber devant pour que cela soit accepté « as vos yeux ».

      Personnelement je m intéresse pas de savoir si il est tomber en arriere ou devant sur le côté etc etc.Mais plutôt comment il se relève; touché par Dieu,? guérie? remplie du saint Esprit? baptisé du Saint Esprit?!
      Mais qu importe ce n’est pas as moi ni as vous de savoir comment Dieu doit se manifester dans la vie des gens par le Saint Esprit.

      Ce ne sont que des futilités.

    • @ Pzul Ohlott: je vois qu’on tombe vite dans l’arguent ad hominem et qu’on se précipite à décrocher le point Godwin. Eh bien, Paul, je vous le décerne avec mention Très Bien.
      Mais La Confession d’Augsbourg (qui est la confession de l’Église à laquelle a souscrit Luther) vous reste contraire et vos théologies bazar restent de la pure et simple fiction.

    • La seule fiction qui existe dans ce domaine, c’est de croire que tu manges de la chair humaine et que tu bois du sang… C’est d’ailleurs étonnant de voir qu’il y a encore des gens qui en croient à ce genre d’inepties en ce 21ème siècle.

    • épi koi encore??

    • @ Paul: Il y a deux erreurs aussi grotesque et peu chrétiennes l’une que l’autre.
      La première est d’imaginer une manducation de la chair du Christ qui se passe à la manière de la manducation d’un hamburger.
      L’autre est d’aplatir pareillement le mystère, mais en sens inverse, et de conclure, avec les rationalistes, qu’il n’y a là qu’une absence réelle, un symbole commémoratif à la façon du centenaire de 14-18.
      Mais le Seigneur nous unis vraiment à Lui et nous repais de sa chair et nous abreuve de son sang. Non pas à la manière d’un repas naturel, mais de façon mystérieuse et qui dépasse tout l’ordre de la nature. Et il serait vain de vouloir trouver la preuve ou la réfutation de cela par un test ADN.

    • Eh oui, difficile de comprendre quand on a été tellement conditionné dès l’enfance….
      La philosophie raélienne contribue effectivement a éradiquer les croyances primitives, les mythes et les superstitions! Y a du boulot, je vous l’accorde!

    • Pourquoi Ducer, tu prétends connaitre la doctrine des raéliens? Moi, j’ai l’impression, que comme beaucoup, tu ne sait rien d’eux! Ton commentaire en tout cas le prouve!

  3. Bonjour à tous.

    En tant que catholique (vous commencez à me connaître), j’aimerais apporter quelques éclairages et précisions:
    Je pense que l’analyse est incomplète si elle n’est pas mise en perspective avec ces 2 miracles eucharistiques reconnus :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Miracle_de_Lanciano
    et
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/miracle-eucharistique-%C3%A0-buenos-aires.html

    l’eglise catholique dit qu’il y a transusbtatiation (enfin, le terme n’est désormais plus utilisé dans l’église catholique car les mots manquent pour qualifier le mystère – une chose est certaine, c’est qu’il y a un « avant-après » la consécration), mais les espèces demeurent, car il serait trop « violent » pour nous demander de la véritable chair humaine. Mais les 2 miracles que je viens de poster (parmi de nomobreuex autres) sont là pour nous montrer la réalité du mystère auquel nous sommes associés.

    A noter également que dire « je vais à la messe » est une erreur sémantique : on devrait plutôt dire « je vais à une célébration de la messe, car il n’y a jamais eu qu’une seule « Messe » dans l’histoire de l’humanité : celle du jeudi saint à laquelle nous sommes associés lorsque nous communions.
    Il n’y a pas, comme j’ai pu le lire parfois, un « resacrifice » du Christ. Il n’y a jamais eu qu’un seul et unique, mais une « réactualisation pour nos vies » de ce sacrifice car nous venons y communier.

    Que le Seigneur vous bénisse

    • Quand je lis un tel discours théologique rocambolesque, je suis heureux de ne pas être catholique🙂

    • @Christophe : Milles miracles ne sauraient valider une doctrine même si les miracles sont véritables.
      Cependant il y a tels miracles fait par l’Esprit de Dieu qui vient confirmer la Parole de ses serviteurs mais pour valider le miracle il faut discerner premièrement la Parole qui est portée c’est à dire sonder l’enseignement et vérifier s’il est de Dieu ou pas !

      La doctrine ne se vérifie pas aux miracles reçues mais à ce qui est écrit.
      Si un miracle vient en support à un faux enseignement (non biblique) le miracle est de l’ordre du mystère de l’iniquité.

      Je dis cela, mais va chercher quelqu’un qui comprendra…

    • Shor L, ça va vous paraitre curieux, mais j’ai parfaitement compris ce que vous venez de dire

    • Il est écrit :  » Mon peuple consulte son bois, Et c’est son bâton qui lui parle; Car l’esprit de prostitution égare, Et ils se prostituent loin de leur Dieu.  » Osée 4:12

      Il est grand temps que nous parlions en toute honnêteté de ses choses. La bible des exemples de ce type de manifestation qui détournent les âmes du Dieu vivant… Jésus a dit que Dieu est Esprit et qu’il cherche ceux qui vont l’adorer en Esprit et en vérité. La vérité est dans sa Parole, dans son commandement et pas dans des rituels idolâtres et occultes.

    • En ce qui me concerne je ne suis pas du tout gêné par le fait que l’église chrétienne catholique
      ait une tout autre approche de la commémoration du sacrifice du Christ,
      par contre : ce qui me met vraiment mal à l’aise :
      c’est de constater que parfois lors de la distribution du « pain et du vin »
      (que les protestants et les évangéliques appellent « Sainte Cène »)
      il y ait des personnes qui bavardent (ou continuent à bavarder…)
      ou qui regardent à « droite et à gauche »
      comme s’il ne se passait pas vraiment grand-chose en cet instant à leurs yeux…!!!
      ou des personnes qui prennent ce dit « repas » à la légère « par dessus la jambe »
      ou encore d’autres qui ne disent rien : ni chants, ni prières, ni recueillements…!!!
      voilà donc ce qui me chagrine et non les convictions des chrétiens catholiques.

    • Par ailleurs, cette statue qui pleure soi-disant des larmes de sang…!!!
      n’est pas plus à lapider que Benny Hill lorsqu’il fait tomber au sol
      (toujours à la renverse et jamais en avant ou sur le côté…!!!)
      et ce à tour de bras, de pauvres gens crédules et naïfs…

    • C’est vrai que tomber sur le côté est beaucoup plus spirituel que de tomber en arrière… LOL

    • Expliquez-moi donc dans ce cas : pourquoi les gens tombent toujours en arrière
      (et jamais ils ne tombent sur le côté ou en avant) ??? … !!!
      mon explication personnelle est que cela ressemble vraiment plus qu’étrangement
      à des séances organisées par des hypnotiseurs …!!!
      ou par des gourous appartenant à des sectes en tous genres et des tous poils…!!!

    • La médecine utilise de plus en plus l’hypnose… je n’ai pas entendu que les gens tombaient en arrière pour autant. Quant aux gourous, pouvez-vous me citer le nom des sectes/gourous qui font tomber les gens en arrière ?

    • @Rédaction

      Citez- moi donc plutôt une seule secte ou un seul hypnotiseur
      (ceux qui pratiquent le tombé de foule…) (et non le lancer de nains…)
      qui font tomber leurs « fervents adorateurs » sur le côté ou en avant…!!!

    • @Rédaction : Les évangéliques avec leurs croyances au parler en langues et autres fariboles surnaturelles qui émaillent leurs cultes charismatiques, ne sont pas particulièrement bien placés pour faire la leçon aux cathos !

    • Les évangéliques ne sont pas les inventeurs du parler en langues. Désolé de vous décevoir. Vous pouvez arracher les passages de la Bible qui vous dérangent.

    • L’intérêt et que je suis en droit de faire le constat suivant :
      c’est que le plus que célèbre : Benny Hill
      fait tomber ses « fervents adorateurs »
      toujours en les basculant très fermement en arrière,
      mais jamais… oh non jamais !!! vers l’avant ou sur le côté
      (vous avez dit bizarre…comme c’est bizarre…!!!)

    • La vie de foi s’appuie sur « croire en ce nous ne voyons pas » et quand Dieu dans sa toute puissance, dans la vie du croyant, révèle dans le naturel ce qui est acquis dans le surnaturel, c’est le miracle! Et là la science est dépassée! La présence du Corps du Christ dans l’eucharistie ne peut que s’appuyer sur Sa Parole et reste pour chacun un acte de foi. Si des miracles sont venus éclairer nos doutes (comme celui de Luciano au XII siècle attesté par des scientifiques Italiens et américains en 1971) il ne contraint personne à faire ce pas. La liberté de chacun est entière pour Dieu et l’Esprit n’éclaire que celui qui ne s’ enferme pas sur ses certitudes et qui accepte, quelque soit sa confession, même comme moi catholique pauvre sur ce point, d ‘être éclairé !

    • « La présence du Corps du Christ dans l’eucharistie ne peut que s’appuyer sur Sa Parole »

      Le problème, c’est que la Parole ne défend en aucun cas la thèse d’une présence réelle… le cannibalisme et le vampirisme n’ont rien de biblique…

    • Bonjour, lisez cet passage de la Bible (La Parole de Dieu) : Hébreux 10. 10 C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.
      11 Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, 12 lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, 13 attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. 14 Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. 15 C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit : 16 Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: 17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.
      18 Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché. 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,

      Que la Seigneur vous éclaire par son Esprit.

    • Et qu’est-ce que vous comprenez de ce passage ?

    • Quel est le rapport entre Hébreux 10 et mon propos?

    • Etant musicien, j’étais sur l’estrade (scène…) d’une très grande manifestation qu’il y a eu a Paris il y a quelques années. Le pasteur invité pour l’occasion avait la réputation d’avoir l’Esprit de Dieu en lui et d’un simple geste, faire tomber les gens. Perso, même si je suis évangélique protestant, qui croit au parlé en langues et qui le pratique, je reste dubitatif quant aux fidèles qui tombent. Tout court, en avant ou en arrière, je ne vois vraiment pas la différence.
      Lorsque Paul est tombé (Saul de Tarse), sa vie a totalement changé à partir de ce moment là.
      En revanche, je ne veux pas porter de jugement hâtif, mais la totalité des gens que je connais qui « sont tombés » n’ont rien eu de changé dans leur vie. Honnêtement, je ne reconnais pas Dieu là dedans. Il ne fait pas les choses pour le spectacle. Il touche directement au coeur, individuellement, selon la sensibilité de chacun.
      Bref, pour en revenir à ce très célèbre pasteur dont je tairais le nom, il a fait tomber tous les chanteurs sur l’estrade (ils étaient 100), les deux trois pasteurs qui étaient sur l’estrade aussi, puis les musiciens un par un. Je me suis dit: bon, on va voir… Quand ça été mon tour, il m’a imposé les mains et … que dalle. Je n’avais aucune envie de tomber. Bin les deux malabars qui étaient avec lui, soit disant pour rattraper les gens qui tombent, m’on fermement agrippé et m’ont plaqué au sol! Waw! L’Esprit sait se montrer convainquant contre les récalcitrants comme moi!!

      Je reste ferme là-dessus: l’Esprit en aucun cas ne fait tomber les gens. Un des aspects du fruit de l’Esprit est la maitrise de soi. Alors, évidemment, on est des êtres sensibles, nos émotions peuvent en effet faire en sorte que nos jambes se dérobent, nous laissant tomber devant, derrière, sur le côté, lol. Mais ça serait une grossière erreur de mettre ça sur le compte de l’Esprit.
      C’est comme si quelqu’un avale de travers la Sainte Cène qu’on en déduise qu’il l’a mangée indignement! Ca peut arriver, et avaler de travers n’est pas symptomatique de l’indignité!

      Les vies ne changent pas au travers l’émotion, mais uniquement lorsqu’il y a un vrai repentir. Ce fut le cas de Saul. Et nous avons tous besoin de repentance, nous avons besoin de Christ.

  4. Les eaux du baptême sont-elles la mort de Jésus ? Non c’est un symbole de notre mort en lui et de notre résurrection. De même le pain et le vin, que les juifs prennent depuis des siècles au Seder (repas de la pâque juive), reste un symbole. Il va le prendre et leur dire « ceci est mon corps, ceci est mon sang ». Ce soir là, il leur expliqua encore ce qui le concernait dans la Torah, les prophètes et les psaumes, il leur expliquait qu’il devait mourir et ressuscité Ect… Quand Jésus a institué la Cène, il a donné au Seder le sens prophétique, messianique du Seder. (ceci est mon corps, ceci est mon sang)Je conseille à chacun de suivre un Seder avec l’association « Juifs pour Jésus », et vous comprendrez à quel point nous devons revenir aux racines juives de la Cène et combien la messe est une déviance mystico-spirite.
    La rupture de l’Eglise des nations avec la racine de l’Olivier Franc, a été une énorme brêche pour l’invasion de pratiques païennes et idolâtres au travers des siècles. (Je me tiens à votre disposition pour vous en donner la liste) C’est terrible, mais les pauvres âmes qui sont liées par ces esprits mauvais, sont presque incapables de s’en sortir. C’est aussi fort que les pactes sataniques et autres pratiques occultes. Il y a vraiment des esprits derrière tout çà.

    Je bénis le Seigneur de m’avoir délivrer de ces puissances.

  5. @ Bayle: nous savons tous que les figures de l’AT renvoyaient à Jésus et c’est pourquoi elles sont devenues caduques avec sa venue (la Cène est-elle caduque?). C’est pour cette raison par exemple qu’on ne s’enthousiasmera pas à reconstruire un temple ou pérégriner à Jérusalem, etc. comme le font certains idolâtres.

    • Autant certains dogmes catholique sont des doctrines de démons autant cette histoire d’un temple avec retour du sacrifice c’est une doctrine de démons !

      Faut pas chercher à valider les dogmes satanique catholique en critiquant une autre hérésie satanique protestante ou sioniste ou je ne sais de quel démon !

    • Dupond et Dupont … mieux vaut éviter de parler de ce que vous ne connaissez pas .. restez dans votre aveuglement chrétien greco romain …mais n’empêchez pas ceux qui veulent en découdre avec ce syteme .

    • Vous voulez « en découdre avec le système Greco-Romain ». Ok, alors 2 petites questions :
      1- que faites-vous du Dogme de la Sainte Trinité défini par les Conciles de Nicée-Constantinople?
      2- vous prêchez donc un « système israélite », dans ce cas, que faites-vous de la Torah Orale qui nie la divinité de Jésus?

    • La Cène que Jésus a donné aux disciples n’est pas caduque puisqu’il a dit que nous fassions cela jusqu’à son retour.

      Voyez-vous Jésus faire la cène avec des ossements humains sous la table ? NON
      Y avait-il des habits spéciaux et des bougies plongées dans des eaux spéciales ? NON
      A-t-il fini le partage du pain et du vin en embrassant la table ? NON
      A-t-il clôturé ce temps de prière avec une prière à sa grand-mère (mère de Marie qui était surement très sainte aussi) en repiquant les mots de Gabriel ? NON

      Il a prit le pain et le vin et en a fait un acte de communion fraternelle qui sert à se remémorer sa mort et sa résurrection; ce qui est pour chacun le passage de la mort à la vie. Transposition du Seder traditionnel, qui rappelle le passage de l’esclavage à la liberté d’un peuple sous la houlette du prophète Moïse.

      Je vous le dis, cet esprit que vous ressentez dans l’eucharistie, ce n’est pas JESUS-CHRIST

      « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, 20 et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, » Actes 3 : 19

      Jésus est au Ciel jusqu’à son retour, et le Saint-Esprit ne vient pas pour se laisser emprisonner dans des petites boites, avec une bougie devant, en guise de chien de garder, mais il REMPLIT LE CROYANT de sa PUISSANCE pour en faire des témoins INCONTOURNABLE ET BRULANT, au milieu d’une génération pervers et adultères.

      Combien les dénominations ont besoin de profonde repentance. DE REFORME !!! Mais l’on résiste !!! On se met ensemble même pour résister !!! CELA S’APPELLE OECUMENISME.

    • BAYLE … quoi dire de plus ? . AMEN ve AMEN !

    • @ Bayle: je ne suis pas un papiste et je n’ai pas besoin qu’un anabaptiste m’enseigne que Jésus Christ est au Ciel et qu’il n’est pas dans un ciboire.
      Mais comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas parce que je n’admets pas la transsubstantiation papale que je vais me vautrer dans le rationalisme zwinglien que vous avez exposé. D’ailleurs, come vous et d’autres ici vous amusez à assimiler toute oppositions contraire à la vôtre comme du papisme superstitieux, je pourrais vous faire remarquer que vos positions ressemblent étrangement à celles des TJ, des Mormons, etc. de sorte que si je suis un reliquat du paganisme greco-romain, votre croyance n’est-elle pas l’expression d’une foi sécularisée?

      Ensuite, il semblerait que pour vous, le Saint Esprit soit moins important pour comprendre la Bible que la culture juive. Désolé mais un Juif sans l’Esprit saint ne comprendra pas plus la Bible qu’un païen; c’est pourquoi, en cherchant à cautionner vos erreurs par le témoignage de l’association Juifs pour Jésus, moi je dis –en y opposant les pires termes (pratiques païennes et idolâtres), moi je dis bof bof.

      J »ajoute que des Juifs qui se comportent en païens, ça existe: ainsi, les Juifs intégristes qui font tourner des poulets au dessus de leur tête avant de les sacrifier! N’est-ce pas là un spectacle digne du voodoo? Et si ces gens deviennent chrétiens demain, il faudra regarder leur talmudisme antérieur comme une lumière plus certaine que ce qui a été cru et gardé dans l’Église depuis 20 siècles?
      Ben gardez ce genre de pensées pour vous, moi je ne suis pas d’accord.

    • @Shor L. : « dogme satanique catholique » ! Vous ne loupez vraiment aucune occasion pour sortir une énormité (j’avais d’abord écrire une c…..ie, mais avec la censure par ici) ! Vous voyez des démons partout. Un bon psy, et c’est reparti !

    • Bucer: trouvez moi le mot anabaptiste dans votre bible, je bouffe ma bible et la votre après. Ma croyance n’est pas l’expression d’une foi sécularisée, mais celle d’un juif qui a été réconcilié avec de vielles racines oubliés et persécutées, par un vieux catholicisme paganisé espagnol, qui n’était en sommes que le fruit de la théologie de remplacement qui a pris pied au concile de Nicée.
      Ce vilain microbe dont Paul a voulu avertir les Romains (chapitre 11) est en vous semble-t-il, puisque vous ne semblez pas faire la différence entre « la culture juive » et « l’héritage biblique juif »auquel je fais référence.
      Le Seder n’est pas « la culture juive » mais bel et bien la mise en pratique d’un commandement laissé aux juifs de toutes les générations par l’entremise de Moïse et qui les à portés au travers des siècles de façon extraordinaire (ainsi que le Shabbat) La circoncision étant tout autant dans leur culture puisque aussi un commandement à perpétuité. Ce que le judaïsme a construit de superstition et d’invention n’était pas le rapport. Merci

      Les pratiques de sacrifices de coq blanc, et toutes pratiques de sorcellerie, liées aux superstitions ne sont pas plus ma base de donnée pour le sujet dont nous parlions.

      Quand un juif vient à Yeshoua, il ne devient pas un chrétien ni protestant ni catholique, ni évangélique, il est et reste un juif. On les appelle des juifs messianiques, mais ce sont des juifs.

      Il est une contradiction étonnante d’affirmer que le Saint-Esprit soit en opposition, pour comprendre la bible, avec l’héritage biblique qui est… JUIF… Ou ne dites plus « amen » à la fin de vos prière.

      Du reste je suis très loin des tdj qui ne croient ni en la Personne du St Esprit, ni en la divinité du CHrist, ni au châtiment éternelle réservé aux impies.

      Les mormons sont encore moins ma tasse de thé, chose qu’ils n’ont même pas le droit de gouter…

      Bon ce n’est pas de votre faute, vous êtes dans alignée d’un héritage religieux imposé dans le déracinement du concile de Nicée. Combien les 7 fêtes que Dieu a donné à Israël devrait être les nôtres aussi, et il y a tant de richesse dont l’Eglise est privée… Quel dommage.

  6. Qu’elle perte de temps et d’énergie pour dire que l’autre a tord et lui a raison . Voyons plus grand …….
    La Foi est la ferme assurance des choses que l’on espère , une démonstration des choses que l’on ne voit pas!

    Je ne suis pas catho mais on se donne beaucoup de mal pour les discréditer depuis des siècles , pourtant chez eux comme dans toutes les religions il y a des chrétiens sincères que le Seigneur garde! Et il y a aussi les erreurs humaines .

    la critique contre les cathos , justifie surtout ceux qui sont idole du diable et rejette Dieu!

    • Il n’est nullement question de critique de cathos, lorsqu’une chose est fausse, peut-elle être vraie ?

    • On ne peut pas cautionner non plus le mensonge sous prétexte que cela porte atteinte à l’assemblée catholique !
      Si une doctrine est fausse faut le dénoncer que cela soit du côté Ktolique ou protestant ou encore chez X ou Y !

      A la vérité un seul fondement est vrai : l’Évangile !
      Tout ce qui vient contre l’Évangile est doctrine de démon !
      De même ceux qui disent que la femme peut enseigner cela vient du démon un point c’est tout !
      C’est de Satan !

      Il est bien beau en effet de dénoncer les dérives catholique mais il faut aussi savoir s’enseigner soit même !

      Jésus le dit autrement :
      Mt 7:5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère.
      Lu 6:42 Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère.

      Mais une chose est vrai, beaucoup de « chrétien ???» ne savent pas enlever leur poutre MAIS sont très fort pour casser du catholique !

    • @eleusis, merci pour cette juste réflexion !
      DIEU que je considère comme mon créateur, a permit à chacun d’entre nous de faire des choix, d’où le libre arbitre qui s’opère en nous.
      Que celui qui veut croire en DIEU, crois en lui
      Que celui qui veut croire au diable, crois au diable, mais ne venez pas établir des réflexions absurdes basées sur des raisonnements philosophiques appris dans vos différentes universités.
      Ces discours théologiques ne servent à rien, si ce n’est qu’a vous embrouiller le cerveau.
      DIEU est là en permanence et est toujours nous, même pour le plus adepte du diable.

    • SHorl L. dommage de mettre au même niveau des fausses doctrines avec des directives pastorales particulières de l’apôtre Paul.

      Paul a salué des ministères féminins. Et nous savons qu’à la fin des temps Dieu répandra son Esprit sur toute chair. Et plus que jamais : « Le Seigneur dit une parole, Et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée » Ps 68 : 12

    • Bayle, une messagere est-elle une enseignante au sens d etre pasteure comme on le voit dans l’eglise ? Je ne cautionne pas l ordination des femmes moi non plus.

    • @ Ventdusud & Shor L. : et vous, êtes-vous habilités à décider de ce qui est vrai, de ce qui est faux ? Vous êtes des êtres humains à ce que je sache. Non ? Si ! Alors errare humanum est, et bien malin qui pourra désigné sans erreur, celui qui a raison et celui qui a tort. L’humilité n’est visiblement pas une qualité qui vous étouffe.
      La foi, quelle qu’elle soit, est un simplement un pont jeté par les humains vers le ciel, vers ce qui les dépasse, et les transcende, vers Dieu. Alors, face à cela, les petites querelles de clochers sont dérisoires.

    • Paul7, je sors d’expériences avec des femmes, je peux vous dire qu’elles forgent ma conviction ;
      autant elles sont exceptionnelles pour compléter leurs époux, tenir des réunions de femmes en apportant la parole, autant en chaire elles usurpent la place de l’homme ; croyez-bien que pour dire cela, c’est bien le Seigneur qui l’a fait, moi qui était une meneuse dans le couple !
      à part ça, une femme a bien des choses à faire, comme stimuler sa famille et les oeuvres bonnes, en cela nous sommes loin derrière les catholiques.

    • Des femmes peuvent prêcher dans pour autant usurper la place de l’homme…

    • Rédaction, merci d’avoir donné votre avis ; pourriez-vous aussi répondre à ma question de comment on prend la sainte cène pour qu’elle ne soit pas teintée de religieux

    • Quand on n’est pas religieux, on ne se demande pas s’il y a une manière particulière de prendre la sainte cène. On comprend que tout est symbolique et qu’on peut le faire dans la simplicité.

    • Exactement , Paul , c’est complètement symbolique , nous faisons ça en mémoire de Jésus jusqu’à se qu’il vienne , par contre si l’on n’a pas compris ça mieux vaut s’abstenir de la prendre c’est certain

    • merci pour votre réponse évidente, j’espère qu’elle conviendra à Georges Parolier ;
      pour en revenir à l’ordination des femmes, vu le travail que représente le pastorat, vous voyez cela comment ? Monsieur s’occupe de la maison et de l’éducation des enfants, il ne travaille pas et compte sur la générosité de l’église pour assurer ?

    • vds : quoi de mieux à la chair de la prédication ? Une femme remplie du Saint Esprit et de feu, qui est utilisée par l’Esprit de Dieu pour sauver, délivrer et guérir, ou, un pasteur homme, consacré et diplômé mais qui est remplit de sa prote chair, pompeux, religieux et incrédule, n’ayant juste assez de puissance que pour écraser une fraise pourrie ?

      Une messagère de bonne nouvelle, est UNE FEMME REMPLIE D’ESPRIT SAINT ET DE FEU QUI ET QUI TROUE LA PEAU DU DIABLE !!!! Fiiiiiiireeeeeeee !!!!!!

    • Remi Bayle, c est ecrit où dans la parole une femme qui preche ? Elle prie, elle appelle les autres a venir ecouter l evangile, elle prophetise, elle fait de bonnes œuvres, le menage, la cuisine, eduque les enfants, se donne a son mari, enfin, vius savez….

  7. L’Église catholique ne croit pas que les propriétés physiques de l’hostie sont transsubstantiées. Selon la formule, l’essence est changée, les accidents demeurent. Cela est basé sur la physique aristotélicienne qui différencie la substance d’une chose et ses accidents (propriétés physiques et apparence). Dans la doctrine catholique, ce qui est transsubstantié, c’est l’essence de l’hostie. Je n’y crois pas non plus puisque je suis protestant, mais bon… faut être précis.

  8. Dans la vie de Jésus, dans tous ses actes, y a t-il quelque chose qui soit emprunte de « religieux » ?
    à partir de là, je considère que lorsque Jésus dit « faites ceci en mémoire de moi » c’est pour prendre toute la dimension du sacrifice qu’il va faire , qui n’est donc pas accompli au moment où Il prend ce dernier repas avec ses disciples ; c’est le mystère qu’Il va dévoiler à la croix ; pour moi, Il me dit « rappelle-toi, avant même que tu sois, je l’ai fait pour toi » ; quand je prend le pain, je sais que le corps de Jésus a été brisé pour le péché, et lorsque je bois le vin je sais que son sang m’a rachetée.
    Rappeler ce moment est un moment qui se devrait être merveilleux de clarté puisque nous connaissons le don qu’il a fait de Lui-même. Cette célébration est un moment d’amour collectif et personnel par le désir de sanctification et de consécration qu’il appelle.
    (à mettre en pratique dans ma vie).

  9. Question : « Qu’est-ce que la transsubstantiation ? »

    Réponse : La transsubstantiation est une doctrine de l’Eglise Catholique romaine. Elle est définie dans la section 1376 du Catéchisme catholique :

    En savoir plus: http://www.gotquestions.org/Francais/transsubstantiation.html#ixzz3IxUjI9VU

    • (texte rectifié)

      En ce qui me concerne (c’est mon opinion personnelle)
      je ne suis pas du tout gêné par le fait que l’église chrétienne catholique
      ait une toute autre approche et une tout autre conception
      de la commémoration du sacrifice du Christ,
      par contre : ce qui me met vraiment plus que mal à l’aise :
      c’est de constater (particulièrement dans nos églises évangéliques)
      que parfois lors de la distribution du « pain et du vin »
      (que les protestants et les évangéliques appellent « Sainte Cène »)
      il y ait des personnes qui bavardent (ou continuent tranquillement à bavarder…)
      ou qui regardent à « droite et à gauche »
      comme s’il ne se passait pas vraiment grand-chose
      ou quelque chose d’important, à leurs yeux, en cet instant…!!!
      ou des personnes qui prennent ce dit « repas » à la légère « par dessus la jambe »
      ou encore d’autres qui ne disent rien :
      ni par le chants, ni par la prière , ni par le recueillement…!!!
      voilà donc ce qui me chagrine vraiment et non les convictions des chrétiens catholiques.

    • ca me rappelle l’époque où il n’était pas bien vu de parler pendant les repas… alors que le repas est un temps convivial, un temps festif, un temps de partage. Je ne savais pas qu’il fallait faire une tête d’enterrement et ne pas parler pendant la sainte cène. Et en outre je pensais que la croix était synonyme de victoire et non d’enterrement…

      Faut-il jouer un air de violon pendant la sainte cène pour s’assurer que tout le monde pleure ?

    • @ Rédaction

      Vous croyez ainsi faire vraiment une démonstration d’esprit et d’intelligence journalistique ???
      ce n’est pas parce que vous sifflotez le dernier air à la mode pendant la dite « Sainte Cène »
      que les autres chrétiens : ceux qui ne partagent pas votre façon de voir et de concevoir :
      sont de tristes ringards, voire de vieux cons,

    • les églises évangéliques majoritairement continuent de faire de la sainte cène tout un rituel ! c’est du copier coller cathos sans le coté ésotérique et occulte ..

    • ce qui me gène chez les cathos c’est pas non plus la transsubstantiation, c’est le fait que seul le prêtre puisse boire le vin. Pour le coté spirituel hein, pas pour le coté soiffard…

    • Oui, mais attendez les frères, expliquez au moins ce que vous voulez dire ; c’est quoi la bonne manière ?
      c’est tout de même une célébration ; un moment d’unité (pourvou………..qué ça doure !!!)

    • @Vendusud ..shalom shalom … la bonne manière elle est toute simple …après une agape fraternelle pendant, que nous sommes encore à table . rompons le pain et buvons le vin .tout simplement .. La tradition chrétienne veut que Jésus aie institué l’Eucharistie ou la Sainte Cène. Alors que Yeshoua n’a rien institué ou instauré ce jour-là…… Il a fait qu’appliquer ce qui se déroulait déjà au cours du Séder de Pessah comme l’a rappelé Remy Bayle .. Même si Yeshoua a prononcé une bénédiction nouvelle (kidoush) ce jour-là … ce n’est pas pour autant qu’il a institué l’Eucharistie ou la Sainte Cène …

      Le « kidoush » ou « sainte cène » célèbre une fois l’an le sacrifice de l’agneau immolé …célébration de la libération de l’Egypte, symbole du pardon des péchés par le sang. …Ce kidoush est pris avec de la matzah (du pain sans levain)suivi par le vin que l’on boit dans la cinquième coupe…. Ne participe uniquement ceux qui sont en règle avec D.ieu … à savoir ceux qui croient en Yeshoua le Rédempteur, qui sont nés de nouveau …… Ceux qui ne sont pas en règle ou ceux qui ne se sont pas repentis de leurs péchés… encourent donc une condamnation qui peut même être suivie de maladie physique et même de mort. …. C’est le pain de la consécration et de la sanctification. « Vous serez saints, car Je suis Saint ».
      Donc attention à ne pas confondre ….le kidoush messianique ou « sainte cène » tel qu’enseigné par la Bible suivant la tradition juive à Pessah et qui est différente de la fraction du pain citée dans le Nouveau Testament en Actes 2:42 qui est faite chaque vendredi soir à « Erev Shabbat » dans toutes les familles juives lors de l’allumage des bougies…

    • Yosef, tu es une bénédiction ; tu nous aide à aller plus loin ; je viens de trouver ceci qui résume ta pensée à propos du repas, du pain et du vin, de l’ancienne alliance et la nouvelle qui se rejoignent dans la célébration de la cène en Jésus-Christ ; il y est question, comme tu l’as fait dans ton comm., de prendre la sainte cène en s’éprouvant soi-même afin de ne pas « manger et boire sa condamnation » (version Osterwald) 1Corinthiens11-29, suivi de « c’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades….. » ; il est dit également dans le lien que je partage avec tous :
      http://www.cmpp.ch/conseil_de_dieu/chap8.htm
      que nous devrions manger du pain non levé et boire le vin, non pas du jus de raisin.
      J’avoue que j’éprouve de la crainte lorsque je pense à ce que nous vivons au regard de l’attention que je prête à ces choses.
      merci Yosef, Shalom

    • Vendusud , vin ou jus de raisin c’est tous deux du fruit de la vigne ce qui compte c’est de se rendre compte de ce que l’on fait afin , comme tu le disais , de ne pas prendre un jugement contre nous même

    • Catherine, et pourquoi que Jésus a changé l’eau en vin à Cana ? et pas en jus de raisin ? 🙂
      ….. c’était pour rire
      mais tu sais, c’est quand même bien de faire ce que Jésus dit, il parle de vin, moi je bois du vin ;
      certainement qu’il y a une explication beaucoup plus spirituelle de la part de Jésus, et il faudrait voir du côté de la célébration juive.
      Autre chose qui m’interpelle dans ce que tu dis, qu’il vaut mieux s’abtenir si on n’a pas compris, il s’agit surtout d’être en règle avec Dieu au niveau péché, c’est pourquoi il est dit « de s’éprouver soi-même » ; en écrivant cela je me dis que c’est certainement pour cette raison que les anciens rappelle ce que dit Paul, et peut-être que cela rend le moment religieux pour certains ; mais il vaut mieux à mon avis prévenir ; une autre chose c’est de dire que ceux qui n’ont pas été baptisés en Jésus, ne prennent pas la sainte cène, j’approuve cela car il est important que les gens soient instruits de la meilleure façon dès le début de leur marche ; si j’ai tort, merci de me le dire car je me pose des questions ; il n’y a pas longtemps une soeur est venue avec une personne pour la première fois, laquelle disait qu’elle aime Jésus, et a pris la sainte cène, très probablement sans rien comprendre de ce que nous disons ;
      qu’en pensez-vous les uns et les autres ?

    • Pour un non born again .. D.ieu tient aussi compte de son ignorance .. c’est aux croyants d’expliquer et il est préférable de ne pas les amener pour ce jour …ils pourraient aussi croire que ‘c ‘est une discrimination … la cène est pour le croyant en règle dans tous les sens du terme … appelons ce qui est péché ..péché .. et non pas l’introspection intérieure pour fouiller ce qui ne gaze pas dans ma vie … personne ne pourrait prendre le pain et le vin à ce niveau …. maintenant je suis conscient qu’il est impossible de changer toutes les traditions pour cause de la catholisation des esprits depuis des siecles ..Mais il serait humble pour les évangeliques de reconnaître … au moins de reconnaître que depuis la rupture avec la racine de l’olivier franc ..l’Eglise a perdu sa saveur initiale .. ce qui a engendré beaucoup de doctrines et de confusion en tous genre ..

    • Yosef, y a un probleme c est que on ne sait pas quel est le jour où on va prendre la sainte cene, tu vois ? Cest le pasteur ou l ancien qui organise. Je me pose de plus en plus de questions (dailleurs je ne dors toujours pas, il est 2hdu matin).

    • @Ventdusud …Jésus n’a pas précisé quand et à quels intervalles les disciples auraient à prendre la cène… tous les Dimanche est exagéré…Des assemblées Messianiques le font une fois par moi .. des églises évangéliques aussi … vous pouvez le faire aussi chez vous avec d’autre croyants … il ne faut pas être un expert pour prendre la cène ou baptiser une personne …il y a une liberté des enfants de D.ieu qu’il ne faut pas laisser pourrir par le formalisme dogmatique …. une chose est sure à travers la cène Yechoua veut que nous veillons en attendant son retour … mais encore une fois je le répète .. il est très difficile pour les évangéliques de se sortir du système Romain .. D.ieu bénit malgré tout .. il viendra un temps ou l’Eglise retrouvera sa position initiale avec Israel mais il y aura toujours des résistants qui s’opposeront …

    • merci Yosef, c’est clair
      Salutation à ton épouse, les enfants, avec de saints bisous pour tous
      et Shalom Israël
      moi, ça me va d’être rattachée à l’Olivier franc 🙂

  10. Sur les faux miracles:

    1 S’il s’élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige,
    2 et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant: Allons après d’autres dieux (comme toutes les statues catholiques ou l’ostie …) , des dieux que tu ne connais point, et servons-les!
    3 tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c’est l’Eternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve pour savoir si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme.
    4 Vous irez après l’Eternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui.
    Deutéronome 13 :

  11. Ils en tiennent une sacrée couche les raëliens. C’est génétique chez eux pour croire aux bobards de leur guru Raël.
    Mais ils s’attendaient à quoi franchement avec un test ADN des hosties ?

  12. L’origine de la transsubstantiation ne vient absolument pas de Dieu ,manger un corps tient du cannibalisme !
    Si le catholicisme s’appuie sur Jean 6:53-54 où Jésus dit « … Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle…» le sens véritable de ses paroles apparaissent bien en Jean 6:33 & 35 et en Jean 6:40…Jésus parle de manière non pas physique mais spirituelle ! Toute vie ne provient que de la foi en Christ et non pas en mangeant son corps physique !

    Amicalement Phil 

  13. Ils sont fous ces raëliens ils n’ont pas encore fait ça avec le pain de la sainte cène mais ça ne saurait tardé . Il faudrait peut être leur expliqué que c’est symbolique , juste pour qu’ils ne meurent pas idiots

  14. Ce n’est que la rémanence eucharistique, qui est contredite, pas la présence réelle, lors de la manducation sacramentelle!

    • Tout à fait cher ami;mais attention, ici, ils s’y connaissent en satanisme et si vous n’êtes pas d’accord, vous êtes hitlérien. Alors… ^^

  15. les raéliens devraient faire un test de leur cerveau.Peut etre qu ils ont déjà fait et n ont rien trouvé le néant, nada ; le vide ; l abime , le trou noir quoi ! 🙂

  16. bibletude.org sur 13 novembre 2014 à 20 h 35 min
    Question : where is Raël ?

    Réponse : in the kitchen !!

  17. On retient cet article pour le top délire des sectes ?

  18. Comment se fait-il que l’adversaire se soit tant attaqué à ce mémorial de la mort de Jésus-Christ ?
    Dans beaucoup d’Assemblées évangéliques, on ne rompt plus le pain, on le coupe au couteau.
    On a supprimé la coupe, au profit de petits godets.
    L’excuse principale c’est l’hygiène.
    La réalité c’est l’incrédulité de chrétiens qui pensent que la « coupe de bénédiction » peut apporter la malédiction.
    Revenons à la Parole et à la simplicité de la foi !

    • après 12 personnes, la coupe… C’EST DEGUEULASSE MERCI…

    • Ce n’est ni la « coupe » ni le godet qui apporte bénédiction ou malédiction @sergio3 mais ce qu’on a dans le cœur … c’est cela la simplicité de la foi !!!

      Amicalement Phil

    • @ Phil
      Excusez moi, ce n’est pas moi qui ait inventé l’expression « la coupe de bénédiction », on la retrouve dans presque toute les traductions !
      « 1 Corinthiens 10:16 La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion au corps de Christ ? »
      Ce que je veux dire, c’est que si par la coupe nous pouvons recevoir la maladie, il faut changer l’expression et l’appeler la coupe de malédiction !
      Je suis ravi d’avoir vécu jusqu’à cette génération plus spirituelle que toutes celles qui nous ont précédées, et pour qui le mot « coupe et le verbe « rompre » n’ont plus aucun sens !
      Nous avons eu le réformateur, nous avons maintenant grâce au progrès : les transformateurs !

    • @Sergio3,

      Il est aussi écrit «s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal » mais voyez-vous en aucun cas je n’essaierais  !

      « la coupe de bénédiction » est à mon sens aussi symbolique que les éléments de la cène.

      Amicalement Phil

    • @Sergio
      Le couteau rompt le pain, mais de manière plus fine… Au niveau moléculaire, c’est exactement la même chose à la différence que la « ligne de coupe » est plus droite avec le couteau, alors que lorsque l’on « déchire à la main », ça part dans tous les sens. Vous y voyez une hérésie?? Waw.

      Et si on fait de petits godets en forme de mini-coupes ça vous irait? Faut arrêter le délire, boire dans le même verre après une soeur âgée (pour pas dire une vieille), qui laisse l’excès de rouge à lèvres sur le rebord, je ne vois pas où est la bénédiction…
      Ni l’incrédulité de préférer boire dans un petit godet individuel.
      Ca ne reste que mon avis, mais franchement les chrétiens parfois ont un « i » phonétique en trop…

      Qu’est-ce qui est important: boire le pinard ou se rappeler du sacrifice de Jésus? Du sang versé pour nous? Que ce soit du vin, du jus de raisin ou si j’étais en Afrique et n’avais avec un peu de chance que de l’eau sous la main, l’important est de se rappeler de Jésus, de le faire en sa mémoire, comme il nous l’a demandé.
      Venez pas me parler d’incrédulité parce qu’on a utilisé un couteau ou qu’on a pas bu dans le même contenant que le voisin. C’est une affaire personnelle, on doit s’examiner soi-même. Je vous en prie, changez d’état d’esprit lorsque vous prenez la Sainte Cène (bon sang c’est quoi ce pain coupé tout droit!! Sacrilège).

  19. il est vraiment incroyable ce paul :

    Des femmes peuvent enseigner sans usurper la place de l’homme Pfffft.

    Ca me rappelle le président provisoire de la république temporaire qui se propose de créer des taxes sans augmenter la fiscalité.

    C’est bien dans l’air de ce temps où les voleurs dérobent en toute honnêteté et où l’on assassine par compassion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :