Andrea De Filippi / Quand des politiques veulent interdire le mensonge…

Jusque maintenant, la seule religion qui officiellement interdit le mensonge, c’est l’Islam. Le christianisme le combat et le condamne mais ne l’interdit pas, ce qui serait ridicule.

Bien que passés, jusqu’ici en tout cas, assez inaperçus, deux amendements relatifs à l’IVG et à la notion de « détresse », ont été votés par le Parlement, dans le cadre de la loi sur l’égalité  » homme-femme ». Outre le fait qu’il s’agit de postures électoralistes plus que discutables, il faut remarquer que l’un de ces deux amendements vise ni plus ni moins à interdire le mensonge.

La situation dite de « détresse » qui est dans la loi Veil actuelle, devrait être remplacée par des mots qui sont lourds de sens: « Le souhait de ne pas continuer sa grossesse ». En clair, il s’agit d’ouvrir un peu plus les portes à la volonté d’avortement. C’est mal connaître sa réalité. Si une forme de détresse ou une autre n’est pas à l’origine de l’avortement, elle viendra sans aucun doute après l’avortement et là, personne n’en parle jamais.

L’autre amendement vise à, je cite : « Interdire de parole ceux qui utilisent le mensonge pour discréditer l’avortement tel qu’il est pratiqué aujourd’hui » ! Très fort ! Mais comment ces gens qui font les lois, ceux qui nous gouvernent, vont-ils s’y prendre pour délimiter le champ d’action du mensonge ? Comment vont-ils faire pour écarter les opinions contraires et justifier une vérité unique sur le plan politique, idéologique et électoral? Va-t-on revenir à l’époque de la « PRAVDA » chère au Parti Communiste Soviétique, le nom de PRAVDA en russe signifiant « VERITE » ?

C’est, après l’affaire Dieudonné – chacun pensant bien ce qu’il veut de l’individu – et l’épisode d’interdiction d’un artiste par un ministre de l’intérieur, un pas de plus vers une forme de dictature de la pensée, extrêmement inquiétante.

Nous savons tous que le mensonge est un concept plus que relatif ! De la même façon, aucun de mes lecteurs n’ignore qu’en réalité, il n’y a aucune vérité absolue en ce bas monde, abstraction faite de la foi de chacun. Qui peut encore croire, à part quelques extrémistes de tout bord – se manifestant aussi sur ce site d’ailleurs – que dire la vérité tout le temps est possible? Pour une seule et bonne raison, c’est que souvent nous ne disons qu’une vérité relative, puisque nous ignorons tout ou partie d’une situation. Nous en parlons donc avec les arguments en notre possession, qui sont toujours relatifs. De plus, dire toujours la vérité, dire toujours ce que l’on pense des autres par exemple, est le trait d’une imbécilité chronique rare ! Quel intérêt ? Et puis quel manque de délicatesse et d’amour ! Il faut être un imbécile notoire pour prétendre toujours dire la vérité. Nous mentons dans les faits, dans les attitudes, dans les paroles et tant mieux, parce que cela nous évite d’être totalement seuls et rejetés de partout.

Que dire de la vérité qui ne sert à rien ? Je soutiendrais toujours ceux qui refusent de dire la vérité pour dénigrer quelqu’un. Appelez cela du mensonge si vous voulez, mais la loi Française nomme cela « délation » et savoir se taire face à certaines situations grandit quelqu’un.

Pour en terminer sur ce sujet, je pense que nos hommes politiques qui utilisent à gogo le mensonge vont devoir jouer serré sur cette affaire, pour que leur volonté de pensée unique ne se retourne pas contre eux !

Qui dit la vérité sur l’avortement ? Les anti-avortement ou les proavortement ? Probablement qu’il y a de la vérité des deux côtés. Mais que des imbéciles tuent pour préserver la vie ou que d’autres imbéciles fassent une loi pour interdire et museler ceux qui les dérangent, relève dans les deux cas d’une dictature de la pensée qui reste parfaitement inadmissible dans une démocratie.

Alors je ne crois pas que ce soit demain la veille que l’on interdise le mensonge, mais en tout cas, certains responsables politiques y ont pensé et c’est cela qui est inquiétant.

Andréa de Filippi

79 Comments on Andrea De Filippi / Quand des politiques veulent interdire le mensonge…

  1. Tout est possible au parleMENT ! 😉

  2. « Le christianisme le combat et le condamne mais ne l’interdit pas, ce qui serait ridicule. » j’ai pas trop compris.la bible n’interdit pas le mensonge? eclairez-moi 😦

    • Le christianisme n’interdit pas aux non chrétiens de vivre dans le mensonge ou dans de fausses croyances. C’est de cela qu’il s’agit ici.

      Lorsque le Christianisme a voulu « interdire le mensonge », cela s’appelait l’inquisition.

    • METANOÏAQUE // 23 janvier 2014 à 11 h 24 min //

      vous parlez donc du christianisme comme religion?pas de ce que dit la parole de Dieu?la je comprendrai parce qu’il a sous un gouffre entre les 2.je suis sorti du christianisme pour suivre jesus.

    • Mai 68 ……….la génération de ceux qui ont dit : Il est interdit d’interdire !

      Ha ha ha….. Vous parlez d’une liberté d’expression …..pour les couillons qui ont oublié de réfléchir seulement un instant aux conséquences de leur idéologies humaniste.

      En psycho ….l’interdit est vital pour le développement normal de la pensée d’un enfant affin qu’il puisse se construire avec u,ne perception juste du bien et du mal et ainsi s’approprier un jugement de valeur équilibré , défini, et sans ambivalence !

      Ci vous enlevez tous les interdis ….(Ce qui manque d’ailleurs à Dieudonné voilà pourquoi je suis pour qu’on lui en pose ) vous ouvrez la porte à toutes les anarchies possibles ….pourquoi ? Parce que l’être humain né dans lé péché et a besoin d’être éduqué pour faire le bien ….ça ne lui est pas spontané ….(péché originel )

    • La bible n’interdit rien , elle signale ce qui est péché , en donne les conséquences si nous succombons à ce même péché , quel qu’il soit , mais Dieu nous laissant libre elle ne donne pas d’interdiction formelle , juste les avertissements en se qui concerne la bénédiction et la malédiction . Il n’est pas écrit par exemple : « je t’interdis de porter de faux témoignages  » mais tout simplement :  » tu ne portera pas de faux témoignages  » et c’est pareil pour tout

  3. Pour ma part, en ce qui concerne le mensonge sur lequel Dieu « fait les gros yeux », c’est celui qui procède d’une volonté de tromperie.

    Ce n’est pas pour rien que Jésus et ensuite Paul demandent de ne pas s’arrêter à la lettre qui tue, mais à l’esprit de la lettre qui donne la vie.

    Et bien sûr, notre très cher Président de la République Française n’a pas menti pendant deux ans à une certaine Valérie… entre autre !

    Nous avons un peu remarqué la liste de ses mensonges est longue… et apparamment, il ne se cantonne pas qu’à la politique. Quelqu’un a dit : « … il a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pourrait contenir les livres qu’on écrirait….

    Heu ! Ah non ? c’est vrai ? ça ne parlait pas de lui ?… Pardon 😦

  4. excusez-moi mais l’islam n’interdit pas le mensonge – puisqu’il est légal de mentir aux infidèles!!!!!

    • L’Islam condamne ceux qui n’acceptent pas leur vérité et se permet de mentir quand ça l’arrange. C’est plus subtil 🙂

    • Liliane
      23 janvier 2014 • 11 h 46 min

      Pire que ça ! L’Islam EST la religion du mensonge !

    • fildeferiste // 23 janvier 2014 à 19 h 30 min //

      @Liliane
      Le judaïsme talmudique déclare clairement que le mensonge est un des moyens par lesquels le vrai homme, Juif par conséquent, puisque selon le talmud l’humanité non-juive est une sous-espèce, au même niveau que l’animal, peut dominer sur ses vassaux, les goyim.
      Il est recommandé abondamment de les tromper, les voler, et si possible les tuer.

    • Mais le vrai sujet de la chronique n’est pas le mensonge pfffffftttttt décourageant !

    • Je pense qu’il faudrait qu’Andréa change les titres de ses chroniques 😦
      Bon nombre ici s’arrêtent au titre, sans lire le texte et croient après deux lignes avoir tout compris se permettant de commenter…. à coté de la plaque!!!
      Pour ceux qui lisent tout, mais n’ont toujours pas compris le fond, arrêtez les stages de lecture rapide! ça ne vous réussit pas. A moins que comme l’a dit un commentateur, je ne sais plus qui, il y ait des inimitiés bien ciblées!!!

    • @fildeferiste … oui le talmud …(soupir) les musulmans disent que le feuj est un porc …et le monde goyim dit que le youpin est avare bourré de fric avec le nez et les doigts crochu … ils sont fous ces terriens !

  5. Quelles news bouleversantes.Bref! La bible nous enseigne à croire en elle et la pratiquer.L’information biblique à ce sujet (l’avortement) et/ou son enseignement ne veut pas dire que nous auront l’adhésion de tous.
    Face à un disciple de Christ, je lui donnerai des directives bibliques. Mais suis-je sûr qu’il les pratiquera. Les différents organisations du monde décident de la gestion de la cité en trouvant justes et utiles leurs choix. Par contre ne les jugeons pas, soyons leur lumière.

  6. ….Alors, il y a beaucoup « d’Islamisants » au gouvernement actuel !!!

  7. Chretien, nous devons dénoncer le mensonge.

    bible

     » Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs,
    auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu’on ne doit pas enseigner.
    L’un d’entre eux, leur propre prophète, a dit : Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux.
    Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine,
    et qu’ils ne s’attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d’hommes qui se détournent de la vérité. »

  8. Pourquoi mentons-nous? Peut-être, par manque d’amour-propre? Car la crainte du jugement de l’autre est la principale raison qui nous pousse à mentir. On ne veut pas courir le risque de ne pas être accepté(e). Tout sujet abordé peut alors devenir une occasion de mensonge: nos études, notre situation professionnelle, notre famille, nos habitudes ou nos choix culturels… Le regard d’autrui est si important
    que l’on ment pour transmettre aux autres l’image qu’ils se font de nous. On cherche ainsi à obtenir
    l’estime qu’on ne s’accorde pas. On voudrait être aimée pour ce que l’on est, mais on craint d’être
    rejetée si on se dévoile. Alors on ment pour se sentir en sécurité, quitte à se mentir aussi à soi-même.

    Si on se montre telle que l’on est et on en assume les conséquences. Ne développera-t-on pas ainsi
    notre force intérieure, nous permettant de briser en partie, le cercle vicieux du mensonge.
    Étant assuré(e) que les gens nous apprécient vraiment pour nous même(sic) dans un certaine mesure!

    Colossiens 3:9 « Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres »

    Jacques 3:14 « Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. »

    Serment: « Je jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, je le jure! » Et menteur! 😛
    « Je ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe »!
    « Je ne mens, pas j’épargne la vérité, pour le cas où j’en eusse un besoin impératif »! De la vérité 🙂
    Mais la seule Vérité étant et restant: Jésus-Christ. Ce soir je suis à l’ A.DE.VI ça vous indiffère?
    Oui mais: Pour une fois que je disais la « vérité » 😆

  9. Jésus de son temps devait aussi être considérer comme un extrémiste ..il a explosé tout le système religieux … en vérité en vérité je vous le dis …

  10. Après le concept du « vierge plus que de raison » Andréa de Filippi crée celui du « plus que relatif » : « Nous savons tous que le mensonge est un concept plus que relatif ! »

    Les moralistes ont donc eu tort d’énoncer le 8° commandement du décalogue sous la forme impérative bien connue de : « Tu ne mentiras point ». Car le mensonge n’étant que relatif, l’injonction est inapplicable, suite à des contestations sans fin.

    Le « Tu ne tueras point » deviendra-t-il lui aussi caduc, si par aventure madame de Filippi venait à déclarer le concept de meurtre « plus que relatif » ? En tous cas ce qui est certain c’est que pour elle l’inconvénient de l’avortement n’est que « relatif ». Relatif à la détresse de la patiente.

    En soi, il n’est pas mauvais d’avorter parce que Dieu serait absolument contre, mais parce que celle qui sera l’objet de cet acte médical, risque d’éprouver une « détresse », dont madame de Filippi a l’insigne courage de signaler aux médecins ignorants qu’elle peut survenir après l’avortement aussi bien qu’avant.

    Mais au fait, en toute logique, que pourrait signifier l’expression « plus que relatif ». ? « Absolu », évidemment, plus grand que le relatif, c’est l’absolu.

    Cependant pour madame de Filippi, le concept d’absolu n’a de réalité que pour les imbéciles, catégorie de gens dont par axiome elle s’exclue elle-même.

    Sur un autre fil un commenteur écrivait : « C’est une instrumentalisation subtile qui, sous le couvert d’un christianisme, vient tromper et déstabiliser les chrétiens de bonne foi. Compte tenu de ces observations, on peut dire que ce genre d’idéologie chrétienne n’a rien à voir avec le christianisme. »

    Sur le coup je trouvais son jugement exagéré ; là je commence à penser qu’il a plus que relativement raison.

    • Je crois surtout que vous n’avez rien compris à sa chronique… Lorsque le Christianisme a voulu « interdire le mensonge », cela s’appelait l’inquisition… On remet en place les bûchers au nom de la vérité absolue ou on accepte l’idée que interdire le mensonge chez les autres n’est pas une solution. Le mensonge, il faut le combattre par la vérité et non par l’interdiction. (Et le 8ème commandement s’adresse aux Juifs et aux chrétiens, pas aux non croyants ou aux croyants des autres religions… ne soyons pas comme les islamistes qui massacrent les non-musulmans qui refusent de se conformer à la charia)

    • @Rédaction,

      « Je crois surtout que vous n’avez rien compris à sa chronique…  »

      Je sais, c’est la réponse habituelle aux commentaires sur les chroniques de madame de Filippi. Et effectivement, on peut toujours « supposer » que je n’ai rien compris, mais ce faisant vous écartez d’emblée une autre possibilité : celle que le lecteur ait non seulement parfaitement compris ce qui a été écrit, mais encore l’esprit de ce qui a été écrit.

      On peut toujours « supposer » que le lecteur est idiot et l’écrivain de bonne foi. Mais il arrive aussi que des lecteurs moyennement intelligents perçoivent spontanément la mauvaise foi et les vapeurs méphitiques que dégagent certains articles.

    • Je tempère mon commentaire précédent. Vous n’avez pas compris sa pensée sur le mensonge, mais vous avez tout de même compris ce qu’elle exprime concernant l’avortement.

    • Un pasteur ,

      Il faut rajouter à votre com@ très très juste, que ces dames qui avortent la plus par du temps pour raison de confort personnel , plutôt que pour raison de viol ou de santé , elles le font par insouciance …..avec à leur service une politique qui leur permet d’avoir autant de moyen de contraception que d’idées sur le sujet !

      Mais le problème reste le remboursement de l’avortement, donc ,accessible et sans jugement de valeur.

      Nous sommes dans une société du sexe c’est tout !

      L’enfant qui vient au monde après les ébats de ces …… (je ne le dirais pas) , doit mourir au « non du sexe à outrance » ..

      Et c’est aussi d’une façon détournée toujours le dieu moloch qui est adoré …

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Moloch

    • Etes vous bête Monsieur Un Pasteur ou le faites vous exprès ? Peut-etre avez vous un problème avec les femmes en général ou avec les femmes intelligentes en particulier ou pire encore avec Madame De Filippi ? Parce que sans cela je ne vois pas l’intérêt de votre commentaire

    • Et Martinette qui plussoie en se targuant de ne pas avoir lu l’article! Pathétiques vos coms, Martinette et un pasteur. Un pasteur qui nous avait habitué à plus de discernement, de pondération et d’apports constructifs jusqu’à présent! J’étais de temps à autre intervenue sous vos coms sous d’autres chroniques, vous remerciant pour vos coms que je trouvais toujours empreints d’une grande sagesse, d’un grand respect pour autrui, équilibrés. Votre compte a été piraté en 2014? Je ne vous reconnais plus.

    • Dominique André
      23 janvier 2014 • 20 h 15 min

      Et Martinette qui plussoie en se targuant de ne pas avoir lu l’article!
      Mais j’ai fini par le lire et je campe sur mes positions …………….Sainte ni touche plussoyez donc dans le volupté à votre gay……!

    • @ Martinette:  » ….Sainte ni touche plussoyez donc dans le volupté à votre gay……! »
      Avec un décodeur et en français, ça donne quoi Svp?

  11. A.D.F.

    ………..C’est, après l’affaire Dieudonné – chacun pensant bien ce qu’il veut de l’individu – et l’épisode d’interdiction d’un artiste par un ministre de l’intérieur, un pas de plus vers une forme de dictature de la pensée, extrêmement inquiétante.

    Et je ne lirais pas plus loin votre chronique….. car vous travaillez au service de ceux qui sont en train de détruire notre pays !

    Vos propos sont dignes de ceux de Ponce Pilât devant Jésus: Qu’est ce que la vérité ?

    Jésus Lui, s’est positionné !

    Une jeunesse arrogante, militante….. et insoumise à la volonté de Dieu.

    • D’un point de vue des religieux de l’époque, Jésus passait pour un arrogant, un militant, un insoumis et même un révolutionnaire blasphémateur…

    • C’était les religieux qui étaient arrogant insoumis blasphémateurs………

      Par contre Jésus était un révolutionnaire avec ses idées spirituelles qui mettaient en lumière l’hypocrisie chronique de ces derniers …….. ça oui et il avait raison, car il faut une révolution des comportements pour un véritable changement….

    • Madame Martinette vous avez lu l’article sinon pourquoi le commenter ? Ce n’est pas logique ! Vos propos a vous sont digne de Simplet dans les 7 nains et je dis cela avec beaucoup de respect ‘……..pour Simplet vous l’aurez compris

    • Edwin
      23 janvier 2014 • 17 h 20 min

      Vos propos a vous sont digne de Simplet dans les 7 nains et je dis cela avec beaucoup de respect ‘……..pour Simplet vous l’aurez compris

      Les simples hériteront le royaume de Dieu !!!!! 😆

      Le petit nains malin !

  12. Liliane
    L’Islam admet le mensonge pour motif religieux et politique. Ainsi Mahomet a demander de faire assassiner une de ses opposantes. Les sbires lui ont fait observer que cette femme était particulière bien gardée. Le soit-disant prophète a dit aux assassins que pour eux le mensonge était permis.
    Référence: Muhammad d’Ibn Ishaq, ed. Albouraq (Liban).
    Ainsi dans l’Islam, le mensonge est une affaire droite si cela est pour un motife religieux. Dons, le vrai dieu de l’Islam est le prince du mensonge.

    • le vrai dieu de l’Islam est le prince du mensonge.

      Yes Yes Yes c’est la vérité de le dire 😉

    • Certain qu’ en matière de mensonge l’Islam est sur un trône .. dans le judaïsme et dans le christianisme ou D.ieu à fait pousser son blé ,l’ivraie a aussi poussé .. Qui a semé l’ivraie ?

  13. Au christianisme ( Protestant- Catholique-Orthodoxe ) le diable est le père du mensonge ,donc celui qui ment est enfant du diable .
    Un père et un fils : La parole de Dieu nous dit que le père du mensonge est le diable ,donc si quelqu’un ment est devenu un enfant du diable .
    En Islam :
    Le mensonge autorisé
    Il existe des circonstances où l’on autorise l’utilisation du mensonge : d’après Oum Kalthoum le Prophète, , a dit :
    « Il n’est pas considéré comme menteur celui qui veut réconcilier des gens en transmettant des bonnes choses aux uns et disant du bien à d’autres. » (Boukhari)
    D’après une variante, elle a dit : « Je ne l’ai pas entendu tolérer le mensonge que dans trois cas : pendant la guerre, la réconciliation entre les gens et les paroles échangées entre l’homme et sa femme (couvrir les défauts, se complimenter afin de maintenir de bon rapport entre conjoints) ». (Muslim)
    – Il existe trois types de mensonges autorisés en islam:
    1 – pour la réconciliation entre les individus
    2 – en cas de guerre
    3 – entre les époux, pour préserver la paix familiale
    N B :
    En tout cas le père du mensonge est toujours le diable .
    Conclusion : l’islam est l’oeuvre du diable

    • La liberté, tout le monde veut se l’approprier, mais Elle nous parle (en la personne de Christ), il suffit d’écouter, ce que nous y rajoutons n’est pas utile !

    • @ Joseph,
      D’après mes textes ,je n’ai rien rajouté et je n’ai rien retranché :
      Apocalypse 22 versets 18/19
      18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ;
      19 et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.
      Merci Joseph de ce rappel

    • Mon intervention n’est pas une accusation, mais une réflexion, c’est le danger de répondre à un com !

    • @ Joseph,normalement la parole de Dieu est bien claire sur ce sujet d’enfants de Dieu et les enfants du diable ,pour cela nous devrons lire ces versets qui démontrent la différence .
      Jean 1 versets 12 et 13
      12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,
      13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.
      Jean 8 verset 44
      Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.
      Romains 8 verset 14
      car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
      Romains 8 verset 17
      Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui.
      La parabole de l’ivraie dans Matthieu 13:24
      L’explication de la parabole de l’ivraie du champ :
      Matthieu 13 versets 37/38/39
      37 Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme
      38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ;
      39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
      Conclusion : Il y a deux enfants différents et deux royaumes différents : l’enfant de Dieu et l’enfant du diable – le royaume de Dieu et le royaume de Satan .
      Celui qui n’est pas enfant de Dieu ,il est enfant du diable .
      Donc,je n’ai rien rajouté et je n’ai rien retranché

    • Désolé Joseph de Kabylie, je crois ne nous n’arriverons pas à nous comprendre, mais ce n’est pas grave après tout.

  14. Réflexion sur l’évolution de la pensée postmoderne !

    Philosophie postmoderne

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Philosophie_postmoderne

    Le défi de la formation d’une pensée chrétienne dans un monde post-chrétien

    http://luc.bussiere.over-blog.com/

  15. Petit correctif et donc complément à jospehdekabylie : l’islam interdit le mensonge dans les rapports entre musulmans (sauf les mensonges « pieux » dont parle josephdekabylie), mais devient une vertu recommandée pour défendre le musulman contre les impies, c’est la taqîya. Inclus dans la chari’a et basé sur la sourate 3 verset 28. Yasser Arafat était un spécialiste de la taqîya. Et certains chiites le préconisent dans leur combat contre les sunnites.

  16. C’est malin Mme Andrea, je suis tout mouillé !

  17. Il y a un niveau où tout ce qui dérange est refoulé dans un gigantesque « je n’en veux rien savoir ». Vous avez dû vous-mêmes très souvent faire l’expérience de cette situation. Le fait que l’on ne veuille rien savoir de quelque chose n’implique pas que cette chose n’existe pas. De la même façon que le fait de supprimer un mot, ou des mots comme on le fait quotidiennement maintenant dans la vie sociale française, n’empêche pas que les choses que les mots désignaient, continuent d’exister. Le refoulement, puisque c’est d’un refoulement dont il s’agit, se fait sous la pression du confort ou du plaisir. Il y a des choses qui dérangent, qui font mal, des vérités que l’on ne veut pas voir. Et bien peu à peu, on fait comme si elles n’existaient pas. Et c’est là le secret de la réussite du mensonge. Il réussit parce qu’il prend les gens dans le sens du poil. Il va dans le sens de leur moindre peine, de leur plus grand confort et de leur plus grand plaisir. Le mensonge réussit parce qu’il suit la pente de la facilité, du moindre effort, de la veulerie. Les gens savent à un endroit très profond d’eux-mêmes qu’ils s’empressent de recouvrir de multiples couches de dénégations. Dénégations fournies par les paroles officielles et les soupes médiatiques.

    (d’après un article de http://www.lesobservateurs.ch/)

  18. Face à un texte de loi qui déclare vouloir « Interdire de parole ceux qui utilisent le mensonge pour discréditer l’avortement tel qu’il est pratiqué aujourd’hui » je suis un peu perplexe de voir chacun ici disserter sur le mensonge sans s’alerter du danger totalitariste que renferme cette phrase. C’est ce que je comprends de l’article d’Andréa.
    Bientôt nous ne pourrons plus dénoncer où discréditer l’ivg car notre vision du monde et la Parole de Dieu seront déclarés mensonges par les autorités gauchistes de ce pays dont la morale progressiste est portée au rang de Religion.

    • Bravo ! C’est bien là l’essentiel du message d’Andrea !

    • @kristophoros clap clap clap clap ! Ouf enfin des commentaires sur le fond du sujet

    • fildeferiste // 25 janvier 2014 à 9 h 03 min //

      @kristophoros07
      L’IVG, la contraception tardive pour certain, n’est qu’un des aspects, et un épiphénomène de ce qui se joue, et qui est exactement dans la logique des sectes satanistes, dans lesquelles le « travail » consiste à déconstruire pour rebâtir une autre vérité.
      « On vous a toujours dit que, pour vous maintenir dans l’ignorance, mais maintenant que vous êtes initiés, vous avez accès à la vérité » : c’est l’argumentaire courant concernant, dans nombre de sectes, les violences sexuelles sur enfants, et toute une panoplie qui mêle nietschéisme réapproprié et pulsions sadiques encouragées.
      Il n’en demeure pas moins que les véritables intentions d’un gouvernement presque exclusivement composé de francs-maçons, certains à des grades élevés, donc ne feignant plus même de pratiquer les singeries puériles du vulgum pecus, comme ils le considèrent, sont de plus en plus transparentes : Lucifer se montre à découvert, car il considère qu’il n’a aucune opposition sérieuse.

    • Bien d’accord. La question est donc de savoir si Lucifer a ou n’a pas d’opposition sérieuse. Nous savons qu’il se débat en vain puisqu’il a déjà perdu la guerre, mais sur ces batailles de notre temps sommes nous une opposition sérieuse ?

    • fildeferiste // 25 janvier 2014 à 13 h 35 min //

      @kristophoros07
      « puisqu’il a déjà perdu la guerre »
      Il avait perdu la guerre dès sa rébellion, ne serait-ce que par le déséquilibre numérique, en dehors de la toute-puissance de son créateur, puisque, que je sache, il a été créé.
      Mais savoir que la guerre est perdue n’empêche aucunement de tenter d’emmener le maximum de captifs vers l’étang de feu, dans une logique de terre brûlée. Alors que la guerre était tout à fait perdue pour l’Allemagne, les camps d’extermination mettaient les bouchées doubles, situation absurde, mais qui rend bien compte d’une oppression spirituelle démoniaque à l’œuvre.

    • fildeferiste // 25 janvier 2014 à 13 h 46 min //

      @kristophoros07
      Si l’Éternel Adonaï avait pour plan d’envoyer un de ses serviteurs oint de Son Esprit dans un sommet où se joue le sort du monde, soit un visible, comme ceux du G20, soit un occulte, comme le Bilderberg, cela se saurait. Qui empêchera ce qui est écrit de toute éternité, que la rébellion deviendra universelle contre l’Agneau qui revient en gloire ? En sorte que j’ai un peu de mal à comprendre la logique chrétienne actuelle ; veiller à la propreté de sa robe, certes ; être sûr d’être équipé en huile, indispensable. Mais pour le reste ? Quel sens cela a-t-il de s’opposer à ce qui est la marée montante de l’impiété ? La dénoncer, bien sûr, tenter d’exhorter quelques uns à se sauver tant que c’est encore possible, certes ; mais quoi d’autre ? Avons-nous le pouvoir d’arrêter ce qui est écrit depuis la chute, et, si les temps sont accomplis, comme il semblerait, est-il cohérent que nous tentions de nous y opposer ?

    • Nous n’avons certes pas le pouvoir d’arrêter ce qui est écrit comme vous dites, mais peut-être celui de e retarder… Si Dieu notre Père nous associe au travail pour son Royaume ce n’est sans doute pas pour que nous nous contentions d’attendre dans une attitude déterministe fataliste.. J’ai soif pour ma ville, pour ma région, pour mon pays que le maximum d’hommes et de femmes expérimentent sa Grâce et soient sauvés, je ne saurai me contenter de tenter d’en exhorter quelques-uns.. Si les premiers Chrétiens avaient eu le même raisonnement l’Eglise n’existerait pas, et l’alibi de notre lecture des signes de la Fin ne me convient pas..
      Soyez bénis.

    • fildeferiste // 26 janvier 2014 à 16 h 53 min //

      @kristophoros07
      « mais peut-être celui de retarder »
      J’imagine qu’il est mal perçu d’aspirer au contraire à ce que le royaume promis vienne dès que possible, et surtout sans retard.
      Si l’on est dans l’hypothèse que peut-être, le monde se convertira, restons tranquilles, nous pouvons attendre cent mille ans. Fort heureusement, il y a des temps fixés, auxquels nul ne changera rien.
      Pourquoi Abraham n’a-t-il pas prié pour la conversion de Sodome, après avoir intercédé pour que l’Éternel ne la détruise pas comme il l’avait résolu ?
      Le sel est partout sur terre, et les Juifs que dénonçait Jésus, capables de courir jusqu’au bout du monde pour faire des prosélytes, à preuve les Khazars, Juifs sans coup férir, sont largement distancés par l’empilement des.missions dites chrétiennes. Mais si l’on prend comme instrument de mesure que ce doit impérativement être des témoins de Jésus pleins du Saint Esprit, et missionnés effectivement, des pans entiers de la chrétienté disparaissent instantanément, cruel dilemme.
      Comment se fait-il que lors de la venue des premiers missionnaires qu’elles aient connus, force peuplades obscures aient témoigné que la tradition de leur peuple parlait d’hommes qui viendraient un jour pour témoigner du vrai Dieu ?
      Que cela plaise ou pas, le rideau est en train de descendre, car l’évangile est universellement prêché, bien ou mal, mais avec l’appui des Écritures. D’autre part, ou les prophètes reçoivent des visions, ou ils parlent de leur propre fond, auquel cas il faut les tuer, scripturairement. Daniel prophétise-t-il, et Ézéchiel, et Zacharie, et Jean de Patmos, oui ou non ? Car le décompte a l’air clair.

    • Vous avez peut-être raison pour le Temps de Dieu.
      Beaucoup de chrétiens vous rejoignent et a priori beaucoup de signes sont là.. j’avoue ne pas être spécialiste. Je m’en tiens au propos de Jésus qui dit que nul ne sait le moment, sauf le Père, et que nous devons nous tenir prêts. Mais être prêt, dans la bouche de Jésus, ne veut pas dire attendre à la porte avec sa lampe à la main, c’est un « prêt » en mouvement.. aimez-vous les uns les autres.. allez et proclamez la bonne nouvelle.. guérissez les malades.. mon coeur n’aspire qu’à marcher dans ce mouvement du Saint Esprit. Partagez-vous cela ?

    • fildeferiste // 27 janvier 2014 à 9 h 19 min //

      @kristophoros07
      « aimez-vous les uns les autres.. allez et proclamez la bonne nouvelle.. guérissez les malades.. mon coeur n’aspire qu’à marcher dans ce mouvement du Saint Esprit. Partagez-vous cela ? »
      Évidemment que je le partage, ce serait curieux de le voir autrement en professant la foi en Jésus.
      Je suis plus réservé sur les aspects missionnaires, ne serait-ce que parce que l’interrogation de l’apôtre Paul  » tous sont-ils apôtres… » de 1 Co 12.29 appelle évidemment une réponse négative. Et j’inclinerais à penser, conformément aux Écritures, que c’est le maître de la moisson qui appelle, équipe, qualifie, et envoie, et que les gadgets modernes visant à coach-trainer sur la vision de quelqu’un d’autre ont des relents très douteux. D’autant que le verdict est implacable : la construction de chacun sera éprouvée par le feu, et la paille brûlera. Quand un Billy Graham déclare clairement qu’à son avis, il n’y a pas plus de 5% des personnes disant avoir reçu l’évangile lors de ses missions qui sont réellement sauvées, je pense que cela relativise grandement…
      Faire des disciples, c’est les instruire dans tout le conseil de Dieu, tâche qui prenait plusieurs années à Paul ; mais il est vrai que nous sommes au temps de l’évangile-minute.
      Donc personnellement, après avoir cru sincèrement à un appel particulier, je suis à présent beaucoup plus circonspect, et observe que lorsque le Seigneur souhaite utiliser quelqu’un, il dispose de moyens impressionnants pour l’y contraindre, rêves, pensées obsessionnelles, paroles de connaissance de frères, etc…
      Comme les récompenses m’indiffèrent, je me borne à tenter de garder ma robe décente. Tant mieux pour les batteurs d’estrade qui arrivent à se persuader, et à le partager, qu’ils œuvrent pour le royaume : nous verrons bien, il n’y en a qu’Un qui ait quelque chose à dire en la matière. Mais je n’hésite pas à dire qu’à mon avis, et toujours sur le fondement des Écritures, il y aura des surprises douloureuses, et d’autres, heureuses..

    • Fildeferiste,

      « Et j’inclinerais à penser, conformément aux Écritures, que c’est le maître de la moisson qui appelle, équipe, qualifie, et envoie, et que les gadgets modernes visant à coach-trainer sur la vision de quelqu’un d’autre ont des relents très douteux » => je partage tout à fait, d’ailleurs il y a beaucoup d’autres manières de servir notre Seigneur, et il nous y équipe tout autant.

      « il n’y a pas plus de 5% des personnes disant avoir reçu l’évangile lors de ses missions qui sont réellement sauvées, je pense que cela relativise grandement… » => et quel est le pourcentage de réponse favorable parmi l’ensemble de l’humanité à l’invitation de Jésus qui frappe et attend à la porte de notre coeur (Ap. 3; 20) ?

       » Faire des disciples, c’est les instruire dans tout le conseil de Dieu, tâche qui prenait plusieurs années à Paul  » => Tout à fait, et heureusement ces ministères d’enseignement, d’accompagnement spirituel, de restauration, de compassion etc.. existent toujours, sans doute pas assez..

      « Donc personnellement, après avoir cru sincèrement à un appel particulier, je suis à présent beaucoup plus circonspect, » => c’est dommage, non ? mais pas trop tard 🙂 même si le rideau descend

      Soyez béni

    • Oui et c’est dramatique , c’est vrai que nous les chrétiens devons vraiment nous mettre en prière car nous voyons petit à petit nos libertés s’envoler et humainement nous n’avons pas beaucoup d’autres choix que de subir , ça fait un peu :  » Nous disons et vous , vous n’avez rien a redire  » ça fait peur humainement

  19. Voici le texte incriminé:
    Article L2223-2
    Est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende le fait d’empêcher ou de tenter d’empêcher une interruption de grossesse ou les actes préalables prévus par les articles L. 2212-3 à L. 2212-8 :

    – soit en perturbant de quelque manière que ce soit l’accès aux établissements mentionnés à l’article L. 2212-2, la libre circulation des personnes à l’intérieur de ces établissements ou les conditions de travail des personnels médicaux et non médicaux ;

    – soit en exerçant des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation à l’encontre des personnels médicaux et non médicaux travaillant dans ces établissements, des femmes venues y subir une interruption volontaire de grossesse ou de l’entourage de ces dernières.

    L’amendement déposé:
    L’article L. 2223-2 du code de la santé publique est ainsi modifié :

    1° Le premier alinéa est complété par les mots : « ou de s’informer sur ces actes » ;

    2° Au dernier alinéa, après les mots : « y subir », sont insérés les mots : « ou s’informer sur ».

    Je ne vois pas trop comment, sur base de cet amendement, on pourrait, je cite : « Interdire de parole ceux qui utilisent le mensonge pour discréditer l’avortement tel qu’il est pratiqué aujourd’hui ». On pourrait, tout au plus, interdire à certaines associations de se rendre dans les hôpitaux avec des prospectus mensongers, pour les remettre aux femmes qui ont déjà pris l’initiative de venir à l’hôpital.
    Il n’est pas question de vérité ou de mensonge, il ne s’agit, dans ce cas précis, que d’une mesure limitée visant à protéger les femmes ayant déjà décidé. On ne pourra pas poursuivre les sites internet anti-IVG sur base du nouvel amendement.

    Par ailleurs, en 1980, le conseil d’état a émis cet avis: « il ressort de ce texte éclairé par les travaux préparatoires de la loi que la disposition en cause, qui présente un caractère purement facultatif, n’a ni pour objet ni pour effet de priver la femme majeure du droit d’apprécier elle-même si sa situation justifie l’interruption de la grossesse » rendant l’idée même de « notion de détresse » vide de sens. Donc le nouvel amendement ne change rien à la situation.

    Par rapport aux conséquences psychologiques: http://sante-guerir.notrefamille.com/sante-a-z/l-ivg-medicamenteuse-semble-n-avoir-aucun-effet-deletere-sur-les-grossesses-suivantes-o64857.html

    • fildeferiste // 25 janvier 2014 à 9 h 11 min //

      @exhine
      Il est assez clair que ce serait plutôt la mascarade des intégristes catholiques avec cantiques et bannières défilant dans les couloirs qui serait visée. Exhorter une jeune fille à ne pas avorter alors qu’elle n’y a recours que par défaut est facile, et ne demande qu’un faible investissement. La foi agissante, en pareil cas, prévoirait des lieux d’asile, et des possibilités réalistes d’élever un bébé, dans une société où l’emploi de tout-venant est à la fois rare et très mal rémunéré.

    • @ fildeferiste

      Nous sommes d’accord. Les personnes visées par l’amendement sont très rares et il n’y a pas de menace sur la démocratie, comme on peut le lire chez certains anti-IVG ,ni d’avancée notable pour la cause féminine, comme des pro-droits de la femme le clament. Pareil que l’abandon du mot détresse qui n’était que cosmétique. En fait, il y a encore beaucoup de foin pour si peu de changement.
      Par contre une chose m’a frappé, c’est qu’aucun site n’avait pris la peine de donner les textes de loi et les amendements le modifiant, comme si la simple réalité n’était pas suffisante ou utile pour informer. Ou alors il faut penser que le bruit et la colère sont les objectifs recherchés.

    • fildeferiste // 25 janvier 2014 à 14 h 41 min //

      @exhine
      « Par contre une chose m’a frappé, c’est qu’aucun site n’avait pris la peine de donner les textes de loi et les amendements le modifiant, comme si la simple réalité n’était pas suffisante ou utile pour informer »
      Peut-être aurez-vous remarqué que d’une manière assez générale, particularité de la latinité qui est le fond de leur nature, les Français, comme leurs cousins Italiens, fonctionnent aux affects beaucoup plus qu’aux faits, ce qui ouvre un champ quasi illimité aux prestidigitateurs, escrocs, saltimbanques, etc… Peu importe l’intitulé exact, qui n’intéresse personne, ou à peu près : ne voyez-vous pas la différence criante entre le journalisme anglo-saxon, exigeant, pointu, qui enquête avec sérieux et opiniâtreté, et donne du texte à lire à ses lecteurs, et la lavasse générale qu’est la presse française, puisque le Monde n’est à présent plus grand chose, avec ses salariés le petit doigt sur la couture, et, oserai-je l’image, serrant les fesses ? De toutes façons, les Français se cramponnent à un monde qui n’est plus : passéistes à en crever, ils veulent à tout prix garder les splendeurs grammaticales et orthographiques de leur vieille langue, que plus grand monde, à part quelques vieilles filles qui y trouvent des émois langoureux, n’est capable d’écrire décemment.
      L’information en France est toujours à peu près du même acabit, c’est pourquoi il est souvent plus instructif, quand l’évènement a suffisamment d’importance, de consulter la presse étrangère.

    • @ Fildeferiste:

      « De toutes façons, les Français se cramponnent à un monde qui n’est plus : passéistes à en crever, ils veulent à tout prix garder les splendeurs grammaticales et orthographiques de leur vieille langue, que plus grand monde, à part quelques vieilles filles qui y trouvent des émois langoureux, n’est capable d’écrire décemment. »

      Je me disais bien aussi que vous trainiez derriere vous une légère odeur de naphtaline.Tout s’explique. Quant à vos fans, être traitées de vieilles filles aux émois langoureux. Vont pas aimer!!! Baghera va sortir ses griffes, madame mimi va faire prendre le gadin de l’année à son  » plofessol préfèré », Catherine Bunel va voir rouge pour la première fois de sa vie, quant à Martinette… Bon là non, la décence m’impose le silence.Mal parti Filo, mal parti. 😉

    • fildeferiste // 26 janvier 2014 à 9 h 00 min //

      @Dominique André
      Zyva m’dam, z’ete tro kool. Et piquante, ce qui ne gâte rien.
      Je fais avec le fonds que m’a laissé ma mère-grand, ma bonne dame, mais, par un revirement qui m’a moi-même surpris, en vient à considérer qu’il serait plus juste de phonétiser la graphie du français, à la manière hispanique. Les mandarins et les fossiles continueraient, en compagnie de maître Capelo, à exhumer patiemment, archéologues de la philologie, les radicelles parfois sanskrites, voire celtes qu’ils détecteraient dans le taillis luxuriant et dépourvu de signalétique hellenistique. De toutes façons, quand nos ministres de la Culture ne seront plus capables d’écrire à peu près leur langue, les autres y ayant renoncé de longtemps et employant de brillants agrégés nécessiteux comme nègres, ce seront eux qui sonneront l’hallali, et pousseront à la roue un carrosse fort doré, certes, mais pesant à proportion.

    • Dominique André vous ne pouvez vous empêcher de sortir votre venin contre ceux qui ne sont pas souvent de votre avis , vous citez des noms comme ça en descendant les gens sans aucun état d’âme ; je vous avoue être très satisfaite de ne vous connaître que par le Net , en fait de ne pas vous connaître du tout . Je l’ai dit mille fois , que vous vous adressiez à moi directement , vous ou quelqu’un d’autre , même en me disant des vacheries ça me glisse dessus , mais citer mon nom ou celui de quelqu’un d’autre comme ça gratuitement pour dire une méchanceté gratuite , ou pour faire un bon mot , peut être pour gagner en popularité ,je trouve ça mesquin

  20. La Suisse va voter bientôt pour décider si l’assurance continue de rembourser les IVG.
    Un article intéressant, à ce sujet : De l’IVG à l’avortement : les sensibilités ont changé
    http://www.lesobservateurs.ch/2014/01/21/de-livg-lavortement-les-sensibilites-ont-chnage/

    Cet article concerne aussi la France. Un extrait :
    Le changement des valeurs en cours est profond, souvent implicite, et touche aux fondements mêmes de notre culture et civilisation. Cela au moment même où un maximalisme idéologique diamétralement opposé, emmené par exemple par les socialistes très à gauche au pouvoir en France, tente de s’imposer sur les questions de société. Le conflit ne peut être que frontal et total.

    • Excellent , enfin les êtres humains commencent à se remettre en question sur cette abominable loi .

      Il faut prier pour ces votes et pour que la tendance s’inverse en faveur de la protection de la vie.

      Le ventre des femmes est le nid de protection par excellence pour préserver coûte que coûte l’enfant à venir …..Ce n’est pas un cercueil !

      Je me réjouie du mouvement qui s’est levé de par le monde dit civilisé pour revenir sur ces lois iniques.

    • Votations du 9.2 2014.Reprise ( 1ère édition : 15.12.2013) à l’occasion de la campagne qui se durcit avant la votation.

      L’une des votations du 9 février 2014 demande que l’interruption volontaire de grossesse ne soit plus remboursée par l’assurance de base.

      C’est une première en Europe….. que Dieu nous vienne en aide pour sauver les enfants et stopper ces infanticides légaux

    • Ce dont les français doivent être conscients, c’est que l’Europe est non démocratique, et se dirige vers la dictature. Un exemple : en même temps que la votation sur l’IVG, la Suisse votera pour une limitation de l’immigration (1/4 de la population suisse est étrangère). Or, la commissaire européenne en charge du dossier a déclaré que même si les suisse votaient pour cette limitation, il était exclu de renégocier le dossier avec Bruxelles. La vraie démocratie est donc contestée par les hautes autorités européennes, qui rappelons-le n’ont pas été élues par le peuple…

    • Mais bien sûr que nous le savons ….à par s’expatrier ou se cacher derrières les rochers nous n’avons pas d’autres choix que de prier pour être protégé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :