Samuel Foucart / Frustrations, hormones et délivrance

Il est évident que lorsque l’on parle de certains sujets dans les milieux évangéliques du monde entier, on découvre de la frustration...

Qu’est-ce que la frustration? C’est l’envie de faire certaines choses, de commettre certains actes, d’aller dans certains lieux ou de fréquenter certaines personnes, mais de s’en priver à contrecœur, au nom de sa religion, de sa conception de Dieu ou des principes de telle ou telle Église. La frustration est souvent confondue avec la délivrance et pourtant elle n’a rien de commun avec elle! Et c’est souvent, mais pas uniquement, dans le domaine sexuel, que se vérifie ce que je décris là. Et c’est d’ailleurs à cause de cela que bien des scandales ont éclaboussé, au cours des siècles et jusqu’à aujourd’hui, l’image du christianisme.

L’Évangile de Jésus-Christ n’a jamais eu pour but de fabriquer des frustrés, alignés en rangs d’oignons le dimanche matin à l’Église.

Parce qu’il y a une chose que le frustré semble ignorer, c’est qu’il est d’abord et avant tout un «animal» au sens biblique de l’expression utilisée par Paul dans 1Cor. 2.14: «l’homme animal» et qu’il a des hormones, qui le pousseront à avoir des pulsions. Ainsi, tant que ses hormones le laissent tranquille, le frustré est capable d’être fier de lui, de sa prétendue sainteté, de son hypothétique délivrance et il est même capable de juger très sévèrement les autres, qui, eux, sont tombés dans le péché! Mais le jour où, naturellement, ses hormones vont provoquer chez lui toutes sortes de désirs plus ou moins malsains, le frustré va perdre pied, va se poser toutes sortes de questions sans réponse, va commencer à «gamberger», à douter.

Et puis, fatalement, viendra le jour où l’occasion faisant le larron, il se fera piéger pour avoir confondu frustration et délivrance!

L’Évangile de Jésus-Christ vise à notre libération, d’une part, et à notre sanctification, d’autre part. Si des passions «infamantes» et obsédantes dévorent notre vie, nos pensées, notre corps, trouvons en Jésus la liberté. Adressons-nous à lui, cherchons de l’aide dans ce domaine précis.

En revanche, cessons de rechercher la délivrance face à nos hormones, car là, il n’est pas question de délivrance, mais de choix, de maîtrise de soi, en un mot, du fruit de l’Esprit de Dieu, décrit en Galates 5.22, dans notre vie. Si Dieu nous «délivrait» de nos hormones, nous serions morts très rapidement! Un peu de sérieux donc!

De quoi parlons-nous quand nous parlons de péchés sexuels? Là, les avis divergent, c’est déjà un signe que le débat n’est pas simple. Malheureusement, les conceptions sont aussi diverses que variées et pas toujours justes : elles vont de la pornographie à la fornication en passant par l’adultère, l’homosexualité, sans parler des approches de la pratique sexuelle ! La sexualité existe, et elle se manifeste via nos hormones, rien que de très normal là-dedans. Tous ces avis, parfois surréalistes sur la masturbation par exemple, prouvent bien qu’il y a aujourd’hui plus de frustrés que de délivrés dans les Églises. Apprenons à faire la part des choses, entre ce qui est naturel et ce qui est le fruit du péché dans une vie et travaillons à dissocier les deux aspects des choses, sans cela nous aurons une masse de frustrés grandissante et plus de délivrés sachant se maîtriser !

Procurer la « sainteté » par la frustration, cela, n’importe quelle religion est capable de le faire: de l’Islam avec la «sanctification par le vide» où l’on couvre le corps de la femme pour ne pas être tenté, au catholicisme qui enferme les gens dans des couvents, des monastères ou des confessionnaux, en passant par la judaïcité et certaines de ses règles moralement contestables. Il suffit de relire Jean 8 pour s’en convaincre!

Vous n’éviterez jamais les mauvais jours, les jours de «tentations», où vos hormones ne vous laisseront pas en paix! Cessez de craindre une chute, mais confiez-vous en Dieu qui vous aidera à surmonter le mal par le bien.

Et enfin, vivez dans la liberté que donne l’Évangile de Jésus. Nous ne sommes pas faits pour vivre avec une chaîne, quelle qu’elle soit!

Samuel Foucart

> REGARDEZ Samuel Foucart dans le nouveau Talk Show sur le thème de la souffrance, de la mort et de l’euthanasie

.

77 Comments on Samuel Foucart / Frustrations, hormones et délivrance

  1. La frustration affective est la plus urgente, , le coup de foudre, relié qu’un hormone
    c’est une vision simpliste, animale, l’homme n’est ni ange, ni bête, qui veut faire l’ange finira par
    faire la bête, votre visions l’homme est animal (c’est pas tout à fait vrai)
    IL y a un tas de fille qui te sourie, et tu sautes pas dessus, super mignonne, mais pas de BOUM
    une fille plus quelqueconque, (pas le canon selon le monde), tu deviens accroc, amoureux,
    et elle aussi (rare), c’est multi factoriel l’amour, elle t’a parlé, tu échange, son attitude,
    on est plus évolué , et le pire est que la foi, Dieu est mis de côté, les interdits justement te castre
    il faut le vivre,

    • l’attirance ne s’explique pas que par la beauté physique, mais également par le Charme… 😉

    • bien résumé, le charme est très relatif, pour un, elle est pas un canon
      pour moi je m’en fous, je la trouve belle, par son charme qui me fait , retourne le coeur
      je me méfie des coup de foudre, mais le double coup de foudre qui dure
      cette chanson dit tout : http://www.youtube.com/watch?v=h8jiHqHtrCc&feature=related

      paroles :

      Chanson d’amour écrite et interprétée par Patrice Goyaud.
      A love song that I wrote
      Una cancion de amor que escribe
      Love and peace for you my friends
      Patrice

      Ame soeur (soul sister)

      La lune descend sur mes rêves
      De mon sommeil tu es la reine
      Dedans mon corps coule la sève
      Qui m’aide à atténuer ma peine

      Mes pensées s’envolent vers toi
      Vibrantes et remplies de l’émoi
      Qu’anime au profond de mon être
      Ton visage que je vois paraître

      1.
      Dis-moi mon amie , ma sœur
      Il est vrai que pour bien longtemps
      Il n’y aura parole de nos cœurs
      Que par nos rêves offerts au vent

      Cette idée m’aide à l’espérance
      Mais dis-moi mon amie, ma sœur
      Aurai-je un jour la chance
      De te revoir en ma demeure ?

      REFRAINTendre princesse de mon cœur
      Je t’ai donné mon âme sœurPenses-tu à nous de si loin ?
      Que penses-tu de nous, est-ce bien ?

      2.
      Cette demeure est mon amour
      Quand deux cœurs vibrent à l’unisson
      Elle grandit de jour en jour,
      Elle est à l’abri des saisons

      Je veux t’aimer sans rien attendre
      Sans rien demander en retour
      Seul ton bonheur saura me rendre
      La joie dans le cœur à ce jour.

    • Si le vrai « baptême » est « le baptême en Sa mort » (Romains 6:3,4)*, c’est donc qu’il faut faire « mourir la chair avec ses passions et ses désirs » (Galates 5:24)… et non pas « chasser des esprits » qui n’existent pas.

      * Ce « baptême en Sa mort » (celle de Yeshoua) exclut donc le bout de verset rajouté par Jérôme de Stridon (sur ordre de Rome) en Mat 28:19 puisqu’il ne peut y avoir de baptême dans « la mort du Père, la mort du Fils et la mort de l’Esprit » !!
      D’ailleurs, les apôtres et disciples ont toujours baptisé « au nom du Seigneur Yeshoua », donc « en Sa mort » (Actes 8:16; 10:48; 19:5; Romains 6:3,4).

    • jean Yves Hamon vous ne connaissez pas la bible ? IL EST ECRIT :
      Ephésiens 6 : 10
      « Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante.
      11
      Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.
      12
      Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes »
      D’où tirez-vous donc la conclusion que les mauvais esprits n’existent pas ? L’Apôtre Paul aurait du vous consulter avant d’écrire sa lettre aux chrétiens d’Ephèse; Mais bon il n’était pas au courant du truc des hormones…

      Mais nous voyons bien, même dans les évangiles, que les démons sont une réalité, puisque une certaine Marie de Magadala en fut délivrée de 7 qui l’a tenaient dans les péchés sexuels. Vous me direz qu’un chrétien ne peut être posséder comme le fut cette Marie de Magdala. Certes ! Mais du reste, la tentation reste une réalité BIBLIQUE DE TAILLE. Et si Jésus lui même FUT TENTER en toute chose, (y compris par ses hormones masculines naturelles), il est certain que nous le seront aussi. Je rappelle que le diable est venu tenter Jésus, et qu’il le fera donc aussi avec chacun d’entre nous.

  2.  » Nous ne sommes pas faits pour vivre avec une chaîne, quelle qu’elle soit !  »

    Même une chaîne de prières… 😉 … ?

  3. quand j’aime, je me pose pas des interdits, chrétienne ou pas
    les chrétiennes m’attirent pas, bourré de principe, et pour moi, l’amour est pas une tentation
    ni question d’hormone, rougir, etc cela le vie, pourquoi les hormones est un piège
    Dieu a pas créé les hormones, et tout ce qu’il a créé est très bons

  4. Ce que j’aimerai traduire cet article en Anglais….. C’est tellement bien expliqué….. Ca résume ce que j’essaie d’expliquer à plusieurs chrétiens qui trouvent mes propos non spirituel……

  5. En effet , difficile de dire amen à ……Amen !

  6. Allez on prend les paris combien de commentaires sur ce sujet ?? Bon on risque un peu d’avoir un air de déjà vu dans les commentaires , donc a-t-on le droit ou pas ? non allez ne vous fachez pas je blague ,Allez pour le prouver je met plusieurs bonhomme jaunes , excusez je ne me rappelle jamais comment s’appelle ces sacré bonhommes 🙂 🙂 🙂

  7. @Samuel « la frustration est confondue avec la délivrance ». J’avoue avoir dû réfléchir à ce que tu veux dire par là. Je suppose que tu voulais dire que : « la frustration de ne pas pouvoir commettre un péché par ce que ma religion me l’interdit, est confondue avec un véritable besoin de délivrance » ? Est-ce bien ce que tu veux dire ? A moins que tu veuille dire que « la frustration que nous ressentons n’est pas liée à un besoin de délivrance mais à une « attaque » de nos hormones qui apparemment ,elles, n’ont rien à faire de notre christianisme ? »

    Tu parle d’une liberté ? Pas de chaines ? Où place-tu la responsabilité du croyant de renoncer aux oeuvres de la chair ? Est-ce cela une chaine dans ton concept ? N’était-il pas bien expliqué que le chemin du chrétien est de nous : « dépouiller, eu égard à notre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses,
    23
    à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence,
    24
    et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. » ?

    Et oui parfois le diable vient nous tenter avec notre pot de miel préféré (on attire pas les mouches avec du vinaigre) et c’est une certaine frustration que de renoncer à la satisfaction de la chair. Il me semble que le chemin est parfois resserré en Christ.

    Ma foi, (c’est le cas de le dire 🙂 quand un cycle de tentation survient contre ma vie, c’est à moi de passer du poursuit à poursuivant. Je ne chasse pas mes hormones. Elles vont très bien. Mais j’ai appris une chose :

    « Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Ecriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.
    7
    Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
    8
    Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus.
    9
    Sentez votre misère; soyez dans le deuil et dans les larmes; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse.
    10
    Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. »

    La condescendance a l’égard de la chair me laisse dubitatif. Je pense que nous devrions prendre garde dans cette fin des temps, à ce que notre ventre ne devienne pas notre dieu, méprisant la croix qui nous invite à vivre dans la gloire du maitre. La vie chrétienne pour ma part est loin d’être dans des frustrations ! JE SUIS COMBLÉ. J’AI LA VIE COMBLÉE ! Je vois la gloire du Seigneur et je désir tellement que tous les croyants puisse vivre la plénitude de sa grâce !

    Ma question est sommes nous des chrétiens du parvis, restant charnels et prompts aux plaisirs de ce monde, refusant d’aller dans le lieu très saint, là où notre moi est crucifié pour le monde et le monde crucifié pour lui ? ou sommes nous des gens habitant dans la gloire, ayant les affections de l’Esprit, étant tourné aux choses de Dieu… haaa !!! la chair !! la chair !!! Mais me direz-vous je suis un mystique.

    Suis-je contre le plaisir de vivre ? Nullement. Le serviteur est-il plus grand que le maitre ? Jésus s’est assis avec les publicains, il buvait, il riait, il était NORMAL mais il était DANS LA GLOIRE. Il a bu du vin, mais il n’a pas vomis, il a rit certainement à certaines blagues de publicains qui plaisantaient sur le dos des pharisiens ; Pourquoi voulez-vous que cela est changé ? il s’est laissé touché par des filles de joie, mais il n’a pas péché avec elles, il les aimait. IL AIMAIT. DIEU EST AMOUR et dans cet amour tout est rendu à sa juste valeur.

    La sexualité qui accompagne le corps et l’identité de l’âme est une création de Dieu. Et de même que nous devons apprendre à conduire un véhicule, respecter les limitations de vitesses les feux rouges et les stops, apprendre à freiner, à accélérer pour doubler ETC… De même notre sexualité ne doit pas être débridée mais canalisée afin de ne pas devenir un instrument de destruction mais l’objet d’action de grâce et de reconnaissance. Et oui ! Quoique nous fassions, faisons le en rendant gloire à Dieu y compris quand on fait l’amour ! Dieu est bon !

    Cependant, J’ai aimé ce qu’un prédicateur de renom disait à son époque « ho je ne veux pas trop prendre racine sur terre, je veux prendre racine au Ciel »… Au risque de passer pour un gros religieux de son espèce, je remarque que les sacrificateurs dans l’ancien testament, portait un sous vêtement blanc pour couvrir les partis intimes et me semble-t-il, Dieu avait donné des ordonnances assez stricte concernant la sexualité des prêtres au regards de leur tour de service.

    Le sexe est-il devenu si important dans la vie des chrétiens, pour que toute leur façon de pensées s’organise autour ? Je ne minimes pas la place du plaisir dans notre vie mais je m’interroge sur une certaine infiltration de l’épicurisme qui ressemble à la liberté glorieuse des enfants de Dieu mais qui n’est qu’un esclavage de plus en réalité.
    La vie du chrétien n’était-elle pas jalonnée de temps de jeûnes pour vaquer à la prière ? Est-ce de la frustration pour le corps ? ou est-ce de prendre le contrôle du corps pour l’offrir en sacrifice saint et agréable à Dieu ce qui est de notre part un culte raisonnable ? La sexualité, c’est comme l’argent, un bon serviteur et un très mauvais maitre.

    Ma conclusion : Il y a une différence entre les envies sexuelles (libido) et l’addiction à la jouissance. La dépendance sexuelle est l’arbre qui cache la forêt… Il y a dans cette foret un certain nombre de réalités 1/spirituelles, 2/psychologique et 3/biologique. CEUX QUI VOIENT LE DEMON PARTOUT, NE VOIT RIEN DU TOUT. CEUX QUI NIENT LA LES ATTAQUES SPIRITUELLES SONT TOUT AUSSI AVEUGLE.

    L’être humain est un être sexué.

    • Bonjour Rémy,
      vous dites que vous êtes comblé, sans frustrations, et je suis sûre que c’est vrai, car vous avez une femme que vous pouvez serrer dans vos bras quand vous le voulez (et plus si affinités).
      Mais ce n’est pas le cas des célibataires, à qui c’est un peu cruel d’imposer la privation de plaisir sexuel, en plus de la privation affective. C’est pourquoi je pense qu’on ne devrait pas accabler encore les célibataires de règles à suivre, car leur statut est déjà difficile à supporter pour beaucoup d’entre eux (dont j’ai fait partie, et ce ne fut pas facile).
      Franchement, c’est déjà un exploit de s’abstenir de relations sexuelles jusqu’au mariage, qui intervient aujourd’hui très tard.
      Je pense aussi qu’il est dangereux de vouloir couler tout le monde dans le même moule, sachant que nous n’avons pas tous le même arrière-plan, les mêmes bagages. Certains entrent dans l’âge adulte avec leurs « batteries affectives » pleines, alors que chez d’autres elles sont presque à plat. Ces derniers auront donc peut-être plus de mal que les premiers à respecter les mêmes exigences. Alors, les juger durement, quelle injustice.

    • Plein de bon sens votre com Aurore!

    • Cette société hyper codifié, qui fabrique du porno, parle de frustration
      la frustration peut être positive, le désespoir d’une homme, il y a des pécheurs sans
      la moindre frustration, et qui se tape des filles superficielles, l’alcool aidant

    • Chère Aurore, avec un si jolie prénom, je ne puis que vous parler gentiment. J’ai du mal me faire comprendre. Quand je parle de la LA VIE COMBLÉE, c’est du Fleuve de Gloire qui coule dans ma vie. Je veux dire que assurément la puissance de Dieu, c’est bien meilleur que le sexe. Côté sexuel, je n’entrerai guère dans le détail car cela concerne une autre personne que moi, (ma femme) et je dois dire que même si cette expérience reste positive dans son ensemble, elle est loin d’être CE QUI COMBLE MA VIE. Mon propos, est de réfuté l’allégation, que la frustration soit le lot du chrétien. Je ne sais comment dire la chose autrement : mon expérience humaine est BAPTISEE DANS LA GLOIRE DE DIEU… Enfin bon je suis surement trop religieux.
      Du reste, je m’inquiète sur vos propos. Vous semblez donner libre court à la fornication occasionnelle pour les célibataires ? Je ne vois pas où vous voulez en venir.
      SI quelqu’un ne tient pas en place avec çà il risque la destruction non ?
      Devons nous déculpabiliser la fornication ? Ou devons-nous nous en préserver avec soin jusque dans le secret de notre pensée ?

      « Eli était fort âgé et il apprit comment ses fils agissaient à l’égard de tout Israël; il apprit aussi qu’ils couchaient avec les femmes qui s’assemblaient à l’entrée de la tente d’assignation. » 1 Samuel 2 : 22

      Je n’ai aucune intention, en tant que prédicateur de l’évangile, de flatter qui que ce soit dans sa chair. Le péché c’est le péché. Cela coûta cher à Jésus-Christ sur une croix. Quand je compare les envies de masturbation de certains à ce terrible châtiment que notre Seigneur a subit pour nous sauver au prix de son sang, je m’interroge.
      http://fontana.centerblog.net/31-SUR-LA-CROIX—JESUS-FACE-AUX-HOMMES

      Je ne suis pas dur, j’ai même une bonne nouvelle si vous la voulez :

      Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
      8
      Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.
      9
      Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
      10
      Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous.

      Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. »

    • @ Rémy : je ne parlais pas du tout de fornication, mais de masturbation. Ce n’était peut-être pas très clair dans mon message, c’est vrai.
      Bref, ce que je veux dire, c’est que culpabiliser un célibataire parce qu’il se masturbe, c’est lui ajouter des obligations qui, à mon avis, ne sont pas justifiées (après, chacun fait selon sa conscience).

    • Personne n’a voulu parier avec moi , pourtant je l’avais parié qu’on retomberait dans les mêmes commentaires , c’est pas juste vous n’êtes pas joueurs !!! 🙂

    • Gagné Catherine, je n’ai pas pu m’en empêcher, la tentation était trop forte 😉

    • D accord,faut le dire aussi quand c est vrai.

  8. Gérer la frustration est le sujet de cet article de M. Foucart dont j’attendais la réaction suite aux thèmes précédents d’Actu chrétienne. Je suis tout-à-fait en phase avec ce qu’il dit.
    Ayant été célibataire assez longtemps, contre mon gré, parce que je ne trouvais pas la perle, j’ai du gérer ma frustration face à un flot tumultueux d’hormones. Pas évident, quand en plus la sexualité était un sujet tabou dans les églises et qu’il fallait se débrouiller par soi-même pour avoir des réponses aux questions que l’on se posait. Le seul fait de dire que j’étais vierge à des personnes pourtant plus âgées et mariées me faisait ressentir un certain malaise chez mes interlocuteurs. On m’a même fait une remontrance à l’école du dimanche quand j’ai mentionné en termes choisis ce que signifiait le commandement de ne pas commettre adultère… c’est vrai que l’ignorance est garante d’un bon respect de la norme divine !
    Maintenant, je gère encore des frustrations, mais ce sont celles de mes enfants (pour un autre sujet bien-sûr). Et c’est terrible de constater combien la nature humaine est têtue ! Mais je suis plus têtu qu’eux.

    – Il y a de bonnes frustrations, et de mauvaises frustrations;
    – Il y a des frustrations justes et des frustrations injustes.

    On peut se sentir frustré de ne pas avoir une belle voiture comme celle de son voisin; c’est une frustration injuste. On peut se sentir frustré d’avoir été floué par quelqu’un; c’est une frustration juste. Il y a des frustrations qui nous permettent de grandir dans la maîtrise de soi; ce sont de bonnes frustrations. Tandis que d’autres nous donnent une mauvaise image de nous-mêmes; ce sont de mauvaises frustrations.

    Une personne avec un handicap mental ne pourra jamais se marrier, et pourtant le désir en lui ne cessera pas pour autant. Alors il devra vivre avec une frustration certaine. c’est un sujet que je médite souvent, pensant à des cas de mon entourage.

    • Bayle Remy « Mais nous voyons bien, même dans les évangiles, que les démons sont une réalité, puisque une certaine Marie de Magadala en fut délivrée de 7 qui l’a tenaient dans les péchés sexuels »
      Marie de Magdala était possédée par plusieurs esprits impurts, et Marie de Magdala était une prostituée. Je voudrais bien que vous me disiez où il est écrit que c’étaient ces démons qui la tenaient dans des péchés sexuels.
      Il me semble qu’il s’agit là d’une interprétation qui peut sembler logique, mais pour être logique elle n’est pas forcément juste. Trop facile de lire la bible et de lui faire dire ce qu’on pense être juste. J’ai fait cela pendant des années, cette démarche finit toujours par nous mener dans les plus grandes erreurs.

    • Il y a de bonnes frustrations, et de mauvaises frustrations;
      – Il y a des frustrations justes et des frustrations injustes.
      TOUT A FAIT, il y a des frustrations justes qui est une injustice
      parlé avec quelqu’un, partagé , sans lendemain, cela fait mal, le bruit, les préjugés
      naissent, un amour embryonnaire, partagé qui,est menacé, l’amour est menacé

    • Une personne avec un handicap mental ne pourra jamais se marrier, et pourtant le désir en lui ne cessera pas pour autant. Alors il devra vivre avec une frustration certaine. c’est un sujet que je médite souvent, pensant à des cas de mon entourage.
      Car pour AVOIR une petite AMIE, (du sexe) bien entendu, il faut se MARIER,
      Je connais des handicapés mentaux qui sont avec une fille
      Cessez d’être borné,

    • bien sûr qu’il faut se marier , la fornication (relation sexuelle en dehors du mariage ) est condamnée par la bible . Après , bien sûr si vous êtes assez fort pour avoir une petite amie , longtemps , en n’ayant que des relations platoniques c’est différents!!

    • Tu as pensé à deux gens normaux, marié, dont un , est victime d’un grave accident
      de roulage, victime d’un AVC trombose, etc, donne malade mentale, voix difficile etc
      à te suivre on se quitte, c’est beau la FOI, cette tare qui nous empeche de vivre

    • @minoutou la prostitution n’est pas un péché sexuel chez vous ? Ha bon…

    • Gilles je vous rejoins. La frustration fait parti de la construction vers la maturité. aujourd’hui les gens ne supportent plus aucune frustration.

  9. c’est ce monde hypocrite qui a remplacé l’amour par du X
    qui dit mal est bien et bien est mal, ,, des couples se sont défait à cause de Pasteurs
    elle est pas chrétienne etc, pourtant le sanctifié sanctifie le non sanctifié,
    maintenant que tu es chrétien, stop, sinon un atelage disparate, je dis à Dieu,j
    la tendresse manque si peux,j et tu fais le difficile, je bénis les couples
    car le chrétien a pas le MONOPOLE de l’amour

  10. Contre la tendresse, aucun Dieu ne peut rien, ni théologie, ni un chrétien, ni un Pasteur
    dans ce monde difficile à supporter, (suicide)

  11. Voila, je découvre avec bonheur LE pasteur ! Et une phrase clef : « trouvons en Jésus la liberté. Adressons-nous à lui, cherchons de l’aide dans ce domaine précis. »
    C’est exactement ce que Jésus a dit : « Venez à moi… »

    • Venez à moi, oublie tes hormones,, les filles etc, épouse moi, mais tu es un homme et je suis pas homo
      il va dire, marie toi et ai des enfants, une belle histoire , si tu brûle de désir, on tape dans ses doigts
      on vit dans un monde idéal, tu as pas d’excuse

    • Delmache Sylvie // 23 juin 2013 à 19 h 08 min //

      Oui venir à Lui pour avoir la Vie et pas seulement sonder les Ecritures comme le faisaient les religieux!
      La religion est frustrante car elle fait miroiter des choses que l on ne vit jamais alors que la Vie de l Esprit nous fait vivre la Parole!
      Si le Fils vous affranchit , vous serez réellement libres! Je le crois mais cet affranchissement se fait souvent par étapes dans nos vies .
      Toutes celles et tous ceux qui ont mis leur foi dans le Seigneur ont vu leur frustration s en aller telle la Samaritaine et je crois que le Seigneur étant le même ,nous pouvons vivre les mêmes choses aujourd hui!
      L essentiel avec le Seigneur étant d être vrai et de reconnaître nos frustrations au lieu de jouer aux délivrés!C est le chemin assuré vers une vie comblée!

    • « Venez à moi : vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos… »
      Si quelqu’un n’est pas fatigué ni chargé, pourquoi viendrait-il à Jésus ? Mais le Christ sait qu’il y a pour chacun un temps pour saisir cette chance, un temps ou chacun se retrouve fatigué et chargé et où Jésus nous attend les bras ouverts pour nous donner, si nous le voulons, le repos promis (même le repos des hormones).
      Courage @amen ! Dieu est aussi notre Père, adressons-nous à lui comme un enfant à son Père.

    • merci à toi gh, j’étais fort écoeuré, Dieu m’a envoyé un « ami » de monde d’abord
      pas jojo ; mais mieux que rien, il me dit pense à toi d’abord, je lui ai dit, j’en ai marre
      de,pensé à moi, puis un chrétien est venu, les yeux en pleurs, en fait c’était par
      compasion envers moi, il m’a dit que j’avais besoin d’un REBOOT,; hormone au calme
      , c’est dur d’être célibataire avec toute ces impuretés sexuelles, (infectes), plan cul etc proposé
      à nos hormones sens dessus, dessous
      une femme intègre, sensible (minimum pour une femme), affectueuse, intelligence émotionelle

      j’en demande trop, alors je serais pas content,
      merci à toi, c’est l’Amour de Dieu tout plein, gh

  12. Chercher la force en Dieu en toutes occasions; demander pardon lorsqu’on chute (et non pas se trouver des excuses pour pouvoir continuer une façon de penser ou une pratique d’addiction contraire à la parole; et ne jamais prendre les choses du monde (idées humanistes) pour se convaincre que cela nous est permis, parce que cela relève du charnel et Dieu nous demande de vivre spirituellement parlant; ainsi, on trouvera aide et secours auprès du Seigneur en tout domaine, y compris celui sexuel; et l’Eternel sait ce qu’il en est, puisqu’il désire que les hommes se marient très jeunes. Cela permettra de vivre une sexualité épanouie sous ses yeux, car elle est saine dans le mariage, lorsqu’elle est le moyen de dire à son conjoint(sa conjointe) combien il (elle) est aimé(e); et non pas faire l’amour par devoir, par besoin (cela se trouve aussi malheureusement au sein du couple) ou par plaisir égocentrique, comme est la masturbation; Je ne sais pas si cela est juste, mais j’ai lu dernièrement que, d’après sa profession et les us est coutumes du peuple en ce temps-là, Paul était marié et ensuite, pour une raison ou une autre, il s’est divorcé. Je mets cela sous réserve, mais si cette info s’avère juste, je comprends mieux lorsqu’il dit: mariez-vous si vous brûlés, ayant donc déjà connu la relation conjugale.J’ai remarqué aussi que le plaisir solitaire est pratiqué par certain(e)s comme un moyen de se défouler de toute frustration : vie insatisfaisante personnelle, contrariété dans le domaine professionnel, moyen d’évasion, manque de vie affective, etc. Mais cela n’est pas la solution et perturbe le développement, parce que LA solution se trouve et se trouvera toujours en notre Seigneur et Sauveur qui nous rendra libre de tout esclavage. Alors prions (et crions à lui s’il le faut toujours et encore) afin de pouvoir vivre sainement, comme il l’entend. Et à faire sa volonté aura pour résultat de ne plus être frustré(e) parce qu’étant équilibré(e) et joyeux devant notre Père éternel.

  13. Effectivement procurer la « sainteté » par la frustration, cela, n’importe quelle religion est capable de le faire. Combien j’aurai aimé avoir ce genre d’enseignement au début de ma conversion!
    Lutter contre nos petites hormones qu’elle folies! Alors que nous savons qu’elles régissent nos tempéraments. On sait bien que le soleil peut les éveiller et que le manque de lumière peut les étouffer. Nous oublions souvent que nous sommes en grande partie « chimie » mais que le Seigneur nous a donné un esprit pour contrôler tout ça mais de façon équilibrée! Beaucoup d’entre nous font le grand ménage dans leur maison, pour la laisser vide, sans âme, un foyer vide sans joie, pas de feux dans la cheminée ni d’odeur de petits plats mijotés, ni de fauteuils confortables pour se reposer. J’aime cette toile du peintre Gant Wood qui représente bien l’âme triste et grise de ces gens frustrés, secs rigides qui ont tellement étouffés leurs hormones que leur aspect physique en devient repoussant ou aucune bienveillance apparaît.

    • correction : quelle folie!
      pardon pour les photes d’hortaugraffe

    • Et bô moa jan fé jamer !! premié prie d’aurtaugrafe quen jté à lécol

    • pfff!!!! Je phote plusieurs fois dans la même frase j’en fais un véritable complexe, je me demande si le Seigneur peut nous délivrer de la phote d’aurto? En plus je ne sais pas construire de belles phrases, je n’arrive pas à faire passer un message sans m’embourber dans un tas de confusions et pourtant j’aurai pleins de choses à dire 😦 c’est frustrant quand même !
      Ah!! Seigneur donne moi le verbe! « Car le mot, c’est le Verbe, et le Verbe, c’est Dieu. »
      Victor Hugo
      Bientôt j’écris un bouquin sur les frustrés du Seigneur ou les « mal en point » de Dieu, les éclopés de l’hormone selon les chrétiens hors normes! 😉

    • Vous m’en dédicacerez un exemplaire !! 🙂 🙂

    • Myrianne.

      Les belles phrases, ne seront jamais que des mots, liés les uns autres, avec plus ou moins d’harmonie de profondeur, de signification et de facilité. L’important c’est la beauté du cœur. Et moi je sais que le votre est beau, même très beau. Un frère en Christ.

    • C’est tout à fait vrai , malgré ses provocs ça se ressent !!

    • Alors que nous savons qu’elles régissent nos tempéraments. On sait bien que le soleil peut les éveiller et que le [..
      Vive les hormones, vive les bons tempéraments, vive le Soleil et vive le Christ nos soleils intérieurs
      car tous ce que Dieu a crée est très bon
      honni soit qui mal y pense

    • Bien volontiers Catherine je vous dédicacerai mon livre sur les péripéties d’une chrétienne en dérive 🙂 vous serez ma seule lectrice Catherine connaissant votre patience et votre bon tempérament je sais que vous vous dévouerez !
      Merci Galaxie pour votre tendresse, j’ai pensé à vous hier soir il y avait soit disant une lune spéciale (La lune du périgée?) il parait impressionnante mais notre ciel toulousain était nuageux, je n’ai rien pu voir.
      Désolée, je fais ma petite correspondance privée qui n’a rien à voir avec les hormones et les frustrations. Mais je crois que tout a été dit sur ce sujet alors moi je parle de la lune, pas si hors sujet tout de même puisque qu’elle illustre une partie de notre autonomie 😉

    • correction : anatomie rôôô^hhhhh

  14. Le vrai problème c’est les plan culs et femme infidèle dite cougar, dans les milieux étudiants
    les hormones poussent dans cette détestable directions, je suis en manque si la personne
    est pas trop timide, l’alcool aidant, elle va pas résisté,cela moins hypocrite, que de collectionné
    de dire vous me plaisez, je vous invite, et dormez avec moi et restons fidèle, les hormones
    trouveront un échappatoire, à la place de brulé de désir, à cause de ce fichu évangile
    il faut se marié,(tous le monde n’a pas les moyens, il doit quoi, brûlé de désir et se suicidé
    l’évangile est irréaliste, la religion et l’évangile a toujours été un scandale par rapport au réalité
    il est radical, cela va bien avec vos femmes,, Messieur les Pasteurs

  15. On dit que les gens chrétien ou non, ne résisté à aucune frustration, soit, alors avec le radicalisme
    évangélique (se marier, ), tant pis pour ces gens qui ont pas les moyens de se marier
    combien ce livre a commis de drame; par son radicalisme, (

    • Vous savez , Amen si on se marie pour obéir à la parole , bien sur si ce sont les plans de Dieu mais là c’est un autre débat , ça ne coûte rien . On n’est pas obligé de faire un mariage princier !!

  16. Ne sachant que répondre? Surtout aux condamnations, évoquées, me semble-il: en propre juste! Par commentateurs interposés. Alors j’ai demandé à la Parole de répondre avec amour, compassion et miséricorde, pour ceux qui ne sont pas « parfaits » comme d’autres y seraient parvenus? Qu’ils disent?

    « j’ai dit en mon cœur, au sujet des fils de l’homme, que Dieux les éprouverait, et qu’eux-même verraient qu’ils ne sont que des bêtes. Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête est pour eux un même sort; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle; car tout est vanité. Tout va dans le même lieu: tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière. Qui sait si le souffle du fils de l’homme monte en haut, et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre? Et j’ai vu qu’il n’y a rien de mieux pour l’homme que de se réjouir de ses œuvres: c’est sa part. Car qui le fera jouir de ce qui sera après lui »? (Ecclésiaste).

    « Et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu ». « Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde ». (Michée).

    « Rendez véritablement la justice, et ayez l’un pour l’autre de la bonté et de la miséricorde » (Zacharie).

    « Allez, et apprenez ce que signifie: je prends plaisir à la miséricorde et non aux sacrifices ». « Malheur à vous…….parce que vous payez….et vous laissez ce qui est plus important dans la loi: la justice, la miséricorde et la fidélité; c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses » (Matthieu).

    « C’est celui qui a exerce la miséricorde envers lui….. Va, et toi, fait de même » (Luc).

    « Que celui qui est sans péchés, jette…….. Vous jugez selon la chair, moi je ne juge personne. » (Jean)

    « Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous » (Romains).

    « ayant un même amour…..que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au dessus de vous-même et au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ…………. » (Philippiens).

    « Mais j’ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-Christ fit voir en moi…. toute sa longanimité » (Timothée).

    « Non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et le renouvellement du Saint Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritier de la vie Éternelle ». (Tite).
    De Sola Scriptura à Sola Scriptura. Bien amicalement, en frère de miséricorde.

  17. Pas facile d’exprimer ce qu’on veut dire par « pas de chaînes ». Il me semble que Samuel a voulu dire que la liberté glorieuse des enfants de Dieu qui se résume au fond à vivre dans la bénédiction d’être dans une relation filiale avec Dieu, sous le joug aisé et facile de Jésus et de ses instructions, vivre dans la simplicité de la foi en prenant plaisir tout simplement aux choses de la vie eh bien c’est loin des chaînes voire des boulets des interdits « tu feras ci tu feras ça des religieux et prêchi prêcha divers érigés en mollahs de la foi chrétienne.
    Entre la nécessaire sanctification et une vie désordonnée, il y a un espace de liberté : vivre tout simplement en appréciant chaque moment. Je crois que c’est le lot du chrétien qui a découvert Dieu comme son Père. Il n’est pas lié par des culpabilités outrancières type « mince, je vais rater telle réunion parce que je dois conduire mon fils au tournoi de football, ne dois-je pas téléphoner à Dieu pour lui demander si j’ai le droit de faire cela ? » Ne riez pas car ce n’est pas une fiction mais la réalité entendue récemment.

    Si nous sommes entravés par des supposés commandements qui en fait sont des commandements d’hommes, nous sommes liés par des chaînes. Ces chaînes nous empêchent d’avoir une relation filiale avec notre Père Céleste, c’est très handicapant car l’épanouissement et la plénitude de la vie chrétienne tient dans cette proche relation. Mon Père veut se réjouir en moi quant à mon amour pour Jésus, quant aux bonnes décisions prises cette semaine (si elles le sont bien entendu), aux bons choix que j’ai fait, il , veut se réjouir de la joie que j’ai de le rencontrer, de la joie concernant mes hobbies ou divertissements sains, de ma dernière lecture de la Bible, de mes réflexions au sujet de tel sujet…….
    Dieu est moins compliqué que nous et il prend ses enfants tels qu’ils sont en Jésus-Christ et il les transformer selon un processus dont il reste maître et parfois ce qui nous semble prioritaire de changer n’est pas ce que lui va changer.

    Personnellement, je n’aime pas qu’on m’impose des diktats que ce soit ceux d’un mouvement, d’un pasteur, de tel ou tel chrétien. J’aime réfléchir à ce que je vais faire, c’est la différence avec faire partie d’une secte. Un jour, j’avais une démarche de pardon à faire et je ne me rendais pas compte de son importance. Mon pasteur a alors usé d’autorité à ce sujet pour me convaincre, je lui ai dit que je n’étais pas d’accord avec son point de vue mais que j’y réfléchirais. Dans la réflexion et la prière, le Saint-Esprit m’a convaincu de péché, j’ai fait le pas nécessaire à cette situation et cela a déclenché non seulement mon bien-être mais une série de bénédictions en cascades autour de moi. Telle est la liberté, elle n’empêche pas l’obéissance mais mieux vaut être convaincu de ce qu’on a à faire que de la faire bêtement et aveuglément.

    Nous ne sommes pas dans un formatage ni un conditionnement mental mais dans un processus de transformation par le Saint-Esprit, censé nous transformer à l’image et à la ressemblance de Jésus. Dieu est un habile chirurgien dans ce domaine et il sait utiliser, tact, persuasion, conviction et surtout son grand amour.

  18. Merçi Rémy pour la parole de Dieu qui libère!
    J avoue que j ai eu du mal à comprendre ce que vous vouliez dire Samuel en disant que » l on confondait souvent la frustration avec la délivrance »….la délivrance est nécessaire quand on passe d un royaume ( des ténèbres ) à celui de Dieu.
    Pour celui qui cherche vraiment à plaire à Dieu il ne cessera de vouloir renoncer à sa vie..;la perdre afin de la retrouver en Christ …qu il aime… à qui il est reconnaissant du sacrifice subit pour lui ses péchés.

    Écrire donc – je cite « Qu’est-ce que la frustration? C’est l’envie de faire certaines choses, de commettre certains actes, d’aller dans certains lieux ou de fréquenter certaines personnes, mais de s’en priver à contrecœur, au nom de sa religion, de sa conception de Dieu ou des principes de telle ou telle Église.  »

    révèle tout simplement un coeur qui n a pas RENCONTRÉ JÉSUS! QUI N A PAS ÉTÉ BAIGNÉ OUI DANS LA GLOIRE DU DIEU VIVANT …CRAMÉ PAR SON AMOUR!
    Et là désolé mais une relation avec Jésus n est pas une religion ! où l on se force comme vous l écrivez à obéir à des dogmes ..;ce qui place encore la chair au centre de tout! Celà révèle encore un coeur non reconnaissant envers le sacrifice de Jésus..;rien que l expression  » se priver à contrecoeur » ..;me fait mal au coeur…
    .le psalmiste dit  » Crée en moi un coeur pur enracine en moi un esprit tout neuf »….rencontrer Jésus c est avoir une relation d amour fou! avec Lui…Mon Bien aimé est à moi et je suis à Lui…

    Alors certes il y a la tentation..;peut être est ce celà que vous appelez frustration?
    Ce ne sont pas nos hormones qui nous attaquent…j ai pas trouver le verset correspondant dans la bible désolé…mais l ennemi de notre âme..dans nos pensées..et là le combat est réel! surtout si la chair n est pas crucifiée..et le reste!!.. C EST là çà se complique..Sommes nous mort???? pour retrouver sa vie en LUI???
    Porter sa croix tous les jours- et oui il y a des jours si nous regardons à la chair elle est lourde hein! hé!éh! -mais si nous levons les yeux vers Christ d où nous vient le secours pour résister LUI IL EST FIDÈLE et waou! que son joug est léger!

    Il me fait marcher dans mes hauts lieux élevés….OH! IL rend mes pieds semblables à ceux des biches!!! sur les terrains escarpés des hormones !( humour) Il aplanit mes sentiers..

    Plus je regarde à la chair à ce que je n ai pas… plus je vais être charnel! frustré! ET MOINS J AURAIS UN COEUR RECONNAISSANT ENVERS MON SEIGNEUR! mais Dieu a fait de moi une nouvelle créature! c est la bonne nouvelle et son Saint Esprit – si je suis née de nouveau – et le souhaite Il me RENOUVELLE dans mes pensées! mais il est vrai : si on confond la frustration avec la délivrance..;on chasse les démons …mais mauvaise nouvelle on ne chasse pas la chair! on la crucifie….

    Alors oui Seigneur ta grâce! que nous restions crucifiés: mort en toi dans ta mort pour être vivant dans ta vie! Cependant je pense que sur beaucoup de points vous êtes aussi d accord avec celà pour parler de maitrise de soi …de se confier en Christ…

    J avoue que la façon d écrire cet article m a laissé perplexe..vous écrivez: » De quoi parlons-nous quand nous parlons de péchés sexuels? Là, les avis divergent, c’est déjà un signe que le débat n’est pas simple. Malheureusement, les conceptions sont aussi diverses que variées et pas toujours justes : »

    Il me semble que la parole est claire pourtant ….et qu elle tranche et se suffit elle même! Nous ne sommes pas dans une arene pour discutailler la parole de Dieu! Alors de grâce que ceux qui utilisent les médias comme vous soient remplis d Esprit afin que le peuple de Dieu soit libéré!
    QUE NOTRE OUI SOIT OUI ET NON SOIT NON!
    Les brebis par de mauvais enseignements et des conducteurs aveuglés ont été liées suffisamment longtemps! Mais Dieu répond à un coeur sincère qui frappe et demande…merçi Seigneur de lever des flammes de feu dans les bouches de ceux qui prêchent enseignent!
    Aujourd hui malheureusement on a tendance à évacuer la repentance et la croix…..c est pratique et moins douloureux….l humanisme a envahit l église avec l épanouissement personnel et on fabrique des chrétiens charnels….

    ALORS OUI AU RISQUE DE PARAITRE ILLUMINÉE AH!AH! comme on me l a dit ! voir radicaliste oui je le dis j ai fait un choix radical : CHRIST JÉSUS SA PAROLE QUI ME BRÛLE QUI ME BRÛLE CAR MON DIEU EST UN FEU DÉVORANT..;BRÛLE EN MOI TOUT CE QUI N EST PAS À TA GLOIRE! DIEU ..;JE VEUX BRÛLER D AMOUR POUR TOI!

    • Écrire donc – je cite « Qu’est-ce que la frustration? C’est l’envie de faire certaines choses, de commettre certains actes, d’aller dans certains lieux ou de fréquenter certaines personnes, mais de s’en priver à contrecœur, au nom de sa religion, de sa conception de Dieu ou des principes de telle ou telle Église. « 

      révèle tout simplement un coeur qui n a pas RENCONTRÉ JÉSUS! QUI N A PAS ÉTÉ BAIGNÉ OUI DANS LA GLOIRE DU DIEU VIVANT …CRAMÉ PAR SON AMOUR!
      Et là désolé mais une relation avec Jésus n est pas une religion ! où l on se force comme vous l écrivez à obéir à des dogmes ..;ce qui place encore la chair au centre de tout! Celà révèle encore un coeur non reconnaissant envers le sacrifice de Jésus..;rien que l expression  » se priver à contrecoeur » ..;me fait mal au coeur…

      Je ne partage pas votre avis à ce sujet. Voyez vous on peut être frustrer tout en étant un véritable disciple de Christ. Si par exemple Dieu a mis dans votre coeur la volonté de faire une chose qui déplait à vos coreligionnaire car jugée non conforme au principes connus ou à leur compréhension qu’ils en font. Ne serez vous pas frustré de ne pouvoir le faire? Si par exemple vous souhaitez faire une collecte dans votre église pour pouvoir aider les pauvres mais que vos pasteurs estiment qu’il est préférable de collecter pour évangéliser, vous serez à l’évidence frustré. Donc on peut être frustré meme en agissant bien. Je peux avoir en moi une terrible envie d’aider et de les aider les gens mais le pasteur, lui, estime que les besoins matériels ne sont pas suffisamment important pour être pris en compte. Est-ce que je pèche? Est-ce que mon coeur a besoin de rencontrer Jésus?

      Aujourd hui malheureusement on a tendance à évacuer la repentance et la croix…..c est pratique et moins douloureux….l humanisme a envahit l église avec l épanouissement personnel et on fabrique des chrétiens charnels….

      Il ne s’agit pas de faire des chrétiens charnels, il s’agit de faire preuve d’empathie notion inconnu pour un certains nombre d’entre nous. Si certains sont plus lent que d’autre, ne cherchons pas à leur faire forcer leur marche. Laissons-les avancer à leur rythme au risque de les asphyxier dans leur marche. Et laissons à Dieu le soin de juger les âmes. On peut toujours feindre d’ignorer la réalité mais l’Eglise dans son ensemble est malade. Beaucoup d’aigris, de frustrés, de pharisiens, de perroquets, de captifs, de culpabilisateurs, de culpabilisé etc. A cause de commandements pesants et inutiles. Alors quand on essaie de donner un peu plus de liberté aux âmes, c’est mal vu. C’est faire rentrer le monde dans l’église. C’est de l’humanisme, C’est ouvrir les portes à l’ennemi ; alors qu’elles étaient déjà ouvertes depuis longtemps. Ne faisons pas de l’Eglise, une Eglise élitiste pour les héros de la foi ; faisons une Eglise accessible pour les zéros de la foi.

    • Très bon commentaire , tout à fait d’accord !!

    • Bonjour,

      Je rejoins Sylvie Sounard dans ce qu’elle dit. Oui, nous avons des hormones qui mettent la chair en ébullition. Il est aussi vrai que nous sommes tentés par l’ennemi de nos âmes et là je rejoins Rémy (1 Pierre 5:8). Cela fait donc deux champs de bataille sur lesquels il faut se montrer vigilants. La puissance du péché réside dans la chair (Romains 8:3), et la Parole nous apprend que l’homme naturel ou animal est soumis à la corruptibilité et ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, contrairement à l’homme spirituel (né de nouveau, régénéré). Or Jésus veut que nous soyons des hommes spirituels.

      « Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne » 1 Corinthiens 2:14-15.

      Donc ce n’est pas parce que nous avons des réflexes/pulsions naturels (c’est à dire innés) que cela signifie qu’ils ne sont pas affectés par le péché. Toute la création a été corrompue par le péché. Affirmer le contraire revient à dire que l’homme naît bon et parfait alors que la Bible dit que nous naissons tous avec l’héritage du péché et donc sous sa domination ( Jean 8:34; 1 Pierre 1:18; Romains 3:23)

       » Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, –
      avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu » Romains 8:20-21.

      « C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché » Romains 5:12.

      C’est donc parce que toute la création/nature a été soumise à la vanité, à la corruptibilité, au péché que Jésus est venu donner naissance à de nouvelles créatures, d’où la nécessité de la nouvelle naissance (Jean 3:3; 2 Corinthiens 5:17).

      Je suis d’accord avec Samuel lorsqu’il dit qu’il ne faut pas nécessairement chercher une délivrance mais avoir la maîtrise de soi qui est un fruit de l’Esprit. Oui, c’est évident, on ne peut pas chasser nos hormones pour en être délivré. J’ai cependant l’impression (pardonnez-moi si je me trompe ou si j’ai mal compris) qu’il dit en même temps qu’on ne peut pas lutter contre nos pulsions naturelles induites par nos hormones et que du coup, si des chrétiens se conduisent comme des animaux notamment sur le plan sexuel (« tiens, j’ai une pulsion, donc je me soulage »), et bien c’est normal parce que c’est naturel, donc Dieu approuve.
      En ce sens, cet article, me semble-t-il, distille un double langage qui ne répond pas à cette recommandation de Jésus qui nous demande à ce que notre oui soit oui et notre non soit non (Matthieu 5:37).

      En conclusion : la chair doit être crucifiée, nous devons résister au diable, et si on est possédé, il faut demander la délivrance.

      « Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché » 1 Pierre 4:1.

      « sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché » Romains 6:6.

      « Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous » Jacques 4:7.

      Que Dieu vous bénisse.

    • Delmache Sylvie // 24 juin 2013 à 13 h 38 min //

      Avec Dieu il n y a pas de zéros de la foi mais des héros de la foi , preuve en est Gédéon qui se dénigrait et ne se voyait pas du tout comme Dieu le voyait!
      Je crois aussi qu il y aurait bien moins de frustrés si ces derniers connaissaient leur identité en Christ! Dans certains milieux on est toujours appelé des ppp(pauvres pécheurs perdus) alors que pour celles et ceux qui sont nés de nouveau , Paul n utilise pas ces mots mais il appelle ces personnes des saints , des citoyens du Royaume, des ambassadeurs de Christ!La liste des héros de Hébreux 11 nous montre que ces derniers étaient tous des hommes et des femmes de la même nature que nous , alors!
      Il y a toute une mentalité à changer car la mentalité d esclave ne doit plus être le lot des nouvelles créatures en Christ et quand on sait qui on est en Christ , on se conduit aussi en conséquence , c est à dire d une manière digne de Celui qui a payé le prix pour nous donner son Nom: fils et filles de Dieu et en plus , cette sanctification c est Lui qui l accomplit en nous !
      La religion veut changer l extérieur , les actes des personnes alors que l intérieur n est pas changé ; le Seigneur , Lui fait l inverse et c est alors que ses commandements ne sont plus pénibles car ils correspondent à ce que nous sommes devenus!
      Je n ai jamais vu un papillon ramper car son identité a changé : de chenille rampante , il est devenu papillon volant!Son activité aussi a changé : les feuilles de choux ne l intéressent plus mais désormais c est le nectar des fleurs!
      Le Seigneur nous enseigne au travers de la nature!

    • @ Delmache Sylvie

      C’est bien de prendre l’exemple dans la Bible mais il serait bien pour une fois de prendre l’exemple dans la vie de tout les jours. Combien de héros de la fois pour combien de zéros de la fois? Vous aurez peut être la tentation de me dire qu’il y a beaucoup d’appeler mais peu d’élus, mais à ces héros de la foi: doivent-ils faire cavaliers seul ou plutôt se mettre à la hauteur des autres pour les aider à s’élever.

      Dans le monde les élites ne se mettent jamais à la hauteur du commun des mortels au contraires elles écrasent les masses.
      Puisque l’Eglise est supposée faire l’inverse du monde, je suppose que nos « élites spirituelles » devraient se mettre à la hauteur des autres afin que le plus grand nombreux soit sauvé.

      Et si vous nier l’idée de zéros de la foi, je vous invite à faire le tour des églises pour faire un état des lieux. Beaucoup de gens n’osent pas dire la réalité de leur triste vie spirituelle par crainte des hommes. Devons nous rester dans ce déni mortel ou plutôt essayer tomber les barrières du système religieux et du religieusement correct.

    • des Zeros, mais tu es un 0, un double 0, avec Jésus devant (le 1)
      cela devient 10 et 100
      ne sois pas juste à l’excès pourquoi te détruirais tu ! l’exemple du haut, tu peux oublié
      du TRES haut, OK,

    • Delmache Sylvie // 24 juin 2013 à 15 h 51 min //

      La Bible est justement faite pour la vie de tous les jours et quoique certains récits ressemblent à des contes de fées , elle n est pas un conte de fées !Actuellement il y a une sécheresse spirituelle et il est vrai que nos assemblées sont remplies de gens frustrés ou qui jouent aux bien portants alors qu ils sont malades! Mais hélas beaucoup de religion et ceci explique celà!
      Beaucoup de messages mais peu de pratique ou de démonstration de puissance ! Dieu n a pas changé , c est à nous de revenir à Lui pour Vivre réellement ce qu Il a prévu pour son peuple!
      Beaucoup ont encore la mentalité du monde religieux alors que le Seigneur a prévu le renouvellement de l intelligence!
      Et puis les vrais héros de la foi ne dominent pas les autres mais les entraînent à leur suite tels Josué qui a fait entrer le peuple en Terre promise, Gédéon qui a levé une armée, Déborah qui a rassemblé le peuple!
      Quand le Seigneur lève des héros , c est toujours pour que celà rejaillisse favorablement sur le peuple!
      La victoire du héros devient alors aussi la victoire du peuple comme David qui a vaincu Goliath : sa victoire personnelle est devenue victoire collective et c est toujours ainsi que Dieu pense.
      Je ne supporte pas non plus le religieusement correct qui fabrique des hypocrites .

    • Beaucoup de messages mais peu de pratique

      Voilà ce que je retiens de votre commentaire. Alors laissons de coté ces guéguerres à coups de versets bibliques, et concentrons nous à mettre en pratique ce qu’on a recu.

    • Delmache Sylvie // 24 juin 2013 à 21 h 58 min //

      Effectivement , lire , écouter la Parole ne dérangent pas l ennemi mais la mettre en pratique oui et c est alors que le monde religieux dont le père est le diable se lève contre nous!
      Si certains vont mal et sont frustés c est aussi qu ils préfèrent suivre aveuglément leur dénomination au lieu de Jésus Christ!

1 Trackback / Pingback

  1. Samuel Foucart / Frustrations, hormones et d&ea...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :