Luc Henrist / Est-il possible d’être socialiste et sioniste ?

En Belgique, on trouve des dizaines de rues ou de places, et même une station de métro à Bruxelles qui portent le nom d’EMILE VANDERVELDE. Mais qui était cet homme ?

Emile-VanderveldeNé le 25 janvier 1866 à Ixelles (une commune de Bruxelles), Emile Vandervelde (en photo ci-contre) a été l’une des plus grandes figures du socialisme belge et européen. En 1914, il a été nommé Ministre d’État par le roi. Dès 1916, il est devenu membre du Conseil des ministres, puis ministre de l’Intendance de 1917 à 1918. Par la suite, il participera à la Conférence de la Paix à Paris comme membre de la délégation officielle belge. Et de 1918 à 1921, il sera en charge du portefeuille du Ministre de la justice.

Emile Vandervelde a défendu la réforme pénitentiaire, la lutte contre l’alcool, les droits syndicaux, les droits de la femme,… avant d’être nommé aux Affaires étrangères de 1925 à 1927 où il contribuera à l’élaboration du pacte de Locarno. De 1935 à 1936, il est devenu, à nouveau, membre du Conseil des Ministres, puis Ministre de la santé publique. Pendant ces vingt années, les socialistes belges voient aboutir plusieurs des réformes politiques qu’ils avaient appelées de leurs vœux : le suffrage universel ; la liberté syndicale ; la journée de 8 heures ; la pension et l’assurance chômage ; ou encore la loi contre l’alcoolisme, dite «loi Vandervelde».

En 1933, date de la création de la fonction, il assure la présidence du Parti Ouvrier Belge (P.O.B.) et ce durant les cinq dernières années de sa vie. En revanche, ce qui est moins connu, c’est que cette figure du socialisme était un fervent sioniste et plus encore, un sioniste précoce…

Il existe de nombreuses lettres et articles qu’il a écrits et dont je vais vous citer quelques extraits :

«Le Sionisme» (publié dans «La dépêche de Toulouse» du 23 avril 1928) : «Après huit jours passés en Palestine, il ne saurait être question de porter un jugement sur le sionisme. Mais on peut donner une impression et, je le dis tout de suite, cette impression est formidable ! [..] Vers 1340, il n’y avait pour ainsi dire plus de Juifs en Palestine : un peu plus de 7.000, dont 4.500 à Jérusalem. Il y en a 160.000 aujourd’hui, dont 100.000 au moins arrivés depuis la guerre (14-18), de Russie, de Pologne, de Roumanie, des pays à pogroms, et rien n’est plus saisissant que le contraste entre les autochtones que l’on voit, le jour du Sabbat se cogner la tête contre le Mur des Pleurs, et ces nouveaux venus, dont 50% au moins sont des agnostiques, sans aucune autre religion que leur foi ardente en une résurrection nationale».

«Les pogromes de Palestine» (publié dans «La dépêche de Toulouse» du 13 sept. 1929) : «… Si les bagarres s’étaient limitées aux Juifs pieux qui se cognent la tête contre le Mur des lamentations et les derviches qui gardent farouchement l’enceinte sacrée de la mosquée d’Omar… Mais les troubles, en traînée de poudre, se sont étendus à toute la Palestine et l’émir El Hussein, le grand Mufti, déclare qu’il s’agit d’une révolte nationale visant à jeter à la mer les Juifs et – il ne le dit pas, mais on peut croire qu’il le pense – les Anglais et autres chrétiens. [..] La population juive ne s’est accrue qu’assez lentement. Toute immigration a été interdite pendant ces deux ou trois dernières années. Aujourd’hui encore on n’admet de nouveaux arrivants qu’au compte-gouttes. Les sionistes n’ont pas occupé d’autres terres que celles qu’ils ont achetées, très cher, aux propriétaires de latifundia syro-palestiniens».

«Karl Kautsky et le sionisme» (publié dans «La dépêche de Toulouse» du 2 nov. 1929) : «… si d’autre part les autorités britanniques locales en Palestine n’ont pas toujours tenu la balance égale, c’est du côté des Arabes, non des Juifs, que cette balance a penché. [..] Ce qui fait notre sympathie pour l’entreprise sioniste, ce qui la différencie avantageusement de tant d’autres colonisations de peuplement, c’est qu’elle ne recourt, ne peut recourir et ne veut recourir, vis-à-vis des populations arabes ou autres déjà établies en Palestine, à aucune moyen de force, à aucun procédé de contrainte, directe ou indirecte. Toutes les terres qu’elle occupe, elle les a achetées. Toutes les colonies qu’elle a créées, elle les a établies, non à la place des propriétés ou des villages arabes, mais à côté d’eux, transformant, assainissant, rendant à la culture – comme dans l’Émek – des marécages ou des landes abandonnées».

«La bestialité antisémite» (publié dans «Le Peuple» du 26 mars 1933) : «Que dans ce pays, des bandes fanatisées par le mensonge souillent les sépultures d’inscriptions ordurières, mettent à sac des synagogues, qu’il soit nécessaire, comme ce fut le cas au cours de ces dernières semaines, d’assurer la protection des fidèles assemblés dans les temples en mobilisant des forces de police, ce sont des symptômes bien troublants… »

«Idées et doctrines – L’oasis palestinienne» (publié dans « La dépêche de Toulouse » du 28 mars 1933) : « Aujourd’hui, par contre, paradoxe étrange, alors qu’ailleurs rien ne va plus, la Palestine juive traverse une ère de prospérité relative. Elle apparaît comme une oasis dans les déserts de la dépression économique. A Haïfa, comme dans d’autres localités, l’industrie se développe ; les travaux du port sont en voie d’achèvement ; le pipe-line des pétroles de Mossoul, dont une des branches doit y aboutir, lui donnera une grande importance. L’agriculture, modernisée, gagne du terrain sur les marais et sur les landes pierreuses et stériles. Les plantations d’orangers surtout, se développent avec une rapidité inouïe. L’orange est devenue le principal article d’exportation. Les environs de Jaffa et de Tel-Aviv sont déjà un nouveau jardin des Hespérides. [..] Jadis, ils s’en allaient, par grandes masses, aux Etats-Unis. Dans la seule ville de New-York, il y a plus d’un million de Juifs. Aujourd’hui, les Etats-Unis leur sont à peu près fermés par les lois prohibitives de l’immigration, et aussi par un antisémitisme dont l’Allemagne hitlérienne, hélas, est loin d’avoir le monopole. [..] La suite des évènements montrera, nous en avons la ferme conviction, que le peuple Juif, tant de fois persécuté et jamais dompté, trouvera dans la persécution même, de nouvelles forces de résistance et de cohésion».

«Un pays sans chômeurs» (publié dans «La dépêche de Toulouse» du 4 août 1935) : «Lorsque, sur l’invitation du docteur Weizmann, je visitai les colonies sionistes en 1928, la Palestine était en pleine crise, dans l’océan mondial de la prospérité. Aujourd’hui, c’est exactement le contraire. Au milieu de la dépression générale, la Palestine est, en dehors de l’U.R.S.S., à peu près le seul pays qui n’ait pas de chômage et qui vive dans un état de prospérité presque paradoxale. [..] Haïfa [..] était en 1919, une grosse bourgade laissée par les Turcs, de quelque 25.000 habitants. A présent, il y en a plus de 100.000. [..]De même qu’à Haïfa, la population y a presque doublé en trois ou quatre ans. En 1931, (Tel-Aviv) cet ancien faubourg de Jaffa ne comptait encore que 46.000 habitants. Leur nombre, aujourd’hui atteint également 100.000 et, d’une manière générale, l’ancien rêve sioniste de voir un jour dans Eretz-Israël, les juifs égaler ou dépasser les Arabes, n’apparaît plus comme une impossibilité absolue (Ils sont 250.000 aujourd’hui contre 600.000 Arabes et chrétiens)».

«Un précurseur du sionisme au XVIIIème siècle : Le Prince de Ligne» (publié dans «La dépêche de Toulouse» du 28 mai 1936) : «Il suffisait, toutefois, d’aller dans les Etats du Pape, pour trouver, sous le régime de « l’Editto sopra gli Ebrei », un exemple saisissant de l’esclavage moral auquel pouvaient être soumis des gens qui n’avaient commis d’autre crime que d’appartenir à une autre nation ou de professer une autre religion. Nous copions Schulsinger (le conférencier) d’après S.M. Dubnow : « L’Editto rendait de rigueur, à nouveau, le port de la rouelle jaune, faisait payer aux communautés les frais d’évangélisation (des Juifs) et de conversion de leurs apostats, leur imposait des taxes spéciales pour l’entretien des maisons des néophytes, obligeait un tiers des membres à venir chaque samedi soir dans une église pour y écouter des sermons de missionnaires catholiques, sermons forcés qui plus tard, furent prononcés dans les synagogues. Une fois le soleil couché, il était sévèrement interdit de quitter le ghetto sous quelque prétexte que ce fût ; défense était faite de dire des psaumes aux enterrements, de placer d’autre épitaphe sur une tombe que le nom du mort : l’Editto interdisait aux Juifs de se montrer dans les lieux de villégiature des environs de Rome, de rouler en calèche, de tenir boutique en ville, de vendre de la viande ou du lait aux chrétiens. Défense de converser avec les chrétiens en un lieu public. Sont passibles du pilori les parents qui oseraient recueillir leur propre enfant échappé à la maison des néophytes. Tout libre hébraïque, à l’exception de la Bible et des livres de prière, est rigoureusement prohibé. Il est défendu d’ériger de nouvelles synagogues, voire restaurer les anciennes. Les rabbins se voient interdire le port d’un vêtement qui rappelle la dignité de leur ministère. Par contre ils étaient non seulement tenus pour personnellement responsables des délits de leurs ouailles, mais ils avaient encore l’obligation expresse de veiller à ce que ceux-ci assistassent en nombre prescrit aux sermons forcés : les pasteurs forcés de mener leurs brebis aux loups !…».

«Le partage de la Palestine» (publié dans le «Bulletin du Comité Socialiste pour la Palestine Ouvrière», No. 11 – janvier 1938) : «Il y a, de par le monde, dans les pays de la Diaspora, quelque chose comme seize millions d’Israélites, dont dix millions, la plupart nettement différenciés du reste de la population, par l’apparence physique et le costume, en Europe orientale et centrale. Or, chacun le sait, pour ces derniers surtout, la situation devient, d’année en année, plus intenable. [..]  Aussi ne sont-ce pas seulement des impulsions sentimentales, mais des raisons économiques, d’une intensité grandissante, qui poussent des milliers de Juifs vers le Foyer palestinien. [..] Depuis un an, la fin de la grève provoquée par les chefs arabes, les attentats individuels se succèdent, dont certains particulièrement odieux. Ainsi que le constate la Commission des Mandats, les agressions partent des Arabes et, en général « les Juifs ne se sont livrés à des actes de violence que lorsqu’ils étaient en état de légitime défense ». [..] Une proposition a suscité, chez les Juifs du monde entier, une émotion violente : l’exclusion de Jérusalem de l’Etat Juif envisagé. Non pas bien entendu la Jérusalem des Lieux Saints, la vieille cité « intra muros » mais la Jérusalem moderne, la Jérusalem hors des murs, les nouveaux quartiers situés au-delà des murailles de la ville à l’ouest et au nord-ouest, qui constituent, au même titre que Tel-Aviv, une ville entièrement juive de 75.000 habitants».

Extrait d’une lettre adressée à l’Union Sioniste de Bruxelles, le 8 oct. 1936 (dont j’ai pu consulter le manuscrit original, par Émile Vandervelde) : «J’ai le vif regret de vous informer qu’une obligation d’ordre gouvernemental à laquelle je ne puis me soustraire, m’empêche d’être parmi vous. Je le regrette d’autant plus que je comptais saisir l’occasion que vous m’aviez donnée, d’affirmer une fois de plus, ma sympathie intangible pour l’idée réalisée par la Société des Nations, de créer en Palestine un Foyer national Juif, offrant un refuge aux persécutés de l’antisémitisme et, aussi, à ces populations malheureuses de l’Europe centrale et orientale qui ne trouvent plus sur un sol natal surpeuplé, les moyens de vivre. Je voulais aussi faire justice de cette légende stupide qui tend à me faire passer pour un Juif honteux dont le nom véritable serait Epstein et qui se présenterait dans la vie publique sous un nom d’emprunt. Si j’étais Juif, je rougirais de renier ainsi ma nationalité, alors que je serais fier, au contraire, d’être le compatriote d’hommes illustres tels que Marx, Spinoza ou Bergson, qui honorent à la fois leur nation dispersée et l’humanité entière. Mais la simple vérification d’état civil prouverait à ceux qui répandent ce telles contre-vérités, que flamand par mon ascendance paternelle et français par mon ascendance maternelle, je m’appelle très effectivement VANDERVELDE – CARDON. Si depuis ma première jeunesse, je me suis intéressé de tout cœur aux destinées, à la fois glorieuse et pitoyable, de la nation Juive, c’est en m’inspirant de la déclaration de principe du Parti Ouvrier, qui lutte pour tous les opprimés, sans distinction de nationalité, de culte ou de race. Avec l’assurance que je persévérerai dans cette voie, je vous prie de croire en ma fraternelle sympathie et à mon entier dévouement».

«A la mémoire des miliciens juifs tombés pour la liberté de l’Espagne» (publié dans «Le Peuple» du 10 nov. 1938) : «Je suis non-juif, quoi qu’en disent, sans y croire d’ailleurs, ceux de nos adversaires communs qui prétendent que je suis réellement un Juif, mais un Juif honteux d’être Juif ; que je m’appelle de mon vrai nom Epstein, que je m’inflige à moi-même cette diminution morale de n’être pas fier de la grande « nation dispersée » qui donna au monde Ferdinand Lasalle, Karl Marx ou Baruch de Spinoza. Mais, non Juif, je n’en veux que dire plus haut mon admiration et ma sympathie pour les éternels persécutés, qui ont depuis bientôt vingt siècles, su résister, stoïquement et victorieusement, à toutes les entreprises d’anéantissement de leur existence nationale».

«Malédiction sur le racisme» (publié dans « La dépêche de Toulouse » du 8 déc. 1938) : «Je lisais, ces jours derniers, d’intéressantes notes de voyage (Sac au dos) d’un de mes compatriotes, le comte Eugène de Grunne, dont la ferveur catholique, n’a d’égale que l’horreur du fascisme et du racisme. Voyageant en Provence, et passant à Aigues Mortes, il écrit, après avoir visité les tours de l’enceinte où languirent en grand nombre, les protestants qui refusèrent d’abjurer leur religion « après cet acte barbare, stupide et antichrétien » (je cite mon auteur) qui s’appela la « révocation de l’Edit de Nantes » : Dans une des salles étaient enfermées les femmes. L’une d’elles, Marie Durand, y fut emprisonnée à l’âge de seize ans, après s’être mariée « au désert », ainsi qu’on le disait de ceux qui refusaient de faire bénir leur mariage par un prêtre catholique. A cinquante-trois ans elle fut libérée sur l’intervention d’un gouverneur tolérant, le Prince de Beauvau. Pendant les trente-huit années de sa réclusion, elle garda sa foi et soutint par son exemple, ses compagnes de captivité. La tradition veut que ce soit Marie Durand qui, au moyen de ses aiguilles à tricoter ait gravé dans la pierre d’un soupirail, l’émouvant mot d’ordre : « RÉSISTER ». [..] Aujourd’hui, lorsqu’il s’agit des juifs, on ne leur demande pas d’abjurer des croyances : on les rend responsables par la plus monstrueuse des aberrations, de leur origine racique. Mais il en sera d’eux, comme jadis des huguenots. Les uns, tel Einstein et tant d’autres savants, parviendront à partir et feront à d’autres pays, l’apport de leurs activités et de leurs intelligences, voire de leur génie ; d’autres (car on ne déporte pas un demi-million d’hommes et plus) n’arriveront pas à transplanter leur misère ; mais l’histoire du passé nous dit ce que sera l’avenir : c’est dans les pays où la Réforme fut écrasée, comme en France,  que triompha d’abord la Révolution. C’est dans les pays où les nouvelles tyrannies sont en train de passer la mesure que, grâce à la résistance d’indomptables minorités, un peu plus tôt, un peu plus tard, viendra l’heure qui tout paiera. Pour tous ceux qui souffrent pour leur liberté, le mot d’ordre inscrit les murailles d’Aigues Mortes reste le même : RÉSISTER». 

Extrait d’un de ses discours du 2 juin 1928, au «Cercle Artistique» (Anvers) : «Il y a aussi les anciennes colonies en Palestine, celles qui datent d’avant le sionisme, qui ont été créées grâce à la magnifique générosité du vieux baron Edmond de Rotschild. Ma femme et moi avons visité ces colonies : nous sommes allés à Rishon-lé-Sion, à Pétah-Tikvah, et partout nous avons assisté à un spectacle qui au premier abord du moins, donnait chaud au cœur. Nous savons quelles ont été les difficultés de l’établissement. Aujourd’hui, au lieu de terres incultes, de landes desséchées, de marécages malsains, il y a en Palestine, de grands villages de 3.000, 5.000 à 7.000 habitants, comme Pétah-Tikvah. Là où il y a des Juifs en Palestine, on peut voir des arbres, des bananiers, des figuiers, des oranges. [..] Dès à présent, les oranges de Jaffa sont les plus réputées du monde, elles sont merveilleuses !»

Extrait de son discours prononcé le 9 août 1928 lors de la conférence internationale socialiste pour la «Palestine Ouvrière» : «Les Juifs n’ont pas eu besoin de recréer leur foyer pour que le monde entier soit convaincu de leur maîtrise d’hommes d’affaires, mais que des milliers d’entre eux aient eu l’héroïsme de s’orienter vers une vie nouvelle, pleine de risques et de périls, de s’exposer aux plus dures épreuves, de consentir aux plus pénibles sacrifices pour fonder un Foyer national qui soit, avant tout, un Foyer spirituel, un centre de rayonnement de la pensée juive dans le monde, voilà ce qui compte, voilà ce qui vaut plus que d’avancer des capitaux pour construire un port ou pour faire des plantations. Qu’importe, dès lors, qu’à côté d’eux, d’autres hommes, juifs aussi, et même sionistes, mettent en pratique d’autres méthodes, fondées, moins sur l’effort personnel que sur le travail d’autrui. Elles peuvent être lucratives. Elles peuvent avoir pour résultat d’accroître la population juive en Palestine. Elles peuvent créer de la richesse. Elles n’en sont pas moins en contradiction certaine avec cette loi de justice que les prophètes d’Israël ont écrite en traits de feu :

(Ésaïe 65)

17 Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre; On ne se rappellera plus les choses passées, Elles ne reviendront plus à l’esprit.

18 Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, A cause de ce que je vais créer; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, Et son peuple pour la joie.

19 Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de mon peuple ma joie; On n’y entendra plus Le bruit des pleurs et le bruit des cris.

20 Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit.

21 Ils bâtiront des maisons et les habiteront; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit.

22 Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, Ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit; Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, Et mes élus jouiront de l’œuvre de leurs mains.

Que des millions d’hommes depuis vingt siècles ont bu ces paroles et se sont réchauffés à cette flamme. Les sionistes l’ont ravivée. Ils font revivre la langue et la terre des aïeux. [..] Ils veulent avant tout, être des hommes libres, affranchis de toute servitude, de toute exploitation. Qu’ils tiennent bon. Qu’ils continuent à opposer leur magnifique intransigeance à toutes les causes d’amoindrissement de leur idéal et grandis, exaltés, fortifiés par leur effort même, ils verront s’accomplir la parole du prophète :

(Amos 9)

14 Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, Ils planteront des vignes et en boiront le vin, Ils établiront des jardins et en mangeront les fruits.

15 Je les planterai dans leur pays, Et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, Dit L’Éternel, ton Dieu».

Je suis fier de vous dire que le nom de la rue où j’habite porte le nom de «Rue Emile Vandervelde». Puisse le Seigneur susciter d’autres personnes de son calibre, de son talent et de son courage pour diriger la Belgique.

Je remercie le siège du PS (Parti Socialiste) de Belgique de m’avoir donné accès aux articles, lettres et documents originaux provenant des archives personnelles d’Émile Vandervelde.

Luc Henrist, pasteur.

Bibliographie :

. «Le Pays d’Israël» par Émile Vandervelde (Les Éditions Rider, Paris, 1929)
. «Émile Vandervelde – Lettres, articles et discours sur la question juive et le sionisme» (Collection « Musée Juif de Belgique » Bruxelles, 1987)

73 Comments on Luc Henrist / Est-il possible d’être socialiste et sioniste ?

  1. Delmache Sylvie // 16 mars 2013 à 11 h 51 min // Réponse

    Homme qui mérite d être plus connu!

  2. Comment ??? Tous les sionistes ne sont pas des gens d’extrême-droite ??? 🙂 Merci Luc pour ce précieux travail de recherche sur Emile vandervelde.

  3. A l’ époque de Mr Vandervelde ,les socialistes étaient plutôt sionistes , en effet .
    Les temps ont bien changé , semble-t-il……
    Toutefois , il est bon de rappeler que les kibboutzim , fondés par les premiers sionistes arrivés en eretz Israel au début du xx ème siècle , étaient d’ inspiration socialiste et collectiviste .
    Sans doute la raison pour laquelle le sionisme de l’ époque a bénéficié de ce soutien  » fraternel  » des socialistes européens ….

  4. Comment vous osez insinuer que les rouges peuvent être blanc 😉

    Je vous rappelle que celui qui a fondé, créé, l’état d’Israël, était marxiste Ben Gourions !
    Un superbe marxiste sioniste plein d’amour et d’une intelligence hors norme !

    Comme quoi Dieu fait bien se qu’il veut …. Il n’a pas choisi un bon pratiquant juif , allez savoir pourquoi ?

    MAGNIFIQUE LUC, c’est merveilleux de pouvoir lire ces vérités et de pouvoir les diffuser…Je m’empresse de les envoyer à mes amis juifs ..

    Je suis émue aux larmes et me suis tellement régalée en lisant votre travail !

    FOR-MI-DABLE … Je n’ai pas d’autre qualificative à vous accorder… Mille merci et soyez durablement bénis.

    • fildeferiste // 17 mars 2013 à 12 h 02 min //

      @Martinette
      « Un superbe marxiste sioniste plein d’amour et d’une intelligence hors norme ! »
      Si vous le dites ; je note cependant que l’excellent Ben Gourion, qui pour un fils de lion faisait plutôt penser à un renard, soi-disant visionnaire, n’a pas arrêté d’essayer d’implanter dans le Neguev à tours de bras, et que personne ne l’a suivi, et surtout pas les jeunes générations. Il est vrai que la vie nocturne à BeerSheeva, par rapport à Tel Aviv… et je ne dis rien de Sde Boker : camomille à volonté et œuvres complètes de Jabotinski à la bibliothèque du moadon, trop cool.

    • Martinette // 17 mars 2013 à 15 h 13 min //

      fildeferiste

      Sde Boker

      http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Sde_Boker&prev=/search%3Fq%3DSde%2BBoker%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DEDa%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official&sa=X&ei=lMxFUb3vFoWq0QXQgoHIAg&ved=0CDsQ7gEwAQ

      Vous voyez ces deux tombes de Ben Gourions et son épouse …… et plus loin les poivriers en fleurs, et bien je me suis tenue sur ce lieu pour pleurer.

      En face vous avez le désert et la le Seigneur ma touché, écroulé en larme devant cette ouverture sur le désert ……Le désert refleurira ….. vous connaissez !

      Le désert et le pays aride se réjouiront! La solitude sera dans l’allégresse, et fleurira comme le lis. Elle fleurira, et elle sera dans l’allégresse; elle poussera des cris de joie et des chants de triomphe! La gloire du Liban, la magnificence de Carmel et de Saron lui est donnée. Ils verront la gloire de l’Éternel, la magnificence de notre Dieu.

      Ésaïe 35.1-2

      Retour à la terre promise et naissance d’Israël

      Lors de la prise de possession de la Samarie et de Juda par l’empire babylonien le peuple d’Israël a connu une première déportation. Seule une minorité a été en mesure de retourner en terre promise. Suite à la destruction du Temple en l’an 70, les juifs se sont de nouveau retrouvés sans pays.

      Le prophète Ésaïe a annoncé que l’Éternel allait ramener son peuple, qu’il allait les ramener en premier des pays de l’orient, puis qu’il allait les ramener de l’occident. Par la suite, il exigerait le retour de ceux qui sont au Nord et finalement dira au Sud de ne pas retenir ses fils et ses filles (Ésaïe 43.5-6).

      L’histoire moderne nous démontre que c’est exactement ce qui est arrivé depuis le début des années 1900.

      · Des juifs partirent du Moyen-Orient pour la Palestine au début des années 1900.

      · Avec la 2e Guerre mondiale, des juifs originaires de l’Europe et de l’Amérique retournèrent en Israël.
      · Pendant les années 80, l’URSS donna la permission aux juifs de quitter l’Union Soviétique afin de se rendre en terre promise.

      Finalement en mai 1991, le pays d’Israël signa une entente afin que les juifs d’Éthiopie aient le droit de se rendre en Israël.

      Israël redevient une nation

      Suite à l’Exode du peuple hébreu de l’Égypte et jusqu’aux temps du roi Salomon, Israël n’avait formé un pays uni, par la suite le pays se divisa en deux royaumes qui furent vaincus par Babylone. Depuis ce temps, jamais le peuple hébreu n’a formé un pays. Par contre, les prophètes ont annoncé à plusieurs reprises la renaissance de la nation. Ceci arriva le 14 mai 1948.

      · Ésaïe 11.11-12 affirme que le peuple de l’Éternel élèvera un étendard, un drapeau vers les nations et que le pays recueillera les exilés d’Israël. Aujourd’hui, le drapeau d’Israël est élevé aux Nations Unies.

      · Ésaïe 66.8 annonce la naissance d’un pays en un jour, c’est ce qui est arrivé le 14 mai 1948 alors qu’Israël est redevenu un pays.

      · Ézéckiel 37.21-22 annonçait que le pays qui était divisé après le règne de Salomon allait être réuni de nouveau.

      · Finalement, Ézéckiel 45.12-16 annonce que le pays allait avoir sa propre monnaie du nom hébreu « shekel » et que le peuple allait payer l’impôt au chef du pays. Ce fut le24 février 1980 que le shekel a remplacé la livre comme monnaie de l’État d’Israël.

      Par le témoignage biblique, nous sommes aujourd’hui témoins de la fidélité de Dieu envers sa Parole qu’il nous faut prendre sérieusement en considération. Ce que Dieu affirme, il le fait. Si la prophétie pour le retour d’Israël s’accomplit, les autres prophéties concernant le retour de Christ s’accompliront également.

      http://lecridelasentinelle.over-blog.com/categorie-11860858.html

    • fildeferiste // 17 mars 2013 à 23 h 14 min //

      @Martinette
      J’ai passé pas mal de temps à Revivim, tout près de Sde Boker. Je connais bien le coin.
      Je regrette beaucoup, mais les visions de Ben Gourion sur le Neguev se sont avérées totalement obsolètes ; certes, les autorités israéliennes ont réussi à imposer aux Juifs de deuxième choix – je parle en officiel israélien – comme les falachas d’aller à BeerSheva, mais à part eux… Ce n’est pas parce que des traces historiques démontrent l’existence de villes importantes en plein Neguev que la vision de Ben Gourion a été suivie.
      J’ai des sentiments très mêlés et contradictoires vis-à-vis d’Israël ; par exemple, si c’est le plus beau des pays, nous ne devons pas avoir le même regard. Je n’aime pas la mécanisation, encore moins les barrières, et les seuls villages que je trouve beaux, pittoresques, bibliques, quoi, sont, malencontreusement, arabes… la ville israélienne typique, avec béton, chauffe-eau et paraboles, me semble une caricature au petit pied de petites villes de l’Ouest américain, en plus riquiqui et plus moche. Et encore, les pubs sont les mêmes, seule la langue change.
      De toutes façons, à quoi jouons-nous ? A Eilat, la mafia est toute-puissante, avec des prostituées dans tous les bars, mais c’est vrai de toutes les villes israéliennes. L’état juif est athée en majorité, même si pour des raisons électorales on a toujours besoin des rabbins, dont certains sont de franches canailles, qui vendent leurs certificats de cahrut comme le pape les indulgences. Bref… en bonne logique, quand le Seigneur reviendra, il risque de faire du nettoyage.

  5. merci pour ce partage

  6. Et il n’est peut-être pas inutile de rappeler que pour certains rabbins orthodoxes, les kibboutzim étaient l’atelier du diable, autant pour la liberté sexuelle qui y régnait que pour les idées socialistes qui avaient concouru à leur fondation.

    • Martinette // 17 mars 2013 à 9 h 27 min //

      fildeferiste
      D’où vous tenez ces infos ….. de madame Dolto ?????
      Donnez des liens SVP

  7. Merci Luc HENRIST pour cet excellent travail de propagande. Excellent agent tellement serviable notre bon Luc, si gentil.
     » Si j’étais Juif, je rougirais de renier ainsi ma nationalité, alors que je serais fier, au contraire, d’être le compatriote d’hommes illustres tels que Marx, Spinoza ou Bergson, qui honorent à la fois leur nation dispersée et l’humanité entière. » disait Emile vandervelde. Il ne croyait pas si bien dire car considérez le succès de Darwin, Marx et Nietzsche, préparé par nous. L’effet démoralisant des tendances de ces doctrines sur l’esprit des Gentils ne devrait certes pas nous échapper.Le triomphe de notre théorie est son adaptabilité au tempérament des nations avec lesquelles nous prenons contact.

    C’est effectivement dans les pays où la Réforme fut écrasée, comme en France, que triompha d’abord la Révolution. Cette bonne « révolution »! la Grande révolution!Quand la populace s’aperçut qu’au nom de la liberté on lui accordait toute espèce de droits, elle s’imagina être la maîtresse et essaya de s’emparer du pouvoir. Naturellement, comme tout autre aveugle, la masse se heurta à d’innombrables obstacles. Alors, ne voulant pas retourner à l’ancien régime, elle déposa sa puissance à nos pieds. Souvenez-vous de la Révolution française, les secrets de sa préparation, étant l’oeuvre de nos mains, nous sont bien connus.
    Nous fûmes les premiers, jadis, à crier au peuple : « Liberté, Égalité, Fraternité », ces mots si souvent répétés, depuis lors, par d’ignorants perroquets, venus en foule de tous les points du globe autour de cette enseigne. A force de les répéter, ils ont privé le monde de sa prospérité et les individus de leur vraie liberté personnelle si bien protégée naguère contre la populace qui voulait l’étouffer.Les Gentils, soi-disant sages et intelligents, ne discernèrent pas combien étaient abstraits ces mots qu’ils prononçaient et ne remarquèrent point combien ils s’accordaient peu les uns avec les autres et même se contredisaient.Notre appel « Liberté, Égalité, Fraternité » amena dans nos rangs, des quatre coins du monde, grâce à nos agents inconscients, des légions entières qui portèrent nos bannières avec extase. Pendant ce temps, ces mots, tels autant de vers rongeurs, dévoraient la prospérité des chrétiens, détruisaient leur paix, leur fermeté et leur union, ruinant ainsi les fondements des États. Au temps où le peuple croyait au droit divin de ses souverains, il se soumettait paisiblement au despotisme de ses monarques. Mais, du jour où nous inspirâmes à la populace la notion de ses propres droits, elle regarda les rois comme de simples mortels ; l’onction sacrée disparut à ses yeux, et lorsque nous lui eûmes enlevé sa religion, le pouvoir fut jeté dans les rues comme propriété publique, et nous nous en emparâmes.

    En aout 1935 Émile Vandervelde écrivait dans la dépêche de Toulouse : « ….Au milieu de la dépression générale, la Palestine est, en dehors de l’U.R.S.S., à peu près le seul pays qui n’ait pas de chômage et qui vive dans un état de prospérité presque paradoxale…… »
    C’est ce que nous appelons: » la protection aux communistes »
    Nous tenons à passer pour les libérateurs du travailleur, venus pour le délivrer de cette oppression en lui suggérant d’entrer dans les rangs de nos armées de socialistes, d’anarchistes et de communistes. Nous protégerons toujours ces derniers, feignant de les aider par principe de fraternité et d’intérêt général pour l’humanité, évoqué par notre Maçonnerie socialiste. Pour que les Gentils ne se rendent pas prématurément compte de la véritable situation des affaires, nous la dissimulerons sous un désir apparent d’aider les classes ouvrières dans la solution des grands problèmes économiques, dont nos théories économiques facilitent la propagande de toutes les manières possibles.
    La noblesse qui, de droit, partageait le travail des classes laborieuses, avait tout intérêt à ce qu’elles fussent bien nourries, saines et fortes.
    Notre intérêt veut, au contraire, la dégénérescence des Gentils. Notre force consiste à maintenir le travailleur dans un état constant de besoin et d’impuissance, parce qu’ainsi nous l’assujétissons à notre volonté ; et dans son entourage, il ne trouvera jamais ni pouvoir ni énergie pour se dresser contre nous.
    Nous créerons une crise économique universelle par tous les moyens détournés possibles et à l’aide de l’or qui est entièrement entre nos mains.
    On ne nous fera pas de mal, parce que le moment de l’attaque nous sera connu et que nous prendrons des mesures pour protéger nos intérêts. Actuellement, en tant que force internationale, nous sommes invulnérables, parce que si un gouvernement des Gentils nous attaque, d’autres nous soutiennent.

    Le « génie » du peuple élu.
    « Per me reges regunt » (Que les rois règnent par moi).
    Nous lisons, dans la « Loi des Prophètes », que nous avons été choisis pour gouverner la terre. Dieu nous donna le génie pour que nous puissions accomplir cette oeuvre. S’il se trouvait un génie dans le camp ennemi, il pourrait, cependant, nous combattre, mais un nouveau venu ne pourrait se mesurer à de vieux lutteurs de notre espèce, et le combat serait entre nous d’une nature si désespérée que le monde n’en a encore jamais vu de semblable. Il est déjà trop tard pour leur génie.

    Par tous ces moyens nous les opprimerons tant qu’ils seront contraints de nous demander de les gouverner internationalement. Dès que nous aurons atteint une telle position, nous pourrons aussitôt absorber toutes les puissances gouvernementales du monde entier et former un supergouvernement universel. Nous remplacerons les gouvernements existants par un monstre que nous appellerons l’Administration du Supergouvernement. Ses mains s’étendront au loin comme de longues tenailles et il aura à sa disposition une organisation telle qu’il ne pourra manquer de soumettre toutes les nations.
    Actuellement, si quelques gouvernements se rendent répréhensibles à notre égard, ce n’est que pure formalité, et tout se passe avec notre connaissance et notre plein consentement, car nous avons besoin de leurs débordements antisémites pour maintenir dans l’ordre nos frères inférieurs.
    Quand nous serons les maîtres de la terre, nous ne tolérerons aucune religion que la nôtre, c’est-à-dire une religion n’admettant qu’un seul Dieu à qui notre destin est lié par l’élection qu’il fit de nous, et par qui est également déterminé le destin du monde.Nos philosophes exposeront tous les désavantages des religions des Gentils, mais personne ne jugera jamais notre religion de son vrai point de vue, parce que personne n’en aura jamais une connaissance complète, à part les nôtres, qui ne se hasarderont, dans aucun cas, à en dévoiler les mystères.
    Ceux des gentils et des francs-maçons non juifs qui ont servi notre cause, nous les enverrons en exil au bout du monde exilés d’Europe, où sera le centre de notre gouvernement , dans la capitale mondiale.

    Cher Luc, je puis vous assurer que nous ne sommes plus qu’à quelques pas de notre but. Encore une courte distance à franchir, et le cercle du Serpent symbolique – le signe de notre peuple – sera complet.
    Quand ce cercle sera fermé, il entourera tous les États d’Europe et du monde par des chaînes indestructibles.

    • Luc HENRIST // 17 mars 2013 à 0 h 56 min //

      Qu’est-ce-que c’est? Un chapitre des « Protocoles des sages de Sion »?

    • fildeferiste // 17 mars 2013 à 7 h 55 min //

      @Sandler
      A découvert… peste, les temps sont mûrs, semble-t-il.

    • Martinette // 17 mars 2013 à 9 h 37 min //

      Mais Dieu non plus ne tolèrera pas une autre vie spirituelle que la sienne sur la terre qu’il a créé……Ezéchiel 28.11 à 19 AMEN !

  8. Merci, bon travail de recherche minutieuse Luc, peut-être dans votre travail approfondi pourrez-vous me dire, comment la Belgique à basculée peu à peu d’un catholicisme militant à un socialisme devenu dominant (du moins les villes d’influences en Wallonie), le nombre d’églises (bâtiments) restant comme des vestiges de ce passé telles ses statues à l’histoire glorieuse de notre pays, croyez-vous que la question Royale, seconde guerre mondiale y est liée ?! Joseph

    • Luc HENRIST // 19 mars 2013 à 9 h 28 min //

      Bonjour Joseph, merci pour votre compliment. En ce qui concerne la Belgique et comment elle est passée, comme vous dites, d’un « catholicisme militant à un socialisme dominant », je dois vous avouer que je ne sais pas vraiment comment vous répondre sauf peut-être en vous disant qu’il est clair que « croire en Dieu, c’est démodé, mais croire en l’homme (l’humanisme), c’est très tendance »…

    • Si je vous parle de la question Royale, c’est que la Monarchie Belge était fortement représentative du catholicisme, l’attitude de nos souverains envers le Congo Belge, la politique qui dans un premier temps s’opposait aux Rois comme propriétaires et exploitant personnel des territoires, retourna sa veste pour raisons économiques (richesses du sol) le capitalisme l’emportait malheureusement, il y a deux ans la RTBF a osée diffuser des reportages lors du 50e anniversaire de l’indépendance du Congo, il peut vous sembler que je m’éloigne du sujet, mais vous savez que notre pays est un ensemble d’éléments, pour en revenir au peuple juif, la Belgique a demandé pardon par notre premier Ministre Elio di Rupo, vous en avez d’ailleurs fait un édito, certains Belges se sont montré digne en aidant les juifs.

      1918-1921 Emile Vandervelde Ministre de la Justice

      Réforme de la Justice pour les prisons Belges ? Règles anthropologiques.
      Longtemps considéré comme déshumanisation de l’être humain (classification des genres morphologiques lié à la délinquance), théorie fumeuse, abandonnée depuis longtemps par la criminologie, non moins discutable. Le seul aspect positif à retenir après de très longues phases d’évolutions est la science médicale individuelle des prévenus et condamnés, dans les soins et traitements, et la recherche de preuves rigoristes.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Anthropologie

      La véritable première réforme pour les détenus Belges, voir liens ci-joints

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Le_Jeune

      Il n’est pas question pour moi de porter le discrédit sur un homme, mais bien de contextualiser, un ministère bien précis, que je connais assez bien (également responsable des deniers et des cultes), pour y être fonctionnaire. Le service à la patrie n’est pas que oui oui, le droit syndical dont vous faite référence en est une preuve supplémentaire, mais aussi un pouvoir lointain, j’ai été délégué syndical et ai approché les responsables nationaux. Par respect, je ne parle que de ce que je connais, ce qui laisse toute latitude honorifique à l’engagement de cet homme.

      Joseph

  9. Très intéressant sans aucun doute
    Malheureusement les choses ont bien changé depuis…

  10. @Sandler
    « S’il se trouvait un génie dans le camp ennemi, il pourrait, cependant, nous combattre, mais un nouveau venu ne pourrait se mesurer à de vieux lutteurs de notre espèce, et le combat serait entre nous d’une nature si désespérée que le monde n’en a encore
    jamais vu de semblable. Il est déjà trop tard pour leur génie. »

    Ce cas s’est-il déjà produit, j’entends, en toute conscience de la partie adverse ? Il va sans dire que je ne tiens pas l’islam pour autre chose qu’une amusette pour enfants.

    • Martinette // 17 mars 2013 à 9 h 31 min //

      fildeferiste

      Pour sur vous avez raison……Un siècle de menace de jeter Israël à la mer ….Le disque est rayé !!!

      Il y a mieux à faire et Israël l’a prouvé 😉

  11. Qui se cache ( une fois de plus ) derrière le masque de Sandler ?….Pétain , ou son alter ego Philippe ?…
    Des agents infiltrés de l’ Okrhana ( police du tsar ) , inventrice du fameux Protocole des Sages de Sion ?…
    Quoiqu’il en soit , je les encourage instamment à se soigner , car la terrible maladie qui les affecte ( l’ antisionite aigüe invasive….) est très contagieuse et risque de se propager de façon alarmante !….

    • fildeferiste // 17 mars 2013 à 15 h 45 min //

      @sergem
      Stylistiquement, il faudrait que Philippe Pétain puisse revêtir une nouvelle défroque, ou qu’il soit schizophrène, ou habité par des esprits très différents.
      Cela dit, j’ai trouvé l’exposé des plus intéressants, même s’il n’explique pas certaines anomalies.
      Je ne dis pas que ce soit vrai, mais c’est au moins construit.

    • fildeferiste // 17 mars 2013 à 19 h 48 min //

      @sergem
      Effectivement, après vérification, c’est une compil du Protocole, la belle mention au Serpent venant quasi clore le document, au chapitre 27.
      Autant dire que ce n’est pas tout neuf…

  12. Un peu d’histoire pour les sionistes et pour ceux qui ne croient pas à la parole de D.ieu !

    Sde-boker
    Le kibboutz Sde Boker symbolise l’accomplissement de la vision de David Ben Gourion, premier chef d’état et ministre de la défense de l’État d’Israël, fou amoureux du Néguev et de ses espaces, qui rêvait de fertiliser le désert et de le peupler.​

    http://www.otisrael.com/Tourism_Fra/Articles/Discover%20Israel/Cities/Pages/Sde%20Boker.aspx

  13. Quelqu’un connaît il l’historien juif Mr Shlomo Sand? ………

    • fildeferiste // 17 mars 2013 à 22 h 37 min //

      @Tania
      Oui, Tania. Il n’est pas en odeur de sainteté, comme vous pouvez l’imaginer, ne serait qu’avec le titre  » Comment le peuple juif fut inventé », ah, je les vois déjà, compassés et frileux, filant tous à confesse, au lieu de lire un peu…
      L’ennui, c’est que c’est un historien émérite, et reconnu.

    • Martinette // 18 mars 2013 à 0 h 00 min //

      l’historien juif Mr Shlomo Sand

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Shlomo_Sand

    • Martinette // 18 mars 2013 à 13 h 18 min //

      Un juif athée et très blessé par la guerre …. Mr Shlomo Sand….et ça se comprend. Mais c’est bien de connaître pour pouvoir évaluer ses dires ….et les confronter à la parole de Dieu.

    • Son dernier livre récemment paru : « Comment la terre d’Israël fut inventé » (cf. http://www.alternatives-internationales.fr/comment-la-terre-d-israel-fut-inventee_fr_art_1163_60272.html )

      C’est un historien israélien de tout premier plan dont les analyses sont en effet assez différentes de la vision sioniste des choses. A lire par ceux qui souhaitent vraiment se faire une opinion par eux-mêmes .

    • Et pour ceux qui veulent une vraie vision historique non polluée par le pro-palestianisme, voici un excellent livre :

      Phare FM / Interview de Samuel Nili : « Retourne en Palestine ! »
      https://actualitechretienne.wordpress.com/2012/09/05/phare-fm-interview-de-samuel-nili-retourne-en-palestine/

    • Sauf que Paul ce qui m’intrigue c’est qu’un historien juif soit « pro-palestinien » comme vous le sous-entendez par votre réponse.. quel intérêt…?

      Je suis tombée par hasard sur une conférence qu’il a donné à sur youtube…;et je suis forcée de reconnaître que ses réflexions n’ont d’autres mérites que de rétablir une analyse factuelle et neutre de l’histoire ….

      En effet comme l’a dit Yves à chacun de se faire sa propre opinion….Je vais me procurer rapidement ce bouquin…;-)

      Voila le lien de la conférence ci dessous : http://youtu.be/QMffo6JzCQU : à regarder pour ceux qui n’ont pas peur d’ouvrir d’autre piste de réflexion et d’éprouver leur système de pensée…

      Fildeferiste je ne sais pas si cette homme respire ou pas une odeur de sainteté…ce que je sais c’est que pour moi le mouvement sioniste ne concerne en rien ma foi en Dieu…bien au contraire…
      Que l’on prouve que les palestiniens d’aujourd’hui étaient les anciens israélites d’autrefois , voir que leurs ancêtres avaient épousé la foi dans le Dieu de la Thora pour ensuite s’en éloigner au profit de « Allah » ( simple hypothèse…) ou que la diaspora d’un peuple « juif » dans sa quasi totalité n’a pas de fondement historique véritable voir est un simple mythe…sur lequel le protestantisme a construit sa doctrine … ne me touche pas plus que cela , ni ne trouble en rien ma foi en Dieu.

      Si jamais certaine conscience » éveillée « parvienne à se débarrasser des scories des doctrines sur les conditions du retour de Christ….pour s’attacher à l’essentiel : croire dans la salut que Dieu nous offre :
      Ben ma foi..je pense que certains charlatans de l’interprétation de la parole seront à la retraite..on aura gagné du temps dans les bavardages inutiles à presser la bible comme un citron et à lui faire dire tout et n’importe quoi… et on se concentrera plus sur l’amour que nous nous devons aux uns et aux autres ….

      N’est ce pas cela le plus grand commandement : avoir de l’amour , les uns pour les autres…? 😉

      Bonne soirée

    • Martinette // 19 mars 2013 à 10 h 04 min //

      Tania je vous invite a commencer à vous préparer pour aimer le gouvernement islamique et la charia sur l’Europe !!!

    • Et pour ne pas en rester à la version officielle concernant le départ des palestiniens au moment de la création d’Israël, il y a aussi les travaux d’un autre historien israélien, Ilan Pappe, comme on peut en lire ici un commentaire de Serge Radzyner : http://www.diasporiques.org/Pappe.pdf

      A méditer notamment ces propos cités de David Ben Gourion en 1938 :

      « Je suis pour le transfert forcé [des Arabes]. Je ne vois rien là d’immoral ».

      Et ce commentaire qui suit :

      « Ilan Pappe, en s’appuyant rigoureusement, scrupuleusement, sur des documents d’archives de la Haganah dans lesquelles il puise la plupart des informations qui étayent son ouvrage, et tout particulièrement le journal que tenait David Ben Gourion tout au long des années de conquête des territoires, nous fait découvrir une réalité qui bouleverse bien des idées reçues sur l’histoire de la Palestine au cours de la première moitié du XXe siècle. L’expansion territoriale des Juifs sur ces territoires ne serait pas la résultante du seul achat de terres, ni même des victoires au cours de la première guerre israélo-arabe. Les destructions de villages où des Palestiniens vivaient depuis plusieurs générations, les déportations forcées de populations entières, les pires exactions (viols, assassinats,…) auraient constitué la méthode presque exclusive des sionistes pour s’y installer »

      Il faut certes parfois beaucoup de temps, et aussi de courage personnel pour ceux qui s’y attellent, pour que la vérité de certains évènements apparaisse sous les oripeaux de la propagande. Mais pourra-t-on encore dire que ces exactions n’ont pas eu lieu, ou que ce transfert de population n’a pas été voulu ?

      Dira-t-on encore alors, en tant que disciples de Jésus-Christ, que c’était là la manifestation de la volonté de Dieu ?
      Et pour ne pas en rester à la version officielle concernant le départ des palestiniens au moment de la création d’Israël, il y a aussi les travaux d’un autre historien israélien, Ilan Pappe, comme on peut en lire ici un commentaire de Serge Radzyner : http://www.diasporiques.org/Pappe.pdf

      Dira-t-on encore alors, en tant que disciples de Jésus-Christ, que c’était là la manifestation de la volonté de Dieu ?

    • Martinette // 19 mars 2013 à 18 h 17 min //

      yves

      Comme toujours à fond avec les sites conspirationnistes de touts bords !

      Je crois que ceux qui se délectent du lait frelaté des sites conspirationnistes sont en fait des personnes qui cherchent noise et des arguments pour étayer leurs idées « gauchistes » !

      Pauvre de nous, c’est vraiment la lèpre …. qui contamine la vérité !

      Je serais d’accord pour que Dieu juge cette lèpre comme il l’a fait souvent dans le 1er testament 😡

    • Bonsoir Martinette , …ne vous méprenez pas sur mes propos : je ne suis ni pro- palestinienne, ni pro- sioniste , ni pro- bêtise humaine.

      Je m’efforce d’aimer les gens pas leurs actes et leurs idées d’extrémistes…

      Je n’épouserai jamais un système de pensée qui présente des failles quand à son fondement… Il semble que ce soit le cas pour le sionisme….je n’ai donc rien à voir avec ce machin…JÉSUS ne m’a jamais parlé de sionisme ou d’obligation d’épouser leur cause…
      A vous oui?…….

      Pour le conflit israélo-palestinien, je suis pour qu’un jour ces peuples se pardonnent leur atrocités réciproques ,se réconcilient et vivent en paix ensemble sur ce territoire.Désolée si ça ne correspond pas à vos fantasmes.

      Concernant le parti musulman de la vidéo, c’est du vent je pense.Jamais les enfants de la liberté que sont les européens ne se laisseront imposés un retour à la barbarerie humaine et une dictature religieuse quelle qu’elle soit…

      Vous pouvez donc dormir tranquille , la connerie humaine est de loin inférieure à l’intelligence et au respect de l’homme europeen quand à ses droits humains:
      Les européens à défaut d’être chrétiens tous…ne sont pas de culture musulmane mais humaniste….

      Je mise donc sur le sursaut d’humanisme qui ne manquera pas de surgir face à la folie des extrémistes de tout genre.

      Désolée …pour ceux que ça déplaît..je veux dire les extrémistes religieux..mais pour moi l’humanisme constitue une étape vers Dieu dans bien des valeurs qu’il défend….

      Bonne soirée

    • Martinette, encore une fois vous me paraissez parler sans savoir quand vous taxez de « conspirationniste » ou « gauchiste » ce site dont le vous ai cité une page (http://www.diasporiques.org). J’attends donc que vous nous montriez les éléments de « conspirationnisme gauchiste » que vous auriez à lui reprocher pour le trainer ainsi dans la boue de vos insultes.

      Vous pouvez certes continuer à vous aveugler vous-même et à ne lire que des pages ou ouvrages d’orientation considérée a-priori comme « correcte » à vos yeux (si toutefois vous savez les reconnaître avant de les lire…), mais l’honneteté c’est en tout cas de ne pas disqualifier publiquement ce qu’on n’a pas pris le temps de lire et d’étudier soi-même. Vous me semblez hélas réagir ici encore comme trop de militants aveugles plutôt que comme une personne réellement amoureuse de la vérité. C’est dommage pour vous.

    • Oui, Shlomo Sand, pseudo historien israelien d’extrême gauche, celui qui peut écrire, dans l’ordre :

      – « Comment le peuple juif fût inventé »,
      – « Comment la terre d’Israël fut inventée ».
      puis « Comment j’ai cessé d’être juif ».

      http://www.dreuz.info/2013/03/shlomo-sand-fournisseur-de-la-bete-immonde-peine-a-suivre-la-demande/

    • Paat, vous avez bien fait de citer le dernier ouvrage que je connaissais pas et dont j’ai trouvé la 4ème de couverture :

      « Comment j’ai cessé d’être juif Supportant mal que les lois israéliennes m’imposent l’appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d’apparaître auprès du reste du monde comme membre d’un club d’élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif  »

      Le livre ne coûte pas très cher (12 € ?) et peut aider celui qui le souhaite à comprendre de l’intérieur la situation d’un israélien courageux pour mettre en question l’idéologie dominante dans son pays.

      Pour le reste je vois bien que votre jugement méprisant (et assez ridicule) sur ce (selon vous) « pseudo-historien » (Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Tel Aviv) ne s’appuie évidemment que sur votre parti-pris idéologique… A vous de demeurer ou non aveugle selon que vous le souhaiterez.

  14. LATEINTE henry // 19 mars 2013 à 11 h 18 min // Réponse

    Merci Martinette pour cet édifiant reportage!
    On arrive pas à croire que des gens puissent se faire élire en Belgique avec un tel programme!
    SANDLER nous met en garde contre le « péril Juif »!!!! Heu…qu’il se rassure, le péril Islamique a de l’avance!
    Je crois que nous devons « lever nos têtes, car notre délivrance approche » notre Seigneur a le dernier mot.

    • Henry, si vous tenez les tenants et aboutissants de la politique Belge sur la vision d’une vidéo, c’est que vous êtes hachement balaise, expliquez moi alors en quoi elle consiste? Merci pour la réponse que vous ne manquerez pas d’apporter ! QDVB. Joseph

    • LATEINTE henry // 19 mars 2013 à 16 h 33 min //

      Je crois que des éluts se faisant élire sur un programme comme énnoncé par Redouane Ahrouch, c’est à dire « viande alall dans les écoles, mariage des adolescents (je pense qu’il faut lire adolescentes) et loi islamique », avec perspective ouvertement annocée d’arriver à la charia dans quelques décénie, cela montre que vous n’êtes pas le seul aveugle monsieur Joseph.
      H.L.

    • Bof pour la réponse, dire que je suis aveugle ou pas le seul est une échappatoire aisée, n’empêche que vous n’apportez pas de réponse ni de lumière à l’aveugle par vos propos, ce serait utile pour vous d’être plus consistant dans vos affirmations, sans quoi vous courrez le risque de vous discréditer et par raison de ne plus être écouté. Joseph

    • Ce faire élire sur un programme, et c’est moi l’aveugle ? Vous y croyez encore vous ? La Belgique n’a pas besoin des autres pour se saborder. Les lois iniques viennent de l’intérieur, de l’abandon de la foi en Christ, des valeurs de la vie, se remettre en question et agir en conséquence oui, ce ne sont pas les musulmans qui ont accepté l’avortement, l’euthanasie, l’homosexualité, etc. Voyez-vous l’antisémitisme tire sa source de la même origine, la bêtise humaine, le rejet, c’est d’abord nous qu’il y a lieu de remettre en question, là est le vrai courage pour moi. C’est en partie aussi cela la conversion en Christ. Joseph

    • LATEINTE henry // 20 mars 2013 à 8 h 12 min //

      Quel est l’énigme Joseph?
      Vous voulez une réponse sur quoi?
      Vous me posez une question sur les tenants et aboutissants de la politique belge…..Je comprendes si vous êtes belge qu’elle vous préocupe!
      C’est du détournement de sujet, la politique belge ne m’interresse pas, le programme d’asservissement du monde par les téhories islamique, lui me préocupe!
      Que des lois inniques soient votées cela ne fait pas de doute, mais l’avortement n’est pas obligatoire, mais la charia, elle c’est autre chose que simplement la possibilité offerte d’enfreindre les préceptes bibliques!
      H.L.

    • « En Belgique, on trouve des dizaines de rues ou de places, et même une station de métro à Bruxelles qui portent le nom d’EMILE VANDERVELDE. Mais qui était cet homme ? »

      Que vous ne vous intéressiez pas à la politique Belge, c’est dommage, mais votre façon de l’exprimer l’est encore plus, moi je m’intéresse à la France, ce site est ouvert à toute les nationalités, si votre réponse est la même pour toutes, mieux vaut ne répondre qu’aux sujets Franco-Français, quelle ouverture d’esprit, bon voilà ici s’achève la tentative de dialogue transfrontalières en ce qui nous concerne. Bye. Joseph

  15. Décidément , les antisionistes de tous poils qui visitent ce site sont tenaces et ont la dent dure…..
    A croire qu’ ils ont pour livres de chevet , Le Protocole des Sages de Sion , les écrits de Soral ou M’bala M’ bala , et toute la presse  » bien-pensante  » ( Le Monde , Libé , l’ Huma , Le Nouvel Obs et tutti quanti…) !
    Edifiant , et consternant ……d’aveuglement et de parti-pris !…( mais là , sûr qu’ on va me retourner le compliment , of course….) .

  16. Ni antisionisme ni antisémitisme
    Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas d’antisémitisme en Europe, il y a éventuellement de l’antisionisme, mais le sionisme est un crime contre l’humanité.c’est le Premier ministre turc Erdogan qui l’a affirmé devant le secrétaire-général de l’Onu Ban Ki-moon qui n’a pas bronché

    http://www.guysen.com/a-la-une/editorial/ni-antisionisme-ni-antisemitisme/

    • Si c’est le premier ministre islamiste Erdogan qui le dit, çà devrait donc être vrai ? Est-ce bien çà que vous voulez nous dire ?

      Pour ma part j’aurais plus que quelques doutes sur la sincérité du personnage, sans même parler de sa réelle expertise en la matière…

    • Martinette // 20 mars 2013 à 13 h 05 min //

      IL EST COMME VOUS YVES …..Il pense comme vous, vous devriez aller vous installer en Turquie !

    • Martinette, une fois de plus c’est évident que la passion militante vous aveugle pour jeter puérilement dans un même sac tous « les méchants » qui ne sont pas de votre idéologie.

      Vous pourriez d’ailleurs encore y ajouter tous les ayatollahs iraniens, les dictateurs syriens,les chinois, tous les émirs du golfe et même… quelques historiens israéliens assez courageux pour demeurer à contre-courant de la pensée correcte de leur pays – et donc de la vôtre !

      Mais même si votre amalgame grossier est au fond assez insultant, ne vous excusez surtout pas à nouveau de m’en avoir en quoi que ce soit « blessé », car c’est hélas vous seule qu’il salit. Pour prouver quoi finalement ?

  17. Non Sergem….mon livre de chevet est ma propre réflexion….
    Désolée que vous boudiez la votre… 😉

    Sans rancune, j’espère….

  18. Aux disciples de l’Evangile, parce que les Juifs doivent savoir !

    20 mar 2013 par Arnold Lagémi

    Questions aux Chrétiens, relevant de l’Eglise Catholique, ou de tout autre courant. Merci, s’il vous plaît, au début de votre réponse de préciser l’orientation chrétienne à laquelle vous vous référez, Catholique, Protestant, etc….

    a) Pourquoi Jérusalem n’est-elle pas la capitale reconnue d’Israël ?

    b) Pourquoi le Vatican évoque t-il toujours la Terre Sainte, rarement l’Etat d’Israël ?

    c) Pourquoi le Concile Vatican II est il resté discret sur l’Etat d’Israël ?

    d) Pourquoi l’aide au mouvement sioniste est-elle restée au même niveau que la réponse de Pie IX à Herzl : NON POSSUMUS ; (Nous ne pouvons pas.)

    E) Pourquoi le Vatican a attendu 1993 pour reconnaître l’Etat Juif ?

    f) Pourquoi des évêques intégristes et donc antisionistes ont-ils réintégré l’Eglise ?

    QUESTIONS SUBSIDIAIRES
    a) Pourquoi le pape a-t-il autorisé l’utilisation du missel de Pie V, ponctué d’allusions anti judaïques ?

    b) Vatican II en proclamant que les Juifs sont les « frères aînés »confirme-t-il ou invalide-t-il l’attitude anti judaïque des pères de l’Eglise ?

    c) Qui est le vérus Israël ?

    d) Benoit XV (1854-1922) a soutenu « Les Juifs n’ont aucun droit de souveraineté sur la Terre Sainte ». Qu’est-ce à dire ?

    e) En déclarant les Juifs innocents du crime de déicide, Vatican II invalide t-il les positions anti judaïques des précédents Conciles où les décisions d’un Concile sont-elles réputées fondées jusqu’au moment où un nouveau Concile les déclare inopportunes ?

    f) Vatican II soutient que le Christianisme n’a plus vocation à convertir les Juifs. Comment est donc interprétée la fin du chapitre XXVIII de Mathieu ?

    g) S’il n’y a plus obligation de convertir les Juifs que signifie l’expression de la liturgie du Vendredi Saint demandant que « les Juifs soient éclairés et qu’ils reconnaissent Jésus ?

    http://www.arnoldlagemi.com

    H) Peut-on être Catholique et anti sioniste ?

    http://www.arnoldlagemi.com/?p=5218

    • Martinette, c’est au pape François que vous devriez transmettre vos questions car je vois mal comment un catholique « de base » qui les lirait pourrait répondre à toutes ! Cela dit il ne me semble pas certain que vous attendiez réellement une réponse et que ce texte ne soit pas ici qu’un prétexte que pour réaffirmer vos positions sur le sionisme…

      Pour ma part cependant je vous poserais seulement deux questions :

      croyez-vous qu’un juif puisse ne pas être sioniste, par fidélité à Dieu ou pour pour toute autre raison ?

      croyez-vous qu’un juif « de naissance » puisse décider de ne plus l’être, comme pourrait le faire un « chrétien » ou un « musulman » de naissance converti à une autre croyance, quelle qu’elle soit ?

      A vous lire.

    • Martinette // 22 mars 2013 à 13 h 51 min //

      YVES

      CROYEZ VOUS QUE DIEU EST SIONISTE ?

      (croyez-vous qu’un juif « de naissance » puisse décider de ne plus l’être)

      Je ne crois pas qu’un juif puisse ne plus être juif …. s’il l’oublie pour confort personnel Dieu sera sur sa route pour le lui rappeler !
      Ma vie proclame le contraire, je ne CONNAISSAIS pas mes origines juives et Dieu me les a révélé POURQUOI ?

      (croyez-vous qu’un juif puisse ne pas être sioniste, par fidélité à Dieu)

      Cette question n’est pas biblique, donc je n’y répond pas tant que vous ne me répondez pas sur la question de savoir ci Dieu est sioniste !!!!

    • @ Martinnette, je vous cite :

      «  »(croyez-vous qu’un juif puisse ne pas être sioniste, par fidélité à Dieu)

      «  »Cette question n’est pas biblique, donc je n’y répond pas tant que vous ne me répondez pas sur la question de savoir ci Dieu est sioniste !!!! «  »

      Ok je vous réponds que votre question pour le coup me semble non seulement « ne pas être biblique » mais être même contraire à tout ce que la Bible nous enseigne de Dieu, en particulier que ses pensées ne sont pas nos pensées… Attribuer ainsi à Dieu une pensée idéologique née de l’incrédulité humaine dans le salut qu’il nous a révélé m’est tout simplement impossible.

      J’attends votre réponse à ma première question maintenant !

      Sur la deuxième (croyez-vous qu’un juif « de naissance » puisse décider de ne plus l’être), vous me dites :

      «  »Je ne crois pas qu’un juif puisse ne plus être juif …. s’il l’oublie pour confort personnel Dieu sera sur sa route pour le lui rappeler ! » »

      Que voulez-vous dire pas « sur sa route pour le lui rappeler » ? Diriez vous qu’un juif n’est pas tenu par Dieu comme libre de devenir catholique (comme feu Jean-Marie Lustiger) ou chrétien évangélique ou même athée s’il ne croit plus en sa religion ?

      Que Dieu vous ait permis de savoir que vous aviez des origines juives est une chose, mais considérez-vous pour autant que vous le soyez encore alors que vous vous affirmez ici chrétienne ?

      Je sais, excusez-moi, cela fait beaucoup de nouvelles questions, mais à vous de voir si vous voulez nous partager ou non vos réponses.

      En toute amitié fraternelle en Jésus.

    • Martinette // 22 mars 2013 à 18 h 41 min //

      Yves

      On peu être catholique, protestant, évangélique Tout en restant juif ….. La judaïté ce n’est pas une religion mais un peuple, une nation, avec une terre Israël, qui appartient à Dieu.

      Donc être juif et pas croyant c’est possible, puis qu’être juif c’est naître hébreux !
      L’hébreu croyant est Israélite, alors que celui qui n’est pas croyant est Israélien ainsi que tous ceux qui habitent en Israël quelques soient leurs origines

      Il faut donc faire une différence entre l’Israélite et l’Israélien !

      « israélite » est un adjectif qui signifie « relatif à l’Israël biblique, à son peuple », et qui est synonyme de « juif ». Dans la communauté israélite mondiale, il faut distinguer les juifs ashkénazes, originaires d’Europe centrale, avec les juifs séfarades, originaires du Maghreb ou du bassin méditerranéen (Grèce, Turquie, Balkans…).

      « israélien », en revanche, peut être un adjectif ou un nom qui désigne un habitant de l’État d’Israël. Or, les habitants d’Israël ne sont pas tous de confession juive ! Sur plus de 7 millions d’habitants, 20% sont des Arabes israéliens, soit environ 1,4 millions de personnes.

      9% d’entre eux sont chrétiens, 9% druzes, l’écrasante majorité se composant de musulmans sunnites.

    • Dieu est sioniste…et moi je suis la reine d’Angleterre…. 😀

    • Là j’ai vraiment du mal à suivre votre logique Martinette !

      Vous dites qu’israélite est synonyme de juif, et donc relatif à l’Israël biblique, et vous dites aussi que c’est un « hébreu croyant », ce qui suppose qu’un hébreux puisse ne pas l’être…. mais vous dites aussi exactement le contraire qu' »être juif c’est naître hébreux » . Alors est-ce une religion ou est-ce une ascendance ? Si c’est une ascendance des hébreux alors le monde entier est certainemlent rempli de centaines de millions de « juifs » qui s’ignorent. Si c’est une religion chacun peut en changer.

      Manifestement vous ne semblez pas pas avoir résolu la question pour l’exposer simplement et c’est bien là que nous avons tous, juifs et non-juifs un sérieux effort à faire pour sortir de la confusion organisée depuis l’émergence des « théories » raciales (mais aussi racistes) au 19ème siècle.

      Maintenant les Ecritures nous proposent une toute autre définition avec l’apôtre Paul : « le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement; et la circoncision, c’est celle du coeur, selon l’esprit et non selon la lettre. » (Romains 2:29) Il semble bien là que pour lui c’était avant une affaire de foi, et c’est dans la foi en Jésus qu’il a trouvé lui-même sa nouvelle identité (ne changeant jusqu’à son nom).

      C’est aussi ce que je crois. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5:17) Celui-là n’est plus juif ou quoi que ce soit d’autres, ce sont là choses du passé, quand toutes choses sont devenues nouvelles, y compris notre identité.

    • Martinette // 23 mars 2013 à 8 h 49 min //

      Tania

      Qui est à l’origine de Sion ?

      Mont Sion

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Sion

  19. Question sérieuse à Actu- chretienne…J’ai lu sur un des liens plus haut …( Dreuz info) qu’il aurait été découvert chez les juifs immigrés un gêne dans le code ADN qui prouverait qu’ils sont des juifs de Galilée en l’occurence.

    Non sans blague….c’est à prendre comment en tant qu’info? Gros canular? Ou pas ?

    J’ignorais que la science pouvait prouver l’existence de gêne raciale….
    Euh….merci d’éclairer mon questionnement …..

    • Martinette // 23 mars 2013 à 8 h 42 min //

      TANIE

      qu’il aurait été découvert chez les juifs immigrés un gêne dans le code ADN qui prouverait qu’ils sont des juifs de Galilée en occurrence.

      Études génétiques sur les Juifs

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tudes_g%C3%A9n%C3%A9tiques_sur_les_Juifs

    • Martinette, je cite votre source qui est certes loin de se vouloir véritablement « scientifique »…, mais où il est cependant noté honnêtement dès l’introduction :

      « Il faut rappeler avant toute chose que les Juifs ne se sont jamais définis en tant que race .Les conversions ont toujours existé et ont parfois même été encouragées. »

      « De plus, certains historiens ont souligné le caractère idéologique que pouvaient prendre certaines études. Ainsi l’historien Shlomo Sand, qui affirme que la génétique en Israël était déjà, dans les années 1950, une « science biaisée entièrement dépendante d’une conception historique nationale qui s’efforçait de trouver une homogénéité historique nationale au sein des Juifs dans le monde », considère, à propos de ces récentes études génétiques, que « l’information sur le mode de sélection des éléments observés est ténue et de nature à éveiller des doutes importants. Ce, d’autant plus que les conclusions précipitées sont toujours construites et renforcées au moyen d’une rhétorique dénuée de tout lien avec le laboratoire scientifique ».

       » Enfin, le biologiste Alain F. Corcos dans son livre « The myth of the Jewish race: a biologist’s point of view » rappelle qu’il aurait été utile d’extraire l’ADN d’anciens squelettes et de le comparer à l’ADN de non-Juifs pour avoir une interprétation définitive des données issues de la génétique des populations. »

      Voilà qui dit donc assez bien que la « science » est très loin d’être unanime sur la question, sans parler de tout ce que cette approche peut avoir d’assez profondément révulsant dans le souvenir tragique des idéologies racistes du siècle dernier.

      Que pouvons-nous bien avoir à faire comme juifs ou comme chrétiens avec de telles conceptions ?
      Je le répète, à l’aune de ce genre d' »étude » ce sont sans doute plusieurs centaines de millions (et non pas une quinzaine…) de « juifs génétiques » qu’on trouvererait dans le monde, sans parler de quelques autres descendants de convertis ici ou là en Amazonie ou en Inde sans aucune ascendance moyen-orientale…

      Que pourrions-nous alors en déduire, sinon peut-être qu’Adam devait être juif ? 😉 Et donc aussi sioniste, pour ceux qui croient que Dieu est sioniste, puisque étant à son image… ?

      Ou bien alors que certains perdent leur temps et leur argent à rechercher le salut de l’élection dans des gènes de la chair, quand il leur faudrait le trouver dans le seul sang de Jésus sur la croix.

    • C’est juste en effet… Il n’y a pas grand chose de solide dans ces affirmations…sinon je pense qu’il y aurait eu plus de publicité autour d’elles dans les médias….

      C’est drôle !….les chrétiens passent du temps à dérouler le tapis à des juifs sionistes comme s’ils étaient une race élue …il semble pourtant bien déchue car à mille lieux du salut offert par Dieu….

      Quand je lis les articles de Mr Luc Henrist…je suis mal à l’aise car cela ressemble à une sorte de vénération de gens qui sont pourtant autant dans le pétrin que n’importe quel humain , s’il n’ont pas reconnu le messie sauveur….
      C’est un peu comme si les chrétiens étaient partials dans leur regard sur les gens…

      Je pense que c’est injuste comme attitude.
      …..euh…….qu’on ne me bassine pas avec Dieu a choisi Sion…et patati patata …
      Dieu a créé tous les hommes sur la terre et il aime toute sa création sans faire de différence.

      Dieu n’est pas sioniste , il est Dieu tout simplement.

    • Martinette // 24 mars 2013 à 8 h 00 min //

      Tania je remets ce commentaire posté sur un autre message de luc H

      Il est vrai que notre attitude laisse à penser que nous sommes manipulés par les colons JUIFS ……raisonnements humains et sans véritables connaissances du plan de Dieu pour Israël.

      Le chrétien établi dans la vérité de la connaissance des plans divins, lui , sait qui il sert et où il va…..

      C’est ce qui fait la différence entre un non chrétien et un véritable chrétien ….

      Dans la prière du notre Père que Jésus a enseigné à ses disciples, il est écrit :
      Notre Père qui est aux cieux que ton Nom soit Sanctifié……….C’est la première demande du gentil qui prie le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et de Jésus le Messie….

      Savez vous comment Dieu a décidé de se sanctifier ?

      Ezéchiel 28.25
      Ainsi parle le Seigneur Yahweh: Lorsque je rassemblerai la maison d’Israël du milieu des peuples parmi lesquels elle est dispersée, je me sanctifierai en eux aux yeux des nations; et ils habiteront sur leur terre, que j’aie donnée à mon serviteur, à Jacob.

      Vous ne pouvez faire une lecture biblique juste ci vous ne connaissez les plans de Dieu pour son peuple et pour les nations ….

      Aussi, notre souci en tant que chrétien consacré à Dieu, c’est de faire par « la foi » ce que Dieu nous demande en comptent seulement sur LUI pour accomplir sa prophétie.

      C’est la que se trouve la différence entre un chrétien de nom et un chrétien éclairé et conduis par l’Esprit Saint…..

      Pour cela il faut avoir reçu le baptême du Saint Esprit et avoir appris à marcher par l’Esprit, mais aussi avoir pris le temps d’étudier la bible pour connaître ses tenants et ses aboutissants…
      C’est servir le royaume qui vient par la puissance du Saint Esprit……

      Voilà pourquoi je me tiens aux côtés d’Israël …. Pas pour le convertir, c’est Dieu qui a le pouvoir de révéler ses plans pour son peuple …. mais pour être à ses côtés, dans l’amour, affin de voire la gloire de Dieu descendre sur son peuple pour tout réconcilier en LUI.

      Car il est écrit qu’ils reconnaîtront celui qu’ils ont percé pour leur salut …. et je veux être là, ci c’est de mon vivant, pour adorer ce Père éternel qui est parfait et fait tout parfaitement .

      Mais il y a une parole prophétique qui est en voie d’accomplissement dans Daniel 12.7,
      Il faut que la force du Peuple Saint soit épuisée !!

    • j’en connais un chapitre sur le plan de Dieu….dans le  » livre » en particulier sur le peuple juif….

      Mais il n’est écrit nul part que l’on devrait leur accorder une fascination et une sorte d’adulation parce que soit disant c ‘est le peuple de Dieu.Je dis « soit disant « car de mon point de vue , il n’ y a pas de favorisme chez Dieu pour ses créatures.
      La visées de Dieu dans son plan de salut à toujours été pour l’humanité entière et non pour une élite, le peuple juif a été simplement une étape dans cet objectif global. ni plus , ni moins.

      Je reste persuadée que le peuple juif s’est accordé dans l’histoire l’exclusivité des faveurs de Dieu…et cela se voit dans tous leurs écrits….et cela se voit dans leur résistance à étendre le message du salut à tous les peuples…( actes des apôtres )…

      Je ne vois pas en quoi vous tenir près d’un mouvement sioniste contemporain plus politique que religieux et à dix milles lieux de la réalité du salut vous apportera une plue value sur le regard de Dieu à votre égard… c’est une chose que je n’arrive pas à saisir , en personne logique que je suis….

      On aurait dit que les chrétiens sont la à guetter le moindre fait concernant ce fameux retour de tous les juifs, prêts à défendre et excuser l’indéfendable ( crimes et exactions réciproques résultants des conflits israélo- palestiniens qui n’ont hélas rien de divin mais plutot d’humain et de démoniaque…).

      Quand je pense qu’un mouvement politique contemporain a pris sa force et sa légitimité sur la mystique chretienne du fameux retour des juifs exilés ….je suis déroutée.

      Quand à votre référence à Ezechiel….  » je me sanctifierai en eux…. » Pourriez pus m’expliquer le non sens de cette phrase… : 😀 : Dieu n’a nul besoin de se sanctifier …il est Saint par définition…

      LOL…. : je pense que le texte biblique ayant été réécrit plusieurs fois dans l’histoire….on doit à ce niveau être à l’opposé du texte originel…tant ce qui est écrit est incohérent…

      Bon au final , chacun voit sa priorité sur terre …..je ne vous fait aucune morale..mais disons qu’ à mon niveau j’arrête les fables sectaires d’un peuple qui a voulu se hisser à la première place entre Dieu et les autres nations et qui a adoré Dieu comme une idole ..comme la déesse Achera….D’ailleurs saviez vous qu’elle est restée longtemps en concurrence avec Yahweh et que certains hébreux vénéraient les deux dans l’histoire du peuple juif…?
      Ça leur a été difficile de sortir de cette religiosité morte la preuve….ils y sont encore …et sont appuyés par une horde de protestants et de chretiens qui sont remplis de joie en prononçant leur nom alors qu’il ferait mieux de leur montrer le tombeau vide que représente leur religiosité…….
      Ah la la….les chrétiens sont tombés sur la tête et il y a quelque chose en eux qui ne tournent pas rond….

      Euh….j’arrête la…et juste une précision pour ceux qui me liront…ne vous méprenez pas sur la portée de mes propos, car j’ai des amis juifs et je les aime beaucoup…je n’aime simplement pas les choses fausses, l’aveuglement de l’être humain et son entêtement à garder sa tête dans l’eau……..

    • Martinette // 24 mars 2013 à 18 h 42 min //

      Tania

      Je vous cite
      « Quand à votre référence à Ezechiel…. » je me sanctifierai en eux…. » Pourriez pus m’expliquer le non sens de cette phrase… : 😀 : Dieu n’a nul besoin de se sanctifier …il est Saint par définition… »

      Quand Dieu parle de se sanctifier au milieu de son peuple, il parle de l’accomplissement de sa volonté pour son peuple, puisqu’il démontre aux yeux des nations qui Il est pour son peuple. (se sanctifier selon la pensée juive de la parole de Dieu veut dire séparé des nations païennes)

      Ci donc le Dieu saint ……qui se tient en dehors des nations païennes , accomplit sa volonté pour son peuple, en le rassemblant pour le purifier et l’établir dans sa volonté, comment ne pourrait -il pas être sioniste ???? ….

      Je vous rappelle que la sanctification qui est exprimé dans toute la bible est une mise à part en vu d’un projet … Il n’est pas question de moralité, mais de séparation d’avec un système de pensée étranger au système de pensée divin ….

      Sortez du milieu d’eux dit Jésus ….. 2 Corth 6.11 à 18….Pour aller où ? ce n’est pas seulement spirituel, le mal et le méchant c’est celui qui n’est pas établi dans la gouvernance divine ….Dans le ciel comme sur la terre .

      La prière du notre Père dit :
      Notre Père qui est aux cieux que ton Nom soit sanctifié sur la terre comme au ciel !
      Cette prière nous indique que Dieu veut se sanctifier (habiter) sur terre au milieu de son peuple …. où …. A Jérusalem , c’est Lui seul qui l’a décidé ainsi !

      Comment Dieu peut établir sa gouvernance sur la terre? Quel en sont ses moyens pour le Faire ?
      Romains 11. 25 à 35 nous explique comment Dieu va procéder ….

      Qui sommes nous pour juger les plans de Dieu ?

      Dieu n’a pas besoin de nous pour les purifier ces juifs que tout le monde accuse…
      Comme Dieu n’a pas eu besoin d’eux pour ouvrir le salut aux nations !

      Verset 32 de Romains 11
      Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance , pour faire miséricorde à tous !

      C’est d’une clarté exceptionnelle non !

      La grâce n’est pas réservé seulement aux nations elle est pour tous les hommes y compris les juifs …. Pourquoi vous doutez de la capacité de Dieu d’accomplir son plan parfait pour les nations et pour Israël !
      Ce n’est pas le mérite qui nous sauve mais la grâce pour tous, par l’œuvre parfaite du Fils….. et de plus Jésus les a pardonné ….. Jésus nous indique par son pardon, comment nous devons agir vis à vis de son peuple …..Comme Lui pardi !!!!

      C’est la foi qui nous manque pour voir le fruit de l’œuvre parfaite du Fils accomplir les plans de Dieu …ET QUE DIT LA PAROLE ?

      La parole nous apprend que c’est lorsque Jésus reviendra chez les siens ….Où …. En Israël au Mont des Oliviers ….. Quand ….. Au moment du retour en Gloire de ce Fils de Dieu qui revient avec son épouse !!!!

      Ou sont les problèmes ?
      Moi je n’en vois pas, car tout est entre les mains de Dieu .

      Pour l’instant Dieu désire que son peuple se rassemble sur sa terre …. c’est Lui qui en fixe le rythme, car c’est Lui qui Révèle quand et comment ils doivent rentrer à la maison.

      La meilleure façon de hâter le retour du Fils, c’est de prier pour que la révélation de ces promesses leurs soient donnés !

      En attendant, le texte de Galate 4.21 à 31 doit s’accomplir, car le joug qui est sur leurs nuques et le joug d’Ismaël …..et il doit tomber !
      C’est le symbole de paque …..et de l’œuvre de Jésus  » l’Agneau pascal » qui est offert pour notre libération et notre liberté à tous.

      AFFECTION ET BÉNÉDICTION

    • Martinette // 24 mars 2013 à 18 h 48 min //

      Yves

      Dans votre lecture de mes comm@, je perçois une attitude de retour contre … Ce que je diffuse ……mais cette foi j’ai juste apporter l’info pour Tania ….. Sans commentaire personnel … Puisqu’elle cherchait des liens qui pouvaient lui permettre d’approfondir le sujet !

      C’est donc avec un apriori contre, négatif, à mon encontre que vous commentez sur le sujet …..Mauvaise note Yves, vous manquez d’arguments bibliques pour être lu de façon objective.

    • @ Martinette

      Vous percevez là bien mal mon « attitude » à votre égard, votre « mauvaise note » me parait surtout assez ridicule de votre part… Je ne suis en effet nullement à votre école et pense pouvoir m’exprimer exactement comme vous, non pas « contre vous » par je ne sais quelle hostilité que je n’ai nullement, mais bien uniquement sur les idées et convictions que j’ai comme vous à coeur de partager ou défendre. C’est bien dommage que vous preniez ainsi mes interventions comme des attaques personnelles, elles n’en sont nullement et je ne pense avoir à m’en excuser. Car finalement qui attaque qui ? Qui se permet de juger de l’attitude de l’autre ? Qui met des « mauvaises notes » ?

      Mais peut-être au fond est-ce surtout que j’ai à vos yeux le grand tort de me pas m’incilner devant ce que vous vénérez et que chez les religieux cela peut être en effet une source de grande irritation … : « comment peut-on oser » ? Mais oui Martinette on est au 21 ème siècle et sur internet et les religieux n’y inspirent plus la même crainte qu’au temps où on brulait les hérétiques en place publique. Il va falloir vous y faire !

    • fildeferiste // 25 mars 2013 à 20 h 58 min //

      @Yves
      Je vais me répéter une fois de plus, mais, quoique pouvant bénéficier de toutes les prérogatives d’un yehoudi, ashkenaze de surcroît, donc du côté des dominants, ce qui me heurte car j’eusse de beaucoup préféré être un sémite, un sephardi, les arguments forts interrogeants de Schlomo Sand dans la video new yorkaise vont encore plus loin que ce que j’avais toujours tenu pour évident, à savoir que si dans le livre d’Esther de nombreux Perses se convertissent, et cela est advenu en d’autres occasions, la semence d’Abraham va avoir du mal à être traçable. Or les bénédictions particulières de l’ancienne alliance sont précisément liées à la descendance d’Abraham, par Sara. Voilà qui est fort ennuyeux, parce que si mon très vénérable grand-père descendait en fait de Khazars convertis, je n’ai en fait aucun droit à faire valoir sur Eretz Israel, alors que je peux m’y installer demain.
      Serait-ce donc que Adonaï Eloheinou incluait dès le départ l’impossibilité de trier le yehoudi du goy ? Il y a beaucoup à réfléchir sur le fait qu’on demande, quand on est invité à compléter le mynian, sil l’on est Cohen, Lévi, ou Israêl, c’est à dire tout-venant, mon cas. Les Cohanim se seraient perpétués depuis Moïse avec une traçabilité indiscutable ? Vous m’en direz tant, et les Lévi aussi ? Ça alors, moi qui croyais qu’ils vendaient des jeans au Sentier… Il y a donc juste un tout petit petit problème… mais qui débouche sur l’incohérence de plus en plus manifeste du sionisme. A quel titre ? Sur quelle base biblique ?
      Et, comme je le mentionnais intuitivement, les Falachas, fort estimables au demeurant, sont des Abyssins convertis au judaïsme, et n’ont par conséquent pas la moindre goutte de sang sémite, pas plus que l’immense majorité des Juifs ashkénazes.

    • @fildeferiste

      Beaucoup de choses sont en effet mises en lumière aujourd’hui qui risquent de ne pas être facilement admissibles et tolérables pour tout ce qui s’est construit sur la bases de légendes à visée religieuse nationale ou ethnique. D’où naturellement la grande violence qui accueille généralement parmi les croyants (à ces légendes) ces points de vue iconoclastes. Une violence heureusement contenue pas le média du net qui ne permet plus de brûler les hérétiques…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :