Frank Viola / Réimaginer l’Eglise : Redécouvrez le dessein de Christ pour Son Eglise !

Chaque année, 1 million de chrétiens quittent l’Eglise traditionnelle. Pourquoi ?

Frank-Viola-Livre-1«Dans Ré-imaginer l’Eglise, Frank Viola est au top de ses compétences, démontrant une maîtrise sereine et époustouflante de la théologie de l’Eglise comme organisme plutôt qu’organisation», déclare Leonard Sweet, auteur de « Soul Tsunami », « 11 » et « So beautiful ».

L’auteur, Frank Viola, croit que beaucoup de congrégations se sont éloignées du dessein original de Dieu pour l’Eglise. En tant que leader proéminent du mouvement des Eglises de maison, Frank est au front d’une révolution balayant le Corps de Christ. Un changement qui défie le statu quo spirituel, et redéfinit la nature même de l’Eglise. Un mouvement inspiré par le projet divin pour une communauté authentique. Un concept rafraîchissant, enraciné dans l’histoire ancienne, et en Dieu Lui-même.

Rejoignez Frank dans cette suite constructive du livre « Le christianisme paganisé ? », quand il partage le dessein original de Dieu pour l’Eglise où le Corps de Christ est un organisme vivant et respirant. Une Eglise libérée de convention, formée par une intimité spirituelle, et non limitée par quatre murs.

Frank Viola est un conférencier populaire et l’auteur de nombreux best-seller sur la profondeur de la vie chrétienne.

René de Groot, Editions Oasis.

> COMMANDER LE LIVRE
> VISITER le site des Editions Oasis

> PUBLIEZ VOTRE LIVRE

83 Comments on Frank Viola / Réimaginer l’Eglise : Redécouvrez le dessein de Christ pour Son Eglise !

  1. Je n’ai pas lu ce livre et je ne sais pas si je pourrai me le procurer du fait que je travaille sur l’étude du livre de l’Exode et que j’ai mis sous le coude celle sur l’Apocalypse. Mais je puis dire que beaucoup de responsables ne sont pas à leur place du fait qu’ils ne savent ni ne veulent soigner les âmes blessées par toutes sortes d’expériences terribles. Je comprends très bien que nu n’est appelé à tout faire. Je sais que nul ne peut tout faire. Mais si l’on parle de relation d’aide, d’aide spirituelle, on est regardé comme des bêtes curieuse ou mis de côté ou même parfois éjecté de l’assemblée. Pourtant, un hôpital a besoin de chirurgiens, de médecins, d’infirmières, d’administratifs. Mais dans les Eglises, il n’y a qu’un homme qui décide qui fait quoi tout seul. Ainsi certains partent faute d’être soignés, déçus mais là c’est mortel.
    L’Eglise locale devrait être dirigée par un collège d’anciens élus par les membres (comme dans l’Eglise primitive). Pour les dons et les ministères, cela est du ressort du Seigneur et non des convictions dénominationnelles. Ainsi celui que nous nommons pasteur n’est qu’un ancien qui a reçu une certaine formation mais qui n’est pas nécessairement pasteur de ministère, pas plus qu’il soit évangéliste systématiquement.
    Voilà comment fonctionnait l’Eglise apostolique mais maintenant, elle est calquée, en microcosme sur la religion romaine.

    • C’est justement ça qu’il ne faut pas faire: des églises locales. C’est ça l’église traditionnelle dont il faut briser les murs. La véritable église n’a pas pignon sur rue. Elle est invisible en matière pierreuses ou de bois, mais visible en action et en amour directement dans la communauté dans laquelle vivent les chrétiens, au lieu de se cloîtrer entre 4murs et y ériger sa zone de confort d’encrassé.

    • fildeferiste // 9 mars 2013 à 18 h 12 min //

      @Isaie
      Dans les ADD, en général le « pasteur » remarque un jeune particulièrement zélé, c’est-à-dire toujours d’accord pour faire ce qu’on lui demande, distribuer des tracts les jours de marché, être évidemment plus qu’assidu, et boire les paroles du pasteur. Après un temps de « formation » ledit jeune est très souvent proposé comme pasteur stagiaire lors d’une pastorale. S’il épouse la fille du pasteur, c’est la voie royale. Toujours est-il que cela donne des dirigeants formatés sur le modèle des ADD, et en général des clones du pasteur qui les a formés.
      Que mettez-vous derrière les termes de pasteur de ministère ? Quelqu’un ayant très particulièrement le ministère de la relation d’aide, qui prend constamment soin des brebis, les connaît toutes très bien, et est attentif à tout ce qui les concerne ?

    • Au sens biblique, tel que c’est écrit dans l’épître aux Ephésiens, pasteur est un ministère et non une fonction parallèle à ancien ou épiscope qui est une fonction provenant d’un désir. De plus celui qui exerce un ministère de pasteur doit aussi être docteur. Par contre, l’épiscope ou ancien se doit simplement de répondre aux exigences de 1 Timothée ch.3. Le pasteur doit savoir soigner les âmes tel le berger au milieu du troupeau doit savoir soigner les animaux. Je remarque que bien souvent ceux qui sont nommé pasteurs ne savent pas soigner les âmes. Si elles ont de graves problèmes, ils les envient vers des psy. Pour conduire sur le plan général l’assemblée, ils peuvent être vraiment à leur place. Mais trop souvent ils ils ne conçoivent les blessés spirituels que comme des cas qui sont préférable de mettre dehors. Cela je le vois assez fréquemment, malheureusement. Ils devraient s’instruire un peu mieux et demander au Seigneur de mettre avec eux des hommes et des femmes capables de s’occuper des âmes blessées, meurtries dans les Eglises et qui arrivent.Ils ne peuvent pas tout faire, je le sais très bien. Mettez une personne qui a touché aux science occultes, comme cela devient de plus en plus fréquent. Ils ont peur. Cela je peux le comprendre car tous ne sont pas appelés à cette lutte. Mais si quelqu’un veut le faire, ils s’y opposent trop souvent. C’est ainsi que je vois des gens quitter les ADD pour ne plus aller dans une Eglise du fait qu’on leur a dit qu’ils seraient délivrés et qu’ils ne le sont pas. J’en vois d’autres aller vers des responsables d’autres assemblée pour être délivrés parce que dans leur assemblée personne ne veut s’en occuper.
      Pour moi je prie le Seigneur de lever des frères et des soeurs pour soigner les âmes et que les responsables les aident et les soutiennent, ne serait-ce que dans la prière s’ils ne peuvent pas agir eux-même.

    • Bonjour Esaie, je vous recommande de lire mon livre ‘Le pasteur ou les anciens?’ publié chez les Editions l’Oasis. Dans le nouveau testament, il est très clair que le pasteur, l’ancien et l’évêque sont exactement la même personne. Bien évidemment, dans un collège d’anciens, certains ont plus ce ‘coeur de berger’ que les autres, mais ensemble, le collège d’anciens ‘paît le troupeau du Seigneur’, ce qui es le travail d’un pasteur. Dans mon livre, tout est clairement expliqué (j’ai étudié et vécu le sujet pendant plus de 20 ans).

    • @René de Groot
      Je dois vous dire que je suis parvenu à la même conclusion que vous au sujet des anciens et épiscopes. Je n’ai peut-être pas utilisé la même documentation que vous mais cela ne donne que plus d’appuis à cette compréhension. En fait, j’attend de pouvoir me procurer des écrits d’auteurs de l’Eglise primitive pour pouvoir donner plus de poids à ce que j’ai rédigé. Mais le fait est là, nul ne peut dire qu’il a tous les ministères (services donnés par le Saint Esprit) et fonctions (activités désirées personnellement) dans une assemblée. Nul n’a tous les dons et ne doit prétendre évincer les autres membres du fait que cela détournerais de celui qui se prétend, trop souvent maître à penser, même inconsciemment.
      Maintenant, quoique n’étant pas considéré comme un ancien dans les assemblées que je connais, je suis parfois appelé pour des aides spirituelles (délivrances etc.). Les anciens officiels s’avèrent trop souvent inaptes à ce genre d’activité du fait d’un manque de formation évidente et aussi d’une connaissance trop limitée dans le domaine lié à l’occultisme, à ses ravages, aux blessures de l’âme. Beaucoup croient qu’il suffit d’imposer les mains et de chasser un esprit mauvais. Mais plusieurs fois, j’ai pu voir qu’il fallait un certain temps pour que des délivrances soient réalisée puissamment, en fait, par l’intervention du Saint Esprit. De nombreuses théories ne se basant que sur l’action du Seigneur montrent qu’il n’en est pas toujours ainsi, surtout lorsque la personne à pratiqué des activités occultes. Ils oublient que le !Seigneur est maître de tout. Nous, nous ne sommes que des disciples en cours de formation et bien souvent très ignorants et maladroits.

    • fildeferiste // 24 mars 2013 à 18 h 47 min //

      @Isaie
      Il est évident qu’entre le Seigneur Jésus, empli du Saint Esprit, ou les disciples choisis par le Seigneur pour allumer le feu parmi les Juifs d’abord, puis les Goyim, et équipés d’une conséquente réserve du même Esprit, et nous, il y a une différence notable. Non que nous ne puissions être dans le même revêtement de puissance ; simplement, pour le recevoir, il y a un prix à payer, et peu d’entre nous le peuvent, puisqu’il signifie n’avoir comme seule préoccupation, à l’exception de toute autre, l’annonce de l’évangile.
      Nous avons autorité sur les démons, au nom de Jésus, c’est un fait tout à fait certain, mais ils ne décampent pas nécessairement tout de suite, c’est une réalité observable, et à plus forte raison quand ils sont installés depuis longtemps. Cela signifie-t-il que nous sommes en bout de ligne du réseau de distribution, ou que notre canal est étranglé ?

    • Pour le prix à payer, je crois que cela commence par une vraie repentance. AinsiJe reprends toujours ce texte de 2 Chroniques ch.7: Si mon peuple est invoqué mon nom, prie, s’humilie, cherche ma face …
      Prier c’est déjà demander au Seigneur pourquoi et ce qui ne va pas dans notre vie, à ses yeux, C’est accepter de se voir tel que Dieu nous voit. Je dois dire que c’est terrible.
      Puis s’humilier, c’est à dire dévoiler tous nos péchés, même les plus intimes à quelqu’un pour qu’il intercède. Il est vrai que ce ne peut pas être n’importe qui. La conséquence devient la guérison de l’âme et parfois du corps. Après cela, je sais que le Seigneur donne de vrais ministères et dons.
      Maintenant, il est bon de méditer le premier chapitre dde la première épître de Jean et Jacques ch.5 v.16 qui sont adréssées à des chrétiens, sans compter les liens qui unissent chacun à ses ancêtres. Si ce n’était pas le cas, la confession du péché des ancêtres n’aurait pas lieu d’être dans tout l’Ancien Testament. N’oublions pas que l’évangile a été proclamé en fonction de l’Ancien Testament

    • il faut lire ce livre ci écrit par le même auteur très intéressant pour comprendre les origines paiennes de nos « églises » assemblées…

      D’où vient l’ordre protestant du culte?

      Les pasteurs qui disent habituellement à leurs rassemblements « nous faisons tout selon le livre » et qui
      répètent toujours cette même liturgie blindée ne sont simplement pas corrects. (Je concède que le manque
      d’exactitude est dû à l’ignorance plutôt qu’à la déception intentionnelle.)
      Vous pouvez parcourir votre Bible du commencement à la fin, et jamais vous ne trouverez quoi que ce soit qui
      lui ressemble. C’est parce que les chrétiens du premier siècle n’avaient aucune de ces choses. En fait, l’ordre
      protestant du culte a autant d’appui biblique que la messe catholique ![6] Ni l’un ni l’autre n’ont de similarité avec le Nouveau Testament.
      http://jesusseul.blog.free.fr/public/LE_CHRISTIANISME_PAGANISE.pdf

  2. Delmache Sylvie // 9 mars 2013 à 14 h 20 min // Réponse

    Que l Eglise bâtie par Jésus Christ la Pierre Angulaire, la Pierre principale soit! Et que les pierres vivantes que nous sommes bâtissent sur ce Fondement inébranlable avec de l or , de l argent , des pierres précieuses pour la Gloire du divin Architecte!

    • Oasis a osé là où quasiment tous les éditeurs de sensibilité évangélique en France ont reculé. En publiant Frank Viola, soit on l’accusera d’être un fauteur de jacquerie religieuse, soit on le remerciera d’avoir permis ce rafraîchissant rappel à l’ordre des disciples de Yeshua aux usages de ce mystère qu’est l’ekklesia.

    • Bonsoir Delmache Sylvie, Amen à votre texte!

      Mais n’oublions tout de même pas qu’il est possible de « bâtir avec: du bois, du foin, du chaume… Sur le fondement unique, à savoir Jésus-Christ. L’œuvre de chacun sera alors: éprouvée, manifestée et révélée par le feu » (1 Corinthiens 3. 10…)

      Bien sur vous savez parfaitement tout cela et ne vous apprend rien; votre texte est certes positif. Vous connaissez surement la Parole du Seigneur parfaitement, comme le confirme vos différents commentaires, (que je lis assurément avec beaucoup de plaisir), et n’ai rien à vous apprendre!
      Il m’a semblé utile de préciser, qu’il est susceptible de bâtir de plusieurs manières sur le fondement de Jésus- Christ. Quant à l’Église de Christ avec un « A » majuscule? Reste à préciser, voir à prouver!

      Bien amicalement en notre Seigneur et Sauveur.

    • Delmache Sylvie // 10 mars 2013 à 18 h 41 min //

      C est le choix de chacun de choisir les matériaux avec lesquels il va bâtir sur la Pierre Angulaire; quant à l Eglise avec un grand E c est l Eglise fidèle qui se prépare car Epouse.

    • Effectivement Delmache Sylvie! Nous sommes des disciples et des témoins de Christ. Par un témoignage vrai, authentique, nous rendons crédible l’œuvre de Jésus à la Croix pour TOUS.
      Comme vous le dites si bien; ce sont nos actes, nos vies qui dénotent des matériaux utilisés par chacun. Dieu juge! Merci d’avoir pris le temps de me répondre. Bien amicalement en Christ.

  3. Frank Viola, ça ne peu être que très bon !! je l’achète le mois prochain .

  4. Christ la tête de l’Église qui est son corps

    Le Seigneur utilise des images fortes pour nous faire comprendre les choses du royaume de Dieu.

    Pour l’Église, Il donne l’exemple du corps humain, dans sa composition et son fonctionnement.

    La tête, est la partie du corps la plus importante. C’est dans la tête que se trouve le cerveau, où sont concentrées toutes les informations, les pensées, les décisions, etc. Il est l’ordinateur qui commande toutes les fonctions du corps. C’est là que se trouve l’intelligence, la volonté, la mémoire des choses. Tous les organes et membres de notre corps sont sous le contrôle de notre cerveau. C’est une image merveilleuse, que nous pourrions développer longuement, mais je laisse à chacun le loisir d’étendre pour lui la réflexion.

    Donc, lorsque nous disons que Christ est la tête de l’Église, nous comprenons que tous ses membres dépendent de LUI.

    C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. Éphésiens 4:16

    L’Église est soumise à Christ.

    Il est la tête du corps de l’Église; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. Colossiens 1:18

    Nous avons bien compris, que tout ce qui concerne la vie de l’Église, dépend du Seigneur Jésus-Christ, pour toutes ses parties et ses fonctions :

    – la vie elle même, c’est à dire tout ce qui produit le mouvement, la respiration, l’être

    – la pensée, réflexion, projets, connaissance,

    – la volonté, qui détermine les décisions et les actions.

    Tous les membres du corps de Christ sont liés à cette règle et aucun ne peut fonctionne normalement indépendamment de l’union avec la tête. Or souvent nous remarquons combien les membres de l’Église de Christ que nous sommes veulent fonctionner par eux mêmes, inconscients de leur dépendance de Christ.

  5. J’ai maintes fois exprimer ma vision de l’église, telle que je la conçois depuis les enseignements du N-T et la majorité d’entre vous êtes en désaccord avec cette vision. Attendez vous que ce soit quelqu’un de connu et que vous mettez sur un piédestal qui vous le dise, afin que vous acceptiez d’ouvrir votre esprit à autre chose que ce qui est véhiculé? Le résumé de ce livre ressemble étrangement à ce que j’ai maintes fois exprimé ici. Nul n’est prophète en son pays… mais je me réjouis qu’il y a au moins une autre personne qui conçois l’église de façon similaire et qui a l’occasion de le partager au grand public, en espérant que les lecteurs accepteront de sortir de leur esprit encrassé…

    • Vous avez parfaitement raison, Patrick Galarneau, et c’est aussi ce que j’avais envie de dire. Parce que l’on n’est pas connu, parce que l’on n’est pas « pasteur officiel », on ne nous écoute pas. C’est comme si la vérité de l’Ecriture ne pouvait sortir que de la bouche d’un clerc évangélique. Cela fait plus de vingt ans que je répète la même chose sur ce qu’est l’église biblique et que ça ne change rien chez mes auditeurs: la force de la Tradition ! Mais arrive un américain, que les éditeurs traduisent, parce qu’ils se refusent souvent à publier les francophones (!) et là on croit redécouvrir quelque chose ! Personne n’a jamais rien su sur les « mennonites », les « frères », Henri Viaud murat ? Vraiment ?

    • Je suis d’accord avec vous sur ce que vous dites. En effet si on n’est pas un religieux officiel, on est laissé de côté. Je puis dire que beaucoup d’éditeurs qui se disent chrétiens ne veulent que des livres connus, à bas prix, insipides et sans fondements réels aussi bien doctrinaux que bibliographiques.
      Ainsi je viens de faire éditer une étude sur le livre de la Genèse en deux volumes. L’ouvrage a été reconnu par un docteur en théologie, trois pasteurs (un quatrième qui s’en sert maintenant pour enseigner. Mais étant donné que je ne suis pas connu, que je ne suis pas un théologien de renom mais autodidacte, certains éditeurs n’ont pas voulu éditer parce que cela allait contre leurs convictions religieuses et non pas au vu d’une solide relecture du texte biblique. l’inconvénient est que je ne me suis pas servi des traductions sauf pour des cas de comparaisons mais du texte hébreu et parfois de celui de la Septante.Ainsi j’ai démontré que la Bible est vraie mais que nos conceptions et certains éléments des traductions sont erronée et même ferment la Bible aux savants, chercheurs et historiens. J’ai demandé au TOP chrétien de faire connaitre cette étude mais je ne vois rien.
      A croire que la connaissance et la remise en question de certains dogmes sont interdits dans les dénominations évangéliques. Il est vrai que j’ai remis plusieurs fois en question certains enseignements sur les ministères (services dans le texte grec), sur les fonctions et dons et ministères qui sont de deux origines différentes: les fonctions (épiscopes-anciens: désir de l’homme)dons et ministères (services et actions données par le Saint Esprit). Ainsi le serice pastoral doit être un service de soins et d’enseignements approprié individuellement et le service d’enseignement (docteurs) est beaucoup plus général. Mais ceux qui se disent pasteurs, ne le sont pratiquement jamais. Si quelqu’un a trempé dans l’occultisme, si la personne a des besoins de délivrances spécifiques, le « pasteur » enverra la personne vers un psy. Je peux dire qu’il faut prendre du temps pour aider et intercéder pour la délivrance mais que c’est magnifique de voir le Seigneur à l’oeuvre. Mais dans les ADD ainsi que dans d’autres dénominations évangéliques, en général, si on veut aider spirituellement, on est facilement mis dehors, surtout si on n’est pas pasteur officiel.

    • C’est aussi mon avis je l’ai aussi exprimée a ma manière, souvent .

    • Ventdusud // 11 mars 2013 à 18 h 39 min //

      Bien de votre avis !

    • Cher Patrick, dommage que vous ne vous êtes pas présenté auprès des Editions l’Oasis! Nous aurions pu publier votre livre, comme déjà maintenant plus de 60 autres auteurs débutants l’ont fait! Ce n’est peut-être pas trop tard? Allez sur notre site http://www.editionsoasis.com, rubrique ‘Publiez votre livre!’

    • Bonjour à vous René.

      J’ai pris connaissance du contrat et des plans de publication. Certains éléments me laissent perplexe et je vous cite, par copié-collé, le texte qui me dérange quelque peu:

      Donne la garantie que l’oeuvre est précise, ne viole la vie privée de personne, ne contient pas d’obscénité, de blasphème, de diffamation, de racisme, n’approuve pas des coutumes ou actions allant à l’encontre de la parole de Dieu, n’approuve pas des personnes qui, par leur vie, ont montré ne pas être en accord avec la parole de Dieu, et que l’oeuvre en général ne va pas à l’encontre de la doctrine chrétienne fidèle à la parole de Dieu (éventuellement à définir par Les Editions l’Oasis)…

      – Viol de la vie privée: j’aimerais avoir un exemple
      – Obsénités: mes tomes contiennent en effet des obsénités, cependant, ce sont des éléments pertinents, afin de montrer la déchéance de la nature humaine.
      – Blasphèmes: qu’entendez-vous par blasphèmes? S’il s’agit des mots que l’église catholique a sacralisé, ce ne sont pas des blasphèmes. Le véritable blasphème, ce ne sont pas les mots prétendument sacrés, comme le veut la tradition catholique, mais bien de nier Christ volontairement, de nier l’Esprit de Dieu volontairement, de cracher sur le sacrifice de Christ à la croix, de préférer la religion à la foi en utilisant le nom de Christ… Ça, ce sont des blasphèmes. Mais les mots n’en sont pas. C’est seulement une tradition catholique qui s’est inscrite dans nos moeurs francophones, exacerbées par la honte, la culpabilité et une obligation de contrition.
      – coutumes allant à l’encontre de la parole de Dieu: que voulez-vous dire exactement? On peut décrire sans pour autant approuver.
      – n’approuve pas des personnes allant à l’encontre de la parole de Dieu: Mon personnage principal se lie d’amitié avec Aleister Crowley. Je veux même que mon deuxième tome porte une photo d’Aleister Crowley datant de 1905. Il y a une raison qui sera évidente dans les tomes suivants: la voie de Dieu et la voie de la perdition.
      – ne va pas à l’encontre de la doctrine chrétienne: tout cela est très subjectif et ne contient aucune précision.

      Voici ce que j’en pense: Voulez-vous publier des livres roses-bonbons, gna-gna et Top-gentil? Dites-le tout de suite, car je ne perdrai pas mon temps ni le vôtre. Mon oeuvre se démarque de tout ce qui est traditionnellement chrétien monotone, drabe, non lu par les non-croyants, et sans intérêt. Bien franchement, je trouve les livres dit « chrétiens » d’une nullité sans borne. Je ne lis aucun livre chrétien, ils sont sans saveur et d’aucun intérêt. La Bible seule me suffit et je ne souscrit nullement à ce mercantilisme chrétien où on véhicule son obscurantisme religieux avec chacun son prix pour livrer sa connaissance.

      Je propose une histoire qui va sans doute scandaliser les esprits religieux et c’est voulu ainsi! Sortir les encrassés de leur zone de confort. Je ne suis ni un conformiste ni un lèche-cul. Je ne flatte personne et encore moins les gens qui veulent préserver une belle image de chrétien-gentil. Ça me pue au nez! Je ne recherche ni les alléluia ni les amens. Vous me trouvez dur? Je suis doux de coeur pourtant, mais sans compromettre mon intégrité.

      Je vous ai envoyé un courriel à l’adresse proposé par le site de vos éditions. Je le fais en sachant très bien que vous n’aurez ni le courage de me publier ni l’autorisation de ceux qui dirigent les ficelles de l’obscurantisme religieux évangéliques.

      Actuellement, je suis sur le point de rencontrer un éditeur, ce mercredi, après plusieurs conversations téléphonique et par courriel. Il s’agit des Éditions Textes et Contextes. Ce n’est pas une maison d’Éditions Chrétiennes et je crois que ce sera plus facile de passer le message du Seigneur par une maison d’Éditions non-chrétienne que chrétienne. Et à ce moment-là, les maisons d’Éditions chrétiennes se mordront les doigts pour avoir refusé ce qui, je le crois sans le moindre doute, transformera des vies partout où l’oeuvre sera diffusé.

      Mais je vous soumet quand même le synopsis et projet de mon oeuvre. Personne ne pourra me reprocher de ne pas l’avoir soumis à des maisons d’Éditions Chrétiennes.

      Sachez que je respecte la personne que vous êtes, ainsi que la direction que vous donnez à la maison d’Éditions, mais je ne fais pas parti du moule et je suis persuadé que le Seigneur me donnera raison sur ce point.

    • fildeferiste // 25 mars 2013 à 21 h 11 min //

      @patrick galarneau
      Je souscris de grand cœur à votre évaluation, la littérature dite chrétienne est assez généralement exécrable. Si je comprends bien, il s’agit d’un roman, dans lequel apparaîtrait Aleister Crowley ? Voilà un thème intéressant, si vous avez le souffle pour le porter. Un auteur français que j’ai rencontré sur un salon, puisque je suis de la confrérie, s’est attaqué à ce thème avec son « Qui veut encore tuer le Christ », ou, malheureusement, la redondance factuelle tue l’intérêt du travail. Mais il sait au moins de quoi il parle, ce qui n’est pas si mal.
      Je serais très curieux de lire au moins quelques pages de votre travail, est-ce possible ?

    • patrick galarneau // 25 mars 2013 à 23 h 28 min //

      Fildederiste: je tiens d’abord à préciser que je ne vise pas René en particulier. Je suis persuadé que c’est un homme qu’on a envie de côtoyer et un chic type. Mon commentaire s’adresse « at large ». Désolé de la dureté de mes propos. C’est incroyable tout ce marchandage de la Parole de Dieu. Ça me dégoûte. Personnellement, je n’éprouve aucunement le besoin de rédiger un livre sur ce qu’est l’église, les anciens, les nuances dans les termes d’épiscopes, d’évêques, d’anciens et de pasteurs. Je l’offre gratuitement sur mon blog, afin d’aider le plus grand nombre de lecteur à identifier par eux-mêmes si ce que je dis est exact. De plus, je permet les commentaires sur mon blog et on peut échanger, ce que vous n’aurez pas dans un livre. De vouloir faire de l’argent avec la connaissance biblique n’est pas normal. C’est mon point de vue. Et le monde évangélique en est un des plus mercantile. On vend sa connaissance subjective et les librairies chrétiennes pullulent un peu partout et bien franchement, pour posséder moi-même une bibliothèque de livres dits « chrétiens », je considère que la très grande majorité sont sans intérêt. Mais que voulez-vous, études théologiques obligent!

      En ce qui concerne la maison d’éditions l’Oasis, j’ai évoqué ce que je crois être un problème de philosophie. On a peur d’entrer dans les vraies problèmes des gens et de montrer clairement, de manière parfois cru, c’est quoi la vie sans Christ. Il y a toutes sortes de facettes de l’être humain qui présentent sa déchéance et je crois qu’il y a des contextes qui permettent de décrire, même de manière romancée, des situations très précises et bien décrites de cette déchéance. Nous sommes trop préoccupés par l’image dite « chrétienne ». Pourtant, nous avons tous été des non-croyants et parfois, dans une très grande déchéance. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir des romans qui évoquent cela de manière cru? Parce que nous sommes croyants? C’est vouloir se mettre la tête dans le sable, comme ces 4 murs d’un bâtiment que l’on appelle faussement « église » et qui nous protège du méchant monde. Mais je respecte tout de même la personne de René, ainsi que la direction que s’est donnée la maison d’Éditions l’Oasis. Je n’entre juste pas dans ce moule, à mon sens à moi.

      Enfin bref, si vous désirez lire certaines pages, comme vous le mentionnez, je suis disposé à vous les envoyer par courriel. Si vous me laissez un commentaire sur mon blog, je vous laisserez alors mon adresse courriel.

      Bonne nuit à vous.

    • fildeferiste // 26 mars 2013 à 16 h 43 min //

      @patrick galarneau
      Je ne trouve pas votre blog par google, quel est son intitulé ?

    • patrick galarneau // 26 mars 2013 à 19 h 46 min //

      Fildeferiste: vous le trouverez dans le moteur de recherche google sous « le voyageur sur terre ». N’hésitez pas à me le faire savoir si vous ne le trouvez toujours pas.

  6. Bonsoir, j’ai lu Franck A. VIOLA il y a 3-4 ans et je dois dire que sa sensibilité sur ce qu’est le corps de Christ était très juste et sur la dénonciation du système ecclésiastique actuel au niveau évangélique aussi.

    Quel verset dit que les anciens dirigeaient l’église S.V.P?

    À ma connaissance ils devaient être un modèle dans la foi mais cela ne veut nullement dire qu’ils prenaient/imposaient les décisions pour le reste de l’église. Attention à une pyramide avec un Petit groupe d’hommes qui décident pour tous les autres. Ce ne serait pas forcément mieux, peut-être même pire.

    Fraternellement.

  7. memoriestoday // 9 mars 2013 à 20 h 58 min // Réponse

    1 Corinthiens 12 et 1 Corinthiens 14 : 26 nous décrivent ce que devrait être les réunions le dimanche matin ou dans la semaine

    Connaissez vous une église évangélique qui fonctionne comme dans 1 Corinthiens 12 et 1 Corinthines 14 : 26 ? Moi pas !

    Peut être cela se retrouve dans les églises de maison, mais je n’en connais pas !

    Aussi :

    COLOSSIENS 3:16 Que la Parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l’inspiration de la grâce.

    1 CORINTHIENS 14 26 :
    Comment donc agir, mes frères? Lorsque vous vous réunissez, l’un chantera un cantique, l’autre aura une parole d’enseignement, un autre une révélation; celui-ci s’exprimera dans une langue inconnue, celui-là en donnera l’interprétation; que tout cela serve à faire grandir l’Eglise dans la foi…..

    Aujourd’hui dans la plus part des églises, on doit écouter et se taire, tans pis si le Saint Esprit nous donne quelque chose à partager avec les ferres et sœurs !

    1 CORINTHIENS 12 1 Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance
    4 Il y a diversité de dons, mais le même Esprit;
    5 DIVERSITE DE MINISTERES, mais le même Seigneur;
    6 diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.
    7 OR, A CHACUN LA MANIFESTATION DE L’ESPRIT EST DONNEE POUR L’UTILITE COMMUNE.
    8 En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit;
    9 à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit;
    10 à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues.
    11 UN SEUL ET MEME ESPRIT OPERE TOUTES CES CHOSES, LES DISTRIBUANT A CHACUN EN PARTICULIER COMME IL VEUT.
    12 Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ.
    13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit….
    27 Or vous, vous constituez ensemble un corps qui appartient au Christ, et chacun de vous en particulier en est un membre.

    C’est triste….

    Aussi Dieu nous dit :

    COLOSSIENS 3:16 Que la Parole de Christ habite parmi vous abondamment…

    Je pense qu’aujourd’hui c’est plutôt la prêche du Pasteur que l’on entend, et un peu la Parole aussi …

    Certes il est écrit :

    HEBREUX 13:7 Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la Parole de Dieu; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi.

    Mais c’était la Parole qui était lue et annoncée, le Pasteur leur lisait la Bible pendant les réunions : Colossiens 16 « Lorsque cette lettre aura été lue chez vous, faites en sorte qu’elle soit aussi lue dans l’Eglise des Laodicéens, et que vous lisiez à votre tour celle qui vous arrivera de Laodicée » , et non pas comme aujourd’hui souvent ses propres pensées et interprétations de la Bible avec défense absolu à quiconque de partager sur qu’il a entendu et reçu selon sa connaissance de la Parole!

    C’est dommage et triste…

    Mais beaucoup de Chrétiens ne connaissent pas la Parole et se contente des prêches du Pasteur…

  8. Je ne doute pas que le livre de Franck Viola soit excellent. je ne l’ai pas lu donc je ne vais pas faire de commentaire sur ce sujet , sinon le fait d’écrire un livre, sur « réimaginer l’église » prouve qu’il y a un malaise
    .
    Ce qui m’ennuie dans le monde Chrétiens, c’est qu’ils ont fait une église formaté pyramidale avec des petites ou des grandes pyramides, assujetties à des hommes qui prennent la place et imposent…..Nous n’allons pas revenir la dessus , mais c’est de pauvreté que l’on parle!…………

    J’ai mainte fois parlé des dons de Pasteurs, d’Evangélistes, de prophète, de Docteur et d’Apôtre. Tout ceci est parfaitement Biblique . nous à la places nous avons des systèmes pyramidaux qui peuvent avoir à la tête des pasteurs , prètres , évéques , des responsables, le pape !……..Ils ont toute autorité pour ne pas écouter ce que le Seigneur met sur le chemin, celui qui de fait est différent mais ayant le Seigneur en lui n’est plus dans la norme de l’autorité. De ce fait plus besoin de docteur puisque l’esprit parle. Plus besoin d’apôtre car ça ne correspond plus à notre période. Plus besoin de prophète puisque de toute façon, c’est bien connu personne ne les écoute et tout le monde sait lire!…..
    Pourtant tout cela est écrit dans la Parole. Et j’avoue que je cherche désespérément de tels hommes dans les églises !
    Ceci voudrait dire, que la parole n’est pas lue?
    Puisque de toute façon l’église reste toujours avec un Pasteur parfois des diacres au service……..Je ne parlerai pas des glissements inconfortables pour certains responsables…….

    Moi je m’interroge. La Parole nous parle de l’Eglise de Corinthes, L’Eglise de Sarde, l’Eglise de Laodicée, L’Eglise d’Ephèse etc etc …..Elle ne parle pas de l’Eglise des catholiques ou des protestants , ou des évangélistes ou des TJ(mais la c’est un royaume ). Si nous comptons toutes les Eglises dans les villes? Aucune d’accord avec l’autre. Certaines prient les morts , prient la vierge, d’autres admettent que l’homosexualité est une erreur et qu’il est possible d’avoir des Eglises d’homo . Dans des églises si les Chrétiens fument ce n’est pas un problème dans d’autres églises on les mets dehors. Dans certaines églises si on ne parle pas en langue , on a pas l’onction , dans d’autres l’Esprit agit en nous comme il le veut . Certaines églises prient à genoux , d’autres debouts d’autres assis. Imaginé ce Dieu si grand, qui est le notre qu’on traite moins que le dernier de nos visiteurs , car on se lève pour le recevoir ……..etc etc ………

    Je pense que si les Eglises en sont là, c’est qu’il y a longtemps qu’elles ont dépassées le trait. Qu’il faudrait revenir aux fondamentaux de la Parole! En cela ne pas le dire, ou laisser croire , mais le faire !

  9. Les églises dénominationnelles souffrent du fait qu’elles ont choisi de s’organiser de manière humaine. Elle veulent conduire humainement une organisation sur-humaine, surnaturelle. Les dirigeant des églises locales calquent leur fonctionnement sur ce qu’elles ont reçu de la tradition romaine. Malgré l’immense travail qu’on effectué les réformateurs, la gestion de l’église locale ne s’est que rarement conformée au modèle biblique. Je me suis posé la question de savoir pourquoi ici, là ou je vis, plus de 90% des chrétiens vivent en dehors de l’église. Alors que nous avons des conversions par dizaines chaque mois, l’église locale refuse de grandir, de se démultiplier, se contentant de se réunir au même endroit (forcément limité en espace), sans envisager nullement d’ouvrir d’autres espaces de rencontre et de prière. Les locaux disponibles actuellement, ne peuvent accueillir guère plus de 5% de l’ensemble de la population chrétienne de la région. Mais ce n’est pas la véritable raison. Dans Jean 10: 5, Jésus dit que ses brebis ne peuvent suivre un étranger, car elle ne connaissent pas la voix des étrangers. Il est vrai que les véritables enfants de Dieu ne se reconnaissent pas dans ces églises conduites par des mercenaires, des pasteurs professionnels. Ils cherchent à entendre la voix de Dieu qui ne se transmet qu’au travers du bon berger. Si ces mercenaires ne développent pas de relation d’aide pour soigner les brebis blessées, c’est parce qu’ils ne se mettent point en peine des brebis.

    • Khristophoros // 10 mars 2013 à 12 h 08 min //

      Nabzed, il suffit que quelques uns commencent à ouvrir les portes de leur maison pour vivre l’évangile avec les nouveaux convertis et il n’ aura plus de problème de place, mais au contraire Place sera faite à la Vie de l’Esprit, Soyez béni

  10. J’ai lu Franck Viola aussi, je lirai sans doute bientôt son nouveau livre.
    Pour ceux qui s’intéressent vraiment au sujet il y a aussi Jean Pierre Charlet, plus précisément sur le thème des églises de maison. Notamment son livre « L’Eglise dans nos maisons » disponible en librairie chrétienne où directement auprès de l’auteur.
    Il vit ce qu’il enseigne depuis plus de 20 ans.
    Soyez bénis.

  11. le probleme des eglises c’est qu’elles ont poursuivi le modèle catholique romain:un clocher,un pretre a été remplacé par un temple,un pasteur.REvenons à la parole,et elle nous eclairera si nous voulons reelement la mettre en pratique!Le pasteur Ove Falg avait eu une vision et elle montre bien que tout ce que l’homme construit sera detruit:Jesus est Celui qui est la Pierre angulaire ,Il est le Bon Berger qui conduit son troupeau en lieu sur,Il est Celui qui nourrit ses brebis ; on a tendance à l’oublier dans toutes les denominations meme evangeliques.

    • Delmache Sylvie // 10 mars 2013 à 18 h 33 min //

      Oui c est vrai ; je connais la vision qu a reçue Ove Falg en 1928 et cet homme de Dieu a fini ses jours dans mon assemblée ; je l ai vu pleurer sur cette même assemblée car bien loin du modèle biblique! Il n a pas vu l accomplissement de sa vision car Dieu annonce les choses longtemps à l avance mais je crois qu elle est très proche à s accomplir car la Gloire de Dieu est ternie et beaucoup de brebis et d agneaux sont en souffrance!Dieu est patient et lent à la colère mais tout celà a quand même une fin!

    • Très juste Sylvie ! … »Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement. » Ecclésiaste 7.8

      http://topchretien.jesus.net/topmessages/view/10219/cest-la-fin-qui-compte.html

      Bénédictions

    • Martinette // 13 mars 2013 à 9 h 30 min //

      Le jugement de la Grande Prostituée : Une vision du pasteur Ove Falg datant de 1928
      Documents Expériences/Sentinelle de Néhémie/Vie et Lumière

      Le Seigneur m’a donné en 1928, alors que j’étais jeune évangéliste dans le Jutland, une vision qui m’a bouleversé. J’étais à cette époque là dans une confusion spirituelle car le pasteur qui était responsable de ma formation voulait quitter l’Eglise Apostolique. J’en ai parlé à deux pasteurs qui tous deux m’ont dit :
      – « Cette vision est du Seigneur, mais tu ne peux en parler maintenant. Personne ne l’acceptera. »
      – « Mais que faire? » leur ai-je répondu?
      – « Attendre. »
      J’ai attendu : cinquante ans environ. L’un des deux frères est décédé. Et l’autre, le pasteur Anders Christiansen, m’a un jour dit :
      – « Le temps est maintenant venu que tu parles de cette vision. Il faut prier pour qu’elle soit acceptée.
      Quand j’en ai parlé au Danemark, il n’y a eu ni protestations, ni contradictions… Puis j’ai demandé au Seigneur si cette vision était aussi pour les autres pays. Et Il m’a dit qu’elle s’appliquait au monde chrétien. Alors je l’ai racontée ensuite au Centre Missionnaire Evangélique de Bretagne, lors d’une convention pastorale interdénominationnelle. La voici :
      » Je me rendais à bicyclette dans une ville assez éloignée. J’étais heureux, serein, chantant en langues tout en pédalant. Nous venions d’avoir une bonne réunion dans une mission de l’église Luthérienne. Et tout à coup, alors que je ne m’y attendais pas, j’ai entendu dans le lointain comme une belle musique et des voix qui chantaient sans que l’on puisse distinguer les paroles. Cela s’est amplifié et je me suis senti comme ravi en esprit, comme si quelque chose en moi s’élevait hors de mon corps. Je continuais à pédaler, mais j’avais l’impression d’être soulevé au-dessus du paysage. Ce n’était pas le produit de mon imagination, ni de ma réflexion, pas du tout. J’ai été surpris, abasourdi même.
      Soudain donc, j’ai entendu une voix qui me disait : »Regarde en bas ». Et j’ai regardé, et j’ai vu une carte géographique de mon pays, et sur cette carte une gigantesque croix qui s’étendait. » Approche et regarde » me dit la voix. La croix était une sorte d’immense prison reconnaissable aux barreaux des fenêtres et à des cellules semblables à des cours intérieures. Mais des extrémités de cette croix émanaient un rayonnement. Sur la branche verticale de la croix, une main avait écrit : « Eglise protestante », sur la branche horizontale : « Eglise catholique ».
      Sur cette immense prison et ces cellules, la même main écrivait les noms de dénominations baptistes, congrégationalistes, salutistes, apostoliques, pentecôtistes, luthériennes, quakers, etc. Chaque cellule était pleine de gens qui criaient, et de chacune de ces dénominations venaient des affirmations qui les typifiaient. Alors une voix s’est élevée et a dit : » Pourquoi tout ce monde reste-t-il prisonnier ? Mais je pars, je pars proclamer la grâce à tous ».
      Puis la voix m’a de nouveau exhorté à regarder. Et j’ai vu cette prison entourée d’une immense et splendide prairie verdoyante, parsemée de bosquets, d’arbres, de fleurs et remplie de brebis et d’agneaux. Un magnifique ruisseau la parcourait, et les brebis venaient s’abreuver à son eau claire. De cette prairie montait cette musique d’une indescriptible beauté que j’avais entendue.
      La voix a retentit encore, disant : » Moi je suis le bon berger; le bon berger donne sa vie pour ses brebis ». Une question s’est imposée à moi : » Mais Seigneur que signifie tout cela » ?
      Tout à coup, le ciel au-dessus de la scène s’est assombri, le tonnerre s’est fait entendre et des nuages menaçants sont arrivés. J’étais dans l’angoisse et j’ai demandé : « Seigneur, qu’est-ce qui va arriver ? » Alors le Seigneur m’a montré la fin, le jugement de la grande prostituée : Le ciel est devenu noir, les éclairs tombaient partout, dans un bruit terrifiant, le feu du ciel est descendu et a détruit en un instant le bâtiment en forme de croix. Mais avant cela la belle prairie s’était évanouie sans que je m’en aperçoive.
      Bouleversé, j’ai alors posé cette question au Seigneur : » Mais Seigneur, où est l’église ? » » Je te l’ai fait voir, c’est mon troupeau et je suis le bon berger ». – » Seigneur, ai-je dis, je ne peux pas rester sans église, sans pasteur, révèle-moi dans quelle église je dois prendre place …? » Et je suis allé à l’église de pentecôte, qui était la plus fidèle à sa parole. C’était vrai à cette époque-là…Ca a beaucoup changé depuis lors. Mais j’avais ajouté : » Seigneur, je veux être dans le troupeau de la prairie ».
      Je ne sais pas comment expliquer avec précision cette vision, mais je pense que les brebis de la prairie sortaient toutes de ces dénominations emprisonnées.
      Quand la vision s’est achevée, je pédalais toujours. J’avais fait une centaine de kilomètres et dépassé la ville où je devais m’arrêter.
      ________________________________________

      Ove Falg
      UN DES PREMIERS COLLABORATEURS DE L’EVANGELISTE DOUGLAS SCOTT
      par Vie et Lumière
      Converti à Paris
      Sa conversion en 1925
      Il est né à Copenhague, le 24 novembre 1900, et a été élevé dans l’Eglise luthérienne au Danemark. Sans être un athée, il était assez indifférent quant aux questions religieuses. Sa position confessionnelle était cellee d’un protestant traditionaliste sans plus.
      En 1925, il rencontra dans le foyer franco-scandinave à Paris, un groupe de jeunes anglais chrétiens, candidats destinés à une œuvre missionnaire en France et appartenant à une branche du Mouvement de Pentecôte, et parmi eux, le futur évangéliste gallois M. Thomas Roberts. La rencontre eut pour résultat un bouleversement profond dans l’âme de ce jeune danois qui expérimenta une réelle conversion.
      Etudiant sous la direction de G. Jeffreys à Londres
      Cette conversion devait aussi donner une orientation entièrement nouvelle de sa vie. Après avoir reçu par un pasteur danois le baptême scripturaire (immersion après conversion) dans l’église appelée « Le Tabernacle » à Paris, il sentait en lui un puissant appel de Dieu pour travailler en France.
      Cet appel devait se réaliser après une année d’étude biblique passée dans Elim Bible College à Londres, sous la direction de Georges Jeffreys.
      Appelé à l’oeuvre missionnaire en France
      Dans une réunion missionnaire au collège, une missionnaire anglaise, venue directement de la France, parla aux jeunes étudiants de l’urgent besoin des jeunes ouvriers pour la moisson d’âmes en France. Elle se faisait l’interprète de M. et Mme Scott. qui venaient de commencer un magnifique travail d’évangélisation dans la ville du Havre, en l’année 1930, date du début du réveil de la Pentecôte en France.
      La sœur anglaise en question adressa à son auditoire de jeunes gens, un pathétique appel au secours : M et Mme Scott demandaient à des jeunes frères, baptisés du Saint-Esprit et zélés pour le salut des âmes de les rejoindre au plus tôt pour les aider dans leur mission en France. Pâle d’émotion et saisi d’une profonde conviction, il se dit en lui-même : « Cet appel te concerne. »
      Quelques semaines plus tard, il fut reçu les bras ouverts par Mlle Biolley et les amis Scott au célèbre « Ruban Bleu « , place de l’Arsenal au Havre.
      Un miracle déterminant
      Après sa conversion à Paris et avant son ministère au Havre, avec M. et Mme Scott, il avait passé, quelques années en Scandinavie. Dans une ferme jutlandaise, il reçut le baptême du Saint-Esprit et parla plusieurs langues inconnues. Encore assez sceptique quant à la possibilité de voir des miracles de guérison en nos jours, Dieu dans sa grâce Immense lui permit de connaître un des plus extraordinaires miracles qu’il a bien voulu nous relater.
      « Je crois que cette expérience me fut accordée pour que je ne puisse plus jamais douter de la puissance divine capable d’opérer les miracles les plus surprenants. Le cas vaut la peine d’être raconté pour nous permettre d’affirmer cette vérité et nous y attacher avec une foi ferme et Inébranlable. Je le résume brièvement :
      « Je me trouvais en 1926 dans la ville de K.. au Danemark. Une oeuvre d’évangélisation était en cours à cette époque et un frère, assez rustre et avec un langage qui n’était pas ce qu’il y avait de plus académique, fut l’instrument dont Dieu se servit dans cette oeuvre particulière, et ce fait nous amène directement vers le texte dans la première épître de Paul aux Corinthiens, chapitre 1, versets 26 à 29. Nous étions en été et les réunions en plein air battaient leur plein.
      Un jour, notre frère fut appelé à visiter un foyer où la femme d’un pauvre cordonnier se mourait d’un cancer généralisé. Elle avait été opérée et le chirurgien avait enlevé des organes, ce qui rendait le sein maternel stérile à jamais. Or, la maladie gagnait les autres organes et la pauvre femme était maintenant déclarée incurable. Le médecin de la famille, qui était protestant pratiquant, avait prévenu la malade avec précaution qu’elle n’avait plus longtemps à vivre. Et c’est alors qu’elle entendit par la fenêtre ouverte, un beau jour d’été, la voix pénétrante de notre évangéliste. Ce jour-là, il devait souligner avec plus de force la vérité concernant la guérison de nos maladies que Dieu peut accomplir, si nous voulons croire. » La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Christ « . (Romains 10:17).
      Et c’est ce qui se produisit ce jour-là. Malgré la réticence et les objections de son mari, lui aussi protestant luthérien, et très hostile au Mouvement de Pentecôte, il céda aux insistances de sa femme qui lui demanda de faire venir l’évangéliste en question pour qu’il priât pour elle. Il vint, et après la prière ardente faite avec une foi assurée, il quitta la famille avec un aimable mot d’encouragement. Apparemment rien ne se manifesta après cette prière; mais le soir, vers minuit, la femme qui couchait seule dans sa chambre eut une vision du Seigneur Jésus, qui se tenait debout près de son lit. Toute la chambre était illuminée d’une douce et merveilleuse clarté, la personne de Jésus était d’une beauté ineffable et radieuse, sans être aveuglante, ses deux mains portant les marques des clous de la Croix étaient étendues vers elle. D’une voix tendre et en même temps d’une grande autorité, Il lui dit : » Mon enfant, je suis venu pour exaucer la prière de mon serviteur ! Tu es guérie « . A l’instant même une douce chaleur traversa tout son corps malade et un sentiment étrange, comme un bouleversement dans ses entrailles, suivi d’un agréable calme et un parfait bien-être, se manifesta en elle. Après cela Jésus disparut et elle s’endormit profondément.
      Le lendemain matin, elle se réveilla à l’heure habituelle, comme lorsqu’elle avait encore sa santé. Elle se leva pour préparer le petit déjeuner pour son mari et ses quatre enfants. Le premier moment de surprise passé, une joie immense remplit les cœurs de tous dans le modeste foyer du cordonnier, quand la réalité de ce grand miracle fut comprise. Le médecin traitant fut appelé, il croyait que c’était pour écrire le certificat de décès mais il avait des larmes aux yeux quand lui aussi constata qu’un extraordinaire miracle venait de se produire. Le chirurgien qui avait fait l’opération était stupéfait. Il n’était pas un athée proprement dit, mais se contentait d’une vague conception déiste de l’univers. Cependant, après avoir examiné très minutieusement celle qu’il avait lui-même opérée, il dit d’une voix tremblante et le regard longuement fixé sur l’heureux couple et leurs enfants : » Dieu m’oblige de croire aux miracles. «
      Pour compléter ce récit, permettez-moi d’ajouter, que l’année après, un quatrième garçon est venu au foyer et l’année suivante, une fillette, portant le nombre des enfants de ce foyer à six, et donnant ainsi la preuve absolue de l’authenticité de ce miracle.
      Pour moi, je ne peux louer Dieu assez d’avoir été le témoin oculaire d’un tel fait glorieux dans une de nos assemblées chrétiennes de la Pentecôte. Cette expérience au début de ma vie chrétienne m’a pour toujours mis à l’abri de tout doute sur le miraculeux dans l’Evangile et m’a donné un puissant argument contre ceux qui, dans leur ignorance et leur inexpérience, contestent la vérité scripturaire de la guérison divine. Gloire au Saint Nom de Jésus Christ ! »
      Là où Dieu manifeste sa puissance aussi merveilleusement, on peut, avec raison, s’attendre à ce qu’un grand nombre d’âmes se convertissent à Jésus-Christ, et cette petite ville jutlandaise devait, en effet, connaître par la suite un réveil spirituel qui toucha tous les milieux religieux de la ville.
      Il me semble, en ce qui concerne le Mouvement de Pentecôte en France, que l’appel du Maître doit se faire entendre dans nos cœurs brisés et humiliés : « Retournez, mon peuple, vers ce qui était eu commencement ! Retrouvez votre premier amour et faites de nouveau les œuvres du début ! »
      Source: Vie & Lumière, Oct-nov-déc 1966 – n°29
      http://www.add-lehavre.org/Historique/Personnages/Conversion_Falg.shtml

    • @Martinette

      Quel MERVEILLEUX TÉMOIGNAGE DE GUÉRISON !
      GLOIRE A DIEU
      MERCI MON DIEU
      MERCI SEIGNEUR !
      J’ai été touché par ce témoignage que JE SAIS AUTHENTIQUE CAR QUAND ON LIT UN TÉMOIGNAGE DE GUÉRISON AUTHENTIQUE ON EST TOUCHÉ DANS SON COEUR ET SON ETRE PAR LE SAINT ESPRIT
      GLORY TO GOD !!!!!! MERCI SEIGNEUR !
      HALLELUYAH !

      Le joie du Seigneur est notre force !

  12. La Réforme, qui consiste a éliminer les erreurs que la religion romaine a amené dans le monde, s’est arrêtée en cours de route…
    Elle n’est pas terminée…

    Je cite :

    Repas su Seigneur symbolique ? et non plus un vrai repas entre frères et soeurs, un agape…

    Noel ? et en plus le 25 Décembre ?

    Le sapin ?

    Pâques selon le calendrier romain et non selon le calendrier de Dieu, le 14 du mois de Nissan, comme les Juifs…

    Un pasteur qui fait presque tout seul sauf souvent le vrai rôle du pasteur…etc…, etc…

    Et j’aimerai y ajouter ceci encore qui me tient à coeur

    Nous sommes maintenant greffés à Israël, nous ne sommes plus un peuple étranger…
    Donc pourquoi ne pas fêter avec les Juifs ce que NOTRE DIEU a fait le jour de Purim (Ce n’est pas une fête de l’Ancienne Alliance selon Lévitique)

    Esther 9:26

    26 C’est pourquoi on appela ces jours Purim, du nom de pur. D’après tout le contenu de cette lettre, d’après ce qu’ils avaient eux-mêmes vu et ce qui leur était arrivé,

    27 LES JUIFS PRIRENT POUR EUX, POUR LEUR POSTÉRITÉ, ET POUR TOUS CEUX QUI S’ATTACHERAIENT A EUX, LA RÉSOLUTION ET L’ENGAGEMENT IRRÉVOCABLES DE CÉLÉBRER CHAQUE ANNÉE CES DEUX JOURS, SELON LE MODE PRESCRIT ET AU TEMPS FIXE.

    28 CES JOURS DEVAIENT ETRE RAPPELÉS ET CÉLÉBRÉS DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION, DANS CHAQUE FAMILLE, DANS CHAQUE PROVINCE ET DANS CHAQUE VILLE; ET CES JOURS DE PURIM NE DEVAIENT JAMAIS ETRE ABOLIS AU MILIEU DES JUIFS, NI LE SOUVENIR S’EN EFFACER PARMI LEURS DESCENDANTS.

    29 La reine Esther, fille d’Abichaïl, et le Juif Mardochée écrivirent d’une manière pressante une seconde fois pour confirmer la lettre sur les Purim.

    30 On envoya des lettres à tous les Juifs, dans les cent vingt-sept provinces du roi Assuérus. Elles contenaient des paroles de paix et de fidélité,

    31 pour prescrire ces jours de Purim au temps fixé, comme le Juif Mardochée et la reine Esther les avaient établis pour eux, et comme ils les avaient établis pour eux-mêmes et pour leur postérité, à l’occasion de leur jeûne et de leurs cris.
    32 Ainsi l’ordre d’Esther confirma l’institution des Purim, et cela fut écrit dans le livre….

    Ne devons pas aussi « rendre jaloux les Juifs » et tout faire pour qu’ils croient que Jésus, Yachoua est leur Messie tant attendu ?

    • fildeferiste // 11 mars 2013 à 8 h 40 min //

      @memoriestoday
      Vous avez d’autant plus raison que Purim est célébré d’une manière grotesque, et que le récit de la délivrance miraculeuse est un espèce de conte à la Walt Disney ; peut-être est-ce le fait qu’Esther s’approchait d’Assuerus avec des arguments de femme qui gêne le Juif pudibond ?
      Dans ce cas précis, ce serait l’olivier sauvage qui enseignerait le franc…

    • C’est vrai que les païens sont greffés sur le même arbre. mais comme tout greffon, il garde son particularisme. Ainsi les païens, tout en recevant la même sève, tout en étant soignés par le même jardinier ne fournissent pas le même fruit que celui issu de l’arbre à l’origine. Ainsi certaines fêtes et pratiques particulières à Israël ne concerne pas les disciples du Christ d’origine du monde païen. Ainsi je ne vois nulle part l’abolition de la circoncision pour les israélites d’origine alors qu’elle est interdite pour nous (sauf cas médical). Donc les israélites ont des fêtes et des commémorations qui leur sont propres en tant que peuple.
      Maintenant, sur certains points, au vu de ce que je lis, je me demande vraiment si vous êtes chrétien.
      Au sujet de la Sainte cène, je suis bien d’accord avec vous. Mais la réforme avait réintroduit le pain et le vin dans une coupe commune. Avec l’américanophilie galopante, les églises évangéliques ont aboli cela au profit d’un rituel qui n’a vraiment plus rien de biblique et qui est même mensonger puisque l’on nomme du jus de raisin « vin ».
      Le rituel du repas commun a été abandonné du fait de l’abus de beaucoup qui était déjà critiqué du temps de l’apôtre Paul ( corinthiens)

    • Je n’ai pas vu ou la circoncision a été interdite aux païens. Paul dit seulement que ce n’est pas un critère de salut. Je ne vois pas, également, quelles fêtes bibliques auraient été abolies au profit exclusif des juifs.

    • Pour la circoncision reprenez l’épître aux Galates. En fait elle est interdite dans le but d’obtenir une justification. maintenant, elle n’est pas prescrite du tout dans Actes ch.15. Il est évident que je ne fias pas une étude sur le sujet. même si je sais que cette opération est aussi un moyen de protections dans de nombreux cas de maladies vénériennes. Ainsi nul en peut être justifié pr une oeuvre de la loi, même dan,s ce cas cela pourrait être une condamnation.

    • memoriestoday // 11 mars 2013 à 13 h 09 min //

      @ a isaie

      Vous vous demandez si je suis Chrétien ?

      Oui Chrétien né de nouveau par la grâce de Dieu à l’age de 28 ans , baptisé ensuite dans un baptême réel, une immersion totale en signe et de mort et de résurrection en Jésus en sortant hors de l’eau…

      Puis baptisé, immergé dans le Saint Esprit , merci à Dieu..

      Et Christ, Yachoua HaMachiah est TOUTE MA VIE

      Si je vis aujourd’hui c’est grâce à LUI

      Mais je ne suis plus catholique depuis que je suis devenu Chrétien né de nouveau selon Sa Parole, ça c’est la religion de mes ancêtres, du pays où je suis né (si mes parents étaient nés musulmans, je ne serai plus musulman de même…)

      Je ne suis que Jésus et non pas la religion pagano pseudo chrétienne de la religion romaine qui est entrain d’élire un pape inconnu de la Parole de Dieu, entre autres quantités d’erreurs, hérésies de cette religion qui de dit Eglise ???.

      Seigneur, je Te prie, ouvre les yeux des catholiques comme Tu l’as fait pour moi, , et aussi des Juifs
      Merci Seigneur !

    • @memoriestoday
      Merci, vous me rassurez. Pour ma part, j’ai été élevé dans le protestantisme de l’ERF. Mais un jour, j’ai décidé d’obéir à Dieu et non au pasteur ou à mon père. Ainsi dès l’âge de 15/16 ans j’ai refusé de faire ma confirmation. A 19 ans je décidais de la faire, pensant obéir à Dieu mais le Seigneur m’a vite montré que ce n’étais pas ce qu’il voulait. Par la suite, je fus amené à connaître les mouvements évangéliques. Là je me suis fait baptiser par immersion pour obéir à Dieu. A l’époque je fréquentais une jeune fille dans le but de me marier. Mais étant donné q’elle n’a pas voulu me suivre, j’ai rompu. Par la suite, le Seigneur m’a dit qui serait ma compagne. Il m’a baptisé de son Esprit en 1975, à une époque où j’était extrêmement troublé sur le plan spirituel. Ce fut environ sept ans après la révélation que je me suis marié.
      Maintenant, sur certains points, je me désolidarise des Eglises évangéliques sur plusieurs points:
      La sainte cène n’est absolument plus conforme au texte.
      La direction pastorale de l’assemblée locale est trop sous une forme pyramidale dirigée par le pasteur.
      Il n’y a aucune connaissance des domaine de l’aide spirituelle (à l’exception de quelques-uns).
      Il n’y a pas de ministères (services) donnés par le Saint Esprit dans les assemblées et lorsque quelqu’un est investi par le seigneur, souvent il est mis de côté.
      Les dons donnés par le Saint Esprit sont absents. du fait de dominations humaines.
      Si j’exagère sur certains points, dites le moi, vous me rendrez un grand service. Si je suis en dessous de la réalité, dites le moi également.
      Soyez béni

    • Delmache Sylvie // 11 mars 2013 à 14 h 53 min //

      Je peux également vous confirmer hélas ce que vous dîtes mais je crois que Dieu prépare des temps nouveaux! La Restauration de l Eglise telle qu I l la veut , pour sa Gloire , donc l Eglise qui impactera cette génération qui en a tant besoin! Il y a longtemps que j ai reçu cette parole comme un rhéma( alors que j étais en totale opposition et souffrance par rapport à ce qui se passait dans mon assemblée!) : abattre, arracher , ruiner , détruire pour bâtir et planter! Le message donné au travers du prophète Jérémie est toujours d actualité! Je le redis : la véritable Eglise est celle bâtie sur la Pierre Angulaire Jésus Christ et qui bâtit sur ce Fondement avec de l or , de l argent et des pierres précieuses!Le Joyau de Dieu!

    • @ Delmache Sylvie
      Merci pour ce que vous me dite. Vous voyez, j’aide spirituellement une personne. Le responsable de cette assemblée l’a mise de côté du fait qu’elle a de gros problèmes d’origine spirituelle et psychologiques. Lorsqu’il a su qu’un homme qui n’est pas de la dénomination aidait cette personne, il a tout fait pour briser cette relation d’aide. Mais il n’y est pas parvenu par la grâce du Seigneur. Pourtant, je n’ai jamais demandé à ce que cette personne quitte son assemblée. J’ai compris, il y plusieurs années, qu’il fallait de vrais anciens et anciennes pour s’occuper des nouveaux arrivants pour les aider à déposer leurs fautes au pied de la croix. Je sais bien que tout le monde ne peut pas avoir ce genre d’activités dans l’assemblée locale. Pourtant, j’ai l’impression que si on agit ainsi, les responsables ont peur de se voir dévalorisé aux yeux des membres de l’assemblée dont ils sont les gérants, ils ont peur de perdre leur emploi, ils ont peur aussi de réactions des puissances ennemies. plusieurs fois, il m’a été conseillé d’arrêter à cause des représailles potentielles. Mais j’ai toujours continué, sachant que ce que je fais est sous l’autorité du Seigneur qui confirme en délivrant et guérissant des âmes.

    • Delmache Sylvie // 11 mars 2013 à 16 h 31 min //

      Oui beaucoup de personnes en souffrance dans les assemblées faute de soins! Leurs plaies sont soignées à la légère! Quand comprendra t on que nous ne sommes pas concurrents mais complémentaires! Mais le Saint Esprit est à l oeuvre et son onction enseigne tous ceux et toutes celles qui ont soif de grandir, d être éclairés , conduits dans toute la vérité afin d être utiles!

    • Pour être conduit par le Saint-Esprit, il faut accepter de sortir du système religieux qui s’imposent comme formule ecclésiastique pyramidale. Autrement, on se laisse imposer un crédo duquel on ne peut sortir sans la permission de ces autorités religieuses autoproclamées.

    • Delmache Sylvie // 11 mars 2013 à 22 h 27 min //

      Rassurez vous le Seigneur m a donné la mentalité de son Royaume qui n a effectivement rien à voir avec celle des dénominations actuelles qui sont devenues pour beaucoup des prisons! Vous savez Daniel était à Babylone mais il a gardé son identité bien qu on ait changé son nom et il a refusé de se prosterner devant la statue (que j appellerai actuellement clergé) ! En Christ nous ne sommes pas le produit de notre environnement aussi pollué soit il( comme Samuel avec les fils d Eli!) mais le produit de notre intimité avec Christ!

    • Martinette // 13 mars 2013 à 9 h 23 min //

      Delmache Sylvie………… à vos écrits nous pouvons apprécier la qualité relationnelle que vous entretenez avec le Seigneur …. Ce qui a pour effet de démontrer où se trouve la liberté des enfants de Dieu … merci pour vos partages QVSB

    • Delmache Sylvie // 13 mars 2013 à 17 h 44 min //

      A Martinette : effectivement je crois que l essentiel c est de suivre Jésus Christ afin d avoir la Lumière de la Vie car beaucoup de ténèbres sont dues au fait que beaucoup ne Le suivent plus mais suivent leur dénomination, leur pasteur aveuglément!
      Le seul que l on puisse suivre aveuglément c est le Seigneur car Il nous mène dans le chemin frayé par Lui et même s il est parfois difficile il nous mène au port désiré!
      Je suis parfois triste de voir des personnes que je connais depuis longtemps et que j aime mais qui se conduisent comme des moutons de Panurge au lieu de brebis à l écoute de la Voix du Bon Berger parfois par peur,par aveuglement ou passivité!

    • Bonjour Mémoirestoday, juste une petite précision: nous ne sommes pas ‘greffés à Israël’, comme vous le dites. Nous sommes greffés sur la racine, est c’est Jésus. Les Juifs eux mêmes étaient greffés sur le tronc, Jésus, et ont été retranchés à cause de leur incrédulité, (mais ils peuvent être re greffés par la foi). C’est une erreur de plus en plus répandue: que nous devrions ‘retourner à nos racines juives’, tandis que la vraie racine est le Messie, dans lequel aussi les Juifs devraient être re greffés! Lisez attentivement Romains 11 et vous allez voir que c’est vrai!

  13. @lyloo,

    Merci tout d’abord pour avoir rappelé un certain nombre de citations sur les anciens. Précisément sur 1 Pierre 5, je vous propose d’aller jusqu’au verset 3.
    Il nous est clairement dit qu’ils ne devaient dominer sur les brebis mais en être le modèle.
    C’est pourquoi je pense qu’ils ne pouvaient rien imposer au reste de l’église d’après ce passage mais au contraire être un modèle dans la foi.

    Ainsi, sous ce regard, je comprends différemment Actes 16:4 où Paul recommande l’observation les décisions des apotres et des anciens mais donc ne l’impose en aucune manière.
    Aujourd’hui, si vous n’obéissez pas à une décision du pasteur, vous êtes souvent mis de côté ou voir traité de rebelle, si ce n’est pas mis dehors de l’église ce qui devient une sorte de chantage…

    De plus je vois qu’il y avait des anciens pour chaque ville et non pour chaque groupe de chrétien. Donc les décisions prises devaient être à un niveau général (par exemple doctrinal comme en « Actes 15 ») pour l’ensemble des chrétiens de la ville et non pour régenter toute chose dans les assemblées comme par exemple: « qui peut servir où dans une assemblée précise ou qui a le droit de prendre la Parole pour s’exprimer dans les réunions ou encore qui peut évangéliser quand »…

    La question est finalement où s’arrête le périmètre de décision d’un ancien mais 2 choses sont sures:
    – ils devaient être au niveau d’une ville
    – ils ne devaient pas être dominant

    Enfin je voudrais rappeler que diriger ou conduire au sens du NT voulait dire « montrer le chemin » et non comme à notre époque: « donner les ordres ».

    Et vous qu’en pensez vous? Toutes les réponses sont les bienvenues.

    Fraternellement

    • fildeferiste // 10 mars 2013 à 21 h 51 min //

      @Chrétien
      On a le sentiment, à la lecture de la constitution progressive du corpus doctrinal du NT, d’une extraordinaire liberté des assemblées ; il est d’ailleurs assez malencontreux que nous n’ayons pas plus d’éléments sur le fonctionnement des assemblées composées de Juifs, parce que cela nous instruirait beaucoup ; en effet, quel était la place, dans une telle assemblée, d’un descendant d’Aaron, ou d’un lévite, ayant cru et confessé que Yeshouah était l’espérance d’Israël et Imanou-El ? Il va sans dire qu’à la différence des insistances continuelles des épîtres de Paul aux anciens païens grecs, il n’y avait aucun besoin d’expliquer à des fils de l’alliance que les homosexuels sont en abomination à HaChem, et toutes les choses du même ordre : la Loi les avait passablement dégrossis.
      On ne voit aucunement, pour ce qui nous est parvenu à travers les siècles, que le Saint Esprit parle à tout moment, donnant ses directives en temps et hors de temps ; peut-être Adonaï Eloheinou choisit-il, dans les temps actuels, face aux hordes de démons et aux innombrables personnes ayant trempé dans l’occultisme, de répandre plus largement encore de Son Esprit. Cela dit, sur les points de fonctionnement, on a plutôt l’impression d’une concertation intelligente de personnes cherchant à célébrer et entretenir la gloire du ressuscité jusqu’à son retour. Pas de directives draconiennes, mais un sens général, d’édification commune dans la pratique de la piété.

  14. Kindou de Guyane // 11 mars 2013 à 0 h 52 min // Réponse

    Publier Franck Viola ! Effectivement !
    Malheureusement beaucoup de « ministres » seront opposés à ce retour à la Parole pure car allant contre la vision de « leur » leadership, de « leur » église…
    Réunions informelles, basée sur le modèle du Nouveau Testament
    Quoi qu’il en soit cet article d’Actu-Chrétienne peut bien être la petite bombe qui créée pleins d’éclas…
    Je ne vais pas appeler les personnes à sortir de leurs assemblées institutionnelles, mais celles qui sont sur le point de quitter leur assemblée, n’allait pas dans une assemblée de ce type, mais profitez pour revenir au modèle biblique, à l’Église primitive.
    Je vous assure c’est d’autant plus délicieux.

    Ps : quelques précisions :
    L’Eglise locale veut juste dire l’ensemble des croyants dans une ville, répartis dans différentes maisons n’ayant pas pigneons sur rue.
    Quand une maison devient trop petite, une partie, ou quelques uns, des chrétiens vont dans une autre maison qu’une famille chrétienne aura aimablement ouverte pour accueillir l’Eglise de Christ.

    Dernière précision : il semblerait fortement qu’il y avait des anciens pour chaque ville (chaque Eglise locale), et non pour chaque maison, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

  15. Croyez moi le Seigneur se prépare des outres neuves, et un vêtement neuf !

    • Delmache Sylvie // 11 mars 2013 à 22 h 29 min //

      Oui pour le vin nouveau, le meilleur pour la fin comme aux Noces de Cana en Galilée!

    • Kindou de Guyane // 12 mars 2013 à 1 h 02 min //

      Enfin aux noces de Cana c’était du vin alcoolisé (Jean 2:10) même si il n’y avait pas plus « nouveau » que ce vin, mais ça c’est le miraculeux de notre Seigneur ; -)

    • Il est vreai que j’ai souvent critiqué la sainte cène telle qu’elle est pratiquée actuellement. Cela en a géné quelques uns mais rien ne veut changer. Aucun pasteur qui lit ces lignes ne veut regarder la vérité en face. l’ex ivrogne doit être soutenu contre la vérité de l’Ecriture. On préfère enseigner le mensonge et détourner ce qui est écrtit pour ne pas faire retomber quelqu’un. Toutefois on ne veut pas passer du temps et s’instruire sur ce qu’il faut faire pour que les personnes soient délivrées. Cependant, lorsque le Seigneur a institué l’usage du vin, ne savait-il pas qu’il y aurait des humains esclaves de l’alcool? Maintenant, lorsque notre Seigneur parle des vieilles outres qui se déchirent avec le vin nouveau, ne parle-t-il pas de la fermentation du jus de raisin ou moût?
      Relisons et étudions sérieusement la Bible dans son contexte social et historique et dehors les autojustifications d’origine américaines et anglo-saxonnes.

    • Kindou de Guyane // 12 mars 2013 à 20 h 13 min //

      à la Sainte Cène, le vin ou le jus de raisin peut etre utilisé.
      C’est le fruit de la vigne.

    • @ Kindou de Guyane
      Je puis vous dire que dans la Bible le jus non alcoolisé est la moût. Maintenant, le terme miel dans l’Ancien Testament et plus particulièrement dans le Pentateuque concerne le plus souvent un jus de fruit concentré. Ce jus de fruit était interdit pour être offert en libation dans les sacrifices.
      Maintenant, si le Seigneur à donné un ordre, cet ordre doit être réalisé sans aucune modification. Sur ce sujet, n’oubliez pas ce qui est arrivé au roi Saul.
      C’est bien pour cela que je suis pour l’obéissance au moins sur ce que nous pouvons faire. Si vous remettez en questions les ordres du Seigneur alors, permettez moi de vous demander si vous êtes d’une religion ou disciple du Seigneur. maintenant, permettez mois aussi de vous demander si vous trouvez normal que dans nos assemblées, il n’y a pas de ministères au sens bibliques et pas de dons spirituels.
      Si nous obéissons aux petites choses, le Seigneur peut nous en confier de plus grandes. Mlais il nous faut commencer à obeil et pas qu’au rituel du baptême. Un point qui est aussi à revoir est la confession des péchés devant des anciens, l’intercession qui devrait en découler etc. Mais cela devrait faire partiie d’une étude beaucoup plus longue et qui traite de la cure d’âme.

    • fildeferiste // 13 mars 2013 à 10 h 17 min //

      @Isaie
      « Un point qui est aussi à revoir est la confession des péchés devant des anciens, l’intercession qui devrait en découler etc. »
      J’ai toujours été très étonné qu’un point aussi essentiel, et qui est interactif, car il est écrit « confessez vos péchés les uns aux autres », ce qui implique et d’une une transparence, et de deux le fait évident que nous péchons tous, soit totalement occulté et passé à la trappe, alors qu’il est une des clés de la puissance dans l’Église. L’ego des pasteurs-hommes orchestres répugnerait-il à cet exercice ? Mais que je suis mauvaise langue, il est évident que les pasteurs ne pèchent pas, eux, c’est précisément pour cela qu’ils le sont…

    • J’ai compris l’importance de la confession des péchés entre 1985 et 1987, lorsque le Seigneur m’a montré ce que j’étais. Par la suite, le Seigneur m’a montré d’autres points de l’Ecriture dont Jacques ch.5 v.16; Lévitique ch.5 v.5 est en parallèle avec ce verset, pour des fautes qui paraissent insignifiantes en comparaison. Par la suite, j’ai mieux compris Exode ch.20 v.5 et 2 chroniques ch.7 v.14. Tous ces verset sont à mettre ensemble. Il y a un an et demi, suite à une aide spirituelle, le Seigneur m’a enseigné qu’il fallait demander au Saint Esprit de prendre la place des démons chassés, cela est à mettre en relation avec Matthieu ch.12 v.44 (j’en ai déduit cela par la suite).
      En fait il nous faut prier et, parfois interpeller les responsables d’Eglises sur ce sujet. Certes, ils ne peuvent pas tout faire, ils sont comme nous que des hommes faillibles. Maintenant, à nous de nous former sur le sujet de l’aide spirituelle, en sachant qu’il y a environ trois dimensions de luttes qui, parfois, s’entremêlent.
      le domaine spirituel, le domaine psychologique, le domaine relatif à l’héritage spirituel.

  16. Le Royaume de Dieu n’est ni ici ni là-bas, il est en nous.
    «Le temps viendra où vous ne m’adorerez ni à Jérusalem ni sur cette montagne».

    Ce ne sont pas les réunions que Jésus recherche. «Le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance». (1 Cor.4:20). Il est impératif que nos réunions découlent de notre communion de vie simultanée pour et en Jésus, et non pas de la routine des services programmés.

    Nos rencontres DOIVENT être le débordement simultané de notre vie en Jésus.
    Ce que nous apportons à notre Dieu et à notre famille en Christ lors d’un rassemblement c’est une véritable relation avec Jésus-Christ Lui-Même ainsi que le trop-plein des trésors en dépôt dans notre cœur.

    Qu’il s’agisse de tout un chacun qui participe en apportant une parole d’instruction, une révélation ou un cantique, ou qu’il s’agisse de chanter deux chants, de prier et de recevoir un enseignement de la part d’un enseignant rémunéré, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvons, personne ne peut nier que la réunion serait vaine si nos vies ne sont pas dévouées à être enfouies 24 heures par jour en Jésus.

  17. A reblogué ceci sur Demeurer en Jésus and commented:
    J’ai acheté ce livre le jour même de sa sortie (version PDF)… C’est un travail de qualité, très bien argumenté mais ce qui est le plus important, c’est qu’il s’appuie absolument sur la Parole de Dieu. Je le recommande sans réserve.

  18. Notre maison-église
    http://eglisesdemaison.over-blog.com/

    Sortons de toutes dénominations !
    « Allez, faites de toutes les nations des disciples… » c’est près de chez nous !

    Ce ne sont pas des pasteurs ou des églises à rajouter mais des disciples à multiplier.

    Et pas besoin d’encore plus d’églises-bâtiments et dénominations pour ça, au contraire : ça restreint le champ d’action entre 4 murs, enferme dans des systèmes pyramidaux et beaucoup de conformisme qui freinent l’Esprit.

    Le Seigneur nous sort petit à petit des églises-bâtiments qui ont été permises -et même bénies- par Dieu mais n’ont jamais été voulues de Dieu. Il y a eu un temps pour les dénominations ; il y a depuis quelques années maintenant, un temps pour notre maison-église : Il rassemble Son troupeau dans cette fin des temps.

    Pour moi, l’église de maison doit, devrait se vivre à chaque instant ; ça ne doit pas être -et ce n’est pas- un nouveau mouvement humain, charnel, une dénomination ; mais un nouveau « souffle de l’Esprit ».

    Aucune dénomination « chrétienne » ne sauve notre âme !

    Quelle église, dénomination… aurait la « saine (sainte) doctrine »,

    La vraie traduction pervertie par les hommes et pour les hommes que ça arrangent :

    Rassemblement et non pas assemblée… et là où 2 ou 3 sont rassemblés… assemblés… assemblage des membres du corps de Christ et non pas assemblées… dénominations.. .églises-bâtiments…

    Ne confondons pas église-bâtiment, dénomination même la plus « charismatique » ; avec le corps de Christ composé des pierres vivantes, temples de l’Esprit-Saint de Dieu. Le chemin étroit est bien de suivre Christ et pas un mouvement, une église… qui sont déjà endormies voire qui meurent déjà et inévitablement. Et c’est évidemment ainsi que tous les inconvertis verront le Seigneur vivant à travers chacun de Ses membres, sortis enfin de leurs traditions, conformisme, légalisme et non pas un Sauveur enfermé dans quatre murs que les inconvertis ne franchissent pas et à qui nous ne donnons pas l’envie, le besoin de regarder vers le ciel et chercher Dieu… parce qu’ils ne voient qu’un religion à travers ces dénominations multiples et différentes en prétendant être la « vraie église ».

    Toutes les dénominations protestantes, évangéliques et autres -autant que l’église catholique- n’ont jamais été voulues par Dieu qui les a malgré tout « permises » pour mieux nous faire comprendre qu’elles n’ont justement (plus) aucune raison d’être surtout dans cette fin des temps ; comme Il nous a donné la Loi pour mieux comprendre concrètement qu’on est pécheur et pour mieux réaliser, saisir, vivre sous et dans la Grâce et non plus la Loi.

    Inutile donc de chercher à convaincre pour faire sortir les membres d’une dénomination pour inviter dans une autre ! Il est bien dommage de jeter la pierre à une dénomination pour mieux attirer dans une autre !

    Les protestants et ses multiples dénominations qui en découlent n’ont pas fait mieux que l’église babylonienne !

    Le christianisme paganisé PDF :
    http://jesusseul.blog.free.fr/public/LE_CHRISTIANISME_PAGANISE.pdf

    Ici en ligne
    http://www.actes2-42.net/viola.tdm.htm

    Pourquoi ne pas revenir à l’Église de maison-primitive-de localité-organique, peu importe le terme ; dans le sens ou « primitive » ne veut pas dire « obsolète ». Qu’est-ce que 21 siècles devant l’éternité ?

    Le but de ce blog est d’informer en laissant quelques liens, articles… dont je ne suis pas l’auteur -je remercie infiniment les auteurs au passage :)- ; mais je prends (évidemment) la responsabilité de les partager après lecture. Ces articles expliquent mieux que je ne pourrais le faire, ce qu’est une église de maison ou « primitive ».

    Pour moi, l’église de maison est un retour à la Source, « pas un retour en arrière » ni une « ringardise » … de quoi nous réconcilier, nous rapprocher de nos frères et sœurs, familles, voisins, les inconvertis… de part tout le monde ; pourquoi toutes institutions dites chrétiennes n’y réfléchissent pas et n’essaient pas de re-bâtir ou revenir à ce « style » d’églises ? Qu’est-ce qu’elles ont à perdre alors qu’elles auraient peut-être , voire sûrement, beaucoup à gagner… des âmes par exemple en particulier ? Pourquoi encore construire tant d’églises qui ne se remplissent que de vide et ruinent pour des bâtiments sans vie à 80 voire 90 % du temps parce que occupées que quelques heures par semaine ? Que d’argent dépensé inutilement pour des pierres alors que nous devrions plutôt investir dans l’aide aux personnes, membres du corps de Christ je pense prioritairement, mais aussi les démunis autour de nous.

    Chaque maison de chaque chrétien dans une localité est une église ; les églises bâtiments ne sont pas nécessaires quand chaque membre du corps de Christ assume son identité en Christ et met en pratique les enseignements de Dieu qui doivent couler de source à chaque instant. Il n’est même pas utile d’aller vers les inconvertis : nous vivons déjà avec eux et parmi eux ; nous ne vivons pas sur une autre planète !

    En ce qui me concerne, l’Esprit-Saint de Dieu me convainc (et m’a confirmé multiple fois) de joindre ce « style » d’églises sans « scrupules ». À noter que je ne fréquente aucune église de maison pour l’instant… à mon grand regret.

    Nous ne rétrogradons pas en quittant telle ou telle dénomination si l’Esprit-Saint de Dieu qui nous habite, nous y invite sous l’injonction du Seigneur : nous nous déplaçons, nous avançons !

    Ne nous laissons retenir par aucun discours de ceux (celles) qui peuvent ne pas encore comprendre ; la décision finale nous appartient à chacun (ne) individuellement devant Dieu ; les conseillers ne sont pas les payeurs, c’est à Dieu seul que nous devons rendre des comptes.

    L’église du Christ est le corps de Christ qui se compose des enfants de Dieu, sincèrement repentis et obéissants à Sa souveraineté ; le toit de cette église de Christ ici-bas, est la voûte céleste. Christ en est le Chef unique ; au-dessus, au-delà, Dieu la contrôle.

    L’église est la maison… et pas une dénomination ni une église-bâtiment.

    Messieurs mes frères, vous êtes déjà des bergers 🙂 : le réalisez-vous ?

    Mesdames mes sœurs mariées : vous êtes l’épouse de votre époux-berger de votre église : le vivez-vous ?

    Votre église est votre maison ; votre maison est votre église.

    Attention : comme certains (nes) le pensent déjà ou d’autres risquent de le penser : « Je ne jette pas la pierre » , ce n’est pas le propos de mon « édito »! Je suis re-née dans une dénomination qui a été ma famille d’accueil pour un temps ; mais ma famille d’adoption est Là-Haut pour l’éternité.

    • Chère soeur, vous citez ‘Le christianisme paganisé’ de Frank Viola. Je vous rappelle que cette traduction est non autorisé par Frank Viola, et par la maison d’édition mère… Le fait que nous sortons des dénominations etc ne veut pas dire qu’on peut transgresser comme ça tous les droits d’auteur et de copyright!
      Par contre, nous, les Editions l’Oasis, ont obtenu les droits officiels de ce livre important, et la traduction est en cours! Surveillez cette espace!

    • Kindou de Guyane // 3 juin 2013 à 18 h 29 min //

      Je trouve ça tellement désastreux ce « copyright »…… Le sujet est tombé avant hier, un pasteur qui officie en métropole venue visiter des bien aimés de Guyane, et il a raconté une anecdote ou dans les années 80 (je crois) il voulait photocopier un livre intéressant pour les évangélisations de rue, et il voit marqué « interdit de photocopier » ça la bousculer dans sa tête et il s’est promis depuis ce jour là que le jour ou il ferait des livres il écrirait « permis de photocopier » d’ailleurs il a ramené des Bibles et autres trucs à donner gratuitement par la grâce de Dieu AlleluYah

    • Il faut arrêter avec ces conneries. Tout ne peut pas être gratuit…

    • Bravo Kiddou !

      Pour Paul :

      Le mot « c.. » et sa suite est un substantif trivial qui désigne à l’origine le sexe de la femme. Au sens figuré, le terme « c.. » est aussi un terme vulgaire en général employé comme insulte en France…

      Ephésiens 5:4 Il n’est pas convenable non plus que vous prononciez des paroles grossières, stupides ou sales…

    • LOL… ça sent le « religieux » par ici… 🙂

    • Le sarcasme sous forme de plaisanterie au sujet de la Parole de Dieu, au sujet de ce que Paul (L’apôtre, l’envoyé de Dieu) a écrit guidé par le Saint Esprit est une tare de certains jeunes chrétiens qui se croient tout permis…

      Colossiens 3:16 Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment….
      Instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l’inspiration de la grâce….

      Matthieu 12:36 Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée.

      Romains 15:4 Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance….

      Religieux tout ça n’est pas Paul (pas Paul l’apôtre.. )

  19. Pour mémoire , Gaston Ramseyer , pasteur puis évangéliste itinérant dans les années 70-80 , a fait de ce sujet important son  » testament spirituel  » : une vision de l’ Eglise des temps de la fin correspondant tout à fait à l’ enseignement de F.Viola et aux nombreux posts qui vont dans le même sens , c-à-d. l’  » Eglise dans la maison « …..
    A ma connaissance , il n’ a pas publié de livre sur le sujet . Quelqu’un aurait-il davantage d’ info la- dessus ?….

    • De Gaston Ramseyer, je ne possède, à première vue que « flashes sur la prière charismatique. J’ai dit à première vue car si j’ai d’autres ouvrages de lui, je suis incapable de les retrouver dans ma bibliothèque

  20. @René de Groot
    Je trouve surprenant également qu’une traduction non autorisée par l’auteur soit disponible en ligne, et court-circuite par conséquent les moyens légaux d’accéder à ce document. C’est d’autant plus dérangeant qu’a priori, les personnes impliquées sont censées être chrétiennes, sinon on ne voit pas très bien quel intérêt le texte pourrait avoir pour elles.

    • Cher Fildeferiste,
      Ah, si vous saviez que les chrétiens parfois se permettent de faire au nom du fait qu’ils sont chrétiens! Mais bon, c’est comme ça, il faut vivre avec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :