Phare FM / Regards d’un Directeur financier évangélique et d’un journaliste catholique sur Hollande et Sarkozy

Dans cette émission, le journaliste Paul Ohlott revient sur ce premier tour de l’élection présidentielle, qui a réservé quelques surprises. Quel regard peut-on porter et quelle analyse peut-on effectuer sur ces premiers résultats, en attendant le choix des Français, le 6 mai prochain ?

Paul Ohlott reçoit deux invités : Joseph Lolonga, qui est un chrétien protestant évangélique et qui est Directeur financier au sein d’une PME en région parisienne, et Patrice De Plunkett qui est un essayiste et un journaliste catholique.

> Interview diffusée le mercredi 25 avril 2012 à 12h04 sur Phare FM ! Ecoutez, chaque mercredi, l’interview de Paul Ohlott.

> En savoir plus sur le débat de la présidentielle

14 Comments on Phare FM / Regards d’un Directeur financier évangélique et d’un journaliste catholique sur Hollande et Sarkozy

  1. Tout bien réfléchi, On ressent beaucoup de négativité dans ces 2 avis: plus dans le 2 ème que le premier.

    • Oui, pour beaucoup, on s’achemine vers un choix par défaut…

    • Un excellent livre qui s appelle  » Comment se faire des amis » du grand ( car très humble) Dale Carnegie m a appris qu il ne faut surtout Jamais entrer dans les débats et ne pas parler politique. Cependant, depuis 2007 cela me démange… très souvent je pleure à cause de l attitude des français, 2ème pays le plus négatif au monde ( étude Forbes). La négativité amène aussi l incrédulité, le manque de reconnaissance/de respect, une vision erronée des choses, l insatisfaction permanente. Cette négativité est-elle une réaction à des blessures profondes (éducation très dure et culpabilisante) ou est-ce simplement dans l air?

    • Ils ne sont pas négatifs dans leur vie chrétienne… mais dans leurs constats concernant la situation politique actuelle et le misérable choix que l’on va devoir effectuer le 6 mai prochain.

  2. En effet , ce  » misérable choix  » nous conduit à choisir entre la peste et le choléra , en somme !..
    Ou bien , choisir le  » moins pire  » , celui qui conduira notre pays dans le mur….le moins vite possible…
    C’ est vrai que les Français sont les champions du monde du pessimisme et du défaitisme ( une récente enquête le confirme ) , mais il faut bien reconnaître que le résultat des urnes quelqu’ il soit ne fera pas déborder d’ enthousiasme et d ‘ optimisme , la majorité de nos concitoyens !…

  3. Merci aux deux invités pour leur partage. Je suis plus interpellé par l’intervention de Patrick.

    Quid de la crise économique :
    Si le discours du président sortant en réaction aux différentes crises financières et économiques par lesquelles nous sommes passés a suscité l’adhésion de la plupart, et que dans les faits, il ne s’est traduit que par du plâtrage, je me demande ce que le candidat président pourra changer dans les 5 années à venir.

    D’autre part, nous sommes d’accord, Mr Hollande n’a jamais fait ses preuves à l’exécutif. Donc son discours comme celui de Mr Sarkozy peuvent s’avérer séduisant. Finalement, entre deux candidats qui semblent brasser de l’air, le bénéfice du doute va à Hollande.

    Sur le plan social, perso, je trouve le programme du candidat Hollande largement plus désastreux que celui de Nicolas Sarkozy sur 3 points :
    – la question de l’euthanasie où Hollande avoue à demi-mot son accord pour une loi qui l’autorise ;
    – la question du mariage homosexuel et le droit pour les couples homo d’adopter des enfants ;
    – puis la question de l’IVG.

    Dès lors qu’on fragilise d’avantage le noyau d’une société çàd la famille, quel héritage laisserons-nous après notre passage aux générations futures ?

    En définitive, si aucun des deux candidats ne me convainc, il est clair que le plus dangereux des deux c’est Hollande. Ceci étant, vu le quatuor de tête au 1er tour, j’ose croire qu’à l’occasion des législatives de juin 2012, qu’il y aura une juste répartition des pouvoirs à l’image de ce quatuor. En clair, je ne crains pas qu’Hollande soit au pouvoir. En revanche, je compte sur les prétendus défenseurs des valeurs de la famille et de la vie de faire obstacle à son projet destructeur.

    En ce qui concerne le plan international, je ne vois pas pourquoi j’accorderais ma voix à celui qui serre la main à Kadhafi et qui le poignarde quelques mois plus tard. Je ne vois pas non plus pourquoi j’accorderais ma confiance à celui qui :
    – a décidé de prendre parti dans un conflit interne sans rien comprendre de la crise ivoirienne;
    – a fait jouer son poids à l’ONU pour obtenir le cadre légal lui permettant de violer la souveraineté d’un Etat africain et d’élimer purement et simplement sa jeunesse ;
    Je ne vois pas pourquoi je permettrais à une telle personne de revenir au pouvoir et d’exposer à nouveau la vie d’innocents. Au nom de quoi, des intérêts de la France ? Y’en a marre maintenant de l’impérialisme économique de la France en Afrique. 50 ans d’indépendance et malgré le spectre de la Françafrique plane toujours sur le continent. Y’en a marre !!!

    Voter blanc ne suffit pas !!! Entre deux programmes politiques nauséabondes, mon choix est fait …

    P.S : Mille excuses pour la longueur.

  4. Merci aux deux invités pour leur partage. Je suis plus interpellé par l’intervention de Patrick.

    Quid de la crise économique :
    Si le discours du président sortant en réaction aux différentes crises financières et économiques par lesquelles nous sommes passés a suscité l’adhésion de la plupart, et que dans les faits, il ne s’est traduit que par du plâtrage, je me demande ce que le candidat président pourra changer dans les 5 années à venir.

    D’autre part, nous sommes d’accord, Mr Hollande n’a jamais fait ses preuves à l’exécutif. Donc son discours comme celui de Mr Sarkozy peuvent s’avérer séduisant. Finalement, entre deux candidats qui semblent brasser de l’air, le bénéfice du doute va à Hollande.

    Sur le plan social, perso, je trouve le programme du candidat Hollande largement plus désastreux que celui de Nicolas Sarkozy sur 3 points :
    – la question de l’euthanasie où Hollande avoue à demi-mot son accord pour une loi qui l’autorise ;
    – la question du mariage homosexuel et le droit pour les couples homo d’adopter des enfants ;
    – puis la question de l’IVG.

    Dès lors qu’on fragilise d’avantage le noyau d’une société çàd la famille, quel héritage laisserons-nous après notre passage aux générations futures ?

    En définitive, si aucun des deux candidats ne me convainc, il est clair que le plus dangereux des deux c’est Hollande. Ceci étant, vu le quatuor de tête au 1er tour, j’ose croire qu’à l’occasion des législatives de juin 2012, qu’il y aura une juste répartition des pouvoirs à l’image de ce quatuor. En clair, je ne crains pas qu’Hollande soit au pouvoir. En revanche, je compte sur les prétendus défenseurs des valeurs de la famille et de la vie pour faire obstacle à son projet social destructeur.

    En ce qui concerne le plan international, je ne vois pas pourquoi j’accorderais ma voix à celui qui serre la main à Kadhafi et qui le poignarde quelques mois plus tard. Je ne vois pas non plus pourquoi j’accorderais ma confiance à celui qui :
    – a décidé de prendre parti dans un conflit interne sans rien comprendre de la crise ivoirienne;
    – a fait jouer son poids à l’ONU pour obtenir le cadre légal lui permettant de violer la souveraineté d’un Etat africain et d’éliminer purement et simplement sa jeunesse.

    Je ne vois pas pourquoi je permettrais à une telle personne de revenir au pouvoir et d’exposer à nouveau la vie d’innocents. Au nom de quoi ? Des intérêts de la France ? Y’en a marre maintenant de l’impérialisme économique de la France en Afrique. 50 ans d’indépendance et malgré tout, le spectre de la Françafrique plane toujours sur le continent et le gangrène. Y’en a marre !!!

    Voter blanc ne suffit pas !!! Entre deux programmes politiquement nauséabondes, mon choix est fait …

    P.S : Mille excuses pour la longueur.

  5. « Evite les vains discours » disait le plus grand des pêcheurs (sic!) à son jeune disciple… L’évangélisme français à l’américaine dans cette campagne?

    • Parler de l’avenir de notre pays ne me semble pas être assimilable à de « vains discours »… les chrétiens sont aussi des citoyens et c’est une bonne chose qu’ils s’expriment sur les enjeux de société.

    • Christophe // 26 avril 2012 à 11 h 11 min //

      En effet je suis d’accord avec Paul. Les chrétiens sont aussi des parents d’élèves, des salariés, des patrons, des adhérents de clubs sportifs, des membres de partis politiques, etc… et des citoyens qui ont le droit – et le devoir – de s’exprimer sur tous les sujets qui touchent la société ! Avec le message qu’on porte on devrait être plus entendu… ou au moins on devrait plus parler.

    • Le message que l’on a est un message d’amour et de miséricorde, de puissance et de bonté. Pas de consensus. Or la politique est essentiellement consensus. Devoir de s’exprimer, oui. Plus parler, oui. Mais en actes cher ami.

    • Avant d’agir, il faut prendre le temps de réfléchir et une bonne réflexion implique souvent un temps de débats…

  6. Entre un homme qui veut légaliser les mariages homos, et un qui s’y oppose, entre un laïque fanatique et un qui a une fibre en faveur du christianisme… mon choix est fait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :