Paul Ohlott / Les homosexualistes s’érigent contre un collège évangélique

L’homosexualisme continue son combat destructeur et se révèle chaque jour un peu plus comme la nouvelle tyrannie du XXIe siècle. Demain, les chrétiens auront-ils encore le droit de croire et de vivre les valeurs de l’Evangile ?

Pourrons-nous encore penser que l’homosexualité est une déviance sexuelle ? Les lobbys LGBT auront-ils la peau des établissements privés qui prônent d’autres valeurs que les leurs ?… Il est grand temps que l’Eglise se mobilise, s’indigne et défende corps et âmes des établissements hautement respectables comme celui du collège Daniel, à Guebwiller, en Alsace. (Lire : un collège évangélique dans la tourmente).

Qu’on se le dise, le collège Daniel est un collège hors-contrat, qui affiche très clairement son éthique chrétienne. Cyril Couderc, le professeur qui a signé une rupture conventionnelle de contrat à l’amiable en 2010, le savait très bien lorsqu’il a accepté de venir y travailler. Alors pourquoi se plaint-il aujourd’hui d’avoir été poussé au licenciement en raison de son homosexualité ? N’avait-il pas compris à l’époque que l’homosexualité ne cadrait pas avec les valeurs chrétiennes ? S’il préfère vivre son homosexualité plutôt que de vivre l’Evangile, pour quelles raisons s’est-il engagé dans ce collège privé alors que son choix de vie est pleinement en phase avec 99% des établissements scolaires en France ?

A quoi sert-il de créer des écoles privées et de supporter le coût élevé engendré par le choix d’être hors-contrat, si l’on ne peut pas être différent des autres établissements ? Est-ce un crime pour un collège privé de promouvoir et de faire respecter ses valeurs ?

Bien que détestable au possible, l’attitude du professeur n’est pas la seule à inspirer l’indignation. En effet, celle de Jean-François Collange, président du Conseil scolaire de la Fédération protestante de France (FPF) et de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) est tout aussi scandaleuse. Proclamant haut et fort que cet établissement n’est pas rattaché à son Conseil, en raison «des méthodes et des programmes enseignés» (sic), M. Collange est tout heureux de pouvoir se laver les mains dans cette affaire et de se ranger du côté de l’homosexualisme, plutôt que de s’évertuer à honorer la mission de la Fédération Protestante de France, à savoir : représenter et défendre les protestants. Le protestantisme traditionnel perdrait-il toute notion de l’Evangile ? Quel bel exemple d’unité dans la diversité, l’un des slogans préférés de la FPF ! Quant au CNEF, auquel l’établissement est rattaché, peut-être réagiront-ils l’année prochaine ? Peut-être sont-ils en vacances ?

Pauvre France ! Entre l’homosexualisme procédurier, la compromission luthéro-réformée et le silence évangélique… ceux qui veulent suivre Jésus ont intérêt à avoir les reins solides. Courage Luc (NDLR : Bussière), ton travail n’est pas vain !

Paul OHLOTT

Cliquez-ici pour visionner le vidéo-clip de présentation du Collège Daniel (Vous allez voir à quel point, il s’agit d’un horrible établissement….!!).

LIRE EGALEMENT
Affaire du collège Daniel / Luc Bussière expose les raisons du licenciement de Cyril Couderc

54 Comments on Paul Ohlott / Les homosexualistes s’érigent contre un collège évangélique

  1. Je crois que partout où il y a de l’amour, Dieu n’est pas loin.

  2. Je suis absolument d’accord avec vous Paul, mais néanmoins pourquoi le Directeur Mr Luc Bussière a l’a t-il embauché en connaissant les tendances homosexuelles de cette personne ? Avec les valeurs importantes chrétiennes et bibliques de ce collège, auxquelles j’adhère, personnellement, je n’aurai pas embauché ce personnage en sachant ses tendances. Quelque part, ce sont les conséquences malheureuses d’un mauvais choix en amont.
    Ceci dit, ce que fait Mr Cyril Couderc est scandaleux et l’homosexualisme va s’en donner à coeur joie. Le FPF et L’UPAEL, je ne me fait pas d’illusion, il font partie et malheureusement avec certains évangéliques de l’eglise apostate et dans le compromis jusqu’au cou avec l’état d’esprit de ce monde.
    J’attend aussi une réaction du CNEF, j’espère….

    • Je ne connais pas (encore) ce qui a amené Luc Bussière à l’embaucher, mais il avait effectivement connaissance des tendances de ce professeur. Il lui a laissé le choix de vivre soit selon ses pulsions homosexuelles, soit selon l’Evangile. Au bout de dix ans, l’homme ayant préféré ostensiblement la voie de l’homosexualité, il s’est mis en porte à faux avec la charte de l’établissement, ce qui a débouché tout naturellement sur une rupture de contrat.

    • lakurdechrétienne // 7 juillet 2011 à 17 h 11 min //

      Je suis d’accord avec vous 100 % car lorsqu’on a des valeurs chrétiennes et on est en conform avec La Parole de Dieu dans la Bible, on ne doit pas embaucher de ce milieu des professeurs ! Notre Dieu conmamne le péché mais Il est le Dieu d’amour, c’est à dire Il aime le pécheur, or l’homosexualité est un péché, c’est ça la trop de liberté en France et partout dans le monde, il n’y a plus de valeurs chrétiennes, humaines.
      En France on veut même enseigner le GENDER au lycée l’an prochain, le monde va très mal ! Que le Seigneur protège nos enfants dans les écoles et qu’Il se révèle dans le coeur de tous ces inconvertis, ils vivent dans les ténèbres et merci Seigneur, on vit dans la lumière.

    • Lisez attentivement le communiqué de Luc Bussière, la réponse à votre question s’y trouve:
      « M. Couderc nous avait délibérément caché la vérité quant à la nature de sa relation avec son colocataire. Il avait partagé à certains d’entre nous ses tendances, mais toujours dans l’angle d’un combat qu’il disait mener entre sa foi et son engagement parmi nous d’une part, et sa tendance homosexuelle d’autre part… »
      Cordialement,
      Hervé

  3. jusque a quand va t-on nous baciné avec les homosexuels,que ces gens vivent leurs vies comme bon leur semble,ils auront eux même a répondre de leurs décadance soutenue par certains hauts placé , (que l’on nous fiche la paix avec leurs histoires de… chancun de nous tous on le droit au travail,et dans des établissements dans la mesure ou ils ne déraille pas respectant l’entourage ou lieu de travail,qui les emploie,(cependant que nul ne se leure sur les homosexuels)la parole de Dieu « elle ne change pas, en tout temps elle a répprouvé ces actions de libertinage ils se sont égarer prerceverrant a leurs sences répprouvés(l’homme devant resté se que les évangiles disent=un homme vrai= une vrai femme également) se qui était trés mal jadis et devenue bien de nos jours,NOUS sommes des anormaux si l’on aborde pas dans le même sence,ont nous fera bientôt des procés a ceux qui sont saint

    • Ce n’est pas toujours facile de les laisser vivre comme bon leur semble, étant donné qu’ils sont procéduriers. Ils aiment traîner au tribunal tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Si les 150 millions de chrétiens persécutés entamaient des procédures judiciaires, je crois que les tribunaux du monde entier seraient débordés !

  4. Dieu ne condamne pas l’homme » l’homos » voulant que chacun parvienne a la repentance en s’approchant du dieu trés haut et puisse avoir la vrai vie pour l’éternité,un langage ridicule de nos jours..et pourtant
    cependant le Seigneur n’aime pas le pêché qui vit dans l’homme « lui qui et le Dieu trois fois saint……. aurons tous a répondre de nos actes quelle qu’ils soient devant le créateur

  5. Bravo Paul et merci pour le courage de cet article .. Courage Luc le Seigneur est avec toi !

  6. Merci Paul d’avoir donné quelques éclaircissements du pourquoi que le directeur a embauché cet homme. Si je comprend bien, il approuvé l’éthique du collège, lui-même était engagé dans la foi ! Dans ce cas, il n’a pas respecté le règlement qu’il avait accepté lors de l’embauche et il a préféré de ne pas vivre selon l’Evangile, alors il n’a plus rien à faire dans ce collège et il n’est pas meilleurs que ses « homologues » gays non convertis qui utilisent tout de suite les tribunaux dés que l’on est pas d’accord avec eux. Quand on est embauché dans une entreprise ou quand on est dans une association de foot on accepte et on respecte le réglement interne à l’entreprise ou à l’association sinon c’est la porte. Si cet homme est ou plutôt était chrétien, il accepterait ce licenciement mais plus encore, il accepterai ce que dit la Parole de Dieu au sujet de l’homosexualité. Mais aujourd’hui, le nom de chrétien ne veut plus rien dire (on peut être homosexuels chrétiens, lesbiennes chrétiennes, transexuel(les) chrétien(nes) ect.
    Nous vivons une époque dangereuse, l’homophobie et l’islamophobie sont de de bonnes excuses pour nous imposer une forme de dictature. On est pas d’accord avec l’islam, on est pas d’accord avec l’homosexualité et hop, on est racistes, bigots ou arriéristes ou que sais-je…
    Mais qui parle de la christianophobie ou de cette tentative de « génocide » du christianisme au travers de la banalisation de l’homosexualité et de l’acceptation de l’islamisation de nos pays européens. Pardonnez moi de mettre l’islam et le lobby homosexuel dans le même panier mais ce sont les 2 principales abominations que l’on veut nous imposer aujourd’hui. Par contre, on veut effacer tout ce qui a attrait au christianisme. La fin des temps, Jésus nous a bien prévenu « la nuit vient où plus personne ne pourra plus travailler » Cette nuit est déjà bien avancée.

  7. Dans le pays des Droits de l’homme, on a érigé un droit supérieur aux humains de sensibilité homosexuelle. Ces derniers peuvent entamer des poursuites judiciaires pour homophobie, alors que les hétérosexuels ne peuvent entamer des poursuites pour hétérophobie…. Comment peut-on affirmer « les hommes naissent égaux en droit… » quand on donne des droits supérieurs aux humains selon leur options sexuelles !!! Honte à notre pays et à ceux qui agissent de même…

  8. Ceux nés de la chair on persécuté et continue à persécuté ceux qui sont nés de l’Esprit, la prophétie continue,rien de nouveau sous le soleil.
    Prenez courage, ceux qui se lèvent pour l’honneur de Dieu, Dieu les honoreras.
    Rejouissez vous, lorsque l’on témoigne pour Jésus Christ et Sa Parole, Jésus Christ témoignera pour nous lorsqu’Il viendra.
    God have mercy

  9. Que c’est triste de lire tout ça, la moindre des choses ça serait que vos péchés passés présents et futurs, vous incitent à l’humilité. Mais non toujours cette mascarade qui consiste à juger plus férocement de l’homosexualité. Relisez paul, les hypocrites… les homosexuels, et c’est ce que vous étiez avant d’avoir été justifié par le christ.

    Evidemment s’il vivait en concubinage avec une femme il n’aurait pas été renvoyé. La lettre reçue est un aveu, l’aveu d’une école évangélique qui agit honteusement. Le nombre de péché dans les églises ne se comptent plus, premier à juger dernier à s’examiner, devrait être le crédo de ces écoles et des ces armées de super sanctifiés qui se gargarisent de leur élection. Finalement à coté les calvinistes sont largement plus censés.

    • Sous prétexte que les chrétiens ne sont pas sans péché, il faudrait accepter de donner des responsabilités à des personnes qui choisissent ouvertement une voie contraire à l’enseignement du Christ ? A ce moment-là, pourquoi ne pas conserver les prêtres pédophiles ou les gourous manipulateurs en tous genres, après tout, ce sont des péchés comme les autres, non… ? Dieu, les aimes ces gens-là, non ?

      Jésus a dit à la femme prostituée : « va et ne pêche plus »… il n’a pas dit : « va, continue de péché, tout va bien ».

      Libre à vous d’ériger le calvinisme en modèle, mais personnellement, je préfère suivre le Christ.

    • .Quels Calvinistes, ceux de l’ERF peut être ? qui en réalité n’ont de Calviniste et même de chrétiens que le nom puisqu’ils ne croient plus pour la plupart ni aux 5 points du Calvinisme ni même et c’est de loin plus grave, aux paroles mêmes de Dieu à travers la Bible concernant les grands fait historiques et miraculeux de la foi chrétienne…

  10. « ous prétexte que les chrétiens ne sont pas sans péché, il faudrait accepter de donner des responsabilités à des personnes qui choisissent ouvertement une voie contraire à l’enseignement du Christ ? »

    Etait il evangelique, était il là pour donner un enseignement du Christ?

    « A ce moment-là, pourquoi ne pas conserver les prêtres pédophiles ou les gourous manipulateurs en tous genres, après tout, ce sont des péchés comme les autres, non… ? Dieu, les aimes ces gens-là, non ? »

    Aucun rapport, a t il violé un gamin? Est il un gourou manipulateur

    « Jésus a dit à la femme prostituée : « va et ne pêche plus »… il n’a pas dit : « va, continue de péché, tout va bien ». »

    oui donc là tu peux me dire en quoi le virer ressemble de pres ou de loin à « va et ne pêche plus »

    « Libre à vous d’ériger le calvinisme en modèle, mais personnellement, je préfère suivre le Christ. »

    Jusqu’ici je n’avais pas remarqué, merci de le préciser

    • Etes-vous sans intelligence pour croire que cet enseignant s’est engagé dans un collège protestant évangélique en ignorant tout de la foi protestante évangélique et de la charte des valeurs de ce collège ? La vision de ce collège repose sur l’enseignement du Christ, donc il était là, non pas pour enseigner le message du Christ, mais pour l’incarner !

      En se mettant en concubinage avec un autre homme, il a enfreint la charte des valeurs. Il s’agit d’une faute grave qui mérite le licenciement. S’il avait été correct, il aurait d’ailleurs dû, par respect pour le collège, présenter lui-même sa démission en expliquant qu’il préférait l’homosexualité à l’éthique chrétienne. Personne ne lui en aurait voulu… il est libre de faire ce choix.

      Si je mets mes enfants dans une école privée hors contrat, je paye un prix élevé et je m’attends à ce que les valeurs de ce collège soit respecté. Quoi de plus normal ? Sinon, quel est l’intérêt d’avoir des écoles confessionnelles hors-contrat ?

      En lui proposant de réfléchir concernant sa décision de vivre avec un autre homme et en lui proposant de suivre une thérapie, oui les dirigeants lui ont dit : « va et ne pèche plus ». Mais cet homme est libre, et après dix années d’enseignement, il a fait un choix contraire à l’éthique et à la vision de l’établissement. Personne ne l’a contraint à faire ce choix. Qu’il en assume donc les conséquences.

    • Mais vous savez lire???
      Il n’a pas été viré, il a accepté et choisi un accord amiable, une rupture conventionnelle de contrat, personne ne lui a mis un flingue sur la tempe que je sache?
      S’il pense aujourd’hui avoir commis une erreur par cet accord, qu’il l’assume au lieu d’avoir recours à des procédures qui coûtent à la communauté, communauté qui n’est en rien responsable de ses choix!
      C’est un peu facile de prendre une décision et de faire intervenir par la suite les tribunaux pour revenir sur sa décision: « que votre « oui » soit « oui », que votre « non » soit « non »…
      Cordialement,
      Hervé

  11. Du tout il n’a jamais dit qu’il était évangélique des lors comment croire qu’il aurait pu un tant soit peu suivre les valeurs chrétiennes. Il n’etait clairement pas evangelique avant de se mettre en concubinage… Il aurait donc dû mettre la clause evangelique sur l’embauche mais voilà même hors contrat les ecoles evangeliques ne peuvent avoir de clauses discriminatoires (bon y a Romains 13 mais vu le nombre d’églises évangeliques qui ne respectent pas les clauses de securité et cie, on sait ce qu’ils en font).

    Du coup, on peut s’étonner qu’il se reveille des que le péché est visible comme Tartuffe, on peut aussi s’interroger sur les autres professeurs? Sont ils evangeliques? pechent ils? S’ils sont divorcés, ou vivant en concubinage, ne devriat il pas être viré comme des malpropres? Oui/non peut-être.

    Y a t il une echelle dans le péché, à l’instar des catholiques ou chez les évangéliques on n’en fait officiellement pas, sauf bien sur quand il s’agit de cette abomination qu’est l’homosexualité que Paul met au même niveau que l’hypocrisie…

    • Je ne connais pas les critères d’embauches de l’école, ni la politique de cette école envers les couples divorcés ou vivant en concubinage. Vous pouvez les contacter si ça vous intéresse.

      Je ne crois pas qu’il y ait une échelle de valeurs en matière de péché, dans le monde évangélique. Si un pasteur était un menteur caractérisé, je ne doute pas qu’il serait rapidement écarté, à l’instar d’un pasteur homosexuel.

  12. C’est excellent

  13. Oui, je suis de tout mon être d’accord avec ce collège évangélique qui se trouve pris dans la tourmente à cause d’un problème tordu et tortueux;
    Alors oui, vous n’êtes pas seuls, que Dieu lui-même est avec vous, le monde ne reçoit que ce qui est à lui, et c’est un honneur que d’être éprouvé pour le nom de Jésus et tout ce qui se rattache à la personne de Dieu.
    Oui, courage à vous, merveilleux collège Daniel qui ne fait pas de compromis avec votre vraie raison d’être :
    Servir le Seigneur, lui rester fidèle, en choisissant de lui plaire, en restant attachés aux convictions, à celui qui aime en vérité tout le genre humain et qui est la lumière du monde : Jésus-Christ.
    Vous bâtissez maintenant et pour l’éternité, à ce merveilleux programme d’être ses témoins, avec clarté, une porte ouverte vers le ciel, vous êtes alors participant à être le sel de la terre, dans la volonté de Dieu, dans la vérité.
    SI DIEU EST POUR NOUS, QUI SERA CONTRE NOUS.
    Dieu vous bénisse abondamment.

  14. Chers amis et frères en Christ, je relis tous vos commentaires et je n’y vois aucune trace d’amour. Je tire donc la conclusion que vous avez oublié un des principes les plus essentiels que nous a enseigné notre Seigneur et Maître. Vous ne devez pas assez aimer ce monde pour lui donner le témoignage de la vérité dans l’amour. Ce ne sont pas nos opinions qui sont en jeu ici c’est notre capacité à communiquer l’Evangile lui-même.

  15. Je suis proprement scandalisé par ce que je lis. Une fois n’est pas coutume, les évangéliques jugent et condamnent bien plus que Dieu lui-même.
    Dieu aime cet homme, bien plus qu’Il ne vous aime.
    Le comportement du Directeur de l’établissement est hypocrite au plus haut point : il a embauché Monsieur Couderc en connaissance de cause. Il savait qu’il était homosexuel. Seul le fait de le savoir en couple sous le même toit avec un homme lui a fait prendre cette décision.
    Pourquoi l’avoir embauché tout en sachant qu’il était homo ? Un commentaire disait que s’il avait vécu en concubinage avec une femme, tout ce serait bien passé. Depuis quand le concubinage est autorisé dans les milieux évangéliques ?
    Je le confirme, les églises évangéliques sont pleines de personnes vivants « dans le péché », selon l’expression consacrée : adultère, enfants illégitimes, pornographie, addictions diverses…et j’en passe. Ce que vous appelez « l’Eglise », n’est autre que le reflet de la société…mais un nombre infime de vos membres ont laissé leur casseroles sur l’autel…
    En quoi Monsieur Couderc vous dérange-t-il ? Laissez le vivre tel qu’il est, comme il veut.
    Je constate peu de compassion dans vos propos. Vous condamnez cet homme et sa façon de vivre…vous devriez l’aimer comme vous proclamez aimer Dieu. Votre regard changerait du tout au tout. Vous allez prétendre faire la différence entre ce qu’il est et ce qu’il fait…mais au fond de vous, vous ne voyez qu’une chose : son « homosexualisme ».
    Je passe sur tout ce qui a été dit sur l’Islam… Ainsi que les phrases du genre : « tant qu’il ne déraille pas… » Pourquoi un homo déraillerait-il plus qu’un hétéro ? Pour votre information, beaucoup de gays et de lesbiennes sont plus à l’aise dans leur baskets que bon nombre de « chrétiens » qui refoulent leurs péchés de façon récurrente, et qui vont au culte en levant les bras au ciel en scandants des « Hallelujas » tonitruants, et prenants la sainte cène pour faire bonne figure face au pasteur.
    Ces propos homophobes sont dignes d’un dictateur qui s’est fait connaître en Allemagne vers 1933…
    Pauvres chrétiens même pas persécutés ici en France ! Pauvres victimes de la laïcité !
    Souvenez-vous de Jean-Baptiste, véritable martyre !
    Que l’amour de vos semblables et de votre prochain prenne le dessus.
    Posez-vous cette première question avant d’aller plus loin : que ferait Jésus à ma place ?

    • Cher ami,
      Il me semble que vos propos ne sont pas « en phase » avec les deux témoignages (celui du renvoyé ET celui du directeur!)
      Premièrement, qui a dit que le directeur SAVAIT lors de l’embauche?? Lui-même ne l’a pas affirmé, mais il a seulement reconnu avoir compris ces tendances, sans donner de précisions sur le moment où il a compris cela!! Quid de la place des pêcheurs dans l’église!! Une école qui passe un contrat de travail n’est pas l’église!! J’ai moi-même dirigé un centre chrétien et à chaque fois qu’il y avait un problème, on me demandait de manifester l’amour chrétien comme si nous étions… à l’église! L’église devient dès lors l’excuse à tous les comportements, l’amour devient le seul critère de fonctionnement! Un contrat de travail détermine des attentes de la part du patron, attentes justes et justifiées, comprises et acceptées normalement par les deux parties. L’amour chrétien a été respecté du début à la fin, me semble-t-il, lorsque j’écoute les deux témoignages, sans pouvoir toutefois l’affirmer parce que cela ne m’appartiens pas de juger les protagonistes de cette affaire. Dire de l’un qu’il est hypocrite sur des bases aussi ténue que les vôtres me parait aussi peu compatissant que certaines affirmations sur la personne renvoyée. Notre compassion en va bien souvent que dans un seul sens, mais nos jugements sont rapides comme l’éclair

  16. merci Paul Ohlott pour avoir le courage d’ecrire cet article, et je veux soutenir Mr Luc Bussière et le collège Daniel.

  17. Je viens de lire sur ce triste évènement la lettre d’information du Délégué Général du Comité Protestant Evangélique pour la Dignité humaine, le CPDH, cette lettre se termine en demandant à tous ceux qui le souhaitent de prier pour l’établissement « daniel » et les enseignants, pour qu’ils restent dans la paix malgré la tempête, pour leur protection spirituelle et physique, sans oublier de prier pour Cyril Couderc, l’enseignant à l’origine de cette affaire.
    Merçi à Paul Ohlott pour son courage !!
    Mettons en pratique l’enseignement du Christ qui nous demande de nous aimer les uns les autres et surtout de prier les uns pour les autres.

    • benjamin F. // 7 juillet 2011 à 19 h 09 min //

      peut-être serait-il souhaitable de demander l’avis à ceux dont vous citez le nom, au moins par politesse.

  18. Si une plainte à été déposée une condamnation sera sans doute prononcée… Si tel était le cas, les chrétiens d’Alsace, dont je fais parti, auraient intérêt à se mobiliser pour soutenir ce collège parce que même si nous sommes nous aussi des êtres imparfaits, et il ne s’agit pas de s’ériger en donneurs de leçons, nous avons le droit d’être sensible à l’éducation de nos enfants et de considérer que certaines moeurs sont incompatibles avec les valeurs chrétiennes. Pour répondre brièvement à « dubitatif », c’est un peu facile de stigmatiser le directeur de l’établissement en le traitant d’hypocrite. Je suppose que ce directeur fait probablement la distinction entre une homosexuel abstinent et un homosexuel pratiquant. Le collège a d’ailleurs proposée son aide à cet enseignant preuve s’il en est que le choix de s’en séparer a été pris en dernier recours. Votre dernier argument (les chrétiens sont tout aussi pécheurs et peuvent eux aussi connaitre des problèmes liés à leur sexualité) est tout à fait affligeant car il y a une différence entre un chrétien qui certes peut commettre des péchés et en souffrir, et un homme qui affiche publiquement son péché ce qui peut être assimilé à un prosélytisme. Il est évident que lorsqu’on s’engage dans un établissement de confession chrétienne il est nécessaire d’être un tout petit peu cohérent dans sa démarche. Alors oui nous devons certainement faire preuve de compréhension mais jamais au détriment des valeurs qui sont les nôtres. Moi-même il m’arrive de trébucher dans bien des domaines et je suis bien conscient que nous avons tous nos zones d’ombres mais jamais il ne me viendrait à l’idée de faire l’apologie du péché. Sachez enfin que vous n’avez pas le monopole de la compassion il est vrai que nous avons tous à progresser afin de professer la vérité dans la charité et non la charité sans la vérité ni la vérité sans charité… Que Dieu nous aide à trouver le juste équilibre!

    • « Je suppose que ce directeur fait probablement la distinction entre une homosexuel abstinent et un homosexuel pratiquant. » Depuis quand il y a des degrés dans le péché ? C’est comme si je disais que j’était un fumeur abstinent ou pratiquant. Soit je fume, soit je ne fume pas. Estes-vous un chrétien abstinent ou pratiquant ? Si vous êtes abstinent, vous n’êtes pas un chrétien.

      « Le collège a d’ailleurs proposée son aide à cet enseignant preuve s’il en est que le choix de s’en séparer a été pris en dernier recours. » Tout à fait…en disant à Monsieur Couderc d’aller de faire « guérir » en Espagne. Il y a des aussi des établissement pour guérir du vol ou du mensonge ?

      « Il est évident que lorsqu’on s’engage dans un établissement de confession chrétienne il est nécessaire d’être un tout petit peu cohérent dans sa démarche. » La responsabilité de l’établissement est pleinement engagée. Pourquoi avoir embauché M. Couderc tout en connaissant son homosexualité ? La direction n’a pas été cohérente dans sa démarche, mais est en porte à faux vis à vis de son règlement intérieur et de sa profession de foi.
      Quelle différence y-a-t-il entre un homosexuel (pratiquant) célibataire et un homosexuel en couple ? Un couple hétérosexuel marié fait-il du prosélytisme « pro-mariage » ? Un violoniste (pratiquant) jouant à une station de métro fait-il du prosélytisme pour son instrument ? Un SDF fait-il du prosélytisme en faisant la manche…?

      Je prends des exemples volontairement simplistes, face à un raisonnement qui l’est tout autant. Je constate qu’il y a trop de « chrétiens » qui retournent à ce qu’ils ont vomi…et qui sont pire que des chiens. Ceux là même accusent cet homme, le dénoncent, le font mourir. Pour avoir vu la réactions de chrétiens face à un homosexuel arrivant dans une église, j’ai peur. D’un seul coup, le vide se fait autour de lui… Cet homme est malade, il va s’attaquer à nos enfants, il n’est pas normal…etc. Oublient-ils d’où ils viennent ?
      Hitler voulait aussi guérir les homosexuels, les communistes, les tziganes, les anti-nazis et les Juifs.
      Ces relents de haine primaire me donnent la nausée, surtout venant de gens qui professent l’Amour.
      Malheureusement, tout dialogue est vain. Vous avez « la vérité »…alors à quoi bon discuter.

    • Cher « dubitatif », je vous trouve bien vindicatif mais j’estime ne pas avoir besoin de votre bénédiction pour exprimer mon opinion sur le comportement homosexuel sans toute fois éprouver d’hostilité contre les personnes homosexuelles. Concernant l’attitude de certains chrétiens que vous décrivez face à l’homosexualité si cela correspond à la réalité bien entendu que je réprouve cette attitude. L’Eglise doit rester un lieu accueillant pour tout homme et en particulier pour les personnes de confessions chrétiennes qui sont confrontés au problème de l’homosexualité. L’homosexualité est certes un péché mais les homosexuels ne sont pas des pestiférés cela va sans dire. En l’occurence, je me permet d’ajouter qu’il existe bel et bien des homosexuels abstinents c’est-à-dire des personnes qui éprouvent ou ont pu éprouver des attirances homosexuelles mais qui ont choisi librement et consciemment d’y renoncer afin de suivre le Christ. Oui, il y a des personnes homosexuelles qui veulent changer sans que personne ne les contraigne si ce n’est leur conscience éclairée par la lumière de l’Evangile. J’en profite pour adresser ma prière à Dieu pour ces frères et soeurs afin que notre Seigneur leur apporte son soutien et son secours dans leur cheminement qui est souvent marqué par l’incompréhension parfois de certains millieux chrétiens mais encore plus des millieux homosexuels militants pour la reconnaissance de l’homosexualité qui assimilent celui qui fait ce choix à un refoulé. Quant à comparer les chrétiens qui tentent de venir en aide aux personnes homosexuelles à des nazis en puissance j’espère que vous vous rendez compte que vos propos sont tout à fait excessifs, déplacés et offensants. Vous êtes libre d’avoir une autre opinion que moi sur l’homosexualité mais veuillez éviter de diaboliser et de dénigrer ceux qui ne partage pas la vôtre. Par ailleurs, je n’ai jamais suggéré encore moins prétendu détenir la vérité vous semblez me prêter des considérations que je n’ai pas. Ce que je crois c’est que la vérité est une personne: Jésus-Christ. Pour conclure, est-ce-que vous considérez que soutenir que l’homosexualité est un péché correspond à un relent de haine ? Si votre réponse est positive, alors certes, je suis dans votre conception étriquée des choses un haineux nazi avec qui tout dialogue est inutile LooL. Que la paix soit avec vous. Sam

    • Un dernier mot à « dubitatif », vous dites: « Depuis quand il y a des degrés dans le péché ? C’est comme si je disais que j’était un fumeur abstinent ou pratiquant. Soit je fume, soit je ne fume pas. Estes-vous un chrétien abstinent ou pratiquant ? Si vous êtes abstinent, vous n’êtes pas un chrétien ».

      Par conséquent j’en déduis qu’un homme qui s’abstient du péché équivaut à un homme qui pratique le péché ? Comprenez-vous la différence entre le fait d’être tenté par une cigarette et le fait d’en allumer une ? Entre le fait d’éprouver une attirance mais de ne pas s’y livrer ? Etre tenté n’a jamais constitué une faute en revanche succomber à la tentation en est une et certes soyons tous vigilants car la chair est faible comme nous le rappel notre Seigneur Jésus-Christ et ne jugeons pas trop hativement celui qui trébuche car cela pourrait nous arriver. Amicalement, Sam

  19. Mouais … Un peu hypocrite ce collège, car je sais de source sûre qu’il penserait éventuellement à embaucher pour la rentrez une jeune femme vivant dans le « péché », comprenez par là qui vit en concubinage avec son ami. Je croyais que pour vous autres les « chrétiens » que le péché était le péché, qu’il n’y a pas de distinction et que volez un paquet de gâteau au monoprix est tout aussi grave que l’homosexualité ? Mouai mouai mouai. Vous êtes une joyeuse bande d’hypocrite, qui proclame toute la journée « Jésus t’aime » mais en pensant très fort « mais moi je te déteste ». Pitoyable … SI MR BUISSIÈRE EMBAUCHE CETTE JEUNE FEMME « PECHERESSE », ALORS IL DOIT REINTÉGRER MR COUDERC Logique non ? Jésus vous savez ce qu’il fait en vous voyant tous là ? IL PLEURE ! Et je me demande si vous aurez l’honnêteté de publier mon com.

    • Les affirmations du genre « je sais de source sûre qu’il penserait éventuellement à embaucher pour la rentrez une jeune femme vivant dans le « péché », sont tout à fait dans le style journalistique de désinformation qui nous est asséné…
      Soit vous êtes précis et concis en détaillant ce que vous savez, soit… vous vous taisez.
      Sachez que l’hypocrisie n’est pas l’avatar des chrétiens, on trouve ce défaut aussi chez les athées, les bouddhistes, les musulmans, etc, etc…
      Quant à votre affirmation : »Vous êtes une joyeuse bande d’hypocrite, qui proclame toute la journée « Jésus t’aime » mais en pensant très fort « mais moi je te déteste ». », c’est un jugement de valeur qui ne vous honore pas et que je ne me permettrais pas de prononcer à votre encontre!
      Cordialement,
      Hervé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :