Paul Ohlott / La foi serait une affaire privée… mais pas l’avortement ?

Que j'aime la Suisse ! Non, pas uniquement pour son chocolat et ses vallées verdoyantes, mais aussi et surtout pour ses initiatives populaires pleines de bon sens, et qui permettent aux citoyens de se faire entendre politiquement parlant, au risque d’égratigner la pensée unique que certains voudraient nous imposer.

Ainsi donc, après l’interdiction de la construction de minarets et le renvoi des étrangers criminels, l’Union démocratique du centre (UDC) et le Parti évangélique demandent d’un même coeur, que l’IVG ne soit plus remboursé.

Si l’avortement a été dépénalisé, au nom de la liberté de la femme de disposer de son corps, et au mépris de la vie et du droit de l’enfant à naître, pour quelles raisons cette dépénalisation devrait-elle être financée par l’Etat ? Comment peut-on justifier un tel remboursement, alors qu’il s’agit résolument d’une affaire d’ordre privée ?

Comme à son accoutumée, la presse française n’y voit rien d’autre qu’une «menace» sur un droit acquis, tel que le révèle l’intitulé d’un article publié sur le site du magazine Le Point. Comme si ce nouveau droit acquis en Suisse, en 2002, ne pouvait faire l’objet du moindre débat !

Oui, le débat du remboursement est un vrai débat… et j’aimerais comprendre comment on peut reléguer la foi à la sphère privée, tout en considérant que l’avortement n’est pas un choix d’ordre privé. Et en quoi l’avortement est-il un soin ?

Le suivi médical d’une femme enceinte est un soin nécessaire pour l’aider à donner la vie, dans les meilleures conditions possibles. Il est normal que ce soin soit remboursé. En revanche, l’IVG n’est pas un soin, et je ne vois pas en quoi le choix privé d’une personne (qui a d’ailleurs de nombreux moyens à sa disposition pour ne pas tomber enceinte), de mettre un terme à la vie d’un enfant, doit être considéré comme un soin. Il n’y a aucune cohérence logique entre le remboursement d’un suivi de grossesse et le remboursement de l’IVG.

La procréation est nécessaire à la survie de l’Humanité, et nous savons bien qu’en Europe, le nombre d’enfants par femme n’est pas assez élevé. De son côté, l’IVG, c’est le choix et la responsabilité d’une personne. Il lui appartient d’en assumer les conséquences au rang desquelles figure notamment la conséquence économique.

Oui, Valérie Kasteler-Budde, la coprésidente du Parti évangélique genevois, a raison de le souligner : cette participation financière est une forme de collaboration à l’avortement. En conséquence, le refus du remboursement de l’IVG ne doit pas être un choix économique, mais éthique.

Il est effarant de constater qu’au 21ème siècle, la société ne considère pas l’avortement comme un crime, mais criminalise ceux qui tentent de s’y opposer ou de débattre sur le bienfondé du remboursement. L’Homme veut pouvoir se débarrasser de la vie, sans même en payer le prix. Et pourtant, qu’on le veuille ou non, la vie a un prix.

Paul OHLOTT

22 Comments on Paul Ohlott / La foi serait une affaire privée… mais pas l’avortement ?

  1. Très bon article!

    • « Il est effarant de constater qu’au 21ème siècle, la société ne considère pas l’avortement comme un crime, mais criminalise ceux qui tentent de s’y opposer ou de débattre sur le bienfondé du remboursement. L’Homme veut pouvoir se débarrasser de la vie, sans même en payer le prix. Et pourtant, qu’on le veuille ou non, la vie a un prix. »

      FABRIQUER DES ARMES AUSSI C’est pour COMMETTRE DES CRIMES ET POURTANT LES entreprises qui les fabriquent et les vendent sont connues …par exemple DASSAULT propriétaire du FIGARO qui vend des armes aux ennemis d’Israel.

      La vie a un prix, j’étais aux US et je voyais les bien aimés qui se disaient anti IVG mais favorable à la peine de mort et la libre circulation des armes.

  2. Soyons entiers dans nos considérations…cela peut être choquant mais comment dire aux parents des jeunes qui ont été tués dernièrement qu’il faudrait rembourser les meurtriers puisque l’I.V.G.n’est pas considéré comme un crime!!! (je ne juge pas les femmes qui ont fait ce choix, et justement n’oublions pas que c’est un acte volontaire et qu’il s’agit d’une interruption de vie)

  3. SUPER IMPORTANT. Merci d’avoir relevé, cela mérite d’être largement divulgué.

  4. Excellent article je partage sans réserve les propos exprimés par Monsieur Ohlott. Le respect de la vie humaine, en particulier des plus fragiles d’entre nous, est un devoir sacré. Piétiner et saccager ainsi la vie humaine n’a rien d’anodin et de surcroit c’est un véritable suicide démographique. Le refus et le mépris de la vie ne peut jamais conduire à des lendemains qui chantent. Comme quoi, les grandes civilisations n’ont parfois pas besoin d’ennemis extérieurs pour décliner et sombrer. Après le bébé avorté, le « bébé-éprouvette » et l’enfant de parent divorcé, demain nous aurons également droit à l’enfant avec 2 papas ou 2 mamans parce que nous assure-t-on, seul l’ « amour » compte. Heureusement que les « mass-médias » sont présents pour nous expliquer « c’est quoi l’amour ». Quant à ceux qui contestent leur conception du progrès, ils sont systématiquement assimilés à des obscurantistes et à des réactionnaires. Moi je dis bienheureux ceux qui ne demeurent pas silencieux devant les injustices criantes de ce 21ème siècle et qui osent encore mettre en évidence la tragédie épouvantable que représente l’IVG…

  5. J’approuve!

  6. Une chose est sûre : la Suisse est la seule véritable démocratie du monde.

    Après avoir montré la voie en inventant les ONG (Croix-Rouge), elle montre la voie pour que TOUS aient leur mot à dire.

  7. A noter qu’il y a juste lieu de dissocier l’UDC du Parti Evangélique: en effet, le premier parti est pur et dur et totalement nationaliste – ce qui amène à l’intégrisme et non pas à l’intégrité – par contre, le deuxième agit selon l’engagement de ses membres à suivre la parole de Dieu; il est désespérant de se rendre compte que sous le couvert de la parole, on peut être aveuglé et certains aveuglent également de par leurs messages au contenu humaniste; en effet, l’humanisme est très dangereux; heureusement que Dieu rectifie le tir lorsqu’on le lui demande. Pour ma part, l’UDC s’apparente au parti de la fille de Monsieur Le Pen en France; une suissesse qui se rappelle que le Seigneur demande de s’occuper de la veuve, de l’orphelin et du réfugié.

  8. Courageuse Suisse ! Il ne fallait pas créer la communauté européenne mais agrandir la Suisse qui représente la véritable communauté européenne, rassemblant démocratiquement des communautés de langue et de culture bien différentes.
    Que le OUI et le bon sens emportent ce référendum ; que tous ceux qui s’opposent à l’avortement ne baissent pas les bras car notre persévérance commence à porter des fruits.

  9. 100°/° D’accord, pourquoi pas en France à l’heure des économies, il faut savoir être responsable de ses actes, c’est trop facile de laisser payer les autres et ne pas se sentir concerné par l’addition….

  10. Merci Paul ! l’avortement laisse des portes ouvertes à des malédictions sur notre pays!Soit bénis

  11. Oui, en principe on peut considérer que l’avortement ne sert pas la vie, donc qu’il n’a pas à être remboursé. Toutefois on peut là encore nuancer, selon les cas : prenons celui d’une jeune femme sans argent ; elle est accablée par cette naissance et ne peut moralement faire face ; elle va utiliser alors des moyens dangereux pour sa santé afin de se débarrasser du bébé.
    Pourtant dans tous les cas il y a un remède : celui d’accoucher et de faire adopter l’enfant : en effet, tant de couples stériles attendent un enfant à adopter, et surtout dès sa naissance ; il sera très bien accueilli, on peut en être sûr.

  12. Je suis Suisse. N’idéalisez pas ce pays, même s’il y a pas mal de choses bien. Je suis profondément contre l’avortement, et pourtant je me situe plutôt à gauche, du côté social. Je voterais clairement pour que l’avortement ne soit plus remboursé. Mais je voudrais voter plus clairement pour que l’avortement soit à nouveau illégal. L’avortement est un meurtre. Les médecins qui le pratiquent sont des assassins, que nos assurances paient! C’est une honte. en 2010 en Suisse, ces ont 27 enfants par jour (!) que l’on a assassiné! ALors non, sur ce point, j’ai honte de la législation de mon pays!

  13. Concernant l’avortement, un fait m’a toujours choqué: mettre fin à la vie d’un enfant est un crime s’il est né et c’est remboursé par la sécurité sociale s’il n’est pas encore né !

  14. un vaste débat , il ne suffit pas de brandire la bandeole INTERDITS ou non remboursé mais il faut aller au coeur du problème .
    qui est de donner a la femme tous les moyens possibles pour élevé son enfants dignement ce qui est un moyen de lutter contre l’Ivg , si une femme sait qu’elle vas bénéficier des moyens pour assumer et élevé son enfants financièrement et moralement , elle sera moins tenté d’avorté .
    le deuxième point est la responsabilité du conjoints , un enfant se crée a deux et non pas tous seul , et s’assume a deux , combien de couple se séparent tous simplement parcequ’ils on envie de se séparer , qui prend en charge ?
    si on as le choix entre la vie de la mère ou celle de l’enfant , comment réagit t’on ?
    parler est une chose le vivre une autre .
    qu’elle moyen l’état est il pret a donner ?

  15. – Le droit d’avorter est une affaire privée et on demande à tous les contribuables de contribuer même si on est contre l’IVG.
    – Se droguer est une affaire privée et on demande à tous les contribuables de contribuer même si on est contre la drogue.

    Vous parlez du droit à la vie…… Dieu nous interdit de prendre la vie d’autrui :
    – Tu ne tueras point, et ce commandement est aussi valable pour les armes que nous fabriquons et vendons dans le monde entier.

    – Les personnes qui sont antimilitaristes aussi contribuent lorsque l’état français dépense des miliards pour des avions rafales que Mr Dassault député UMP a du mal à vendre à l’étranger. Heureusement les contribuables français sont là pour acheter le stock de ce bijou technologique de destruction d’humains.

    Les armes aussi sont faites pour tuer violant ainsi les commandements de Dieu que nous les évangéliques voulons respecter lorsqu’il s’agit des femmes;
    – Pourtant nous ne protestons jamais contre la fabrication et la vente des armes qui sont faites également pour tuer.

  16. Ah bon les suisses veulent expulser les criminels étrangers?
    Mais pourquoi ils n’expulsent pas les miliards des criminels étrangers Mobutu, Kaddafi, Bachar el assad, Duvallier etc de leurs banques?

    C’est vrai que l’argent n’a pas d’odeur, ne fait pas de bruit, l’argent ne casse pas nos boites aux lettres…
    1 Thimothée 6-10 : L’amour de l’argent est une des racines de tous les maux.

    • Haoual'navet! // 14 septembre 2011 à 14 h 27 min //

      Lamentable remarque inutile. Et en plus on s’appuie sur des versets de la bibles…super bravo! Considérer tous les Suisses comme des banquiers, des gens riches c’est faire preuve d’une intelligence hors normes! Le secteur banquaire ne représente pas le peuple Suisse. Mais bon, si l’argent est une des racines de tous les maux, la bêtise dont vous faites preuves en est une autre! A bon entendeur!

  17. Je trouve ignoble qu’on parle du droit de la femme de « disposer de son corps »pour justifier l’avortement. Sauf que c’est pas elle qui est tuée c’est l’enfant qu’elle porte qui lui n’a visiblement aucun droit même pas celui de vivre. Bravo aux Suisses ! l’avortement est un crime.

1 Trackback / Pingback

  1. Les Suisses et l’avortement. Un bons sens exemplaire | Étrangers et voyageurs…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :