Isabelle Lévy : «les religions autorisent la transgression des interdits face à une situation vitale»

Samedi dernier, un colloque organisé par l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires, s’est tenu dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale.

Selon l’Observatoire, l’hôpital serait confronté à de nombreuses difficultés, en raison d’une montée en puissance des communautarismes. «Le problème le plus fréquent, est celui d’une demande de soin ciblée, en fonction du genre ou de l’identité culturelle», rapporte à cette occasion, le docteur André Deseur, Président de la section «exercice professionnel» de l’Ordre des Médecins.

Pour Isabelle Lévy, auteure d’ouvrages sur la laïcité, les religions et le milieu hospitalier, les pratiques religieuses d’un patient ne doivent pas entrer en conflit avec les prescriptions médicales, l’organisation du service, ou encore les règles d’hygiène et de sécurité. Elle rappelle en outre, que  «les religions autorisent la transgression des interdits face à une situation vitale», ce que, selon elle, «les fidèles ignorent trop souvent».

La laïcité est «un principe sur lequel on ne doit pas transiger», affirme enfin le Président de l’Observatoire de la laïcité, Jean-Michel Quillardet. L’Observatoire de la laïcité est une association loi 1901 créé en 2008 par Jean-Michel Quillardet, ancien grand maître du Grand Orient de France, et le journaliste Antoine Sfeir.

Paul OHLOTT, avec agences.


4 Comments on Isabelle Lévy : «les religions autorisent la transgression des interdits face à une situation vitale»

  1. Texte intéressant trouvé sur un site chrétien, texte de EM Gallez :
    « Personne n’a jamais été en mesure de le définir le mot  » religion ». quels points seraient communs à tout ce qui est catalogué comme « religion », l’islam et l’hindouisme traditionnel par exemple. Pourtant, on continue à utiliser ce concept que tous les chercheurs savent vide. Ce premier niveau d’hypocrisie va très loin : si l’on définissait la «religion» comme système de représentation du monde centré sur une histoire de Salut qui doit s’accomplir (ce qui vaut à peu près pour le judéo-christianisme, assurément pour tous les phénomènes idéologico-religieux apparus ensuite mais pas du tout pour les croyances et rites antérieurs), il faudrait dire que l’athéisme est une religion, ou a donné naissance à divers mouvements tout à fait religieux, s’appuyant sur des fidèles ayant une «foi» en un ou des sauveurs, et unis dans des « partis ». Comme par exemple le positivisme, le communisme, ou d’autres encore. […]
    L’autre niveau de l’hypocrisie est lié à l’utilisation même du concept : il consiste à établir imaginairement une base commune entre «les religions» en niant leurs divergences radicales, en particulier entre le christianisme et l’islam. C’est ainsi que l’athéisme moderne s’est toujours justifié (par rejet de l’un et de l’autre), en particulier dans sa forme néolibérale aujourd’hui dominante. Est-ce là une attitude scientifique ? Celle-ci consisterait plutôt à essayer de comprendre chacun des phénomènes dont on parle, selon leurs textes et leur histoire respectifs. Ce n’est pas pour rien que le phénomène «islamique» a pris le nom de islam qui signifie soumission […]
    L’amalgame propre au concept de «religions» est le pire aspect de l’hypocrisie. Il n’existe ni justice ni État de droit sans l’exercice de la rationalité. Or la raison nous dit que les principes respectivement à la base du christianisme et de l’islam sont contraires l’un de l’autre, et donc que le pouvoir civil a le droit et le devoir d’en tenir compte. Le souci du bien commun commande de favoriser l’exercice du premier, tandis qu’une grande réserve s’impose quant au second (que l’État n’a certes pas à subventionner). » Arrêtons les amalgames!La généralisation est la science des sots, des malhonnêtes et des manipulateurs…

  2. 6,145. Dis : «Je ne trouve dans ce qui m’a été révélé d’autre interdit touchant les aliments susceptibles d’être consommés que celui qui frappe la bête morte, le sang répandu et la viande de porc, car leur consommation constitue une souillure. De même qu’il est illicite de manger la viande provenant des bêtes sacrifiées, par perversité, à de fausses divinités.» Cependant, celui qui est contraint d’en user, par nécessité et non par désobéissance ni désir de pécher, ton Seigneur ne lui en tiendra pas rigueur, car Il est Clément et Miséricordieux.Coran.
    C est clair pour les musulmans qui connaissent leur religion,et qui ne veulent pas faire de l Islam leur fond de commerce!
    Mais ce problème ne concerne pas que les musulmans………

  3. gope seraphine // 1 avril 2010 à 0 h 48 min // Réponse

    Je me contenterai de donner mon opinion sur la religion chrétienne, et je préciserai en disant que, comme son nom le signifie bien, je parle de toutes les religions évangéliques qui elles ont décidé d’adopter comme enseignements les Saintes écritures appelées communément la bible. La foi véritable, est accompagnée de l’obéissance, n’est-il pas écrit : »l’obeissance vaut plus que les sacrifices ». Il est de notre devoir ou responsabilités de mettre en pratiqe la parole de Dieu. La foi nous conduit à obeir non plus par obligation mais par amour pour Dieu et par considération envers le sacrifice de golgotha, Jésus Christ qui est mort pour le pardon de tous nos péchés. Nous n’avons pas à autoriser , ou à s’autoriser quelque chose qui serait contraires aux déclarations de la bible, en aucune façon. Bien sûr, il nous faidrait au préalable bin étudir la bible pour comprendre sa contenance et ce que notre Dieu attend de chacun de nous croyants, et ensuite on obeit. Un verset qui m’est très chère : »fais de l’Eternel tes délices et Il te donnera ce que ton coeur désire » ou encore : »cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et toutes choses vous seront données par dessus tout ». N’est-ce pas merveilleux d’obéir à Dieu ? Ces paroles sont toutes les deux, parmis tant d’autres, comme des Puissant propulseurs de notre foi, pour nous encourager à obéir et plaire à notre Dieu et Sauveur Jésus Christ. Que Dieu nous aide, pour sa gloire à lui seul et je terminerai par cete parole de l’apôtre Paul : »Il vaut mieux obeir à Dieu plutôt qu’aux hommes ». Et je dis amen amen !

  4. l’observatoire de la Laïcité, si je comprend bien est une institution créée à partir de gens plutôt athées, anti-chrétiens par essence, qui se réfèrent dans leurs réactions aux abus outranciers, criminels de la religion catholique (je ne veut pas dire église car cette religion a trop souvent utilisé le fer, le mensonge et le feu pour parvenir à ses fins. En ce qui concerne les interdits alimentaires, il est à remarquer que le christianisme est le mouvement religieux qui en possède le moins. En ce qui concerne le soignant, pour le chrétien, c’est la personne qui a réalisé des études concernant le sujet qui est importante, ses compétences, sa ^personnalité et non son sexe et son âge. Au niveau de l’Église, normalement, il devrait en être de même. N’est-ce pas le Seigneur qui choisi ceux à qui il veut donnert un ministère? N’est-il pas écrit que pour Dieu il n’y a plus ni hommes ni femmes pour ceux qui sont en Jésus-Christ? Bien sur, on objectera 1 Tim ch.2v.12 mais, il est nécessaire de se souvenir qu’à l’époque de l’apôtre Paul, les femmes ne savaient, en général, ni lire ni écrire, de plus, elle n’avaient aucune formations biblique. Il est intéressante aussi de lire d’autres pages du Nouveau Testament où des femmes enseignent ou ont des charges dans l’Église.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :