Présidentielle / Paul Ohlott : Le CNEF ne veut pas se mouiller…

Face à l’enjeu spirituel de l’événement politique qui se présente à chacun de nous ce dimanche 6 mai, le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) décide de ne pas se mouiller.

Les raisons évoquées dans le communiqué officiel signé par la main de son président, Etienne Lhermenault, ne révèlent aucune surprise. En effet, le CNEF se montre tout simplement craintif face à une «séquence politique qui [leur] est étrangère» et face à un «scrutin trop politisé». Par conséquent, le CNEF se contente de nous encourager à prier et nous propose la traditionnelle boîte à outil du CPDH…..

Si les valeurs évangéliques défendues par le CNEF ne permettent pas de proposer une réflexion claire et courageuse sur les projets de société des deux candidats actuels et si les responsables de cette instance, soi-disant représentative du monde évangélique, refusent de faire entendre une voix évangélique avant l’élection… en quoi les éventuelles interpellations futures bénéficieraient d’une quelconque crédibilité ? Quand on ne se positionne pas avant une élection et que l’on ne dénonce pas certaines promesses des candidats, a-t-on sérieusement le droit de manifester un mécontent à l’encontre des décisions politiques futures qui découleront directement de cette fameuse élection ?

«La prise de position prophétique qui [leur] est familière» ne fonctionne pas en temps électoral ? Le Saint-Esprit serait-il en congés jusqu’au 6 mai ? Et à quoi sert-il de prier si l’on n’en retire aucune conviction à manifester publiquement au nom du Christ, avec force et fierté ? En refusant de mener le moindre combat, il est évident que le CNEF ne risque pas de «se tromper de combat»…

Enfin, pour justifier leur lavement des mains à l’image de Ponce Pilate, le CNEF explique que sa mission est «de faire des disciples en proclamant l’Evangile, pas de faire des émules en proposant un programme…». Soit ! Mais si leur mission consiste uniquement à faire des disciples en proclamant l’Evangile, pourquoi promettent-ils alors d’interpeller plus tard les autorités ? En quoi l’interpellation ultérieure des politiques rentrerait dans le cadre de leur mission évangélisatrice ? Et si leur mission consiste uniquement à faire des disciples en proclamant l’Evangile… en quoi seraient-ils une instance représentative et incarneraient-ils la voix des évangéliques français ?…

Contrairement à ce que certains pourraient penser, je ne suis pas fondamentalement opposé au projet du CNEF… mais à ce jour, de toute évidence, ce projet manque cruellement de sérieux, de cohérence et de crédibilité… Certains leaders évangéliques se sont battus pour s’accaparer des «titres»… mais ont-ils la carrure nécessaire pour endosser les responsabilités qui leur incombent ?

Paul OHLOTT

LIRE EGALEMENT : Les chrétiens doivent-ils déposer leurs «armes spirituelles» ?



Catégories:Chroniques, Economie, Islam & Islamisme, L'Eglise, Laïcité - Laïcisme, Paul OHLOTT, Politique, Société

Tags:, , , , , , , , ,

112 réponses

  1. C’est des laches Apocalypse 3:16
    Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.[...]

    Beaucoup de Chrétien ont perdu leur saveur !!!!

    • Cette parole s’adresse aux disciples de Jésus pas à ceux qui suivent ou soutiennent un homme politique quelque soit son parti pris politique !

    • Mais ça s’adresse aux "autorités évangéliques" qui ont peur de prendre des positions spirituelles sur des enjeux politiques ?

    • Ce que je comprends à travers les déclarations du CNEF c’est qu il faut voter blanc, comme Mademoiselle Le Pen.
      Quelqu’un avait dit "voter Marine Lepen, c’est voter Hollande".

    • Oui, LePen a tout a gagné si Hollande passe, car la droite sera obligé de se reconstruire, et LePen pourra prétendre être la nouvelle droite, la vraie droite…et gagner pas mal d’électeurs lors des législatives.

  2. Il y a un proverbe qui dit que la peur n’évite pas le danger.
    Or ce qui concerne les élections et le choix du vote que je dois effectuer, mon choix est fait. Il est vrai que la connaissance de l’histoire influe beaucoup sur ma manière de voir et de décider. mis il est aussi vrai que ma connaissance des prédictions de la Bible agit aussi.
    Je me demande quelle est la place de ces gens qui ont peur de regarder les évènements en face. Je pense qu’ils devraient retourner dans un travail laïc et ne plus se mêler des choses de l’Eglise.

  3. Bonsoir Paul,
    il ne me semble pas dans les missions du CNEF de prendre position. C’est une instance qui ne peut se prononcer en raison déjà de la diversité qu’elle représente. Elle n’a pas la liberté d’ ACTU-chrétienne qui n’engage que toi peut-être ?
    Le renvoi au CPDH me parait une sage orientation.

    • Si leur mission consiste uniquement à faire des disciples en proclamant l’Evangile, pourquoi promettent-ils alors d’interpeller plus tard les autorités ? En quoi l’interpellation ultérieure des politiques rentrerait dans le cadre de leur mission évangélisatrice ? Et si leur mission consiste uniquement à faire des disciples en proclamant l’Evangile… en quoi seraient-ils une instance représentative et incarneraient-ils la voix des évangéliques français ?…

    • Pourquoi le CNEF n’a pas cette liberté alors que le but du départ c’est d’être representative du monde chrétien. Le CNEF me fait penser au "Conseil français du culte musulman" qui ne bouge pas d’un pouce et n’arrête pas de faire des salamalec aux autorités Française pour être bien vu. Raison pour laquelle il y a un schisme entre communautés musulmanes. Avec le CNEF c’est pareil, alors le jour ou quelqu’un aura une raison valable (preuve à l’appui) de me dire que le CNEF est utile…nous verrons bien !!!

  4. Salut Paul
    concernant le parallèle avec Ponce Pilate, tu es un peu dur mais t’as pas tout a fait tord.
    "Certains leaders évangéliques se sont battus pour s’accaparer des «titres»…" concernant cette phrase, voici ce que m’a dit un pasteur suisse allemand, leader d’un mouvement mondialement connue (Vineyard), au sujet de l’eglise en France: il y a beaucoup de petits rois dans de petits royaumes….

    • Hélas entièrement vrai! Il veulent le titre mais quant à remplir bien leurs fonctions c est autre chose!

    • Le but du CNEF ce n’est pas de remplir une fonction mais de paraitre au yeux des autorités, c’est le but du départ et là, tous tiennent leurs promesses.
      Paraitre à default d’être, là est la devise du CNEF

  5. "Refuse de faire entendre une voix évangélique" : cette voix si Jésus était là serait : "Aimez vous les uns les autres" "Aimez votre prochain" "Aimez votre ennemi" "Partager…" "Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu" Toute chose écrite dans les Evangiles…

    Je comprends leur réserve face à deux candidats qui ne sont pas chrétiens ! Et moi-même si je pouvais je ne voterai ni pour l’un ni pour l’autre…. Et surtout je ne serai pas partisan de l’un ou de l’autre mais partisan d’aimer mon prochain et de faire avancer le Royaume de Dieu (qui n’est pas de ce monde) Là on verra de vrai changement !!!

  6. ça ne metonne pas ! Mission difficile !

  7. et il se font appeler responsable d’Eglise? le CNEF explique que sa mission est «de faire des disciples en proclamant l’evangile, mais ou sont les âmes gagnée pour le Seigneur? il n’y a jamais eu autant de français de nos jours converti a l’islam!!!!!! CNEF arrêter de ronflé dans vos réunionnite de bureau!!!!!!!!!!!!

  8. Qu’en est-il des autres instances protestante?

  9. Le Seigneur nous a donné le ministère de la réconciliation, n est ce pas le message que nous devrions proclamer face à ces politiques qui s entre déchirent; mais il est vrai qu il faudrait d abord montrer l exemple pour être crédibles car dans nos milieux hélas et peut être au CNEF que de manoeuvres politiciennes pour arriver à ses fins!

    • Chère soeur en Christ,
      Si vous avez toujours mon adresse courriel, (j’ai effacé la vôtre par une fausse manoeuvre), j"ai une question à vous poser.. Merci de votre amabilité en me la communiquant de nouveau si vous le voulez bien.

      Pour ce qui concerne les sujets débattus ici, je constate que tout le monde se réclame du Saint-Esprit (soit par les Ecritures, soit par une autre inspiration spirituelle) mais il faut bien le reconnaître, le Saint-Esprit donne dans ce débat plusieurs directions à sa réponse.
      Or un chrétien (dans le sens de la Parole) est désormais conduit par le Saint-Esprit dans tous les domaines de la vie sur terre. Il y a donc quelque chose qui ne marche pas.
      Je crois qu’au lieu de parler de Dieu dans les débats il serait honnête de dire qu’il s’agit d’une conviction personnelle, quelle que soit la direction politique de cette conviction. C’est tout-à-fait honorable d’avoir une conviction politique et de l’exprimer si on en a envie et un chrétien a le droit d’avoir ses convictions politiques. C’est son droit absolu. Du moins dans notre pays.
      Alors que chacun donc vote selon ce qu’il a coeur et ne parlons pas du "moins pire" car le "moins pire" de l’un n’est pas forcément le "moins pire" de l’autre. Tous les deux ont raison mais la Parole de Dieu, Elle, est intransigeante avec ce qui est inique et péché. Donc un chrétien ne peut choisir entre deux "moins pire".
      Votons dimanche en tant que citoyen responsable, faisant notre devoir de citoyen en accord avec notre conviction pour l’un ou l’autre des candidats en présence car cette fois la Parole le dit clairement: tout ce qu’on ne fait pas avec conviction est un péché.
      Et c’est sur cette conviction intime que chacun doit voter car le Seigneur ne reprochera jamais à un chrétien de s’être trompé par conviction intime (si elle a été prise honnêtement devant Dieu).

  10. La Bible ne connaît pas ces unions, ces groupes qui veulent se faire entendre. La véritable interpellation est une interpellation prophétique. Elle ne provient pas d’organisations, mais d’hommes spirituels zélés pour faire entendre la voix de Dieu, qui ne cherchent pas l’"équilibre", ni les compromis; qui ne craint pas les outrages des ennemis de la foi; et qui vivent pleinement le combat pour la vérité. Ces hommes courageux, reconnaissons-le, ne sont déjà pas bienvenus en chaire dans nos églises métropolitaines… trop agressifs, trop mordants, trop ci et trop ça ! En conséquence de quoi, l’interpellation prophétique s’effectue dans des contrées moins marquées par le conformisme culturel et les valeurs artistiques. Donc ne demandez pas à la CNEF de faire entendre une voix que nous ne saurions même pas entendre dans nos temples et réunions évangéliques ! Servez-vous plutôt d’internet, ce sera plus efficace, et aussi mieux lu par les politiciens qui ne connaissent sans doute même pas la CNEF…

  11. Cher frère,

    Je suis assez sidéré de lire un tel réquisitoire contre le CNEF. Si on commence à se tirer dans les pattes entre frères où va-t-on ?
    Ce n’est absolument pas dans ses attributions de donner quelque consigne de vote (pas plus que n’importe quelle église, union d’église ou pasteur). C’est tout simplement contraire au principe de séparation entre l’Eglise et l’Etat.
    Que les chrétiens prennent et défendent ardemment des positions avec courage, OUI.
    Que le CNEF prennent position pour ou contre une décision, un projet de loi en particulier, pourquoi pas en effet.
    Mais prendre position pour un parti ou pour un candidat, là ça va trop loin.
    Et puis, sur le fond, quand bien même il serait légitime de souhaiter une unanimité des chrétiens (ou au moins des évangéliques) sur certains points (notamment d’éthique), en quoi faudrait-il signer un chèque en blanc sur tout le reste des points du programme défendu par un candidat ou un parti ? Le programme politique d’un pays ne peut se résumer à 2 ou 3 points d’éthique. Il me parait essentiel de pouvoir respecter nos frères et soeurs qui, tout en partageant notre position sur ces points sensibles, ont également des convictions sur d’autres points qui les poussent à voter différemment.
    On criera au compromis. Mais, oui, malheureusement, voter c’est faire un compromis (ne pas voter ou voter blanc également), s’engager en politique c’est faire des compromis. En fait, tant que nous vivons dans ce monde nous sommes contraints à des compromis. C’est regrettable, mais c’est ainsi. Heureusement, notre espoir est fondé sur un Dieu qui ne se compromet pas, notre réelle citoyenneté de chrétien est celle d’un monde qui ne connait le compromis. Plaçons notre soif d’absolu au bon endroit. Pour ce qui est de notre vie dans ce monde, demandons au Seigneur de nous aider à prendre nos responsabilités pour l’honorer au mieux dans tous nos actes, nos paroles, nos pensées.

    Pour ce qui est de dimanche, je dois nécessairement choisir entre 3 compromis. Je prie le Seigneur qu’il m’aide à choisir le moins mauvais. Mais en tout cas il y a un compromis que je refuse de faire, c’est celui de sacrifier la grâce et l’amour envers mes frères et soeurs.

    • Cher Paul,

      Il ne s’agit nullement d’un réquisitoire contre le CNEF. Et d’ailleurs, comme je l’ai précisé, je ne suis pas fondamentalement opposé au "projet du CNEF". Mais un de mes rôles, en tant que journaliste est de bousculer, de faire réfléchir, d’interpeller, et de susciter du débat… afin de faire avance le Schmilblick…

      "Que les chrétiens prennent et défendent ardemment des positions avec courage, OUI.
      Que le CNEF prennent position pour ou contre une décision, un projet de loi en particulier, pourquoi pas en effet."

      Vous êtes donc d’accord avec moi…

    • Sans prendre parti pour l’un ou l’autre, le CNEF pourrait au moins lister le programme de Hollande et Sarkozy et d’encourager le monde évangélique à voter en fonction des programmes. Aujourd’hui le CNEF ne sert à rien, n’apporte rien, et coûte bien cher.

  12. il est évident qu’ en ne prenant pas position , on ne risque pas de se tromper !…

  13. votre avis est juste et bon ! très bon article !

    • quand y faut dire… y faut dire ! c bien parce que les enjeux sont très importants et c là qu’il faut prendre position , tenir ferme et dénoncer poliment ce qui ne va pas ! vous l’avez très bien déclaré !! que Jésus vous bénisse et ne changé rien ! vous êtes nature , direct , droit , poli , c de grandes qualités ça et en plus chrétien engagé ! yes !!

  14. Je confirme qu’il aurait été bien que le CNEF prenne une initiative comme le CPDH qui a voulu synthétiser et amener les infos essentielles aux électeurs. Ceci a aidé bcp de personnes à faire un choix et même à changer d’avis sur leur vote (ouff !). On peut lister, évoquer des points, des valeurs pour informer sans que personne ne se sente imposer un choix mais c’est tout aussi important de vérifier que les chrétiens aient bien toutes les infos car ce ne sont pas souvent les premiers à se tenir informés des programmes. (certaines du fait que pdt des années, on a dit pas de politique pour les chrétiens…?). Le CNEF aurait pu faire mieux qu’un édito sur leur site web ! (heureusement la boite à outils CPDH sauve leur mise et ils s’en contenteront !)…

  15. Nicolas Sarkozy, Queen Elizabeth, et Vladimir Poutin meurent en même temps et se retrouvent en enfer.

    > > > A leur arrivée ils repèrent un téléphone rouge et immédiatement demandent quelle en est l’utilité.
    > > >
    > > > Le diable leur dit qu’il peut être utilisé pour appeler la terre dans des circonstances exceptionnelles.
    > > >
    > > > Considérant tous les trois que les circonstances sont exceptionnelles car ils n’ont pas eu le temps de régler tous leurs problèmes
    > > > il décident de demander s’ils peuvent s’en servir.
    > > >
    > > > Poutin demande donc d’appeler la Russie, il parle pendant 5 minutes et le diable lui dit qu’il lui doit 1 million de Roubles.
    > > > Poutin fait un chèque.
    > > >
    > > > La Reine Elisabeth demande donc à son tour d’appeler l’Angleterre. Elle parle pendant 20 minutes et le diable lui demande
    > > > 6 millions de livres. Elle paye.
    > > >
    > > > Nicolas Sarkozy à son tour prend le téléphone, appelle la France et parle pendant 4 heures. A la fin de l’appel le diable
    > > > lui dit qu’il doit 5 euros.
    > > >
    > > > Quand Poutin entend cela il rentre dans une rage épouvantable et demande au diable pour quelle raison Sarkozy est-il traité de manière
    > > > préférentielle?
    > > >
    > > > Le diable sourit et lui dit que depuis que François Hollande est devenu président, la France est devenue un enfer et que c’est donc un appel local.

    • Il y a déjà des blagues chrétiennes sur la présidence d’Hollande… il y en a qui ne perdent pas de temps !! :-))) Merci pour cette petite pause "humour"…

    • Hmm quelle finesse et quel humour édifiant sur un site "chrétien" : le diable, l’enfer, etc…

      Chacun peut certes en "rigoler", mais Jésus en a pleuré de voir que le plus grand nombre vont ainsi vers la mort faute d’avoir reçu la grâce de son amour. Et je n’ai pas plus envie de rire que lui dece genre de petites blagues qu’elles soient anti-hollande anti-sarkozy. La grande ruse du diable n’est elle pas que beaucoup s’imaginent qu’il est tellement mythique et inoffensif qu’on peut même rire avec lui ? Ce n’est pas mon avis.

      Nous avons mieux à faire de toute façon à bénir le prochain président, quel qu’il soit, qu’à en faire l’objet de notre moquerie.

  16. Dans l’Eglise de Christ c’est l’Amour et la Vie qui sont annoncés. Dans cette vie, il y a des règles de bon sens parce que je ne suis qu’un humain. Ces règles sont le refus de l’euthanasie, le refus de l’homosexualité, le refus de la reconnaissance des drogues dites douces. Le refus de l’athéisme au dépend d’un Islam de plus en plus présent. Au dépend de philosophies plus ou moins humanistes qui excusent tout. Au dépend de politiques dans la pensée unique sur des bases autres que croire à notre Dieu.
    Si nous faisons un compromis sur cela, c’est toucher atteinte à la chose la plus sacrée, la vie! C’est toucher dans le mépris absolut le corps et l’Esprit . "Ne savez vous pas que le corps est le temple du Saint Esprit?" favoriser les attitudes contre nature , quelles qu’en soient leurs raisons au point d’en faire des lois, ne peut pas être compatible avec un Chrétien.
    Les drogues sont des moyens artificiels qui cachent notre nature et qui détruit jour après jour la vie .
    Si nous acceptons ces principes, reconnaissons que nous ne sommes pas dans les voies du Seigneur. Le Seigneur Aime le pécheur mais refuse le péché. Nulle part il n’est écrit, lorsque nous avons conscience de cela, de faire route, complice, dans le péché.
    Concient de cela je ne voterai pas sur le parti qui envisage d’user de ces pratiques, sans voter blanc pour autant car ça reviendrait à voter pour cette personne!
    La Parole nous demande la fermeté . Je pense à l’Eglise de Laodicée ( je te vomirai de ma bouche, non parce que tu est faible ou bouillant, mais parce que tu es tiède….Ceci devrait nous inciter à la rigeur de ces choses.

  17. La politique politicienne semble être présente dans ce texte…
    Je pense à la position de l’église Allemande avant la guerre devant ma montée du Nazisme et de l’antisémitisme…. on ne dit rien cela risque de nous retomber dessus….

  18. Bien cher tous

    Dans quelques jours les français vont élire le nouveau président.
    Afin que la volonté de Dieu s’accomplisse pour cette élection je vous propose de prier et jeûner un soir de la semaine (celui qui vous conviendra), au minimum.
    Nous savons que le vrai combat est un combat spirituel et nos prières ont une grande puissance pour changer les choses.
    Proverbes 21 : 31
    Le cheval est équipé pour le jour de la bataille, Mais la délivrance appartient à l’Eternel.
    Faites passer ce mail à tous vos contacts chrétien, il est d’une importance capitale.

    Voici quelques pensées du pasteur Olivier Derain (enseignemoi.com) pour influencer notre vote

    Nous devons choisir le moins pire :
    Examiner le programme de chaque candidat et nous poser les questions suivantes : Est-il consistant ? Est-il réaliste, ou fait-il des promesses qui vont faire plonger la France dans une crise sociale et économique ?
    Examiner les convictions : Est-ce un homme de conviction ? Est-il intègre (au moins un minimum !) ? Est-ce un homme de parole ? Aura-t-il la poigne nécessaire pour gouverner ce pays, ce pays où les français descendent protester dans la rue au moindre problème ?
    Examiner s’il est à la hauteur au niveau de l’économie : la France est actuellement à une croisée des chemins. Le spectre de la faillite grecque lui pend au nez, tandis que l’Espagne, le Portugal et l’Italie sont en train de glisser dans le même fossé.
    Examiner ses convictions sociales : la France est un pays où tout le monde veut des avantages (c’est un des pays où il y a le plus d’avantages… les caisses de l’Etat étant vides). L’assistanat n’est pas biblique. Dieu est un Dieu de productivité, non pas d’assistance !
    A-t-il un plan de dynamique pour les entreprises ? En effet, l’économie repose sur cette dynamique : sans entreprises saines et compétitives, le chômage ne cessera de grimper.
    Examiner ses opinions face aux droits des homosexuels, afin d’éviter une nouvelle tragédie : le remboursement scandaleux des avortements par la sécurité sociale (loi votée par Simone Veil, elle-même victime des camps de concentration Nazi, ce qui parait tellement contradictoire). Les chrétiens doivent réaliser que les deux esprits sataniques qui œuvrent le plus en ce moment, sont les esprits religieux de l’Islam et les esprits sataniques d’homosexualité. Pour les refreiner, il faut prier, mais pas seulement ! Il faut aussi des leaders qui empêchent que des lois qui vont a l’encontre de la liberté du culte et qui prônent le péché comme quelque chose de normal, soient votées, sous le prétexte que ce soit populaire.
    Est-ce un candidat pro-Israël ? Israël est dans le cœur de Dieu. Certains candidats sont farouchement opposés à Israël, d’autres ne lèveront pas même le petit doigt, même en cas de menaces sérieuses de la part des terroriste islamistes ou des pays comme l’Iran et bien d’autres. On ne peut pas voter pour un candidat qui s’affiche contre la nation d’où vient Christ, et qui deviendra dans le Millénium, la nation la plus puissante du monde, par laquelle nous régnerons.
    Bien fraternellement en Christ
    Marc Dillard
    Ass Passe à ton voisin
    http://radiop.free.fr

  19. ils bottent en touche alors que l’enjeu est grave.Qu’ils n’aillent pas pleurer après si dans moins de deux ans on pratique l’euthanasie, plus d’avortement,des mariages et adoption homosexuels. Vous savez ce qu’a fait l’eglise d’Allemagne lors du reveil spirituel en 1908, ils ont décrétés que ce mouvement n’était pas de Dieu. Quels sont les récoltes? En 1933 un homme a eu le pouvoir Hitler et l’eglise dans sa grande majorité a laissé faire sauf Dietrich Bonhoffer par exemple.Je suis outré par cette lâcheté.Ce n’est pas le CNEF que je critique mais leur attitude de passivité.

  20. Bien cher tous

    Dans quelques jours les français vont élire le nouveau président.
    Afin que la volonté de Dieu s’accomplisse pour cette élection je vous propose de prier et jeûner un soir de la semaine (celui qui vous conviendra), au minimum.
    Nous savons que le vrai combat est un combat spirituel et nos prières ont une grande puissance pour changer les choses.
    Proverbes 21 : 31
    Le cheval est équipé pour le jour de la bataille, Mais la délivrance appartient à l’Eternel.
    Faites passer ce mail à tous vos contacts chrétien, il est d’une importance capitale.

    Voici quelques pensées du pasteur Olivier Derain (enseignemoi.com) pour influencer notre vote

    Nous devons choisir le moins pire :
    Examiner le programme de chaque candidat et nous poser les questions suivantes : Est-il consistant ? Est-il réaliste, ou fait-il des promesses qui vont faire plonger la France dans une crise sociale et économique ?
    Examiner les convictions : Est-ce un homme de conviction ? Est-il intègre (au moins un minimum !) ? Est-ce un homme de parole ? Aura-t-il la poigne nécessaire pour gouverner ce pays, ce pays où les français descendent protester dans la rue au moindre problème ?
    Examiner s’il est à la hauteur au niveau de l’économie : la France est actuellement à une croisée des chemins. Le spectre de la faillite grecque lui pend au nez, tandis que l’Espagne, le Portugal et l’Italie sont en train de glisser dans le même fossé.
    Examiner ses convictions sociales : la France est un pays où tout le monde veut des avantages (c’est un des pays où il y a le plus d’avantages… les caisses de l’Etat étant vides). L’assistanat n’est pas biblique. Dieu est un Dieu de productivité, non pas d’assistance !
    A-t-il un plan de dynamique pour les entreprises ? En effet, l’économie repose sur cette dynamique : sans entreprises saines et compétitives, le chômage ne cessera de grimper.
    Examiner ses opinions face aux droits des homosexuels, afin d’éviter une nouvelle tragédie : le remboursement scandaleux des avortements par la sécurité sociale (loi votée par Simone Veil, elle-même victime des camps de concentration Nazi, ce qui parait tellement contradictoire). Les chrétiens doivent réaliser que les deux esprits sataniques qui œuvrent le plus en ce moment, sont les esprits religieux de l’Islam et les esprits sataniques d’homosexualité. Pour les refreiner, il faut prier, mais pas seulement ! Il faut aussi des leaders qui empêchent que des lois qui vont a l’encontre de la liberté du culte et qui prônent le péché comme quelque chose de normal, soient votées, sous le prétexte que ce soit populaire.
    Est-ce un candidat pro-Israël ? Israël est dans le cœur de Dieu. Certains candidats sont farouchement opposés à Israël, d’autres ne lèveront pas même le petit doigt, même en cas de menaces sérieuses de la part des terroriste islamistes ou des pays comme l’Iran et bien d’autres. On ne peut pas voter pour un candidat qui s’affiche contre la nation d’où vient Christ, et qui deviendra dans le Millénium, la nation la plus puissante du monde, par laquelle nous régnerons.

  21. Il y a quelques années le problème ne se posait pas car les questions éthiques n’étaient pas si présentes. en 1981, 1988 et 1995 on ne parlait de mariage homosexuel et de l’euthanasie en tant que lois à venir.
    C’est la droite qui a fait voter la loi sur l’avortement. La gauche n’y étant pas opposée.
    Aujourd’hui devant le Seigneur et sa parole, il est important de nous positionner face à ces questions.
    Est-ce le rôle du CNEF que de se positionner par rapport à un parti ou un homme politique non chrétien ?
    Ne risque-t-il pas de se trouver en mauvaise posture si l’homme qui arrive au pouvoir n’est pas celui qu’il appuie ?
    Pourra-t-il encore faire entendre sa voix efficacement s’il soutien un parti ?
    Par contre chacun a le devoir de se positionner face à des questions éthiques dont traite la bible.
    C’est pourquoi il renvoie à la boite outil du CDPH.
    Que chacun donc se positionne sur ce que nous dit la parole et le Saint-Esprit.
    Et ne lui demandons pas à une instance tel que le CNEF de prendre position à notre place pour un homme, un parti. C’est notre responsabilité individuel.
    Frères notre objectif est de combattre ensemble le bon combat de la foi pour le salut des perdus.
    Dieu vous bénisse et vous conduise

    • Je comprends votre réaction, mais à ce moment-là que le CNEF ne se présente pas comme l’instance représentative des évangéliques ou comme la voix des évangéliques en France… et que le CNEF ne s’amuse pas, une fois que les débats sont passés, de jouer l’offusqué en interpellant les politiques sur telle ou telle autre décision ou proposition de loi.

  22. je pense qu’il y a du fatalisme dans leurs raisonnement ce qui est contraire à la foi!

  23. Je viens de prendre connaissance du communiqué du CNEF à l’occasion des élections de dimanche prochain. C’est juste consternant ! « Moins courageux, tu meurs ! » Si je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il ne faut pas se tromper de combat en opposant un homme à un autre, ou qu’il ne faut pas attaquer des personnalités et ce sous aucun prétexte, se positionner courageusement contre des idées ouvertement humanistes et antichrétiennes ne me semble pas relever d’une "erreur de combat", ni d’un choix politique, mais juste d’une attitude responsable, courageuse et spirituelle ! N’est-il pas important de savoir le faire quand c’est nécessaire ?
    Le CNEF et son communiqué prouve le peu de sérieux que les évangéliques ont manifesté dans cette échéance électorale si importante pour l’avenir de notre pays et donc de nos Églises.

    Pasteur Samuel Foucart

    • J’attends le CNEF maintenant sur les prochaines décisions de F.Hollande sur l’IVG, l’euthanasie, l’homosexualité. Difficile de faire le coq quand aux elections cette organisation c’est comporté comme une poule mouillée. Compromis, compromis quand tu nous tiens !!!!

  24. Que Dieu bénisse le CNEF pour cette décision pleine de sagesse.

  25. Le CNEF a également écrit : "nous continuons à croire que ce scrutin est trop politisé pour que nous soyons entendus sans être récupérés ou instrumentalisés"…

    Heureusement que Jésus n’a pas eu peur de proclamer la vérité et de prendre certaines positions face au risque d’être récupéré ou instrumentalisé…

    La peur est-elle la conseillère des responsables du CNEF ? Ne faut-il pas proclamer la vérité, en toute occasion, favorable ou non ?…

  26. J’aime cette pensée des prêtres de Padre blog : "L’élection n’est ni une canonisation ni une déclaration d’amour. Le candidat de nos rêves n’existe que … dans nos rêves. Il s’agit de voter pour celui des deux qui nous paraît en conscience le plus capable d’assumer cette lourde charge, dans le sens du bien commun. Que les catholiques ne se comportent pas en « enfants gâtés » mais fassent preuve de maturité et de responsabilité."

  27. Il m’ apparaît de plus en plus évident que ce genre d’ attitude du CNEF , ( le syndrome de l’ autruche…) est assimilable au vote blanc , défendu par un Bayrou par exemple , qui déclare voter Hollande au final .
    Ce vote blanc , in fine , favorise le candidat qui est en tête des sondages …
    Conclusion possible et logique : le CNEF encourage subtilement à voter Hollande..CQFD !
    J’ en vois certains au fond de la salle , qui me hurlent que j’ ai l’ esprit tordu..!!..
    Peut- être , peut- être pas…..

    • Sergem,
      Vous citez Monsieur Bayrou qui appelle à voter blanc avec ses 9%
      mais vous refusez de citer Mlle Le Pen qui appelle aussi à voter blanc avec ses 18%.
      Pensez vous que Mademoiselle Le Pen aussi encourage subtilement à voter socialo coco?

    • Oui, LePen a tout a gagné si Hollande passe, car la droite sera obligé de se reconstruire, et LePen pourra prétendre être la nouvelle droite, la vraie droite…et gagner pas mal d’électeurs lors des législatives.

  28. On est des grands, en tout cas des majeurs et on doit nous même comparer les programmes politiques proposés par chaque partie et sans "assistance du papa CNEF". et cette fois-ci ce n’est même pas trop difficile :

    - L’adoption des enfants par les couples homos – le lobby de l’homosexualité – l’avortement – l’euthanasie – la place de l’islam dans notre pays – la place du christianisme – etc.
    Mettez la Bible en face de ces programmes, sortez de l’agitation généralisée et priez. La foi chrétienne ça sert aussi pendant les périodes électorales pour nous inspirer utilement! Elsa

  29. Dans ce cas là il faut distinguer deux problèmes: des positions pro-palestiniennes de la part de la gauche, d’une part, et la question de l’islam en France, d’autre part. Si vous souhaiter associer les deux, il faut creuser.

  30. Vous ne m’avez pas lu. Que la question palestinienne se trouve instrumentalisée par des Musulmans est une chose, que des attitudes politiques en faveur de l’Islam se fasse au nom de la défense des Palestiniens, en est une autre. C’est cela que vous ne montrez pas. Et cette équation et pourtant le coeur de votre argument.

    • Mais les musulmans ne sont pas les seuls à instrumentaliser la question palestinienne… quand les politiques de gauche se font le porte-voix du Hamas et de leurs propagandes… Quand ils déforment la réalité sur ce qui se passe réellement à Gaza et en Israël… Quand ils veulent nous faire croire que Gaza est une prison à ciel ouvert… Cela ne fait pas naître en vous comme un soupçon d’islamophilie et d’antisionisme radical ?

  31. Ben… non. Selon vous la critique systématique de l’État d’Israël entraînerait de la synpathie pour les Musulmans et encouragerait donc les élus à vouloir doter les Musulmans de lieux de culte et de les favoriser. Cela reste une hypothèse. Que les critiques envers Israël crée de l’empathie pour les Palestiniens, certes, mais pourquoi cette sympathie rejaillirait sur tous les Musulmans. C’est cela qui reste sans fondement.

    • Mais au nom de quoi se font-ils les porte-paroles de la propagande pro-palestienne ? Qu’ont-ils à gagner à jouer ce jeu si ce n’est de manifester une islamophilie sans nom ? Quand on veut faire plaisir à une communauté, on se fait l’écho de sa propagande !

    • Je n’ai pas parlé simplement de critique systématique de l’Etat d’Israël, j’ai aussi parlé d’une reprise de la propagande du Hamas…

    • Peut-être le font-ils tout simplement pour des raisons qu’ils considèrent tout simplement "humanitaires", pour les Palestiniens. Vous partez du principe que défendre les Palestiniens c’est forcément un symptome d’islamophilie, mais sur quoi vous appuyez vous pour dire cela?

    • Quelqu’un qui fait sincèrement de l’humanitaire ne le fait pas en reprenant la propagande d’une faction terroriste islamiste et en déformant volontairement et systématiquement la situation du terrain. Quelqu’un qui fait sincèrement de l’humanitaire ne dépeint pas Gaza comme une prison à ciel ouvert. Quelqu’un qui fait de l’humanitaire cherche généralement à ne pas se mêler de politique. Et enfin, vous croyez vraiment que les politiciens de gauche sont des gens qui oeuvrent dans l’humanitaire ?… Franchement… C’est une blague ?

  32. vous noterez que j’ai utilisé des guillemets. Il y a donc deux problèmes différents: l’attitude vis à vis du conflit israélo-palestinien et la question de l’Islam de France. On tourne en rond parce que nous ne distinguez pas les deux. Je dis simplement que les gens qui défendent les Palestiniens ne le font pas du tout en pensant à l’Islam.

  33. Je compatis vraiment sincèrement à la très grosse peine de certains internautes,
    qui au matin du 6 Mai : n’auront plus leur "bouc émissaire" favori
    à calomnier et à injurier : chaque jour ouvrable de l’année…
    Plus le moindre petit Sarko à se mettre sous la dent,
    que vont-ils donc devenir ces pauvres gens ?
    leurs gueguerres permanentes contre Sarko permettait à la plupart
    de ces pauvres bougres d’avoir une raison de vivre
    et d’oublier enfin leurs échecs personnels et professionnels
    et le fait que leurs femmes va trop souvent chez le voisin…
    Mais l’espoir sera au bout du tunnel ,avant la fin de l’année 2012 :
    le nouveau souffre-douleur et le nouveau "coupabledetout"
    sera, à n’en pas douter, le Hollandais Volant…!!!

  34. Si le CNEF refuse de se mouiller ce n’est pas le cas des catholiques :

    Associations Familiales Catholiques
    ——————————————————————————–
    Confédération Nationale
    Mouvement national reconnu d’utilité publique

    Communiqué de presse du 4 mai 2012

    Election présidentielle : le choix s’impose

    Dimanche prochain, les Français vont élire le président de la République. Leur choix va conditionner la vie de la société et celle de chacun de ses membres pour les prochaines années.

    Les AFC appellent pour cela leurs adhérents et proches à voter, en conscience, pour le candidat le plus à même de garantir, dans son action, la plus grande proximité avec l’enseignement social et familial de l’Eglise.

    Sur cette base, les AFC souhaitent attirer l’attention des électeurs sur les quatre enjeux sur lesquels elles sont mobilisées depuis le début de la campagne :

    quel président promouvra au mieux la famille durable fondée sur le mariage, union d’un homme et d’une femme ?
    quel président favorisera une écologie de l’homme la plus soucieuse des plus fragiles ?
    quel président renforcera le rôle des pères et mères dans leurs responsabilités éducatives ?
    quel président contribuera au mieux à lever les freins qui pèsent sur la vie de famille et l’accueil de la vie ?

    Ces sujets sont autant de préoccupations pour les familles. Sur eux, un choix positif s’impose qui ne peut être ni le vote blanc, ni l’abstention.

    Les Associations Familiales Catholiques (AFC) sont un cadre d’engagement et d’entraide offert à tous ceux qui veulent agir dans la cité au service de la famille à la lumière de l’enseignement de l’Eglise Catholique. Elles représentent 35 000 familles et ont fêté leurs Cent Ans en 2005. Pour en savoir plus : http://www.afc-france.org "

    • Voici le message de Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, pour les électeurs catholiques:

      “…L’Eglise [catholique romaine] n’a pas à donner des consignes de vote ni à se prononcer en faveur de tel ou tel candidat, mais la responsabilité morale et spirituelle inaliénable qui lui revient, est d’éclairer les consciences sur ce qui porte gravement atteinte aux fondements éthiques et anthropologiques de la vie, de la famille et de l’éducation…” (le Salon belge)

      En bref, comme l’AFC, M. Rey recommande de voter en cohérence, en rappelant les principes non-négociables qui constituent les fondements de la société civile.

    • Oui beaucoup de catholiques se sont prononcés courageusement et spirituellement !

  35. Paul, le ton de votre article n’est pas empreint de douceur. Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec la decision du CNEF de ne pas donner de consigne. Mais vous devez rester courtois. C’est Dieu qui nous l’indique dans 1 Corinthiens 13 par exemple.

    Et je ne vois pas la pertinence de votre conclusion qui peut-être accusée d’être mesquine et médisante:
    «Certains leaders évangéliques se sont battus pour s’accaparer des «titres»… mais ont-ils la carrure nécessaire pour endosser les responsabilités qui leur incombent ?»

    Si vous avez fait un travail de journalisme et que vous avez des preuves, prouvez-le. Sinon, ce n’est que de la rhétorique.

    • Il paraît que dans la Bible, de grands hommes de Dieu étaient moins doux que moi et prenez encore moins de pincettes que moi pour dire certaines choses… donc ça me rassure, je ne suis pas encore border line. Et puis si mon style franc et direct choque quelques vierges effarouchées, ça ne m’empêchera pas de dormir ! :-)

      Enfin, j’aime beaucoup cette manie que certains évangéliques ont, de me dire comment je devrais exercer mon métier et comment je devrais écrire mes articles. Vous êtes mignons. :-). Je ne savais pas, en tous les cas, que je devais vous demander une autorisation préalable, avant de soulever certaines questions ou de dénoncer certaines choses. J’essaierai d’y penser à l’avenir. :-)

      J’espère avoir été assez "doux" dans ma réponse… et j’espère que vous aurez suffisamment d’humour pour lire ce commentaire au degré qu’il convient.

    • Quand des gens sont incapables de répondre sur le fond d’un article, ils attaquent la forme.

  36. Je suis scandalisé par la dérive droitière d’un grand nombre d’entre vous, qui témoigne d’une analyse politique particulièrement mal informée. Sarkozy défendrait les valeurs chrétiennes ? Mais n’est-ce pas Obama et lui qui installent littéralement Al Qaida en Libye, au Mali, en Syrie… mettant en danger les communautés chrétiennes et leur liberté d’action dans ces pays ? Le conservatisme n’est pas le christianisme. Ce n’est pas en militant contre le mariage homosexuel que vous empêcherez les unions homosexuelles. Ce n’est pas en défendant l’Etat militarisé d’Israël que vous servez le Christ. Ce n’est ni par la force, ni par la puissance, mais par mon esprit.

    • On n’a jamais dit que Sarkozy était bien… mais il reste le moins pire.

    • Théophile Kouamouo,
      La situation est en effet très grave car la guerre est déclarée à l’Occident qui fait mine de ne pas s’en apercevoir. Il faut d’urgence nous réarmer matériellement et moralement pour affronter l’avenir sombre qui nous attend. Est-ce que des clowns comme Mélenchon (pour qui tu as voté) et Hollande (pour qui tu veux voter) seraient à la hauteur??! Il serait temps pour toi d’ouvrir les yeux. Pourquoi l’Algérie ne prend-t-elle pas l’initiative de réunir un sommet des Chefs d’Etats des pays voisins du Mali afin de traiter cette crise et de prêter main forte, si nécessaire, au pouvoir légitime de Bamako ? Le Mali dans la tourmente risque d’imploser si la solidarité africaine ne se concrétise pas maintenant. "Celui qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles" (proverbe africain) !!

      Rappel : En cinq ans de présidence de Nicolas Sarkozy, celui-ci a favorisé l’obtention de la nationalité Française à beaucoup de Maliens car il a affirmé qu’ils sont des travailleurs sérieux et qu’il veut les aider. D’ailleurs, le patron de la diversité à l’UMP est un franco-Malien Séga Doucouré qui vit en France depuis plus de 30 ans.

    • il reste le moins pire pour vous, pas pour l’ensemble des chrétiens …

    • C’est pour cela que vous avez la liberté de vous exprimer sur ce site…

    • c’est pour ça que je le fais …

    • par l’Esprit vous avez raison. Priez pour recevoir sa direction (et lisez la Bible aussi)
      bien fraternellement
      Marc Dillard

    • il faut rire un peu en ces temps de "hautes tensions"… :-)

  37. Finalement le CNEF aurait donc pour vous le tort de ne pas appeler à voter Sarkozy…

    Mais imaginez seulement qu’il l’ait fait, comment ne pas voir que beaucoup des évangéliques qui en sont membres auraient immédiatement remis en cause sa légitimité ? Car représenter les évangéliques c’est les représenter dans leur totalité et dans tout ce qui les unit, et non pas en prenant une position qui n’est pas (et de loin) partagée par tous, même si elle devait être légèrement majoritaire. C’est aussi une condition pour que sa représentativié ne soit pas écornée le jour où il présentera ses positions au gouvernement, notamment sur les questions d’éthique.

    Il me semble qu’on peut accorder à Etienne Lhermenault et autres délégués du CNEF davantage de la bienveillance fraternelle et du soutien respectueux dus aux anciens que vous n’en faites preuve ici, sans doute emporté par la passion politique de cette fin de campagne. Pour ma part en tout cas j’invite plutôt chacun à prier pour eux et pour le témoignage évangélique qu’ils ont la charge de porter au plus haut niveau de l’Etat.

    • Vous écrivez : "Finalement le CNEF aurait donc pour vous le tort de ne pas appeler à voter Sarkozy…"

      Je m’inquiète sur vos capacités de "compréhension de texte"…

      "comment ne pas voir que beaucoup des évangéliques qui en sont membres auraient immédiatement remis en cause sa légitimité ?"

      Si ça peut vous rassurer, ils n’ont pas besoin de se positionner spirituellement sur une élection… pour que leur légitimité soit amplement contestée. C’est le risque quand on est auto-proclamée :-)

      Je manque de respect aux anciens ? A quels anciens ?

    • Si des associations comme les AFC (Associations Familiales Catholiques), qui représentent plus de 35.000 familles, arrivent à publier un communiqué qui apporte une direction claire, mais sans pour autant contraindre qui que ce soit à quoi que ce soit, et sans que cela ne divise leurs membres… je pense que le CNEF aurait pu aussi en être capable. Mais vouloir être la voix des évangéliques, vouloir être une instance représentative et ne pas être en mesure de diffuser un communiqué officiel pour donner une direction spirituelle forte face à un enjeu politique majeur, c’est consternant.

    • "vouloir être la voix des évangéliques, vouloir être une instance représentative et ne pas être en mesure de diffuser un communiqué officiel pour donner une direction spirituelle forte face à un enjeu politique majeur, c’est consternant"

      Moi ce que je trouve ici consternant c’est que vous ne compreniez pas le rôle du CNEF comme fédérateur des églises évangéliques où les opinions politiques ne font pas l’objet d’une confession de foi ou d’un engagement écclésial.

      Ce modèle de chrétienté politique que vous soutenez me parait un véritable contre-témoignage de tout l’enseignement de Jésus et des apôtres qui, loin de se placer sur le terrain des luttes de pouvoir de ce monde, ne vise au contraire qu’à annoncer un Royaume d’un tout autre ordre qui vient d’en-haut pour tous ceux qui l’espèrent et l’attendent. Il est donc heureux pour moi que le CNEF y soit pour sa part resté fidèle; à mes yeux ce n’est pas à lui mais à vous de vous mettre davantage en question dans l’attaque virulente que vous avez porté ici publiquement contre lui.

    • Si ce n’est pas le rôle du CNEF, si c’est juste un "fédérateur d’églises", pourquoi promettent-ils alors d’interpeller plus tard les autorités ? Ils font de la politique uniquement quand ça les arrangent ?

    • Auto-proclamé ? Expliquez-vous ? Sinon on peut penser qu’il s’agisse de calomnie.
      Avoir un site d’information riche et intelligement conçu ne vous permet pas d’accuser sans preuve.
      peut-être n’aimez-vous pas cette instance ?

    • A partir du moment où les évangéliques n’ont pas voté leurs représentants, c’est que les représentants se sont choisis eux-même. Il n’y a donc aucune calomnie dans mes propos. Et on sait bien que dans le petit monde évangélique, la cooptation fonctionne à plein tube :-)

    • Mais les représentants des églises qui ont élu le conseil du CNEF ne sont-ils pas légitimes par la délégation qu’ils ont reçu de leurs propres conseils d’anciens ? J’avoue aussi ne pas bien comprendre ce procès que vous faites ici en illégitimité de cette instance fédérative.

    • Tous les pasteurs ne sont pas choisis par leurs assemblées, regardez par exemple comme ça se passe dans les Assemblées de Dieu (ADD), et je ne me souviens pas avoir entendu parler d’un vote de tous les pasteurs de France pour élire les responsables du CNEF.

  38. Théophile ,
    Vous ne semblez pas scandalisé par la " dérive gaucharde " d’ un certain nombre d’ intervenants : on est , en fait , scandalisé par ce qu’ on veut !…
    " ce n’est pas en défendant l’ Etat militarisé d’ Israel que vous servez le Christ …." ( sic )
    C’ est sans doute en défendant les groupes pacifistes , tels le Hamas ou le Hezbollah ( pour ne citer qu’ eux…) ou les états pacifistes tels que l’ Iran ( pour ne citer que lui , car ils sont légions..) , qui ont juré de détruire l’ "entité sioniste " qu’ on sert mieux le Christ ?….
    Merci de rajouter à la fin de votre commentaire cette paraphrase biblique en guise d’ alibi , totalement hors contexte ……m’ enfin !!

    • +SERGEM
      Il semblerait que toutes les puissances de l’enfer se soient rassemblées en France.

      Quand Hollande dit et répète qu’il accordera "le droit de vote aux élections locales aux étrangers" (art. 50 de son programme), c’est un crime car dans un nombre incalculable de communes, les immigrés feraient la loi ! Imaginez les conséquences d’une telle mesure dans une ville comme Marseille ! Ou en Seine-Saint-Denis. Ce serait placer des pans gigantesques du territoire français sous emprise étrangère ! Ce serait donner à ces villes à un véritable statut d’extraterritorialité ! Voir aussi : http://goo.gl/GdzZ9

  39. Je lis que l’Occident serait menacé. D’abord, l’Occident n’est pas la chrétienté. La majorité des chrétiens du monde ne sont pas Occidentaux. Jésus n’était pas occidental. Donc ne mélangez pas race et foi.
    Les chrétiens n’ont pas à désirer que le pouvoir politique impose le règne de Christ par des règlements et des lois. Sinon, je ne vois pas la différence entre nous et les islamistes. Les chrétiens doivent veiller à ce que la liberté religieuse soit garantie pour qu’ils puissent faire leur travail. En quoi Hollande menace-t-il la liberté de culte en France ? Soyons sérieux. Vous voudriez un président qui réprime l’islam ? Qu’est-ce que cela vous apporterait ? Cela ferait-il plus de disciples ? Incroyable légèreté.
    Sarkozy a objectivement travaillé à la persécution des chrétiens d’Orient en soutenant Al-Qaida en Syrie. Les miliciens de Ouattara qu’il a installé n’ont-ils pas tué des pasteurs, brûlé des églises, dans l’indifférence des "frères" français ? La France a armé à la fois les Touaregs et les islamistes qui sont aujourd’hui au Mali et chassent les chrétiens. Vous en êtes vous indigné ? Mais je comprends que pour certains d’entre vous christianisme = Occident.

    • Theophile,
      "l’Occident n’es pas la chrétienté" Merci du renseignement! C’est bizarre, sur ton site tu t’affiches pro-Mélenchon, et ici tu parles de "dérive droitière" ! Bref, sur ce sujet du "terrorisme islamique" tu tentes de manipuler en accusant Sarkozy, alors que chacun sait que c’est à l’Algérie de prendre ses responsabilités pour une solidarité africaine!

  40. Mon commentaire n’est pas passé. Un bug? Paul, sur le fond, si vous n’avez pas des preuves votre conclusion est de la calomnie mesquine et médisante:
    «Certains leaders évangéliques se sont battus pour s’accaparer des «titres»… mais ont-ils la carrure nécessaire pour endosser les responsabilités qui leur incombent ?»

    Si vous avez fait un travail de journalisme et que vous avez des preuves, prouvez-le. Sinon, ce n’est que de la rhétorique.

  41. Cher Paul Ohlott,

    peut-être que la discipline de "prise de position spirituelle" n’est pas si évidente à pratiquer que cela. Et vous devriez je pense en être averti.

    Par exemple en 2009, à l’époque où Madagascar subissait dans la douleur le renversement de son gouvernement, vous avez publié un article intitulé "Andry Rajoelina, ‘’L’homme que Dieu a choisi pour protéger Madagascar’’". Vous vous êtes fait le porte-parole du PRC, parti politique dans lequel vous-même êtes engagé.
    Article visible ici: http://www.madagascar-presidency.gov.mg/actualite/index.php?shw=pourquoi

    A l’époque je me souviens, cet article avait heurté des sensibilités, encore sous le choc des événements graves et sanglants qui s’étaient produits. Pourtant malgré tout, vous avez affirmé votre soutien à cet homme, allant même jusqu’à conférer à votre "conviction" un caractère spirituel.
    A ce jour, allez demander au peuple malgache si la situation a évolué dans un premier temps et si oui si elle s’est améliorée. Je doute sincèrement que les réponses que vous récolterez seront farouchement positives et que Madagascar se sente réellement béni aux mains de son dirigeant actuel.
    Je pense que malheureusement le bilan des 3 dernières années de cet ancien DJ ne montre pas ces capacités à diriger une nation, contrairement à ce que vous aviez annoncé. Où est le Nelson Mandela ou Martin Luther King que vous aviez vu pour Madagascar? Je crains qu’il ne se soit égaré en chemin… et que par conséquent Dieu ai trompé le PRC. A moins qu’il n’aie jamais rien dit en ce sens…?

    Donner son opinion quand on représente une autorité (pasteur, CNEF, parti politique…) doit se faire avec beaucoup de mesure et de sagesse, car c’est user de sa notoriété pour asseoir ses propos et c’est mettre sa crédibilité en jeu quelque part.
    Se réclamer de l’autorité suprême de Dieu est quand même osé, à moins d’être sûr de son coup. C’est d’une certaine manière mettre en jeu la crédibilité de Dieu lui-même. Ca ne doit pas être un moyen pour faire taire les détracteurs qui oseraient émettre un avis divergent du vôtre et donc éventuellement de Dieu lui-même.

    Comprenez-moi bien, je ne prends aucun malin plaisir à revenir sur cet épisode qui à mon sens joue en votre défaveur.

    Cependant, je pense qu’il aurait pu avoir deux effets.
    D’une part, peut-être qu’il aurait pu vous inciter à plus de prudence dans vos prises de position "spirituelles". Déclarer que Dieu vous a révélé quelque chose vous rend forcément doublement responsable et ce qui est sensé émaner d’une parole de sa part devrait se révéler vrai.
    D’autre part, peut-être qu’il aurait pu vous inciter à condamner de manière moins virulente et moins agressive le CNEF notamment, et tous ceux qui ne se sont pas prononcé pour votre candidat favori aux présidentielles.

    Se mouiller oui, mais à condition de s’assurer qu’on ne va pas perdre pied…

    • Oui, c’est une bonne chose que Rajoelina ait remplacé Ravalomanana… Ce n’est pas parce que Dieu l’a choisit que l’île allait devenir du jour au lendemain, un paradis sur Terre…

    • Qu’est-ce qui vous fait dire que c’est une si bonne chose?
      Ce n’est pas un homme seul qui peut radicalement changer le sort d’une nation.
      Effectivement, vous avez raison, il n’a pas changé le pays. Mais sans parler de changement du jour au lendemain, il n’a pas semblé vouloir honorer ses engagements et la transition dont il est le président s’éternise…
      C’est pourquoi un doute peut subsister sur le fait que cet homme soit véritablement choisi par Dieu.

    • "Ce n’est pas un homme seul qui peut radicalement changer le sort d’une nation."

      Je suis entièrement d’accord avec cela… et je n’ai jamais écrit que cet homme ferait des miracles et qu’il allait, à lui tout seul, changer radicalement le sort d’une nation.

      Mais heureusement que Madagascar est débarrassé de Ravalomanana… il était temps qu’il s’en aille !

  42. Je reviens sur votre dernier paragraphe où vous dénoncez sans preuves le comportement de certains leaders du CNEF.

    Bryan Chapell propose un article très intéressant (La Bible pour les bloggueurs). Je vous cite un extrait:

    The biblical requirements of dependable sources and provable information mean that some matters will always be unpublishable for Christians. For example, if we cannot prove the motive for an action, then we cannot publish speculations or assertions about motive without being guilty of spreading unsubstantiated gossip.

    In faith-related publications and blogs the attribution of motive where it cannot be confirmed is, sadly, one of the most common breaches of biblical principle. With regularity I read reports that individuals or institution are doing something that a blog or publication disapproves because:

    "They desire to lead the church to the right" (or "to the left").
    "They just want the approval of their friends."
    "They fear the reaction of their supporters."

    The Bible says only God "knows the secrets of the heart" (Ps 44:21; cf. 1 Sm 16:7; 1 Cor 4:5; Jas 4:11). Impugning motives without proof violates the ethics of biblical communication.

    Source: http://thegospelcoalition.org/resources/a/the_bible_for_bloggers

Rétroliens

  1. Samuel Foucart / Consignes de vote dans les Eglises, petit historique ! | Actu-Chretienne.Net
  2. Présidentielle / Paul Ohlott : Le CNEF ne veut pas se mouiller… | YHWH (L'Eternel) Lumière des peuples

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: